close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Abonnements

IntégréTéléchargement
ARSENAL
Vers la Cité musicale – Metz
Metz
Arsenal
2016-2017
3
À la croisée des genres et des publics, l’Arsenal
offre depuis 1989 le meilleur de la musique et de
la danse. Sa Grande Salle de 1354 places en fait
l’un des lieux de concert et d’enregistrements
privilégiés, notamment de la sphère baroque,
grâce à une acoustique exceptionnelle.
Réinventé par Bofill en 1989, l’Arsenal figure
désormais dans le palmarès des plus prestigieuses salles d’Europe. En invitant des artistes
en résidence, l’Arsenal est aussi un lieu de création et de production artistique en lien avec de
nombreux partenaires.
Si la musique est sa vocation première, l’Arsenal a fait le choix de l’ouverture et de la diversité
en proposant une riche programmation et en
offrant une place toute particulière à la danse ou
encore aux musiques nouvelles, au jazz et aux
musiques du monde. De plus, l’Arsenal propose
chaque année 5 à 6 expositions, consacrées exclusivement à la photographie, dans un espace
d’exposition complètement réinventé.
L’Arsenal réunit ainsi trois salles de concert,
une galerie d’exposition, une salle dédiée aux
conférences et rencontres, deux espaces de réception et une boutique. Il anime aussi deux
monuments historiques, la Chapelle des
Templiers (xiie siècle) et l’ancienne basilique
Saint-Pierre-aux-Nonnains (ive siècle).
1
pp. 23–140
CONCERTS, SPECTACLES
2
pp. 141-144
UNE SAISON
JEUNE PUBLIC
3
pp. 145–148
EXPOSITIONS,
CONFÉRENCES
4
pp. 149–160
RÉSIDENCES
D’ARTISTES
5
pp. 161–172
INFORMATIONS
PRATIQUES
6
pp. 173–192
BILLETTERIE,
ABONNEMENTS
16
17
ÉDITORIAUX
18
Vers la Cité Musicale – Metz
La Ville de Metz porte une ambition artistique
et culturelle forte qui forge l’identité de notre
territoire. Avec l’Arsenal, l’Orchestre national
de Lorraine, les Trinitaires et la dernière-née,
la Boîte à Musiques (Bam), nous disposons
d’équipements exceptionnels pour partager la
musique et la danse, avec une programmation
reconnue et un travail d’actions culturelles
au plus près des publics. Cet engagement pour
l’art et la culture se traduit aussi
et surtout par la place donnée
aux artistes et à la création qui
nourrissent cette ambition
commune.
En ce sens, la création de
l’Etablissement Public de
Coopération Culturelle (Epcc)
Metz en Scènes en 2009, a montré
la force d’un dispositif intégré, avec
des moyens mutualisés, un travail
sur les esthétiques et le croisement
des publics sans rien sacrifier à
l’exigence et à la qualité artistique.
Les chiffres de fréquentation parlent d’euxmêmes : plus de 200 000 personnes se
retrouvent chaque année dans les différents
espaces pour voir un spectacle, visiter une
exposition, admirer les patrimoines exceptionnels de Saint-Pierre-aux-Nonnains et de la
Chapelle des Templiers ou encore participer
à des divers évènements commerciaux.
Aujourd’hui, avec la création de la Grande
Région, nous devons plus que jamais travailler
sur la visibilité et le rayonnement de nos
équipements culturels. C’est dans cet esprit,
que je porte avec toutes les équipes de Metz en
Scènes et de l’Onl, avec l’appui de la Ville de
Metz, de la Région et de l’État, le projet de
création d’une Cité musicale à Metz, fruit d’une
convergence et d’un travail en commun entre
Metz en Scènes et l’Orchestre national de
Lorraine.
Les complémentarités entre l’Onl et
Metz en Scènes sont évidentes et je souhaite
développer les synergies entre les deux
établissements, pour construire un projet
fédérateur au service du public. L’objectif est
de travailler encore plus et mieux ensemble afin de vous offrir une programmation
renforcée, concertée et diversifiée, des actions
culturelles innovantes, des rencontres
originales et des moments artistiques
inoubliables. Il s’agit aussi de renforcer notre
ouverture internationale et transfrontalière,
de travailler à la circulation et au croisement
des publics entre les différents sites, d’assurer
une meilleure visibilité ou encore une plus
grande mutualisation des moyens et d’expériences.
Pour porter cette Cité musicale, dont l’Onl
sera la force artistique, nous accueillons Claire
Guillemain nommée au poste de Directrice
générale à la fois pour Metz en
Scènes et pour l’Onl. Par cette
direction commune – forte de son
expérience et de son énergie,
avec le talent et le savoir-faire de
l’ensemble des personnels des deux
équipements –, nul doute que le
défi de cette Cité musicale à Metz
sera relevé.
Je vous laisse découvrir
à travers cette brochure la nouvelle
saison 2016/2017 de l’Arsenal
imaginée par Michèle Paradon, qui
vous a préparé une programmation
ambitieuse, diversifiée et avec de nombreux
artistes de grand talent.
Cette Cité musicale est la vôtre. Je vous
souhaite de vivre des émotions nombreuses et
partager tous ensemble notre amour des
musiques et de la danse.
Hacène Lekadir, Président de Metz en Scènes et
de l’Orchestre national de Lorraine – Cité Musicale-Metz
Adjoint à la Culture – Ville de Metz
Musique romantique avec le Palazetto Bru
Zane, puis deux incontournables de la fin de
saison avec le Festival Passages en mai et la
East Block Party #8 en juin.
Dans le cadre de projets transversaux
entre l’Arsenal, la Bam et les Trinitaires, des
artistes à la croisée des genres entre musique
classique et musiques actuelles seront
programmés dont l’un des pionniers de la
techno, Jeff Mills accompagné de l’Orchestre
national de Lorraine.
Côté danse, deux chorégraphes emblématiques de la scène
belge seront à l’affiche, Sidi Larbi
Cherkaoui et Alain Platel.
Le public pourra découvrir
les univers singuliers d’Emanuel
Gat et de Kyle Abraham et plonger
à nouveau dans le répertoire
américain avec le Centre
Chorégraphique National –
Ballet de Lorraine.
Les saisons jazz et
musiques du monde seront quant
à elles la parfaite illustration d’une
grande diversité culturelle avec des stars telles
que James Carter et Avishaï Cohen, des
artistes singuliers comme les Derviches
tourneurs de Damas et la jeune génération.
Les plus jeunes ne seront pas en reste
cette saison… Une nouvelle série voit le jour,
pour leur permettre de découvrir les joies
du concert et du spectacle… Des moments
à partager en famille et entre amis !
Michèle Paradon, déléguée artistique de l’Arsenal
19
Lieu ouvert sur le monde, l’Arsenal se veut
être tout à la fois un espace de respiration, de
réflexion et de divertissement, invitant le
spectateur à vivre la grande aventure de la
musique et de la danse live confortablement
installé dans des salles à l’acoustique incomparable. Cette saison, nous vous proposons de
venir à la découverte d’artistes singuliers,
d’œuvres novatrices tant dans l’écriture que
dans l’interprétation, d’expositions surprenantes.
Depuis plusieurs années, un
certain nombre de voix se fait
entendre sur la place (et l’absence !)
des femmes dans les programmations artistiques, débat auquel
l’Arsenal choisit d’accorder une
attention toute particulière. Ici,
nulle question de parité, mais un
hommage rendu à toutes les
artistes talentueuses, avec une
programmation faisant la part belle
aux directrices musicales Laurence
Equilbey, Claire Gibault, Françoise
Lasserre, aux chanteuses MarieNicole Lemieux, Natalie Dessay, aux musiciennes Sonia Wieder-Atherton, Noémi
Boutin, Sarah Murcia, Géraldine Laurent ou
encore aux chorégraphes Béatrice Massin,
Marie-Geneviève Massé et Aurélie Gandit.
Une nouvelle étape marquera le rapprochement entre l’Orchestre national de
Lorraine et l’Arsenal avec une programmation
symphonique renforcée et l’accueil d’un
nouveau compositeur en résidence, Zad
Moultaka. Artiste à part entière, compositeur
et peintre d’origine libanaise, Zad Moultaka
s’attèle à la création d’une musique reliant
musique arabe, musique baroque et musique
d’aujourd’hui. Toujours dans le cadre de
nouvelles résidences, l’Arsenal accueille
L’Achéron, ensemble de musique baroque
récemment installé en Lorraine dirigé par
François Joubert-Caillet – ardent défenseur,
entre autres, de la musique de Marin Marais –
le Trio Morgenstern et la compagnie de
théâtre musical Roland furieux.
Des temps forts rythmeront cette saison :
en octobre, le focus consacré à l’Inde, dans le
cadre de la saison indienne en France, en
novembre La couleur des sons, cycle musique
& peinture avec le Centre Pompidou-Metz
autour de l’exposition Musicircus, en mars
Tout un monde lointain…
Centenaire de la naissance d’Henri Dutilleux,
l’année 2016 nous permet d’entendre en
ouverture de saison son très poétique Concerto
pour violoncelle, intitulé Tout un monde
lointain. Tiré de l’hémistiche du poème de
Charles Baudelaire « La Chevelure », ce
doux fil d’Ariane de la programmation nous
emmène vers un ailleurs rêvé, désiré,
fantasmé ou redouté…
Ce monde lointain, quel est-il ? Celui,
angoissé, des paradis artificiels de
la Symphonie fantastique de
Berlioz ? Ou cet Orient des contes
des mille et une nuits illustrés par
Rimski-Korsakov dans
Shéhérazade ? Ou encore cette
Amérique des grands espaces, ce
Nouveau Monde d’Antonín
Dvořák, de George Gershwin et
d’Aaron Copland, terre de refuge
tant espérée ?
Représente-t-il ces planètes de
notre système solaire qui nous
fascinent – célébrées par Gustav Holst – et qui,
semble-t-il, se trouvent aujourd’hui à notre
portée ? Ou cette éternité à laquelle aspire
Zarathoustra, en quête d’une réponse aux
énigmes de l’univers ? Éternité dont la
musique de Richard Strauss tente de nous
rendre « [L ]es rêveurs éveillés et
conscients »…
De nombreux solistes invités, parmi
lesquels Xavier Philips, Nemanja Radulovic,
Jean-Philippe Collard, Abdel Rahman El
Bacha ou Marie-Nicole Lemieux participeront
à ces concerts de l’Orchestre national de
Lorraine.
Basé au cœur de sa nouvelle région, le
Grand Est, notre formation voit son rayon
d’action s’élargir naturellement vers la
Champagne-Ardenne, avec un programme
dans la nouvelle salle de Saint-Dizier et la
création d’une nouvelle saison symphonique
à l’Opéra de Reims.
Son réseau d’échanges transfrontaliers,
comportant déjà la Deutsche Radio
Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern,
s’ouvre maintenant à l’Orchestre philharmonique Royal de Liège.
Par ailleurs, dans le cadre de l’année FranceCorée, l’Orchestre national de Lorraine est
fier de représenter notre grande région dans
une tournée de quatre concerts au pays du
matin calme…
Selon Heidegger, « L’homme est l’être des
lointains » et les compositeurs (et les musiciens !) font de la musique une piste d’envol
vers ces mondes réels ou utopiques…
Jacques Mercier, directeur musical & chef permanent
de l’Orchestre national de Lorraine
21
22
1
CONCERTS, SPECTACLES
La Symphonie
fantastique
Jacques Mercier :
direction
Xavier Phillips :
Violoncelle symphonique
24
Orchestre national de Lorraine
Une alchimie sonore des plus complexes au
service de l’intensité poétique la plus immédiate, tel est le secret de Tout un Monde
lointain qui, depuis sa création en 1970 par
Mstislav Rostropovitch, aura remporté tous
les suffrages du public et attiré tant de grands
interprètes. Xavier Phillips fait partie de ceux
qui connaissent le mieux le chef-d’œuvre de
Dutilleux, qui l’ont le plus longuement mûri
et vécu de l’intérieur.
« Il y a du neuf à faire » écrivait Berlioz à un
ami, quelques mois avant la création, en
décembre 1830, de sa Symphonie fantastique.
Sans doute ne croyait-il pas si bien dire : par
son langage orchestral inouï, son incroyable
puissance d’imagination, nourrie de littéra-
Henri Dutilleux
Concerto pour violoncelle
Tout un monde lointain
Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
16
SEPTEMBRE
Vendredi
20h
ture « noire », sans oublier le « roman personnel » de son auteur, l’œuvre allait bouleverser
de manière radicale le cours de l’histoire de
la musique.
Hector Berlioz
Symphonie fantastique
Durée
1h15 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Journées européennes du patrimoine
À tout Hasard
SEPTEMBRE
Cie Roland furieux
Samedi / Dimanche
des concerts et des spectacles. Organisés
avec le concours de la compagnie Roland
furieux et de l’harmonie Municipale,
ils sont gratuits et les places sont à retirer
à partir de mercredi 14 septembre.
Samedi 17 septembre
Une après-midi méli-mélo avec...
14h
Visite de l’envers du décor
(spécial famille)
Dimanche 18 septembre
Une après-midi méli-mélo avec...
11h
Visite de l’envers du décor
11h30, Studio du Gouverneur
15h, 17h
Visite de l’envers du décor
Sunday Covers
Xavier Charles
16h, Studio du Gouverneur
14h
Xavier Charles
Bienvenue dans cet espace clarinetopop post 78 (Prince, Bashung, Talking
Heads...)
(spécial famille)
Sunday Covers
19h, Salle de l’Esplanade
Mourir et puis sauter
sur son cheval
David Bosc
Lecture musicale / Laëtitia Pitz
La trajectoire et la chute insensées
d’une poète pour évoquer le désir et le refus
absolu de se conformer.
14h-18h, samedi & dimanche
Visite de Saint-Pierre-aux-Nonnains
Visite de l’envers du décor
15h, Salle de l’Esplanade
Mourir et puis sauter
sur son cheval
David Bosc
Lecture musicale / Laëtitia Pitz
16h, Grande Salle
Harmonie Municipale
17h, Studio du Gouverneur
Impédance_clarinet_déluge
Xavier Charles
Pièce de clarinette concrète
Il sera question d’impédance. Il sera
question de déluge : le grand tumulte de l’air
humide dans le tube de la clarinette.
Retrait des places gratuites à partir de mercredi 14 septembre, visites sur inscription à la billetterie.
25
Durant les Journées européennes du
Patrimoine, l’Arsenal vous ouvre ses portes.
Pour découvrir tout notre univers, nous
vous proposons, en plus des traditionnelles
visites, ce qui fait notre cœur de métier :
17-18
jazz
26
Trilok Gurtu
Quartet
Trilok Gurtu :
percussions, voix
Jonathan Ihlenfeld
Cuniado : basse
Jesse Milliner : piano
Frederik Köster :
trompette
21
SEPTEMBRE
Mercredi
20h
jazz
Percussionniste originaire de Bombay, Trilok Gurtu apparaît, depuis 1976, sur un
nombre d’albums impressionnant. Après son
premier enregistrement, on le retrouve aux
côtés des plus grands notamment John
McLaughlin, Pharoah Sanders, Pat Metheny,
Michel Portal ou encore Salif Keita. Pourquoi
se l’arrache-t-on ? Parce qu’il s’agit d’une
figure mythique du jazz world-fusion. Son
principal fait d’armes : le mariage réussi du
tablâ et de la batterie. Le maître joue alors
Tarif C 30/26/10* €
Durée
1h30
à genoux, entouré d’éléments traditionnels
indiens et d’autres occidentaux et plus
contemporains (tambours, cymbales…).
Après avoir exploré des contrées funk, pop
ou rock, sur Spellbound (2013), son dernier
album en date, Trilok Gurtu accommode ainsi
tradition musicale indienne et trompette. Un
métissage (sur)prenant qui laisse entrevoir le
nombre de collaborations que ce passeur de
culture pourrait encore ajouter à un palmarès
renversant.
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
27
« Passeur de cultures »
Orfeo, par-delà
le Gange
1er
Akadêmia & le Vocal
Acadmy of India
Dávid Szigetvári : ténor
OCTOBRE
Orfeo
Samedi
20h
Dagmar Saskova :
soprano Monteverdi
Musica, Messagiera
Arushi Mudgal :
danse Odissi
baroque 28
« Et si Eurydice avait été indienne ? »
Dans la série des réinventions du mythe
d’Orphée, il faudra désormais compter ce
singulier Orfeo, par-delà le Gange, né de la
volonté qu’a eue Françoise Lasserre de
rapprocher les mythologies occidentale et
indienne, la musique baroque et la musique
hindoustanie. Orphée devient un chanteur
occidental à succès qui parcourt l’Inde et
s’éprend follement d’Eurydice, une danseuse
Hadhoum Tunc
sacrée dans le temple de Shiva. Il l’enlève et
l’emmène en Europe, provoquant ainsi la
colère du dieu, qui cause la mort d’Eurydice
le jour de ses noces avec Orphée.
Doublant systématiquement le personnage d’Eurydice par une danseuse d’odissi,
le récit joue ainsi des effets de miroir, d’échos
et d’alternance entre le chef-d’œuvre de
Monteverdi et la musique indienne.
Eurydice
direction musicale et conception du projet
Françoise Lasserre
Sanjeev, Ashwani Shankar
Dagmar Saskova
François Rancillac
Mithilesh Jha Jean-Christophe Clair
Pastore, Speranza
Sabine Siegwalt
scénographie, costumes
Mohan Shyam Sharma
Jan Van Elsacker,
Johannes Weiss
Charlotte Delaporte Zohaib Hasan, Shiraz Ahmed Hugo Oliveira lumières
Ninfa
Pastore
Pastore, Caronte
Harmonie Deschamps
Proserpina
Jean-Claude Saragosse
shehnai
mise en scène
mouvements scéniques
Dominique Fortin Baptiste Chapelot
direction technique
Murad Ali sarangi
tabla
pakhawaj
tanpuras
Musique —
Claudio Monteverdi
Orfeo (1607)
Livret : Alessandro Striggio
Plutone
Tarif B 35/30/10* €
Durée
2h + entracte
Lieu
Grande Salle
Famille
à partir de 9 ans
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Cécile McLorin
Salvant
Cécile McLorin Salvant :
voix
Aaron Diehl : piano
Paul Sikivie : contrebasse
Lawrence Leathers :
batterie
4
OCTOBRE
Mardi
20h
jazz
« For One To Love »
Tarif C 30/26/10* €
Durée
1h15
Lieu
Grande Salle
29
Avec un prestigieux prix Thelonious Monk,
deux albums bien accueillis par le public et des
nominations aux Grammy Awards et aux
Victoires du Jazz : Cécile McLorin Salvant
impressionne la critique. Cette dernière est
d’ailleurs unanimement dithyrambique,
séduite par sa large tessiture (entre aigus
frémissants et graves bouillonnants), et une
technique mature. À seulement 26 ans, Cécile
McLorin Salvant dipose d’un large répertoire
composé de standards finement sélectionnés
(Burt Bacharach, Blanche Calloway, Bessie
Smith, Barbara…) et de compositions personnelles qui n’ont rien à envier à celles de ses
aînés.
Son jazz se mâtine de blues et elle est
capable de passer magistralement de la ballade
pausée au swing endiablé, se jouant brillamment des conventions. Sur scène, accompagnée du jeune et déjà multi-primé pianiste
Aaron Diehl, Cécile McLorin Salvant sait aussi
jouer la carte de l’émotion. Attachante,
piquante, drôle et théâtrale, elle donne un
sacré coup de pied et de frais au jazz vocal.
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Pavement
Abraham.In.Motion
Kyle Abraham
7
OCTOBRE
Cie Abraham.In.Motion
danse
Vendredi
20h
« Une histoire de la culture
afro-américaine »
30
Interdisciplinarité et réflexion sur l’Amérique
noire, voilà les deux rênes qui guident le
travail de la nouvelle coqueluche de la scène
contemporaine new-yorkaise, Kyle Abraham.
Kyle Abraham
chorégraphie, création des costumes
Charlotte Brathwaite
dramaturgie
Alexandra Wells conseil
Dan Scully
scénographie et lumières
Sam Crawford
montage son
7 danseurs
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h
Pour ce spectacle créé en 2012, le chorégraphe
s’est inspiré des quartiers de son Pittsburgh
natal – qui ont vu éclore la scène jazz dans les
années 1950, mais aujourd’hui gangrenés par
la guerre des gangs et le trafic de drogue – ainsi
que du film de John Singleton, Boyz’N The
Hood (1991). Ainsi, c’est sur une scène transformée en emblématique terrain de basket-ball
que les danseurs de Pavement évoluent entre
danse contemporaine, danse de rue et scènes
de la violence ordinaire. Une œuvre poignante
et résolument engagée qui mêle brillamment
esthétique avant-gardiste et conscience
politique.
Musique
—
J. S. Bach, Jacques Brel,
Benjamin Britten, Antonio
Caldara, Sam Cooke, Colin
Davis, Emmanuelle Haïm,
Heather Harper, Donny
Hathaway, Edward Howard,
Concerto Köln, Philippe
Jaroussky, Le Cercle de
l’Harmonie, Alan Lomax,
Lieu
Grande Salle
Ensemble Matheus,
Fred McDowell, Hudson
Mohawke, Alva Noto, Jérémie
Rhorer, Ryuichi Sakamoto,
Carl Sigman, JeanChristophe Spinosi, Antonio
Vivaldi
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Mozart & Haydn :
un dialogue
Café Baroque I
Anne-Catherine Bucher :
modération
Le Concert Lorrain
Leornard Schelb : flûte
Swantje Hoffmann :
violon
Silke Volk : violon et alto
Stephan Schultz :
violoncelle
9
OCTOBRE
Dimanche
11h30
café baroque
« Mozart et Haydn : un dialogue »
31
Cette série de cafés Baroques débutera par un
programme d’exception consacré aux deux
grands compositeurs de l’ère classique. Les
musiciens interpréteront sur instruments
anciens des extraits des quatuors pour flûte de
Wolfgang Amadeus Mozart et des trios de
Londres de Joseph Haydn, qu’Anne-Catherine
Bucher commentera en les replaçant dans leur
contexte.
12h30 : Brunch Insolite
23 €, Réservation jusque
jeudi 6 octobre
Tarif
15/10*/6** €
Durée
1h
Lieu
Salle de l’Esplanade
Le Concert Lorrain est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 155
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
**pour les -12 ans
François-Frédéric
Guy
François-Frédéric Guy :
piano
12
OCTOBRE
piano
Mercredi
20h
32
« Beethoven, Boulez et Brahms ;
un programme de passionné »
François-Frédéric Guy est un artiste passionné. C’est ce qui lui a valu de jouer aux côtés des
plus grands chefs d’orchestre, mais aussi ce qui
l’a poussé à se lancer dans des projets un peu
fous … « Quand on aime, on ne compte pas »,
dit l’adage, et le pianiste à la brillante carrière
internationale ne le fait pas mentir.
Ainsi, en 2008, François-Frédéric Guy se
lance dans un Beethoven Project et entreprend
d’enregistrer l’intégrale de sa musique de
chambre, ses cinq concertos (quelques 600
pages) ainsi que ses 32 sonates (10 heures
à elles seules). Galvanisé par l’expérience,
il décide en 2016 de se lancer un nouveau
défi musical autour de Brahms. Son Brahms
Project, conçu comme un « dictionnaire
amoureux » du compositeur, associant
musique de chambre, Lied ou concertos,
Beethoven
Sonate, Tempête
s’articule naturellement autour du piano.
Pour ce récital, celui qui avoue volontiers ne
faire aucune différence entre les compositeurs
contemporains et les autres, a choisi d’interpréter Beethoven, Boulez et Brahms ; un
programme de passionné pour un instant
passionnant.
Beethoven
Sonate, Clair de Lune
Boulez
Notations
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h30 + entracte
Lieu
Salle de l’Esplanade
Brahms
Variations sur un thème
de Haendel op. 24
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Noctura
Romain Henry :
chorégraphie, danse
Anthony Laguerre :
création musicale,
batterie
Marie Cambois :
regard extérieur
Cie Virgule Flottante
13
OCTOBRE
Jeudi
19h
danse
Un danseur, un batteur et un public maître du
jeu : voilà l’équation proposée par Noctura,
expérience sensorielle totale qui met en avant
l’esthétique du fragment. Encerclés par les
spectateurs invités à éclairer à leur gré la
Tarif
15/10*/6** € Durée
40 min
Lieu
Studio du
Gouverneur
performance, redéfinissant ainsi l’espace et
le temps, corps et son entrent alors dans un
dialogue tendu et percutant. Sur les rythmes
noise rock d’Anthony Laguerre, métronome
du duo violon/batterie lorrain Filiamotsa,
Romain Henry oppose gestuelle hip-hop et
écriture chorégraphique contemporaine.
Cet audacieux danseur autodidacte créateur
de la compagnie Virgule Flottante (Nancy),
questionne les codes de ces genres et les fait
cohabiter harmonieusement. Entre recherche
d’équilibre, quête de basculements et
tentatives d’interceptions, une échappée
nocturne qui bouscule entendement et
perception.
Famille
à partir de 10 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
**pour les -12 ans
33
« Duel aux soleils »
Pink Martini
China Forbes
Thomas M. Lauderdale :
piano
China Forbes : chant
feat.
jazz - pop
13
OCTOBRE
Jeudi
20h
Souvenir
34
« L’Amérique rétro et pluriculturelle
en chansons »
Avant la sortie de leur nouvel album studio,
l’orchestre rétro de Thomas Lauderdale
reprend la route en compagnie de China
Forbes – la voix du célébrissime Sympathique
(Je ne veux pas travailler). La recette à succès
du combo originaire de Portland (Oregon),
joyeux et harmonieux mélange de jazz, bossa
nova, musique lounge et pop surannée se
retrouve dans les compositions de Get Happy
(2013), riches en mélodies variées et entêtantes
qui parviennent à transcender les époques et
les frontières.
Méritant plus que jamais son titre
d’ambassadeur d’une Amérique bigarrée et
pluriculturelle, le groupe est également reconnu pour ses prestations scéniques à la fois
soignées et entraînantes. Classe et légèreté se
retrouvent autour de ce cocktail métissé.
Mihail Iossifov
Phil Baker Antonis Andreou
Dan Faehnle Nicholas Crosa
Timothy Nishimoto
trompette
trombone
violon
Tarif SP
55/49 €
Durée
1h20
contrebasse
guitare
chant et percussions
Lieu
Grande Salle
Miguel Bernal
congas et percussions
Anthony Jones :
batterie et percussions
35
La Symphonie
du Nouveau Monde
Jacques Mercier :
direction
Suyeon Kim : violon
symphonique
36
Orchestre national de Lorraine
Servie par l’archet de feu de Pablo de Sarasate,
la Symphonie espagnole fit un triomphe lors de
sa création en 1875. Aujourd’hui, au-delà des
couleurs exotiques qui avaient tant enflammé
les auditeurs de l’époque, l’œuvre enchante
toujours par sa fraîcheur d’inspiration, sa
franche luminosité, son exubérance maitrisée,
si « française » au fond…
Si l’Espagne et ses sortilèges représentèrent une sorte d’eldorado pour les musiciens
français de la fin du xixe siècle et au-delà, un
tout autre horizon s’ouvre en 1893 avec la
dernière symphonie de Dvořák , composée
lors de son séjour aux États-Unis. Par l’immensité des nouveaux paysages qu’elle évoquait,
son hommage au negro-spiritual, la tonalité
« messianique » de son Finale, la Symphonie du
Édouard Lalo
Symphonie espagnole
14
OCTOBRE
Vendredi
20h
Nouveau Monde allait révéler aux américains
eux-mêmes leur propre pays, et enthousiasmer la planète entière.
Dans le cadre de l’année France Corée.
Antonin Dvořák
Symphonie n°9
« Du Nouveau Monde »
Emmanuel Chabrier
España
19h-19h30
Les Oreilles Musicales :
rencontre avec un artiste
Entrée libre, Salon Claude
Lefebvre
Tarif 30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
Durée
1h15 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Subramaniam
L. Subramaniam : violon
Ambi Subramaniam :
violon
Drs Murthy, mridangam
Satya Sai Ghandasala :
guimbarde
16
OCTOBRE
Dimanche
16h
musiques du monde - inde
Lakshminarayana Subramaniam, violoniste
prodige souvent décrit en Occident comme
« le Paganini de l’Inde », est devenu dans les
années 1970 l’un des musiciens les plus
célèbres du sous-continent. Ravi Shankar,
qui montra très tôt un intérêt marqué pour la
musique carnatique (Inde du Sud), l’invita
d’ailleurs pour une tournée en Amérique en
compagnie des meilleurs instrumentistes de
sa génération.
Docteur en médecine, polyglotte,
musicologue, éditeur, compositeur, pédagogue ou encore organisateur de festival,
L. Subramaniam, fait clairement figure
d’esprit universel. Il était alors tout naturel
qu’il aborde également les musiques occidentales, classique, jazz ou fusion. Une éclatante
aptitude à transcender les genres qui le fera
collaborer à maintes reprises avec son ami et
admirateur Yehudi Menuhin, mais aussi avec
des artistes d’horizons variés tels que
Stéphane Grappelli, Stevie Wonder, JeanPierre Rampal, Herbie Hancock, Al Jarreau ou
Jean-Luc Ponty.
D’une virtuosité exubérante, ce sorcier du
rythme est aussi incomparable dans la vitesse
Tarif C 30/26/10* €
Durée
1h30
37
« Le Paganini de l’Inde »
d’exécution, allant jusqu’à créer un effet de
transe par les mouvements de son archet. Un
style flamboyant qui sait dépasser les frontières, assurément.
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Les Curiosités
esthétiques
Jean-Pierre Pinet : flûte
Aline Zylberach :
pianoforte
Étienne Mangot :
violoncelle
Autour du pianoforte
18
OCTOBRE
Mardi
20h
baroque
38
« Dans le laboratoire d’Haydn »
Les Curiosités esthétiques, nouvel ensemble
à géométrie variable du flûtiste Jean-Pierre
Pinet, s’attache à faire revivre les partitions
oubliées et à en découvrir d’autres. Le crédo
de cet ensemble est de traquer dans la facture
d’un accord ou d’une couleur orchestrale les
balbutiements d’une modernité dont nos
contemporains se nourrissent encore. Aussi,
rien d’étonnant à ce que ces musiciens
amoureux de l’Europe des Lumières se soient
arrêtés sur l’œuvre de Joseph Haydn. Bien que
souvent défini comme l’un des « piliers » du
classicisme musical, il n’en reste pas moins
d’une modernité inépuisable. En effet, bon
nombre de compositeurs actuels se revendiquent encore de son enseignement. Avec ces
cinq trios impliquant le pianoforte – dont trois
substituant la flûte au violon dans l’accompa-
gnement, c’est un large panel d’émotions qui
nous est proposé. Tour à tour jovial et sérieux,
intimiste ou virtuose, tendre ou passionné,
l’instrument qui tient ici le rôle principal nous
invite dans un laboratoire dédié entièrement
à sa gloire.
Joseph Haydn
—
Trio en sol majeur Hob. xv, 15
Trio en ré majeur n° 91 pour
baryton, flûte et pianoforte
original pour baryton, violon et violoncelle
Trio en ré majeur Hob. xv, 16
Trio en do majeur n° 109 pour
baryton et pianoforte
original pour baryton, alto et violoncelle
Trio en fa majeur Hob. xv, 17
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h
Lieu
Saint-Pierre-auxNonnains
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Marin Marais,
pièces favorites
François Joubert-Caillet :
direction, basse de viole
Sarah van Ooudehove :
basse de viole
Miguel Henry : théorbe et
guitare
Philippe Grisvard :clavecin
L’Achéron – François Joubert-Caillet
20
OCTOBRE
Jeudi
20h
baroque
Marin Marais est l’un des musiciens les plus
emblématiques du Siècle d’or. À peine âgé
de 23 ans, il entre au service de Louis xiv,
devenant son joueur de viole favori.
Progressivement, le jeune Marais va être
convié à divertir l’intimité du Roi, jouant de
la viole aussi bien à la Cour que dans la
confidence de sa chambre à coucher. Pendant
une quarantaine d’années, il va ainsi servir et
côtoyer de près le souverain le plus puissant
d’Europe.
Les Pièces de Viole composées pour le Roi
Soleil sont des suites de danses à la française
à l’intérieur desquelles sont parfois glissées
des pièces de caractère, véritables portraits
musicaux ou pièces descriptives dans le goût
théâtral.
Empreinte de la grandeur du classicisme
français, d’une élégance extrême et d’une
puissance toute divine, la musique de Marin
Marais est tout à la fois habitée d’une intériorité doublée d’une profonde douceur.
Anthologie des pièces de
viole de Marin Marais
(1656-1728†)
—
Prélude en harpégement
L’Arabesque
La Rêveuse
Prélude
Grand Ballet
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h15
39
« Un bijou du Siècle d’or »
Depuis 2014, François Joubert-Caillet
a entrepris l’enregistrement de l’intégrale
des Pièces de Viole, soit cinq Livres, plus de
600 pièces et une vingtaine de disques en
prévision. Le premier opus de ce projet
monumental voyait le jour en février 2016 avec
la parution du premier disque Pièces favorites.
Une véritable anthologie des plus belles pièces
du compositeur !
—
Courante à deux violes
La Guitare
Sarabande à deux violes
La Polonaise
Gigue La Badine
—
Fête champêtre
Tombeau de M. de Sainte-
Lieu
Salle de l’Esplanade
Colombe
Voix humaines
Couplets de Folies
—
Allemande
Chaconne
Tourbillon
François Joubert-Caillet et
L’Achéron sont en résidence
à l’Arsenal − Metz en Scènes.
Voir p. 153
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Chants pour la paix
40
Timna Brauer & Elias Meiri
et La Scola Metensis
Lieu
Salle de l’Esplanade
23
OCTOBRE
Dimanche
16h
La conquête de la Judée en 70 par les romains
exila le peuple hébreu de sa terre et le dispersa.
Au contact des autres cultures l’exil, « Galouth »,
devint ce que le mot signifie en hébreu : une
révélation.
De cette diversité, l’Ensemble Brauer
& Meiri regroupe les influences. Les chants
yéménites rappellent les chants grégoriens et
les mélodies juives orientales proviennent de
la fusion des chants hassidiques et des rythmes
arabes. Le répertoire reflète le patrimoine
polyglotte da la tradition juive, où l’araméen se
Tarif C
30/26/10 €
musique du monde
mêle à l’hébreu, où le judéo-yéménite côtoie
le yiddish.
Citoyenne du monde, Timna Brauer trace,
par ses recherches musicales et par le « pur
diamant à facettes multiples » de sa voix, des
itinéraires enchanteurs et érudits au sein d’un
patrimoine universel. Admirablement
accompagné par le virtuose Elias Meiri, le
concert convie à un parcours, qui, au travers
des sphères traversées, propose, le temps d’un
concert, une géographie de l’âme humaine,
qui débouche sur l’espoir.
En partenariat avec les
Journées Européennes de la
Culture Juive en Lorraine,
le Forum culturel autrichien
et la Caisse d’Épargne.
Takuya Otaki
Takuya Otaki : piano
4
NOVEMBRE
piano
Vendredi
20h
Pianiste japonais de 29 ans reconnu et mainte
fois primé dans son pays, Takuya Otaki a
étudié à l’Université des Lettres de Aichi
(Japon) et a remporté plusieurs prix lors de
concours internationaux de piano. Depuis
2013, Takuya Otaki étudie dans la classe
de Thomas Hell à la Musikhochschule de
Maurice Ohana
Premier livre des études
d’interprétation (Cadences
libres, Mouvements
parallèles, Agrégats sonores,
Main gauche seule –
In memoriam M. Ravel,
Quintes, Troisième pédale)
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h30
Stuttgart, et depuis 2015, il poursuit un Master
en Musique contemporaine. Après une
formation classique, c’est tout naturellement
qu’il met au service du répertoire contemporain, son talent et sa virtuosité.
En février 2016, c’est grâce à une précision
aiguisée qu’il est consacré Premier prix du
12e Concours international de piano d’Orléans,
en remportant le prix spécial Blanche Selva.
Il remporte également le prix spécial Olivier
Greif et le prix Maurice Ohana.
Le piano de Takuya Otaki, imaginatif et
empreint de douceur et de violence, s’inscrit
dans celui de de Falla et de Crumb.
Avec ce nouveau récital, le jeune virtuose
nippon rendra hommage à ses illustres
ancêtres : le Français Ohana, l’Espagnol de
Falla et l’Américain Crumb.
Manuel de Falla
Fantasia Baetica et
Pièces espagnoles – Quatre
danses (Aragonesa, Cubana,
Montanesa, Andaluza)
Lieu
Salle de l’Esplanade
George Crumb
Makrokosmos, Vol. 2,
pour piano amplifié
En partenariat avec la
Fondation Jeunes Talents et
le Concours International
d’Orléans .
* - 26 ans et demandeurs
d’emplois
41
« Virtuosité et précision aiguisée »
Pied de nez
Aurélie Gandit :
conception et
chorégraphie
Stéphanie Court,
Morgan de Quelen,
Sylvain Riéjou :
interprètes
création
Cie La Brèche – Aurélie Gandit
5
NOVEMBRE
Samedi
17h
danse
« Une petite histoire de l’art moderne
et contemporain par le corps »
42
La tête, les pieds, les mains et le dos deviennent des motifs pour écrire une petite
histoire de l’art moderne et contemporain par
le corps. La pièce explore une succession
Christophe Rodermann
d’œuvres plastiques du xxe siècle (Matisse,
Picasso, Pollock, etc) associées chacune à une
partie du corps dont la danse se joue pour en
révéler les subtilités et les potentialités. Ce
corps, présent plus que jamais dans l’art du
siècle dernier, ne se soumet plus aux règles
anciennes des proportions et des postures qui
avaient fait de lui l’image de la beauté. Tout ce
qui se donne à voir témoigne d’une liberté sans
cesse élargie par ces artistes qui percutent les
barrières traditionnelles de la représentation
picturale. Le spectacle joue de ces bouleversements plastiques pour écrire une danse
ludique accompagnée de créations vidéos qui
ouvrent le regard et permettent l’approche
sensible des œuvres plastiques... et du corps en
mouvement.
Aurélie Bernard
historien de l’art
régie générale et création lumière
Lola Kéraly
Vincent Vicario
assistante et intervenante Feldenkrais ®
Tarif
15/10*/6** €
Durée
50 min
Prune Lardé
costumes et accessoires
création vidéo
Lieu
Studio du
Gouverneur
Famille
à partir de 8 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
Carte blanche à Laurence Equilbey
Nuit et rêves
Renata Pokupi :
mezzo-soprano
Maximilian Schmitt : ténor
Insula orchestra
Accentus
Laurence Equilbey :
direction
Insula orchestra / Accentus
5
NOVEMBRE
Samedi
20h
lyrique
Schubert a très peu orchestré ses Lieder,
malgré ses talents de symphoniste. Ce sont
les générations suivantes (Liszt, Brahms,
Strauss, Offenbach...) qui se sont emparées
de ce magnifique fond pour en développer
le potentiel dramatique. Ces Lieder sont
réunis autour de deux incontournables
thématiques romantiques, peuplés de bons
ou de mauvais génies. Nuit et rêves propose
ainsi une immersion au cœur du romantisme allemand, une immersion qui mènera
l’auditeur aux confins du monde réel.
Certains scientifiques affirment d’ailleurs
que l’extraordinaire symphonie « inachevée » serait un diptyque parfait, retraçant
un rêve du compositeur.
Franz Schubert
Die Zauberharfe,
Ouverture de
Rosamunde
Symphonie n°8
« l’Inachevée »
Tarif B
35/30/17 € Paradis
10 €*
Durée
1h50
Deux ouvertures d’opéra complètent ce
programme vivant. Le ténor allemand
Maximilian Schmitt, grand spécialiste de ce
répertoire, et la voix de velours de Renata
Pokupić s’accorderont sous la baguette de
l’exigeante Laurence Equilbey. La directrice musicale des ensembles accentus
(grand répertoire de la musique vocale) et
Insula orchestra (répertoire classique et
préromantique sur instruments d’époque)
propose ainsi un programme onirique.
22h : After musical, Hall
Club Bizarre
En partenariat
avec Musiques Volantes
Lieder orchestrés par
Reger, Liszt, Krawzcyk,
Brahms, Strauss,
Britten, Berlioz,
Webern
—
Im Abendrot
Die Junge Nonne
An Silvia
Lieu
Grande Salle
Nacht und Traüme
Gruppe aus dem Tartarus D
Ganymed
Die Forelle
Romanze aus Rosamunde
Erlkönig
Du bist die Ruh
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
43
« L’onirique essence
du romantisme allemand »
Récital de Sonia
Wieder-Atherton
6
Sonia Wieder-Atherton :
violoncelle
NOVEMBRE
musique de chambre
Dimanche
11h30
Hommage à Chantal Akerman
44
« Récital à l’image de deux femmes »
Sonia Wieder-Atherton, violoncelliste de
renom, est connue pour l’aisance avec laquelle
elle voyage entre les répertoires. Classique,
moderne ou contemporain, tour à tour ou lors
du même récital, ça lui est égal. Car son art,
celui de faire vibrer à l’unisson public et
instrument, dépasse bien des clivages.
Aussi compositrice et arrangeuse, elle a
écrit la bande originale de plusieurs films de la
cinéaste belge Chantal Akerman qui, avant de
rencontrer la musicienne, refusait d’illustrer
ses images avec de la musique. Une confiance
qui s’est avérée réciproque puisque la
réalisatrice a, par la suite, filmé certains des
concerts de la violoncelliste.
Chants juifs
Jean-Sébastien Bach
Henri Dutilleux
Benjamin Britten
Pou rendre hommage à cette figure de
proue du cinéma moderne décédée fin 2015,
Sonia Wieder-Atherton interprétera des
chants religieux juifs, ainsi que des œuvres
pour solistes de Bach, Dutilleux (France,
1916-2013 †) et Britten (Royaume-Uni,
1913-1976 †).
Un récital qui s’annonce profond et
bouleversant.
Dans le cadre de Regards sur l’œuvre de
Chantal Akerman du 3 au 6 novembre.
12h30 : Brunch Insolite
23€, réservation jusque jeudi 3 novembre
14h30 : Conférence
Chantal Akerman par Claire Atherton
Salon Claude Lefebvre, entrée libre
16h : Projection de films
Trois strophes sur le nom de Sacher
Un jour, Pina a demandé 8/6*€
Tarif E
20/16/10* €
Placement libre
Durée
1h
Lieu
Salle de l’Esplanade
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
L’Acte des
métamorphoses
Jean Rondeau :
clavecin et piano
9
NOVEMBRE
piano
Mercredi
20h
Jean Rondeau
Jean Rondeau est tombé amoureux du son du
clavecin avant même d’avoir l’occasion d’en
apercevoir un, à l’âge de six ans. Une toute
1ère partie : clavecin
—
Domenico Scarlatti
Sonata K. 213 en ré mineur
– Andante
Sonata K. 119 en ré majeur
– Allegro
Jean-Philippe Rameau
Gavotte avec doubles
en la mineur
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h15
petite vingtaine d’années plus tard, le voilà
multi-instrumentiste, multi-primé et à l’aube
d’une prometteuse carrière.
C’est que le jeune claveciniste français au
look décalé sait prendre des risques : s’il se
frotte volontiers aux maîtres du xviiie avec son
ensemble de musique de chambre, il s’adonne
également aux joies de la composition et de
l’improvisation avec son quartet de jazz. Et il
en va manifestement de même avec sa carrière
de soliste, puisque ce nouveau récital se veut à
son image, plutôt atypique. En effet, ce dernier
se compose de deux parties : au clavecin pour
la première, évidemment… Et au piano pour la
seconde, histoire de déconcerter son monde !
Entre interprétation époustouflante de
virtuosité et improvisation enlevée, un
dialogue baroque (Scarlatti, Bach, Rameau)
par claviers interposés qui promet d’être riche
en subtilités.
Domenico Scarlatti
Sonata K. 208 en la majeur –
Adagio
Sonata K. 175 en la mineur –
Allegro
2e partie : piano
—
Domenico Scarlatti
Improvisation sur la
Sonate K. 208 en la majeur
Johann-Sebastian Bach
Chaconne en ré mineur
(Extrait de la Partita
pour violon n° 4, transcr.
Johannes Brahms)
Jean-Philippe Rameau
Improvisation sur le thème
de la Gavotte
Improvisation sur le thème
de la Chaconne
Lieu
Salle de l’Esplanade
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
45
« Dialogue par claviers interposés »
Dawâr
Djamchid Chemirani :
zarb et voix
Keyvan Chemirani :
zarb et santur
Bijan Chemirani :
zarb et saz
Trio Chemirani
10
NOVEMBRE
Jeudi
20h
musiques du monde - iran
46
« Le rythme universel, langue invisible »
Djamchid Chemirani, percussionniste
originaire de Téhéran alliant sens de l’improvisation et technique irréprochable, est un
interprète très recherché. Après une brillante
Tarif D 25/20/10* €
Durée
1h20
carrière qui lui aura permis d’être l’ambassadeur de la musique iranienne de par le monde,
l’artiste qui a également travaillé pour la danse
et le théâtre a décidé de poursuivre son
cheminement aux côtés de ses deux fils,
Keyvan et Bijan.
Chacun a fait sa culture, parcouru divers
univers sonores, nourri son métier de
musicien, mais le père et les deux frères se
sont retrouvés autour d’un désir commun :
élaborer une langue rythmique universelle.
Dawâr, c’est un peu le bout de leur chemin ;
jamais encore les Chemirani n’avaient atteint
une telle limpidité du son issu de la fusion de
leurs trois frappes, jamais encore ils n’avaient
rendu si prégnante la dimension spirituelle
si présente dans la culture iranienne.
Cette complicité qui transparaît aussi sur
scène est-elle le fruit de l’amour filial ou le
résultat d’un travail de création acharné à trois ?
Probablement un peu des deux à la fois…
Lieu
Salle de l’Esplanade
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Beatus Martinus
Chant grégorien et chant médiéval
Scola Metensis
Marie-Reine Demollière :
direction
musique ancienne
13
NOVEMBRE
Dimanche
16h
Tarif E 20/16/10* €
Lieu
Saint-Pierreaux-Nonnains
47
Saint Martin de Tours, né en 316, il y a 1 700
ans, est un saint extrêmement populaire en
Europe depuis le haut Moyen Âge.
L’iconographie chrétienne le représente
à cheval, coupant de l’épée son manteau pour
en donner la moitié à un pauvre sur la route
d’Amiens. Son biographe Sulpice Sévère
(420†), qui fut son disciple et son ami, nous
décrit le parcours exemplaire de ce soldat
converti, moine évangélisateur, évêque contre
son gré, voyageur infatigable et auteur de
miracles qui firent de son tombeau à Tours
un lieu de pèlerinage très fréquenté.
La Scola Metensis explore l’abondant
répertoire liturgique dédié à l’apôtre des
Gaules, des sources pré-grégoriennes aux
compositions du Moyen Âge tardif, avec
aussi quelques chants extraits de manuscrits
messins et lorrains.
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Christophe
chanson
15
NOVEMBRE
Les Vestiges du Chaos Tour
Mardi
20h
48
Christophe a esquissé d’une main de maître un
treizième album studio, fruit de plus de 50 ans
de carrière, mûri depuis 7 ans, et tellement
attendu… Un opus d’une fulgurante modernité
imaginé par Christophe, épaulé de Christophe
Van Huffel, à ses côtés depuis 15 ans, où
sa voix cristalline revient au premier plan
grâce à la virtuosité de la jeune génération
représentée par Maxime Le Guil (nominé
aux Grammy Awards 2016 - dans la catégorie
Best Engineered Album) à la co-réalisation et Clément Ducol qui habille cet
album de cordes ultra-sensibles. Du blues,
de l’électro-rock, de poétiques nappes de
synthés, se côtoyant merveilleusement avec
un hommage à Lou Reed, un duo avec Alan
Vega ou l’incroyable voix d’Anna Mouglalis…
entre autres.
Tarif SP 55/49 €
Lieu
Grande Salle
En coproduction avec
Label LN
Trio Morgenstern
Stefan Hempel : violon
Catherine Klipfel : piano
Emanuel Wehse :
violoncelle
Programme Femmes-compositeurs
musique de chambre
17
NOVEMBRE
Jeudi
20h
Récompensés par de nombreux prix internationaux, les jeunes et très prometteurs
musiciens franco-allemands du Trio
Morgenstern ne se contentent pas de briller
par leur grande technicité et leur profondeur
expressive. Ils mettent également un point
d’honneur à proposer des programmes
captivants.
Baptisé Femmes-compositeurs, ce dernier
ne déroge pas à la règle et met en lumière trois
Germaine Tailleferre
Trio
Jacqueline Fontyn
Trio n° 1
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h15 + entracte
grandes figures musicales du xxe siècle.
Germaine Tailleferre (France, 1892-1983) était
la seule représentante féminine du célèbre
Groupe des Six. Jacqueline Fontyn (Belgique,
1930) s’illustre par l’ampleur de son répertoire
et la variété des formes abordées. Ses œuvres
ont été couronnées par de nombreuses
distinctions internationales. Quant à Lili
Boulanger (France, 1893-1918), elle obtient en
1913 le premier Prix de Rome, et si son œuvre
est moins conséquente, elle n’en est pas moins
brillante. Fauchée par la maladie lors de
sa 24e année, la fille du compositeur Ernest
Boulanger a su déchiffrer une partition avant
même d’apprendre l’alphabet.
Enfin, ce sera aussi l’occasion de découvrir
un trio d’une des rares femmes compositrices
de renom du xixe siècle, Fanny MendelssohnHensel (Allemagne, 1805-1847). Empêchée
par son père puis son frère – lui aussi compositeur – de se consacrer entièrement à sa
passion, elle écrira néanmoins une œuvre
prolifique… Et le frère en question finira par
avouer que six de ses lieder furent en vérité
composés par sa sœur !
Lili Boulanger
D’un matin de printemps
Fanny Mendelssohn-Hensel
Trio op. 11 en ré mineur
Lieu
Salle de l’Esplanade
Le Trio Morgenstern est en
résidence à l’Arsenal - Metz
en Scènes. Voir p. 156
En partenariat avec la
Fondation Jeunes Talents.
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
49
« Quatre parcours d’exception »
Cunningham,
Tharp, Forsythe
18
Centre
chorégraphique
national – Ballet
de Lorraine
NOVEMBRE
Vendredi
20h
danse
Programme américain
50
« Œuvres majeures
sur rythmes ravageurs »
Trois chorégraphes d’outre-Atlantique renommés – Cunningham, Forsythe et Tharp,
respectivement fascinés par le hasard,
l’abstrait ou Broadway. Trois œuvres atypiques, jusqu’au-boutistes, qui convoquent
chacune une forme de modernité différente
mais totalement assumée. Un programme
« américain » aux accents résolument contemporains, hétéroclite et pourtant rythmiquement cohérent. C’est ce que propose le
Ccn - Ballet de Lorraine, véritable laboratoire
d’expérimentation, avec force et conviction.
On retrouve ainsi Sounddance, In the
Upper Room et Duo. La première est une pièce
rapide et complexe, s’oppose à l’uniformité et
l’unisson du ballet, mais utilise le tempo pour
créer un chaos subtilement organisé. In the
Upper Room nécessite une énergie inépuisable
et capte l’urgence et la vigueur du paysage
contemporain avec un style unique mêlant
vocabulaire classique et inflexions athlétiques.
Duo, présenté dans un espace extrêmement
restreint, combine culbutes, cisaillements,
frappés, renversés et musique dans un
perpétuel balancement. Cette pièce évoque
une sorte d’horloge qui finit par rendre visible
l’intangible course du temps.
Sounddance
10 danseurs
−
Merce Cunningham
In the Upper Room
13 danseurs
−
Philip Glass
musique
chorégraphie, scène, lumières et costumes
(remontée par M. Harper & T. Caley)
Twyla Tharp
Thom Willems
(remontée par Stacy Caddell)
Cyril Baldy
chorégraphie
David Tudor musique
Mark Lancaster
Duo
2 danseurs et 1 pianiste
−
William Forsythe
chorégraphie
Norma Kamali musique
transmission
décors, costumes et lumières
conception originale des costumes
Thomas Caley Jennifer Tipton répétiteur
répétitrice
Durée
1h30
répétitrice
lumières
Isabelle Bourgeais Tarif C
30/26/10* €
Isabelle Bourgeais
Lieu
Grande Salle
18h30 : Conférence
Postmodern dance : le triomphe d’une
culture rebelle par Roland Huesca
Entrée libre, Salon Claude Lefebvre
Famille
à partir de 10 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
51
52
Deutsche Radio
Philharmonie
Saarbrücken
Kaiserslautern
Longtemps incompris, notamment en France,
le Concerto pour violon de Brahms (1879) brille
aujourd’hui au firmament du répertoire.
Jamais en effet, dans ce genre « théâtral » qu’est
le concerto, la plus redoutable virtuosité
n’avait été alliée à une telle profondeur
poétique… Et jamais l’instrument-roi n’avait
tant exulté de toutes ses fibres tziganes que
dans le Finale giocoso, une des pages les plus
festives du compositeur.
Mort à 25 ans dans un asile d’aliénés, Hans
Rott (1858-1884†) n’a été redécouvert que dans
les années 1980 avec la publication de sa
Symphonie en mi majeur. Au-delà d’une
proximité troublante avec certaines symphonies ultérieures de Mahler (qui fut le condisciple de Rott au conservatoire de Vienne),
Johannes Brahms
Concerto pour violon
Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
Constantin Trinks :
direction
Natalia Prishepenko :
violon
symphonique
19
NOVEMBRE
Samedi
20h
l’œuvre s’avère de première grandeur,
impressionnante par son Scherzo visionnaire,
son gigantesque Finale, au pathos furieusement postromantique…
Hans Rott Symphonie n°1
Durée
1h40 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Mozart, Sonates à quatre mains
Café Baroque II
20
Anne-Catherine Bucher :
modération
Le Concert Lorrain
Anne-Catherine Bucher
et Benoît Hartoin :
clavecin
NOVEMBRE
Dimanche
11h30
café baroque
Sonate pour clavecin
à 4 mains en ré majeur KV 381
53
Le programme du deuxième concert de la
série de cafés Baroques sera consacré aux
sonates à quatre mains de Wolfgang Amadeus
Mozart, premiers chefs-d’œuvre du genre,
rassemblant à la fois des pièces de jeunesse
composées pour le duo que Wolfgang formait
avec sa sœur Nannerl, et des œuvres de la
maturité, monuments à l’écriture proprement
symphonique, très influencées par la musique
italienne. Si certaines de ces œuvres ont été
directement composées pour le clavecin,
d’autres ont probablement été pensées pour
le pianoforte. Les formes y sont très diverses,
allant de petites pièces en forme de solo,
fantaisies ou variations à d’autres dont les
dimensions sont plus grandes.
Andante et variations KV 501
Sonate à 4 mains KV 497
12:30 : Brunch Insolite
23 €, réservation jusque jeudi 17 novembre
Tarif
15/10*/6** €
Durée
1h
Lieu
Salle de l’Esplanade
Le Concert Lorrain est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 155
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
54
Never Mind
the Future
Sarah Murcia :
contrebasse et voix
Gilles Coronado : guitare
Olivier Py : saxophone
Franck Vaillant : batterie
Benoît Delbecq : piano
Mark Tompkins : voix et
danse
Sarah Murcia
23
NOVEMBRE
Mercredi
20h
jazz
Retranscrire l’énergie qui se dégage du
premier album des Sex Pistols ainsi que sa
sulfureuse ambiguïté – manifeste du mouvement punk – tout en conservant son langage
et sa sensibilité, voilà le challenge que
s’est lancé Sarah Murcia, contrebassiste,
compositrice et arrangeuse rompue au jeu
de la réinterprétation.
Son groupe Caroline est rejoint pour
l’occasion par Benoît Delbecq et Mark
Tompkins. Décomplexé et intemporel ce
projet s’inscrit dans la démarche poursuivie
par Sarah Murcia depuis 2001. Avec son
groupe elle propose plus qu’une simple
relecture de ce disque culte de son passé : une
véritable variation autour de la musique du
combo anglo-saxon, à la croisée du jazz, du
rock et de la chanson, mais aussi de la musique
et de la danse. Un paradoxe subtilement revu
et arrangé.
Création autour de l’album
Never Mind the Bollocks,
Here’s the Sex Pistols
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h15
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
55
« L’énergie punk revue et arrangée »
56
Festival La couleur des sons
« Un son peut suggérer une couleur, pendant qu’une
couleur peut suggérer un son. Le temps musical est
visible, l’espace pictural audible : c’est en ce qui les
désaccorde que musique et peinture s’interpénètrent. »
— Jean-Noël von der Weid, Le flux et le fixe.
La musique et la peinture entretiennent des correspondances étroites depuis la nuit des temps. À l’occasion de l’exposition Musicircus, présentée au Centre
Pompidou-Metz, nous avons voulu explorer ces relations à notre manière.
Mikhaïl Rudy, pianiste et ami de Chagall nous
convie à découvrir, grâce à un film d’animation qu’il a
réalisé, les dessins préparatifs du plafond de l’opéra de
Paris et interprète les compositeurs favoris du maître.
Jean-Christophe Roelens avec la complicité de
l’Ensemble K qui interprétera le Quatuor pour la fin
du temps de Messiaen présentera une installation
qui intégrera le public dans un espace coloré tel que
Messiaen le voyait en composant.
Natalie Dessay redonnera aux peintures d’Edward
Hopper son contexte artistique et musical, l’Orchestre
national de Lorraine avec un programme intitulé
Synesthésie rendra hommage à des compositeurs majeurs du xxe siècle.
En partenariat avec le Centre Pompidou-Metz, l’Orchestre national de Lorraine,
les Trinitaires et la Bam.
Mer. 23 novembre, 18h30 : Conférence Chagall et la musique
par Mikhaïl Rudy, pianiste, commissaire de l’exposition Chagall.
Entrée libre, Salon Claude Lefebvre
Marc Chagall,
la couleur des sons
24
Mikhaïl Rudy :
piano
NOVEMBRE
piano
Jeudi
20h
Les compositeurs du plafond de l’Opéra
de Paris, de Gluck à Ravel
« Il en est de la poésie comme de la peinture », écrivait Horace. Une doctrine que
le soliste Mikhaïl Rudy fait sienne à son tour
pour évoquer les liens étroits qui unissent
musique et arts visuels dans l’œuvre du
peintre Marc Chagall. En effet, pour
habiller le plafond de l’Opéra Garnier,
220 m2 inaugurés en 1964, Chagall choisit
d’y représenter les œuvres emblématiques
de ses quatorze compositeurs de prédilection.
1re PARTIE
—
Brahms
Trois Intermezzi op. 117
Trois Klavierstücke op. 118
(n° 1, 2, 6)
Explosion de couleurs, foisonnements
de fleurs, d’instruments de musique et de
détails : l’œuvre de Chagall résonne aux
oreilles du pianiste. Pour donner à voir
autant qu’à entendre, il décide de créer un
film où les personnages (Orphée et
Eurydice, Tristan et Iseult) s’animent pour
accompagner son nouveau récital. La
collaboration de la famille Chagall lui a
d’ailleurs permis l’utilisation de nombreuses esquisses inédites. Une œuvre
double, à la fois lyrique et narrative, qui
bouleverse les sens et ravit l’esprit.
2e PARTIE
(avec film d’animation de Mikhail Rudy)
Prokofiev
Prélude op. 12 n° 7
Roméo et Juliette
Extraits : Scène (la rue s’éveille), Juliette
enfant, Roméo et Juliette avant la
—
Glück
Mélodie d’Orphée et
Eurydice, transcription
pour piano de Sgambatti
Wagner-Liszt
La Mort d’Isolde
Debussy
Étude pour les quartes
Étude pour les huit doigts
Mozart
Fantaisie en ré mineur KV
397
Ravel
La Valse
séparation, Montaigus et Capulets
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h15 + entracte
Lieu
Grande Salle
L’opération « Pierres
Numériques » est soutenue
par l’Union européenne
dans le cadre du programme
Interreg V A Grande Région.
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
57
« Synesthésie lyrique et poétique »
Festival La couleur des sons
Les couleurs
du Quatuor pour
la fin du Temps
26
L’Ensemble K
et Jean-Christophe
Roelens
NOVEMBRE
Samedi
18h30
musique de chambre
58
« Comme les sons bougent, changent,
se meuvent, ces couleurs remuent avec eux »
En 1941, Olivier Messiaen crée le Quatuor
pour la fin du Temps devant les prisonniers
du Stalag 8 à Görlitz en Silésie. S’inspirant
des hallucinations colorées provoquées
par les conditions de privation extrême,
il compose une pièce dont la couleur est le
sujet même. Dès lors, son langage musical
sera hanté par la synopsie... et les chants
d’oiseaux qu’il introduit pour la première
fois dans ce quatuor.
Pour donner à voir ce phénomène sur
scène, le plasticien Jean-Christophe
Roelens propose à l’Ensemble K – qui aime
bousculer la forme traditionnelle du
concert en la confrontant à d’autres formes
d’art – de mener un travail sur les correspondances entre sons et couleurs établies
par Olivier Messiaen dans son Traité de
rythme, de couleur et d’ornithologie.
Présenté dans son intégralité pour la
première fois, le résultat de ce projet pour
le moins ambitieux révélera 24 rouleaux
de tapisserie représentant les visions
de Messiaen. Déroulés simultanément
à la musique du quatuor, ils promettent
une expérience sensorielle.
Coproduction Journées Européennes de
la Culture Juive, Arsenal – Metz en Scènes,
Ccam de Vandœuvre-les-Nancy.
Élodie Haas
Luc Benoit
Thérèse Bussière-Meyer
Benjamin Lassauzet Xavière Fertin
Jean-Christophe Roelens violon
violoncelle
clarinette
piano
analyse musicologique
plasticien
Musique
—
Messiaen
Quatuor pour la fin
du Temps
16h : Conférence Musique et
peinture par Emma Lavigne, directrice
du Centre Pompidou - Metz
Entrée libre, Salon Claude Lefebvre
Tarif E 20/16/10* €
Durée
50 min
Lieu
Studio du
Gouverneur
Famille
à partir de 10 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Pictures
of America
Natalie Dessay :
soprano et
récitante
Paris Mozart
Orchestra
Claire Gibault :
direction
Natalie Dessay
26
NOVEMBRE
Samedi
20h
lyrique
Pictures of America invite à plonger dans
l’univers du peintre naturaliste Edward
Hopper, fil conducteur de ce programme
mettant en correspondance musique, texte
Musique
—
Graciane Finzi
Leonard Bernstein
Tarif SP
59 € Orchestre
55 € Balcon
Durée
1h20 + entracte
et projection de tableaux, au travers d’une
sélection menée par trois personnalités
de premier rang : l’éclectique et atypique
soprano Natalie Dessay, la compositrice
Graciane Finzi et la chef d’orchestre
Claire Gibault (Orchestre de la Scala,
Philharmonie de Berlin…).
Les scènes de la vie quotidienne
américaine, si chères à Edward Hopper,
prendront ainsi vie grâce aux
« Scénographies » de Graciane Finzi ainsi
qu’aux célèbres chansons de comédies
musicales composées par Leonard
Bernstein, Cole Porter, Duke Ellington,
Franck Sinatra ou Thelonious Monk.
Revisitées par Baptiste Trottignon, Patrice
Caratini, Cyril Lehn et Pierre Boussaguet,
elles seront interprétées par les musiciens
du Paris Mozart Orchestra rejoints, pour
l’occasion, par des jazzmen de renom.
Cole Porter
Duke Ellington
Franck Sinatra
Thelonious Monk
Lieu
Grande Salle
En partenariat avec Sib
Production
59
« Visions de l’Amérique »
Festival La couleur des sons
Synesthésie
Musique et peinture
Bruno Ferrandis :
direction
symphonique
Dimanche
16h
Orchestre national de Lorraine
60
27
NOVEMBRE
Entre l’œil et l’oreille, les arts visuels et la
musique, la relation, déjà ancienne, trouva
à s’illustrer au xxe siècle, dans des œuvres
aux esthétiques très variées. On comparera
ainsi les rudes mais jubilatoires sonorités
« cubistes » d’Intégrales de Varèse (1924,
déjà…) à la vision lumineuse mais aussi très
vivante de Bohuslav Martinů dans ses belles
Fresques de Piero della Francesca (1955).
Qu’une simple « promenade » à travers
une exposition aboutisse à la plus saisissante galerie de portraits musicaux jamais
imaginée, dévoilant du même coup l’universelle singularité de l’âme russe : c’est le
miracle des Tableaux d’une Exposition de
Moussorgski (1874) que Ravel paracheva
de sa propre magie orchestrale.
Collaboration Orchestre national de
Lorraine/Arsenal/Centre Pompidou-Metz.
Bohuslav Martinů
Les Fresques de Piero della
Francesca
Edgard Varèse
Intégrales
Modest Moussorgski
Tableaux d’une exposition
(Orch. M. Ravel)
Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
Durée notes
1h35 + entracte
15h-15h45
Les P’tites Oreilles
atelier 4-6 ans en famille
12 €, sur réservation
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
XVe anniversaire
Jean-Pierre Pinet et
l’Ensemble Stravinsky
29
NOVEMBRE
de l’Ensemble
Stravinsky
musique nouvelle
Mardi
20h
« Nous avons un devoir envers
la musique, c’est de l’inventer »
Voilà maintenant quinze années que l’ensemble Stravinsky construit par-delà les
tendances et les modes, un répertoire
nouveau, inattendu parfois ou peu conventionnel, riche à ce jour de quelques 250
œuvres dont une quarantaine en création... Les musiciens qu’il rassemble ont la conviction que la musique n’est pas seulement un
médium pour se divertir ou se détendre mais
qu’elle est aussi une révélation, une philosophie … un adieu, au sens où Rilke la définit
lui-même, ce dernier regard que nous jetons
nous-mêmes vers nous ... Sophie Deshayes flûte
Jean-Marie Poupelin hautbois
Jérôme Schmitt clarinette
André Pons-Valdès
violon
Pas moins de trois pièces seront présentées en
première audition au cours de ce concert,
l’une du jeune et talentueux compositeur
luxembourgeois Jérôme Kaufmann, la
seconde de Lionel Ginoux, récent lauréat de la
fondation de Lacour, la dernière de François
Narboni. Pour parfaire et compléter ce programme,
sont mises en regard deux œuvres récentes de
compositeurs proches par leur rapport intime
avec une tradition populaire …
Musique
—
Zad Moultaka
Il regno dell acqua Lacour / création mondiale
François Narboni
Due pezzi per alto solo
Jérôme Kauffmann
Dialogues fantasques
Création française
Alexandros Markeas
Oneiron
Georges Denoix
violoncelle
Vincent Bernhardt
clavecin
Éric Chartier
Commande de l’Ensemble Stravinsky /
création mondiale
alto
piano
Commande de la fondation Marcelle de
Commande de Radio France
Alain Celo
Valérie Muthig
Lionel Ginoux
Dyptique, concerto
pour clavecin
18h30 : Présentation publique
Rencontre avec Zad Moultaka
nouveau compositeur en résidence
Entrée libre
percussions
Tarif E
20/16/10* €
Durée
1h20 + entracte
Lieu
Salle de l’Eplanade
Zad Moultaka est en
residence a l’Arsenal – Metz
en Scenes. Voir p. 152
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
61
Igor Stravinsky
Magnificences
à la cour de France
1er
baroque
DÉCEMBRE
Jeudi
20h
Doulce Mémoire
62
« Tout l’esprit de la Renaissance »
En 1515, François ier monte sur le trône à l’âge
de 20 ans. Sa jeunesse et sa fougue suscitent
l’enthousiasme du pays tout entier, dont
d’illustres artistes à qui il commande de
nombreux travaux. Notamment chargés de
participer aux divertissements royaux, ces
derniers mettront ainsi leurs talents – musique
et danse, principalement – au service des
« magnificences », ces fêtes de cour dont la
singularité n’a d’égal que le raffinement.
C’est à l’authentique et spectaculaire
recréation d’une de ces fastueuses fêtes que
vous convie Doulce Mémoire. En une
Denis Raisin Dadre
extravagante succession de tableaux inspirés
d’iconographies et de traités de danses
d’époque ainsi que de témoignages de
contemporains (dont ceux très précis de
Tamalio le secrétaire du noble italien Frédéric
Gonzague), l’ensemble célèbre dignement
l’esprit de la Renaissance, cette période faste
de voyages, de découvertes, de créativité et
d’inventions. Un spectacle total – musique,
danse, costumes et mise en scène concourent
de concert à l’émerveillement – doublé d’un
somptueux voyage dans le temps.
Philippe Vallepin
Annabelle Blanc, Gloria
Giordano, Olivier Collin,
Hubert Hazebroucq
Adrien Reboisson, Elsa
Frank, Jérémie Papasergio,
Denis Raisin Dadre
Hubert Hazebroucq
Véronique Bourin Bruno Caillat Jérôme Bourdin Hugues Primard
Jérôme Allart
Pascale Boquet
direction artistique et musicale
mise en scène
chorégraphie
costumes
création lumières
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h30
danseurs
soprano
bombardes, doulçaines, flûtes
percussions
ténor
luth, guitare renaissance
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
63
Concert Saint Nicolas
L’Enfance du Christ
4
Jacques Mercier :
direction
DÉCEMBRE
symphonique
Dimanche
16h
64
Orchestre national de Lorraine
Chœur régional de Lorraine
Ah ! L’Adieu aux Bergers… Avec ses chœurs
séraphiques « comme à Bethleem », ses
tournures modales, ses personnages sortis
tout droit des enluminures médiévales,
L’Enfance du Christ (1854) avait convaincu
jusqu’aux plus farouches détracteurs de
Berlioz. Notre grand romantique national,
plutôt mécréant, s’était souvenu pour
l’occasion des oratorios de son maitre Lesueur
et, surtout, de ses souvenirs d’enfance,
quand, dans la chaude atmosphère familiale,
il écoutait, émerveillé, les beaux récits tirés
de « l’histoire sainte ». Ce chef-d’œuvre de
l’imagerie chrétienne, unique et fascinant,
continuera longtemps encore à toucher tous
les cœurs sensibles, croyants ou non.
Pauline Claes
Douglas Henderson
Pierre Derhet
Chœur régional de Lorraine
Jacky Locks mezzo-soprano
ténor
Philippe Estèphe
basse
direction
baryton
Musique
—
Hector Berlioz L’Enfance du Christ
(texte de Bernard Boland)
19h45-20h45, en famille
Les Grandes Oreilles
atelier 7-10 ans
12 €, sur réservation
Tarif unique
19/4 €*
Durée
1h35
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
White Face
Frédéric Aurier : violon
Julian Dieudegard :
violon
Julian Boutin : alto
Luc Dedreuil : violoncelle
Quatuor Béla
6
DÉCEMBRE
Mardi
20h
musique de chambre
Du propre aveu de Philippe Leroux, White
Face est une œuvre s’inspirant des inimitables
courbes qui décrivent les flancs de la
montagne du même nom située dans les
Adirondacks, dans l’État de New York.
L’idée maîtresse de l’inventif et audacieux
compositeur français derrière cette nouvelle
œuvre : explorer le principe de « glissé ».
Aussi, virage, dérapage, accélération, freinage,
dégringolade deviennent autant d’éléments
d’articulation entre les sons pour les doigts
et les archets.
Comme à l’accoutumée chez Leroux,
modernité est synonyme de créativité et
de liberté. Mais ici, point d’élitisme ; le fil
conducteur de l’œuvre, bien que fait de
maintes glissades, ne vous laissera jamais
tomber.
Philippe Leroux
White Face, quatuor n° 1,
création
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h10
65
« Musique en mouvements »
Encore une heureuse initiative du Quatuor Béla,
brillant ensemble à cordes aux choix singuliers
et joyeusement décomplexés. Une approche
jouissive de la musique savante contemporaine
qui mérite bien… de lâcher prise !
Claude Debussy
Quatuor à cordes
Lieu
Salle de l’Esplanade
Benjamin Britten
Quatuor n° 2
Le Quatuor Béla est en
résidence Metz en Scènes.
Voir p. 154
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
At Work
Géraldine Laurent :
saxophone alto
Paul Lay : piano
Yoni Zelnik : contrebasse
Donald Kontomanou :
batterie
Géraldine Laurent
7
DÉCEMBRE
Mercredi
20h
jazz
66
« Toute la tradition lyrique du jazz
magnifiée et renouvelée »
La Française Géraldine Laurent prouve
habillement que le jazz n’est pas qu’une affaire
d’hommes. Autour de son approche très
personnelle du saxophone alto sans vibrato
elle fédère les étoiles montantes de la nouvelle
génération : Paul Lay (piano), Donald
Kontomanou (batterie) ainsi que son fidèle
contrebassiste Yoni Zelnik. Son nouveau quartet présente sur scène, At Work, le quatrième
opus de la saxophoniste au jeu incandescent.
Son talent se retrouve à travers des compositions personnelles et quelques standards
historiques, tous approchés avec une fraîcheur déconcertante. Le secret de cette
grande musicienne pour conserver intacte la
tradition lyrique du jazz tout en la renouvelant
radicalement ? Probablement une élégance
naturelle qui sait aller à l’essentiel, fruit d’un
apprentissage et d’un travail incessant.
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h30
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Le Festin
de l’araignée
Pierre Dumoussaud :
direction
Joël Fosse : conteur
Élèves du CRR Gabriel
Pierné – Metz-Métropole danseurs Orchestre national de Lorraine
Maurice Ravel Ma Mère l’Oye,
Le jardin féérique
Samedi
17h
famille
C’est pourquoi il a été fait le choix de
rappeler les différentes péripéties de l’argument par un texte confié à un comédien,
qui sera dit tout au long du déroulement
musical.
En partenariat avec le département danse
du Conservatoire à Rayonnement Régional
Gabriel Pierné – Metz Métropole.
Albert Roussel
Le Festin de l’araignée
(Texte Bernard Boland)
16h-16h45
Les P’tites Oreilles atelier 4-6 ans en famille
12 €, sur réservation
Tarif unique
19/4 €*
Durée
50 min
Lieu
Grande Salle
Famille
à partir de 4 ans
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
67
Les jardins de l’enfance au miroir de la
musique française... Décor de féerie dans la
merveilleuse scène finale de Ma Mère l’Oye
(1910), le jardin devient un autre théâtre dans
Le Festin de l’araignée (1913) : celui d’un monde
minuscule où les insectes, vivent, dansent et
meurent, animés par la magnifique musique
du ballet d’Albert Roussel.
Rarement donné dans son intégralité,
Le Festin de l’araignée est aussi un conte doté
d’un contenu narratif et chronologique précis. 10
DÉCEMBRE
Vivaldi 2.0
13
Quatuor Modigliani et Francesco Tristano
Quatuor Modigliani
Philippe Bernhard : violon
DÉCEMBRE
Loïc Rio : violon
Laurent Marfaing : alto
Mardi
François Kieffer : violoncelle
20h
Francesco Tristano : piano
Jean-Daniel Hege :
contrebasse
musique de chambre - laärsen
68
« Les Quatres Saisons accompagnées
d’accents et d’improvisations jazz »
Pour leur première collaboration, le prestigieux Quatuor Modigliani et le pianiste
électron libre Francesco Tristano ont choisi
d’explorer deux pôles musicaux, forcément
diamétralement opposés : celui de la musique
russe avec Chostakovich et Schnittke et celui
de la musique baroque qu’ils se sont attelés
à adapter au goût contemporain.
Cependant, leur volonté conjointe de
créer un programme original et complémen-
Dimitri Chostakovich
Quatuor n° 1 en do majeur
op. 49
Alfred Schnittke
Quintette pour piano et
quatuor
Tarif C
30/26/10* €
Placement libre
Durée
1h30
taire est on ne peut plus respectée : là où le
binôme Chostakovich-Schnittke est intense et
poignant, leur « Vivaldi 2.0 » est vif et rafraichissant. Accompagnées d’accents et d’improvisations jazz par Jean-Daniel Hégé à la
contrebasse, voilà Quatre saisons, rebaptisées
pour l’occasion Jazzcursions, qui sauront
à coup sûr autant surprendre que séduire par
leur raffinement et leur spontanéité.
Antonio Vivaldi
Les Quatre saisons /
Jazzcursions
Libre adaptation par
Francesco Tristano pour
piano, quatuor à cordes
et contrebasse
Lieu
Grande Salle
Francesco Tristano est en
résidence Metz en Scènes.
Voir p. 154
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
69
Misa de Indios
Misa Criolla
Luis Rigou :
flûtes et chant
Barbara Kusa : chant
Christophe Bergossi :
direction
Ensemble La Chimera
Maîtrise de la cathédrale de Metz
16
DÉCEMBRE
Vendredi
20h
baroque
70
« Formes musicales et instruments
traditionnels se mêlent avec subtilité
à ceux de notre temps »
Jalon de la musique sacrée du xxe siècle, la
Misa Criolla, composée par l’argentin Ariel
Ramírez en 1964, est l’une des premières
messes écrites en espagnol. Permettant dès
lors à un grand nombre de chrétiens d’Amérique latine de célébrer leur foi dans leur
Ariel Ramirez
La Misa Criolla
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h20
langue, cette œuvre reprenant différents
thèmes populaires argentins et boliviens
a également été pensée pour inciter les fidèles
à participer activement à la messe.
Afin d’étoffer cette célébration vivante et
communicative sans la dénaturer, Eduardo
Egüez (Argentine) a décidé de l’accompagner
d’œuvres du baroque colonial sud-américain.
Le directeur de l’ensemble La Chimera et
éminent spécialiste du théorbe, ajoute à la
Misa Criolla des œuvres en langue quechua,
ainsi que des pièces modernes de sa propre
composition. Le résultat : un programme
audacieux où rythmes, formes musicales et
instruments traditionnels se mêlent avec
subtilité à ceux de notre temps.
L’interprétation fait quant à elle la part
belle à l’émotion. Portée par la voix profondément caliente de la soprano Bárbara Kusa, le
chant touchant de Luis Rigou et les mélodieux
services de la maîtrise de la cathédrale de
Metz, elle offre un raffinement sonore où la
chaleur se double d’une authentique ferveur.
Œuvres du baroque colonial
Sud-Américain
Lieu
Grande Salle
22h-2h
Milonga
avec Abrazo tango Studio du Gouverneur
12 €
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Oratorio de Noël
de J.-S. Bach
Dresdner Kammerchor
Chœur Spécialisé
du Conservatoire à
Rayonnement Régional
de Metz Métropole
Christoph Prégardien :
direction
Le Concert Lorrain
20
DÉCEMBRE
Mardi
20h
baroque
L’Oratorio de Noël constitue la résultante
sublime du vaste projet que Jean-Sébastien
Bach parvint à mener à terme entre décembre
1734 et janvier 1735. Constituée de 6 cantates,
cette œuvre raconte bien une seule et même
histoire : celle de la naissance de Jésus,
débutant par le recensement de Bethléem et
se terminant par l’adoration des Rois Mages. Grand compositeur du baroque tardif,
Bach composa une musique d’une rare
perfection, faisant considérablement évoluer
la musique de son temps, et aboutissant à un
équilibre indéniable entre l’harmonie et le
contrepoint. Avec la Messe en si mineur,
l’Oratorio de Noël est la partition de Bach où
se révèle son art le plus accompli, tant dans les
passages orchestraux que dans l’écriture pour
les solistes. Le Concert Lorrain, en compagnie
du Dresdner Kammerchor et de solistes dont
la renommée n’est plus à faire, sous la
direction Christoph Prégardien, grand ténor
reconnu sur la scène internationale, en
71
« Un chef d’œuvre absolu
de la musique ! »
particulier pour son interprétation de
l’évangéliste, mais aussi chef d’orchestre et
grand spécialiste de la musique baroque, se
lance une nouvelle fois dans cette superbe
aventure.
Hannah Morrison
Julian Prégardien
Christianne Stotijn
Peter Kooij
soprano
alto
Tarif SP
45/39/20 € Paradis
10* €
Durée
2h + entracte
ténor
basse
Lieu
Grande Salle
Le Concert Lorrain est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 155
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Concert du nouvel an
De Vienne à
Saint Pétersbourg
Jacques Mercier :
direction
29-30
DÉCEMBRE
symphonique
Jeudi Vendredi
20h
72
Orchestre national de Lorraine
Si la popularité de Johann Strauss se propagea
rapidement dans toute l’Europe, nulle autre
capitale ne lui réserva un accueil aussi
marquant que Saint-Pétersbourg. À partir de
1856, il n’y effectua pas moins de onze saisons,
y créant nombre de compositions célèbres,
nouant une tumultueuse liaison avec une
demoiselle de la haute société…
Il y rencontra aussi un de ses fervents
admirateurs, un étudiant nommé Tchaïkovski,
dont une pièce de jeunesse eut l’honneur
d’être jouée par l’orchestre du prestigieux
viennois….
De Vienne à Saint-Pétersbourg… C’est
un fastueux bal imaginaire que propose
l’Orchestre national de Lorraine, réunissant
quelques-unes des pages les plus immortelles
du Roi de la valse aux magnifiques musiques
de danse que nous ont laissées Tchaïkovski et
ses dignes successeurs de l’époque soviétique.
Œuvres de Johann Strauss
père et fils, Tchaïkovski,
Katchaturian, Kabalevski...
19h-19h30
Les Oreilles Musicales :
rencontre avec un artiste
Entrée libre, Salon Claude
Lefebvre
Tarif
36/33 € Orchestre
27/24 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
Durée
1h40 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
In natale Salvatoris
Chant grégorien et chant médiéval
Scola Metensis
Marie-Reine Demollière :
direction
musique ancienne
29
DÉCEMBRE
Jeudi
20h
Voici, au fil des ans et des saisons à SaintPierre-aux-Nonnains, le quinzième concert de
Noël de la Scola Metensis, présentant comme
chaque fois un angle d’approche différent d’un
répertoire très aimé du public. Cette année,
la Scola chante d’amont en aval, partant de ses
habituelles terres paléochrétiennes et
grégoriennes pour explorer le répertoire issu
du chant grégorien dans la suite des siècles :
tropes et séquences, conduits et motets
polyphoniques regorgeants de poésie et
d’invention musicale avec aussi le plain-chant
des xive et xve siècles tel qu’il se trouve noté
dans l’antiphonaire et le processionnal de
l’abbaye messine de Saint-Arnoul ou dans
le grand missel de la cathédrale, conservés
à la Bibliothèque-Médiathèque de Metz.
Tarif E
20/16/10* €
Durée
Lieu
Saint-Pierre-auxNonnains
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
73
« Le quinzième concert de Noël
de la Scola Metensis »
74
Vingt mille lieues
sous les mers
percussions
6
JANVIER
Vendredi
19h
Percussions Claviers de Lyon
Adapter Vingt mille lieues sous les mers en
musique et en image, c’est résolument aller
dans le même sens que Jules Verne qui, avant
d’être absorbé par la rédaction de ces célèbres
Voyages extraordinaires, était le créateur
passionné de spectacles musicaux. Fidèle
à l’œuvre à la fois visionnaire et initiatique de
l’artiste, ce spectacle illustré met en avant la
fougue, la démesure et la poésie des aventures
du savant Pierre Arronax, de son assistant
Conseil, de l’harponneur Ned Land et de
l’inénarrable capitaine Nemo tout en révélant
son charme hypnotique. Un sentiment
prégnant accentué par les sonorités oniriques
des Percussions Claviers de Lyon qui allient
marimbas, vibraphones et xylophones pour
faire battre le cœur du célèbre Nautilus tout
comme celui du spectateur ayant conservé
une précieuse âme d’enfant, entre délicieuse
terreur et constant émerveillement.
Emmanuelle Prager
Jérôme Rio
Gérard Lecointe
Quentin Gibelin
adaptation, mise en scène
transcription,
direction musicale
son
costumes
Arthur Sotto
Étienne Guiol
assistant illustrations
Guillaume Ponroy
régie générale et vidéo
illustrations
Musique —
Claude Debussy, Paul Dukas,
Albert Roussel,
Camille Saint-Saëns
Arnaud Perrat
scénographie
Stéphane Fraissines
lumières
Tarif
15/10*/6** €
Durée
1h25
Lieu
Grande Salle
Famille
à partir de 9 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
75
« Terreur et émerveillement
sur scène comme à l’écran »
Jordi Savall Jordi Savall : viole de
gambe et direction
Les Routes de l’Esclavage
(Portugal, Espagne & Amérique Latine)
8
JANVIER
baroque
Dimanche
16h
76
« Des œuvres émouvantes, évidemment,
mais dont la surprenante vitalité
témoigne également du pouvoir de la
musique comme arme de survie »
Entre 1492 et 1888 (date de l’abolition de
l’esclavage au Brésil), plus de 25 millions
d’êtres humains ont été brutalement déportés
de leurs villages d’Afrique et de Madagascar
par des puissances européennes afin d’être
réduit en esclavage. Pourtant, cette période
– l’une des plus douloureuses de l’histoire de
l’humanité – reste encore trop peu connue
du grand public.
Afin de retracer les mémoires de ces
sombres siècles, le chef d’orchestre et
musicien espagnol Jordi Savall, a choisi de
mettre en dialogue les traditions musicales
des peuples concernés et celle héritées de
ces « routes de l’esclavage », inspirées par les
Musiciens invités
du Mali, Madagascar, Maroc,
Brésil, Argentine et
Venezuela)
chants et danses des victimes de la traité
négrière. Pour cela, le spécialiste des répertoires allant de la musique médiévale à celle
du xixe siècle, a convié sur scène, aux côtés
de trois ensembles, des musiciens maliens,
malgaches, marocains, brésiliens, argentins
et vénézuéliens à « raconter » chronologiquement ce terrible commerce et ses ignobles
souffrances.
Des œuvres émouvantes, évidemment,
mais dont la surprenante vitalité témoigne
également du pouvoir de la musique comme
arme de survie, seule source de consolation
et d’espoir face à la barbarie.
Tembembe Ensamble
Continuo
(Mexique /Colombie)
La Capella Reial de Catalunya
Hespèrion xxi
15h
Présentation du spectacle
Tarif A
40/35/10* €
Durée
1h40 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
77
Jasmin Toccata
Keyvan Chemirani :
direction artistique,
zarb, santour
Thomas Dunford :
archiluth, théorbe
Jean Rondeau : clavecin
Rencontre entre les musiques
baroques et orientales
Trio Dunford-Rondeau-Chemirani
13
JANVIER
Vendredi
18h30
musique du monde
baroque - laärsen
78
« Zarb, luth et clavecin
trouvent un langage commun »
Monde baroque et modalité du Moyen-Orient,
un mariage contre nature ? Pas si sûr… Il y a
d’abord les instruments : loin d’être discordants, les timbres chaleureux du luth, du
théorbe et du clavecin s’unissent parfaitement
aux douces et mélodiques sonorités des
percussions persanes. Puis voilà que la forme
s’en mêle, la délicatesse des ornementations
orientales faisant admirablement écho aux
savantes diminutions baroques. Étonnant ?
Non, plutôt détonnant ! Car pour unir avec
modernité et sans complexe ces deux univers,
Keyvan Chemirani, percussionniste de renom
et habile créateur de passerelles musicales,
s’est entouré de deux jeunes et éblouissants
talents : la star du luth Thomas Dunford,
plébiscité par de nombreux ensemble à tout
juste 25 ans, et le claveciniste Jean Rondeau,
révélation instrumentale aux dernières
Victoires de la musique a seulement 24 ans.
Ensemble, ils alternent pièces de grands
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h15
maîtres baroques (Purcell, Dowland),
compositions modales orientales d’une grande
richesse rythmique et improvisations
jouissives et sensuelles pour un programme
tantôt spectaculaire et virtuose, tantôt
profond et méditatif qui, sur de délicates
fragrances de jasmin suggérées, promet une
toccata endiablée.
Lieu
Salle de l’Esplanade
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Mass B
Béatrice Massin – Cie Fêtes galantes
Béatrice Massin :
conception
et chorégraphie
13
JANVIER
Vendredi
20h
danse
L’écriture chorégraphique de Béatrice Massin
confronte le style baroque à la danse d’aujourd’hui. Avec Mass B, la chorégraphe fait
le pari de la jeunesse avec une nouvelle
génération d’interprètes et souffle un vent
nouveau sur les codes baroques. Interprétés
sur des extraits de la Messe en si mineur de
Jean-Sébastien Bach, la pièce est une grande
fresque humaine basée sur la marche, celle
des populations de tous temps fuyant leur pays
avec l’espoir de se reconstruire dans un
ailleurs.
Lauren Bolze, Lou Cantor,
Benjamin Dur, Rémi Gérard,
Philippe Lebhar, Marie Orts,
Édouard Pelleray, Bérangère
Roussel, Chloé Zamboni,
Thalia Zilitotis
danseurs
Frédéric Casanova
scénographie
Caty Olive
lumières
Thierry Charlier
assistant lumières et régie générale
Emmanuel Nappey
son
Musique —
Jean-Sébastien Bach
Extraits de la
Messe en si mineur
Clémentine Monsaingeon
costumes
Nikola Krizkova
assistante à la chorégraphie
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
79
« L’humanité en perpétuel mouvement »
Vivaldi, La Senna
festeggiante
Karina Gauvin : soprano
l’Âge d’Or
JANVIER
Ugo Guagliardo : basse
Samedi
20h
la Vertu
la Seine
B’Rock Orchestra
14
Sonia Prina : contralto
lyrique
« Vivaldi en fête »
80
La Senna festeggiante (« la Seine en fête ») de
Vivaldi a été créée entre 1722 et 1725 en Italie
en l’honneur de Louis xiv. Le livret de
Domenico Lalli témoigne d’ailleurs pour
le moins des excellentes relations – tant
musicales que diplomatiques – alors entretenues par la France et Venise : l’Âge d’Or et
de la Vertu errent à la recherche du bonheur
perdu… qu’ils retrouvent sur les bords de
la Seine avant de se rendre au sacre du
Roi-Soleil, à Versailles.
Pour interpréter avec maestria cette
grandiose sérénade à trois voix, formule
courtisane entre cantate et opéra, l’ensemble
belge B’Rock utilisera ses principaux atouts :
un choix de solistes ad hoc, un jeu particulièrement orienté sur l’exécution et un style où
dominent expressivité et intensité. Le résultat
garantit la (re)découverte d’une œuvre
toujours aussi fastueuse mais habilement
rajeunie.
Tarif B
35/30/10* €
Durée
1h20
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Bach Plucked
Unplucked
Violaine Cochard :
clavecin
Édouard Ferlet :
piano, compositions
piano - laärsen
Violaine Cochard & Édouard Ferlet
18
JANVIER
Mercredi
20h
« Cordes pincées versus
cordes frappées »
Édouard Ferlet
–
Je me souviens
Gigue de la Partita n°1 pour
clavecin Bwv 825 (J. S. Bach)
Aparté
Prélude du clavier bien
tempéré Bwv 855
(J. S. Bach/A. Siloti)
Utopia
Sinfonia pour clavecin
Bwv 797 (J. S. Bach)
Magnetic Tango
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h15
à deux voix, mûrie dans l’écoute de l’autre,
révèle un monde sonore inédit et fascinant.
Entre écorce
Allegro de la sonate en ré
mineur pour clavecin Bwv
964 (J. S. Bach)
Phénix
Variation Goldberg n° 20
Bwv 988 (J. S. Bach)
À la Suite de Jean
Prélude de la Suite pour
violoncelle Bwv 1007
(J. S. Bach)
81
Baroque versus jazz, partition versus improvisation, cordes pincées versus cordes frappées… C’est un duo que proposent Violaine
Cochard et Édouard Ferlet derrière leur
clavecin et piano. Tous deux curieux de nature,
riches du répertoire et de la culture liés à leurs
claviers, ils ont imaginé cette association rare
d’instruments pour créer une expérience
musicale unique où l’improvisation et la
musique de Bach s’entremêlent intimement
aux compositions originales du jazzman.
Élaborée dans un dialogue complice où le jeu
et le partage ont la part belle, cette invention
J. S. Bach/Édouard Ferlet
–
Après vous
Allemande de la 4e suite
française pour clavecin
Bwv 815 (J. S. Bach)
J. S. Bach
–
Erbarme dich
Passion selon Saint Matthieu
Bwv 244
Je me souviens plus
Gigue de la Partita n°1 pour
clavecin Bwv 825 (J. S. Bach)
Lieu
Salle de l’Esplanade
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
James Carter
Organ Trio James Carter :
saxophones
Gerard Gibbs :
orgue Hammond
Alex White : batterie
19
JANVIER
Jeudi
20h
jazz
82
« Le saxophone, au pluriel et au futur »
Basse, baryton, alto, soprano, ténor,
sopranino… Le saxophoniste le plus admiré
de sa génération sait jouer de ses talents sur
l’ensemble de la gamme des instruments, et
avec une sacrée dose de virtuosité qui plus est !
C’est que ce musicien d’exception, qui excelle
aussi sur flûte ou clarinette basse, est allé à
bonne école. En effet, à dix-sept ans seulement, il fait déjà partie du New York Organ
Ensemble sous la coupe du célébrissime
trompettiste Lester Bowie. Aussi, rien
d’étonnant à ce que, une poignée d’années plus
tard, son premier enregistrement en son nom,
succès tant public que critique, le propulse sur
le devant de la scène immédiatement.
La suite de sa carrière ? Il la passe à
enregistrer de nombreux albums, toujours
dans des genres différents (standards, funk
électrique, hommage à Django Reinhardt,
etc.), et – excusez du peu ! – à faire entrer le
jazz dans le futur.
Pour ce concert en trio, aux côtés de la
crème du jazz made in Detroit, il piochera
dans le riche répertoire qu’il a construit au fil
des années pour démontrer, si besoin est,
qu’à 48 ans, il mérite toujours son titre de roi
du saxophone.
Tarif B
35/30/10* €
Durée
1h30
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
L’influence tzigane
Orchestre national de Lorraine
Jacques Mercier :
direction
Nemanja Radulovic :
violon
Vendredi
20h
Franz Liszt Rhapsodie hongroise n°2
Maurice Ravel
Tzigane
Ernest Chausson Poème
Zoltán Kodály
Danses de Galanta
Tarif 30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
Durée
1h15 + entracte
83
symphonique
Ardent, envoûtant, rhapsodique, le violon
du Poème de Chausson l’est à sa manière
noblement « fin de siècle », mais il est vrai
qu’on pensera surtout à ces musiques qui,
à l’exemple des Rhapsodies hongroises de Liszt,
furent visitées par l’esprit tzigane. A priori,
rien n’y disposait Ravel (sinon sa fréquentation de cabarets parisiens…) dont le génial
Tzigane (1924) fixa pourtant une « photographie définitive » de cet art de l’éphémère et de
l’illusion par excellence.
Les Danses de Galanta (1933) et la première
Rhapsodie roumaine (1901) se voulaient avant
tout, pour le hongrois Kodály et le roumain
Enesco, des célébrations de leurs nations
respectives. Mais c’est bel et bien « l’apatride » sang tzigane qui circule dans ces œuvres à la
chaleur et à l’entrain si communicatifs.
20
JANVIER
19h-19h30 :
Les Oreilles Musicales : rencontre
avec un artiste
Entrée libre, Salon Claude
Lefebvre
Georges Enesco
Rhapsodie roumaine n°1
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Musique à la cour
du Prince Léopold
Anne-Catherine Bucher :
modération
Le Concert Lorrain
Chouchane Siranossian :
violon
Stephan Schultz :
violoncelle
Menno van Delft : clavecin
Café Baroque III
22
JANVIER
Dimanche
11h30
84
café baroque
Le programme du troisième concert de la série
de cafés Baroques sera consacré à la musique
à la cour du prince Léopold à Köthen.
Excellent musicien, violoniste, gambiste et
chanteur, le prince d’Anhalt-Köthen était
calviniste, la musique spirituelle se devait
donc d’être réduite à sa plus simple expression.
Ainsi, toute l’activité musicale à sa cour
s’articulait autour des Sonates, Suites, Partitas
et Concertos, ce qui influença J.S. Bach
puisque c’est pendant son séjour à Köthen
qu’il composa la plupart de ses œuvres de
musique de chambre. Grâce aux commentaires et explications d’Anne-Catherine
Bucher, cette troisième cession des Cafés
Baroques sera l’occasion d’entendre et
comprendre le génie de Bach se concentrer
sur des formes à moindre effectif, dans
lesquelles il effectue la synthèse entre l’art du
contrepoint allemand, le goût français pour
la danse et l’exubérance du style italien.
La qualité de jeu extraordinaire de la jeune
mais remarquable violoniste Chouchane
Siranossian, accompagnée par Stephan
Schultz, violoncelliste et directeur artistique
du Concert Lorrain et de Menno van Delft,
claveciniste de renommée internationale
viendra parfaire ce concert.
12h30 : Brunch Insolite
23 €, réservation jusque jeudi 19 janvier
Tarif
15/10*/6**€
Durée
1h
Lieu
Salle de l’Esplanade
Le Concert Lorrain est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 155
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
Suites pour
violoncelle :
Bach et Britten
Noémi Boutin :
violoncelle
24
JANVIER
musique de chambre
Mardi
20h
Dans ce programme, nous entendrons trois
œuvres majestueuses du répertoire pour
violoncelle. La première suite de Benjamin
Britten sera entourée des deux premières
suites de Jean-Sébastien Bach. Celui-ci, en
écrivant ces suites, a révolutionné l’usage du
violoncelle. Il en a fait un instrument soliste,
virtuose, polyphonique. Les deux suites
choisies, l’une en sol Majeur, l’autre en ré
mineur explorent deux versants opposés
du sentiment dans la musique de Bach.
Tandis que la première dégage une
légèreté et une joie candide, l’autre traverse
des paysages sombres et torturés. Britten,
deux siècles plus tard, rend directement
hommage à ces chefs d’œuvre et renouvelle
la forme de la suite en y insufflant sa propre
sensibilité.
Il s’est approprié l’architecture de la suite
baroque, avec ses préludes, ses fugues, ses passacailles, comme autant de repères rassurants
du passé.
Jean-Sébastien Bach
Suites n°1 et n°3
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h
85
Noémi Boutin
Mais l’étrangeté de son écriture, tout en
clair-obscur, crée une dramaturgie moderne
qui est propre à ce compositeur.
Benjamin Britten
Suite n°1
Lieu
Salle de l’Esplanade
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
86
Orchestre
symphonique
national de Lettonie
Andris Poga : direction
Plamena Mangova : piano
26
JANVIER
symphonique
Jeudi
20h
L’Orchestre symphonique de Lettonie,
moteur de créativité musicale tout autant que
gardien des trésors classiques, est dirigé
depuis 2013 par Andris Poga, jeune et
charismatique chef d’orchestre. Doté d’une
technique hors pair, il brille et remporte en
mai 2010 le 1er Prix du Concours International
de Chef d’Orchestre Evgeny Svetlanov
à Montpellier. Projeté sur le devant de la
scène, il est nommé assistant de Paavo Järvi
à l’Orchestre de Paris en 2011 pour trois
saisons, puis, en 2012, chef d’orchestre
assistant du Boston Symphony Orchestra :
Moussorgski
Nuit sur le mont Chauve
version originale
Tarif A 40/35 €
17/10* € Paradis
Lieu
Grande Salle
il travaille et dirige le Bso durant ses concerts
à Boston ainsi qu’au prestigieux Festival de
Tanglewood. Pour se mesurer au fantaisiste
Poème symphonique de Moussorgski et aux
complexes Danses symphoniques de
Rachmaninov, l’Orchestre a invité la pianiste
bulgare Plamena Mangova à jouer le Concerto
en sol de Ravel. Un programme ambitieux
qui saura mettre en avant toute la sensibilité,
la puissance et la liberté artistique de cette
soliste virtuose qui mène depuis 2007 une
carrière internationale remarquée.
Ravel
Concerto en sol
Durée
1h10 + entracte
Rachmaninov
Danses symphoniques
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
87
« Partitions exigeantes
pour piano souverain »
Dixit Dominus
Haendel
Giulio Prandi : direction
baroque
2
FÉVRIER
Jeudi
20h
Ghislieri Choir & Consort
88
« Deux chefs d’œuvres
de la musique sacrée »
Giulio Prandi et son Ghislieri Choir & Consort
explorent avec talent la musique sacrée
italienne du xviiie siècle. Il associe dans ce
programme les œuvres de deux grands compositeurs d’opéra : Niccolò Jommelli, avec le très
beau Beatus Vir pour choeur et soprano solo,
et Georg Friedrich Haendel qui composa
en Italie l’une de ses pièces chorales les plus
abouties.
Le Dixit Dominus composé en 1707 lors de
ses années de formation en Italie est une des
pièces les plus fameuses de la musique sacrée.
Cette œuvre jubilatoire, très colorée est d’une
énergie vocale exceptionnelle qui culmine
avec le Gloria final.
Rachel Redmond
soprano
Marta Fumagalli
alto
Voci Concertanti
Caterina Iora, Karin Selva
sopranos
Marta Fumagalli
alto
Luca Cervoni
ténor
Renato Dolcini
basse
Tarif C 30/26/17 Paradis
10* €
Durée
1h10 + entracte
Lieu
Grande Salle
Musique
—
Niccolò Jommelli
Beatus vir per soprano, coro e
orchestra
G.F. Haendel
Dixit Dominus HWV232
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Mozart,
Beethoven, Ravel
Pierre Colombet : violon
Gabriel Le Magadure :
violon
Adrien Boisseau : alto
Raphaël Merlin : violoncelle
Quatuor Ébène
3
FÉVRIER
Vendredi
20h
musique de chambre
« Un quatuor à cordes qui peut sans peine se
métamorphoser en jazz-band », titrait le New
York Times en 2009, après une apparition
du Quatuor Ébène où les musiciens jouèrent
avec enthousiasme Haydn et Debussy avant
d’improviser sur une musique de film…
Cette évolution libre entre les différents
genres, voilà la marque de fabrique du
Quatuor Ébène. Attachés à offrir un souffle
nouveau à la musique de chambre, ses
membres privilégient ainsi une approche
fraiche des traditions, mais aussi un regard
sans a priori à chaque interprétation.
Les œuvres fondamentales du répertoire
classique demeurent au premier plan
de l’actualité des quatre musiciens au jeu
charismatique. L’interprétation qu’ils
Wolfgang Amadeus Mozart
Quatuor à cordes n° 15,
KV 421 (417b)
Tarif C 30/26/10* €
Durée
1h15 + entracte
89
« Une approche fraîche des traditions »
donneront du Quatuor à cordes n° 11 de
Beethoven – le « quatuor sérieux » – sera
d’ailleurs un temps fort de leur saison.
Ludwig van Beethoven
Quatuor à cordes n° 11, op. 95
« Quartetto serioso »
Lieu
Salle de l’Esplanade
Maurice Ravel
Quatuor à cordes
en fa majeur
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Influences latines
Pascal Contet et le Travelling Quartet
Pascal Contet :
direction artistique,
accordéon
Travelling Qtet
Leo Calvelli, Eugenia
Usandivaras : danseurs
4
FÉVRIER
Samedi
20h
musique du monde - argentine
90
« Du bandonéon à l’accordéon »
Vers le milieu du xixe siècle, le bandonéon,
petit frère de l’accordéon, né en Allemagne et
alors utilisé pour les services religieux,
s’exportera au-delà de l’Europe, voyageant de
Hambourg jusqu’en Argentine. C’est là qu’il
prendra sa dimension culturelle universelle
comme instrument du renouveau du tango,
tradition musicale séculaire qu’il transformera
et transportera au xxe siècle… à nouveau
jusqu’en Europe !
Influences latines raconte cet enrichissement mutuel des répertoires portés de part
et d’autre de l’Atlantique par l’accordéon,
instrument voyageur. Sous la direction
artistique de Pascal Contet, porte-drapeau
Graciela Pueyo
Stras Medianoche
Tomas Bordalejo
Avant Gallo Ciego
Avant Volver
Avant ¡Qué Noché!
Avant Comme Il Faut
Agustin Bardi
Gallo Ciego
(arrangement Tomas Bordalejo)
¡Qué Noché!
du renouveau de l’accordéon, Graciela Pueyo,
Tomas Bordalejo et Fernando Fiszbein, jeunes
musiciens argentins vivants en France, ont
arrangé des tangos anciens. Tomas Bordalejo
(arrangeur pour Juliette, entre autres) et
Fernando Fiszbein (compositeur et arrangeur
pour Agnès Jaoui, musique du film Au bout du
conte) ont quant à eux écrit des miniatures
contemporaines qui viendront lier tradition et
modernité. Ce sera également l’occasion
d’entendre la Valentino Suite de Christophe
Julien (compositeur des musiques du film
Neuf mois fermes et de la série Kaboul Kitchen),
recomposée spécialement pour l’occasion.
Carlos Gardel
Sus Ojos se Cerraron
Astor Piazzolla
Oblivion
Volver
Eduardo Arolas
Comme Il Faut
(arrangement de Fernando Fiszbein)
(arrangement Ignacio Anido)
(arrangement Tomas Bordalejo)
Vincent Pasquier
Don Braulio (2014)
Horacio Salgan
& Ubaldo De Lio
El vals y tu
(arrangement Fernando Fiszbein)
(arrangement Ignacio Anido)
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h30
Lieu
Grande Salle
Christophe Julien
Valentino Suite
(4 mouvements)
22h-2h : Milonga avec
orchestre / Abrazo Tango
Tarif 12 €, durée 4h
Studio du Gouverneur
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
The Music of Dizzy,
Ella, Mongo & Monk
Jazz 100 feat. Danilo Pérez, Chris Potter,
Avishai Cohen, Robin McKelle
Danilo Pérez :
piano, direction
Chris Potter :
saxophone ténor
Avishai Cohen : trompette
Robin McKelle : chant
Ben Street : contrebasse
Adam Cruz : batterie
Roman Diaz : percussions
8
FÉVRIER
Mercredi
20h
jazz
« All that stars »
Tarif B
35/30/10* €
Durée
1h30
pionniers du jazz moderne honorés pour
l’occasion, car tous partagent cette même
capacité à transcender leur héritage avec
talent.
Lieu
Grande Salle
91
Si le jazz a pris sa source quelque part sur les
rives de La Nouvelle-Orléans, la date de la
première apparition du terme même est
en revanche bien arrêtée : il s’agit de 1916.
Un millésime qui a toute son importance
car l’année suivante – cru exceptionnel –
naissaient Ella Fitzgerald, Thelonious Monk,
Dizzy Gillespie et Mongo Santamaría.
Pour célébrer le centenaire de ces icônes
visionnaires, Danilo Pérez, compositeur de
jazz et pianiste, entre autres, de l’immense
Wayne Shorter, a convié la fine fleur de la
scène actuelle (Chris Potter, Avishai Cohen,
Ben Street, Adam Cruz…) à reprendre une
sélection de leurs titres les plus emblématiques, ceux qui ont chacun à leur manière
contribué à faire évoluer le style. Un all-star
band dont les membres sont à n’en point
douter les dignes descendants des quatre
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Festival Passages
Nuits d’Orient
Orchestre national de Lorraine
David Reiland :
direction Abdel Rahman El
Bacha : piano
Denis Clavier : violon
solo
10
FÉVRIER
Vendredi
20h
92
symphonique
Grand voyageur, Saint-Saëns cultivait un
exotisme musical, parfois très « pointu »
comme dans l’Andante du Concerto pour
piano dit « Égyptien » qu’il avait écrit à
Louqsor en 1895. Citation d’un « chant du
Nil », sonorités de gamelan, mélismes
arabo-andalous s’y mêlent en un étonnant
échantillon de « World-Music » au temps de
la Belle Époque. Ce qui n’épuise d’ailleurs
pas l’attrait de cette œuvre au brio pianistique impressionnant, mais toujours
heureuse, comme baignée de la lumière de
ces « pays chauds » tant appréciés du compositeur. Purement légendaire, en revanche,
apparait l’Orient dans la Shéhérazade de
Rimski-Korsakov (1889). Coloriste incomparable, Rimski s’y était révélé, à l’image de
l’héroïne des Mille et une Nuits qu’il
évoquait, un merveilleux conteur d’histoires, dont jamais par la suite l’art symphonique ne retrouvera le secret.
Concert en prélude au Festival Passages p. 122.
Camille Saint-Saëns
Concerto pour piano n°5
« Égyptien » Tarif 30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
19h-19h30 :
Les Oreilles Musicales :
rencontre avec un artiste
Entrée libre, Salon Claude
Lefebvre
Nikolaï Rimski-Korsakov
Shéhérazade
Durée
1h10 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Si Peau d’âne
m’était conté
Marie-Geneviève Massé :
direction artistique,
chorégraphie
Anne-Sophie Berring :
Bérengère Bodénan,
Olivier Collin, Artour
Zakirov : danseurs
Cie de Danse l’Éventail
26
FÉVRIER
Dimanche
16h
danse - famille
« Voyage initiatique et poésie baroque »
Jacques Noël,
Claire Niquet
décors
Olivier Bériot
costumes
Carlos Perez
lumières
Tarif famille
15/10*/6** €
Durée
1h
Musique
—
Vivaldi, Haendel,
Charpentier,
Chant trad. italien,
Rameau, Bernstein,
Telemann, J. S. Bach,
Tiersen
Lieu
Grande Salle
93
« Il était une fois… » À ces mots magiques que
nous avons tous dans l’oreille, le temps s’arrête,
le silence se fait pour s’apprêter à plonger dans
l’imaginaire, le merveilleux, l’effroyable
comme le plus éblouissant et le plus délicieux.
Le voyage initiatique peut commencer vers le
détachement de l’amour du père et l’apprentissage de la féminité…
Ici, pas de texte parlé mais de la musique
chantée et dansée ; des jeux d’ombres où le pire
comme le meilleur devient fantastique ; un
univers baroque, raffiné et surréaliste.
Traditionnellement le conte se situe dans
le passé lointain. Quelques mentions de
réalités contemporaines et de références
décalées provoqueront le rire, créant des liens
avec le public, contribuant à rendre la peur
délicieuse. Peur évacuée par ce rire, par le
merveilleux et la beauté.
12h30 :
Brunch insolite 23€, réservation jusque
jeudi 23 février
Famille
à partir de 8 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
Lamentazioni
création
Zad Moultaka – Concerto Soave
& Mezwej – María Cristina Kiehr
Zad Moultaka : composition
Concerto Soave & Mezwej
María Cristina Kiehr :
soprano
Matthias Spaeter : archiluth
Sylvie Moquet : viole de
gambe
Henri Agnel : oud, rebek
Jean-Marc Aymes : clavecin,
orgue et direction
28
FÉVRIER
Mardi
20h
baroque
94
« Leçons de ténèbres d’orient
et d’occident »
Tissage subtil entre des lamentations vocales
et instrumentales du Seicento italien pour la
Semaine Sainte (G. Frescobaldi, G. Carissimi,
G. F. Marcorelli) et des plaintes contemporaines, le concert étire ces fragments des
Lamentations du Prophète Jérémie, intemporel symbole du désespoir. Ces Lamentazioni
intègrent cependant l’Adn du compositeur
libanais qui livre ici une œuvre personnelle
aussi sombre que lumineuse. En effet, en
mêlant au genre liturgique baroque modes et
instruments orientaux, Zad Moultaka
poursuit ses recherches sur le langage musical
et donne à entendre une création contemporaine toute en contrastes. Ici, traditions
savantes et populaires méditerranéennes
s’entrelacent pour se croiser au cœur
d’une souffrance cathartique et irradiante.
Une vision transcendante.
Lamentazioni
pour soprano, ensemble
baroque & oriental
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h05
Lieu
Salle de l’Esplanade
Zad Moultaka est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 152
Lamentazioni est une
commande Arsenal – Metz
en Scènes et Mezwej.
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Alexandre Tharaud
piano
3
MARS
Vendredi
20h
« Un récital de caractère »
Scarlatti
Les 6 sonates
Webern
Variations op. 27
Rachmaninov
5 morceaux de fantaisie op. 3
Beethoven
Sonate n. 32 op. 111
Tarif C
30/26/17 € Paradis
10 €*
Durée
1h + entracte
Lieu
Grande Salle
95
Alexandre Tharaud, pianiste lauréat des
Victoires de la musique, se produit en récital
dans le monde entier et est le soliste des plus
grands orchestres français et étrangers
(Orchestre national de France, Orchestre
philarmonique de Radio France, de Londres,
de la Bbc).
Ce qui le distingue c’est un esprit, une folle
liberté dans la plus grande rigueur, une
pulsation immédiatement reconnaissable,
une allégresse dans la ligne de chant, une
volubilité, une clarté dans l’articulation, la
spontanéité, sans cesse recréée.
Pour ce récital, Alexandre Tharaud fait
preuve de l’éclectisme qui le caractérise. Un
récital de caractère avec les sonates virtuoses
de Scarlatti, la Sonate pour piano n° 32 de
Beethoven – une pièce du xviiie siècle à la fois
technique et visionnaire–, les Morceaux de
fantaisie de Rachmaninov stylistiquement très
marquées et les Variations de Webern.
Famille
à partir de 8 ans
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Claire Cahen
musique nouvelle - poésie
Ensemble Stravinsky
96
7
MARS
Mardi
20h
Si la poésie exprime bien des émotions, il
serait plus juste à propos de musique de dire
qu’elle en engendre... C’est dans ces voix
parallèles qui souvent se rejoignent, que nous
tracerons ce soir nos pas, faisant ensemble
cette expérience poétique dont parle Philippe
Jaccottet, au terme de laquelle, notre plus
grande espérance serait, avec lui, que tout le ciel
fût vraiment un regard...
Dominique Lemaître
Aeon pour alto et clarinette
Jean-Pierre Pinet
Huit regards sur une flamme
pour flûte et récitant
(d’après Une saison en enfer
d’Arthur Rimbaud)
Tarif E
20/16/10* €
Durée
1h
Vienne la nuit
pour piano et récitant,
sur Le pont Mirabeau de
Guillaume Apollinaire
Poèmes de ...
–
Rimbaud, Apollinaire,
Jaccottet, Inoué Salvatore Sciarrino
Ai la limite della notte
pour alto
Lieu
Salle de l’Esplanade
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Le Mouvement
de l’air
Claire Bardainne
et Adrien Mondot :
conception, direction
artistique, scénographie
et mise en scène
Cie Adrien M & Claire B
10
MARS
Vendredi
20h
danse
« Rendre visible l’invisible »
Adrien Mondot
97
À la croisée des arts numériques et des arts
vivants (danse et cirque principalement),
Adrien Mondot et Claire Bardainne sont avec
leur compagnie à la recherche… d’un numérique vivant !
Dans Le Mouvement de l’air comme dans
leurs précédentes productions, c’est la
vidéo-projection, véritable lumière vivante,
qui réalise la prouesse de donner corps à
l’imperceptible. Les images générées en direct
deviennent ainsi d’espiègles partenaires de
jeu, mais se transforment aussi sans cesse en
de nouveaux espaces oniriques et immersifs.
Équipé de systèmes de suspension, le trio de
danseurs provoque courants d’air ou tourbillons tout comme il subit les caprices du vent,
mais aussi de la neige ou des revenants…
Un spectacle sensible à la beauté organique
qui laisse le rêve de l’envol gagner sur
l’angoisse de la chute.
Guillaume Bertrand
conception informatique
collaboration chorégraphique
Yan Raballand
Jérémy Chartier
Marina Pujadas
costumes
chorégraphie
musique originale et interprétation
Rémi Boissy, Farid Ayelem
Rahmouni, Maëlle Reymond
David Debrinay
lumière
danse
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h
Lieu
Grande Salle
Famille
à partir de 10 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel . L’opération « Pierres
Numériques » est soutenue
par l’Union européenne
dans le cadre du programme
Interreg V A Grande Région
Les Grandes Voix
Orchestre national
de Lorraine
Jean-Marie Zeitouni :
direction
Marie-Nicole Lemieux :
contralto
Marie-Nicole Lemieux 11
MARS
Samedi
20h
lyrique
98
Parmi tous les prodiges de l’art de Rossini, le
fameux type vocal de contralto colorature pour
lequel il écrivit tant d’airs inoubliables, n’est
pas le moindre. Vaillance et agilité, mais aussi
pureté de la ligne et sens de la comédie : la
québécoise Marie-Nicole Lemieux, aussi à
l’aise dans l’opera seria que dans le genre opéra
bouffe , possède au suprême degré toutes les
qualités qui en ont fait une des « rossiniennes »
les plus charismatiques d’aujourd’hui… Entre
émotion lyrique et spectaculaires vocalises
(celles-ci n’excluant pas celle-là…), ce récital
majeur sera complété par quelques-unes des
plus brillantes ouvertures du maître de Pesaro.
Gioachino Rossini
–
Guillaume Tell
Ouverture Ah perché, perché la morte…
un’altra volta
Mathilde di Shabran In si barbara sciagura
Arsace Tarif 36/33 € Orchestre
27/24 € Balcon
20 € Paradis
Sémiramide
Ouverture
Oh patria (…) Di tanti palpiti
Tancredi Italiana in Algeri
Ouverture
Cruda Sorte
Amici in ogni evento
Durée
1h20 + entracte
Barbiere di Siviglia
Ouverture
Una voce poco fa
19h45-20h45 :
Les Grandes Oreilles atelier 7-10 ans
12 €, sur réservation
Lieu
Grande Salle
Les Trios de Haydn
Trio Morgenstern
Stefan Hempel : violon
Catherine Klipfel : piano
Emanuel Wehse : violoncelle
14
MARS
Mardi
20h
musique de chambre
« Ils nous offrent les confidences les plus
intimes de Haydn »
faire qu’un pour rendre hommage à l’œuvre
d’un des plus grands maîtres du classicisme
autrichien.
99
Les quarante-et-un trios pour piano et cordes
composés par Joseph Haydn sont un peu
particuliers. Ils nous offrent les confidences
les plus intimes de Haydn et plusieurs de ses
conceptions formelles et tonales les plus
audacieuses et les plus insolites. Ces trios se
rapprochent, par leur richesse et leur
profondeur expressive, des compositions pour
quatuors à cordes.
Réputé pour sa technicité, mais aussi pour
son équilibre et sa cohésion, le Morgenstern
Trio a choisi d’interpréter six de ces pièces
composées entre 1784 et 1796. Aucune œuvre
de jeunesse de Haydn n’y figure, mais les trois
jeunes talents franco-allemands ne sauront
Hoboken xv 24 en ré majeur
Hoboken xv
18 en la majeur
Hoboken xv 31 en mi bémol mineur
Hoboken xv 26 en fa dièse mineur
Hoboken xv 10 en mi bémol majeur
Hoboken xv 27 en do majeur
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h40 + entracte
Lieu
Salle de l’Esplanade
Le Trio Morgenstern est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 156
En partenariat avec la
Fondations Jeunes Talents.
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
La Création
Die Schöpfung
Haydn
Mari Eriksmoen : soprano
Benjamin Bruns : ténor
Daniel Schmutzhard :
baryton
Insula orchestra accentus
Laurence Equilbey :
direction
16
MARS
Jeudi
20h
baroque
Insula orchestra / Accentus
100
« Des ténèbres aux Lumières »
Créée sous la direction de Haydn lui-même
après un travail de composition de deux ans
sans relâche, La Création fut sans doute
la première grande œuvre de l’histoire de
la musique écrite en pensant à la postérité.
« J’y mets le temps parce que je veux qu’il dure »,
aurait dit Haydn de son oratorio. On y trouve
la proclamation d’une humanité à l’image
de Dieu, conception typique des Lumières et
opposée à celle émanant des cantates de
J. S. Bach des années 1710 à 1730 où face à Dieu,
l’homme n’est rien.
Aux côtés des chanteurs du chœur de
chambre accentus et des musiciens d’Insula
orchestra – les deux formations dirigées dans
un constant souci d’excellence par la chef
Laurence Equilbey, un jeune trio de solistes
à la couleur très germanique interprètera les
trois anges du chef-d’œuvre de Joseph Haydn.
Un spectacle qui s’annonce puissamment
lumineux.
Joseph Haydn
Die Schöpfung
Tarif B
35/30/17 € Paradis
10* €
Durée
1h50
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
101
La belle
danse
Anne-Catherine Bucher :
modération
Le Concert Lorrain
Jean-Marie Bellmont :
danse
Stephan Schultz :
violoncelle
Café Baroque IV
19
MARS
Dimanche
11h30
café baroque
102
« Belle Danse, nom historique donné
à la danse baroque »
Le programme du quatrième concert de la
série des Cafés Baroques vous fera découvrir
les différents aspects de la Belle Danse, nom
historique donné à la danse baroque et dont
l’influence dans la musique de l’époque fut
importante. Elle fut exportée dans l’Europe
entière et marqua tous les musiciens de
l’époque. Les travaux mandatés par Louis xiv
pour inventer et développer une écriture
de la chorégraphie, permettent aujourd’hui
de revoir les danses comme à l’époque.
La danse baroque permet de comprendre
toute la rythmique de la musique des
xviie siècle et xviiie siècle grâce à Jean-Marie
Belmont, grand danseur et pédagogue,
accompagné de Stephan Schultz et des
commentaires d’Anne-Catherine Bucher.
12h30 : Brunch Insolite
23€, réservation jusque
jeudi 16 mars
Tarif
15/10*/6** €
Durée
1h
Lieu
Salle de l’Esplanade
Le Concert Lorrain est en
résidence à l’Arsenal-Metz
en Scènes. Voir p. 155
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
Légendes
célestes
Marie-Reine Demollière :
direction
Avec la participation de
Cristina Alís Raurich à
l’orgue portatif médiéval
19
MARS
Dimanche
16h
musique ancienne
Légendes célestes : ce nouveau programme de
la Scola Metensis, qui reprend le titre d’un
ouvrage du xixe siècle, permet de faire
entendre, dans la forme souple du florilège,
de fort belles pièces rarement chantées
aujourd’hui. Ces chants viennent du culte des
saints, oubliés ou célèbres, historiques ou
légendaires ; ils sont composés par d’illustres
musiciens-poètes du Moyen Âge tels le pape
lorrain Léon ix († 1054), le grand chantre
parisien Adam de Saint-Victor († vers 1146) ou
l’abbesse rhénane visionnaire Hildegarde de
Bingen († 1179).
Époque d’épanouissement et d’équilibre
après l’an mille, les xiie et xiiie siècles sont
fertiles en inventivité musicale. Chants à
grands intervalles sur des poésies raffinées,
architectures sonores à plusieurs voix se
développant avec la construction des cathédrales... jamais jusqu’alors n’avaient cohabité
des styles musicaux aussi différents.
Tarif E
20/16/10* €
Lieu
Saint-Pierre-auxNonnains
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
103
« Monodies et polyphonies médiévales »
From Darkness
Avishai Cohen Trio
Avishai Cohen :
contrebasse
Nitai Hershkovits : piano
Daniel Dor : batterie
jazz
23
MARS
Jeudi
20h
104
« Quand trois ne font qu’un »
Le compositeur et contrebassiste israélien
Avishai Cohen revient sur scène avec sa
formation de prédilection : le trio contrebasse-piano-batterie, outil de travail indémodable et évolutif qui, depuis plus de quinze ans
maintenant, lui sert tout autant de guide que
de ligne d’horizon, de socle fondateur que de
force motrice. Avec From Darkness, Avishai
Cohen revient donc au cœur même de ce qui
articule son langage et sa pratique de musicien. Mais ce retour aux fondamentaux porte
aussi, comme à l’accoutumée pour ce musicien
aventurier expérimenté, la promesse d’un
nouveau départ. Avishai Cohen poursuit ainsi
avec son trio la quête d’absolu et d’épure qui
l’anime depuis des années pour aboutir à une
forme de jazz vraiment neuve, fraîche et
pourtant incroyablement substantielle. Tout y
est à la fois foisonnant et condensé, fourmillant d’idées et ramené à l’essentiel, tout en
étant traversé de milles nuances subtilement
harmonisées. Une sainte-trinité acoustique
à ne pas manquer.
Un seul nom pour deux génies du Jazz
Ils portent tous les deux le même nom ; sont également tous les deux
des acteurs majeurs de la scène jazz ; et seront évidemment tous les
deux à l’Arsenal en 2017. Avishai Cohen – le trompettiste – fera
partie de la troupe de Danilo Pérez pour son Jazz 100 le 8 février,
tandis qu’Avishai Cohen – le contrebassiste – nous présentera son
dernier album From Darkness le 23 mars.
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h30
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Triomphe du destin
ou Victoire de la foi ?
Orchestre national de Lorraine
20 € Paradis
4 €*
MARS
Vendredi
20h
d’orchestre : celle de ces instruments à vent
(écoutons les « graves » : le cor, le basson…) qui
n’ont jamais été autant à la fête que dans cette
tragédie symphonique…
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Concerto pour piano n°1
Symphonie n°5
Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
symphonique
24
105
Une musique sans cesse à fleur de peau,
agitant les sentiments comme aucune autre…
Un concert consacré à Tchaïkovski ne peut
que promettre des émotions fortes, surtout
quand y figure le toujours fabuleux Concerto
en si bémol mineur, aussi populaire que
redoutable pour le soliste ! Une âme face à son
destin : c’est peut-être dans la 5e Symphonie
(1888) que le fameux « drame tchaïkovskien »
s’illustre avec le maximum d’unité, notamment
par une magistrale gestion du sombre motif
cyclique circulant à travers les quatre
mouvements. Mais la 5e, c’est aussi une
richesse thématique constante (merveilleux
contrechants !) et, surtout, une couleur Jacques Mercier :
direction
Jean-Philippe Collard :
piano
19h-19h30
Les Oreilles Musicales :
rencontre avec un artiste
Entrée libre, Salon Claude
Lefebvre
Durée
1h25 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
106
Voyage musical au siècle romantique
Berceau des échanges franco-allemand, la
Moselle est aussi celui de nombreux compositeurs romantiques qui firent une carrière
internationale : Ambroise Thomas, Gustave
Charpentier, Gabriel Pierné, Théodore Gouvy…
Depuis 2009, l’Arsenal, le Département de la
Moselle, la Ville de Metz et le Palazzetto Bru
Zane (basé à Venise) ont développé de nombreuses collaborations destinées à mettre en
valeur ce patrimoine encore loin d’être complètement redécouvert, à travers des concerts, conférences, enregistrement et même l’invitation de
l’Orchestre national de Lorraine à Venise en 2013.
Aujourd’hui cette collaboration prend la forme
d’un week-end de concerts, au programme :
voyage musical au siècle romantique.
En partenariat avec le Palazzetto Bru Zane - Centre de musique
romantique française.
Dimanche 26 mars, 14h30
Conférence
Les différents visages du romantisme
français : Parcours d’un siècle de musique,
de la Révolution à la Première Guerre
mondiale.
par Alexandre Dratwicki
Salon Claude Lefebvre
Entre théâtres, salons, églises et jardins
publics, la musique romantique adopte
les formes les plus diverses au xixe siècle.
En France, tout particulièrement,
l’importance de l’opéra et du ballet pousse
les éditeurs de musique à produire des
transcriptions, adaptations et paraphrases
oscillant entre simplicité extrême et
ultra-virtuosité, en fonction du public
visé. Le développement du vedettariat
influence également le commerce musical
et la spéculation internationale quant à la
« valeur marchande » d’un artiste ou d’un
compositeur.
Il était une fois…
Quatuor Giardini
Magali Arnault
Stanczak : soprano
Caroline Meng :
mezzo-soprano
Quatuor Giardini
25
MARS
Samedi
18h
musique de chambre
Est-il période plus propice aux débordements de l’imagination que le siècle
romantique ? Expéditions scientifiques,
voyages d’agrément, découverte de
nouvelles cultures et de folklores exotiques
ravivent en effet en France le goût pour le
conte et la légende dont Perrault s’était fait
la vedette deux siècles plus tôt. Ainsi, entre
1800 et 1900, certains de ses titres sont
repris avec esprit. Parmi eux : Cendrillon
(Isouard en 1810, Massenet en 1899), Le Petit
chaperon rouge (Boieldieu en 1818, Serpette
en 1885) ou encore Barbe-bleue (Grétry en
1789, Offenbach en 1866). Réactualisés et
adaptés aux mœurs de l’époque, ces
nouveaux contes de fées conservent
cependant les ressorts narratifs des œuvres
dont ils sont inspirés.
C’est ce répertoire revisité que le
Palazzetto Bru Zane – Centre de musique
romantique française souhaite mettre en
lumière, avec toutes ses spécificités. Aussi,
Il était une fois…, récital-spectacle construit
Tarif D 25/20/10* €
Durée
1h20
107
« Contes de fée revisités
à l’époque romantique »
comme un « conte universel », alternera
compositeurs célèbres (Offenbach,
Massenet, Rossini), en pleine réhabilitation
(Viardot, Schmitt) ou encore inconnus
(Silver, De Rillé, Isouard) autour de trois
symboliques thématiques : insouciance,
mélancolie et réjouissance.
Lieu
Salle de l’Esplanade
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Voyage musical au siècle romantique
Votez pour moi
Ingrid Perruche
Lara Neumann la France
Ingrid Perruche
la candidate féministe
Arnaud Marzorati le politicien prestidigitateur
25
MARS
Samedi
20h
La Clique des
Lunaisiens
musique de chambre
108
« Politique et polémique
au xixe siècle »
Louis xiv et Napoléon avaient bien compris
à quel point la musique – et en particulier
les genres populaires de la chanson, de
l’opéra-comique et de l’opérette – étaient
des armes de propagande politique
efficaces. Aussi, il n’est pas étonnant que le
xixe siècle, qui a vu se succéder tant de
régimes opposés, offre un répertoire étoffé
de pièces satiriques ou démagogiques sur le
thème des élections et de la souveraineté.
Mêlant compositeurs célèbres et
chansonniers inconnus, Votez pour moi offre un récital haut en couleurs qui convie
l’auditeur au spectacle de l’exercice de
Tarif C 30/26/10* €
Lieu
Grande Salle
rhétorique, de la complainte populaire et de
la manipulation mensongère.
Sur scène, un fil rouge permettra de
relier ces partitions tour à tour piquantes
ou touchantes : en effet, la France en
personne sera tiraillée tout au long du
spectacle entre deux candidats aux
prochaines élections, l’un plus charlatan
qu’énarque, l’autre – parité oblige – plus
séductrice qu’économiste. Et bien entendu,
comme le veut la formule, toute ressemblance avec des personnages existants ou
ayant existé ne saurait être que purement
fortuite…
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Vanessa Wagner
Vanessa Wagner :
piano
26
MARS
Ravel, Satie, Debussy
piano
Dimanche
11h30
Réputée pour ses couleurs musicales, son
toucher raffiné, la qualité et l’intensité de
son jeu, Vanessa Wagner est également
connue pour ses choix artistiques éclectiques et engagés. Pianiste curieuse, elle
aime voyager à travers le répertoire, celui
du piano forte qu’elle pratique jusqu’à la
musique de notre temps, celle de Pascal
Dusapin notamment, qui lui a déjà dédié
plusieurs pièces.
Pour ce récital qu’elle a voulu incontestablement à son image, elle a retenu, entre
autres, les « pièces enfantines » de Maurice
Ravel, une des nombreuses pièces romantiques pour piano de Cécile Chaminade,
une des trois « Gnossiennes » d’Erik Satie ou
encore la première œuvre pianistique
majeure de Claude Debussy, la douce et
poétique Estampes.
Un programme tout en délicatesse, à la
fois accessible et exigeant, qui ne manquera
pas de ravir tous les amoureux du piano,
même les plus intransigeants.
12h30 : Brunch Insolite
23 €, réservation jusque jeudi
23 mars
Ravel
Ma mère L’Oye
Chaminade
Sonate op. 21
Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h15
De Séverac
Coin de cimetière
au printemps,
L’Arrivée en Cerdagne
Lieu
Salle de l’Esplanade
Satie
Gnossienne n° 3, Pièces
froides, Danses de travers
Debussy, Estampes
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
109
« Singulier piano forte »
110
Voyage musical au siècle romantique
Des Ténèbres
à la Lumière
Le Concert
spirituel :
chœur et orchestre
Hervé Niquet :
direction
Requiem(s) pour roi et reine
26
MARS
Dimanche
16h
lyrique
Guillotinés tous deux en 1793, MarieAntoinette et Louis xvi passent prestement
de tyrans à martyrs lors de la Restauration,
période ambiguë de l’histoire de France qui
voit la souveraineté monarchique des
Bourbon rétablie en 1815 par Louis xviii.
Alors que leurs corps sont rapatriés la
même année dans la nécropole royale de
Saint-Denis, se multiplient les cérémonies
à leur mémoire, comme en témoignent le
Requiem en ut mineur de Cherubini, joué
dès 1817 in situ en l’honneur du roi défunt,
ou la Messe des morts en ré mineur de
Plantade, donnée pour célébrer les 30 ans
de la mort de son épouse (†1823).
Charles-Henri Plantade
Messe des morts en ré mineur
pour chœur et orchestre
Tarif B
35/30/17 € Paradis
10* €
Durée
1h15 + entracte
Restée depuis à l’état de partitions inédites,
ces musiques funèbres qui reposaient
depuis dans les fonds de la Bibliothèque
nationale ont un autre point commun :
un style monumental sobre et hiératique
bannissant toute virtuosité et, de fait,
l’intervention de soliste. S’en dégage ainsi
un parfum de grandeur et d’éternité qui a
séduit Hervé Niquet, éminent spécialiste
du répertoire français de l’ère baroque à
Debussy. Sous sa direction, Le Concert
spirituel, rompu depuis 30 ans à l’exercice
de la musique sacrée, interprètera ces deux
pièces patrimoniales.
Hector Berlioz
Méditation religieuse
extrait de Tristia – n°1
(1831/1849)
Lieu
Grande Salle
Luigi Cherubini
Requiem en ut mineur pour
chœur et orchestre
(1817)
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
111
« Partitions oubliées réhabilitées »
Mahler Projekt
danse
Alain Platel / Les ballets C de la B
31 1er
MARS
AVRIL
Vendredi
20h
Samedi
20h
112
« Populaire et engagé »
Alain Platel, chorégraphe et metteur en scène
belge, a souvent mêlé dans ses créations
différentes formes d’arts danse, bien entendu,
mais aussi musique, théâtre ou cirque. De la
même manière, la compagnie qu’il a créée en
1984, les ballets C de la B (pour « les ballets
contemporains de la Belgique »), ne répond à
aucun code formaté : plusieurs chorégraphes y
confrontent leurs points de vue, les danseurs
– parfois amateurs – participent au processus
de création, des artistes de tous horizons
apportent leurs sensibilités et visions.
Pour cette nouvelle création, le style
« maison », éclectique, anarchique, populaire
et engagé, est évidemment de mise. Ainsi, ce
Mahler Projekt ne s’inspire pas uniquement de
l’œuvre musicale du compositeur (charnière
entre le romantisme et la période moderne),
mais aussi de sa biographie tumultueuse, de
Alain Platel mise en scène
Steven Prengels
composition et direction musicale
son lieu de résidence (l’Autriche et par
extension l’Europe), de l’époque à laquelle
il a vécu (à cheval entre le xixe et le xxe siècle)
ainsi que… des traditions polyphoniques et
notamment congolaises ! Un mélange des
genres inédit que ne manquera pas de susciter
émotion et réflexion.
Bérenger Bodin, Boule
Mpanya, Dario Rigaglia,
David Le Borgne, Elie Tass,
Ido Batash, Romain Guion,
Russell Tshiebua,
Samir M’Kirech
Hildegard De Vuyst
dramaturgie
création et interprétation
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h45
Lieu
Grande Salle
En partenariat avec le Nest
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
L’Orgue du sultan
L’Achéron
Ensemble Sultan Veled
Amel Brahim-Djelloul :
soprano
L’Achéron – François Joubert-Caillet
5
AVRIL
Mercredi
20h
baroque
À la fin du xvie siècle, pour se rapprocher de
l’Empire ottoman, Elizabeth ire fait parvenir
au Sultan Mehmet iii un orgue mécanique
exceptionnel de plus de trois mètres de haut,
fruit du travail d’un ingénieur, d’un ébéniste et
d’un jeune facteur d’orgue, Thomas Dallam,
qui accompagnera l’instrument en bateau de
Londres à Constantinople. C’est le récit de ce
voyage qui a inspiré aux ensembles complices
L’Achéron – qui œuvre à rendre la musique
ancienne plus lisible pour le public actuel – et
Sultan Veled – ardent défenseur de la musique
soufie ottomane – ce programme réunissant
deux mondes apparemment lointains mais qui
partagent tant d’aspects à la fois artistiques
et humains. Représentant respectivement
sur scène l’Angleterre et l’Empire ottoman,
et accompagnés de la soprano Amel BrahimDjelloul qui personnifie leur rencontre, ils
démontreront les innombrables similitudes
de ces deux univers en les faisant dialoguer :
les musiciens ottomans adaptent les mélodies
élisabéthaines au mélisme oriental, les
musiciens anglais répondent aux taksim
de leurs confrères par des improvisations et
des diminutions, pour recréer des identités
en aucun cas brimées, mais fidèlement
sublimées.
L’Achéron
—
François Joubert-Caillet
Ensemble Sultan Veled
—
Adrien Espinouze
Andreas Linos
Spyros Halaris
Johanne Maitre
Alexandros Papadimitrakis
Yoann Moulin
Antoine Morineau
Amel Brahim-Djelloul
Andreas Linos
dessus de viole et direction
consort bass
flûte et bombarde
clavecin et orgue
soprano
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h20
ney et direction
qanun
lavta et oud
Airs et pièces anglaises
et ottomanes de... —
John Dowland, Anthony
Holborne, Alfonso
Ferrabosco, Gazi Giray
Han II, Sultan Bâyezîd II, etc.
percussions
direction artistique
Lieu
Salle de l’Esplanade
François Joubert-Caillet et
L’Achéron sont en résidence
à l’Arsenal-Metz en Scènes.
Voir p. 153
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
113
« Le voyage d’un orgue de Londres
à Constantinople »
Emanuel Gat
Emanuel Gat :
chorégraphies
6
AVRIL
Sacre + Gold
danse
Jeudi
20h
114
« Les relations humaines en question »
Est-ce parce qu’il envisageait une carrière
de sportif avant d’embrasser l’art de la danse
que le chorégraphe israélien aime se lancer
des défis ?
L’histoire ne nous le dit pas, mais donner
sa version toute personnelle du célèbre ballet
de Stravinsky relève assurément du challenge.
En effet, Sacre – pièce initialement écrite par
Emanuel Gat en 2004 pour cinq danseurs,
trois femmes et deux hommes – livre une
lecture libre et exigeante du chef-d’œuvre de
1913. Le postulat : déconstruire les mécanismes
de la salsa cubaine et les réassembler en un
incessant tourbillon. Le résultat : une partition
chorégraphique complexe, à la dramaturgie
puissante où les couples se font et se défont
sur une minuscule piste de danse sans jamais
Sacre
–
Musique
Le Sacre du printemps
Igor Stravinsky
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h30
interrompre leurs mouvements. Un chassécroisé amoureux à la fois iconoclaste et
envoûtant.
Dans le même esprit novateur et frondeur,
Gold, version revisitée en 2015 de The
Goldlandbergs, pièce écrite par Gat en 2013,
explore elle aussi les relations entre individus.
Ce n’est cependant plus le couple mais notre
civilisation toute entière qui est ici mise en
question. Sur un documentaire sonore
anthropologique et poétique réalisé par Glenn
Gould pour la radio et les Variations Goldberg
(aussi jouées par le pianiste), Gat utilise la
chorégraphie comme méthode d’observation
de nos comportements. Une étude métaphorique des structures sociales et des forces qui
les régissent.
Gold
–
Musique
Variations Goldberg
J.-S. Bach.
Piano, Glenn Gould
Bande son additionnelle
The Quiet in The Land
Glenn Gould
Lieu
Grande Salle
18h30 : Conférence
1913 : prélude à l’aprèsmidi d’un « Sacre »
par Roland Huesca
Entrée libre,
Salon Claude Lefebvre
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
115
Les Planètes
Julien Leroy : direction
symphonique
116
Orchestre national de Lorraine
« De l’Orient aux étoiles », tel pourrait
s’intituler ce concert qui verra d’abord une
création du libanais Zad Moultaka, un des
rares compositeurs d’aujourd’hui à œuvrer
avec talent au rapprochement des musiques
arabes et occidentales.
Gustav Holst
Les planètes
Vendredi
20h
Imposant poème « cosmique » dû à un
musicien anglais, alors assez obscur, féru
d’astrologie, les Planètes (1914-1917) devaient
connaitre un succès mondial. Autant par son
propos (une description plaisamment
mythologique des sept planètes du système
solaire) que par son écriture orchestrale,
à grands traits efficaces, immédiatement
évocateurs, Holst avait inventé quelque chose
comme la grande musique symphonique
populaire du xxe siècle. Les compositeurs
de cinéma s’en nourriront abondamment,
à commencer par John Williams avec son
illustre partition de Star Wars.
John Williams
Star Wars – Suite
Zad Moultaka
Noujoum
Création
Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
7
AVRIL
Durée
1h15 + entracte
19h-19h30
Les Oreilles Musicales :
rencontre avec un artiste
Entrée libre, Salon Claude
Lefebvre
Lieu
Grande Salle
Zad Moultaka est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en scènes. Voir p. 152
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Orchestre
philharmonique
Royal de Liège
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Hamlet, Ouverture-fantaisie
Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
21
AVRIL
symphonique
Vendredi
20h
117
Quand, en 1931, Rachmaninov, devenu citoyen
américain, rend hommage à Paganini et au
fameux thème du 24e Caprice… le piano,
nerveux, primesautier, « diabolique » comme il
se doit, s’épanche parfois comme dans la très
« hollywoodienne » 18e variation… ou se fait
sourdement tragique en citant le motif
fatidique du Dies Irae, l’obsession de toujours
de ce pessimiste impénitent qu’était resté le
grand pianiste-compositeur russe.
La partition orientaliste la plus « sexy » de la
musique française se fait inexplicablement
rare au concert. Saisissons donc l’occasion,
comme le fit Stravinski à l’époque de la
création (1911), de nous laisser ensorceler par
John Neschling : direction
Andrew Tyson : piano
cette Tragédie de Salomé, son incroyable
opulence orchestrale, ses rythmes barbares,
ses lascives mélopées…
Serge Rachmaninov
Rhapsodie sur un thème
de Paganini
Durée
1h05 + entracte
Lieu
Grande Salle
Florent Schmitt
La Tragédie de Salomé
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
J.-S. Bach
& la musique
italienne
AVRIL
Dimanche
11h30
café baroque
Café Baroque V
118
23
Anne-Catherine Bucher :
modération
Le Concert Lorrain
Stephan Schultz :
violoncelle
Christine Schornsheim :
clavecin
Le programme du cinquième concert de la
série des Cafés Baroques vous emmena
découvrir la musique baroque italienne et
son influence dans les compositions de l’un
des plus grands compositeurs allemand de
l’époque baroque. L’Italie devient au xviiie
siècle la source de toute inspiration musicale,
il est passionnant de comprendre ce qui
plaisait tant dans le style italien à l’époque.
Au programme : différentes œuvres pour
violoncelle et clavecin, commentées par
Anne-Catherine Bucher. Pour ce concert,
Stephan Schultz sera en compagnie de
Christine Schornsheim, claveciniste horsnorme et reconnue sur la scène internationale
pour ses nombreux concerts et enregistrements discographiques.
12h30 : Brunch Insolite
23 €, réservation jusque
jeudi 20 avril
Tarif
15/10*/6** €
Durée
1h
Lieu
Salle de l’Esplanade
Le Concert Lorrain est en
résidence à l’Arsenal-Metz
en Scènes. Voir p. 155
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
Entre chou & loup
Noémi Boutin : violoncelle
et voix
Sylvaine Hélary : flûte et
voix
Laurence Garcia : mise en
scène et costumes
Sam Mary : lumières,
scénographie
Jean-François Vrod : oreille
extérieure
Noémi Boutin & Sylvaine Hélary
26
AVRIL
Mercredi
15h
Le duo Myssil présente un concert détonant
pour jeunes têtes chercheuses. Les musiciennes ont invité plusieurs compositeurs
à leur écrire une œuvre où s’esquissent les
joies ou les peines de l’aventure humaine.
L’une est flûtiste, l’autre violoncelliste, leur
relation, oscille entre amitié et jalousie,
complicité joyeuse et fourberie mesquine, jeu et agacement.
Chemin chaotique faisant, emportées par
l’indiscipline de leurs émotions, elles nous
entraînent dans un univers décalé et onirique.
Parts de vies ou parties de scène, allons savoir ?
Leur complicité musicale est surtout leur
Noémi Boutin 119
baroque
meilleur prétexte pour nous raconter, un pied
dans le surréalisme, des « histoires de fous »
lardées de chats et de choux.
Sam Mary
violoncelle et voix
lumières, scénographie
Sylvaine Hélary
Jean-François Vrod
flûte et voix
oreille extérieure
Laurence Garcia mise en scène et costumes
Tarif
15/10*/6** €
Durée
45 min
Lieu
Salle de l’Esplanade
Musique
–
Frédéric Aurier, Noémi
Boutin, Sylvaine Hélary,
Joëlle Léandre, Sylvain
Lemêtre, Albert Marcœur,
Eve Risser, François Sarhan
Famille
à partir de 8 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
Il Pomo d’Oro
Edgar Moreau : violoncelle
Edgar Moreau
26
AVRIL
baroque
Mercredi
20h
120
« Le petit prince du violoncelle »
Edgar Moreau débute l’apprentissage du
violoncelle à quatre ans et sa carrière de soliste
à onze seulement. Élève de Carlos Beyris, puis
de Xavier Gagnepain, le jeune prodige se
perfectionne ensuite auprès de Philippe
Muller au Conservatoire national de musique
et de danse de Paris. Lauréat du prix jeune
soliste au Concours Rostropovitch à l’âge de
quinze ans, il a depuis été invité à jouer avec
les plus grands : le Sinfonia Iuventus Orchestra
(sous la direction de Krzysztof Penderecki),
l’orchestre philharmonique de SaintPétersbourg (avec Jean-Claude Casadesus) ou
plus récemment l’orchestre national de France
(sous la baguette de Nicolaj Znaider).
L’ensemble Pomo d’Oro, un orchestre
fondé en 2011, accorde une forte priorité à
l’opéra, mais se consacre également à l’exécution instrumentale en diverses formations
Johann Adolf Hasse
Grave e Fuga
Giovanni Benedetto Platti
Concerto for cello in D Maj
d-wd 650
Allegro, Adagio, Allegro
Tarif C
30/26/17 € Paradis
10 €*
Durée
1h15
comme c’est le cas dans ce programme.
Ils constituent un ensemble d’une qualité
exceptionnelle, alliant connaissances
stylistiques, très haute compétence technique
et enthousiasme artistique. Accompagnée de
cet orchestre qui réunit des musiciens
comptant parmi les meilleurs artistes
baroques sur instruments d’époque et dont
le nom fait référence à l’opéra d’Antonio Cesti
composé pour l’empereur Leopold I d’Autriche
et Margarita Teresa d’Espagne (1666), feu
d’artifice d’une incroyable splendeur (pas
moins de quarante rôles lyriques sur une
durée de dix heures ; tout un symbole !), celui
que l’on surnomme « le petit prince du
violoncelle » interprètera, du haut de ses
22 ans et sur son David Tecchler de 1711,
un programme partagé entre compositeurs
allemands et italiens de l’âge baroque.
Christoph Graupner
Ouverture in E minor, gwv
441
[tempo giusto], Courrante,
Air en Rondeau
[no indication], Loure,
Menuet I-II, Chaconne
Lieu
Grande Salle
Antonio Vivaldi
Concerto for cello in A min
rv 419
Allegro, Andante Allegro
Johann Adolf Hasse
Sinfonia in G min Op 5 n°6
Allegro, Andante, Allegro
Georg Philipp Telemann
Divertimento in Bb maj twv
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Tango Carbón
Louise Jallu : bandonéon
David Haroutunian : violon
Blanche Stromboni :
contrebasse
Leandro Lacapère : piano
29
AVRIL
Samedi
20h
musiques du monde - argentine
En bleu de travail, le quatuor va au charbon.
Son labeur quotidien : actualiser le tango tout
en recherchant l’énergie de ses origines. Pour
ce faire, Tango Carbón distille un savant
mélange de thèmes traditionnels dépoussiérés, doucement violentés et de compositions
originales qui bousculent les codes du style
sans perdre de vue son identité populaire.
Ainsi, dans les compositions du pianiste
Leandro Lacapere, on sent une volonté
de revenir au sens premier du tango en lui
redonnant une prise directe avec notre
environnement, avec l’ici et maintenant.
Aléas de la vie moderne, conditions sociales
actuelles, dénonciation d’un système sociétal
inégalitaire ; les créations du quatuor sont
inspirées par le quotidien et les valeurs de ses
121
« Les artisans du renouveau du tango »
membres. Parmi elles : tolérance, ouverture et
abolition des barrières aussi bien culturelles
que politiques. Un humanisme qui anime
fiévreusement la créativité de ses artisans du
renouveau du tango.
Composition de...
–
Leandro Lacapère
Louise Jallu
Osvaldo Pugliese Tarif D
25/20/10* €
Durée
1h20
22h-5h :
Milonga avec orchestre
24 €, billetterie festival
Abrazo Tango
www.abrazo-tango.fr
Lieu
Grande Salle
En partenariat avec le
festival Abrazo Tango
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
122
Festival Passages
De plus en plus de zones de fractures dans le monde
appellent les artistes qui s’y trouvent à témoigner,
s’indigner ou même à revendiquer des formes esthétiques exigeantes dans des environnements hostiles
à l’art théâtral. Passages ira soulever ces trappes
du monde où le regard ne va pas toujours se poser.
En 2017, Passages ira à la rencontre du bassin méditerranéen et au Proche-Orient où ces fractures ne
manquent pas. L’édition de 2017 témoignera autant de la violence de
notre monde que de sa générosité. Elle sera aussi festive
et accueillante et nous y célébrerons ensemble les
20 ans du festival, à Metz, sur la Place de la République
ainsi que dans toutes les structures messines (Epcc
Metz-en-Scènes (Arsenal, Bam), Opéra-Théâtre de
Metz, Espace Bernard-Marie Koltès, Centre PompidouMetz), partenaires de la manifestation.
À l’Arsenal, associé privilégié de Passages pour
cette édition, différents spectacles vont être proposés
pendant le temps du Festival. Nous avons le plaisir de
vous en présenter plusieurs dans les pages suivantes.
Mais l’intégralité de la programmation n’étant pas
encore connue à l’heure de l’impression de cette
brochure, d’autres surprises, des découvertes rares et
intenses, sont encore à venir !
Le programme complet du festival Passages sera
disponible début 2017 sur festival-passages.fr
En 2016, Berenice candidate au programme Interreg V-A Grande Region. In 2016, Berenice bewirbt
sich fur das Programm Interreg V-A Groβregion.
Noureddine
Khourchid
Noureddine Khourshid :
chant (soliste)
6
MAI
musique du monde - syrie
Samedi
20h
et les Derviches tourneurs de Damas
Selon plusieurs contes mystiques, la
musique – entité céleste incarnée malgré
elle dans l’âme et donc prisonnière du corps
humain – exprimerait à travers l’Homme
la nostalgie de son état originel. C’est cette
séparation d’avec le divin ainsi qu’un ardent
désir d’unité retrouvée que chantent les
soufis. Leur danse, le samâ (de l’arabe
« écouter »), poursuit cette même quête
fusionnelle : en tournoyant de plus en plus
vite, les bras déployés, paume droite
tournée vers le ciel, paume gauche vers la
terre, le danseur se fait vecteur, recueillant
et répandant la grâce d’Allah d’un mouvement qui symbolise à lui seul le cœur
ésotérique de la tradition islamique.
Initié dès l’âge de 5 ans au rituel mystique
musulman par son père, cheikh de la
confrérie soufie Shâdhiliyya, l’une des plus
importantes du monde arabe, Noureddine
Khourshid, grande voix de la mosquée des
Mohamad Kahil, Adel
Halima, Hassan Arbach, Abdulrahman Modawar
choristes de la confrérie Shâdhiliyya
Omeyyades de Damas, est aujourd’hui
considéré en son pays comme l’un des plus
grands récitants du Coran. Accompagné
de sept munshid (hymnodes et musiciens)
ainsi que deux danseurs de la confrérie
Mawlawiyya, c’est en chanteur virtuose
qu’il interprète l’inshad (le répertoire des
chants et poèmes religieux) de sa voix
limpide et profonde, telle l’air et la terre.
Mahmoud Altaier,
Hatem Aljamal
derviches tourneurs de la confrérie
Mawlawiyya
Mohamed Hamdi Malas
percussions
Basem Kadmani
oud
Tarif
20/15 €
Durée
1h30
Lieu
Grande Salle
19h : Présentation
du spectacle
123
« Où le ciel et la terre fusionnent »
Festival Passages
UM, souverain
moteur de toutes
choses
Zad Moultaka
Zad Moultaka :
composition
Ars Nova ensemble
instrumental
Philippe Nahon :
direction
Neue Vocalsolisten
de Stuttgart
10
MAI
Mercredi
20h
musique nouvelle
124
« Sacrée société de consommation »
UM est une méditation sonore s’inspirant
du Livre des Morts tibétain et des rituels
bouddhistes ; elle explore la notion de sacré
dans nos sociétés modernes. Six chanteurs,
entourés d’instruments et de haut-parleurs,
tissent des liens entre les extrêmes du
spectre sonore, infra graves et ultra aigus.
Ils semblent chercher, à travers ces strates,
la place de l’homme.
UM, en quête d’un espace intérieur,
fonctionne alors comme une série de
mantras, phonèmes empruntés à notre
société de consommation, qui en constitue
une critique acerbe, déplorant notre
rapport perdu au sacré. Zad Moultaka le
propose : « Les moines bouddhistes
creusent dans les profondeurs de la matière
vocale pour faire apparaître ce qu’elle a de
plus transparent, les harmoniques aiguës.
Elles surgissent comme miraculeusement
pour nous rappeler que le visible et le caché,
le matériel et le spirituel se côtoient et sont
de même nature. Selon Aristote Dieu est
le premier moteur (non mu), le souverain
moteur de toutes choses . Et si on suivait
ce principe à la lettre ? Le moteur… dans le
sens le plus mécanique… »
19h : Présentation
du spectacle
Tarif D
20/15 €
Durée
1h
Lieu
Salle de l’Esplanade
Zad Moultaka est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 152
Des cow-boys
aux gauchos
Gisèle Ben-Dor :
direction
François Weigel : piano
Denis Clavier : violon
symphonique
12
MAI
Vendredi
20h
Orchestre national de Lorraine
Aaron Copland
Rodéo, Suite d’orchestre
George Gershwin
Concerto pour piano en fa
Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
125
Des danses « western » de Rodeo (que
Copland prononçait« Roh-di-oh »,
à la texane) au malambo furieux d’Estancia
de l’argentin Ginastera, les rythmes et
couleurs diffèrent mais c’est, entre folklore
et art « savant », la même musique américaine typique des années 40, avec son
pittoresque si attachant… Autres génies
emblématiques du grand continent,
Gershwin et son jazz symphonique,
Piazzolla et son nuevo tango devaient
cependant atteindre un public encore
plus large. Comment résister, il est vrai,
à cet extraordinaire alliage de piano ultra
romantique et de blues que propose le
Concerto en fa, à cette quintessence de
sensualité mélancolique (si bien restituée
par les arrangements pour violon et
orchestre de John Adams) qu’évoquent les
deux titres de l’immense tanguero ?
Astor Piazzolla
Deux Tangos pour violon
et orchestre
(Orch. John Adams)
19h-19h30
Les Oreilles Musicales :
rencontre avec un artiste
Entrée libre,
Salon Claude Lefebvre
Alberto Ginastera
Estancia, Suite du ballet
Durée
1h25 + entracte
Lieu
Grande Salle
Festival Passages
Exil
Cie Sans Père
Sarah Koné : direction
artistique
Sonia Wieder-Atherton :
violoncelle
Franck Krawczyk :
piano
Création
Sonia Wieder-Atherton
13
MAI
Samedi
20h
théâtre musical
126
« Des mots pour survivre
et transmettre »
Peuples oppressés, poussés par la guerre,
la famine ou l’extrémisme, qui ont fui, ont
été chassés, déplacés ou emmenés, tous
ont créé, face à la violence de ces exils
forcés, un langage de résistance, des mots
pour survivre et pour transmettre. C’est en
reprenant les listes de Perec, les poèmes de
Wei Zhuang (Chine), les témoignages des
rescapés du génocide rwandais ou les récits
de Wassyla Tamzali (Algérie) que Sonia
Wieder-Atherton, violoncelliste virtuose
(États-Unis, France), soliste pour de
prestigieux ensembles et férue de mise en
scène, questionne ces mots-témoins qui
disent l’indicible. Accompagnée au piano
par le compositeur Franck Krawczyk et
la Compagnie sans père (troupe préprofessionnelle de théâtre musical constituée de
jeunes de 18 à 20 ans créée par la chanteuse
classique multi-facettes et multi-primée
Sarah Koné) à la voix, elle met en exergue
avec Exil une touchante universalité que
les siècles et les continents ne sauraient
effacer.
19h : Présentation
du spectacle
Musique
—
Jean-Sébastien Bach,
Henry Purcell, Juan
de Araujo, Béla Bartók,
Galina Ustvolskaïa, Maurice
Ravel, Nina Simone,
Igor Stravinsky, Franck
Krawczyk
Tarif D
20/15 €
Durée
1h15
Témoignages recueillis
et textes
—
Jean Hatzfeld, Georges
Perec, Wei Zhuang, Wassyla
Tamzali, Chahla ChafikBeski
Lieu
Salle de l’Esplanade
Orchestre
philharmonique
de Strasbourg
Theodor Guschlbauer :
direction
Stephen Hough : piano
symphonique
20
MAI
Samedi
20h
Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano n°4
Anton Bruckner Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
127
Deux grands artistes, mondialement reconnus, se réunissent pour un concert au
programme tout aussi superlatif. On y attendra
notamment le sublime dialogue « entre Dieu
et sa créature » (parmi d’autres interprétations
possibles…) du Concerto pour piano en sol
majeur, un des mouvements lents les plus
fascinants jamais écrits par Beethoven.
Quant à la 6e Symphonie de Bruckner, on
sait que son auteur la trouvait « effrontée »…
Peut-être parce ce qu’il n’avait jamais exprimé
de tendres sentiments amoureux avec autant
de franchise que dans le merveilleux Adagio ? C’est en tous cas la plus intime, la plus
humaine des symphonies du maitre autrichien.
Symphonie n°6
Durée
1h30 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Archie Shepp
Quartet
Archie Shepp :
saxophones, voix
Tom Mc Clung : piano
Wayne Dockery :
contrebasse
Steve Mc Craven : batterie
24
MAI
Mercredi
20h
jazz
128
« Liberté, sensibilité, intensité »
Ce quartet, c’est la famille de cœur du grand
Archie Shepp. Le saxophoniste connaît ses
trois musiciens depuis toujours et, après des
centaines de concerts donnés ensemble, on
peut raisonnablement penser qu’ils n’ont plus
les uns pour les autres le moindre secret.
Il y a énormément à dire sur Archie Shepp...
Saxophoniste, compositeur, pianiste, chanteur, poète, dramaturge, professeur : si on est
face à un indéniable talent, on a également
à faire à un intellectuel de premier rang.
Musicien phare de l’avant-garde free, Archie
Shepp revendique également fortement son
identité d’africain américain. Tout
en s’adonnant à l’expérimentation, il chante
le blues, le spiritual et fait de sa musique une
œuvre unique, riche et résolument engagée.
Avec un répertoire immense (plus de 150
enregistrements à ce jour), Archie Shepp
a largement contribué tant à la diffusion du
jazz qu’à son invention.
Vous avez dit « légende » ? Vous avez
entièrement raison. De plus, Archie Shepp
fête ses 80 ans à l’Arsenal avec Ciné Art !
18h : projection du film
The Sound before the fury
8/6* € Salle de l’Esplanade
Tarif B
35/30/10* €
Durée
1h30
Lieu
Grande Salle
En partenariat avec Ciné Art
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
129
Ana Quintans
Ana Quintans : soprano
Stephan Schultz :
violoncelle et direction
Le Concert Lorrain
30
MAI
Mardi
20h
baroque
130
« L’amour dans toutes ses couleurs ! »
C’est au début des années 1720, à l’époque
où il était maître de chapelle à Köthen, que
J. S. Bach composa entre autres la cantate
« Weichet nur, betrübte Schatten » et les six
concertos brandebourgeois. Dédiés au
margrave Ludwig von Brandenburg, l’une des
caractéristiques principales de ces concertos,
chefs d’œuvre de la musique instrumentale
de l’époque baroque, est que le compositeur
combine dans chacun d’eux de manière
particulière plusieurs solos instrumentaux,
créant ainsi des couleurs très différentes.
Cette thématique des jeux de couleurs sonores
caractérise également la cantate nuptiale
Weichet nur betrübte Schatten, J. S. Bach
Jean-Sébastien Bach
Concerto brandebourgeois n°1
en fa majeur, Bwv 1046
Georg Friedrich Haendel
Notte placida e cheta, Hwv
142, cantate pour soprano,
2 violons et basse continue
Tarif C
30/26/17 € Paradis
10 €*
s’étant pour cette œuvre appuyé sur un livret
dont on ne connait plus l’auteur aujourd’hui et
qui brosse un tableau bucolique, dépeignant
l’amour naissant qui va s’épanouir dans
le mariage comme la nature toute entière se
renouvelle et fleurit. La cantate Notte placida e
cheta de G. F. Haendel, le concerto en si bémol
majeur de G. P. Telemann et le concerto pour
violoncelle de A. Vivaldi viennent compléter
le panel sonore de concert. À cette occasion,
Le Concert Lorrain sera en compagnie d’Ana
Quintans, jeune soprano à la diction d’une
clarté extraordinaire et dont la qualité de la
voix est sans égale pour interpréter ces œuvres
incontournables du répertoire baroque.
Georg Philipp Telemann
Concerto pour trois hautbois,
trois violons et basse continue
en si bémol majeur, Twv 44:43
Antonio Vivaldi
Concerto pour violoncelle et
orchestre en la mineur, Rv 422
Durée
1h30 + entracte
Lieu
Grande Salle
Jean-Sébastien Bach
Concerto brandebourgois n°3
en sol majeur, Bwv 1048
Weichet nur, betrübte Schatten
Bwv 202, cantate pour
soprano, hautbois, cordes et
basse continue
Ich liebe den Höchsten von
ganzem Gemüte, Bwv 174,
cantate pour le 2e jour de la
Pentecôte. Sinfonia
Le Concert Lorrain est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 155
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Zarathoustra
Jacques Mercier :
direction
Orchestre national de Lorraine
symphonique
Vendredi
20h
ambitieux avec un « poème philosophique »
inspiré de Nietsche, Ainsi parlait Zarathoustra
(1896). Son grandiose portique, paraissant
ouvrir quelque épopée suprahumaine,
est devenu aujourd’hui (principalement grâce
au film de Stanley Kubrick 2001, L’Odyssée
de l’espace) un véritable « jingle » de sciencefiction. Mais il faut connaitre dans son entier
ce « monstre » de virtuosité orchestrale et
de séduction sonore.
19h-19h30
Les Oreilles Musicales : rencontre
avec un artiste
Entrée libre, salon Claude Lefebvre
Richard Wagner
Parsifal, prélude
Tarif
30/28 € Orchestre
24/22 € Balcon
20 € Paradis
4 €*
Richard Strauss
Mort et Transfiguration
Ainsi parlait Zarathoustra
Durée
1h10 + entracte
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
131
La quête du Graal, l’ultime horizon : nulle
musique n’aura suggéré l’au-delà des apparences terrestres avec autant de mystérieuse et
solennelle douceur que le Prélude de Parsifal
(1882). On retrouvera une version tourmentée
du mysticisme wagnérien dans Mort et
Transfiguration (1891), un saisissant « pot
au noir » symphonique (à la conclusion
rayonnante…), au climat déjà expressionniste.
Strauss devait se montrer encore plus
2
JUIN
East Block Party #8
132
Le Hip Hop est né dans la pénombre
du Bronx des années 70 comme une
réponse à la dégradation des conditions
de vie des minorités.
Les blocks parties (fêtes d’immeubles) étaient organisées comme
des rassemblements par une génération qui ne possédait rien,
dévorée par la volonté d’exister face
au monde. Le Hip Hop s’est construit sur la nécessité pour la
jeunesse de s’exprimer positivement et artistiquement. À partir
des années 1980, le mouvement deviendra planétaire parce que
porteur de valeurs fondamentales et universelles : Paix, Amour,
Unité, Harmonie et plaisir de créer.
C’est ainsi que le Hip Hop a mûri à travers l’expression
personnelle de chacun(e) se reconnaissant dans un message,
revendiquer des appartenances, élaborer des stratégies par
l’écoute musicale, par la pratique de la danse, du graffiti, du rap
ou du beatbox.
Inviter Sidi Larbi Cherkaoui pour cette huitième édition de
la East Block Party est un pas de plus vers un affranchissement
des genres Hip Hop. Sa création Fractus V traduit l’idée de
fracture, perturbe car nous interpelle sur notre monde qui se
complexifie et accentue les crises identitaires.
Et quoi de mieux que la East Block Party pour illustrer ce
rassemblement de modes d’expression d’une culture qui dialogue
avec la ville ? Il est possible que, tout comme le mouvement
Hip Hop dans les années 1970-80, de nouvelles formes artistiques
émergentes parviennent à répondre en partie aux grands défis
sociopolitiques qui nous attendent.
Alors pour cette édition, nous vous espérons toujours plus
nombreuses et nombreux lors des différents rendez-vous qui
rythmeront cette semaine dans les différents équipements de
Metz en Scènes et ailleurs dans la Ville.
Une mention toute particulière doit être accordée aux acteurs
de cette culture pour leur engagement et leurs compétences sans
lesquelles bon nombre d’actions culturelles ne pourraient être
réalisées.
Myriama Idir, chargée de projet East Block Party
Fractus V
Sidi Larbi
Cherkaoui :
chorégraphie
Sidi Larbi Cherkaoui
danse
9
JUIN
Vendredi
20h
En 2014, Sidi Larbi Cherkaoui créait
Fractus, une courte pièce inspirée des
textes du linguiste et penseur politique juif
américain Noam Chomsky. Le célèbre
chorégraphe belge attaché aux notions de
multiculturalité et de différence interrogeait alors notre capacité à filtrer et
« digérer » le flux d’informations continu qui
nous submerge quotidiennement et tente
d’agir sur nos pensées.
Fractus V, création plus aboutie, vient
approfondir les questions liées à l’information et à la manipulation, à la propagande,
à la liberté d’expression. Pour Cherkaoui,
ne pas croire tout simplement ce qu’on nous
fait « ingurgiter » est un exercice d’une
grande intensité. Aussi, c’est une danse tout
aussi intense et physique, parfois proche de
la contorsion, qu’il met en œuvre pour
illustrer son propos.
À ses côtés pour donner corps à ce
dialogue prenant mais d’une fluidité avérée,
Sidi Larbi Cherkaoui
chorégraphie
Sidi Larbi Cherkaoui,
Dimitri Jourde, Johnny
Lloyd, Fabian Thomé
Duten, Patrick Williams
Seebacher / Twoface
danseurs
Tarif C
30/26/10* €
Durée
1h15
133
« Diversité et intensité
au service de la pensée »
cinq danseurs contemporains peu ordinaires – issus des arts circassiens, de
l’univers du hip-hop, du breakdance ou
encore du flamenco – ainsi que quatre
musiciens japonais, coréen, indien et
congolais. Une diversité qui se fait communauté pour un spectacle captivant et
engagé.
Shogo Yoshii, Woojae Park,
Kaspy N’dia, Soumik Datta
musique live
19h : Présentation
Shogo Yoshii, Woojae Park,
Sidi Larbi Cherkaoui,
Johnny Lloyd, Soumik
Datta
composition musique
Lieu
Grande Salle
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
Sous la neige
17
danse
JUIN
Cie Les Bestioles
Samedi
17h
« Matière et sons, créateurs d’émotions »
134
Tourbillon de plumes, tapis de neige, nid
douillet, matelas dans lequel on a envie de se
rouler, s’ensevelir, se cacher… Le paysage de
papier de soie de Sous la neige peut prendre
maintes formes. Sous cet amas de feuilles
froissées, c’est un monde entier qui s’anime
au gré des jeux de lumière, des mouvements
des corps, du souffle de l’air et des sons. Ces
derniers, travaillés à partir d’enregistrements
du même papier crissant et bruissant mais
sans être dénués de motifs rythmiques ou
mélodiques, enveloppent littéralement
le public pour une plongée dans un univers
poétique, ludique, mouvant. En perpétuelle
métamorphose, l’aérienne matière vit et vibre
au rythme des sons et des émotions. Celle qui
prend largement le dessus : l’émerveillement.
Martine Waniowski
mise en scène, jeu
création musicale et sonore,
Gilles Sornette
Daniel Trento
Amélie Patard
interprétation
Clotilde Ast
regard chorégraphique
Reda Brissel
costumes
administration
Brice Durand
création lumière
jeu
Tarif famille
15/10*/6** €
Durée
35 min
Lieu
Studio du
Gouverneur
Famille
à partir de 6 ans
Avec le soutien du Crédit
Mutuel
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
Matinée pour le
250e anniversaire
de la mort de
G. P. Telemann
Anne-Catherine Bucher :
modération
Le Concert Lorrain
Patrick Beuckels : flûte
Stephan Schultz :
violoncelle
Anne-Catherine Bucher :
clavecin
25
JUIN
Dimanche
11h30
café baroque
Café Baroque VI
135
Le programme du dernier concert de la série
des Cafés Baroques sera consacré à des
œuvres de G. P. Telemann. Il sera l’occasion
de fêter le 250e anniversaire de la mort du
compositeur, décédé le 25 juin 1767. Les
musiciens interpréteront des œuvres de
musique de chambre pour flûte, violoncelle et
clavecin de ce grand compositeur, le tout
accompagné comme toujours des commentaires d’Anne-Catherine Bucher afin de mieux
saisir les tenants et aboutissants de ces œuvres
magnifiques.
Pour le dernier concert de cette série des
Cafés Baroques, Anne-Catherine Bucher et
Stephan Schultz auront le plaisir d’accompagner l’incontournable flûtiste Patrick
Beuckels, à la fois sensible et brillant.
12h30 : Brunch Insolite
23 €, réservation jusque jeudi
22 juin
Tarif
15/10*/6** €
Durée
1h
Lieu
Salle de l’Esplanade
Le Concert Lorrain est en
résidence à l’Arsenal – Metz
en Scènes. Voir p. 155
*- 26 ans et demandeurs
d’emploi
** pour les -12 ans
136
137
LES AUTRES CONCERTS
DE LA SAISON
Trinitaires
& Bam
Les Musiques Actuelles font partie intégrante
du projet de la Cité Musicale de Metz. Elles sont
bien entendu au cœur de la programmation
de la Bam et des Trinitaires. Et ces musiques
savent aussi sortir des sentiers battus. Le
résultat, ce sont alors des spectacles orignaux
à même d’intéresser les publics curieux, des
moments rares qu’il ne faut manquer sous
aucun prétexte. Pour cette saison, ce seront
ainsi du jazz aventureux, des textes spatialisés
et de la musique électro-acoustique, des
percussions et de l’électronique, pour finir en
apothéose avec une occasion unique de voir
l’Onl allié au meilleur de la techno de Détroit.
Bam Mer. 7, jeu. 8 et ven. 9 décembre 2016, 20h
138
Cie Roland furieux
Mevlido Appelle Mevlido
Inspiré du roman d’Antoine Volodine Songes de Mevlido,
ce spectacle mêle récit, dialogue, chant, musique
électro-acoustique et acoustique et lumières. Par le son,
le spectateur est invité à voyager dans un monde habité de
traces et de fantômes – échos à la littérature de Volodine
marquée par le fantastique.
Retrouvez la Cie Roland furieux dans cette épopée
sensorielle.
Bam Jeu. 26 janvier 2017, 20h30
ErikM
& les Percussions de Strasbourg
Drum Machines Drum Machines est une préméditation à l’échange entre
deux aires musicales s’inscrivant dans le 21e siècle, celles
des musiques contemporaines et électroniques. Sur scène,
un dispositif instrumental collectif est au centre du
plateau et un dispositif vidéo donne à voir sur grand écran
les détails invisibles de cet apprivoisement atemporel entre
l’homme et ses outils.
Bam Sam. 11 février 2017, 20h30
Francesco Tristano
presents p:anorig
Bam Bam
Mer. 1er mars 2017, 16h
Sam. 22 avril 2017, 20h30
Jeff Mills & L’Orchestre
national de Lorraine
Light From the Outside World
Spectacle Jeune Public
Le Quatuor Béla, porté par sa joie de transmettre, se
propose d’entraîner les oreilles de nos plus jeunes
contemporains dans les péripéties du paysage musical
de ces 50 dernières années. Un spectacle nécessaire et
palpitant !
Bam Ven. 3 mars 2017, 20h30
Quatuor Béla
avec Albert Marcœur
Si oui, oui. Sinon non
Singulier par son art des assemblages qui frôlent l’absurde,
Albert Marcœur manipule la poésie et l’humour, toujours
avec élégance. Sa rencontre avec le Quatuor Béla ajoute
une étape de choix dans son parcours de figure libre,
brouillant les limites entre musique et comédie, art
populaire et exécution savante.
L’homme en noir coule ses beats dans les envolées de
cordes et de cuivres de l’Orchestre national de Lorraine :
une battle époustouflante à ne pas manquer à la Bam !
Dj reconnu pour sa technicité hors-pair et son sens effréné
du rythme dancefloor, le musicien de Detroit Jeff Mills
est un touche-à-tout créatif rompu aux expériences
multimédia les plus diverses. En matière d’expériences
musicales orchestrales, Jeff Mills avait déjà travaillé sur
l’ambitieux projet Blue Potential en 2005, une interprétation de quelques-uns des classiques techno de son
répertoire par l’Orchestre Philharmonique de Montpellier.
Pour Light From the Outside World, créé en Norvège
en 2011 avec l’Orchestre Symphonique de Stavanger, il a
composé spécialement pour un orchestre et des
instruments électroniques.
139
Quatuor Béla
La musique sans marteau
TRINITAIRES Sam. 18 mars 2017, 20h30
Bojan Z
& Julien Loureau Jazz
Depuis 25 ans, les deux musiciens partagent la scène
faisant d’elle un terrain de jeu privilégié pour la création
d’une musique jazz irréductible, rejetant le formatage et
l’automatisme artistique. Ce tête-à-tête de haut vol, nourri
par la longue amitié des deux artistes, promet un moment
musical d’une liberté absolue.
En pratique
TRINITAIRES
Ven. 12 mai 2017, 20h30
Carte blanche à Francesco Tristano
LES TRINITAIRES
12 rue des Trinitaires, 57000 Metz
Accueil, du lundi au vendredi,
de 10h à 12h / 14h à 17h.
Le samedi de 14h à 17h
Transports en commun
Mettis A et B, arrêt République
Ligne 3, arrêt Place d’Armes (5 min à pied)
Ligne 1, arrêt Tanneurs (5 min à pied)
LA Bam
20 boulevard d’Alsace, 57070 Metz
Accueil, du mardi au vendredi,
de 14h à 18h
Transports en commun
Mettis A, arrêt Hauts de Blémont
Dimanche
en musique
Concerts gratuits et ouverts à tous (dans la limite des
places disponibles), les dimanches en Musique mettent
à l’honneur des ensembles régionaux. Un excellent
moyen de découvrir la musique !
Billets à retirer à l’Arsenal, le mardi précédant le
concert, dès 13h.
Dim. 11 septembre 2016, 16h
Orchestre des jeunes
Mosellans
Dim. 5 février 2017, 16h
Big band de Woippy
Tribute to Ella Fitzgerald
Grande Salle
Dim. 2 avril 2017, 16h
Sam. 17 et dim. 18 déc. 2016, 20h
Harmonie Municipale
Harmonie Municipale
Grande Salle
Grande Salle
Dim. 28 mai 2017, 16h
Dim. 18 septembre 2016, 16h
Harmonie Municipale
140
Grande Salle
Ondes
Messines
28 juin - 2 juillet 2017
dans toute la ville
Concerts
du Conservatoire
Conservatoire à Rayonnement
Régional Gabriel Pierné-Metz
Métropole
Concerts gratuits
Billets à retirer les mercredi précédent
la représentation
Du Nil à l’Oural
Projet pour chœur, orchestre
et solistes
Projet Inecc Mission Voix
Lorraine et Inecc Luxembourg
Grande Salle
Porté par la Ville de Metz, Metz en Scènes, l’Onl et
Tcrm-Blida, Ondes Messines, c’est cinq jours de fête et
de découverte, avec des concerts, des performances et
des installations d’artistes invités à proposer leur vision
du futur. Ce sont des événements musicaux en plein air,
au cœur du patrimoine messin avec l’Onl et les salles de
Metz en Scènes. C’est une volonté de mettre en avant la
richesse musicale messine au croisement du numérique,
une occasion unique de célébrer ensemble le début
de l’été !
Dim. 11 décembre 2016, 16h
Grande Salle
Dim. 19 mars 2017, 16h
Grande Salle
Sam. 24 juin 2017, 20h
Salle de l’Esplanade
141
2
UNE SAISON JEUNE PUBLIC
142
Pour le
jeune public
L’Arsenal met au cœur de son projet artistique et
culturel la sensibilisation du jeune public au spectacle
vivant, à la danse et aux arts plastiques.
Donner le goût de la musique et plus encore du
concert au public de demain, susciter des écoutes
critiques et des expériences esthétiques, initier les
jeunes générations au plaisir de la rencontre directe avec
artistes, musiciens, danseurs, compositeurs, chorégraphes, mais également avec les professionnels qui
l’animent : programmatrice, chargée d’action culturelle,
techniciens, etc.
L’Arsenal se donne pour mission de proposer une
expérience musicale liée au répertoire classique. Sans
s’arrêter au seul répertoire classique, la programmation
de spectacles et de projets jeune public s’aventure dans
d’autres esthétiques musicales et artistiques (danse
contemporaine, cinéma, photographie,…) avec comme
point commun une exigence de qualité.
Des ateliers innovants, des parcours complets ainsi
que des outils pédagogiques sont proposés pour
accompagner le jeune public.
Chaque saison ce sont plus de 12 000 scolaires qui
découvrent la musique et la danse, et cette année
l’Arsenal renoue avec la tradition des spectacles jeune
public en famille.
Découvrir, partager, s’émerveiller, être bouleversé,
ne pas ressortir indemne d’un spectacle, c’est ce que
nous vous proposons.
Le tarif Jeune Public : 6€
Pour les groupes scolaires, primaires, collèges et lycées.
Gratuité pour les professeurs accompagnant les élèves (1 pour 10 élèves
puis 1 par dizaine supplémentaire).
Adultes supplémentaires 10 € sur les spectacles Jeune Public en temps
scolaire et tarif réduit en vigueur pour les concerts en soirée.
Tarifs applicables uniquement aux programmes de Metz en Scènes.
Retrouvez toutes les actions proposées aux scolaires et aux enseignants
dans la brochure « Jeune Public » de saison disponible dès le mois de
juin sur demande et sur www.arsenal-metz.fr
Renseignements
Salomé Mermoz, Chargée du Jeune Public
smermoz@metzenscenes.fr
+33 (0)3 87 39 92 28
Les spectacles en famille
Orfeo, par-delà le Gange
Ensemble Akademia
à partir de 9 ans
Tarif B : 35/30/10 €
Jeu. 13 octobre 2016, 19h
Noctura
Sam. 26 novembre 2016, 18h30
Les couleurs du Quatuor
pour la fin du temps
Transmission colorée en temps réel
par Jean-Christophe Roelens,
Ensemble K
à partir de 10 ans
Tarif E : 20/16/10* €
Dim. 26 février 2017, 16h
Si Peau d’âne m’était conté
Cie L’éventail
à partir de 8 ans
Tarif : 15/10*/6** €
Ven. 10 mars 2017, 20h
Mouvement de l’air
Cie Virgule Flottante
à partir de 10 ans
Tarif : 15/10*/6** €
Sam. 10 décembre 2016, 17h
Cie Adrien M & Claire B
à partir de 10 ans
Tarif C : 30/26/10* €
Sam. 5 novembre 2016, 17h
Orchestre national de Lorraine
à partir de 4 ans
Tarif : 19/4* €
Mer. 26 avril 2017, 15h
Cie La Brèche
à partir de 8 ans
Tarif : 15/10*/6** €
Ven. 6 janvier 2017, 19h
Noémi Boutin
à partir de 7 ans
Tarif : 15/10/6* €
Pied de nez
Le Festin de l’araignée
Vingt mille lieues sous les
mers
Percussions claviers de Lyon
à partir de 8 ans
Tarif : 15/10*/6** €
Entre Chou et loup
Sam. 17 juin 2017, 17h
Sous la neige
Cie les Bestioles
à partir de 6 ans
Tarif : 15/10/6* €
Les spectacles en temps scolaire
Jeu. 29 septembre 2016, 14h
Vend. 30 septembre 2016, 10h
Ven. 25 novembre 2016, 14h
Ensemble Akademia
à partir du CE2
Transmission colorée en temps réel
par Jean-Christophe Roelens,
Ensemble K
à partir de CM1
Orfeo, par-delà le Gange
Jeu. 13 octobre 2016, 14h
Noctura
Cie Virgule Flottante
à partir du CM1
Jeu. 3 novembre 2016, 14h
Vend. 4 novembre 2016, 10h et 14h
Pied de nez
Cie La Brèche
à partir du CE1
Jeu. 17 novembre 2016, 14h
Programme Femmes
compositeurs
Trio Morgenstern
à partir du CM1
Ven. 18 novembre 2016, 14h
In the Upper Room
Twyla Tharp
Ccn - Ballet de Lorraine
à partir du CE2
Les couleurs du Quatuor
pour la fin du temps
Mar. 6 décembre 2016, 14h
White Face
Quatuor Béla
à partir du CE1
Jeu. 8 décembre 2016, 14h
Vend. 9 décembre 2016, 10h et 14h
Le Festin de l’araignée
Orchestre national de Lorraine
à partir du CE1 à la 6e
Jeu. 5 janvier 2017, 14h
Vend. 6 janvier 2017, 10h
Vingt mille lieues sous les
mers
Percussions claviers de Lyon
à partir du CE1
Mar. 28 février 2017, 10h
Si Peau d’âne m’était conté
Cie L’éventail
à partir du CE1
Ven. 10 mars 2017, 10h
Mouvement de l’air
Cie Adrien M & Claire B
à partir du CM1
Mar. 14 mars 2017, 14h
Les Trios de Haydn
Trio Morgenstern
à partir du CM1
Jeu. 27 avril 2017, 10h et 14h
Entre Chou et loup
Noémi Boutin
à partir du CE1
Ven. 16 juin 2017, 10h et 14h
Sous la neige
Cie les Bestioles
à partir du CP
143
Sam. 1er octobre 2016, 20h
144
Visites
& ateliers
pour les
publics
scolaires
Retrouvez toutes les actions détaillées
proposées aux scolaires et aux enseignants
et professeurs dans la brochure Jeune Public
(disponible en juin) et sur notre site
www.arsenal-metz.fr
Renseignements et inscriptions
Salomé Mermoz, chargée du Jeune Public
smermoz@metzenscenes.fr
+33 (0)3 87 39 92 28
Pour les
étudiants
Contact
Myriama Idir, chargée du public étudiant
midir@metzenscenes.fr
L’Arsenal
• Avec la sélection d’un
concert sur notre
programmation, il est
possible de visiter
l’Arsenal du côté des
coulisses et de la régie.
C’est l’occasion de
découvrir les différents
métiers qui font vivre
l’Arsenal.
• Visites sur demande (les
lundi, en fonction de la
disponibilité des salles)
• Un exemplaire du Guide
des jeunes visiteurs,
agrémenté d’un petit
cahier de jeux, est remis à
chaque élève ainsi qu’aux
enseignants à la fin de la
visite.
La Galerie d’exposition
• Il est possible de visiter
en autonomie la galerie du
mardi au vendredi de 14h à
18h.
• Des visites guidées
peuvent être proposées,
sur demande en fonction
des expositions.
• Des documents de
présentation peuvent être
remis aux enseignants en
amont de leur venue.
Les ateliers
Une multitude d’ateliers
sont prévus à la fois en
direction des élèves et des
enseignants et professeurs
en amont et en aval des
représentations. Ateliers
découverte danse
contemporaine, découverte instrumentale,
initiation à l’écriture
journalistique, d’analyse
chorale ; Formation pour
les professeurs : danse
contemporaine, jazz,
compositeurs d’aujourd’hui, envers du
décor,...
Devenez relais
de Metz en Scènes !
Pour les étudiants
d’enseignement artistique
Vous souhaitez vous
engager à nos côtés pour
promouvoir nos spectacles, relayer l’information, constituer des
groupes, suivre des
ateliers découverte de
danse, assister à des
conférences, …
Metz en Scènes s’associe
aux structures d’enseignement artistique de Metz
(Université de Lorraine,
Cefedem, Conservatoire
à Rayonnement Régional,
École Supérieure des Arts
de Lorraine). Les artistes
invités travaillent en lien
avec les étudiants au sein
de ces enseignements en
menant des ateliers autour
de la création musicale
dans des master class ou
des projets artistiques.
Venez avec vos amis !
Vous faites partie d’une
association étudiante,
contactez-nous pour
bénéficier de tarifs
avantageux. Faites de la
sortie un moment unique
en proposant un bonus en
rencontrant les artistes !
145
3
EXPOSITIONS, CONFÉRENCES
Expositions
Dédiée à la photographie, la Galerie
d’Exposition de l’Arsenal présente
cinq expositions par an, rendant
compte de tous les genres de la
discipline, qu’il s’agisse de photographes français ou internationaux,
de photographes plasticiens, de
photojournalisme ou encore de
rétrospectives.
Du vendredi 23 septembre au 27 novembre 2016
Corps et âmes – Isabel Muñoz
146
La photographe espagnole Isabel Muñoz entretient depuis ses débuts
avec la photographie en 1970 à Madrid un rapport d’excellence. Ses
multiples talents lui permettent d’extraire sur le terreau du photojournalisme des images dont l’originalité artistique traverse le temps. Rien
ne lui échappe pour transfigurer ce qui pourrait être la plus convenue
des situations en un tableau propice à une image jamais banale. Tout ce
qu’elle appréhende du réel devient matière à faire une œuvre iconographique à la lisière de l’anthropologie jusqu’au sommet de l’art
baroque qui la nourrit.
Du 2 décembre 2016 au dimanche 8 janvier 2017
Christian Vium & Marta Zgierska
Prix Hsbc 2016
Programmation complète à découvrir
en cours de saison
www.arsenal-metz.fr
Pour sa 21e édition, le Prix Hsbc pour la Photographie a nommé Diane
Dufour, conseillère artistique 2016, qui a proposé 12 photographes au
Comité exécutif. « Les onze travaux des nominés pour le Prix Hsbc 2016
dessinent un territoire marqué par un dépassement des formes classiques
d’enregistrement du réel au profit de traductions possibles d’une
expérience intérieure. Une écriture non pas au sujet de quelque chose
mais qui serait ce quelque chose même. Une photographie qui ne commente
pas, ne résout pas, ne dévoile pas. Une forme d’énigme se suffisant à
elle-même. »
Christian Viumet Marta Zgierska ont été élus 21es lauréats.
Ateliers, présentations de spectacles,
rencontres avec les artistes, films,
conférences… autant de rendez-vous
pour préparer le spectacle, s’informer avant de découvrir une œuvre
ou prolonger le plaisir du concert.
Sam. 26 novembre 2016, 16h Claire Atherton
Entrée libre
Salon Claude Lefebvre
Emma Lavigne, directrice
du Centre Pompidou - Metz
Entrée libre
Salon Claude Lefebvre
Chantal Akerman
Musique et peinture
Vend. 18 novembre 2016, 18h30 « Postmodern dance » :
le triomphe d’une culture
rebelle
Dim. 26 mars 2017, 14h30
Roland Huesca
Entrée libre
Salon Claude Lefebvre
Parcours d’un siècle de musique,
de la Révolution à la Première
Guerre mondiale
Alexandre Dratwicki
Les différents visages
du romantisme français
Mer. 23 novembre 2016, 18h30 Chagall et la musique
Jeu. 6 avril 2017, 18h30 Mikhaïl Rudy, pianiste,
commissaire de l’exposition
Chagall
Entrée libre
Salon Claude Lefebvre
Roland Huesca
Entrée libre
Salon Claude Lefebvre
1913 : prélude à l’aprèsmidi d’un « Sacre »
147
Conférences
Dim. 6 novembre 2016, 14h30 Projet
participatif
pour les
amateurs
– Danse
148
Perturbations poétiques
augmentées
Perturbations Poétiques est un cycle de performances
in situ pour deux « Vrp » – Voyageurs Représentants
Poétiques – conçu et développé par le duo formé par les
deux artistes chorégraphiques Aurore Gruel et Lucile
Guin, initié en juin 2015.
Les Perturbations Poétiques Augmentées reprennent
le principe des Perturbations Poétiques avec une
démultiplication du nombre des « Vrp ». L’espace subit
une « invasion » d’êtres poétiques munis de cadres blancs
qui développent une architecture mobile au rythme
décalé. Développement d’une géométrie poétique et
écriture d’une partition (évolutive) sous la forme de
modules chorégraphiques.
Ven. 31 mars 2017, 18h30
Présentation publique du
projet et inscriptions !
Ven. 2 juin 2017, 18h-22h
Répétitions
Sam. 3 juin 2017, 14h-18h
Sam. 27 mai & dim. 28 mai 2017
Ateliers de travail et de
préparation
Répétitions
Sam. 10 juin 2017, 15h
Représentation finale
du projet + d’infos sur www.arsenal-metz.fr
STAGE
Voix et danse
Ven. 24 février 18h-21h, Sam. 25 février 14h-18h, Dim. 26 février 10h-16h
« Voix et mouvement s’accordent le temps d’une danse »
Francesca Lattuada, chorégraphe et chanteuse
Nombre de participants : 15 personnes
Tarifs : 60/40* €
149
4
RÉSIDENCES D’ARTISTES
150
Les
résidences
d’artistes
L’accueil d’artistes en résidence est au cœur du projet
de l’Arsenal-Metz en Scènes. Tisser des liens avec les
compositeurs vivant dans et hors de notre région est une
façon de soutenir la création, d’interroger notre rapport
à l’art et d’en bousculer les a priori.
L’artiste, le compositeur s’inscrit dans une réalité
politique, économique et sociale tout en étant dans une
recherche artistique et esthétique.
Favoriser le dialogue et l’échange avec les publics
est aussi l’une de nos missions et les artistes sont là pour
les animer. Les résidences sont aussi le moment où
un artiste, un compositeur, peuvent se donner le temps
d’expérimenter, de chercher de nouvelles pistes de
travail.
Cette saison, nous retrouvons Zad Moultaka,
l’Achéron, nouvel ensemble messin, le Concert Lorrain,
Francesco Tristano, le Trio Morgenstern, et naturellement l’Orchestre national de Lorraine, orchestre en
résidence permanente à l’Arsenal.
L’Achéron
Orchestre national de Lorraine –
Jacques Mercier
Zad Moultaka
Trio Morgenstern
Le Concert Lorrain
Francesco Tristano
Quatuor Béla
Orchestre national de Lorraine – Jacques Mercier
Orchestre en résidence permanente
L’Orchestre en région, au
national et à l’international
Il Trittico
Giacomo Puccini
Dim. 2 octobre 2016, 15h
Mar. 4 et jeu. 6 octobre 2016, 20h
Musique sacrée
Mer. 24 août 2016, 20h
Congresshalle, Saarbrücken
Mandarin merveilleux
Le Château de Barbe-bleue
Belà Bartók
Dim. 20 novembre 2016, 15h
Mar. 22 et jeu. 24 novembre 2016, 20h
La Belle au bois dormant
Piotr Ilitch Tchaïkovski
22, 23, 27 et 31 décembre 2016, 20h
Lun. 26 décembre 2016, 15h
Dim. 1er janvier 2017, 15h
Werther
Jules Massenet
Ven. 3 et mar. 7 février 2017, 20h
Dim. 5 février 2017, 15h
Le Téléphone /Amelia al Ballo
Gian Carlo Menotti
Dim. 5 mars 2017, 15h
Mar. 7 et jeu. 9 mars 2017, 20h
Les Contes d’Hoffmann
Jacques Offenbach
Ven. 16 et mar. 20 juin 2017, 20h
Dim. 18 juin 2017, 15h
Festival de la Chaise-Dieu
Ven. 26 août 2016, 21h
Sam. 27 août 2016, 14h30
Abbatiale St-Robert, La Chaise-Dieu
Festival de Fénétrange
Sam. 3 septembre 2016, 20h
Collégiale Saint-Rémi, Fénétrange
Surchauffe
Ven. 9 septembre 2016, 20h
Salle Philharmonique, Liège
Festival des notes et des toiles
Jeu. 22 septembre 2016, 20h
Dim. 25 septembre 2016, 17h30
Espace Montrichard, Pont-à-Mousson
« Festival international Théodore
Gouvy » / 27es rencontres musicales
de Hombourg-Haut
Dim. 9 octobre 2016, 17h
Collégiale Saint-Étienne
Hombourg-Haut
La Symphonie du Nouveau Monde
Mar. 8 novembre 2016, 20h
Opéra de Reims
Tournée en Corée
Du 17 au 24 octobre 2016
Concert Saint Nicolas
L’Enfance du Christ
Sam. 3 décembre 2016, 20h
Salle des fêtes, Villers-Cotterêts
Concert du Nouvel an
Mar. 3 janvier 2017
Cité de la Musique et de la Danse,
Soissons
Jeu. 5 janvier 2017, 20h
Longeville-lès-Metz
Ven. 6 janvier 2017, 20h30
Salle des fêtes, Sarrebourg
Sam. 7 janvier 2017, 20h
Salle des fêtes, Chaumont
Dim. 8 janvier 2017, 16h
Salle des fêtes, Hombourg-Haut
L’influence Tzigane
Jeu. 19 janvier 2017, 20h
Salle Philharmonique, Liège
Concert d’inauguration
Ven. 17 mars 2017
Espace Gouvy, Freyming-Merlebach
Triomphe du destin
ou Victoire de la foi ?
Jeu. 23 mars 2017, 20h
Opéra de Reims
Dim. 26 mars 2017, 11h
Congresshalle, Saarbrücken
La saison des Invalides
Jeu. 30 mars 2017, 20h
Les Invalides, Paris
Festival Musikfestspiele Saar 2017
Ven. 28 avril 2017
Une soirée à Leverkusen
Jeu. 18 mai 2017, 19h30
Erholungshaus, Leverkusen
Feria espagnole
Mer. 24 mai 2017, 20h
Palais de la Musique et des Congrès,
Strasbourg
Sam. 27 mai 2017, 20h30
Les Fuseaux, Saint-Dizier
Zarathoustra
Sam. 3 juin 2017, 20h30
Basilique Saint-Rémi, Reims
Pour en savoir + :
www.orchestrenational-lorraine.fr
151
Opéra-Théâtre de Metz
Métropole
152
Zad Moultaka
Le compositeur et plasticien Zad Moultaka est
né au Liban en 1967. Depuis plusieurs années,
il poursuit une recherche personnelle sur les
langages plastique et musical. Dans son travail
de compositeur, il intègre les données fondamentales de l’écriture contemporaine occidentale – structures, tendances, familles et signes –
aux caractères spécifiques de la musique arabe
– monodie, hétérophonie, modalité, rythmes,
vocalité… Cette recherche touche de nombreux
domaines d’expérimentation.
La lente maturation d’une forme d’expression très personnelle a fait naître, à partir de
2003, une série d’œuvres dont la production
s’est peu à peu amplifiée. De la musique
chorale à la musique d’ensemble, de la musique de chambre à la musique vocale soliste, de
l’opéra, l’électroacoustique, la musique de film
aux installations sonores et à la chorégraphie…
Zad Moultaka a entamé une collaboration
musicale avec de nombreux artistes à travers
le monde, notamment les ensembles Ars
Nova, Sillages, Accroche note, Musicatreize,
L’Instant Donné, le Netherland Radio Choir,
l’ensemble Schönberg d’Amsterdam, le Nouvel
Ensemble Moderne de Montréal, les Neue
Vocalsolisten de Stuttgart et le chœur de
chambre Les éléments.
Parallèlement, son activité de peintre
s’est intensifiée depuis 2011. De plus en plus
audacieuse, elle éclot à Beyrouth, Venise et
prochainement à Paris.
En 2004, Zad Moultaka crée l’ensemble
Mezwej, dans un état d’esprit d’expérimentation, de recherche et de création, à travers
un questionnement des cultures musicales
orientales et occidentales, toujours animé
par la tension spécifique et le frottement
entre écriture et oralité. En résidence trois
ans à la Fondation Royaumont, entre 2007
et 2009, Mezwej a réalisé plusieurs projets
entre Beyrouth, Paris, Marseille, l’Italie
et la Grèce. À la fois ensemble, projet,
démarche, état d’esprit d’expérimentation,
de recherche et de création, Mezwej explore
les cultures musicales et leurs limites, les clivages orient/occident, écriture/oralité,
conscient/inconscient – soit le corps de
l’interprète et sa relation à l’instrument.
Zad Moultaka est en résidence à l’Arsenal – Metz en Scènes
dans le cadre du dispositif des compositeurs associés dans
les scènes pluridisciplinaires du Ministère de la culture et
de la Sacem.
Pour en savoir + : www.zadmoultaka.com
Mar. 29 novembre 2016, 20h
Il regno dell’acqua
pour ensemble de chambre en cinq
mouvements (2013)
Ensemble Stravinsky
Jean-Pierre Pinet (direction)
+ Présentation publique à 18h30
voir p. 61
Ven. 7 avril 2017, 20h
Noujoum création 2017
pour orchestre
En douze mouvements
Orchestre national de Lorraine
+ exposition/vernissage
Astres fruitiers
voir p. 116
Mar. 28 février 2017, 20h
Lamentazioni création 2017
pour ensemble baroque et oriental
et chanteuse
Ensembles Mezwej & Concerto
Soave, María Christina Kiehr
voir p. 94
Du 5 au 9 avril 2017
Exposition
Installation livres sonores
Dans le cadre du festival Le Livre à Metz
Mer. 10 mai 2017, 18h30
Sonia W création 2017
pour violoncelle & sons fixes
Sonia Wieder-Atherton (violoncelle)
Mer. 10 mai 2017, 20h
UM
pour 6 chanteurs (2016)
Ars Nova ensemble instrumental,
Neue Vocalsolisten de Stuttgart
Philippe Nahon (direction)
voir p. 124
L’Achéron
François Joubert-Caillet
Fondé en 2009 par François Joubert-Caillet,
L’Achéron est constitué de musiciens issus de
la jeune génération réunis autour d’un désir
commun : repenser les canons d’interprétation
de la musique ancienne en la rendant plus
lisible pour le public actuel. Si la formation de
l’ensemble varie, le consort de violes de gambe
reste l’une de ses formes de prédilection.
Quelle meilleure occasion pour nous de
nous épanouir davantage encore dans nos
répertoires de prédilection, tout en nourrissant nos explorations naissantes.
C’est l’un de nos leitmotivs que nous
présenterons d’abord au public de l’Arsenal,
en écho au travail titanesque initié en octobre
2014 avec l’enregistrement pour RicercarOuthere de l’intégrale des Pièces de Viole de
Marin Marais, soit quelques 600 pièces pour
une vingtaine de disques : une immersion
totale dans la musique de Marin Marais
permettant d’en entrevoir progressivement de
nouveaux aspects. Le concert Pièces favorites
sera une véritable anthologie de l’œuvre du
compositeur correspondant au programme du
premier disque éponyme, paru en février 2016.
Animée par la grandeur et l’éloquence du
Grand Siècle, l’œuvre de Marin Marais,
profondément touchante et intérieure,
constitue également un bijou du classicisme
français.
Jeu. 20 octobre 2016, 20h
Marin Marais, pièces favorites
Salle de l’Esplanade
voir p. 39
Rencontre Orient-Occident d’après le
voyage fait en 1599 par le facteur d’orgue
Thomas Dallam – envoyé de Londres à
Constantinople par Elizabeth ire pour offrir
un orgue au Sultan Mehmet iii – L’Orgue du
Sultan sera le second rendez-vous de cette
première saison de résidence. À l’image de son
périple, on assiste à la rencontre de l’Angleterre et de l’Empire ottoman, représentés
respectivement par L’Achéron et l’ensemble
Sultan Veled, la chanteuse franco-algérienne
Amel Brahim-Djelloul personnifiant la
réunion de ces deux mondes. Un nombre
surprenant de points communs pour ces deux
cultures musicales que tout semblait opposer,
et qui finalement se mêlent ici avec un naturel
inouï, laissant entendre un style mixé, une
véritable troisième voix.
Cette résidence sera par ailleurs l’occasion
de profiter de la magnifique acoustique de
l’Arsenal pour réaliser les enregistrements
de projets où consort de violes et orchestre se
joindront aux voix et à d’autres instruments…
parfois exotiques. À suivre !
François Joubert-Caillet (mars 2016)
Pour en savoir + : www.lacheron.com
Mer. 5 avril 2017, 20h
L’Orgue du Sultan
Avec l’ensemble Sultan Veled
& Amel Brahim-Djelloul (soprano)
Salle de l’Esplanade
voir p. 113
153
« Ouvrir une voie entre deux mondes
apparemment opposés »
154
Francesco Tristano
Quatuor Béla
Accro à Bach comme à la techno de Détroit,
Francesco Tristano est un artiste complet.
Compositeur, pianiste, Dj, il explore et
repousse constamment les frontières entre
musique classique et électronique
Pour sa première collaboration avec le
Quatuor Modigliani, deux pôles sont explorés
et forcément diamétralement opposés :
celui de la musique russe avec Chostakovich
et Schnittke et celui de la musique baroque
qu’ils se sont attelés à adapter au goût
contemporain.
Cependant, leur volonté conjointe de
créer un programme original et complémentaire est on ne peut plus respectée : là où le
binôme Chostakovich-Schnittke est intense et
poignant, leur « Vivaldi 2.0 » est vif et rafraichissant. Accompagnées d’accents et d’improvisations jazz par Jean-Daniel Hégé à la
contrebasse, voilà Quatre saisons, rebaptisées
pour l’occasion Jazzcursions, qui sauront
à coup sûr autant surprendre que séduire par
leur raffinement et leur spontanéité.
Le Quatuor Béla est une des plus brillantes
formations françaises qui œuvre à la défense
des musiques de création. Tourné vers leur
époque, ils jouent aussi bien Albert Marcœur,
que Philippe Leroux, Crumb ou Ligeti.
Ils interprètent ces œuvres avec sensibilité
et passion et font l’effort de présenter les pièces
au public.
L’idée de cette carte blanche est pour nous
d’inscrire leurs concerts dans nos différentes
salles de l’Arsenal et de la Bam et chez notre
partenaire le Centre Pompidou-Metz à
l’occasion d’une thématique sur les rapports
entre musique et peinture.
Pour en savoir + : www.francescotristano.com
Mar. 13 décembre 2016, 20h
Avec le Quatuor Modigliani
Salle de l’Esplanade
voir p. 68
Bam
Sam. 11 février 2017, 20h30
Francesco Tristano
presents p:anorig
Trinitaires
Ven. 12 mai 2017, 20h30
Carte Blanche à Francesco
Tristano
Dim. 20 novembre, 11h
Le Quatuor n°2
Morton Feldman
Centre Pompidou-Metz
Mar. 6 décembre, 20h
White Face
Salle de l’Esplanade
voir p. 65
Mer. 1er mars, 16h
La musique sans marteau
Bam
Avec Albert Marcœur
Le Concert Lorrain, ensemble associé
à l’Arsenal – Metz en scènes depuis déjà
plusieurs années, poursuit durant cette saison
2016-2017 à l’Arsenal sa mission, c’est-à-dire
à la fois proposer au public une interprétation
particulière des grandes œuvres du répertoire
baroque mais également lui faire découvrir
les bijoux musicaux moins connus de cette
époque.
On pourra venir écouter Le Concert Lorrain
interpréter l’Oratorio de Noël du grand
compositeur allemand J. S. Bach sous la
direction de Christoph Prégardien. Le
Concert Lorrain se fera également entendre
en compagnie de la soprano portugaise
Ana Quintans dans des cantates, un concert
qui sera également l’occasion de savourer
le jeu si caractéristique de son directeur
artistique Stephan Schultz dans un concerto
pour violoncelle d’Antonio Vivaldi.
Les Cafés Baroques avec Anne-Catherine Bucher
L’académie de musique baroque
Anne-Catherine Bucher, de par son approche
musicale hors du commun et son énergie sans
égale, sensibilise le public depuis maintenant
près de 6 ans au monde de la musique baroque
et lui fait découvrir les perles musicales de
cette époque. Après le succès des Cafés
Baroques consacrés aux Variations Goldberg
de J. S. Bach, le défi sera cette fois-ci tout
différent. Accompagnée de musiciens de
réputation internationale, Anne-Catherine
Bucher nous emmène en voyage dans l’Europe
de l’ère baroque et classique pour nous faire
découvrir la musique de chambre de cette
époque.
Le Concert Lorrain organise en 2017
sa 8e Académie de Musique Baroque, qui se
veut être un lieu d’exigence artistique et de
formation au métier de musicien professionnel spécialisé dans le répertoire baroque et
donne donc la possibilité aux participants
d’approfondir leur connaissance de l’interprétation de ce répertoire. Un concert clôturera
l’académie donnant ainsi l’occasion aux
participants de présenter le fruit de leur
travail intensif.
Dim. 9 octobre 2016 W.A. Mozart et J. Haydn :
un dialogue
voir p. 31
Dim. 20 novembre 2016
Mozart,
Sonates à quatre mains
voir p. 53
Dim. 22 janvier 2017
Musique à la cour
du Prince Léopold
voir p. 84
Dim. 19 mars 2017
La belle danse
voir p. 102
Dim. 23 avril 2017
J. S. Bach
et la musique italienne
voir p. 118
Dim. 25 juin 2017 Matinée pour le 250e
anniversaire de la mort
de G.P. Telemann
voir p. 135
Mer. 1er mars 2017, 20h
Peter Kooij et le Concert
Lorrain / Cantates et sonates
de G.P. Telemann
Concert des professeurs dans
le cadre de l’Académie de
Musique Baroque 2017
Saint-Pierre-aux-Nonnains
Tarif D : 25/20/10 €
Dim. 5 mars 2017, 16h
Concert de clôture
Saint-Pierre-aux-Nonnains
Tarif 15/10*/6** €
En partenariat avec l’Inecc
et Arsenal - Metz en Scènes
Save the Date !
Académie : du 1er au 5 mars 2017
(Inscriptions jusqu’au 31 janvier 2017)
Pour en savoir + :
www.leconcertlorrain.com
+33 387 30 49 38 info@leconcertlorrain.com
155
Le Concert Lorrain
156
Trio Morgenstern
Cie Roland furieux
Laëtitia Pitz
Pianiste ayant suivi sa première formation
musicale au Conservatoire de Musique de
Metz, Catherine Klipfel et ses deux collaborateurs allemands ont rapidement été récompensés par de nombreux prix internationaux.
Au-delà de la tournée 2009-2010 des « rising
stars » qui leur a fait faire le tour des grandes
villes européennes, c’est le prix Klrita qui
leur ouvre les portes des plus grandes salles
américaines et la production de leur premier
Cd. Connaissant l’excellente qualité acoustique des Salles de l’Arsenal pour y avoir être
déjà joué en décembre 2013, le trio présente
cette saison deux concerts aux accents
différents. Le premier en novembre s’oriente
autour des femmes compositeurs avec
notamment des trios de Germaine Tailleferre
ou Jacqueline Fontyn. Le second concert
se consacre, lui, à Joseph Haydn, père de la
formation trio avec des conceptions formelles
et tonales audacieuses et insolites.
Des masterclass seront proposées aux classes
de musique de chambre du Conservatoire
à rayonnement régional de Metz.
La démarche artistique de la compagnie
Roland furieux, de Heiner Müller à Antoine
Volodine via Samuel Beckett et Sarah Kane,
maintient son cap de la transmission d’une
poésie forte et multiple au plateau et dans
l’espace de diffusion sonore et visuelle.
De 2016 à 2018, la compagnie sera en résidence
régionale de recherche et d’expérimentation
sur les dramaturgies plurielles – texte et
musique – à Metz en Scènes (Arsenal, Bam
et Trinitaires).
Elle engage cette recherche dans les
frottements multiples de matières – récit,
dialogue, chant, musique et lumière, faisant du
sonore un des pivots de son écriture de plateau
autant que de son esthétique. Elle questionne
la recomposition du récit à travers un nouveau
protocole de sensations qui est propre
à son groupe de recherche. Créoliser le récit
avec une composition musicale originale,
usiner les différents médiums, mettre
ensemble les références pour produire autre
chose, sans forme préétablie.
La compagnie Roland furieux est désireuse de provoquer des espaces intermédiaires où le public est invité à venir goûter
des essences du travail en cours : des occasions
de se rencontrer autrement. La résidence
s’ouvrira en 2016 avec À tout hasard #1 et
la création de Mevlido appelle Mevlido d’après
Antoine Volodine.
Pour en savoir + : www.morgensterntrio.com
Jeu. 17 novembre 2016, 20h Programme Femmescompositeurs
Salle de l’Esplanade
voir p. 49
Mar. 14 mars 2017, 20h
Les trios de Haydn
Salle de l’Esplanade
En partenariat avec la
Fondation Jeunes Talents
voir p. 99
Pour en savoir + : www.compagnierolandfurieux.fr
Mer. 7, jeu. 8 et ven. 9 décembre 2016, 20h
Mevlido Appelle Mevlido
à la Bam
Distributions et mentions de productions
et coproductions des spectacles de cette saison
p38 Jean-Pierre Pinet © Mark Fitton, Madhur Shroff, Emanuel Gat,
Youri Lenquette, Caroline Doutre, Jana Jocif,
Thomas Dorn, Arno Paul, Julien Didier.
© Bin Liu
p39 L’Achéron
© Madhur Shroff
© Jean-Baptiste Millot
François Joubert-Caillet et L’Achéron sont en
résidence à l’Arsenal – Metz en Scènes.
p28 Orfeo p40 Chant pour la paix
Coproduction : Akadêmia, The Neemrana
Music Foundation, Opéra de Reims. Soutenu
par l’Ambassade d’Inde à Paris dans le cadre
du Festival Namaste.
En partenariat avec le Forum culturel
autrichien, la Caisse d’Épargne et les Journées
européennes de la Culture Juive.
p26 Trilok Gurtu
p41 Takuya Otaki
© Mark Fitton
En partenariat avec la Fondation Jeunes Talents
et le Concours International de piano d’Orléans.
p30 Pavement
p42 Pied de nez / La brèche – Aurélie Gandit
© Steven Schreiber
Production : Abraham.In.Motion.
Pavement a été créé avec le soutien du National
Endowment for the Arts en partenariat avec la
New England Foundation for the Arts par le
biais du National Dance Project. Le National
Dance Project est soutenu par la Duke
Charitable Foundation et la Andrew W. Mellon
Foundation, avec l’aide du Community
Connections Fund de la MetLife Foundation.
Le National Endowment for the Arts apporte
une aide financière aux chorégraphes
débutants. Pavement a été créé en résidence au
Maggie Allesee National Center for
Choreography (Centre Chorégraphique situé
au sein de l’Université d’État de Floride) et
grâce à la Joyce Theater Foundation (New
York), avec le soutien de la Andrew W. Mellon
Foundation, du Nyc Cultural Innovation Fund
de la Rockefeller Foundation et du Rockefeller
Brothers Fund. La création de Pavement a été
rendue possible en partie par la Danspace
Project Commissioning Initiative avec le
soutien de la Jerome Foundation. Pavement
a été développé lors d’une résidence au Bates
Dance Festival et a bénéficié du programme
Swing Space du Lower Manhattan Cultural
Council. Pavement est une commande de la
Harlem Stage dans le cadre de son programme
WaterWorks. Première mondiale à la Harlem
Stage Gatehouse le 2 et 3 novembre 2012.
WaterWorks est soutenu par Time Warner et
le National Endowment for the Arts.
© Cyrille Guir
p29 Cécile Mc Lorin Salvant
pp31, 53 Café Baroque
© Benjamin de Diesbach
Ensemble associé à l’Arsenal – Metz en Scènes,
Le Concert Lorrain bénéficie du soutien
financier de la Région Lorraine, du Conseil
Général de la Moselle, du Ministère de la
Culture (Drac Lorraine) et de la Ville de Metz.
© Bruno Ferrandis
p33 Noctura / Cie Virgule Flottante
© Yael Paris
Coproduction Centre culturel André Malraux /
Scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy,
Cie La Mandarine Blanche, Cie Virgule Flottante.
p43 Accentus / Insula orchestra
erda | accentus bénéficie du soutien de la
Direction régionale des Affaires culturelles
d’Île-de-France, Ministère de la culture et de la
communication ; est subventionné par la Ville
de Paris, la Région Île-de-France ; et reçoit
également le soutien de la Sacem. accentus est
en résidence à l’Opéra de Rouen Normandie.
Les activités de diffusion et d’actions culturelles
d’accentus dans le département bénéficient
du soutien du Conseil départemental des
Hauts-de-Seine. Le cercle des mécènes d’erda |
accentus accompagne son développement.
La Fondation Bettencourt Schueller est
mécène d’erda | accentus.
Insula orchestra est soutenu par le
Conseil départemental des Hauts-de-Seine et
est en résidence à Boulogne-Billancourt, au
Carré Belle-Feuille. Le Chair sponsorship
participe au développement de l’orchestre.
La chaise du Premier violon a été acquise pour
deux saisons par Monsieur Éric Lombard.
Materne soutient les actions culturelles et
pédagogiques d’Insula orchestra. Insula
orchestra est membre de la Fevis (Fédération
des ensembles vocaux et instrumentaux
spécialisés) et de la Sppf (Société civile des
producteurs de phonogrammes en France).
p52 Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken
Kaiserslautern
© Boris Streubel
Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken
Kaiserslautern invité par l’Orchestre national
de Lorraine.
p54 Sarah Murcia
© E. Rioufol
Never Mind the Future - Spectacle créé dans le
cadre du Festival Sons d’hiver le 1er février 2015
au Théâtre de la Cité internationale.
p57 Marc Chagall, la couleur des sons
En partenariat avec les Journées Européennes
de la Culture Juive.
L’opération « Pierres Numériques »
est soutenue par l’Union européenne dans
le cadre du programme Interreg V A Grande
Région Die Operation „Digitale Steine”
wird durch die Europäische Union im Rahmen
des Programms Interreg V A Großregion
gefördert.
p58 Les couleurs du Quatuor pour la fin
du Temps
Coproduction Journées Européennes de
la Culture Juive, Arsenal – Metz en Scènes,
Ccam de Vandœuvre-lès-Nancy.
p44 Hommage à Chantal Akerman / Sonia
Wieder-Atherton p59 Pictures of America / Natalie Dessay
Partenariat Ciné Art et Frac Lorraine dans
le cadre de « Je tu il elle nous manque ».
© Bernard Martinez
En partenariat avec Sib production.
p46 Dawâr / Trio Chemirani
p60 Bruno Ferrandis
© Thomas Dorn
Une production Molpé Music/Full Rhizome.
© Clay Mc Lachlan
p62 Doulce Mémoire
© Lucie Bevilacqua
En coproduction avec Label LN.
© Laurent Geneix
Doulce Mémoire est porté par la Région
Centre-Val de Loire.
p49 Trio Morgenstern
p65 White Face / Quatuor Béla
p48 Christophe
En partenariat avec la Fondation Jeunes
Talents.
Le Trio Morgenstern est en résidence
à l’Arsenal – Metz en Scènes.
p37 L. Subramaniam
Avec la collaboration de Lakshinarayana, Global
Music Festival, Diva Performing Arts Paris.
est subventionné par le ministère de la Culture
et de la Communication – Direction régionale
des Affaires culturelles Lorraine, le Conseil
régional de Lorraine et la Ville de Nancy.
Sounddance : créé le 8 mars 1975, Music
Hall, Detroit ; entrée au répertoire le 15 mars
2014 à l’Opéra national de Lorraine.
In the Upper Room : création mondiale le
28 août 1986 par la Twyla Tharp Dance
Company au Festival de Ravinia ; entrée au
répertoire du Ccn - Ballet de Lorraine le 4 avril
2013 à l’Opéra national de Lorraine. Musique :
commande de la Twyla Tharp Dance Company
© 1986 Dunvagen Music Publishers Inc. Used
by permission.
Duo : première mondiale le 20 janvier
1996, Ballett Frankfurt, Städtische Bühnen
Francfort ; entrée au répertoire du Ccn – Ballet
de Lorraine le 12 mai 2015.
p50 Le Ccn / Ballet de Lorraine
© Laurent Philippe
© Jean-Louis Fernandez
Le Quatuor Béla est conventionné par le
conseil départemental de la Savoie, il reçoit le
soutien de la Drac Rhône-Alpes, de la région
Rhône-Alpes, de la Sacem, de l’Adami, de la
Spedidam, de Musique Nouvelle en Liberté et
de l’Onda.
157
Cahier d’intro
White Face est une commande du
Quatuor Béla, de l’Arsenal – Metz en Scènes,
de ProQuartet – Centre européen de musique
de chambre et de la Philharmonie de Paris.
P80 B’Rock Orchestra
© Sonia Prinall
p81 Violaine Cochard et Edouard Ferlet
© Joachim Olaya
p68 Francesco Tristano
© Marie Staggat
Francesco Tristano est en résidence à l’Arsenal
– Metz en Scènes.
p82 James Carter
© Ingrid C. Hertfelder
p85 Noémi Boutin
p70 Ensemble La Chimera
©Hélène Bozzi
© Javier Ecay
p 71 Le Concert Lorrain
© Marco Borggreve
Ensemble associé à l’Arsenal – Metz en Scènes,
Le Concert Lorrain bénéficie du soutien
financier de la Région Grand Est (Alsace,
Lorraine, Champagne-Ardenne), du Conseil
Départemental de la Moselle, du Ministère de la
Culture (Drac Lorraine) et de la Ville de Metz.
158
p74 Percussions Claviers de Lyon
© Lousie Kelh
Coproduction : Théâtre de la Renaissance –
Oullins Lyon Métropole.
Le spectacle a reçu le soutien du Fcm, de
l’Adami, de la Spedidam et de la Sacem, de la
Nouvelle Imprimerie Delta, des Ateliers Guedj
et du Crédit Mutuel Sud-Est.
Avec le soutien du Club d’Entreprises
des Percussions Claviers de Lyon.
Les Percussions Claviers de Lyon sont
subventionnés et conventionnés par le
ministère de la Culture – Drac Auvergne
Rhône-Alpes, la Région Auvergne
Rhône-Alpes et la Ville de Lyon. Ils reçoivent
pour leurs projets le soutien de la Spedidam,
de la Sacem.
p76 Les Routes de l’Esclavage / Jordi Savall
© David Ignaszewski
Avec le soutien du département de la Culture
de la Generalitat de Catalunya, de l’Institut
Ramon Llull et du Programa México en Escena
del Fondo para la Cultura y las Artes de
Conaculta – México.
Ce programme reçoit le patronage de
l’Unesco.
En 2016, Bérénice candidate au
programme Interreg V-A Grande Région.
In 2016, Bérénice bewirbt sich für das
Programm Interreg V-A Groβregion. p78 Mass b / Cie Fêtes galantes
© Patrick berger
Production : Compagnie Fêtes galantes.
Coproduction : Théâtre national de Chaillot,
Opéra national de Bordeaux, Pôle culturel
d’Alfortville. Avec le soutien du Théâtre de
Saint-Quentin-en-Yvelines, scène nationale et
de la Briqueterie, Centre de développement
chorégraphique du Val-de-Marne.
Avec le
soutien d’Arcadi Île-de-France. Ce projet
bénéficie du soutien de l’Adami.
La compagnie Fêtes galantes est
subventionnée par le Ministère de la Culture et
de la Communication (Drac Île-de-France au
titre des compagnies conventionnées), par le
Conseil régional d’Île-de-France et par le
Conseil départemental du Val-de-Marne. Avec
le concours de la Ville d’Alfortville.
P79 Jasmin Tocata
© Bertrand Pichene
Programme créé à l’issue d’une résidence
au Centre culturel de rencontre d’Ambronay
en 2015.
p86 Orchestre symphonique national
de Lettonie
© Marco Borggreve
Orchestre symphonique national de Lettonie
invité par l’Orchestre national de Lorraine.
p88 Ghislieri Choir & Consort
© Bertrand Pichene
Ghislieri Choir & Consort est en résidence
permanente au Collegio Ghislieri de Pavia et
est soutenu par la Ville de Pavia.
p89 Quatuor Ébène
© Julien Mignot
p90 Influences latines
Production exécutive : association Aie.
Production déléguée : Castel Production.
Diffusion : Claire de Castellane.
Travelling Quartet :
Anne Gravoin, violon
David Braccini, violon
Mathilde Sternat, violoncelle
Vincent Pasquier, contrebasse
Xavier Lazarini : lumières et scénographies
lumineuses
Ignacio Anido, Agustin Bardi, Tomas
Bordalejo, Fernando Fiszbein, Carlos Gardel,
Christophe Julien, Ernesto Nazareth, Vincent
Pasquier, Astor Piazzolla, Graciela Pueyo,
A. Ramirez, Horacio Salgan : musiques et
arrangements.
Régie lumière : Yan Godat
Régie son, en alternance : Christophe Sartori,
Régis Estreich
Régie générale : Pierre Xucla
Direction technique : Alexis Bergeron
Administration : Marek Vuiton
Diffusion : Charlotte Auché
Production : Delphine Teypaz
Le développement informatique du spectacle
a été réalisé avec l’aide de l’équipe Anomes et
du logiciel Millumin v2.
Production : Adrien M / Claire B.
Coproduction : Théâtre de L’Archipel, scène
nationale de Perpignan, Le Cirque-Théâtre
d’Elbeuf, La Brèche, Pôle national des arts du
cirque, Cherbourg-Octeville, Festival Grec,
Barcelone (Espagne).
Avec la participation du DICRéAM,
Fondazione Romaeuropa – Arte e Cultura
(Italie), Centre des Arts d’Enghien-les-Bains,
scène conventionnée pour les écritures
numériques, Maison des Arts, scène nationale
de Créteil et du Val-de-Marne, Espace Jean
Legendre, Théâtre de Compiègne, scène
nationale de l’Oise en préfiguration, L’Odyssée,
institut national des arts du mime et du geste de
Périgueux, L’Hexagone, scène nationale
Arts-Sciences de Meylan, Centre
chorégraphique national de Créteil et du
Val-de-Marne/Cie Käfig, dans le cadre de
l’Accueil Studio Soutiens Le Toboggan, scène
conventionnée de Décines, Les Subsistances,
laboratoire international de création artistique,
Lyon.
Remerciements au Cnd Lyon / Rhône-Alpes.
La compagnie Adrien M / Claire B est
conventionnée par la Drac Rhône-Alpes, par
la Région Rhône-Alpes et soutenue par la Ville
de Lyon.
L’opération « Pierres Numériques » est
soutenue par l’Union européenne dans le cadre
du programme Interreg V A Grande Région /
Die Operation „Digitale Steine” wird durch die
Europäische Union im Rahmen des Programms
Interreg V A Großregion gefördert.
p92 Nuits d’Orient
© Alix Laveau
p98 Les Grandes Voix / Marie-Nicole Lemieux
p93 Cie
Une coproduction Metz en scènes / Orchestre
national de Lorraine.
L’Éventail
© Julien Didier
Marie-Geneviève Massé : direction artistique,
chorégraphie.
Anne-Sophie Berring, Bérengère Bodénan,
Olivier Collin, Artour Zakirov : danseurs
Jacques Noël, Claire Niquet : décors
Olivier Bériot : costumes
Carlos Perez : lumières
La Compagnie de Danse l’Éventail est
une compagnie conventionnée, avec le soutien
de l’État-Préfet de la région Pays de la Loire,
le Conseil Régional des Pays de la Loire,
le Département de la Sarthe et la ville de
Sablé-sur-Sarthe.
Lamentazioni
Commande Arsenal de Metz et Mezwej.
Coproduction Concerto Soave et Mezwej.
p100 Laurence Equilbey
© Jean-Baptiste Millot
p104 Avishai Cohen
© Youri Lenquette
p105 Jean-Philippe Collard
© Bernard Martinez
p107 Il était une fois…
Production : Palazzetto Bru Zane – Centre de
musique romantique française à Venise.
p108 Votez pour moi
Production : Palazzetto Bru Zane – Centre de
musique romantique française à Venise.
p110 Le Concert Spirituel
p95 Alexandre Tharaud
© Marco Borggreve
p97 Le Mouvement de l’air / Claire Bardainne
et Adrien Mondot © Romain Étienne
Construction et systèmes de vol : Silvain Ohl et
Eric Noël.
Régie plateau et systèmes de vol : Arnaud
Gonzalez.
© Julien Mignot
Le Concert spirituel est subventionné par le
Ministère de la Culture et de la Communication
et la Ville de Paris.
Le Concert spirituel remercie les mécènes de
son fonds de dotation, en particulier le Groupe
SMA, mécène de la grande production lyrique
de la saison, ainsi que les mécènes individuels
de son « Carré des muses ».
Le Concert spirituel bénéficie du soutien de ses
p112 Mahler Projekt
© Mirjam Devriendt
Alain Platel : mise en scène
Steven Prengels : composition et direction
musicale
Bérenger Bodin, Boule Mpanya, Dario
Rigaglia, David Le Borgne, Elie Tass, Ido
Batash, Romain Guion, Russell Tshiebua,
Samir M’Kirech : création et interprétation
Hildegard De Vuyst : dramaturgie
Quan Bui Ngoc : assistance artistique
Steve De Schepper : assistance à la mise en
scène, responsable tournée
Berlinde De Bruyckere : scénographie
Carlo Bourguignon : création éclairage
Bartold Uyttersprot : création son
Dorine Demuynck : création costumes
Wim Van de Cappelle : régisseur plateau
Chris Van der Burght : photographie
Eline Vanfleteren, Valerie Desmet : direction
de production
Production : les ballets C de la B.
Coproduction : Ruhrtriennale, La
Bâtie-Festival de Genève, TorinoDanza,
Biennale de Lyon, Opéra de Lille, Kampnagel
Hamburg, MC93 Bobigny Paris, Holland
Festival, Ludwigsburger Schlossfestspiele,
NTGent, Brisbane Festival.
Distribution : Frans Brood Productions.
Avec l’appui de la Ville de Gand, de la Province
de la Flandre-Orientale, des autorités flamandes.
p113 L’Orgue du Sultan
Coproduction Abbaye de Royaumont,
Festival de Namur, Festival Toulouse-lesOrgues et Arsenal de Metz.
L’Achéron
François Joubert-Caillet : dessus de viole
et direction
Andreas Linos : consort bass
Johanne Maitre : flûte et bombarde
Yoann Moulin : clavecin et orgue
Amel Brahim-Djelloul : soprano
Ensemble Sultan Veled
Adrien Espinouze : ney et direction
Spyros Halaris : qanun
Alexandros Papadimitrakis : lavta et oud
Antoine Morineau : percussions
Andreas Linos : direction artistique.
Emanuel Gat : chorégraphie, lumières,
costumes et conception son, reprise 2015
Créé en collaboration et interprété par Pansun
Kim, Michael Lohr, Geneviève Osborne,
François Przybylski, Milena Twiehaus :
danseurs
Guillaume Février : collaboration création
lumières
Frédéric Duru : collaboration conception son
Musique : Variations Goldberg, J.-S. Bach.
Piano, Glenn Gould
Bande son additionnelle : The Quiet in The
Land, Glenn Gould
Production : Emanuel Gat Dance
Coproduction 2013 : Festival Montpellier Danse
2013, Théâtre de la Ville, Paris, deSingel Campus artistique international, Anvers,
Lincoln Center Festival 2014, New York, Ccn
Roubaix Nord-Pas de Calais Carolyn Carlson.
Avec le soutien du Conseil général des
Bouches-du-Rhône et de la Fondation Bnp
Paribas.
Reprise 2015 : Production Emanuel Gat Dance.
p116 Les Planètes
Zad Moultaka est en résidence à l’Arsenal –
Metz dans le cadre du dispositif des
compositeurs associés dans les scènes
pluridisciplinaires du Ministère de la
culture et de la Sacem. En partenariat avec
l’Orchestre national de Lorraine.
p117 Orchestre philharmonique Royal de Liège
© Pierre Remacle
L’Orchestre philharmonique Royal de Liège
fait partie du réseau des orchestres invités par
l’Orchestre national de Lorraine.
p119 Entre chou et loup
© Jean-Marc Lobbé
Commande du Théâtre de Sartrouville et des
Yvelines – Centre dramatique national.
Création en janvier 2014. Tournée en
Île-de-France : 1er trimestre 2014. Production
Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – Cdn,
avec l’aide de la Spedidam et d’Arcadi.
Un spectacle Odyssées en Yvelines 2014,
biennale de création théâtrale conçue par le
Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – Cdn,
en partenariat avec le Conseil général des
Yvelines production Théâtre de Sartrouville et
des Yvelines – Cdn, avec l’aide de la Spedidam
et d’Arcadi.
p114 SACRE
p121 Tango Carbón
© Emanuel Gat
Emanuel Gat : chorégraphie, lumières et
costumes, reprise 2015
Michael Lohr, Genevieve Osborne, François
Przybylski, Milena Twiehaus, Ashley Wright :
danseurs
Musique : Le Sacre du printemps, Igor
Stravinsky
Production : Emanuel Gat Dance.
Coproduction : The Suzanne Dellal Centre
(Israel), Festival Uzès Danse, Monaco Dance
Forum.
Avec l’aide de la Dellal foundation, du Théâtre
de l’Olivier d’Istres, du Ballet de Monte-Carlo
et The Foundation of Philippe de Rothschild.
Première au Festival Uzès Danse 2004.
Production 2015 : Emanuel Gat Dance.
En résidence à Montpellier Danse, Agora – Cité
internationale pour la danse et à la Maison de la
danse intercommunale Ouest-Provence.
Les albums de Tango Carbón sont disponibles
sur le label NoMadMusic.
© Emanuel Gat
p127 Orchestre philharmonique
de Strasbourg
© Martin Sarrazac
Orchestre philharmonique de Strasbourg
invité par l’Orchestre national de Lorraine.
p128 Archie Shepp Qtet
© Pascal Bastien
p133 Fractus V
© Filip Van Roe
Production : Eastman (Antwerpen).
Coproduction : deSingel International Arts
Campus (Antwerpen), Migros Culture
Percentage Dance Festival Steps (Zürich),
Sadler’s Wells (London), Pina40 Wuppertal,
Baerum Kulturhus (Oslo), Tanzhaus Nrw
(Düsseldorf), Schauspiel Köln, National Arts
Center (Ottawa), Wexner Center for the Arts
at the Ohio State University (Columbus).
Ludwigsburger Schlossfestspiele, La Villette
(Paris), Les Théâtre de la Ville de Luxembourg.
Avec l’appui des Autorités flamandes et
de la Fondation Bnp Paribas.
Remerciements : Circuit-Est centre
chorégraphique (Montréal), Espace Marie
Chouinard (Montréal), Royal Ballet Flanders
(Antwerpen), Graner/Mercat de les Flors
de Barcelona, Kazutomi ’Tsuki’ Kozuki,
Elias Lazaridis, Karthika Naïr, Guy Cools,
Ron Deckers, Jessy Jollings, technische ploeg
deSingel, Asics l Onitsuka Tiger (Japan).
Eastman est en résidence au deSingel Campus
des Arts International (Antwerpen).
p134 Sous la neige
Production : Compagnie Les Bestioles.
Coproduction : Centre culturel Pablo Picasso
– scène conventionnée pour le jeune public,
Homécourt. Résidence au Creuset et en crèche
– Uckange dans le cadre des Créations
partagées/Cabanes mises en place par le
Conseil départemental de la Moselle.
Résidence au Leac – ludothèque/crèche,
Maison de l’Amphithéâtre, Metz. Pré-achat :
Les Rotondes, Luxembourg.
Spectacle réalisé avec le concours financier
du Conseil régional de Lorraine, du Conseil
départemental de Moselle dans le cadre du
festival Cabanes de Moselle, de la Ville de Metz
et de la Spedidam.
p139 Jeff Mills
© Cyril Zannettacci
© João Messias
En coproduction avec l’Orchestre national
de Lorraine.
p124 UM / Zad Moultaka
p154 Francesco Tristano
© Catherine Peillon
Commande et coproduction Ircam, Ars Nova
ensemble instrumental et Festival
Île-de-France. Avec le soutien du Fonds
franco-allemand pour la musique
contemporaine / Impuls neue Musik
Zad Moultaka est en résidence à l’Arsenal
– Metz en Scènes dans le cadre du dispositif des
compositeurs associés dans les scènes
pluridisciplinaires du Ministère de la culture et
de la Sacem.
© Marie Staggat
p123 Noureddine Khourchid et les derviches
tourneurs de Damas
p126 Exil / Sonia Wieder-Atherton
p114 GOLD
la Compagnie Sans Père (direction artistique :
Sarah Koné) et Franck Krawczyk.
Programmation dans le cadre du festival
Passages.
© Eva Truffaut
Une création de Sonia Wieder-Atherton avec
159
grands mécènes : Mécénat musical Société
générale et la Fondation Bru.
www.concertspirituel.com
L’Arsenal remercie ses partenaires
Partenaires institutionnels
Ville de Metz
La Région Grand Est (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine)
Conseil Départemental de la Moselle
Moselle Arts Vivants
Rema
Association Jazzé Croisé
Onda
Sacem
Adami
Spedidam
160
Partenaires culturels
Centre Pompidou-Metz
Frac Lorraine
Centre de musique baroque de Versailles
Cefedem – Esal
Fondation Jeunes talents
Forum Irts de Lorraine
Journées Européennes de la Culture Juive
Inecc – Mission Voix Lorraine
Diwan en Lorraine
The Bloggers Cinema Club
Let’s Dyke !
Conservatoire à Rayonnement Régional
Gabriel Pierné – Metz Métropole
Bibliothèques-Médiathèques de Metz
Ciné Art
Palazzetto Bru Zane
5
INFORMATIONS
PRATIQUES
161
Horaires
Accès
Tarifs
Abonnements
162
Arsenal
Bar
Du mardi au samedi : 13h-18h
Dimanche : 14h-18h
+ Fermeture lundi
et jours fériés.
Ouvert une heure avant
le début des spectacles,
pendant les entractes,
et environ une heure
après les spectacles.
Billetterie
Du mardi au samedi : 13h-18h
& en continu les soirs de
spectacle.
Le dimanche : ouverture 1h
avant le spectacle pour une
entrée en salle immédiate.
Galerie d’Exposition
& Boutique
Du mardi au samedi : 13h-18h
Dimanche : 14h-18h
Fermeture lundi et jours
fériés.
Au cœur de la boutique,
découvrez un nouvel espace
détente qui propose softs et
boissons chaudes.
Saint-Pierre-aux-Nonnains
IVe s.
Du 21 juin au 18 sept. 2016,
du mardi au dimanche :
14h-18h
Octobre 2016 à juin 2017,
samedi & dimanche : 14h-18h
La Chapelle des Templiers
XIIe s.
Du 21 juin au 18 sept. 2016,
du mardi au dimanche :
14h-18h
+ Saint-Pierre-aux-Nonnains
et la Chapelle des Templiers
vous ouvrent leurs portes les jours fériés, entre mai
et août.
163
Horaires
d’ouverture
Infos
pratiques
Arsenal
3 avenue Ney
57000 Metz
164
Admin. : + 33 (0)3 87 39 92 00
Billet. : + 33 (0)3 87 74 16 16
Courriel :
ars@metzenscenes.fr
Parking
Vestiaire
Le parking souterrain
République communique
directement avec l’Arsenal.
Il reste ouvert jusqu’à la fin
des spectacles. Les soirs
de concerts, l’Arsenal offre
la possibilité de prépayer son
stationnement au vestiaire.
Un vestiaire gratuit et
surveillé est à votre disposition. Nous vous remercions
d’y déposer vos objets
volumineux et/ou susceptibles de perturber le
spectacle (parapluie, sac à
dos, etc.). Dès votre arrivée,
vous pouvez également
y prépayer votre parking.
Programmes de salle
Pour chaque concert ou
spectacle programmé par
l’Arsenal, un programme
de salle est édité. Il est
généralement remis
gratuitement aux spectateurs, mais peut ponctuellement être payant.
Des raisons indépendantes
de la volonté de l’Arsenal
peuvent être à l’origine de
modifications d’horaire,
de salle, de programme
ou de distribution.
Personnes à mobilité réduite
L’Arsenal est accessible
depuis le Parking République
(niveau 1), depuis l’avenue
Ney ou depuis l’Esplanade
aux personnes à mobilité
réduite. Les équipes
d’accueil se tiennent
à disposition pour les
accompagner en salle.
A31
bld Poincaré
P
Arsenal
avenue Ney
parking
République
La Grande Salle
corniches, frontons,
pilastres, colonnes de bois,
hêtre clair et sycomore,
ponctués de joints de laiton
doré, contribuent
à la qualité acoustique
de cette salle. Ils créent
également une atmosphère
douce et élégante.
Architecte : Ricardo Bofill
« Cette maison a une acoustique fantastique, des proportions idéales pour la
musique et une atmosphère que je trouve
exceptionnelle. Par ses proportions
et sa discrétion, elle est liée à toutes
les musiques. »
Mstislav Rostropovitch, lors de l’inauguration de l’Arsenal
le 26 février 1989.
165
Les salles
de concert
Escalier E
74
73
72
71
70
69
68
67
66
65
Escalier F
Escalier H
12345678910
11
L
1213141516171819202122
L
2324252627282930313233
12345678910
11
K
1213141516171819202122
K
2324252627282930313233
12345678910
11
J
1213141516171819202122
J
2324252627282930313233
12345678910
11
I
1213141516171819202122
I
2324252627282930313233
12345678910
11
H
1213141516171819202122
H
2324252627282930313233
12345678910
11
G
1213141516171819202122
G
2324252627282930313233
74
73
72
71
70
69
68
67
66
65
Paradis
B
64
63
62
61
60
59
58
57
F
1234567
F
F
27282930313233
1234567
E
E
27282930313233
123456
D
D
1
2
C
C
32
33
1
2
B
B
32
33
1
A
A
33
64
63
62
61
282930313233
60
59
58
57
16
56
15
55
14
14
54
53
13
13
53
52
12
12
52
51
11
11
51
50
10
10
50
49
9
9
49
B
A
E
F
56
16
55
15
54
Scène
B
A
E
F
48
8
8
48
47
7
7
47
46
6
6
46
45
5
5
45
44
4
4
44
43
3
3
43
42
2
2
42
41
1
1
41
40
40
345678910
11
A
1213141516171819202122
A
232425262728293031
12345678910
11
B
1213141516171819202122
B
2324252627282930313233
12345678910
11
C
1213141516171819202122
C
2324252627282930313233
12345678910
11
D
1213141516171819202122
D
2324252627282930313233
33
12345678910
11
E
1213141516171819202122
E
2324252627282930313233
B
12345678910
11
F
1213141516171819202122
F
2324252627282930313233
F
32
12345678910
11
G
1213141516171819202122
G
2324252627282930313233
32
12345678910
11
H
1213141516171819202122
H
2324252627282930313233
12345678910
11
I
1213141516171819202122
I
2324252627282930313233
12345678910
11
J
1213141516171819202122
J
2324252627282930313233
12345678910
11
K
1213141516171819202122
K
2324252627282930313233
12345678910
11
L
1213141516171819202122
L
2324252627282930313233
12345678910
11
M
1213141516171819202122
M
2324252627282930313233
12345678910
11
N
1213141516171819202122
N
2324252627282930313233
12345678910
11
O
1213141516171819202122
O
2324252627282930313233
12345678910
11
P
1213141516171819202122
P
2324252627282930313233
38
37
36
35
34
31
30
29
28
27
26
25
24
23
22
21
20
19
18
17
39
38
37
36
35
34
33
31
30
29
28
Côté cour
39
Côté jardin
166
Escalier G
27
26
25
24
23
22
21
20
19
18
17
Orchestre
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
Q
1213
Q
2324252627282930313233
12345678910
11
R
1213141516171819202122
R
2324252627282930313233
12345678910
11
S
1213141516171819202122
S
2324252627282930313233
12345678910
11
T
1213141516171819202122
T
2324252627282930313233
12345678910
11
U
1213141516171819202122
U
2324252627282930313233
12345678910
11
V
1213141516171819202122
V
2324252627282930313233
12345678910
11
W
1213141516171819202122
W
2324252627282930313233
12345678910
11
X
1213141516171819202122
X
2324252627282930313233
12345678910
11
Y
1213141516171819202122
Y
2324252627282930313233
12345678910
11
Z
1213141516171819202122
Z
2324252627282930313233
12 4 5
Escalier A
7 8
MR 1
Escalier B
1516
1819
MR 2
Grande Salle
16
15
14
13
12
11
10
9
8
7
6
5
Escalier C
MR 3
4
3
2
1
Escalier D
1 2 3 4
A
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
A
19202122
1 2 3 4
B
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
B
19202122
1 2 3 4
C
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
C
19202122
1 2 3 4
D
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
D
19202122
1 2 3 4
E
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
E
19202122
1 2 3 4
F
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
F
19202122
1 2 3 4
G
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
G
19202122
1 2 3 4
H
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
H
19202122
1 2 3 4
I
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
I
19202122
1 2 3 4
J
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
J
19202122
1 2 3 4
K
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
K
19202122
1 2 3 4
L
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
L
19202122
1 2 3 4
M
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
M
19202122
1 2 3 4
N
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
N
19202122
1 2 3 4
O
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
O
19202122
1 2 3 4
P
5 6 7 8 9 1011121314 1516 17 18
P
19202122
Salle de l’Esplanade
167
Scène
LOUEZ NOS SALLES
Pour vos congrès & séminaires,
osez l’exceptionnel en Lorraine !
168
Metz en Scènes, l’univers du spectacle juste pour vous.
L’ARSENAL
L’une des plus belles salles
de concert du monde
LES TRINITAIRES
LA BAM
Un site atypique,
en plein cœur de ville
Un tout nouvel équipement
à l’architecture remarquable
3, avenue Ney
57 000 Metz
03 87 39 92 01
commercial@metzenscenes.fr
www.arsenal-metz.fr
L’Arsenal est un lieu de vie et de convivialité. Différents
espaces sont proposés aux visiteurs, pour prolonger
un moment musical, se détendre entre deux activités
ou ponctuer une balade dans la galerie d’exposition.
Bar-boutique
Bar du soir
Située au premier étage
de l’Arsenal, la galerie
d’exposition possède un
bar où il est possible de se
désaltérer et de découvrir
l’univers de la boutique !
Du mardi au samedi de
13h à 18h, le dimanche de 14h
à 18h. Fermé les lundis et
jours fériés.
Situé dans le grand hall de
l’Arsenal, le bar vous propose
un choix de boissons chaudes
ou froides, de planches de
charcuterie et de fromages
locaux ou encore de soupes
d’hiver.
Nouveau :
des cocktails maison
sont à la carte !
Ouvert une heure avant le
début des spectacles, durant
les entractes, et environ une
heure après les spectacles.
169
Les Bars
170
Metz en Scènes
Depuis janvier 2009,
l’Arsenal est intégré à
l’Établissement Public
de Coopération Culturelle
(Epcc) Metz en Scènes,
qui regroupe également
Les Trinitaires et la Bam
(La Boîte à Musiques), salle
de Musiques Actuelles de
Metz-Borny.
L’Établissement Public
de Coopération Culturelle,
au statut juridique d’Epic
(Établissement Public
à caractère Industriel et
Commercial) est présidé
par Hacène Lekadir.
Il fonctionne avec un
budget essentiellement
constitué de subventions
de la Ville de Metz, de la
Région Grand Est (Alsace – Champagne Ardenne –
Lorraine) et d’autres fonds
publics tels que ceux
consentis par le Ministère
de la Culture et de la
Communication par
exemple. Le budget est
également constitué de
ressources propres, recettes
de spectacles, activités de
diversification et de
mécénat.
L’équipe de l’Arsenal et
des services mutualisés
de Metz en Scènes :
Son Conseil d'Administration est composé de 19
membres :
– 8 représentants de la Ville
de Metz : Dominique Gros,
Margaud Antoine-Fabry,
Hacène Lekadir, Marylin
Molinet, Martine Nicolas,
Patricia Sallusti, William
Schuman, Bérangère
Thomas
– 4 représentants de la
Région Grand Est (Alsace
– Champagne Ardenne –
Lorraine) : Thierry Gourlot,
Jean-Pierre Liouville,
Pascal Mangin, Patrick Thil
– 5 personnalités qualifiées
– 2 représentants élus du
personnel.
Communication Claire Guillemain,
Directrice générale
Michèle Paradon,
Déléguée artistique
Martine Cestone,
Assistante (direction,
programmation, actions
commerciales)
Administration générale
Zériga Laaraba,
Administratrice
Viviane Remlinger,
Assistante (admin., r.h.)
Direction technique
Joseph André,
Directeur technique
Christelle Hochard,
Assist. direction technique
Action artistique & culturelle Salomé Mermoz,
Chargée de relations
du Jeune Public
Frédérique Boutigny,
Resp. de la communication
Anthony Gaborit,
Chargé de communication
(en remplacement)
Juliette Pacquier,
Attachée de presse
Marie-Alice De Freitas,
Assist. de communication
Tom Noel,
Responsable de billetterie
Philippe Kutta,
Assistant de billetterie
Accueil du public
Frédéric Chantoiseau,
Responsable de l’accueil
public, gestion logistique
et des affichages
Voicu Satmarean,
Coordinateur de l’accueil,
des événements et régisseur
des expositions
Activités commerciales
Charlotte Hussenot,
Responsable des activités
commerciales et marketing
Marie-Claire Barthélemy,
Responsable de la boutique
Yann-Pierre Pauly,
Chargé des bars
Hadrien Meyer,
Chargé du bar de l’Arsenal
Adminitration, ressources
humaines & finances Lætitia Berti,
Responsable contrôleuse
de gestion et administration
Céline Jacquot,
Chargée des ressources
humaines
Hamid Jari,
Agent comptable, responsable financier
Sandrine Saint-Eve,
Gestionnaire de recettes
Nadia Aniguid,
Aide comptable
Adminitration, service
informatique et réseaux
Guy Hallinger,
Responsable informatique,
moyens généraux
Vincent Modéré,
Administrateur systèmes
et réseaux
Exploitation/régie pôle
musique et danse Pierre-Louis Guérard,
Régisseur général
Denis Jansen,
Régisseur principal
Laurent Ichtertz,
Régisseur son
Laurent Moreau,
Régisseur lumière
Alexandre Dubessy,
Technicien son
Jérémy Gourdoux,
Technicien lumière
Stéphane Nowacki,
Technicien lumière
Patrick De Francisco,
Machiniste plateau
Christian Mohamed,
Machiniste plateau
Patrimoine, bâtiments
Stéphane Ansé,
Responsable maintenance
Frédéric Dall’Arche,
Responsable travaux
Frédéric Jouaville,
Agent de maintenance,
Mathieu Cardoso,
Technicien de maintenance
Jacques Masson,
Gardien et entretien
Avec l’aide intermittente de
Christophe Constantin,
Grégory Guillet, Grégory
Blott, Angèle Biocalti,
Philippe ’Piot’ Laurent,
Martin Rumeau,
Marie Demandre,
Laurent Hermann, … Lumière
Stéphane Marck, Stéphane
Levigneront, Bertrand
Mantovani, Tony Manzullino,
Stéphane Parage,
Yvon Krupp, Yann Pauly
Son Nathalie Bemer, Véronique
Grange, Julie Lance
Loges, habilleuses Éric Tournois, Mathias
Ferry, Philippe Ferveur, Éric
Gardet, Manu Tichy, Michel
Streiff, Jean-Christophe
Nauroy, Fabien Fourreau,
Bérangère Taberkane, Zézé
Magoni, Sophie Ooms,
Marie-Do Belhadj, Donald
Marchadier, Fabrice
’Babeuche’ Sleboda,
Plateau
… ainsi que les équipes
d’accueil & les bénévoles.
171
Billetterie Mécénat et
partenariat
172
Contact
Zériga Laaraba
Administratrice
Metz en Scènes
03 87 39 92 05
zlaaraba@metzenscenes.fr
L'Établissement Public de
Coopération Culturelle Metz
en Scènes, gestionnaire de
l'Arsenal, des Trinitaires et
de la BAM a pour ambitions
de développer l'excellence
artistique, de conquérir des
publics toujours plus larges,
de jouer un rôle moteur et
structurant pour la vie
musicale et chorégraphique
du territoire et de contribuer
directement à l'attractivité
du territoire.
Pour mener à bien ses
missions, outre les fonds
publics dont il dispose, Metz
en Scènes est en recherche
de partenaires et de mécènes : entreprises, fondations et/ou particuliers,
chacun peut à son niveau
et à sa manière s'engager
aux côtés de Metz en Scènes
avec à la clef des déductions
fiscales.
Toute entreprise ou
particulier peut ainsi
devenir mécène d’un
concert, d’un cycle thématique ou d’une résidence
ou d’un projet d’action
culturelle…
Devenir mécène,
c’est participer à la vitalité
et à la force de la création
artistique mais également
soutenir l’action de Metz
en Scènes au service du
public et du rayonnement
du territoire.
Vers la Cité musicale – Metz
Dès maintenant en vidéo sur...
arsenal-metz.fr
trinitaires-bam.fr
orchestrenational-lorraine.fr
173
6
BILLETTERIE,
ABONNEMENTS
174
La billetterie vous accueille…
Acheter vos places à l’unité
Par téléphone :
03 87 74 16 16
du mardi au samedi,
13h–18h et en continu les
soirs de spectacle.
Ouverture de la billetterie
dès jeudi 1er septembre 2016
pour l’ensemble de la saison.
Les places doivent être
réglées immédiatement, et
peuvent ensuite être retirées
jusqu’au soir du spectacle.
Sur place, aux guichets
de l’Arsenal :
Du mardi au samedi, 13h–18h
et en continu les soirs de
spectacle.
Le dimanche, ouverture 1h
avant le spectacle pour une
entrée en salle immédiate.
Via Internet :
Réservations avec paiement
en ligne :
www.arsenal-metz.fr
Renseignements :
bill@metzenscenes.fr
Les moyens de paiement
à l’Arsenal : espèces, chèques
(libellés à l’ordre de Metz en
Scènes), cartes de crédit,
chèques vacances et chèques
culture, Multipass pour les
lycéens lorrains et Pass
Avant’âges.
La billetterie sera fermée
du samedi 16 juillet au soir
jusqu’au lundi 29 août inclus
Réouverture mardi 30 août !
Réservation en ligne
www.arsenal-metz.fr
Vous pouvez choisir le
spectacle, ou l’abonnement
de votre choix, directement
sur Internet. Le règlement
immédiat est effectué avec
paiement en ligne sécurisé.
Les abonnements sont
envoyés. Les billets achetés
à l’unité peuvent être retirés
aux guichets jusqu’au
moment du spectacle.
Caisse du soir :
Une heure avant le début du
spectacle, pour le spectacle
du jour uniquement.
Les autres moyens
de réservations :
Le réseau Fnac
0 892 68 36 22 (0,34 €/mn) :
magasins Fnac, Carrefour,
France Billet
www.fnac.com
Le réseau TicketMaster
0 892 69 70 73 (0,34€ /mn) :
Auchan, E. Leclerc, Cultura,
Cora, Galeries Lafayette
www.ticketmaster.fr
www.ticketnet.lu
175
Billetterie
Tarifs
Concerts & spectacles Arsenal
Tarif Normal
Réduit
A
40 €35 € 17 € 33 €
B
35 €30 € 17 € 28 €
C
30 €26 € 17 € 24 €
D
25 €20 € 17 € 18 €
E
20 €16 € 16 € 15 €
176
Tarif normal
Le tarif normal est variable en fonction des
thèmes et des spectacles, certains spectacles
sont en tarif unique.
Tarif réduit
- Abonnés de l’Arsenal, dans la limite de deux
places/spectacle
- Personnes de plus de 60 ans
- Titulaires de la Carte Copain, carte
d’adhésion Bam/Trinitaires
- Titulaires des cartes suivantes, dans la limite
de deux places/spectacle : Mgen Culture,
City Pass, Cézam, Fnac, Sympass, Inter Cea
- Groupes de plus de 10 personnes
- Abonnés de structures partenaires de Metz
en Scènes, dans la limite de deux places /
spectacle : Onl, Nest Thionville, Ccn-Ballet
de Lorraine, Opéra-Théâtre de Metz Métropole.
Tarif Paradis
Le tarif Paradis est proposé, lorsque la
configuration le permet, pour les places
de gradin situées derrière la scène de la
Grande Salle.
Tarif à 10 €
Sauf tarif unique et tarif spécial.
Le tarif à 10 € est proposé pour les jeunes âgés
de moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi
et les bénéficiaires de minima sociaux.
Pour certains spectacles, ce tarif est proposé
en orchestre, pour d’autres en Paradis.
Paradis
Avantage *
Tarifs 15/10/6 €** Ces tarifs s’appliquent à toute la série « Café
Baroque », ainsi qu’aux spectacles suivant :
Jeu. 13.10.16, 19h Sam. 05.11.16, 17h Ven. 06.01.17, 19h Dim. 26.02.17, 16h Mer. 26.04.17, 15h Sam. 17.06.17, 17h Noctura Cie Virgule Flottante
Pied de nez Cie La Brèche
Vingt mille lieues ...
Percussions Claviers de Lyon
Si Peau d’âne m’était conté
Cie L’Éventail
Entre chou et loup N. Boutin et S. Hélary Sous la neige Cie Les Bestioles
Tarif Jeune Public scolaire
voir page 142
Autres Tarifs
Pour certains spectacles, notamment dans
le cadre de coproductions ou de festivals,
se référer à la brochure (Festival Passages,
projections de films, …)
* Tarif appliqué pour les abonnements thématiques et Liberté +
** 15 € / 10 € -26 ans, demandeurs d’emploi et bénéficiaires de minima sociaux, 6 €- 12 ans
Tarifs
Concerts Orchestre national de Lorraine
Prix des billets à l’unité
Tarif Normal
Réduit
Avantage *
Orchestre30 €
28 €
25 €
Balcon24 €
22 €
Paradis20 €
Concert de Nouvel An et « Grandes voix »
Tarif Normal
Réduit
Avantage *
Orchestre36 €
33 €
29 €
Balcon27 €
24 €
177
Paradis20 €
Concert Saint Nicolas & Famille
Tarif normal
19 €
Tarif - 26 ans et demandeurs d’emploi 4 €
Tarif 4 € Grande Salle & Esplanade
– sauf concert de Nouvel an
et concert Grande voix –
(en Paradis uniquement sur
certains spectacles en
Grande Salle) : - de 26 ans,
demandeurs d’emploi,
bénéficiaires des minima
sociaux, et la Carte
Multipass.
Groupe scolaire 6 €
(accompagnateur gratuit)
Le tarif normal est variable
en fonction des spectacles.
Le tarif réduit est proposé
aux familles nombreuses,
aux personnes de plus de 60
ans, aux groupes de 10 pers.
et plus, aux comités d’entreprises, aux porteurs de cartes
InterCea, cartes Cézam et
cartes Fnac. Il est également
proposé aux abonnés de
l’Onl et de l’Arsenal.
* Tarif appliqué pour les abonnements thématiques et Liberté +
Abonnements
Pour répondre au mieux
à vos envies, plusieurs
formules d’abonnement
vous sont proposées.
S’abonner à l’Arsenal ou à l’Orchestre
national de Lorraine :
de la fidélité et des avantages !
Thématiques :
pour les
inconditionnels
Liberté + :
pour
les passionnés
En choisissant un thème
complet (« tout le baroque »
ou « tout le jazz » par
exemple), vous bénéficiez
d’importantes réductions !
De plus…
Vous êtes prioritaire lors
du réabonnement pour la
saison suivante.
Vous bénéficiez d’un
meilleur choix de places.
Vous choisissez 6 spectacles
dans l’ensemble de la
programmation, y compris
dans celle de l’Orchestre
national de Lorraine, et vous
bénéficiez du tarif avantage.
178
Liberté :
pour les curieux
Vous pouvez choisir,
réserver et payer
votre abonnement*
24h/24 sur le site
www.arsenal-metz.fr
Vous choisissez 3, 4 ou 5
spectacles dans l’ensemble
de la programmation,
y compris dans celle de
l’Orchestre national
de Lorraine, et vous
bénéficiez du tarif réduit.
La campagne d’abonnement débute
mardi 14 juin 2016 à 13h.
Les réabonnements thématiques à la
même place sont possibles, du mardi
14 juin au samedi 25 juin inclus.
Toutes les demandes d’abonnement
(Liberté et Liberté +) peuvent être
déposées à billetterie à partir du
14 juin.
Si vous souscrivez votre abonnement
avant samedi 3 septembre 2016,
des facilités de paiement vous sont
proposées : renseignements auprès
de la billetterie.
Il y a une vie après l’abonnement !
Être abonné, c’est aussi bénéficier de :
- Un tarif réduit : pour chaque
spectacle, les 2 premières places sont
au tarif réduit proposé.
- Une réduction supplémentaire :
vous bénéficiez de 5% à la Boutique
de l’Arsenal (à l’exception des livres).
* sauf renouvellement à la même place
Coupon
abonnement
Formules thématiques
Madame
Nom :
Monsieur
...........................................................................................................................................................................................................
Prénom : ...................................................................................................................................................................................................
Adresse : ...................................................................................................................................................................................................
Code Postal :
.......................................................................................................................................................................................
Ville : .............................................................................................................................................................................................................
Téléphone personnel :
............................................................................................................................................................
Téléphone portable : ..................................................................................................................................................................
Email :
........................................................................................................................................................................................................
Date de naissance : .................. /.................. /..................
179
Profession : ...........................................................................................................................................................................................
Ci-joint mon règlement
mode de paiement :
chèque (à l’ordre de Metz en Scènes)
carte n° : .................................. / .................................. / .................................. / ..................................
date d’expiration : .................................... / ....................................
cryptogramme : ...............................................................
(3 derniers chiffres figurant au dos de la carte)
date : .................. /.................. /..................
signature :
Bulletin à retourner à
Arsenal Abonnement
3 Avenue Ney / F-57000 Metz
tél : +33 (0)3 87 74 16 16
Formule
spéciale « Prestige »
(4 concerts issus de différents thèmes)
Pictures of America / Natalie Dessay
Les routes de l’esclavage / Jordi Savall
Orchestre national de Lettonie
Requiem(s)pour roi et reine / Le Concert Spirituel 153 € � ……..…. = …..…… €
sam. 26/11/16 20h
dim. 08/01/17 16h
jeu. 26/01/17 20h
dim. 26/03/17 16h
180
Formules
thématiques
Baroque (10 concerts + 5 options)
Orfeo, par-delà le Gange
Magnificences à la cour de France / Doulce Mémoire
Misa de Indios / Misa Criolla
Oratorio de Noël / Le Concert Lorrain Les routes de l’esclavage / Jordi Savall – Hespèrion XXI
Dixit Dominus / Ghislieri Choir
La Création / Insula, dir. Laurence Equilbey
L’Achéron / L’Orgue du Sultan Edgar Moreau et Pomo d’Oro
Ana Quintans et le Concert Lorrain
+ Options :
18 € � ………. = ……..… € 18 € � ………. = …..…… €
28 € � ………. = …..…… €
18 € � ………. = …..…… €
28 € � ………. = …..…… €
270 € � ……..…. = …..…… €
sam. 01/10/16 20h
jeu. 01/12/16 20h
ven. 16/12/16 20h
mar. 20/12/16 20h
dim. 08/01/17 16h
jeu. 02/02/17 20h
jeu.16/03/17
20h
mer. 05/04/17 20h
mer. 26/04/17 20h
mar. 30/05/17 20h
Les curiosités esthétiques Marin Marais, pièces favorites La Senna Festeggiante...
Lamentazioni Requiem(s)... / Le Concert Spirituel
mar. 18/10/16
jeu. 20/10/16
sam. 14/01/17
mar. 28/02/17
dim. 26/03/17
Lyrique (5 concerts)
Nuit et rêves / Insula, dir. Laurence Equilbey Pictures of America / Natalie Dessay
La Senna Festeggiante / B’Rock orchestra
Grandes voies (Marie-Nicole Lemieux) / Onl
Requiem(s) pour roi et reine / Le Concert Spirituel
172 € � …..……. = ……..… €
sam. 05/11/16 20h
sam. 26/11/16 20h
sam. 14/01/17 20h
sam. 11/03/17 20h
dim. 26/03/17 16h
Onl Passion (9 concerts)
Onl / La Symphonie Fantastique
Onl / La Symphonie du Nouveau Monde
Onl / Synesthésie
Onl / L’influence Tzigane
Onl / Nuits d’orient
Onl / Triomphe du Destin ou Victoire de la Foi
Onl / Les Planètes
Onl / Des Cow-boys aux gauchos
Onl / Zarathoustra
163 € � …..……. = ……..… €
ven. 16/09/16 20h
ven. 14/10/16 20h
dim. 27/11/16 16h
ven. 20/01/17 20h
ven. 10/02/17 20h
ven. 24/03/17 20h
ven. 07/04/17 20h
ven. 12/05/17 20h
ven. 02/06/17 20h
Onl Découverte (5 concerts)
Onl / Deutsche Radio Phil. Saarbrücken Kaiserslautern
Onl / Concert de la Saint-Nicolas
Onl / Orchestre Philharmonique Royal de Liège
Onl / Orchestre Philharmonique de Strasbourg
Onl / Zarathoustra
92 € � …..……. = …..…… €
sam. 19/11/16 20h
sam. 03/12/16 20h
ven. 21/04/17 20h
sam. 20/05/17 20h
ven. 02/06/17 20h
20h
20h
20h
20h
16h
Formule spéciale « Piano » (7 concerts)
Brahms, Boulez, Beethoven / François-Frédéric Guy
De Falla, Ohana, Crumb / Takuya Otaki
L’acte des métamorphoses / Jean Rondeau
Marc Chagall, La couleur des sons / Mikhaïl Rudy
Bach Plucked Unplucked / V. Cochard et E. Ferlet
Alexandre Tharaud
Ravel, Satie, Debussy / Vanessa Wagner
144 € � ……..…. = ……….. €
mer. 12/10/16 20h
ven. 04/11/16 20h
mer. 09/11/16 20h
jeu. 24/11/16 20h
mer. 18/01/17 20h
ven. 03/03/17 20h
dim. 26/03/17 11h30
Jazz (8 concerts + 1 option)
Trilok Gurtu Quartet
Cécile McLorin Salvant Sarah Murcia
Géraldine Laurent
James Carter Organ Trio
Jazz 100 / Danilo Perez
Avishai Cohen Trio
Archie Shepp Quartet
192 € � …..……. = …..…… €
mer. 21/09/16 20h
mar. 04/10/16 20h
mer. 23/11/16 20h
mer. 07/12/16 20h
jeu. 19/01/17 20h
mer. 08/02/17 20h
jeu. 23/03/17 20h
mer. 24/05/17 20h
Pink Martini jeu. 13/10/16 20h
Musiques du monde (7 spectacles)
L. Subramaniam
Timna Brauer
Trio Chemirani
Jasmin Toccata / Trio Dunford Rondeau Chemirani
Pascal Contet/Influences latines
Tango Carbón
Noureddine Khourchid et les derviches tourneurs...
141 € � …..……. = ……..… €
dim. 16/10/16 16h
dim. 23/10/16 16h
jeu. 10/11/16 20h
ven.13/01/17 18h30
sam. 04/02/17 20h
sam. 29/04/17 20h
sam. 06/05/17 20h
Danse (7 spectacles dont une date au choix)
Pavement/ Kyle Abraham
Cunningham, Tharp, Forsythe/Ccn-Ballet de Lorraine
Mass B/ Béatrice Massin
Le Mouvement de l’air/ Adrien M. & Claire B.
Mahler Projekt/Alain Platel (date au choix)
Mahler Projekt/Alain Platel (date au choix)
Sacre / Gold/Emanuel Gat
Fractus V/Sidi Larbi Cherkaoui
168 € � ……..…. = …..…… €
ven. 07/10/16 20h
ven. 18/11/16 20h
ven. 13/01/17 20h
ven. 10/03/17 20h
ven. 31/03/17 20h
sam. 01/04/17 20h
jeu. 06/04/17 20h
ven. 09/06/17 20h
+ Option : 15 € � ………. = …..…… € Noctura jeu. 13/10/16 Formule « Café Baroque » (6 concerts + options Brunch)
Café Baroque i / Mozart et Haydn : un dialogue
Café Baroque ii / Mozart, Sonates à quatre mains Café Baroque iii / Musique à la cour du Prince Léopold Café Baroque iv / La belle danse Café Baroque v / Bach et la musique italienne
Café Baroque vi / Anniversaire de la mort de G.P. Telemann + Option : 23 € � ………. = ……..… € 23 € � ………. = …..…… € 23 € � ………. = …..…… € 23 € � ………. = …..…… € 23 € � ………. = …..…… € 23 € � ………. = …..…… € Le Brunch insolite Le Brunch insolite Le Brunch insolite Le Brunch insolite Le Brunch insolite Le Brunch insolite 19h
90 € � ……..…. = …..…… €
dim. 09/10/16 11h30
dim. 20/11/16 11h30
dim. 22/01/17 11h30
dim. 19/03/17 11h30
dim. 23/04/17 11h30
dim. 25/06/17 11h30
dim. 09/10/16
dim. 20/11/16
dim. 22/01/17
dim. 19/03/17
dim. 23/04/17
dim. 25/06/17
12h30
12h30
12h30
12h30
12h30
12h30
181
+ Option : 49 € � ………. = ……..… € Formule spéciale week-end « Voyage musical au siècle romantique »
(4 concerts + 1 option)
Il était une fois …
Votez pour moi
Ravel, Satie, Debussy / Vanessa Wagner
Requiem(s) pour roi et reine / Le Concert Spirituel + Option : 23 € � ………. = ……… € Brunch Insolite
sam. 25/03/17
sam. 25/03/17
dim. 26/03/17
dim. 26/03/17
dim. 26/03/17 Formule spéciale festival « La couleur des sons » (4 spectacles)
Marc Chagall, la couleur des sons/Mikhaïl Rudy
Les couleurs du Quatuor pour la fin .... /Ensemble K
Pictures of America / Natalie Dessay
Onl / Synesthésie
182
88 € � ………. = ……… €
18h
20h
11h30
16h
12h30
123 € � ………. = ……… €
jeu. 24/11/16
sam. 26/11/16
sam. 26/11/16
dim. 27/11/16
20h
18h30
20h
16h
Coupon
abonnement
Formules Liberté ou Liberté +
Madame
Nom :
Monsieur
...........................................................................................................................................................................................................
Prénom : ...................................................................................................................................................................................................
Adresse : ...................................................................................................................................................................................................
Code Postal :
.......................................................................................................................................................................................
Ville : .............................................................................................................................................................................................................
Téléphone personnel :
............................................................................................................................................................
Téléphone portable : ..................................................................................................................................................................
Email :
........................................................................................................................................................................................................
Date de naissance : ...................... /..................... /......................
183
Profession : ...........................................................................................................................................................................................
Ci-joint mon règlement
mode de paiement :
chèque (à l’ordre de Metz en Scènes)
carte n° : .............................. / .............................. / .............................. / .............................
date d’expiration : ............................ / ............................
cryptogramme : ...............................................................
(3 derniers chiffres figurant au dos de la carte)
date : .............. / .............. / ..............
signature :
Bulletin à retourner à
Arsenal Abonnement
3 Avenue Ney / F-57000 Metz
tél : +33 (0)3 87 74 16 16
Choisissez
3, 4 ou 5 spectacles
et bénéficiez ainsi
du tarif réduit
Choisissez
au moins
6 spectacles
et bénéficiez ainsi
du tarif avantage
184
Liberté +
Liberté + Normal
Liberté Liberté
Formules
Symphonique
Orchestre Symphonique national de Lettonie
Onl / La Symphonie Fantastique
Onl / La Symphonie du Nouveau Monde
Onl / Deutsche Radio Phil. Saarbrücken...
Onl / Synesthésie
Onl / Concert Saint-Nicolas
Onl / Concert du Nouvel An
Onl / Concert du Nouvel An
Onl / L’influence Tzigane
Onl / Nuits d’orient
Onl / Triomphe du Destin ou Victoire de la Foi
Onl / Les Planètes
Onl / Orchestre Philharmonique Royal de Liège
Onl / Des Cow-boys aux gauchos
Onl / Orchestre Philharmonique de Strasbourg
Onl / Zarathoustra
jeu. 26/01/17
ven. 16/09/16
ven. 14/10/16
sam. 19/11/16
dim. 27/11/16
dim. 04/12/16
jeu. 29/12/16
ven. 30/12/16
ven. 20/01/17
ven. 10/02/17
ven. 24/03/17
ven. 07/04/17
ven. 21/04/17
ven. 12/05/17
sam. 20/05/17
ven. 02/06/17
20h
20h
20h
20h
16h
16h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
40 €
30 € 30 € 30 € 30 € 19 € 36 € 36 € 30 € 30 € 30 € 30 € 30 € 30 € 30 € 30 € 35 €
28 € 28 € 28 € 28 € 19 € 33 € 33 € 28 € 28 € 28 € 28 € 28 € 28 € 28 € 28 € 33 €
25 €
25 €
25 €
25 €
19 €
29 €
29 €
25 €
25 €
25 €
25 €
25 €
25 €
25 €
25 €
Baroque
Orfeo, par-delà le Gange
Les curiosités esthétiques Marin Marais, Pièces favorites
Misa de Indios / Misa Criolla L’Oratorio de Noël Les routes de l’esclavage / Savall – Hespèrion xxi
Dixit Dominus/Ghislieri Choir et Consort
Lamentazioni
La Création / Insula dir. Laurence Equilbey L’Orgue du Sultan
Pomo d'Oro/Edgar Moreau Ana Quintans et le Concert Lorrain sam. 01/10/16
mar. 18/10/16
jeu. 20/10/16
ven. 16/12/16
mar. 20/12/16
dim. 08/01/17
jeu. 02/02/17
mar. 28/02/17
jeu. 16/03/17
mer. 05/04/17
mer. 26/04/17 mar. 30/05/17
20h
20h
20h
20h
20h
16h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
35 € 25 € 25 € 30 € 45 € 40 € 30 € 25 € 35 € 30 € 30 € 30 € 30 € 20 € 20 € 26 € 39 € 35 € 26 € 20 € 30 € 26 € 26 € 26 € 28 €
18 €
18 €
24 €
37 €
33 €
24 €
18 €
28 €
24 €
24 €
24 €
Lyrique
Nuit et rêves, Schubert Pictures of America / Natalie Dessay
La Senna Festeggiante / B’Rock Orchestra Onl / Grandes Voix (Marie-Nicole Lemieux) Requiem(s)... / Le Concert Spirituel sam. 05/11/16
sam. 26/11/16
sam. 14/01/17
sam. 11/03/17
dim. 26/03/17
20h
20h
20h
20h
16h
35 € 59 € 35 € 36 € 35 € 30 € 59 € 30 € 33 € 30 € 28 €
59 €
28 €
29 €
28 €
Musique de chambre
Récital Sonia Wieder-Atherton
Femmes compositeurs / Trio Morgenstern
Quatuor pour la fin du temps / L’Ensemble K...
Quatuor Béla
dim. 06/11/16
jeu. 17/11/16
sam. 26/11/16
mar. 06/12/16
11h30
20h
18h30
20h
20 € 25 € 20 € 25 € 16 € 20 € 16 € 20 € 15 €
18 €
15 €
18 €
Vivaldi 2.0/F. Tristano et Quatuor Modigliani
Noémi Boutin Quatuor Ebène
Trio de Haydn / Trio Morgenstern
Il était une fois…
Votez pour moi
Edgar Moreau
mar. 13/12/16
mar. 24/01/17
ven. 03/02/17
mar. 14/03/17
sam. 25/03/17
sam. 25/03/17
mer. 26/04/17
20h
20h
20h
20h
18h
20h
20h
30 € 25 € 30 € 25 € 25 € 30 € 30 € 26 € 20 € 26 € 20 € 20 € 26 € 26 € 24 €
18 €
24 €
18 €
18 €
24 €
24 €
Cafés Baroques
Café Baroque i Café Baroque ii Café Baroque iii Café Baroque iv
Café Baroque v Café Baroque v dim. 09/10/16
dim. 20/11/16
dim. 22/01/17
dim. 19/03/17
dim. 23/04/17
dim. 25/06/17
11h30
11h30
11h30
11h30
11h30
11h30
15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 €
15 €
15 €
15 €
15 €
15 €
dim. 09/10/16
dim. 06/11/16
dim. 20/11/16
dim. 22/01/17
dim. 26/02/17
dim. 19/03/17
dim. 26/03/17
dim. 23/04/17
dim. 25/06/17
12h30
12h30
12h30
12h30
12h30
12h30
12h30
12h30
12h30
23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 € 23 €
23 €
23 €
23 €
23 €
23 €
23 €
23 €
23 €
dim. 13/11/16
jeu. 01/12/16
jeu. 29/12/16
dim. 19/03/17
16h
20h
20h
16h
20 € 30 € 20 € 20 € 16 € 26 € 16 € 16 € 15 €
24 €
15 €
15 €
mar. 29/11/16
mar. 07/03/17
mer. 10/05/17
20h
20h
20h
20 € 20 € 20 € 16 € 16 € 15 € 15 €
15 €
15 €
mer. 21/09/16
mar. 04/10/16 jeu. 13/10/16
mer. 23/11/16
mer. 07/12/16
jeu. 19/01/17
mer. 08/02/17
jeu. 23/03/17 mer. 24/05/17
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
30 € 30 € 55 € 25 € 25 € 35 € 35 € 30 € 35 € 26 € 26 € 49 € 20 € 20 € 30 € 30 € 26 € 30 € 24 €
24 €
49 €
18 €
18 €
28 €
28 €
24 €
28 €
dim. 16/10/16 dim. 23/10/16 jeu. 10/11/16 ven. 13/01/17 sam. 04/02/17 sam. 29/04/17 sam. 06/05/17
16h
16h
20h
18h30
20h
20h
20h
30 € 30 € 25 € 25 € 30 € 25 € 20 € 26 € 26 € 20 € 20 € 26 € 20 € 15 € 24 €
24 €
18 €
18 €
24 €
18 €
15 €
Le Brunch
Le Brunch (Hommage à C. Akerman)
Le Brunch Le Brunch
Le Brunch
Le Brunch
Le Brunch (Vanessa Wagner)
Le Brunch
Le Brunch Musique ancienne
Beatus Martinus
Magnificence... / Doulce Mémoire
In natale Salvatoris
Légendes célestes
Musique Nouvelle
Concert du 15e anniversaire...
Claire Cahen et l’Ensemble Stravinsky
Um / Zad Moultaka
Jazz
Trilok Gurtu Quartet
Cécile McLorin Salvant Pink Martini
Sarah Murcia
Géraldine Laurent
James Carter Organ Trio
Jazz 100 / Danilo Perez
Avishai Cohen Trio
Archie Shepp Quartet
Musiques du Monde
L. Subramaniam
Timna Brauer
Trio Chemirâni
J. Toccata / Trio Dunford Rondeau Chemirani
Pascal Contet/Influences latines
Tango Carbón
Noureddine Khourchid et les derviches...
185
Les Brunchs Insolites
Danse
Pavement/Kyle Abraham
Cunningham, Tharp, Forsythe / Ccn-Ballet...
Mass B/Béatrice Massin
Le Mouvement de l’air/Adrien M. & Claire B.
Mahler Projekt/Alain Plate l (date au choix)
Mahler Projekt/Alain Plate l (date au choix)
Sacre / Gold/Emanuel Gat
Fractus V/Sidi Larbi Cherkaoui
ven. 07/10/16
ven. 18/11/16
ven. 13/01/17
ven. 10/03/17
ven. 31/03/17
sam. 01/04/17
jeu. 06/04/17
ven. 09/06/17
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
20h
30 € 30 € 30 € 30 € 30 € 30 € 30 € 30 € 26 € 26 € 26 € 26 € 26 € 26 € 26 € 26 € 24 €
24 €
24 €
24 €
24 €
24 €
24 €
24 €
François-Frédéric Guy
Takuya Otaki
Jean Rondeau Mikhaïl Rudy
Violaine Cochard et Édouard Ferlet
Alexandre Tharaud
Vanessa Wagner
mer. 12/10/16
ven. 04/11/16
mer. 09/11/16
jeu. 24/11/16
mer. 18/01/17
ven. 03/03/17
dim. 26/03/17
20h
20h
20h
20h
20h
20h
11h30
30 € 25 € 25 € 30 € 25 € 30 € 25 € 26 € 20 € 20 € 26 € 20 € 26 € 20 € 24 €
18 €
18 €
24 €
18 €
24 €
18 €
Famille
Noctura
Pied de nez
Onl / Le Festin de l’Araignée
Vingt mille lieues sous les mers
Si Peau d’âne m’était conté
Entre chou et loup
Sous la neige
jeu. 13/10/16
sam. 05/11/16
sam. 10/12/16
ven. 06/01/17
dim. 26/02/17
mer. 26/04/17
sam. 17/06/17
19h
17h
17h
19h
16h
15h
17h
15 € 15 € 19 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 € 19 € 15 € 15 € 15 € 15 € 15 €
15 €
19 €
15 €
15 €
15 €
15 €
Cinéma
Un jour, Pina m’a dit
The Sound before the Fury
dim. 06/11/16
mer. 24/05/17
16h
18h
8 € 8 € 6 € 6 € 6 €
6 €
186
Piano
187
188
189
Colophon
Suivi éditorial :
Anthony Gaborit
Comité de rédaction :
Jennie Zakrzewski
Anthony Gaborit, Guillaume Eich
Bernard Boland (Textes Onl)
Conception :
Morgan Fortems, Frédéric Rey
www.fredetmorgan.com
Impression : Imprimerie Vincent, Tours
Numéros de licences d’entrepreneur de spectacles :
1-1024928 / 2-1024929 / 3-1024930
192
Programme sous réserve de modification
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
4 631 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler