close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Comment soulager une entorse

IntégréTéléchargement
RADIOMELODIE.COM : Bien être & Santé
Comment soulager une entorse
Chronique publiée le 23/06/2016
Chronique du 23 juin 2016
Comment soulager une entorse.
Qui un jour n'a loupé une marche, un rebord de trottoir, fait un faux pas, mis en mauvaise posture avec des talons
trop hauts ?
L'entorse, encore appelée foulure reste bénigne dans la majorité des cas. Touchant principalement l'articulation de la
cheville, elle résulte d'un étirement trop brutal des ligaments. On parle de trois stades en cas d'entorse.
Stade 1 : C'est douloureux mais cela ne vous empêche pas de vous relever et de marcher.
Stade2 : C'est déjà plus grave car ici les ligaments sont à la limite de la rupture.
Stade3: Là, les ligaments sont déchirés. Dans les stades 2 et 3, la marche se révèle impossible et il s'agit d'une
urgence médicale, une consultation s'impose avec dans bien des cas, une immobilisation.
Comment agir afin de soulager une entorse de type1 ?
L'idéal est de garder votre cheville immobilisée pendant 48h et appliquer régulièrement du froid, le mieux toutes les
2h. Il existe des poches réfrigérantes en vente en pharmacie. Ceci permettra à la cheville de dégonfler plus
rapidement. Plusieurs fois par jour, massez délicatement votre cheville avec un gel à l'arnica ou de l'huile essentielle
d'hélichryse italienne, de menthe poivrée, d'eucalpyptus citronné, et de gaulthérie à raison de 2gtes de chaque
mélangées dans deux cuillerées à soupe de gel neutre ou de gel d'aloé véra ou encore d'huile végétale. Des
cataplasmes d'argile verte à laisser en place une trentaine de minutes, plusieurs fois par jour, peuvent également
s'avérer bénéfiques.
Reposer au maximum votre cheville et surtout ne forcez pas. Tant que vous boitez, éviter de poser le pied à terre,
servez-vous de béquilles. Les soins prodigués par un kiné ou un ostéopathe sont tout à fait indiqués afin d'éviter des
séquelles.
En phytothérapie, l'harpagophytum, communément appelé griffe du diable, et le curcuma sous forme de gélules,
ainsi qu'une enzyme extraite de l'ananas (la bromélaïne et de la papaye (la papaïne) s'avèrent de bons
anti-inflammatoires naturels à prendre pendant une dizaine de jours. Les gélules de curcuma se prennent au cours
des repas quant à l'harpagophytum et les enzymes se prennent loin des repas.
En homéopathie : Dans tous les cas, Arnica 7CH, 8 granules le plus vite possible, à répéter une heure plus tard.
Puis Rhus Toxicodendron 15ch + Bryonia 7CH et Ruta Graveolens 3 granules de chaque à prendre en même temps
5 à 6 fois par jour. S'il y a un oedème, vous rajouterez Apis Mellifica 5CH.
Prévention : Certaines personnes sont particulièrement sujettes aux entorses. Soyez particulièrement vigilant où
vous posez vos pieds. Si vous faîtes de la randonnée, portez des chaussures de marche montantes. Attention aux
talons aiguilles notamment chez la femme enceinte où la silhouette se déséquilibre au cours de la grossesse. Enfin,
le surpoids, le grand âge, certains sports favorisent les entorses.
Pour vous accompagner dans votre démarche de santé, Christiane Barbiche, éducatrice de santé, praticien
naturopathe, vous reçoit en cabinet. Consultations sur Rendez-vous au 06 36 00 92 81
Lien : http://www.radiomelodie.com/chronique.php?id=4316
Les autres chroniques Bien être & Santé :
http://www.radiomelodie.com/podcasts_liste.php?id=4316
© Radio Mélodie 2016 - www.radiomelodie.com
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
24 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler