close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Catalogue formation 2016 - BAT8.indd

IntégréTéléchargement
2016
Formations
E-learning
Programmes DPC
Groupe de Recherche et d’Intervention pour l’Éducation Permanente
des Professions Sanitaires et Sociales
Depuis 1976, le GRIEPS accompagne les établissements sanitaires et médicosociaux et leurs professionnels à répondre aux
besoins de santé de la population et à s’adapter aux mutations de l’environnement sur les plans : humain, technique et socioéconomique.
Fondé par Janine ROBERT-LACAZE
Éditorial
La coopération
au cœur du soin
Cependant, que ce soit en amont dans le cadre de la recherche, puis de son
déploiement ou ensuite, lors de sa mise en œuvre auprès du patient, c’est
la coopération que les professionnels ont su mettre en œuvre entre eux et
avec le patient et son entourage qui a rendu cette réussite possible et qui
en a catalysé les effets.
Cette coopération est aujourd’hui devenue, de façon incontournable, le ciment de la performance clinique et managériale et constitue à ce titre le défi
de notre système de santé et de la professionnalisation des soignants. Si les
enjeux s’expriment en priorité en termes de performance, c’est aussi l’attractivité de cette activité et de ces professions qui pourrait s’en trouver accrue.
Derrière cette expression sont invitées, en particulier dans le champ de la
santé, plusieurs notions telles que la pluridisciplinarité et l’interprofessionnalité, mais aussi des considérations managériales et sociétales comme
l’intergénérationnalité et l’interculturalité, les objectifs partagés, la vision,
le sens et le but commun, et dans une dimension plus morale : la solidarité.
La traduction du concept et de l’attitude emblématiques de la coopération
se retrouve au centre de la construction de différents dispositifs, de démarches et de programmes portés nationalement qui fédèrent les équipes
et les professionnels :
• Les Communautés Hospitalières de Territoires (CHT) dont la finalité est
la recherche de la meilleure utilisation des ressources à disposition des
établissements et la complémentarité entre les acteurs au travers des
conventions reposant sur une stratégie commune et la gestion partagée
de certaines fonctions.
• Les parcours de soin et en particulier le PAERPA pour une prise en charge
optimisée de la Personne Âgée En Risque de Perte d’Autonomie, et
coordonnée entre les acteurs de ville et ceux de l’hôpital.
• Les protocoles de coopération entre professionnels qui consistent en
des transferts d’activité ou d’actes de soins médicaux aux professionnels
paramédicaux.
• Le projet PACTE de la HAS dont l’objectif est de sensibiliser les professionnels aux pratiques collaboratives autour de la qualité et de la sécurité
des soins.
Le « savoir-coopérer » est non seulement une posture, mais doit aussi
s’envisager comme une compétence à part entière. Même si elle ne pourra s’exprimer qu’en situation professionnelle, cette compétence doit se
construire dès la formation initiale et s’exercer en particulier au travers
des stages.
En formation continue, cela engage à réfléchir à sa posture et devenir un
espace de questionnement sur sa pratique et son positionnement professionnels et à apprendre à partager, dans une dynamique d’équipe, les
forces, les enjeux et les intérêts de l’action collective et individuelle.
Le GRIEPS, qui fête en 2016 ses 40 ans, a depuis près de 20 ans choisi le
statut de SCOP c’est-à-dire de Société Coopérative et Participative avec la
volonté d’internaliser la coopération en tant que principe de gouvernance.
C’est également l’affirmation que la richesse est dans la différence et la
diversité et que, dans le processus de construction de la valeur, l’addition
de deux éléments donne une somme plus importante que leur simple juxtaposition.
Véronique BELLIARD
Présidente-Directrice Générale du GRIEPS
ÉDITORIAL
D
epuis 20 ans, des avancées majeures dans le champ de la santé
ont été rendues possibles par les innovations médicales et technologiques qui contribuent à la fois à l’efficacité, la sécurité et
au confort dans la prise en charge.
1
Les 40 ans du GRIEPS, des premiers pas…
À la veille de souffler ses 40 bougies le GRIEPS souhaite partager ce qui a fait, et fait encore de lui aujourd’hui, le
partenaire de vos formations.
En 1971, la Loi DELORS a ouvert le champ de la formation professionnelle continue obligatoire pour toutes les entreprises de plus
de 10 salariés. Sa transposition en 1975 au secteur public a constitué une véritable opportunité de développement d’un groupe
professionnel infirmier. Sous la structure initiale d’une association dénommée AMIEC, le GRIEPS s’est alors positionné comme un
organisme de formation des soignants par les soignants.
1976 : Le GRIEPS = un groupe d’infirmières au service
de la formation des infirmières
Ainsi, un groupe d’infirmières dont l’objectif était la professionnalisation des membres du service infirmier, s’est rassemblé autour de Janine
ROBERT-LACAZE, infirmière, qui après 2 ans de formation à l’« École
internationale d’enseignement supérieur infirmier de LYON » a fondé
ce qui est aujourd’hui le GRIEPS.
Dans ces premiers temps, le rôle propre infirmier et son développement ont été au centre de l’action du GRIEPS. Ses formateurs-consultants, à l’avant-garde des techniques et méthodes de soins, sont à
l’origine par exemple de l’importation des Transmissions Ciblées en
France.
Le travail était immense et les perspectives enthousiasmantes tant le souci de prestations de soins de qualité
était partagé.
En effet si on mesure le chemin parcouru jusqu’à aujourd’hui, c’est peut-être dans le champ de la santé que
les savoirs et les comportements ont eu le plus à s’adapter
et à évoluer ces 40 dernières années pour répondre aux
attentes, exigences et nécessités, intégrer les innovations
et absorber les réformes.
Janine ROBERT-LACAZE
Pour donner du sens à ce projet, différentes valeurs ont été
mobilisées par ces pionnières. Elles reposent sur l’humanisme, le souci
de l’efficacité et l’assise sur des repères théoriques et scientifiques
enrichis de manière continue.
C’est à cette époque pionnière que le GRIEPS se construit
son image d’organisme novateur, de référence et dispensant des formations de qualité.
Très vite, l’obligation de renoncer à travailler en logiques
séparées et la nécessité d’inventer des modes de coopération et de coordination entre métiers et services différents
sont devenues une évidence. De même la compréhension
de la complexité du monde, de ses changements et
des leviers d’action supposait de dépasser le champ de
l’expertise clinique et d’ouvrir les disciplines traitées aux
dimensions du management, de l’organisation et de la
qualité.
À ce titre sa structure s’est enrichie dès le début des années 1990 de
nouvelles compétences en lien avec ces problématiques.
Time line du GRIEPS
CRÉATION DU GRIEPS
par Janine ROBERT-LACAZE
issu de l’association AMIEC
1976
1980
1986
1985
1990
Nomination de
Danièle Delplanque
à la direction
Le GRIEPS devient
une association
loi 1901
2
1995
…à la maturité
Aujourd’hui le GRIEPS est devenu une SCOP (Société Coopérative et Participative) et son activité, portée par plus de 150 formateursconsultants, recouvre chaque année environ 1 500 stages (intra et inter) au bénéfice de plus de 15 000 stagiaires. Plus de 1 000
structures et établissements de santé nous ont fait confiance ces dernières années. Nos ressources régionales assurent l’écoute, la
proximité et l’adaptation au contexte local qui permettent de vous garantir un partenariat et une pertinence d’intervention.
Ainsi, fidèles à nos missions, nous intervenons toujours essentiellement dans le champ sanitaire et médicosocial auprès des structures et professionnels des secteurs publics et privés ainsi que de professionnels de santé libéraux.
2016 : L’innovation et le sens
au service de l’efficacité
Conformément aux besoins d’évolution constatés dès le début des
années 90, nous accompagnons aujourd’hui structures et professionnels sur différents champs -de la clinique au management- dans une
approche le plus souvent systémique. Et, au-delà de la formation, nous
contribuons au développement professionnel des individus et des
groupes, de leurs connaissances et de leurs compétences ainsi
que de leur posture professionnelle. Notre vision du
« management clinique » présente une approche intégrative plutôt qu’exclusive de ce développement critique
recouvrant, entre autres, raisonnement clinique, chemin
clinique, expertise clinique et leadership clinique.
Nous développons des modes d’intervention diversifiés
tant dans leur orientation (formation, conseil, coaching) que dans leurs modalités (présentiels, e-learning,
blended-learning) afin de nous accorder aux personnes et
aux contraintes (diminution des budgets, raccourcissement
des durées). Ainsi, avec l’apport de nos experts et nos clients,
nous innovons encore et toujours pour anticiper et nous adapter.
La volonté de garantir des approches et des prestations innovantes
et de qualité nous a conduit à nous engager dans des processus
d’homologation, de certification et d’habilitation que nous renouvelons
régulièrement et qui vous donnent également de la lisibilité quant à
nos démarches, aux procédures et aux résultats qui en découlent.
Aujourd’hui le défi est de conjuguer les dimensions humaines et
psychosociales, économiques et concurrentielles, technologiques
et numériques qui constituent les enjeux et les opportunités
communes au monde de la santé et à celui de la formation.
Il s’agit surtout d’aborder cette transition sans renier ses
valeurs professionnelles mais au contraire en sachant les
transposer.
Ainsi à l’âge de la maturité et du renouvellement des
générations, nous réaffirmons mettre l’humain (le
patient, le professionnel, le formateur), au cœur de
nos actions. C’est en effet lorsque les situations sont
les plus complexes qu’un retour sur nos fondamentaux
s’avère nécessaire et fédérateur. Nous y associons désormais
également, de manière peut-être plus innovante, la solidarité et
l’interdépendance. Il ne saurait pour nous y avoir de projet institutionnel et professionnel pérenne qui ignore cette équation et c’est dans
cette perspective que nous abordons les années à venir,... à vos côtés.
ans
Déménagement
au 64 avenue Leclerc
69007 LYON
Le GRIEPS devient
une SCOP
2000
1998
2010
2005
2015
2011
Nomination de
Véronique Belliard
à la direction
2016
LE GRIEPS A
ans
LE GRIEPS A 40 ANS
Nomination de
Madeleine Farhat
à la direction
3
Missions, philosophie,
domaines d’expertise
Les missions
La philosophie
Contribuer à développer durablement les performances
des structures de soins, d’accueil et d’hébergement...
Le GRIEPS place l’être humain, avec ses richesses et ses limites, au
cœur des structures et des changements.
Il affirme l’interdépendance des acteurs pour coproduire des stratégies
d’actions face aux évolutions, mutations, transitions de la vie des
personnes et des organisations.
Il fonde la relation de travail sur la pratique de l’échange.
› Anticiper les évolutions pour réussir les transformations tant
sociétales, organisationnelles que technologiques dans une
approche humaniste,
› Mobiliser les professionnels et les équipes dans la réussite de ces
changements au bénéfice des usagers, de l’institution et de leur
propre développement personnel,
› Décloisonner et instaurer une coopération efficace entre
professions, générations et organisations,
› Conjuguer créativité et rationalité tant dans nos approches des
problématiques que dans les réponses à apporter et les modalités
de leur mise en œuvre.
... développer les compétences individuelles et collectives
des cadres et des professionnels...
› Donner du sens à l’activité et aux mutations et éclairer la
compréhension des enjeux et de son utilité,
› Construire des réponses performantes et adaptées au contexte et
aux besoins des usagers,
› Développer l’intelligence collective dans la réflexion, la
construction, l‘action et la résolution des difficultés,
› Conjuguer opportunités de réalisation professionnelle et
personnelle,
› Remobiliser la fierté et l’engagement des acteurs professionnels
dans l’exercice de leur métier.
... pour contribuer à la qualité des prestations et des conditions de travail au bénéfice des usagers et des professionnels des institutions.
4
Les domaines d’expertise
Thèmes :
› Management
› Qualité
› Organisation
› Éducation thérapeutique
› Personnes âgées
› Expertise clinique, relation et recherche
› Formation de formateurs
Types d’interventions :
› Inter
› Intra et sur-mesure
› Formation - action
› Formation - organisation
› E-learning et Blended-learning
› Coaching
› Conseil
Des dispositifs de formation innovants
et diversifiés
Nos modalités de formation se sont diversifiées ces dernières années afin de s’adapter aux besoins, contextes et attentes tant des
personnes formées que des structures.
Des formations inter, intra et sur-mesure
Établissement
Établissement
Au cœur de notre offre et de nos pratiques
se situent les dispositifs de formation Intra, réalisés au sein de votre établissement, et de formation Inter, réunissant des
participants issus d’établissements différents. Ces dispositifs présentent le champ
de nos domaines et thèmes d’intervention
à partir desquels des formations sur-mesure peuvent être conçues.
Établissement
FORMATION
INTRA
Établissement
- Réalisée sur la base de nos
offres catalogue ou site.
- Adaptée à votre demande
et à votre contexte.
- Conçue sur mesure à partir
de vos problématiques.
- S’intégrant à des projets
d’équipes ou de service.
Établissement
d
FORMATION
INTER
- Abordant les fondamentaux,
l’état de l’art, les avancées et
les perspectives de la
thématique.
- Favorisant le partage et le
croisement des champs
d’expérience.
- Décontextualisant la
compétence issue de
l’expérience.
- Permettant d’accéder à
d’autres cadres de référence
et d’accroître son agilité
professionnelle.
Les Nouvelles Technologies de l’Information offrent l’opportunité d’optimiser à
la fois le temps passé à la formation et
l’organisation du travail en articulant différentes modalités d’apprentissage qui
soient également interactives et ludiques.
PRÉSENTIEL
E-LEARNING
- Transfert de connaissances.
- Analyse de pratiques.
- Mises en situations.
- Formations distancielles.
- Modules.
- Serious games.
- Forums.
- Classes virtuelles.
BLENDED-LEARNING
Ainsi le temps présentiel est enrichi avec
des activités à distance utilisant ces nouvelles technologies, qui s’articulent, se
complètent et se répondent de manière
à favoriser leur ancrage dans la durée et
dans la pratique.
Parcours de formation mixte
articulant des temps présentiels
et des activités distancielles.
Des parcours performants, validants et certifiants
Le sens de nos actions de formation et
de votre participation est l’amélioration
des compétences individuelles et collectives, leur impact sur les pratiques professionnelles et les résultats au bénéfice
de la prise en charge. L’engagement des
acteurs, et le cas échéant de leur institution, ainsi que leur accompagnement dans
la durée constituent le support essentiel à
l’atteinte de cet objectif.
Le GRIEPS sécurise ces parcours en intégrant dans ses dispositifs, et en complément de l’apport de connaissances, des
démarches d’analyse des pratiques, d’évaluation et de simulation permettant le plus
souvent d’accéder à une validation, voire à
une qualification.
FORMATION-ACTION
- Partir de l’expérience et du
contexte des participants pour
l’analyse des pratiques et
l’expérimentation.
- Préparer les professionnels au
transfert dans la pratique par la
simulation, les mises en
situation, l’expérimentation.
- Construire des cadres de
référence, des démarches et des
outils exploitables en situation
réelle et répondant à une
problématique.
- Développer des synergies
d’équipe grâce à l’« agir
ensemble ».
CERTIFICATS
DPC
- Un dispositif qualifiant.
- En réponse à un besoin
de professionnalisation
ou d’expertise.
- Constituant une
reconnaissance des
compétences acquises.
- Donnant accès à un
développement
professionnel.
- Une analyse des pratiques à
partir de situations réelles selon
une méthode validée par la HAS.
- Une évaluation des connaissances acquises, le plus souvent
sous forme de quiz.
- Un plan d’actions d’amélioration
projetant l’évolution des
pratiques en situation
professionnelle.
- Une démarche et des outils
d’analyse et de mesure des
impacts et des résultats à
distance.
DES DISPOSITIFS DE FORMATION INNOVANTS ET DIVERSIFIÉS
Des dispositifs présentiels, distanciels
et blended-learning
5
Les différents types d’interventions
Pour vous accompagner, au plus près de vos besoins, dans le développement des compétences individuelles et collectives mais
aussi dans les changements et mutations organisationnelles nous vous proposons aussi :
Le partage, l’analyse et la modélisation
des pratiques
Vise la professionnalisation, la compétence et l’intelligence collective,
la performance et l’efficience.
Mobilise différentes méthodes en regard des objectifs visés :
› résoudre un problème ou surmonter une difficulté en cours, avec
l’aide de ses pairs par le co-développement (ou intervision),
› comprendre une situation passée et identifier des alternatives
stratégiques ou d’actions avec l’analyse réflexive de pratiques
professionnelles : accompagnement clinique qui permet de mettre
en route un processus de croissance psychique tout en conduisant
les personnes à disposer d’une capacité à penser par elles-mêmes
(C. Blanchard-Laville),
› transférer un savoir-faire, un savoir agir avec l’instruction au
« sosie ».
Permet la modélisation de nouvelles pratiques, de nouveaux schèmes
opératoires.
Le coaching individuel en management
Est un processus qui, à partir d’objectifs contractualisés (contrat bi
ou tripartite avec le supérieur hiérarchique ou la direction), aide le
bénéficiaire à trouver ses propres évolutions.
S’adresse principalement aux cadres dirigeants, cadres supérieurs,
cadres de proximité, chefs de pôle, autres professionnels en position
d’encadrement, en mission de coordonnateur…
Favorise l’exploration de voies nouvelles plus pertinentes dans le
contexte vécu et l’expression des talents.
S’avère pertinent lors :
› d’une prise de poste,
› d’une situation de crise,
› d’une problématique identifiée : stratégique, managériale,
relationnelle...
› d’un changement majeur : restructuration, regroupement de
structures, fusion...
› de développement des potentiels managériaux ou pour
accompagner une mobilité...
Le coaching collectif
Vise des comportements et modes d’actions collectifs.
Présente un intérêt particulier pour construire ou renforcer la cohésion
d’une équipe, en visant une coopération durable, en agissant sur la
confiance mutuelle et l’interdépendance (team-building).
Propose, à partir d’un diagnostic de fonctionnement, un
accompagnement d’une équipe ou d’un groupe de pairs pour favoriser
le développement identitaire par :
› le partage de la vision et des valeurs communes : « manager par
le sens » (V. Lendardt),
› la capitalisation des savoirs, savoir-faire et des bonnes pratiques,
› l’interdépendance et la coopétition : aide mutuelle à progresser
en innovant et recherche d’une cohésion durable sans perte
d’émulation,
› l’optimisation de l’organisation et des processus de travail.
La formation-organisation
Vise le développement des compétences du collectif de travail
parallèlement à celle des individus, favorisant ainsi la multiplication
de micro-changements qui permettent progressivement d’optimiser
l’organisation.
Part des problèmes concrets rencontrés par les collectifs de travail,
pour construire avec eux des solutions, puis les mettre en œuvre.
Apporte des contenus théoriques et méthodologiques non définis a
priori mais amenés en fonction et au rythme des besoins du groupe,
les rendant plus faciles à réinvestir dans le travail.
Est planifiée à raison de journées étalées sur 6 à 8 mois.
Le conseil
Vise l’accompagnement dans le cadre de changements et de
mutations nécessaires et/ou dans l’innovation.
Propose une co-élaboration tout au long de la démarche, depuis
le prédiagnostic, jusqu’à la mise en œuvre des décisions et
l’accompagnement des acteurs.
Favorise une démarche participative, avec une implication du plus
grand nombre, pour une meilleure appropriation de la démarche et la
pérennisation des changements.
Le e-learning et le blended-learning
Apporte une réponse aux besoins en formation des établissements et
des professionnels par des moyens électroniques.
Propose des modèles pédagogiques participatifs et inductifs, qui
s’adaptent aux capacités d’apprentissages des apprenants.
Permet la personnalisation et l’individualisation des parcours
d’apprentissage grâce à un accompagnement des apprenants sous des
formes diversifiées.
La simulation
Est une méthode pédagogique, à la croisée de la pédagogie par la
découverte et de la pédagogie expérientielle, qui utilise une grande
diversité d’outils.
Permet aux apprenants de se former, en toute sécurité pour le patient,
en reproduisant et standardisant des situations cliniques variées.
Propose une modulation des niveaux de difficulté, dans un
environnement contrôlé, en impliquant activement les participants.
Favorise la pratique réflexive en permettant aux apprenants lors du
débriefing, étape essentielle de l’apprentissage, de repérer les erreurs.
6
Pédagogie et évaluation
Les compétences
Les savoirs pluriels
Le GRIEPS structure ses formations autour de compétences visées.
Ces compétences sont le fruit d’une ingénierie de formation où la
recherche des besoins en compétence des structures sanitaires et
sociales est primordiale.
Ce « fil rouge » fournit la structure des objectifs pédagogiques.
Les savoirs mobilisés au cours des formations du GRIEPS, et pouvant
éclairer les situations professionnelles des participants, sont actualisés
régulièrement. Ils sont multiréférentiels et font l’objet de consensus
entre formateurs.
Le GRIEPS fait vivre les compétences visées par la formation par une
pédagogie d’orientation « socioconstructiviste » (L. Vigotski).
Cette approche sous-entend des principes forts :
› Les participants sont acteurs de leur apprentissage.
› Les participants apprennent en lien avec les autres dans les
groupes de formation.
› La pédagogie prend en compte là où se situent les participants.
› Le formateur est à la fois dans une posture de guide et
d’accompagnateur.
D’autre part, la pédagogie expérientielle basée sur les situations professionnelles des participants est une constante dans les formations du GRIEPS.
Les méthodes pédagogiques diversifiées
Les méthodes pédagogiques mises en œuvre dans les formations du
GRIEPS articulent :
› L’efficacité.
› L’aspect ludique et innovant.
Aussi, la recherche de méthodes pédagogiques cohérentes avec les
objectifs pédagogiques, innovantes et ludiques sont une part non
négligeables du travail d’un formateur au GRIEPS.
De plus, le e-learning (formation à distance), innovation pédagogique
qui s’installe progressivement dans le monde de la santé, s’intègre à
de nombreuses formations sous des modalités variées.
Le suivi post-formation
Afin d’accompagner les participants dans la mise en œuvre des
changements identifiés, le GRIEPS développe des activités postformation.
Celles-ci sont rendues faisables et efficaces par l’utilisation du
distanciel :
› Les classes virtuelles permettent de faire « en direct » des points
d’avancement de projets.
› Les forums permettent, d’une manière asynchrone, de partager et
réagir sur des problématiques.
L’évaluation de la formation
Le GRIEPS met en œuvre 4 niveaux d’évaluation :
› La satisfaction des participants.
› L’évaluation des acquisitions par le biais de quiz post-formation.
› Les transferts et les impacts sur les changements de pratiques.
› Les résultats et, en particulier, les améliorations continues.
Les formateurs du GRIEPS sont aussi attentifs aux changements non
prévus des participants que ce soit sur la conception de leur rôle
professionnel ou sur les pratiques.
PÉDAGOGIE ET ÉVALUATION
La pédagogie socioconstructiviste
et expérientielle
7
Nos accréditations
Le GRIEPS a reçu la qualification OPQF (Office Professionnel de la Qualification de la Formation) pour les domaines suivants :
›
›
›
›
›
›
Management des Hommes, Développement personnel.
Droit.
Méthodes d’organisation et audit organisationnel.
Ingénierie de formation, pédagogie.
Formation à des métiers spécifiques.
Qualité Sécurité Environnement (QSE) et Développement Durable.
Le GRIEPS est membre actif de la FFP
(Fédération de la Formation Professionnelle).
Le GRIEPS est habilité par la FFP à délivrer des Certificats Professionnels reposant sur des référentiels de formation et un
dispositif de certification dont la conformité a été certifiée par l’ISQ-OPQF.
Organisme habilité par
l’ANESM
Le GRIEPS est habilité par l’ANESM (Agence Nationale de l’Évaluation de la qualité des établissements et services Sociaux
et Médico-sociaux) pour mener l’évaluation externe des établissements sociaux et médicosociaux.
Le GRIEPS bénéficie de l’habilitation PRAP de l’INRS pour former à la manutention selon des démarches préconisées par
l’INPES (page 49).
Le GRIEPS a reçu l’agrément de l’ANAP pour proposer des modules de la Formation « Chef de pôle : leadership médical »
(page 36) destinée aux cadres et chefs de pôle. Cette formation développe les compétences nécessaires pour assurer le pilotage stratégique et opérationnel de votre pôle en mobilisant les connaissances et compétences de gestion et de management.
Le GRIEPS est organisme enregistré « ODPC » habilité à dispenser des programmes de DPC.
Numéro d’agrément : 1378.
8
Vos experts et référents commerciaux
Une cellule Innovation
UN PROJET
Afin d’anticiper les problématiques du secteur sanitaire et médicosocial, la cellule d’innovation est
chargée, à partir d’une veille terrain et documentaire, de structurer et développer des prestations
de formations innovantes soit sur des thèmes
précis, soit sur des méthodes d’intervention et de
formation.
Une organisation régionale pour répondre à vos besoins
RÉGION NORD
Tél. direct : 04 72 66 20 41
RÉGION OUEST
Tél. direct : 04 72 66 20 42
Anne MOREAU
Responsable
UNE ÉQUIPE SPÉCIALISÉE
Marie-Frédérique BRUN : Chargée
des axes DPC, Organisation et
Expertise Clinique (notamment
cardiologie et mère-enfant)
mf.brun@grieps.fr
Corinne DEMAISON : Chargée
de l’axe Expertise Clinique
(notamment personnes âgées et
risques cliniques)
c.demaison@grieps.fr
Sandra MASSOT
Assistante
Dominique
BOURGER
Responsable
Yva
DOUALLY
Responsable
Natacha
THIRY
Assistante
Floriane
GENOVESE
Assistante
Myriam BERETTI
Assistante
Évelyne FOSSÉ : Responsable
de la recherche et du
développement et du e-learning
e.fosse@grieps.fr
Olivier MICHEL : Chargé des
axes Qualité et Raisonnement
clinique
o.michel@grieps.fr
Marie-Claude MIREMONT :
Chargée des axes Management
et Relations de travail
mc.miremont@grieps.fr
RÉGION SUD
Tél. direct : 04 72 66 20 32
Corinne DEMAISON
Responsable
Pascale VIGNAND-DIAS :
Documentaliste
p.dias@grieps.fr
Olivier MICHEL
Responsable
Marie-Frédérique BRUN
Responsable
Marlène MULLER
Assistante
Sabrina DEVIGNES
Assistante
VOS RÉFÉRENTS
Jean-Marie REVILLOT : Chargé
des axes Expertise Clinique
(notamment Éducation
Thérapeutique et Psychiatrie),
Recherche en soins, Relation et
Communication dans les soins
et Formation de formateurs.
jm.revillot@grieps.fr
9
Les responsables pédagogiques inter 2016
AHYAN Marianne
BOURÈNE Hélène
Directrice des soins.
Formation en « sociologie des organisations et stratégie de changement »
et en « éthique et soins ».
Infirmière.
DEA en Sciences de l’éducation.
DESS Promotion et éducation à la santé.
DU de pédagogie par simulation et immersion.
Management
BEAUMIER Émilie
Psychologue clinicienne.
Spécialisée en gérontologie, soins palliatifs, handicap et approche multiculturelle.
Formatrice à la Croix-Rouge Française.
Expertise clinique, relation et recherche
Éducation thérapeutique du patient - Expertise clinique, relation
et recherche - Formation de formateur
BOURGER Pascal
Cadre de santé.
Psychomotricien.
Expertise clinique, relation et recherche
BEAUMONT Jean-Luc
Diplôme en soins cardiovasculaires et respiratoires.
Diplôme en éducation et animation au Canada.
Expertise clinique, relation et recherche
BRUN Marie-Frédérique
Infirmière en réanimation cardiaque.
Master en management.
Chef de projet apprentissage et formation en ligne.
Management - Expertise clinique, relation et recherche
BELLET Jeannine
Infirmière en psychiatrie.
Master en éducation en santé.
Expertise clinique, relation et recherche
BUDANIC Joël
Expérience de DRH et représentation syndicale.
Master Gestion et développement RH.
Management
BELOU Hélène
Cadre formateur.
Master 2 ingénierie des apprentissages et formation.
CATEAU Chantal
Formation de formateur
Coordonnatrice générale des soins.
DESS Formation et GRH.
DU « Éthique soignante hospitalière » et « Qualité et Sécurité des soins ».
BERBÉROVA Léa
Management
Psychologue clinicienne.
Spécialisation en gérontologie, vieillissement et handicap.
Personnes âgées
CETTOUR-BARON Gérard
Expérience de direction des usagers qualité et communication en CHR.
Docteur en Sciences politiques.
BERT Danièle
Management
Directrice qualité, sécurité, risques.
Master 2 Ingénierie du système de santé.
CHAILLET Martine
Management - Qualité
Formatrice en management.
Certifiée coach, team-building et AT coaching.
BILLARD Martine
Management
Pharmacienne.
Responsable Assurance Qualité « circuit du médicament ».
CHARDON Fabrice
Qualité - Personnes âgées
Docteur en psychologie clinique et thérapeutique.
Art-thérapeute.
BLAISE Geneviève
Expertise clinique, relation et recherche
Ingénieur social.
Gérontologue.
Expertise clinique, relation et recherche
BONHOMME Axelle
Psychologue.
Sophrologue.
CIBIEL Lydie
Diplôme de l’IEP de Bordeaux.
DESS Droit de la santé.
Directeur d’hôpital (ENSP).
Management
Personnes âgées
COSTA Jane
BOURELLE Jean-Michel
Cadre sage-femme.
Maîtrise d’éthique.
DU « Évaluation des Pratiques professionnelles ».
Cadre de santé en psychiatrie.
Master 2 Éthique de la santé.
Éducateur sportif.
Expertise clinique, relation et recherche
Expertise clinique, relation et recherche
CRUDENAIRE Émilie
Psychologue clinicienne.
Maîtrise et DESS de psychologie clinique.
10
Expertise clinique, relation et recherche
DAINECHE Bélina
DUBOIS Pierre
Docteur en Sciences de l’éducation.
Formatrice en IFSI.
DEA Éthique et droit de la santé.
AEU Philosophie et éthique en médecine.
Formation de formateur
Expertise clinique, relation et recherche
DANCAUSSE Florence
DUNNET Fanny
Cadre de santé.
Experte en chemins cliniques.
Auteure de « Les Transmissions Ciblées : un choix stratégique au service de
la qualité ».
Esthéticienne hospitalière en oncologie.
Fondatrice de l’association EMH.
Organisation des soins - Expertise clinique, relation et recherche
Personnes âgées
DUPUIS Justine
DE BARROS Angélique
Cadre de santé en service gériatrique.
DU Qualité en secteur sanitaire et médicosocial.
Médecin.
Qualité
Expertise clinique, relation et recherche
DE LAUBADÈRE Christine
Psychothérapeute de groupe : analyste primale, Gestalt-thérapie (Esalen
Institute, USA).
Expertise clinique, relation et recherche
DURAIN Danielle
Cadre de santé, spécialiste en diabétologie et ETP.
Attachée d’enseignement à Nancy et Université Lorraine.
Expert international en pédagogie du diabète à l’IDF.
Coordonnateur ETP du réseau Diabète Lorraine.
Expertise clinique, relation et recherche
Licence en droit.
Formation qualifiante en RH.
Expérience de responsable formation GPEC en CH.
Management
DEHOORNE Frédérique
Cadre de santé en oncologie - hémathologie.
Certificat clinique en soins infirmiers approfondis en oncologie.
Expertise clinique, relation et recherche
DEMAISON Corinne
Cadre de santé.
Experte en gérontologie et gestion de projet.
Coordinatrice du programme national PAERPA.
Personnes âgées - Expertise clinique, relation et recherche
ESNAULT Nadine
Doctorante en Sciences de l’éducation.
IADE.
DU Douleur.
Intervenante sur le DU « Éducation Thérapeutique du Patient », Angers.
Éducation thérapeutique du patient - Expertise clinique, relation et
recherche - Formation de formateur
FOGEL François
Cadre de santé en psychiatrie.
Expérience de TIM.
Évaluateur externe.
Expertise clinique, relation et recherche
FOSSÉ Évelyne
DENIS Frédéric
Cadre de santé
DEA Sciences de l’éducation.
Ingénieur en e-formation.
Odontologiste praticien hospitalier.
Cofondateur de AMÉBUS (Association de MÉdecine BUccale Spécialisée).
Management - Expertise clinique, relation et recherche Formation de formateur
Qualité
GAREL Philippe
DESPLECHIN Arnaud
Médecin oncologue.
Diplômé en management et éducation thérapeutique.
Psychologue clinicien du travail.
Master en PNL.
Management
Expertise clinique, relation et recherche
GARENNE Yves
DEVERS Khady
Juriste.
DU Droit et Santé mentale.
Rédactrice adjointe de la revue Droit, Déontologie et Soins.
Ingénieur conseil spécialisé en développement durable.
Sociologue.
Partenaire AFNOR (ISO 2600).
Management - Qualité
Expertise clinique, relation et recherche
GOLDNER Christelle
DOUALLY Yva
Cadre supérieur de santé.
Cadre expert en qualité et sécurité des soins.
Coordinatrice pédagogique.
Coach certifié.
Rédactrice adjointe de la revue Soins, Pédiatrie, Puériculture.
Management - Qualité - Formation de formateur
Psychologue clinicienne.
Master psychologie clinique.
Thérapeute familiale.
Expertise clinique, relation et recherche
GUILLEMIN Sylvie
Psychologue.
Spécialisée en oconlogie et en gériatrie.
Intervenante au CNAM en management.
Coach certifié.
Management - Expertise clinique, relation et recherche
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES INTER 2016
DE LIL Cécile
11
HENRY Laure
LOMBARD Aleth
Médecin.
Expérience en service de rythmologie.
Formatrice en thérapies psychocorporelles et soins de bien-être.
Spécialiste en PNL, SGM.
Coach certifiée.
Formatrice en gérontologie.
Expertise clinique, relation et recherche
HOUSSET Jacky
Personnes âgées - Expertise clinique, relation et recherche
Coordonnateur général des soins.
Chargé de la direction qualité.
LUMBROSO Anne
Management
Formatrice-consultante en RH.
DESS Gestion des ressources humaines.
JAMAN Jocelyne
Management
Infirmière en psychiatrie.
Master 2 expertise soins.
LUSSIAUD Annie
Expertise clinique, relation et recherche
Sage-femme.
Expertise clinique, relation et recherche
JUBERT Marie
Cadre de santé.
Certificat en oncologie.
Licence en management.
MAGNIOL Frédéric
Infirmier en soins intensifs, cardiologie et rythmologie.
Expertise clinique, relation et recherche
Expertise clinique, relation et recherche
KAPPS Vincent
Psycho-oncologue.
Enseignant en Master 2 « Psychologie de la santé du vieillissement et du
handicap ».
Activité de recherche clinique.
Membre fondateur de l’Association de psycho-oncologie et de l’Association
Santé, Cancer et Psychologie.
Expertise clinique, relation et recherche
LAPIE Alain
Médecin gériatre.
Expérience de responsable d’une équipe mobile Alzheimer.
MARIANI Éric
Infirmier anesthésiste.
Master éducation et formation.
Manager qualiticien.
Expertise clinique, relation et recherche
MARROCCO Clara
Cadre de santé.
Thérapeute psychocorporel.
Expérience d’infirmière en secteur psychiatrique.
Expertise clinique, relation et recherche
Qualité - Personnes âgées
MARTIN Jean-Pierre
LASSERRE Régine
Médecin oncologue.
Président de l’Association Santé, Cancer et Psychologie.
Expertise clinique, relation et recherche
IADE.
DU Douleur.
Formation certifiante en hypnose.
Qualité - Expertise clinique, relation et recherche
MARTY Viviane
Certificat cadre de santé.
Masters en Sophrologie et Hypnose.
Management
LECIMBRE Édith
Infirmière.
Maîtrise en pédagogie.
Docteur en Sciences de l’éducation.
Éducation thérapeutique du patient - Formation de formateur
MASSON Florence
Médecin.
AEU Philosophie et éthique en médecine.
DIU Soins palliatifs.
Expertise clinique, relation et recherche
LELOUP Rodolphe
Ingénieur.
Master Gestion des risques dans les établissements et réseaux de santé.
Master Développement Durable.
Qualité
MASSOT Cédric
Directeur de restaurant.
Formateur « Titre diplômant restauration ».
Responsable formation HACCP.
Personnes âgées
LENA Michèle
Psychologue hospitalière.
DU d’Éthique médicale.
Expérience en réanimation.
Expertise clinique, relation et recherche
Cadre supérieur de santé en CRF.
Kinésithérapeute.
Coordinateur des soins.
Expert en neurologie.
LÉVY Dominique
Éducation thérapeutique du patient - Personnes âgées - Expertise
clinique, relation et recherche
Infirmière.
Psychothérapeute.
Musicothérapeute
DU de Socio-Ethnologie
Qualité - Expertise clinique, relation et recherche
12
MERELLE Serge
MICHAUD Séverine
REVILLOT Jean-Marie
Cadre de rééducation.
Cadre formateur en IFSI.
Master 2 en management.
Formateur-consultant.
Infirmier en psychiatrie.
Cadre de santé.
Docteur en Sciences de l’éducation.
MICHEL Olivier
Éducation thérapeutique du patient - Expertise clinique, relation
et recherche - Formation de formateur
Ingénieur qualité.
Diplôme en Méthodes, qualité et métrologie (Lyon I).
RIVET Bruno
Qualité
Psychiatre.
PH, chef de service.
MIREMONT Marie-Claude
Cadre de santé.
Certifiée coach et team-building.
Docteur en Sciences de gestion.
Management
NOËL-HUREAUX Élisabeth
Qualité
SINI Christiane
Cadre expert clinique.
Docteur en Sciences de l’éducation.
Éducation thérapeutique du patient - Expertise clinique, relation
et recherche - Formation de formateur
Docteur en Sciences de l’éducation.
Maître de conférences Paris 13.
TREZEGUET Muriel
Expertise clinique, relation et recherche
Psychologue.
Ergonome.
PALLIN Annie
Infirmière.
Licence-option Handicap.
Maîtrise de Santé Publique.
Expérience en centre de rééducation.
Management
VAN HECKE André
Ingénieur.
Psychologue du travail.
Expertise clinique, relation et recherche
Management
PAYET Julien
VENCHIARUTTI Francis
Psychologue clinicien.
Chargé de recherche et d’enseignement.
Cadre supérieur de santé.
DU plaies et cicatrisation.
Management
Qualité
PERRET Sébastien
VEYSSET Françoise
Psychologue clinicien.
DU Thérapies cognitives et comportementales.
Neuropsychologue.
Clown hospitalier.
Infirmière.
DU Technologies du sommeil et de la vigilance.
Personnes âgées - Expertise clinique, relation et recherche
PINCHON Christine
Qualité - Expertise clinique, relation et recherche
VIGNATELLI William
Docteur en Sciences de l’éducation.
Expérience de directeur d’IFSI.
Cadre de santé.
Expérience de cadre supérieur en EHPAD.
Expérience de cadre de formateur et de responsable formation en CH.
Formation de formateur
Personnes âgées
VIVENZA Laurent
PIROLLET Alexandre
Cadre de santé.
Formateur en IFSI.
Master en Sciences de l’éducation.
Oncogériatre.
Expertise clinique, relation et recherche
Personnes âgées
POUPART Florent
Psychologue clinicien.
Maître de conférences en psychologie clinique.
Expertise clinique, relation et recherche
WERY Olivier
Formateur-consultant senior en finances
et contrôle de gestion.
Expérience de responsable RH et de Directeur des Finances en CH.
Gérant de la Société Linkk Conseil.
Management
RAUFASTE Caroline
Ingénieur qualité.
Responsable qualité et gestionnaire des risques en CH.
Qualité
RAVALLEC Frédéric
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES INTER 2016
Qualité
Médecin gériatre.
Personnes âgées
13
Index
par mots-clés 2016
A
Absentéisme
› Absentéisme : comprendre et réguler
par l’entretien de retour ..............................p50
Accompagnement
› Accompagner le changement
dans les organisations ................................p31
› Violence et agressivité : prévenir et
accompagner..............................................p51
› Maladie chronique : accompagnement
du patient ................................................p125
› Accompagnement en fin de vie :
philosophie des soins palliatifs ..................p140
› Fin de vie de la personne âgée :
accompagnement .....................................p141
› Situations de crises en cancérologie :
accompagner patients et proches ..............p153
› Allaitement maternel :
accompagnement et soutien .....................p172
› Référent recherche en institut
de formation ............................................p183
Accueil
› PASA, UHR et UCC :
accueil du patient .....................................p104
› Accueil du patient et de ses proches ........ p124
› IOA (Infirmier Organisateur de l’Accueil) :
savoir se positionner .................................p148
› Entretien d’accueil infirmier
en psychiatrie ...........................................p163
› Suicide : accueillir la personne
suicidante en psychiatrie ..........................p165
› Situations de crises en maternité :
enfant né handicapé, deuil périnatal .........p174
Activité
› Cartographie des activités
et des compétences ....................................p35
› SIIPS : évaluation de l’activité en soins ....... p83
› Stimulations sensorielles et cognitives :
activités autour des 5 sens .......................p114
› Ateliers thérapeutiques : animation
d’un groupe de patients ...........................p170
Addictions
› Éducation thérapeutique du patient
en psychiatrie .............................................p98
› Conduites addictives : soigner
les patients souffrant d’addictions ............p167
Adolescent
› Adolescents : prise en charge par
des techniques psychocorporelles ..............p129
› Adolescent et enfant diabétiques :
soigner et éduquer....................................p158
14
Agressivité (voir aussi Maltraitance)
› Violence et agressivité : prévenir
et accompagner ..........................................p51
Aide
› Stimulations sensorielles et cognitives :
activités autour des 5 sens ........................p114
› Ateliers thérapeutiques : animation
d’un groupe de patients............................p170
› La relation d’aide : niveau 1 ..................... p126
› Activités Physiques Adaptées (APA)
en psychiatrie ...........................................p170
› La relation d’aide : niveau 2 ..................... p126
› Animer une session de formation ..............p178
› Approche psychocorporelle
dans la relation d’aide ..............................p127
› Relation d’aide par le travail théâtral .........p129
Annonce
› Annonce du diagnostic grave au patient ...p125
Aidants naturels (voir Alzheimer, Famille)
› Dommage associé aux soins :
annonce et gestion de la situation.............p133
Aide-soignant
› Entretien dans la consultation
d’annonce en cancérologie .......................p152
› Collaboration infirmier/aide-soignant ..........p82
› Aides-soignants et transmissions orales.......p122
› Certificat : Aide-soignant en
psychiatrie, savoir-faire spécifique .............p161
Alimentation
APP : Apprentissage Par Problème
› Situations emblématiques : construction
avec leur dispositif pédagogique ...............p182
Apprentissage (voir aussi Formation)
› Prévention de la dénutrition ........................p76
› Apprentissage et pédagogie :
approfondissement ...................................p179
› Alimentation et dénutrition
des personnes âgées ................................p115
› Travaux dirigés : pour l’apprentissage
des étudiants ............................................p179
Allaitement
› Allaitement maternel :
accompagnement et soutien .....................p172
Alzheimer (voir aussi EHPAD,
Gérontologie, Personne âgée, TNM)
› PASA, UHR et UCC : accueil du patient ......p104
› Maladie d’Alzheimer ou pathologies
apparentées .............................................p109
› Thérapies Non-Médicamenteuses
(TNM) : les fondamentaux ........................p113
Ambulatoire
› Ambulatoire : organisation et
accompagnement de la mise en œuvre .......p83
› Chemin clinique en ambulatoire ..................p86
› Éducation thérapeutique : suivi
du patient en ambulatoire...........................p95
Analyse des pratiques
› Pratiques managériales efficaces :
modéliser les « bonnes pratiques » .............p35
› Analyse des Pratiques Professionnelles
(APP) dans le DPC ......................................p42
› Analyse réflexive : mise en œuvre..............p182
Analyse transactionnelle
› Analyse Transactionnelle et PNL :
communication professionnelle ...................p53
Analyse réflexive
› Éducation thérapeutique : autoévaluation
quadriennale des programmes ....................p93
› Analyse réflexive : mise en œuvre..............p182
Animation
› Animer et motiver une équipe .....................p44
Arythmies
› Troubles du rythme et de la conduction ...... p146
› Arythmies cardiaques................................p147
Assistante sociale
› Hospitalisation À Domicile (HAD)
en psychiatrie ...........................................p168
Atelier
› Techniques de gestion du stress :
atelier d’initiation .......................................p52
› Ateliers thérapeutiques :
animation d’un groupe de patients ...........p170
› Activités Physiques Adaptées (APA)
en psychiatrie ...........................................p170
Audit (voir aussi Évaluation)
› Patient traceur et audit de processus ...........p60
› Audit clinique .............................................p61
Autonomie
› Perte d’autonomie induite
par les soins : prévention ............................p79
› PAERPA, parcours de soins des Personnes
Âgées En Risque de Perte d’Autonomie .....p103
› PAERPA : coordination des acteurs
du domicile ..............................................p103
Auxiliaire de puériculture
› Auxiliaire de puériculture : rôle et place
dans les soins mères-enfants.....................p173
AVC : accident vasculaire cérébral
› Éducation thérapeutique du patient
suite à un AVC ............................................p97
› AVC (Accident Vasculaire Cérébral) :
adapter la prise en charge.........................p149
Bien-être (voir aussi Stress)
› Qualité de Vie au Travail ..............................p48
› Coopération dans le travail :
bien-être et performance ............................p50
› La toilette autrement : soins de confort
et de bien-être ..........................................p113
Bientraitance
› La musique au service de la
bientraitance de la personne âgée.............p115
› Soins esthétiques pour valoriser
la personne âgée ......................................p114
› Bientraitance : déployer la politique ..........p143
› Bientraitance des personnes âgées
et/ou handicapées ....................................p143
› Bientraitance en MCO...............................p144
› Bientraitance en psychiatrie ......................p144
Blended-learning
› Chimiothérapies et autres traitements
médicaux anticancéreux............................p154
› Recherche en soins dans une perspective
de PHRIP ..................................................p136
› Anticancéreux oraux : sécuriser
le parcours patient....................................p154
› Recherche en soins : suivi .........................p138
› IDE Coordinateur en cancérologie
(IDEC) : quel rôle ?....................................p155
› Anticancéreux oraux : sécuriser
le parcours patient....................................p154
› Certificat : Spécialiste en soins
psychiatriques...........................................p160
› Certificat : Aide-soignant en psychiatrie,
savoir-faire spécifique ...............................p161
› Fonction de formateur : initiation ..............p178
› Référent recherche en institut
de formation ............................................p183
› Blended-learning : s’initier à la
construction de dispositifs de formation .....p183
Budget
› T2A et finances hospitalières :
culture générale..........................................p30
› T2A et facturation des soins hospitaliers ......p30
Buccodentaires (soins)
› Soins buccodentaires des personnes
vulnérables ou dépendantes........................p77
› Construire un plan DPC ..............................p42
› Tutorat des stagiaires paramédicaux ............p44
› Certificat : Formateur de tuteurs
de stagiaires paramédicaux .........................p45
› Patient traceur et audit de processus ...........p60
› RMM : s’approprier la méthode
de Revue de Morbi-Mortalité ......................p61
› Culture de la sécurité ..................................p63
› Gestion Des Risques en Équipe (GDRE) .......p64
C
Cadres
› CREX : mise en place et pilotage .................p65
› Compétences managériales : parcours.........p36
› Gestionnaire des risques associés
aux soins ....................................................p66
› Chef de pôle : leadership médical ................p36
› Cartographie des risques ............................p66
› Cadre de santé : approche globale
de la fonction d’encadrement......................p38
› Identitovigilance : mettre en place
et maîtriser le processus..............................p68
› Évaluer et soulager la douleur .....................p73
› Éducation thérapeutique du patient :
sensibilisation .............................................p90
› Éducation thérapeutique 40h ......................p91
› Certificat : Référent en éducation
thérapeutique .............................................p92
› Éducation thérapeutique : autoévaluation
quadriennale des programmes ....................p93
› Entretien motivationnel ...............................p95
› Éducation thérapeutique du patient
suit à un AVC..............................................p97
› Éducation thérapeutique du patient
en psychiatrie .............................................p98
› Projet individualisé : le co-construire
et le faire vivre..........................................p105
› Certificat : Coordinateur soignant
en EHPAD et SSIAD...................................p106
› Certificat : Référent en raisonnement
clinique ....................................................p119
› Transmissions ciblées ................................p121
› Élaborer un projet médical de territoire .......p37
› Gouvernance et leadership cliniques
du cadre de santé .......................................p40
Cadres supérieurs
› Chef de pôle : leadership médical ................p36
› Être cadre supérieur de santé
ou cadre de pôle.........................................p37
› Se préparer à être cadre supérieur de santé....p38
Cancérologie
› Éducation thérapeutique en oncologie :
anticancéreux oraux....................................p99
› Oncogériatrie............................................p110
› Soins de support en cancérologie ..............p155
Cardiologie
› Éducation thérapeutique
du patient cardiaque...................................p97
› Patient cardiaque : prise en charge
et adaptation des soins .............................p146
› Troubles du rythme et de la conduction ......p146
› Arythmies cardiaques................................p147
› Syndrome coronarien ................................p147
› Réanimation cardio-respiratoire ................p148
Cartographie
› Cartographie des processus-clés :
piloter le pôle par les processus ..................p29
› Cartographie des activités
et des compétences ....................................p35
› Cartographie des risques ............................p66
Certificat professionnel (CP)
› Certificat : Formateur de tuteurs
de stagiaires paramédicaux .........................p45
› Certificat : Concepteur et animateur
de chemin clinique......................................p85
› Certificat : Référent en éducation
thérapeutique .............................................p92
› Certificat : Coordinateur soignant
en EHPAD et SSIAD...................................p106
› Certificat : Référent en raisonnement
clinique ....................................................p119
› Certificat : Référent en soins
psychocorporels .......................................p128
› Certificat : Spécialiste en soins psychiatriques ...p160
› Certificat : Aide-soignant en psychiatrie,
savoir-faire spécifique ...............................p161
Certification
› Certification V2014 : manager la procédure ....p57
› Hôpital Numérique et certification ...............p59
Changement
› Mise en œuvre d’un projet : conception,
conduite, pilotage .......................................p31
› Accompagner le changement
dans les organisations ................................p31
Chemins cliniques (voir aussi Sortie)
› Patients en cancérologie : connaissances
et prise en charge .....................................p152
› Certificat : Concepteur et animateur
de chemin clinique......................................p85
› Entretien dans la consultation
d’annonce en cancérologie .......................p152
› Chemin clinique : de la construction
au pilotage .................................................p86
› Situations de crises en cancérologie :
accompagner patients et proches ..............p153
› Chemin clinique en ambulatoire ..................p86
› Consultation infirmière en oncologie :
étapes, outils, organisation........................p153
Chimiothérapies (voir aussi Cancérologie)
› Éducation thérapeutique en oncologie :
anticancéreux oraux....................................p99
INDEX
B
› Aides-soignants et transmissions orales ......p122
› Référent en transmissions ciblées ..............p122
15
› Chimiothérapies et autres traitements
médicaux anticancéreux............................p154
Chronique
› Éducation thérapeutique : élaboration
et pilotage d’un programme........................p93
› Maladie de Parkinson chez la
personne âgée .........................................p110
› Maladie chronique : accompagnement
du patient ................................................p125
Chute
› Chutes des personnes âgées :
prévention des accidents.............................p77
Coaching
› Développer le coaching dans
le management : niveau 1...........................p46
› Développer le coaching dans
le management : niveau 2...........................p46
Collaboration (voir aussi Coopération)
› Coopération dans le travail :
bien-être et performance ............................p50
› Collaboration infirmier/aide-soignant ..........p82
› Patient expert : collaboration
patient/soignant en ETP ..............................p96
Communication (voir aussi Relation)
Consultation infirmière
› Consultation infirmière en oncologie :
étapes, outils, organisation........................p153
› Consultation infirmière de diabétologie
(niveau 2) .................................................p157
Coopération
› Coopération dans le travail :
bien-être et performance ............................p50
› Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmission ..........................p53
Corporel (voir aussi Toucher)
› Approche psychocorporelle dans
la relation d’aide ......................................p127
› Certificat : Référent en soins
psychocorporels .......................................p128
› Adolescents : prise en charge par
des techniques psychocorporelles ..............p129
Crise (situation de)
› Résilience organisationnelle :
sortir d’une crise .........................................p51
› Situations de crises en cancérologie :
accompagner patients et proches ..............p153
› Prévenir les conflits : gérer les
situations et personnalités difficiles .............p52
› Accompagner la séparation
parents/enfant ..........................................p174
Cultures
› Approche interculturelle des soins .............p130
CREX
› CREX : mise en place et pilotage .................p65
Compétence
› Cartographie des activités
et des compétences ....................................p35
› Compétences managériales : parcours ........p36
Compte Qualité
› Compte Qualité ..........................................p60
› Gestion Des Risques en Équipe (GDRE) .......p64
› CREX : mise en place et pilotage .................p65
Confidentialité
› Secret professionnel et confidentialité
des informations .......................................p133
Conflit (voir aussi Agressivité)
› Coopération dans le travail :
bien-être et performance ............................p50
› Prévenir les conflits : gérer les situations
et personnalités difficiles.............................p52
16
› Dépression de la personne âgée ................p111
Deuil (voir aussi Mort, Fin de vie)
› Situations de crises en maternité :
enfant né handicapé, deuil périnatal..........p174
Développement durable (voir aussi
Environnement)
› Développement durable : approches
et outils pour déployer la démarche ............p68
Diabète
› Consultation infirmière
de diabétologie (niveau 2) ........................p157
› Situations de crises en maternité :
enfant né handicapé, deuil périnatal..........p174
› GPMC : la démarche métier-compétences .....p34
Dépression
› Activités Physiques Adaptées (APA)
en psychiatrie ...........................................p170
› Coopération dans le travail :
bien-être et performance ............................p50
› Communiquer avec l’enfant hospitalisé
et sa famille..............................................p172
› Alimentation et dénutrition
des personnes âgées.................................p115
› Patients diabétiques : soins
et éducation (niveau 1) .............................p157
› Urgence et crise en psychiatrie :
soins adaptés ...........................................p165
› Patients intubés, sédatés :
communiquer avec eux .............................p127
› Prévention de la dénutrition ........................p76
› Corps et psychiatrie ..................................p169
› Communication institutionnelle :
les clés de l’efficacité ..................................p32
› Analyse Transactionnelle et PNL :
communication professionnelle ...................p53
Dénutrition
D
Déglutition (troubles de)
› Troubles de la déglutition :
savoir intervenir ........................................p149
Démarche clinique
› Certificat : Référent en raisonnement
clinique ....................................................p119
› Écrits professionnels : respecter
les normes ................................................p120
› Adolescent et enfant diabétiques :
soigner et éduquer....................................p158
› Diabète de la personne âgée :
initiation...................................................p158
Diagnostic (voir aussi Annonce)
› Annonce du diagnostic grave au patient ....p125
› Entretien dans la consultation
d’annonce en cancérologie .......................p152
Dialyse
› Maladie chronique : accompagnement
du patient ................................................p125
Directives anticipées
› Directives anticipées : garantir
la volonté du patient.................................p141
Document Unique
› Risques professionnels : programme
de prévention et Document Unique .............p49
Domicile
› Organiser le retour à domicile
des patients âgés........................................p87
› PAERPA : coordination des acteurs
du domicile ..............................................p103
› Visite à domicile en psychiatrie .................p168
› Hospitalisation À Domicile (HAD)
en psychiatrie ...........................................p168
Dommages
› Dommage associé aux soins : annonce
et gestion de la situation ..........................p133
Dossier patient
Démence (voir Alzheimer)
› Informatisation du dossier patient .............p120
Dentaires (soins)
› Transmissions ciblées : garantir la traçabilité
de la prise en charge des patients .............p121
› Soins buccodentaires des personnes
vulnérables ou dépendantes........................p77
› Transmissions ciblées ................................p121
› Référent en transmissions ciblées ..............p122
› Évaluer et soulager la douleur .....................p73
› Évaluer et soulager la douleur
(e-learning DPC) .........................................p73
› Souffrance psychique ..................................p74
› Douleur de la personne âgée ......................p74
› Écrire des articles professionnels
et de recherche .........................................p138
Éducation thérapeutique
› Éducation thérapeutique du patient :
sensibilisation .............................................p90
› Cadre de santé : approche globale
de la fonction d’encadrement......................p38
› Tutorat des stagiaires paramédicaux ............p44
Enfant
› Douleur de l’enfant .....................................p75
› Douleur de l’enfant .....................................p75
› Éducation thérapeutique du patient
(e-learning DPC) .........................................p90
› Maltraitance de l’enfant :
comprendre et agir ...................................p144
› Hypnoanalgésie ..........................................p75
› Éducation thérapeutique en 40h .................p91
› Évaluation et prise en charge
de la douleur (e-learning)..........................p189
› Certificat : Référent en éducation
thérapeutique .............................................p92
› Adolescent et enfant diabétiques :
soigner et éduquer....................................p158
DPC : Développement Professionnel
Continu
› Éducation thérapeutique : élaboration
et pilotage d’un programme........................p93
› Communiquer avec l’enfant hospitalisé
et sa famille..............................................p172
› Toucher et massage d’éveil pour soutenir
la relation parent/enfant ...........................p173
› Construire un plan DPC ..............................p42
› Éducation thérapeutique : autoévaluation
quadriennale des programmes ....................p93
› Concevoir des programmes DPC .................p42
› Entretien motivationnel ...............................p95
› Auxiliaire de puériculture : rôle et place
dans les soins mères-enfants.....................p173
› L’APP dans le DPC ......................................p42
› Éducation thérapeutique :
suivi du patient en ambulatoire ...................p95
› Situations de crises en maternité : enfant
né handicapé, deuil périnatal ....................p174
› Relation éducative en santé ........................p96
› Accompagner la séparation
parents/enfant ..........................................p174
Droits des patients (voir aussi Éthique)
› Droits des usagers ....................................p132
› Secret professionnel et confidentialité
des informations .......................................p133
› Dommage associé aux soins : annonce
et gestion de la situation ..........................p133
› Directives anticipées : garantir la
volonté du patient ....................................p141
E
› Patient expert : collaboration
patient/soignant en ETP ..............................p96
› Éducation thérapeutique
du patient cardiaque...................................p97
› Éducation thérapeutique du patient
suite à un AVC ............................................p97
› Éducation thérapeutique du patient âgé ......p98
› Éducation thérapeutique
du patient en psychiatrie.............................p98
Enseignement (voir Formation, Pédagogie)
› Fonction de formateur : initiation ..............p178
› Animer une session de formation ..............p178
› Situations emblématiques : construction
avec leur dispositif pédagogique ...............p182
Entretien
› Éducation thérapeutique du patient
atteint de la maladie de Parkinson ..............p99
› Entretien professionnel
et évaluation des compétences ...................p43
› Éducation thérapeutique en oncologie :
anticancéreux oraux....................................p99
› Préparer son entretien annuel
professionnel ..............................................p43
› Patients diabétiques :
soins et éducation (niveau 1) ....................p157
› Absentéisme : comprendre et réguler
par l’entretien de retour ..............................p50
› Adolescent et enfant diabétiques :
soigner et éduquer....................................p158
› Entretien motivationnel ...............................p95
› Gestion des risques (e-learning, DPC) ..........p64
› Évaluer et soulager la douleur
(e-learning DPC) .........................................p73
› L’éducation thérapeutique
du patient (e-learning) ..............................p190
E-learning
› Éducation thérapeutique du patient
(e-learning DPC) .........................................p90
› Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée (e-learning) ...............p112
EHPAD (voir aussi Alzheimer,
Gérontologie et Personne âgée)
› Transmissions ciblées (e-learning)..............p121
› Évaluation externe des structures
médicosociales et sociales...........................p70
› Évaluation et prise en charge de la douleur ...p189
› Évaluation Externe : organiser la suite .........p70
› La gestion des risques...............................p189
› L’éducation thérapeutique du patient ........p190
› Évaluation interne : conduire
sa démarche selon l’ANESM .......................p71
› Les personnes âgées à risque ....................p190
› PASA, UHR et UCC : accueil du patient ......p104
› Les transmissions ciblées...........................p191
› Relations avec les familles des résidents :
développer le partenariat ..........................p105
› Les troubles psychiques ............................p191
EBN (Evidence Based Nursing)
› L’EBN : soins basés sur
des données probantes .............................p137
Écologie (voir aussi Développement
durable)
› Développement durable : approches
et outils pour déployer la démarche ............p68
Écrits professionnels
› Écrits professionnels : respecter les normes ...p120
› Certificat : Coordinateur soignant
en EHPAD et SSIAD...................................p106
› Projet d’établissement de soins gériatriques ...p108
› Prendre soin des personnes âgées
en USLD et EHPAD....................................p109
Emblématiques (situations)
› Situations emblématiques : construction
avec leur dispositif pédagogique ...............p182
Encadrement (voir aussi Management)
› Se préparer à être cadre supérieur de santé ....p38
› Entretien dans la consultation
d’annonce en cancérologie .......................p152
› Entretien familial par l’approche
systémique ...............................................p163
› Entretien infirmier de première intention.....p164
› Entretien d’explicitation :
sensibilisation ...........................................p184
Environnement
› Développement durable : approches
et outils pour déployer la démarche ............p68
Épuisement professionnel
› Techniques de gestion du stress : ateliers
d’initiation..................................................p52
Équipe
› Intégrer les nouveaux professionnels :
politique et stratégie ...................................p41
› Animer et motiver une équipe .....................p44
› Coopération dans le travail : bien-être
et performance ...........................................p50
› Gestion Des Risques en Équipe (GDRE) .......p64
Escarres
› Escarres et plaies chroniques :
prévention et traitement .............................p76
INDEX
Douleur
17
ESSMS (Établissements et Services
Sociaux et MédicoSociaux)
› Évaluation externe des structures
médicosociales et sociales...........................p70
› Évaluation Externe : organiser la suite .........p70
› Démarche qualité en établissement
médicosocial...............................................p71
› Projet d’établissement de soins
gériatriques ..............................................p104
› Projet individualisé : le co-construire
et le faire vivre..........................................p105
Esthétiques (soins)
› Soins esthétiques pour valoriser
la personne âgée ......................................p114
Éthique (voir aussi Droits des patients)
› Management responsable et éthique,
stratégie sociétale.......................................p27
› Posture et pratiques managériales
éthiques : niveau 1 .....................................p28
› Patient expert : collaboration
patient/soignant en ETP ..............................p96
Explicitation
› Entretien d’explicitation : sensibilisation ......p184
F
Facturation
› T2A et facturation des soins hospitaliers .....p30
Famille
› Relations avec les familles des
résidents : développer le partenariat..........p105
› Accueil du patient et de ses proches..........p124
› Posture et pratiques managériales
éthiques : niveau 2 .....................................p28
› Familles des patients : développer
des relations de partenariat ......................p124
› Créer et mettre en œuvre un comité
d’éthique..................................................p134
› Patients en cancérologie : connaissances
et prise en charge .....................................p152
› Réflexion éthique et prise de décision
collégiale ..................................................p134
› Entretien familial par l’approche systémique...p163
› Éthique et formation, en formation initiale ...p180
Étudiants
› Certificat : Formateur de tuteurs
de stagiaires paramédicaux .........................p45
› Communiquer avec l’enfant hospitalisé
et sa famille..............................................p172
› Toucher et massage d’éveil pour
soutenir la relation parent/enfant ..............p173
› Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmission ..........................p53
Gérontologie (voir aussi Alzheimer,
EHPAD et Personne âgée)
› Personnes âgées : les comprendre
et en prendre soin ....................................p108
› Soigner les personnes âgées en court
et moyen séjour ........................................p108
› Maladie d’Alzheimer ou pathologies
apparentées .............................................p109
› Oncogériatrie............................................p110
› Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée .................................p111
› Évaluation Gérontologique
Standardisée (EGS) ...................................p112
› Thérapies Non-Médicamenteuses
(TNM) : les fondamentaux.........................p113
Gestion décentralisée
› Être cadre supérieur de santé
ou cadre de pôle.........................................p37
› Gouvernance et leadership cliniques
du cadre de santé .......................................p40
Gestion des risques
› Gestion des risques (e-learning, DPC) ..........p64
› Gestion Des Risques en Équipe (GDRE) .......p64
› Gestion des risques : de l’élaboration
de la politique au management...................p65
› Gestionnaire des risques associés aux soins...p66
Fin de vie (voir aussi Soins palliatifs)
› Cartographie des risques ............................p66
› Travaux dirigés : pour l’apprentissage
des étudiants ............................................p179
› Accompagnement en fin de vie :
philosophie des soins palliatifs ..................p140
› Politique du médicament :
la définir et l’animer ...................................p67
› Référent recherche en institut de formation ...p183
› Soins palliatifs en psychiatrie ....................p140
› Identitovigilance : mettre en place
et maîtriser le processus .............................p68
Évaluation (voir aussi Audit)
› Préparer son entretien annuel professionnel....p43
› Audit clinique .............................................p61
› Évaluation interne : conduire
sa démarche selon l’ANESM .......................p71
› Éducation thérapeutique : autoévaluation
quadriennale des programmes ....................p93
› Évaluation Gérontologique
Standardisée (EGS) ...................................p112
Évaluation des pratiques
professionnelles (EPP)
› Politique EPP : de son élaboration
à son management .....................................p58
› EPP : démarche d’évaluation
des pratiques professionnelles.....................p58
Évaluation externe
› Évaluation externe des structures
médicosociales et sociales...........................p70
› Évaluation Externe : organiser la suite .........p70
EVC (États Végétatifs Chroniques)
› États Végétatifs Chroniques
et pauci-relationnels .................................p150
18
Expert (patient)
› Fin de vie de la personne âgée :
accompagnement .....................................p141
Finance
› T2A et finances hospitalières :
culture générale..........................................p30
› T2A et facturation des soins hospitaliers .....p30
Formation (voir aussi Pédagogie)
› Fonction de formateur : initiation ..............p178
› Animer une session de formation ..............p178
› Éthique et formation, en formation initiale ....p180
› Blended-learning : s’initier à la construction
de dispositifs de formation ........................p183
G
Générations
› Management des seniors ............................p40
› Management intergénérationnel :
les Y, les X et les seniors ..............................p41
› La gestion des risques (e-learning) ............p189
GHT (Groupement Hospitalier de
Territoire)
› Manager un Groupement Hospitalier
de Territoire (GHT) .....................................p39
GPMC (Gestion prévisionnelle des
métiers et compétences)
› GPMC, Gestion Prévisionnelle des Métiers
et des Compétences : la démarche ..............p34
GRH (Gestion des Ressources Humaines)
› Statuts du personnel de la fonction
publique hospitalière ..................................p34
› GPMC, Gestion Prévisionnelle des Métiers
et des Compétences : la démarche ..............p34
› Cartographie des activités
et des compétences ....................................p35
› Management des seniors ............................p41
› Management intergénérationnel :
les Y, les X et les séniors ..............................p41
› Entretien professionnel et évaluation
des compétences ........................................p43
› Absentéisme : comprendre et réguler
par l’entretien de retour ..............................p50
Grossesse
› Médecine préventive en consultation
prénatale..................................................p175
› Hôpital Numérique et certification ...............p59
› Informatisation du dossier patient .............p120
Injonction de soin
› Obligation ou injonction de soins :
le cadre thérapeutique ..............................p166
Intégration
H
Handicap
› Bientraitance des personnes âgées
et/ou handicapées ....................................p143
› Situations de crises en maternité :
enfant né handicapé, deuil périnatal..........p174
Humour
› Intégrer les nouveaux professionnels :
politique et stratégie ...................................p41
› Tutorat des stagiaires paramédicaux ............p44
› Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmission ..........................p53
Intubés (patients)
› Patients intubés, sédatés :
communiquer avec eux .............................p127
IOA : Infirmier organisateur de l’accueil
› IOA (Infirmier Organisateur de l’Accueil) :
savoir se positionner .................................p148
› Hypnoanalgésie ..........................................p75
I
Iatrogénie (voir aussi Médicament)
› Erreur médicamenteuse : sécurisation
de la prise en charge ..................................p67
› Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée .................................p111
IDECC (Infirmier Coordinateur en
Cancérologie)
J
Juridique
› Responsabilité juridique
dans les soins ...........................................p132
› Droits des usagers ....................................p132
› Secret professionnel et confidentialité
des informations .......................................p133
› Dommage associé aux soins : annonce
et gestion de la situation ..........................p133
› Directives anticipées : garantir
la volonté du patient.................................p141
› Responsabilité des sages-femmes .............p175
› Consultation infirmière en oncologie :
étapes, outils, organisation........................p153
Identitovigilance
› Identitovigilance : mettre en place
et maîtriser le processus..............................p68
Immigration
› Approche interculturelle des soins .............p130
Indicateurs (voir aussi SIIPS)
› Indicateurs de performance
et tableaux de bord ....................................p29
› Indicateurs cliniques et qualité ....................p62
› Système d’Information Hospitalier (SIH)
pour tous ...................................................p59
› Maltraitance de l’enfant :
comprendre et agir ...................................p144
Management (voir aussi Coaching)
› Projet managérial : de sa conception
à sa mise en œuvre ....................................p27
› Management responsable et éthique,
stratégie sociétale.......................................p27
› Posture et pratiques managériales
éthiques : niveau 1 .....................................p28
› Posture et pratiques managériales
éthiques : niveau 2 .....................................p28
› Cartographie des processus-clés :
piloter le pôle par les processus ..................p29
› Mise en œuvre d’un projet : conception,
conduite et pilotage....................................p31
› Accompagner le changement
dans les organisations ................................p31
› Communication institutionnelle :
les clés de l’efficacité ..................................p32
› Dialogue social de qualité ...........................p32
› Pratiques managériales efficaces :
modéliser les « bonnes pratiques » .............p35
› Compétences managériales : parcours.........p36
› Chef de pôle : leadership médical ................p36
› Élaborer un projet médical de territoire .......p37
› Se préparer à être cadre supérieur de santé ....p38
› Les secrétariats médicaux :
évolution et management ...........................p39
› Manager un Groupement Hospitalier
de Territoire (GHT) .....................................p39
› Gouvernance et leadership cliniques
du cadre de santé .......................................p40
› Management des seniors ............................p40
L
Leadership
› Chef de pôle : leadership médical ................p36
› Gouvernance et leadership cliniques
du cadre de santé .......................................p40
Législation (voir Juridique)
› SIIPS : évaluation de l’activité en soins ........p83
Informatisation
Maltraitance
› Indicateurs de performance et tableaux
de bord ......................................................p29
› Humour et créativité dans la relation
de soin .....................................................p130
Hypnose
M
Lombalgie
› Techniques de manutention selon
la méthode PRAP........................................p49
› Management intergénérationnel :
les Y, les X et les séniors ..............................p41
› Intégrer les nouveaux professionnels :
politique et stratégie ...................................p41
› Développer le coaching
dans le management : niveau 1 ..................p46
› Développer le coaching
dans le management : niveau 2 ..................p46
› Qualité de Vie au Travail ..............................p48
› Construire un plan local RPS .......................p48
› Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmission ..........................p53
Manutention
› Techniques de manutention
selon la méthode PRAP...............................p49
INDEX
› Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmission ..........................p53
19
Massage (voir Toucher)
› Éducation thérapeutique du patient
atteint de la maladie de Parkinson ..............p99
› PAERPA : Personnes Âgées En Risque
de Perte d’Autonomie ...............................p103
Maternité (voir aussi Enfant, Grossesse, Naissance)
› Maladie de Parkinson
chez la personne âgée .............................p110
› PAERPA : coordination des acteurs
du domicile ..............................................p103
› Allaitement maternel :
accompagnement et soutien .....................p172
› Toucher et massage d’éveil pour
soutenir la relation parent/enfant ..............p173
› Auxiliaire de puériculture : rôle et place
dans les soins mères-enfants.....................p173
› Situations de crises en maternité :
enfant né handicapé, deuil périnatal..........p174
› Accompagner la séparation parents/enfant ....p174
› Médecine préventive en consultation
prénatale..................................................p175
› Responsabilité des sages-femmes .............p175
Médicament
› Politique du médicament :
la définir et l’animer ...................................p67
› Erreur médicamenteuse : sécurisation
de la prise en charge ..................................p67
› Perte d’autonomie induite par les soins :
prévention ..................................................p79
› Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée .................................p111
› Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée (e-learning) ...............p112
› Chimiothérapies et autres traitements
médicaux anticancéreux............................p154
› Anticancéreux oraux :
sécuriser le parcours patient......................p154
Médico-social (voir ESSMS)
Mort (voir aussi Fin de vie)
› Situations de crises en maternité :
enfant né handicapé, deuil périnatal..........p174
Mortalité
› RMM : s’approprier la méthode
de Revue de Morbi-Mortalité ......................p61
Motiver
› Animer et motiver une équipe .....................p44
Multiculturel
› Approche interculturelle des soins .............p130
Musique
› La musique au service de la
bientraitance de la personne âgée.............p115
› Patients avec des atteintes neurologiques :
prise en charge globale .............................p147
› AVC (Accident Vasculaire Cérébral) :
adapter la prise en charge.........................p149
› Troubles de la déglutition :
savoir intervenir ........................................p149
› Rééducation et réadaptation
du patient parkinsonien ............................p150
› États Végétatifs Chroniques
et pauci-relationnels .................................p150
Nouveaux professionnels
› Intégrer les nouveaux professionnels :
politique et stratégie ...................................p41
Nuit
› Soigner la nuit ............................................p78
› Troubles du sommeil : comprendre et agir .....p78
Pansements
› Escarres et plaies chroniques :
prévention et traitement .............................p76
PAQ (Politique d’Amélioration de la
Qualité)
› Qualité : de l’élaboration de la politique
au management .........................................p57
Parkinson (maladie de)
› Éducation thérapeutique du patient
atteint de la maladie de Parkinson ..............p99
› Maladie de Parkinson chez
la personne âgée .....................................p110
› Rééducation et réadaptation
du patient parkinsonien ............................p150
Partenariat
› Relations avec les familles des
résidents : développer le partenariat..........p105
O
Obligation de soin
› Obligation ou injonction de soins :
le cadre thérapeutique ..............................p166
Oncologie (voir Cancérologie)
Organisation
› Accompagner le changement
dans les organisations ................................p31
› Résilience organisationnelle :
sortir d’une crise .........................................p51
› Système d’Information Hospitalier
(SIH) pour tous ...........................................p59
› Collaboration infirmier/aide-soignant ..........p82
› Ambulatoire : organisation et
accompagnement de la mise en œuvre .......p83
› Chemin clinique : de la construction
au pilotage .................................................p86
› Organiser le retour à domicile
des patients âgés........................................p87
Pédagogie (voir aussi Formation)
› Fonction de formateur : initiation ..............p178
› Animer une session de formation ..............p178
› Apprentissage et pédagogie :
approfondissement ...................................p179
› Travaux dirigés : pour l’apprentissage
des étudiants ............................................p179
› Suivi pédagogique : l’optimiser
pour lui redonner du sens .........................p180
› Éthique et formation,
en formation initiale .................................p180
› Analyse réflexive : mise en œuvre..............p182
› Situations emblématiques : construction
avec leur dispositif pédagogique ...............p182
› Référent recherche en institut
de formation ............................................p183
› Blended-learning : s’initier à la
construction de dispositifs de formation .....p183
› Entretien d’explicitation :
sensibilisation ...........................................p184
› Simulation en santé : initiation ..................p184
› Simulation en santé :
animer une séquence ................................p185
› Simulation en santé :
patient standardisé ...................................P185
Pédiatrie (voir aussi Enfant, Maternité...)
N
Neurologie
› Éducation thérapeutique du patient
suite à un AVC ............................................p97
20
P
PAERPA (Parcours de soins des Personnes
Âgées En Risque de Perte d’Autonomie)
› Perte d’autonomie induite
par les soins : prévention ............................p79
› Accompagner la séparation
parents/enfant ..........................................p174
Performance
› Indicateurs de performance
et tableaux de bord ....................................p29
› Coopération dans le travail :
bien-être et performance ............................p50
› Douleur de la personne âgée ......................p74
› Soins buccodentaires des personnes
vulnérables ou dépendantes........................p77
› Chutes des personnes âgées :
prévention des accidents.............................p77
› Organiser le retour à domicile
des patients âgés........................................p87
› Éducation thérapeutique
du patient âgé ............................................p98
› PAERPA : Personnes Âgées En Risque
de Perte d’Autonomie ...............................p103
› PAERPA : coordination des acteurs
du domicile ..............................................p103
› Personnes âgées : les comprendre
et en prendre soin ....................................p108
› Soigner les personnes âgées en court
et moyen séjour ........................................p108
› Prendre soin des personnes âgées
en USLD et EHPAD....................................p109
› Maladie de Parkinson
chez la personne âgée .............................p110
› Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée .................................p111
› Dépression de la personne âgée ................p111
› Évaluation Gérontologique
Standardisée (EGS) ...................................p112
› Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée (e-learning) ...............p112
› La toilette autrement : soins de confort
et de bien-être ..........................................p113
› Soins esthétiques pour valoriser
la personne âgée ......................................p114
› Stimulations sensorielles et cognitives :
activités autour des 5 sens ........................p114
› La musique au service de la bientraitance
de la personne âgée .................................p115
› Alimentation et dénutrition
des personnes âgées.................................p115
Pôles
› Cartographie des processus-clés :
piloter le pôle par les processus ..................p29
› Chef de pôle : leadership médical ................p36
› Être cadre supérieur de santé
ou cadre de pôle.........................................p37
PRAP
› Techniques de manutention
selon la méthode PRAP...............................p49
Pratiques pédagogiques (voir Pédagogie,
Formation, Apprentissage)
Pratique réflexive
› PAERPA, Parcours de soins des Personnes
Âgées En Risque de Perte d’Autonomie......p103
› PAERPA : coordination des acteurs
du domicile ..............................................p103
› Projet individualisé : le co-construire
et le faire vivre..........................................p105
› Projet d’établissement de soins
gériatriques ..............................................p108
› Projet thérapeutique personnalisé
en psychiatrie ...........................................p167
Psychiatrie
› Souffrance psychique ..................................p74
› Suicide : prévention du risque ....................p79
› Construire un plan DPC ..............................p42
› Éducation thérapeutique
du patient en psychiatrie.............................p98
› Analyse réflexive : mise en œuvre..............p182
› Soins palliatifs en psychiatrie ....................p140
Prévention des risques (voir aussi
Risques)
› Bientraitance en psychiatrie ......................p144
› Certificat : Spécialiste
en soins psychiatriques .............................p160
› Risques professionnels : programme
de prévention et Document Unique .............p49
› Certificat : Aide-soignant en psychiatrie,
savoir-faire spécifique ...............................p161
› Violence et agressivité :
prévenir et accompagner ............................p51
› Troubles psychiques ..................................p162
› Escarres et plaies chroniques :
prévention et traitement .............................p76
› Prévention de la dénutrition ........................p76
› Soins buccodentaires des personnes
vulnérables ou dépendantes........................p77
› Chutes des personnes âgées :
prévention des accidents.............................p77
› Tutorat en psychiatrie................................p162
› Entretien d’accueil infirmier
en psychiatrie ...........................................p163
› Entretien familial par l’approche
systémique ...............................................p163
› Entretien infirmier de première
intention ..................................................p164
› Soigner la nuit ............................................p78
› Psychothérapie des psychoses :
le rôle infirmier .........................................p164
› Perte d’autonomie induite
par les soins : prévention ............................p79
› Urgence et crise en psychiatrie :
soins adaptés ...........................................p165
› Suicide : prévention du risque ....................p79
› Suicide : accueillir la personne
suicidante en psychiatrie ...........................p165
› Prévention du risque
de grossesse précoce ................................p175
Processus
› Cartographie des processus-clés :
piloter le pôle par les processus ..................p29
› Violence en psychiatrie :
comprendre et gérer les situations.............p166
› Obligation ou injonction de soins :
le cadre thérapeutique ..............................p166
› Patient traceur et audit de processus ...........p60
› Conduites addictives : soigner
les patients souffrant d’addictions .............p167
› Bientraitance des personnes âgée
et/ou handicapées ...................................p143
› Identitovigilance : mettre en place
et maîtriser le processus..............................p68
› Projet thérapeutique personnalisé
en psychiatrie ...........................................p167
› Diabète de la personne âgée :
initiation...................................................p158
› Sortie du patient :
un processus à soigner................................p87
› Hospitalisation À Domicile (HAD)
en psychiatrie ...........................................p168
› Fin de vie de la personne âgée :
accompagnement .....................................p141
› Les personnes âgées
à risque (e-learning)..................................p190
PHRIP (Programme de recherche)
› Recherche en soins : sensibilisation ...........p136
› Recherche en soins dans une
perspective de PHRIP ................................p136
› Recherche en soins : les méthodes ............p137
Pharmacie (voir Médicament)
Plaies
› Escarres et plaies chroniques :
prévention et traitement .............................p76
Programmation neurolinguistique (PNL)
› Analyse Transactionnelle et PNL :
communication professionnelle ...................p53
Projet
› Visite à domicile en psychiatrie .................p168
› Corps et psychiatrie ..................................p169
› Eau en thérapie ........................................p169
› Ateliers thérapeutiques : animation
d’un groupe de patients............................p170
› Projet managérial : de sa conception
à sa mise en œuvre ....................................p27
› Activités Physiques Adaptées
(APA) en psychiatrie..................................p170
› Mise en œuvre d’un projet : conception,
conduite et pilotage....................................p31
› Les troubles psychiques (e-learning) ..........p191
› Accompagner le changement
dans les organisations ................................p31
› Élaborer un projet médical de territoire .......p37
Puériculture (auxiliaires de)
› Auxiliaire de puériculture : rôle et place
dans les soins mères-enfants.....................p173
INDEX
Personne âgée (voir aussi Alzheimer,
EHPAD et Gérontologie)
› Projet thérapeutique personnalisé ...............p82
21
Q
Qualité
› Qualité : de l’élaboration de la
politique au management ...........................p57
› Certification V2014 : manager la procédure ...p57
› Compte Qualité ..........................................p60
› RMM : s’approprier la méthode
de Revue de Morbi-Mortalité ......................p61
› Indicateurs cliniques et qualité ....................p62
› Référent Qualité et Sécurité ........................p62
› Culture de la sécurité ..................................p63
› Démarche qualité en établissement
médicosocial...............................................p71
Qualité de Vie au Travail
› Qualité de Vie au Travail ..............................p48
R
Raisonnement clinique
› Certificat : Référent
en raisonnement clinique ..........................p119
Réanimation
› Réanimation cardio-respiratoire ................p148
Recherche
› Recherche en soins : sensibilisation ...........p136
› Recherche en soins dans une
perspective de PHRIP ................................p136
› Recherche en soins : les méthodes ............p137
› L’EBN : soins basés sur des
données probantes ...................................p137
Réflexive (Pratique/Posture)
› Analyse réflexive : mise en œuvre..............p182
Relation (voir aussi Accueil,
Accompagnement, Communication)
› Référent recherche en institut
de formation ............................................p183
Reconnaissance
› Qualité de Vie au Travail ..............................p48
Référent
› Référent Qualité et Sécurité ........................p62
› Certificat : Référent en éducation
thérapeutique .............................................p92
› Certificat : Coordinateur soignant
en EHPAD et SSIAD...................................p106
› Certificat : Référent
en raisonnement clinique ..........................p119
22
› Référent en transmissions ciblées ..............p122
› Dialogue social de qualité ...........................p32
› Construire un plan local RPS .......................p48
› Techniques de gestion du stress :
ateliers d’initiation ......................................p52
› Dialogue social de qualité ...........................p32
› Coopération dans le travail :
bien-être et performance ............................p50
› Analyse Transactionnelle et PNL :
communication professionnelle ...................p53
› Éducation thérapeutique : élaboration
et pilotage d’un programme........................p93
› Relation éducative en santé ........................p96
› Relations avec les familles des résidents :
développer le partenariat ..........................p105
› Familles des patients : développer
des relations de partenariat ......................p124
› La relation d’aide : niveau 1 ......................p126
› La relation d’aide : niveau 2 ......................p126
› Approche psychocorporelle
dans la relation d’aide ..............................p127
› Humour et créativité dans
la relation de soin .....................................p130
› Approche interculturelle des soins .............p130
› États Végétatifs Chroniques
et pauci-relationnels .................................p150
Relaxation
› Certificat : Référent en soins
psychocorporels .......................................p128
Relève orale
› Aides-soignants et transmissions orales.....p122
Repas (voir Dénutrition, Alimentation)
› Prévention de la dénutrition ........................p76
Respiratoire
› Réanimation cardio-respiratoire ................p148
Responsabilité
› Responsabilité juridique dans les soins ......p132
› Responsabilité des sages-femmes .............p175
› Recherche en soins : suivi .........................p138
› Écrire des articles professionnels
et de recherche .........................................p138
RPS (Risques PsychoSociaux)
Risques
› Risques professionnels : programme
de prévention et Document Unique .............p49
› Culture de la sécurité ..................................p63
› Gestion des risques : de l’élaboration
de la politique au management...................p65
› Gestionnaire des risques associés aux soins ...p66
S
Sage-femme
› Médecine préventive en consultation prénatale..p175
› Responsabilité des sages-femmes .............p175
Secret professionnel
› Secret professionnel et confidentialité
des informations .......................................p133
Secrétariat médical
› Les secrétariats médicaux :
évolution et management ...........................p39
Sécurité
› Référent Qualité et Sécurité ........................p62
› Culture de la sécurité ..................................p63
› Erreur médicamenteuse : sécuriser
la prise en charge .......................................p67
› Anticancéreux oraux : sécuriser
le parcours patient....................................p154
Sédatés (patients)
› Patients intubés, sédatés :
communiquer avec eux .............................p127
Senior
› Management des seniors ............................p40
› Management intergénérationnel :
les Y, les X et les seniors ..............................p41
SIH (Système d’Information Hospitalier)
› Système d’Information Hospitalier
(SIH) pour tous ...........................................p59
SIIPS
› SIIPS : évaluation de l’activité en soins ........p83
Simulation – Simulé
› Simulation en santé : initiation ..................p184
› Cartographie des risques ............................p66
› Simulation en santé :
animer une séquence ................................p185
› Politique du médicament :
la définir et l’animer ...................................p67
› Simulation en santé : patient standardisé....P185
› Prévention de la dénutrition ........................p76
› Perte d’autonomie induite par les soins :
prévention ..................................................p79
RMM (Revue de Mortalité et de Morbidité)
› RMM : s’approprier la méthode
de Revue de Morbi-Mortalité ......................p61
Situations emblématiques
› Situations emblématiques : construction
avec leur dispositif pédagogique ...............p182
Social (travail/dialogue)
› Dialogue social de qualité ...........................p32
› Hospitalisation À Domicile (HAD)
en psychiatrie ...........................................p168
Soins palliatifs (voir aussi Fin de vie)
› Accompagnement en fin de vie :
philosophie des soins palliatifs ..................p140
› Manager un Groupement Hospitalier
de Territoire (GHT) .....................................p39
Théâtre
› Relation d’aide par le travail théâtral .........p129
› Soins palliatifs en psychiatrie ....................p140
TNM (Thérapeutiques Non-Médicamenteuses)
› Fin de vie de la personne âgée :
accompagnement .....................................p141
› Thérapies Non-Médicamenteuses
(TNM) : les fondamentaux.........................p113
Sommeil
› Troubles du sommeil : comprendre et agir .....p78
Sortie
› Sortie du patient : un processus à soigner .....p87
Stress (voir aussi Risques)
› Techniques de gestion du stress :
ateliers d’initiation ......................................p52
Stagiaires
› Tutorat des stagiaires paramédicaux ............p44
Statut
› Statuts du personnel de la fonction
publique hospitalière ..................................p34
Suicide
› Suicide : prévention du risque ....................p79
› Suicide : accueillir la personne
suicidante en psychiatrie ...........................p165
Suivi pédagogique
› Suivi pédagogique : l’optimiser
pour lui redonner du sens .........................p180
Support (soins de)
› Soins de support en cancérologie ..............p155
Syndrome coronarien
› Syndrome coronarien ................................p147
Toilette
› La toilette autrement : soins de confort
et de bien-être ..........................................p113
Toucher
› Approche psychocorporelle
dans la relation d’aide ..............................p127
› Certificat : Référent en soins
psychocorporels .......................................p128
› Adolescents : prise en charge
par des techniques psychocorporelles ........p129
› Toucher et massage d’éveil
pour soutenir la relation parent/enfant ......p173
Traçabilité (voir Transmissions ciblées)
Traceur (patient)
› Patient traceur et audit de processus ...........p60
Trajectoire clinique
› Sortie du patient : un processus
à soigner ....................................................p87
Transmissions ciblées
› Écrits professionnels : respecter les normes ...p120
› Transmissions ciblées : garantir la traçabilité
de la prise en charge des patients .............p121
› Transmissions ciblées
(blended-learning) ....................................p121
U
UCC : Unité Cognitivo Comportementale
› PASA, UHR et UCC : accueil du patient ......p104
Urgence
› IOA (Infirmier Organisateur de
l’Accueil) : savoir se positionner ................p148
› Urgence et crise en psychiatrie :
soins adaptés ...........................................p165
› Accompagner la séparation
parents/enfant ..........................................p174
V
V2014
› Certification V2014 :
manager la procédure .................................p57
VAD (Visite à domicile)
› Visite à domicile en psychiatrie .................p168
Violence
› Violence et agressivité :
prévenir et accompagner ............................p51
› Maltraitance de l’enfant :
comprendre et agir ...................................p144
› Violence en psychiatrie : comprendre
et gérer les situations................................p166
› Transmissions ciblées (e-learning)..............p121
› Aides-soignants et transmissions orales.....p122
› Référent en transmissions ciblées ..............p122
› Les transmissions ciblées (e-learning) ........p191
T2A (voir aussi Budget, Finances)
› T2A et finances hospitalières :
culture générale..........................................p30
› T2A et facturation des soins hospitaliers .....p30
Tableau de bord
› Indicateurs de performance
et tableaux de bord ....................................p29
Team Building (Voir Coaching)
Territoire
› Hospitalisation À Domicile (HAD)
en psychiatrie ...........................................p168
Travaux dirigés
› Travaux dirigés : pour l’apprentissage
des étudiants ............................................p179
Troubles psychocomportementaux
› Maladie d’Alzheimer ou pathologies
apparentées .............................................p109
Tutorat
› Tutorat des stagiaires paramédicaux ............p44
› Certificat : Formateur de tuteurs
de stagiaires paramédicaux .........................p45
› Tutorat en psychiatrie................................p162
INDEX
T
Travail social
› Élaborer un projet médical de territoire .......p37
23
MANAGEMENT
Le Nouveau Management Public (NMP) a introduit dans le secteur de la santé, des méthodes et outils qui semblent avoir
fait leurs preuves dans le monde industriel. Le nouveau projet de Loi relatif à la santé invite au décloisonnement, au
projet médical unique pour un territoire, tout en réaffirmant sa mission de service public. Le pilotage d’un hôpital « ancré
sur un territoire » dans un contexte de contraintes fortes doit impulser innovations, coopétition, coopération...
Les systèmes organisationnels d’aujourd’hui et de demain doivent permettre à chaque professionnel de
se sentir disponible, bientraitant et empathique auprès de chaque malade, car le soin reste toujours une
co-construction qui se crée dans une rencontre singulière avec une personne en situation de fragilité,
voire de grande souffrance.
La question de l’efficience est importante et l’évaluation de ses résultats doit porter sur l’obtention à la fois de la qualité
des soins, de la réponse aux besoins de santé d’un territoire et de l’équilibre financier de la structure. Mais l’amélioration
de la performance passe par la mobilisation des acteurs sur leur cœur de métier, prérequis indispensable pour garder
un hôpital attractif pour les soignants et les médecins. Il s’agit alors de considérer la recherche de l’épanouissement au
travail comme un investissement indispensable. Investissement qui, par la montée en puissance de la satisfaction au
travail, source de dynamisme et d’innovation à tous les niveaux, portera ses fruits sur la qualité de prise en charge des
usagers.
Les formations de ce chapitre éligibles au DPC sont indiquées dans la rubrique
MANAGEMENT
Le modèle gestionnaire actuel doit innover, évoluer vers un modèle « fluide ». Il a à relever le défi de la reliance et
confiance dans sa gestion pour créer des conditions éthiques favorables à l’engagement des personnels hospitaliers vers
des projets construits en commun, dans l’intérêt du service rendu à la population.
25
Management
de la performance
La performance globale vise une harmonie entre les performances
économiques, sociales, sociétales, environnementales et place au centre
de ses préoccupations la prise en compte des parties prenantes.
Or, l’hôpital vit un contexte de contraintes fortes avec des besoins de
santé qui évoluent. Il a à amorcer une réelle mutation pour sortir de
« l’hospitalocentrisme » qui le caractérise et entrer dans une dynamique
de regroupement des structures sur un territoire tout en développant des
prises en charge sans hébergement.
Le management se doit de questionner sa politique et ses pratiques pour
plus de coopération, plus d’innovation et les dirigeants et managers,
s’outiller en indicateurs et tableaux de bord financiers, tout en étant
vigilants aux valeurs humanistes propres à leur mission.
26
Projet managérial : de sa conception à sa mise en œuvre
Mettre en cohérence valeurs et pratiques au sein de l’équipe managériale.
Situer le projet managérial dans le
contexte légal des établissements de
santé
• L’actualité : management, élément central des
certifications, guide méthodologique de la
HAS de 2005, loi du 24 novembre 2009...
• Les orientations : préconisations du rapport de
Singly, obligation de conduire et d’afficher une
politique managériale.
Poser les enjeux d’un projet managérial
• Le lien entre projet managérial, autres projets
institutionnels et projet de territoire.
• La vision partagée du modèle de management
et le leadership souhaité pour l’établissement
dans le contexte actuel.
• Les notions de Sens, Processus et Contenu du
projet managérial.
• Les attentes des collaborateurs.
Concevoir le projet managérial
• La fédération autour des principes éthiques
managériaux.
• Les valeurs managériales partagées déclinées
en principes de fonctionnement managérial.
• La réalisation d’un autodiagnostic
managérial : menaces et opportunités dans le
contexte à prendre en compte, points forts et
points faibles du management actuel (grille
SWOT).
• La définition des axes prioritaires du projet
managérial :
› la politique de développement des compétences
managériales individuelles et collectives et sa
traduction opérationnelle,
› l’analyse des pratiques managériales,
› le processus de décision et la communication,
› la politique de recrutement et de fidélisation des
personnels et son outillage,
› la mobilisation des performances humaines,
› l’optimisation du dialogue social.
• Les indicateurs de suivi.
Faire vivre le projet managérial
• La communication.
• L’utilisation et l’actualisation de la charte
managériale.
• L’évaluation des pratiques managériales.
• Les indicateurs de Qualité de Vie au Travail.
LE + DU GRIEPS
La formation vise à aider une direction dans l’élaboration du projet managérial, véritable ligne directrice, support et soutien pour des pratiques
managériales performantes. Pour l’encadrement intermédiaire et de proximité, elle permet d’améliorer positionnement, sentiment d’appartenance,
implication et coopération.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 à 4 jours.
VOIR AUSSI...
Pratiques managériales efficaces : modéliser les « bonnes pratiques » ...... p35
Code : MGTPO10
Appréhender les principes de l’exercice
de la responsabilité sociétale des
établissements et organismes publics
• Les principes de la RSO confrontés à la
pratique, notamment : responsabilité de
rendre compte, transparence, comportement
éthique, respect des droits de l’homme et de
la personne soignée.
• Les actions concrètes pour une meilleure prise
en compte de la norme ISO 26000 et de la
question centrale relative aux relations et
conditions de travail.
• Les définitions de l’éthique, les sources,
niveaux d’actions, concepts et les principes de
la bioéthique.
Distinguer les logiques de gouvernance
en regard des principes de l’éthique du
soin et des principes de la responsabilité
sociale externe
• L’éthique du soin promue par la loi du 4 mars
2002 :
› les principes de solidarité qui inspirent notre
système de santé publique,
› les enjeux de la 1ère législation consacrée à
l’éthique du soin et les principes présents dans la loi.
• L’adoption d’un comportement éthique et de
valeurs : définitions, mots-clés, sujets à traiter,
questions à se poser, indicateurs et critères
d’évaluation.
S’initier à la démarche de management
responsable
• Le comportement éthique confronté aux
libertés publiques et à la protection des droits
fondamentaux des agents dans l’organisation
hospitalière : chartes éthiques, déontologie,
valeurs, développement du principe
d’humanité au cœur du management.
• Les guides et les outils pour un management
responsable :
› la mise en place d’une fiche d’actions,
› le ciblage des leviers d’actions,
› l’élaboration d’une charte d’éthique : organisme
public socio-responsable sur
www.developpement-durable.gouv.fr,
› la HAS : traduction du développement durable
dans le manuel de certification.
LE + DU GRIEPS
Cette formation intègre le pilier social du développement durable permettant aux participants d’identifier des actions concrètes transférables dans leur
pratique. Elle s’appuie sur l’analyse de pratiques et des cas pratiques.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement.
Paris du 10 au 12/10/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Yves GARENNE
Ingénieur spécialisé, sociologue,
DESS de sociologie.
Partenaire AFNOR (ISO 2600).
VOIR AUSSI...
Posture et pratiques managériales éthiques .....p28
Code : MGTPO14
MANAGEMENT
Questionner la stratégie, les pratiques RH et les comportements éthiques.
Management de la performance
Management responsable et éthique, stratégie sociétale
27
Posture et pratiques managériales éthiques : niveau 1
Interroger l’éthique des pratiques managériales et de sa posture professionnelle.
Identifier les enjeux d’un questionnement
éthique sur les pratiques managériales
• Le contexte hospitalier : évolutions internes et
de l’environnement qui questionnent l’éthique
dans le management.
• Les attentes des malades, le « patient expert ».
• La normalisation des processus, les procédures.
• La souffrance au travail, les RPS, les besoins et
attentes des agents.
Définir l’éthique managériale
• L’éthique, discipline philosophique.
• L’éthique, la morale, la déontologie, la loi.
• L’éthique managériale et le management
éthique.
Identifier les caractéristiques d’un
« manager éthique »
• L’éthique liée aux caractéristiques personnelles
du manager : authentique, fiable, constructif,
sens de l’équité, capacité d’aimer, courage…
• L’éthique dans la manière de manager
(relation) :
› la qualité de communication et l’empathie, le
souci de l’autre, le care,
› la délégation du pouvoir et l’empowerment,
› l’exemplarité ou l’éthique incarnée,
› l’acceptation des limites et de la vulnérabilité,
› les leaderships : transformationnel, authentique...
Repérer l’influence de l’éthique des
managers sur le travail des agents
• Les comportements au travail : justice
procédurale, reconnaissance et confiance.
• L’influence de l’éthique des managers sur les
comportements au travail et la performance
organisationnelle, les hôpitaux « magnétiques »
ou attractifs.
Identifier les axes d’évolutions possibles
de sa posture managériale
• Le projet managérial.
• La posture managériale : qu’ai-je envie de
changer et que puis-je changer dans mes
pratiques managériales ?
LE + DU GRIEPS
Cette formation questionne l’enjeu d’un management éthique dans un hôpital aux moyens et ressources contraints. Elle propose dans le cadre d’une
posture réflexive, de discerner valeurs personnelles, professionnelles et institutionnelles pour des pratiques managériales « plus » éthiques à mobiliser
individuellement et collectivement.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement, médecin chef de pôle.
Paris du 08 au 10/06/2016
3 jours, 1 260 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie-Claude MIREMONT
Coach certifié, Docteur en Sciences
de gestion.
VOIR AUSSI...
Projet managérial : de sa conception à sa mise
en œuvre.........................................................................p27
Développer le coaching dans le
management .................................................................p46
Code : MGTPO14
Posture et pratiques managériales éthiques : niveau 2
au
ve
u
No
Prendre une posture réflexive face aux situations de dilemmes éthiques managériaux.
Analyser ses pratiques managériales dans
le cadre de dilemmes éthiques
• Les situations à l’origine d’un dilemme éthique :
différence avec une situation relevant d’une
démarche de résolution de problèmes.
• La cartographie des situations managériales
porteuses d’un dilemme éthique.
• Les rappels théoriques sur le développement
d’une démarche éthique : modèle Kohlberg,
théories de la justice, démarche éthique
utilisée dans la clinique des soins, référence
aux valeurs ou vertus.
• L’analyse de situations apportées par
les participants pour questionner : loi,
déontologie, règles et valeurs.
Développer un positionnement
responsable et éthique
• La posture réflexive pour développer son
identité managériale.
• La métacommunication sur les situations
vécues et analysées.
• Les conditions d’une posture éthique.
• Le leadership humaniste et éthique :
différence entre management et leadership,
modèles de leadership, leaderships émergents
dits « humanistes ».
S’inscrire dans une démarche éthique
managériale collective
• L’éthique du manager et les comportements
au travail, la performance organisationnelle
(L. Hirèche).
• Les leviers et outils d’un management éthique
à l’hôpital :
› le projet et la charte managériaux,
› les valeurs managériales identifiées et déclinées
en principes de fonctionnement,
› les outils et méthodes d’analyse des pratiques
managériales en regard de leur éthique,
› la nécessaire verticalité et transversalité des
principes de responsabilité et d’éthique.
LE + DU GRIEPS
Cette formation vient compléter « Posture et pratiques managériales éthiques : niveau 1 ». Elle s’appuie fortement sur le partage et l’analyse des
pratiques managériales. Pragmatique, elle permet de renforcer sa posture éthique et d’acquérir des outils pour faire face aux dilemmes éthiques qui se
posent au manager.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement, médecin chef de pôle
ayant suivi le niveau 1 ou équivalent.
Paris du 12 au 14/09/2016
3 jours, 1 260 €
28
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie-Claude MIREMONT
Coach certifié, Docteur en Sciences
de gestion.
VOIR AUSSI...
Management responsable et éthique, stratégie
sociétale ..........................................................................p27
Code : MGTPO14
Cartographie des processus-clés : piloter le pôle par les processus
Développer une approche opérationnelle par les processus.
Comprendre le principe de l’approcheprocessus dans le contexte actuel des
établissements de santé
• Le contexte du développement de l’approcheprocessus.
• L’approche-processus : ISO 9001.
• Les orientations de la V2014 avec la notion du
patient traceur.
• Le concept et les différents types de processus :
opérationnels, supports, de management.
• Les enjeux de l’approche-processus :
transversalité et décloisonnement, focalisation
vers une finalité et des résultats, structuration
des principes organisationnels, nécessaire
coopération des acteurs.
• Les méthodologies de l’approche-processus.
Définir et cartographier les processus
structurants et la cartographie des
interfaces
• Les processus qui structurent le pôle et/ou
impactent sa performance.
• La cartographie représentant les flux :
s’interroger sur la valeur ajoutée, la criticité,
les marges de manœuvre, les marges
d’amélioration escomptées, les acteurs et leur
légitimité dans le pilotage.
• La cartographie des interfaces et des relations
« clients-fournisseurs » : point de rencontre
entre les services et déterminants de
l’amélioration du service rendu, interface du
pôle et interfaces institutionnelles.
Manager et améliorer les processus
• Les dysfonctionnements repérés, analyse
et hiérarchisation : choix des processus
prioritaires, élimination des activités
redondantes, simplification…
• Les améliorations à mettre en œuvre :
reengineering, amélioration continue, plan
opérationnel d’optimisation.
• Les règles du management général des
processus.
• La position d’animateur de processus.
• Les indicateurs de performance du processus,
les objectifs d’amélioration et les outils de
pilotage (tableaux de bord et indicateurs
choisis), les personnes concernées.
• La communication à promouvoir.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie une démarche basée sur des exemples et des cas concrets. Elle propose déclinaison et adaptation au secteur de la santé des
méthodes et outils issus de l’entreprise. Cette approche constitue un levier privilégié d’action préconisé par l’ANAP et la HAS.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 3 à 4 jours.
VOIR AUSSI...
Patient traceur et audit de processus ....................................................... p60
Chemin clinique : de la conception au pilotage ................................... p86
Code : MGTPO03
Identifier les enjeux du pilotage par les
indicateurs
• Les évolutions des systèmes de financement,
de management des organisations,
d’évaluation et leurs conséquences.
• Le positionnement et l’articulation des
différentes attentes externes et internes en
termes de tableaux de bord.
• L’évolution du management : du contrôle au
pilotage de la performance.
• La comptabilité analytique : pertinence et
la cohérence du « fichier structure » pour
une connaissance fiable des dépenses et de
l’activité.
Définir la notion et les facteurs de
performance
• La notion de performance, ses déclinaisons et
ses leviers opérationnels.
• Le déploiement des objectifs stratégiques
selon la méthode BSC (Balanced Score-Card).
• Le tableau de bord : définition, objectifs et
étapes de définition.
Choisir, construire et faire vivre des
indicateurs et les tableaux de bord
• Les caractéristiques indispensables de tout
tableau de bord.
• Les différents types d’indicateurs : de base,
de positionnement stratégique, structurants,
médicotechniques, financiers.
• Les critères de définition d’un indicateur
pertinent (SMART).
• Le cahier des charges du tableau de bord.
Exploiter les tableaux de bord et définir
des actions d’amélioration
• Les usages, les mésusages des tableaux de
bord.
• La diffusion, la communication et la réflexion
autour des tableaux de bord.
• Les éléments de dysfonctionnements mis
en évidence par les tableaux de bord, la
recherche et l’analyse des causes et la
détermination des actions d’amélioration.
LE + DU GRIEPS
Cette formation contribue au respect des exigences et recommandations externes : T2A, nouvelle gouvernance, certification, IPAQSS, 6e levier ANAP,
GMSIH… Elle est illustrée par de nombreux cas concrets. Des propositions de méthodes, outils, grilles sont intégrées à la formation. Une mise en
application sur les situations et les besoins des participants est faite.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement, médecin.
Lyon du 26 au 27/05/2016
2 jours, 960 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jacky HOUSSET
Coordonnateur général des soins
chargé de la direction qualité.
VOIR AUSSI...
Projet managérial
de sa conception à sa mise en oeuvre ................p27
Code : MGTPO13
MANAGEMENT
Optimiser l’utilisation des indicateurs de performance.
Management de la performance
Indicateurs de performance et tableaux de bord
29
T2A et finances hospitalières : culture générale
Comprendre la T2A et la gestion à l’hôpital.
Acquérir une vision globale du système
de tarification médicalisée ou T2A
• La démystification de la T2A : lien entre
Sécurité Sociale et remboursement des
frais de soins aux hôpitaux, lien entre
tarifs d’hospitalisation et véritables coûts
hospitaliers.
• L’utilisation du PMSI et des nomenclatures
d’actes pour la description de l’activité.
• Le rôle respectif du DIM, du corps médical et
du secrétariat médical dans le système.
• Les changements induits par la T2A au sein
des services de soins.
S’approprier les fondamentaux sur le
fonctionnement économique et financier
de l’hôpital (dépenses, recettes, budget,
contrôle de gestion...)
• La Sécurité Sociale et la facturation des soins :
culture générale sur l’hôpital.
• Le budget ou EPRD : définitions des concepts
et explications sur l’élaboration du budget.
• Le contrôle de gestion : définitions des
concepts et illustrations des apports de
ce nouveau métier (CREA, analyses de
gestion…).
• Les tableaux de bord de pôle : éclairages
concrets sur leur langage, leur conception et
leur intérêt.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet d’acquérir une vision globale objective et abordable par des non-financiers, des problématiques financières et économiques à l’hôpital.
Elle apporte des explications claires sur un domaine, a priori, austère et technique mais néanmoins indispensable à connaître par tout cadre de santé.
FORMATION INTER / INTRA
Médecin, cadre de santé.
Lyon du 24 au 25/03/2016
Paris du 13 au 14/10/2016
2 jours, 960 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Olivier WERY
Formateur-consultant senior en
finances et contrôle de gestion.
Gérant de la société Linkk Conseil.
VOIR AUSSI...
Indicateurs de performance
et tableaux de bord ....................................................p29
Bien coter l’activité MCO ................ www.grieps.fr
Code : MGTPO06
T2A et facturation des soins hospitaliers
Connaître l’environnement, le processus, la logique et les règles de la facturation des soins par l’hôpital.
Clarifier la contribution du bureau des
entrées au fonctionnement de l’hôpital
• Le contexte des réformes du financement et
du budget à l’hôpital.
• Le financement actuel des établissements
hospitaliers.
• L’identification du rôle et des missions
du bureau des entrées à l’hôpital :
identitovigilance et facturation.
• Le processus de facturation aujourd’hui et le
processus de demain en facturation directe.
Revoir les principales notions de Sécurité
Sociale et les règles de facturation
• Les régimes, risques, caisses, assurances,
mutuelles…
• Le ticket modérateur, le prix de journée, le
forfait journalier et les franchises.
• Les nombreuses exceptions au paiement du
ticket modérateur et du forfait journalier : ALD,
art. 115, invalidité, acte lourd, accident de
travail, maternité…
Clarifier les notions de T2A
• Les différences entre budget global et T2A.
• La T2A et le recueil de l’information médicale :
PMSI et nomenclatures d’actes (NGAP, CCAM
et NABM) définis et expliqués.
• Le rôle et les missions du DIM.
• La valorisation de l’activité avec E-PMSI.
• L’utilisation du prix de journée et des GHS
pour la facturation en hospitalisation.
• L’utilisation des nomenclatures NGAP et
CCAM pour la tarification.
Clarifier les notions de facturation directe
• La télétransmission B2, rejets, flux 1€.
• Les retours d’expérience sur le projet
FIDES et l’expérimentation menée dans 55
établissements.
• Les exigences de la facturation directe en
termes de pratique et d’organisation à
l’hôpital en général, au bureau des entrées en
particulier.
• La synthèse sur le processus de facturation et
ses adaptations pour FIDES.
LE + DU GRIEPS
La formation est animée par un expert, auteur du livre « La facturation des soins hospitaliers » (éditions Infodium). Elle expose clairement de nombreuses
définitions et processus. Elle est illustrée de cas concrets.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 jours.
30
VOIR AUSSI...
Bien coter l’activité MCO
Code : MGTPO06
...................................................... www.grieps.fr
Mise en œuvre d’un projet : conception, conduite, pilotage
Maîtriser la méthodologie et les outils de la conduite de projet.
Comprendre et positionner enjeux et
déterminants du management par projet
• Les concepts et les approches de management
et de gestion de projet.
• Les types de projets et leur spécificité.
• Les composantes de la gestion de projet.
• La méthodologie du projet dans la conduite
du changement.
Concevoir et organiser le dispositif projet
• Le cadrage du projet et ses enjeux.
• Le contexte et son intégration ou l’articulation
avec d’autres projets.
• Les étapes de l’élaboration d’un projet :
› la création du comité de pilotage, groupes projets,
› les étapes-clés : faisabilité, mise en œuvre et suivi,
› les outils et structures à mettre en place et le
timing.
• La conduite du projet : sens, processus et
contenu.
• La mobilisation des talents individuels au
service du projet.
• La préparation d’une communication autour
du projet.
• Le plan de communication tout au long de
l’élaboration du projet.
• Le dispositif de suivi et d’évaluation du projet.
Accompagner et piloter le projet
• La recherche de la cohérence : vision globale,
vocation, ambition, valeurs et principes de
fonctionnement, ainsi que axes stratégiques.
• Les conditions pour susciter l’adhésion et
fédérer l’équipe projet autour de la vision.
• L’animation et la communication :
› l’animation d’une réunion d’avancement et
d’évaluation,
› la valorisation et la communication des résultats.
• L’accompagnement dans le changement,
l’anticipation des freins et difficultés, la
dynamique des groupes projets.
• Le suivi :
› les outils de pilotage,
› les techniques de suivi et de réajustement.
• Le rôle et les missions du manager de projet.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur les projets en cours et leur analyse pour faire monter en puissance les savoirs et compétences individuelles et collectives en
méthodologie de projet. Selon les situations, elle peut également s’appuyer sur le témoignage et l’analyse d’un projet réalisé (appreciative inquiry).
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 3 à 4 jours.
VOIR AUSSI...
Projet d’établissement de soins gériatriques .......................................p104
Manager en mission transversale ...................................... www.grieps.fr
Code : MGTPC01
Accompagner le changement dans les organisations
Comprendre les mécanismes individuels
et collectifs de freins au changement
pour en faire des leviers
• Le processus naturel de changement
individuel : niveaux, roue de Hudson.
• Les besoins propres à chacun face au
changement.
• Les réactions en cas de stress.
• Le système de représentation comme
interprétation personnelle de la réalité.
• La résistance lorsque le changement se heurte
à la culture en place.
• La dynamique des groupes dans la mise en
place des mécanismes de résistance.
Préparer le changement
• La formalisation des rôles du manager : vision,
leadership, coaching.
• Les facteurs-clés dans l’accompagnement
du changement, les dimensions de la
communication.
• Le recours ou non au mode projet.
Conduire le changement
• Le diagnostic d’un projet d’organisation :
› le ciblage des objectifs, la définition du périmètre,
l’évaluation des enjeux et de la complexité du
processus,
› les paramètres à prendre en compte,
› les priorités et ressources nécessaires,
› les étapes du projet et outils de planification.
• La préparation du changement :
› la communication, le plan d’actions et le calendrier,
› la mobilisation et le travail en équipe.
• La mise en œuvre du changement :
› l’expérimentation et le test,
› la cartographie des alliances et les zones de
résistance, l’adaptation,
› les freins : devancer les réactions.
• L’anticipation et l’intégration des aléas :
› le développement de l’aptitude à changer,
› la notion de résilience personnelle, sociale et
organisationnelle.
• Le suivi du changement jusqu’à l’état final :
› le suivi régulier des résultats,
› la reconnaissance et la mise en valeur des progrès,
› le maintien de la dynamique par un processus
d’amélioration continue,
› l’autoévaluation.
LE + DU GRIEPS
La formation méthodologique s’appuie principalement sur le partage et l’analyse des pratiques d’accompagnement au changement. Nous pouvons
également vous accompagner dans le changement engendré par des projets spécifiques : déménagement, réorganisation, ouverture d’une nouvelle unité...
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 3 à 4 jours.
VOIR AUSSI...
Communication institutionnelle : les clés de l’efficacité .................... p32
Développer le coaching dans le management ....................................... p46
Résilience organisationnelle.......................................................................... p51
Code : MGTPC01
MANAGEMENT
Repérer ce qui évolue, se transforme et
en comprendre le sens
• Le concept contemporain de changement :
notion de permanence.
• Les caractéristiques du changement actuel :
rapidité, complexité, incertitude…
• Les impacts sur l’homme au travail.
Management de la performance
Savoir conduire et accompagner les changements dans la complexité et l’incertitude.
31
Communication institutionnelle : les clés de l’efficacité
Savoir communiquer en interne et en externe de manière efficace : projets, crises…
Identifier les enjeux de la communication
aujourd’hui à l’hôpital
• Les enjeux de la communication : « pourquoi »
et « pour quoi » communiquer ?
› la communication interne : projets, changements,
événements, faire connaître les évolutions en
cours, en perspective,
› la communication externe : évènementielle et/ou
situation de crise.
Actualiser ses connaissances et savoirfaire en matière de communication
• Les bases de la communication : principes
de la communication interpersonnelle,
méthodes dites Herman, niveaux et types de
communication.
• La notion de public.
• Les échanges dans une réunion ou rencontre.
• Les supports utilisés en communication.
S’outiller pour communiquer
efficacement
• La culture d’entreprise et la culture
hospitalière : valeurs, types de culture
d’entreprise.
• Le cadre « moral », juridique et structurel de
la communication :
› les particularités de la communication en santé,
› l’éthique de la communication institutionnelle,
› les limites juridiques de la communication : secret,
droit à l’image,
› l’équipe de communication.
• Le livret d’accueil : rédaction d’une plaquette,
d’un dépliant, d’une affiche.
• La création d’un « journal » interne : chemin
de fer, rétroplanning, financement.
• La création d’un site Web.
• Les relations avec la presse : échanges avec
les rédactions, genres journalistiques,
communiqué de presse.
• Le choix des médias par rapport aux objectifs.
Communiquer en situation de crise
• La définition de la crise, de la rumeur :
principes de communication/rumeur, types et
formes de crises, conduite à tenir.
Définir une stratégie de communication
• La notion de stratégie globale et de politique
de communication.
• Le programme de communication et la charte
d’identité visuelle, la charte graphique.
• Le suivi et l’évaluation de la communication.
LE + DU GRIEPS
La formation propose des ateliers thématiques autour de différentes situations : communiquer oralement ou par écrit, organiser un évènement, répondre à
une interview en situation de crise...
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement et professionnel chargé
de communication.
Paris du 05 au 06/10/2016
2 jours, 730 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Gérard CETTOUR-BARON
Expérience de direction des usagers
qualité et communication en CHR,
Docteur en Sciences politiques.
VOIR AUSSI...
Analyse Transactionnelle et PNL :
communication professionnelle .............................p53
Communication de crise .................. www.grieps.fr
Code : MGTHP08
Dialogue social de qualité
Faire vivre au quotidien le dialogue social à l’hôpital.
Repérer les conditions d’organisation du
dialogue social dans la FPH
• Le cadre législatif du dialogue social dans la
FPH, les organisations et les structures.
• Les différents niveaux du dialogue social, les
instances.
• Les acteurs en interne et en externe.
• Le dialogue social dans le nouveau projet de
Loi relative à la santé.
Analyser les pratiques actuelles de
dialogue social dans son établissement
• L’analyse des pratiques de dialogue social :
› l’organisation et la structure,
› le diagnostic de la situation actuelle,
› l’analyse d’une situation réussie et d’une situation
difficile,
› les pratiques de dialogue social mises en œuvre.
• L’identification à partir de l’analyse des
différents éléments :
› les besoins généraux,
› les priorités d’amélioration au niveau collectif et
au niveau individuel,
› les facteurs de tensions sociales et les facteursclés de réussite,
› les situations emblématiques.
Utiliser les ressources, les moyens et les
outils du dialogue social
• Les espaces et outils du dialogue social :
acteurs, organisations syndicales, missions
des instances représentatives, agenda des
réunions, outils RH, méthodes et outils du
dialogue, communication autour du dialogue
social.
• La communication interpersonnelle,
l’anticipation et la gestion des conflits :
› les enjeux de la communication interpersonnelle :
écoute active, argumentation, négociation...
› la gestion des personnalités dans un groupe, la
gestion des conflits.
• L’évaluation et les outils de suivi : bilan social,
baromètres et observatoires sociaux.
LE + DU GRIEPS
Cette formation propose l’élaboration d’un outil de diagnostic des pratiques actuelles de dialogue social. Celui-ci sera utilisé tout au long de la formation
et permettra, ensuite sur le terrain, d’assurer le suivi des évolutions des pratiques de dialogue social.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement, membre des instances
représentatives.
Lyon, du 06 au 08/04/2016
3 jours, 1 005 €
32
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Joël BUDANIC
Consultant, expérience de DRH et de
représentant syndical.
VOIR AUSSI...
Développer le coaching
dans le management ................................................p46
Code : MGTHP08
Management
des ressources
humaines
MANAGEMENT
L’hôpital évolue d’un modèle bureaucratique conventionnaliste vers une
organisation plus adhocratique avec une gestion des ressources humaines
professionnalisante. La démarche GPMC nécessite un travail important de
référencement et anticipation des métiers et des compétences de demain.
Si ce travail est inévitable, il est essentiel de considérer que la personne
humaine au travail ne se réduit pas à une combinaison de compétences.
Il existe un creuset de talents individuels et collectifs qu’il serait préjudiciable d’occulter. Ceci, dans un temps, où l’hôpital a à relever le défi
de mise en cohérence des projets médicaux et des professionnels sur un
territoire, pour une approche orientée patient et non plus structure.
33
Statuts du personnel de la fonction publique hospitalière
Savoir informer et accompagner les professionnels dans leur gestion de carrière.
Actualiser ses connaissances relatives au
statut des personnels hospitaliers
• Le recrutement des contractuels et des
titulaires : textes généraux.
• La gestion des carrières : reprise d’ancienneté,
grade et échelon, réformes statutaires 2014 et
2015, nouveaux corps et grades (sage-femme,
ASHQ, animateur…).
• La gestion des changements de position :
congé parental, disponibilité.
• La gestion des congés rémunérés,
autorisations d’absence, congés maladie
statutaires et disponibilité.
• La gestion des traitements : brut, accessoire,
RE, IJSS.
• La gestion de la discipline.
• La fin de carrière, la retraite (réforme 2014),
les fins de contrats (CDD et CDI).
Savoir gérer une carrière de façon
polyvalente
• La gestion de carrière dans un établissement
ou un pôle : recrutement, mise en stage,
reprise d’ancienneté, concours réservés.
• Les avancements.
• La maîtrise du fonctionnement des CAPL et
CAPD.
• La gestion des changements de position :
disponibilité, congé parental…
• L’accompagnement d’une fin de carrière et
d’un départ à la retraite (actualisé 2015) :
âge, durée d’assurance, notion de décote et
de surcote, avantages pour enfants, invalidité,
handicap, cumul emploi retraite...
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’adresse à tout personnel d’encadrement et chef de pôle. L’animation valorise l’interactivité et l’alternance entre les apports législatifs et
juridiques, des études de cas et le partage des pratiques. Elle participe à l’optimisation de la Gestion Prévisionnelle des Métiers et Compétences.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Personnel d’encadrement, chef de
pôle.
Paris du 29/03 au 01/04/2016
3 jours, 1 150 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Lydie CIBIEL
Diplôme de l’IEP de Bordeaux,
Directeur d’hôpital (ENSP), DESS Droit
de la santé.
VOIR AUSSI...
Absentéisme : comprendre et réguler
par l’entretien de retour ..........................................p50
Code : MGTMC02
GPMC : la démarche métier-compétences
Cartographier les métiers et savoir anticiper et gérer les ressources humaines.
Définir la GPMC
• La définition et le cadre juridique.
• Le répertoire des métiers de la FPH.
• La démarche globale de développement des
compétences : différentes approches de la
GPMC, passage du cadre statutaire de la FPH
à une approche métier-compétences.
Identifier les enjeux d’une GPMC
• Le contexte interne et externe : progrès
technologique, certification, enjeux socioéconomiques, restructuration, DPC, décret
FPTLV, loi HPST.
• L’évolution démographique.
Se doter d’une base conceptuelle commune
• Le métier, l’emploi, le poste.
• La mission, la contribution, la fonction.
• L’activité, la tâche, la compétence, la
performance.
Identifier étapes, processus, acteurs et
outils méthodologiques de la GPMC
• Les axes de la gestion prévisionnelle et les
étapes-clés de la démarche GPMC.
• Les acteurs et leurs interdépendances.
• Les outils et méthodes pour chaque étape :
cartographie, référentiel, indicateurs,
prospective…
Construire une démarche
• L’état des lieux préalable, la clarification des
objectifs attendus et les liens avec les objectifs
de l’établissement.
• L’extension ou le redéploiement des
compétences et des effectifs.
• Le rôle de l’entretien professionnel annuel.
• Le choix des priorités et des modalités
d’actions : hiérarchisation des actions et des
outils à bâtir.
• La mobilisation des professionnels de terrain
pour une meilleure adhésion à la démarche.
Construire une grille de recueil pour un
autodiagnostic
• Les outils préexistants.
• Les problèmes saillants de l’institution.
• Les projets de l’établissement.
• Les besoins exprimés par les salariés.
• L’évaluation des activités et des compétences.
Mettre en œuvre le plan d’actions
• Les acteurs concernés, leur rôle et fonction,
niveau de délégation et responsabilité.
• L’échéancier.
• L’évaluation de la démarche et sa
pérennisation, les indicateurs de suivi.
• L’informatisation en matière de GPMC.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet aux participants d’initier une démarche GPMC adaptée au contexte de leur établissement et à ses enjeux.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 4 jours.
34
VOIR AUSSI...
Management intergénérationnel : les Y, les X et les seniors ........... p41
Entretien professionnel et évaluation des compétences ................... p43
Code : MGTMC11
Cartographie des activités et des compétences
Développer une méthodologie commune de pilotage de l’activité ressources humaines.
Se doter d’une base conceptuelle
commune
• Les notions de compétence, de gestion
des compétences et de gestion par les
compétences.
• Le passage d’une gestion statutaire à une
approche par les compétences.
Identifier les enjeux relatifs à une gestion
par les compétences
• Les évolutions démographiques et techniques.
• Les enjeux économiques et les réorganisations.
• Le management de la qualité des soins et des
prises en charge.
• Les enjeux RH et en matière de construction
des parcours professionnels.
Identifier les rôles des acteurs impliqués
dans cette démarche et leur interdépendance
• Les directions de pôle, les cadres de service,
les acteurs des ressources humaines.
• Les partenaires sociaux.
Maîtriser les étapes et outils de la
construction d’une cartographie des
activités et compétences
• Les portes d’entrée et les choix
méthodologiques.
• Les liens avec les étapes-clés d’une démarche
GPMC et les dispositifs FPTLV.
• La construction d’une cartographie des
activités et des compétences :
› la méthode ADAC®,
› l’inventaire des activités des services et des fiches
de poste,
› la hiérarchisation des activités,
› l’identification des compétences des services, des
équipes,
› le référentiel de compétences,
› l’élaboration d’indicateurs de niveau de
compétences.
Exploiter la cartographie des activités et
compétences et construire des réponses
adaptées
• Les activités fondamentales de l’unité et la
valeur ajoutée du service.
• Le développement individuel et collectif des
compétences (DPC).
• La politique de formation, le recrutement,
l’employabilité.
• L’identification des potentiels, la gestion de
carrière et la mobilité.
• L’adaptation des outils existants et/ou la
création d’outils nouveaux.
LE + DU GRIEPS
La formation permet aux participants de réaliser une simulation de cartographie des activités et compétences assurant le pilotage et l’anticipation des
évolutions de leur pôle ou unité. Cette cartographie est initialisée en intermodule et débriefée au module 2.
Pratiques managériales efficaces : modéliser les « bonnes pratiques »
Professionnaliser ses pratiques managériales.
Analyser des situations emblématiques
• La réalisation d’une cartographie des
situations managériales afin de repérer des
situations emblématiques à travailler.
• L’analyse de ces situations avec différentes
méthodes proposées : analyse réflexive,
co-développement, instruction au sosie,
appreciative inquiry.
• Le repérage des invariants et/ou des pratiques
innovantes.
• La modélisation des schèmes d’actions et de
coopération efficients.
Acquérir des outils et clés de lecture
• L’éclairage de chaque analyse de situation par
des concepts, outils et notions :
› la sociologie, la psychologie, les sciences
de gestion et la clinique du travail (Hamel,
Mintzberg, Dujarrier, Clot, Koninckx...),
› la communication,
› l’ingénierie des compétences (Le Boterf,
Zarifian…),
› le coaching (Lenhardt, Génelot, Schutz...).
Enrichir ses pratiques managériales
• La présentation et les échanges sur les
expérimentations réalisées en intersession :
éclairages théoriques.
• La validation, l’ajustement et/ou
l’enrichissement des invariants et de la
modélisation des pratiques managériales.
• La modélisation de « bonnes pratiques »
managériales pour les situations initialement
choisies.
LE + DU GRIEPS
Cette formation propose, à partir d’un benchmarking des pratiques managériales explicitées par les participants et d’un enrichissement théorique, une
modélisation de « bonnes pratiques » managériales. Dans cet environnement complexe qui requiert des ajustements permanents, l’enjeu est ici d’éclairer
différemment les situations à venir et de redonner sens aux activités managériales.
FORMATION INTER / INTRA
Cadre de pôle, de proximité.
Lyon du 30/03 au 01/04/2016
et du 09 au 10/05/2016
5 jours, 1 690 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Marie-Claude MIREMONT
Cadre de santé, Coach certifié,
Docteur en Sciences de gestion.
André VAN HECKE
Ingénieur, Psychologue du travail.
VOIR AUSSI...
Développer le coaching
dans le management .................................................p46
Résilience organisationnelle :
sortir d’une crise ..........................................................p51
Code : MGTHP07
Management des ressources humaines
VOIR AUSSI...
GPMC : la démarche ....................................................................................... p34
Entretien professionnel et évaluation des compétences ................... p43
Code : MGTMC11
MANAGEMENT
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 3 à 4 jours.
35
Compétences managériales : parcours
Créer les conditions de la performance en développant des compétences-clés.
Stabiliser ses connaissances, se
projeter dans la formation à partir d’un
autodiagnostic individuel
• Les notions fondamentales sur le
management : grands courants, fonctions du
management…
• L’évolution du management à l’hôpital ces
dernières années et son ouverture sur le
territoire.
• Les attentes de l’institution vis-à-vis du cadre
de proximité.
• Les écarts entre travail prescrit, travail réel,
travail vécu : test de positionnement.
• Les résultats du test de positionnement et les
axes de développement à prévoir : objectifs
de progrès.
Atelier 1 : Être manager et/ou leader.
Atelier 2 : Développer la Qualité de Vie au
Travail.
Atelier 3 : Faire du planning un outil de
collaboration.
Atelier 5 : Réussir un projet.
Atelier 6 : Animer une équipe.
Atelier 7 : Manager les différentes générations.
Atelier 8 : Intégrer et fidéliser les nouveaux
professionnels.
Atelier 9 : Créer une équipe impliquée et
performante.
Atelier 10 : Savoir négocier, du conflit au
contrat.
Atelier 4 : Révéler et mobiliser les talents
d’une équipe.
LE + DU GRIEPS
Le début de la formation sur « les fondamentaux du management » permet à chaque cadre, à partir d’un test de positionnement, de définir ses objectifs de
progrès et de choisir les ateliers à suivre. Les ateliers comportent 3 temps : partage et analyses de pratiques, éclairages théoriques, temps d’appropriation et
de formalisation individuelle d’objectifs de progrès. Ce parcours peut être construit en blended-learning et intégrer un suivi post-formation.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : sur-mesure.
Durée par atelier : 1 jour.
VOIR AUSSI...
Manager un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) ................ p39
Gouvernance et leadership clinique du cadre de santé .................... p40
Gestion de plannings .............................................................. www.grieps.fr
Code : MGTHP01
Chef de pôle : leadership médical
au
ve
u
No
Mobiliser ses talents et ressources pour gagner en leadership.
Identifier les enjeux d’un manager-leader
et d’un leadership clinique dans le
contexte actuel
• L’évolution des organisations à l’hôpital et de
son pilotage, l’ouverture sur le territoire.
• L’évolution des valeurs et attentes au travail.
• La démocratie sanitaire et l’association des
usagers à la gouvernance.
Définir les notions de leader et de
leadership médical
• Le leader et le leadership : capacité
d’influence, stades de développement d’un
manager, leadership formel et informel, leader
et groupe.
• Le développement de l’identité managériale :
différentes couches identitaires et sources de
leadership.
• Les différents modèles de leadership et leurs
caractéristiques.
• Les leaderships adaptés à notre contexte
actuel : leadership transactionnel, leadership
transformationnel, sensemaking et impact de
l’éthique du leader sur les collaborateurs.
• Les 3 « mondes » de l’hôpital et les
leaderships correspondant.
• Le leadership clinique et médical.
Identifier et affirmer son leadership en
situation, en tant que médecin
• Le leadership pour concevoir, argumenter,
conduire un projet.
• Le leadership pour manager une équipe et/ou
piloter un pôle : caractéristiques d’une équipe
performante, délégation et responsabilisation
pour développer l’autonomie, conditions de la
coopération...
• Le leadership au sein d’un groupe de pairs :
liens entre manière de communiquer et
leadership, développement de l’intelligence
relationnelle...
• Le leadership pour animer une réunion.
• Le leadership pour désamorcer ou gérer un
conflit.
LE + DU GRIEPS
Cette formation se veut pragmatique. Elle s’appuie fortement sur les attentes des participants et situations professionnelles où ils questionnent leur
leadership. Des études de cas concrets favorisent la mise en lumière des notions-clés, ceci dans le cadre d’ateliers menés en parallèle par chacun des
animateurs. La formation intègre pour chaque participant et à la demande, un coaching individuel personnalisé.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement, médecin chef de pôle.
Paris du 07 au 08/11/2016
2 jours, 1 020 €
36
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Marie-Claude MIREMONT
Cadre de santé, Coach certifié,
Docteur en Sciences de gestion.
Sylvie GUILLEMIN
Formateur-consultant coach,
Psychologue.
VOIR AUSSI...
Développer le coaching
dans le management .................................................p46
Résilience organisationnelle :
sortir d’une crise ..........................................................p51
Code : MGTPO01
Élaborer un projet médical de territoire
au
ve
u
No
Coopérer dans l’élaboration du projet médical dans le cadre d’un GHT.
Inscrire les nouveaux enjeux de santé
dans le projet médical unique
• Le vieillissement de la population, la
prévalence des maladies chroniques :
nouveaux besoins de coordination des
professionnels.
• La nécessité d’un pilotage unifié du système
de santé : renforcer les relations ville-hôpital,
fin des cloisonnements.
• L’association des usagers à la gouvernance.
• L’importance de la prévention, des soins de
proximité et premiers recours.
Prendre appui sur les principes fondateurs
du projet Loi Santé relatifs à
• L’usager : notion de parcours de santé et de
vie, prévention et promotion de la santé.
• L’offre de soins de proximité pour les
patients atteints d’une maladie chronique,
les personnes en situation de vulnérabilité,
précarité sociale, perte d’autonomie.
• L’amélioration de l’information et de
l’accompagnement des usagers.
• L’efficience de l’offre de santé et de soins
sur un territoire : stratégie médicale et
soignante unique, mutualisation de certains
équipements, activités, organisations
médicales ou soignantes, permanence des
soins, système d’information hospitalier/
département d’information médicale unique,
coordination clinique et des parcours de santé
complexes, innovation.
Élaborer le projet unique
• Les étapes-clés de la démarche : constitution
d’un comité de pilotage, planning
prévisionnel, groupes de travail, stratégie de
communication, COM.
• Les axes du projet médical unique :
› le projet territorial de santé comme référence des
besoins du territoire,
› le bilan des coopérations existantes, de la qualité de
prise en charge de chaque filière, des coopérations
à privilégier...,
› l’état des lieux du développement de l’ambulatoire,
de la prévention et promotion de la santé,
› les axes médicaux et objectifs à décliner en plan
d’actions,
› l’adéquation et mutualisation des ressources et
moyens.
LE + DU GRIEPS
Cette formation inter-établissements permet de mesurer les enjeux et les changements que comporte l’évolution du projet médical et de soins d’un
établissement vers le projet médical et soignant unique sur un territoire. Cette formation pragmatique et interactive peut se poursuivre ou se décliner
directement dans le cadre d’un accompagnement sur site, à l’élaboration du projet médical d’un GHT.
VOIR AUSSI...
Chef de pôle : leadership médical.........................p36
Manager un GHT .........................................................p39
Code : MGTHP08
Être
tre cadre supérieur de santé ou cadre de pôle
Exercer avec efficacité sa fonction de cadre de pôle ou en mission transversale.
MODULE 1 : Posture managériale
MODULE 2 : 3 ateliers menés en parallèle
Clarifier et partager la problématique
actuelle des cadres supérieurs de santé
• Les missions et activités : management
stratégique, management des RH, qualité des
soins, gestion des risques.
• Les relations fonctionnelles et hiérarchiques.
• Le vécu de l’autonomie et de
l’interdépendance.
• L’ouverture de l’hôpital sur le territoire.
Atelier 1 : Être cadre supérieur de pôle
• Le travail avec le bureau de pôle et la codécision.
• Le projet et contrat de pôle : de l’élaboration à
la mise œuvre.
• Le développement de l’autonomie chez les
cadres d’unité.
• La gouvernance clinique : outils, méthodes,
moyens.
• Les valeurs inhérentes au service de soins :
vers des espaces de coopération et de coconstruction sur des parcours santé.
Développer son identité managériale et
son leadership
• Le style de management et de leadership.
• Le rôle de la culture institutionnelle.
• L’éthique managériale.
Atelier 2 : Être cadre supérieur en mission
transversale
• Le rôle et les missions du manager de projet.
• Les caractéristiques et valeurs pour développer
son leadership : acquérir une légitimité et une
autorité en l’absence de lien hiérarchique.
• L’animation de groupe de travail ou d’équipe :
susciter l’adhésion, donner du sens...
• Les talents relationnels : approche systémique
de la communication et de l’organisation.
Atelier 3 : Coaching (participation
individuelle à la demande)
• Les séances de 1h30 à 2h de coaching
individuel (ou en groupe de 2 ou 3
participants) réalisées à la demande du
participant.
LE + DU GRIEPS
La formation proposée tient compte de l’évolution des besoins et attentes des cadres supérieurs et de pôles et de leurs spécificités en regard de la
fonction et/ou du pôle sur lequel elle s’exerce. Le premier module permet d’aborder des thématiques et problématiques communes, le deuxième de
pouvoir réfléchir et travailler sur des questions spécifiques grâce à une co-animation.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement, médecin chef de pôle.
Paris du 05 au 07/10/2016 et
du 07 au 09/12/2016
6 jours, 2 645 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Marie-Claude MIREMONT
Docteur en Sciences de gestion,
certifiée coach & team building.
Intervention d’un Directeur
des Soins
VOIR AUSSI...
Projet managérial :
de sa conception à sa mise en œuvre .................p27
Manager en mission
transversale........................................... www.grieps.fr
Code : MGTHP02
Management des ressources humaines
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Marie-Claude MIREMONT
Docteur en Sciences de gestion,
certifiée coach & team building.
Intervention d’un Médecin Directeur
MANAGEMENT
FORMATION INTER / INTRA
Président de CME, directeur des soins,
médecins.
Lyon du 26 au 27/09/2016
Paris du 01 au 02/12/2016
2 jours, 900 €
37
Se préparer à être cadre supérieur de santé
Élaborer sa manière « d’habiter » sa future fonction de cadre supérieur de santé.
Situer la fonction de cadre supérieur
• Le management stratégique et de proximité,
de la complexité, transversal.
• L’intégration dans les rôles du cadre supérieur.
Situer les enjeux de cette fonction dans
l’ensemble du management hospitalier
• L’actualité des réformes.
• Le PAC : orientations de la HAS.
• La conduite des projets.
• La Gestion des Ressources Humaines.
• Le positionnement du cadre supérieur.
Situer les enjeux relationnels et
institutionnels
• Les pactes, contrats et missions implicites.
• Approfondir la connaissance de soi
• Le rapport au soin comme tâche première de
l’institution hospitalière.
• Les enjeux symboliques de la fonction.
• La connaissance de ses limites.
Redéfinir le champ relationnel à l’hôpital
à partir d’une théorie psychanalytique
• Les exigences symboliques d’une organisation :
du sujet au groupe.
• Le fonctionnement d’une organisation
singulière : l’hôpital.
Repérer ses propres enjeux dans les
situations complexes
• La notion « d’héritage ».
• La place du cadre supérieur de santé par
rapport à l’héritage trouvé/imposé.
Repérer les origines de la souffrance au
travail
• L’affirmation de soi et les sources de légitimité :
fonction de chef.
• L’identification de son style de management.
• Le rapport à l’autorité, au pouvoir.
• La gestion des conflits.
Se préparer à un concours sur titre
• La rédaction de son projet.
• Le lien entre son projet personnel et le projet
du secteur concerné.
• La présentation de son dossier.
Se préparer à établir des relations
contractuelles
• Les règles du jeu et les repères communs.
• La gestion des situations délicates.
LE + DU GRIEPS
Un questionnaire est transmis un mois avant la formation pour cerner les enjeux et attentes des participants. La formation propose une animation alternée
entre un directeur des soins et un psychologue d’orientation psychanalytique. Durant l’intermodule, les participants sont invités à formaliser leur projet
professionnel. Cette formation pourra être suivie, si besoin, de séances de coaching individuel.
FORMATION INTER / INTRA
Futur cadre supérieur de santé.
Paris du 12 au 16/09/2016 et
du 07 au 09/12/2016
8 jours, 2 950 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Marianne AHYAN
Directeur des soins.
Julien PAYET
Psychologue clinicien.
VOIR AUSSI...
Posture et pratiques managériales éthiques.......p28
Cadre manager de territoire.....................................p39
Code : MGTHP03
Cadre de santé : approche globale de la fonction d’encadrement
Savoir organiser une unité : adaptation aux besoins des patients et des équipes.
MODULE 1
Construire une représentation actualisée
de la fonction d’encadrement
• La fonction cadre de santé au regard des
évolutions du système de santé.
• L’analyse des composantes de la fonction
cadre de santé : gestion des soins,
organisation des activités, GRH, organisation
de l’information et de la communication,
contribution à la dimension économique.
• L’actualisation de son profil de poste.
• L’évolution des pratiques.
Développer ses qualités de leader et ses
compétences managériales en situation
• L’évolution des organisations et des attentes
des salariés et répercussions sur les pratiques
managériales.
• Le repérage du fonctionnement et de la
maturité de son équipe.
• L’autodiagnostic de son style d’encadrement :
du management situationnel au management
personnalisé.
• Le rôle du cadre dans la prévention des RPS et la
promotion de la Qualité de Vie au Travail (QVT).
MODULE 2
Développer des relations constructives
au sein de l’équipe et interéquipes
• La relation au cœur du management.
• La régulation des relations : prévention,
négociation, médiation des conflits.
• Les compétences relationnelles.
• Les fondements, méthodes et outils de
l’évaluation professionnelle et ses liens avec la
GRH et la GPMC.
Mobiliser un leadership clinique et
organisationnel
• L’actualisation des missions de l’unité et la
clarification des valeurs.
• L’organisation autour du parcours patient et
de la qualité du service rendu.
• L’accompagnement du changement et la
conduite de projet.
LE + DU GRIEPS
Cette formation propose aux cadres juniors d’acquérir les bases théoriques et pratiques nécessaires à l’exercice de leur fonction en travaillant sur leur
positionnement au sein des équipes et de l’institution. Elle alterne apports théoriques et méthodologiques, ateliers de réflexion, analyse et partage de
pratiques.
FORMATION INTER / INTRA
Cadre de proximité, responsable
d’unité ou de service.
Paris du 11 au 14/10/2016 et
du 29/11 au 01/12/2016
8 jours, 2 680 €
38
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Anne LUMBROSO
DESS Gestion des ressources
humaines.
Marianne AHYAN
Directeur des soins.
VOIR AUSSI...
Entretien professionnel et évaluation
des compétences .........................................................p43
Animer et motiver une équipe................................p44
Gestion de plannings
et cycles de travail ............................. www.grieps.fr
Code : MGTHP04
Secrétariats médicaux : évolution et management
au
ve
u
No
Manager les secrétariats médicaux en répondant aux attentes et aux besoins.
Repérer les facteurs d’évolution de la
profession
• L’évolution du cadre législatif et statutaire.
• Le statut de l’assistante médico-administrative
(AMA) en application du décret n° 2011-660
du 14 juin 2011.
Comprendre les facteurs d’évolution du
système de santé impactant le métier
• L’identification des impacts des réformes liés à
la loi HPST 2009-879 du 29 Juillet 2009.
• La nouvelle gouvernance et l’introduction de
la coordination des secrétariats médicaux.
• La polyvalence et les activités sous-jacentes dans
le cadre de l’organisation en pôles d’activité.
• Les nouveaux modes de management et de
gestion de l’information dans le cadre de la
nouvelle organisation des soins.
• L’accueil et les relations avec les usagers pour
répondre à leurs attentes et besoins.
• La certification et l’évaluation des pratiques
professionnelles.
Répondre aux attentes des directions et
de la communauté médicale
• La compréhension de l’organisation territoriale
de l’offre de soins : environnement sanitaire
et médicosocial, projets stratégiques des
établissements impactant les secrétariats
médicaux.
L’identification du parcours d’un patient
et son processus de prise en charge
• Le positionnement : comprendre son rôle, ses
responsabilités et identifier ses missions et
activités.
Développer des compétences en management opérationnel en déployant une
démarche d’amélioration de la qualité
• Le management et la coordination d’une
équipe : fonction et outils du manager.
• La mise en œuvre d’une démarche qualité des
secrétariats médicaux.
• L’évaluation des pratiques réelles et
recommandées, diagnostic, bilan de l’existant.
• L’identification, l’analyse et la définition des
cibles d’optimisation.
• Le repérage des besoins en formation,
la promotion du développement des
compétences.
• La conduite du changement.
LE + DU GRIEPS
Une approche très pratique de la fonction. Des mises en activité visant à acquérir les méthodes et outils de la démarche qualité. La définition de cibles
d’optimisation permettant à chaque participant d’élaborer son plan d’amélioration de la qualité à l’issue de la formation.
Manager un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT)
au
ve
u
No
Prendre en charge le parcours du patient et/ou de l’usager dans un territoire.
S’approprier les notions qui fondent
l’offre de soin dans une perspective de
territoire
• L’évolution des besoins de santé : maladies
chroniques et vieillissement de la population.
• Les aspects législatifs : loi HPST, projet de
loi relatif à la santé, injonction pour les
établissements publics de santé de mettre en
place des GHP (Janv. 2016).
• La notion de GHP, le projet médical unique.
• Le passage d’une vision séjour hospitalier
à une vision parcours de soins, parcours de
santé : enjeux et impacts, notamment sur la
GPMC et les métiers en tensions.
• Les notions de parcours : de soins, de santé,
de vie.
• Le Plan Personnalisé de Santé (PPS).
S’intégrer dans les coopérations diverses
du territoire
• La connaissance des structures autour des
parcours de santé : équipes mobiles, structures
de proximité (HAD, SSIAD…), coordinations
d’appuis (CLIC, APA), coordinations d’expertise,
autres associations en développement.
• La notion de réseau : finalité, missions,
fonctionnement…
• L’évolution des projets médicaux : convergence
des projets médicaux et de soins sur la base des
filières de prise en charge dans un territoire.
• La mutualisation des fonctions pour
coordonner les parcours : système
d’information.
• Le concept de « coopétition » pour rendre
compréhensible les savoirs, savoir-faire et
posture de la coopération.
Identifier le rôle de coordination du cadre
supérieur et/ou de pôle
• L’identification des parcours de situation de
précarité, fragilité, handicap et/ou de grande
complexité.
• La création d’une dynamique centrée sur les
projets d’élaboration de PPS.
• La sensibilisation des équipes du pôle à
l’évolution des soins.
• L’accompagnement du cadre de proximité
dans une organisation de soins différente
mobilisant de nouvelles compétences :
télémédecine, coopérations professionnelles
(art. 51 loi HPST), professionnels référents
(douleur, hygiène, plaies et cicatrisation,
chimiothérapies, traitements anticancéreux
oraux, handicap)…
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet d’anticiper et de projeter une sortie de l’hospitalocentrisme vers une offre de soins et une médecine à la personne, avec la
participation de professionnels hors les murs des établissements de santé et de développer un service territorial de santé fluide, équitable, conforme aux
besoins et attentes des usagers.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement, médecin.
Paris du 01 au 03/06/2016
3 jours, 1 050 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Chantal CATEAU
Coordonnatrice générale des soins.
Marie-Claude MIREMONT
Docteur en Sciences de gestion, Coach
certifié.
VOIR AUSSI...
Élaborer un projet médical de territoire
Code : MGTHP09
............p37
Management des ressources humaines
VOIR AUSSI...
Audit des secrétariats médicaux... www.grieps.fr
Code : MGTPO37
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Danièle BERT
Directrice qualité, sécurité, risques.
MANAGEMENT
FORMATION INTER / INTRA
Personnel d’encadrement.
Lyon du 01 au 03/06/2016
3 jours, 1 005 €
39
Gouvernance et leardership clinique du cadre de santé
Développer le leadership clinique pour des soins de haute qualité.
Construire une représentation collective
des pratiques professionnelles
• Le contexte actuel de l’offre des soins :
évolutions des besoins, attentes et
comportements des usagers et des
professionnels, notion de parcours patient/
usager, de Plan Personnalisé de Santé (PPS).
• Les principales évolutions médicotechnologiques et de prise en charge des
patients.
• Les impacts sur le management de proximité.
• L’état des lieux dans son propre secteur.
Formaliser la carte d’identité de son unité
• Les missions de l’unité et ses liens et
interfaces avec les structures associées sur le
territoire (parcours de santé).
• Les valeurs inhérentes au service de soins et
leurs déclinaisons en principes ou règles de
fonctionnement.
• Les soins à promouvoir.
• Les compétences requises.
Intégrer le modèle de la Gouvernance
Clinique
• La définition du concept de Gouvernance
Clinique.
• Les deux notions centrales : qualité et
obligation de rendre des comptes.
• Les six composantes de la Gouvernance Clinique
et leurs synergies : vérification clinique, efficacité
clinique, gestion des risques, recherche et
développement, formation professionnelle et
développement, transparence.
• Les enjeux de la Gouvernance Clinique.
• La fonction clinique du cadre de santé
aujourd’hui.
Développer son leadership dans le cadre
d’une Gouvernance Clinique
• Les compétences et postures d’un leadership
clinique : concept de leadership, évolution du
« manager expert » au « manager leader »,
positions de vie, posture éthique.
• Le transfert de l’accompagnement au
développement de l’équipe : stades de
développement d’une équipe.
• Le changement d’une culture d’évaluation à la
reconnaissance des réalisations :
› la théorie de la reconnaissance,
› les signes de reconnaissance,
› l’économie des signes de reconnaissance.
• La capacité à innover.
• Les sources de l’innovation : utilisation des
résultats de recherche clinique.
• Les évolutions nécessaires pour renforcer le
leadership clinique.
LE + DU GRIEPS
Cette formation propose un temps de réflexion sur la fonction clinique du cadre de santé dans le contexte actuel en prenant appui sur le modèle de
Gouvernance Clinique. Elle permet de réaliser une analyse réflexive de sa pratique managériale et de son style de leadership. Elle permet de concevoir les
axes de développements souhaitables.
FORMATION INTER / INTRA
Cadre de pôle, cadre de santé ou
faisant fonction.
Paris du 16 au 18/11/2016
3 jours, 1 260 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie-Claude MIREMONT
Cadre de santé, Coach certifié, Docteur
en Sciences de gestion.
VOIR AUSSI...
Cadre de santé : approche global
de la fonction d’encadrement ................................p38
Code : MGTHP04
Management des seniors
au
ve
u
No
Anticiper la deuxième partie de carrière des seniors et le transfert de leurs savoirs expérientiels.
Réaliser un diagnostic sur les seniors de
son équipe et la transmission de leurs
savoirs expérientiels
• Le diagnostic de situation sur le travail des
seniors et la seconde partie de carrière pour
sa propre équipe :
› la cartographie des générations au travail dans
son équipe,
› la notion de pénibilité et la classification des
métiers ou postes,
› l’identification de la politique et des ressources
institutionnelles en ce qui concerne l’anticipation
et la gestion des seniors : entretien de 2ème
partie de carrière, mobilité...
• Le diagnostic de situation sur la transmission
des savoirs et expériences entre générations
dans son service :
› l’identification des pratiques en cours,
› les « bonnes pratiques » mobilisables.
Définir des axes d’amélioration et un
plan d’actions pour son équipe dans son
service ou son pôle
• L’identification d’axes d’actions dans son rôle
de manager d’équipe pour :
› la valorisation du travail des seniors : leurs
compétences et valeur professionnelle, implication
dans le tutorat des étudiants, intégration des
nouveaux professionnels, évolution et innovation
organisationnelle,
› la gestion de l’absentéisme : entretien de retour.
• L’anticipation du maintien des compétences
en lien avec la démarche GPMC de son
établissement :
› les projets professionnels individuels en lien avec
la politique de FPTLV, le plan de formation (VAE...)
et les ressources et moyens institutionnels,
› la remontée des données relatives à la situation
des seniors de son équipe.
LE + DU GRIEPS
Notre approche pédagogique s’inspire de la « formation-organisation ». Il s’agit moins de définir au préalable des savoirs requis que de construire avec
les participants un processus de développement de ses compétences et modes opératoires face aux seniors au travail. En formation Intra, la « formationorganisation » permet de co-construire les solutions et modes opératoires adaptés à votre contexte.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel d’encadrement,
professionnel des ressources humaines.
Paris du 28 au 30/11/2016
3 jours, 1 260 €
40
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie-Claude MIREMONT
Cadre de santé, Coach certifié, Docteur
en Sciences de gestion.
VOIR AUSSI...
Absentéisme : comprendre et réguler par
l’entretien de retour ...................................................p50
Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmission ......................................p53
Code : MGTMC08
Management intergénérationnel : les Y, les X et les seniors
Mettre en place un management où chaque génération trouve sa place et coopère.
Mieux comprendre les 3 générations qui
se côtoient dans les organisations
• Les évolutions de l’environnement ayant
bouleversé les relations entre les générations.
• Le système de représentations, valeurs,
comportements et mode de pensée des
générations : Y, X et seniors.
• La nature des différences et incompréhensions,
les conflits qui émergent de ces différences.
Cartographier les différentes générations
• Le regroupement des personnes par
génération, pour chaque métier.
• Les relations entre les différents groupes.
Analyser ses pratiques managériales
• La prise de conscience de sa propre vision du
monde, de ses valeurs, croyances, aspirations,
perceptions de l’autre.
• Le point sur sa façon préférentielle d’aborder
les situations.
• La façon constructive d’aborder les
différences.
• Le renforcement du leadership dans le
management.
Développer ses compétences
managériales
• Les spécificités du management
intergénérationnel.
• L’adaptation du style de management à une
équipe multigénérationnelle.
• Le management par le sens pour passer audelà des différences.
Mettre en place un pont
intergénérationnel
• La création de conditions favorables à
l’expression et au dialogue intergénérationnel.
• La mise en place d’équipes
intergénérationnelles.
• La création d’un climat d’ouverture et la
régulation des tensions.
• La mise en place d’une dynamique de
coopération et d’entraide.
Motiver et dynamiser une équipe
multigénérationnelle
• La capitalisation sur les atouts de chaque
génération.
• La mise à jour des synergies possibles.
Construire son plan de développement
managérial
• L’identification d’axes de développement
individuel.
• La programmation d’actions concrètes.
LE + DU GRIEPS
Cette formation propose une meilleure appréhension de la génération Y, à partir de cas concrets apportés par les participants. L’analyse des pratiques
managériales permet à chacun de trouver des clés pour réussir l’intégration de cette génération et mettre en place les conditions de coopération entre
générations.
VOIR AUSSI...
Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmission ......................................p53
Code : MGTMC10
Intégrer les nouveaux professionnels : politique et stratégie
Concevoir et mettre en œuvre une politique d’intégration performante.
Faire le bilan de l’existant en matière de
prise de poste et d’intégration d’un
nouveau professionnel dans son
institution, pôle ou unité
• La cartographie des recrutements annuels et
la projection sur les années à venir.
• L’analyse de l’existant : qu’est-ce qui contribue
aujourd’hui à une prise de poste et à une
intégration réussie, qu’est-ce qui les pénalise ?
Approfondir les notions d’intégration,
d’accompagnement et de fidélisation
• La notion d’intégration, les enjeux de
l’intégration des nouveaux professionnels et
les liens avec la fidélisation et l’attractivité
de l’établissement, du pôle ou de l’unité
(exemple des « hôpitaux magnétiques », la
démarche ARIQ).
• Les trois dimensions de l’accompagnement
d’un nouveau professionnel : professionnelle,
psychopédagogique, socio-organisationnelle.
• La coopération intergénérationnelle et
les risques de tensions et/ou conflits, les
caractéristiques de la génération Y.
Améliorer le processus d’intégration
• Les processus-clés de la prise de poste :
définition des compétences-clés spécifiques du
travail/poste concernés, recrutement, accueil
du nouveau professionnel, accompagnement,
processus d’évaluation.
• L’accompagnement progressif vers une
intégration au sein de l’équipe et des
projets : intégration dans l’équipe, repérage
et utilisation des talents du nouveau
professionnel dans une perspective de
reconnaissance, implication dans les projets
en cours.
S’outiller pour intégrer et fidéliser au
niveau d’une équipe
• La posture « coach » dans les entretiens
individuels.
• Le livret d’accueil.
• Les outils ludiques et/ou interactifs pour
faciliter l’acquisition des compétences-clés.
• Le rapport d’étonnement.
Formaliser le « chemin d’intégration du
nouveau professionnel »
• La formalisation d’un « chemin d’intégration
du nouveau professionnel » à l’instar d’un
chemin clinique.
LE + DU GRIEPS
Cette formation destinée au personnel d’encadrement peut s’articuler avec une formation à l’adresse de professionnels investis d’une mission de tuteurs
ou référents de nouveaux recrutés.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 3 à 4 jours.
VOIR AUSSI...
Tutorat en psychiatrie ....................................................................................p162
Code : MGTSA03
Management des ressources humaines
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Martine CHAILLET
Formatrice en management, coach
certifié.
MANAGEMENT
FORMATION INTER / INTRA
Personnel d’encadrement.
Lyon du 06 au 08/04/2016
3 jours, 1 005 €
41
Construire un plan DPC
Comprendre les impacts du DPC et participer à l’élaboration du plan de DPC.
S’approprier les modalités du DPC
• Les enjeux et les objectifs.
• Les éléments constitutifs d’un programme DPC.
• Les différentes approches : formation, EPP,
APP interne.
Identifier les impacts du DPC sur l’institution
• La « cohabitation » de deux dispositifs : DPC
et FPTLV.
• Les processus diversifiés de développement
des compétences.
• La « gouvernance » à définir.
Élaborer un plan DPC
• Les objectifs et les besoins.
• Le recensement des programmes existants ou
potentiels.
• La validation des programmes.
• Le suivi et la traçabilité.
LE + DU GRIEPS
Un module e-learning sur le DPC de 15 minutes (bande dessinée) peut être inclus dans le projet.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
Politique EPP : de son élaboration à son management ...................... p58
Code : MGTMC13
Concevoir des programmes DPC
Élaborer des programmes répondant aux critères du DPC.
S’approprier les modalités d’un
programme DPC
• Le rappel des enjeux et des objectifs.
• Les différentes approches : formation, EPP,
APP interne.
• Les éléments constitutifs d’un programme.
Concevoir un programme DPC
• Les objectifs.
• Les étapes d’un programme.
• Le choix de la méthode d’APP.
• Le plan d’actions et le suivi des impacts.
Se préparer à devenir ODPC
• Les enjeux et obligations pour l’ODPC.
• La procédure : enregistrement et évaluation.
• Les programmes « témoins ».
LE + DU GRIEPS
Un module e-learning sur le DPC de 15 minutes (bande dessinée) peut être inclus dans le projet.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
Politique EPP : de son élaboration à son management ...................... p58
Code : MGTMC13
Analyse des Pratiques Professionnelles (APP) dans le DPC
S’approprier les concepts, méthodes et outils de l’APP dans le cadre du DPC.
Resituer l’analyse des pratiques dans le DPC
• Le programme DPC : caractéristiques.
• L’analyse de pratiques : définition et rappels
des exigences.
• Les grandes approches définies par la HAS.
• L’EPP/l’APP : différences et similitudes.
S’approprier les méthodes HAS
• Les méthodes issues de la gestion des risques.
• Les revues de dossiers et l’analyse de cas.
• Les indicateurs.
• Les analyses de parcours patients.
Expérimenter des méthodes sur des
thématiques choisies
• La combinaison : objectifs et méthodes.
• L’application dans des programmes DPC.
• Le plan d’actions et son suivi.
LE + DU GRIEPS
La formation débute par la dimension distancielle (module e-learning) afin de sensibiliser les participants aux fondamentaux du DPC. La formation
présentielle sera dédiée aux aspects les plus pragmatiques de la mise en œuvre.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et
d’encadrement, médecin chef de pôle.
Lyon du 10 au 11/03/2016
2 jours, 785 €
42
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie-Frédérique BRUN
Infirmière, Master Management,
Chef de projet Apprentissage et
formation en ligne.
VOIR AUSSI...
Politique EPP : de son élaboration
à son management .....................................................p58
Code : MGTMC13
Entretien professionnel et évaluation des compétences
Évaluer la valeur professionnelle et les compétences de l’agent lors de l’entretien professionnel.
Comprendre les enjeux de la démarche
GPMC
• Le rôle des acteurs : cadre de proximité, acteur
fondamental et principal allié de la GPMC.
• Les concepts et définitions des différents
outils.
• Les outils dont l’élaboration et la rédaction
des fiches de postes.
• Les enjeux partagés de l’entretien
professionnel.
S’approprier le concept d’évaluation des
compétences
• La notion de compétences et les notions
associées.
• Les dimensions de l’évaluation et les critères
d’évaluation.
• L’appréciation de la valeur professionnelle.
• L’estimation des écarts entre besoins et ressources.
• La recherche de réponses au déséquilibre
qualitatif : objectifs individuels et objectifs
collectifs.
• Le dispositif FPTLV et l’entretien de formation.
Conduire l’entretien en appliquant la
méthodologie d’évaluation
• La phase et les outils de préparation.
• Les outils et méthodes de communication
adaptés à l’entretien.
• La phase d’évaluation des résultats
professionnels.
• La synthèse de l’entretien : phase de
contractualisation.
• Le lien entre l’entretien professionnel et
l’entretien de formation.
• Les objectifs individuels et collectifs et les
moyens associés.
LE + DU GRIEPS
Cette formation met l’accent sur une approche de l’entretien comme outil de GPMC. Elle s’appuie sur une pédagogie active et mobilisatrice : dynamique
(mise en situation), participative (ateliers), ludique (jeux de communication), constructive (échanges, brainstorming, debriefs collectifs).
FORMATION INTER / INTRA
Tout personnel d’encadrement.
Paris du 15 au 17/06/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Cécile DE LIL
Formatrice-consultante en RH et
management.
VOIR AUSSI...
GPMC : la démarche métier-compétences ........p34
Cartographie des activités
et des compétences ....................................................p35
Code : MGTMC04
Comprendre l’intérêt de la démarche
d’évaluation
• La clarification des notions et concepts
d’évaluation, de compétences, de référentiel
de compétences.
• Les définitions et les finalités de l’entretien
professionnel :
› le cadre législatif,
› les enjeux pour soi, pour l’encadrement et pour
l’établissement.
• Les outils de l’évaluation.
Savoir faire son autoévaluation et
préparer son entretien d’évaluation
• L’autoévaluation :
› les outils de l’autoévaluation : fiche métier, fiche
de poste, référentiel de compétences,
› la notion d’activités principales,
› les critères pour évaluer les activités principales,
› l’autoévaluation des objectifs formalisés l’année
précédente.
• Les trois temps de l’entretien :
› l’année écoulée : faits marquants et résultats
obtenus au regard des objectifs fixés, vécu
en équipe, ressenti de l’agent par rapport à
l’investissement dans sa mission,
› le présent : maîtrise des compétences exigées
par le poste, manière de servir, contribution à
l’investissement collectif,
› le futur : définition des objectifs pour l’année à
venir, perspectives d’évolution professionnelle,
besoins de formation.
Préparer son entretien de formation
• L’articulation entre l’entretien de formation et
l’entretien professionnel.
• L’entretien de formation : une obligation
légale au service du développement des
compétences.
• Les documents indispensables à l’entretien de
formation.
• La présentation de son parcours professionnel
et du fil conducteur des formations faites.
• Le projet futur.
Être à l’aise lors de l’entretien
d’évaluation
• L’entretien : moment privilégié d’échanges,
d’écoute et de respect mutuel avec son
supérieur hiérarchique direct.
• Le centrage de la discussion sur des faits
objectivés et sur son projet professionnel.
• Le dialogue et la confrontation : savoir
prendre du recul par rapport à son activité
quotidienne, savoir formuler ses besoins.
LE + DU GRIEPS
Cette formation peut être proposée en journée-conférence afin de sensibiliser un maximum d’agents. Le programme peut être réajusté pour former dans
les établissements de santé des « formateurs-relais » et leur proposer un kit pédagogique ou les aider à le réaliser.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
VOIR AUSSI...
Responsabilité juridique dans les soins ..................................................p132
Code : MGTMC04
MANAGEMENT
Préparer son entretien annuel en autoévaluant ses compétences professionnelles.
Management des ressources humaines
Préparer son entretien annuel professionnel
43
Animer et motiver une équipe
Favoriser la dynamique et la motivation des professionnels au quotidien.
Comprendre les mutations sociohistoriques des trente dernières années
et leurs impacts sur la société, sur
l’hôpital et le rapport au travail
• L’analyse des évolutions sociétales et
hospitalières depuis les années 1980.
• Les nouvelles données traversant le monde de
la santé : marché, technoscience, individualisme
(mondialisation et déconstruction).
• L’évolution des rapports à l’autorité et au
travail depuis trente ans : pouvoir, motivation
et reconnaissance aujourd’hui.
• Le triptyque du cadre : expert, gestionnaire,
coach.
Analyser les groupes au travail et
favoriser les conditions de l’implication
au travail
• Les malaises et les paradoxes du management
à l’heure de l’hypermodernité.
• Les apports de la psychodynamique du travail :
de la collaboration à la coopération au travail.
• Les facteurs de motivation, d’implication et la
Qualité de Vie au Travail.
• Les controverses autour de la qualité
et de l’évaluation : vers une éthique du
management et des ressources humaines,
entre bonnes pratiques et analyse des
pratiques professionnelles.
Apprendre à gérer les conflits dans une
perspective humaniste et favoriser la
santé au travail
• La prévention et la gestion de l’agressivité et
des conflits autour du travail.
• Les compétences sociales à développer :
intelligence émotionnelle, écoute
compréhensive, affirmation de soi et
argumentation.
• Les conditions du travail en groupe : parole
authentique et écoute risquée.
• Les facteurs de coopération et de bien-être au
travail en fonction des âges et des
générations.
LE + DU GRIEPS
Cette formation vise à (ré)actualiser les compétences managériales à l’aune des transformations sociétales et hospitalières récentes, afin d’aider les cadres
à s’adapter aux nouvelles attentes des professionnels et des institutions.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout personnel en charge d’animer
une équipe.
Paris du 18 au 20/05/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Anne LUMBROSO
Formateur-consultant, DESS Gestion
des ressources humaines.
VOIR AUSSI...
Intégrer les nouveaux professionnels :
politique et stratégie ..................................................p41
Entretien professionnel et évaluation
des compétences .........................................................p43
Code : MGTMC05
Tutorat des stagiaires paramédicaux
Développer ses compétences de tuteur des stagiaires paramédicaux.
LANCEMENT
MAIL
À DISTANCE
E-COURS
(FONDEMENTS
ET NOTION DE
COMPÉTENCES)
QUIZ
PRÉSENTIEL
SITUATIONS
APPRENANTES
PARCOURS
MÉTHODES
D'APPRENTISSAGES
À DISTANCE
SUIVI
POST FORMATION
TRAVAUX
Comprendre les fondements de la
réforme de la formation des professions
de santé
• Le processus de réingénierie des formations
paramédicales.
• Les fondements pédagogiques de la réforme
des professions de santé : approche par
compétences, alternance, socioconstructivisme,
universitarisation.
• Les acteurs du tutorat.
• La structure du stage : de l’accueil à
l’évaluation.
Se familiariser avec la notion de compétence
• La notion de compétence et ses différentes
dimensions.
• Le processus d’acquisition des compétences et
la notion de réflexivité.
• L’évaluation des compétences.
Construire des situations d’apprentissage
et des parcours professionnalisant
• L’identification, la formalisation et l’usage des
situations apprenantes.
• Les parcours professionnalisants.
Développer des méthodes
d’apprentissages
• L’analyse de situation, l’analyse réflexive.
• Le questionnement cognitif.
Évaluer les compétences des stagiaires
• Le portfolio et son usage.
• L’entretien pédagogique et le suivi des
stagiaires.
Accompagner les projets à distance
LE + DU GRIEPS
Cette formation est en conformité avec les axes de formation DGOS 2015 qui recommandent de dispenser cette formation en blended-learning. Elle sera,
si nécessaire, réajustée en fonction du cahier des charges national relatif à la formation des tuteurs des étudiants paramédicaux. Elle peut être réalisée
uniquement en présentiel.
44
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours (présentiel)
+ 3h30 (e-learning).
VOIR AUSSI...
Certificat : Tutorat des étudiants paramédicaux .................................... p45
Analyse réflexive : mise en œuvre ............................................................p182
Code : MGTSA02
Certificat : Formateur de tuteurs de stagiaires paramédicaux
Se professionnaliser comme tuteur et former les professionnels de proximité et les nouveaux tuteurs.
Chaque module de formation peut être suivi séparément. Mais pour être certifiant, ce parcours doit être effectué dans sa totalité.
À DISTANCE
LANCEMENT
ENQUÊTE
CLASSE
VIRTUELLE
E-COURS
(FONDAMENTAUX
DU TUTORAT)
À DISTANCE
PRÉSENTIEL
ANALYSE
DE PRATIQUES
DE TUTEURS
E-COURS
(FONDAMENTAUX
DE LA
FORMATION)
TRAVAUX
PRÉSENTIEL
À DISTANCE
CLOTURE
DISPOSITIF
DE FORMATION
DE TUTEURS
SUIVI
POST FORMATION
CERTIFICATION
TRAVAUX
MODULE 1
MODULE 2
Module 1 : Analyse de pratiques de tuteurs
Analyser l’impact de sa pratique de
tuteur sur sa pratique de soignant
• Les activités de tuteur générant
questionnement et recherche.
• L’impact de ces activités sur la pratique
soignante.
Module 2 : Formation de tuteurs/professionnels encadrant des stagiaires
Développer ses connaissances en
formation d’adultes
• Les théories et concepts de l’apprentissage des
adultes.
• Les modèles d’ingénierie de formation.
• La notion d’alignement.
• Les méthodes pédagogiques.
• L’animation d’un groupe de formation.
• L’évaluation de la formation.
Construire un dispositif de formation
• L’analyse d’une demande de formation et
d’un besoin.
• Le scénario de la formation et les ressources
pédagogiques.
• Le dispositif d’évaluation de la formation.
Simuler l’animation d’une séquence de
formation
• L’animation d’une séquence et ses points-clefs.
• La posture de formateur interne.
Construire un dispositif d’accompagnement des nouveaux tuteurs
• La notion d’accompagnement.
• La construction d’un dispositif adapté.
Construire un dispositif d’évaluation de
la formation
• Les dispositifs selon les différents niveaux
d’évaluation : satisfaction...
LE + DU GRIEPS
La finalité du certificat est de permettre aux établissements de garantir la pérennité du tutorat en disposant de tuteurs formés qui soient en mesure
de former en interne de futurs tuteurs et/ou des professionnels de proximité. Il s’appuie sur différents rapports et les recommandations de la DGOS en
matière d’axe de formation prioritaire. Des travaux sont à réaliser pour validation et accès à la certification.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tuteur, chef de projet tutorat, cadre
de santé.
Lyon du 13/09 au 07/12/2016
Durée : 5 jours (présentiel) + 7h
(e-learning), 2 235 €
Module 1 : Lyon du 13 au 14/09/2016
2 jours (présentiel) + 4h (e-learning),
745 €
Module 2 : Lyon du 05 au 07/12/2016
3 jours (présentiel) + 3h (e-learning),
1 080 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Évelyne FOSSÉ
Cadre de santé, DEA Sciences de
l’éducation.
VOIR AUSSI...
Tutorat en psychiatrie .............................................p162
Code : MGTSA01
Management des ressources humaines
Analyser sa pratique de tuteur à partir
de situations réelles et de simulations
• Les méthodes d’apprentissage : analyse de
situation, analyse réflexive, questionnement
cognitif.
• L’animation d’entretiens pédagogiques.
• La formulation des objectifs de stage et leur suivi.
• La transmission d’une pratique
professionnelle.
MANAGEMENT
Stabiliser ses acquis en matière de
tutorat
• Les fondements pédagogiques de la réforme :
approche par compétences, alternance,
socioconstructiviste, universitarisation.
• La notion de compétence et ses différentes
dimensions.
• Les situations apprenantes.
• La notion de réflexivité.
• L’évaluation d’un étudiant dans le portfolio.
• La coordination de l’encadrement des
étudiants.
45
Développer le coaching dans le management : niveau 1
Accompagner le changement à partir du cadre conceptuel et des outils du coaching.
Définir le coaching et ses modalités
• Le coaching : définition, philosophie,
déontologie.
• Les différentes approches, la différence entre
formation, thérapie, coaching, coaching
individuel et coaching d’équipe.
• Les différentes formes de coaching.
• Le manager-coach : spécificités et limites.
Identifier la posture du managerressource et porteur de sens
• Les trois axes de travail : sens, processus et
contenu.
• Le choix de la posture en fonction de son
interlocuteur et de la situation.
• L’importance de la position de vie du manager
dans la croissance et l’autonomie de ses
équipes.
• Les stades de développement du manager :
du spécialiste au leader, répercussions sur le
fonctionnement de l’équipe.
• Les besoins actuels à satisfaire.
• L’accompagnement du développement de
l’équipe.
Assurer un accompagnement individuel
• L’écoute active comme élément indispensable
à l’accompagnement individuel.
• La compréhension des besoins de son
interlocuteur par un questionnement efficace
et l’accompagnement : grille RPBDC.
• Le stade d’autonomie des membres de son
équipe : savoir le diagnostiquer et adapter son
accompagnement.
• La posture, le rôle et les limites du managerressource.
Favoriser la coopération, les relations
constructives dans l’équipe
• L’encouragement de l’expression individuelle :
notion d’inclusion, contrôle et ouverture
(W. Schutz).
• L’importance du dialogue et du partage des
représentations.
• La dynamique des jeux relationnels : la
comprendre et accompagner son équipe à en
sortir.
• Les signes de reconnaissance pour nourrir la
relation.
• La mise en situation en ateliers.
Accompagner le développement de l’équipe
• L’identification du stade de développement de
son équipe.
LE + DU GRIEPS
Cette formation articule apports théoriques et expérimentations à partir de situations amenées par les participants. Elle favorise la prise de conscience et
l’appropriation de ce que peut être la fonction coaching, dans le management et pour tout manager. Elle permet de développer la posture de managercoach à travers les différents exercices proposés.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel d’encadrement.
Lyon du 01 au 03/06/2016
3 jours, 1 020 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Martine CHAILLET
Certifiée Coach & Team Building et AT
Coaching.
VOIR AUSSI...
Posture et pratiques managériales éthiques .....p28
Code : MGTMC07
Développer le coaching dans le management : niveau 2
Développer la posture de manager-coach : analyse de ses pratiques de management.
PRÉREQUIS : Remplir et retourner le
questionnaire transmis par l’intervenant.
Ancrer et approfondir les connaissances et
compétences par l’analyse des pratiques
• L’analyse de situations et apports
complémentaires.
Comprendre les mécanismes et les leviers
de l’accompagnement du changement
• Les types de changement et les différentes
formes de résistance au changement.
• Les facteurs-clés de succès et
l’accompagnement efficace d’un changement
grâce au tableau de bord.
Manager par le sens
• Le positionnement de manager-coach.
• La définition du sens : importance de manager
et d’accompagner les changements par le sens.
Élaborer une vision commune
• La définition de la notion de vision, ses
éléments constitutifs.
• Les différentes façons d’élaborer une vision :
de la « vision pilule » à la vision co-élaborée.
• L’élaboration d’une vision co-élaborée par un
processus simple.
Accompagner le développement
individuel
• Les leviers d’intervention au niveau individuel :
zones d’intervention.
• Le développement de la présence à soi, à
l’autre.
• Les étapes du changement individuel.
• L’accompagnement des transitions
individuelles.
Accompagner le développement de
l’intelligence collective, de la coopération
• La dynamique de la coopération.
• Les compétences-clés favorisant la
coopération, le rôle du manager-coach.
• L’intelligence collective des équipes.
LE + DU GRIEPS
Ce niveau 2 propose un ancrage et un approfondissement des points abordés au niveau 1 grâce au partage et à l’analyse des pratiques. Il complète
l’acquisition de connaissances et de compétences autour de l’accompagnement du changement, du management par le sens et un travail spécifique
sur la vision.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel d’encadrement ayant suivi le
niveau 1 ou équivalent.
Lyon du 23 au 25/11/2016
3 jours, 1 020 €
46
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Martine CHAILLET
Certifiée Coach & Team Building et AT
Coaching.
VOIR AUSSI...
Posture et pratiques managériales éthiques .....p28
Code : MGTMC07
Management
du travail
et prévention
des risques
psychosociaux (RPS)
« La culture de la haute performance et le climat de compétition
généralisée mettent le monde sous pression. »
Le manager de proximité est alors un acteur essentiel pour, dans le cadre d’espaces de
discussions sur le travail quotidien, redonner sa pleine valeur et son sens au travail.
Ces thématiques participent à la construction des indicateurs de votre Compte Qualité (CQ), témoignant,
ainsi, de votre dynamique.
MANAGEMENT
À l’instar de ce constat de V. De Gaulejac, l’hôpital, au même titre que les entreprises,
se soucie de la santé au travail. Ainsi, la Qualité de Vie au Travail et la prévention des
risques psychosociaux sont des enjeux forts. Différentes pistes et options émergent :
mettre en place des actions face aux risques psychosociaux, certes, mais aussi
débattre sur le travail et les relations au travail.
La qualité perçue du travail serait le pont entre la performance et la santé au travail.
47
Qualité de Vie au Travail (QVT)
au
ve
u
No
Construire une culture de Qualité de Vie au Travail en harmonie avec sa culture d’établissement.
Comprendre le concept de QVT et notions
associées
• Les conceptions sur la Qualité de Vie au Travail :
confrontation avec les définitions (HAS, ANACT...).
• Les représentations de la Qualité de Vie au
Travail perçue.
• Les liens entre Qualité de Vie au Travail et
prévention des risques psychosociaux.
• Le lien entre QVT et bien-être au travail.
Définir la démarche de Qualité de Vie au
Travail
• Le travail comme source de santé.
• La Qualité de Vie au Travail comme levier de
bien-être au sein de l’établissement.
• Les différents acteurs de la QVT et les
rôles dans un établissement, dont celui de
l’encadrement.
• La sélection des éléments d’une politique QVT :
conditions de travail, services aux salariés,
agencement des espaces de travail...
• La construction et la mise en place d’une
charte Qualité de Vie au Travail à partir de
points-clés : aménagement des espaces
de travail, organisation d’évènements de
convivialité, harmonie entre vie professionnelle
et vie personnelle, facilitation des transports.
S’approprier les outils d’une démarche
Qualité de Vie au Travail
• L’observation.
• Les entretiens.
• Les questionnaires.
Décliner un projet de qualité de vie
• Le choix de l’axe de travail.
• Les étapes-clés du projet :
› l’information et la communication,
› l’organisation des actions,
› la sélection des intervenants internes et externes,
› la réalisation du diagnostic préalable en regard du
choix de l’axe,
› la mise en œuvre des actions,
› le suivi des impacts au plan organisationnel,
relationnel, économique... : expression des
collaborateurs sur le projet, améliorations perçues
du fait de la démarche, impact sur les indicateurs
de climat social, points d’ajustement.
Intégrer la démarche QVT dans une
approche plus globale
• Les liens avec les projets Développement
Durable et RSE.
• Les impacts sur les pratiques managériales.
• L’harmonisation avec les accords sur l’égalité
professionnelle et les enjeux de santé au
travail.
Témoigner de sa démarche de QVT au
travers du Compte Qualité
• La valorisation des actions mises en œuvre.
• Le lien entre les actions et les risques
prévenus.
• La mise en œuvre et le suivi dans le Compte
Qualité.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’actualise en regard des textes et référentiels sur la QVT (HAS, ANACT…). Elle favorise une approche participative à partir de retours
d’expériences et exemples de réalisations opérationnelles. Elle permet d’opérationnaliser sur le terrain un projet de QVT. Elle peut être réalisée en intra en
formation-action. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTER / INTRA
Tout professionnel de santé.
Lyon du 18 au 20/05/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Muriel TREZEGUET
Psychologue, Ergonome.
VOIR AUSSI...
Management responsable et éthique,
stratégie sociétale .......................................................p27
Code : RECRT04
Construire un plan local RPS
au
ve
u
No
Maîtriser démarche et outils pour réaliser des plans locaux d’évaluation et de prévention des RPS.
Acquérir des connaissances sur la notion
de risques psychosociaux
• La définition des risques psychosociaux liés
au travail, différenciation des RPS : ampleur,
origine, définition, contexte.
• La santé mentale au travail et le risque
psychique.
• Les facteurs aggravants ou déterminants des
RPS.
• Le diagnostic sur une situation de travail.
• Les indicateurs des RPS.
• Les liens entre travail, RPS et effets sur la
santé et l’organisation.
• Les facteurs de RPS liés au travail : causes,
effets et conséquences.
Appréhender la démarche de prévention
des risques psychosociaux
• La démarche générale de prévention des
risques professionnels et la démarche de
prévention des risques psychosociaux.
• Le cadre réglementaire.
• Le Document Unique : rôle, enjeux et acteurs.
• Les acteurs de prévention interne et externe à
l’établissement.
• Les rôles et places de chacun.
• Les stratégies de prévention à adopter :
prévention primaire, secondaire, tertiaire.
• La communication sur la démarche.
• L’intégration des plans d’actions des RPS au
management de la prévention.
• Les conditions nécessaires à la réussite de
l’action : cartographie des RPS.
• Les outils nécessaires à la réalisation d’une
étude pour cartographier les RPS.
Élaborer un plan local de prévention
• Les différentes étapes d’une démarche projet
prévention des RPS.
• La priorisation des actions de prévention.
• Les moyens de prévention selon la nature des
actions à développer.
• Le suivi de la mise en œuvre du plan de
prévention et l’évaluation du dispositif de
prévention.
• Les enjeux d’une démarche pluridisciplinaire
et paritaire.
LE + DU GRIEPS
Cette formation répond à l’instruction ministérielle demandant à chaque établissement relevant de la FPH de mener une réflexion sur les RPS. Chaque
établissement doit se doter d’un plan local d’évaluation et de prévention des RPS.
48
FORMATION INTER / INTRA
Membre du CHSCT.
Paris du 03 au 04/10/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Muriel TREZEGUET
Psychologue, Ergonome.
VOIR AUSSI...
Risques professionnels : programme
de prévention et document unique ......................p49
Code : RECRT04
Risques professionnels : programme de prévention et Document Unique
Faire évoluer le Document Unique au sein de son institution.
Repérer les responsabilités engagées : de
l’erreur à la faute
• La responsabilité de l’employeur.
• La responsabilité de chaque salarié.
Intégrer les risques professionnels dans
la cartographie des risques
• La politique de gestion des risques : obligation
hospitalière.
• L’obligation de réaliser une cartographie des
risques (Certification HAS et Compte Qualité).
• L’intérêt d’utiliser une méthodologie
commune.
Élaborer, mettre à jour le Document Unique
• Le Document Unique et sa méthodologie :
› la définition de l’unité de travail,
› le recueil des risques à partir de grilles de risques
sur les unités de travail,
› l’utilisation de grilles selon les risques officiels :
risques physiques, risques chimiques, risques
biologiques, risques psychosociaux (liés
aux interactions entre personnes, liés aux
organisations et aux rythmes de travail),
› le recensement des actions de prévention et de
réduction du risque,
› les différents types de risques officiels.
• La hiérarchisation et les critères officiels :
› l’obligation de résultats et sa traduction dans le
domaine de la santé,
› le rappel des risques spécifiques aux hôpitaux,
› le rôle fondamental du plan d’actions,
› le rôle du CHSCT,
› l’actualisation périodique,
› l’actualisation en fonction de nouveaux risques :
modification d’un poste de travail, ajout d’une
activité...
LE + DU GRIEPS
La formation permet, non seulement de réduire les risques, mais aussi et surtout de les surveiller au fil des années (surveillance du risque résiduel).
Elle s’appuie sur la grille homologuée de l’INRS couplée à une grille APR (Analyse Préliminaire des Risques), base de la cartographie générale d’un
établissement de santé.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : à partir de 2 jours.
VOIR AUSSI...
Construire un plan local RPS ........................................................................ p48
Code : RECRT04
Techniques de manutention selon la méthode PRAP
Prévenir les risques liés à l’activité physique.
S’approprier les éléments anatomiques et
physiologiques élémentaires des parties
corporelles sollicitées au cours de la
manutention des patients
• La colonne vertébrale : notions d’anatomie,
biomécanique, physiopathologie.
• Le repérage sur son corps des différents
éléments présentés.
Comprendre et diminuer les douleurs
rachidiennes et acquérir la capacité à
récupérer de manière efficiente en cas de
fatigue rachidienne importante
• Les principes de sécurité et d’économie d’efforts.
• Les principes généraux de prévention des risques.
Identifier et connaître les risques afin
de prévenir et de limiter les troubles
musculo-squelettiques
• L’importance des accidents du travail et des
maladies professionnelles.
• La démarche prévention.
• L’analyse de situation et l’amélioration des
conditions de travail en fonction des
déterminants et facteurs de risque.
• La ré-autonomisation du patient : confort du
soigné/sécurité du soignant.
• Les recommandations scientifiques de
prévention des lombalgies et des
comportements à adopter en cas de
rachialgies.
S’approprier différentes techniques et
méthodes de manutention
• Les techniques et les méthodes d’antalgie
et de récupération : au niveau de la
douleur musculaire, articulaire, tendineuse,
ligamentaire, fonctionnelle ou au niveau du
stress et de la fatigue.
• Les techniques et les méthodes de
manutention au lit : translations couchées,
roulements latéraux, soulèvements,
rehaussements, retournements, pivotements,
redressements dos/assis, relevés.
• Les techniques et les méthodes de
manutention au chariot plat : transferts
horizontaux, retournements dos/ventre,
transports allongés.
• Les techniques et les méthodes de
manutention au fauteuil roulant :
rehaussements, transferts par voltes, transferts
verticaux.
• Les techniques et les méthodes de
manutention au siège : aux toilettes, en
automobile et en salle d’eau.
LE + DU GRIEPS
Habilitation PRAP de l’INRS pour former à la manutention selon des démarches préconisées par l’INPES. Les formateurs intervenants sont certifiés à la
méthode PRAP 2S. La formation peut permettre une certification « Acteur PRAP sanitaire et social ».
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Absentéisme : comprendre et réguler par l’entretien de retour ...... p48
Code : ECTMA01
Management du travail et prévention des risques psychosociaux (RPS)
Appréhender le contexte réglementaire
particulier de la prévention des risques
professionnels
• L’extension des normes de sécurité.
• Les circulaires européennes.
• Les textes et décrets applicables.
• La mise en œuvre des diligences normales :
recommandations des bonnes pratiques
professionnelles.
MANAGEMENT
Rappeler l’histoire de la protection des
travailleurs en France
• La médecine du travail.
• Les CHSCT.
• Le développement de leur rôle.
49
Absentéisme : comprendre et réguler par l’entretien de retour
Prévenir et gérer l’absentéisme.
Connaître, réguler et prévenir
l’absentéisme
• Les notions associées à l’absentéisme :
› les définitions,
› les données en France : secteur public, secteur de
la santé, l’hôpital,
› les indicateurs pertinents, les méthodes de calcul
et les tableaux de bord d’absentéisme.
• La typologie analytique des absences.
• Les enjeux, causes, conséquences de
l’absentéisme.
• Les évolutions sociétales et managériales et la
relation au travail aujourd’hui.
• Les différentes perceptions de l’absentéisme.
• La détection et l’analyse de l’absentéisme
dans son contexte de travail :
› les coûts directs et indirects de l’absentéisme,
› la gestion et la prévention de l’absentéisme sur six
champs : une multitude d’actions par champs,
› les variables à croiser.
• L’engagement sur des actions de gestion et
de prévention de l’absentéisme dans son
contexte de travail : exemples de dispositifs de
réduction de l’absentéisme.
• Les actions prioritaires de gestion et
prévention de l’absentéisme adaptées à
chaque contexte de travail : prévention des RP,
RPS, pénibilité, développement de la Qualité
de Vie au Travail...
Savoir mener un entretien de retour sur
le poste de travail
• L’intérêt de la mise en place de l’entretien de
retour : reconnaissance au travail, perception
de justice, soutien social.
• L’entretien de retour : définition, entretien de
retour « soutien », entretien de retour
« recadrage ».
• La trame et les incontournables de l’entretien
de retour : prise d’informations sur la
personne, évènements pendant l’absence,
besoins de la personne, plan de prévention à
mettre en place, contractualisation.
• Le processus « entretien de retour » : contact
pendant l’absence, accueil le jour de l’arrivée,
entretien, éventuel reporting à qui de droit,
suivi de l’entretien.
• Les fondamentaux de la communication et
de la relation à mobiliser : connaissance et
gestion de soi, positions de vie, écoute active,
communication non-violente...
LE + DU GRIEPS
Cette formation est expérientielle. Elle permet l’engagement des participants pour agir de manière adaptée par rapport à leur contexte de travail. Elle
propose des tests de connaissance de soi et des outils concrets d’autodiagnostic. Une journée de retour d’expériences peut être organisée.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : selon la taille de
l’établissement et l’accompagnement
souhaité.
VOIR AUSSI...
Management des seniors ............................................................................... p40
Bien-être et reconnaissance au travail ...................................................... p48
Code : MGTMC12
Coopération dans le travail : bien-être et performance
au
ve
u
No
Développer le bien-être au travail par la coopération.
S’entraîner à des techniques
relationnelles pour une communication
efficace
• Les critères d’une communication et d’un
système d’information efficients.
• Les difficultés et malentendus relationnels :
analyse des causes et pistes d’amélioration.
• La communication professionnelle : attitude
non-verbale adaptée, messages inducteurs,
art du questionnement et de la reformulation,
écoute compréhensive.
• Les techniques relationnelles constructives :
techniques de production d’idées, d’entraide,
de résolution de problèmes, de négociation et
de décision.
• La gestion de ses émotions par un
comportement « assertif » : savoir se dire les
choses.
Comprendre et développer les
fondamentaux d’un travail d’équipe
coopératif
• La cartographie des points fondamentaux du
travail en équipe.
• Les théories compréhensives des collectifs de
travail : taylorisme, systémique, sociologie des
organisations, psychosociologie, ergonomie,
psychopathologie du travail et clinique du
travail.
• La coopération verticale et les règles
d’ajustement face à la gestion des situations
complexes.
• Les points-clés de la construction de la
coopération.
• La reconnaissance du travail et la
reconnaissance au travail.
• La visibilité des missions, besoins et ressources
de chacun.
• L’entraide : développeur de la capacité d’une
équipe à faire face.
• Les espaces collectifs d’ajustement, de reprise
d’événement, d’analyse et de développement
des bonnes pratiques de prise en charge.
• Le partage des valeurs, des règles et des
normes, afin de bien fonctionner.
Savoir prévenir, gérer des conflits et
négocier des désaccords
• L’analyse et la résolution de situations
difficiles : décrire, comprendre et agir.
• La prise en compte des acteurs : enjeux,
stratégies.
• Les différentes sortes de conflits.
• La conduite d’une négociation raisonnée, la
médiation, la gestion de l’après conflit.
LE + DU GRIEPS
La formation permet à chacun de comprendre ce qui amène des personnes soit à vivre leur activité comme difficile, à travailler avec un ressenti non
exprimé, répercuté sur leur environnement, soit à travailler ensemble de manière fluide et efficace entraînant cohésion, gain de temps et qualité du travail.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 4 jours (2 modules
de 2 jours).
50
VOIR AUSSI...
Animer et motiver une équipe...................................................................... p44
Qualité de Vie au Travail ................................................................................. p48
Code : RECRT01
Violence et agressivité : prévenir et accompagner
Faire face aux situations de violence.
• La capacité de se protéger physiquement.
• L’élaboration des recettes antistress pour soi.
• La coopération de proximité.
Développer des stratégies collectives
pour prévenir et accompagner les
situations de violence
• Les obligations des employeurs, du SST, du
CHSCT et des agents.
• Les recommandations de conduites à
tenir et d’accompagnement des situations
d’agressivité et de violence.
• Les procédures de prise en charge
médicopsychologique et juridique.
• L’action en équipe.
• L’action dans l’organisation.
• L’action pour les victimes et pour prévenir le
stress post-traumatique.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet, de manière très pragmatique, à partir de retour d’expériences et d’analyses des pratiques, de mieux comprendre les phénomènes
d’agressivité et de violence. Son programme prend en compte les travaux actuels au sein de la HAS et le prochain guide à sortir sur cette thématique.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 4 jours (2 modules
de 2 jours).
VOIR AUSSI...
Violence en psychiatrie : comprendre et gérer les situations .........p166
Code : RECRT09
Résilience organisationnelle : sortir d’une crise
u
ea
uv
No
Mettre en œuvre les conditions de résilience organisationnelle face aux crises.
S’approprier le concept de résilience
organisationnelle
• Le concept de résilience : origine et évolution
du concept, travaux de recherche, définition,
caractéristiques, concepts apparentés, limites
de la résilience.
• La notion d’identité et de crise d’identité au
sein du concept de résilience.
• La résilience comme perspective d’évolution
d’une crise en entreprise : notion de résilience
organisationnelle.
Comprendre le processus : criserésilience-changement
• La notion de crise et ses caractéristiques.
• Les phases d’une crise : notion de cycle de vie
de la crise.
• Les formes de résilience et la résilience en tant
que processus.
• La résilience et le changement.
Mettre en œuvre les conditions et une
stratégie de résilience organisationnelle
• Le tableau de bord de repérage de la crise et
les indicateurs de résilience.
• Les moyens à mettre en œuvre dans la crise
pour favoriser la résilience : communication,
coaching, déploiement de la conscience
collective...
• Les stratégies à mettre en œuvre :
› les options stratégiques,
› les stratégies d’action : avant, pendant, après la
crise, thérapeutiques.
• Les acteurs-clés de la trajectoire de la
résilience : tuteurs de résilience, « toxic
handler ».
Réaliser des études de cas à partir de
retours d’expérience des participants
• L’analyse de crise à la recherche : des cycles
de vie de la crise, de l’impact sur l’identité
organisationnelle, de la resocialisation et
du rôle du management dans celle-ci, des
ressources utilisées et des acteurs-clés et le
rôle qu’ils ont joué.
• Les éléments à retenir de ces analyses :
indicateurs qui permettent d’évaluer les
capacités de résilience, importance de
la prise en compte du « bien-être » des
professionnels, styles de management
favorables à l’émergence de la résilience.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur les travaux de recherche récents réalisés sur la résilience organisationnelle (Konninckx, Teneau…). Elle articule apports
théoriques et analyses de cas à partir des expériences des participants afin de permettre à chaque manager de repartir avec un outillage pour mieux
décrypter la trajectoire d’une crise et mettre en œuvre des stratégies pour rebondir.
FORMATION INTER / INTRA
Tout manager.
Paris du 11 au 13/05/2016
3 jours, 1 260 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie-Claude MIREMONT
Docteur en Sciences de gestion, Coach
certifié.
VOIR AUSSI...
Communication institutionnelle :
les clés de l’efficacité .................................................p32
Code : MGTRT08
Management du travail et prévention des risques psychosociaux (RPS)
Comprendre les mécanismes de la
violence au travers de différentes
approches
• L’éclairage psychologique.
• L’éclairage relationnel.
• L’éclairage socioculturel.
• L’éclairage en psychodynamique du travail.
• L’approche clinique ou psychopathologique.
• L’approche par les personnalités difficiles.
Développer des compétences
individuelles pour faire face à ces
situations
• Le repérage des émotions, des facteurs
déclenchants et des besoins dans les niveaux
d’agressivité des personnes.
• L’agressivité générée par les situations de
dépendance ou de frustration et la relation
dans les soins.
• La prise en compte des besoins et des droits
réglementaires des patients et de leurs
proches.
• Les bases de la communication dans
la relation et la capacité à se protéger
physiquement.
• Les facteurs permettant le contact,
l’expression et le dialogue.
• L’évaluation de l’agressivité.
MANAGEMENT
Identifier et analyser différentes
situations d’agressivité et/ou de violence
vécues et leurs conséquences
• Le récit et l’analyse de situations vécues : grille
d’analyse de situation, mises en situation.
• L’évaluation et la classification à partir :
des définitions légales, de la typologie des
violences rencontrées, des acteurs et de
l’adresse de la violence...
51
Prévenir les conflits : gérer les situations et personnalités difficiles
Négocier et utiliser la médiation éthique pour prévenir et gérer les conflits.
Faire le diagnostic des difficultés
relationnelles rencontrées au travail
• Les situations difficiles liées : à l’évolution
des patients et de leurs pathologies, aux
professionnels et à leur profession, à
l’institution et son organisation.
• Les conflits en situation de travail : des
divergences de besoins, d’intérêts ou de valeurs.
• Les enjeux des conflits : la quête de
reconnaissance derrière les conflits.
Repérer l’impact des différents types de
personnalités dans le conflit
• Les concepts-clés : caractère, tempérament,
personnalité, traits de personnalité, types de
personnalités, personnalités difficiles.
• Les cinq grands traits de la personnalité :
ouverture à la nouveauté, autodiscipline,
extraversion, stabilité émotionnelle, amabilité.
• L’élargissement de sa palette de réponses face
aux personnalités difficiles : anxieux, dépressif,
paranoïaque, narcissique, dépendant, passifagressif...
Développer les compétences
relationnelles-clés favorisant le travail en
équipe et la coopération
• Les enjeux de la relation : pouvoir, distance
affective, équilibre des échanges et valeurs
(totem et tabou).
• L’intelligence relationnelle : maîtrise des émotions,
écoute compréhensive, affirmation de soi.
• Les fondements et principes de la politesse, de
l’éthique de la discussion et de la parole.
Construire des stratégies de sortie de
conflit
• Le passage de la peur des conflits à l’art
de gérer les différences et de créer des
passerelles : la négociation, la médiation.
• Les questions de l’altérité, la coexistence des
libertés et le pari humaniste à l’hôpital.
• Les méthodes et outils de la délibération
collective et de l’argumentation
intersubjective.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet aux acteurs hospitaliers de mieux se connaître et d’appréhender les autres dans leurs similarités et différences, en les envisageant
comme des sources potentielles d’enrichissement et de développement. Elle alterne apports théoriques, exercices, mises en situation et jeux de rôle.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 21 au 23/09/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Anne LUMBROSO
Formateur-consultant, DESS Gestion
des ressources humaines.
VOIR AUSSI...
Violence et agressivité :
prévenir et accompagner..........................................p51
Analyse Transactionnelle et PNL ............................p53
Code : RECRT06
Techniques de gestion du stress : ateliers d’initiation
Utiliser des techniques de dérivation du stress.
Atelier 1 : S’initier à la sophrologie
• Le stress :
› la définition et le processus physiologique
(rappels),
› l’adaptation dans le stress,
› les techniques de dérivation et gestion du stress.
• La sophrologie :
› l’origine et la définition,
› l’utilisation de la sophrologie pour prévenir et
gérer le stress : quand, pourquoi et comment ?
› la sophrologie et les autres techniques dérivées
(comme la visualisation).
• L’expérimentation et le débriefing.
Atelier 2 : S’initier à l’autohypnose
• L’hypnose et l’autohypnose :
› les définitions et modes d’actions,
› l’utilisation de l’autohypnose : quand, pourquoi et
comment ?
› les applications actuelles en chirurgie et en
médecine.
• L’expérimentation et le débriefing.
Atelier 3 : S’initier à la méditation pleine
conscience
• La méditation pleine conscience :
› l’origine, l’introduction et l’adaptation en occident,
› les applications actuelles en soins généraux et en
psychiatrie, premiers résultats d’études menées
dans les pays anglo-saxons et au Canada, dans le
cadre de maladies chroniques.
• L’expérimentation et le débriefing.
Faire un bilan à partir des acquis et
expériences des 3 journées
• Le repérage par chaque participant de
l’approche et/ou des techniques à développer
pour mieux s’adapter aux situations
stressantes et mieux gérer son stress.
• Les moyens et ressources à envisager.
LE + DU GRIEPS
La formation propose une initiation à des approches de gestion du stress différentes : psychocorporelles et cognitives qui participent chacune à une
meilleure gestion des émotions, du stress et une recherche de mieux-être. Une adaptation de cette formation est possible en intra, ainsi que la possibilité
d’approfondir et/ou d’aller plus loin dans l’expérimentation d’une de ces techniques.
FORMATION INTER / INTRA
Tout professionnel de santé.
Lyon du 22 au 24/06/2016
3 jours, 1 340 €
52
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Viviane MARTY
Certificat cadre de santé, Masters en
Sophrologie et Hypnose.
Sébastien PERRET
Psychologue clinicien.
VOIR AUSSI...
Qualité de Vie au Travail
Code : RECRT07
..........................................p48
Analyse Transactionnelle et PNL : communication professionnelle
Enrichir sa communication professionnelle
par la Programmation NeuroLinguistique
(PNL)
• La construction d’une relation de confiance
par des attitudes choisies et une posture nonverbale attentive et synchronisée.
• Le développement de l’interaction par l’art du
questionnement et de la reformulation.
• Le professionnalisme d’une communication
structurée et productive tournée vers les
solutions.
• La mise à jour des « méta-programmes » et
des « critères de motivation » de chacun pour
conduire l’entraide mutuelle.
• L’identification et l’enrichissement de sa
« stratégie de réussite » pour atteindre ses
objectifs.
Se déprendre des scenarii relationnels
négatifs pour des modèles professionnels
et structurants
• La construction d’un « ancrage » comme étatressource pour soi-même.
• Le repérage et le contournement des
« stratagèmes relationnels » et des « jeux
psychologiques ».
• Le recadrage positif et la notion de contrat en
AT pour prévenir ou clore des jeux relationnels
négatifs.
• La croissance de notre attention à soi, à
l’autre et à la relation avec le modèle des
« positions perceptuelles ».
• La construction d’hypothèses de travail dans
une situation professionnelle délicate et
récurrente.
LE + DU GRIEPS
Cette formation se propose de croiser les outils d’AT et de PNL adaptés à notre culture européenne. Elle permet de dépasser les blocages relationnels, de
mieux se positionner professionnellement et de retisser des liens professionnels et structurants.
FORMATION INTER / INTRA
Tout professionnel de santé.
Paris du 06 au 08/04/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Philippe GAREL
Psychologue clinicien du travail,
Master en PNL.
VOIR AUSSI...
Animer et motiver une équipe................................p44
Relation d’aide ..........................................................p126
Code : RECRT03
Coopérations intergénérationnelles : intégration et transmission
Coopérer en intégrant les potentialités spécifiques à chaque génération.
Identifier et analyser les problématiques
intergénérationnelles
• Les problématiques intergénérationnelles et les
caractéristiques des trois générations au travail.
• Les difficultés perçues par chaque génération
à partir de situations professionnelles.
• Les distinctions entre les problématiques
d’âge, d’intégration ou d’apprentissage au
travail.
Comprendre les théories sur
l’intergénérationnel à partir d’une revue
de littérature
• Les problématiques à l’œuvre derrière les
conflits de génération.
• Les caractéristiques et exigences de chaque
génération : valeurs, langages, rapport à
l’autorité, rapport à la solidarité...
• Les représentations du travail pour les
différentes générations.
• Le rapport aux technologies de l’information
et de la communication (TIC).
• Le processus dans l’alliance
intergénérationnelle au travail.
• La transmission des savoirs entre générations.
Communiquer pour aller au-delà de la
peur et de l’incompréhension
intergénérationnelles
• La communication non-violente : comment
demander et se dire les choses avec bienveillance ?
• Les attitudes et postures porteuses de
surinterprétation non-consciente sur l’autre.
• Le questionnement et la reformulation :
instauration d’un dialogue intergénérationnel
sur le travail.
• Les soubassements psychologiques :
mécanismes de défenses, états du Moi et
positions de vie (Berne).
Développer une vision partagée de la
coopération intergénérationnelle
• Les notions de collaboration et de coopération
horizontales et verticales.
• Les grilles de plan d’actions et de projets
intergénérationnels.
• Les projets d’intégration avec accueil, règles
sociales et de régulation de conflit…
• Les projets de transmission avec tutorat,
binômes, processus d’évaluation…
• L’ébauche de projets intergénérationnels pour
son service.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet de faire évoluer des représentations intergénérationnelles limitantes. Elle aide les nouveaux arrivants à sortir de leurs défenses et
à comprendre la réalité, la complexité et la variabilité du travail hospitalier. Elle s’appuie sur des ateliers.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Management des seniors ............................................................................... p40
Management intergénérationnel : les Y, les X et les seniors............. p41
Code : RECRT01
MANAGEMENT
Adapter ses modes de fonctionnement
à ceux des autres par l’Analyse
Transactionnelle (AT)
• La connaissance des « 3 états du moi » et le
repérage des postures dans la relation pour
développer des transactions adaptées.
• L’entraînement à des transactions adaptées
pour influencer la relation vers un mode
satisfaisant.
• Les liens entre positions de vie, attitudes et
émotions de base pour une gestion
intelligente des émotions dans les relations.
• Les techniques de réduction des malentendus :
verbalisation de difficultés, de ressentis, de
besoins et de propositions d’actions.
• Les prises en compte des signes de
reconnaissance pour soutenir l’intérêt dans la
relation.
Management du travail et prévention des risques psychosociaux (RPS)
Accroître son efficacité professionnelle et relationnelle.
53
QUALITÉ
La qualité a obtenu sa légitimité dans les établissements de santé par la mise en place du système
d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité que constitue la certification. Que cela soit vécu
comme un défi, une contrainte ou une opportunité, la démarche de certification reste une incitation faite aux établissements de santé à mettre en œuvre des programmes d’assurance continue de la qualité et de la prévention des risques à
l’hôpital.
La nouvelle procédure, quant à elle, nous amène à développer une approche-processus centrée sur le patient et sa prise en charge dans nos démarches qualité (patient traceur) et à maintenir une dynamique qualité entre
les différentes visites de certification (Compte Qualité).
Concernant la gestion des risques, les pouvoirs publics appellent à plus de vigilance en matière de risque sanitaire et
médical et demandent d’accroître la culture de la sécurité en équipe pour que celle-ci se développe concrètement au sein
de ces équipes.
Si les effets escomptés immédiats en sont une sécurité et une qualité des soins accrues pour le patient, ces effets sont
néanmoins directement liés à la recherche d’efficience dans les pratiques professionnelles.
Les établissements du secteur médicosocial se retrouvent aujourd’hui également engagés dans ces démarches depuis
leurs évaluations internes et externes.
Les formations de ce chapitre éligibles au DPC sont indiquées dans la rubrique
QUALITÉ
En fait, il s’agit de relever le triple défi d’améliorer la qualité, de développer une culture de la sécurité tout en maîtrisant
les dépenses de santé.
55
Management
de la qualité
et de la sécurité
Dans le domaine de la santé, l’intérêt pour les démarches d’amélioration
continue de la qualité relève de la nécessité légitime et croissante d’améliorer la sécurité des soins et de répondre au mieux aux demandes des
usagers.
La qualité s’est progressivement instituée comme un mode de management et un outil de positionnement stratégique des établissements et se
trouve aujourd’hui renforcée notamment par la certification.
La certification des établissements de santé, par les objectifs et les
démarches qu’elle développe, met en évidence un ensemble de nouvelles
exigences en matière d’évaluation et de pérennisation de la dynamique
qualité.
Ces thématiques participent à la construction des indicateurs de votre Compte Qualité (CQ), témoignant,
ainsi, de votre dynamique.
56
Qualité : de l’élaboration de la politique au management
Se positionner comme manager de la qualité.
Comprendre le contexte dans lequel se
développe la qualité
• La qualité, la certification et les évaluations
internes et externes : santé, loi HPST et
certification, secteurs social et médicosocial
face à la qualité.
• La qualité et l’évaluation des pratiques
professionnelles : développement des EPP, de
l’EPP au DPC.
• La qualité et les exigences en matière de
sécurité : programme national sur la sécurité
du patient, gestion des risques en équipe pour
un développement de la culture de la sécurité.
• La qualité et le numérique : programme
Hôpital Numérique, indicateurs numériques.
S’approprier les concepts, fondements et
méthodes d’une démarche qualité
• Le déploiement de la politique qualité dans
une institution : ressources nécessaires,
définition d’objectifs en qualité et prévention
de risques, maintien de la motivation,
communication au service de la qualité.
• L’usager au cœur du dispositif qualité :
évaluation de la satisfaction, gestion des
plaintes, des réclamations et des suggestions.
• La gestion du système qualité : gestion
documentaire, procédures, protocoles, fiches
d’enregistrement...
• La gestion des risques : guides de la HAS, de
l’OMS..., risques a priori et a posteriori, système
de signalement des événements indésirables,
construction d’une cartographie des risques et
Compte Qualité, coordination des activités de
vigilance et de prévention des risques.
Développer des capacités d’animation, de
communication et de soutien des groupes
• L’animation d’une démarche projet et d’un
groupe.
• Les indicateurs au service de la dynamique.
• La pérennisation de la dynamique :
information, sensibilisation, formation,
communication.
Déployer une culture de l’évaluation de
la qualité
• La stratégie de l’évaluation de la qualité.
• Les outils et méthodes d’évaluation de la
qualité.
• Les « trucs et astuces » pour faire le bon choix
de la méthode.
• Les exemples de méthodes : audit qualité et
audit clinique, analyse de processus.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur des exemples concrets de politique qualité et sur l’ensemble des outils nécessaires pour les faire vivre. Tous les documents
sont fournis sous forme électronique (politique-type...).
VOIR AUSSI...
Démarche qualité en établissement
médicosocial..................................................................p71
Modules e-learning
sur la gestion des risques ................. www.grieps.fr
Code : QALDM01
Certification V2014 : manager la procédure
Se préparer et conduire sa démarche de certification version 4.
S’approprier les spécificités de la
démarche de certification V2014
• Les certifications : de la V1 à la V4.
• Les spécificités de la certification V2014 :
simplification et adaptation aux profils des
établissements.
• La certification comme élément de la
démarche qualité : Compte Qualité.
• Le calendrier de cette démarche.
• L’évaluation du processus de management de
la qualité et de la sécurité des soins : un point
particulier.
• L’analyse des thématiques : cartographies,
indicateurs nationaux, évaluation interne et
plans d’actions.
Construire le dispositif pour la version 4
• Les structures de pilotage, d’autoévaluation
et d’EPP.
• Les pilotes de processus et les groupes : rôles
avant, pendant et après la visite.
• L’approche méthodologique de l’autoévaluation
spécifique à chaque établissement :
› l’alimentation du Compte Qualité : cartographie,
outils d’autodiagnostic, décisions de certification,
indicateurs et évaluations, articulation entre
PAQSS et Compte Qualité,
› le dispositif d’autoévaluation.
• La définition des groupes d’autoévaluation par
thème, leurs missions et leur fonctionnement.
• La gestion des thèmes non développés dans le
Compte Qualité.
• La communication dans le projet.
Mettre en œuvre l’Évaluation des
Pratiques Professionnelles dans la V4
• La place de l’EPP dans la certification V4.
• L’EPP et le DPC.
• Les méthodes et outils de l’EPP : patient
traceur, chemin clinique, Staff, CREX...
Comprendre l’organisation de la visite de
certification V4 pour s’y préparer
• Les « patients traceurs » à investiguer.
• Les audits de processus.
• Le déroulement de la visite : de la réunion
d’ouverture à la restitution.
• Les conclusions de la visite.
LE + DU GRIEPS
La formation vise à accompagner l’établissement dans sa préparation et sa conduite de la démarche de certification V2014, à structurer les actions lui
permettant de franchir les différentes étapes jusqu’à la visite. Selon les projets des établissements, elle prend différentes formes : formation-action initiale,
accompagnement et suivi opérationnel auprès du comité de pilotage ou des différents acteurs...
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 à 12 jours.
VOIR AUSSI...
Compte Qualité .................................................................................................. p60
Patient traceur et audit de processus ........................................................ p60
Code : QALCT01
Management de la qualité et de la sécurité
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Caroline RAUFASTE
Ingénieur qualité, Responsable qualité
et gestionnaire des risques.
QUALITÉ
FORMATION INTER / INTRA
Directeur, responsable qualité, cadre
de pôle.
Lyon du 12 au 14/10/2016
3 jours, 1 020 €
57
Politique EPP : de son élaboration à son management
Définir une politique d’évaluation intégrant l’EPP.
Repositionner les démarches qualité et
d’évaluation de la qualité comme enjeux
institutionnels
• La cohérence de l’ensemble des actions :
dimension organisationnelle.
• La cohésion des acteurs : dimension
psychosociologique.
• La compréhension de l’enjeu : dimension
politique.
• La définition et l’engagement des acteurs :
dimension stratégique.
Comprendre les enjeux présents et à
venir concernant l’évaluation
• L’évaluation et l’amélioration : pas
d’amélioration sans évaluation.
• L’intérêt de la mesure.
• Le contexte : certification (Compte Qualité),
indicateurs IPAQSS, DPC...
• La place du système d’information dans les
démarches d’évaluation.
• La politique EPP : outil de management des
compétences.
• L’articulation entre EPP et DPC : une synergie
entre deux politiques.
Connaître les outils et méthodes de
l’évaluation de la qualité
• Les différentes démarches existantes :
autoévaluation, audit, démarche
participative...
• Les outils d’évaluation de la satisfaction
des usagers : suggestion, questionnaire,
observations...
• Les Évaluations des Pratiques Professionnelles
(EPP) : compréhension des objectifs et des
types d’approches, visualisation du panorama
des méthodes d’EPP.
• Les méthodes d’évaluation du DPC.
Savoir choisir la « bonne » méthode
d’évaluation
• La situation de départ.
• La définition des objectifs.
• Le choix de la méthode.
Concevoir une stratégie et une politique
d’évaluation intégrant les EPP
• Les ressources existantes de l’institution.
• La coordination de ces ressources.
• Le contenu d’une politique.
• Le lien entre la politique d’évaluation et les
autres politiques de l’institution.
• L’élaboration de la politique d’évaluation.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur les ressources de l’institution. Au cours de la formation, le groupe débute l’élaboration de la politique EPP et expérimente les
méthodes EPP.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
L’analyse des Pratiques Professionnelles (APP) dans le DPC............ p42
Module e-learning sur le DPC .............................................. www.grieps.fr
Code : QALEV01
EPP : démarches d’évaluation des pratiques professionnelles
Intégrer les méthodes et les outils de l’EPP pour un développement efficace.
Identifier les enjeux actuels liés
à l’Évaluation des Pratiques
Professionnelles (EPP) au niveau
institutionnel et au niveau opérationnel
• Le rappel des concepts, méthodologies et
étapes de la démarche qualité sur lesquels
repose l’EPP.
• La définition, l’objet, les objectifs, les enjeux
et les freins de l’EPP : vocabulaire et termes
utilisés.
• La place de l’évaluation dans la qualité et les
indicateurs de performance IPAQSS.
• L’EPP et le DPC (Développement Professionnel
Continu).
Positionner la démarche d’évaluation dans
la démarche qualité et dans la certification
• Les préalables et la conduite d’une
évaluation : intérêt et nécessité du thème,
existence de recommandations, capacité
d’utiliser les résultats et de conduire des
actions d’amélioration.
• Le développement d’un plan ou d’un
programme d’EPP : finalité, prérequis, acteurs
et pilotage.
Repérer les différentes méthodes de
l’évaluation
• Les différentes démarches et méthodes de
l’évaluation.
• La place des indicateurs et du benchmarking
dans la démarche EPP.
• Les cas d’utilisation de ces méthodes.
• Les outils de l’Évaluation des Pratiques
Professionnelles.
Mettre en œuvre les principaux outils et
méthodes de l’EPP
• La démarche commune d’apprentissage des
différentes méthodes sur la base d’exemples
d’application.
• L’application des méthodes dans le cadre
d’exercices de simulation.
• La démarche EPP liée aux indicateurs de
pratique clinique : indicateurs de processus et
de résultats, choix des indicateurs par rapport
aux activités, définition de la valeur des
indicateurs.
LE + DU GRIEPS
La formation propose un éclairage argumenté et illustré sur les prérequis et les facteurs de réussite et d’échec de la démarche. Elle permet un transfert
opérationnel sur des thèmes proposés par les participants. Le travail autour des supports grilles et outils « carnet de bord » permet un cadrage et un
déploiement rapide de la méthode. La formation peut être réalisée en présentiel ou sous un format mixte (distanciel et présentiel).
Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Directeur des soins, médecin, cadre,
référent qualité.
Lyon du 14 au 16/09/2016
3 jours, 1 020 €
58
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Caroline RAUFASTE
Ingénieur qualité, Responsable qualité.
VOIR AUSSI...
Construire un plan DPC ............................................p42
Modules e-learning sur le
CREX, la RMM...................................... www.grieps.fr
Code : QALEV01
Système d’Information Hospitalier (SIH) pour tous
Connaître les fondamentaux d’un Système d’Information Hospitalier (SIH).
Appréhender le contexte réglementaire
et les dimensions structurantes des SIH
• L’évaluation de ses connaissances sur le SIH.
• L’approche historique des dix dernières années :
› le système administratif et le PMSI : d’une logique
administrative à une logique de soins,
› le passage d’une logique de soins à une logique
d’univers de données,
› le modèle idéal : un système centré sur le patient
et son parcours, DMP, normes HL7.
• La synthèse des différents modèles (centralisé,
distribué, éclaté, centré sur le patient)
et connaissance des principaux termes
techniques.
• L’approche réglementaire.
• Les Plans et actions nationales pour
l’informatique de santé : Plan Hôpital
Numérique et ses quatre axes.
• Les exigences de l’ARS et des « tutelles »,
outils opposables.
• Les enjeux stratégiques pour les structures et
les professionnels.
• Les problématiques rencontrées dans les mises
en place, gestion et évolution du SIH.
Garantir la qualité de l’information dans
les SI et leur sécurité
• Les indicateurs de qualité du SIH :
• La définition des besoins, l‘identification de la
valeur ajoutée attendue et de sa mesure, la
formulation d’un cahier des charges.
• La sécurité du SIH : accès, sauvegardes, plan
de secours informatique, PCA et PRA.
Utiliser le levier SIH pour transformer les
pratiques soignantes
• Les apports d’un SI pour l’hôpital (SI support,
d’optimisation et de transformation :
télémédecine, DMP…) :
› l’amélioration de la performance soignante,
› l’amélioration des indicateurs qualité.
› la capacité du SIH à améliorer la performance
hospitalière,
› la capacité à interagir avec le système général,
› la qualité de la gestion des données : sécurité,
fiabilité, exhaustivité…
• La systématisation, la protocolisation, le suivi.
• L’analyse des pratiques actuelles en lien avec
le SIH et la définition d’un plan d’amélioration
des pratiques individuelles et collectives.
LE + DU GRIEPS
Cette formation répond au besoin grandissant de trouver sa place à l’ère de l’informatique en mettant en avant qu’un hôpital ne peut plus se passer de
l’informatique pour son fonctionnement interne, mais que mal utilisé il crée une vulnérabilité des systèmes internes de l’hôpital. Grâce à l’expertise d’un
médecin DIM sur le sujet, le professionnel comprend les enjeux présents et à venir et change sa représentation sur le SIH.
Hôpital Numérique et certification
S’approprier les indicateurs du programme Hôpital Numérique et leur intégration dans la certification.
Comprendre le programme Hôpital
Numérique
• Les objectifs du programme.
• Le palier de maturité Hôpital Numérique :
définition, prérequis, domaines fonctionnels.
• Le plan d’actions : 4 axes stratégiques et
chantiers transverses.
• L’amélioration de la gouvernance.
• Le renforcement des compétences relatives
aux SIH.
• La structuration de l’offre de solutions.
• Le financement d’un socle de priorités.
S’approprier les indicateurs Hôpital
Numérique
• Les indicateurs de prérequis : identités,
mouvements, fiabilité, disponibilité,
confidentialité.
• Les indicateurs des domaines fonctionnels.
• Les résultats d’imagerie, de biologie et
d’anatomopathologie.
• Le dossier patient informatisé et interopérable.
• La prescription électronique alimentant le plan
de soins.
• La programmation des ressources et l’agenda
du patient.
• Le pilotage médico-économique.
• L’Observatoire des Systèmes d’Informations de
Santé (OSIS) de la DGOS.
Intégrer les indicateurs du plan Hôpital
Numérique dans la certification
• Les enjeux du rapprochement Hôpital
Numérique et certification.
• Les critères concernés dans le manuel.
• La correspondance entre les thèmes du
Compte Qualité et les indicateurs du
programme Hôpital Numérique.
• Les modalités pratiques du rapprochement.
• La cotation.
LE + DU GRIEPS
La formation permet la valorisation des projets/actions mis en œuvre par les établissements dans le cadre du rapprochement du programme Hôpital
Numérique et de la certification. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
Certification V2014 : manager la procédure
Code : ORGDS09
......................................... p57
Management de la qualité et de la sécurité
VOIR AUSSI...
Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmissions .......................................................................... p53
Code : ORGDS09
QUALITÉ
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 1 jour.
59
Compte Qualité
au
ve
u
No
Manager la qualité et la sécurité à partir du Compte Qualité.
Comprendre le contexte sur lequel le
Compte Qualité (CQ) prend appui
• La maturité des démarches qualité engagées
dans les institutions et les secteurs d’activité.
• La V2014 : une approche orientée gestion des
risques.
• La gestion des PAQSS dans les structures de
santé.
S’approprier le sens et les enjeux du
Compte Qualité
• Les objectifs et le fonctionnement du CQ.
• Le Compte Qualité : outil de suivi du dispositif
de gestion des risques, outil de gouvernance.
• La communication de la dynamique qualité.
Appréhender la construction du Compte
Qualité
• Le cadrage du Compte Qualité.
• La définition du Compte et les pilotes de
processus : thèmes du compte, parties d’un
thème, cartographie des risques, résultats
d’évaluation, plan d’actions par thème, « hors
thèmes ».
• L’animation du Compte.
Savoir animer le Compte Qualité
• L’articulation entre le Compte Qualité et le PAQSS.
• Le plan d’actions du médicosocial et le
Compte Qualité.
• L’utilisation de SARA.
• Les pilotes de processus : pour le maintien de
la dynamique.
• Le dispositif pour suivre le Compte Qualité :
aspect technique, stratégique, structurel, et
culturel.
LE + DU GRIEPS
La méthode pédagogique utilisée permet d’obtenir une mise en œuvre immédiate des acquis de la formation. Les cas pratiques permettent de créer
pendant la session les outils que les participants pourront utiliser.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 à 8 jours.
VOIR AUSSI...
Certification V2014 : manager la procédure .......................................... p57
Hôpital Numérique et certification ............................................................. p59
Code : QALCT01
Patient traceur et audit de processus
Utiliser la méthodologie du patient traceur et de l’audit de processus.
PRÉSENTIEL
Comprendre la méthode du patient
traceur
• L’approche globale de la méthode.
• Le processus de sélection et le profil de risque
de l’établissement.
• Les étapes des soins et les points critiques.
• Les entretiens avec l’équipe.
• L’entretien avec le patient ou sa famille.
S’approprier la méthode du patient traceur
S’APPROPRIER
LA MÉTHODE
DU PATIENT
TRACEUR
À DISTANCE
TUTORAT
À DISTANCE
POST-FORMATION
(FORUM)
LE SUIVI DE
L’EXPÉRIMENTATION
DE LA MÉTHODE
• Les objectifs du parcours d’un patient traceur.
• La description du processus de prise en
charge.
• Le passage du manuel de certification à
l’analyse du processus de prise en charge.
• La consolidation des constats par des parcours
similaires, des audits de processus et des
traceurs systèmes.
Utiliser la méthode du patient traceur
dans le cadre de l’amélioration continue
de la qualité
• La méthode du patient traceur dans la
politique qualité de l’institution.
• Les moyens et ressources à mobiliser.
Suivre par un tutorat à distance postformation
• Le suivi de l’expérimentation de la méthode.
• Le renforcement des connaissances acquises.
LE + DU GRIEPS
Le tutorat à distance vous donne l’opportunité de confronter votre apprentissage à votre expérience et ainsi de fixer d’avantage les connaissances
acquises lors de la formation. Ce tutorat, assuré par l’intermédiaire d’un forum, vous permet aussi de partager vos expériences, interrogations et succès,
avec le groupe. Les participants sont invités à venir en session avec un dossier patient rendu anonyme pour une mise en situation.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Responsable qualité, médecin, cadre
de santé.
Paris du 15 au 16/09/2016
2 jours + forum, 820 €
60
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Danièle BERT
Directrice qualité, sécurité, risques.
VOIR AUSSI...
Certification V2014 : manager la procédure ....p57
Code : QALEV03
RMM : s’approprier la méthode de Revue de Morbi-Mortalité
Maîtriser la méthodologie de la RMM (Revue de Morbi-Mortalité).
QUIZ
LANCEMENT
À DISTANCE
E-COURS (RMM)
PRÉSENTIEL
MAIL /
TÉLÉPHONE
CADRAGE AVEC
L'INSTITUTION
Acquérir la méthodologie de la RMM à
partir de mise en situation sur des cas
• Les principes et les étapes de la RMM.
• La procédure de RMM et les documents
associés.
• La période et la durée d’une RMM.
• L’animateur de RMM et les participants.
• La sélection des dossiers ou des cas.
• L’analyse systémique (méthode ALARM).
• La préparation de la réunion et son
déroulement.
• L’archivage et la traçabilité des démarches.
• Le suivi des actions correctrices.
• La pérennisation de la RMM.
Construire ou adapter un dispositif de
RMM
• L’élaboration de la procédure de RMM et de
la Charte.
• Les fiches associées.
• Le bilan annuel d’activité des RMM :
mesures correctrices proposées, programme
d’évaluation et suivi, synthèse des paramètres,
indicateurs utilisés pour suivre les résultats
des actions.
MISE EN
PRATIQUE
SUR CAS
DÉPLOIEMENT
DES RMM DANS
L'INSTITUTION
Un module e-learning pour :
S’approprier les définitions et conceptsclefs
Appréhender place, enjeux et importance
de la démarche de prévention des risques
Déchiffrer les étapes d’une démarche de
traitement des risques
Appréhender le dispositif de gestion des
risques de son institution
Acquérir et mobiliser les grands principes
méthodologiques de la RMM
VOIR AUSSI...
CREX : mise en place et pilotage ................................................................ p65
Gestion des risques : de l’élaboration
de la politique au management................................................................... p65
Code : QALEV05
Audit clinique
Structurer une stratégie d’évaluation et réaliser des audits cliniques.
Situer l’évaluation dans l’amélioration
continue des pratiques
• L’évaluation dans la qualité et la certification.
• Les références réglementaires.
• L’évaluation : définition, objet, objectifs,
enjeux et freins.
• La posture des professionnels et la
déontologie dans les évaluations.
Réfléchir à une approche constructive de
l’évaluation
• Les normes et la conformité.
• Le contrôle et l’amélioration.
• L’évaluation des pratiques et des compétences.
• Le dépassement des normes et la prise
d’initiatives.
• Les concepts et postulats de l’évaluation, le
vocabulaire et les termes utilisés.
Comparer les différentes approches
• La démarche participative versus l’audit.
• L’approche individuelle versus collective.
• L’approche technique versus organisationnelle.
Comprendre la méthode d’audit
• Les préalables à une évaluation.
• L’intérêt et la nécessité du thème, l’existence
de recommandations, la capacité d’utiliser
les résultats et de conduire des actions
d’amélioration…
• Les étapes de conduite d’une évaluation.
• La présentation des différents outils
d’évaluation : atouts, limites et
caractéristiques de chaque outil.
Mettre en œuvre l’audit clinique
• La définition (justification) du thème et de la
problématique.
• Les recommandations et référentiels.
• Le choix des critères à évaluer.
• Les outils de recueil de données.
• La définition du protocole.
• La mise en œuvre du recueil de données.
• La synthèse des données et leur traitement.
• L’exploitation des résultats et leur mise en forme.
• L’analyse des causes.
• La proposition d’amélioration, mise en œuvre
et suivi.
• La communication : quand, auprès de qui,
sous quel format ?
• Le rapport d’audit.
LE + DU GRIEPS
La formation est basée sur un approfondissement de la méthode d’audit autour d’une étude de cas « audit clinique » proposée par l’intervenant.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
Politique EPP : de son élaboration à son management
Code : QALEV06
.................... p58
QUALITÉ
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 jours + 15mn
(e-learning).
Management de la qualité et de la sécurité
LE + DU GRIEPS
La formation en blended-learning contribue à l’efficacité de la formation en apportant aux participants un socle de connaissances en e-learning avant le temps
en présentiel. Ce dernier repose sur des exercices pratiques : mise en situation, jeux de rôles portant sur la mise en œuvre de chaque phase de la RMM.
61
Indicateurs cliniques et qualité
Intégrer la mesure de la sécurité et de la qualité des soins dans ses pratiques managériales.
Comprendre la montée en puissance des
indicateurs dans le paysage hospitalier
• Les nouveaux outils et méthodes de pilotage
et de gestion de la qualité.
• La réponse à des exigences de transparence.
• Le benchmarking au niveau régional et national.
Appréhender la définition et la typologie
des indicateurs
• La définition et le rôle des indicateurs.
• Les indicateurs de structure (ce qui est mis en
place) : ressources matérielles, humaines et
financières.
• Les indicateurs de processus (ce que l’on
fait aux patients) : pratiques appliquées aux
différentes étapes de prise en charge.
• Les indicateurs de résultats (ce qui arrive aux
patients).
Situer la place des indicateurs et tableaux
de bord dans l’amélioration de la
démarche qualité et sécurité des soins
• Le développement de la culture de la mesure
de la sécurité et de l’amélioration de la qualité
des soins.
• La certification HAS et le Compte Qualité,
l’accréditation COFRAC, les audits de dossiers,
l’IPAQSS, le CBU...
• Les indicateurs cliniques et l’EPP.
• Les indicateurs du projet « Hôpital
Numérique ».
• Le projet d’expérimentation d’Incitation
Financière à l’Amélioration continue de la
Qualité (IFAQ).
Maîtriser la démarche de construction
d’indicateurs cliniques
• Le choix des indicateurs les plus pertinents.
• La clarification des objectifs : quantitatifs
et/ou qualitatifs.
• Le public-cible d’un indicateur.
• Les moyens de collecte des données.
• La fréquence de collecte.
• L’identification des variables d’action : analyse
des causes de dysfonctionnement.
• La mise en place des normes et la notion de
seuil.
Comprendre et intégrer les indicateurs de
pratiques cliniques
• Les enjeux des indicateurs face aux nouvelles
exigences des tutelles.
• Les indicateurs COMPAQH et IPAQSS.
• Les indicateurs exigés.
• Les indicateurs spécifiques.
Manager la qualité et la sécurité des
soins grâce aux tableaux de bord
• L’intérêt de la mesure.
• La communication autour des indicateurs.
• Le suivi et l’évolution du tableau de bord.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet de développer une culture de la mesure de la qualité et de la sécurité des soins et de répondre aux exigences de la HAS.
Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
Indicateurs de performance et tableaux de bord .................................. p29
EPP : démarches d’évaluation des pratiques professionnelles......... p58
Code : QALEV08
Référent Qualité et Sécurité
Identifier son rôle et assurer sa mission dans le dispositif qualité.
Comprendre le développement de la
qualité et de la sécurité à l’hôpital
• Le passage de l’artisanat au secteur industriel,
du secteur industriel au monde de la santé.
• La transition de l’amélioration de
l’organisation à l’amélioration et à la
sécurisation des pratiques.
Déchiffrer les principes de la démarche
qualité dans les établissements de santé
• L’écoute des usagers et des professionnels.
• Le leadership : outil de motivation et de
mobilisation des équipes.
• L’amélioration continue : cycle PDCA.
• La démarche participative : création d’une
dynamique et prévention des risques liés au
changement.
• La mesure : pas d’amélioration sans
évaluation.
Saisir et situer sa place dans la politique
qualité et gestion des risques
• La structuration de la qualité.
• Les ressources nécessaires au déploiement de
la qualité : rôle de la direction qualité, rôle du
responsable qualité, des référents qualité, rôle
des cadres et responsabilité.
• La définition d’objectifs qualité et de
prévention des risques (a priori, a posteriori).
Comprendre la mise en œuvre de la
politique qualité
• L’animation d’une démarche qualité.
• La communication.
• La coordination des projets.
Développer sa compréhension concernant
l’importance de l’évaluation
• Les indicateurs et les tableaux de bord.
• Les EPP.
• Le DPC.
• Les EPP dans la certification.
• La stratégie autour des EPP.
• La démarche de certification des
établissements de santé.
Savoir utiliser les outils de bases de la
qualité et de la sécurité
• Le QQOQCP, le brainstorming…
• L’arbre des causes, l’analyse de processus…
Construire la charte qualité du
correspondant qualité
• La place et les moyens du correspondant dans
la qualité et dans la prévention des risques :
communiquer, former, animer, faire adhérer.
• La précision de sa mission à travers une
charte.
LE + DU GRIEPS
La formation peut intégrer une phase stratégique permettant de définir les missions des correspondants ou référents en amont de la formation. Cette formation
est pratique et basée sur l’expérience et l’expertise de l’intervenant. Elle peut être structurée dans un parcours de formation blended-learning (mixant présentiel et
e-learning).
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
62
VOIR AUSSI...
Culture de la sécurité ....................................................................................... p63
Modules e-learning sur la gestion des risques............... www.grieps.fr
Code : QALDM04
Culture de la sécurité
S’imprégner de la culture de la sécurité, de ses dimensions et situer sa place dans le dispositif de son institution.
LANCEMENT
S’approprier les définitions et les
concepts-clefs
• Le risque, l’erreur, l’incident, l’évènement
indésirable, l’Évènement Indésirable Grave
(EIG), le presqu’incident, l’évènement
sentinelle...
Appréhender place, enjeux et
importance de la démarche de
prévention des risques dans le contexte
réglementaire
• L’évolution du paysage hospitalier.
• Le cadre réglementaire et historique.
• La politique de gestion des risques et la
certification.
Déchiffrer les étapes d’une démarche de
traitement de risques
• L’importance d’identifier et donc de signaler.
• L’importance d’évaluer le risque et donc de
le prioriser.
• L’importance du traitement des risques.
Être sensibilisé aux types de risques
existants par un panorama des risques
potentiels
ENJEUX
PRÉSENTIEL
QUIZ
Comprendre les principes de la gestion
des risques a posteriori à partir de cas
Comprendre les principes de la gestion
des risques a priori à partir de cas
S’approprier les principes des vigilances
sanitaires et situer son rôle
• La différentiation entre un Évènement
Indésirable et une vigilance.
• Les circuits d’alerte ascendante et
descendante.
• La sensibilisation aux principales
vigilances par des cas : pharmacovigilance,
hémovigilance, matériovigilance,
réactovigilance, biovigilance,
cosmétovigilance.
• L’identitovigilance.
Appréhender le dispositif de gestion des
risques de son institution
• La politique et les engagements en matière
de gestion des risques.
• L’organisation générale de la gestion des
risques : personnes impliquées et leurs rôles.
• La procédure de signalement à l’hôpital.
• Les démarches de gestion des risques a
priori.
DISPOSITIF DE
SON INSTITUTION
ATELIERS
Comprendre les enjeux de la gestion des
risques à l’hôpital
• La réalisation d’un autodiagnostic individuel
de la culture de la sécurité.
• La remobilisation de ses connaissances en
fonction des résultats de l’autodiagnostic.
• La définition de son plan d’actions individuel.
Savoir se repérer et présenter le
dispositif de gestion des risques de son
établissement
• Les ressources et les missions.
• Le système de signalement de son institution.
Renforcer sa compréhension des
principes de priorisation et des
méthodes de gestion des risques à partir
de cas
• La criticité pour les risques.
• La simulation de CREX.
LE + DU GRIEPS
Développer la culture de la sécurité est un enjeu essentiel des établissements de santé. La formation en blended-learning contribue à la réussite de cet
objectif. D’une part, le temps distanciel permet d’acquérir ou de revisiter, d’une manière personnalisée, les concepts, principes-clefs et méthodologies
autour de la culture de la sécurité ainsi que les processus et documents de sa propre institution.
Articulée au distanciel, la formation présentielle s’axe sur des dimensions pratiques : autodiagnostic, positionnement personnel en matière de culture de la
sécurité, compréhension des procédures de son institution...
Cette formation peut être proposée uniquement en présentiel. Elle peut être également proposée uniquement en e-learning complété par du tutorat à
distance.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 1 jour (présentiel)
+7h (e-learning).
VOIR AUSSI...
Gestion des risques (e-learning DPC) ........................................................ p64
Cartographie des risques................................................................................ p66
Identitovigilance : mettre en place et maîtriser le processus ........... p68
Code : QALGR01
Management de la qualité et de la sécurité
À DISTANCE
CADRAGE
AVEC
L'INSTITUTION
E-COURS
(5 MODULES
DE FORMATION)
QUALITÉ
MAIL /
TELÉPHONE
63
Gestion des risques (e-learning DPC)
au
ve
u
No
Acquérir des compétences durables sur la gestion des risques en suivant un parcours e-learning.
SE PROJETER
CONSOLIDER
Acquérir les fondamentaux, découvrir des
notions, réfléchir à de
nouvelles pratiques.
Évaluer ses connaissances par des quiz.
Partager dans le cadre
d’un forum.
Mettre en place un
registre de pratiques :
base de données des
évènements
indésirables du service
et leur analyse.
ANALYSER L’IMPACT
Mettre en place les
actions d’amélioration.
Réguler à distance
avec le formateur en
classe virtuelle.
Construire un plan
d’actions
d’amélioration des
pratiques
professionnelles.
Analyser les
impacts de la
formation sur les
pratiques.
AMÉLIORER
ANALYSER
LE + DU GRIEPS
Le parcours e-learning, éligible au DPC et la durée de la formation, contribuent au développement durable des compétences en matière de gestion des risques.
FORMATION E-LEARNING / DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
MODULES E-LEARNING (3h30) :
- La culture de la sécurité.
- La politique institutionnelle.
- Les risques a priori.
- Les risques a posteriori.
- Les vigilances sanitaires.
- L’identitovigilance.
- Le CREX.
- La RMM.
VOIR AUSSI...
Culture de la sécurité .................................................p63
Code : QALGR01
Gestion Des Risques en Équipe
quipe (GDRE)
Savoir animer et/ou s’impliquer dans une démarche de gestion des risques en équipe.
ENJEUX
LANCEMENT
MAIL
À L’INSTITUTION
S’approprier les définitions et concepts-clefs
Appréhender place, enjeux et importance
de la démarche de prévention des risques
Déchiffrer les étapes d’une démarche de
traitement des risques
Appréhender le dispositif de gestion des
risques de son institution
Acquérir et mobiliser les grands principes
méthodologiques du CREX.
À DISTANCE
E-COURS
PRÉSENTIEL
QUIZ
MÉTHODES
ET DISPOSITIFS
ATELIERS : CREX
Déployer un programme de gestion des
risques en équipe
• L’accréditation : historique et mode d’emploi.
• Les conditions de mise en œuvre.
Promouvoir le travail en équipe à travers
ce programme
• Le PACTE.
• L’état des lieux préalable.
• L’évaluation du niveau de culture de la
sécurité en équipe.
Construire et mettre en œuvre son
programme
• Le dispositif de déclaration des Évènements
Indésirables Associés aux Soins (EIAS).
• L’analyse et le traitement des EIAS à partir des
situations sélectionnées.
• L’organisation des REX ou RMM.
Assurer l’articulation avec le programme
d’amélioration continue de la qualité et
de la sécurité de l’établissement et le DPC
Définir un plan d’actions de déploiement
de la gestion des risques en équipe.
LE + DU GRIEPS
La formation en blended-learning contribue à l’efficacité de la formation en apportant aux participants un socle de connaissances avant le temps en
présentiel.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours (présentiel)
+ 3h30 (e-learning).
64
VOIR AUSSI...
Gestion des risques : de l’élaboration
de la politique au management................................................................... p65
Code : QALGR01
CREX : mise en place et pilotage
Savoir animer et/ou intégrer un CREX (Comité de Retour d’EXpérience).
CREX : PAS À PAS
LANCEMENT
CADRAGE
Appréhender place, enjeux et importance
de la démarche de prévention des risques
dans le contexte réglementaire
• L’évolution du paysage hospitalier.
• Le cadre réglementaire et historique.
• La gestion des risques et la certification.
À DISTANCE
E-COURS
PRÉSENTIEL
QUIZ
• Les principes et valeurs sous-tendues lors
d’une démarche CREX.
• Les concepts sur lesquels se fonde la
démarche CREX (systémie, Reason…).
• Les notions-clefs.
• Les étapes d’une analyse systémique.
• Le déroulé-type d’un CREX en 3 étapes.
S’approprier les définitions et les
concepts-clefs de la gestion des risques
• Le risque, l’erreur, l’incident, l’évènement
indésirable, l’Évènement Indésirable Grave
(EIG), le presqu’incident, l’évènement
sentinelle...
Diagnostiquer les pratiques des
participants dans la gestion des risques
• Les dispositifs en place.
• Les démarches d’analyse systémique.
Acquérir et mobiliser les grands principes
méthodologiques du CREX
• La définition du CREX.
Mettre en œuvre un CREX : pas à pas
• La sélection à partir d’un tableau de bord
d’événements.
ATELIERS
PROJET DE
DÉPLOIEMENT
• L’analyse du cas : reconstitution des faits,
recherche des causes.
• Le plan d’actions d’amélioration.
• La rédaction du rapport.
Réaliser une analyse CREX : ateliers
• Le choix des évènements à traiter en groupe.
• L’analyse et le traitement des évènements.
Cartographier les compétences et les
facteurs de succès pour développer des
CREX
• Les compétences-clés de l’animateur.
• Les conditions de succès du développement
des CREX.
• Le plan d’actions individuel relatif aux points
méthodologiques à améliorer.
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Rodolphe LELOUP
Formateur-consultant, Master GDR
dans établissements et réseaux de santé.
VOIR AUSSI...
Culture de la sécurité .................................................p63
Code : QALEV05
Gestion des risques : de l’élaboration de la politique au management
Maîtriser une méthodologie pour mettre en place un système coordonné de gestion des risques.
Définir la politique de gestion des risques
• La définition et les concepts de risques.
• La HAS et la sécurité.
• La gestion des risques et la certification.
• L’impact du Compte Qualité
• La cartographie des risques.
• Les points forts et les points à améliorer dans
une politique de coordination.
• L’analyse de ces activités et les points de
convergence entre elles.
• L’élaboration de la politique de gestion des
risques et des vigilances.
• La conformité à la réglementation.
Structurer la gestion des risques et les
activités de vigilance
• Les « instructeurs » des risques, le
gestionnaire de risques et le COVIRIS.
• Les risques a priori et a posteriori.
• L’identification et traitement des risques.
• La cartographie des risques et le Compte
Qualité.
• La priorisation du traitement des risques à
partir de leur indice de criticité.
Mettre en œuvre et coordonner la gestion
des risques et les activités de vigilance
• La définition d’un programme global et annuel
de gestion des risques.
• L’intégration de la gestion des risques dans la
politique de l’établissement.
• La coordination des programmes par un
groupe d’experts comme un COVIRIS.
• La priorisation de la gestion des risques.
• Le maintien de la coordination.
Évaluer le programme de prévention des
risques
• Le bilan annuel du programme.
• Le choix des indicateurs.
• L’élaboration des tableaux de bord.
LE + DU GRIEPS
La formation est contextualisée et s’appuie sur les expériences de l’institution, ses moyens et ses ressources pour construire ou ajuster la politique de
gestion et de prévention des risques la plus adaptée aux enjeux présents. Cette formation peut être réalisée en blended-learning.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
VOIR AUSSI...
Gestion Des Risques en Équipe (GDRE).................................................... p64
Code : QALGR01
QUALITÉ
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 05 au 06/12/2016
2 jours (présentiel) + 1h30 (e-learning),
715 €
Management de la qualité et de la sécurité
LE + DU GRIEPS
La formation se trouve optimisée par 3 modules de formation à distance sur une plateforme de formation (soit 1h30 de formation). Ce dispositif permet
d’apporter un socle de connaissances commun aux participants avant le temps en présentiel.
65
Gestionnaire des risques associés aux soins
Contribuer à la définition et à la mise en œuvre d’un programme d’actions pour la sécurité des soins.
MISSIONS DU
GESTIONNAIRE
DE RISQUES
E-COURS
À DISTANCE
PRÉSENTIEL
QUIZ
POSITIONNEMENT
PRÉSENTIEL
FORUM
BOITE À OUTILS
AXES
STRATÉGIQUES,
CULTURELS ET
STRUCTURELS
DE LA GESTION
DES RISQUES
MODULE 1
Clarifier les missions du coordonnateur de
la gestion des risques
• La politique et le dispositif de gestion des
risques à l’hôpital.
• La mise en œuvre du programme d’actions.
• Le conseil et l’expertise du coordonnateur
(boîte à outils).
Savoir mobiliser ses ressources et
sensibiliser les professionnels
À DISTANCE
POST
FORMATION :
TUTORAT
À DISTANCE
MODULE 2
• La coopération dans le cadre d’un programme global.
• L’animation du dispositif.
Participer au recueil d’informations
qui alimentent le Compte Qualité
(cartographies, suivis et indicateurs)
Exercer son rôle d’alerte dans le dispositif
S’approprier les concepts-clefs, les principes
de la sécurité des soins et les méthodes
• Les bases de la gestion des risques.
• Les risques a priori.
• Les risques a posteriori.
• Les méthodes et outils.
Acquérir et mobiliser les grands principes
méthodologiques de la gestion des
risques a priori
S’approprier les principes des vigilances
et situer son rôle
LE + DU GRIEPS
La formation se propose, en présentiel, de clarifier la mission, le positionnement et de constituer sa boîte à outils. Elle permet également de travailler
sur l’aspect culturel, stratégique et structurel de la gestion des risques. La formation à distance contribue à stabiliser les connaissances et savoir-faire
(7 modules e-learning soit 3 heures de formation) de la gestion des risques. Un coaching individuel et/ou collectif est proposé pour accompagner les
changements en situation de travail.
FORMATION INTER / INTRA
Coordinateur de la GDR.
Paris du 29 au 30/09/2016 et
du 03 au 04/11/2016
4 jours (présentiel) + 7h
(e-learning), 1 665 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Rodolphe LELOUP
Formateur-consultant, Master GDR
établissements et réseaux de santé.
VOIR AUSSI...
Culture de la sécurité .................................................p63
Gestion des risques : de l’élaboration
de la politique au management.............................p65
Code : QALGR01
Cartographie des risques
Déployer un programme aboutissant à une cartographie des risques.
LANCEMENT
MAIL /
TÉLÉPHONE
À DISTANCE
E-COURS
(GÉNÉRALITÉS,
GESTION DES
RISQUES A PRIORI)
QUIZ
CRÉATION D'UNE
CARTOGRAPHIE
PRÉSENTIEL
STRATÉGIE
DE DÉPLOIEMENT
À DISTANCE
TUTORAT
À DISTANCE :
FORUM
CADRAGE
Acquérir et mobiliser les méthodes de la
gestion des risques a priori
• La définition de la gestion des risques.
• La gestion des risques a priori : gestion des
risques a priori et a posteriori, démarches
existantes de gestion des risques a priori,
sensibilisation aux méthodes.
Créer une cartographie des risques
• L’évaluation des risques.
• Les risques sous contrôle et à réduire.
• L’identification de leur niveau de maîtrise.
• Les méthodes d’analyse des causes.
• Le risque résiduel et son traitement.
Déployer la cartographie des risques
• Les champs à étudier pour établir les thèmes
de la cartographie.
• L’élaboration du projet.
Articuler la cartographie des risques et le
Compte Qualité
• L’enjeu du Compte Qualité pour les établissements.
• Le passage de la cartographie des risques au
Compte Qualité.
• L’impact dans l’animation de la politique de
gestion des risques de l’institution.
LE + DU GRIEPS
La formation est optimisée par 2 modules e-learning (soit 1 heure) en amont de la formation permettant d’apporter un socle de connaissances commun
aux participants avant le temps en présentiel. Un tutorat post-formation permet aux participants d’être accompagnés.
66
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 11 au 13/05/2016
3 jours (présentiel) + 3h30 (e-learning
+ forum), 1 280 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Rodolphe LELOUP
Formateur-consultant, Master GDR
établissements et réseaux de santé.
VOIR AUSSI...
Culture de la sécurité .................................................p63
Gestion des risques : de l’élaboration
de la politique au management.............................p65
Code : QALGR01
Politique du médicament : la définir et l’animer
Définir et animer une politique du médicament concernant la prise en charge thérapeutique du patient.
Remobiliser ses connaissances en matière
réglementaire et de management
de la qualité de la prise en charge
médicamenteuse
• La démarche qualité appliquée à la prise en
charge médicamenteuse : démarche qualité,
étapes du projet.
• Le contexte règlementaire de la prise en
charge médicamenteuse du patient (PECMP) :
› la définition de la prise en charge
médicamenteuse,
› le contexte réglementaire : certification et Compte
Qualité, contrat de bon usage, arrêté du 6 avril,
loi HPST, contrats de pôles, bonnes pratiques de
pharmacie hospitalière...
S’approprier les exigences de l’arrêté du
6 avril 2011
• Le management de la prise en charge
médicamenteuse du patient.
• La prise en charge médicamenteuse :
› la cartographie des processus : carte d’identité des
processus et interfaces,
› les bonnes pratiques à chaque étape :
prescription, préparation, dispensation,
approvisionnement, transport, détention et
stockage, administration, information du patient,
surveillance du traitement.
Définir et mettre en œuvre la politique
de management de la qualité de la prise
en charge médicamenteuse
• Les prérequis à la mise en œuvre de la
politique :
› l’engagement de la direction et le responsable de
la PECMP,
› la définition des responsabilités à toutes les
étapes du processus de la prise en charge
médicamenteuse.
• L’élaboration du programme d’actions et des
indicateurs de suivi.
• La définition d’un plan de formation :
› la formation et la politique de PECMP,
› le Développement Professionnel Continu (DPC).
• La mise en place du système documentaire
relatif à l’assurance qualité.
• La mise en œuvre d’une étude des risques
encourus par les patients :
› les fondamentaux de la gestion des risques
appliquée à la prise en charge médicamenteuse,
› les méthodes : CREX, RMM, analyse des causes,
méthode Alarm…,
› la mise en pratique à partir d’un évènement avec
définition d’un plan d’actions.
LE + DU GRIEPS
Cette formation pragmatique est basée sur des exemples concrets de démarches. Appuyée sur l’expérience de chacun, elle représente la synthèse entre
la formation et l’analyse des pratiques.
Erreur médicamenteuse : sécurisation de la prise en charge
Maîtriser le circuit du médicament et des produits pharmaceutiques et prévenir la iatrogénie.
Remobiliser ses connaissances sur la
iatrogénie
• Les définitions et les principales causes.
• Les situations et médicaments à risques.
• Les interactions médicamenteuses.
• Les patients à risques et le cas particulier du
sujet âgé.
Définir les responsabilités des différents
acteurs
• Le rôle de la CME et responsabilité médicale.
• Les responsables du management de la
qualité et de la sécurité.
• La responsabilité de la pharmacie.
• Le décret de compétence infirmier.
• Les cas jurisprudentiels.
Comprendre les enjeux
• La certification.
• Le Retex : arrêté du 6 avril 2011.
• La pharmacovigilance.
Sécuriser le circuit du médicament
• La prescription, la validation pharmaceutique,
la sécurisation des stocks, la préparation
des doses, la dispensation, l’administration,
la surveillance du patient, la traçabilité
et l’archivage, l’information du patient,
l’éducation thérapeutique.
• L’évaluation des organisations actuelles pour
une réflexion sur les risques d’erreurs.
Gérer les risques a priori selon l’article 8
du Retex
• La cartographie des risques médicamenteux
avec les outils Interdiag, Médiéval...
• L’analyse des processus.
• Les « Never events ».
• Les principaux types d’événements
indésirables.
• Les situations porteuses de risques.
• La définition de la criticité nette.
• La méthodologie pour prioriser les objectifs.
Gérer les risques a posteriori selon
l’article 9 du Retex
• L’importance des signalements d’événements
indésirables.
• La présentation d’une grille d’audits pour
évaluer l’organisation en atelier.
• Les réunions de réflexion multidisciplinaire :
RMM, CREX.
LE + DU GRIEPS
La formation permet aux professionnels de participer concrètement à la politique qualité et de gestion des risques concernant le médicament : par
l’acquisition des informations destinées à en montrer l’importance et par la maîtrise des outils nécessaires à la gestion efficiente de la démarche.
Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Directeur de soins, pharmacien, cadre
de santé, infirmier.
Lyon du 14 au 15/11/2016
2 jours, 810 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Martine BILLARD
Pharmacienne.
Responsable Assurance Qualité
« Circuit du médicament ».
VOIR AUSSI...
Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée................................................p111
Code : QALGR02
Management de la qualité et de la sécurité
VOIR AUSSI...
Prise en charge médicamenteuse
de la personne âgée .....................................................................................p111
Code : QALGR02
QUALITÉ
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
67
Identitovigilance : mettre en place et maîtriser le processus
Maîtriser le risque d’erreur d’identité du patient.
LANCEMENT
MAIL À
L'INSTITUTION
Se sensibiliser aux enjeux
Comprendre les concepts
• L’identité et sa gestion.
• Les traits constitutifs d’une identification.
• Les statuts : vide, non-confirmé…
• Les domaines d’identité, caractéristiques.
Identifier le dispositif d’identitovigilance
• Les instances à mettre en place : AGI, CIV, AI.
• Les acteurs, leur mission.
Définir et mettre en œuvre les pratiques
adaptées
À DISTANCE
E-COURS
PRÉSENTIEL
QUIZ
• Les procédures et la pérennité du processus
d’identitovigilance.
• Les bonnes pratiques applicables : validations,
étiquettes avec IPP…
• La politique d’identitovigilance.
Réaliser un diagnostic de la politique
d’identitovigilance de son établissement
• Les ressources : acteurs, instances.
• Les procédures et dispositifs.
• La mobilisation des professionnels.
Identifier les forces et les points à
améliorer dans la politique actuelle
DIAGNOSTIC
STRATÉGIQUE ET
OPÉRATIONNEL
DE LA POLITIQUE
D'IDENTITOVIGILANCE
Construire un plan d’actions pour
améliorer la qualité de l’identitovigilance
Maintenir la dynamique sur la prévention
des risques liée à l’identité du patient
• La définition d’indicateurs qualité.
• La communication et la formation.
Réaliser une cartographie des risques de
son processus d’identitovigilance
• Les situations dangereuses.
• L’analyse des situations et les actions pour y
répondre.
Ajuster son plan d’actions avec des
actions personnelles
LE + DU GRIEPS
Cette formation est optimisée par un format blended-learning qui permet aux participants d’être sensibilisés préalablement à la formation (1 heure
de formation à distance). Elle permet d’être rapidement opérationnel en réalisant un diagnostic de son processus d’identitovigilance et d’élaborer une
politique d’identitovigilance. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTER / INTRA
DIM, TIM, gestionnaire des risques,
médecin, soignant.
Paris du 19 au 20/09/2016
2 jours (présentiel) + 1h
(e-learning), 810 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Rodolphe LELOUP
Formateur-consultant, Master GDR
établissements et réseaux de santé.
VOIR AUSSI...
Système d’Information Hospitalier (SIH)
pour tous ........................................................................p59
Code : QALGR05
Développement durable : approche et outils pour déployer la démarche
S’approprier les approches pour développer une démarche de développement durable.
Savoir choisir la démarche et les outils en
lien avec
• La stratégie de l’établissement.
• Les évaluations de la certification sur les
critères du développement durable au sens de
la convention cadre de 2009 et en particulier
le lien « santé et environnement ».
• Les outils possibles, leurs limites et contexte
d’usage.
• La certification HAS, ISO 26000, Bilan
Carbone®, Agenda 21, ISO14000/ISO9000,
Global Reporting Initiative.
Comprendre et intégrer les enjeux de
gouvernance
• La hiérarchisation des enjeux et la
planification des démarches.
• Les démarches participatives.
• L’animation de la démarche.
Comprendre et intégrer la responsabilité
sociétale
• Les achats responsables, les articles 13, 14 et
53 du CMP et leur mise en œuvre.
• Le jeu des « Parties Prenantes ».
• La cohérence territoriale et l’implication des
acteurs internes/externes.
Décrire le système d’évaluation
• La coproduction du système d’évaluation.
• L’évaluation de la démarche.
• L’évaluation des projets et des actions.
• L’analyse sociologique.
• Les jeux d’acteurs et l’appropriation.
• Les systèmes de représentation.
• Les systèmes de valeurs.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet d’intégrer la démarche développement durable et ses méthodes conformément à la convention d’octobre 2009 et aux exigences
de la certification et de définir sa politique.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Directeur, DRH, responsable qualité.
Paris du 16 au 18/11/2016
3 jours, 1 005 €
68
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Yves GARENNE
Ingénieur conseil spécialisé en
développement durable, Sociologue.
Partenaire AFNOR (ISO 26000).
VOIR AUSSI...
Développer le coaching
dans le management ................................................p46
Code : QALDD01
Démarche qualité
dans le médicosocial
Améliorer la prise en charge et l’accompagnement des usagers
accueillis dans les établissements ou services sociaux et médicosociaux,
tel est le sens que prennent notamment les démarches d’évaluation,
tant interne qu’externe, qui doivent être mises en œuvre au regard
des obligations réglementaires.
QUALITÉ
Concernant l’action d’évaluer, on peut s’interroger néanmoins à l’instar
de Diderot qui affirmait déjà : « Juger est une chose et faire est
une autre ». L’acte d’évaluer ne doit donc pas être dissocié de l’acte
de faire évoluer les activités et les pratiques. Deming dit : « Il n’y a pas
d’amélioration sans évaluation », mais l’inverse est également vrai.
Le « pour quoi » évaluer et également le « pour qui» doivent être mis
au centre de ces démarches si nous voulons que l’évaluation devienne
réellement force de dynamisme et de progrès pour les équipes et les
structures.
69
Évaluation Externe des structures médicosociales et sociales
Le GRIEPS est habilité par l’ANESM pour réaliser des visites d’Évaluation Externe.
PRÉPARATION DU PROJET DE LA VISITE
D’ÉVALUATION EXTERNE
Prendre contact avec la structure
• Le contact avec la direction de l’établissement.
• La liste de documents à fournir pour proposer
un planning de visites.
• L’analyse des documents reçus.
Adapter la procédure d’Évaluation
Externe à l’établissement
• Le développement des connaissances des
évaluateurs sur la structure.
• La construction du planning.
Proposer un planning de visites
Informer les professionnels sur la
démarche d’Évaluation Externe
VISITE D’ÉVALUATION EXTERNE
Faire l’état des lieux
• La visite générale de la structure.
• L’étude de certains documents comme le
projet d’établissement le livret d’accueil…
• L’analyse de l’existant (circuits), observations,
entretiens collectifs et individuels
(professionnels, usagers).
• L’identification des points à améliorer et le
traitement des commentaires des personnes
rencontrées.
Rendre compte à chaud
Clore la visite d’Évaluation Externe
Élaborer un rapport témoignant de la
dynamique institutionnelle
Envoyer le rapport avec validation
immédiate ou différée permettant à
l’établissement de contester certains
points
LE + DU GRIEPS
Apporter un regard expert basé sur une approche pluridisciplinaire et transversale. S’appuyer sur des méthodes et des outils d’aide à l’évaluation
et à la formalisation comprenant un guide d’Évaluation Externe, un planificateur des étapes de la procédure, un diaporama de présentation de
l’Évaluation Externe, un guide de restitution et un modèle de rapport-type. S’inscrire dans une démarche participative impliquant les différents acteurs :
professionnels, usagers et proches. Le GRIEPS a développé cette approche tout au long des années 2014 et 2015 auprès de nombreuses structures.
CONSEIL
Durée conseillée : sur-mesure.
VOIR AUSSI...
Évaluation interne : conduire sa démarche selon l’ANESM ............. p71
Code : QALMS01
Évaluation
valuation Externe
xterne : organiser la suite
au
ve
u
No
Répondre aux préconisations de l’Évaluation Externe et les articuler avec les autres projets institutionnels.
Comprendre l’impact de l’Évaluation
Externe dans la gouvernance de l’institution
• L’évaluation externe, l’évaluation interne et le
projet d’établissement.
• Le management de la qualité dans
l’institution : état des lieux.
• Les outils de gestion utilisés.
Accompagner les projets de changement
• La formalisation des rôles du manager : vision,
leadership, coaching.
• Les facteurs-clés dans l’accompagnement
du changement, la communication dans ses
différentes dimensions.
• Le recours au mode projet.
Saisir les mécanismes d’articulation des
projets pour répondre aux préconisations
• Les différentes sources qui alimentent le PAQ.
• L’articulation des projets entre eux.
• La révision des priorités.
Conduire le changement
• Le suivi du changement jusqu’à l’état final :
suivi régulier des résultats, reconnaissance et
la mise en valeur des progrès.
• Le maintien de la dynamique par un processus
d’amélioration continue.
Faire des liens entre l’évaluation externe
et l’évaluation interne à venir
• Les résultats des préconisations et leur lien
avec les thèmes de l’évaluation interne
(suivant la recommandation de l’ANESM).
• L’intégration des résultats d’évaluation
externe dans la démarche d’autoévaluation de
l’évaluation interne.
LE + DU GRIEPS
Le GRIEPS propose un accompagnement pragmatique de l’établissement sous forme de formation et d’accompagnement qui permettra à
l’établissement de produire les outils nécessaires à la gouvernance suite à l’Évaluation Externe.
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 2 jours.
70
VOIR AUSSI...
Évaluation interne : conduire sa démarche selon l’ANESM ............. p71
Code : QALMS02
Évaluation interne : conduire sa démarche selon l’ANESM
Piloter une démarche qualité participative à partir de l’évaluation interne.
S’approprier les concepts et documents
de référence d’une démarche qualité
• Les fondements de l’évaluation interne/
externe : loi de janvier 2002 et décret 15 mai
2007…
• Les recommandations de l’ANESM sur
l’évaluation interne : concepts et enjeux de
la démarche qualité, recommandations de
bonnes pratiques, référentiels d’EPP.
Identifier les différentes étapes de
l’évaluation interne
• L’initialisation du projet : création d’un
comité de pilotage et des instances de travail,
communication sur la finalité et les modalités
de l’autoévaluation.
• La construction du cadre évaluatif.
Suivre la démarche standard
• Les missions de l’établissement : projet
d’établissement, conventions...
• Les dispositions prévues pour réaliser
ces missions : procédures, plan d’actions,
documents remis aux usagers...
• Les critères permettant d’évaluer l’atteinte
effective des objectifs sous-tendus par les
dispositions prévues.
• Les outils de recueil : adaptation des critères
et des outils de recueil à partir d’un référentiel
métier.
• Le cas particulier des EHPAD : cinq axes
définis par l’ANESM.
• L’évaluation : mise en place de groupes
d’autoévaluation, analyse des résultats en
termes de forces et défis, rédaction du rapport
d’autoévaluation.
• Le projet qualité : formalisation du Plan
d’Amélioration Qualité (PAQ).
• La construction d’indicateurs pertinents
permettant l’amélioration continue.
• La constitution de groupes de travail sur les
thématiques à améliorer.
• Les modalités de suivi du PAQ.
Comprendre le lien entre évaluation
interne et évaluation externe
• L’évaluation externe : un champ identique à
celui de l’évaluation interne.
• La nécessité de démontrer sa dynamique
qualité.
• Les évaluateurs, leurs objectifs et méthodes.
• Le déroulement d’une évaluation.
• Les indicateurs et les faits observés.
LE + DU GRIEPS
Cette formation explicite une méthodologie qui redonne un véritable sens aux activités déployées en établissement médicosocial. Au-delà de cette
formation, il est possible de proposer un programme sur-mesure d’accompagnement dans la démarche d’évaluation interne allant de la constitution d’un
comité de pilotage à l’élaboration du rapport et la définition des perspectives d’amélioration.
FORMATION INTER / INTRA
Tout professionnel de santé.
Paris du 26 au 27/05/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Rodolphe LELOUP
Formateur-consultant, Master GDR
établissements et réseaux de santé.
VOIR AUSSI...
Référentiel d’évaluation interne : de son
élaboration à son utilisation .......... www.grieps.fr
Code : QALMS03
Comprendre principes et enjeux d’une
démarche qualité dans le médicosocial
• L’évaluation interne et externe et la démarche
qualité.
• L’articulation entre démarche qualité et projet
de service ou d’établissement.
• L’état de l’existant : appui pour développer la
démarche de l’institution.
• Le passage du stratégique à l’opérationnel.
• Les clés de la démarche d’amélioration
continue de la qualité : management de
projet, gestion documentaire, audit et
évaluation, gestion des risques.
Réaliser un test de positionnement
d’animateur de la démarche qualité
• L’analyse SWOT : forces et faiblesses.
• La définition d’un plan d’actions personnel.
Gérer le système qualité
• La documentation qualité : procédure, protocole...
• La gestion documentaire : création,
modification, diffusion, révision, évaluation et
archivage.
• Le rôle de chacun dans le système documentaire.
Développer l’évaluation en tenant
compte des moyens de la structure
• Le contexte de l’évaluation : satisfaction des
usagers, évaluation interne et externe, DPC,
bonnes pratiques...
• Le panorama des méthodes évaluatives et de
leur contexte d’utilisation.
• La définition d’une stratégie d’évaluation
modeste mais pertinente.
• La mise en pratique sur des situations des
institutions.
• L’appropriation des recommandations de l’ANESM.
Développer la culture de la sécurité dans
son établissement
• Les principes de la gestion des risques.
• Le passage du signalement au traitement des
évènements indésirables.
• La mise en application du CREX (Comité de
Retours d’EXpériences).
• Le passage de la recherche des risques à la
cartographie pour manager.
Animer la démarche qualité et sécurité
• Le management de la qualité adapté à sa
structure.
• La culture qualité, la stratégie, les dispositifs,
les outils.
• La mise en pratique avec animation de réunion.
LE + DU GRIEPS
La formation pratique est adaptée au contexte des structures médicosociales avec la mise à disposition d’outils pour l’animateur de la démarche. La
formation présentielle peut être complétée par une formation à distance permettant d’approfondir différents aspects.
FORMATION INTER / INTRA
Professionnel animateur de la
démarche qualité.
Lyon du 06 au 07/06/2016
2 jours, 720 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Olivier MICHEL
Formateur-consultant, Qualiticien,
Diplôme en Méthodes, qualité et
métrologie (Lyon I).
VOIR AUSSI...
Évaluation externe des structures
médicosociales et sociales .......................................p70
Code : QALMS04
QUALITÉ
Accompagner la mise en place ou le développement de la dynamique qualité et sécurité.
Démarche qualité dans le médicosocial
Démarche qualité en établissement médicosocial
71
Prévention
des risques
liés au domaine
de la santé
La HAS et l’ANESM mettent à disposition des établissements des indicateurs de qualité et de sécurité des soins et développent des programmes
qui évaluent l’ensemble du parcours de soins des patients.
Aujourd’hui, les indicateurs de qualité sont recueillis et diffusés publiquement. Ils reposent sur des objectifs prioritaires de santé publique et sont
des facteurs d’amélioration de la prise en charge des patients. La qualité
des soins regroupe l’ensemble des démarches et des actions qui permettent d’assurer le niveau de qualité attendu au regard des bonnes pratiques.
La qualité des soins est l’aboutissement d’un processus où l’ensemble des
professionnels joue un rôle complémentaire. Ainsi face à ces exigences, les
professionnels se doivent sans cesse de développer et de renouveler leurs
compétences.
Ces thématiques participent à la construction des indicateurs de votre Compte Qualité (CQ), témoignant,
ainsi, de votre dynamique.
72
Évaluer
valuer et soulager la douleur
Prendre en charge la douleur d’une manière optimale.
Comprendre le phénomène douloureux
• Le rappel des exigences actuelles.
• La douleur comme : phénomène
multidimensionnel, expérience subjective
et individuelle.
• La physiologie de la douleur.
• Les différents types de douleurs.
Conduire une démarche d’évaluation
• Les signes cliniques.
• La relation et l’entretien avec la personne
algique.
• Les outils d’évaluation : intérêt et limites.
• Le suivi et la traçabilité.
› l’évaluation de l’anxiété,
› l’observation et l’évaluation avant, pendant et
après le soin.
Utiliser les moyens de prévention et/ou
de traitement de la douleur
• Les traitements médicamenteux :
› les 3 paliers de l’OMS,
› les topiques locaux,
› le MEOPA.
Soutenir les apprentissages
• La formation est enrichie par 6 modules
e-learning, d’une durée totale de 3 heures,
permettant un renforcement et un
approfondissement des connaissances.
• Les moyens non-médicamenteux :
› la relaxation et la distraction,
› l’hypnoanalgésie,
› le toucher-massage.
Prévenir les douleurs provoquées,
iatrogènes, induites
• Les définitions.
• Les principes de la prévention :
Partager dans un forum
• Les participants auront la possibilité de s’inscrire sur un forum « douleur » multi structures
qui permettra un partage sur les pratiques et
des échanges régulés par le formateur.
› la communication,
› l’organisation des soins,
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie-Frédérique BRUN
Infirmière en réanimation cardiaque.
VOIR AUSSI...
La douleur de la personne âgée ............................p74
La douleur de l’enfant ...............................................p75
Code : ECTDO01
Évaluer
valuer et soulager la douleur (e-learning DPC)
au
ve
u
No
Prendre en charge la douleur d’une manière optimale en suivant un parcours e-learning.
ANALYSER
Analyser les pratiques
professionnelles par un
audit clinique de 5
dossiers patients.
Acquérir les fondamentaux, découvrir de
nouvelles notions,
réfléchir à de nouvelles
pratiques.
Évaluer ses connaissances.
Partager dans le cadre
d’un forum.
SE PROJETER
Construire un plan
d’actions d’amélioration
des pratiques
professionnelles.
ANALYSER L’IMPACT
Mettre en place les
actions d’amélioration.
Suivi à distance par
le formateur.
Analyser les
impacts de la
formation sur les
pratiques.
AMÉLIORER
CONSOLIDER
LE + DU GRIEPS
Ce programme DPC en ligne, d’une durée de 4 mois, s’articule autour d’une analyse de pratique suivie de cours en ligne, d’un engagement dans un plan d’actions
d’amélioration des pratiques de prise en charge de la douleur et de son suivi. Ce parcours respecte les rythmes de l’apprenant et permet un développement
progressif des compétences. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION E-LEARNING / DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
MODULES E-LEARNING (3h) :
- Les fondamentaux de la douleur.
- La douleur psychique.
- La douleur de la personne âgée.
- La douleur en santé mentale.
- Les traitements psychocorporels.
- L’initiation à l’hypnoanalgésie.
VOIR AUSSI...
Hypnoanalgésie............................................................p75
Code : ECTDO01
QUALITÉ
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 19 au 20/09/2016
2 jours (présentiel) + 3h (e-learning)
+ 1h30 (tutorat post-formation), 830 €
Prévention des risques liés au domaine de la santé
LE + DU GRIEPS
La formation à distance permet l’appropriation des concepts et méthodes abordés lors du présentiel. Le tutorat post-formation contribue au changement
des pratiques professionnelles. En intra, la formation peut être réalisée en blended-learning ou en présentiel. Elle est enrichie de 6 modules e-learning
pour une durée totale de 3 heures. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
73
Souffrance psychique
Reconnaître la souffrance psychique, la prendre en compte et apaiser le patient.
Identifier une approche sociologique de
la souffrance psychique
• Le bien-être et le mal-être.
• Les conséquences sociétales du mal-être :
crise sociale, perte des valeurs et repères
familiaux, précarité et chômage...
• Les conduites suicidaires.
• La violence sociale.
Identifier une approche psychopathologique
de la souffrance psychique
• La psychose, l’isolement, la dissociation,
l’automutilation.
• Les addictions et la détresse affective.
• Les troubles bipolaires, la détresse de vivre.
• Les névroses, l’angoisse, la somatisation, les
rituels et l’épuisement.
• La souffrance de la personne âgée, le
syndrome de glissement et le risque suicidaire.
• La souffrance des adolescents, la rupture
sociale, les états-limites, l’acte suicidaire.
Repérer l’expression de la souffrance
psychique
• Les troubles alimentaires et les addictions.
Soulager la souffrance et évaluer son
impact
• Le temps de l’évaluation de la souffrance.
Différencier douleur et souffrance
• Les notions de douleur et de souffrance.
• La douleur et ses composantes : sensorielle,
affective, cognitivocomportementale.
• La dimension psychologique de la douleur.
• Les manifestations de souffrance psychique :
dans le rapport à soi-même, aux autres, aux
soins...
• L’anamnèse de la souffrance.
• La demande du patient.
• L’observation clinique :
› les signes physiques : traits du visage, poids,
position du corps, automutilation…
› les signes psychologiques : addictions,
épuisement, isolement, retrait...
• Le temps de la rencontre et de l’entretien.
• Le temps du travail interdisciplinaire :
consultation collégiale, confrontation des
points de vue, place du patient.
• Le temps des soins : traitements
chimiothérapiques et leur surveillance,
techniques cognitivocomportementales,
approches psychocorporelles.
• La fonction contenante de l’équipe.
• Les critères et les indicateurs identifiant l’impact
du soin psychique sur la souffrance du malade.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’inscrit dans le champ des pratiques avancées.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
VOIR AUSSI...
Chapitre « Psychiatrie et santé mentale »
Code : ECTDO02
...........................................p159
Douleur de la personne âgée
Savoir repérer, évaluer et traiter la douleur de la personne âgée.
Connaître les spécificités gériatriques de
la prise en charge de la douleur
• La douleur dans le contexte physique et
psychologique du vieillissement.
• Les fausses représentations.
• La douleur et la souffrance globale.
• Le caractère multiple et simultané des
étiologies.
• La prévalence des douleurs.
• Les douleurs chroniques et les douleurs
mixtes.
• Les retentissements de la douleur chez les
personnes âgées.
Adapter les outils d’évaluation de la
douleur aux capacités cognitives de la
personne âgée
• L’entretien.
• L’observation attentive du patient.
• Les outils de l’autoévaluation : EVA, EN, EVS.
• Les outils de l’hétéroévaluation : échelle
Doloplus, Algoplus.
• L’identification des mécanismes impliqués.
• Le traitement et les réévaluations.
• La traçabilité dans le dossier de soins.
• Les recommandations de bonnes pratiques :
ANAES, SFGG, SFETD, DGS.
Savoir reconnaître la douleur dans un
contexte de troubles cognitifs
• L’expression de la douleur chez la personne
âgée atteinte de troubles cognitifs.
• Les manifestations non-verbales.
• Les changements de comportement
et l’exacerbation des troubles
psychocomportementaux liés aux pathologies
démentielles.
Mettre en œuvre des traitements antalgiques non-médicamenteux et médicamenteux
• Les objectifs de la prise en charge.
• La prévention des douleurs induites par les
soins.
• La qualité de la relation.
• L’organisation du soin.
• Les techniques de relaxation.
Associer les traitements nonmédicamenteux
• La physiothérapie, les aides techniques, les
massages, la balnéothérapie, la radiothérapie,
l’hypnoanalgésie.
Appliquer les recommandations de
bonnes pratiques dans la mise en œuvre
des traitements antalgiques médicamenteux
• Les règles générales à respecter chez la
personne âgée.
• Les traitements antalgiques adaptés aux
mécanismes en cause.
• Les traitements locaux.
• Les règles de l’utilisation des opiacés chez la
personne âgée.
• Les recommandations de bonnes pratiques :
SFGG, SFETD, AFSSAPS, DGS.
LE + DU GRIEPS
Cette formation prend appui sur les recommandations de bonnes pratiques de l’ANAES, SFGG, DGS, AFSSAPS, SFETD. Elle se développe autour
d’analyses de pratiques à partir de situations de soins concrètes apportées par les participants. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire
pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
74
VOIR AUSSI...
Évaluer et soulager la douleur...................................................................... p73
Personnes âgées : les comprendre et en prendre soin......................p108
Code : ECTDO03
Douleur de l’enfant
Mettre en œuvre une démarche de prise en charge de la douleur de l’enfant.
Comprendre la douleur de l’enfant
• La définition de la douleur, physiologie et
physiopathologie.
• Les idées reçues.
• Les manifestations de la douleur chez l’enfant.
• Les différents types de douleur.
• Les spécificités de la douleur de l’enfant.
Connaître et pratiquer les outils
d’évaluation
• La perception et la compréhension de la
douleur en fonction de l’âge.
• Les outils d’hétéroévaluation : EVA et EVA
adaptée, jetons, échelle des visages...
• Les outils d’autoévaluation : DEGR, EDIN, OPS...
• Les limites et difficultés rencontrées dans
l’utilisation des échelles.
Initier des stratégies soignantes de prise
en charge
• Les habitudes et l’organisation des soins à
interroger.
• Les soins douloureux ou inconfortables :
anticipation.
• Les parents : rôle et place.
• L’environnement et la distraction.
• L’information de l’enfant et des parents.
Connaître et savoir utiliser les
traitements médicamenteux et nonmédicamenteux
• La pharmacopée antalgique en pédiatrie du
palier I au palier III.
• L’utilisation des pompes PCA chez l’enfant.
• L’utilisation du MEOPA : règles
d’administration et accessoires adaptés à
l’enfant.
• L’utilisation des méthodes physiques : thermo
et cryothérapie, contre-stimulation (TENS),
massage.
• Le développement de la distraction lors des
soins.
S’initier à l’hypnoanalgésie
• La définition et les perspectives.
• Le principe d’un accompagnement hypnotique.
• L’induction hypnotique chez l’enfant : scripts
pour enfants.
• L’utilisation du conte.
• L’élaboration d’un script pour accompagner
un soin.
LE + DU GRIEPS
Cette intervention est réalisée par des formateurs spécialisés dans la douleur de l’enfant. Une co-animation avec un médecin et un psychologue est
possible pour des objectifs spécifiques de formation. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
Hypnoanalgésie
Intégrer l’hypnoanalgésie dans la pratique soignante pour mieux gérer la douleur et/ou l’anxiété liées aux soins.
Appréhender l’hypnoanalgésie dans sa
dimension théorique et pratique
• La physiologie de la douleur et l’influence des
différentes approches non-médicamenteuses
sur la perception douloureuse.
• Les définitions de l’hypnose, l’hypnoanalgésie,
l’hypnothérapie et les données expérimentales.
• Le principe d’un accompagnement hypnotique.
• Les techniques d’induction : induction
hypnotique, suggestions hypnotiques (directes,
indirectes, posthypnotiques).
• La communication : scripts d’induction pour
enfants.
• Les scripts d’induction pour entraînement.
S’initier à la pratique d’hypnoanalgésie
• L’expérimentation d’un exercice
d’hypnoanalgésie (pour un soin) à partir d’un
film.
• La mise en application par les formés au cours
d’un exercice d’hypnoanalgésie.
Approfondir la pratique de l’hypnoanalgésie
• Les attitudes hypnotiques.
• Les inductions par âge.
• L’anxiété, les urgences et l’autohypnose.
• Les autres pratiques d’hypnoanalgésie, leur
présentation et leur mise en pratique.
Transférer cette approche dans la pratique
• La mise en œuvre de l’hypnoanalgésie pour
une situation clinique.
• L’élaboration d’un script pour accompagner
un soin.
• L’utilisation des « astuces » hypnotiques lors
des soins.
• Les limites de la méthode.
LE + DU GRIEPS
Cette formation pratique permet de s’entraîner à la communication autour de l’hypnose. Elle inclut des mises en situation, un atelier sur un protocole de
soins, des supports variés (film…).
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre soignant, infirmier, puéricultrice,
kinésithérapeute.
Paris du 08 au 10/06/2016
Lyon du 12 au 14/12/2016
3 jours, 1 050 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Régine LASSERRE
IADE, DU Douleur, Formation
certifiante en hypnose.
VOIR AUSSI...
Module e-learning sur la
prise en charge de la douleur ........ www.grieps.fr
La douleur induite par les soins .... www.grieps.fr
Code : ECTDO08
Prévention des risques liés au domaine de la santé
VOIR AUSSI...
Évaluer et soulager la douleur....................................................................p103
Code : ECTDO07
QUALITÉ
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
75
Escarres et plaies chroniques : prévention et traitement
Prévenir et prendre en charge les escarres et les plaies chroniques.
Prévenir la survenue d’escarres
• Les recommandations de la HAS.
• Le cadre législatif (Décret IDE-AS).
• Les facteurs de risques : facteurs explicatifs et
facteurs prédictifs.
• Les échelles de risques (anglo-saxonne et
francophone).
• Les mesures générales de prévention.
• Les protocoles préventifs.
• Les différents stades de l’escarre.
• Les plaies chroniques.
Savoir évaluer une plaie de pression
• Les critères d’évaluation des plaies chroniques.
• Les outils d’évaluation des plaies chroniques.
• Les différents stades des lésions.
Proposer un traitement adéquat en
fonction des caractéristiques de la lésion
• Les mesures thérapeutiques aux différents
stades.
• Le nettoyage de la plaie.
• Le traitement de la rougeur et de la phlyctène.
• Le traitement de l’escarre constituée :
détersion, choix des pansements de
recouvrement.
• Le traitement de la plaie variqueuse, de la
brûlure, de la plaie infectieuse…
• Les différents types de pansement.
• Les indications.
• Le pansement primaire et le pansement
secondaire.
• Le traitement des paliers par pression
négative, par pulvérisation.
Rédiger des protocoles ou des modes
opératoires préventifs et curatifs
• Les protocoles : exemples et ébauches.
• Le traitement de la douleur de l’escarre.
• Le retentissement des escarres en fin de vie.
Connaître les pansements adaptés aux
spécificités de chaque lésion
LE + DU GRIEPS
Cette formation propose un apport de connaissances en physiopathologie, une réflexion sur les risques encourus par le patient, et une démonstration
des techniques. Elle permet une analyse des pratiques et l’élaboration d’axes d’amélioration en lien avec les recommandations de bonnes pratiques.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 02 au 03/06/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Francis VENCHIARUTTI
Cadre supérieur de santé.
DU plaies et cicatrisation.
VOIR AUSSI...
Alimentation et dénutrition
des personnes âgées ...............................................p115
Code : ECTRC05
Prévention de la dénutrition
Dépister, évaluer et prendre en charge le risque nutritionnel.
Comprendre les enjeux et les mécanismes
du syndrome de dénutrition
• L’importance du problème en santé publique :
circulaire relative à l’alimentation et à la
nutrition dans les établissements de soins,
PNNS 2011-2015.
• Les notions de malnutrition, dénutrition et
risque nutritionnel.
• Le guide de la MEAH-ANAP concernant le
CLAN.
Connaître les mécanismes de la
dénutrition
• La prévalence et les conséquences de la
dénutrition.
• La sous-déclaration de la dénutrition et les
comorbidités.
• Les indicateurs IPAQSS.
Savoir dépister et évaluer le risque
nutritionnel et la dénutrition
• L’analyse des pratiques dans les situations à
risques (ANAES, HAS).
• La courbe de poids, l’IMC, le MNA.
• Les marqueurs biologiques et biochimiques,
l’index pronostique inflammatoire et
nutritionnel (PINI).
• Les critères diagnostiques de la dénutrition et
de la dénutrition sévère.
Développer des compétences dans la
prise en charge nutritionnelle
• Les besoins nutritionnels, les objectifs de la
prise en charge.
• Les critères de choix des modalités de prise
en charge : statut nutritionnel, niveau des
apports alimentaires, sévérité de la pathologie,
avis du malade et/ou de son entourage,
considérations éthiques.
• Les modalités de prise en charge nutritionnelle :
› la nutrition entérale : indications, mise en route,
poursuite à domicile, prescription, surveillance,
éducation du patient et de son entourage.
• Les soins et surveillance des abords digestifs
pour l’alimentation entérale en hospitalisation
et à domicile.
• La nutrition parentérale : apports, voies
d’administration et aspects techniques.
• La prévention des complications,
l’organisation à domicile pour la nutrition
parentérale.
Développer les pratiques au regard des
recommandations de bonnes pratiques
• L’identification des axes d’amélioration :
dépistage et évaluation, stratégie et
continuité de la prise en charge, éducation
thérapeutique.
› la prise en charge orale : conseils nutritionnels,
alimentation enrichie et CNO,
LE + DU GRIEPS
La formation permet l’acquisition d’une base de connaissances commune (brochure dénutrition du PNNS), l’analyse de pratiques, l’élaboration d’axes
d’amélioration des pratiques dans le dépistage, l’évaluation et la prise en charge de la dénutrition.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
76
VOIR AUSSI...
Alimentation et dénutrition des personnes âgées ..............................p115
Code : ECTRC03
Soins buccodentaires des personnes vulnérables ou dépendantes
Connaître et maîtriser les techniques d’hygiène buccodentaire.
Développer et acquérir des
connaissances sur le vieillissement
buccodentaire
• La cavité orale : anatomie et physiologie de la
dent, fonctions de l’oralité.
• Les effets du vieillissement sur la dent, la
muqueuse buccale, la gencive, les mâchoires,
les glandes salivaires et les muscles.
• L’évolution des fonctions de l’oralité.
• Les principales pathologies buccodentaires :
infectieuses et des glandes salivaires.
• Les lésions de la muqueuse buccale et
traumatiques.
• Les conséquences des pathologies orales sur
les fonctions de l’oralité.
• Les maladies buccodentaires et leurs effets
sur la santé : risque de dénutrition, maladies
cardiaques et respiratoires, complications liées
au diabète.
Connaître les techniques pour la prévention
des complications liées à l’hygiène orale
• Les responsabilités dans la prévention des
pathologies orales des personnes fragiles :
bilan de santé orale d’entrée, implication des
personnels soignants dans l’éducation à la
santé orale.
Assurer la santé buccodentaire
quotidienne des personnes fragilisées ou
en situation de dépendance
• Les soins oraux : brossage, soins de bouche,
entretien des prothèses amovibles, soins
palliatifs.
• La mise œuvre et le suivi d’un projet de soins
d’hygiène orale personnalisé.
• Le vécu des personnes lors de la réalisation
des soins d’hygiène.
• L’adaptation des gestes et des attitudes.
• Les protocoles d’hygiène orale.
LE + DU GRIEPS
Cette formation propose un apport de connaissances en physiopathologie en lien avec le vieillissement, une réflexion sur les risques encourus par
le patient, une démonstration des techniques et un atelier de soins d’hygiène orale. Elle permet une analyse des pratiques, l’élaboration d’axes
d’amélioration en lien avec les recommandations de bonnes pratiques.
VOIR AUSSI...
Alimentation et dénutrition
des personnes âgées ...............................................p115
Soins buccodentaires
en psychiatrie ....................................... www.grieps.fr
Code : ECSPA13
Chutes des personnes âgées : prévention des accidents
Prendre en charge et prévenir les risques de chutes chez les personnes âgées.
Savoir reconnaître le risque de chute chez
les personnes âgées
• Le vieillissement et ses conséquences.
• Les facteurs intrinsèques : médicaments et/ou
pathologies altérant les fonctions sensitives,
cognitives ou motrices.
• Les facteurs extrinsèques comportementaux
ou environnementaux.
• La prévalence des chutes.
• Les personnes âgées fragiles.
• Les troubles podologiques et leur influence sur
l’équilibre et la marche.
• Les recommandations de bonnes pratiques
(HAS, SFGG).
• Les étapes de la prise en charge.
• La déclaration de chute.
Connaître les conséquences des chutes
chez les personnes âgées
• Les conséquences physiques.
• L’impact psychologique, le syndrome post-chute.
• L’analyse des bénéfices et risques des contentions.
Développer la prévention dans la prise en
charge des patients chuteurs
• Les interventions permettant de prévenir les
récidives de chutes et leurs complications.
• Le repérage et l’évaluation des personnes
âgées à risque (HAS).
• L’évaluation de la perte de mobilité : test du
Analyser ses pratiques sur la conduite à
tenir face à une chute
Évaluer et prendre en charge les
personnes faisant des chutes à répétition
• La définition des chutes répétées, les facteurs
prédisposants.
• La recherche des facteurs précipitants :
malaise, iatrogénie, habitat.
• La recherche des signes de gravité.
• Le bilan à réaliser.
lever (TUG), Test Moteur Minimum.
• Les traitements masso-kinésithérapiques.
• L’arbre décisionnel pour la prévention des
chutes chez la personne âgée.
• Le travail en équipe : articulation entre
professionnels.
• L’éducation et la formation de la personne
âgée, des aidants familiaux et de l’ensemble
des professionnels.
• L’apprentissage du relever du sol.
Mettre en œuvre une démarche d’analyse
des chutes au sein de son établissement
• Les fiches de déclaration.
• La démarche corrective et préventive.
• La surveillance des statistiques.
• L’analyse des causes centrée sur le patient.
• Le développement d’une politique de
prévention des risques.
LE + DU GRIEPS
La formation apporte des connaissances sur les leviers de prévention des chutes chez les personnes âgées et des outils permettant le développement des
pratiques. Elle s’organise autour des apports théoriques et sous forme d’ateliers pratiques. À l’issue de la formation, les participants seront en capacité de
mettre en œuvre un plan d’actions d’amélioration des pratiques.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 19 au 20/09/2016
2 jours, 690 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Dr Alain LAPIE
Gériatre.
Séverine MICHAUD
Cadre de rééducation.
VOIR AUSSI...
Prévention de la dénutrition ...................................p76
Personnes âgées : les comprendre
et en prendre soin ....................................................p108
Code : ECTRC04
Prévention des risques liés au domaine de la santé
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Frédéric DENIS
Odontologiste praticien hospitalier.
Justine DUPUIS
Cadre de santé.
QUALITÉ
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 28 au 29/11/2016
2 jours, 690 €
77
Soigner la nuit
Gérer les situations professionnelles, la nuit.
Identifier les spécificités du soin la nuit
• Les connaissances concernant la législation :
textes régissant les professions infirmière et
aide-soignante, droits du patient hospitalisé,
rôle du cadre infirmier de nuit, du médecin,
responsabilité professionnelle.
• Le vécu et les besoins spécifiques du patient
la nuit.
• Les attentes et les besoins des familles dans
les situations critiques (hospitalisation d’un
proche en urgence, fin de vie, décès) et les
réponses soignantes adaptées.
• Les problématiques de soin difficiles : fin de
vie, décès, gestion de l’agressivité, de la
violence, tentatives de suicide...
• L’intervention en effectif réduit dans le respect
de la législation.
Gérer avec efficacité l’imprévu et
l’urgence la nuit
Développer ses compétences
• Les méthodes non-médicamenteuses pour
S’organiser et coopérer pour une prise en
charge optimale du patient sur les 24h
• Les notions de coopération et de travail en
équipe.
• La coopération avec les équipes de jour pour
optimiser la coordination des soins sur les 24h.
• L’organisation des soins la nuit.
faciliter l’endormissement, soulager l’anxiété
et la douleur.
• La prévention et la gestion de l’agressivité la nuit.
Prévenir les risques professionnels liés à
l’activité de nuit
• Les sources de stress propres au rythme de nuit.
• La gestion du stress au quotidien.
• Les rythmes biologiques, la physiologie du
sommeil.
• L’hygiène de vie : qualité de sommeil,
alimentation adaptée et équilibrée.
• L’expérimentation de quelques techniques
de gestion du stress faciles à intégrer dans
son quotidien : relaxation, massages, points
d’acupressure, DO IN.
LE + DU GRIEPS
La formation intègre des conseils personnalisés pour améliorer son hygiène de vie, gérer son stress, mieux dormir et adapter son alimentation.
Elle propose des ateliers de travail corporel contribuant à une redynamisation.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé travaillant
la nuit.
Lyon du 21 au 23/03/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Dominique LÉVY
Infirmière, Psychothérapeute.
VOIR AUSSI...
Certificat : Référent en soins
psychocorporels ........................................................p128
Code : ECTSN01
Troubles du sommeil : comprendre et agir
Mieux gérer le rythme de nuit pour un meilleur équilibre physique et psychique.
Intégrer les bases neurobiologiques du
sommeil
• La structure du sommeil, le fonctionnement du
corps au cours du sommeil.
• Les bases des mécanismes
neurophysiologiques et biochimiques du
sommeil.
• Les théories concernant les fonctions du
sommeil.
• Le rêve : hypothèses fonctionnelles.
Identifier et analyser les facteurs
influençant le sommeil
• Les facteurs modifiant le sommeil :
› l’âge : sommeil du nourrisson, de l’enfant et de
l’adolescent, sommeil des personnes âgées,
› l’environnement : bruit, température...
› les rythmes biologiques, le travail à horaires
décalés,
› les médicaments, les aliments...
• Les troubles du sommeil :
› la narcolepsie, l’hypersomnie : trop dormir,
› l’insomnie et ses multiples causes, apnées du
sommeil, syndrome des jambes sans repos,
› les parasomnies : mal dormir.
• L’influence des pathologies :
› la douleur,
› les troubles psychiques.
Actualiser les connaissances sur les
traitements
• Les stratégies thérapeutiques : médicaments,
psychothérapie, chronothérapie,
luminothérapie.
Améliorer son hygiène de vie
• Les techniques psychocorporelles favorisant le
sommeil :
› l’atelier de massages,
› l’atelier DO IN anti-fatigue/anti-stress,
› les points d’acupressure anti-stress et inducteurs
du sommeil.
• L’adaptation de l’alimentation au rythme du
travail de nuit :
› l’équilibre du rythme des prises alimentaires sur
les 24h en fonction du rythme travail/repos,
› les aliments anti-fatigue, énergétiques, favorisant
le sommeil.
LE + DU GRIEPS
La formation propose une double perspective liée aux compétences complémentaires des formateurs.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 14 au 16/11/2016
3 jours, 1 005 €
78
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Dominique LÉVY
Infirmière, Psychothérapeute.
Françoise VEYSSET
Infirmière, DU Technologies du
sommeil et de la vigilance.
VOIR AUSSI...
Certificat : Référent en soins
psychocorporels ........................................................p128
Code : ECTSN02
Perte d’autonomie induite par les soins : prévention
Prévenir la dépendance iatrogène chez les patients hospitalisés.
Connaître et comprendre les enjeux liés
au vieillissement de la population
• Les aspects démographiques.
• Le vieillissement normal, usuel, pathologique.
• Les facteurs majeurs d’hospitalisation :
médicaments, dénutrition, chutes, dépression.
Prendre conscience des déficiences
possibles liées au vieillissement
• Les modifications physiologiques et
psychologiques liées à l’avancée en âge.
• La reconnaissance d’une situation singulière.
• Le concept de fragilité.
Savoir repérer les situations à risque de
dépendance associée aux soins
• Les risques de l’hospitalisation pour une
personne âgée.
• Le repérage des risques de perte d’autonomie
dus à l’hospitalisation.
• Le recours à la contention et ses complications.
• La mesure de l’autonomie du patient à son
admission et à sa sortie.
Savoir repérer et prévenir les risques
associés aux soins
• La prévention du risque iatrogénique
médicamenteux : prescription médicamenteuse
chez le sujet âgé et conciliation médicamenteuse.
• La prévention du risque de dénutrition
protéino-énergétique.
• La fragilité et le risque infectieux.
Développer un « prendre soin »
gériatrique pluridisciplinaire
• La dimension pluridisciplinaire du soin.
• La définition de l’acte de soins dans une
approche globale et dynamique de la
personne âgée.
• La famille et les aidants, les ressources à
domicile et les difficultés.
• La complexité du soin gériatrique et les
questions éthiques pour les professionnels.
Savoir analyser une situation en
pluridisciplinarité et élaborer un plan
d’aide et de soins
• L’analyse de la situation de la personne âgée.
• L’élaboration d’un projet de soins et de vie.
• Les informations à porter au plan d’aide et de
soins et au compte-rendu d’hospitalisation.
Repérer les objectifs d’amélioration
dans la prévention de la dépendance
iatrogène
• La mise en évidence d’objectifs d’amélioration
à partir de l’analyse de la pratique.
• L’élaboration d’un plan d’actions.
VOIR AUSSI...
PAERPA : Personnes Âgées En Risque de Perte d’Autonomie ........p103
Modules e-learning sur la gériatrie et les
psychopathologies de la personne âgée .......................... www.grieps.fr
Code : ECSPA01
Suicide : prévention du risque
Reconnaître et prendre en charge le risque de suicide.
Connaître le contexte de Santé publique
en France dans la prévention du suicide
• Le Programme National d’Actions Contre le
Suicide 2011-2014.
• L’épidémiologie du suicide (INVS).
• L’incidence du suicide en France.
Appréhender les dimensions du suicide
• Les représentations.
• Les différentes définitions.
• L’approche sociologique.
• Le geste suicidaire : ses modalités.
• Les différents types de suicide.
• Les suicidants : leurs caractéristiques.
• Les pathologies où le risque suicidaire est
prévalent.
• Le suicide aux différents âges de la vie.
• La responsabilité du suicidant, médicale,
soignante, institutionnelle.
Comprendre et reconnaître le risque
suicidaire
• Les facteurs et les populations à risque.
• Les facteurs de vulnérabilité, précipitants, de
protection.
• La définition de la crise suicidaire.
• La modélisation de la crise suicidaire.
• L’intervention de crise.
• L’échelle d’évaluation du Risque, de l’Urgence
et de la Dangerosité (RUD).
Analyser sa pratique et savoir mettre en
place le moyen d’intervention adapté
• La rencontre et l’entretien avec la personne en
crise suicidaire.
• La visée diagnostique.
• Les écueils à éviter.
• La visée thérapeutique.
• Les degrés d’urgence selon l’ANAES.
• L’intervention de crise, suivi et évaluation.
• L’analyse de la pratique à partir d’études de
cas cliniques : ANAES.
• Les facteurs de protection et de résilience.
Développer des pratiques de prévention
et de postvention
• L’impossible prédiction du suicide.
• Les dispositifs d’intervention à distance.
• La prévention du suicide en milieu
institutionnel.
• Le soutien aux personnes et équipes
endeuillées par le suicide.
• L’accompagnement de l’entourage (FFP).
• L’accompagnement d’un évènement
traumatique en milieu de travail : un guide
pour agir (ARS).
LE + DU GRIEPS
La formation propose un travail sur les représentations des participants et de créer un cadre de référence commun dans la réflexion et l’action. Elle est
basée sur le partage et l’analyse de la pratique. Elle permet d’apporter des connaissances, des leviers d’action de prévention et des outils. Cette formation
propose des axes de développement sur le comportement à adopter face à une personne présupposée suicidaire.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 09 au 10/06/2016
2 jours, 690 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Dr Bruno RIVET
Psychiatre.
VOIR AUSSI...
Dépression de la personne âgée
et prévention du suicide ........................................p111
Code : ECSPS11
QUALITÉ
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
Prévention des risques liés au domaine de la santé
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur les recommandations de bonnes pratiques. Elle permet aux participants de mettre en œuvre un plan d’actions de
développement de la prévention de la dépendance iatrogène.
79
ORGANISATION DES SOINS
Les établissements sanitaires, sociaux et médicosociaux sont confrontés à des changements et défis permanents liés
aux évolutions de leur environnement et aux demandes internes qui exigent toujours plus de rationalisation dans les
organisations.
Une seule question se pose : comment répondre à ces défis pour que, dans les années qui viennent, les usagers aient
accès à un système de santé d’excellence ?
Entre rationalisation et humanisation, il s’agit de promouvoir d’autres modes de prise en charge qui
développent, à la fois plus de personnalisation afin de répondre aux besoins de la population et plus
d’efficience.
Les formations de ce chapitre éligibles au DPC sont indiquées dans la rubrique
ORGANISATION
La chirurgie ambulatoire est un de ces modes de prise en charge qui apporte également une meilleure réponse aux
souhaits et demandes des patients et pour laquelle le ministère de la santé et la CNAMTS ont mobilisé plusieurs leviers,
notamment financier, pour en promouvoir le développement.
81
Projet thérapeutique personnalisé
Fédérer les équipes autour de la conception du projet thérapeutique personnalisé.
Connaître et s’approprier les enjeux du
projet thérapeutique personnalisé
• Le décret du 17 avril 2008 relatif au
fonctionnement de l’activité de SSR.
• Les missions du SSR.
• La place de la Haute Autorité de Santé et la
certification V2014.
Développer une démarche d’élaboration
du projet de soins personnalisé
• Le bilan initial, la prise en compte des aspects
socio-familiaux et professionnels.
• L’élaboration du projet thérapeutique
personnalisé par l’équipe avec le patient et
son entourage.
• Les objectifs, la durée prévisible du projet
thérapeutique et leur réévaluation.
• Les outils de mise en œuvre du projet
thérapeutique personnalisé : PIII.
Renforcer la relation thérapeutique dans
le projet thérapeutique personnalisé
• L’adhésion du patient à son projet
thérapeutique.
• Le bon moment pour le patient.
• Le passage de la participation à
l’empowerment.
• L’éducation thérapeutique.
Analyser et comprendre son rôle dans la
mise en œuvre du projet thérapeutique
personnalisé
• Le moment de la mise en place du projet de
soins.
• Les intérêts du projet de soins personnalisé.
• Le passage de la pluridisciplinarité à
l’interdisciplinarité.
Développer et mettre en œuvre un
dispositif d’évaluation continu du projet
thérapeutique personnalisé
• L’organisation des réunions de synthèse.
• Le rassemblement de toutes les informations
utiles.
• La validation par l’ensemble des participants
des hypothèses de travail.
• La participation de la personne.
• Les participants et leur rôle.
• La place du coordonnateur de projet ou
référent.
• La formalisation dans le dossier et la
validation en équipe des ajustements
nécessaires.
Savoir réajuster les soins de rééducation
et de réadaptation jusqu’à la sortie du
patient
• La participation de l’entourage aux soins en
rééducation et au devenir de leur proche.
• Le passage de la rééducation à la
réadaptation.
• La préparation de la sortie.
• La visite à domicile.
• Les permissions thérapeutiques.
• La continuité des soins à la sortie.
LE + DU GRIEPS
Cette formation pragmatique permet aux participants de mettre en œuvre un plan d’actions de développement des pratiques au sein de leur service
et/ou en individuel. L’analyse des pratiques est réalisée à partir de situations concrètes apportées par les participants.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
VOIR AUSSI...
Projet thérapeutique personnalisé en psychiatrie ..............................p167
Code : ECTCL01
Collaboration infirmier / aide-soignant
Mettre en place une organisation du travail efficace et porteuse de sens.
Actualiser la connaissance des domaines
de compétences professionnelles
• Les textes réglementaires qui régissent les
professions d’IDE, AS, AP.
• La définition des métiers et des missions
spécifiques attachées à ces métiers.
Définir la collaboration et la différencier
de la délégation
• L’article R4311-4 du CSP.
• Les notions juridiques de la collaboration et de
la délégation.
• L’autonomie, l’interdépendance.
• Les domaines, enjeux et responsabilités
attachés à la collaboration.
• La relation d’encadrement.
• Les notions de contrôle et d’évaluation.
Identifier et analyser les problématiques
de collaboration au niveau des pratiques
• Les notions de profil de poste, description de
fonctions ou référentiel d’emploi, de fiche de
taches.
• Le projet de soins, partage et traçabilité des
informations, transmissions orales.
• Les « prescriptions » réglementaires et le
réalisé quotidien : glissements de taches,
glissements de fonctions, absence de
positionnement, transfert d’activités...
Définir le travail en partenariat
• Les valeurs professionnelles.
• Le partenariat, la coopération et
l’interdisciplinarité.
• L’intelligence de situation et l’intelligence collective.
Situer le rôle de l’IDE dans la
coordination des soins
• L’organisation de la concertation autour de la
prise en charge du patient.
• La responsabilité spécifique de l’IDE.
Analyser le fonctionnement du travail en
équipe
• Les stades de développement d’une équipe,
les notions de cohérence et cohésion d’équipe.
• Le projet de service, pivot de la cohérence.
• Les quatre types d’équipe.
• L’attitude d’affirmation de soi comme mode
de relation professionnelle.
Diagnostiquer la collaboration entre
infirmier et aide-soignant et amorcer un
plan de changement
• Les critères du diagnostic : forces et faiblesses.
• Les peurs, les ambivalences de tout
changement.
• Les étapes du changement.
LE + DU GRIEPS
Cette formation donne l’occasion aux professionnels d’interroger et de partager leurs modes de fonctionnement, leurs peurs, leur vision des soins aux
patients. Elle permet d’accompagner les soignants d’une équipe pour qu’ils cheminent vers l’équipe performante.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
82
VOIR AUSSI...
Coopérations intergénérationnelles :
intégration et transmission ........................................................................... p53
Code : ORGGN03
SIIPS : évaluation de l’activité en soins
Se doter d’indicateurs d’activité en soins infirmiers.
Objectiver l’activité soignante de son
unité (charge de travail)
• Les enjeux aux niveaux national et de
l’établissement : législation, liens avec le
PMSI, T2A, Contrats d’Objectifs et de Moyens.
• Le projet et les objectifs institutionnels.
• L’utilisation de méthodes valides : SIIPS
complétée par les AAS (pour la charge de
travail).
• La saisie des cotations à l’aide du logiciel
interne : apprentissage du logiciel de
l’institution.
Objectiver la charge en soins infirmiers
de son unité
• La méthode SIIPS : historique.
• Le vocabulaire SIIPS :
› les principes, la notion de soins requis,
› les coefficients et les grilles de lecture spécifiques
aux différentes prises en charge (court séjour,
psychiatrie, maternité, long séjour, ambulatoire…),
› la fréquence des cotations.
Analyser la demande en soins des
patients
• La mobilisation des compétences en
raisonnement clinique : notions de
dépendance, besoins fondamentaux,
diagnostics infirmiers, risques liés aux
pathologies et traitements.
Améliorer les outils et informations
nécessaires aux cotations SIIPS
• L’amélioration des transmissions écrites et
orales (en particulier celles qui concernent les
soins relationnels et éducatifs).
• L’amélioration des dossiers patients et des
outils permettant de répondre aux indicateurs
de qualité.
Produire des données fiables
• Les contrôles de qualité des données.
• L’analyse des facteurs qui influencent les
cotations SIIPS.
Objectiver les Activités Afférentes aux
Soins (AAS)
• La méthode d’évaluation des AAS :
› les modalités d’évaluation et l’adaptation des
grilles de saisie,
› les projets d’amélioration de l’organisation du
travail,
› la comptabilisation du temps accordé aux Activités
Afférentes aux Soins,
› l’évaluation de la récupération possible de ce
temps pour les soins.
Participer à l’analyse des données
d’activité de son service
• L’analyse des résultats.
• Les données quantitatives et qualitatives.
• Les résultats chiffrés et les graphiques.
• Le calcul des effectifs requis.
LE + DU GRIEPS
La formation part des données réelles de l’établissement. Elle nécessite que l’établissement soit équipé d’un logiciel de saisie des SIIPS.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Indicateurs de performance et tableaux de bord ................................. p29
Code : ORGIA01
Ambulatoire : organisation et accompagnement de la mise en oeuvre
› l’essor de la chirurgie ambulatoire en France,
› la comparaison avec la chirurgie ambulatoire
étrangère,
› la réglementation de la chirurgie ambulatoire,
› la typologie des patients et des actes éligibles en
chirurgie ambulatoire.
• La politique des établissements de santé :
› la place de l’ambulatoire dans les divers projets,
› le positionnement de l’ambulatoire dans les pôles
et les répercussions dans la gestion budgétaire,
humaine et dans l’organisation du pôle,
› le suivi d’activité de chirurgie ambulatoire :
tableaux de bord, indicateurs d’activité.
Maîtriser les prises en charge et les
parcours des patients éligibles en
chirurgie ambulatoire
• L’organisation géographique et fonctionnelle
selon l’interdépendance avec le bloc opératoire.
• La place de la chirurgie ambulatoire dans la
planification des interventions chirurgicales
d’un bloc.
• L’équipe de chirurgie ambulatoire :
› les activités de soins spécifiques,
› la répartition des tâches dans l’équipe,
› la réglementation liée au nombre de prises en
charge de patients,
› les profils de poste des infirmiers, des aidessoignants,
› les outils de travail de l’unité.
• Le chemin clinique du patient de la
consultation à la sortie de l’unité :
› les informations écrites, orales transmises aux
patients,
› le consentement éclairé,
› la planification des patients et l’ordre de passage,
› les consignes de veille d’intervention,
› les modalités d’accueil,
› les modalités de transport vers le bloc opératoire,
› la sortie du patient, l’appel du lendemain.
LE + DU GRIEPS
La formation met en œuvre une démarche basée sur une méthode originale s’appuyant sur le chemin clinique en chirurgie ambulatoire.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Chemin clinique en ambulatoire
Code : ORGGN05
................................................................ p86
ORGANISATION
Clarifier les notions autour du soin
ambulatoire et développer une vision
partagée de ce qu’est une unité
ambulatoire
• L’évolution en lien avec la politique de santé :
Organisation des soins
Définir une organisation de service permettant de répondre à la spécificité de l’activité ambulatoire.
83
Chemin clinique
et parcours patient
De nombreux établissements de santé s’inscrivent dans des stratégies
d’optimisation des parcours de soins. Un parcours se définit comme la trajectoire globale des patients et usagers dans leur territoire de santé, avec
une attention particulière portée à l’individu et à ses choix.
Il nécessite l’action coordonnée des acteurs de la prévention, du sanitaire,
du médicosocial et du social.
Le chemin clinique est, selon la HAS, « une méthode d’amélioration
de la prise en charge de patients présentant une pathologie bien
définie lors de leur séjour dans un établissement de santé ».
La HAS, tout comme les autres institutions européennes de certification,
considère le chemin clinique comme une méthode d’amélioration ayant
montré sa pertinence et son efficacité.
84
Certificat : Concepteur et animateur de chemin clinique
Accompagner méthodologiquement des équipes dans l’élaboration des chemins cliniques, le pilotage et le suivi.
La HAS (2014) dans son livre sur l’« Efficacité des méthodes de mise en œuvre des recommandations médicales et paramédicales » explique
que le Chemin Clinique est une des rares méthodes efficaces pour mettre en œuvre sur le terrain ces recommandations de bonnes pratiques
cliniques.
Elle permet également par une méthodologie maîtrisée prenant en compte les outils existants, d’assurer une offre de soins sécurisés et coordonnés telle qu’attendue par les patients et les équipes.
Pour mettre en œuvre et pérenniser un chemin clinique, les professionnels mobilisent des savoirs cliniques, méthodologiques, managériaux,
pédagogiques, d’animation et informatiques.
Le certificat comprend cinq modules de formation au cours desquels seront abordés ces savoirs ainsi que les compétences de modélisation
à développer en équipe (savoir-faire) et la posture de concepteur et animateur (savoir-être). Le fil rouge du certificat sera la construction, la
mise en œuvre et l’évaluation d’un chemin clinique en situation réelle. Au fur et à mesure de l’avancement, le « livret du chemin clinique »
sera élaboré par les participants. Il contiendra l’ensemble des documents, des graphiques, des tableaux formalisés pendant la formation.
Savoir réaliser une lecture critique de la
littérature sur la pathologie choisie
• Le concept de lecture critique de la littérature
médicale et paramédicale.
• Les recommandations de bonnes pratiques et
l’Evidence-Based Medicine.
MODULE 2 : MODÉLISATION
Réaliser une analyse systémique des
processus et sa cartographie complète
• L’analyse systémique de processus : modèle
OSSAD et son application dans le monde de
la sante.
• L’articulation entre les processus priorisés et
les procédures utilisés au quotidien.
• La réalisation d’une modélisation systémique
complète.
MODULE 3 : ÉVALUATION
Savoir formuler des objectifs et des
indicateurs
• Le choix des objectifs centrés sur les patients
et sur les indicateurs permettant de les
objectiver.
• L’étude de l’automatisation du recueil des
indicateurs selon le système d’information de
l’établissement.
Mesurer le niveau de qualité du parcours
• Le patient traceur : approche méthodologique.
MODULE 4 : ALIGNEMENT ET IMPLANTATION
Savoir réaliser un alignement pour
reconfigurer la prise en charge
• Les processus et les indicateurs prioritaires
sélectionnés par les participants :
argumentation de ces choix.
• Les objectifs et indicateurs retenus et les
procédures et modes opératoires réalisés ou à
réaliser : quels liens entre eux ?
• Les mesures obtenues lors de la revue
de dossiers et des objectifs et indicateurs
priorisés : quel réajustement dans les activités
interdisciplinaires ?
Être en posture de piloter une démarche
d’amélioration de parcours de patient
• La coordination des actions et des acteurs.
• L’analyse des tableaux de bord et outils de
suivi.
• La réorientation des actions et des étapes du
projet en fonction du contexte et des résultats
obtenus.
• L’autonomisation des acteurs et leur
appropriation des solutions proposées et à
mettre en œuvre.
• La communication sur les rapports de suivi
d’étapes qui permettront le dialogue avec
les partenaires et l’articulation avec les
améliorations attendues.
MODULE 5 : ANALYSE ET AMÉLIORATION DES
PRATIQUES
Organiser et animer une réunion d’équipe
interdisciplinaire
• L’organisation pratique.
• La revue de littérature sur les nouveaux éléments.
• Le point sur les indicateurs et recherche de
solutions d’améliorations.
• Les régulations, ajustements.
LE + DU GRIEPS
Chaque module propose une méthodologie d’intervention basée sur le « faire-faire » et il est suivi par un temps d’application pratique sur le terrain.
Des travaux donneront lieu à validation et à certification. Le public concerné par ce certificat peut-être un binôme Médecin / Cadre de santé ou un
professionnel de santé ayant réalisé des travaux d’amélioration des pratiques professionnelles (EPP, RMM, RCP, Staff...).
FORMATION INTRA / DPC
Durée : 8 jours.
VOIR AUSSI...
Chemin clinique : de la construction au pilotage
Code : ORGCC01
................................ p86
Chemin clinique et parcours patient
Savoir construire un chemin clinique
• Les enjeux sur l’amélioration de la qualité et
de la sécurité des soins.
• L’articulation avec les outils ou méthodes
existants, le chemin clinique dans le système
d’information.
• La méthode du chemin clinique : dix étapes de
construction.
• L’analyse du processus de prise en charge
du patient : interfaces et collaboration
interdisciplinaire.
ORGANISATION
MODULE 1 : ENJEUX DU CHEMIN CLINIQUE ET
CHOIX D’UNE PATHOLOGIE
85
Chemin clinique : de la construction au pilotage
Mettre en œuvre la méthode du chemin clinique afin d’optimiser le parcours patient.
S’approprier la méthodologie du chemin
clinique
• Le chemin clinique : origine, contexte, étapes
de construction, résultats.
Positionner les enjeux et les finalités des
chemins cliniques
• L’amélioration des parcours de patients en
équipe interdisciplinaire.
• Les enjeux de performance : qualité et
efficience, organisation, ressources humaines
et compétences.
• Le renforcement de la collaboration et de la
coordination interprofessionnelles.
• L’implication du patient et des proches.
• L’articulation avec les outils existants.
Construire un chemin clinique
• La faisabilité du chemin clinique.
• La formalisation des résultats optimaux
interdisciplinaires, des indicateurs cliniques,
organisationnels, d’apprentissage collectif, de
coûts.
• Les possibilités de recueil des indicateurs en
lien avec le système informatique.
Analyser le processus actuel de prise en
charge et le comparer aux référentiels de
bonnes pratiques
• L’analyse systémique des processus « cœur de
métier ».
• L’analyse des pratiques professionnelles et du
parcours du patient.
• Les recommandations de bonnes pratiques et
organisationnelles.
• La prise en compte des besoins des usagers.
• L’alignement des objectifs et des résultats par
rapport aux pratiques et à l’organisation mise
en place.
• Les améliorations, l’innovation à intégrer.
• Les indicateurs de résultats priorisés par le
groupe et leur suivi.
Implanter le chemin clinique
• Le test du chemin clinique.
• La mise en œuvre du chemin clinique.
• Le plan de communication et l’acculturation
des professionnels.
• Le positionnement et le suivi du chemin
clinique.
• L’évaluation et la régulation des améliorations
obtenues.
Reconfigurer le processus de prise en
charge, l’optimiser et s’orienter vers une
formalisation
LE + DU GRIEPS
L’expérience acquise dans la méthode et la présentation concrète de démarches et d’outils mis en œuvre avec les équipes : AVC, diabète, infarctus,
chirurgie du cancer du sein, du colon, patient atteint de troubles schizophréniques, pancréatite aigüe, autogreffe, lithiase urinaire, bronchiolite...
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 02 au 03/06/2016
2 jours, 810 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Florence DANCAUSSE
Cadre de santé.
Experte en chemins cliniques.
VOIR AUSSI...
Certificat : Concepteur et animateur
de chemin clinique ......................................................p85
Code : ORGCC01
Chemin clinique en ambulatoire
au
ve
u
No
Acquérir les compétences nécessaires pour construire un chemin clinique en ambulatoire.
Présenter le chemin clinique, ses enjeux,
ses conditions de réussite
• Les finalités et enjeux d’un chemin clinique en
ambulatoire.
• La méthodologie de construction en dix
étapes.
• Les conditions de réussite.
• Les réalisations en chirurgie ambulatoire.
Recenser les recommandations de bonnes
pratiques et les supports de la prise en
charge
• Le dossier patient : feuille de route de la
chirurgie ambulatoire incluant l’appel de la
veille et l’aptitude à la rue.
• Les procédures, protocoles d’interventions
spécifiques et ordonnances.
• Le livret d’information du patient.
• Le choix des recommandations de bonnes
pratiques.
Réaliser l’analyse systémique des
processus en jeu dans le parcours étudié
• L’analyse systémique des processus « cœur
de métier » en jeu dans la prise en charge
sélectionnée et sa représentation.
• Les différences entre processus, procédures et
protocoles.
• L’articulation entre les processus priorisés
et les protocoles ou procédures utilisés au
quotidien.
Définir et prioriser les objectifs et les
indicateurs
• La formulation des objectifs centrés sur le
patient et ses proches.
• La formulation des indicateurs « cœur
de métier » cliniques, organisationnels,
économiques.
Analyser les pratiques et ajuster le
parcours
• Le parcours des patients tel que décliné dans
les dossiers.
• La prise en compte des interfaces
entre les secteurs, de la collaboration
interprofessionnelle et interdisciplinaire tout
au long de la prise en charge.
• Les points forts et les points d’amélioration.
• Le tableau synoptique des activités de soins
réalisées et réajustées à partir de l’analyse
systémique de processus.
• L’alignement des activités avec les premières
modifications repérées.
• L’articulation avec les outils utilisés au
quotidien dont le DPI.
• Le plan de communication sur le transfert des
nouvelles pratiques.
• L’évaluation et l’analyse des variations
« anormales » des indicateurs de suivi.
LE + DU GRIEPS
La formation est étayée par une prise en charge ambulatoire, « fil rouge » des apports méthodologiques. Ce parcours de soins est sujet à des travaux
réalisés par les participants, prémices du travail à réaliser dans leurs établissements.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
86
VOIR AUSSI...
Ambulatoire : organisation et accompagnement
de la mise en œuvre ....................................................................................... p83
Code : ORGCC02
Sortie du patient : un processus à soigner
Inscrire la sortie du patient dans le processus de soins.
Définir ce que représente la sortie
• Les représentations de la sortie pour les
acteurs.
• La sortie soignante et la sortie patient :
convergences et divergences des cadres de
référence et perspectives.
Maîtriser l’organisation de la sortie
• La sortie dans les recommandations et la
législation : recommandations de pratique
clinique sur la préparation de la sortie,
manuel de certification, autres dispositions
réglementaires.
• Les risques dans la sortie liés à l’organisation :
maîtrise de la sortie pour réduire le taux de
réhospitalisation, influence de l’organisation
de la sortie sur les coûts, influence de
l’organisation de la planification sur la gestion
des flux des patients.
• Les règles et outils de coordination : principes
de coordination, prescriptions de sortie,
synthèses médicales et paramédicales, autres
outils.
• Les procédures spécifiques de coordination :
visite de préadmission dans un autre
établissement ou en HAD, liens avec le
médecin traitant, les SSIAD, les infirmiers
libéraux...
• Le transport sanitaire.
• Les procédures spécifiques de sortie : sortie
contre avis médical, fugue ou sortie à l’insu du
service, sortie par mesure disciplinaire.
Comprendre les besoins du patient lors
de la sortie
• L’implication du patient et de son entourage
dans l’organisation de la sortie.
• Les besoins physiques, psychologiques et
sociaux.
• La prise en compte des problèmes générés par
la transition avec le domicile.
Améliorer l’accessibilité des informations
• Les différents niveaux de communication
dans la relation avec le patient : éducation,
information, communication, reformulation et
assurance d’être compris.
• L’accessibilité aux personnes handicapées :
déficit visuel ou auditif.
• L’accessibilité des patients ne s’exprimant pas
en français et la place de l’entourage pour
faciliter l’accès aux informations.
Coordonner la sortie
• Le patient dans un réseau de soins lors de sa
sortie.
• Les liens avec les partenaires : identification
des principaux partenaires et structuration
des liens.
LE + DU GRIEPS
La formation valorise l’association de compétences complémentaires dans les domaines organisationnels, psychologiques et cliniques. Elle est basée sur
des exemples et des études de cas.
................................ p86
Organiser le retour à domicile des patients âgés
u
ea
v
ou
N
Organiser de façon efficiente le retour à domicile de la personne âgée.
Se doter d’une définition commune d’un
projet de sortie
• La notion de projet de sortie.
• Le contexte législatif et la certification.
• Les recommandations de bonnes pratiques.
• Les procédures spécifiques.
Savoir préparer et organiser la sortie
d’une personne âgée
• La méthodologie de conception d’un projet de
sortie personnalisé : recueil de données.
• Les évaluations : état clinique, analyse
des potentiels et des besoins, évaluation
gériatrique standardisée, contexte de vie.
• L’identification des ressources humaines :
soignants, proches, acteurs sociaux et
médicosociaux.
• La définition du plan de soins et d’aide
personnalisés pour le retour à domicile.
• La réflexion éthique dans le projet de sortie
personnalisé.
Se positionner en tant qu’acteur dans la
préparation de la sortie
• La place et le rôle des différents professionnels
dans la préparation de la sortie et la
concertation.
• La coordination entre le sanitaire et le
médicosocial : définition et fonctionnement:
(CLIC, MAIA, réseaux de soins, filière
gériatrique, équipes mobiles, HAD, SSIAD,
ESA, SAD, hébergement temporaire, accueil et
hôpital de jour...).
• L’élaboration concertée du projet.
Anticiper le projet de sortie
• L’annonce et la négociation avec le patient et
ses proches.
• Les droits et les aides de la personne âgée.
• La continuité des soins et le réseau de soins.
• L’éducation du patient et des proches.
Acquérir une démarche commune au sein
de l’équipe pour organiser le retour à
domicile
• La planification des interventions.
• Le responsable du projet de soins et le
responsable de la coordination.
• La place essentielle du médecin traitant.
• Les outils de coordination et de suivi.
• Les outils communs dans le cadre d’un réseau
de soins.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur une vision systémique du parcours de soins de la personne âgée. Des analyses des processus existants seront réalisées.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
PAERPA : coordination des acteurs du domicile
Code : ORGDS07
................................p103
Chemin clinique et parcours patient
VOIR AUSSI...
Chemin clinique : de la construction au pilotage
Code : ORGDS07
ORGANISATION
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
87
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE
DU PATIENT
Née dans les années 1970, l’Éducation Thérapeutique du Patient s’est imposée comme une réponse face au nombre
croissant de personnes atteintes de maladie chronique. Elle est devenue un objectif prioritaire des
problématiques de santé.
Dans ce contexte, Le GRIEPS a notamment conçu 4 dispositifs de formation complémentaires en blended-learning qui s’appuient sur les recommandations de la HAS, sur l’arrêté du 31 mai 2013 (annexes 1 et 2), sur
le référentiel de compétences réalisé par l’INPES en juin 2013 et sur l’arrêté du 14 janvier 2015 :
› Un certificat de 84 heures qui s’adresse à des professionnels de santé réalisant de l’éducation thérapeutique et
qui veulent piloter, construire, mettre en œuvre et évaluer des programmes d’éducation thérapeutique en équipe
pluridisciplinaire (annexe 2).
› Une formation en 40 heures qui s’adresse aux professionnels qui veulent dispenser l’éducation thérapeutique du
patient (annexe 1).
› Une formation courte pour des groupes opérationnels qui serviraient d’appui à des équipes pilotes, formées sur les
autres dispositifs, et qui participeraient à des séquences d’ETP relatives à la mise en œuvre de programme.
› Une formation pour autoévaluer les programmes mis en œuvre et validés par les ARS.
Les formations de ce chapitre éligibles au DPC sont indiquées dans la rubrique
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT
Le GRIEPS s’est largement inspiré de ces évolutions en constituant, il y a plusieurs années, un groupe d’experts
chargé de développer des axes de formation pour les professionnels de la santé toutes disciplines
confondues.
Ainsi, ces formations visent à offrir un cadre de référence aux stagiaires, des analyses de pratiques d’éducation et un
suivi à distance en blended-learning grâce, notamment, à des médias disponibles sur une plateforme de formation.
Cette démarche innovante apporte une plus-value indéniable à l’offre GRIEPS.
De plus, elle se caractérise comme une démarche pragmatique directement applicable sur le terrain en cohérence avec le
Développement Professionnel Continu (DPC).
89
Éducation thérapeutique du patient : sensibilisation
Sensibiliser l’ensemble des soignants aux méthodes et pratiques en éducation thérapeutique.
ÉTAPE 1 : Tester ses connaissances en ETP et
identifier ses besoins de formation
Évaluer les connaissances des
participants
• Le quiz initial.
• La description et l’analyse des pratiques
d’éducation thérapeutique.
Identifier les besoins des participants
• Les interrogations et les points de difficultés
des stagiaires.
• Le projet de formation.
ÉTAPE 2 : Analyser et consolider sa pratique
Analyser ses pratiques
• Les situations propices à l’apprentissage.
• L’état des lieux des pratiques.
• Le référentiel de compétences INPES 2013.
ÉTAPE 3 : Développer des connaissances
théoriques et méthodologiques en éducation
thérapeutique
Développer des connaissances générales
et contextuelles
• La définition de l’ETP.
• La maladie chronique.
• Les décrets de 2010 et 2013.
Identifier les modèles en ETP
• L’approche centrée sur la transmission
d’informations et de techniques.
• L’approche centrée sur la relation et le
développement des potentialités du patient.
• L’approche centrée sur les interactions d’un
groupe de patients.
Repérer les étapes d’une démarche
éducative (du diagnostic au contrat)
• La différenciation entre besoin et demande de
soin en éducation.
• Le diagnostic éducatif.
• Le contrat éducatif.
• Le contrat de sécurité.
• Le contrat spécifique.
ÉTAPE 4 : Élaborer un plan d’actions
Définir un plan d’actions d’amélioration
individuelle
• La participation à un programme existant.
• La construction d’une séquence d’éducation.
• La réalisation de diagnostics éducatifs.
Évaluer ses connaissances
• L’autoformation par un quiz.
LE + DU GRIEPS
Ce dispositif de sensibilisation permet de former des groupes opérationnels d’un même établissement pour qu’ils puissent se situer en appui des équipes
pilotes qui mettent en œuvre des programmes. Il peut être réalisé en présentiel ou adopter une forme mixte : présentiel et distanciel (blended-learning) en
particulier à l’aide de modules e-learning.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Modules en e-learning sur l’ETP.......................................... www.grieps.fr
Code : ECTET01
Éducation thérapeutique du patient (e-learning DPC)
au
ve
u
No
Acquérir des compétences durables sur l’éducation thérapeutique du patient en suivant un parcours e-learning.
SE PROJETER
CONSOLIDER
Acquérir les fondamentaux,
découvrir de nouvelles
notions, réfléchir à de
nouvelles pratiques.
Evaluer ses connaissances
par des quiz.
Partager dans le cadre d’un
Forum.
Analyse de pratiques
à partir de situations
réelles, regroupement des problématiques et analyse en
classe virtuelle.
Construire un Plan
d’actions d’amélioration
des pratiques
professionnelles.
ANALYSER L’IMPACT
Mettre en place les
actions d’améliorations.
Suivi à distance par le
formateur en classe
virtuelle.
Analyser des
impacts de la
formation sur
les pratiques.
AMÉLIORER
ANALYSER
LE + DU GRIEPS
Le parcours e-learning, éligible au DPC et la durée de la formation, contribuent au développement durable des compétences en matière d’éducation
thérapeutique du patient. Il s’appuie sur un ouvrage didactique qui s’inspire de 12 années de recherche en ETP.
FORMATION E-LEARNING / DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
90
MODULES E-LEARNING (2h) :
- L’éducation thérapeutique.
- Les modèles de l’éducation
thérapeutique du patient.
- La démarche éducative.
- L’évaluation de l’éducation
thérapeutique avec le patient.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique 40h .................................p91
Code : ECTET01
Éducation thérapeutique 40h
Développer des compétences en ETP (Éducation Thérapeutique du Patient) définies dans le décret de juillet 2013).
INTER SESSION :
EXPLOITER
L'INTERSESSION
TRAVAUX
À DISTANCE
E-COURS
PRÉSENTIEL
DISTANCIEL
À DISTANCE
TUTORAT
À DISTANCE
PROGRAMME
QUIZ
MODULE 1
ÉVALUATION
MODULE 2
MODULE 1 : Du cadre de référence au
diagnostic éducatif
Réaliser les travaux visant l’appropriation
• La séquence d’éducation thérapeutique du
patient : élaboration d’un diagnostic éducatif
avec un patient et négociation d’un contrat.
• La synthèse et la confrontation avec
l’approche conceptuelle pour faciliter un
transfert de compétences.
• L’analyse de l’impact sur les pratiques.
Actualiser les connaissances en éducation
thérapeutique par l’analyse de situation
• Le cadre réglementaire et son évolution :
décrets de 2010, 2013 et arrêté de 2015.
• Les modèles et controverses autour de
l’éducation thérapeutique.
• La maladie chronique.
Consolider les connaissances acquises
lors du premier module
• Le contexte politique et juridique de
l’éducation thérapeutique du patient : module
e-learning.
• Les 3 modèles de l’éducation thérapeutique
du patient (transmission, relation et
Interactions sociales) : module e-learning.
• La démarche éducative : module e-learning.
• Les quiz autoformatifs.
Maîtriser les étapes d’une démarche
éducative
• L’analyse de situation avec le patient : ses
ressources et ses possibilités.
• La méthodologie de structuration d’un atelier
éducatif.
• La mise en œuvre d’un plan d’actions avec le
patient et son entourage.
• L’évaluation des pratiques et des résultats de
la démarche : co-évaluation, autoévaluation.
Acquérir des connaissances en évaluation
pour préparer le Module 2
• L’évaluation : module e-learning.
• Le quiz autoformatif.
S’initier à la construction d’un
programme
• Les incontournables d’un programme : séance
individuelle initiale, séances individuelles et/ou
collectives, parcours patient.
• Les critères de qualité d’un programme.
• L’ébauche du dispositif d’évaluation et de
suivi.
Intégrer les approches en éducation
thérapeutique
• La transmission d’informations et de
techniques.
• La relation éducative autour du
développement des potentialités du patient,
l’entretien motivationnel.
• Les fondamentaux relationnels : empathie,
motivation, ressorts psychologiques des
personnes.
• Les interactions sociales dans les groupes de
médiation.
Initier le diagnostic éducatif partagé
• Les ressources du patient et ses difficultés.
• Le diagnostic biomédical, cognitif, social et
affectif.
• Le contrat de sécurité, le contrat spécifique.
• La mise en accord autour du plan d’actions à
mener avec le patient.
Intégrer des connaissances et préparer le
module 2
Mettre en œuvre ses acquis à l’issue du
deuxième module
• Le tutorat à distance.
MODULE 2 : De la démarche éducative au
programme d’éducation thérapeutique du
patient
Exploiter pédagogiquement les travaux
réalisés en intermodule
• La présentation individuelle des situations
cliniques et l’analyse de cas au regard des
références théoriques et du référentiel de
l’INPES : situations 1, 2, 3, 4 et 5 de l’annexe 1.
Définir un plan d’actions d’améliorations
individuel en fonction du contexte de
travail, par exemple
• La participation au programme suivant
l’opportunité de terrain.
• La construction et l’animation d’une séquence
d’éducation.
• La réalisation de diagnostics éducatifs.
• L’évaluation d’une séquence.
• L’intégration d’un groupe-pilote pour
construire un programme.
LE + DU GRIEPS
Délivrance d’une attestation de formation retraçant les compétences mobilisées pour dispenser l’Éducation Thérapeutique du Patient telles que requises
par l’arrêté du 31 mai 2013. Le parcours de formation en blended-learning se déroule sur 5 jours de présentiel et un jour à distance incluant 2h de
e-learning. Il contribue à la consolidation des savoirs et savoir-faire. Le tutorat à distance accompagne les professionnels dans la régulation et mise en
œuvre de leurs acquis. Cette formation peut également être proposée uniquement en présentiel sur 6 jours.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 09 au 11/05/2016
et du 09 au10/06/2016
Paris du 21 au 23/09/2016
et du 03 au 04/11/2016
5 jours (présentiel) + 1 jour
(à distance), 2 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Nadine ESNAULT
Infirmière, Doctorante en Sciences de
l’éducation.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique :
suivi du patient en ambulatoire .............................p95
Code : ECTET01
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT
PRÉSENTIEL
ACTUALISER LES
CONNAISSANCES
EN ETP
91
Certificat : Référent en éducation thérapeutique
Accompagner les professionnels dans la mise en œuvre de programmes d’ETP.
Le parcours certifiant doit être effectué dans sa totalité. Chaque module de formation peut être suivi séparément (non certifiant).
À DISTANCE
LANCEMENT
E-COURS
CADRAGE
DU PROJET
AVEC
L’INSTITUTION
QUIZ
FORUM
À DISTANCE
À DISTANCE
PRÉSENTIEL
CADRE
DE RÉFÉRENCE
E-COURS
QUIZ
TRAVAUX
PRÉSENTIEL
DÉMARCHE
ÉDUCATIVE
PRÉSENTIEL
E-COURS
QUIZ
TRAVAUX
DISPOSITIFS
D’ÉVALUATION
FORUM
MODULE 1
MODULE 2
CLOTURE
TUTORAT
TRAVAUX
CERTIFICATION
MODULE 3
Module 1 : Programme en ETP : le cadre de référence
Introduire la formation
• Le parcours.
• La plateforme de formation.
Analyser et modéliser sa pratique en ETP
• Les enjeux de la maladie chronique.
• Le contexte politique et juridique.
• Les modèles et méthodes en éducation
thérapeutique.
Relier les modèles aux méthodes
• L’entretien directif et non directif.
• L’entretien motivationnel.
• L’entretien de groupe.
S’approprier les 3 approches de l’ETP à
partir du travail à distance
• Le modèle de l’information, de la relation,
du groupe.
Initier l’élaboration d’un programme
• La HAS (2007), l’INPES (2013), l’arrêté du 14
janvier 2015.
• Les incontournables d’un programme.
Module 2 : Démarche éducative : du diagnostic au contrat
Initier l’apprentissage de la démarche
éducative
• Le diagnostic éducatif.
• Le contrat de sécurité et le contrat spécifique.
Mettre en pratique une démarche
éducative
Faire un retour réflexif sur des
séquences de son programme
Valoriser le travail à distance
Intégrer les étapes d’une démarche
éducative
• Le diagnostic et le contrat.
• La notion de besoin et demande du patient.
• Le rôle de l’équipe pluridisciplinaire.
• La planification des objectifs.
Favoriser l’implication du patient
• Les méthodes et techniques : jeux de rôle,
brainstorming.
• L’évaluation (introduction).
Module 3 : Dispositifs d’évaluation en éducation thérapeutique
• Les outils disponibles.
Initier des connaissances en évaluation
• Les concepts et modèles de l’évaluation en
ETP.
• Les liens entre modèles d’évaluation et
modèles en éducation.
S’approprier le travail à distance
• Les bases de l’évaluation en ETP.
• Le parcours du patient.
• La déclinaison des ateliers.
• Les concepts et modèles de l’évaluation.
Transposer les savoirs acquis en ETP à
l’accompagnement des professionnels
Finaliser la structuration du programme
LE + DU GRIEPS
Chaque module propose des ateliers de construction d’outils. Les stagiaires certifiés à partir de 3 validations, seront référents dans la mise en œuvre de
programmes construits et enrichis en formation. Ce certificat en blended intègre 2h de modules e-learning, un forum et un tutorat à distance. Le certificat existe
aussi en présentiel sur 12 jours.
92
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
(10 jours présentiel + 2 jours à
distance), 4 745 €
Module 1 : Paris du 22 au 25/03/2016
4 jours, 1 465 €
Module 2 : Paris du 01 au 03/06/2016
3 jours, 1 130 €
Module 3 : Paris du 23 au 25/11/2016
3 jours, 1 130 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Christiane SINI
Cadre expert clinique, Docteur en
Sciences de l’éducation.
Édith LECIMBRE
Infirmière, Docteur en Sciences de
l’éducation.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique : autoévaluation
annuelle des programmes........................................p93
L’entretien motivationnel..........................................p95
La relation éducative en santé ...............................p96
Code : ECTET05
Éducation thérapeutique : élaboration et pilotage d’un programme
Élaborer et coordonner un programme en Éducation Thérapeutique du Patient (ETP).
E-COURS :
4 MODULES
E-LEARNING ETP
LANCEMENT
À DISTANCE
QUIZ
ENQUÊTE
TRAVAUX
PROGRAMME ETP
ÉTAPES
PRÉSENTIEL
À DISTANCE
POST-FORMATION
TUTORAT
PILOTAGE
TRAVAUX
PRÉREQUIS : Avoir des compétences pour
dispenser l’ETP et être impliqué dans un
programme.
• L’analyse du programme et de son contexte
institutionnel, explicitation de la conception
de l’ETP.
Mettre en œuvre un programme
• Le tutorat à distance.
Consolider ses connaissances théoriques
et méthodologiques
• Les prérequis et le programme.
• Les modèles de l’éducation et de la santé.
• La démarche éducative.
• L’évaluation du patient.
Construire et coordonner un programme
en ETP
• Les compétences soignantes (INPES annexe 2).
• Les étapes de construction d’un programme :
finalités et critères d’inclusion, parcours
du patient, activités éducatives (objectifs,
méthodes, évaluation, arrêté du 14 janvier
2015).
• Le pilotage : stratégie de communication, rôle
de chacun, charte déontologique.
• Le dispositif d’évaluation du programme.
• Le tutorat à distance
LE + DU GRIEPS
Cette formation novatrice et pragmatique offre, aux stagiaires ayant des compétences pour dispenser l’éducation thérapeutique, la possibilité de mettre
en œuvre un programme et de le piloter. La formation s’appuie sur les exigences des ARS et des textes de 2010 et 2015. Le parcours en blended-learning
intègre 2h de modules e-learning ainsi qu’un tutorat à distance.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Médecin, tout personnel paramédical.
Paris du 30/03 au 01/04/2016,
3 jours (présentiel) + 2 jours
(à distance), 1 280 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Nadine ESNAULT
Infirmière, Doctorante en Sciences de
l’éducation.
VOIR AUSSI...
Mise en œuvre d’un projet :
conception, conduite, pilotage ...............................p31
Code : ECTET01
Éducation thérapeutique : autoévaluation quadriennale des programmes
Ajuster un programme d’ETP tout au long de sa mise en œuvre et améliorer sa qualité.
TRAVAUX
LANCEMENT
À DISTANCE
QUIZ
PRÉSENTIEL
DISPOSITIF
D'AUTOÉVALUATION
ENQUÊTE
Réaliser e-cours et quiz en amont du
présentiel
• Les fondamentaux de l’évaluation en
éducation thérapeutique.
• Les étapes d’un programme d’ETP.
Accompagner par un tutorat à distance
post-formation
• La finalisation du dispositif d’autoévaluation :
tutorat à distance.
• La régulation du dispositif et la construction
des outils : guides HAS 2012 et 2014.
Valoriser les atouts du programme en
présentant sa mise en œuvre
• L’activité globale du programme.
• L’enchaînement des étapes.
• Les principaux résultats.
E-COURS
À DISTANCE
TUTORAT EN
POST-FORMATION
Construire un dispositif d’autoévaluation
• Le guide d’autoévaluation de la HAS 2012.
• Les 4 étapes de l’autoévaluation annuelle :
choix des objets à évaluer, recueil de données,
forces et difficultés de mise en œuvre, axes
d’amélioration.
Préparer l’évaluation quadriennale
• Les guides méthodologiques HAS 2014.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet d’anticiper le renouvellement des autorisations par les ARS prévu tous les 4 ans. Elle s’appuie sur une plateforme de formation
(LMS) permettant de suivre les modules e-learning (1h) et d’accompagner la finalisation du dispositif d’autoévaluation. La plateforme est également
accessible le temps du tutorat à distance. Cette formation peut être réalisée uniquement en présentiel.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours (présentiel)
+ 2 jours (à distance).
VOIR AUSSI...
Certificat : Référent en éducation thérapeutique.................................. p92
Code : ECTET01
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT
E-COURS
93
Méthodes
et spécificités
en éducation
thérapeutique
À partir des formations généralistes proposées, avec des niveaux qui vont
d’une sensibilisation à une certification, le GRIEPS s’attache à offrir des
méthodes qui sont au cœur de l’actualité et de la recherche : l’entretien
motivationnel, la consultation de suivi, la relation éducative. La place du
patient comme acteur, expert, auteur et partenaire prend alors tout son
sens dans la réflexion en formation.
Le GRIEPS suggère également des formations à la carte en fonction des
spécialités qui consolident les basiques (sensibilisation, 40H, certificat) et
apportent une expertise spécifique aux participants. Elles sont réalisées par
des formateurs ayant une double compétence dans la discipline concernée
et en éducation thérapeutique du patient.
94
Entretien motivationnel
• Les divergences entre l’entretien motivationnel
et l’entretien classique.
• L’alliance thérapeutique.
S’approprier les modèles théoriques de
psychologie de la santé
• Les croyances en santé.
• Les compétences d’adaptation du patient
(compétences psychosociales).
• La théorie de l’autodétermination.
Pratiquer l’entretien motivationnel
• Les fondamentaux méthodologiques, le
modèle « OUVER » : communication et écoute
active, formulation de questions ouvertes.
• L’accueil de la résistance du patient au changement.
• La valorisation du patient et le développement
du sentiment d’efficacité personnelle.
• Le style relationnel du soignant à partir des
caractéristiques de l’entretien motivationnel.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet de s’initier à la relation éducative. Elle complète utilement la formation en 40 heures ainsi que toutes les formations spécialisées
en éducation thérapeutique du patient. Elle est enrichie d’un module e-learning d’une durée d’1 heure.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 07 au 08/04/2016
2 jours (présentiel) + 1h (e-learning),
695 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Hélène BOURÈNE
Formatrice-consultante, DESS
Promotion et éducation à la santé.
VOIR AUSSI...
La relation d’aide ....................................................p126
Module e-learning
sur l’entretien clinique .................... www.grieps.fr
Code : ECTET02
Éducation thérapeutique : suivi du patient en ambulatoire
au
ve
u
No
Analyser sa pratique éducative pour accompagner le patient suite à un programme ETP.
Analyser sa pratique clinique en
éducation du patient
• L’analyse réflexive à partir de situations réelles
selon une grille d’observation de sa pratique.
• Le développement de compétences à partir
d’une compréhension de situation.
Actualiser ses connaissances en
Éducation Thérapeutique du Patient (ETP)
• Les recommandations de la HAS.
• Les définitions, les modèles en ETP.
• Les étapes de la démarche éducative : du
diagnostic éducatif à l’évaluation.
Repérer les éléments en faveur de la
complexité pour le patient à se soigner
• La maladie chronique comme événement de
vie.
• L’appropriation de la maladie chronique :
› le deuil de la santé, de la vie personnelle, sociale
d’avant,
› la réorganisation de la vie.
• L’empowerment, le partage du pouvoir dans
le soin.
• L’autonomie, l’interdépendance.
• Le processus d’autonomisation :
› la notion de choix,
› le « lâcher prise » sur la maladie,
› l’activité de soin de soi.
Guider le patient dans la recherche de
ses motivations et les développer
• L’anamnèse : récit de l’histoire de sa maladie
par le patient.
• L’entretien de compréhension : aide à
l’élaboration de la réflexion sur ce que sa
maladie lui fait vivre.
• L’empathie : sentiment d’être compris, en
confiance.
• La motivation à changer, en restant soi-même.
• Le discours pour guider vers le changement.
Favoriser l’environnement didactique en
consultation
• L’évaluation clinique :
› la vérification des examens,
› le contrôle du processus d’observance
médicamenteuse,
› la complémentarité avec la validation médicale.
• La reconnaissance de l’activité de soin du
patient.
• Le dépistage de facteurs de risque.
• La formulation de conseils à la santé.
Optimiser les pratiques de suivi
• Le parcours du malade chronique.
• La collaboration interprofessionnelle.
• La traçabilité et le dossier d’éducation.
• La particularité de la consultation avec les
outils conversationnels :
› la communication téléphonique,
› les freins à la communication et à la coordination.
Consolider la formation et transférer
dans sa pratique
• Les axes de développement en pratique
clinique.
• L’évaluation des connaissances acquises.
LE + DU GRIEPS
La formation contribue, par une analyse réflexive, à améliorer sa pratique éducative. Elle s’appuie sur des situations réelles vécues et présentées par un
participant. Le formateur précise les règles de fonctionnement. Elles garantissent la sécurité individuelle et collective. Cette formation peut être réalisée
sous la forme d’une simulation.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Consultation infirmière
de diabétologie (niveau 2)
Code : ECTET07
..................................p157
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT
Accompagner le patient dans
l’exploration de son ambivalence et
la prise de décision avec l’entretien
motivationnel
• La maladie chronique.
• L’approche centrée sur la motivation et le
changement de comportement de santé.
• L’exploration et la résolution de l’ambivalence.
Méthodes et spécificités en éducation thérapeutique
Savoir mener un entretien motivationnel.
95
Relation éducative en santé
au
ve
u
No
Développer la relation éducative pour aider le patient face à la maladie chronique.
Identifier les modèles de la relation
éducative en santé
• Les modèles de la santé.
• Les modèles de l’éducation.
• L’information et la communication dans la
relation éducative.
• L’impact des modèles sur la relation éducative
en santé.
• Les grands modèles de la relation éducative
en santé.
• Les modèles de l’accompagnement :
thérapeutique, maïeutique, initiatique.
Définir les fondamentaux d’une relation
éducative
• Les valeurs éducatives.
• La rencontre et le transfert.
• Le besoin et la demande.
• L’empowerment.
• Les cinq dimensions de la relation éducative :
cognitive, perceptive, émotionnelle,
métacognitive et infracognitive.
Expérimenter des choix d’outils dans la
relation éducative
• L’entretien motivationnel, l’entretien non-directif.
• Les questions inaugurales, ouvertes.
Développer des compétences dans
sa présence à l’autre par la relation
éducative
• L’écoute et la disponibilité.
• L’apprentissage du vécu et des émotions.
• La norme en santé et la « normativité ».
• La communication des savoirs.
• L’intentionnalité éducative.
• La complicité et l’intimité.
• L’éthique de la relation : estime de soi et
sollicitude de l’autre.
• Le lien avec des situations d’éducation.
Modéliser des situations de relation
éducative à partir de cas cliniques
proposés
• L’éducation en service d’oncologie, de
psychiatrie, de dialyse, de diabétologie...
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet au stagiaire de construire une modélisation de la relation éducative en fonction de la pathologie du patient qui facilitera un
transfert d’apprentissage dans le service où il travaille. L’analyse des pratiques est réalisée sur le mode réflexif à partir de récits narratifs. Cette formation
fait référence à un article du formateur paru dans Santé Mentale magazine de février 2015.
FORMATION INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 23 au 24/05/2016
2 jours, 710 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Marie REVILLOT
Cadre de santé, Docteur en Sciences
de l’éducation.
VOIR AUSSI...
La relation d’aide ....................................................p126
Code : ECTET02
Patient expert : collaboration patient/soignant en ETP
au
ve
u
No
Intégrer des patients experts ou partenaires dans des projets ETP.
Actualiser ses connaissances en ETP
• Le contexte socio-économique et juridique de
l’ETP : e-learning.
• Les modèles en ETP : e-learning.
• La démarche éducative : e-learning.
• L’évaluation de l’ETP : e-learning.
Clarifier les notions autour de « patient
usager et patient expert »
• Le patient usager et le contexte politique :
› la Loi KOUCHNER du 4 mars 2002 et le
renforcement du rôle des associations dans la
représentation des usagers,
› les recommandations de la HAS (2007) :
implication patients/associations dans
l’élaboration et la dispense de programmes ETP,
› la loi HPST de 2009.
• Le patient expert, nouvelles approches :
› le patient sentinelle, expert de lui-même, pour
lui-même, et ressource pour les autres (Crozet et
Ivernois, 2007),
› le pair-aidant expert pour les autres (Gross, 2007),
› le patient partenaire (Dumez, 2012),
› le patient formateur (Flora, 2006, 2015) voire
co-chercheur,
› la graduation, du patient usager au patient
expert : comment le patient mobilise-t-il son
expérience et son savoir ?
› le passage de l’approche paternaliste à l’approche
du patient partenaire.
• L’évolution des pratiques thérapeutiques et
éducatives :
› le soignant expert, le soignant conseil et le
soignant accompagnateur,
› la compliance, l’adhésion, la participation, la
collaboration, l’autonomisation, le partenariat.
Intégrer des patients experts dans des
projets ETP
• L’état des lieux des expériences des participants.
• L’évaluation de ce qu’ils sont prêts à accueillir.
• L’identification des séquences ETP intégrant
un patient expert.
• La posture du soignant, du patient, la place et
le rôle de chacun.
• La position de l’équipe pluridisciplinaire.
• La collaboration : avec qui, comment, quand,
pourquoi ?
• L’évaluation.
• Les illustrations de projets d’intégration de
patients experts : association Française des
patients hémophiles, expériences au Québec,
témoignage vidéo de Luc Vigneault : « vit ses
rêves ».
LE + DU GRIEPS
Le GRIEPS se positionne à partir des résultats de recherches, d’études, de projets et témoignages (notamment venant du Canada mais aussi de France)
en promotionnant la place du patient expert dans les projets ETP. Il propose de stimuler la réflexion des équipes et de les accompagner vers cette
innovation clinique. Cette formation est enrichie de 4 modules e-learning d’une durée totale de 2 heures.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 25 au 26/05/2016
2 jours (présentiel) + 2h (e-learning),
710 €
96
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Marie REVILLOT
Cadre de santé, Docteur en Sciences
de l’éducation.
VOIR AUSSI...
L’entretien motivationnel
Code : ECTET08
........................................p95
Éducation thérapeutique du patient cardiaque
Éduquer un patient cardiaque dans une perspective pluridisciplinaire.
Analyser les pratiques d’éducation
Modéliser et articuler les trois approches
d’ETP avec les caractéristiques des
maladies cardiovasculaires
› les enjeux et bénéfices du traitement
anticoagulant : AVK,
› les comportements de santé,
› la maladie coronarienne et les facteurs de risques
cardiovasculaires,
› l’insuffisance cardiaque,
› l’autosurveillance.
• L’approche centrée sur la relation :
› le vécu de la maladie cardiovasculaire, de
l’insuffisance cardiaque et les risques associés,
› la qualité de vie et les stratégies d’adaptation des
patients.
• L’approche centrée sur les interactions sociales
et les potentialités collectives :
› l’animation d’une séance d’éducation collective :
création d’outils,
› les thématiques des ateliers : facteurs de risque,
hygiène de vie...
› le travail avec les familles.
Structurer et évaluer le programme d’ETP
• La nécessaire coordination des acteurs.
• Les soins éducatifs et le parcours du patient :
pluridisciplinarité hospitalière, réseaux villehôpital, soins ambulatoires, SSR.
• Les outils de l’éducation thérapeutique.
• Le suivi et le réajustement de la démarche.
Évaluer ses connaissances par un quiz pré
et post-formation
LE + DU GRIEPS
La formation s’inscrit dans une approche pragmatique en cohérence avec les exigences définies par la HAS et permet de répondre aux cahiers des charges
des ARS en matière de programmes d’éducation thérapeutique. Elle est enrichie de 4 modules e-learning d’une durée totale de 2 heures.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 18 au 20/05/2016
3 jours (présentiel) + 2h (e-learning),
1 050 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Hélène BOURÈNE
Formatrice-consultante, DESS
Promotion et éducation à la santé.
VOIR AUSSI...
Patient cardiaque : prise en charge
et adaptation des soins..........................................p146
Code : ECTET03
Éducation thérapeutique du patient suite à un AVC
Apprendre à éduquer un patient suite à un AVC (Accident Vasculaire Cérébral).
PRÉREQUIS : Cette formation nécessite des
connaissances en neurologie.
Redéfinir collectivement les savoirs de
base de l’éducation thérapeutique
• Le contexte économique, social et politique.
• Le guide du patient 2007 et le plan AVC
2010-2014.
• Les définitions, les modèles et la démarche
éducative.
• La maladie chronique : rapport santé/maladie.
Modéliser et articuler les trois approches
d’ETP en identifiant les caractéristiques
rattachées aux AVC
• L’approche centrée sur l’information, les
acquisitions autour de la maladie :
› les enjeux et bénéfices du traitement,
› les nouveaux modes de vie,
› les facteurs de risques,
› les aides : orthèse, positionnement…
› la surveillance : bilans sanguins…
› les complications,
› les signes annonciateurs d’un AVC.
• L’approche centrée sur le vécu du malade et
sur la relation éducative :
› la vie avec un AVC…
› la facilitation de la vie quotidienne,
› l’adaptation de l’ETP au handicap moteur, sensitif,
visuel, à l’aphasie…
› l’amélioration de la qualité de vie par un projet
individualisé,
› l’accueil des crises, des ruptures…
• L’approche centrée sur les interactions sociales
et les potentialités collectives :
› le travail avec les familles,
› les ateliers thématiques de groupe : facteurs de
risque, hygiène de vie, connaissance de la maladie
et du traitement, partage du vécu…
› les soins éducatifs et le devenir du patient :
l’équipe pluridisciplinaire et ses différentes
ressources, les réseaux, les soins ambulatoires, le
SSR, l’EHPAD,
› l’intégration du patient dans la communauté.
S’initier à la conduite de l’entretien de
diagnostic éducatif ou partagé
S’initier à la construction d’un
programme en ETP
• L’analyse de l’existant.
• La déclinaison du programme.
• Les incontournables d’un programme.
Autoévaluer ses connaissances par un quiz
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie, pour chaque approche, sur des ateliers d’interventions éducatives avec construction d’outils, guides d’entretien, supports papier ou
vidéo… Une table ronde sera simulée autour de l’accompagnement en pluridisciplinarité avec des temps d’analyse de pratiques faisant suite aux ateliers.
Cette formation peut être proposée en blended-learning permettant de stabiliser les prérequis de neurologie. Elle est enrichie de 4 modules e-learning
d’une durée totale de 2 heures.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Professionnel de neurologie ou
rééducation.
Lyon du 07 au 09/11/2016
3 jours (présentiel) + 2h (e-learning),
1 050 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Serge MERELLE
Cadre supérieur de santé en CRF,
Kinésithérapeute, Expert en neurologie.
VOIR AUSSI...
AVC : adapter la prise en charge........................p143
Code : ECTET03
Méthodes et spécificités en éducation thérapeutique
Définir les savoirs de base de l’éducation
thérapeutique
• Le contexte économique, social et politique.
• Les recommandations de la HAS.
• Les définitions, les modèles et la démarche
éducative.
• La maladie chronique.
• L’approche centrée sur l’information et les
acquisitions autour de la maladie :
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT
PRÉREQUIS : Cette formation nécessite des
connaissances en cardiologie.
97
Éducation thérapeutique du patient en psychiatrie
Pratiquer l’éducation thérapeutique en l’intégrant au soin en psychiatrie.
Définir l’éducation thérapeutique en
psychiatrie
• Le rappel historique des liens entre l’éducation
et le soin.
• La maladie chronique : rapport santé/maladie.
• L’analyse de situations d’éducation.
• La psychanalyse, la connaissance de Soi, du
patient et de ses potentialités : initiation à la
relation éducative :
Modéliser et articuler trois approches
d’éducation thérapeutique en psychiatrie
• Le comportementaliste, les acquisitions et la
réussite, initiation à la pédagogie.
• La systémie, les interactions sociales et
les potentialités collectives, initiation à
l’animation d’un groupe :
› les trois types de conditionnement : classique,
opérant et social,
› les trois phases d’intervention de Pinto :
engagement, définition, restructuration,
› l’insight : échelle Q8.
› le coping,
› le handling et le holding,
› l’empowerment,
› l’entretien motivationnel.
› les ateliers à visée de « rétablissement »,
› les groupes à thème,
› l’entretien de groupe : règles de base, position des
acteurs (soignants et patients).
• L’analyse de l’existant et le repérage des liens
au sein des unités intra et extrahospitalières.
• L’identification du parcours du patient :
modalités d’intervention, dimension
temporelle, lieux d’intervention.
• La déclinaison du programme : diagnostic
éducatif, séances individuelles et collectives,
séances d’évaluation.
• Les incontournables d’un programme : finalité,
critères d’inclusion du malade, déroulement,
contenus et planification, professionnels
concernés, modalités de coordination et
d’évaluation.
S’initier à la construction d’un
programme en éducation thérapeutique
LE + DU GRIEPS
La spécificité de la psychose nécessite de développer des compétences pour adapter les approches en fonction de la situation. L’analyse des pratiques est
réalisée à partir de cas concrets. Les programmes initiés intègrent les trois approches reconnues ayant fait l’objet de publications. En inter, cette formation
est enrichie de 4 modules e-learning d’une durée totale de 2 heures. En intra, cette formation peut être optimisée par un format blended-learning
(présentiel/e-learning).
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Psychiatre, psychologue, cadre de
santé, infirmier, aide-soignant.
Paris du 14 au 16/11/2016
3 jours (présentiel) + 2h (e-learning),
1 050 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Marie REVILLOT
Infirmier en psychiatrie, Docteur en
Sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Certificat : Spécialiste
en soins psychiatriques
Code : ECTET04
.........................................p160
Éducation thérapeutique du patient âgé
Initier un programme ETP adapté aux personnes âgées
PRÉREQUIS : Cette formation nécessite des
connaissances dans la prise en charge des
personnes âgées.
Définir les savoirs de base de l’éducation
thérapeutique
• Le contexte économique, social et politique.
• Les recommandations de la HAS, le plan
PAERPA.
• Les définitions, les modèles et la démarche
éducative.
• Les besoins et ressources des patients et leur
entourage.
• La santé, la maladie chronique et le
vieillissement.
Modéliser et articuler les trois approches
en ETP avec les problématiques des
personnes âgées
• L’approche cognitive centrée sur l’information
et les acquisitions :
› la connaissance de la maladie et de ses
répercussions,
› la gestion de la prise médicamenteuse,
› la prévention des risques,
› le repérage des signes d’alerte,
› la stimulation cognitive,
› le choix des outils et des supports.
• L’approche centrée sur la relation éducative :
› la prévention et l’évaluation du risque dépressif
et suicidaire,
› le développement de compétences d’adaptation,
› l’entretien motivationnel.
• L’approche centrée sur les interactions sociales
et les potentialités collectives :
› l’élaboration et l’animation de séances collectives,
› les thématiques des ateliers en fonction du
public : patient, famille et aidants.
Envisager un programme d’éducation
et mettre en œuvre un plan de
développement
• Les soins éducatifs et le parcours du patient :
pluridisciplinarité hospitalière, les réseaux
ville-hôpital, le SSR.
• Le suivi de la démarche : coordination de
l’équipe pluridisciplinaire de gériatrie et le lien
avec le généraliste.
• Les illustrations de programmes.
LE + DU GRIEPS
La formation met en œuvre des méthodes pédagogiques transférable dans la pratique de l’ETP. Les thèmes proposés s’inscrivent dans le Plan PAERPA et
seront adaptés en fonction du contexte des participants. Elle est enrichie de 4 modules e-learning d’une durée globale de 2 heures.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Équipe pluridisciplinaire de gériatrie.
Lyon du 06 au 08/06/2016
3 jours (présentiel) + 2h (e-learning),
1 050 €
98
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Hélène BOURÈNE
Formatrice-consultante spécialisée en
ETP, DESS Éducation à la santé.
VOIR AUSSI...
Diabète de la personne âgée ..............................p158
Code : ECTET03
Éducation thérapeutique en oncologie : anticancéreux oraux
au
ve
u
No
Actualiser ses connaissances en
éducation thérapeutique
• Le processus d’intégration de la maladie
cancéreuse : représentations du cancer,
maladie longue durée, croyances en santé,
répercussions sur le patient et son entourage,
processus psychologique.
Maîtriser les étapes de la démarche
éducative
• Les besoins spécifiques des patients, le
diagnostic et le contrat éducatif.
• Les compétences à acquérir par le patient
et/ou son entourage.
• L’évaluation.
Réaliser une démarche éducative dans un
contexte émotionnel spécifique
• La motivation pour se soigner.
• La qualité de vie des patients lors du
traitement.
• L’accompagnement psychosocial.
• L’alliance thérapeutique, l’entretien
motivationnel.
• Les séances éducatives et les supports
pédagogiques.
Consolider ses connaissances en ETP
• Le contexte socio-économique et juridique :
e-learning.
• Les modèles en ETP : e-learning.
• La démarche éducative : e-learning
LE + DU GRIEPS
Cette formation est animée par 2 intervenants complémentaires, sur les champs de l’éducation thérapeutique et de l’oncologie.
La formation est optimisée par des modules e-learning en post-formation. 4 modules sur l’éducation thérapeutique des patients et 6 sur les
chimiothérapies orales (soit une durée totale de 4 heures de formation) sont mis à la disposition des stagiaires.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Médecin, infirmier.
Lyon du 21 au 23/09/2016
3 jours (présentiel) + 4h (e-learning),
1 080 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Jean-Pierre MARTIN
Médecin oncologue
Hélène BOURÈNE
Formatrice-consultante, DESS
Éducation à la santé.
VOIR AUSSI...
Chimiothérapie orale :
améliorer la qualité et la sécuriser.....................p154
Code : ECTET06
Éducation thérapeutique du patient atteint de la maladie de Parkinson
Pratiquer une éducation thérapeutique intégrée aux soins quotidiens.
PRÉREQUIS : Cette formation nécessite des
connaissances en neurologie.
Travailler les représentations de la
maladie de Parkinson
• Les représentations sociales de la maladie de
Parkinson aujourd’hui.
• Les difficultés des aidants.
• L’autopositionnement des participants.
Identifier et approfondir les principaux
troubles de la maladie de Parkinson
• Les données actuelles sur la maladie.
• Les recommandations 2012 et 2014 de la HAS.
• Le diagnostic : une affection parmi d’autres
pathologies neurodégénératives.
• Les différents troubles : digestifs, respiratoires, la
dysarthrie et la dysphagie, les troubles cognitifs.
• Le traitement médical et les pratiques
soignantes.
• La maladie de Parkinson du sujet âgé.
Développer l’éducation thérapeutique :
de l’intégration aux soins à la mise en
œuvre d’un programme
• Les concepts de base en éducation
thérapeutique.
• L’éducation du patient en lien avec les
connaissances de la maladie : camptocormie,
conduites à tenir lors du lever, des
déplacements, des repas, almanach du patient
parkinsonien.
• L’éducation thérapeutique en lien avec la
relation au patient : 12 façons de changer son
regard sur le patient, aide à la communication,
présentation et analyse de cas cliniques.
• L’éducation thérapeutique et le travail en
groupe :
› l’interdisciplinarité,
› l’entourage : partenaire incontournable,
› le rôle de l’association « France Parkinson » : liens
avec la loi HPST.
• La déclinaison d’un programme d’éducation :
› les finalités du programme,
› les séances individuelles et collectives,
› les modalités de coordination,
› les outils d’évaluation : échelle UPDRS, échelles
d’activité de la vie quotidienne de Schwab et
England.
Découvrir un programme d’ETP mis en
place dans un CRF
LE + DU GRIEPS
La formation est animée par un binôme de formateurs ayant développé une expertise dans le travail interdisciplinaire de la neurologie. Ils feront bénéficier
les participants de leurs expériences de terrain et proposeront des fiches de conseils pratiques. Une analyse de pratiques fera suite aux ateliers. Cette
formation est enrichie par 4 modules d’e-learning (ETP) pour une durée totale de 2 heures.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Médecin, professionnel paramédical.
Lyon du 12 au 14/09/2016
3 jours (présentiel) + 2h (e-learning),
1 160 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Serge MERELLE
Cadre supérieur de santé, en CRF,
Kinésithérapeute, Expert en neurologie.
Intervention d’un orthophoniste
VOIR AUSSI...
Troubles de la déglutition :
savoir intervenir ........................................................p149
La maladie de Parkinson :
sensibilisation ...................................... www.grieps.fr
Code : ECTET03
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT
Actualiser ses connaissances dans les
traitements anticancéreux oraux
• La thérapie par voie orale dans les traitements
médicamenteux du cancer.
• Les médicaments anticancéreux per os.
• Les caractéristiques et principes d’action des
médicaments anticancéreux oraux.
• La iatrogénie médicamenteuse spécifique des
chimiothérapies orales.
• Le bon usage des médicaments anticancéreux
par voie orale.
• Les documents utiles accompagnant la
prescription.
• L’implication du patient : développement de
l’éducation thérapeutique en cancérologie.
Méthodes et spécificités en éducation thérapeutique
Éduquer un patient soigné par des anticancéreux oraux.
99
PERSONNES ÂGÉES
En 2060, la France comptera douze millions de personnes âgées de 75 ans et plus. Les personnes de 75
ans et plus peuvent être encore autonomes mais leur état de santé est susceptible de se dégrader rapidement pour des
raisons d’ordre social et/ou médical.
La définition des besoins des Personnes Âgées En Risque de Perte d’Autonomie (PAERPA) a servi de fil conducteur aux
travaux du comité de pilotage PAERPA. Ainsi, les projets pilotes ont pour objectif d’inscrire à chaque étape du
parcours de santé de la personne âgée une démarche de prévention des facteurs de risques de la perte
d’autonomie et de répondre aux besoins des aidants. Ils devront permettre d’accroître la pertinence et la qualité
des soins et des aides dont bénéficient les personnes âgées et d’améliorer ainsi, sur un plan individuel, leur qualité de vie
et celles de leurs aidants, et sur un plan collectif, l’efficience de leur accompagnement dans une logique de parcours de
santé.
Le parcours de santé PAERPA propose donc d’améliorer la prise en charge, l’accompagnement et la coordination des professionnels intervenant auprès des personnes âgées : en ville, dans les établissements
sanitaires et médicosociaux.
Les formations de ce chapitre éligibles au DPC sont indiquées dans la rubrique
PERSONNES ÂGÉES
Les enjeux du parcours portent notamment sur la coordination entre les différents secteurs : sanitaire, social et
médicosocial. Pour cela, les professionnels de santé doivent s’organiser de telle sorte que ces prestations soient
accessibles, coordonnées, continues, conformes aux données de la science et efficientes. Ces prestations couvrent les
besoins médico-psycho-sociaux des personnes âgées et prennent en compte leurs préférences. Cela suppose une
évolution des pratiques professionnelles, des processus de travail et de l’organisation des acteurs.
101
Management
des structures
pour personnes âgées
Selon le rapport du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie :
« L’attention portée à la qualité d’un parcours suppose de passer
d’une médecine pensée comme une succession d’actes ponctuels et indépendants à une médecine qu’on peut appeler de
parcours ». Il s’agit donc de permettre aux professionnels de s’approprier
le modèle organisationnel proposé pour faire en sorte que les personnes
âgées reçoivent les bons soins, par les bons professionnels, dans les
bonnes structures, au bon moment.
L’amélioration de la prise en charge et la fluidification du parcours des
personnes âgées s’inscrit dans le développement de la coordination des
acteurs du secteur sanitaire, médicosocial et social et le développement
d’un système d’information permettant de faciliter les échanges.
102
PAERPA : Personnes Âgées En Risque de Perte d’Autonomie
Développer un parcours de soins coordonné pour les personnes âgées (PAERPA).
Savoir coordonner le parcours de soins
• L’organisation de la transition hôpital-domicile
(HAS).
• Le recours à l’HAD, au SSIAD, aux
professionnels libéraux, au SAAD.
• Les interfaces avec la Coordination Clinique
de Proximité (CCP) et la Coordination
Territoriale d’Appui (CTA).
• Les dispositifs d’aide au retour à domicile.
• Le repérage des aidants en difficulté.
Développer la coordination des acteurs
du secteur sanitaire et du médicosocial
• Les procédures d’entrée/sortie en hôpital et
d’entrée/retour en EHPAD.
• La fiche de liaison bilatérale EHPAD-hôpital ou
du Dossier de Liaison d’Urgence (DLU).
• Les interventions aux 3 étapes de la transition.
Repérer les objectifs d’amélioration dans
le parcours de soins des personnes âgées
et élaborer un plan d’actions
• La mise en évidence d’objectifs d’amélioration
à partir d’une autoévaluation réalisée en
intersession sur la méthodologie du patient
traceur.
• La hiérarchisation des actions : efficience et
sécurité.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’inscrit dans le contexte de santé publique des projets pilotes PAERPA. L’analyse des pratiques permet aux participants de travailler
sur un plan d’actions concrètes afin de mettre en œuvre un parcours de soins coordonné pour les Personnes Âgées hospitalisées En Risque de Perte
d’Autonomie.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours
VOIR AUSSI...
Perte d’autonomie induite par les soins ..................................... p79
Modules e-learning sur la gériatrie et les
psychopathologies de la personne âgée ....................................www.grieps.fr
Code : ECSPA20
PAERPA : coordination des acteurs du domicile
u
ea
uv
No
Adapter les pratiques professionnelles au parcours de santé PAERPA.
Comprendre les enjeux et les buts du PAERPA
• Les principes nationaux du PAERPA.
• La population-cible, dispositif, missions et
engagements des acteurs.
• La Coordination Clinique de Proximité (CCP)
et la Coordination Territoriale d’Appui (CTA).
• La mobilisation des établissements.
• L’éducation thérapeutique et le PAERPA.
• Les documents structurant le parcours.
Repérer les situations à risque de perte
d’autonomie et celles nécessitant une
évaluation gériatrique standardisée
• L’évaluation de premier recours.
• Les outils de repérage et les alertes.
• L’appropriation et l’élaboration du PPS,
l’organisation de la prise en charge, l’analyse
concertée des problèmes et la prise en compte
des attentes des personnes âgées.
• L’attention portée sur les dimensions
médicales, psychologiques et sociales.
• L’évaluation des besoins de soins et d’aides et
l’adaptation des réponses.
Améliorer ses pratiques sur les problèmes
liés aux médicaments, la dénutrition, la
dépression et les chutes
• La prescription médicamenteuse chez le sujet
âgé et la prévention de la iatrogénie.
• Le repérage et la prévention des risques de
dénutrition, de dépression, de chute.
• L’éducation thérapeutique : médicaments,
dépression, chute, dénutrition.
Créer les conditions de la transversalité
et de la coordination des acteurs
• Les principes de recours à la CTA.
• Les transitions ville-hôpital-EHPAD.
• Les dispositifs d’aide au retour à domicile.
• Le recours à l’expertise gériatrique,
psychiatrique, HAD et soins palliatifs.
• Le repérage des aidants en situation de
difficulté et l’adaptation des aides.
Connaître les systèmes d’information
de la coordination et la procédure de
transmissions des informations
• Les systèmes d’information sécurisés.
• Le DMP.
LE + DU GRIEPS
La formation propose la réalisation et l’exploitation en sous-groupes interprofessionnels et intersectoriels de PPS à partir de situations concrètes apportées
par les participants. Elle permet également l’identification pour chacun des acteurs des missions et engagements et des points-clés du PAERPA, ainsi que
la mise en évidence des axes de coordination et de coopération à développer.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Médecin, infirmier, kinésithérapeute,
pharmacien, SSIAD, SAD et SPASAD.
Lyon du 20 au 21/06/2016
2 jours, 780 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Corinne DEMAISON
Experte en gérontologie et coordinatrice
du programme PAERPA au GRIEPS.
Dr Alain LAPIE
Gériatre.
VOIR AUSSI...
Certificat : Coordinateur soignant
en EHPAD et SSIAD..................................................p106
Code : ECSPA20
Management des structures pour personnes âgées
Repérer les situations à risque de
dépendance associée aux soins
• Le concept de fragilité (SFGG, Rolland 2011).
• Le schéma de repérage et d’évaluation des
personnes âgées dans les établissements de
santé (Professeur Jeandel).
• Les outils de repérage : quand, comment et
par qui sont-ils utilisés ?
Développer le « savoir travailler
ensemble » en intégrant le patient et ses
proches
• La dimension pluridisciplinaire du soin
gériatrique.
• La définition d’objectifs de soins et d’un projet
de vie réalistes et adaptés.
• Les enjeux du maintien de la cohérence et de
la continuité de la prise en charge.
• La complexité du soin gériatrique et les
questions éthiques pour les professionnels.
PERSONNES ÂGÉES
Appréhender le dispositif du PAERPA
• Les principes généraux du cahier des charges
national PAERPA.
• Les missions et les engagements des différents
acteurs.
• La communication et la coordination entre les
professionnels des secteurs sanitaire, social et
médicosocial.
• Les documents de référence structurant le
parcours (HAS).
103
Projet d’établissement de soins gériatriques
Accompagner les différents acteurs impliqués dans l’élaboration du projet d’établissement.
Lancer la démarche d’élaboration du
projet d’établissement
• Les finalités et la place du projet
d’établissement.
• L’articulation avec la certification, les
évaluations interne et externe.
• La démarche participative : comité de pilotage,
groupes de travail et ateliers.
• Les modes de participation des usagers.
• La définition des valeurs et des principes
d’intervention communs aux professionnels.
• Les documents de support du projet
d’établissement.
• Les filières gériatriques et les réseaux de
soins.
• Les recommandations de bonnes pratiques
professionnelles de l’ANESM et de la HAS.
• Le CPOM ou la convention tripartite.
• Le calendrier des étapes de réalisation du
projet et le plan de communication.
Organiser le diagnostic nécessaire à
l’identification des orientations
• Les données démographiques, sociales,
épidémiologiques et le maillage de l’offre sur
le territoire.
• Les données médicales.
• Les conventions et contrats de partenariats.
• Les produits des évaluations et les axes de
développement.
• Le bilan social.
• La participation des usagers.
Définir les axes de développement du
projet et ses objectifs
• Le projet stratégique de l’établissement.
• La priorisation des orientations prédéfinies.
• La déclinaison des axes stratégiques en
objectifs opérationnels.
• La réalisation des fiches-actions.
Élaborer les différents volets du projet
d’établissement
• L’implication des différents acteurs dans leur
projet.
• Le projet médical et le projet de soins.
• Le projet social, le projet des fonctions
logistiques, le projet qualité.
• Les indicateurs de performance et de suivi.
Évaluer le budget et organiser la mise en
œuvre et le suivi du projet
• L’identification des ressources et des
investissements nécessaires à la réalisation
des objectifs.
• La définition d’un dispositif de communication
du projet.
LE + DU GRIEPS
L’accompagnement permet l’implication de tous les acteurs dans la réalisation du projet d’établissement, dans les groupes de travail et dans la mise en
place des ateliers. Il inclut la formalisation du projet d’établissement selon les recommandations de bonnes pratiques.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : en fonction de
l’accompagnement souhaité.
VOIR AUSSI...
Thérapies Non-Médicamenteuses (TNM) : les fondamentaux .......p113
Modules e-learning sur la gériatrie et les
psychopathologies de la personne âgée .......................... www.grieps.fr
Code : MGTEP01
PASA, UHR et UCC : accueil du patient
Savoir prendre en charge les troubles psychocomportementaux.
Connaître le contexte pour les personnes
atteintes de maladie d’Alzheimer ou
maladies apparentées
• Les enjeux de santé publique.
• La maladie d’Alzheimer et les pathologies
apparentées.
• Les mesures 16 et 17 du Plan Alzheimer et le
Plan Maladies Neurodégénératives 2014-2017.
• Les cahiers des charges du PASA, de l’UHR et
de l’UCC.
• Les objectifs de ces unités de soins.
• Le positionnement de la HAS et de l’ANESM.
Savoir prendre soin des personnes
atteintes de la maladie d’Alzheimer
• Les spécificités des patients accueillis dans
ces unités : évaluation gérontologique
standardisée.
• Les symptômes psychocomportementaux
nécessitant une prise en charge spécifique (HAS).
• Les outils d’évaluation des troubles du
comportement : NPI-ES et échelle de Cohen
Mansfield.
• Les critères d’admission en PASA, en UHR, en
UCC.
• La réflexion éthique sur les unités fermées :
entre liberté et sécurité.
• Les modalités de sortie de ces unités.
Mettre en œuvre un projet de soins
spécifique et un projet de vie
• L’équipe multiprofessionnelle et la
collaboration.
• La qualité de l’environnement.
• Les techniques de soins.
• Les Thérapies Non-Médicamenteuses.
S’approprier les techniques de soins
recommandées en première intention
• Les attitudes de communication.
• L’organisation des soins, des moments-clés de
la journée, de la nuit.
• La compréhension et l’acceptation des
troubles du comportement.
• Les réponses face aux comportements
perturbateurs : activités à visée thérapeutique.
Positionner une équipe spécifique au sein
de ces unités
• L’équipe qualifiée, la place du psychologue, la
formation.
• Les groupes de parole et l’analyse des
pratiques.
Accompagner et soutenir l’entourage : le
vécu et les sentiments des proches
• L’épuisement de l’aidant.
• L’accompagnement et le suivi (HAS).
• L’éducation thérapeutique.
LE + DU GRIEPS
Cette formation pragmatique s’appuie sur des analyses de pratiques à partir de situations cliniques et les recommandations de bonnes pratiques. Elle
développe une réflexion sur l’organisation de ces unités et permet la mise en œuvre d’actions d’amélioration spécifiques aux patients accueillis.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
104
VOIR AUSSI...
Thérapies Non-Médicamenteuses (TNM) : les fondamentaux .......p113
Modules e-learning sur la gériatrie et les
psychopathologies de la personne âgée .......................... www.grieps.fr
Code : MGTEP04
Projet individualisé en ESSMS : le co-construire et le faire vivre
Savoir co-construire, mettre en œuvre et suivre le projet personnalisé du résident.
• L’accompagnement personnalisé et le respect
des rythmes de vie.
• La qualité de vie de la personne et les soins.
• La participation de la personne à la
construction du projet qui la concerne.
• La participation de la famille ou des proches.
• L’organisation au service de l’individualisation.
Trouver et comprendre son rôle dans
la mise en œuvre du projet de vie
personnalisé
• La notion de coordonnateur de projet.
• La désignation du référent et sa place dans
le projet.
• La définition du contenu du projet : actions à
mener, activités à mettre en place.
• La communication autour du projet.
• Le suivi du projet, sa réévaluation dans le
temps, son bilan.
Maîtriser les points-clés du projet de vie
personnalisé
LE + DU GRIEPS
La formation s’adresse à tous les établissements médicosociaux accueillant des personnes âgées ou des personnes handicapées. Elle permet aux
participants d’élaborer le processus de mise en œuvre du projet individualisé et son suivi. À l’issue de la formation un plan d’actions permettant la mise
en œuvre des projets de vie personnalisé est initié.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 13 au 14/06/2016
2 jours, 695 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Geneviève BLAISE
Ingénieur social gérontologue.
VOIR AUSSI...
Projet d’établissement
de soins gériatriques ...............................................p113
Code : MGTEP07
Relation avec les familles des résidents : développer le partenariat
Développer le partenariat avec les familles pour une relation triangulaire patient/soignant/famille de qualité.
Poser le cadre de la collaboration avec
les familles
• Le résident au centre des préoccupations de
l’établissement.
• L’impact de l’entrée dans la dépendance sur
les membres de la famille.
• Les sentiments de la famille.
• L’instauration d’une relation de confiance.
• La contractualisation de la relation.
Analyser et comprendre les processus en
jeu au sein du trinôme institution/famille/
résident
• La famille en tant que système.
• Les besoins des aidants et plus
particulièrement le vécu de l’aidant principal.
• Le vécu des familles face au placement d’un
proche : vécu d’épuisement, d’usure.
• Le retentissement sur les relations soignants/
soignés : rivalité, opposition.
• La position des professionnels face aux
interactions familiales.
• L’appui sur les compétences des familles.
• Les zones d’intervention des professionnels et
des familles : limites, complémentarité.
• L’approche et la gestion concrète des conflits
avec les familles.
Améliorer les compétences dans l’accueil
des familles
• Les principes fondamentaux de la
communication lors de l’accueil.
• Les relations avec les familles dans les
moments difficiles : personne dépendante,
démence, aggravation...
• La place des familles dans l’établissement et
au sein du CVS.
Promouvoir une véritable collaboration
avec les familles
• La procédure d’accueil avant l’entrée.
• Le contrat de séjour.
• Les réunions de synthèse avec la famille, le
résident et l’équipe pluridisciplinaire.
• L’aménagement des relations soignants/
familles/résidents au quotidien.
• Le recentrage sur les besoins et droits des
résidents.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur l’analyse de situations apportées par les participants. Elle développe des méthodes interactives : ateliers, jeux de rôles.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Personnes âgées : les comprendre et en prendre soin......................p108
Maladie d’Alzheimer : annonce du diagnostic
et accompagnement................................................................. www.grieps.fr
Code : MGTEP09
Management des structures pour personnes âgées
Appréhender les recommandations de
bonnes pratiques professionnelles de
l’ANESM
• La qualité de vie en ESSMS : de l’accueil de la
personne à son accompagnement.
• L’articulation entre vie en collectivité
et personnalisation de l’accueil et de
l’accompagnement.
• Les attentes de la personne et son projet
personnalisé.
• La qualité de vie.
Donner du sens au projet de vie
personnalisé
• Le travail en équipe autour de l’accompagnement
d’une personne et autour d’un projet.
• La contribution à l’élaboration du projet de vie
personnalisé.
• Les éléments du projet de vie personnalisé.
• Le respect des habitudes de vie : alimentation,
sommeil, loisirs, vestimentaire…
• La coordination des informations recueillies :
cuisine, entretien, lingerie, animation, soins
d’hygiène, surveillance infirmière.
• Le coordonnateur de projet et le référent.
• Les réunions d’équipe et les étapes de coconstruction du projet.
• La communication autour du projet
individualisé.
PERSONNES ÂGÉES
Connaître les enjeux liés au contexte
réglementaire
• La Loi n°2002-2 du 2 janvier 2002 et la Loi
n°2005-102 du 11 février 2005.
• L’arrêté du 26 avril 1999 fixant le contenu
du cahier des charges de la convention
pluriannuelle.
• La charte des droits et libertés de la personne
accueillie.
• Le décret n°2007-975 du 15 mai 2007.
105
Certificat : Coordinateur soignant en EHPAD et SSIAD
Exercer la fonction de coordinateur en EHPAD ou en SSIAD.
À DISTANCE
LANCEMENT
CLASSE
VIRTUELLE
À DISTANCE
E-COURS
(CONTEXTE)
PRÉSENTIEL
QUIZ
LES RÔLES
ET MISSIONS
DE L’IDEC
TRAVAUX
MODULE 1
E-COURS
(MANAGEMENT
DES STRUCTURES)
QUIZ
TRAVAUX
À DISTANCE
PRÉSENTIEL
E-COURS (PROJET
PERSONNALISÉ)
PRÉSENTIEL
QUIZ
LA COORDINATION
DU PROJET
PERSONNALISÉ
LA GESTION
D’ÉQUIPE ET
LA GESTION
DE PROJET
MODULE 2
TRAVAUX
CLOTURE
TRAVAUX
CERTIFICATION
MODULE 3
Module 1 : Les fondamentaux de l’exercice de la fonction d’IDEC
S’approprier le contexte politique de
santé publique pour les personnes âgées
• Les données sociodémographiques.
• La politique de santé relative à la population
âgée.
• Les établissements d’hébergement.
• Les services d’aide et de soins à domicile.
• Les concepts de base en gérontologie.
Définir la place de l’IDE Coordinateur en
EHPAD et en SSIAD
• Le référentiel de compétences.
• La place et le rôle de l’IDEC dans l’équipe
soignante.
• Les différentes dimensions de l’exercice de l’IDEC.
• Le « prendre soin » de qualité en EHPAD et
SSIAD.
• Le projet d’accompagnement personnalisé.
Module 2 : L’encadrement et le management d’une équipe
S’approprier les concepts-clefs de la
fonction d’encadrement
• L’encadrement et le management.
• Les styles et modes de management.
• L’autonomie professionnelle et son
développement.
• Le concept d’équipe.
• La motivation et ses leviers.
• La conduite de projet et le management
participatif.
Savoir encadrer et manager au
quotidien
• Les attitudes en communication.
• Les postures de l’IDEC.
Cerner l’impact des styles de
management sur
• La motivation.
• Les résultats.
• Les relations humaines.
• L’autonomie et l’apprentissage.
Manager au regard de cinq fonctions de
gestion
• Les ressources humaines.
• L’information.
• La communication.
• La qualité.
• Les moyens.
Module 3 : Le projet personnalisé, ses composantes et ses acteurs
Approfondir le concept de projet
personnalisé d’accompagnement
• Les composantes du projet de vie et du
projet de soin.
• La co-construction du projet avec le sujet et
son aidant proche.
• La méthodologie du projet personnalisé et
les outils.
• Les acteurs du projet.
• La place des proches.
• L’évaluation et le suivi du projet personnalisé.
Contribuer à l’évaluation des risques
gérontologiques
• Les risques gérontologiques et leur évaluation.
Savoir pratiquer des entretiens
• L’entretien d’accueil, de négociation du
projet.
Mettre en œuvre le projet personnalisé
• Le soignant référent, la communication.
• Les impacts organisationnels.
LE + DU GRIEPS
La formation est proposée en blended-learning. À distance, les participants bénéficient d’apports théoriques introductifs et d’apports méthodologiques. Les
travaux intermodulaires permettent la validation de chaque module par des tests de connaissances, l’analyse documentaire et la rédaction de projets. En
présentiel, un travail d’approfondissement est réalisé par l’analyse de situation. Un tutorat à distance est assuré auprès des participants inscrits au certificat.
La certification est obtenue par la validation de chaque module.
106
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Coordinateur en EHPAD ou SSIAD ou
amené à le devenir.
Lyon du 24/05 au 02/12/2016
8 jours (présentiel) + 2 jours (à
distance), 2 840 €
Module 1 : Lyon du 24 au 25/05/2016
Module 2 : Lyon du 19 au 20/09/2016
Module 3 : Lyon du 01 au 02/12/2016
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Christine PINCHON
Expérience de cadre supérieur en
EHPAD.
Corinne DEMAISON
Experte en gérontologie et gestion de
projet.
VOIR AUSSI...
Animer et motiver une équipe................................p44
Évaluation Gérontologique
Standardisée (EGS) ..................................................p112
Modules e-learning sur la gériatrie
et les psychopathologies de la
personne âgée ..................................... www.grieps.fr
Code : MGTEP05
Clinique pour la
personne agée
Ces thématiques participent à la construction des indicateurs de votre Compte Qualité (CQ), témoignant,
ainsi, de votre dynamique.
PERSONNES ÂGÉES
La transition démographique s’accompagne d’une transformation des
maladies létales en maladies chroniques, sources d’incapacités. 85% des
personnes de plus 75 ans ont au moins une pathologie, 57% sont en
affection de longue durée, 7 molécules différentes leurs sont en moyenne
délivrées au moins trois fois par an, 33% ont été hospitalisées au moins
une fois dans l’année. Or, les professionnels savent que l’hospitalisation
aggrave souvent la perte d’autonomie. Aussi, les risques de rupture doivent
faire l’objet d’une attention particulière. L’organisation d’une prise en
charge adaptée passe par le repérage des PAERPA, l’identification des
fragilités et par la prévention des facteurs majeurs d’hospitalisation des
PAERPA : médicaments, chutes, dépression et dénutrition.
107
Personnes âgées : les comprendre et en prendre soin
Connaître et comprendre les effets du vieillissement.
Comprendre le processus de
vieillissement normal et pathologique
• La représentation de la vieillesse et de la
personne âgée dans notre société.
• Le vieillissement normal et pathologique.
• Le vieillissement réussi.
• L’évolution du vieillissement dans l’avenir.
• Le vieillissement cognitif et psychique.
• Les données sociologiques.
Connaître les conséquences du
vieillissement
• La fragilité de la personne âgée.
• Les caractéristiques de la maladie.
• L’expression des symptômes spécifiques aux
personnes âgées.
• Le patient gériatrique : réserve et adaptation.
• La notion d’autonomie fonctionnelle et son
importance.
Savoir différencier les grands syndromes
cognitivocomportementaux
• Les syndromes neurodégénératifs.
• Les troubles cognitifs et les troubles du
comportement associés.
• L’organisation des soins et de
l’accompagnement.
• Le syndrome confusionnel : interventions de
soins spécifiques et attitudes sécurisantes.
• Le syndrome dépressif et ses particularités
chez la personne âgée.
• Le syndrome de glissement : interventions de
soins spécifiques.
Clarifier et savoir aborder les
problématiques de vie spécifiques
• Le processus de deuil, la mort.
• Les droits et libertés.
• La personne de confiance, directives
anticipées.
• La sexualité.
Développer une approche relationnelle
adaptée à la personne âgée
• La communication verbale et non-verbale.
• Les attitudes psychologiques favorables à une
communication authentique.
• La juste distance.
• Les attitudes aidantes.
• La validation émotionnelle.
Développer son positionnement dans son
savoir-être et savoir-faire
• Le sens du soin en gérontologie, le concept
du Care.
• Le raisonnement éthique du « prendre soin ».
• Le travail en équipe pluridisciplinaire.
• Le positionnement des différents
professionnels.
LE + DU GRIEPS
La formation propose des mises en situation des participants par l’utilisation d’outils de simulation du vieillissement. Ces simulations permettent de prendre
conscience des effets du vieillissement et de leur impact sur les pratiques. La formation se concrétise par la réalisation d’un plan d’actions d’amélioration en
termes de savoir-être et de savoir-faire pour chaque participant. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 30 au 31/05/2016
2 jours, 770 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Dr Frédéric RAVALLEC
Médecin gériatre.
VOIR AUSSI...
Certificat : Coordinateur soignant
en EHPAD & SSIAD ..................................................p106
Code : ECSPA01
Soigner les personnes âgées en court et moyen séjour
Prendre en charge les personnes âgées en court et moyen séjour.
Positionner l’accompagnement du
vieillissement dans la politique de santé
actuelle
• Les textes de la politique de santé en faveur
des personnes âgées en France.
Connaître les spécificités de l’approche
gérontologique
• Les effets du vieillissement.
• Les principaux concepts en gérontologie :
autonomie et indépendance, concept de
fragilité.
• Les principaux risques auxquels sont exposées
les personnes âgées.
Identifier les problématiques spécifiques
aux personnes âgées hospitalisées
• La situation de crise.
• La reconnaissance et le traitement de l’urgence.
• La personnalisation des soins.
• La prévention des complications.
• La particularité de l’information et du
consentement aux soins du sujet âgé.
• La protection juridique des personnes
vulnérables, la personne de confiance, les
directives anticipées.
• Le positionnement des soignants et la
démarche éthique.
• Les fondements éthiques du prendre soin :
humanité et dignité, solidarité, équité et
justice, autonomie.
Prendre soin de la personne âgée
• L’évaluation gérontologique standardisée.
• Les facteurs de vulnérabilité physique,
psychique et sociale.
• L’évaluation des troubles cognitifs et
psychocomportementaux.
• Les recommandations de bonnes pratiques :
HAS, SFGG, DGAS, DGS.
• L’évaluation de la situation des aidants.
• L’élaboration d’un projet de vie et de soin.
• Les notions de filière gériatrique et de
complémentarité.
Savoir communiquer avec la personne
âgée
• L’approche des soins aux malades âgées
atteints de troubles cognitifs.
• Les moyens pour réduire l’angoisse et les
difficultés.
• Les bases de communication auprès des
personnes âgées.
• L’importance du non-verbal.
• Les attitudes communicantes et rassurantes.
LE + DU GRIEPS
La formation donne une vision globale et le sens de la prise en charge des personnes âgées en court et moyen séjour. Elle s’appuie sur des situations
concrètes apportées par les participants. Les recommandations de bonnes pratiques (HAS, DGS, SFGG) sont à la base de la formation. Cette formation
s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
108
VOIR AUSSI...
Évaluation Gérontologique Standardisée (EGS) ..... p112
Modules e-learning sur la gériatrie et les
psychopathologies de la personne âgée ......................... www.grieps.fr
Code : ECSPA01
Prendre soin des personnes âgées en USLD et en EHPAD
Prendre en charge des personnes âgées en long séjour.
Acquérir ou mobiliser les contenus gériatriques nécessaires à l’accompagnement
des personnes âgées
• Le sens des soins en gériatrie.
• Les notions de lieux de soins et de vie.
• Les notions de dépendance, d’autonomie, de
handicap.
• Le concept de fragilité.
• Les grands axes de la prise en soins.
Développer un raisonnement éthique
• Le contexte juridique en matière d’éthique : loi
2002, loi Léonetti.
• Les notions de bénéfice/risque.
• Le devoir d’information.
• La question du consentement dans un
contexte de troubles cognitifs.
• Les décisions face à un refus de soin.
• La médicalisation juste : Cure et Care.
• Le droit au risque et obligation de (droit à)
sécurité.
• Les sujets sensibles : place et paroles sur la
mort, sexualité.
Connaître les grands syndromes et
interroger nos pratiques de soins
• Les grands syndromes gériatriques.
• La nutrition, l’hydratation.
• La continence.
• La douleur, la souffrance.
• Les mobilisations, les risques de chutes, d’escarres.
Comprendre et accompagner les aidants
• Le concept de famille et ses spécificités.
• La place des familles dans la décision.
• Le partenariat, la formation et les informations
aux familles.
Développer ses compétences
relationnelles
• Les spécificités de la relation avec la personne
très âgée.
• Le verbal et le non-verbal.
• Le toucher et la qualité des gestes.
• La validation.
• La gestion des émotions.
• Le triple regard.
• L’approche des situations relationnelles
difficiles : refus, agressivité, angoisse...
Entretenir sa motivation
• La prévention de l’épuisement professionnel
et de la maltraitance.
• La cohérence de la démarche de soin.
• Les transmissions.
• Le travail et la cohésion en équipe.
• La reconnaissance au travail.
LE + DU GRIEPS
Des outils de simulation du vieillissement pourront être utilisés durant la formation. Cette formation s’appuie sur l’analyse de pratiques (jeux de rôles,
mise en situation) des participants et l’alternance d’apports théoriques. Un plan d’actions d’amélioration par thème sera réalisé avec les participants :
relation aux résidents et familles, soins techniques, relation aux collègues.
Maladie d’Alzheimer ou pathologies apparentées
Savoir prévenir et gérer les symptômes psychocomportementaux de la maladie d’Alzheimer.
Comprendre le parcours de la personne
dans sa maladie
• La maladie d’Alzheimer et les pathologies
apparentées : descriptif et évolution.
• L’approche clinique : signes cliniques
et retentissement cognitif, physique et
comportemental.
• L’histoire de vie de la personne et de sa
maladie.
• L’impact de la maladie sur son environnement
relationnel.
• La particularité des patients jeunes.
Savoir reconnaître et analyser les
troubles associés à ces pathologies
• La compréhension et l’aide lors de troubles
psychocomportementaux.
• L’observation et l’analyse de la situation.
• Les interactions avec l’environnement.
• Le refus de soins.
• L’analyse et l’évaluation des troubles
psychocomportementaux (NPI-ES).
Développer son savoir-être et savoir-faire
pour prendre soin de la personne
• Les attitudes aidantes.
• Les techniques « flash ».
• La reconnaissance des capacités conservées.
• Le développement du potentiel relationnel par
les approches psychosociales.
• La vie émotionnelle des patients et l’approche
relationnelle.
• La validation de Naomi FEIL.
• Les effets psychologiques et physiques de la
contention.
Savoir prévenir les troubles
psychocomportementaux
• L’adaptation de l’environnement.
• L’aménagement de l’espace.
• L’organisation du travail en équipe.
• Le projet de vie personnalisé de la personne.
• Les activités individuelles et collectives.
Développer un partenariat avec les
proches
• L’impact d’une maladie neurologique sur
l’entourage.
• La prévention de l’épuisement des proches.
• L’association des proches au plan d’aide.
• Les informations et la communication avec les
proches.
• La formation des aidants et leur soutien.
• Les structures de répit.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur l’expertise des deux intervenants. Elle permet aux participants d’analyser leurs pratiques et d’élaborer des axes de
développement individuels et collectifs dans la prise en charge de ces patients. L’impact de la formation pourra être mesuré directement auprès des
patients par une diminution des troubles psychocomportementaux grâce aux réponses apportées par l’environnement.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 04 au 07/10/2016
4 jours, 1 340 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Dr Frédéric RAVALLEC
Médecin gériatre.
Léa BERBÉROVA
Psychologue gérontologue.
VOIR AUSSI...
Stimulations sensorielles et cognitives :
activités autour des 5 sens ...................................p114
Code : ECSPA03
Clinique pour la personne agée
VOIR AUSSI...
Personnes âgées : les comprendre et en prendre soins ...... p108
Soigner les personnes âgées en court et moyen séjour ....... p108
Modules e-learning sur la gériatrie et les
psychopathologies de la personne âgée ....................................www.grieps.fr
Code : ECSPA02
PERSONNES ÂGÉES
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
109
Maladie de Parkinson chez la personne âgée
au
ve
u
No
Proposer une prise en charge adaptée à la personne âgée souffrant de Parkinson.
Actualiser les connaissances sur la
maladie de Parkinson
• Les données actuelles sur la maladie de
Parkinson.
• L’épidémiologie, signes initiaux, cardinaux,
axiaux, signes associés.
• L’évolution de la maladie.
• La prise en charge thérapeutique chirurgicale.
• La stimulation cérébrale profonde.
• Les indications actuelles et les perspectives.
• Les limites et les contre-indications.
• Les traitements médicamenteux : phase
initiale, phase évoluée.
• La prise en charge paramédicale.
• La kinéthérapie, l’orthophonie, la prise en
charge du psychologue.
• Les outils d’évaluation : échelles spécifiques à
la maladie de Parkinson.
Comprendre la problématique de la
communication, des troubles cognitifs et
de la déglutition
• Le problème du patient parkinsonien dans
la « boucle » de la communication et ses
conséquences.
• Les éléments de la « boucle » de la
communication : verbale et non-verbale,
émetteur et récepteur, feedback, langage,
parole.
• Les liens avec les troubles associés présents :
dysarthrie, amimie, hypophonie, troubles de la
posture, apathie, et la fatigabilité.
• Les troubles de la déglutition.
Communiquer avec l’entourage des
patients pour construire un processus
relationnel ouvert
• La compréhension des difficultés du patient.
• Le vécu des conjoints.
• L’accompagnement : conseils, attitudes, points
importants à identifier.
• Les « Paroles de patients ».
• La variabilité des symptômes : « phase ON et
phase OFF ».
• Les troubles cognitifs et de l’attention.
• Les recommandations de la HAS : guide 2007
et du parcours de soin en 2012.
• L’association France Parkinson.
• L’almanach du patient parkinsonien.
• L’intérêt de l’ETP.
LE + DU GRIEPS
Le formateur a développé une expertise dans la neurologie et la pratique du travail interdisciplinaire. La formation s’articule autour de l’analyse des
pratiques professionnelles avec présentation de situations cliniques et des mises en situation des participants.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 17 au 18/11/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Serge MERELLE
Cadre supérieur de santé,
Kinésithérapeute.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique du malade
atteint de la maladie de Parkinson .......................p99
Rééducation et réadaptation du malade
parkinsonien...............................................................p150
Code : ECSPA11
Personne âgée cancéreuse
au
ve
u
No
Améliorer les pratiques soignantes auprès des personnes âgées atteintes d’un cancer.
Comprendre les mécanismes de survenue
des cancers
• La physiopathologie du cancer.
• Les facteurs favorisant (environnementaux,
génétiques...).
• Les stades de la maladie.
Connaître les traitements disponibles
• Les chimiothérapies.
• Les nouveaux traitements, les anticancéreux
oraux (thérapies ciblées...).
• Les soins de support.
Analyser sa pratique d’évaluation de la
personne âgée atteinte de cancer
• Les représentations de la personne âgée
atteinte de cancer.
• Les aspects historiques, sociaux et personnels.
S’approprier des outils validés et adaptés
pour l’évaluation
• L’évaluation : une démarche pluridisciplinaire.
• Le repérage de la fragilité.
• Les domaines à explorer : physiques,
psychologiques et socio-environnementaux.
• L’évaluation nutritionnelle, thymique,
cognitive.
• L’évaluation de l’espérance de vie.
• L’évaluation et les traitements de la
douleur dans la maladie cancéreuse :
traitements antalgiques médicamenteux
et non-médicamenteux, prévention des
douleurs induites par les soins, douleurs
neuropathiques.
• La dyspnée, l’angoisse, l’agitation, les
vomissements.
• Les outils d’évaluation et de suivi.
• Les soins de confort : jusqu’où ? repères
déontologiques et éthiques.
Développer une approche relationnelle
de qualité
• La mise en place d’une communication sereine
avec le patient.
• Les obstacles à la communication.
• Les directives anticipées, limitation et arrêt des
traitements : comment les aborder ?
• Les annonces aux patients, aux proches...
• Les patients, les proches, les personnes de
confiance : quelle place pour le soignant ?
Prendre en charge les autres symptômes
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur une approche globale, multidimensionnelle et pluriprofessionnelle permettant la personnalisation du parcours de soins du patient.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 29 au 30/09/2016
2 jours, 720 €
110
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Dr Alexandre PIROLLET
Oncogériatre.
VOIR AUSSI...
Personnes âgées : les comprendre
et en prendre soin ....................................................p108
Soigner les personnes âgées
en court et moyen séjour.......................................p108
Code : ECSPA07
Prise en charge médicamenteuse de la personne âgée
Prévenir la iatrogénie dans la prise en charge médicamenteuse de la personne âgée.
Identifier les risques de iatrogénèse
médicamenteuse chez la personne âgée
• Les facteurs de risque liés à l’âge.
• Le vieillissement et l’action et l’administration
des médicaments.
• Les erreurs médicamenteuses liées
aux facteurs de risques sociaux,
environnementaux, à une mauvaise utilisation
des médicaments et aux médicaments.
indésirables des principales classes
thérapeutiques utilisées en gériatrie
• Les recommandations de bonnes pratiques de
l’Afssaps.
• Le programme-pilote de la HAS : améliorer la
prescription de psychotropes chez le sujet âgé.
• Le programme AMI Alzheimer : Alerte et
Maîtrise de la Iatrogénie des neuroleptiques
dans la maladie d’Alzheimer.
Connaître les recommandations de
bonnes pratiques
• Le plan clinique et biologique (AFSSAPS).
• Les principes de bonnes pratiques
gériatriques : PMSA (HAS).
Identifier les différentes étapes du circuit
du médicament en EHPAD
• Les principes de la dispensation et les
engagements du pharmacien.
• Les médicaments au sein d’un EHPAD.
• Les règles de bonnes pratiques pour la
préparation des médicaments.
Reconnaître les risques d’effets
Définir les responsabilités de l’IDE et de
l’AS dans le cadre de l’administration des
médicaments
• Le cadre juridique.
• Les principes à respecter.
• Le suivi thérapeutique.
Appréhender le cadre réglementaire et
les obligations de la pharmacovigilance
• La définition.
• Les obligations en matière de déclaration.
Développer des axes d’amélioration dans
la gestion des médicaments en EHPAD
• La gestion de la qualité et les documents
relatifs au circuit du médicament.
• La grille d’autoévaluation et le plan d’actions.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur des temps de partage et d’analyse des pratiques à partir des problématiques des professionnels. Une grille d’autoévaluation
des pratiques, mise à la disposition des participants, permet d’élaborer un plan d’actions d’amélioration dans le cadre des recommandations des bonnes
pratiques professionnelles. Cette formation est enrichie de 6 modules e-learning pour une durée globale de 1h30. Cette formation s’inscrit dans un thème
obligatoire pour votre Compte Qualité.
VOIR AUSSI...
Politique du médicament :
la définir et l’animer ...................................................p67
Code : ECSPA05
Dépression de la personne âgée et prévention du suicide
au
ve
u
No
Repérer et prendre en charge la dépression et le risque suicidaire de la personne âgée.
Connaître les modes d’expression de la
dépression de la personne âgée
• Les notions de crise, de vieillissement et de
deuil.
• Les facteurs de risque d’évolution vers un
deuil pathologique.
• La dépression : définition.
• La dépression chez la personne âgée.
• La dépression mélancolique.
• La dépression « masquée ».
• La survenue d’idées délirantes, de
changements de comportement.
• La dépression associée à des troubles
cognitifs.
• Les risques somatiques et fonctionnels
associés à la dépression.
Savoir repérer et évaluer les troubles de
l’humeur de la personne âgée
• Le repérage de la dépression chez la personne
âgée.
• Les facteurs de risque ou de situations à
risque.
• Les signes d’alerte d’apparition récente.
• L’évaluation de l’humeur : mini GDS, autres
outils d’évaluation (inventaire apathie et
dépression du NPI-ES, MMS, échelle de
dépression de Cornell).
• Les risques somatiques et fonctionnels
associés à la dépression.
• La transmission écrite des observations.
Savoir repérer et évaluer le risque
suicidaire
• L’évaluation du risque suicidaire : qui ? quand ?
• La plainte suicidaire.
• L’évaluation de l’urgence et de la dangerosité.
Connaître les traitements médicamenteux
et non-médicamenteux de la dépression
du sujet âgé
• Le rôle des intervenants.
• L’alliance thérapeutique : confiance.
• L’observance du traitement médicamenteux.
• La surveillance de l’état de l’humeur.
• Le repérage et signalement d’éventuels
risques suicidaires durant le traitement.
• Le repérage d’éventuels effets secondaires du
traitement.
• La surveillance de l’état nutritionnel.
• La participation du soignant au soutien
psychologique.
• L’aide à réaliser le projet de vie et donc à
favoriser la qualité de vie.
• L’accompagnement, bien-être de la personne,
physique, psychique, moral.
• La limitation des facteurs de risque de
dépression.
LE + DU GRIEPS
Le repérage et la prise en charge de la dépression et du risque suicidaire chez le sujet âgé sont des axes de santé publique prioritaires. La formation permet
aux participants de mettre en œuvre des actions pour développer le repérage et améliorer la prise en charge de la dépression de la personne âgée, mais
aussi de développer des actions de prévention du suicide. Cette formation est enrichie de 2 modules e-learning pour une durée globale de 30 minutes.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 16 au 17/06/2016
2 jours (présentiel) + 0,5h (e-learning),
695 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Axelle BONHOMME
Psychologue-sophrologue.
VOIR AUSSI...
Suicide : accueillir la personne
suicidante en psychiatrie ......................................p165
Clinique pour la personne agée
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Martine BILLARD
Pharmacienne.
Responsable assurance qualité
« circuit du médicament ».
PERSONNES ÂGÉES
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Infirmier, aide-soignant.
Lyon du 10 au 11/10/2016
2 jours (présentiel) + 1h30
(e-learning), 720 €
111
Évaluation Gérontologique Standardisée (EGS)
Contribuer à l’intégration de l’EGS aux projets de soins et de vie.
Repérer et comprendre les enjeux de l’EGS
• L’EGS : définition, objectifs, santé et qualité de
vie des personnes âgées.
• L’EGS et les domaines identifiés par l’OMS.
• Les deux volets du projet de vie et de soins
personnalisé.
• L’évaluation du contexte de vie de la personne
âgée : mode de vie, ressources financières,
entourage familial et conditions de vie actuelles,
aides existantes, difficultés rencontrées,
désir du patient et de la famille pour l’avenir,
l’environnement physique du domicile.
• Le niveau d’implication ou d’épuisement de
l’aidant.
• Le projet de soins : la place et le rôle de l’IDE.
Savoir identifier les situations à risque
• Le repérage de la fragilité et son évaluation.
• La mesure de l’autonomie du patient.
• Les différents niveaux de l’évaluation.
Savoir évaluer les fonctions cognitives et
les troubles du comportement
• Les syndromes démentiels et l’évaluation des
fonctions cognitives.
• L’évaluation des troubles du comportement
(NPI-ES).
Connaître les risques inhérents à la
vulnérabilité des patients, savoir les
identifier, les évaluer et les prévenir
• L’évaluation de l’humeur : mini GDS, GDS,
échelle de Cornell.
• L’évaluation nutritionnelle : poids, IMC, MNA,
soins buccodentaires.
• L’évaluation de la marche et du risque de
chute : test UP and GO, station unipodale.
• Le dépistage et la prise en charge de la
douleur chez la personne âgée.
• Les organes des sens : acuité visuelle et
auditive.
• La continence sphinctérienne.
• Le risque d’escarres.
• La prévention du risque iatrogénique
médicamenteux.
Analyser les pratiques de mise en œuvre
et d’exploitation de l’EGS
• La pratique de l’EGS : retour d’expériences et
analyse.
• L’adéquation entre l’évaluation et les actions
de soins proposées.
• L’identification des difficultés et des freins.
• L’élaboration d’un plan d’actions de
développement des pratiques.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet une mise en application pratique des outils d’évaluation à partir de situations cliniques apportées par les participants. Elle se
développe autour de l’analyse des pratiques et de la réalisation d’un plan d’actions d’amélioration des pratiques individuelles et/ou collectives. Elle permet
d’initier la rédaction d’un projet de vie et de soins personnalisé. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Infirmier, aide-soignant.
Lyon du 05 au 06/04/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Christine PINCHON
Expérience de cadre supérieur en
EHPAD.
VOIR AUSSI...
Soigner les personnes âgées
en court et moyen séjour.......................................p108
Prendre soin des personnes âgées
en USLD et en EHPAD.............................................p109
Code : ECSPA04
Prise en charge médicamenteuse de la PA (e-learning DPC)
u
ea
uv
No
Prendre en charge la personne âgée en assurant sa sécurité médicamenteuse.
Entrée dans la
formation pour
les médecins
Entrée dans la
formation pour
les paramédicaux
SE PROJETER
CONSOLIDER
APP pour les
médecins :
analyse de
prescription.
ANALYSER
Acquérir les fondamentaux, découvrir de
nouvelles notions,
réfléchir à de nouvelles
pratiques.
Évaluer ses connaissances.
Partager dans le cadre
d’un forum.
APP pour les
paramédicaux :
analyse du
processus
d’administration.
Construire un
plan d’actions
d’amélioration
des pratiques
professionnelles.
ANALYSER
ANALYSER L’IMPACT
Mettre en place
les actions
d’amélioration.
Suivi à distance
par le formateur.
Analyser les
impacts de la
formation sur les
pratiques.
AMÉLIORER
LE + DU GRIEPS
Le parcours e-learning, éligible au DPC et la durée de la formation, contribuent au développement durable des compétences en matière de prise en charge
médicamenteuse de la personne âgée. Le parcours est individualisé par métier (médecin, infirmier, aide-soignant). Cette formation s’inscrit dans un thème
obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION E-LEARNING / DPC
Équipe pluridisciplinaire.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
112
MODULES E-LEARNING (3h) :
- Le circuit du médicament, généralités.
- La iatrogénie.
- La pharmacologie.
- Les règles de la prescription (médecin).
- Le circuit du médicament.
- La sécurisation de la distribution et de
la prise.
VOIR AUSSI...
Erreur médicamenteuse :
sécurisation de la prise en charge ........................p67
Code : ECSPA05
Thérapies Non-Médicamenteuses (TNM) : les fondamentaux
Prévenir et traiter les troubles psychocomportementaux par les TNM.
Positionner les TNM dans la santé publique
• Le plan Alzheimer 2008-2012, 2013.
• Les prises en charge spécifiques et
l’accompagnement à effet thérapeutique.
• L’aide et l’éducation thérapeutique aux
aidants.
• Les recommandations : HAS, ANESM, SFGG.
Comprendre les notions qui entourent les
TNM
• Les TNM dans le projet de soins et de vie.
• L’équipe multiprofessionnelle et la
collaboration.
• La qualité de l’environnement.
• Les techniques de soins.
• Les TNM pour la prévention et le traitement
des troubles psychocomportementaux.
S’approprier les techniques de soins
recommandées en première intention
• Les attitudes de communication.
• Les attitudes de soins.
• L’organisation des soins et des moments-clés.
• La compréhension des troubles du
comportement.
• Les réponses face aux comportements
perturbateurs.
Identifier les principes communs aux
interventions à visée thérapeutique
• La reconnaissance des capacités, des désirs,
des centres d’intérêts de la personne.
• La mise en œuvre d’une intervention
individuelle ou collective.
• Les conditions de l’intervention.
Connaître les différents types de TNM et
savoir les proposer
• Les interventions portant sur les activités de la
vie quotidienne, la cognition, l’activité motrice,
sur les fonctions de communication, sur le
comportement.
• Le choix des interventions.
• Les interventions en présence d’un risque de
chute et en cas de dénutrition.
• Les interventions face aux difficultés à
canaliser l’attention.
• La validation, la thérapie par réminiscence, la
réorientation vers la réalité.
• La stimulation sensorielle, l’art-thérapie.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur l’analyse des pratiques à partir de situations concrètes apportées par les participants et les recommandations de bonnes
pratiques. Elle met en œuvre une pédagogie active basée sur des mises en situation, jeux de rôles, ateliers pratiques.
La toilette autrement : soins de confort et de bien-être
Faire de la toilette un temps de relation privilégié revalorisant la personne.
Analyser ses pratiques autour de la toilette
• L’organisation, l’équipe.
• L’hygiène et le bien-être.
• L’analyse de la situation de la personne âgée.
• La préparation du lieu, de l’ambiance, du
matériel propice à la détente.
Penser la toilette autrement et « panser
le corps » de la personne âgée
• L’instauration d’une relation de confiance
avant le soin.
• L’approche sensorielle et la relation au corps
par le tact.
• La modification des sens chez la personne âgée.
• La toilette, ses différentes formes et les
habitudes de vie.
• Les soins buccodentaires.
• Le respect de l’autonomie de la personne.
• Le respect de l’intimité.
Savoir adapter l’acte soignant dans les
situations difficiles
• Les troubles du comportement et les
mécanismes de défense.
• Le respect du rythme.
• Le refus du soin.
• La douleur et l’anxiété.
• Le corps vieilli, le corps douloureux.
Développer des compétences par un
toucher adapté aux comportements
d’opposition
• La validation du processus corporel.
• L’impact de la communication non-verbale.
Savoir valoriser la personne soignée dans
son estime et son image de soi
• La reconnaissance donnée par le soinmassage du visage.
• La stimulation par l’eau : contact et
température de l’eau, bain, douche.
• La stimulation olfactive : parfum, odeurs,
huiles essentielles.
• La stimulation visuelle : apparence, coiffage,
vêtements.
• L’apport de la musique, du chant pour entrer
en contact.
• La mise en beauté : coiffage et habillage.
• Les soins esthétiques.
Savoir évaluer le résultat par
l’observation du langage corporel
• Les indicateurs de bien-être pour le patient.
• L’indicateur de satisfaction pour le soignant.
• La traçabilité du soin.
LE + DU GRIEPS
La formation est principalement basée sur des exercices de simulation. Elle permet aux participants de développer des compétences en soins de bien-être.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 06 au 07/06/2016
2 jours, 690 € (DVD inclus)
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Aleth LOMBARD
Formatrice en thérapies
psychocorporelles et soins de bien-être.
VOIR AUSSI...
Soins esthétiques pour valoriser
la personne âgée ......................................................p114
Code : ECSPA06
Clinique pour la personne agée
VOIR AUSSI...
Stimulations sensorielles et cognitives :
activités autour des 5 sens ....................................................p114
Code : ECSPA06
PERSONNES ÂGÉES
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
113
Soins esthétiques pour valoriser la personne âgée
Animer un atelier d’esthétique dédié aux personnes âgées.
Connaître les fondements de l’esthétique
• L’esthétique à travers le temps.
• L’expression esthétique corporelle à travers
l’art, la philosophie.
• Le corps : différents cadres de représentation
du corps.
• L’image corporelle : étapes de développement,
la conscience de sa propre image corporelle.
Identifier les principes de base de la
cosmétologie
• Les grands principes d’entretien de la peau.
• Les différents produits cosmétiques.
Développer la qualité de la relation à la
personne âgée à travers les techniques
des soins esthétiques
• La pratique du toucher-massage.
• La communication auprès de la personne
âgée.
S’exercer à la pratique des soins
esthétiques
• Les soins du visage, le déroulement des soins,
le modelage du visage.
• Les techniques de maquillage : maquillage
« valorisation », « rajeunissant », colorimétrie,
matériels, produits et déroulement.
• L’étude des principales couleurs et impact des
couleurs sur la psyché.
• Les grands principes des soins du cuir chevelu,
le modelage du cuir chevelu.
• Les bases des soins des mains, des pieds et
des ongles : techniques de coupe et l’image.
• Les différentes techniques d’épilation.
• La place de l’eau dans une dynamique de
promotion de la santé.
Intégrer la dimension esthétique dans
la pratique quotidienne des soins aux
personnes âgées
• Les conséquences de la perte de l’image de
soi.
• La place de l’esthétique dans les soins.
• La dimension esthétique du soin aux
personnes âgées.
LE + DU GRIEPS
Cette formation pragmatique propose des mises en situations concrètes et une simulation concernant l’animation d’un atelier d’esthétique.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 05 au 07/10/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Fanny DUNET
Esthéticienne hospitalière en oncologie,
Fondatrice de l’association EMH.
VOIR AUSSI...
Thérapies Non-Médicamenteuses (TNM) :
les fondamentaux.....................................................p113
Code : ECSPA06
Stimulations sensorielles et cognitives : activités autour des 5 sens
Proposer des activités sensorielles et/ou de stimulations cognitives aux personnes âgées.
Saisir les enjeux de l’animation pour les
personnes âgées désorientées
• Le rôle des animations, de l’animateur et des
autres professionnels (soignants).
• Les activités thérapeutiques et occupationnelles.
• La qualité de vie et les activités : vers un
regard capacitaire des personnes âgées avec
troubles cognitifs.
Acquérir une méthodologie de projets
pour l’élaboration d’une activité
d’animation
• La construction du projet.
• La démarche d’animation.
• Le recueil de données.
• La fiche technique d’activité.
• L’inventaire des activités réalisables : ludiques
et intellectuelles, manuelles et créatives,
sociales et culturelles, corporelles.
• Les activités de la vie quotidienne.
• Les activités existantes et la mise en œuvre de
nouvelles activités à dominante sensorielle ou
cognitive.
Porter un regard sensoriel et cognitif sur
les activités existantes et élaborer une
activité spécifique
• Les approches : visuelle, auditive, olfactive,
gustative, tactile.
• Les sollicitations de la (des) mémoire(s),
langagières et motrices.
• Les sollicitations des capacités de
reconnaissance, attentionnelles et
organisationnelles.
• L’élaboration d’activités en petits groupes et
partage.
• Les moyens et les idées à développer afin de
proposer aux résidents/personnes âgées des
activités porteuses de sens et stimulant les
capacités cognitives et sensorielles préservées.
S’approprier les techniques d’animation
• La personne âgée : inviter et motiver.
• Les différentes étapes de la mise en œuvre.
• La dynamique de groupe et l’individualisation.
• La gestion des émotions, des troubles et des
imprévus.
Évaluer, faire évoluer sa pratique et
transmettre
• L’élaboration de critères d’évaluation et d’axes
de développement.
• Les informations à partager : adaptation des
activités aux capacités cognitives préservées
selon la méthode Montessori.
LE + DU GRIEPS
Très axée sur la pratique, cette formation s’appuie sur des connaissances scientifiques actualisées et une approche capacitaire des personnes âgées avec
troubles cognitifs. Elle permettra aux participants de rédiger, partager et mettre en œuvre un projet d’activité spécifique. Des ateliers pratiques ponctuent tout
le stage afin de permettre aux participants d’expérimenter et de mettre en pratique les activités proposées.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 15 au 17/06/2016
3 jours, 1 005 €
114
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Sébastien PERRET
Psychologue clinicien,
Psychomotricien,
Neuropsychologue.
VOIR AUSSI...
Thérapies Non-Médicamenteuses (TNM) :
les fondamentaux.....................................................p113
Code : ECSPA08
La musique au service de la bientraitance de la personne âgée
Créer une ambiance sonore favorable au bien-être des résidents.
Acquérir les connaissances de base sur la
musicothérapie
• La musicothérapie active : atelier musical.
• La musicothérapie réceptive : écoute musicale.
Percevoir l’impact de l’univers sonore
et musical sur la vie affective et
émotionnelle
• La musique et le temps.
• Le repérage dans sa propre histoire des liens
entre musique et périodes ou événements.
• L’impact de la voix humaine chantée et
l’importance de la chanson.
Identifier l’effet bientraitant de la
musique
• Le développement et le maintien de la
capacité d’écoute et de concentration.
• L’histoire personnelle et les jalons musicaux.
• Le maintien ou la restauration de la
communication avec les autres.
• L’optimisation de l’image de soi par
l’expression et la créativité.
Identifier les effets thérapeutiques de
la musique chez les patients atteints de
démence
• L’activation et la stimulation des fonctions
mnésiques, de la mémoire émotionnelle.
• La diminution de l’anxiété et de l’agitation
motrice.
• L’amélioration de la coopération dans les
soins.
• L’amélioration du rythme veille/sommeil.
• L’évaluation de l’impact d’un atelier chant
sur le comportement de personnes âgées
démentes : DVD « La mémoire retrouvée »,
Éditions « La Cathode » 2005.
Concevoir et mettre en œuvre un climat
sonore favorisant le bien-être des
résidents et l’insérer dans le projet de vie
• La musique dans les espaces communs.
• Les musiques aidantes pour les soins
douloureux et le nursing des personnes
grabataires.
Créer des fiches musique individuelles à
annexer au dossier de soins
• L’élaboration de projets d’ateliers musicaux.
• Les modalités de la coopération équipes
soignantes/équipe d’animation.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur l’univers musical des années 20 aux années 50 : écoute d’extraits musicaux, discographie. Elle développe une pédagogie
active : mises en situation d’animation d’ateliers chant et rythme, planification et élaboration d’un projet musical personnalisé.
Alimentation et dénutrition des personnes âgées
Répondre aux besoins nutritionnels des personnes âgées et savoir leur faire plaisir.
Se positionner dans un contexte de santé
publique
• Les constats de la dénutrition chez les
personnes âgées en France.
• La circulaire du 4 mai 2007.
• Les repères du PNNS, INPES, SFNEP.
Prendre conscience des modifications du
statut nutritionnel dans l’avancée en âge
• L’âge et le statut nutritionnel.
• Les modifications de la prise alimentaire et les
modifications métaboliques.
• Les conséquences de la dénutrition.
Savoir mettre en place des mesures
préventives de la dénutrition
• L’hygiène buccodentaire.
• L’équilibre, la variété et l’adaptation de
l’alimentation.
• Le repas : plaisir et convivialité.
• Le maintien de l’activité physique.
Savoir repérer et dépister la dénutrition
• Le repérage des situations à risque.
• La courbe de poids, l’IMC.
• La surveillance alimentaire.
• L’évaluation des portions.
• Les goûts et réticences.
• Le MNA et l’échelle de Blandford.
Connaître les critères de références
• Le diagnostic de dénutrition (HAS).
• Le diagnostic étiologique des insuffisances
d’apports.
• L’augmentation des besoins par
hypercatabolisme.
Connaître les prises en charge
• L’enquête alimentaire.
• Le traitement de la cause diagnostiquée et
autres pathologies sous-jacentes.
• La correction des facteurs de risques.
• La prise en charge nutritionnelle orale.
• La nutrition entérale.
• Les médicaments adjuvants.
Connaître et repérer les situations
particulières et savoir s’adapter
• Les fausses routes.
• La pratique au moment du repas : postures et
environnement.
• L’adaptation des textures (ANAP).
• La maladie d’Alzheimer : environnement,
attitudes des professionnels.
• Les aliments consommés debout, le « manger
main ».
• Le refus alimentaire.
• L’alimentation et l’hydratation en fin de vie.
• Les régimes restrictifs.
• Les informations au résident et à la famille.
LE + DU GRIEPS
La formation est organisée autour d’analyse des pratiques en lien avec les recommandations de bonnes pratiques de la HAS, SFGG et DGS. Elle développe
une pédagogie active : ateliers basés sur les fiches pratiques (l’instant du repas, l’activité physique, l’hydratation...). Cette formation est enrichie de 2
modules e-learning d’une durée globale de 30 minutes.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de gérontologie.
Lyon du 10 au 11/10/2016
2 jours (présentiel) + 0,5h (e-learning),
695 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Dr Alain LAPIE
Gériatre.
Cédric MASSOT
Directeur de restaurant, Responsable
formation, Responsable HACCP.
VOIR AUSSI...
Prévention de la dénutrition ...................................p76
Les personnes âgées : les comprendre
et en prendre soin ....................................................p108
Code : ECSPA13
Clinique pour la personne agée
VOIR AUSSI...
Thérapies Non-Médicamenteuses (TNM) :
les fondamentaux .....................................................................p113
Stimulations sensorielles et cognitives :
activités autour des 5 sens ....................................................p114
Code : ECSPA08
PERSONNES ÂGÉES
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
115
EXPERTISE CLINIQUE,
RELATION ET RECHERCHE
L’expertise clinique est inscrite dans l’offre historique du GRIEPS avec un ancrage sur les connaissances
et savoir-faire dans tous les champs disciplinaires : diabétologie, cardiologie, neurologie, réanimation cardiorespiratoire, urgences, oncologie, psychiatrie, soins aux mères et aux enfants, soins palliatifs... Ces éléments n’ont jamais
cessé d’évoluer dans nos offres aux rythmes des changements tant législatifs que scientifiques.
Les formations de ce chapitre éligibles au DPC sont indiquées dans la rubrique
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Pour cela, le GRIEPS s’appuie sur la recherche et le développement incarnés par des formateurs permanents ou vacataires experts dans chacun de ces champs. Ces connaissances et savoir-faire transmis, visibles dans
les différentes parties de ce chapitre sont associés à des offres orientées sur la relation au service des connaissances pour
une optimisation des pratiques. En effet, au cœur du soin, se situe la relation avec ses fondamentaux et ses spécificités.
Enfin, depuis quelques années, la recherche occupe une place de choix pour enrichir les pratiques du soin.
Vous trouverez donc une actualisation de notre offre pour intégrer cette orientation qui semble aujourd’hui trouver de
plus en plus d’intérêt notamment chez les professionnels paramédicaux.
117
Démarche clinique,
raisonnement clinique
et transmissions
ciblées
Compétence centrale, « cœur de métier » de tous les professionnels de
santé, le raisonnement clinique est constitué des processus de pensée et
de prise de décisions multidimensionnels. Il permet de décider du poids à
attribuer à chaque intervention de soins selon la situation clinique et humaine du patient. Rendu lisible par la méthode des transmissions ciblées,
son résultat est suivi en interdisciplinarité dans le dossier du patient.
L’utilisation pertinente de la méthode est un vecteur de l’informatisation
des écrits, elle fournit une réponse managériale à la gestion de soins de
qualité. Co-évaluées puis analysées de façon réflexive en équipe, les transmissions ciblées permettent d’améliorer les pratiques professionnelles.
118
Améliorer son raisonnement clinique dans la prise en charge complexe des patients.
À DISTANCE
PRÉSENTIEL
RAISONNEMENT
CLINIQUE ET
TRANSMISSIONS
CIBLÉES
SITUATION CLINIQUE
ET ANALYSE RÉFLEXIVE
TRAVAUX
LEADERSHIP D'ÉQUIPE
FORUM
GROUPE HOMOGÈNE,
ANALYSE DE PROCESSUS
QUIZ
RAISONNEMENT
CLINIQUE PARTAGÉ
PLAN DE TYPE
MODULE 1
À DISTANCE
À DISTANCE
PRÉSENTIEL
PRÉSENTIEL
E-COURS :
TRANSMISSIONS
CIBLÉES
E-COURS :
EBN, RECHERCHE
TRAVAUX
QUIZ
QUALITÉ DANS
LES SOINS
TRAVAUX DE
CERTIFICATION
RECHERCHE
EN SOINS
FORUM
MODULE 2
MODULE 3
Module 1 : Raisonnement clinique ou analyse du raisonnement « critique »
Analyser la pratique du raisonnement
clinique pour se préparer à transformer
sa représentation et sa posture
professionnelle en démarche clinique
visible
Clarifier ses compétences en
raisonnement clinique et jugement
clinique dans des prises en charge
complexes
Remobiliser ses connaissances sur la
méthode des transmissions ciblées,
témoignage du raisonnement
Analyser la pertinence des « cibles » au
regard de son raisonnement
Étudier la méthodologie et le
raisonnement clinique : module
e-learning
S’entrainer à rendre le raisonnement
clinique dans ses écrits professionnels
Repérer une situation réelle pour une
analyse réflexive
Module 2 : Développement du raisonnement clinique dans et par l’action
au sein de son équipe pluridisciplinaire
Développer des compétences
explicatives et compréhensives d’une
situation clinique vécue et rapportée
par un participant, par une analyse
réflexive
Clarifier les notions fondamentales en
lien avec les parcours de prise en charge
des patients : groupe homogène de
patients, analyse de processus, chemin
clinique, raisonnement clinique partagé
Développer des capacités de leadership
Donner du sens aux méthodes et outils
utilisés dans les pratiques de soins
Initier des connaissances en recherche
en soins et EBN (modules e-learning)
• L’Evidence Based-Nursing (EBN).
• Les caractéristiques de la recherche.
Transposer les savoirs et savoir-faire acquis
en raisonnement clinique dans sa pratique
Module 3 : Valorisation de ses compétences cliniques et de son expertise
Se positionner dans la démarche qualité
des soins
• Les origines de l’Évaluation de Pratiques
Professionnelles Paramédicales (EPP).
• Le contexte législatif et les réformes.
• La méthode générale de l’EPP.
Se projeter dans une recherche en soins
• La différenciation entre évaluation, étude et
recherche.
• Les caractéristiques d’une recherche.
• La recherche et le traitement de données
professionnelles et scientifiques : lecture
critique.
• L’Evidence Based Nursing : utilisation,
intérêts et limites.
• La certification : travaux de validation du
certificat.
LE + DU GRIEPS
La formation propose un développement ambitieux (re)mobilisant et approfondissant les différents champs de la compétence infirmière (cognitive, technique et
relationnelle). L’accent est mis sur la capacité à raisonner et à agir de façon pertinente en s’appuyant tout au long du parcours sur les situations professionnelles
vécues par les participants et leurs analyses. En fonction des objectifs de l’établissement, le certificat peut s’enrichir d’apports médicaux.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Infirmier expérimenté.
Lyon du 06 au 08/06/2016
et du 03 au 05/10/2016
et du 15 au 16/12/2016
8 jours (présentiel) + 2 jours (à
distance), 3 216 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Nadine ESNAULT
Formatrice-consultante experte en
raisonnement clinique.
VOIR AUSSI...
Transmissions ciblées ..............................................p121
Code : ORGDS08
Démarche clinique, raisonnement clinique et transmissions ciblées
au
ve
u
No
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Certificat : Expert en raisonnement clinique
119
Écrits professionnels : respecter les normes
Maîtriser législation, règles et responsabilités concernant les écrits professionnels.
Actualiser les connaissances sur la
conformité des écrits
• Les écrits institutionnels : livret d’accueil, projet
institutionnel...
• Les écrits individuels : contrat de séjour, projet
individuel.
• Le dossier et les transmissions : règles d’accès
et impact sur les professionnels.
• Les cahiers de liaison ou autres écrits collectifs.
Appliquer les règles de base soustendant les écrits professionnels
• Les techniques rédactionnelles : style,
rechercher l’attention du lecteur.
• Les règles juridiques : non-diffamation,
non-dénonciation calomnieuse, secret
professionnel.
• Les règles de bienséance : éviter le jugement
de valeur, le constat des faits.
S’approprier l’exigence de traçabilité à
travers les supports d’information
• Le dossier du patient : contenu réglementaire,
règles minimales énoncées par la HAS
concernant :
› le volet administratif,
› le volet médical,
› le volet paramédical,
› les sous-dossiers : dossier transfusionnel, dossier
anesthésique...
› les notes personnelles et les notes recueillies
auprès d’un tiers.
• Les transmissions : les incontournables.
• L’intérêt du dossier patient dans l’analyse des
pratiques professionnelles.
• Les supports informatiques et l’écrit.
• La valeur juridique du fax, du courrier
électronique.
Identifier la traçabilité sur le respect des
droits des patients
• Les documents obligatoires à l’accueil.
• La traçabilité du consentement.
S’informer sur les écrits exigibles en justice
• Les témoignages devant le juge.
• Les dépôts de plainte et les règles à respecter.
• Les signalements en secteur sanitaire et social.
Évaluer l’information tracée
• L’évaluation de la satisfaction.
• L’évaluation des pratiques par l’audit clinique.
• L’évaluation de la qualité des documents écrits
d’accompagnement de l’information.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur l’expertise et l’expérience du GRIEPS dans le domaine des transmissions et du dossier de soins.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Transmissions ciblées .............................................................. p121
Code : ORGDS06
Informatisation du dossier patient
Gérer le projet d’informatisation du dossier patient.
Comprendre le contexte et mesurer les
enjeux
• Les nouvelles émergences : nouvelles
technologies (TIC), sémantique et nouveaux
langages, génération Y.
• Les cultures professionnelles et l’informatique.
• Les contextes : politique, réglementaire,
qualité, CNIL, médico-légal.
• Le SIH : informatique et information,
technique et fonctionnel, schéma directeur.
• Les systèmes d’information en santé : DMP,
PMSI, Hôpital Numérique, réseaux VilleHôpital.
Appréhender l’informatisation du dossier
du patient dans ses aspects techniques et
fonctionnels
• Le recueil des besoins et la rédaction du cahier
des charges.
• L’architecture des systèmes.
• Les logiciels, les bases de production, de
formation.
• La gestion des interfaces, l’interopérabilité.
• Le plan de reprise d’activité et les procédures
dégradées.
• La sécurité des systèmes.
Comprendre l’impact de l’informatisation
sur les organisations métiers
• La notion de paramétrage.
• Le temps de latence, l’horodatage.
• Le passage d’une vue « papier » vers un
affichage « multifenêtre ».
• La gestion des droits des utilisateurs.
• Le partage des informations : dossier unique,
dossier partagé, confidentialité.
• Les systèmes d’aide à la saisie, les systèmes
experts.
• La prescription médicamenteuse et les
transmissions ciblées.
Définir les stratégies d’informatisation du
dossier patient
• Les représentations des responsables, des
utilisateurs.
• La logique « d’urbanisation », de « maçon ».
• Les stratégies d’implantation.
• Les rôles : directeurs, DIM, cadres de
proximité, informaticiens.
• L’informatisation et les dysfonctionnements
institutionnels.
• La « transopérabilité » des compétences.
• La vigilance et les positionnements face aux
« pièges ».
Découvrir les perspectives connexes de
l’informatisation du dossier du patient
• L’exploitation des données pour le pilotage de
l’activité.
• L’informatique décisionnelle.
LE + DU GRIEPS
Cette formation couvre un large éventail des éléments qui impactent ou sont impactés par l’informatisation du dossier. À partir de l’expérience d’un
spécialiste du sujet, elle aborde les dimensions culturelles, techniques, fonctionnelles, organisationnelles et humaines. Elle apporte ainsi une vue globale et
permet aux responsables de disposer d’éléments de connaissance et de compréhension pour leurs décisions stratégiques.
FORMATION INTER / INTRA
Chef de projet, directeur, cadre,
membre de Copil.
Paris du 06 au 07/06/2016
2 jours, 670 €
120
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
François FOGEL
Formateur-consultant, Spécialiste du
dossier patient/résident informatisé.
VOIR AUSSI...
Système d’Information Hospitalier
(SIH) pour tous .............................................................p59
Code : ORGDS02
au
ve
u
No
Rendre plus efficiente la démarche clinique tracée dans le dossier patient.
LANCEMENT
E-COURS :
MODULES
E-LEARNING
ANALYSE
DE PRATIQUES
CLASSE
VIRTUELLE
PRÉSENTIEL
Analyser les pratiques de mise en œuvre
des Transmissions Ciblées (TC)
• L’audit des écrits ciblés des participants.
Optimiser le raisonnement clinique dans
les transmissions ciblées
• Le raisonnement clinique dans les
transmissions ciblées « papier ».
PLAN
D’AMÉLIORATION
À DISTANCE
À DISTANCE
QUIZ PRÉ ET POST
FORMATION
• Les transmissions ciblées informatisées.
Optimiser le système d’information en
soins
• Les transmissions ciblées et orales.
• Les TC et outils : plan de soins guide...
• Le thésaurus des cibles.
Dégager un plan d’actions individuel et
collectif
TUTORAT
À DISTANCE :
CLASSE VIRTUELLE
SUIVI DES PLANS
D’AMÉLIORATION
Approfondir et mobiliser la méthodologie
des TC
• La méthodologie des TC et des TO.
• Les macrocibles.
• Le raisonnement clinique dans les TC.
Mettre en oeuvre les changements
• Le tutorat à distance.
• Le suivi des plans d’amélioration.
LE + DU GRIEPS
Cette formation mixte (blended-learning) permet de focaliser le présentiel sur l’analyse des pratiques. Les acquisitions théoriques sont soutenues par 4 modules d’e-learning pour une durée totale de 3 heures. Le tutorat post-formation contribue à l’accompagnement des porteurs de projet et des professionnels.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 1 à 4 jours.
VOIR AUSSI...
Certificat : Expert en raisonnement clinique .................. p119
Code : ORGDS02
Transmissions ciblées (e-learning DPC)
au
ve
u
No
Démarche clinique, raisonnement clinique et transmissions ciblées
Transmissions ciblées
AMÉLIORER
CONSOLIDER
Analyse des pratiques
professionnelles par
un audit clinique de 5
patients
ANALYSER
Acquérir les fondamentaux, découvrir de
nouvelles notions,
réfléchir à de nouvelles
pratiques
Evaluer ses connaissances
Partager dans le cadre
d’un forum
Construire un plan
d’actions d’amélioration
des pratiques professionnelles
SE PROJETER
Mettre en place les
actions d’amélioration
Suivi à distance par
le formateur
Analyse des
impacts de la
formation sur
les pratiques
ANALYSER L’IMPACT
LE + DU GRIEPS
Le parcours e-learning, éligible au DPC et la durée de la formation, contribuent au développement durable des compétences dans les transmissions ciblées.
FORMATION E-LEARNING / DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
MODULES E-LEARNING (3h) :
- Les transmissions ciblées.
- Les transmissions orales.
- Les écrits professionnels.
- Les transmissions ciblées informatisées.
VOIR AUSSI...
Référent en transmissions ciblées ......................p122
Code : ORGDS02
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Acquérir des compétences durables sur les transmissions ciblées et orales en suivant un parcours e-learning.
121
Référent en transmissions ciblées
Optimiser ses activités en tant que référent en transmissions ciblées.
ENQUÊTE
DE BESOINS
ANALYSE
DE PRATIQUES
E-COURS
LANCEMENT
À DISTANCE
Stabiliser ses connaissances sur
les transmissions ciblées, orales et
informatisées
• Les transmissions ciblées, orales et
informatisées : modules e-learning (3h).
• L’évaluation pré et post-module : quiz.
Analyser le projet autour des TC
• La grille SWOT.
L’IMPLANTATION
DES TC ET LA
POSTURE DE
RÉFÉRENT
MISE EN PROJET
PRÉSENTIEL
IMPLANTATION
DES TC ET
POSTURE
DE RÉFÉRENT
Clarifier son rôle de référent dans le
projet
• La mission et les activités de référent.
Analyser et partager ses pratiques à
partir du travail réalisé en distanciel
• La mise en œuvre des TC.
• Le positionnement des référents.
À DISTANCE
TUTORAT
À DISTANCE :
CLASSE
VIRTUELLE
Construire/réajuster son dispositif
d’implantation et d’accompagnement
• Les dispositifs d’implantation.
• Les dispositifs d’accompagnement et de soutien.
• La posture d’accompagnement.
Déployer une stratégie d’implantation
LE + DU GRIEPS
La formation vise, d’une part à renforcer les compétences des référents, mais également à leur faire expérimenter une nouvelle modalité de formation
en e-learning.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Référent en transmissions ciblées.
Paris du 24 au 25/05/2016
2 jours (présentiel) + 7h (à distance),
795 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Évelyne FOSSÉ
Cadre de santé.
DEA sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Écrits professionnels :
respecter les normes ..............................................p120
Transmissions ciblées .............................................p121
Code : ORGDS02
Aides-soignants et transmissions orales
Transmettre les informations pour assurer la continuité des soins.
Analyser les pratiques actuelles des
transmissions orales et la place des
aides-soignants
• L’état des lieux des pratiques actuelles en
matière de transmissions orales : points forts
et points à améliorer.
• L’expression sur les représentations de la
relève, des transmissions orales et de la place
des AS dans ces transmissions.
• La définition commune de la relève orale.
Comprendre les enjeux des transmissions
orales pour les aides-soignants dans le
contexte actuel
• Les aspects réglementaires : place des
transmissions orales dans la mise en œuvre
des projets de soins personnalisés et de leur
évaluation.
• La contribution des AS au raisonnement
clinique : recueil des habitudes de vie,
observation clinique, résultats obtenus...
• La responsabilité des AS : compétences
actuelles attendues des AS et autres
professionnels de l’équipe de soin
interdisciplinaire.
• La sécurité et la continuité des soins : deux
critères de qualité du processus de soin.
• Les recommandations professionnelles.
• Les règles déontologiques de discrétion
professionnelle et de confidentialité qui
encadrent la pratique des transmissions.
• L’expression du ressenti des professionnels et
sa régulation.
Clarifier les concepts à l’œuvre dans les
transmissions orales
• Les définitions : transmissions orales, relève,
réunion clinique, réunion de synthèse, de staff.
• Les principes et outils des transmissions
ciblées.
• La typologie des transmissions orales.
• Les différentes fonctions des relèves :
opérationnelles et psychosociales.
• Les principes et valeurs de la communication :
notions d’interaction, confrontation,
concertation, notions de place, statut et
proxémie.
• L’écologie des transmissions orales : espace,
disposition, place des AS et des autres
professionnels.
• Les transmissions orales et l’organisation du
travail.
Identifier les pistes de changement
• Les différentes composantes d’une relève
optimisée : invariants, charte de la relève
clinique.
• Les pistes d’amélioration.
LE + DU GRIEPS
Cette formation articule temps théoriques, exercices individuels (attitudes de Porter) et collectifs avec mises en situation et jeux de rôle basés sur des
vidéos. Cette formation peut être mise en perspective avec la formation sur les transmissions ciblées.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
122
VOIR AUSSI...
Module e-learning sur les
transmissions ciblées ......................................... www.grieps.fr
Code : ORGDS03
Relations de soins
Le vécu de la maladie est très influencé par la qualité de la relation que
le soignant propose au patient d’autant que celui-ci et ses proches ont à
gérer, dans la maladie, un vécu émotionnel lourd et souvent douloureux.
Nos formations sur la « relation de soins » s’organisent autour des
fondamentaux de la communication pour permettre de tester la « bonne
distance », mais aussi autour de l’utilisation d’outils originaux et plus
spécifiques tels que l’humour, la voix, le théâtre et le toucher.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Le développement, tout au long de leur vie professionnelle, d’une expertise
dans la relation, d’un apprentissage de la « bonne distance » est indispensable aux soignants afin qu’ils aident la personne soignée à vivre et à
intégrer l’expérience de la maladie ou du handicap.
123
Accueil du patient et de ses proches
Identifier les enjeux de l’accueil et développer des savoir-faire spécifiques.
Cerner le rôle et la mission de chaque
personnel hospitalier dans l’accueil
• La mission hospitalière :
› le contexte de la mission hospitalière,
› la fonction d’accueil et la démarche qualité,
› la loi de mars 2002, les différentes chartes,
› le synoptique du circuit patient,
› le Programme National de Sécurité des Patients
2013 (Action 8).
• L’analyse des pratiques actuelles : identification
des points forts et des dysfonctionnements
en termes de pratiques, d’organisation et de
coordination.
• La définition et les enjeux de l’accueil :
› l’éthique dans l’accueil,
› les valeurs qui sous-tendent l’accueil,
› l’exigence de confidentialité,
› les composantes de l’accueil et les critères d’un
accueil satisfaisant,
› le livret d’accueil,
› la responsabilité des accueillants.
• Les freins à la communication.
• Le travail sur soi et la relation d’accueil :
• La prise en compte des besoins de l’usager :
› les attitudes et comportements favorables à
l’instauration de relations positives,
› l’écoute empathique.
› l’évaluation des besoins de l’usager et de son
entourage,
› la psychologie du patient hospitalisé,
› les attitudes à privilégier,
› la dimension de l’information,
› les besoins et attentes du patient,
› les limites du soignant.
• Le soubassement psychologique dans la
relation d’accueil :
› la structure de la personnalité, les états affectifs,
les positions de vie et leur influence sur l’accueil,
› la mise en place d’un programme de
redimensionnement personnel pour mieux gérer la
relation d’accueil.
• Les procédures et protocoles d’accueil :
démarche procédurale dans le contexte de
certification.
Élaborer des supports et des outils
d’évaluation
• La cartographie du processus « accueil ».
• Le référentiel « accueil ».
• Les grilles d’évaluation de l’accueil.
Mettre en œuvre des techniques de
communication éprouvées pour un
accueil chaleureux, courtois et efficace
• Les communications interpersonnelles :
communication verbale et non-verbale,
questions ouvertes, fermées.
LE + DU GRIEPS
La formation se propose, non seulement de développer les compétences des professionnels en matière d’accueil par des exercices de communication et de
mises en situation, mais également de construire des outils adaptés : référentiel et grilles.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Entretien d’accueil infirmier en psychiatrie
Code : RECRS02
.................... p163
Familles des patients : développer des relations de partenariat
Savoir associer avec pertinence la famille à la prise en soin du patient.
Mesurer les enjeux de la participation
des familles
• Les représentations associées aux familles et à
l’accompagnement.
• Les temps de l’aide thérapeutique.
• Les concepts fondamentaux :
› la relation triangulaire et la question
transférentielle/contre-transférentielle,
› la place de la famille pour le patient dans son
histoire et sa pathologie,
› la notion de projet thérapeutique intégrant la
composante « famille ».
• L’accompagnement des familles :
› le respect et l’accompagnement de la dynamique
familiale,
› l’autonomie, la liberté de choix et le respect du
patient,
› les liens, les informations transmises, la distance
soignant/soigné/famille,
› le secret professionnel, la confidentialité, la
réserve,
› l’analyse de la dynamique familiale, le respect des
aménagements défensifs,
› la dynamique patient/famille/équipe,
› l’alliance thérapeutique, le partenariat : création,
pérennisation.
S’approprier l’approche relationnelle de
la famille
• L’adaptation de la relation d’aide aux phases
du parcours patient et famille.
• Les objectifs relationnels spécifiques :
› le contenant,
› le degré de compréhension,
› les défenses mises en place et les besoins
relationnels sous-jacents,
› les niveaux d’espoir du patient et de sa famille et
les éventuelles divergences,
› les liens affectifs et les échanges,
› le positionnement institutionnel et professionnel
assertif avec les familles.
Contenir les débordements émotionnels
et les conflits éventuels
• Les savoir-être accompagnants : cheminement
du soignant, présence (regard, toucher, voix,
rythme et tonus).
• Le savoir-faire d’accompagnement :
› l’accompagnement, l’éducation des proches, leur
rôle d’aidants naturels,
› l’identification des difficultés et des besoins
des proches face à la maladie, la souffrance, les
troubles identitaires, le rapport au réel...
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur des méthodes pédagogiques variées notamment un travail spécifique sur les « savoir-être » soignants, l’analyse des pratiques
professionnelles des participants et développe une approche originale s’appuyant entre autres sur des expériences sensorielles. Le module e-learning sur
l’entretien clinique pouvant être intégré dans la formation comprend une séquence spécifique sur l’entretien familial.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
124
VOIR AUSSI...
Entretien familial par l’approche systémique ................. p163
Code : RECRS08
Annonce du diagnostic grave au patient
pluridisciplinaire.
• Le rôle du médecin et des professionnels.
• La transcription et la coordination de
l’information, la fiche de liaison.
• Les situations chargées sur le plan émotionnel
et leur approche.
• Le langage non-verbal, la qualité de la
présence, les silences.
Identifier les réactions du patient et de
son entourage
• Le choc de l’annonce et ses impacts.
• Les mécanismes d’adaptation psychique, leurs
fonctions au cours de la maladie.
• Les angoisses de la sidération.
• Le processus de deuil.
Permettre au patient de bénéficier d’une
annonce sur sa maladie dans un souci de
qualité relationnelle et éthique au regard
des référentiels fondamentaux
• La mesure 40 plan cancer, la recommandation
HAS.
• Le droit du patient, la loi Léonetti 2005.
• L’intégration de ces exigences dans
sa pratique individuelle et en équipe
Développer sa capacité à communiquer
dans cette situation
• Le soignant et ses mécanismes de défense
(projection, fuite).
• Les obstacles à l’écoute, la recherche d’une
posture juste.
• La délivrance des informations justes et
dosées.
S’appuyer sur la relation d’aide et
la pratique d’entretien en situation
d’annonce
• L’entourage, la personne de confiance.
• La relation d’aide : posture, empathie,
acceptation.
• L’aide face à l’épreuve de la maladie.
• L’entretien d’annonce : le préparer, le mener
et débriefer.
• L’entretien avec le médecin, la post-annonce
des paramédicaux.
• L’accompagnement du patient et de son
entourage suite à l’annonce.
• Le choix du mode d’entretien et grille
d’indicateurs.
LE + DU GRIEPS
En inter, cette formation est centrée sur la clinique adulte (maladie, handicap, autre que le cancer) mais n’aborde pas l’annonce et l’accompagnement en
pédiatrie, ni gériatrie. En intra, cette formation peut être développée, non seulement sur la clinique de l’adulte, mais aussi spécifiquement pour l’annonce
et l’accompagnement en pédiatrie et la gériatrie.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Infirmier.
Lyon du 14 au 16/12/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Sylvie GUILLEMIN
Formateur-consultant, Psychologue.
VOIR AUSSI...
Oncologie ....................................................................p151
Code : RECRS10
Maladie chronique : accompagnement du patient
Approfondir l’apprentissage des situations psychologiques du patient chronique.
Dessiner et comprendre les contours du
contexte actuel de la maladie chronique
• La définition de la maladie chronique et la
notion de retentissement.
• Les enjeux de la prise en charge.
• Le parcours de la maladie chronique (HAS).
• La conception biomédicale de la maladie
centrée sur les soins curatifs.
• La conception holistique du patient centrée
sur sa qualité de vie.
• Le changement des rapports soignants/
malades.
Identifier les processus psychologiques à
l’œuvre dans la maladie chronique
• Le malade atteint d’une maladie chronique :
choc de la maladie, étapes, suspension des
réalités, image de soi, mécanismes de défense
du malade.
• Les phases d’évolution de la maladie au
niveau psychique : réactions à l’annonce du
diagnostic, non-dits, difficultés au quotidien,
thérapeutiques au long cours.
• La maladie grave vécue par la famille :
conséquences sur l’équilibre familial,
sentiment de culpabilité et ses avatars.
Repérer les ressentis du soignant face à
la maladie grave
• Le sentiment de culpabilité.
• L’identification au malade.
• L’ambivalence des sentiments.
• Les mécanismes de défense des soignants.
• Le travail sur ses propres attitudes.
Aider le patient et sa famille
• Le positionnement vis-à-vis de l’entourage :
personnel soignant comme témoin des
interactions familiales, risque de manipulation
ou de clivage des soignants, décodage de la
demande.
• La relation d’aide, un état d’esprit général :
prise en compte de la réalité subjective du
patient, communication non-verbale, accueil
des émotions, accompagnement au rythme du
patient et de sa famille.
LE + DU GRIEPS
Cette formation tient compte de l’état de la recherche et des préconisations de la HAS. Elle s’appuie sur les échelles du « Chronic care model » de Wagner.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Chapitre : Éducation thérapeutique ..................................... p89
Code : RECRS12
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Resituer l’arrivée d’un diagnostic grave
dans sa temporalité et la spécificité
médicale ou chirurgicale
• L’entrée dans la maladie ou le handicap
(découverte fortuite, brutalité, bilan).
• Le rôle et les actions des acteurs du soin dans
cette situation clinique.
• Les maladies à pronostic vital, les maladies
dégénératives, le cancer, le handicap.
• L’identification des angoisses spécifiques,
interrogations, représentations.
Relations de soins
Accompagner le patient suite à l’annonce d’un diagnostic grave.
125
La relation d’aide : niveau 1
Renforcer et enrichir la communication interpersonnelle dans tout type de situation.
Autoévaluer ses compétences et ses
représentations
• Les concepts fondamentaux : empathie,
congruence, alliance thérapeutique, écoute
active, questionnement.
• Les compétences à partir de situations vécues.
• Les compétences infirmières dans la relation
d’aide.
• Le référentiel DGOS.
• Le référentiel de formation.
Définir la relation d’aide
• Le cadre institutionnel et professionnel.
• Les pratiques de la relation d’aide dans l’unité.
• Les différentes situations : de crise, aigüe,
chroniques, avec les familles, situations
spécifiques (deuil…).
• Les objectifs de la relation d’aide : suivi,
soutien, évaluation, aide à la décision, cadrage.
• Le contrat.
• Les différentes formes de relation d’aide.
• Les limites du soignant/soigné.
Travailler sa posture soignante dans la
relation d’aide
• Les différentes émotions.
• L’éthique et la responsabilité.
• Les mécanismes de défense.
• Le transfert et contre-transfert.
• Les attitudes.
Développer la maîtrise des différentes
techniques de l’entretien
• Les définitions de l’entretien.
• Les différents types d’entretien : directifs,
non-directifs, semi-directifs, motivationnels,
questions ouvertes et fermées.
• La communication lors de l’entretien : verbale
et non-verbale, le silence et sa signification,
toucher, écoute.
• Les différents types d’intervention.
• Les étapes de l’entretien : démarrage, types
d’interventions, conclusion.
• L’évaluation d’un entretien : critères
d’évaluation, résultats.
Élaborer un plan d’actions d’amélioration
• La confrontation avec les grilles
d’autoévaluation initiales, posters.
• L’ébauche d’un plan d’actions d’amélioration.
Consolider les compétences
relationnelles développées en présentiel.
• Les fondamentaux, types d’entretien, outils et
cas cliniques : e-learning.
• L’autoévaluation par quiz.
LE + DU GRIEPS
La formation mobilise des méthodes pédagogiques interactives pour faciliter une plus grande intégration. Elle se conclut par la mise à disposition des
apprenants d’un module e-learning sur l’entretien clinique contribuant à un renforcement des connaissances acquises.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 24 au 27/05/2016
4 jours (présentiel) + 1h (e-learning),
1 365 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Christine DE LAUBADÈRE
Psychothérapeute de groupe : analyste
primale, Gestalt-thérapie (Esalen
Institute, USA).
VOIR AUSSI...
La relation éducative en santé ...............................p96
Accueil du patient et de ses proches ................p124
Code : RECRS04
La relation d’aide : niveau 2
Développer la juste distance et l’alliance thérapeutique avec le patient.
Développer ses savoir-être et savoir-faire
pour créer l’alliance thérapeutique
• Les définitions et constituants de l’alliance
thérapeutique.
• Les modèles et outils proposés par les
thérapies cognitives et comportementales.
• Les entretiens motivationnels.
• L’assertivité en relation d’aide.
• La qualité de présence à l’autre : travail
corporel sur le regard, la voix, la posture, le
tonus, le rythme, le toucher.
• L’accueil et la gestion de ses émotions.
• L’autoévaluation de l’alliance par l’aidant.
• Les apports de la psychologie positive.
Établir la distance « juste »
• La distance, la bientraitance, le cadre
d’intervention.
• Les motivations et satisfactions soignantes.
• Les étapes et moyens pour une relation
empathique.
• La présence à soi-même : exercice de pleine
conscience (mindfullness).
• Les mécanismes de défense de l’aidant et le
contre-transfert.
• L’efficacité dans la relation d’aide.
• Le positionnement du thérapeute ACT
(thérapie d’acceptation et d’engagement).
• L’apprentissage du « prendre soin de soi »,
prendre conscience de ses limites et de
ses compétences, accepter ses limites,
l’impuissance, la frustration : travail corporel
sur la confiance, lâcher prise, affirmation de
soi, relaxation.
• Les éléments de réflexion éthique.
Savoir gérer les situations difficiles en
relation d’aide
• L’aide à la personne agressive.
• L’aide à la personne désorientée.
• L’aide à la personne effondrée.
• L’aide à la personne angoissée.
• Le refus d’aide.
• Les situations proposées par les participants.
LE + DU GRIEPS
Cette formation approfondit les fondamentaux du métier, tout à fait d’actualité dans cette période de fort renouvellement des personnels, mais en variant
les méthodes pédagogiques par de nombreux ateliers, mises en situation, jeux de rôles et débriefings collectifs, temps d’analyse de pratique de type
groupe Balint. Une réponse plus spécifique aux cahiers des charges de l’intra peut être proposée intégrant des éléments des niveaux 1 et 2.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé ayant suivi
le niveau 1 ou équivalent.
Paris du 26 au 28/09/2016
3 jours, 1 005 €
126
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Sébastien PERRET
Psychologue clinicien, DU Thérapies
cognitives et comportementales.
VOIR AUSSI...
Entretien infirmier de première intention ........p164
Code : RECRS04
Patients intubés, sédatés : communiquer avec eux
Développer la relation avec des patients intubés, sédatés en soins intensifs.
Identifier les spécificités de la relation
avec des patients sédatés, intubés
• Les pertes des capacités sensorielles.
• La perte des repères.
• Les parasitages de la communication.
• Le stress de la situation, la vie psychique.
• La contention et ses conséquences.
Savoir décoder les messages corporels
émis par le patient
• Les limites du langage verbal des soignants.
• L’observation du non-verbal : posture, attitude,
regard, mimiques.
• L’écoute, le décodage des gestes.
• Les mécanismes de défense au niveau
corporel : repli sur soi, silence, fermeture
corporelle, l’abandon de soi…
• L’attention, l’intention, l’intuition.
• Le repérage des tensions musculaires.
• Le repérage des ressentis.
• L’utilisation des outils de suppléance : ardoise
magique, alphabet, mime…
Appréhender les concepts permettant
de prendre en compte les besoins de
relation des patients
• Le besoin de sécurité, de confiance, de dignité.
• Les besoins de lien avec les proches.
• Le processus d’attachement, de détachement.
• Le schéma corporel, l’image de soi, l’identité.
• Le besoin de détente, de confort.
S’initier aux méthodes psychocorporelles
pour rassurer, réconforter
• Le rappel et le respect du cadre législatif
professionnel.
• La stimulation des cinq sens.
• La validation du processus corporel :
enroulement et déroulement.
• Les techniques du toucher-massage :
effleurage, modelage, gestes structurants et
globalisants.
• Les mobilisations douces des articulations.
• La détente, le bien-être par le toucher.
Savoir transmettre aux familles ces
modes de communication non-verbale
• La démonstration aux proches des gestes qui
soulagent et apaisent.
• La place de l’évocation des souvenirs.
• Le carnet de liaison.
• L’accompagnement et le soutien de la famille
dans la relation au patient.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 25 au 27/05/2016
3 jours, 1 025 € (DVD inclus)
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Aleth LOMBARD
Praticienne en thérapies
psychocorporelles, en Sensitive Gestalt
Massage®, Spécialiste en PNL, Coach.
VOIR AUSSI...
Certificat : Référent
en soins psychocorporels.......................................p128
Code : RECRS09
Approche psychocorporelle dans la relation d’aide
Relations de soins
LE + DU GRIEPS
La formation valorise les dimensions pratiques de la prise en charge : des outils concrets sont présentés. Un DVD est remis à chaque participant lui
permettant de poursuivre les apprentissages débutés lors de la formation.
Analyser les besoins de toucher
• Le besoin du toucher dans la société selon la
culture et l’âge.
• Les soins de bien-être selon les différentes
traditions.
• Le besoin de bien-être, de confort, de sécurité.
Appréhender les concepts éclairant les
pratiques psychocorporelles
• Le toucher, base du soin.
• L’approche du corps de l’autre.
• Le respect, la pudeur, la dignité, l’intimité.
• Le schéma corporel, l’image de soi, l’estime
de soi.
• La « juste distance » et l’accompagnement.
• Les mécanismes de défense.
• L’éprouvé corporel, le contact avec soi.
Capter l’attention, clarifier l’intention,
oser l’intuition
• La capacité à suggérer, proposer et non
imposer.
• L’incidence de la voix, du regard, des
distances, du rythme, des mouvements, de
l’odeur.
• L’approche et la qualité du premier contact.
• Le respect des messages dans le « donner » et
le « recevoir ».
• L’écoute du langage du corps.
Expérimenter la qualité et la non-qualité
du geste
• Le soutien et la prise.
• La douceur et la pression.
• La confiance et la méfiance.
• Les bienfaits du toucher et l’agressivité du
toucher.
• Le processus corporel et sa validation.
Apprendre des gestes pratiques
• Les techniques : sensibilité, posture, écoute,
accompagnement, détente et respiration.
• Le bien-être par les gestes d’installation.
• Les gestes de massage sécurisants,
structurants, enveloppants.
• Le toucher-massage de confort des différentes
zones corporelles : indications et limites.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur une publication du formateur parue dans la revue Soins en mars 2013. Cet article développe le concept de « processus corporel »
avec pragmatisme et en s’appuyant sur de nombreuses illustrations pratiques. Un DVD est remis aux participants pour poursuivre les apprentissages et
assurer un niveau de qualité des techniques psychocorporelles dans le quotidien du soin.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 08 au 10/11/2016
3 jours, 1 025 € (DVD inclus)
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Aleth LOMBARD
Praticienne en thérapies
psychocorporelles, en Sensitive Gestalt
Massage®, Spécialiste en PNL, Coach.
VOIR AUSSI...
Certificat : Référent en soins
psychocorporels ........................................................p128
Code : RECRS06
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Proposer des soins par le toucher-massage de bien-être, support à la relation.
127
Certificat : Référent en soins psychocorporels
Intégrer des techniques de l’approche psychocorporelle pour soulager et accompagner le patient.
Chaque module peut être suivi séparément sans certification mais pour être certifié, chaque participant doit suivre les trois modules de formation.
PRÉREQUIS : Avoir suivi un premier niveau de formation en approche psychocorporelle au GRIEPS ou dans son cadre institutionnel.
Module 1 : L’approche psychocorporelle par un toucher adapté au malade
Savoir proposer des méthodes psychocorporelles adaptées à la personne soignée.
Savoir choisir la technique
psychocorporelle en fonction de la
pathologie du patient
• Les cibles prévalentes en soins.
Consolider des connaissances sur la douleur et les différents types de douleur
• L’évaluation et le soulagement de la douleur
et de l’anxiété.
Prendre conscience de ses capacités et
de ses limites à entrer en relation par le
contact physique
• La capacité à toucher et être touché.
Expérimenter et se perfectionner dans
les pratiques des gestes du toucher
• L’effet thérapeutique du toucher.
Repérer les mécanismes de défense de
la personne
• L’écoute des messages du corps.
• Les tensions musculaires.
• L’investissement / désinvestissement du corps.
Module 2 : La relaxation et ses bienfaits
Intégrer dans sa pratique une technique complémentaire au toucher : la relaxation.
Connaître les concepts qui sous-tendent
les techniques de relaxation
• Le bien-être de la personne, l’environnement.
• La déontologie et l’éthique
Découvrir et pratiquer différentes
techniques de relaxation
• La relaxation de SCHULTZ et JACOBSON.
• La relaxation dynamique.
• Les pratiques de visualisation.
Savoir mettre en place une respiration
« tranquille » et « conscientiser » sa
respiration
• La respiration abdominale.
• La respiration inversée.
Expérimenter les bienfaits de la relaxation
• Le relâchement des tensions.
• La description des niveaux d’expérience.
• L’analyse du vécu.
Apprendre à choisir une technique
adaptée en fonction des situations
• Le stress.
• L’état dépressif.
• L’agitation.
• L’angoisse.
• Les troubles du sommeil.
Module 3 : La transmission de l’approche psychocorporelle
Mettre en mots sa pratique et savoir transmettre l’approche psychocorporelle.
Approfondir la réflexion sur les effets
bénéfiques et les limites du toucher
dans la relation soignante
• L’approfondissement théorique.
• L’approche déontologique.
Savoir expliciter sa pratique en soins
psychocorporels
• Les expériences significatives.
Perfectionner la pratique des gestes de
toucher et de soins de confort
• Le perfectionnement technique du savoirêtre.
• L’ajustement des attitudes et des gestes aux
différentes pathologies.
Apprendre à transmettre les pratiques
psychocorporelles
• Les aspects pédagogiques de la transmission.
• La construction d’une séquence.
• Les savoirs à transmettre.
Effectuer des simulations de transfert
de savoir-faire durant la formation
LE + DU GRIEPS
La formation développe des techniques issues des pratiques non-médicamenteuses entrant dans les soins de support. Un DVD est remis aux participants pour
poursuivre les apprentissages et assurer un niveau de qualité des techniques psychocorporelles dans le quotidien du soin. Pour le module 3, une journée est
assurée par un formateur expert en formation.
128
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 09/05 au 16/09/2016
9 jours, 3 940 € (DVD inclus)
Module 1 : Lyon du 09 au 11/05/2016
3 jours, 1 025 €
Module 2 : Lyon du 07 au 09/06/2016
3 jours, 1 005 €
Module 3 : Lyon du 14 au 16/09/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Aleth LOMBARD
Praticienne en thérapies
psychocorporelles, en Sensitive Gestalt
Massage®, Coach.
Clara MARROCCO
Thérapeute psychocorporel, médecine
chinoise et acupuncture.
VOIR AUSSI...
Toucher et massage d’éveil pour soutenir
la relation parent/enfant ................. www.grieps.fr
Code : RECRS11
Adolescents : prise en charge par les techniques psychocorporelles
Accompagner l’adolescent dans des situations-clés de transformations.
Clarifier les mécanismes mobilisés lors de
la puberté
• Le renouvellement de l’image de soi.
• Le sentiment d’appartenance à un sexe donné.
• L’apprentissage du bien-être dans sa nouvelle
« peau » : regard sur soi, regard des autres.
Approfondir le lien entre adolescence et
rapport au corps
• Le passage du corps-objet au corps-sujet.
• Les codes qui définissent l’identité.
• L’écoute des messages du corps : blessures
physiques et psychiques.
• La sensibilité, la corporalité et la sensorialité.
• L’investissement et le désinvestissement du corps.
Écouter l’adolescent dans toutes ses
dimensions
• Les dimensions : corporelle, émotionnelle,
psychique.
• Le contexte de vie, l’environnement…
Prendre conscience de ses capacités et de
ses limites à entrer en relation
• Les réticences, les rejets et leurs conséquences.
• Le respect du besoin de la juste distance.
• Les mécanismes de défense.
• Le principe des projections, l’effet miroir.
S’approprier des outils ludiques d’aide :
supports d’expression, de médiation, de
transformation
• Le corps en mouvement : geste, posture,
danse...
• Le son, le rythme, la voix...
• Le toucher : sa spécificité, ses codes…
• Les automassages.
• Le souffle : importance de la respiration
consciente.
• Le travail de l’imaginaire avec la visualisation.
Développer une attitude « partenaire »
avec le jeune
• La réponse au besoin de confiance, de
sécurité.
• La gestion de l’attachement et du
détachement.
VOIR AUSSI...
Adolescent et enfant diabétiques :
soigner et éduquer .................................................................. p158
Code : RECRS06
Relation d’aide par le travail théâtral
Optimiser les savoir-être « accompagnant » avec les outils pédagogiques du théâtre.
Apprendre à se connaître dans la relation
à l’autre : initiation
• L’échauffement corporel et théâtral.
• La respiration contrôlée et travail d’ancrage
au sol.
• L’écoute puis le regard.
• Le regard, mise en situation : regarder, être
regardé, conscience de soi.
• La présence à soi-même (pleine conscience),
présence scénique et présence à l’Autre.
• Le lâcher prise (mobilisations passives).
• La confiance : accepter nos limites et
comprendre ce que vit l’autre (bouteille
chancelante, guide d’aveugle).
• Les concepts-clefs de la communication et de
l’écoute active.
• L’alliance thérapeutique, l’écoute active, la
mise en pratique d’une communication nonconflictuelle : exercices pratiques puis travail
de mise en scène.
Apprendre à se connaître dans la relation
à l’autre : approfondissement
• L’approfondissement du travail sur l’écoute :
travail non-verbal (mimes en binômes).
S’approprier les techniques permettant
l’assertivité dans la communication
quelles que soient les situations
professionnelles rencontrées
• La modélisation et l’approche bio-psychosociale de l’humain.
• L’approche adaptative des comportements
humains.
• Les concepts-clefs en lien avec les situations
difficiles.
• La voix.
• Les empreintes émotionnelles de chacun.
• Les mimiques et les postures corporelles :
manifester la compréhension, le souci de
l’autre, la bienveillance, la colère, la rage, la
tristesse, l’angoisse, la détresse.
• La mise en scène de situations
d’accompagnements difficiles évoquées par
les participants.
LE + DU GRIEPS
La formation permet aux soignants de développer l’analyse et l’élaboration d’attitudes professionnelles adaptées, d’optimiser leurs compétences
relationnelles et leur savoir-être « accompagnant » avec les outils pédagogiques du théâtre. Elle s’appuie sur une alternance d’exercices, d’analyse des
pratiques professionnelles, d’élaborations groupales et de situations cliniques mises en scènes.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 01 au 03/06/2016
3 jours, 1 025 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Sébastien PERRET
Psychologue clinicien, Clown
hospitalier.
VOIR AUSSI...
Humour et créativité dans la
relation de soin .........................................................p130
Code : RECRS04
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
Relations de soins
LE + DU GRIEPS
Cette formation contribue à la compréhension des adolescents pour favoriser l’alliance thérapeutique et la prise en charge éducative dans le cadre de
maladie chronique notamment.
129
Humour et créativité dans la relation de soin
Investir l’humour et les espaces de créativité dans la relation de soins.
Aller à la découverte des faces cachées
de l’humour
• Les émotions, les enjeux, les messages codés,
les intentions qui peuvent être habillées par
l’humour.
• L’histoire et les habits de l’humour.
• L’humour et le rire.
• Le regard sur ce que l’on n’écoute pas
habituellement.
• L’humour dans le soin : est-ce bien sérieux ?
Prendre au sérieux l’humour
• La question de l’interdit et du milieu de soin.
• L’humour qui autorise « l’inter–dit ».
• Le désir de maîtrise et l’imprévu.
• Les émotions interdites : pour le soigné, pour
le soignant.
• L’humour et la mort.
• La reconnaissance et la séduction.
• L’humour comme possible rencontre avec
l’intime, avec l’être.
Articuler humour et travail en équipe
• L’humour, l’autorité, la prise de pouvoir,
l’attaque, la défense.
• L’espace de refoulement : colère, peur, mal-
être, dire ce qui n’est pas entendable.
• L’humour comme espace de partage et de
réassurance.
Différencier et utiliser humour, créativité,
jeu et plaisir
• L’autorisation donnée à soi-même de prendre
du plaisir.
• L’humour, la créativité, l’improvisation et
l’intuition.
• La question du « jeu » et du « je ».
• La métaphore : espace de créativité.
LE + DU GRIEPS
La formation permet de réfléchir à la question de l’humour en interrogeant les notions de l’intime et du vulnérable dans la rencontre soignante. Par
l’analyse de situation notamment, le stagiaire réfléchira en quoi l’humour s’invite bien souvent dans la relation de confiance, les émotions, les situations
de tension, de blocage, de culpabilisation, de dramatisation... La formation invite à réfléchir sur sa posture de sujet accompagnant.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 03 au 04/11/2016
2 jours, 810 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Laurent VIVENZA
Cadre de santé, Formateur, Master en
Sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
La relation d’aide par le travail théâtral ..........p129
Code : RECRS04
Approche interculturelle des soins
Disposer de connaissances culturelles pour faciliter les prises en charge.
Intégrer l’histoire de la laïcité en France
et la réglementation dans la prise en
charge au quotidien
• La définition de la laïcité, des droits des
malades, afin que chaque soignant parvienne
à se situer dans sa propre pratique.
• La circulaire du 2 février 2005 relative à la
laïcité dans les établissements de santé et son
application.
• L’interrogation sur son identité culturelle : qui
suis-je face à l’Autre ?
• Les représentations face aux différentes
cultures : émergence des valeurs
professionnelles individuelles.
• L’inscription des objectifs de soin en cohérence
entre son identité et celle du patient pris en
charge.
Acquérir de nouvelles connaissances
afin d’améliorer la prise en charge des
patients en situation migratoire
• Les concepts : culture, culte, identité culturelle,
acculturation, assimilation, stéréotype…
• La compréhension des enjeux de la migration.
Améliorer la relation soignant-soigné en
situation interculturelle
• La culture de l’Autre : difficultés et aides à la
communication.
• L’ethnocentrisme, la décentration.
• Les compétences interculturelles pour la
construction d’une relation de soin.
Repérer son référentiel culturel
• L’altérité : une richesse humaine.
Sensibiliser les professionnels à la
clinique transculturelle
• Les fondateurs de l’ethnopsychiatrie et ses
grands principes.
• L’approche des notions de coutume, rite,
croyance.
Apporter des connaissances sur les
particularités culturelles et religieuses
• La cause de la maladie, du malheur dans les
différentes cultures et religions : sorcellerie,
esprits, ancêtres…
• L’identification de la place du corps, de la
douleur et de la mort dans d’autres cultures :
rites mortuaires...
• La théorie de la personnalité en ethnologie :
notion de personne, systèmes de parentés et
filiation.
• Les religions noirs-africaines et les thérapies
traditionnelles.
• La place de l’interprète dans la consultation.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet de travailler l’approche historique de la laïcité en France, la culture, les rites et leurs modalités d’application au quotidien dans le
contexte sanitaire, social et médicosocial. Elle permet également de redynamiser le professionnel dans une démarche valorisante où il pourra inscrire ses
objectifs de soins en gardant son identité propre tout en respectant celle du patient pris en charge.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 10 au 12/10/2016
3 jours, 1 005 €
130
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Émilie BEAUMIER
Psychologue clinicienne.
Spécialisée en approche
multiculturelle.
VOIR AUSSI...
Accueillir les patientes issues
de l’immigration en maternité....... www.grieps.fr
Code : RECRS05
Au cours des dix dernières années, les évolutions de la loi ont entériné
les droits des personnes malades et des personnes en fin de vie. Elles ont
bousculé les pratiques soignantes. Désormais, les patients peuvent s’exprimer et utiliser les moyens de se faire entendre. Ce courant a redonné de
l’équilibre à la relation soigné-soignant.
Par ailleurs, les questions éthiques liées au respect de la « voix du patient »
ne se limitent pas au seul recueil de son consentement libre et éclairé.
Fondé sur des valeurs de respect, d’autodétermination, de bienveillance,
de bienfaisance, de confiance, de justice et d’intégrité de la personne, le
Comité d’Éthique reconnaît à chacun le droit fondamental de prendre ses
propres décisions éclairées relatives à ses soins ou à toute autre question
touchant sa qualité de vie.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Droits,
responsabilités,
éthique professionnelle
131
Responsabilité juridique dans les soins
Connaître et comprendre sa responsabilité professionnelle sur le plan juridique.
Actualiser les connaissances en matière
législative et jurisprudentielle
• Les règles de la responsabilité professionnelle
et l’actualisation des connaissances en matière
de jurisprudence.
• Les nouvelles exigences des usagers.
• Les règles d’engagement de la responsabilité
devant le juge : notion de faute, différents
ordres de juridiction, responsabilité devant
l’employeur.
Identifier les responsabilités propres à la
pratique des soins
• Les responsabilités professionnelles dans
l’activité de soins : responsabilité médicale
et paramédicale, responsabilité d’équipe,
traçabilité des informations.
• Les responsabilités face aux risques : notion de
surveillance des patients, responsabilité pour
les vols et détériorations d’objets, risques de
catastrophes, initiatives risquées vis-à-vis des
patients.
• Les responsabilités face aux droits des
patients : respect du secret professionnel, de
la volonté du patient, responsabilité face au
confort physique et moral du patient.
Définir les règles de collaboration pour
cerner les risques
• La responsabilité et la répartition des tâches
entre soignants.
• La responsabilité et les collaborations entre les
soignants.
• Le rôle propre infirmier et les collaborations
avec les aides-soignants, auxiliaires de
puéricultures et aides médicopsychologiques.
• La notion d’apprentissage en formation.
• La collaboration avec les médecins,
les situations délicates : prescriptions
téléphoniques, non-déplacement des médecins
sur appel.
• Les prescriptions dites aberrantes, le devoir
d’obéissance.
• La responsabilité propre des cadres, la
responsabilité déléguée par le directeur, les
gardes administratives, la continuité du service
(planning), la responsabilité sur la sécurité des
personnels et des patients.
• La responsabilité des soignants vis-à-vis des
élèves.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur des analyses de pratique en sous-groupes à partir de jurisprudences réelles. Elle permet l’acquisition d’un positionnement plus juste.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
Secret professionnel et confidentialité
des informations ....................................................................... p133
Code : ECTRE01
Droits des usagers
Identifier l’évolution des droits du patient et réfléchir à des pratiques respectueuses de ces droits.
Identifier les bonnes pratiques en matière
de consentement du patient
• Le consentement : principe du consentement,
notions de consentement éclairé et de
personne de confiance.
• Les situations particulières.
• Les nouvelles dispositions sur le consentement
des mineurs.
• Les autres dispositions : refus de soin et
sa valeur juridique, arrêt des soins, notion
d’euthanasie, départs contre avis médical,
surveillance et fugues, contentions.
S’approprier les mesures nouvelles quant
à l’information du patient
• Les facteurs à l’origine de l’évolution juridique
des droits des patients.
• L’information du patient : évolution du devoir
d’information médicale, extension du devoir
d’information, devoir d’information et famille,
devoir d’information de l’établissement.
• L’accès direct au dossier médical : décret
d’application du 29 avril 2002 et modifications
de 2006-2007, conditions d’accès et pédagogie
à mettre en place autour de l’accès au dossier.
• Le respect du secret professionnel : discrétion,
devoir de réserve, focus sur les réseaux
sociaux, secret professionnel, secret médical,
montée des exceptions au secret.
• Le « patient expert » : rapports de 2014.
Identifier les voies de recours des
patients
• Les voies de conciliation internes.
• Les associations et leurs nouveaux droits.
• L’ONIAM et les commissions régionales.
• Les voies d’indemnisation systématique.
• Les voies contentieuses.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur des analyses de pratiques permettant l’appropriation des principes en matière de droits des usagers pour une application
quotidienne. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
132
VOIR AUSSI...
Secret professionnel et confidentialité
des informations ....................................................................... p133
Code : ECTRE02
Secret professionnel et confidentialité des informations
S’approprier les pratiques justes de la confidentialité et du secret professionnel.
Identifier l’information spécifique à
apporter en cas de décès
• L’information à apporter aux proches.
• Les règles de préservation du secret médical
après la mort.
Identifier les liens entre secret
professionnel et justice
• Les cas de signalement de maltraitance.
• Le secret professionnel face à la justice et à
la police.
Identifier les pratiques respectueuses
de la confidentialité et du secret dans
l’utilisation des nouveaux supports
d’information
• Le secret et le téléphone ou le fax.
• Le secret et les systèmes d’information.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur un travail de réflexion et d’analyse à partir d’exemples concrets. Elle contribue à l’intégration et au perfectionnement des
connaissances en lien avec la certification.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
La responsabilité juridique dans les soins
Code : ECTRE03
...................... p132
Dommage associé aux soins : annonce et gestion de la situation
Mettre en œuvre le dispositif d’information en cas de dommage lié aux soins.
Se réapproprier le cadre du droit des
patients relatifs à l’information
• Le contexte juridique des droits des patients.
• L’information accessible au patient : rappels
réglementaires, objet, nature, contexte et
dispositifs d’accès à l’information.
• Les limites de l’information : diagnostic grave,
urgence, refus du patient d’être informé.
Connaître les droits sur l’information en
cas de dommage lié aux soins
• La notion d’événement indésirable et celle de
dommage lié aux soins.
• La place et les enjeux dans le manuel de
certification.
• Les obligations légales spécifiques en cas de
dommage associé aux soins : responsabilités
de l’établissement et des professionnels,
sanction en cas de manquement à l’obligation
d’information.
Construire une procédure et un dispositif
d’information dans l’établissement
• Le guide HAS de mars 2011 : « Annonce d’un
dommage associé aux soins ».
• Les phases et étapes : annonce, entretien,
investigation des causes et plan d’actions.
• La préparation de l’annonce et le recueil de
données.
• La gestion des informations, des faits et de la
communication.
• La gestion de la traçabilité et de la
confidentialité.
• Les acteurs de la démarche et leur rôle : leur
positionnement et leurs représentations.
Mettre en place une communication
adaptée
• Les enjeux de l’information dans le contexte
du dommage associé aux soins.
• L’identification et la mise en place des
conditions de l’échange.
• Le processus de communication dans la
relation soignant-soigné.
• L’annonce et les étapes de l’échange.
• La présentation des suites et recours possibles
contre l’établissement et les professionnels.
• La gestion de crise et la communication en
situation de crise.
Capitaliser l’expérience d’une situation
de dommage associé aux soins
• L’évaluation de la performance du dispositif.
• La démarche d’amélioration et de prévention
dans la gestion des risques.
• L’exploitation des situations rencontrées et les
actions correctives.
• Le CREX, illustrations sur un cas réel : exemple
de démarche.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur les recommandations et référentiels ainsi que sur le kit pédagogique de la HAS : vidéo, quiz, analyse de la pratique, mise en
situation... Elle exploite des exemples de dommages afin d’en analyser les écueils, les conditions de réussite et les bonnes pratiques d’information liées
aux soins. Elle permet un apprentissage de méthodes d’analyse : CREX, 5M, RMM.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
VOIR AUSSI...
Les droits des usagers ............................................................ p132
Modules e-learning sur le
CREX et la RMM .................................................. www.grieps.fr
Code : ECTRE02
Droits, responsabilités, éthique professionnelle
Apprendre à concilier confidentialité et
devoir d’information
• La confidentialité et le devoir d’information visà-vis du patient et de sa famille, du représentant
légal ou de la personne de confiance.
• La confidentialité vis-à-vis des visiteurs et
des autres patients : accueil téléphonique,
discrétion des supports d’information, cas
des malades contagieux, bénévoles et
secret professionnel, confidentialité dans les
chambres à plusieurs lits.
• La situation spécifique de la maltraitance
ou de la violence envers les personnes
vulnérables et le devoir de signalement.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Clarifier la notion de secret professionnel
et son cadre juridique
• Les définitions : secret et confidentialité,
discrétion professionnelle et devoir de réserve.
• Les conséquences des violations.
• Les spécificités liées au secret médical.
• Le secret professionnel en équipe.
133
Créer et mettre en œuvre un comité d’éthique
au
ve
u
No
Connaître les éléments indispensables au fonctionnement d’un comité d’éthique.
Appréhender les fondements de la
pensée éthique et de la décision éthique
• La notion d’éthique en médecine.
• Les définitions, étymologie : éthique, morale,
déontologie, valeurs.
• L’historique : morale et éthique.
• Le contexte contemporain : société et
médecine.
• Les questions soulevées en éthique médicale
et dans la pratique quotidienne.
Connaître une démarche validée garante
du respect de principes éthiques,
permettant l’examen des situations de
soins difficiles et le questionnement
éthique pour décider d’un « agir moral »
• La formulation de la question et son analyse.
• L’analyse des divers éléments conduisant à
une démarche éthique.
• Les éléments de réflexion techniques,
juridiques, déontologiques, les chartes et
recommandations.
• Les repères philosophiques, culturels, religieux,
personnels.
• Les principes éthiques : non-maléficience,
bénéficience, autonomie, liberté, justice,
communication.
• La prise de décision et son processus.
Définir l’organisation d’un comité
d’éthique
• La présidence ou coordination.
• Les membres : cooptation, élection,
nomination, adhésion, radiation.
• Les modes de saisie du comité.
• Les réunions : sujet, formulation du
questionnement éthique.
• Les travaux et comptes-rendus, leur diffusion.
S’approprier les fondements d’un comité
d’éthique
• La philosophie, valeurs, principes.
• Les missions, besoins, objectifs.
• La réflexion pluridisciplinaire.
• La promotion d’une culture de l’éthique.
• La réglementation, les certifications, les
injonctions.
Acquérir la méthodologie du débat
• Les dimensions : technique, juridique,
déontologique, chartes usages,
recommandations, principes éthiques.
• Le langage commun.
• Le rôle de l’animateur, distribution de la
parole.
• Le devoir de parole, de confidentialité.
• Les dérives classiques.
LE + DU GRIEPS
La formation est animée par des formateurs spécialisés en éthique, ayant accompagné de nombreux comités dans l’acquisition de méthodes et de moyens
dynamiques, et rôdés à la formation d’universitaires et de professionnels.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Médecin, professionnel paramédical,
social, éducatif, administratif...
Lyon du 03 au 05/10/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Dr Florence MASSON
AEU Philosophie et éthique en médecine.
Pierre DUBOIS
DEA Éthique et Droit de la Santé, AEU
Philosophie et éthique en médecine.
VOIR AUSSI...
Les droits des usagers ............................................p132
Secret professionnel
et confidentialité des informations ....................p133
Code : ECTRE04
Réflexion éthique et prise de décisions collégiales
Favoriser le positionnement et la prise de décisions éthiques collégiales.
Analyser sa pratique professionnelle
• Les situations éthiques dans sa pratique.
• La prise de distance émotionnelle.
• La réflexion anticipatrice à propos des
pratiques.
• Les savoirs d’actions partagés produits par
l’analyse.
• La production d’une identité et dimension
collective.
S’engager dans une réflexion éthique et
la compréhension des situations de soins
complexes
• Les référentiels et repères philosophiques,
juridiques, éthiques, cliniques et
organisationnels : système de valeurs
personnelles, professionnelles, culturelles,
principes éthiques et conséquences sur
les situations, dispositions législatives et
recommandations de bonnes pratiques,
droits des usagers, pratiques religieuses et
culturelles.
• L’éthique de la relation : souci de l’autre dans
la sollicitude, cœur de la relation de soin,
bienveillance et l’éthique du care.
Engager le professionnel dans une
réflexion interdisciplinaire, dans une
démarche éthique rigoureuse
• L’identification des dilemmes éthiques.
• Le raisonnement éthique : jugement moral
et/ou éthique, argumentaire, stades du
développement moral, modèles de prise de
décision.
Développer l’agir communicationnel au
sein de l’équipe dans les réunions
• L’argumentation de son positionnement.
• Les prises de positions d’équipe : discussion,
respect du positionnement, agir professionnel,
droits des usagers.
• La nécessité d’une démarche collective et
collégiale.
Participer à un comité d’éthique
• Les missions et modalités de fonctionnement.
• La place de chacun dans le débat éthique.
LE + DU GRIEPS
La formation construite sur l’analyse des pratiques prépare le positionnement au sein d’un comité d’éthique et favorise la concertation au sein de
l’équipe interdisciplinaire.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 20 au 23/09/2016
4 jours, 1 340 €
134
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Christiane SINI
Docteur en Sciences de l’éducation,
Cadre expert clinique.
VOIR AUSSI...
La réflexion éthique dans la prise en charge des
personnes âgées en fin de vie ....... www.grieps.fr
Code : ECTRE04
La recherche clinique prend de plus en plus son essor en France notamment
grâce aux accords de Bologne qui se sont traduits par le développement
d’un parcours LMD ou par des programmes de recherche hospitaliers
(PHRIP) qui soutiennent et financent des recherches en soins.
Pour les professionnels paramédicaux, la recherche est un moyen de se
distancier, de tisser les liens entre théories et pratiques. En ce sens, elle est
en lien étroit avec une démarche qualité.
L’offre du GRIEPS vous permet d’organiser un colloque pour sensibiliser les
équipes, d’initier un groupe de professionnels souhaitant s’inscrire dans
une démarche de recherche ou de former les professionnels paramédicaux
à la recherche en soins infirmiers en vue de déposer un dossier PHRIP.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
La recherche
en soins
135
Recherche en soins : sensibilisation
Initier le personnel à la démarche de la recherche en soins.
Évaluer les connaissances en recherche
d’une manière ludique
• La différenciation entre recherche et évaluation.
• Les exigences d’une recherche : pertinence
du thème, cohérence entre cadre théorique et
méthodologique…
• Les thèmes travaillés et retenus par les
professionnels dans une perspective de recherche.
Initier et impliquer les professionnels
dans la recherche en soins
• Les caractéristiques d’une recherche en soins :
› la finalité d’une recherche en soins,
› l’organisation internationale et nationale de la
recherche en soins,
› l’articulation entre recherche clinique et recherche en soins,
› la déontologie et l’éthique en recherche en soins,
› la recherche et la qualité des soins.
• Le contexte politique de la recherche en soins :
› le PHRIP : son existence, ses thématiques,
› le SIDIIEF, l’ARSI, PRAQSI…
• La problématique théorique.
• Les méthodes de recherche : quantitatives,
qualitatives.
• L’échantillon : le définir, le quantifier.
• Les résultats.
• L’évaluation de la démarche par un exercice
autour des thèmes choisis par les professionnels.
Se projeter pour donner suite à cette
sensibilisation
• La politique et les perspectives institutionnelles
en matière de recherche.
• Les ressources existantes.
Comprendre la démarche intellectuelle
de la recherche en soins
• Le choix du thème.
• La revue de littérature.
• L’enquête exploratoire.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet de développer l’intérêt pour la démarche de recherche dans les institutions qui souhaitent proposer des projets de recherche dans
un second temps. Cette journée peut s’envisager sous forme de conférence.
VOIR AUSSI...
EPP : démarches d’évaluation des pratiques
professionnelles ........................................................................... p58
Module e-learning sur
la recherche en soins ......................................... www.grieps.fr
Code : MGTPC04
FORMATION INTRA
Durée conseillée : 1 jour.
Recherche en soins dans une perspective de PHRIP
Construire et conduire une recherche en soins.
À DISTANCE
LANCEMENT
CADRAGE
INSTITUTIONNEL
PRÉSENTIEL
E-COURS
À DISTANCE
À DISTANCE
E-COURS
TUTORAT
PRÉSENTIEL
QUIZ
SENSIBILISATION
À LA RECHERCHE
EN SOINS
TRAVAUX
QUIZ
LES MÉTHODES
DE LA RECHERCHE
TRAVAUX
ÉTUDE
DE DOCUMENTS
MODULE 1
MODULE 2
MODULE 1
Sensibiliser à la recherche en soins
• Le passage d’un axe institutionnel à un thème
de recherche :
› le passage du thème à la question de départ,
› les objectifs de la recherche,
› le ciblage de la population étudiée,
› l’ébauche d’une question de départ,
› la posture du chercheur.
Initier l’écriture de la première étape de
la recherche
• Les outils de l’enquête exploratoire
(questionnaire, entretien, observation…).
Consolider les connaissances d’une
recherche en soins
• L’intégration des étapes de la recherche grâce
aux modules e-learning :
› les caractéristiques d’une recherche en soins,
› les étapes de la recherche,
› la revue de littérature.
• Le quiz d’intégration avec rendu.
Réaliser une revue de littérature
MODULE 2
• L’exploitation du travail à distance.
Initier le choix d’une méthode de recherche
• Les méthodes de la recherche : quantitatives
et qualitatives.
• Les outils de recueil en recherche.
• L’introduction à l’analyse des données.
Initier le projet de recherche
• La consolidation des connaissances
méthodologiques avec les modules e-learning.
Finaliser l’écriture du projet de recherche
• Le tutorat à distance.
Connaître les méthodes de la recherche
LE + DU GRIEPS
Cette formation peut être développée dans le cadre de projets sur-mesure construits avec les institutions par des formateurs consultants experts et/ou
évaluateurs de PHRIP.
136
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 5 jours (présentiel)
+ 3 jours (à distance).
VOIR AUSSI...
Écriture d’articles professionnels et de recherche...............................p138
Code : MGTPC04
Recherche en soins : les méthodes
S’initier aux différentes méthodes de recherche.
Réaliser un état des lieux des connaissances et expériences en recherche
• Les questions à foison sur la recherche : une
méthode ludique.
• Le partage des méthodes à partir d’écrits de
recherche.
Appréhender les différents types et
approches de la recherche
• La recherche fondamentale, descriptive.
• La recherche-action.
• Les différentes approches de la recherche :
› les approches quantitatives : expérimentale ou
différentielle,
› les approches qualitatives : clinique
(phénoménologique) ou méthode de l’ethnos.
Identifier les différentes phases de la
méthodologie
• La phase préliminaire.
• La phase d’inclusion.
• La phase de randomisation.
• La phase de recueil des données.
• La phase de traitement des données.
• La phase d’évaluation.
Choisir une méthode de recherche
adaptée à la question de recherche
• Les méthodes quantitatives pour vérifier un
phénomène :
› le statut de l’hypothèse,
› les règles de l’échantillonnage,
› les outils : questionnaire, entretien directif…
› le traitement statistique des données.
• Les méthodes qualitatives pour comprendre
un phénomène :
› le statut de l’hypothèse,
› les règles de l’échantillonnage,
› les outils : entretien non-directif, focus group,
entretien d’explicitation, vidéo…
• L’analyse de contenu.
Évaluer les connaissances
• La simulation, à partir des thèmes de
recherche, d’un protocole succinct avec une
méthode quantitative ou qualitative.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 19 au 20/05/2016
2 jours (présentiel) + 45mn
(e-learning), 715 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Élisabeth NOËL-HUREAUX
Docteur en Sciences de l’éducation,
Maître de conférences Paris 13.
VOIR AUSSI...
Référent recherche en institut
de formation...............................................................p183
Modules e-learning
sur la recherche ................................... www.grieps.fr
Code : MGTPC04
EBN : soins basés sur des données probantes
Recherche en soins
LE + DU GRIEPS
À partir d’un projet de recherche initié, cette formation permet une aide méthodologique en fonction du type et de l’approche de recherche retenus.
L’intervenant est à l’origine de nombreuses publications et interventions sur ce thème. Cette formation convient aussi aux IFSI pour compléter leurs
dispositifs de formation. La formation est enrichie de 3 modules e-learning d’une durée globale de 45 minutes.
S’approprier les différents aspects des
soins basés sur des données probantes
l’« Evidence Based Nursing (EBN) »
• L’origine de l’EBN.
• Les enjeux et objectifs de l’EBN.
• La sécurité des patients et l’efficacité des
soins.
• Le développement et l’assise de la recherche
en soins.
• Le développement de l’expertise clinique.
• Les principes, définitions, concepts,
méthodologie et applications pratiques de
l’EBN.
• Les différentes méthodologies de recherche et
leurs critères de validité :
› les méthodes quantitatives et qualitatives :
expérimentales, essais comparatifs randomisés,
descriptives, de corrélation, de cohorte, étude de
cas-témoin...
› les revues systématiques et méta-analyse.
• Le niveau des preuves.
• Le processus de prise de décision en matière
de soins et l’intégration de l’EBN.
Développer la pratique des soins fondés
sur les données probantes « Evidence
Based Practice (EBP) »
• Les modèles de l’EBP.
• Les stratégies d’intégration des innovations
dans la pratique clinique.
• La traduction des résultats des recherches
en recommandations de bonnes pratiques
cliniques.
• Les protocoles basés sur des données
probantes.
• L’utilisation des bases de données.
• L’actualisation des pratiques sources
d’amélioration de la qualité des soins.
• Les limites de l’EBN.
Définir un plan d’intégration dans la pratique
LE + DU GRIEPS
La formation se propose d’approfondir le concept et le processus de l’EBN d’une manière pragmatique. Elle soutient la méthodologie mise en œuvre dans
le cadre des PHRIP. La formation est enrichie d’un module e-learning de 30 minutes.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 12 au 14/10/2016
3 jours (présentiel) + 0,5h (e-learning),
1 030 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Hélène BOURÈNE
Formateur-consultant, DEA en Sciences
de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Chemin clinique :
de la construction au pilotage................................p86
Certificat : Expert en
raisonnement clinique ............................................p119
Code : MGTPC04
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques.
137
Recherche en soins : suivi
au
ve
u
No
Finaliser l’écriture de projets de recherche initiés en formation par un suivi.
CLASSE VIRTUELLE
À DISTANCE
E-COURS
QUIZ
PRÉSENTIEL
1° RÉGULATION
DES PROJETS
DE RECHERCHE
CONTRAT
DE SUIVI
À DISTANCE
TUTORAT
2 H PAR PROJET
FORUM
PRÉREQUIS : Avoir suivi une formation sur la
recherche en soins.
Contractualiser la proposition d’accompagnement des projets de recherche en cours
• La classe virtuelle.
Stabiliser ses connaissances sur les
fondamentaux de la recherche
• Le rappel des étapes de la recherche.
• La revue de littérature.
• Les outils et méthodes d’échantillonnage.
• Les outils de recueils.
• L’analyse de contenu.
Mobiliser des connaissances en recherche
pour construire son projet
• Le forum.
Présenter et initier une régulation
collective des projets de recherche
• La régulation des projets de recherche.
• La stabilisation des apprentissages.
Contractualiser le tutorat à distance
• La réalisation d’une enquête exploratoire à
partir d’une question de départ et test de
l’outil d’enquête.
• La réalisation d’une revue de littérature sur un
thème de recherche pour se distancier de la
pratique et l’enrichir.
• La construction d’un dispositif de recherche.
• La réalisation d’une recherche avec les 3 étapes.
• La réalisation d’un article dans une revue
professionnelle ou scientifique.
• La proposition d’une communication dans un
colloque.
• L’écriture d’une lettre d’intention d’un PHRIP.
Réguler individuellement la finalisation
de son projet de recherche contractualisé
• Le tutorat individualisé.
LE + DU GRIEPS
La formation est individualisée et répond aux exigences des participants notamment l’engagement sur les délais de réalisation des travaux à mener. Ceci
nécessitera d’identifier les motivations de chacun à suivre ce dispositif de formation en grande partie à distance.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 1 jour (présentiel)
+ 1 à 2 jours (à distance).
VOIR AUSSI...
La recherche en soins dans une perspective de PHRIP .....................p136
Code : MGTPC04
Écriture d’articles professionnels et de recherche
Développer des compétences dans la rédaction d’un article en vue d’une publication.
Analyser sa pratique
• L’état des lieux des pratiques.
• Les points forts et difficultés de chacun.
• Les recommandations de la HAS au regard
d’une déontologie et d’une rigueur scientifique.
Intégrer une méthode simple de lecture
critique d’articles
• Les différents modèles de pensée :
mécaniciste, holistique.
• Les revues professionnelles et scientifiques.
• Les typologies d’articles : professionnels,
scientifiques…
• L’analyse critique interne d’un article : parties
d’un article, problématique, champ théorique,
objectif et public visé.
• L’analyse critique externe d’un article : à partir
des idées de l’auteur, en référence à d’autres
auteurs.
Développer des compétences dans la
rédaction d’un article
• Les objectifs d’une publication.
• Les différents types d’articles : professionnels,
scientifiques.
• Les critères de qualité d’un article.
• La différence entre style oral et littéraire.
• Les mots-clés pertinents et le résumé.
• La mise en forme d’un article.
• Les étapes (rédaction, soumission).
• Le choix d’un article dans une revue.
• Les recommandations des auteurs.
Initier l’écriture d’un article (ateliers)
• Le choix de la thématique.
• L’objectif et le public visé.
• Le passage à l’écriture.
• La construction d’une structure.
Mettre en œuvre un plan d’actions
• La publication d’un article.
• L’accompagnement des étudiants.
• La ré-interrogation des dispositifs
pédagogiques en instituts.
• La production d’un acte de colloque...
LE + DU GRIEPS
Cette action de formation vise autant un public de professionnels qui souhaite publier, qu’un public de formateurs qui souhaite développer des
compétences pour accompagner les étudiants dans la rédaction d’articles. Les formateurs-consultants qui animeront cette formation ont tous publié dans
des revues professionnelles et scientifiques. Cette action peut faire suite à une formation à la recherche en soins.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 12 au 13/05/2016
2 jours, 710 €
138
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Marie REVILLOT
Formateur-consultant, Docteur en
Sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
La recherche en soins dans
une perspective de PHRIP .....................................p136
Code : FOFPP09
Aujourd’hui, le nombre des décès s’est intensifié dans « le grand âge »
voire « le très grand âge ». Il s’agit pour les professionnels d’accompagner
la fin de vie de personnes âgées en situation de maladie chronique grave
et de grande vulnérabilité. Ainsi, il est inévitable pour notre système de
santé de passer d’une organisation « de spécialité», à une organisation
transversale et coordonnée pour mieux répondre aux besoins des personnes dont le parcours de soins en fin de vie mobilise plusieurs dispositifs.
C’est dans ce contexte complexe et en transformation, que l’Observatoire
Nationale de la Fin de Vie (ONFV) identifie la formation des professionnels
des secteurs sanitaires et médicosociaux comme un levier d’action fondamental et incontournable.
Ces thématiques participent à la construction des indicateurs de votre Compte Qualité (CQ), témoignant,
ainsi, de votre dynamique.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Démarche palliative
et soins
dans les situations
de fin de vie
139
Accompagnement en fin de vie : philosophie des soins palliatifs
S’approprier la démarche palliative et organiser les soins palliatifs.
Actualiser et s’approprier le cadre légal
et philosophique des soins palliatifs
• La Loi de 2005 (Léonetti) et ses amendements
de 2015.
• Les lois de 2006 et 2008 relatives à
l’organisation des soins palliatifs.
• Le Plan de Développement des Soins Palliatifs
2008-2012 et son état des lieux d’avril 2011.
• La philosophie des soins palliatifs : définition
(SFAP), démarche palliative, valeurs du
« prendre soin ».
• Les représentations de la mort et le processus
de deuil.
• Les étapes du mourir, les deuils compliqués.
• La réflexion éthique : principes éthiques,
renoncement thérapeutique.
Adapter ses modes de prise en charge
aux besoins de la personne en fin de vie
• La prise en charge de la douleur.
• Le repérage de la douleur et l’évaluation.
• La prise en charge médicamenteuse et nonmédicamenteuse.
• L’évaluation et prise en charge des symptômes
de fin de vie : échelle ESAS.
Adapter ses modes relationnels pour
accompagner la personne en fin de vie
• La spécificité du soin relationnel : écoute,
toucher-langage, langage du silence.
• Les besoins psychosociaux et spirituels.
• La prise en compte des souhaits de la
personne en fin de vie et de ses proches.
• Le sens de ce qui est vécu.
• Le besoin de liens et de déliens.
• Les croyances et les rituels de fin de vie.
• L’accompagnement des proches.
• La mise à disposition d’un lieu d’accueil et de
recueil.
Analyser les pratiques de soins palliatifs
• L’approche réflexive à partir de situations
chargées émotionnellement.
• L’analyse des pratiques et l’articulation avec
les pratiques réalisées dans les services.
Optimiser et valoriser le travail en équipe
interdisciplinaire
• Le rôle, les missions et responsabilités des
professionnels.
• La prévention de l’épuisement professionnel
des soignants.
• L’élaboration de stratégies et moyens de
prévention.
• La recherche clinique, éthique et sociale.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur la réflexion et l’analyse des participants à partir de situations vécues. Cette formation interdisciplinaire est destinée à tout
professionnel de la santé (quel que soit le lieu professionnel) accompagnant des personnes en fin de vie. La prise en charge et droits des patients en fin de
vie fait partie des 13 PEP (Pratiques Exigibles Prioritaires). Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte Qualité.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 26 au 28/09/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Fabrice CHARDON
Docteur en psychologie clinique.
Aleth LOMBARD
Praticienne en thérapies psychocorporelles.
VOIR AUSSI...
Fin de vie de la personne âgée :
accompagnement .....................................................p141
Directives anticipées pluriprofessionnelles .....p141
Code : ECTFV01
Soins palliatifs en psychiatrie
Accompagner le patient en phase palliative et sa famille en service de psychiatrie.
Actualiser le cadre légal
• La politique de santé.
• La réglementation relative à l’organisation des
soins palliatifs.
• Le référentiel d’organisation des réseaux.
S’approprier la philosophie des soins
palliatifs et la relier à la psychiatrie
• Le « prendre soin » et ses valeurs.
• Les réflexions sur le corps.
• Les soignants et leur propre corps.
S’approprier ses représentations de la
mort et les relier au processus de deuil
• Les périodes de la phase palliative.
• La représentation de la mort, les deuils.
• L’attachement, la place du soignant dans les
rites funéraires.
• L’identification de sa propre finitude.
Adapter ses modes relationnels en
psychiatrie
• La fin de vie en fonction de la pathologie :
personne âgée, psychotique, autiste.
• Le risque de cancer chez le psychotique.
• Les conséquences des pathologies
psychiatriques sur le corps.
• L’angoisse de mort du psychotique.
• Les fondamentaux.
Clarifier le projet d’accompagnement des
personnes en fin de vie hospitalisées
• La douleur : évaluation, prise en charge.
• Les soins somatiques : hygiène, bien-être
corporel, alimentation, hydratation.
• L’organisation pour identifier le meilleur
lieu de soin pour les résidents en service
médicosocial, en unité de soins pour patients
chroniques, en unité d’entrants.
• Les articulations entre psychiatrie, soins
généraux et soins palliatifs.
• Le droit de mourir en psychiatrie.
• L’accompagnement des familles : libération de
la culpabilité, réconciliation.
• La place des tuteurs.
• Les échanges avec les autres patients.
• Le travail en équipe pluridisciplinaire.
LE + DU GRIEPS
Au-delà des aspects techniques, cette formation a pour visée d’initier des solutions et des collaborations dans les unités de psychiatrie pour soigner les
patients jusqu’au bout de leur vie. Des temps d’analyse de pratiques autour de situations difficiles pourront être proposés. La formation sera réalisée en
alternance par un spécialiste des soins palliatifs et un spécialiste en psychiatrie. Cette formation s’inscrit dans un thème obligatoire pour votre Compte
Qualité.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 30/03 au 01/04/2016
3 jours, 1 005 €
140
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Jean-Michel BOURELLE
Infirmier en psychiatrie, Master 2
Éthique de la santé.
Aleth LOMBARD
Praticienne en thérapies psychocorporelles.
VOIR AUSSI...
Soins en psychiatrie et santé mentale.............p159
Code : ECTFV02
Fin de vie de la personne âgée : accompagnement
au
ve
u
No
Connaître les spécificités de la fin de vie
des personnes âgées/handicapées
• Les différentes phases de l’accompagnement
en fin de vie.
• Les altérations cognitives.
• L’accompagnement de la fin de vie dans les
établissements et services médicosociaux,
à domicile : spécificités liées aux patients,
aux professionnels, aux proches, à
l’environnement.
• Les réseaux, les équipes mobiles de soins
palliatifs, l’HAD.
Adapter la prise en charge aux besoins
de la personne âgée en fin de vie
• La prise en charge de la douleur et des
symptômes de la fin de vie.
• Les spécificités de l’évaluation.
• Les besoins psychosociaux et spirituels.
• La souffrance morale et spirituelle.
• La spécificité du soin relationnel.
Situer la place de la famille dans
l’accompagnement de la personne âgée
en fin de vie
• La souffrance de la famille : culpabilité,
révolte, impuissance.
• Le deuil et le deuil anticipé.
• Les non-dits dans la relation patient-famille.
• Les conséquences de la maladie létale sur les
membres de la famille.
Optimiser et valoriser le travail en équipe
interdisciplinaire
• Le rôle, les missions et responsabilités des
professionnels : collaboration, coordination,
concertation.
• La prévention de l’épuisement professionnel
des soignants.
Analyser ses pratiques et développer des
axes d’amélioration
• L’identification et l’analyse des situations
cliniques en sous-groupes.
• L’analyse collective des problèmes.
• La réflexion à partir des référentiels et
recommandations de bonnes pratiques (écart
entre les pratiques et les recommandations).
• La réflexion sur les actions d’amélioration à
engager.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’adresse plus spécifiquement aux professionnels des établissements et services médicosociaux. Elle permet d’acquérir des compétences
en termes de savoir, de savoir-être et de savoir-faire auprès des personnes en fin de vie et de leurs proches. À l’issue de la formation, les professionnels
seront en capacité de mettre en œuvre un plan d’actions d’amélioration des pratiques tant sur le plan individuel que collectif.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 20 au 21/06/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Aleth LOMBARD
Formateur en gérontologie, Praticien
en thérapies psychocorporelles.
VOIR AUSSI...
Accompagnement en fin de vie :
philosophie des soins palliatifs ...........................p140
Code : ECTFV02
Directives anticipées : garantir la volonté du patient
au
ve
u
No
Savoir respecter la volonté du patient à travers les directives anticipées.
Réaliser un état des lieux des pratiques
existantes
• Le diagnostic de la situation.
• L’analyse des documents et des pratiques
professionnelles.
• Les textes officiels : Code de la Santé
Publique, Loi 2002, Loi 2005, Décrets 2006,
Rapport Sicard 2012, Rapport ONFV 2013,
Conférences citoyennes 2013, Projet de loi
2015.
Contribuer à l’élaboration et à la prise en
compte des directives anticipées
• La garantie pour le patient hors d’état
d’exprimer sa volonté de la prise en compte
de ses souhaits de fin de vie.
• La rédaction : directives prévisionnelles,
directives en situation d’urgence.
• Les informations : conservation, durée de
validité.
• La prise en compte : caractère contraignant et
directives inappropriées.
• Le rôle des soignants, place des dialogues
singulier et collégial.
• La collégialité : définition, application pratique.
• La personne de confiance, les proches.
Développer des ressources collectives
dans l’aide à la rédaction des directives
anticipées
• L’accompagnement à la rédaction : posture
bienveillante du soignant, conditions
requises, modalités (forme, contenu, validité,
confidentialité, responsabilité, conservation).
• L’évaluation de la compétence du patient, de
sa connaissance de la maladie.
• Le consentement : éclairé, présumé explicite.
• Le refus de l’obstination déraisonnable, la
sédation, les demandes d’euthanasie.
• La personne de confiance, les proches.
LE + DU GRIEPS
Un travail spécifique est réalisé sur l’analyse des situations particulières de malades atteints de troubles cognitifs, de malades tétraplégiques, de patients
aphasiques… Des séances de simulations sont mises en œuvre sur différentes situations de rédaction : aide à la rédaction, rédaction en présence d’un
témoin...
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre de santé, infirmier.
Lyon du 16 au 17/06/2016
2 jours, 690 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Dr Florence MASSON
DIU Soins palliatifs, AEU Philosophie et
éthique médicale.
VOIR AUSSI...
Créer et mettre en œuvre
un comité d’éthique ................................................p134
Code : ECTFV03
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Actualiser et s’approprier le cadre légal
de l’accompagnement des personnes
âgées en fin de vie
• La philosophie des soins palliatifs : valeurs du
« prendre soin » (Care).
• Les représentations de la mort et le processus
de deuil.
• La loi de 2005 Léonetti.
• La personne de confiance, les directives
anticipées.
• La réflexion éthique.
Démarche palliative et soins dans les situations de fin de vie
Prendre en charge les personnes âgées en fin de vie.
141
Bientraitance
La lutte contre la maltraitance des personnes vulnérables, engagée depuis
le début des années 2000, est l’une des priorités de Santé Publique.
À ce titre, la circulaire de février 2014 vient renforcer la lutte contre la
maltraitance. Elle met l’accent, notamment, sur le sujet sensible de la
révélation et du traitement des actes de maltraitance ou événements indésirables portant atteinte à la qualité de l’accompagnement. Par ailleurs,
le Comité National pour la Bientraitance et les Droits a engagé un travail
ambitieux de promotion de la bientraitance pour garantir le respect des
droits des personnes vulnérables tout en renforçant les signalements.
Il convient donc d’accompagner les professionnels dans la promotion de la
bientraitance et de faire évoluer les pratiques professionnelles.
Ces thématiques participent à la construction des indicateurs de votre Compte Qualité (CQ), témoignant,
ainsi, de votre dynamique.
142
Bientraitance : déployer la politique
Savoir mettre en place un dispositif managérial de la bientraitance.
› les types de maltraitance au regard de la
classification internationale de la violence :
mécanismes et facteurs,
› le concept de maltraitance ordinaire,
• L’analyse plurifactorielle s’appuyant sur des
référentiels validés (HAS, ANESM, SFGG) :
› la cartographie des processus,
› la cartographie des risques,
› l’analyse de cas, des événements indésirables, des
plaintes et réclamations.
Développer une stratégie de management
conforme aux objectifs de bientraitance
• Les principes éthiques du management :
engagement, responsabilité, justice.
• Le projet institutionnel de la bientraitance.
• L’équilibre entre les besoins des usagers et
l’optimisation des ressources.
• L’accompagnement humain nécessaire pour
les professionnels : soutien des démarches de
bientraitance, formation et développement
des compétences, promotion de la parole des
professionnels et prise de recul encouragée.
• Les pratiques managériales innovantes.
• L’observatoire de vigilance Bientraitance.
Assurer la gestion des cas de maltraitance
• La révélation d’une situation de maltraitance :
guide pratique Bientraitance/Maltraitance à
usage des établissements et institution, FHF.
• La définition et mise en place d’une procédure
de traitement de la maltraitance.
• Le protocole de signalement auprès des
autorités compétentes.
• Les sanctions disciplinaires.
• L’accompagnement spécifique du ou des
professionnels concernés.
Développer un positionnement
institutionnel fort dans le déploiement de
la bientraitance
• La communication de la direction et des
responsables sur leur engagement dans la
bientraitance.
• Les responsabilités des différents acteurs
professionnels.
LE + DU GRIEPS
La formation permet à l’encadrement et à la direction de l’établissement de mettre en œuvre une politique de gestion des risques de maltraitance.
Les participants sont invités à réaliser une cartographie des risques de maltraitance, à analyser les causes et à mettre en œuvre des leviers d’actions de
prévention. Par ailleurs, la formation permettra aux participants de s’engager dans un plan de développement de la bientraitance.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 à 5 jours.
VOIR AUSSI...
La bientraitance en psychiatrie ............................................................. p144
La maltraitance de l’enfant : comprendre et agir .......................... p144
La maltraitance en MCO ......................................................................... p144
Code : MGTEP08
Bientraitance des personnes âgées et/ou handicapées
Mettre en œuvre un accompagnement bientraitant.
Connaître le contexte juridique et
sociétal
• La volonté nationale.
• Les exigences de la certification.
• Le cadre des évaluations.
• Les recommandations.
• La règlementation et la législation.
S’approprier le concept de bientraitance
• Les représentations et les définitions.
• Les valeurs fondamentales.
• Le respect inconditionnel et une réelle
reconnaissance.
• La personne « actrice » de sa prise en charge.
• La dimension éthique de la bientraitance.
• L’aller-retour permanent entre penser et agir.
Mettre en œuvre une pratique réflexive
pour se positionner dans la bientraitance
• La pratique réflexive (HAS).
• L’analyse de chaque situation dans son
contexte et sa singularité.
• La compréhension de l’autre, l’appréhension
de la situation.
• Le sens des actions.
• La réflexion éthique.
• Le cadre de l’analyse des pratiques.
Développer des pratiques bientraitantes
• Le savoir-être.
• La qualité de présence et du geste.
• L’écoute et l’observation.
• La relation d’aide, la validation.
Faire face aux situations difficiles
• L’analyse de la situation.
• Les différentes formes de maltraitance.
• La maltraitance ordinaire et passive.
• Le professionnel témoin d’une situation :
l’aider et le guider dans sa démarche.
• Le positionnement individuel et en équipe.
Mettre en évidence des pistes de
développement
• Le plan de développement individuel.
• Le plan d’amélioration collectif et son suivi.
LE + DU GRIEPS
La formation permet une réflexion des participants sur les fondamentaux qui entourent la notion de bientraitance, l’acquisition des connaissances,
des référentiels permettant de se positionner dans le déploiement de la bientraitance. L’analyse des pratiques à partir de situations vécues et des
questionnements des participants s’appuie sur la méthodologie préconisée par la HAS.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 06 au 07/10/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Geneviève BLAISE
Ingénieur social gérontologue.
VOIR AUSSI...
Personnes âgées : les comprendre
et en prendre soin ....................................................p108
Code : ECSPA12
Bientraitance
Piloter l’analyse des pratiques et des
processus organisationnels
• Le développement d’une conscience partagée
du phénomène maltraitance :
› l’analyse du risque de la maltraitance
institutionnelle.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Développer un socle de connaissances
commun : cadre de référence
• Le droit : loi du 2 janvier 2002, loi du 4 mars
2002, loi HPST du 21 juillet 2009.
• La politique nationale.
• Les exigences qualité : Manuel de certification,
Recommandations de Bonnes Pratiques
(ANESM, HAS).
• La déontologie : chartes, déontologie.
• L’éthique et le respect des valeurs : dignité,
humanité, autonomie, équité...
• La culture de la bientraitance.
• Les principes de la bientraitance active.
143
Bientraitance en MCO
Développer une culture de la bientraitance.
Comprendre et analyser la bientraitance
• Le positionnement de la HAS.
• La maltraitance ordinaire.
• Les droits des patients.
Analyser les pratiques de bientraitance
individuelles et collectives en MCO
• La prévention des risques.
• Les valeurs qui entourent la bientraitance.
• La démarche éthique.
• L’approche de Carl Rogers.
• Le respect de l’autre, la compréhension,
l’empathie, la négociation, la sollicitude.
• Le respect de l’autonomie du patient.
• La notion de « care ».
• Les trois vecteurs de la reconnaissance.
S’approprier les conditions de mise en
œuvre de la bientraitance
• La prise en charge du patient.
• Le respect des habitudes et des libertés.
• Les comportements des professionnels.
• La communication avec le patient.
Identifier les ressources pour développer
la bientraitance dans le soin en MCO
• Le travail autour du projet professionnel.
• La responsabilisation de l’équipe.
• L’équité entre les professionnels.
• La confiance dans les relations de travail.
• Les valeurs du projet de soins et les objectifs
de service.
• L’appui sur les ressources de l’équipe.
• L’accompagnement et la gestion en équipe
d’une situation de maltraitance.
LE + DU GRIEPS
La formation se propose d’analyser les pratiques individuelles et collectives en MCO et d’élaborer un plan d’actions de développement de la bientraitance. Les
axes d’amélioration se déclinent au niveau des comportements et des pratiques individuelles et collectives et font l’objet d’indicateurs de suivi à plus long terme.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
VOIR AUSSI...
Bientraitance : déployer la politique ........................................................p143
Code : ECSPA12
Bientraitance en psychiatrie
Développer une culture et une dynamique de la bientraitance dans les pratiques de soins psychiatriques.
Cerner la problématique de la
bientraitance en psychiatrie
• L’analyse de l’existant.
• Le concept de bientraitance.
• Le prendre soin en psychiatrie : liberté et
autonomie, vulnérabilité et responsabilité,
reconnaissance de l’autre.
Connaître les courants de pensée qui
fondent la problématique
• Le courant interactionniste en sociologie.
• Le courant humaniste en psychologie.
• L’éthique et la sollicitude.
Identifier les formes de maltraitance et
leurs causes
• Les formes : individuelles, collectives,
institutionnelles, structurelles,
organisationnelles, agressivité, violence.
• Les causes : négligences actives ou passives,
peurs liées à une situation, incompréhension
des attentes, « jeux psychologiques », triangle
dramatique, méconnaissance des réactions de
certaines pathologies, à un traitement.
Outiller la promotion de la bientraitance
LE + DU GRIEPS
La formation contribue à la problématisation de la notion de bientraitance en services de psychiatrie. Elle permet le suivi du transfert des acquis de la
formation et l’identification d’indicateurs au travers des plans d’actions mis en œuvre.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
VOIR AUSSI...
Bientraitance : déployer la politique ........................................................p143
Code : ECSPA12
Maltraitance de l’enfant : comprendre et agir
Accueillir et prendre en charge les enfants maltraités.
Repérer les formes de maltraitance de
l’enfant, cerner les facteurs de risques
• La définition de la maltraitance.
• Le repérage et la conduite à tenir (HAS).
• Les lésions traumatiques et les symptômes
témoins.
• La difficulté de la suspicion sans certitude.
Savoir adapter les comportements face à
une situation de maltraitance
• L’approche psychologique.
• Les parents maltraitants, abuseurs.
• Les réponses institutionnelles.
• Les relations avec les services extérieurs.
Clarifier les démarches administratives et
juridiques à conduire
• L’obligation de signaler.
• Le signalement administratif.
• Le signalement judiciaire.
Collaborer avec les différents services et
partenaires
• Les relations avec le service des urgences, de
radiologie.
• Les relations avec la maternité : de la
prévention de la maltraitance à la crise.
• Le travail autour des relations précoces dans
l’unité mère/enfant.
• Les relations avec la PMI et l’ASE.
LE + DU GRIEPS
La formation vise le « travailler ensemble » au niveau de la maltraitance de l’enfant. Elle permet de faire le lien entre les différents services intrahospitaliers
recevant des enfants (consultations, pédiatrie, urgences) dans un but de prévention.
144
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 à 3 jours.
VOIR AUSSI...
Bientraitance : déployer la politique ........................................................p143
Code : ECSME10
Les maladies cardio-vasculaires sont une cause majeure de morbidité et de
mortalité dans le monde. En France, la loi relative à la politique de santé
publique du 9 août 2004 a fixé un objectif de réduction de la mortalité
cardio-vasculaire et, particulièrement, de la mortalité par cardiopathie
ischémique.
Si la mortalité globale est effectivement en baisse, la maladie coronarienne
et la maladie cérébrovasculaire, «1 AVC toutes les 4 minutes », représentent encore 250 000 nouveaux cas chaque année, soit environ 10%
des séjours hospitaliers et 30% des affections de longue durée.
Si la prévention reste une priorité de santé publique, les professionnels des
établissements de soins se doivent de développer des compétences :
› techniques dans la prise en charge du patient en phase aiguë,
› relationnelles, pour l’aider à surmonter une phase de stress intense et la
survenue de séquelles invalidantes,
› éducatives, afin d’amener le patient à s’adapter à un nouvel état de
santé.
Ces thématiques participent à la construction des indicateurs de votre Compte Qualité (CQ), témoignant,
ainsi, de votre dynamique.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Neurologie,
cardiologie, urgences
145
Patient cardiaque : prise en charge et adaptation des soins
Mettre en œuvre les soins aux patients présentant des pathologies cardiaques.
conduction et les moyens thérapeutiques :
Définir les maladies cardiovasculaires
• Les données épidémiologiques.
• Les facteurs de risques.
Remobiliser les connaissances
concernant deux grandes pathologies
cardiovasculaires
• La maladie coronarienne :
Développer l’observation clinique et le
raisonnement diagnostique
• Les connaissances en anatomophysiologie
cardiaque :
› l’épidémiologie et les facteurs de risques,
› la physiopathologie et les différents tableaux
cliniques.
• L’insuffisance cardiaque : physiopathologie et
évolutions.
Participer à la mise en œuvre des
stratégies thérapeutiques
• Le pacemaker.
• Le défibrillateur implantable.
• Les stratégies thérapeutiques du syndrome
coronarien aigu.
Se positionner au travers d’un test
› les différentes structures anatomiques,
› le fonctionnement physiologique,
› les facteurs de performance cardiaque.
• La sémiologie en cardiologie :
› la douleur,
› l’œdème,
› les palpitations,
› les lipothymies et les syncopes,
› la dyspnée.
Comprendre et repérer les principaux
troubles du rythme et de la conduction
• Les règles de l’électrophysiologie : voies de
conduction et phénomènes électriques.
• Les principes de l’électrocardiogramme.
• La mise en œuvre d’un algorithme de lecture
de l’ECG.
• Les différents troubles du rythme et de la
› les bradycardies,
› les tachycardies à QRS fins,
› les tachycardies à QRS larges.
Mettre en œuvre les manœuvres
d’urgence
• La gestion du chariot d’urgence.
• La réanimation cardio-respiratoire.
• Le choc électrique externe.
LE + DU GRIEPS
Cette formation est pragmatique et permet l’apprentissage des ECG basé sur l’analyse individuelle de tracés à l’aide d’un algorithme de lecture. Un travail
d’analyse de pratiques est réalisé à partir de cas cliniques documentés.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre, infirmier en cardiologie,
réanimation, urgences.
Lyon du 22 au 24/06/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Frédéric MAGNIOL
Infirmier en soins intensifs cardiologie
et rythmologie.
VOIR AUSSI...
Certificat : Expert en
raisonnement clinique ............................................p119
Code : ECSCA01
Troubles du rythme et de la conduction
Savoir prendre en charge les troubles du rythme et de la conduction.
Actualiser les connaissances en
électrophysiologie
• Les notions d’anatomie et de physiologie
cardiaques.
• Le tissu de la conduction et la corrélation
électrocardiographique.
• Le mécanisme physiopathologique et les
facteurs favorisant l’apparition des troubles.
• Les examens de diagnostic : Holter,
exploration électrophysiologique.
Décrire les différents types de troubles :
symptomatologie, tracés ECG
• Les troubles du rythme.
• Les troubles de conduction.
Identifier les thérapeutiques actuelles et
les perspectives d’avenir
• Les grandes familles de médicaments.
• Les différents types de stimulateurs et de
stimulation.
• Le choc électrique programmé ou en urgence.
• Le défibrillateur implanté.
• L’exploration endocavitaire et l’ablation par
radiofréquence.
Spécifier le rôle de l’infirmier dans la
détection, la surveillance et la prévention
des troubles
• La détection et la transmission des
informations.
• La surveillance : règles de monitorage.
• La prévention.
• L’éducation thérapeutique.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet aux participants d’approfondir et d’actualiser leurs connaissances cliniques sur les troubles du rythme et de la conduction et de
développer leurs compétences sur les stratégies thérapeutiques.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre infirmier, infirmier.
Paris du 17 au 19/05/2016
3 jours, 1 005 €
146
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Dr Laure HENRY
Médecin, Expérience en service de
rythmologie.
VOIR AUSSI...
Arythmies cardiaques .............................................p147
Code : ECSCA02
Arythmies cardiaques
Exercer une surveillance optimale des patients admis en services de cardiologie.
• Les anti-arythmiques.
• La cardiostimulation.
• La cardioversion et la défibrillation.
• Le défibrillateur implantable.
• La thermo-ablation.
Préciser les éléments de surveillance
clinique des arythmies majeures
• La surveillance clinique.
• Les transmissions ciblées.
• Les soins infirmiers spécifiques.
Préciser l’encadrement thérapeutique des
arythmies cardiaques
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet d’acquérir des connaissances de l’interprétation des tracés spécifiques aux arythmies cardiaques. Elle inclut la remise du livre
« Les arythmies cardiaques, un guide clinique et thérapeutique » 6° édition 2011, écrit par Jean-Luc Beaumont.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre de santé, infirmier.
Lyon du 19 au 23/09/2016
5 jours, 1 860 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Luc BEAUMONT
Diplôme Soins cardiovasculaires et
respiratoire, Diplôme en éducation et
animation au Canada.
VOIR AUSSI...
Troubles du rythme et de la conduction ..........p146
Code : ECSCA02
Syndrome coronarien
Améliorer la thérapeutique du patient présentant un syndrome coronarien aigu.
Resituer le syndrome coronarien dans la
pathologie cardiovasculaire
• La maladie coronarienne, épidémiologie.
• Les facteurs de risques.
• Les différents tableaux cliniques possibles.
Comprendre le Syndrome Coronarien
Aigu (SCA)
• La sémiologie : signes et symptômes.
• Les éléments paracliniques.
• L’évolution.
Approfondir les connaissances
anatomopathologiques
• Les structures anatomiques du cœur.
• Les artères coronaires.
• Les occlusions et territoires spécifiques.
Circonscrire l’électrocardiogramme
normal
• Les dérivations.
• L’axe électrique.
• La terminologie électrocardiographique.
• La démarche d’interprétation.
Préciser les critères ECG spécifiques au
syndrome coronarien aigu
• La nomenclature.
• L’ischémie de lésion.
• L’infarctus avec ou sans onde Q.
• L’algorithme d’interprétation.
Préciser l’encadrement thérapeutique du
syndrome coronarien aigu
• La thérapie thrombolytique.
• La pharmacothérapie.
• La surveillance clinique.
LE + DU GRIEPS
La formation articule apports théoriques et analyse de cas. Des exercices pratiques autour de l’ECG seront proposés.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre de santé, infirmier.
Paris du 15 au 16/09/2016
2 jours, 720 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Luc BEAUMONT
Diplôme Soins cardiovasculaires et
respiratoire, Diplôme en éducation et
animation au Canada.
VOIR AUSSI...
Troubles du rythme et de la conduction ..........p146
Réanimation cardio-respiratoire .........................p148
Code : ECSCA04
Neurologie, cardiologie, urgences
Comprendre les principes de
l’électrophysiologie
• Les propriétés de la fibre myocardique et les
phénomènes électriques.
• Les principes de l’électrocardiogramme.
Connaître la nomenclature des arythmies
cardiaques
• La terminologie électrocardiographique.
• La méthode de calcul de la fréquence
cardiaque.
• La reconnaissance des principales arythmies
sinusales, auriculaires, auriculo-ventriculaires,
rythmes actifs et passifs et les anomalies
ventriculaires.
• Les signes cliniques.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Améliorer les connaissances en
anatomophysiopathologie des arythmies
cardiaques
• La corrélation entre les arythmies cardiaques
et le syndrome coronarien.
• Les éléments du système de conduction
électrique du cœur.
• Le système neurovégétatif.
• Le syndrome de bas débit.
147
Réanimation cardio-respiratoire
Développer son expertise en réanimation cardio-respiratoire.
Comprendre la réanimation
cardiovasculaire et les états de choc
• Les états de choc, définition et
physiopathologie :
› les conséquences sur les reins, le foie et les autres
organes,
› les 4 différents types de chocs : hémorragique,
septique, anaphylactique et cardiogénique,
› la prise en charge en urgence.
• Le choc cardiogénique en particulier :
› les étiologies, focus sur l’infarctus du myocarde,
› le pronostic,
› la prise en charge médicamenteuse,
› la prise en charge infirmière et la prévention des
risques,
› les techniques d’assistance circulatoire.
Gérer un arrêt cardio-circulatoire
• L’actualisation des connaissances :
› les mécanismes et physiopathologie,
› les causes les plus fréquentes de l’ACR,
› les signes de reconnaissance.
• La prise en charge de l’arrêt cardiocirculatoire, alerte et début des manœuvres de
réanimation :
› le Massage Cardiaque Externe,
› la ventilation manuelle au BAVU,
› le monitorage,
› les règles d’utilisation des défibrillateurs (DSA et
manuel),
› les recommandations.
S’approprier les règles de la réanimation
respiratoire
• Le Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu
(SDRA) :
› la physiopathologie et les causes,
› la prise en charge,
› les bases de la ventilation mécanique,
› les recommandations.
• La Ventilation Non-Invasive (VNI) :
› la technique, les interfaces, les respirateurs,
› les indications,
› les recommandations en 2011.
• Les limitations de soins et l’acharnement
thérapeutique : loi Léonetti de 2005.
LE + DU GRIEPS
La formation articule approche théorique et pratique. Elle inclut l’analyse des pratiques et des organisations de prise en charge de l’urgence vitale.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Infirmier.
Lyon du 26 au 28/09/2016
3 jours, 1 020 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie-Frédérique BRUN
Infirmière en réanimation cardiaque.
VOIR AUSSI...
Patient cardiaque : prise en charge
et adaptation des soins ........................................p146
Code : ECSCA05
IOA (Infirmier Organisateur de l’Accueil) : savoir se positionner
Assurer sa mission d’accueil, d’évaluation et d’orientation des patients.
Savoir orienter des patients
• L’évaluation clinique et sociale à l’arrivée du
patient.
• Le processus et les critères de tri : processus
de tri, évaluation des niveaux de gravité,
scores de gravité.
• La hiérarchie dans la prise en charge : outils
de tri et d’aide à la décision, supports du tri.
Positionner son champ de compétences
et de responsabilité dans l’orientation et
l’accueil aux urgences
• Le cadre réglementaire et fonctionnel aux
urgences.
• Les missions et responsabilités de l’IOA :
› l’accueil du patient et de son entourage,
› la communication, l’écoute,
› l’orientation du patient vers une structure de soins
appropriée à son état,
› la gestion des risques.
Gérer des situations à dimension
relationnelle
• Le repérage et l’analyse des expressions
d’agressivité, violence, incivilité... du patient et
de son entourage.
• La gestion de son stress et les situations
d’accueil difficiles.
• La mise en œuvre des attitudes d’écoute pour
chaque situation.
• L’information du malade en fonction de la
situation et dans le respect.
Formaliser son rôle d’IOA
• L’organisation et la coordination de la prise
en charge.
• Les différentes activités et les limites de la
fonction, les prérequis pour la fonction, la
fiche de poste.
• Les outils : fiche d’aide à la décision à partir
de la grille CIMU ou CCMU.
• L’adaptation des prises en charge grâce à la
notion de triage et de classification.
LE + DU GRIEPS
Cette formation est articulée au référentiel de la société Française de Médecine d’Urgence.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Infirmier futur IOA.
Lyon du 15 au 17/06/2016
3 jours, 1 005 €
148
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Éric MARIANI
Infirmier anesthésiste, Master
Éducation et formation.
VOIR AUSSI...
Aide-soignant à l’accueil
aux urgences ........................................ www.grieps.fr
Code : ECSUG01
AVC (Accident Vasculaire Cérébral) : adapter la prise en charge
Soigner efficacement un patient atteint d’un AVC.
Approfondir les différents troubles et
connaître les moyens de prise en charge
• Les troubles moteurs et de la sensibilité.
• Les troubles vésicosphinctériens et
génitosexuels.
• Les troubles de la déglutition.
• L’aphasie et les apraxies de l’hémiplégie
droite.
• L’héminégligence et les troubles émotionnels
de l’hémiplégie gauche.
• Les troubles cognitifs et comportementaux.
Mieux appréhender la psychologie des
patients et de leur famille
• Le malade : affrontement à la maladie et au
handicap, travail de deuil.
• Les proches : perception de l’atteinte
neurologique et des changements chez le
malade et dans la vie familiale.
Améliorer la qualité des soins infirmiers
aux différentes phases
• La phase aiguë :
› l’urgence absolue, les examens complémentaires
et traitements,
› les perturbations des grandes fonctions et
surveillances, prévention des complications,
› la reprise de l’hydratation, de l’alimentation et les
troubles de la déglutition,
› la gestion des troubles vésicosphinctériens.
• La phase précoce :
› la mobilisation, l’installation, la prévention des
positions vicieuses,
› la préservation de l’autonomie et l’aide à la
toilette, à l’habillage, au repas.
• La phase de rééducation :
› l’évaluation des capacités, les objectifs à poser, le
projet de vie,
› le travail en interdisciplinarité et la coopération du
patient et celle de sa famille.
• La phase de réadaptation, de réinsertion :
› le passage des acquis dans la vie quotidienne,
› la préparation de la sortie, les aides pour le
retour à domicile et l’éducation de la famille, la
préparation de l’entrée en institution.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur l’expertise de l’intervenant et la mise à disposition des meilleures approches de prise en charge en tenant compte des
recommandations de la HAS.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Professionnel de neurologie,
rééducation.
Paris du 20 au 22/06/2015
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Serge MERELLE
Cadre supérieur rééducateur.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique du patient
suite à un AVC ..............................................................p97
Code : ECSNE01
Troubles de la déglutition : savoir intervenir
Neurologie, cardiologie, urgences
Actualiser les connaissances théoriques
en matière d’Accidents Vasculaires
Cérébraux
• L’anatomophysiologie cérébrale, zones
identifiées et plasticité cérébrale,
vascularisation, territoires artériels et
fonctions.
• Les AVC ischémiques et hémorragiques :
mécanismes, facteurs de risque.
Renforcer les connaissances sur la
déglutition et ses troubles
• L’anatomophysiologie de la déglutition.
• La protection respiratoire.
• La régulation neurologique.
• Les conséquences des pathologies sur les
mécanismes.
• L’altération de la toux.
• Les facteurs personnels et environnementaux.
• Les traitements majorant les risques.
Savoir vérifier les capacités de
déglutition par un test
• Les patients à risques : vérification à l’entrée.
• La vérification en cas de signes d’alerte, à
chaque modification de l’état général ou
chaque mois.
Identifier les personnes atteintes de
troubles de la déglutition, les personnes
à risques et repérer les signes d’alerte
• Les pathologies neurologiques ou ORL, le
vieillissement, la fin de vie.
• Les signes au moment de la fausse route, juste
après et à distance.
• Le retentissement sur le repas.
Savoir gérer et prévenir les fausses routes
• La surveillance des repas et des facteurs les
favorisant.
• La surveillance des erreurs des plateaux
repas, de ce qui est déposé ou laissé dans la
chambre.
• Les différentes CAT suivant le type de fausse
route.
• La réflexion sur les causes de fausses routes
pour mesures correctrices.
Identifier les facteurs et les traitements
favorisant les fausses routes
Améliorer la qualité des soins et la prise
en charge des patients et des proches
• Les postures, textures et volumes pour
améliorer la déglutition.
• La prescription de la texture par le médecin
après test.
• Le respect de la texture, de la posture, du
volume.
• L’efficacité des mesures mises en place.
• Le travail interdisciplinaire autour de la prise
en charge des malades.
• La psychologie des patients et des familles.
• L’éducation des patients et des familles.
• La préparation de la sortie ou du retour à
domicile d’un patient gardant des troubles de
déglutition.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur l’expertise de l’intervenante dans la prise en charge des troubles de la déglutition et la mise à disposition des professionnels des
meilleures approches de prise en charge.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 22 au 23/09/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Annie PALLIN
Infirmière, Expérience en Centre de
Rééducation.
VOIR AUSSI...
AVC (Accident Vasculaire Cérébral)
adapter la prise en charge ....................................p149
Code : ECSNE02
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Connaître les troubles de la déglutition et maîtriser les conduites à tenir pour plus de sécurité.
149
Rééducation et réadaptation du patient parkinsonien
au
ve
u
No
Prendre en charge un patient parkinsonien.
Actualiser les connaissances sur la
maladie de Parkinson
• La symptomatologie : signes initiaux,
cardinaux, axiaux, signes associés, évolution.
• Les incapacités et le handicap du patient.
• Les recommandations HAS 2012 et 2014.
• Le problème du patient parkinsonien dans
« la boucle » de la communication et ses
conséquences au quotidien.
• La variabilité des symptômes : « phase ON et
phase OFF ».
• Les troubles cognitifs et de l’attention dans la
maladie de Parkinson.
Développer une prise en charge
pluridisciplinaire adaptée aux problèmes
du patient parkinsonien
• La prise en charge transdisciplinaire.
• L’élaboration du Plan Personnalisé de Soin
(PPS).
• Le passage de la prise en charge des troubles
associés et déficiences à la prise en charge
d’un patient atteint par une pathologie
chronique.
• Le concept Bio-Psycho-Social.
• L’intérêt de l’éducation thérapeutique.
• La posture éducative dans la prise en charge :
quelle optique et comment ?
S’approprier les principes fondamentaux
de la rééducation et de la réadaptation
des personnes atteintes de la maladie de
Parkinson
• Les échelles spécifiques à la maladie de
Parkinson : UPDRS, stade de Hoehn et Yahn,
échelle d’activités de la vie quotidienne de
Schwab et England.
• Les échelles neuro-psy, d’humeur, qualité de
vie, dyskinésie, déglutition, dysarthrie, Timed
up and go.
• La posture caractéristique du parkinsonien, les
troubles de la marche et le risque de chutes.
• Les fondamentaux de la rééducation et la
réadaptation du patient parkinsonien.
• Les principes de la prise en charge en lien
avec la neuroplasticité.
• La notion de « thérapeute coach ».
• Les recommandations de suivi.
• La boîte à outils à la disposition des
rééducateurs.
• Les méthodes américaines validées
scientifiquement.
• Les activités ludiques, l’intérêt de la musique,
du taïchi.
• Les informations aux aidants : conseils,
attitudes, points importants à identifier.
LE + DU GRIEPS
Le formateur expert propose une pédagogie interactive et une approche très participative avec des vidéos de patients, des ateliers pratiques, l’analyse des
pratiques professionnelles avec présentation de situations cliniques, la simulation de cas clinique et les changes d’expériences à partir d’un programme
existant associant PPS et éducation thérapeutique.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Rééducateur, kinésithérapeute,
psychomotricien, ergothérapeute et
professionnel APA.
Lyon du 18 au 20/05/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Serge MERELLE
Cadre supérieur rééducateur.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique du patient
atteint de la maladie de Parkinson .....................p99
Code : ECSNE04
États Végétatifs
égétatifs Chroniques
hroniques et pauci-relationnels
au
ve
u
No
Prendre en charge des patients en États Végétatifs Chroniques (EVC) et accompagner les familles.
Clarifier les concepts fondamentaux
• La personne humaine et les différentes
conceptions philosophiques de la personne.
• La conscience et ses deux composantes : éveil
et conscience du monde extérieur.
• Le plan de soins à déduire compte-tenu du
niveau de dépendance avéré.
Connaître la physiopathologie du cerveau
dans le cadre des EVC et pauci-relationnels
• La définition du coma.
• La définition de la phase d’éveil.
• Le stade végétatif.
• Le stade pauci-relationnel.
• Le stade des premiers échanges relationnels.
• La définition de l’état végétatif chronique.
• La définition de l’état pauci-relationnel ou état
de conscience minimale.
• La tutelle.
• Les mesures en cas d’urgence médicochirurgicale.
Définir et améliorer la prise en charge
des EVC et pauci-relationnels
• Les préalables à l’admission.
• La préparation des familles.
• La prise en charge médicale.
• Les soins infirmiers spécifiques.
• L’évaluation de l’état de conscience.
• Les possibilités de communication.
• La stimulation sensorielle.
• La prise en charge de la douleur.
• La prise en charge de la motricité.
Définir un projet de soins en équipe
• La définition d’objectifs réalistes pour ne
pas s’épuiser sur des attentes démesurées
ou déplacées qui seront vécues comme des
échecs.
• Le décalage entre perception des équipes et
espoirs des familles.
• Le projet de « qualité de vie » au long cours
pour ces patients.
• Les questions d’éthique qui se posent avec les
points de vue selon les pays.
LE + DU GRIEPS
Cette formation comporte une partie d’enseignement théorique, mais se veut interactive et propose un lieu d’échange et de parole entre professionnels. Les
participants sont invités à apporter des cas de patients ou des situations cliniques précises, soit pour illustrer les thèmes abordés, soit pour soumettre à la
réflexion commune des situations difficiles.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
150
VOIR AUSSI...
AVC (Accident Vasculaire Cérébral) :
adapter la prise en charge ...........................................................................p149
Code : ECSNE02
Le troisième plan cancer 2014-2019 renforce la garantie pour chaque
patient de bénéficier d’un parcours de soins personnalisé. Pour le patient,
cela signifie concrètement : accéder à une information adaptée, bénéficier de soins de grande qualité et être accompagné pendant et après la
maladie. L’objectif 3 du plan cancer : « Accompagner les évolutions
technologiques et thérapeutiques », inscrit la sécurisation de
l’utilisation des anticancéreux oraux comme prioritaire. Il s’agit donc pour
les professionnels d’actualiser leurs connaissances et de développer leurs
compétences pour prendre en compte les progrès issus de la recherche, apporter le soutien attendu par le patient et sa famille, savoir transmettre les
informations aux patients, aux partenaires impliqués et travailler en réseau.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Oncologie
151
Patients en cancérologie : connaissances et prise en charge
Repérer les problèmes spécifiques et intervenir de façon adaptée.
Actualiser les connaissances en
cancérologie
• Les notions théoriques : phénomènes de
cancérisation, facteurs favorisants, facteurs
génétiques, apparition de la maladie, son
processus et son évolution.
• Les bases indispensables en pharmacologie à
propos des cytotoxiques et thérapies ciblées.
• Les savoirs psychosociaux : communication,
écoute, mécanismes de défense, coordination.
• L’aide aux patients pour faire face à leurs
situations.
Connaître la place des différentes
thérapeutiques dans le traitement du
cancer
• Les chimiothérapies.
• Les thérapies ciblées.
• La radiothérapie.
• L’hormonothérapie.
• L’administration, la surveillance et la gestion
de ces thérapeutiques.
Connaître les effets secondaires
des traitements et savoir intervenir
efficacement en partenariat avec le
médecin
• L’anticipation et la surveillance des
complications des traitements.
• Les effets secondaires.
• La douleur.
• Les urgences en cancérologie.
Développer des stratégies de prise en
charge optimale des patients et de leurs
familles
• La trajectoire du patient et les moments-clés
de la prise en charge.
• L’accompagnement du patient dès l’annonce
du diagnostic.
• Les mécanismes de protection psychologiques
du patient atteint de cancer.
• Le positionnement des soignants face à la
maladie.
• La prise en charge relationnelle.
Informer les patients et leur famille en
cohérence avec les informations fournies
par le médecin et le PPS
• Les compétences relationnelles et éducatives
pour l’accompagnement de ces patients en
continu.
• La concertation avec les différents partenaires.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur les travaux de recherche en cancérologie et l’EBN. Elle est modulable afin de répondre aux problématiques spécifiques des
établissements et unités.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 à 5 jours.
VOIR AUSSI...
Situation de crise en cancérologie :
accompagner patients et proches ..................................... p153
Chimiothérapies et autres traitements
médicaux anticancéreux ........................................................ p154
Code : ECSON03
Entretien dans la consultation d’annonce en cancérologie
Analyser sa pratique et renforcer ses compétences pour l’entretien d’annonce en oncologie.
Identifier les problématiques posées dans
sa pratique
• La place du dispositif d’annonce dans le Plan
Cancer.
• La situation d’annonce du diagnostic et ses
modalités.
Approfondir les dimensions
communicationnelle et psychologique
de l’annonce du cancer et découvrir ses
potentiels et ses limites
• L’annonce : une interaction spécifique.
• Les différentes séquentialités pour le patient
et pour le médecin.
• Les contenus de l’information : ses
caractéristiques et leurs impacts émotionnels
pour le patient.
• Les processus psychologiques à l’œuvre pour
les différents acteurs.
• Les différents temps de l’annonce : temps
médical, temps soignant.
• Les différentes annonces du diagnostic, d’une
rechute, d’une phase palliative.
• La variété des situations des patients.
Développer des alternatives
relationnelles en fonction des situations
cliniques, sociologiques, psychologiques
• Les mécanismes d’adaptation psychologiques
face à la maladie grave.
• Le concept de résilience : intérêts et limites.
• Le processus de deuil.
• Les enjeux éthiques de la relation de soins.
Repérer les nécessaires cohésions
et cohérences interindividuelles et
institutionnelles
• Les places respectives et complémentaires des
différents acteurs dans la consultation d’annonce.
• Les attentes du patient vis-à-vis du médecin.
• La spécificité de la consultation paramédicale.
• Le lien avec le médecin traitant.
• L’articulation des compétences.
• La complexité du travail d’articulation entre
les professionnels.
LE + DU GRIEPS
La formation est orientée vers une approche psychologique du temps d’annonce. Elle intègre un jour de co-animation permettant un regard croisé
complémentaire médecin/psychologue en interaction avec le questionnement des participants autour de situations cliniques d’entretien.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Médecin, chirurgien, cadre de santé,
infirmier.
Paris du 16 au 18/03/2016
Lyon du 12 au 14/10/2016
3 jours, 1 075 €
152
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Sylvie GUILLEMIN (Paris)
Psychologue.
Angélique DE BARROS (Paris)
Médecin.
Vincent KAPPS (Lyon)
Psycho-oncologue.
Jean-Pierre MARTIN (Lyon)
Médecin oncologue.
VOIR AUSSI...
Situation de crise en cancérologie :
accompagner patients et proches ......................p153
L’IDE Coordinateur en cancérologie
(IDEC) : quel rôle ?...................................................p155
Code : ECSON02
Situation de crise en cancérologie : accompagner patients et proches
Accompagner les patients cancéreux et leurs proches lors des phases de crise.
Identifier les valeurs et conceptions de
soins dans les pratiques de soins
• La conception holistique des soins.
• Les enjeux économiques et humains de la prise
en charge.
• L’engagement des soignants dans une
démarche efficiente et attentive aux besoins
des personnes atteintes de cancer.
• L’étude de la trajectoire de la maladie
chronique.
• La place de la famille dans le système de soins.
Définir et reconnaître les situations de
crise
• Les différents types et phases de crise.
• Le repérage des moments de crise sur la
trajectoire du patient.
Clarifier les notions de stress, d’anxiété,
de peur, d’épreuves, de traumatisme
• Les liens avec les situations de crise.
• Les mécanismes de stress.
• Les stratégies d’adaptation (coping).
• La résilience.
• La menace de mort, réelle ou perçue.
• L’impact de l’irréversibilité sur le patient et sa
famille.
Développer ses capacités à intervenir en
situation de crise
• La clarification des représentations du cancer
propres aux soignants.
• La reconnaissance de leurs difficultés
émotionnelles, des mécanismes
d’identification, du rappel d’événements
personnels qui interfèrent et limitent l’aide
thérapeutique.
• Les conditions de communication pour entrer
en relation et soutenir ces patients en position
de vulnérabilité.
Définir les interventions probantes selon
la phase de la crise
• Le moment de l’intervention.
• La clarification des événements avec le patient
et sa famille.
• Les informations justes.
• L’identification des ressources de la personne.
• La communication adaptée offrant à la
personne un espace de développement.
• Les étapes d’intervention, le temps de
l’urgence puis le temps de l’accompagnement
de la crise jusqu’à sa résolution.
• Le rôle complémentaire de chacun dans
l’équipe pluridisciplinaire.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre, formateur, infirmier.
Paris du 06 au 07/06/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie JUBERT
Cadre de santé, Certificat en
oncologie.
VOIR AUSSI...
Patients en cancérologie : connaissance
et prise en charge.....................................................p152
Code : ECSON05
Consultation infirmière en oncologie : étapes, outils, organisation
Oncologie
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet d’appréhender le concept de situation de crise sous ses diverses dimensions et d’expérimenter différentes approches
pragmatiques. Les méthodes pédagogiques sont variées : utilisation de métaphores, ateliers de mise en situation, études de cas, apports théoriques...
PRÉREQUIS : Avoir des connaissances de base
en oncologie.
Organiser la consultation infirmière dans
le contexte actuel
• Les Plans Cancer, la mesure 40, le projet
institutionnel.
• Les différentes modalités pratiques.
• Les étapes et compétences nécessaires, outils
indispensables, guides, supports, plans
d’éducation.
• La traçabilité et le dossier de soins.
Comprendre la consultation infirmière
• La place dans le processus de prise en charge, de
l’annonce au suivi du parcours de soins du patient.
• La cohérence et la complémentarité entre
consultation médicale et temps
d’accompagnement soignant.
• L’analyse des besoins du patient.
• L’impact de l’annonce : prise en charge,
informations justes, PPS, PPAC.
• Le patient acteur de sa prise en charge :
compliance aux traitements, éducation,
motivation, projets.
• La continuité et la complémentarité des
consultations infirmières.
• Les enjeux : concertation pluridisciplinaire,
mise en œuvre thérapeutique adaptée,
concertation régulière, approche holistique du
patient et de ses proches, qualité de vie.
Développer des savoir-faire et savoir-être
relationnels
• Le vécu psychologique des patients.
• Les mécanismes de protection des patients et
des soignants.
• Les difficultés relationnelles particulières
induites par la maladie cancéreuse.
Appréhender les conséquences de
l’annonce du diagnostic
• Les attitudes aidantes aux phases-clés de la
trajectoire du patient.
• Le positionnement du soignant.
• Le cadre thérapeutique, écoute, régulation des
émotions.
• La pratique d’entretien.
• La place de chacun autour de la consultation
infirmière.
LE + DU GRIEPS
La formation permet d’appréhender l’organisation et le contenu de la consultation infirmière en oncologie sous toutes ses facettes. Elle développe des
méthodes interactives : partage d’expériences, exercices, mises en situation à partir de cas cliniques, ateliers, présentation d’outils méthodologiques.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre, formateur, infirmier.
Lyon du 25 au 27/05/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie JUBERT
Cadre de santé, Certificat en
oncologie.
VOIR AUSSI...
Patients en cancérologie : connaissance
et prise en charge.....................................................p152
Entretien dans la consultation
d’annonce en cancérologie ..................................p152
Code : ECSON06
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Prendre en charge les patients atteints de cancer en consultation infirmière.
153
Chimiothérapies et autres traitements médicaux anticancéreux
Approfondir les connaissances sur les chimiothérapies pour une prise en charge optimale.
Connaître les référentiels de bonnes
pratiques et les recommandations
• La manipulation des médicaments
cytotoxiques : recommandations.
• L’organisation actuelle de la cancérologie et
les Plans Cancer.
• La chimiothérapie et thérapies ciblées dans les
stratégies thérapeutiques.
Actualiser les connaissances théoriques
• La définition et les mécanismes d’action des
cytotoxiques et des thérapies ciblées.
• Les prescriptions et la surveillance.
• Les bonnes pratiques des différentes voies
d’abord dont les sites implantables.
• Les mesures de sécurité, la protection du
personnel et de l’environnement.
Identifier son rôle de détection des
risques et de surveillance
• Les modalités de préparation et
d’administration des molécules.
• Les bonnes pratiques et l’identito-pharmacovigilance.
• Les effets secondaires des traitements.
• Les complications potentielles et surveillance.
Éduquer les patients
• Les besoins de la personne.
• Les spécificités des phases de début :
expliquer le Plan Personnalisé de Soins (PPS)
et le Plan Personnalisé d’Après Cancer (PPAC).
• L’information pendant le traitement.
• Les principes d’éducation du patient.
• Le plan d’éducation.
Connaître la trajectoire du patient et les
moments-clés de prise en charge
• L’impact émotionnel de l’entrée dans la
maladie, la fatigue, la perturbation de l’image
corporelle.
• Le recours à un réseau d’experts.
S’initier à la relation d’aide et à
l’expression des émotions
• La communication, la relation d’aide.
• Le stress, la gestion du stress à partir des
travaux et recherches scientifiques.
• La protection psychologique à l’œuvre dans la
relation soignant-soigné.
LE + DU GRIEPS
La formation permet d’acquérir et d’actualiser ses compétences en matière de prise en charge des chimiothérapies. Elle s’appuie sur des méthodes
interactives : échanges, film et exploitation, ateliers. L’apport médical concerne les avancées thérapeutiques.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre de santé, infirmier.
Paris du 05 au 08/04/2016
Lyon du 15 au 18/11/2016
4 jours, 1 490 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Marie JUBERT
Cadre de santé en oncologie.
Jean-Pierre MARTIN
Médecin oncologue.
VOIR AUSSI...
Patients en cancérologie :
connaissances et prise en charge .....................p152
Situation de crise en cancérologie :
accompagner patients et proches ....................p153
Code : ECSON04
Anticancéreux oraux : sécuriser le parcours du patient
au
ve
u
No
Sécuriser le parcours des patients en favorisant la coordination ville-hôpital.
LA COORDINATION
DES SOINS
HÔPITAL-VILLE
PRÉSENTIEL
Développer des outils de coordination et
communication entre hôpital et ville
• L’articulation et la coordination entre l’hôpital
et la ville.
• Les outils de la coordination et la continuité
des soins.
Mettre en œuvre un plan d’éducation et
d’accompagnement auprès du patient
LES INFORMATIONS
ET L'ÉDUCATION
AUX PATIENTS
ET À SES PROCHES
E-COURS
À DISTANCE
• La réalisation du diagnostic individuel.
• L’accompagnement et l’information des
patients et de leurs proches.
S’approprier le contexte de santé
publique
• L’état des lieux et les perspectives
d’évolution...
QUIZ
Maîtriser les fondamentaux, les risques
iatrogènes et les circuits de dispensation
de ces médicaments
• La classification, les caractéristiques des
anticancéreux oraux.
• La iatrogénie.
• L’éligibilité du patient.
• La prescription, la délivrance.
LE + DU GRIEPS
La formation est animée par des formateurs experts. Le blended-learning contribue à l’efficacité de la formation. Le distanciel permet l’acquisition, la
consolidation des savoirs (au travers de 6 modules sur les chimiothérapies orales et 4 modules ETP d’une durée globale de 4 heures de formation) et le
présentiel s’appuie sur l’analyse des pratiques et la construction de dispositifs et d’outils.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 30/05 au 01/06/2016
Paris du 05 au 07/12/2016
3 jours (présentiel) + 4h (e-learning),
1 080 €
154
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Dr Jean-Pierre MARTIN (Lyon)
Médecin oncologue.
Marie JUBERT (Lyon)
Cadre de santé en oncologie.
Dr Arnaud DESPLECHIN (Paris)
Médecin oncologue.
Frédérique DEHOORNE (Paris)
Cadre de santé en oncologie-hématologie.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique
en oncologie : anticancéreux oraux......................p99
Code : ECSON04
IDE Coordinateur en cancérologie (IDEC) : quel rôle ?
Définir et investir le rôle d’IDEC en oncologie.
Définir les missions de l’IDEC en
oncologie
• Les Plans Cancer, la loi du 4 mars 2002.
• La trajectoire du patient en oncologie et les
moments-clés de prise en charge.
• La philosophie de soins : patient au centre de
sa prise en charge.
Clarifier les rôles et postures de l’IDEC
• Le positionnement comme personne-ressource
des équipes de soins et interlocuteur référent
du patient et de ses proches.
• Le coordinateur des actions : concepts de
coordination, transversalité.
Évaluer les besoins des patients et de
leur entourage et repérer les personnes
fragiles
• La notion de situation de crise.
• La facilitation de l’expression des émotions,
des croyances et des valeurs des personnes.
• Le repérage des vulnérabilités et des
ressources personnelles et familiales du
patient.
• Le raisonnement clinique appliqué à une
situation de crise.
• La conduite d’un entretien en situation de crise
et de vulnérabilité.
Planifier et orienter les différents
moments de la prise en charge du patient
• Les compétences et la dynamique de l’équipe
pluridisciplinaire.
• La dynamique de la coopération
professionnelle.
• Les caractéristiques d’une collaboration
structurée pour une continuité des soins.
• La clarification des zones communes et
spécifiques, et leur complémentarité.
S’organiser pour être efficace
• La structure organisationnelle qui favorise la
coopération, l’organisation du travail centrée
sur le projet commun, le positionnement de
l’IDEC.
• La collaboration interprofessionnelle.
Fluidifier les parcours des patients
• Les liens entre les réseaux internes et externes.
• L’organisation du retour du patient dans son
milieu.
• Les outils de liaison et de partage des
informations.
• Le PPAC (Plan Personnalisé Après Cancer),
travail avec les extrahospitaliers et les réseaux.
• Le maillage de prise en charge autour du
patient.
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Marie JUBERT
Cadre de santé, Certificat en
oncologie, Licence en management.
VOIR AUSSI...
Entretien dans la consultation
d’annonce en cancérologie ..................................p152
Consultation infirmière en oncologie :
étapes, outils, organisation ...................................p153
Code : ECSON06
Soins de support en cancérologie
au
ve
u
No
Développer les soins de support pour maintenir ou renforcer la qualité de vie du patient.
Définir les soins de support et les
replacer dans le contexte
• Le Plan Cancer et les textes légaux.
• La circulaire relative aux soins de support.
• Les différents types de soins de support.
Développer des savoir-faire relationnels
• Les besoins spécifiques des patients.
• Les attitudes aidantes.
• L’élaboration d’un cadre relationnel en équipe
pluridisciplinaire.
Prendre en compte la trajectoire du
patient, repérer les phases de la maladie
et leurs conséquences
• Les parcours et problématiques du patient.
• Le repérage des périodes de crise.
• Les stratégies d’adaptation du patient et de
ses proches.
Recenser les besoins des patients et
développer une approche holistique
• La coordination avec un diététicien.
• La coordination avec l’assistante sociale.
• La coordination avec le psychologue clinicien :
incidences psychologiques.
• La coordination avec un médecin ou une
équipe de soins palliatifs.
• La place des soins de support dans la phase
palliative.
Connaître et collaborer avec les
différents partenaires de santé
• L’information du patient et de ses proches.
• Les modalités de recours et l’orientation vers
les soins de support.
• Les exemples de mise en place d’actions
concernant les soins de support.
• Les réseaux de soins.
LE + DU GRIEPS
La formation animée par des intervenants complémentaires permet d’avoir une vision globale et intégrative des soins de support. Elle intègre des films de
témoignages de patients, des exemples concrets de réseau. L’analyse des pratiques des participants permettra de réaliser des plans d’actions individuels
de développement des pratiques, un suivi pourra être réalisé à partir d’indicateurs d’impacts de la formation sur les pratiques a postériori.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé ou
formateur.
Paris du 21 au 23/11/2016
3 jours, 1 075 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Cadre de santé en cancérologie.
Responsable pédagogique des
formations Plan Cancer. Diététicienne,
Psychologue, Médecin, Assistante
sociale.
VOIR AUSSI...
Entretien dans la consultation
d’annonce en cancérologie ..................................p152
Consultation infirmière en oncologie :
étapes, outils, organisation ...................................p153
Code : ECSON07
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Professionnel en oncologie.
Lyon du 22 au 24/06/2016
3 jours, 1 005 €
Oncologie
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’inscrit dans la mouvance des parcours complexes. Elle permet de s’appuyer sur les concepts de transversalité, de coordination et de
raisonnement clinique, pour comprendre la posture de l’IDEC en oncologie tout au long de la trajectoire du patient. La formation intègre des exemples
concrets de parcours de soins et des études de cas. Des connaissances de base en cancérologie sont recommandées.
155
Diabétologie
Chez un sujet atteint de diabète sucré, la prévention des complications
aiguës ou dégénératives nécessite le maintien d’un contrôle métabolique
rigoureux et conduit la personne à changer certaines habitudes de vie. La
priorité de santé publique est de l’aider à mettre en place, une prise en
charge, à son rythme, avec les objectifs de son choix afin de définir un ou
plusieurs changements.
Les données de santé publique actuelles montrent que l’éducation de la
personne diabétique et l’éducation de son entourage obtiennent des résultats probants tant sur le plan thérapeutique que sur la qualité de vie. Tout
service d’hospitalisation, spécialisé ou non en endocrinologie-diabétologie,
est concerné par la prise en charge des personnes diabétiques et par la
coordination de ses actions autour du patient.
156
Patients diabétiques : soins et éducation (niveau 1)
Mettre en œuvre un projet de soins et d’éducation efficient du patient diabétique.
Actualiser les connaissances théoriques
et pratiques
• Les principaux aspects théoriques et pratiques
suivant les recommandations en vigueur (SFD,
HAS, OMS) :
› le diabète sucré : rappel physiologique et
régulation de la glycémie,
› la maladie chronique : attitudes des soignants, des
patients, des familles,
› les situations cliniques et leurs retentissements,
› l’adaptation des doses d’insuline avec l’utilisation
de nouveaux matériels,
› le traitement antidiabétique oral,
› l’hygiène et les soins des pieds,
› l’approche d’une alimentation équilibrée et ses
équivalences,
› l’élaboration d’un protocole éducatif.
Acquérir des capacités pédagogiques et
des méthodes facilitant l’apprentissage
• La démarche éducative et ses différentes
étapes :
› l’évaluation des prérequis du patient sur sa
maladie,
› l’identification des problèmes du patient,
› l’élaboration d’objectifs négociés entre le patient
et le soignant,
› la mise en œuvre du plan éducatif,
› l’évaluation formative entre le patient et le
soignant de référence.
• Les compétences à développer à partir de
l’analyse réflexive de situations de soins et
d’éducation :
› l’utilisation des méthodes et techniques
d’apprentissage propres aux adultes,
› les attitudes relationnelles,
› la mise en place d’entretiens individuels, le respect
de la personnalité de chacun,
› le renforcement de la confiance du patient,
› l’amélioration du fonctionnement de l’équipe en
termes de communication, de coordination, pour
une cohérence de la prise en charge,
› la qualité des rapports avec la famille.
Consolider la formation pour réaliser des
transferts dans sa pratique
• Les axes de développement dans la pratique
clinique.
• Le contrôle de connaissances en fin de
formation par un travail de groupe.
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Danielle DURAIN
Cadre de santé spécialiste en
diabétologie, Attachée d’enseignement
à Nancy.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique du patient
suite à un AVC ..............................................................p97
Code : ECSDB01
Consultation infirmière de diabétologie (niveau 2)
Accompagner le patient diabétique pour faciliter le processus d’observance.
PRÉREQUIS : Avoir des connaissances de base
en diabétologie et avoir suivi l’équivalent du
niveau 1
Identifier les compétences requises en
matière d’éducation du patient
• La connaissance du patient :
› les prérequis du patient pour bénéficier d’une
consultation infirmière,
› les objectifs négociés avec le patient,
› les problèmes qui vont conditionner
l’apprentissage,
› l’influence de la psychologie sur l’apprentissage,
› la place des croyances, des valeurs et des
habitudes,
› les stades de la motivation de Prochaska,
› le contrat thérapeutique.
Améliorer la formulation des diagnostics
éducatifs
• L’éducation : différence entre informer et former.
• Les liens entre relation d’aide et relation
éducative.
• La définition des objectifs d’apprentissage
avec le patient.
• Les compétences du patient.
• L’organisation d’un programme
d’apprentissage.
• L’éducation individuelle : l’entretien.
• L’évaluation des apprentissages réalisés.
• La gestion d’un groupe et la préparation d’un
cours : objectifs/évaluation.
• Le protocole éducatif.
Développer des compétences en relation
éducative
• Les principes de la communication au cours
d’une consultation :
› le respect de la personnalité de chacun,
› la relation de confiance,
› la mise en situation avec analyse réflexive.
• L’entretien avec la famille pour un meilleur
suivi à domicile.
• Les principaux outils de communication :
› l’animation de l’équipe pluriprofessionnelle pour
l’adoption d’un projet partagé,
› l’entretien individuel avec le patient,
› l’animation et la gestion de tables rondes avec les
patients et les familles.
Optimiser les pratiques de suivi par un
plan d’actions
• L’optimisation du dossier en vigueur pour
faciliter la communication ville/hôpital.
• Le suivi téléphonique, outil de travail
indispensable.
LE + DU GRIEPS
La formation est animée par un expert international en pédagogie du diabète à l’IDF (International Diabets Federation), coordonnateur ETP des
paramédicaux du réseau Diabète Lorraine, vice-présidente de l’AFD54 (Association Française de Diabète).
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre et infirmier accueillant des
patients diabétiques.
Lyon du 12 au 13/12/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Danielle DURAIN
Cadre de santé spécialiste en
diabétologie, Attachée d’enseignement
à Nancy.
VOIR AUSSI...
Certificat : Référent en éducation
thérapeutique ...............................................................p92
Code : ECSDB01
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre et infirmier accueillant des
patients diabétiques.
Lyon du 18 au 20/05/2016
3 jours, 1 005 €
Diabétologie
LE + DU GRIEPS
La formation est animée par un expert international en pédagogie du diabète à l’IDF (International Diabets Federation), coordonnateur ETP des
paramédicaux du réseau Diabète Lorraine, vice-présidente de l’AFD54 (Association Française de Diabète).
157
Adolescents et enfants diabétiques : soigner et éduquer
Permettre à l’enfant ou l’adolescent de mieux vivre au quotidien son diabète.
Actualiser les connaissances théoriques
et pratiques
• Les règles de bonnes pratiques :
› le diabète sucré : rappel physiologique et
régulation de la glycémie,
› les situations que rencontrent l’enfant et
l’adolescent : hypoglycémie, efforts physiques,
hyperglycémie, alimentation,
› l’adaptation des doses d’insuline suivant protocole
ou délégation.
Affiner les connaissances sur le
développement psychique et cognitif de
l’enfant et de l’adolescent
• Les stades du développement.
• Le développement intellectuel et cognitif selon
Piaget.
• Le développement affectif et psychique au
regard de la psychanalyse.
• Les interactions parents/enfant malade.
• La maladie chronique, l’hospitalisation, la
douleur de l’enfant et de l’adolescent.
• L’attachement et la séparation.
• Le passage de l’adolescent à l‘adulte.
• Les comportements soignants adaptés aux
enfants et aux adolescents.
Rendre les parents partenaires de soins
en améliorant la communication
• La relation soignant/famille :
› l’anxiété de la famille,
› les attitudes parentales défensives,
› l’éducation des parents.
• L’identification des problèmes : enfant,
parents, scolarité, entourage.
• L’élaboration d’objectifs contractualisés.
• L’évaluation-formation entre enfant, parents
et soignants.
• Les capacités pédagogiques et la recherche
de méthodes innovantes pour faciliter
l’apprentissage des enfants à partir d’analyse
réflexive de situations.
Mettre en œuvre un projet de service où
des soins de qualité sont adaptés aux
enfants et aux parents
• La formalisation d’un projet de service pour
garantir la cohérence.
• Les outils de coordination entre les différents
professionnels.
• Le dispositif d’évaluation.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur une approche conjointe d’un expert en diabétologie et d’une psychologue clinicienne. Elle permet d’aborder les problématiques
de l’enfant et de l’adolescent diabétiques dans leur globalité. Les références sur lesquelles s’appuie la formation : AJD (Association des Jeunes
Diabétiques) et les recommandations de la SFD (Société Francophone du Diabète) médicales et pédiatriques.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 28 au 30/09/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Danielle DURAIN
Cadre de santé spécialisé en
diabétologie et ETP.
Michèle LENA
Psychologue hospitalière.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique :
la consultation infirmière..........................................p95
Code : ECSDB03
Diabète de la personne âgée : initiation
au
ve
u
No
Accompagner la personne âgée diabétique dans sa prise en charge spécifique.
Mobiliser et réajuster ses connaissances
• L’impact épidémiologique du diabète sur la
population âgée en France.
• Le métabolisme des hydrates de carbone.
• Le diabète insulino dépendant type 1.
• Les complications métaboliques aigües.
• L’alimentation et la diététique du diabète de
type 1.
• Le diabète de type 2.
• Les complications chroniques du diabète.
Connaître les spécificités du diabète de la
personne âgée
• La personne âgée diabétique : concepts
de fragilité et d’évaluation gérontologique,
critères cliniques et sociaux de fragilité.
• Les objectifs glycémiques.
• Les hypoglycémies et l’hyperosmolarité.
• Les risques cardiovasculaires.
• Les complications ophtalmologiques.
• La néphropathie.
• L’insuffisance coronarienne et cardiaque.
• Les troubles cognitifs, la dépression et l’AVC.
• Les pieds, la neuropathie et l’artériopathie des
membres inférieurs.
Savoir prendre soin des personnes âgées
diabétiques
• Le bilan initial.
• Les transmissions.
• La surveillance des points à risque.
• L’injection d’insuline.
• Les antidiabétiques oraux.
• La prévention, le dépistage et le traitement
des hypoglycémies.
• La prise en charge podologique et
kinésithérapeutique.
• La santé buccodentaire.
• L’alimentation et les soins nutritionnels.
• L’évaluation du statut nutritionnel.
• La prescription diététique.
• Les situations particulières.
• Le travail en équipe.
Mettre en œuvre une action éducative
personnalisée
• L’éducation thérapeutique : définition.
• Le programme d’éducation.
• Les recours extérieurs.
• L’adaptation de l’éducation au patient.
• L’éducation du patient diabétique.
LE + DU GRIEPS
La formation propose réflexion et analyse à partir de situations cliniques prévalentes : la qualité de vie, le bien-être et le volet soins. Les points de
prévention et d’éducation propres à chaque situation sont mis en évidence.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 07 au 08/11/2016
2 jours, 670 €
158
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Danielle DURAIN
Cadre de santé spécialisé en
diabétologie et ETP.
Corinne DEMAISON
Cadre de santé, Spécialiste des soins à
la personne âgée.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique du patient âgé ...........p98
Code : ECSDB04
Proposer une offre en psychiatrie aujourd’hui, c’est reconnaître une relève
de professionnels qui se dessine et qui a besoin de se former pour devenir
spécialistes du soin en psychiatrie. C’est reconnaître également la notion
de « pratiques avancées » comme une contribution à un mouvement global de coopération qui prend appui sur les rapports Berland et Bourgueil et
sur la loi HPST de 2009.
Dans cet esprit, le GRIEPS propose des parcours innovants certifiants.
À cela s’ajoutent des offres de formation en lien direct avec la mutation,
depuis plusieurs années, de la santé mentale.
Des dispositifs d’apprentissage interactifs et des approches conceptuelles
variées aident les professionnels à découvrir leurs potentialités et à accéder
à davantage de compétences et d’autonomie.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Psychiatrie
et santé mentale
159
Certificat : Spécialiste en soins psychiatriques
Accompagner la spécialisation en psychiatrie en initiant un développement professionnel.
À DISTANCE
LANCEMENT
MAIL
CADRAGE
AVEC
INSTITUTION
PRÉSENTIEL
PSYCHOPATHOLOGIE
CRISE ET
SITUATIONS
COMPLEXES
E-COURS
QUIZ
PRÉSENTIEL
E-COURS
QUIZ
LA RELATION
TRAVAUX
TUTORAT
MODULE 1
À DISTANCE
LE TRAVAIL
EN ÉQUIPE
TRAVAUX
PRÉSENTIEL
CLOTURE
LES APPROCHES
EN PSYCHIATRIE
CERTIFICATION
FORUM
TUTORAT
MODULE 2
MODULE 3
Module 1 : Du cadre psychopathologique aux situations complexes et de crise
Développer la dimension d’accueil du
patient hospitalisé
Réaliser un état des lieux des connaissances du groupe en psychopathologie
Enrichir son approche du patient psychotique pour mieux l’accompagner
Repérer et gérer les situations de crise
et de passage à l’acte et définir des
conduites à tenir
Consolider ses connaissances théoriques
• La psychopathologie : 7 modules en
e-learning d’une durée de 6h15 basés sur
des cas cliniques.
Mettre en lien ses acquisitions
théoriques avec la pratique
• Le tutorat à distance : articulation théorie/
pratique.
Repérer les soins spécifiques en
fonction des troubles
Module 2 : De la juste distance relationnelle au travail en équipe
Se situer dans un travail en équipe
Exploiter le travail à distance en réalisant des liens entre la psychopathologie
et l’approche relationnelle
Développer le travail sur Soi
Développer des compétences relationnelles en fondant sa pratique sur la
juste distance relationnelle
Consolider des compétences relationnelles développées en présentiel par
l’exploitation d’un module à distance
S’autoévaluer grâce à la mise en œuvre
d’un tutorat à distance
Réaliser un entretien avec un patient
permettant d’intégrer et de relier les
apports du présentiel
Module 3 : Les trois approches théoriques en psychiatrie
représentant ces courants
Identifier quelques idées essentielles
concernant les grands courants
théoriques en psychiatrie à partir
de documents disponibles sur la
plateforme
Réaliser une fiche de lecture en
groupe à partir d’une bibliographie
Préparer un atelier créatif en respectant
les consignes données
Réguler le travail à distance
Identifier les liens entre les grands
courants théoriques et les pratiques
soignantes à partir de 3 fiches de
lecture réalisées en sous-groupes dans
l’intersession
• Le comportementalisme.
• La psychanalyse.
• La systémie.
Mettre en œuvre un atelier créatif avec
authenticité
LE + DU GRIEPS
Ce parcours original, rigoureux, en blended-learning, favorise l’individualisation de la formation. Il permet aux professionnels d’être légitimés par leurs pairs
grâce au développement de compétences fondamentales à l’exercice du métier. La certification est obtenue par la validation de trois travaux individuels ou de
groupe. Le certificat remplace la consolidation des savoirs en optimisant le parcours.
FORMATION INTRA / DPC
Durée : 9 jours (présentiel) + 3 jours
(à distance).
160
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Marie REVILLOT
Cadre de santé en psychiatrie, Docteur
en Sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Urgence et crise en psychiatrie :
soins adaptés .............................................................p165
Isolement ou contention en psychiatrie :
soigner et accompagner .................. www.grieps.fr
Code : ECSPS19
Certificat : Aide-soignant en psychiatrie, savoir-faire spécifique
Réaliser des soins adaptés à l’état clinique d’un malade en psychiatrie.
Les modules peuvent être suivis séparément (non-certifiant).
À DISTANCE
LANCEMENT
CADRAGE
AVEC
INSTITUTION
PRÉSENTIEL
CONNAISSANCES
CLINIQUES
TRAVAUX
E-COURS
QUIZ
À DISTANCE
PRÉSENTIEL
L’APPROCHE
RELATIONNELLE
TRAVAUX
E-COURS
TUTORAT
PRÉSENTIEL
CLOTURE
CONNAISSANCES
ÉDUCATIVE
ET ÉTHIQUES
CERTIFICATION
TUTORAT
MODULE 1
MODULE 2
MODULE 3
Développer de nouvelles connaissances
• Les étapes du développement.
• Les troubles de l’humeur.
• Les troubles de la personnalité.
• Les troubles psychotiques.
• Les troubles liés à des substances.
• Les troubles en gérontopsychiatrie.
Approfondir ses connaissances en
psychopathologie
• Les troubles anxieux.
Module 2 : Approche relationnelle dans le soin psychiatrique
Cerner les enjeux de la relation soignant/soigné et valoriser les complémentarités
• L’accueil.
• La relation avec le patient et sa famille.
• L’accompagnement du mourant.
S’inscrire dans le travail en équipe
• Les différents types de réunions.
• La participation aux transmissions.
Renforcer ses connaissances en matière
communication interindividuelle et en
groupe
• Les bases de la communication.
• L’empathie, la congruence.
• Les différents types d’entretien : directif, nondirectif, familial.
• Les styles d’intervention (reformulation…).
Module 3 : Connaissances éducatives et éthiques
Approfondir quelques spécificités du
travail en psychiatrie
• L’éducation du patient : accompagnement
dans l’autonomie des Actes de Vie
Quotidiennes.
• Les médiations thérapeutiques.
• La morale, la déontologie et l’éthique.
• La discrétion professionnelle.
partir d’un patient
• L’histoire de la personne et les éléments de
l’anamnèse.
• L’intérêt de l’équipe pluridisciplinaire.
• L’action de soin entreprise avec ce patient.
Intégrer et transférer les connaissances
des différents modules en décrivant à
LE + DU GRIEPS
La Certification professionnelle (FFP) permet de légitimer et valoriser la place de l’aide-soignant en psychiatrie. Ce certificat peut également être réalisé en intra
en version présentielle sur 8 jours.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Aide-soignant en psychiatrie ou
prévoyant d’y travailler.
Lyon du 13/06 au 22/11/2016
Durée : 8 jours (6 jours présentiel + 2
jours à distance), 2 910 €
Module 1 : Lyon du13 au 14/06/2016
2 jours, 795 €
Module 2 : Lyon du 15 au 16/09/2016
2 jours, 795 €
Module 3 : Lyon du 21 au 22/11/2016
2 jours, 795 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Jean-Michel BOURELLE
Infirmier en psychiatrie, Master en
éthique.
Jeannine BELLET
Infirmière en psychiatrie, Master en
éducation en santé.
VOIR AUSSI...
Collaboration infirmier/aide-soignant .................p82
Code : ECSPS04
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Repérer et gérer les situations de crise
• L’introduction à la psychopathologie
(psychoses/névroses).
• La gestion des situations de crise.
• Le soin en psychiatrie et la place de l’aidesoignant.
• Les droits du patient.
Psychiatrie et santé mentale
Module 1 : Connaissances cliniques et place de l’aide-soignant en psychiatrie
161
Troubles psychiques (e-learning DPC)
au
ve
u
No
Acquérir et consolider ses connaissances en psychopathologie grâce à un parcours e-learning.
CONSOLIDER
Développer des connaissances en psychopathologie et dans la gestion des
crises.
Quiz, intégratif.
Analyse de pratique
à partir de situations
choisies par les
participants.
Échange avec son
tuteur.
Questions sur forum.
SE PROJETER
Exploiter le travail
à distance par
classe virtuelle.
Établir un plan
d’actions
d’améliorations.
ANALYSER L’IMPACT
Mettre en place les
actions
d’améliorations.
Suivi à distance par le
formateur (forum).
Analyser des
impacts de la
formation sur
les pratiques.
AMÉLIORER
ANALYSER
LE + DU GRIEPS
La formation e-learning, éligible au DPC, et la durée de la formation contribuent au développement durable des compétences en soins en psychiatrie.
FORMATION E-LEARNING / DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
MODULES E-LEARNING (6h15) :
- L’introduction générale sur les
troubles psychiques.
- Les troubles anxieux.
- Les troubles de l’humeur.
- Les troubles de la personnalité.
- Les troubles psychotiques.
- Les troubles liés aux substances.
- Les troubles en gérontopsychiatrie.
- L’entretien clinique.
VOIR AUSSI...
Hypnoanalgésie............................................................p75
Code : ECSPS01
Tutorat en psychiatrie
Contribuer à la transmission des savoirs en psychiatrie.
Intégrer et fidéliser les nouveaux
professionnels
• Les enjeux du développement des
compétences en psychiatrie en lien avec le
référentiel des études infirmières.
• Le tutorat, la posture de tuteur et son
positionnement dans le soin.
• L’articulation entre le tuteur et l’équipe de
soins.
• La différentiation et la synergie des rôles.
• L’intégration des nouveaux professionnels
dans une unité.
Analyser des situations de tutorat
• L’analyse de situations apportées par les
stagiaires :
› le développement des compétences,
› la pratique réflexive,
› le transfert en situation,
› l’évaluation des compétences,
› l’apprentissage de l’apprentissage.
Problématiser les situations de soins en
psychiatrie dans une perspective de tutorat
• Le concept de continuité et de cohérence dans
le soin.
• Le sens de la maladie mentale, le langage des
symptômes.
• L’implication dans la relation : comment parler
de soi, transmettre et partager.
• L’articulation avec les connaissances en soins
psychiatriques.
• Les critères de prises de décision dans les
soins en psychiatrie.
• Les liens avec le certificat « Spécialiste en
soins psychiatriques ».
• L’identification des difficultés récurrentes des
nouveaux intégrés concernant l’analyse des
processus de soins et des cas cliniques.
• La définition des cas cliniques révélateurs de
l’activité.
Définir les compétences à acquérir par
les nouveaux professionnels exerçant en
psychiatrie
• La notion de compétence.
• Les différents modèles théoriques.
• Le référentiel de compétence en psychiatrie.
Clarifier les notions d’apprentissage et
d’évaluation
• Les différentes théories de l’apprentissage et
les modèles pédagogiques propices au tutorat.
• Les principes généraux de l’apprentissage
adulte.
• L’accompagnement.
• Le rôle de l’accompagnateur pour favoriser
l’autonomie de l’apprenant : distinguer
difficulté et échec, les conditions de la
motivation à apprendre.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur l’analyse réflexive des pratiques afin de faciliter le développement des compétences soignantes des nouveaux arrivants en
psychiatrie. Elle s’articule avec le Certificat « Spécialiste en soins psychiatriques » (p160).
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
162
VOIR AUSSI...
Intégrer les nouveaux professionnels :
politique et stratégie .................................................................. p41
Certificat : Formateur de tuteurs
de stagiaires paramédicaux...................................................... p45
Code : ECSPS02
Entretien d’accueil infirmier en psychiatrie
Conduire un entretien d’accueil en psychiatrie.
› l’évaluation de la demande du patient,
› la réassurance,
› la possibilité de mise en confiance, le lien,
l’accord,
› l’initiation d’un projet de soin,
› l’alliance thérapeutique.
• Le contexte de l’unité : CMP, hôpital, CATTP,
hôpital de jour.
Développer des compétences
relationnelles et méthodologiques
• Les modes « d’être en relation » à partir de
l’école de Palo Alto, Watzlawick…
• Les notions conceptuelles de l’accueil.
• La crise : comment différer et répondre en
même temps ?
• La posture clinique de l’infirmier :
› l’engagement, la distanciation,
› le passage du besoin à la demande,
› le passage d’acteur à auteur,
› la place de l’infirmier dans l’entretien.
• Le développement éthique : de la mise en
confiance au transfert, de l’écoute de l‘autre
au travail sur Soi.
• Les illustrations cliniques.
Construire un guide méthodologique
• La conduite d’un entretien d’accueil, les
différentes phases de l’entretien.
• Le type d’entretien en fonction de la
pathologie, de la situation.
• La construction d’une anamnèse.
• Le recueil de données.
• L’évaluation de la situation.
• La conduite à tenir à partir de situations-clés :
› le risque suicidaire,
› la décompensation délirante,
› le refus d’hospitalisation,
› l’angoisse ou l’agitation,
› la pauvreté du discours.
• L’accueil des familles.
LE + DU GRIEPS
La formation permet aux participants de réaliser, en intersession, un entretien d’accueil qui sera réajusté lors de la dernière journée. Elle est à mettre
en lien avec l’article réalisé par un formateur-expert du GRIEPS (Santé Mentale 02/2013) où l’importance d’un cadre de référence, associé à l’analyse
réflexive des pratiques des soignants pour réaliser un entretien d’accueil de qualité comme le préconise le DPC, est explicitée.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
La relation d’aide ...................................................................... p126
Entretien infirmier de première intention ......................... p164
Modules e-learning
sur l’entretien clinique ........................................ www.grieps.fr
Code : ECSPS05
Entretien familial par l’approche systémique
Psychiatrie et santé mentale
Définir l’entretien infirmier
• Le cadre juridique et législatif : loi n°2011803 relative aux droits et à la protection
des personnes faisant l’objet de soins
psychiatriques, loi n°2002-303 du 4 mars
2002 relative aux droits des malades, décret
n°2004-802 du 29 juillet 2004 relatif à
l’exercice infirmier.
• La place et le rôle des partenaires : infirmier,
médecin, psychologue, cadre.
• Les fonctions et les missions de l’entretien :
Développer des connaissances sur
l’approche systémique
• L’approche systémique : pourquoi, origine et
évolution du mouvement, fondateurs.
• Le passage du linéaire au circulaire.
• La notion de système : caractéristiques.
• Les 5 axiomes de la communication.
• La métacommunication.
• La communication pathologique.
• L’escalade symétrique et la complémentarité
rigide.
• La communication paradoxale, le double lien.
Acquérir une nouvelle lecture de la
problématique familiale
• Le symptôme dans un système.
• L’institution en tant que système.
• Les outils systémiques : génogramme,
techniques de recadrage, objets flottants…
Développer des compétences dans la
conduite d’un entretien familial
• L’analyse de la demande familiale.
• La démarche spécifique de l’entretien
systémique :
Actualiser ses connaissances sur la
communication
• Les théories de la communication : principes
de base.
› le questionnement circulaire,
› la formulation d’hypothèses,
› les Feedbacks,
› l’apparition du changement.
• Les règles de l’entretien familial :
› la construction de l’alliance thérapeutique,
› la co-définition de l’objectif,
› la situation du ou des professionnels dans une
posture de médiation.
S’exercer à l’entretien familial
• L’entrainement à la formulation des
hypothèses systémiques et à la circularité.
• Les mises en application de l’entretien.
• La mobilisation des compétences familiales.
Approfondir les notions spécifiques du
fonctionnement familial
• Le mythe et les rituels familiaux : liens
familiaux, totem familial, greffe mythique.
• Les loyautés.
• Les cycles de vie familiale.
• Les indications de la thérapie familiale systémique.
• Le concept de résonnance.
LE + DU GRIEPS
La formation est construite sur une alternance entre l’analyse de la pratique par le biais de situations apportées par les stagiaires, de mises en situations
et le développement de connaissances pour la compréhension du sujet dans son contexte familial.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de psychiatrie ou
médicosocial.
Paris du 28 au 30/11/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Christelle GOLDNER
Psychologue clinicienne, Thérapeute
familiale.
VOIR AUSSI...
Familles des patients : développer
des relations de partenariat .................................p124
Code : ECSPS05
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Conduire un entretien familial à partir des connaissances sur l’approche systémique.
163
Entretien infirmier de première intention
Développer des compétences en évaluation clinique et dans l’orientation du patient.
Définir l’entretien de première intention
• Le cadre juridique et législatif.
• La place et le rôle des partenaires : infirmier,
médecin, psychologue, cadre.
• La particularité du positionnement de
l’infirmier en première ligne.
• Les fonctions et les missions de l’entretien :
› l’évaluation de la demande et de la situation,
› l’orientation et la prise de décision,
› la diminution du temps d’attente.
• Le contexte de l’unité : CMP, urgences, VAD,
psychiatrie de liaison…
Développer des compétences cliniques et
d’évaluation
• La crise : comment différer et répondre en
même temps ?
• L’analyse clinique et le moment diagnostic :
› le discernement de l’individu,
› la restitution de l’analyse au soigné,
› la gestion de la crise et la décision d’orientation.
Enrichir ses compétences dans la relation
à l’autre
• Les mécanismes de la communication.
• L’entretien directif et non-directif.
• L’observation et l’écoute active.
• La posture clinique : cadre, implication,
distance réflexive.
Construire une méthodologie pour
l’évaluation clinique
• Le degré de danger pour le patient et pour les
autres.
• L’évaluation du risque suicidaire.
• L’appréciation de la réalité.
• L’étayage sur lequel le patient peut se reposer
et sa capacité à mobiliser ses ressources.
• La prise en compte de ses antécédents.
• La perception des proches : famille.
• Le ressenti du soignant.
Construire une méthodologie pour
l’orientation du patient
• La définition de la notion d’urgence.
• La préconisation de l’orientation médicale :
l’orientation du patient.
• La préparation d’un suivi psychologique.
• La mobilisation du réseau médicosocial et de
la famille.
• L’élaboration d’un compte-rendu : rédaction
d’une fiche de liaison.
LE + DU GRIEPS
Cette formation répond à une demande de plus en plus visible des institutions de situer l’infirmier en première ligne face aux développements des
pratiques avancées mais aussi en réponse à la pénurie de psychiatres qui oblige à reconsidérer l’organisation des soins. La formation est enrichie d’un
module e-learning d’1 heure sur l’entretien clinique.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Cadre de santé, infirmier.
Paris du 11 au 13/10/2016
3 jours (présentiel) + 1h (e-learning),
1 030 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jocelyne JAMAN
Infirmière en psychiatrie, Master 2
Expertise soins.
Psychothérapie des psychoses : le rôle infirmier
VOIR AUSSI...
La souffrance psychique............................................p74
Éducation thérapeutique
du patient en psychiatre ...........................................p98
Code : ECSPS05
au
ve
u
No
Acquérir des repères pour assumer une fonction psychothérapique auprès de patients souffrant de psychoses.
Améliorer sa compréhension du
fonctionnement psychotique
• La notion de psychopathologie des psychoses :
symptômes, syndromes, troubles psychotiques.
• Le fonctionnement psychotique : au-delà des
symptômes (idées délirantes, hallucinations...),
repères sur ce qui fait l’essence de la
psychose.
Différencier la psychose et le « handicap
d’origine psychique »
• La définition du « handicap d’origine
psychique ».
• Le lien entre le handicap d’origine psychique
et la psychose.
• La réhabilitation, la remédiation,
l’autonomisation, la réinsertion, la
psychoéducation... : dans la logique
rééducative qui domine la psychiatrie
d’aujourd’hui, quelle place pour le soin ?
Développer la fonction infirmière dans
sa dimension psychothérapique par des
pratiques avancées
• Les outils relationnels du traitement de la
psychose.
• Les caractéristiques de la pensée et du
discours psychotique : dissociation de la
pensée, vécu délirant...
• La relation thérapeutique avec un patient
délirant : rencontre avec son univers
psychotique.
• La posture soignante face au délire.
• La relation au malade et le cadre
thérapeutique comme outils du soin psychique
en psychiatrie.
• Le savoir-faire dans le domaine du soin
relationnel au patient psychotique basé sur :
les vignettes cliniques, les extraits vidéo.
LE + DU GRIEPS
Cette formation est incontournable avant tout projet de réhabilitation sociale. Elle complète le « Certificat : Spécialiste en soins psychiatriques » (p160)
en approfondissant l’expertise de l’infirmier. Le formateur est l’auteur de plusieurs articles sur ce thème dans la revue « Santé Mentale ». La formation est
enrichie de 2 modules e-learning d’une durée globale de 1h45.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Infirmier.
Lyon du 04 au 05/04/2016
2 jours (présentiel) + 1h45
(e-learning), 695 €
164
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Florent POUPART
Psychologue clinicien, Maître de
conférences en psychologie clinique.
VOIR AUSSI...
La souffrance psychique............................................p74
Module e-learning
sur les troubles psychotiques ......... www.grieps.fr
Code : ECSPS13
Urgence et crise en psychiatrie : soins adaptés
Reconnaître les situations d’urgences
psychiatriques et les situations de crise
• Les différents types de pathologies et
leurs manifestations en situation aigüe :
décompensation psychotique, prévention des
passages à l’acte, patients sous l’emprise de
substances psychoactives.
• Les signes de décompensation.
• La pathologie du patient : analyse rapide de
la situation clinique du patient, observation
infirmière.
• Le stress : savoir le gérer.
• L’attitude professionnelle face à un sujet
insultant.
Analyser et gérer les situations d’urgence
et de crise en fonction de la trajectoire
du patient
• La prise en charge du patient connu.
• La prise en charge du patient lors d’une
première venue.
• La prise en charge du patient au domicile.
Gérer la situation d’urgence ou de crise
en fonction du contexte ou des tiers
présents
• La gestion par l’infirmier de la crise en
l’absence d’un médecin.
• La place de la famille face à la crise de ses
proches.
• Le positionnement des tiers dans la relation
avec le sujet en crise.
• La gestion de l’urgence dans un
environnement peu propice et potentiellement
à risque.
• L’utilisation des espaces : sécuriser, anticiper,
coordonner les professionnels...
• Le maintien du lien thérapeutique.
• Les stratégies d’équipe et le travail collectif.
• Le débriefing collectif post-interventionnel.
Savoir communiquer avec le patient en
crise
• La hiérarchisation des problèmes.
• L’efficacité et l’influence de sa communication
en fonction du contexte.
• La crise : savoir la désamorcer.
• La gestion des interactions agressives.
• La communication avec le sujet délirant ou
potentiellement violent.
LE + DU GRIEPS
La formation envisage l’impact de la loi n°2011-803 du 5 juillet 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins
psychiatriques (soins sans consentement, programme de soins ambulatoires). Les projets de formation autour du soin d’urgence peuvent être abordés
dans des contextes très différents : intra ou extrahospitalier, HAD, structures médicosociales... en fonction de la demande.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Certificat : Spécialiste en soins psychiatriques ............... p160
Modules e-learning sur les troubles
psychotiques, les troubles de l’humeur
et les troubles de la personnalité ................... www.grieps.fr
Code : ECSPS10
Suicide : accueillir la personne suicidante en psychiatrie
Adopter un positionnement et une distance adaptés vis-à-vis de la personne suicidante.
Acquérir un cadre de référence sur la
notion d’acte suicidaire
• Les différents « champs » du suicide : social,
légal et clinique.
• Le geste suicidaire : ses modalités, du risque à
la crise suicidaire.
• Les différents types de suicide : sociologie,
phénoménologie, psychopathologie.
• Les différents suicidants.
• Le suicide selon les étapes de la vie.
Repérer les liens entre dépression,
psychopathologie et acte suicidaire
• L’approche de la notion de dépression.
• Les différents types de dépression.
• Les points de fragilité psychique et
prédisposition à la dépression.
• La psychopathologie.
• Les notions-clés pour la compréhension des
processus psychiques : narcissisme, surmoi
et idéal du moi, pulsion de vie et pulsion de
mort, angoisse et mécanismes de défense.
• Les buts et l’intérêt de l’hospitalisation.
Analyser l’interaction entre soignant et
personne suicidante : approche réflexive
• Le décodage de certaines attitudes.
• La clarification de ses propres ressentis.
• La notion d’ambivalence.
• Les mécanismes de défense des soignants et
le travail sur sa propre attitude relationnelle,
éthique de l’accompagnement.
• Les situations cliniques vécues par les
participants : analyse réflexive pour un
transfert d’apprentissage.
Apporter une aide à la personne
suicidante
• La visée diagnostique : Risque, Urgence et
Dangerosité de la situation.
• Les écueils à éviter : banalisation, déni, fausse
réassurance...
• La visée thérapeutique : qualité et modalités
d’accompagnement.
Développer le recontact téléphonique et
le maintien du lien soignant
• La méthode du recontact : soutien ponctuel,
psychothérapie structurée...
• La notion de veille clinique.
• La continuité des soins.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’inscrit dans les préconisations de la DGOS (n°DGOS/RH4/2012/206 du 22 mai 2012, annexe 6). Une évaluation, à partir de mini-cas,
permet aux stagiaires d’intégrer les différents niveaux d’urgence de la crise suicidaire.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 à 4 jours.
VOIR AUSSI...
Suicide : la prévention ...............................................p79
Code : ECSPS11
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Comprendre les différents concepts qui
entourent les notions d’urgence et de
crise en psychiatrie
• Les représentations de la maladie mentale.
• La notion d’urgence.
• Le cadre réglementaire et législatif.
• L’urgence psychiatrique, l’urgence « vraie »,
l’urgence « mixte ».
• Les « fausses urgences », l’urgence « ressentie ».
• La crise en psychiatrie : rupture de
l’homéostasie psychique, effondrement des
mécanismes d’adaptation.
Psychiatrie et santé mentale
Faire face à des situations d’urgence ou de crise en psychiatrie et en santé mentale.
165
Violence en psychiatrie : comprendre et gérer les situations
Prévenir et gérer les situations de violence ou d’agressivité en psychiatrie.
Identifier et analyser ses pratiques de
prévention ou de gestion de la violence
• L’identification de situations apprenantes.
• L’analyse de ces situations avec les points
forts, difficultés ou questionnements.
Comprendre les différentes formes
d’agressivité, de violence et leurs
conséquences
• Les définitions : violence verbale, physique,
mentale, agressivité et maltraitance.
• Les différents niveaux d’agressivité et le
positionnement individuel à adopter.
• Les notions d’agresseurs et d’agressés :
représentation symbolique.
• La prise en charge des violences spécifiques
selon les secteurs d’activité.
• Les formes de violence dans le cadre du
travail.
Développer des compétences
individuelles pour faire face à ces
situations
• Le développement de capacités à se protéger
physiquement.
• L’analyse réflexive sur les facteurs
déclencheurs et les émotions qui s’y
rattachent.
• Les facteurs permettant le contact,
l’expression et le dialogue.
Développer des stratégies collectives
pour prévenir et accompagner les
situations de violence
• L’action en équipe :
› la méthode de la pacification et les éléments de
coopération,
› le positionnement de chacun face aux différents
niveaux d’agressivité,
› le repérage des seuils individuels de tolérance et
de savoir-faire.
• L’action dans l’organisation :
› les normes sécuritaires à élaborer,
› les conditions d’une politique de prévention de la
violence,
› la mise en place d’un système d’évaluation des
actions entreprises.
• L’action pour les victimes et la prévention du
stress post-traumatique :
› la prise en charge de la victime et de l’agresseur,
› le débriefing par l’analyse des pratiques.
Évaluer les apprentissages à partir des
situations évoquées en amont
• La reprise des situations initiales avec les
savoirs acquis.
• Les axes de changement proposés par les
stagiaires.
• La construction d’un plan d’actions pour
développer des stratégies collectives au sein
de leur unité.
LE + DU GRIEPS
Ce thème de formation est retenu comme une priorité nationale. Il peut s’adapter à toutes les problématiques de terrain mais aussi à différents types d’unités.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Urgence et crise en psychiatrie : soins adaptés ............ p165
Isolement ou contention en psychiatrie :
soigner et accompagner ................................... www.grieps.fr
Code : ECSPS09
Obligation ou injonction de soins : le cadre thérapeutique
Accompagner des personnes faisant l’objet d’une obligation de soin ou d’une injonction de soin.
Identifier le contexte actuel des
obligations et des injonctions de soins
• Le cadre juridique de l’obligation et de
l’injonction de soin.
• La distinction entre obligation et injonction de
soin : dispositifs juridiques et légaux.
• Les rôles et missions des différents intervenants.
• Les conséquences juridiques de l’inobservance
du suivi.
Définir le cadre thérapeutique
• Le cadre de l’intervention : acteurs en fonction
du soin pénalement ordonné, liens soins/justice.
• L’évaluation : rappel sur les états-limites.
• La prise en charge des personnalités
psychopathiques et perverses.
• Les auteurs de violences sexuelles.
• Le cadre thérapeutique.
• Le protocole d’accompagnement.
• La dimension éthique.
Développer des compétences cliniques et
relationnelles
• L’accueil.
• Le savoir théorique autour de l’approche
psychopathologique : psychopathie et
structure perverse.
• Le passage à l’acte et ce qu’il met en jeu.
• La compréhension de ce qui se rejoue dans la
relation thérapeutique.
• La gestion du contretransfert en renouant
avec un sentiment d’empathie.
• L’introduction du tiers symbolique.
• L’axe thérapeutique de l’empathie soignante
associé à la fermeté du cadre thérapeutique.
• L’expression d’une souffrance déniée.
Intervenir avec méthodologie
• Les principales thérapies utilisées auprès des
auteurs de violences sexuelles.
• Le travail groupal.
• L’introduction d’un tiers (physique et
symbolique) : travail en binôme, pose du cadre
thérapeutique.
• L’intertransfert.
• La triade patient/soignants/justice.
• Le secret professionnel.
• Les limites et les risques de la thérapie.
• L’articulation d’un partenariat soin/justice au
service du soin.
• La mobilisation du réseau médicosocial.
LE + DU GRIEPS
Cette formation aide les soignants à passer d’une culture sécuritaire à une culture de soin dans des situations complexes. Elle s’attache à montrer au
soignant comment poser un cadre thérapeutique préalable à toute prise en charge. Enfin, cette formation répond à la demande actuelle des institutions
face aux obligations de soins.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 23 au 25/03/2016
3 jours, 1 005 €
166
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Michel BOURELLE
Infirmier en psychiatrie, Master en
éthique.
VOIR AUSSI...
La responsabilité juridique dans les soins.......p132
Code : ECSPS06
Conduites addictives : soigner les patients souffrant d’addictions
Accompagner efficacement les patients souffrant de conduites addictives.
Actualiser ses connaissances théoriques
et cliniques
• Les produits :
› la classification pharmacologique comparée des
substances (rapport Roques),
› les effets psychoactifs (rapport OFDT 2013),
› la dangerosité (indicateurs Inserm).
• Le schéma général des addictions :
› le schéma bivariant des associations néphalistes,
› le schéma trivariant d’Olivenstein.
Définir les différentes typologies cliniques
• La perspective synchronique.
• La perspective diachronique.
S’approcher de la personne dépendante
• La notion de vulnérabilité et d’emprise.
• Les transgressions, les violences : cadre
thérapeutique, comment prévenir, comment
répondre ?
• Les différents types de dépendances :
physique, psychologique, sociale.
Mettre en œuvre le soin addictologique à
partir d’analyses de cas cliniques
• Les grands principes du soin :
› l’accompagnement et la relation d’aide,
› l’entrée en relation : obstacles avec le patient
alcoolique ou toxicomane, ambivalence,
› les protocoles de traitements de substitution :
méthadone, subutex,
› le sevrage physique et psychologique.
• Le moment de l’observance et de la non-
observance, la rechute.
• Le dispositif de soins spécialisé : éventail des
pratiques alcoologiques et addictologiques.
• L’approche du patient à partir d’analyse des
pratiques :
› le partage réflexif autour de situations cliniques,
› l’importance de l’accueil : organisation matérielle,
attitudes.
• L’éducation du patient :
› la qualité de vie,
› l’adaptation du patient au contexte social,
› la promotion de l’autonomie du sujet auteur.
• Le travail en réseau : partenaires et
coordination (CSAPA, hôpital...).
• L’importance du travail en équipe :
› le système de valeurs à développer,
› l’accompagnement dans la durée,
› les modalités de régulation et d’évaluation des
pratiques autour du projet de service.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’appuie sur la dimension clinique du soin. Elle peut être couplée avec celle qui aborde la dimension éducative (p98). Ainsi, les
professionnels disposeront d’un panel complet pour dispenser des soins de qualité aux patients souffrant d’addictions.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique du patient en psychiatrie ........ p98
Modules e-learning
sur les troubles liés aux substances .............. www.grieps.fr
Code : ECSPS12
Projet thérapeutique personnalisé en psychiatrie
Psychiatrie et santé mentale
Clarifier les usages des substances
• La petite et la grande histoire de l’usage des
substances psychoactives.
• La mise en perspective culturelle, sociologique
et psychopathologique.
S’approprier le concept de projet
thérapeutique personnalisé
• La spécificité des soins infirmiers en
psychiatrie.
• L’équipe en psychiatrie et la notion de
pluridisciplinarité.
• Le projet thérapeutique personnalisé :
› les définitions philosophiques, éthiques et
déontologiques de la personne,
› l’articulation avec le contexte légal et
la réglementation : loi du 4 mars 2002,
recommandations de la HAS,
› les préconisations institutionnelles,
› le sens du projet personnalisé,
› les distinctions entre projet de secteur, du lieu de
soins et projet individualisé,
› le projet dans une structure de soins et dans le
fonctionnement d’une équipe,
› la notion d’objectifs : caractéristiques, finalités,
enjeux.
Développer une méthodologie de
construction d’un projet thérapeutique
personnalisé
• La construction de la trame du projet
thérapeutique personnalisé :
› le recueil des éléments à travers l’histoire du sujet,
› l’analyse et la synthèse des éléments
sémiologiques participants à l’élaboration du
projet en alliance avec le patient et l’équipe,
› les problématiques autour des patients
psychotiques pris en charge,
› les champs d’interventions cliniques et
médicosociales et leurs limites,
› les objectifs personnels d’accompagnement et les
conditions de mise en œuvre,
› la construction de projets thérapeutiques adaptés,
› les actions de mise en œuvre du projet à court,
moyen et long termes : élaboration d’une
procédure, QQOQCP, planification, objectifs,
conditions de mise en œuvre.
• L’accompagnement du patient acteur de son
projet favorisant « l’alliance thérapeutique ».
• La coordination avec les équipes des
structures alternatives à l’hospitalisation et
avec les partenaires du réseau sanitaire et
médicosocial : parcours de soin et synthèse.
• L’évaluation du projet thérapeutique
individualisé : choix des indicateurs,
construction d’un tableau de bord de suivi,
mesure des écarts...
• Les missions du coordonnateur de projet :
notion de référent infirmier.
LE + DU GRIEPS
Cette formation pragmatique offre la possibilité aux participants de s’initier à la construction de projets personnalisés ou de réguler des projets existants.
Elle s’appuie sur des situations cliniques et promeut l’idée d’une approche holistique et pluriprofessionnelle des soins psychiques.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Éducation thérapeutique du patient en psychiatrie ........ p98
Certificat :
Expert en raisonnement clinique ......................................... p119
Code : ECSPS15
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Construire et accompagner un projet thérapeutique personnalisé en psychiatrie.
167
Visite À Domicile (VAD) en psychiatrie
Professionnaliser et développer les interventions à domicile auprès des patients.
Identifier les différents types de VAD
dans un contexte législatif et
réglementaire
• La loi n°2011-803 du 5 juillet 2011 :
droits des patients et programme de soins
ambulatoires.
• Le plan de Psychiatrie et Santé Mentale 20112015.
• Les règles de discrétion et du secret
professionnel.
• Le suivi thérapeutique.
• La gestion de crise.
• L’obligation de soins, le consentement, la
protection de la vulnérabilité.
• L’accueil familial thérapeutique.
• La réinsertion : appartements-relais, maisonrelais, foyer de vie...
• L’hospitalisation à domicile.
Positionner le patient en tant que sujet
dans le dispositif de soins
• La qualité et la pertinence du positionnement
professionnel : engagement, implication,
posture, notion de risque…
• La visite à domicile :
› les objectifs,
› le système familial : symptôme, crise, demande...
› l’intervention : se faire accepter, repérer et utiliser
les ressources familiales.
• Le travail de réseau et l’intervention
pluripartenariale.
Développer l’aspect thérapeutique
• L’autre dimension du soin situé dans le milieu
du patient : regard clinique, espace intime.
• Le repérage lors des visites, la façon dont les
soignants sont reçus par le patient, ce qu’il
accepte de montrer.
• L’insécurité du soignant : face à ce lieu
particulier, aux interventions imposées, à
l’évaluation des risques.
• La gestion de l’espace et du temps dans
le respect des frontières : lieu choisi par le
patient pour l’entretien, durée de la VAD,
cadre thérapeutique, espace proxémique…
• Les intérêts et les limites des VAD : visée
diagnostique, stratégies thérapeutiques et
relance des processus psychothérapiques.
Développer les outils de communication
• L’introduction aux techniques d’entretien
en tant que principal support de la visite
à domicile : attitudes fondamentales,
communication, différents types d’entretien.
• Les transmissions : fonction de l’écrit, critères
de qualité de l’oral.
• La finalisation des grandes lignes du projet
thérapeutique.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur des analyses de situations rencontrées par les stagiaires qui serviront de fil conducteur à la formation et pourront ouvrir sur
quelques séquences d’analyse de pratiques. Elle insiste à la fois sur la complexité et l’intérêt du soin à domicile dans la rencontre avec la personne
souffrant de troubles psychiques ainsi que son entourage.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel soignant ou éducatif.
Paris du 23 au 25/05/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Michel BOURELLE
Cadre de santé en psychiatrie, Master
en éthique.
VOIR AUSSI...
L’organisation des CMP
par le Case-Management................ www.grieps.fr
Code : ECSPS16
Hospitalisation À Domicile (HAD) en psychiatrie
Construire un projet d’HAD et développer des compétences cliniques spécifiques.
Identifier le contexte juridique de l’HAD
en psychiatrie
• La loi hospitalière du 31 décembre 1970.
• Les décrets du 14 mars 1986 et du 2 octobre 1992.
• La circulaire DHOS du 4 février 2004.
• La responsabilité et la déontologie dans l’HAD.
Définir les caractéristiques du soin
dispensé en HAD en psychiatrie
• Le rapport de l’IGAS (2010).
• L’intensité du soin individualisé à domicile.
• Le malade et son environnement.
• La diversité des indications de l’HAD : en
amont d’une hospitalisation, dans le cadre
d’un suivi, à la place d’une hospitalisation.
• Le parcours du patient.
• Les objectifs d’un soin en HAD : maintien
de l’autonomie, réinsertion, réhabilitation,
dé-stigmatisation attachée à la santé mentale,
prévention primaire.
• Les indications et les contre-indications :
pédopsychiatrie, psychogériatrie…
Garantir l’intensité des soins
• La composition de l’équipe.
• Les partenariats avec d’autres professionnels :
médecin généraliste, travailleurs sociaux…
• La continuité et la structuration des soins.
• La fréquence des interventions et l’évaluation
hebdomadaire.
• Le projet de soins avec le patient et le cadre
thérapeutique.
• Le rôle de l’entourage du patient.
• Les expériences en cours.
Développer un projet d’HAD en
psychiatrie
• Le projet médical et le projet de soins.
• Les valeurs sur lesquelles repose le projet.
• Le fonctionnement et l’organisation du
travail : structure dédiée ou modalité
thérapeutique du secteur.
• Le médecin coordinateur.
• Le dispositif de soin en lien avec les autres
structures intra et extrahospitalières.
LE + DU GRIEPS
La formation peut être adaptée à la demande soit pour construire un projet nouveau d’HAD, soit pour évaluer un projet ou une pratique existante.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
168
VOIR AUSSI...
Entretien familial par l’approche systémique ................. p163
Module e-learning
sur l’entretien en psychiatrie............................ www.grieps.fr
Code : ECSPS16
Corps et psychiatrie
au
ve
u
No
Développer des connaissances et des compétences thérapeutiques dans l’approche du corps en psychiatrie.
Comprendre le langage du corps dans le
développement normal et pathologique
• Le corps et la structure.
• Le corps dans l’espace et le temps.
• Le corps relationnel.
• Le langage pathologique : hallucinations
corporelles, dépersonnalisation.
• Le sentiment de perte de l’intégrité corporelle.
• Les troubles de l’activité motrice.
• Le sentiment d’étrangeté.
• Les états hypochondriaques.
• Les conduites déviantes : scarifications,
troubles alimentaires…
• Les tremblements, tics et bégaiements.
• La honte du corps.
Développer des compétences
relationnelles dans les approches
thérapeutiques corporelles
• La relation thérapeutique : projection,
transfert, régression, angoisse…
• Le cadre d’une relation : médiatisation des
échanges, attitudes de « Porter ».
• Les 3 fondements d’une stratégie
psychothérapique lors de l’utilisation d’une
médiation corporelle : triangle thérapeutique
de Coosman.
• La gestion de la proxémie corporelle soignant/
soigné.
• Le lien et l’expression émotionnelle du
patient : cheminement progressif.
Savoir utiliser des activités à médiations
psychocorporelles dans une visée
psychothérapeutique
• La fonction contenante du professionnel :
bienveillance, soutien, maniement ou
Handling, Holding (Winnicott).
• Les différentes activités à médiations :
aquatique, toucher, art-thérapie, sport, théâtre,
relaxation, musicothérapie…
• Leurs atouts : en individuel ou en groupe.
• Leurs implications dans le savoir-être.
• Leurs limites.
• L’éthique sur laquelle reposent les médiations.
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’inscrit dans les attentes actuelles des institutions qui demandent des formations sur le corps. Elle peut être adaptée à la pédopsychiatrie
et à la prise en charge des adolescents.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Modules e-learning sur l’introduction
à la psychopathologie......................................... www.grieps.fr
Code : ECSPS20
Eau en thérapie
au
ve
u
No
Psychiatrie et santé mentale
Redéfinir les fondamentaux sur le corps
• La société et le corps.
• Le statut du corps dans l’histoire : moyen-âge,
renaissance, 20e siècle.
• Le travail sur le corps visible : respiration.
• Le travail sur le corps invisible : émotions.
• Le corps et la fonction symbolique.
• Les lieux imaginaires du corps.
• Le corps comme base de développement
affectif et émotionnel.
PRÉAMBULE
Cette expérience de formation, révélatrice et
mobilisatrice sur le fonctionnement psychique
et sur le regard porté sur soi, a pour objet
d’amener chacun à faire alliance avec l’eau et
avec lui-même pour aider chaque patient à se
trouver en accord avec lui-même, dans le respect de ses besoins, ses peurs, son histoire, son
rythme. Cet accompagnement se fait quelle
que soit la nature du handicap ou des troubles
psychiques.
Identifier les fondements thérapeutiques
et les bienfaits de l’eau en thérapie
• L’eau comme contenant physique et
psychique.
• L’eau : facteur favorisant les liens à l’autre.
• L’eau : révélatrice de blessures enfouies et des
ressources de chacun.
• L’effet cathartique de l’eau.
• L’eau : espace d’expériences révélatrices.
• Les fantasmes, les peurs liés au liquide.
• La double signification de toucher et d’être
touché.
• La régression.
Développer des compétences
relationnelles
• La façon de dévoiler son corps et de partager
des espaces intimes.
• Les approches et accompagnements en
fonction des pathologies.
• La manière d’avoir une attitude étayante.
• L’utilisation des ressources de chacun.
• Le processus de séparation/individuation.
• L’intégration d’un dedans et d’un dehors.
Appliquer la méthodologie
• Le cadre à poser.
• L’initiation d’une approche progressive.
• Le dépassement des représentations
anxiogènes.
• Le développement de la relaxation, des
portages.
• Le recentrage sur soi.
• L’intégration de la présence de l’autre et le
respect de la place de chacun.
• L’identification de la dimension symbolique, la
dimension groupale.
Mobiliser l’hétérogénéité du groupe dans
une visée psychothérapeutique
LE + DU GRIEPS
Cette formation s’articule autour de deux axes : le premier est théorique et réflexif autour des pratiques de chacun et le second plus pratique en bassin.
Les stagiaires expérimentent alors sur eux-mêmes les techniques et approches proposées par le formateur.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 6 jours.
VOIR AUSSI...
Activités Physiques Adaptées
en psychiatrie .............................................................p170
Code : ECSPS08
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Développer des aptitudes et techniques d’accompagnement de patients dans l’eau, seuls ou en groupe.
169
Ateliers thérapeutiques : animation d’un groupe de patients
Développer une posture clinique pour conduire et accompagner un groupe de patients ou de résidents.
Intégrer des données générales sur la
notion de groupe
• La notion de groupe dans la pratique de
chaque participant.
• Le groupe au niveau développemental et au
niveau sociologique.
• Le groupe dans différentes théories cliniques :
psychologie, psychanalyse, sociologie,
pédagogie...
Identifier les différents types de groupes
• Les groupes ouverts, fermés, mixtes.
• Les groupes d’observation, d’évaluation,
thérapeutique, occupationnel, d’apprentissage,
sociothérapeutique, psychothérapeutiques…
• Les groupes constitués, les groupes de fait.
Acquérir des connaissances dans la
constitution du groupe
• Les indications et contre-indications.
• Les petits et grands groupes.
• Les groupes homogènes, hétérogènes.
• Le nombre de participants.
• Les intervenants.
• Le cadre d’intervention.
Développer des compétences en
communication dans les groupes
• La roue, la chaîne, le cercle.
• Les différents niveaux : patients/patients,
intervenant(s)/patients, intervenant(s)/
intervenant(s).
• Le rôle et la fonction de chacun.
Initier la mise en œuvre d’un projet de
groupe
• Le niveau individuel, groupal, institutionnel.
• Les modalités de fonctionnement.
• L’histoire du groupe, inscription dans le
temps : préhistoire, démarrage, déroulement,
fin, arrêt, suspension, séance et succession
des séances.
• L’espace et la temporalité du groupe.
• Le cadre physique et psychique.
Développer des supports en groupe
• La médiation.
• Les différents champs des médiations.
• La médiation en groupe ?
Valider la pratique groupale
• L’inscription institutionnelle.
• La traçabilité de l’acte.
• L’observation.
• La transmission et la valorisation.
• Le déroulement, le suivi, l’évaluation.
Découvrir et s’approprier un référentiel
• La présentation d’un référentiel.
• L’adaptation du référentiel.
Analyser sa pratique de gestion d’un
groupe
LE + DU GRIEPS
La formation permet la présentation et l’analyse de projets. Elle repose sur une EPP réalisée autour de la médiation qui a permis de construire un
référentiel avec une check-list en 10 points. Elle répond aux besoins tant du secteur sanitaire que médicosocial.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Paris du 26 au 27/05/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Pascal BOURGER
Cadre supérieur de santé.
Psychomotricien.
VOIR AUSSI...
Soins esthétiques
pour valoriser la personne âgée .........................p114
Code : ECSPS08
Activités Physiques Adaptées (APA) en psychiatrie
u
ea
uv
No
Animer des Activités Physiques Adaptées en psychiatrie et en santé mentale.
MODULE 1
Acquérir ou enrichir le cadre interventionnel d’une APA
• Le cadre et la réglementation des APA :
compétences, limites de l’intervention,
responsabilité professionnelle, champ.
• Les grands principes de la physiologie et de la
psychologie de l’effort auprès d’une personne
souffrant de troubles psychiques.
• Les ressources physiologiques, cognitives,
relationnelles, émotionnelles d’une personne
souffrant de troubles psychiques : endurance,
plaisir, communication verbale et non-verbale,
coping, affirmation de soi, maîtrise de soi,
attention, concentration…
• Le groupe et l’activité, supports
thérapeutiques : Aire Transitionnelle
d’Expérience, Holding et Handling, proxémie,
périmètre de vie, approche motivationnelle...
• L’élaboration du projet d’APA.
• La posture pédagogique et thérapeutique
du soignant : technique, fonctionnement,
contexte thérapeutique, créativité,
adaptabilité.
• L’animation d’un groupe de patients : mise en
pratique d’ateliers simples.
MODULE 2
Analyser les interactions et la posture
soignante lors d’une APA
• L’intérêt du « je » au sein du « collectif » :
étayage groupal, coopération, soutien
motivationnel, processus interactionnels,
complexité du lien soignant.
• L’éthique de l’intervention soignante : jeu et
performance, protection de la vulnérabilité,
autonomie, choix décisionnel sécurisé.
• L’analyse réflexive de pratique : à partir
de mises en pratique et de situations
professionnelles vécues.
• La communication avec l’équipe soignante :
écrits soignants, évaluation de l’activité.
• La finalisation du projet : fiche synthétique de
présentation.
LE + DU GRIEPS
La formation propose une approche pragmatique centrée sur la personne souffrant de troubles psychiques et la dynamique de groupe. Elle insiste sur
la praticité et la sécurisation de l’APA, la réflexivité et la créativité soignante en situation d’accompagnement. Elle se décline en deux modules afin
d’expérimenter ou approfondir les apports formatifs en intersession.
170
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de psychiatrie et
santé mentale.
Lyon du 04 au 05/04/2016 et
du 09 au 10/06/2016
4 jours, 1 340 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Michel BOURELLE
Cadre de santé en psychiatrie,
Éducateur sportif.
VOIR AUSSI...
Corps et psychiatrie ................................................p169
Code : ECSPS08
Mères-Enfants
Mais elle montre aussi notamment des insuffisances dans la réalisation de
l’entretien prénatal précoce ou une augmentation de la déclaration tardive
de grossesses. Ceci peut s’expliquer par le contexte sociétal dans lequel
nous évoluons.
Parallèlement, la HAS s’est donné pour mission la sensibilisation des
professionnels sur la spécificité de la prise en charge des enfants et des
adolescents. Quinze thématiques prioritaires ont été identifiées parmi
lesquelles on peut citer la communication, le maintien du lien précoce
mère-enfant ou la prévention de la maltraitance.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
Les maternités connaissent des évolutions importantes. L’enquête nationale
périnatale de 2010 révèle une meilleure prise en compte, par les professionnels, des recommandations de pratiques cliniques de la HAS.
171
Communiquer avec l’enfant hospitalisé et sa famille
Établir une communication adaptée avec l’enfant et sa famille.
Analyser la pratique actuelle de
communication avec l’enfant et sa famille
• L’accueil et l’accompagnement à l’hôpital.
• L’association de l’enfant et de sa famille au
projet de soin.
• Les limites entre implication et ingérence.
• La relation triangulaire soignant/enfant/
parents.
• L’anxiété des parents et son retentissement.
• Les sentiments de culpabilité ou d’échec.
• L’ambivalence des parents : désir de soins et
protection contre leur agression.
Comprendre l’impact de la maladie pour
l’enfant et la famille
• Les structures familiales et dynamiques
relationnelles.
• Les habitudes de vie perturbées.
• Le stress inhérent aux procédures et
interventions.
• La modification des rôles et des taches au sein
de la famille.
Comprendre les répercussions sur le
comportement de l’enfant
• Les stades de développement.
• L’impact de la maladie selon les stades.
• L’abord de la maladie selon les âges.
• Les modes de communication.
Comprendre le vécu et les besoins des
familles d’enfant hospitalisé
Identifier les problématiques propres à
l’adolescent
• L’adolescent dans le vécu des soignants.
• La maladie et l’image de soi de l’adolescent.
• L’interférence de la maladie avec le souhait
de liberté.
• Les problématiques de compliance et les
conduites à risque.
Construire une approche centrée sur la
famille
• L’implication de la famille : enjeux, bénéfices
et écueils.
• Le soutien du rôle parental.
• La relation de confiance dès l’accueil.
• Les fondements de la relation d’aide.
• La distance thérapeutique, première condition
d’un dialogue fructueux.
Prendre conscience des limites du rôle de
la famille
• La « toute-puissance » de la famille :
modulation et limitations.
• L’anticipation et la gestion des situations à
risques et les situations de crise.
• La gestion du comportement agressif.
LE + DU GRIEPS
La formation est orientée vers une approche centrée sur la famille et s’appuie sur les résultats de l’analyse de pratiques. Les objectifs sont conformes aux
recommandations de la HAS.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé.
Lyon du 20 au 22/06/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Émilie CRUDENAIRE
Psychologue clinicienne, spécialisée
dans le lien parents/enfant.
VOIR AUSSI...
Accueil du patient et de ses proches ................p124
Familles des patients : développer
des relations de partenariat .................................p124
Code : ECSME06
Allaitement maternel : accompagnement et soutien
Accompagner les mères dans leur choix d’allaitement et les soutenir.
Actualiser les connaissances générales
• L’allaitement maternel et santé publique :
recommandations de l’OMS, de la HAS
et du PNNS, démarche IHAB, code de
commercialisation des substituts du lait
maternel.
• Les bienfaits, les limites et contre-indications
de l’allaitement maternel.
• L’anatomie et physiologie de la lactation et de
la succion.
Sensibiliser et accompagner les parents
• L’information et la préparation des futurs
parents.
• La psychologie de la période périnatale.
• L’allaitement et ses représentations.
• L’adaptation à la vie extra-utérine et les
compétences du nouveau-né.
• Les intérêts, techniques et accompagnement
des parents autour du peau à peau.
• L’importance de la proximité mère/bébé.
• Les rythmes d’éveil et de sommeil de l’enfant.
• Les repères sensoriels.
• La posture du soignant dans différentes
situations : les mères dites « passives ».
• Le père dans l’allaitement.
Mettre en route l’allaitement maternel
• Les premières tétées, le repérage des tétées
nutritives et non-nutritives.
• La grille d’observation de tétée et
transmissions.
• Les massages drainants, les positions
d’allaitement.
• La prévention et la gestion de la montée de
lait.
• Les indications et modes d’administration des
compléments éventuels.
• L’organisation de la sortie.
Prendre en charge les difficultés
d’allaitement chez la mère et l’enfant
• Les engorgements, les crevasses, les bouts
de seins plats ou ombiliqués, la réduction
mammaire, les implants, les fentes labiales,
palatines…
• Le bébé fatigué, hypotonique.
Organiser et accompagner l’allaitement
d’un bébé prématuré ou hospitalisé
• L’accompagnement des mères séparées de
leur bébé.
• Le recueil du lait et sa conservation.
• Les indications et techniques du peau à peau :
bandeaux, écharpes.
• Les positions adaptées.
• La compression du sein.
• L’observation de tétées spécifiques.
LE + DU GRIEPS
Cette action tient compte de l’objectif prioritaire du Programme National Nutrition Santé (PNNS) en termes de prévention et promotion de l’allaitement
maternel. Les formatrices sont certifiées « Consultante en lactation IBCLC ».
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
172
VOIR AUSSI...
Auxiliaire de puériculture : rôle et place
dans les soins mères-enfants ................................................ p173
Code : ECSME04
Toucher et massage d’éveil pour soutenir la relation parents/enfant
Favoriser la relation parents/enfant par la sensorialité et le toucher.
Identifier les interactions prénatales et
lors de l’accouchement
• La sensorialité fœtale et les interactions mère/
fœtus.
• Le traumatisme de la naissance (Rank).
• Le travail de deuil et de séparation, de l’enfant
imaginaire à l’enfant réel.
• Le besoin d’attachement, d’agrippement.
• Le développement psychosensoriel et moteur
du bébé de 0 à12 mois.
• Les difficultés : prématuré, petit poids.
Connaître les compétences du bébé
• Les interactions comportementales et
corporelles (Winnicott).
• Le « dialogue tonique » (Ajuriaguerra).
• Les interactions visuelles : miroir.
• Les interactions vocales : « baby-talk ».
• Les interactions affectives (Stern).
• Les interactions fantasmatiques.
• Les transmissions psychiques.
Développer les fondamentaux de la
théorie de l’attachement
• Les liens entre attachement et développement
de l’enfant.
• Les attitudes parentales et les modèles
internes opérants.
Favoriser les liens précoces parents/bébé
• L’abord thérapeutique selon l’âge.
• La formation d’attachement Secure.
• L’intervention comportementale lors des
interactions parent/enfant.
• La communication auprès des parents.
• L’observation et le travail en équipe.
Développer la communication par le
toucher : sécurité et plaisir de l’enfant
• Le maintien (restauration) de la relation.
• La détente et le processus corporel.
• La prévention de la douleur.
• L’olfaction : sens primordial.
• La posture de mise en sécurité.
Apprendre à communiquer par le toucher
• La qualité du geste source d’apaisement, de
confort, de soutien.
• L’approche, le respect du corps du bébé.
• Le don et la réception.
• L’enveloppe peau, le peau à peau.
• La sensibilité et la sensorialité.
• Le schéma corporel et l’image de soi.
• Le massage d’éveil.
Guider les parents : massage d’éveil
• La relation d’aide et la pédagogie.
• Les pratiques à valoriser par les parents.
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Aleth LOMBARD
Praticienne en Sensitive Gestalt
Massage®, thérapies psychocorporelles
et massage bébé.
Émilie CRUDENAIRE
Psychologue, spécialisée dans le lien
parents/enfant.
VOIR AUSSI...
Certificat : Référent en soins
psychocorporels ........................................................p128
Code : ECSME05
Auxiliaire de puériculture : rôle et place dans les soins mères-enfants
Aider les auxiliaires de puériculture à développer de nouvelles compétences.
Repérer les évolutions qui ont un impact
sur les fonctions d’aide-soignant et
d’auxiliaire de puériculture
• L’organisation du travail en équipe : place de
l’auxiliaire de puériculture et de l’aide-soignant.
• Le positionnement des professionnels dans le
processus de soins.
• L’auxiliaire de puériculture dans le recueil et la
transmission des informations.
• Les attentes des parents.
• Les repères sensoriels.
• L’accompagnement adapté aux besoins de
l’enfant et de ses parents : portage, bain
enveloppé, cocon.
• La compréhension et l’accompagnement de la
mise en place des interactions parents/enfant :
toucher-relationnel, peau à peau.
• Les conditions pour le succès de l’allaitement
maternel : critères d’observation d’une tétée
(grilles d’observation).
Accompagner des parents
• Les repères à connaître pour les parents :
état d’éveil, de sommeil de l’enfant,
succion nutritive et non-nutritive en cas
d’allaitement…
• L’évolution des rythmes et des compétences
de l’enfant.
• La posture du soignant dans différentes
situations : les mères dites « passives ».
• Le positionnement du père.
Actualiser les connaissances pour une
meilleure intégration des parents
• L’adaptation à la vie extra-utérine et les
compétences du nouveau-né.
• Les rythmes du nouveau-né : phases d’éveil et
de sommeil.
Développer des capacités d’écoute et de
soutien
• La réflexion sur ses propres attitudes.
• Les notions de relation d’aide : empathie,
congruence, écoute active.
Accompagner des parents lors de
situations difficiles
• La notion de deuil en maternité ou médecine
néonatale.
LE + DU GRIEPS
La formation est assurée par des formatrices consultantes en lactation, formées au portage et au « toucher relationnel-massage bébé ».
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 3 jours.
VOIR AUSSI...
Allaitement maternel :
accompagnement et soutien ................................................ p172
Code : ECSME07
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de la petite
enfance.
Lyon du 22 au 25/11/2016
4 jours, 1 360 € (DVD inclus)
Mères-Enfants
LE + DU GRIEPS
La formation conduite par deux formatrices expérimentées, intervenant en maternité, pédiatrie, PMI et crèches, s’enrichit d’un DVD conçu comme support
pédagogique permettant la poursuite des apprentissages des participants une fois la formation terminée. Elle repose sur l’analyse des pratiques existantes.
173
Situations de crise en maternité : enfant né handicapé, deuil périnatal
Améliorer la prise en charge des parents dans des situations de crise.
Comprendre et accompagner la souffrance
des parents en cas de décès de l’enfant
• La définition du deuil.
• La définition de la situation de crise.
• Les crises en secteur mère/enfant.
• Les étapes du processus de deuil.
• Les complications et la pathologie du deuil.
• La spécificité du deuil périnatal.
• L’espace thérapeutique à proposer.
• Le deuil de la fratrie : accompagnement des
aînés.
• La circulaire relative à l’enregistrement à l’état
civil des enfants décédés.
Comprendre la situation de crise de la
famille à l’annonce d’une maladie ou
d’une malformation
• Le vécu des parents.
• Le vécu de l’équipe soignante.
• L’annonce : qui annonce, qui accompagne
l’annonceur, à qui annoncer, comment,
qu’annoncer.
• Les conditions de l’annonce de la maladie ou
du handicap et leur accompagnement, en lien
avec la circulaire n°2002-39 du 18 avril 2002.
Approcher la dimension de soins
palliatifs en salle de naissance
• La mort à la naissance : historique.
• La difficulté à envisager des soins palliatifs en
salle de naissance.
• Les soins palliatifs en maternité : particularités
de la démarche.
• Les conditions de la proposition.
• Le déroulement de la prise en charge : avant
la naissance, à la naissance, après le décès.
Élaborer une stratégie d’équipe pour
mieux accompagner les familles
• L’élaboration d’un plan d’intervention pour les
soignants d’un pôle mère/enfant.
Développer des compétences
relationnelles afin de répondre aux
besoins des familles
• Les différents niveaux d’expression d’une
personne : faits, ressenti, résonnance.
• Les techniques de base de l’écoute active :
reformulation, questions, recadrage.
• Les attitudes aidantes : congruence, empathie,
centration sur l’autre.
• Les définitions comparées : empathie,
compassion.
• La distance juste avec les familles.
LE + DU GRIEPS
La formation permet aux personnels de maternité et de néonatologie d’actualiser leurs connaissances et de se positionner sur le processus de deuil et les
situations complexes. La co-animation permet une approche sensible du thème et facilite la construction de stratégies d’interventions.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Professionnel de maternité.
Paris du 07 au 09/11/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Jane COSTA
Sage-femme.
Christine DE LAUBADERE
Psychothérapeute de groupe : analyse
primale, Gestalt-thérapie (Esalen
Institute - USA).
VOIR AUSSI...
La maltraitance de l’enfant :
comprendre et agir ..................................................p144
Code : ECSME06
Accompagner la séparation parents/enfant
Favoriser les liens et développer un partenariat entre services de maternité et services pédiatriques.
Identifier les résonnances psychiques de
la naissance
• Le traumatisme de la naissance (Rank).
• Le travail de deuil et de séparation : baby
blues et post partum, souffrance parentale.
• Le passage de l’enfant imaginaire à l’enfant
réel (John Bowlby).
• Le processus d’attachement, d’agrippement.
• Le processus d’attachement parental,
l’importance du holding et du handling
• Le rôle des intervenants.
Identifier les perturbations de
l’attachement précoce mère/enfant
• La séparation précoce : prématurité,
hospitalisation.
• La décompensation puerpérale.
• La découverte d’un handicap à la naissance
de l’enfant.
• L’autisme infantile.
• La réminiscence de blessures familiales
empêchant le lien de s’établir.
• L’adoption d’une attitude compréhensive.
Comprendre le retentissement d’une
séparation précoce
• Les ressentis des parents, de l’enfant.
• L’adaptation de l’enfant à la situation.
• La séparation comme un traumatisme.
• Le passage du retrait relationnel à la
dépression anaclitique (René Spitz).
• Le repérage d’un retrait relationnel.
Acquérir un savoir-être auprès des
parents et de l’enfant
• La relation d’aide.
• Le « parler vrai » et le « parler bébé ».
Mettre en place des dispositifs facilitants
• Le maintien du contact sensitif.
• L’hospitalisation conjointe mère-enfant.
• La disponibilité et l’implication soignante.
• L’interchangeabilité des soignants et ses
conséquences.
• La notion de référence soignante.
• Le sentiment de sécurité chez les parents.
Développer les échanges entre les
services : besoin, désir, nécessité
• Les intérêts et les obstacles.
• La rencontre : ce qui la favorise.
• Les mises en place de projets concrets.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet d’accompagner les séparations précoces afin de réduire les incidences sur les maturations des liens familiaux. Elle peut permettre
de développer les interactions nécessaires entre le pôle Maternité et le pôle Pédiatrique.
FORMATION INTRA / DPC
Durée conseillée : 2 jours.
174
VOIR AUSSI...
Communiquer avec l’enfant hospitalisé
et sa famille ................................................................................. p172
Code : ECSME06
Médecine préventive en consultation prénatale
au
ve
u
No
Améliorer l’évaluation des risques et la prévention lors des consultations prénatales.
Comprendre la notion de prévention en
maternité
• Les concepts de prévention, dépistage et
médecine prédictive.
• Le concept de risques.
• Les considérations éthiques.
• La définition d’une grossesse physiologique.
• Les recommandations HAS.
Savoir identifier les facteurs de risques
• Les risques généraux.
• Les risques toxiques.
• Les antécédents personnels préexistants nongynécologiques.
• Les antécédents préexistants gynécologiques.
• Les antécédents liés à une grossesse
précédente.
• Les risques sociaux.
Connaître et cibler les moyens de
prévention en prénatal
• La consultation préconceptionnelle et le suivi
de grossesse.
• La procédure d’identification : interrogatoire,
examen clinique et paraclinique, dossier
prénatal.
• L’éducation à la santé.
• La communication en consultation.
• Le travail en réseau.
Savoir évaluer sa pratique de médecine
préventive
• Les critères de qualité d’une consultation.
• Les méthodes possibles : audit clinique,
analyse de processus...
LE + DU GRIEPS
La formation aide les professionnels de santé à inclure de la médecine préventive dans leurs pratiques lors de la consultation prénatale. Elle est animée
par une sage-femme, riche d’expériences en consultation.
VOIR AUSSI...
Situations de crise en maternité :
enfant né handicapé, deuil périnatal ................p174
Code : ECSME01
Responsabilité des sages-femmes
au
ve
u
No
Connaître et comprendre sa responsabilité professionnelle en tant que sage-femme.
Redéfinir les règles de responsabilité
communes
• Les règles de séparation des juridictions,
les notions de poursuites conjointes devant
plusieurs tribunaux.
• Les responsabilités civiles et pénales :
définitions, règles d’engagement.
• La notion de responsabilité individuelle
et de responsabilité d’équipe à partir de
jurisprudences récentes.
• La responsabilité administrative
d’établissement, la notion de fautes
détachables du service.
• La responsabilité disciplinaire.
• L’engagement de la responsabilité face aux
protocoles internes.
• Les obligations de traçabilité.
Actualiser les connaissances sur la
responsabilité de la sage-femme
• Les compétences des sages-femmes.
• Les actes autorisés.
• Les médicaments prescrits pour la mère, pour
l’enfant.
• La sage-femme et la contraception : domaines
élargis par la loi du 21 juillet 2009.
• Les examens prescrits par les sages-femmes.
• Le devoir d’information et le secret
professionnel.
Comprendre la responsabilité dans le
suivi de grossesse
• L’interrogatoire, les échographies.
• Le suivi des mineures enceintes et le
consentement.
• Le diagnostic anténatal.
• Le suivi des grossesses en lien avec les
services de protection maternelle et infantile.
Clarifier la responsabilité lors de
l’accouchement
• Le déclenchement : portée et limites du librearbitre de la sage-femme.
• Le travail.
• La gestion des familles et de la participation à
l’accouchement.
• Le droit à l’image et les vidéos.
• Le refus de césarienne et la césarienne
souhaitée : positionnement de la sage-femme
au regard du droit.
Clarifier la responsabilité et le suivi postpartum
• La responsabilité vis-à-vis de l’enfant.
• Le cas des handicaps et la loi du 4 mars
2002 : venue inopinée d’un enfant malformé.
Spécifier le positionnement de la sagefemme et des autres professionnels
• Le positionnement de la sage-femme face aux
infirmiers, puéricultrices.
• Le rôle de la sage-femme dans la transmission
d’informations aux médecins.
• La répartition des responsabilités.
LE + DU GRIEPS
La formation est animée par une sage-femme et une juriste. Elle se veut pragmatique et illustrée de nombreux cas issus de dossiers traités en justice et de
situations rencontrées en exercice professionnel de sage-femme.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Sage-femme.
Lyon du 23 au 24/05/2016
2 jours, 870 €
RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES :
Khady DEVERS
Juriste.
Annie LUSSIAUD
Sage-femme.
VOIR AUSSI...
La responsabilité juridique dans les soins.......p132
Code : ECSME02
Mères-Enfants
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Annie LUSSIAUD
Sage-femme.
EXPERTISE CLINIQUE, RELATION ET RECHERCHE
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Sage-femme, praticien suivant des
grossesses.
Lyon du 28 au 30/11/2016
3 jours, 1 005 €
175
FORMATION
DE FORMATEURS
La refonte de la formation des étudiants infirmiers réalisée en 2009 s’est structurée autour d’une architecture basée sur trois grades : Licence, Master et Doctorat (LMD), ainsi que sur une organisation des
enseignements en semestres avec unités d’enseignement et mise en œuvre des crédits européens.
Elle s’inscrit dans le processus de Bologne qui engage à construire un espace européen de l’enseignement supérieur,
47 États sont actuellement engagés dans le processus.
C’est dans ce contexte que les orientations actuelles des programmes des instituts et des écoles passent progressivement d’un programme par contenus à un programme basé sur une approche par compétences.
Cette approche est en lien avec la législation sur la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Elle doit garantir une
finalité professionnelle (réingénierie des diplômes, référentiel d’activités…) et permettre des passerelles pour répondre
au dispositif LMD.
Il est constaté combien le programme infirmier basé sur un référentiel d’activités et de compétences du métier exige de
la part des formateurs de développer de nouvelles compétences en apprentissage et en pédagogie en diversifiant les
méthodes pour mettre en œuvre l’analyse réflexive continue.
Le développement des compétences ne peut se réaliser sans un accompagnement de l’étudiant qui prend
forme dans le suivi pédagogique, garant de sa réussite et de la construction de son identité professionnelle.
Notre offre « formation de formateurs » s’appuie sur les travaux du groupe : « Formateurs des professionnels de santé en
Europe. Quelles qualifications, quelles compétences ? », Foprosa Europe 2009-2011.
Les formations de ce chapitre éligibles au DPC sont indiquées dans la rubrique
FORMATION DE FORMATEURS
Ce programme est construit en deux parties :
› Une partie sur les différentes fonctions de formation de l’initiation à l’approfondissement de l’expertise.
› Une partie centrée sur les méthodes et les outils.
177
Fonction de formateur : initiation
Se situer en tant que formateur dans un institut ou une école professionnelle.
Repérer les concepts, les modèles en lien
avec l’apprentissage
• Les notions : apprendre, enseigner, former.
• Les théories de l’apprentissage.
• La pédagogie d’adultes, l’alternance, le stage.
• L’approche par compétences : référentiels de
compétences…
Clarifier le rôle du formateur
• Les postures du formateur.
• Les responsabilités.
• L’autorité et l’expertise.
• Le respect des personnes et l’authenticité.
Clarifier ses connaissances sur le projet
pédagogique, le dispositif pédagogique
et l’évaluation
• Le projet pédagogique comme élément
structurant de la formation : projet
intentionnel, projet programmatique,
partenariat avec les universités et travail de
co-construction.
• Le dispositif pédagogique permettant la mise
en œuvre de l’apprentissage : cohérence
entre objectifs et méthodes pédagogiques,
situations d’apprentissage.
• L’évaluation : du contrôle à
l’accompagnement, fonctions de l’évaluation,
dispositif et outils de l’évaluation.
S’initier à la relation éducative et
pédagogique
• La relation pédagogique.
• La relation éducative.
• Les enjeux et la stratégie.
• Les différentes attitudes communicationnelles.
• Les outils de communication en pédagogie.
Gérer des groupes en formation
• La psychosociologie des groupes.
• Les phénomènes de groupe.
S’initier aux méthodes et outils
pédagogiques
• Les méthodes d’enseignement traditionnelles.
• Les méthodes actives.
• L’utilisation des technologies de
communication (TIC).
• La pédagogie des formations à distance.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet l’acquisition de savoirs et savoir-faire fondamentaux pour répondre au contexte de renouvellement des professionnels formateurs.
La formation est enrichie de 3 modules e-learning d’une durée de 1h30.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Infirmier, formateur débutant
Lyon du 23 au 25/03/2016
3 jours (présentiel) + 1h30
(e-learning), 1 050 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
William VIGNATELLI
Expérience de directeur d’IFSI,
Docteur en Sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Blended-learning : s’initier à la
construction de dispositifs de formation .........p183
Code : FOFPP01
Animer une session de formation
Animer un groupe en formation d’adultes.
Connaître et comprendre l’andragogie
• Les représentations du formateur et du formé.
• Les 4 courants de la pédagogie.
• Les conditions d’apprentissage des adultes.
Reconnaître son rôle, son style
d’animation et les effets sur le groupe
• Le rôle de l’animateur, ses compétences et
qualités.
• Les styles d’animation : avantages et
inconvénients de chaque style.
• Les trois temps de base d’une formation :
interrelations entre formateur et groupe en
formation.
Concevoir des séquences de formation
• Les objectifs généraux et pédagogiques :
expliciter et circonscrire des objectifs.
• Le contenu de formation.
• Les méthodes pédagogiques : expositive,
démonstrative, active, de la découverte.
• Les outils et supports pédagogiques.
Animer des séquences de formation
• Les concepts liés à la communication :
enseignement, apprentissage, animation et
dynamique de groupe.
• Les enjeux et types de communication dans le
processus d’apprentissage.
• Les méthodes actives : exposé interactif,
brainstorming, jeu de rôle…
• Les techniques de gestion d’un groupe en
formation : techniques verbales et nonverbales, écoute active, questionnement,
reformulation.
Comprendre et gérer des phénomènes
de groupe ou situations difficiles en
formation
• Les types d’émotions et les moyens de
gestion.
• Les conduites excessives : symptôme,
identification du problème et interventions
possibles du formateur.
• Les résistances groupales et les phénomènes
de groupe : définition, thématiques et étapes.
• La gestion de personnalités difficiles en
formation.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur des mises en situations. Les participants construisent des séquences de formation transférables dans leur pratique quotidienne.
La formation est enrichie de 3 modules e-learning d’une durée de 1h30.
FORMATION INTER / INTRA
Tout professionnel formateur.
Paris du 13 au 15/06/2016
3 jours (présentiel) + 1h30
(e-learning), 1 050 €
178
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Édith LECIMBRE
Infirmière, Maîtrise en pédagogie,
Docteur en Sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Travaux dirigés pour l’apprentissage
des étudiants..............................................................p179
Code : FOFPP02
Apprentissage et pédagogie : approfondissement
Développer son expertise dans les pratiques de formation par compétences.
Identifier les impacts pédagogiques des
modèles d’apprentissage et de formation
et leur alignement
• Les théories de l’apprentissage.
• Les modèles de l’alternance.
• Les modèles de formation : Ferry et Fabre.
• Les modèles de la compétence.
• Les modes de travail pédagogiques (Lesne).
• Les méthodes pédagogiques liées aux
modèles d’apprentissage.
Mettre en perspective ces approches avec
les pratiques et situations des formateurs
et avec le projet pédagogique
• Les dispositifs de formation.
• Les modalités pédagogiques : cours
magistraux, travaux dirigés.
• Les unités d’intégration.
• Les travaux autour des situations.
• Le suivi pédagogique dans le cadre des
travaux personnels guidés.
Diversifier ses méthodes pédagogiques
• Les méthodes expositives.
• Les méthodes démonstratives.
• Les méthodes de la découverte.
• Les méthodes expérientielles.
• Les méthodes actives et réflexives.
Analyser les modalités d’évaluation
à partir de dispositifs choisis par les
formateurs
• L’alignement entre évaluation, pédagogie et
apprentissage.
• Les modèles de l’évaluation.
• Les critères et les indicateurs.
Réaliser ou réguler un dispositif
pédagogique où apparaîtront
• Les modèles d’apprentissage.
• Les méthodes pédagogiques.
• Le dispositif d’évaluation.
• Les dispositifs co-construits.
Développer la compétence réflexive sur
les dispositifs construits
• Les savoirs d’expérience.
• Le vécu cognitif et émotionnel sur la pratique
réflexive.
LE + DU GRIEPS
Cette formation permet la construction, en intersession, d’un dispositif pédagogique en fonction de la demande et des besoins des participants et la
régulation lors du second module. Elle permet le partage entre formateurs venant d’horizons différents (inter). Elle peut faire l’objet de développements
spécifiques en intra.
FORMATION INTER / INTRA
Tout formateur.
Lyon du 05 au 07/10/2016 et
du 21 au 22/11/2016
5 jours, 1 675 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Bélina DAINECHE
Formatrice en IFSI, Docteur en Sciences
de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Animer et motiver une équipe................................p44
Analyser sa pratique
pédagogique ........................................ www.grieps.fr
Code : FOFPP03
Travaux dirigés pour l’apprentissage des étudiants
Diversifier ses méthodes pédagogiques lors des travaux dirigés pour favoriser la participation des étudiants.
• Les méthodes reliées au constructivisme :
Analyser les modèles et méthodes
pédagogiques mises en œuvre dans les
TD et TG
• Les théories de l’apprentissage : behaviorisme,
constructivisme, socioconstructivisme.
• Les méthodes pédagogiques reliées au
behaviorisme :
• Les méthodes reliées au socioconstructivisme :
› la méthode expositive : jeu conférence...
› la méthode démonstrative : simulations...
› la méthode de la découverte : les 6 chapeaux de
Bono, cartes de Barrows...
› les méthodes expérientielles : topogramme,
méthode du blason, cartes euristiques, entretien
motivationnel...
› le suivi pédagogique.
› les méthodes actives et réflexives : ateliers,
photolangage, méthode GEASE, storytelling,
modèle de Shor…
› les méthodes interrogatives : brainstorming.
Approfondir quelques outils au regard
des objectifs pédagogiques visés et des
modèles théoriques
• L’analyse de pratique à partir des méthodes
pédagogiques des formateurs et des outils
disponibles.
• Le travail de construction d’outils par
exemple : carte heuristique, jeu de carte de
Barrows.
• Les TIC : cours à distance, tutorat à distance...
Développer des compétences en
pédagogie dans le travail de TD
• La réalisation de séquence d’apprentissage à
partir des compétences à développer.
• Les exercices pratiques de mise en place de
ses méthodes.
Transférer dans la pratique pédagogique
collective
• Le plan d’amélioration.
LE + DU GRIEPS
Les formateurs se situeront :
- tantôt dans une posture d’étudiant pour vivre ces travaux de groupe avec un choix de méthodes qu’ils auront privilégiées,
- tantôt dans une posture de formateur pour réinterroger leurs dispositifs de formation et mettre en œuvre de nouvelles méthodes.
Des ateliers de construction d’outils pédagogiques seront proposés en fonction de la demande du groupe.
FORMATION INTER / INTRA
Tout formateur.
Paris du 14 au 16/09/2016
3 jours, 1 080 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Jean-Marie REVILLOT
Cadre de santé, Docteur en Sciences
de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Blended-learning : s’initier à la
construction de dispositifs de formation .........p183
Code : FOFPP04
FORMATION DE FORMATEURS
Réaliser un état des lieux et analyser les
pratiques actuelles des formateurs
• Les points forts.
• Les difficultés et questionnements.
179
Suivi pédagogique : l’optimiser pour lui redonner du sens
Accompagner les étudiants vers la compétence professionnelle par le suivi pédagogique.
Actualiser les pratiques pédagogiques
dans le suivi pédagogique
• Les cadres de références.
• Les finalités et intentions pédagogiques.
• Le suivi individuel et collectif.
• La posture d’accompagnement.
• Le diagnostic pédagogique.
• La place du contrat dans le suivi.
• L’explicitation des situations professionnelles.
Agir en tant que professionnel critique,
éthique et porteur de sens
• L’analyse réflexive de sa posture.
• Les compétences relationnelles dans
l’accompagnement :
› la relation pédagogique : de confiance, de
partage, de bienveillance,
› la relation de conseil.
• Les questions éthiques dans le suivi
pédagogique :
› la réflexion éthique de la responsabilité,
l’autonomie et l’engagement,
› l’éthique conséquentialiste,
› l’engagement dans la construction identitaire.
Savoir questionner pour favoriser la prise
de conscience
• La description de l’action.
• Les différentes mémoires.
• La prise de conscience.
Mettre en œuvre les recommandations et
mobiliser les modèles pédagogiques
• La conceptualisation du suivi sur la durée de
la formation.
• Les outils pédagogiques.
• Les remédiations proposées face aux obstacles
d’apprentissage et/ou de construction
identitaire.
• La place centrale de l’autoévaluation.
• L’analyse des pratiques au retour de stage.
S’engager dans une démarche
individuelle et collective du
développement professionnel
• La structuration du suivi au niveau du collectif.
• La prise en compte du contexte et du projet
pédagogique.
• Le développement des compétences
collectives dans l’accompagnement des
étudiants :
› les ressources et compétences disponibles,
› les contraintes institutionnelles,
› les leviers et limites pédagogiques.
LE + DU GRIEPS
La formation propose un temps d’analyse des pratiques à partir des résultats et problématiques rencontrées lors du Diplôme d’État afin d’ajuster le projet.
FORMATION INTER / INTRA
Personnel de direction et d’encadrement,
médecin chef de pôle.
Paris du 08 au 10/06/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Christiane SINI
Cadre expert clinique consultante,
Docteur en Sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
La relation éducative en santé ...............................p96
Projet professionnel de l’étudiant
en soins infirmiers : accompagner
l’élaboration ......................................... www.grieps.fr
Code : FOFPP06
Éthique et formation, en formation initiale
au
ve
u
No
Promouvoir des relations en équipe de formateurs et des pratiques pédagogiques éthiques.
Identifier les enjeux d’un questionnement
éthique sur les pratiques de formation
• Le contexte actuel en formation initiale :
évolutions de l’environnement qui
questionnent l’éthique dans la formation
initiale (partenariat avec la faculté, système de
notation, place du formateur…).
• Les attentes des étudiants et des
professionnels.
• La démarche qualité dans les processus de
formation.
• Le projet pédagogique vu au travers de
l’éthique.
Définir la posture éthique du formateur
• L’éthique, discipline philosophique.
• L’éthique, la morale, la déontologie, la loi.
• L’éthique du formateur, les valeurs
professionnelles.
• La définition d’une posture éthique du
formateur vis-à-vis de l’étudiant et vis-à-vis de
ses collègues : notions d’inclusion, d’ouverture
(Will Schutz).
• Les principes de fonctionnement définis par
le groupe.
• L’élaboration de la charte des formateurs sur
la base des valeurs communes.
Analyser des situations de formation
dans leur dimension éthique
• Les enjeux et les questionnements éthiques en
formation : exemples.
• L’analyse de situations en tant que dilemmes
éthiques, réflexion éthique et déontologique
sur les pratiques de formation individuelles et
collectives.
• Les conceptions et les représentations sousjacentes.
• L’éthique : questionnement des règles.
• Les valeurs mobilisées et leurs impacts
constatés sur les étudiants, les professionnels
de terrain et les collègues formateurs.
Identifier les axes d’évolutions possibles
dans sa posture de formateur
• L’éthique liée aux caractéristiques personnelles
du formateur : authentique, fiable, constructif,
sens de l’équité, capacité d’aimer, courage…
• La posture éthique du formateur : qu’ai-je
envie de changer et que puis-je changer dans
mes pratiques en formation ?
• Les impacts sur le projet pédagogique.
LE + DU GRIEPS
Cette formation propose, dans le cadre d’une analyse réflexive, d’identifier les dilemmes éthiques en formation professionnelle en IFSI, ceci, afin de
discerner des valeurs à promouvoir de manière collective et des pratiques de formation « plus » éthiques à mobiliser individuellement.
FORMATION INTER / INTRA
Formateur IFSI, faisant fonction de
formateur.
Paris du 12 au 14/12/2016
3 jours, 1 080 €
180
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Yva DOUALLY
Formatrice-consultante, Cadre
Supérieur de Santé.
Ingénieur en formation santé.
VOIR AUSSI...
Fonction de formateur : initiation ......................p178
Posture et pratiques
managériales éthiques ..............................................p28
Code : FOFPP08
La compétence fait irruption dans les référentiels des écoles professionnelles et des instituts depuis 2004 nécessitant pour les formateurs
de développer de nouvelles compétences. Travailler sur des analyses de
situations nécessite de développer des compétences dans l’apprentissage
et la pédagogie, de savoir faire expliciter les savoir-agir professionnels en
favorisant le retour réflexif et en confrontant les savoirs aux familles de
situations emblématiques. Le GRIEPS, soucieux d’accompagner les formateurs dans ce changement, développe et renforce ces offres pour répondre
à la demande notamment autour de la simulation, méthode pédagogique
en vogue aujourd’hui.
FORMATION DE FORMATEURS
Les méthodes
et outils
pédagogiques
181
Analyse réflexive : mise en œuvre
S’approprier la démarche réflexive afin d’évaluer et d’améliorer ses pratiques.
Analyser sa pratique : grille d’observation
Actualiser le concept d’analyse réflexive
• Le paradigme réflexif.
• L’approche méthodologique et
l’opérationnalisation.
• Les caractéristiques d’une situation
professionnelle et d’apprentissage.
Travailler sa posture par une pratique
réflexive
• Les activités d’un professionnel en posture
réflexive :
› l’implication, la distanciation, la prise de
conscience de ses ressources, l’analyse de ses axes
de progression,
› la notion de travail effectif, la différence entre
compétence et performance, l’interrogation sur
l’organisation du travail,
› la complexité des problèmes de santé.
• L’articulation entre logiques de formation
didactique et posture réflexive :
› le triangle pédagogique, la complexité de
l’apprentissage,
› la place de la didactique,
› l’apprentissage formel, non-formel, informel et
l’apprenance.
• L’opérationnalisation de la pratique réflexive :
› la création des conditions propices,
› le rapport au savoir,
› la posture critique,
› les compétences mobilisées : efficacité,
performance et conformité.
Revitaliser sa pratique au sein d’un
espace groupal
• Le dispositif Balint.
• L’implication, le travail psychique.
• L’analyse compréhensive, l’analyse explicative.
• Le groupe d’accompagnement clinique.
• Les bénéfices pour Soi.
Relier la pratique réflexive à l’évaluation
• Les modèles de l’autoévaluation pertinents
pour l’analyse réflexive : évaluation formative,
formatrice, reconnaissance du développement
de compétences.
• Le suivi pédagogique, le bilan annuel.
Consolider la formation et transférer
dans sa pratique
• Les points-clés de l’analyse réflexive.
• Les axes de développement.
LE + DU GRIEPS
La formation est en conformité avec les recommandations HAS « Évaluation et amélioration des pratiques », de mai 2014 sur les pratiques réflexives
rapportées à des situations réelles. Elle permet l’identification des points-clés d’une analyse explicative et compréhensive et la construction d’une grille
d’amélioration de sa pratique.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel de santé ou
formateur.
Paris du 07 au 09/11/2016
3 jours, 1 080 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Nadine ESNAULT
Infirmière, Doctorante en Sciences de
l’éducation.
VOIR AUSSI...
Simulation en santé :
animer une séquence..............................................p185
Code : FOFPP04
Situations emblématiques : les construire avec leur dispositif pédagogique
Optimiser le développement et l’évaluation des compétences par les situations emblématiques.
Passer d’une logique de contenu à une
logique de situation
• Les situations d’apprentissage.
• Le concept de situation apprenante.
• L’articulation avec les modèles de la
compétence.
• Les apprentissages signifiants.
• Les situations authentiques.
• Les logiques d’actions différentes.
• Les savoirs combinés en situations.
• La situation particulière, exemplaire.
Problématiser et conceptualiser des
situations d’apprentissage
• L’apprentissage : conditions et activité.
• Le choix d’une situation apprenante.
• L’étymologie et les composantes d’une
situation.
• Les critères pour valider une situation
d’apprentissage.
• La construction de l’obstacle.
• L’origine épistémologique : intentionnalité,
notion d’obstacle, signification et notion de
saillance.
• La conception.
Analyser sa pratique et construire des
situations emblématiques
• La problématique et l’emblématique.
• L’identification, le choix et la validation des
situations.
• Les situations professionnelles-clés.
• Le classement en famille de situations.
• Les critères de fréquence, d’expertise et de
cœur de métier.
• La notion de contextualisation et de transférabilité.
• L’identification des compétences, savoirs,
UE constitutives, éléments significatifs et
invariants.
• Le classement dans les unités d’enseignement,
des semestres en lien avec les compétences.
Choisir le dispositif pédagogique
• La mise en œuvre des situations
emblématiques.
• Le moment pédagogique au cœur du
processus, phase d’intégration, en fin d’UE.
• Les méthodes pédagogiques :
› la simulation en santé,
› l’Apprentissage Par Problèmes (APP),
› l’entretien d’explicitation,
› le patient standardisé.
• Les modalités d’évaluation des situations
emblématiques dans les UI.
LE + DU GRIEPS
La formation intègre des temps d’analyse de pratique et de construction des situations emblématiques afin de garantir la compétence professionnelle.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Professionnel de la formation, de
l’éducation.
Paris du 15 au 18/11/2016
4 jours, 1 340 €
182
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Christiane SINI
Cadre expert clinique consultante,
Docteur en Sciences de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Évaluation du référentiel de formation
infirmière et réactualisation du projet
pédagogique ........................................ www.grieps.fr
Code : FOFPP04
Référent recherche en institut de formation
au
ve
u
No
Consolider ses compétences en recherche et devenir référent dans son institut.
Identifier ses compétences : formes
didactiques pour faciliter l’intégration
des apports
• La présentation de la tâche.
• L’écriture : écrire et s’agrandir.
• Le sens du mémoire.
• Les invariants de la réussite d’un mémoire :
phase de travail, théorisation, méthodes,
espace rédactionnel, espace argumentatif,
acteurs associés.
S’approprier les fondamentaux de la
démarche de recherche
• Le passage du choix du thème à l’exploration
et au questionnement professionnel d’une
situation.
• La problématique et l’hypothèse.
Consolider ses compétences
• Les caractéristiques d’une recherche en soins :
e-learning.
• Les étapes de la recherche : e-learning.
• La revue de littérature : e-learning.
• Le recueil de données : e-learning.
• Le quiz d’intégration avec rendu.
Réguler le projet recherche : posture
pédagogique propice à l’émancipation
• La posture et l’éthique du guidant de mémoire.
• L’intérêt des guidances collectives.
• Le bilan des guidances et postures des
formateurs présents.
Faire un état des lieux de quelques
mémoires de l’année en cours
• Les thèmes propices.
• La problématisation.
• Le cadre théorique.
Situer la démarche de recherche dans le
cadre des compétences 7 et 8
• L’analyse des modalités d’évaluation.
• L’autoévaluation formatrice des écrits.
• La soutenance.
• Le devenir de l’écrit.
Accompagner les formateurs-relais
• La classe virtuelle : identifications des besoins
(en amont), ancrage des points acquis,
réponses aux situations délicates, analyse des
outils mise en place, analyse de sa place de
référent, perspectives.
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Hélène BELOU
Cadre formateur, Master 2 Ingénierie
des apprentissages et formation.
VOIR AUSSI...
Écrire des articles professionnels
et de recherche..........................................................p138
Code : FOFPP09
Blended-learning : s’initier à la construction de dispositifs de formation
Transformer des formations présentielles en dispositifs blended-learning.
E-COURS
LANCEMENT
À DISTANCE
MAIL
Acquérir les fondamentaux en matière de
formation blended-learning
• Les 6 modules : e-learning et modèles de
blended-learning, ingénierie de la formation
en ligne, objectifs pédagogiques, conception
et animation d’une classe virtuelle, spécificités
de l’évaluation en ligne, questionnaire.
• Les ressources complémentaires.
• Les quiz autoformatifs.
QUIZ
RESSOURCES
PRÉSENTIEL
DISPOSITIF
DE FORMATION
BLENDED
LEARNING
Construire une ingénierie de formation
à partir d’une séquence de formation
existante ou non selon la méthodologie
ADDIE
• Le choix du thème.
• L’articulation distanciel/présentiel.
• Le choix des ressources à distance.
• La reconfiguration du présentiel.
À DISTANCE
TUTORAT
À DISTANCE
CLASSE
VIRTUELLE
Construire une ingénierie du tutorat à
distance
Envisager un projet d’implantation
Expérimenter un dispositif de tutorat
• La classe virtuelle.
LE + DU GRIEPS
La formation se présente sous la forme d’une « classe inversée » alternant un apprentissage initial à distance et un temps présentiel axé sur la conception
d’une séquence de formation mixte. Cette formation peut être également réalisée uniquement en présentiel ou l’alternance se fait entre formation à
distance (en présentiel) et temps de travail de groupe.
FORMATION INTER / INTRA
Tout formateur professionnel.
Paris du 29 au 30/11/2016
2 jours (présentiel) + 7h (e-learning),
795 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Évelyne FOSSÉ
Cadre de santé, Ingénieur en
e-formation.
VOIR AUSSI...
Apprentissage et pédagogie :
approfondissement ..................................................p179
Code : FOFPP04
FORMATION DE FORMATEURS
FORMATION INTER / INTRA
Tout référent de recherche en
formation initiale et continue.
Lyon du 26 au 27/09/201 et
du 17 au 18/11/2016
4 jours (présentiel) + 7h (e-learning),
1 415 €
Les méthodes et outils pédagogiques
LE + DU GRIEPS
Cette formation se veut pragmatique, inventive, participative, mettant chacun au défi de trouver la meilleure idée pour servir la finalité : consolider ses
compétences en recherche et devenir référent dans son institut. Le travail à distance permet un parcours individualisé et innovant. La formation est
enrichie de 7 modules e-learning pour une durée globale de 1 heure.
183
Entretien d’explicitation : sensibilisation
Se familiariser à l’approche de l’entretien d’explicitation dans sa pratique réflexive.
Identifier les fondements théoriques et
principes méthodologiques de l’entretien
d’explicitation
• L’entretien d’explicitation : historique et buts.
• Les fondements théoriques :
› l’entretien non-directif,
› la notion d’explicitation : de l’implicite à l’explicite,
› la mise en mots de l’action effective,
› la prise de conscience.
• Les conditions éthiques et déontologiques de
sa réalisation.
Expérimenter l’entretien au travers
d’exercices et percevoir les effets
produits par l’entretien en tant
qu’interviewé
• Les activités potentielles d’explicitation.
• La recherche de la position de parole incarnée.
• Le repérage des satellites de l’action.
Clarifier la posture de l’interviewer dans
l’entretien d’explicitation
• La centration de l’interviewer.
• Le contrat de communication.
• L’aide à l’apprentissage.
Effectuer un retour réflexif sur ses
apprentissages
• Le repère des apprentissages faits ou en cours.
• La prise de recul en tant qu’observateur.
• Les conditions pour s’autoriser à pratiquer en
situation.
LE + DU GRIEPS
La formation est basée sur l’alternance entre mises en situation d’entretien, échanges et apports théoriques.
FORMATION INTER / INTRA / DPC
Tout professionnel en situation de
formation, tutorat.
Lyon du 28 au 30/09/2016
3 jours, 1 005 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
William VIGNATELLI
Expérience de directeur d’IFSI,
Docteur en Sciences de l’éducation.
Simulation en santé : initiation
VOIR AUSSI...
Entretien d’explicitation :
bases et techniques d’aide ............. www.grieps.fr
Code : FOFPP04
au
ve
u
No
Concevoir les séquences pédagogiques de la simulation en santé.
S’approprier les concepts et les méthodes
de la simulation en santé
• La définition de la pédagogie par simulation.
• Les enjeux de la simulation en formation
initiale, en formation continue.
• Les différents objectifs poursuivis par la
pédagogie par la simulation.
• Les différentes modalités de la simulation.
Envisager un projet de simulation
• Le cycle d’apprentissage par simulation.
• Le choix des situations professionnelles pour
élaborer un scénario.
• Les principes de l’évaluation formative.
• Les principes pédagogiques : réflexion dans
l’action, réflexion sur l’action à posteriori,
apprendre de ses erreurs.
• Les évaluations en situations simulées.
Concevoir une séquence pédagogique
scénarisée
• La charte de déontologie des séances de
simulation.
• Les bonnes pratiques en simulation.
• Les éléments-clefs d’un scénario de
simulation.
• Le filage et l’entrainement entre formateurs.
• Les risques d’échec de la séquence de
simulation.
LE + DU GRIEPS
Cette formation initie à la pédagogie recommandée par la HAS afin de pouvoir mettre en œuvre une séquence pédagogique pertinente de simulation en
santé. Un module e-learning sur la simulation en santé sera mis à la disposition des apprenants. En inter, la visite d’un centre de simulation ainsi qu’un
tutorat à distance seront organisés.
FORMATION INTER / INTRA
Formateur IFSI, IFAS, DPC.
Lyon du 11 au 13/05/2016
3 jours, 1 155 €
184
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Hélène BOURÈNE
Infirmière, DEA en Sciences de
l’éducation, DU de pédagogie par
simulation et immersion.
VOIR AUSSI...
Concevoir des programmes DPC ...........................p42
Travaux dirigés pour l’apprentissage
des étudiants..............................................................p179
Code : FOFPP05
Simulation en santé : animer une séquence
au
ve
u
No
Animer et expérimenter la simulation : du briefing au débriefing.
Analyser les pratiques en simulation
• Le choix des situations professionnelles pour
élaborer un scénario.
• L’analyse des types de simulations utilisées en
regard des objectifs.
• La charte de déontologie des séances de
simulation.
• L’utilisation de la vidéo durant les simulations.
S’approprier un scénario
• L’analyse d’un scénario.
• Les éléments-clefs d’un scénario.
• Le filage et l’entrainement entre formateurs.
• Les risques d’échec de la séquence.
Apprendre à animer et à expérimenter
une séquence
• Le briefing.
• Le rôle des formateurs durant la séance :
facilitateurs, acteurs, observateurs.
• Les trois étapes du débriefing.
• Les compétences nécessaires au formateur
pour le débriefing.
• La préparation du débriefing.
• La fiche de débriefing, la grille d’évaluation.
• Le document de progression.
S’entrainer à l’animation de séances de
simulation en santé
• La mise en situation en centre de simulation.
LE + DU GRIEPS
La formation permet d’expérimenter la pédagogie de la simulation en santé afin de se l’approprier. En inter, une journée sera organisée en centre de
simulation pour la mise en œuvre de scenarii.
VOIR AUSSI...
Concevoir des programmes DPC ...........................p42
Code : FOFPP05
Simulation en santé : patient standardisé
au
ve
u
No
Mettre en place un programme de patient simulé, standardisé ou instructeur.
PRÉREQUIS : Avoir suivi le module d’initiation
ou avoir une expérience de la simulation.
Clarifier les concepts : Patient Simulé
(PS), standardisé et instructeur
• Le rôle du PS dans le développement et
l’évaluation des compétences.
Recruter et former des personnes en tant
que patient standardisé
• Les caractéristiques, qualités et sélection des
patients acteurs : de sujets recrutés pour
devenir Patient Standardisé, de vrais patients
chroniques pour jouer le Patient Instructeur.
• La formation des PS :
› les différents types de simulation que le PS va
rencontrer : consultation, entretien clinique,
éducatif et thérapeutique, collaboration
interdisciplinaire,
› les situations simulées : plaintes physiques,
morales, psychologiques, fin de vie, refus de soins,
consentement éclairé, agressivité ou prise de
décisions,
› les étapes d’apprentissage du scénario à jouer,
› la simulation du langage corporel, des réactions
émotionnelles dans le jeu de rôles.
• La charte éthique à élaborer.
Découvrir le rôle du feedback du patient
dans le développement des compétences
• Le feedback constructif : fonction, rôles
et entraînement, transmission active
d’information et d’évaluation du processus
relationnel.
Construire un scénario relationnel
• La procédure du scénario relationnel.
• Le choix des situations emblématiques et/ou
délicates pour le patient, peu accessible en
stage.
• Les objectifs pédagogiques retenus des
habiletés relationnelles.
• La situation relationnelle proche de la réalité :
réaliste, fiable et reproductible.
• La construction du scénario : sécurisé
standardisé et préétabli.
• La représentation graphique du déroulé :
savoirs conditionnels, procéduraux et
déclaratifs.
LE + DU GRIEPS
La formation s’appuie sur des expériences canadiennes et suisses, permettant d’élaborer des recommandations pour concevoir un manuel d’orientation
pour la formation des patients simulés et standardisés.
FORMATION INTER / INTRA
Formateur IFSI, IFAS, DPC.
Lyon du 05 au 06/12/2016
2 jours, 670 €
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Christiane SINI
Cadre expert clinique, Docteur en
Science de l’éducation.
VOIR AUSSI...
Simulation en santé : initiation ...........................p184
Code : FOFPP05
Les méthodes et outils pédagogiques
RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE :
Hélène BOURÈNE
Infirmière, DEA en Sciences de
l’éducation, DU de pédagogie par
simulation et immersion.
FORMATION DE FORMATEURS
FORMATION INTER / INTRA
Formateur IFSI, IFAS, DPC.
Lyon du 28 au 30/11/2016
3 jours, 1 305 €
185
E-LEARNING
La Commission Européenne, dans ses travaux sur la prospective en matière d’éducation, définit 3 changements majeurs
au cœur de l’apprentissage au 21e siècle : l’individualisation des formations, la collaboration et l’apprentissage informel.
La formation en e-Learning (formation à distance), innovation pédagogique majeure de ces 20 dernières années, soutient
ces principes :
• l’individualisation des apprentissages par rapport à ses acquis et besoins, de son rythme d’apprentissage, de son lieu
d’apprentissage...
• la collaboration à distance avec les autres apprenants et les formateurs au travers les outils du Web 2,0 : forum, classes
virtuelles, réseaux sociaux, tutorat à distance...
• l’apprentissage informel repositionnant le lieu de travail comme un espace d’apprentissage majeur et où les
plateformes collaboratives, les communautés de pratiques prennent tout leur sens.
E-LEARNING
Le GRIEPS a fait sien, depuis plusieurs années, ces principes. Il les opérationnalise dans le « e-learning »
qu’il conçoit (modules « sur étagère »), dans les innovations pédagogiques qu’il met en œuvre : offres
de formation DPC totalement à distance, forum de communautés de pratiques... ainsi que dans l’accompagnement des
structures sanitaires et médicosociales souhaitant mettre en œuvre des formations e-learning.
187
Les formations en e-learning
Pourquoi
oi
ale au sein d’un
• Pour harmoniser les connaissances fondamentales
établissement, d’un institut de formation.
• Pour individualiser l’apprentissage : contenus, lieu d’apprentissage, durée
d’apprentissage...
Pour qui
Pour tous
Comment
Nos « formations sur étagères »
Sur notre plateforme de formation à distance, sur votre plateforme
teforme
de formation.
Nos formations « e-learning DPC »
essionnnellees
Articulant apport cognitif, analyse des pratiques professionnelles
et analyse de l’impact de la formation sur sa pratique.
Les formations e-learning « sur mesure »
Que nous réalisons à votre demande.
188
La Gestion Des Risques (GDR)
au
ve
u
No
S’approprier les concepts et savoir-faire fondamentaux en matière des Gestion Des Risques (GDR).
Acquérir une culture de la sécurité
Comprendre la politique qualité de son
établissement
Connaître et différencier les risques a
priori
• Les définitions et concepts-clés.
• Les démarches existantes.
Connaître et différencier les risques a
posteriori
• La définition et les concepts-clés.
• Le signalement et la fiche d’évènements
indésirables.
Appréhender et connaître les principales
vigilances sanitaires et l’identitovigilance
• Le CREX.
• La RMM.
S’approprier les méthodologies de la
RMM et du CREX
• Les concepts de base.
• La démarche ALARM et ORION.
Parcours e-learning DPC
• La consolidation des connaissances : 8
modules e-learning et quiz.
• L’analyse des pratiques par la mise en place
d’un registre de pratiques : base de données
des évènements indésirables du service.
• Le partage, les questions, les compléments et
la régulation : forum et classe virtuelle.
• La définition d’un plan d’actions
d’amélioration.
• Le tutorat à distance.
• L’évaluation de l’impact sur les pratiques.
Modules e-learning
• La culture de la sécurité.
• La politique institutionnelle.
• Les risques a priori.
• Les risques a posteriori.
• Les vigilances sanitaires.
• L’identitovigilance.
LE + DU GRIEPS
Une combinaison de 8 modules de formation e-learning. Des cas pratiques plongent l’apprenant au cœur de situations réelles de gestion des risques
au sein d’un établissement de santé ou médicosocial.
FORMATION E-LEARNING
8 modules.
Durée estimée : 3h30, 80,50 €
PROGRAMME E-LEARNING DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
VOIR AUSSI...
Culture de la sécurité .................................................p63
Parcours DPC sur GDR...............................................p64
Code : QALGR01
Évaluation et prise en charge de la douleur
au
ve
u
No
Fournir une initiation complète à l’évaluation et à la prise en charge de la douleur.
Acquérir les fondamentaux de la douleur
• Le cadre législatif.
• Les définitions et types de douleurs.
• Les différentes situations cliniques.
• La démarche d’évaluation.
• L’approche relationnelle.
• La démarche éducative.
Prendre en charge la douleur
• L’évaluation et le suivi de la douleur.
• Les actions pour soulager.
• La mesure des résultats.
• La traçabilité dans le dossier patient.
Modules e-learning
• Les fondamentaux de la douleur : illustration
autour de 3 parcours patients.
• La douleur psychique.
• La douleur de la personne âgée.
• La douleur en santé mentale.
• Les traitements psychocorporels.
• L’initiation à l’hypnoanalgésie.
Parcours e-learning DPC
• L’Analyse des Pratiques Professionnelles (APP) :
audit clinique.
• La consolidation des connaissances : 6
modules e-learning et quiz.
• Le partage, les questions et les compléments :
forum.
• La définition d’un plan d’actions
d’amélioration.
• Le tutorat à distance.
• L’évaluation de l’impact sur les pratiques.
FORMATION E-LEARNING
6 modules.
Durée estimée : 3h, 68,50 €
PROGRAMME E-LEARNING DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
VOIR AUSSI...
Évaluer et soulager la douleur................................p73
Parcours DPC sur la douleur ...................................p73
Code : ECTDO01
E-LEARNING
LE + DU GRIEPS
La formation est accessible soit en distanciel par le suivi des 6 modules e-learning et la participation aux quiz, soit dans le cadre d’un programme DPC
incluant en complément des modules e-learning l’Analyse des Pratiques Professionnelles, la formalisation et la mise en œuvre d’un plan d’actions
d’amélioration ainsi que l’évaluation des impacts sur la pratique.
189
Éducation thérapeutique du patient
au
ve
u
No
S’approprier les concepts et savoir-faire fondamentaux en matière d’éducation thérapeutique du patient.
Situer l’éducation thérapeutique du
patient dans son contexte
• Le contexte socio-économique, politique et
juridique.
Introduire les modèles d’éducation
thérapeutique existants
• La transmission de l’information.
• La communication et le choix du patient.
• Les interactions dans le groupe.
Présenter la démarche éducative : de la prise
en charge à l’entretien évaluatif du patient
Modules e-learning
• L’éducation thérapeutique.
• Les modèles de l’éducation thérapeutique du
patient.
• La démarche éducative.
• L’évaluation de l’éducation thérapeutique avec
le patient.
Parcours e-learning DPC
• La consolidation des connaissances : 4
modules e-learning et quiz.
• L’analyse des pratiques à partir de situations
réelles : préparation puis analyse par classe
virtuelle.
• Le partage, les questions, les compléments :
forum et classe virtuelle.
• La définition d’un plan d’actions
d’amélioration.
• Le tutorat à distance.
• L’évaluation de l’impact sur les pratiques.
LE + DU GRIEPS
La formation intègre l’état de l’art en matière de modèles d’éducation et de nombreux cas concrets. La conception des modules s’inspire de 12 années
de recherche en ETP.
FORMATION E-LEARNING
4 modules.
Durée estimée : 2h, 56,50 €
PROGRAMME E-LEARNING DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
VOIR AUSSI...
Parcours DPC sur l’ETP ..............................................p90
Éducation thérapeutique 40h .................................p91
Code : ECTET01
Les personnes âgées à risque
au
ve
u
No
S’approprier les concepts et savoir-faire fondamentaux en matière de risques gérontologiques.
Acquérir les fondamentaux sur les 4
principaux facteurs de risque de perte
d’autonomie de la personne âgée
Modules e-learning
• La dépression de la personne âgée.
• La dénutrition.
• Les chutes.
• La iatrogénie médicamenteuse.
Prendre en charge la personne âgée en
assurant sa sécurité médicamenteuse
Modules e-learning
• Le circuit du médicament : généralités.
• La iatrogénie médicamenteuse.
• La pharmacologie.
• Les règles de la prescription (médecin).
• Le circuit du médicament.
• La sécurisation de la distribution et de la prise.
Parcours e-learning DPC : « Prise en
charge médicamenteuse de la personne
âgée »
• L’analyse des pratiques différenciée selon les
professionnels : analyse de prescription ou de
processus.
• La consolidation des connaissances : 6
modules e-learning et quiz.
• Le partage, les questions, les compléments :
forum.
• La définition d’un plan d’actions
d’amélioration.
• Le tutorat à distance.
• L’évaluation de l’impact sur les pratiques.
LE + DU GRIEPS
Le parcours e-learning DPC porte sur le risque lié à la iatrogénie médicamenteuse et est individualisé par métier ainsi que les modules e-learning (médecin,
infirmier, aide-soignant).
FORMATION E-LEARNING
4 modules « Personnes âgées à
risque ».
Durée estimée : 2h, 56,50 €
6 modules « Prise en charge
médicamenteuse ».
Durée estimée : 3h, 68,50 €
190
PROGRAMME E-LEARNING DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
VOIR AUSSI...
PAERPA : Personnes Âgées En Risque
de Perte d’Autonomie.............................................p103
Erreur médicamenteuse :
sécurisation de la prise en charge .....................p112
Parcours DPC sur la personne
âgée à risque..............................................................p112
Code : ECSPA20
Transmissions ciblées
au
ve
u
No
Fournir une initiation complète aux transmissions ciblées.
Situer les transmissions ciblées dans leur
contexte
• La démarche clinique.
• Le raisonnement étape par étape.
Acquérir la méthodologie des
transmissions ciblées
• Les origines.
• Les définitions.
• Les cibles et macrocibles.
• Les diagrammes.
Modules e-learning
• Les transmissions ciblées.
• Les transmissions orales.
• Les écrits professionnels.
• Les transmissions ciblées informatisées.
Appréhender le raisonnement autour des
transmissions ciblées dans la démarche
clinique
• La consolidation des connaissances : 4
modules e-learning et quiz.
• Le partage, les questions, les compléments :
forum.
• La définition d’un plan d’actions
d’amélioration.
• Le tutorat à distance.
• L’évaluation de l’impact sur les pratiques.
Parcours e-learning DPC
• L’analyse des pratiques : audit clinique de
dossiers patients.
LE + DU GRIEPS
Le renforcement des connaissances est obtenu grâce aux 4 modules e-learning proposant un « univers » et de nombreux éléments interactifs (QCM,
exercices…). Dans le parcours e-learning DPC, un temps important est consacré en amont des modules à l’analyse des pratiques à partir de situations et
de dossiers impliquant l’apprenant.
FORMATION E-LEARNING
4 modules.
Durée estimée : 3h, 56,50 €
PROGRAMME E-LEARNING DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
VOIR AUSSI...
Transmissions ciblées ..............................................p121
Parcours DPC sur
les transmissions ciblées ........................................p121
Code : ORGDS02
Troubles psychiques
u
ea
uv
No
S’approprier les concepts et savoir-faire fondamentaux en matière de troubles psychiques.
Appréhender les notions fondamentales
concernant les troubles psychiques
Reconnaître les différents troubles :
anxieux, de l’humeur, de la personnalité,
psychotiques, liés aux substances
Savoir mener un entretien clinique
Connaître les troubles psychotiques chez
la personne âgée
• Les définitions et concepts-clés.
• Le délire, le risque de fugue, la contention.
Modules e-learning
• L’introduction générale sur les troubles
psychiques.
• Les troubles anxieux.
• Les troubles de l’humeur.
• Les troubles de la personnalité.
• Les troubles psychotiques.
• Les troubles liés aux substances.
• Les troubles en gérontopsychiatrie.
• L’entretien clinique.
Parcours e-learning DPC
• La consolidation des connaissances : 7
modules e-learning et quiz.
• L’analyse des pratiques à partir de situations
réelles : préparation puis analyse par classe
virtuelle.
• Le partage, les questions, les compléments :
forum et classe virtuelle.
• La définition d’un plan d’actions
d’amélioration.
• Le tutorat à distance.
• L’évaluation de l’impact sur les pratiques.
FORMATION E-LEARNING
8 modules.
Durée estimée : 6h15, 80,50 €
PROGRAMME E-LEARNING DPC
Tout professionnel de santé.
1ère session : du 01/02 au 31/05/2016
2ème session : du 01/09 au 31/12/2016
4 mois, 320 €
VOIR AUSSI...
Parcours DPC en psychiatrie....................................162
Code : ECSPS02
E-LEARNING
LE + DU GRIEPS
La composition et la durée des 8 modules garantissent l’acquisition et la consolidation des connaissances sur le thème. Les cas cliniques permettent de se
confronter à des situations-patients réelles.
191
Fiche d’inscription
Document à retourner ou à adresser par e-mail au :
GRIEPS - Les Berges du Rhône - 64 avenue Leclerc - 69007 LYON
Fax : 04 72 66 20 44 - E-mail : contact@grieps.fr
Vous pouvez aussi télécharger notre catalogue et les fiches de présentation des formations sur notre site : www.grieps.fr
Titre de la formation .............................................................................................................................................................................................
Dates .......................................................................................................................................................................................................................
Participant
Nom et Prénom ..........................................................................................................................................................................................................
Adresse ......................................................................................................................................................................................................................
......................................................................................................................................................................................................................
CP .........................................Ville .............................................................................................................................................................................
Fonction actuelle ............................................................................................... Service .............................................................................................
Tél. ...................................................................................... Autre téléphone (facultatif) ............................................................................................
Adresse e-mail ...........................................................................................................................................................................................................
Engagement au titre du DPC
Oui
Non
Établissement dans lequel vous exercez
Nom ...........................................................................................................................................................................................................................
Adresse ......................................................................................................................................................................................................................
......................................................................................................................................................................................................................
CP .........................................Ville .............................................................................................................................................................................
Responsable de la formation
Nom et Prénom ..........................................................................................................................................................................................................
Adresse e-mail ...........................................................................................................................Téléphone ..................................................................
Frais d’inscription
Les frais d’inscription sont pris en charge par :
Votre employeur
Vous-même
ES
IAL
PÉC
SS
FRE
OF
-5% pour toute inscription reçue avant
le 31 décembre 2015 sur les stages inter
se déroulant en mars et avril 2016.
Date ............................................
Signature .....................................
-5% pour deux inscriptions au même stage inter.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous
concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à : contact@grieps.fr
192
Je m’oppose à ce que le GRIEPS me recontacte pour toute démarche commerciale ultérieure.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
3
Taille du fichier
4 727 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler