close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

AUTOMOBILE : Vivez une nuit au coeur des 24 HEURES DU MANS !

IntégréTéléchargement
AUTOMOBILE : Vivez une nuit
au coeur des 24 HEURES DU
MANS !
L’Équipe Explore est de retour avec un nouveau long format
dédié à la mythique course d’endurance…
Une plongée profonde au coeur de cette nuit que les pilotes
aiment et détestent aussi parfois.
À l’issue d’un scénario incroyable, la 84ème édition des 24h
du Mans a vu la Porsche n°2 de Romain Dumas, Neel Jani et Marc
Lieb s’imposer, devant la Toyota TS050 Hybrid n°6 de Mike
Conway, Stéphane Sarrazin et Kamui Kobayashi.
Au-delà du duel entre pilotes et écuries, c’est la nuit et ses
spécificités que propose de raconter L’équipe Explore, dans ce
long format mêlant textes, photos et vidéos : le stress,
l’adrénaline, la fatigue, la gestion du sommeil, les
difficultés techniques, les risques, l’ambiance parmi les
spectateurs…
Des pilotes, anciens ou nouveaux, et des médecins témoignent
de ce que représente cette partie de la course si
particulière.
Produire un Explore en un peu plus de 24h : c’est une
véritable performance technique et physique réalisée par
l’équipe de 7 personnes délocalisée au Mans.
Pour
voir
«UNE
NUIT
AU
MANS»
:http://abonnes.lequipe.fr/explore/une-nuit-au-mans/
Le circuit du Mans est un endroit à part et éternel, comme si
le temps avait refusé de s’y arrêter, ne serait-ce que pour
changer de pneus ou remplir un réservoir d’essence.
Un endroit où se déroule depuis presque cent ans une épreuve
automobile si démesurée et si attirante que même la nuit a
accepté de s’y inviter, avant de repartir en dévergondée
quelques heures plus tard. Quoi de plus réjouissant dès lors
que de donner un coup de projecteur sur ce moment si
particulier. Parce qu’à la fois court dans sa durée –huit
heures à peine, un tiers des 24 Heures de course-, mais
tellement long pour ceux qui entendent découper l’obscurité à
plus de 230 km/h de moyenne, avec la hardiesse sauvage d’un
troupeau de chevaux-vapeur survitaminés. Le tout sous les yeux
d’un flot continu de centaines de milliers de spectateurs,
venus du monde entier pour assister à ce qui demeure encore la
plus lumineuse des courses automobiles, catégorie endurance…
Il suffit de se souvenir, ce samedi, alors que 15 heures
sonnaient, d’un Brad Pitt brandissant un drapeau tricolore
pour donner le départ sous une pluie de damoiselle, ou de
garder en mémoire la safety car, cette voiture de sécurité
jugulant longtemps des bolides qui contenaient mal leurs
ardeurs… Une fois lâchés après l’orage, suivre les folles
trajectoires et les grondements monstrueux de moteurs à pleine
puissance, est bien pire qu’une addiction. C’est là que l’on
apprend à savourer les arrêts au stand et les rebondissements
du classement, tout en redoutant les infortunes de course, les
tristes abandons voire les accidents que personne ne souhaite.
Jusqu’à ce qu’arrive cette heure fameuse où le soleil
manifeste enfin le désir de se coucher… Comme si tout
changeait, comme si une nouvelle épreuve fascinante
commençait. Ce « voyage magique » en terre de ténèbres, ce «
challenge supérieur de maîtrise » convoqués par l’Allemand
André Lotterer… Ce moment où « ton esprit semble rouler à
grande vitesse dans un étrange ailleurs » poétise Sir Chris
Hoy, écossais multi-champion olympique de cyclisme passé de
deux à quatre roues… Ce bonheur à venir -peut-être-, quand le
pilote comprendra au matin « qu’il est toujours dans la
course, alors que le jour se lève », prophétise le français
Benoît Tréluyer.
Mais, des 60 équipages au départ, combien seront-ils alors à
sortir de l’obscurité pour filer jusqu’à l’arrivée ? Et qui
l’emportera, Toyota, Porsche ou Audi ?
N° 1 de l’information sportive avec plus de 29,3 millions de
contacts par mois, le groupe L’Équipe édite les titres de
presse : L’Équipe, L’Équipe Magazine,
France Football, Vélo Mag et Sport & Style, ainsi que les
sites L’Équipe.fr, L’Équipemagazine.fr, Francefootball.fr,
Ilosport.fr, e-adrenaline.fr et la chaîne de télévision
L’Équipe 21.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
112 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler