close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Ali Bongo lance la première récolte des palmiers à

IntégréTéléchargement
Ali Bongo lance la première récolte des
palmiers à huile de Mouila
Ali Bongo Ondimba donnant le coup d’envoi de la récolte des noix de palme à Mouila @ Gabonactu.com
Mouila, Gabon (Gabonactu.com) – Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a
lancé jeudi la première récolte de la palmeraie de Mouila (sud du pays), une
plantation aménagée sur une superficie de 43 000 hectares (ha), par le groupe
agro-industriel singapourien Olam, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com.
A l’aide d’un croché dédié, le numéro gabonais a arraché le régime des noix d’un jeune palmier à
huile. Le geste symbolique a donné ainsi le coup d’envoi de la campagne de récolte. Plus de 5000
ouvriers agricoles sont déployés tous les jours sur les vastes étendues de cette grande plantation
aménagée grâce à une pépinière de 5,4 millions de graines.
« Lorsque nous avons commencé ce projet il y a environ 5 ans, beaucoup n’y croyaient pas. On
disait je rêve, ça ne marchera pas. Aujourd’hui, rien que sur la Ngounié, avec le partenariat que
nous avons avec la société Olam, nous avons créés plus d’emplois que dans tout secteur pétrolier au
Gabon », a déclaré le président gabonais qui se félicite de la bonne santé du Partenariat publicprivé (PPP), signé entre Olam et l’Etat gabonais.
Ali Bongo et son régime de noix de palme @ Gabonactu.com
Ce PPP rentre dans le cadre de la diversification de l’économie voulue par Ali Bongo Ondimba pour
que le tissu économique du pays ne soit plus exclusivement dépendant de la production pétrolière
en crise depuis quelques années. Pour réaliser la palmeraie de Mouila, 300 milliards de FCFA ont
été investis.
La superficie globale de la plantation des palmiers à huile d’Olam, située à Mboukou, à 19 km de la
capitale provinciale de la Ngounié est de 100 000 ha. Moins de la moitié du site est utilisée pour,
selon les responsables d’Olam, respecter et préserver l’environnement. « C’est pour des raisons de
faune et de flore », a indiqué, Julio Bodinga directeur administratif et financier d’Olam Gabon.
Environ 95% d’ouvriers travaillant sur le site de la palmeraie d’Olam à Mouila sont des nationaux.
La masse salariale est de 1,500 milliards de FCFA. Les politiques de formation et de transfert de
connaissance devant assurer la nationalisation des postes relevant du top management devront
démarrer sous peu, annonce-t-on.
Ali Bongo a pris un bain de foule @ Gabonactu.com
Après le lancement de la campagne de récolte, le président Ali Bongo a posé la première pierre de la
seconde usine de production d’huile de palme. Les travaux de la première usine, encore en phase
de construction ont été lancés le 7 juillet 2015. Cette usine dont la livraison est prévue en fin
décembre, produira en plein régime 90 tonnes d’huile par heure.
Selon Olam Gabon, le complexe industriel produira en tout 250 000 tonnes d’huile de palme d’ici
2025. Pour le moment, la récolte de la palmeraie de Mouila sera transformée dans l’usine de Kango,
à une centaine de kilomètres de Libreville.
Camille Boussoughou
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
269 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler