close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

6è Journées BRVM au Burkina Faso : Promouvoir l`information

IntégréTéléchargement
Burkinapmepmi.com - le portail des PME / PMI au Burkina Faso - 1er quotidien en ligne d’informations
économiques et de l’entreprise > Actualité > 6è Journées BRVM au Burkina Faso : Promouvoir
l’information boursière et (...)
6è Journées BRVM au Burkina Faso :
Promouvoir l’information boursière et l’accès
des PME au financement à long terme
vendredi 10 juin 2016, par Burkinapmepmi.com
Après avoir salué les performances sans cesse positives de la BRVM classée dans le Top 5 des bourses
africaines les plus prometteuses à l’horizon 2020, le premier ministre Paul Tieba Kaba a salué l’initiative
de ces JOURNÉES BRVM et rassurer de la détermination du Gouvernement à inciter les entreprises
burkinabé d’une certaine taille à diversifier leurs sources de financement par le recours aux instruments
existants sur le marché financier régional. « …je mesure tout le chemin parcouru, les succès engrangés et
le dynamisme de la BRVM depuis son lancement officiel en 1998 », a-t-il souligné.
En l’espace de 4 ans, la capitalisation du marché des actions de la BRVM a doublé pour passer de 3177
milliards de FCFA en fin 2011 à 7500 milliards au 31 décembre 2015, soit 15% du PIB de l’UEMOA et à
plus de 9000 milliards en 2015.
Classée en tête des 24 places boursières africaines, dont celle du Nigeria, de l’Afrique du Sud, du Maroc
et du Kenya, l’indice de Composite de la BRVM a atteint 17,77% en décembre 2015, dépassant ainsi les
performances des bourses de Frankfort, Shanghai, Tokyo, Paris.
Malgré ces performances exceptionnelles, l’apport de la BRVM reste encore faible dans les économies de
l’Union.
C’est dans ce cadre qu’elle a entrepris de nouvelles orientations afin d’accroître le nombre des sociétés
cotées, faciliter l’accès des PME au financement à long terme à travers le marché, développer le marché
de la dette publique et privée, mobiliser l’épargne régionale, internationale et intensifier la promotion
régionale et internationale.
La mise en œuvre de toutes ces orientations stratégiques
se traduira donc par l’incitation des Grandes entreprises (publiques et privées) à se faire coter à la
bourse, le lancement des obligations de diaspora, la cotation des Sukuks et la création d’un indice
islamique, la mise en place d’un marché pour les ressources minières et les entreprises à la recherche de
capital de démarrage, la poursuite des travaux pour l’intégration des bourses de la CEDEAO, du Maroc et
de la Zone Franc et le lancement du troisième compartiment pour les PME / PMI à la fin de l’année 2016.
Pour rappel, la BRVM est chargée de l’organisation du marché financier régional et la diffusion des
informations boursières au sein de l’UEMOA depuis son lancement officiel en 1998.
En effet, c’est en décembre 1993 que le Conseil des Ministres de l’UMOA a décidé de créer le marché
financier régional dont les principaux objectifs sont de relever le taux d’épargne dans l’union, renforcer
les fonds propres des entreprises, réduire les coûts de l’intermédiation financière.
Au 31 mai 2016, seules deux entreprises burkinabé sont cotées en bourse, notamment BOA-Burkina et
ONATEL-SA sur un total de 39 sociétés cotées à la BRVM dans l’UEMOA, contre 192 au Nigeria, 386 en
Afrique du Sud et plus de 5200 en Inde.
C’est pourquoi, Léopold Ouedraogo, Directeur de l’antenne nationale de la BRVM a appelé les journalistes
à accroître la vulgarisation de la culture boursière via les médias, car l’information elle-même gouverne
les marchés.
Rendez-vous est donné au Burkina Faso en 2018 pour les prochaines Journées BRVM.
Cesar Kaboré
www.burkinapmepmi.com
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
91 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler