close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bulletin n° 5 juin 2016 - Aide à l`Eglise en Détresse

IntégréTéléchargement
N° 5 · Juin/juillet 2016
Afgiftekantoor
Leuven Masspost
Huit numéros par an
www.egliseendetresse.be
« Nous devons protéger,
guider et encourager notre
jeunesse, en l’aidant à
construire une société digne
de son grand héritage
spirituel et culturel. »
Les Journées Mondiales de la Jeunesse :
un lieu de rencontre – avec Dieu aussi.
Le 26 juillet commenceront à Cracovie les
31èmes Journées Mondiales de la Jeunesse.
En cette année de la Miséricorde, plus d’un
million de jeunes se rendront en pèlerinage
dans la ville de Sainte Faustine qui est aussi
la patrie de Saint Jean-Paul II, le Pape qui
a lancé les Journées Mondiales de la Jeunesse. Son pontificat a été entièrement placé sous le signe de
la Miséricorde Divine. C’est
son testament. Il a appelé
chaque personne à croire que la
bonté de Dieu était plus grande
que tout mal. À cet égard, il
comptait sur les jeunes. Il leur a confié la
Mission de la Miséricorde.
« Je donne à l’humanité sa dernière planche
de salut – le recours à Ma Miséricorde »,
a dit Jésus à Sainte Faustine. Le monde actuel est ébranlé par des crises violentes.
Beaucoup se perdront. Les gens sont
désorientés comme jamais auparavant. Ce
sont les jeunes qui sont les plus gravement
touchés. Beaucoup sont ballottés comme
des coquilles de noix en haute mer, sans
espoir d’un port d’attache. Arrachés à leur
ancrage, ils sont sans identité, sans attache,
sans cap. Dieu nous tend l’ancre de sa
Pape François à Manille,
18 janvier 2015.
Miséricorde. Il la maintient pour qu’elle
s’enfonce jusque dans les profondeurs de
notre âme. Il nous donne la certitude qu'une
main me porte et porte le monde, une main
qui nous guide et dont personne ne peut
nous détacher.
C’est épouvantable de voir à quel point les
attaques terroristes et les attentats-suicide
et le change de l’intérieur. Cela commence
toujours par nous-mêmes.
La première strophe de l’hymne des JMJ
est : « Mon regard s’élève vers les hauteurs
d’où me viendra le secours du Seigneur. De
lui, j’attends le Secours, lui le Dieu Saint de
Miséricorde ! ». Les jeunes voudraient aller
plus haut, toucher les étoiles, faire de
grandes choses. Ils cherchent du
regard un modèle. Si, à notre
contact, ils reconnaissent la
bonté de Dieu, alors le désir
de participer à la mission de la
Miséricorde se développera
aussi en eux. Les Journées Mondiales de la Jeunesse peuvent être un tournant décisif dans la vie d’innombrables
jeunes. De nombreuses demandes de pays
pauvres nous sont parvenues pour aider les
jeunes à financer leur voyage pour Cracovie.
Ils espèrent vraiment notre aide. De
plus, chers amis, les jeunes ont surtout
besoin de vos prières et de votre exemple.
Les jeunes voudraient
toucher les étoiles,
faire de grandes choses
de ces derniers temps agissent contre cette
confiance : dans la ville nigériane de Maiduguri, 58 morts ; à l'université kenyane de
Garissa, 148 morts ; à Paris, 130 morts ; à
Bruxelles, 35 morts ; à Lahore (Pakistan),
72 morts, pour ne citer que quelques cas.
Tous les terroristes étaient des jeunes de
19 à 31 ans seulement. Égarés par de faux
espoirs, ils voulaient changer le monde.
Eux aussi cherchaient un sens à la vie, par- Je vous bénis avec gratitude
delà la mort. La violence a été leur réponse
aux crises majeures du monde. La Miséricorde en est l’antithèse totale. Une telle
conception repose sur la toute-puissance de
P. Martin Maria Barta
l’Amour de Dieu qui souffre avec le monde
Assistant ecclésiastique
1
ie
Algér
« Une maison de la paix »
« Takachouf » : austérité, est la devise actuelle en Algérie. Pourtant, malgré
la crise économique, c’est à Alger que se construit la mosquée ayant le plus
haut minaret du monde. Elle pourra accueillir près de 100 000 fidèles. Quant
à la petite minorité chrétienne de Skikda, dans l’est du pays, elle se contenterait bien d’une petite chapelle pour quelques dizaines de chrétiens.
crise économique n’est pas passée sans laisser
de traces, même dans le diocèse de Constantine.
La paroisse vit de dons et ils se font nettement
plus rares depuis près de deux ans. En revanche,
le matériel est devenu encore plus cher.
Dans les années 70, l’ancienne église de la
paroisse Sainte Thérèse de Lisieux a été transformée en orphelinat pour enfants abandonnés.
Elle s’était vidée de ses chrétiens. La paroisse a
gardé son ancien presbytère. Il a été transformé
en salle polyvalente, il y a six ans. La toiture et
l’annexe ont été rénovées, l’eau, le gaz et l’électricité ont été installés. Des étudiants, le curé luimême, des amis et même des visiteurs ont mis
la main à la pâte. Maintenant, il manque encore
la chapelle. Le silence de la salle de prière doit
être assuré par une porte coulissante. Mais la
Une percée pour le dialogue :
seul l’Amour apporte
le vrai printemps
La porte doit être grande ouverte :
tous sont bienvenus, et il en arrive
toujours davantage
En même temps, la paroisse se développe. Des
étudiants originaires de l’Afrique sub-saharienne et même des Asiatiques, des Égyptiens
viennent à la messe le dimanche et depuis
quelque temps, beaucoup d’Algériens demandent le baptême. En effet, il n’y a pas d’article
dans le code pénal algérien qui fasse de la
conversion un crime susceptible de peine.
L’ordonnance de 2006 punit simplement les
personnes qui chercheraient à provoquer de
pareilles conversions. Beaucoup de musulmans
disent qu’il s’agit d’un « lieu de paix et de
liberté ». C’est ce qu’accomplit l’exemple de la
prière et de l’amour. Le Père Bernard le dit
ainsi : « le dialogue est le meilleur antidote à la
tentation de l’intolérance et de la violence ».
Cette paroisse renaissante a besoin de
20 000 euros pour terminer sa chapelle et
sa salle polyvalente. Ce sera un lieu de germination de l’amour, à l’ombre de la grande
mosquée.
•
Parole, prière, action sont l’expression de la Miséricorde
FotoYOUCAT Foundation
Ils viennent des extrémités de la
terre. Mais beaucoup ne pourraient
se rendre aux Journées Mondiales
de la Jeunesse à Cracovie sans votre
aide.
Il s’agit surtout des jeunes du Proche-Orient
qui dépendent de cette aide : 25 syro-catholiques et 65 coptes d’Égypte, 22 Syriens
et 30 catholiques du Soudan du Sud, ainsi
que des jeunes venus
d’Ukraine, du Turkménistan, du Kazakhstan, du
Bangladesh, d’Uruguay et
d’Équateur, pour n’en
citer qu’une partie. À Cracovie, eux et beaucoup
d’autres vont sans cesse
rencontrer l’Aide à l’Eglise
2
en Détresse, aussi bien
dans le livret du pèlerin
que dans le Catéchisme
Youcat pour les jeunes.
S’y ajoute maintenant,
grâce à votre générosité,
Docat, un compendium
de la doctrine sociale
catholique, une éthique
sociale de la Miséricorde, adaptée au langage des jeunes. « Heureux les miséricordieux, Un groupe du Bangladesh aux JMJ de Rio, grâce à vous
car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5,7) est la devise des JMJ de la Miséricorde envers le prochain : la Parole,
Cracovie. Cette Parole implique d’agir. la prière et l’action. Ces trois degrés renC’est pourquoi, ce que Jésus a dit à Sœur ferment la plénitude de la Miséricorde ».
Faustine est également valable pour Craco- Parole, prière, action – c’est un appel qui
vie : « Je te donne trois moyens pour exercer nous est également adressé.
En cas de surplus, votre don ira à un projet similaire permettant de poursuivre le travail pastoral de l’AED.
•
Aide
n
ructio
t
s
n
o
à la c
Sénégal – Naissance
d’un lieu de pèlerinage
C’est une diaspora vraiment typique :
Savoigne, une oasis catholique de
375 âmes, au milieu d’un désert islamique.
est venu de plus en plus, et maintenant ils
arrivent même de Dakar, la capitale.
Savoigne est devenu un lieu de pèlerinage.
Cela fait longtemps que la salle transformée
en église est trop petite. Au moins la moitié
des fidèles doit suivre la messe en plein air.
Par ailleurs, il n’y a pas assez de salles
d’hébergement pour les pèlerins. Les travaux
pour la construction d’une église de pèlerinage ont commencé il y a deux ans. Ceux
qui peuvent fournir de l’aide, un peu ou
beaucoup, le font. Nous aussi, grâce à vous,
avons offert 30 000 euros pour couvrir une
partie des frais du matériel. Le grain de blé
germe au milieu du désert grâce à Marie,
Secours des malades.
90 % des habitants du diocèse de SaintLouis, au Sénégal, sont musulmans. On y vit
en bon voisinage. Quand la paroisse a été
confiée, il y a 34 ans, au Père Emmanuel
Zanaboni, jeune missionnaire, le village était
presque désert. Une maison en construction
servait de salle polyvalente pour toutes les
activités. Le Père Emmanuel y réunissait les
« brebis perdues ». Le soir, il priait avec les
jeunes. Il leur a appris à chanter les psaumes
et des chants religieux et a commencé à
transformer la salle en église. D’Italie,
il avait apporté une statue de la Sainte Vierge
du 18ème siècle : « Notre-Dame, Secours des
malades ». Le rayonnement de la prière et
de la foi a fait venir les pèlerins. Il en Pierre après pierre, tout le monde participe aux travaux
•
Éthiopie – liés
dans la fidélité
« Un Éthiopien, eunuque, ministre de
Candace, reine des Éthiopiens, et
surintendant de tout son trésor », a
fait partie de la première génération
de chrétiens (Ac 8,27).
vit dans le même Vicariat : elle est discriminée par la majorité. Les fidèles ont construit
une école maternelle et une école primaire
pour les quelque 2000 catholiques du peuple
Manja. Il manque maintenant une église qui
remplacerait la hutte délabrée faite d’argile,
aimeraient en avoir une en pierre. « Qu’est- d’herbe et de bois. Là encore, votre solidarité
ce qui empêche que je sois baptisé ? », et votre générosité (30 000 euros) les récomdemanda le surintendant à Philippe. Et il le pensent de leur fidélité au Christ.
baptisa. Qu’est-ce qui nous empêche,
aujourd’hui, d’aider les Éthiopiens à recevoir
la grâce dans une église à peu près convenable ? Et cela d’autant plus que, face à des
églises aussi misérables, beaucoup d’Éthiopiens de bonne volonté pourraient douter que
ce Dieu soit le vrai Dieu. Point n’est besoin
de richesses, mais une petite église en pierre,
construite grâce à la générosité de leurs frères
d’Amérique, d’Europe, d’Australie et d’Asie
renforcerait considérablement leur foi. Nous
avons promis 30 000 euros pour l’église
d’Arguba.
•
Aujourd’hui, les chrétiens d’Éthiopie sont
parmi les plus pauvres au monde. Plutôt que
des trésors, ils gèrent leur pauvreté, mais ils
restent fidèles. Leurs trésors, ce sont les
sacrements. Dans la paroisse d’Arguba qui
fait partie du Vicariat apostolique de JimmaBonga, ils aimeraient prendre soin de ces trésors que sont les vêtements liturgiques, les
livres et les vases sacrés. Mais leurs églises
en bois, au toit de chaume, ne s’y prêtent pas.
Une messe en plein air.
Les rats, termites et autres nuisibles, ainsi que
la pluie et le vent les obligent à rénover leurs Un argument supplémentaire nous encourage Ce serait mieux dans une église,
églises tous les deux ans. Aujord’hui, ils à soutenir l’ethnie minoritaire « Manja », qui surtout par mauvais temps
En cas de surplus, votre don ira à un projet similaire permettant de poursuivre le travail pastoral de l’AED.
3
C’était le rêve des fidèles :
une chapelle, un endroit
pour prier ensemble. En
effet, les prêtres ne peuvent venir que trois fois par
an, voire quatre, dans la
paroisse Saint François de
Sales, à Thynri, dans le
sud-est de l’Inde. Les montagnes et les fortes pluies
de la mousson rendent les
routes impraticables, de
mai à octobre. Ces conditions ont fait de ce rêve
une utopie. Mais grâce à votre aide, écrit le Père Antony Kattathara, les
fidèles ont pu acheter le matériel et ils « ont tous mis la main à la pâte ».
C’est ainsi que la chapelle a été achevée et consacrée à temps avant la
mousson. « Maintenant, elle est le cœur du village, le centre de la vie.
Chaque dimanche, tout le village s’y rassemble pour chanter et louer
Dieu. » Le Père Antoine vous remercie au nom de sa paroisse : « Ils ne
savent ni lire ni écrire, mais leur foi est forte ». Et elle l’est désormais encore plus, grâce à la concrétisation de leur rêve.
Détresse, amour et gratitude – Vos lettres
Par esprit de partage
C’est avec joie que nous vous envoyons ce
don. En effet, nous nous sommes mariés le 27
juin 2015 et nous avons souhaité par cet événement heureux vous associer à cette joie.
C’est dans un esprit de partage que nous
avons prévenu nos parents et amis qu’en faisant un cadeau ou un don pour démarrer dans
la vie conjugale, nous nous engagions à reverser à deux associations 25 % de la somme perçue. Nous vous souhaitons de poursuivre votre
service à la suite du Christ et nous vous remercions pour votre engagement.
Un jeune ménage de France
à manger, et ses photos et articles m’inspirent
énormément. J’ai envoyé le lien vers le site Web
de l’Aide à l’Eglise en Détresse à différentes
personnes que je connais. Je suis sûre que la
lecture de ses articles enrichira leur vie.
Une Bienfaitrice d’Australie
Renoncer à des vacances
Quand les autres pensent aux vacances, je
tente de m’en passer et de donner l’argent
économisé à des organismes tels que l’Aide
à l’Eglise en Détresse. Cette année, mon don
sera hélas moins important parce que mes revenus ont diminué. Malgré tout, je donne
avec joie et gratitude, parce que le service
Faire connaître le site Web de l’AED
que vous rendez est extraordinaire : aider
L’aide fournie par l’Aide à l’Eglise en Détresse concrètement à la préservation et à la proà la Syrie et à tant d’autres pays est si désinté- pagation de la foi chrétienne dans le monde.
ressée et pleine d’amour. Je laisse toujours le C’est pour cela que je fais ce don.
bulletin de l’AED ouvert sur la table de ma salle
Une Bienfaitrice du Portugal
Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l.
Abdij van Park 5, B-3001 Leuven,Tél. +32 (0)16 39 50 50, Fax +32 (0)16 39 50 60
Votre don : pour la Belgique :
IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB. Pour un dégrèvement fiscal pour
un don à partir de 40 €, veuillez verser à l’Aide et Espoir a.s.b.l. sur le compte
IBAN: BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB.
Pour le Luxembourg :
IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL.
E-mail : info@egliseendetresse.be – Website : www.egliseendetresse.be
4
Johannes
Freiherr
Heereman,
Président du Conseil
exécutif
Chers amis,
Une première messe est quelque chose
d’exaltant. « Sursum corda » – « élevons
notre cœur » : quand le nouveau prêtre
dit cela au moment de l’Eucharistie, peu
avant l’élévation, l’assemblée répond :
« Nous le tournons vers le Seigneur ».
Alors la joie de croire résonne. La foi a
un avenir par la présence du jeune prêtre. C’est ce que j’ai vécu récemment lors
de la première messe de notre fils. Une
première messe élève le cœur.
De nos jours, la plupart des premières
messes ont lieu en Afrique, en Amérique
latine et en Inde. Et pas toujours dans
une église en pierre. Cela n’est pas forcément nécessaire pour élever le cœur
vers le Christ. Mais cela facilite l’unité
de la communauté, le rassemblement en
l’honneur du Seigneur qui permet de lui
rendre grâce, ce qui est « juste et bon ».
La maison du Seigneur est un lieu
d’adoration, un endroit d’élévation des
cœurs, un lieu d’intemporalité. C’est
pourquoi l’aide à la construction que
nous pouvons fournir, grâce à votre
générosité, est en fait une œuvre durable.
Il ne s’agit pas uniquement de pierres.
C’est beaucoup plus : la célébration
de l’Eucharistie signifie, comme
Benoît XVI l’a écrit, « Dieu a répondu.
L’Eucharistie, c’est Dieu, une présence
qui répond. Une réponse vraiment
exaltante !
Rédaction : Jürgen Liminski
Editeur responsable : Kirche in Not /
Ostpriesterhilfe,
Postfach
1209,
D-61452 Königstein – En Belgique :
Uma Wijnants, Abdij van Park 5,
B-3001 Leuven – P608135 – De licentia
competentis auctoritatis ecclesiasticae
– ISSN 0252-2519 – Printed in Belgium.
www.acn-intl.org
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
2
Taille du fichier
825 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler