close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

1613 à 1659 D`ARTAGNAN

IntégréTéléchargement
1613 à 1659
D’ARTAGNAN
D'Artagnan, Athos, Porthos et Aramis sont les acteurs du célèbre roman,
les « Trois mousquetaires » d'Alexandre Dumas.
Charles Ogier de Batz de Castelmore, était un authentique Gascon issu
d'une famille d'origine roturière qui depuis plus d'un demi-siècle prétendait à la
gentilhommerie.
Sa date de naissance est inconnue, mais elle est située vers 1613.
Charles est, comme ses frères et sœur, né au « Château d'Artagnan », en réalité
simple ferme sise au bord de l'Adour, près de Vic-de-Bogorre et de Rabastens,
seigneur de la Plaigne et de Françoise d'Artagnan.
Quant à l'équipe des mousquetaires, elle est issue de l'imagination de
Dumas, bien que les trois « compagnons » de d'Artagnan aient réellement existés.
Athos : Armand de Sillègue d'Athos d'Autevielle, né entre 1615 et 1620,
il décède en 1643 des suites d'une mauvaise blessure reçue en duel. Il a été
mousquetaire de la garde du roy durant deux années.
Porthos : Isaac de Portau. On ignore sa date de naissance, mais nous
savons qu'il fut baptisé en 1617. Il ne fut probablement jamais mousquetaire.
Aramis : Henri d'Aramitz naquit vers 1620. Il entre dans la compagnie
des mousquetaires vers 1641. Retourné en Béarn, il s'éteindra paisiblement vers
1674, en laissant trois fils.
Il n'est pas impossible que d'Artagnan ait connu Athos, Portau et
Aramitz, qu'ils aient même distribué ensemble quelques bons coups de rapière.
C'était même un plaisir pour le roi d'apprendre que les mousquetaires
avaient malmenés les gardes du cardinal.
D'Artagnan aurait reçu le baptême du feu à Arras, alors qu'il servait dans
le régiment des gardes. Il a ensuite participé aux sièges d'Aire-sur-la-Lys, de La
Jean-Christian Petitfils/le véritable d’Artagnan/1981
1613 à 1659
D’ARTAGNAN
Bassée et de Bapaume.
Charles était aussi présent en 1642 aux sièges de Collioure et de
Perpignan.
L'année suivante, il a accompagné le duc d'Harcourt dans sa mission
outre-manche auprès de Charles Ier d'Angleterre ; là, il aurait assisté à la bataille
de Newbury, livrée le 20 septembre 1643 par les troupes royales aux soldats du
Parlement.
Quelques mois plus tard, on le retrouve en France aux sièges de la
Bajette, de La Capelle, de Saint-Falquin et de Gravelines. Puis il aurait fait la
campagne de 1645 avec la vaillante compagnie de M.de Tréville, il aurait assisté à
la prise de Cassel, de Mardick, de Linck, de Bourbourg, de Béthune, de SaintVenant, etc.
De 1633, date de sa présence au corps des mousquetaires, jusqu'en
1646, nous ne savons rien de plus, si ce n'est que d'Artagnan ne resta pas
longtemps chez les mousquetaires, puisqu'il n'y était plus en 1640.
En 1646, avec son ami Besmaux, ils entrèrent au service de Mazarin « il
signor Giulio Mazarini », premier ministre de la Régente,
Ils avaient un rôle d'estafette, chargée de porter les dépêches les plus
importantes.
Le 26 janvier 1646, la troupe des mousquetaires était dissoute, mais
d'Artagnan resta au service de son Eminence.
En 1654, il fut gratifié d'une lieutenance des gardes.
En 1655, il put acheter - difficilement, une charge de capitaine pour
80.000 livres.
Marié en 1659 à Anne Charlotte Chrestienne de Chanlecy, ils eurent deux
enfants.
Jean-Christian Petitfils/le véritable d’Artagnan/1981
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
2
Taille du fichier
9 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler