close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

16_1S_dst_3A

IntégréTéléchargement
DST « thème 3A – Féminin / masculin » - 1h
Calculatrice non autorisée
La connaissance de la physiologie de la reproduction a permis la mise au point de
contraceptifs hormonaux efficaces chez la femme.
Exposez les interactions hormonales entre le complexe hypothalamo-hypophysaire et les
ovaires qui permettent le développement folliculaire, puis qui conduisent à l’ovulation. Expliquez
ensuite l’action contraceptive des pilules œstro-progestatives.
L’action de la pilule sur l’utérus n’est pas attendue.
Un schéma bilan fonctionnel montrant l’action de la pilule est attendu.
DST « thème 3A – Féminin / masculin » - 1h
Calculatrice non autorisée
La connaissance de la physiologie de la reproduction a permis la mise au point de
contraceptifs hormonaux efficaces chez la femme.
Exposez les interactions hormonales entre le complexe hypothalamo-hypophysaire et les
ovaires qui permettent le développement folliculaire, puis qui conduisent à l’ovulation. Expliquez
ensuite l’action contraceptive des pilules œstro-progestatives.
L’action de la pilule sur l’utérus n’est pas attendue.
Un schéma bilan fonctionnel montrant l’action de la pilule est attendu.
DST « thème 3A – Féminin / masculin » - 1h
Calculatrice non autorisée
La connaissance de la physiologie de la reproduction a permis la mise au point de
contraceptifs hormonaux efficaces chez la femme.
Exposez les interactions hormonales entre le complexe hypothalamo-hypophysaire et les
ovaires qui permettent le développement folliculaire, puis qui conduisent à l’ovulation. Expliquez
ensuite l’action contraceptive des pilules œstro-progestatives.
L’action de la pilule sur l’utérus n’est pas attendue.
Un schéma bilan fonctionnel montrant l’action de la pilule est attendu.
DST « thème 3A – Féminin / masculin » - 1h
Calculatrice non autorisée
La connaissance de la physiologie de la reproduction a permis la mise au point de
contraceptifs hormonaux efficaces chez la femme.
Exposez les interactions hormonales entre le complexe hypothalamo-hypophysaire et les
ovaires qui permettent le développement folliculaire, puis qui conduisent à l’ovulation. Expliquez
ensuite l’action contraceptive des pilules œstro-progestatives.
L’action de la pilule sur l’utérus n’est pas attendue.
Un schéma bilan fonctionnel montrant l’action de la pilule est attendu.
http://lewebpedagogique.com/bouchaud 16_1S_dst_3A.docx
1
Correction.
Le contrôle du développement folliculaire.
-
-
L’hypothalamus produit une neurohormone, la GnRH, qui contrôle l’(anté)hypophyse (sécrétion
pulsatile non exigible).
L’hypophyse sécrète deux hormones, la LH et la FSH, qui contrôlent le fonctionnement ovarien
(sécrétion pulsatile non exigible).
Durant la phase folliculaire (14 J environ), la sécrétion de FSH permet le développement et la
maturation folliculaire. Le follicule (structure formée de cellules folliculaires et d’un ovocyte), qui
devient mûr en toute fin de phase folliculaire (vaste cavité, taille d’environ 2 cm) libère de plus en plus
d’œstrogènes.
Les œstrogènes limitent la production de FSH (et de LH) durant toute la phase folliculaire en exerçant
un rétrocontrôle négatif sur le CHH.
En toute fin de phase folliculaire, alors que le follicule devient mûr, il synthétise de plus en plus
d’œstrogènes.
A forte concentration, cette hormone exerce un rétrocontrôle positif sur le CHH : la production de LH
(et de FSH) est alors fortement augmentée. C’est le pic de LH (et de FSH) qui a lieu au J14.
Ce pic (décharge ovulante) entraîne alors la libération de l’ovocyte par le follicule mûr.
Le mode d’action de la pilule combinée.
-
La pilule œstro-progestative contient des hormones de synthèse, dérivées des œstrogènes et de la
progestérone.
Les hormones contenues dans les pilules exercent alors un rétrocontrôle négatif sur le CHH. La
production de FSH et de LH est très faible tout au long de la prise de pilule.
Le développement folliculaire est alors bloqué, de même que l’ovulation (par absence de pic de LH).
Synthèse réussie
(effort de mise en relation,
d'articulation, des connaissances)
Synthèse maladroite ou partielle
(peu de mise en relation,
d'articulation des connaissances)
Aucune synthèse
Éléments scientifiques
suffisants à complets
Éléments scientifiques
insuffisants
Rédaction et/ou schématisation correcte(s)
Rédaction et/ou schématisation maladroite (s)
8
7
Rédaction et/ou schématisation correcte(s)
Rédaction et/ou schématisation maladroite (s)
Rédaction et/ou schématisation correcte(s)
Rédaction et/ou schématisation maladroite (s)
Rédaction et/ou schématisation correcte(s)
6
5
4
3
2
Rédaction et/ou schématisation maladroite (s)
Pas d’éléments scientifiques (connaissances) répondant à la question traitée
http://lewebpedagogique.com/bouchaud 16_1S_dst_3A.docx
1
0
2
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
242 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler