close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Ça nous intéresse, et vous

IntégréTéléchargement
FRICHE LA BELLE DE MAI
d’après une photo de Caroline Dutrey
Marseille janvier juin 2016
www.lafriche.org
La Friche sur le web, pour tout savoir, 24h/24
La Friche, c’est près de 500 événements par an : expositions, théâtre,
danse, musique, sport, ateliers, arts numériques, jeune public…
Achetez vos billets en ligne 24h/24
Vous ne voulez rater aucune
de nos propositions ?
envie de voir ce qui se passe
en coulisse ?
•
•
consultez la programmation
jour par jour ou par centre d’intérêt
en un clic !
•
abonnez-vous à notre newsletter
bimensuelle pour connaître tous
d’exposition, les répétitions de
spectacle, les installations de
festival, … sur les réseaux sociaux.
•
nos temps forts !
•
et certains jours de bonus, vous
pouvez même gagner des cadeaux !
recevez une alerte email
de vos événements favoris
Nous nous engageons à ne pas diffuser
votre adresse à des tiers
2
Suivez en direct les montages
et retrouvez aussi toute l’actualité
du cinéma le Gyptis sur facebook
#cinégyptis
#lafriche
Édito
À tous les vents…
Nous entrons fébriles dans cette année 2016 : l’état
d’urgence qui s’étire, le débat sur la déchéance de la
nationalité qui stigmatise certains de nos concitoyens, le
chômage qui persiste, les migrants qui meurent à nos
frontières…
Nous avons quitté 2015 sous une constellation de points
rouges, modeste réponse de la Friche la Belle de Mai aux
propos de l’extrême droite sur la culture*.
Grâce à la mobilisation des électeurs et au prix d’un
renoncement au pluralisme dans l’assemblée régionale, la
digue républicaine n’a pas cédé, mais moins de 5% des voix
l’ont séparée de l’ombre.
Nous – lieux culturels et artistiques – avons un rôle à jouer,
cette “part du colibri” comme le dit Pierre Rabhi. En ouvrant
grand les portes et fenêtres de nos maisons de culture, en
sortant dans la rue, en l’invitant chez nous, peut-être
parviendrons-nous à convaincre de la nécessité absolue de
la curiosité, de la différence, de l’hospitalité, de la liberté de
création et de leur utilité primordiale pour le monde à venir.
Nous avons fort à faire, collectivement, pour reconquérir
celles et ceux qui sont happés par l’enfermement identitaire,
les idéologies du rétrécissement de l’esprit, le rejet de la
différence…
Telle se veut la Friche en 2016, ouverte à tous les vents, à
l’image d’une France qui accueille.
Cette année, nous ferons tout pour être un endroit de désir,
de débat, d’expression de et pour tous, où les pratiques
– artistiques ou non – trouveront refuge afin que chacun
puisse rencontrer l’autre… et “l’esprit de l’humanité”.
* édition du manifeste “De la nécessité des points rouges”,
organisation de l’événement “Prière de déranger !”,
appel au civisme “Prière de voter !”
Clément et Xavier © Yohanne Lamoulère
3
Nouveau
Vivement samedi !
TOUS LES SAMEDIS, DU SPORT, DE L’ART, DES LIVRES…
© Caroline Dutrey
Parce que faire ensemble est la première étape du vivre ensemble, enfants et adultes sont
invités à participer à une journée pas comme les autres, émaillée de propositions à vivre en
famille.
Livres à partager
Suivez le guide !
(4/7 ans)
(7/12 ans)
11h > 12h30 : atelier parents-enfants en présence de
l’auteur ou de l’illustrateur, sur le thème du dessin, du
découpage, du récit, selon les séances. Voulus comme un
véritable moment d’échange et de complicité, ces ateliers
empruntent les chemins et détours offerts par l’album
jeunesse pour permettre à l’enfant et son parent de tisser
des liens d’une toute autre nature.
15h > 16h30 : Visite guidée en famille d’une exposition
Avec les artistes Arno, Ramona Badescu, Amélie Jackowski,
Hélène Georges et en complicité avec le Théâtre Massalia
6 € par famille
Réservation préalable : www.lafriche.org / 04 95 04 95 95
de la Friche, suivie d’un atelier créatif à faire entre petits
et grands. Au mois de janvier, suivez Pakito Bolino et
l’exposition Printnoiz du Dernier Cri !
Gratuit avec achat d’un billet exposition adulte
Réservation préalable : www.lafriche.org / 04 95 04 95 95
Pratiques numériques
(8 ans et +)
14h > 18h : f[hack]tories au fablab et au Medialab
Olympiades
(5/16 ans)
11h > 12h30 : le quadrathlon du Playground
(pour parents en forme et enfants 5/10 ans)
4 petits concours sportifs à pratiquer en équipe adulte +
enfant (avec des places de cinéma pour les gagnants ! ).
Toute l’année, de nouveaux sports à expérimenter : street
foot, escalade, trottinette, course, ping-pong, badminton,
bmx….
14h > 15h30 : en avant pour l’euro 2016 !
(garçons et filles de 8/16 ans)
Un tournoi décalé de street foot, avec éliminatoires durant
5 mois et grande finale en juin 2016.
Gratuit avec inscription le jour-même sur place
4
Apprendre à faire et créer par soi-même avec des outils
numériques, par la découverte des machines-outils telles
que l'imprimante 3D ou en s'essayant à la réalisation
d'objets multimédia : photo montage, light painting, stop
motion, field recording, net art... avec tout l'équipement
nécessaire pour créer et manipuler l'image, le son et le web.
Un atelier new-tech aux mille fonctions inventives !
Avec ZINC et Reso-nance Numérique
Tarif : 5 €
Réservation préalable auprès de ZINC : 04 95 04 95 11
Nouveau
Playground
UN ESPACE SPORTIF À LA FRICHE
© Caroline Dutrey
Depuis le 31 octobre et une mémorable journée d’ouverture Play Now ! où se sont croisés un
escaladeur de façades, des street artistes, des sportifs de haut niveau, des débutants, des
enfants du quartier et d’ailleurs, la Friche la Belle de Mai a un nouveau centre de gravité, le
Playground, situé juste à l’entrée principale, cour Jobin. Inspiré des playgrounds américains,
ces aires de sport urbaines ouvertes à tous, il permet à ceux qui le souhaitent de se retrouver
autour du sport.
Un Playground, pour quoi faire ?
Faire un terrain de sport urbain ouvert à tous, c’est
affirmer notre volonté d’être à la fois un lieu de vie et de
culture. Par le sport, c’est une nouvelle porte d’entrée que
nous créons dans ce projet urbain et culturel, ce lieu de
la cohabitation que nous voulons bienveillante. Entouré
d’une équipe d’animateurs, de sportifs et de cadres
associatifs, le Playground est un lieu de pratique et
d’attention, de respect de soi et des autres par le sport.
Un Playground pour qui ?
Pour tous ! Tous les jours de 9h à 22h
les cours de skate avec BSM.
Infos et inscriptions à l’année : walks.bsm@gmail.com
les événements et animations : tous les samedis, les jeunes
sont invités aux Olympiades du Playground ! Tenez-vous au
courant en passant voir nos médiateurs, en vous informant
auprès de BSM ou en vous inscrivant sur notre compte
Snapchat !
Pour les écoles et les associations, des temps d’activités
scolaires et périscolaires sont spécialement dédiés les
jours de semaine et le mercredi, sur réservation (infos à
playground@lafriche.org).
Comment ça marche ?
ils font le Playground :
BSM, aDDaP 13, farid Nacer et Kader Bouchiba,
Politique de la Ville (Ville de Marseille, conseil régional
Provence-alpes-côte d’azur, conseil Départemental
des Bouches-du-rhône), fondation Decathlon.
la communauté du Playground de la friche se retrouve
sur Snapchat (friche_bdm) !
Dans le prolongement du skatepark existant, essayez-vous
au mur d’escalade, au foot ou au basket sur le terrain de
street ball, tentez la piste d’athlétisme, le plateau de danse,
le bowl ou l’aire de glisse !
Au Playground, on peut aussi emprunter des trottinettes
et des ballons.
5
Événement
Anima
CINÉMA EN CRÉATION
Lieux Fictifs est installé depuis 1994 à la Friche la Belle de Mai. Espace collaboratif de
création et d’éducation sur l’image, Lieux Fictifs développe des pratiques artistiques,
souvent cinématographiques, dont le sujet et le champ d’intervention est la “frontière”.
Frontière entre les territoires et les individus, à travers un travail avec des personnes
incarcérées, mais également frontière culturelle, générationnelle ou artistique.
Le long-métrage Anima, fruit de deux années de travail intense, rassemble toutes ces
préoccupations.
Le film
Anima, de caroline caccavale et Joseph césarini
In living memory
rencontres internationales jeudi 2 et vendredi 3 juin
Sortie sur les écrans au 2e trimestre 2016.
Artistes associés : Emmanuelle Raynaut, Lucien Bertolina,
Thierry Thieu Niang
Production : Lieux Fictifs, en coproduction avec l'Ina, PhotoART
Centrum, la Fondation Cineteca Italiana et la Friche la Belle de Mai
Partenariats : Centre pénitentiaire de Marseille, SPIP 13, STEI de
Marseille, ADPEI, Entraide Solidarité 13, Cieres
6
Anima © DR
Engagé dans le travail de l'image en milieu carcéral
Une europe de l’image et de la mémoire : la création
depuis 1997, Lieux Fictifs porte avec Anima un film et
collaborative en question.
une expérience artistique qui associe
Pendant 2 journées à la Friche, le réseau
un groupe de détenus à la prison des
“Nous sommes des personnes détenues et de coopération européenne des opéraBaumettes, un groupe d'habitants de
des personnes de la société civile, nous teurs culturels réunissant personnes
Marseille d'âges et d'origines diverses
sommes jeunes, adultes et vieux. Acteurs sous main de justice et société civile se
– seniors, adultes et jeunes en insertion,
et témoins de nos rêves, de nos désirs et retrouve pour discuter des enjeux de la
deux éducateurs ainsi qu'un ancien
de nos réalités, nous avons pris le risque création collaborative, et de la question
détenu en aménagement de peine.
de nous déplacer à la frontière des temps des images d’archives dans un procesAutant de situations d'exclusion, dues et des territoires, pour inventer ensemble sus transformatif. Ces tables rondes sont
à l'âge, aux échecs scolaires ou aux un langage commun.”
accompagnées d’une programmation
accidents de la vie. artistique tout public : théâtrale avec le
Théâtre Desplasas d’Espagne (associant détenus, handiPendant deux ans, ce groupe d’une cinquantaine de
capés, personnes âgés ou très jeunes), chorégraphique
personnes de 14 à 82 ans a travaillé à une écriture et à un
avec Thierry Thieu Niang et une avant-première d’Anima.
récit collectifs, construit à partir d'images d'archives et
de matériaux écrits et interprétés par le groupe.
Dans ce travail de mise en commun, qui est envisagé
comme un passage de soi-même et de sa réalité à
l’extérieur, les participants ont été accompagnés par trois
artistes : le chorégraphe Thierry Thieu Niang leur a fait
expérimenter la danse et le mouvement, la plasticienne
Emmanuelle Raynaut les a faits dessiner et peindre, le
musicien Lucien Bertolina leur a permis d’écrire la
partition musicale du film. Les matériaux artistiques issus
de ces rencontres humaines créent un nouveau langage,
une œuvre visuelle d’ensemble, sonore et dansée,
dont Anima est le témoin filmé.
Événement
Marseille
Vladivostok
DU 11 AU 14 MAI,
LE TRANSSIBÉRIEN S'ARRÊTE À LA FRICHE
Un événement en complicité avec le Théâtre de La Criée
Philippe Fenwick, autoportrait
Transsibérien je suis
Un spectacle de Philippe fenwick – création 2016
Une programmation du Théâtre national de La Criée, à la Friche
“1300 jours pour arriver à partir vers l’Extrême-Orient
sur les traces d’un homme qui n’est jamais parti.”
Voilà comment Philippe Fenwick définit, non sans humour,
sa nouvelle création en forme de poupées russes. Un
spectacle dont il est à la fois l’auteur, le personnage et
l’interprète. Fasciné par l’improbable destinée d’un certain
Jacques Mercier, chanteur de cabaret, Fenwick, le héros de
la pièce, décide d’en faire un spectacle et de monter une
tournée au fil du Transsibérien. Pour cela, il lui faut créer une
troupe, réunir un million d’euros, trouver des partenaires,
convaincre l’Institution. Accompagné de quatre musiciens
et de circassiens, Fenwick raconte dans une atmosphère
de cabarets ces jours passés à courir après ce rêve.
Une confession intime, pleine de rebondissements et
ingénieusement truquée.
11, 12, 13, 14 mai • grand plateau
Réservation : www.lafriche.org
Je m’appelle Fenwick, comme les chariots élévateurs. Je
suis né en 1972 à Boulogne-Billancourt. Je suis arrivé à
maturité au milieu d’une époque éraflée. Mes origines :
un père voltigeur aéronautique, un comte polonais devenu
chef d’orchestre et compositeur, un ministre du sultan,
une princesse de Samarkand, le directeur de l’Opéra de
Kiev, une artiste italienne de cirque qui traversa l’Oural,
une championne de tennis qui gagna trois fois Roland
Garros, le vulgarisateur du chariot élévateur, l’une des
créatrices du magazine “Elle”, un député de la Marne, un
paysan des Flandres et peut-être même un Bourbon. Tout
ça ne m’empêche pas de faire partie de ce qu’on appelle,
communément, la “génération sacrifiée” ; génération
Casimir, malbouffe, chômage et sida ; génération victime
des crises : couples, pétrole et banques. J’ai quand même
eu la chance, grâce à ma grand-mère, d’être préservé.
L’unique chose que ma génération n’aura pas connue
c’est une guerre sur son territoire. Mais qui sait ? Les
événements récents ne sont pas porteurs de paix. Si
jamais l’on passe, par chance, à côté d’un conflit,
on pourra dire qu’on a vu le monde avant l'arrivée
des téléphones portables. Dans l’art, on n’aura pas
révolutionné grand chose ; pour le reste, on se sera inséré
dans le numérique et en maison de retraite - pas de
soucis - on sera tous connectés. Ce que j’aime, entre
autres choses : l’esthétique constructiviste russe, Pascal,
Pierre Dac, les cathédrales gothiques et orthodoxes, le
Velvet Underground, Basquiat, Jean-Sébastien Bach, le
Transsibérien, les masques balinais, Kool and the Gang,
Apollinaire, Michaux, Péguy, Marseille, Brest, New-York
et Moscou, Tati, Fellini, Tarkovski, Les Branquignols, le
sorbet au cassis, les huîtres, la soupe de pois cassés, les
vieilles Jaguar et les DS. J’ai beau parler de génération
sacrifiée, je reste optimiste, quoique mélancolique ; ou
bien pessimiste, mais joyeux, c’est selon. Une chose est
certaine, nous devons continuer d’avancer, avanti !
Samedi 14 mai, Back in the USSR
Une journée entière consacrée au voyage imaginaire dans
ce train hors du commun qu’est le Transsibérien : gares
imaginées dans la Friche et voyage dans le temps (1983,
URSS) avec, de 14h jusqu’à minuit, une déambulation, un
grand bal soviétique et de nombreux ateliers parentsenfants “à la recherche de Babayaga” (trains-fantôme,
contes, cerfs-volants, magie)...
Gratuit
7
À voir, à faire
Arts Plastiques
Printnoiz
LE DERNIER CRI EXPOSE L’ÉDITION D’ART,
ARTISANALE ET INDÉPENDANTE
Vendetta, salon de la micro-édition présenté à Noël dernier,
joue les prolongations dans cette exposition de publications
rares, réunissant les ouvrages de celles et ceux qui pratiquent
le “do it yourself”, le fanzinat ou l’auto-édition... des créations
audacieuses, subversives ou tout simplement différentes !
Jusqu’au 28 février • tour-panorama
Une proposition du Dernier Cri, éditeur sérigraphe à la Friche,
qui présente toute l’année les travaux des artistes qu’il accueille
en résidence : Le Mauvais Œil, une série d’expositions visibles
2 mois, avec ce semestre : Dave 2000, Valfret Aspératus puis
Jérôme Barbossa.
LES POSSÉDÉS
EXPOSITION
Chroniques des acquisitions au sein de
collections privées du Sud de la France
L’exposition rassemble des œuvres contemporaines
empruntées à de nombreuses collections privées du
sud de la France, offrant aux visiteurs une approche
particulière de l'acte de collectionner. Habités par leur
passion de collectionneurs, nos possédés ont acquis
des corpus d'œuvres au fil des années et parfois dès
les premiers pas de l'artiste, faisant la démonstration
de relations artistiques et humaines, qui témoignent
aussi d’un attachement des artistes à ce territoire
bienveillant.
L’exposition est nourrie de récits et de rencontres
artistiques comme chroniqués pour l'occasion, elle
est aussi une forme de condensé de l'art contemporain
des années 1960 à nos jours.
Vernissage samedi 7 mai, 18h
5 mai au 7 août • tour-panorama
Une proposition de Sextant et plus et art-O-rama dans
le cadre du Printemps de l’art contemporain à Marseille.
Saâdane Afif / Collection Josée et Marc Gensollen, Marseille
Photo du haut : Vue de l'exposition “Affiches et Fontaines”, 2014.
Photo du bas : Le Bar des héros, 1999
Vendetta © DR
Saâdane afif, Neil Beloufa, Pierre Bismuth, Jimmie
Durham, Joreige & hadjithomas, claude lévêque,
Mathieu Mercier, françois Morellet, Gabriel Orozco,
fabrice Samyn, anri Sala, heimo Zobernig (liste non
définitive)
Plasticiens en atelier
SORTIES DE RÉSIDENCE
Astérides et Triangle France, opérateurs arts visuels à la
Friche, disposent d’ateliers destinés à l’accueil d’artistes en
résidence. Expositions et portes ouvertes sont l’occasion de
les rencontrer et de découvrir leurs dernières productions.
À Triangle France, de janvier à avril : Virgile fraisse, lauren
hall, Dan Walwin, puis d’avril à juillet : David Perreard, Beny
Wagner, Davide Stucchi.
Vernissage vendredi 4 mars • 5 mars au 24 avril
galerie la Salle des machines • gratuit
Pierre Boggio, Victoire Barbot, Julie Michel, luca resta
sont en résidence à Astérides pour 6 mois, de janvier à juin.
Vernissage samedi 7 mai • 5 mai au 5 juin
galerie la Salle des machines • gratuit
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
8
À voir, à faire
Images & Cinéma
OSTKREUZ-DownTown © Dawin Meckel
LA PHOTOGRAPHIE
S’INSTALLE À LA
FRICHE
Bab-El
VALENTINE VERMEIL
Une série de photographies réalisée en Israël et en
Palestine, une terre que l’artiste aime à considérer
comme “une gigantesque tour de Babel, avant que Dieu
décide de brouiller les langues et de séparer les
hommes”.
Ostkreuz
Une exposition des Bancs Publics dans le cadre de leur
festival les rencontres à l’échelle (lire aussi p.11).
commissariat : les ateliers de l’image
L’AgENCE DE PHOTOgRAPHIE A 25 ANS
GENERATION TAHRIR © Pauline Beugnies
9 janvier au 28 février • galerie la Salle des machines
Ostkreuz, c’est un peu l’équivalent berlinois de l’agence
Magnum à Paris. L’exposition présente le meilleur des
25 ans de l’agence, à travers 250 tirages, qui laissent
deviner une large palette artistique et thématique :
urbanisation, architecture, frontières, immigration et
intégration, RDA et réunification, changements sociaux,
vie commune, culture des jeunes.
Vernissage vendredi 5 février, 18h
6 février au 10 avril • tour-panorama
Une exposition du Goethe-institut, dont l’antenne
marseillaise réside à la friche la Belle de Mai
Génération Tahrir
18e Rencontres
du Cinéma Sud-Américain
PORTRAIT DE LA JEUNESSE ÉgyPTIENNE
FESTIVAL CINÉMA AVEC L’ASPAS*
Pauline Beugnies, ammar abo Bakr, ahmed Nagy,
alaa fifty, Mc Sadat
Les éditions Le Bec en l’air, qui résident à la Friche, consacrent un temps fort à la “génération Tahrir”, cinq ans
après le Printemps arabe. Elles présentent une série
photographique de Pauline Beugnies, exposition qui
s’accompagne d’un live-painting d’Ammar Abo Bakr,
célèbre pour ses immenses peintures murales autour
de la place Tahrir (on peut voir l’artiste à l’œuvre du
28 janvier au 3 février) et d’un concert d’électro chaâbi
avec MC Sadat et Alaa 50, le soir du vernissage.
Une programmation souvent inédite en France de courts et
longs métrages de fiction, d’animations et documentaires,
tables rondes, leçons de cinéma, débats et, pour finir en
beauté, un grand concert de musique latino-américaine !
Vernissage vendredi 29 janvier, 18h30
avec live-painting et concert, 21h30 • gratuit
Jusqu’au 14 février • exposition gratuite affichage
en extérieur
Un événement des éditions le Bec en l’air proposé dans le
cadre du festival les rencontres à l’échelle (lire aussi p.11).
18 mars : soirée d’ouverture au cinéma le Gyptis et
jusqu’au 26 mars au grand plateau
Une proposition de *l’Association Solidarité Provence Amérique du Sud
Transistor
LIEU DE DÉCOUVERTE DES ŒUVRES NUMÉRIQUES
Galerie web avec une sélection d'œuvres numériques en
ligne, de web-documentaires, de surprises dénichées sur la
toile, ou encore de petites exceptions artistiques et
numériques, pour une lecture et un décryptage des arts
médiatiques, ou pour un éclairage sur l’influence des
nouvelles technologies et du Web dans nos sociétés.
Toute l’année • gratuit
Une proposition de ZINC
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
9
À voir, à faire
Musique
LES MUSIQUES DE
CRÉATION À LA FRICHE
Avec l’installation prochaine du Centre
national de création musicale de Marseille
à la Friche, c'est la création et la découverte qui sont à l’honneur. Deux temps
forts annoncent cette arrivée...
Friche en Baroque
LE BAROQUE DANS TOUS SES ÉTATS
Le festival Mars en Baroque, à la Friche pour toute une journée,
expérimente une nouvelle formule autour de l’improvisation,
ancienne et contemporaine. Musique, spectacle, gastronomie,
ateliers, conférence, viennent rythmer cette journée et vous
invitent à improviser votre parcours.
Avec notamment Raphaël Imbert, l’Ensemble Stravaganza,
Bastien Terras, Freddy Eichelberger, André Rossi, Benjamin
Lévy, Eric Bellocq, Vincent de Lavenère.
Dimanche 27 mars, 10h > 19h
Tomoko Sauvage © Patrick Rimond
Une proposition de Concerto Soave
Cabaret Aléatoire
LA SCÈNE DE MUSIQUE ACTUELLE
CONCERTS & CLUB
Reevox
MUSIQUES ET ARTS ELECTRONIQUES
Au croisement des arts, Reevox est dédié à la création
musicale, l’expérimentation et la performance. À la Friche,
notamment le 6 février au Panorama, 3 heures consécutives de concert/performance/installation avec l’artiste
sonore franco-japonaise Tomoko Sauvage, la compositrice
norvégienne Natasha Barrett et le musicien libanais Tarek
Atoui. À partir de 22h30 au Cabaret Aléatoire, Pantha du
Prince pour la première fois à Marseille ! À ses côtés,
Saycet et François Giesberger (dit François Ier), et pour les
noctambules, Acid Arab présentent leur nouvel EP !
SMAC depuis 2014, le Cabaret Aléatoire est un lieu atypique
avec une programmation artistique fondée sur la découverte.
Parmi les artistes invités en cette rentrée 2016, ne manquez
pas Breakbot, Pantha Du Prince, Synapson, Birdy Nam Nam,
Matrixxman, DOPE D.O.D., Set&Match… et bien d’autres.
Et tous les vendredis de 23h à 5h, le lieu se transforme
en “Club Cabaret”, dédié aux musiques électroniques
émergentes.
Toute l’année
4 et 6 février
Les Musiques
Un foisonnement de propositions va transformer la Friche
en parcours de découverte de la création musicale. Deux
temps sont à distinguer :
le premier, mardi 17 mai, réunit plus de deux cents
participants avec "Sans Nom Dit", films d'animation accompagnés de musiques et "Dans la chair du son", spectacle
conjuguant art culinaire et musique, avec les Grandes
Tables.
le second, du 20 au 22 mai, est consacré aux croisements
entre danse et musique (M. Monfreux et DD Dorvillier),
musique écrite (2e2m) et improvisation (Zietkratzer),
installation (Air Machine) et concerts inouïs.
Des propositions du gmem-cNcM-marseille
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
10
© Breakbot
FESTIVAL, 29e ÉDITION
À voir, à faire
Scènes
Biennale des Écritures du réel
© Dalia Khamissy
UN FESTIVAL, UNE QUINZAINE DE REPRÉSENTATIONS
À LA FRICHE. THÉÂTRE, LITTÉRATURE, CINÉMA,
CONFÉRENCES…
ANTIGONE OF SHATILA
SPECTACLE
Tragédie contemporaine
De Omar abusaada et Mohammad al attar
Première en europe, théâtre en arabe sur-titré
Le festival Les Rencontres à l’échelle revient en ce début
d’année, d'une part lors d’un temps fort consacré à la
photographie (lire p.9) et d’autre part avec ce spectacle
du metteur en scène syrien Omar Abusaada.
Et si de la tragédie pouvait naître l’espoir ? C’est à la
lumière de ce qu’elles ont vécu qu’Omar Abusaada a
proposé à dix-sept refugiées syriennes au Liban de
revisiter l’histoire d’Antigone. Comme elle, elles se sont
élevées contre l’autorité et l’injustice. Cette Antigone of
Shatila vaut aussi par la force de ses interprètes, qui
trouvent dans la pièce un nouveau souffle. À travers les
âges et les continents, le courage d’Antigone continue
de briller et, tel un phare, de percer le brouillard.
29 janvier et 30 janvier
Une proposition des Bancs Publics dans le cadre du festival
les rencontres à l’échelle
Le 6e jour
LA COMPAgNIE L’ENTREPRISE REPREND
UN SPECTACLE PHARE DE SON REPERTOIRE
Théâtre
De françois cervantes et catherine Germain (arletti)
Arletti tente de comprendre comment, en ce 6e Jour, l’aventure
de l’homme a commencé.
Une remise en chantier de ce spectacle culte de la compagnie,
qui tourne sans relâche depuis 1995 ! 3 représentations à la
Friche en vue d’une reprise au Théâtre Gymnase-Bernardines
la saison prochaine.
22, 23, 24 janvier
Une proposition de la compagnie L’entreprise
Pour cette troisième édition, Les Écritures du réel tentent de
mettre des mondes en présence des mondes, qui ne se
connaissent pas ou si peu, et de chercher ensemble ce qui peut
surgir d'inconnu dans ces relations. En témoigne la création de
Sanja Mitrović présentée à la Friche en ouverture de festival,
le 2 mars. Do you still love me ? réunit sur scène supporters de
l’Olympique de Marseille et acteurs pour interroger leur
passion, ce qu’ils croient vraiment, et à quel prix…
À suivre notamment : Visages sur table et Curiosity, deux
créations de Laurent de Richemond et de Pierre Guéry ; une
rencontre avec le chorégraphe Jérôme Bel, précédée du
spectacle Cédric Andrieux ; La vie courante une installation
de la cinéaste franco-algérienne Narimane Mari.
2 au 26 mars
Une proposition du Théâtre La Cité
Une longue peine
COMMENT DIRE LA PRISON ?
Théâtre - création 2016
De Didier ruiz, la compagnie des hommes
Spectacle précédé d’une rencontre avec Bernard Bolze,
fondateur de l'Observatoire International des Prisons.
1er avril
Une proposition des Bancs Publics
C'est Tout
LA SECTION THÉÂTRE DE L’UNIVERSITÉ
AIX-MARSEILLE
Théâtre
Mise en scène de Yves fravega
Textes choisis parmi : "Saynètes et dialogues, faits divers,
proses diverses, prose de l'autre" de Daniil Harms / éd.
Christian Bourgois
3 au 6 mai • gratuit
Un partenariat de la Friche avec le département Arts de la Scène
de l'AMU.
L’ensemble 23
UNE ÉCOLE D’ACTEURS À LA FRICHE
Pendant six mois, cinq metteurs en scène répèteront lors
de résidences avec les jeunes comédiens de 3e année de
l’École Régionale d‘Acteurs de Cannes. Rémy Barché, Julie
Duclos, Jean-Pierre Baro travailleront chacun cinq semaines
avant de montrer leur spectacle au public, à l’IMMS à la
Friche d’abord puis au Théâtre National de la Colline.
Une proposition de l’école Régionale d’Acteurs de Cannes
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
11
À voir, à faire
Petits et grands
THÉÂTRE MASSALIA
LES PETITS MERCREDIS
Une programmation artistique pour toute
la famille
Des ateliers animés par des artistes les mercredis
après-midi hors vacances scolaires qui permettent
aux enfants d'explorer de nombreuses disciplines
artistiques.
Du théâtre à la musique vocale contemporaine en
passant par le théâtre d'ombres, le cirque, la danse et
une création sonore, le Théâtre Massalia brasse les
disciplines artistiques et les âges, depuis les tout
petits jusqu'aux adolescents.
3 spectacles à ne pas manquer :
Le Cirque Poussière - à partir de 7 ans
Sur un manège, quatre artistes de cirque contemporain
(Cie La Faux Populaire - Le Mort aux Dents) éblouissent
par leur virtuosité, leur inventivité et font rire aux éclats
jeunes et moins jeunes.
19, 20 et 21 février
À partir de 6 ans
Rendez-vous du premier trimestre :
Maquette Ta ville
Penser la ville à son échelle pour mieux se l’approprier,
un atelier de construction d’une ville miniature
(découpage, collage, dessin, volume et son) avec AnneSophie Turion.
6, 13, 20, 27 janvier au choix
Ciné-grattage
Un atelier avec Valérie Pelet pour apprendre collectivement à faire du cinéma d’animation sans caméra mais
en transformant directement la pellicule.
Soudain La nuit - à partir de 15 ans
Du Zieu - Nathalie Garraud / cycle Spectres de l’Europe
d’Olivier Saccomano.
Une enquête théâtrale sur les frontières de l'Europe et
son rapport à l'étranger. Brûlant d'actualité...
Les ateliers de la cité
29, 30 et 31 mars
en collaboration avec Sextant et plus
(En)quête de notre enfance - à partir de 6 mois
Un atelier de doublage sonore de films muets en temps
réel, avec Rémi Dal Negro, artiste cartographe du son
et compositeur visuel.
Deux formes du Collectif I am a bird now & La Cie d’à
côté, à l'adresse des tout petits et de leurs parents.
3 et 24 février au choix
2, 9, 16, 23 et 30 mars au choix
15 au 17 avril
avec le soutien de la fondation Decathlon
Une proposition du Théâtre Massalia, scène conventionnée
pour la création jeune public / tout public.
horaires : 14h > 17h
Tarifs : particuliers 5 € par enfant / structures sociales 3 €.
avril-mai-juin sur www.lafriche.org
Tendance Clown
FESTIVAL, 11e ÉDITION
Deux spectacles à savourer en famille ou entre amis : Flaque,
jonglage expérimental et drôle de la compagnie Defracto et
concert de magie de Raoul Lambert.
Dimanche 15 mai
Une proposition du Daki Ling, Le Jardin des Muses
Cinéma Le Gyptis
UN CINÉMA POUR TOUS À LA BELLE DE MAI
Des films tout juste sortis sur les écrans, des classiques ou
des pépites art & essai… avec un tiers de la programmation
consacrée aux séances jeune public, dont 3 rendez-vous
fixes : mercredi à 14h30, samedi et dimanche à 11h, et
encore plus de propositions pendant les vacances.
Séances à 2,50 € pour tous !
Toute l’année
Et aussi
COURS & ATELIERS À L'ANNÉE
Skateboard, par BSM
Batterie, avec La Boîte à Musique (Ahmad Compaoré)
Percussions en bambou, avec Bamboo Orchestra
Fablab, Medialab, Numérikids, avec ZINC
Infos et inscriptions
Pour tout renseignement et inscription sur les activités
• jeune
public (Petits mercredis, Vivement samedi, stages
de vacances et cours à l’année) : www.lafriche.org
04 95 04 95 95
• Pour les groupes, les structures sociales et les écoles,
contactez Susana Monteiro : smonteiro@lafriche.org
04 95 04 96 59
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
12
À voir, à faire
Roulez jeunesse !
FabLab
et autres ateliers numériques
À la Friche, deux lieux permanents vous accueillent toute
l’année : le LFO (Lieu de Fabrication Ouvert) et le Transistor.
• Tous les jeudis : vous avez un projet ? venez !
© Valentin Chalendon
Une demi-journée avec des intervenants et des artistes
pour vous faire découvrir les outils de création numérique
et vous guider dans la réalisation de vos projets numériques
Web, multimédia, électroniques, design, interactifs.
entrez libres au lfO, 14h > 18h
Inscription auprès de marion@zinclafriche.org
entrez libres au Transistor, 14h > 19h
Inscription auprès de clara@zinclafriche.org
• Tous les samedis après-midi : fablab et Medialab
Apprendre à faire et créer par soi-même avec des outils
numériques, avec ZINC et Reso-nance Numérique.
© Caroline Dutrey
Skateshop BUD
Cette boutique de skate vend du matériel, des vêtements et
un large éventail de casquettes. Elle propose aussi de petites
expositions temporaires pour découvrir des œuvres de
streetart et dispose d’une mini rampe sur laquelle des pros
proposent parfois des démos.
Tarifs jeune
Du mardi au dimanche de 11h à 19h30
Bénéficiez de tarifs préférentiels !
Toutes les expositions sont gratuites aux étudiants et aux
moins de 18 ans et les séances au cinéma Le Gyptis (à deux
pas de la Friche) sont au tarif exceptionnel de 2,50 € pour
les moins de 20 ans, avec des films parfois tout juste sortis
sur les écrans !
Cabaret Aléatoire
Profitez des concerts & soirées club jusqu’au petit matin !
Breakbot, Pantha Du Prince, Synapson, Birdy Nam Nam,
Matrixxman, DOPE D.O.D., Set&Match… et bien d’autres sont
à l’affiche de ce début d’année 2016.
Playground
La nouvelle piste de danse permet de s’entraîner à volonté !
• Accès
libre et gratuit à cet espace spécialement conçu
pour glisser d’une chorégraphie à une autre.
En avant pour l’Euro 2016 : tournoi de foot tous les
• samedis
avec éliminatoires durant 5 mois et grande
Gratuit sur inscription le jour-même sur place
© Caroline Dutrey
finale en juin 2016.
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
13
À voir, à faire
Rencontres
FAITS DIVERS
Habiter la Friche
RENCONTRES-DISCUSSIONS
À LA LIBRAIRIE
LA QUESTION DU VIVRE ENSEMBLE
Deux à trois jeudis par mois, à 18h30,
autour d’un verre et d’une assiette au
comptoir, la Salle des machines est le
lieu du dialogue, de l’imagination et de
l’échange, à propos d’art, de littérature,
de questions de société, de cuisine
aussi…
La Friche développe depuis 2015 un projet d’habitat sociétal
et participatif qui verra en 2018 la construction d'une
trentaine de logements sociaux, suite à une réflexion menée
avec un groupe d’habitants constitué (association La Belle
ensemble).
le 27 février, une grande journée publique “Ville et
habitat intelligent : des innovations au service du vivre
ensemble ?”
Ateliers, table-ronde et films, apportent réflexions, état des
lieux et retours d’expérience sur l’habitat dit ‘intelligent’,
celui qui intègre les technologies digitales à toutes ses
fonctions.
Retrouvez aussi les plateaux radio de Grenouille 88.8 fm en
podcast ou en public (27 février, 12 mars) et une rencontre
publique le 23 avril.
© Jean-Christophe Lett
Avec le soutien de la Fondation Macif, la Fondation de France,
et la Caisse des Dépôts et Consignations
Quelques rendez-vous à noter :
Entrée gratuite sauf exceptions*
4 février avec frank Smith, écrivain, poète, vidéaste
Une proposition d’alphabetville
18 février avec rozenn Guilcher, auteur
Une proposition de la Marelle
© DR
3 mars* avec Philippe Guillemant, ingénieur
physicien et Maxence layet, journaliste scientifique
Une proposition du Gœthe-institut et du magazine Kaisen
7 avril* avec christian Qui, cuisinier
Une proposition des Grandes Tables et de la librairie
21 avril avec David Poullard et Guillaume rannou,
auteurs
Partitions / passations / partages
Une proposition de la librairie
LES FORUMS DE L’ÉCOLE SUPÉRIEURE D’ART
ET DE DESIgN MARSEILLE-MÉTROPOLE (ESADMM)
5 mai* avec françois Sarano, océanographe
Des rencontres avec des plasticiens, écrivains, musiciens,
performeurs, mais aussi une juriste, une cinéaste, peut-être
un pâtissier, un polémologue, un cartographe. On y parle de
mémoire, de transfert, de trahison, de stratégie, de
traduction, de patates chaudes, de cryptographie, de troc et
de bien d’autres choses.
Une proposition du Gœthe-institut et du magazine Kaisen
19 mai avec abraham Poincheval, artiste
Une proposition d’astérides
Programme sous réserve
7 rencontres dans l’année • gratuit sans réservation
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
14
À voir, à faire
À très bientôt...
ON AIR
Les grandes Tables ont 10 ans !
Le toit-terrasse, décontracté, céleste,
panoramique…
Repas à écouter, théâtre où l’on s’attable, banquet, cuisine
de rue et camion-pizza, des marchés et des débats sur
l’alimentation et la cuisine d’aujourd’hui...
Les grandes Tables, c’est la cuisine au cœur de la Friche. En
mai 2006 ouvrait ce restaurant, immense, lieu indispensable de dialogue entre cuisine créative et création
artistique, de rencontre et de partage autour des repas bien
sûr, des questions posées par l’alimentation aujourd’hui
(sanitaires, écologiques, culturelles…), des pratiques
amateures et professionnelles, d’ici et d’ailleurs.
Pour cet anniversaire, on ne soufflera pas toutes les bougies
d’un coup. On prendra son temps, avec des rendez-vous à
guetter pendant toute une année.
À suivre…
De mai 2016 à mai 2017
Africa Fête
C’est le retour du festival Africa Fête à la Friche, qui l'avait
vu naître en 2005. Pour cette 12e édition, des concerts en
live, des projections, des débats, un village africain... tout un
programme !
10 et 11 juin : ouverture à la friche • gratuit
et jusqu’au 18 juin dans plusieurs lieux à Marseille
© Caroline Dutrey
Rentrée de l’art contemporain
MULTI VERNISSAgE
Dj set et live au soleil couchant
Week-end d’ouverture les 3 et 4 juin : une fête qui
continuera de résonner après 23h et jusqu’au petit
matin avec une programmation musicale signée
Cabaret Aléatoire & Bi-Pole, dans toute la Friche !
La programmation se poursuit sous les étoiles, avec des
sets électro, mais pour la première fois également, du
jazz, de la danse et d’autres surprises tout l’été.
À partir du 3 juin, jusqu’à fin août,
vendredis & samedis • gratuit
Comme chaque année, le salon Art-O-Rama se tient à la
Friche, drainant artistes et galeristes du monde entier ! Une
foire d’art contemporain ouverte au public, concomitante avec
plusieurs nouvelles expositions dans la tour-panorama,
notamment celles du CNAP, de Triangle France, d’Astérides.
Rendez-vous le 26 août pour une grande soirée de vernissages
assortie de DJ sets sur le toit-terrasse avec ON AIR...
26 au 28 août • gratuit
Belle & Toile
CINÉMA EN PLEIN AIR
Chaque dimanche de juillet et août, à la tombée de la nuit,
une programmation au sommet, des séances haut perchées,
bref des projections sur l’immense toit-terrasse.
De belles soirées sous les étoiles en perspective, avec des
films pour toute la famille !
À partir du 3 juillet, jusqu’à fin août,
tous les dimanches • gratuit
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
15
En travail
Résidences, éditions
ARTISTES INVITÉS
ÉDITIONS
La Friche et ses résidents permanents
accueillent, pour des temps plus ou
moins longs, des artistes, plasticiens,
comédiens, auteurs...
Un certain nombre de temps publics
sont organisés pour les rencontrer et
découvrir leur travail.
Les récentes parutions produites
à la Friche.
Le Bec en l’air
MAISON D’ÉDITION INDÉPENDANTE
Denis Brihat - monographie rétrospective
Un parcours dans l'œuvre éclatante de ce grand photographe
de la nature.
La résidence Méditerranée
Photographies : Denis Brihat / Texte : Collectif
Parution : novembre 2015 / 58 €
RÉSIDENCES CROISÉES À MARSEILLE AU MAROC
Génération Tahrir
La Friche et l’Institut Français du Maroc encouragent la
mobilité des artistes émergents en Méditerranée en leur
proposant un cadre de recherche et de création.
Cinq ans après le soulèvement de 2011, un portrait de la
jeunesse égyptienne porteuse des espoirs du monde arabe.
ils sont accueillis à la friche de mars à juin :
aïcha el Beloui, architecte de formation, propose une lecture
subjective des espaces publics, qu’elle exprime à travers
photographies et illustrations. ww.aichaelbeloui.com
Avec Le Bec en l’Air
abdessamad el Montassir développe le projet "Distance
Géographique", où il explore l’acte de résistance (électrique,
politique, sociale...). Photographies, vidéos, archives familiales,
objets, seront la matière première d’une installation.
Avec Sextant et plus
elle est accueillie au Maroc de février à avril :
aïcha hamu prépare son exposition "Les parfums de l'intranquillité" à l'institut français de Fès avant d’aller à Casablanca
pour un nouveau projet image & son réalisé à partir d’intérieurs
de salles de cinéma désaffectées.
La Marelle
AUTEURS ACCUEILLIS À LA VILLA DES AUTEURS
Matthieu Duperrex /collectif Urbain, trop urbain : résidence
d’écriture numérique avec son projet Sédiment(s).
rozenn Guilcher : écriture d’un roman poétique, Cœur éphémère, en collaboration avec des chorégraphes et danseurs.
Nii Parkes et Sika fakambi : adaptation au théâtre du roman
Notre quelque part.
rencontrez-les lors des lectures-discussions
Faits divers organisées à la Salle des machines (p.14)
Recherches de création
DANS LES ESPACES DE ZINC DÉDIÉS AU NUMÉRIQUE
Photographies : Pauline Beugnies
Illustrations : Ammar Abo Bakr / Texte : Ahmed Nagy
Parution : janvier 2016 / 30 €
Srebrenica, nuit à nuit
Srebrenica, l'expérience du temps indéfinissable de l’aprèsguerre : une série photographique plusieurs fois récompensée
(Prix Maison Blanche 2015).
Photographies : Adrien Selbert / Texte : Roger Cohen
Parution : février 2016 / 19 €
Adrien Selbert est l’invité de la prochaine “Petite leçon de
photographie” au cinéma Le Gyptis le 3 mars
Le Dernier Cri
ÉDITEUR SÉRIgRAPHE
Le Dernier Cri accueille des artistes en résidence temporaire
dans son atelier de la Friche, pour éditer ensuite leurs
productions, que l’on peut découvrir lors des expositions “Le
Mauvais Œil”.
À paraître : les travaux de Dave 2000 (mars), Valfret aspératus
(mai) puis Jérôme Barbossa (juillet).
Shellac
CINÉMA
Société indépendante de distribution et de production
cinématographique installée à la Friche depuis 6 ans.
Ses sorties DVD : Mercuriales de Virgil Vernier et le coffret
Vecchiali rétro 1 et 2 (nov. 2015), Les 1001 nuits de Miguel
Gomes (19 janvier 2016)
Ses films à l’affiche : À peine j'ouvre les yeux de leyla Bouzid
(23 déc. 2015), Gaz de France de Benoit forgeard (13 janvier
2016).
ZINC produit, accompagne et diffuse des œuvres artistiques
impliquant les nouvelles technologies et les nouveaux médias.
En février, ZINC accueille la commissaire d’exposition Madja
edelstein-Gomez.
En avril, Michaël cros, compagnie la Meta-carpe.
Tous les rendez-vous sur www.lafriche.org
16
En chantier
© David Onatsky
La place des quais
Des petites adaptations et reconsidérations des premières années aux vrais chantiers
d’architectes, la Friche, ancienne manufacture des tabacs, continue sa mue.
Une place publique de 1 500 m2 !
En 2016 débutent les travaux des espaces encore
inexploités de la Friche. Lors du grand chambardement
2013, 20 000 m2 de surface avaient déjà été réhabilités
avec la tour-panorama, les plateaux, des espaces de
travail, le toit-terrasse…
Ces nouveaux aménagements vont permettre l’installation de nouveaux résidents : Le GMEM, centre national
de création musicale (avec le GRIM devenu DRIM,
Département de recherche d'improvisation musicale) ;
inter-made, incubateur qui accompagne les nouveaux
entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire, et
deux sections de l’École supérieure d’art & de design
Marseille-Méditerranée.
Ils vont également permettre le relogement de certains
résidents et la réalisation de nouveaux espaces communs :
salle de pratique sportive, salles de workshop, ateliers
d’artistes pour des résidences temporaires.
Enfin, au 2e étage de la tour, la transformation d’un des
4 plateaux d’exposition en espace permanent pour la
jeunesse. Nous vous en reparlerons plus tard car ils ne
seront livrés qu’à la prochaine rentrée.
La place des quais
Maîtrise d’ouvrage : Scic friche la Belle de Mai
Maîtrise d’œuvre : David Onatzky, paysagiste
& Olivier Moreux, architecte
calendrier enlèvement algécos : janvier 2016
Début du chantier : mars 2016 / livraison : fin juin 2016
Budget global : 300 k € hT - Travaux : 220 k € hT.
financements : Ville de Marseille et friche la Belle de Mai
Ce premier semestre nous prépare pour l’été un nouvel
espace public extérieur : la place des quais, face à la voie
ferrée, en lieu et place des algécos colorés.
Avec des bancs pour s’asseoir (et regarder passer les
trains ?), des grandes tables (pour partager un pique-nique,
se poser pour dessiner, jouer aux cartes ?), des arbres pour
la fraîcheur en été (il faudra les laisser pousser un peu),
des espaces jardinés pour respirer, un sol en “stabilisé”
(pour jouer à la pétanque OUI OUI OUI, mais aussi au
badminton…), des bains de soleil pour bronzer, lire ou
rêvasser. On pourra même y voir la Bonne Mère, au loin.
La végétation s’inspire de celle des friches bordant les
voies ferrées, composées de sauvages, d’échappées de
jardins et d'espèces dites envahissantes : ailante,
buddleja, chardons, arbre de Judée, merisier, peuplier noir
et blanc, euphorbes, pyracantha, sumac, ronces, frêne,
érigéron, faux millet…
On ne sait pas encore tout ce que chacun pourra y faire,
ni nous : sûrement des petits spectacles ou concerts, un
bal en été avec des jolies lumières…
Ce sera une porte d’entrée à la Friche, généreuse, pour tous
les habitants du quartier, de la ville et les visiteurs venus de
plus loin.
Une belle façon aussi de saluer les voyageurs entrant en
gare Saint-Charles.
17
Portraits
Le vent en poupe
EDITH AMSELLEM Metteuse en scène
ÉTIENNE REY Plasticien
En mai 2016, le Théâtre Massalia accueille un formidable
spectacle dans un lieu inédit, le toboggan de l’aire de
jeux de la Friche. Un spectacle pour les petits ? Non, un
conte cruel et drôle, Yvonne Princesse de Bourgogne de
Gombrowicz, mis en scène par Edith Amsellem, marseillaise venue plutôt tard à la mise en scène.
En effet, ce n’est que la quarantaine venue qu’Edith saute
le pas après une carrière de comédienne : la mise en
scène l’obsède, là est sa vraie place, sa place juste.
Entourée de quelques amis et sans un sou, elle montera
Les Liaisons dangereuses sur… un terrain multisport !
Parce que le texte de Laclos est d’une actualité criante
(encore) sur les rapports homme-femme, et parce que
le terrain de sport est l’endroit rêvé pour incarner
l’affrontement, la performance. Succès immédiat et 4 ans
après le spectacle tourne encore. Soucieuse du monde,
férue de politique et des questions qui traversent notre
société, son deuxième spectacle convoque un autre texte :
Yvonne, princesse de Bourgogne, texte de la cruauté et
de la violence, du rire et du ridicule également. La troupe
fidèle et curieuse qu’elle s’est constituée, la lecture
de René Girard et sa volonté de rendre le spectateur actif
et réactif amènent Edith à s’imaginer un nouveau terrain
de jeu : un toboggan, à la fois décor absurde et réminiscence des cruautés de l’enfance. Ce dernier figurera
le château aberrant de cette famille régnante dégénérée,
qui prendra la première venue, soi-disant laideron, en tous
cas miroir de leur propre monstruosité, pour épouse puis
bouc émissaire. Une comédienne, nouvelle à chaque
représentation, incarne la mutique Yvonne.
Convaincue que, quand la réalité se mélange à la fiction
scénique, le trouble entre vie vraie et fable fait naître une
vérité qui est le but même de son théâtre, Edith
Amsellem, qui fait aujourd’hui partie de l’aventure de La
Ruche du Merlan, se frotte aux questions qui la hantent,
croit aux heureux hasards que permet l’aventure de la
mise en scène, et prépare déjà son prochain coup
théâtral.
© Francis Ruggirello
Yvonne Princesse de Bourgogne 18 au 20 mai au Wagon-jeu
de la Friche, une programmation du Théâtre Massalia, et les 21
et 22 mai dans le cadre de la programmation du Merlan, scène
nationale de Marseille.
18
Étienne Rey
Quel point commun entre l’astronome Johannes Kepler
(1571-1630) – connu pour ses lois qui régissent le mouvement des planètes mais aussi fondateur de l’optique –
Albert Einstein, auteur de la fameuse théorie de la
relativité mais aussi de travaux sur la dualité ondeparticule de la lumière… et Étienne Rey ? La lumière !
Éclat, reflet, rayonnement…
Étienne Rey est artiste, et le tableau de ses œuvres n’est
pas une toile en deux dimensions accrochée au mur mais
l’espace tout entier, d’une pièce, d’un environnement,
d’une architecture. Il joue avec la lumière, l’espace et
notre propre présence. Il compose des installations ou des
sculptures qui invitent à un voyage dans la lumière et
même à sentir l’air, voire ressentir la vitesse de la lumière.
L’immatériel se fait matière et inversement ! Notre
déplacement même est à l’origine d’une démultiplication
des points de vue, parfois à la limite du vertige, entre
équilibre et déséquilibre, onde et corpuscule. Installé à la Friche depuis 2001, c’est ici qu’il élabore les
projets qui sont par la suite vus ou expérimentés en
France et de par le monde (jusqu’en Corée en 2016). En
2007, il fonde l’Atelier des Ondes Parallèles, qui interroge
les dimensions plastiques, sonores, l’espace perceptif et
s’appuie sur des systèmes de captation, de contrôle et de
diffusion empruntés à plusieurs domaines de recherches : physique, neurosciences, intelligence artificielle,
création musicale... Scientifiques et compositeurs sont
donc régulièrement partenaires de ses créations.
Présent lors du week-end Made in Friche Machines en
novembre dernier, il conçoit actuellement une œuvre
pérenne d’espace et de lumière pour un programme
immobilier de la Logirem à Marseille en 2017.
© Cyrille-Weiner
Edith Amsellem
Ailleurs
La Soucoupe et le perroquet
Reste(s)
Papou 3 (Pawn), 2015, Technique mixte, 220 x 170 x 100 cm © Galerie GP & N Vallois, Paris © Photo : Aurélien Mole
La Friche
en voyage
Les étudiants de l’ERAC en tournée
L’exposition ‘Écho Système’
de Gilles Barbier à Séoul
Gilles Barbier continue son voyage, depuis la friche
jusqu’à Séoul.
Dans le cadre de l’année croisée France Corée, l’exposition
Écho Système qui a inauguré l’événement en France, fera
de même en Corée du Sud.
150 œuvres, près de 100 m3 de tableaux, moulages,
installations prendront le bateau pendant 5 semaines pour
arriver à bon port en Corée et trouver place dans ce temple
de l’art moderne et contemporain qu’est le MMCA
(Museum for Modern and Contemporary Art de Séoul).
Depuis 2014, une production d’un ancien élève de l’erac,
dont la dernière année se déroule à l’iMMS installé à la
friche, est créée puis accompagnée par la friche.
reste(s)
de Laureline Le Bris-Cep (création 2015)
Librement inspiré de Guerre de Lars Norén, ce premier
spectacle d’une jeune diplômée de l’ERAC questionne le
rapport, grave ou léger, distant ou pas, que sa génération,
vivant a priori en paix, entretient avec l’omniprésence
environnante de la guerre.
18, 19, 20 mai 2016 au Théâtre de Vanves (92)
Du 13 avril au 31 juillet 2016, c’est un morceau d’un art
la Soucoupe et le perroquet
né à la Friche qui sera présenté en Corée…
de Paul Pascot (création 2016)
Librement inspiré de "La soucoupe et le perroquet", une
émission STRIP TEASE – France 3 (1993),
Un documentaire de Frédéric SIAUD
19 et 20 février 2016 au Nouveau Théâtre de Montreuil
dans le cadre du festival JT 16, 12 mai 2016 au Tinel de la chartreuse à Villeneuvelez-avignon dans le cadre du festival "Émergences"
19
Regard sur la Friche
Carte blanche
À YOHANNE LAMOULÈRE
Chaque semestre, nous invitons un(e) photographe à poser son regard en toute liberté sur la
vie de la Friche. Retrouvez toutes les photographie de cette carte blanche sur www.lafriche.org
yohanne Lamoulère naît en 1980, pas très loin de la Méditerranée. Elle obtient son bac aux Comores, puis est diplômée
de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles en 2004, et s’installe finalement à Marseille.
yohanne n’a jamais eu la fibre du portraitiste mercenaire, dont le cadrage gommerait docilement le personnage tombé
en disgrâce pour mieux inclure le “fils de” promis à un bel avenir… Elle préfère la compagnie des gens. Pas parce qu’elle
en aurait fait un épais concept, mais parce que c’est là où elle vit. Elle met du sien dans ses images sans jamais basculer
dans le nombrilisme, cette subjectivité sans fond qui rend le monde plus opaque qu’il ne l’est vraiment.
Bruno Le Dantec
1 • Barak
2 • Zoé
3 • Rita
4 • Gabriele
1
20
2
3
4
21
Ailleurs
Ça nous intéresse,
et vous ?
Le Klap, maison pour la danse
Sangs (Emata) d'Argyro Chioti © Vassilis Makris
Initié par le chorégraphe Michel Kelemenis, KLAP Maison
pour la danse est un équipement novateur dédié à la
danse. Kelemenis & cie, les artistes accueillis, émergents
ou confirmés, les compagnies locales, européennes et
internationales, font vivre ce lieu et nourrissent son
activité de la diversité de leurs expériences et leurs
esthétiques.
5 avenue Rostand 13003 Marseille • www.kelemenis.fr
Le polygone étoilé
Le festival Parallèle
Place à la nouvelle génération, à l’autre, à l’ailleurs.
6e édition pour ce rendez-vous très attendu de chaque
début de nouvelle année. Un festival dense et prolifique
qui embrasse danse, théâtre, cinéma, exposition, installation
et parcours et défend une nouvelle génération d’artistes,
d’ici et d’ailleurs, dressant un portrait du monde présent.
Marseille, Aix-en-Provence, Arles et Cavaillon
Du 14 janvier au 5 février
Tout le programme sur www.festivalparallele.com
Centre de conservation
et de ressources
les coulisses du MuceM !
Construit par l’architecte Corinne Vezzoni, cet immense
bâtiment abrite l’ensemble des collections et fonds
conservés par le MuCEM : près de 250 000 objets, 130 000
tableaux, estampes, dessins, 450 000 photographies
et 100 000 ouvrages. Le lieu dispose d’un “appartement
témoin” de 800 m2 ouvert au public, qui propose un
échantillonnage des collections conservées.
cinéma international de Quartier : c’est ainsi qu’il se
définit, c’est écrit au dessus de sa porte, à la fois ouvert
au monde et au quartier et surtout au cinéma et à tous
ceux qui le font !
Tenu par le collectif de réalisateurs Film Flamme, situé au
cœur de la Cité Massabo, près de la Joliette, le Polygone
étoilé est un cinéma indépendant, un lieu de fabrication
et de production cinématographique, un lieu de débat et
de partage.
1 Rue François Massabo, 13002 Marseille • www.polygone-etoile.com
L’histoire de l’œil
librairie-Galerie pour l’œil et l’esprit
Dix ans déjà que Nadia Champesme et Gilles Desplanques
ont ouvert l’Histoire de l’œil, librairie-galerie laquée de
rouge, spécialisée dans les formes contemporaines de
littérature et d'art, avec aussi un beau rayon jeunesse.
L'Histoire de l'œil est également un lieu vivant d’expositions, de rencontres, d’ateliers d’écriture, de lectures…
avec bien sûr, pour s’y installer si l’envie nous en dit, un
café dans la véranda en hiver ou dans le jardin l'été…
25 rue Fontange 13006 Marseille
Actualités et coups de cœur sur www.histoiredeloeil.com
1 rue Clovis Hugues 13003 Marseille
Visites tous les premiers lundis du mois, entre 14h et 17h.
Réservation obligatoire. reservationccr@mucem.org
Pour péparer votre programme :
L’Embobineuse
Bas-fond spirituel de la combustion spontanée…
Scène alternative pour théâtre de fortune, concerts noise,
punk, expérimental, mais avant tout scène musicale
décalée, audacieuse et très avisée. On peut aussi y faire
des parties de babyfoot ou un tour en voiture sans permis…
11 boulevard Bouès 13003 Marseille • www.lembobineuse.biz
22
www.sortirenprovence.com
Agenda des sorties à Marseille, Aix, Avignon, Toulon et
Nimes : théâtre, concerts, spectacles, soirées, cinéma,
expositions, art & culture, shopping, sports...
Pour faire découvrir vous-même
votre département autrement
(et mettre fin aux idées reçues et aux clichés) partagez
vos bons plans sur l'application mobile gratuite My
Provence Bons Plans : bonsplans.myprovence.fr
Utile
© Caroline Dutrey
Informations
pratiques
adresse
accueil-billetterie
Stationnement
1
• Entrée
(piétons uniquement)
Situé au rez-de-chaussée
de la Tour-Panorama
Entrée la plus proche : 41 rue Jobin
Ouvert du mardi au dimanche
de 11h à 19h
Informations et réservations :
+33 (0)4 95 04 95 95
aux heures d’ouverture
Billetterie en ligne 24h/24,
7j/7 sur www.lafriche.org
Nous disposons d’un parking
restreint accessible par l’entrée 2 :
12, rue François Simon
Venir à la friche (et en repartir...)
Se restaurer
les expositions
Arrêt de bus ‘Belle de Mai La Friche’
• devant
l’entrée 1 : lignes n°49
Manger sur le pouce ou prendre le temps
de savourer un repas en intérieur ou extérieur, le restaurant les Grandes Tables
et le café-librairie la Salle des machines
vous accueillent à la Friche toute la
semaine.
Celles dans la tour-panorama sont
payantes.
Tarif toutes expositions : plein 5 € /
réduit 3 € GRATUIT aux étudiants et
moins de 18 ans
41 rue Jobin
13003 Marseille
2
• Entrée
(piétons et parking restreint) :
12 rue François Simon
13003 Marseille
(Réformés – Canebière-Bourse)
et n°52 (Friche – Métro La Timone
/ pas le dimanche).
Bus de nuit n°582 (toutes les
45 min. environ)
: borne vélo de la ville devant
• Vélo
l’entrée 1 et parking à vélo dans la
Friche
•
Réserver une table : +33 (0)4 95 04 95 85
Certaines sont gratuites toute l’année
(galerie de la Salle des machines et
Dernier Cri notamment).
lieux ouverts en libre accès
accès personnes à mobilité réduite
Wagon-jeu, Playground, skateshop,
restaurant les Grandes Tables, cafélibrairie-galerie la Salle des machines,…
consultez leurs horaires d’ouverture
sur notre site www.lafriche.org
Les expositions sont accessibles aux
personnes à mobilité réduite. Les autres
salles du site n’offrent pas toutes les
mêmes conditions d’accessibilité. Dans
tous les cas, pour préparer au mieux
votre visite, merci de nous contacter au
+33 (0)4 95 04 95 95.
Venir au Gyptis
Tarifs
de bus ‘place Caffo’ :
• Arrêt
lignes n°31, 32 et 32b
plein : 5,5 €
réduit : 4,5 € (étudiants, chômeurs,
moins de 20 ans, RSA, retraités)
groupe : 3,5 €
moins de 20 ans : 2,5€
séances jeune public et famille : 2,5 €
pour tous
abonnement dix séances : 35 €
Arrêt de bus ‘Belle de Mai - Loubon’ :
lignes n°33 et 34
Fluobus de nuit n°533
136, rue loubon
13003 Marseille
04 95 04 96 25
Attention : en fonction de l’activité du site,
nous nous réservons le droit de restreindre
ou interdire totalement le stationnement
dans la Friche. Avant votre venue,
n’hésitez pas à vous renseigner
au +33 (0)4 95 04 95 95.
: borne vélo de la ville
• Vélo
place B. Cadenat
gratuit à proximité :
• Parking
place B. Cadenat
23
www.lafriche.org
La Friche la Belle de Mai est soutenue par :
Partenaire Media
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
2 526 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler