close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

7 jours à Stains n°884 du 30 juin 2016

IntégréTéléchargement
J E U D I 3 0 J U I N 2 016
© Dragan Lekic
N° 884
Papier recyclé et recyclable et imprimé avec des encres végétales.
L’été des 80 ans
À votre dictée
Partout en ville les activités
d’été vous attendent.
Retrouvez un avant-goût du
programme.
Samedi, la grande Dictée des cités
ouverte à tous s’installe devant l’espace
Paul-Éluard. Record de participants à
battre. | PAGE 3
| PAGE 2
« Les travaux de la fibre
optique commenceront
par votre quartier »,
7 jours à Stains
© Julien Ernst
L ’ a c t u a l i t é
d e
l a
s e m a i n e
un technicien de Plaine Commune,
aux habitants de l'Avenir. | PAGE 4
MARWAN
BARGHOUTI
REPREND SA PLACE
Ce jeudi, la banderole de soutien à Marwan Barghouti aura retrouvé sa place sur la façade de la
mairie, suite à la notification du tribunal administratif. Cette victoire est celle de la municipalité,
rétablie dans son droit, et de tous les défenseurs du Mandela palestinien. | PAGE 2.
LE STUDIO THÉÂTRE À LA UNE
QUAND ?
Samedi 21h. L’espace Paul-Éluard
diffuse Allemagne-Italie, le premier
match des quarts de finale de l’Euro
2016.
Clap de fin des Chantiers créatifs au
Studio théâtre ce jeudi à 20h30, avec une
mise à l’honneur de courts métrages 100%
stanois.
Le STS vous invite également à participer
au projet « La caravane des rêves ».
Renseignements au 01 48 23 06 61.
PROGRAMME À DÉCOUVRIR
ACTUS
Un programme complet et détaillé sera
disponible en version papier prochainement
dans toutes les structures publiques de la
ville et sera en ligne sur le site internet de
Stains (www.viille-stains.fr).
Feu d’artifice et bal populaire le 13 juillet à
partir de 20h sur la Plaine Delaune, puis rue du
Hameau.
La base de loisirs ouvrira le 12 juillet du mardi
au vendredi de 14 h 30 à 19 h 30 et les samedis et
dimanches de 13 h 30 à 18h. Activités sportives,
animations d’associations, structures provisoires
de jeux y seront proposés chaque jour.
L'espace Angela Davis pour les enfants et les
jeunes au 01 49 71 81 70 : séjours, centres de
loisirs (5 centres ouverts tout l’été avec des préinscriptions obligatoires), les structures jeunesse
(Bleu Cerise, Munia, Sadako)…
Cinéma
Comédies, films d’aventure, d’animation…
durant tout le mois de juillet, tarif : 2,50 euros.
Plus d’infos au 01 49 71 82 25, sur www.villestains.fr.
Piscine à l'euro pour les Stanois sur
présentation d’un justificatif de domicile, une
carte d’identité et une photo. Ouverte du lundi
au vendredi de 12 à 13 h 30 et de 14 h 30 à 20h,
le samedi de 13 h 30 à 18 h 30, dimanche de 10h
à 12h et de 13 h 30 à 18 h 30. Tél. : 01 49 71 81 97.
Les centres sociaux de la ville seront ouverts
tout l’été : Maison du temps libre et Yamina Setti.
Séjours enfance et jeunesse, il reste quelques
places. Infos au 01 49 71 81 70.
L’été, ça se passera comme ça
en ville !
En cette année de célébration locale des 80 ans du Front populaire et donc des
premiers congés payés, la municipalité, plus que jamais, veut offrir à la population
un été actif et convivial. Une politique solidaire et ouverte à tous. L’été, ça se passera
comme ça à Stains.
S'
il reste encore quelques places aux séjours
enfance et jeunesse proposés par la ville, et
qu’en un coup de fil (01 49 71 81 70) vous
pouvez obtenir toutes les informations nécessaires
à une inscription éclair, sachez qu’à Stains cet été,
il y a tout un programme pour que chaque habitant puisse savourer cette agréable période qu’on
appelle vacances. « Parce que profiter pleinement de ses
vacances ne signifie pas seulement partir en séjour, la
ville propose également de nombreuses activités dans les
structures des différents quartiers, détaille Favella Himeur, conseillère municipale déléguée au droit aux
vacances. Des initiatives festives auront lieu sur toute la
période estivale. Autour de la base de loisirs de la piscine
René-Rousseau, sur les terrains de proximité et lors de
soirées festives organisées avec des associations locales.
Nous vous invitons à participer nombreux à ces rendezvous avec votre famille, vos amis et voisins. »
Chaque jour…
La base de loisirs accolée à la piscine ouvrira dès
le 12 juillet, et sera accessible librement du mardi
au dimanche après-midi. Un tas d’activités y seront
proposées telles de la gym douce, des animations
du service jeunesse mais aussi d’associations. La
piscine est, quant à elle, accessible à 1 euro pour
tous les Stanois sur présentation d’un justificatif de
domicile. Les centres de loisirs et les structures jeunesse accueilleront les enfants et les jeunes quotidiennement, tout comme les trois centres sociaux.
D’ailleurs, la Maison pour tous Yamina Setti fait
savoir qu’il reste des places pour le séjour famille en
Dordogne au mois d’août et quelques autres sorties. « Ces sorties sont en priorité réservées aux habi-
© Julien Ernst
2
Sur la base de loisirs, des animations seront proposées tout
l'été.
tants des quartiers Moulin Neuf, Trois Rivières, Renelle
mais aussi Gorki et Prêtresse, » précise l’équipe (infos
au 01 71 86 33 83). Les squares seront également
ouverts tout l’été.
Ponctuellement
Le premier rendez-vous à ne pas manquer est la
soirée du 13 juillet sur la Plaine Delaune avec ses
traditionnels, feu d’artifice et bal populaire, rue du
Hameau. D’autres rendez-vous sont à noter dans
vos agendas. Début juillet, des activités sportives et
ludiques dans les quartiers seront proposées par le
service des sports et la ludothèque. Puis, il y aura
des activités en pied d’immeuble organisées par le
service jeunesse. Et s’il pleut ou si une envie de se
poser devant un bon film vous prend, sachez que
l’Espace Paul-Éluard projette des séances de cinéma à 2,50 euros en juillet. Un programme complet
et détaillé sera disponible prochainement dans les
structures publiques de la ville et sera en ligne sur
le site internet de Stains. Rochdi Haoues.
LOI TRAVAIL
BARGHOUTI / AFFAIRE DE LA BANDEROLE
Le sénat veut supprimer les 35h
Marwan Barghouti à nouveau
M
ardi, à Paris, alors qu’entre
14 000 et 50 000 personnes
étaient dans la rue pour répéter leur opposition à la loi Travail, le Sénat adoptait
le projet de loi par 185 voix contre 156
dans une version largement durcie par
la droite, majoritaire à cette assemblée.
Les sénateurs socialistes, communistes,
écologistes et RDSE (à majorité PRG)
ont voté contre. La ministre du travail,
Myriam El Khomri, reste sur son idée
d’amener son projet jusqu’au bout. Pro-
chaine étape donc pour ce texte : un
retour à l’Assemblée nationale. Mais
avec la suppression des 35 heures entre
autres, cette version compte de nombreux écarts par rapport au texte adopté
à l'Assemblée. Il risque donc d'être donc
difficile pour la commission mixte paritaire, composée de députés et sénateurs,
de trouver un terrain d'entente… Se
dirige-t-on vers un nouvel 49-3 ? Une
nouvelle journée d'action est prévue le
5 juillet. C.S.
TRANSPORTS
Le pass Navigo augmente
V
alérie Pécresse, la nouvelle présidente Les Républicains de la Région
Île-de-France avait promis de ne pas
augmenter le prix du pass Navigo. Mais
le 27 juin, elle a annoncé que le titre de
transport coûtera 3 euros de plus dès le
1er août, et passera à 73 euros. Cette mesure fait suite à un accord entre le gouvernement et la Région destiné à acter
des « moyens supplémentaires » pour « assurer un financement pérenne du système de
transports franciliens ». Dans un premier
temps, elle avait évoqué une hausse de
10 à 15 euros. Dans un cas comme dans
l’autre, les usagers sont une nouvelle fois
ponctionnés. Les élus Front de gauche
au conseil régional demandent que les
entreprises franciliennes, qui bénéficient de 10 milliards d’exonérations de
charges au titre du Crédit d’impôt pour
la compétitivité et l’emploi (CICE),
soient mis à contribution. F. L.
sur la façade de la mairie
L
a bonne nouvelle est tombée
mardi soir, le Tribunal administratif de Montreuil a rejeté
le référé du préfet de Seine-SaintDenis qui avait réclamé le retrait de
la banderole de soutien à Marwan
Barghouti, accrochée sur la façade de
la mairie depuis 2009. Le Tribunal a
considéré que les conclusions du préfet étaient irrecevables et les a rejetées
dans leur intégralité. Ce jugement
définitif survient après une première
victoire, le classement sans suite de la
plainte déposée par le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme
(BNVCA) pour « apologie publique
d’un acte terroriste » contre le maire de
Stains. « L’État de Droit a triomphé. La
tentation d’un procès à caractère politique est balayée par l’expression d’une
justice indépendante » s’est félicité le
maire Azzédine Taïbi, dans un communiqué. « Aux pressions incessantes
qui tentent de museler, aux amalgames
honteux qui tentent de déstabiliser, nous
répondons par le droit et pour l’autodétermination des peuples » a-t-il ajouté.
C’est la fin d’une polémique qui avait
été engagée localement au mois de
mars dernier. La décision de justice
rendue, les élus de la majorité municipale, des habitants, des personnalités et des représentants d’associations
tout sourire, devaient procéder avant
le conseil municipal de mercredi à un
nouvel accrochage de la banderole.
F. L.
3
ACTUS
ÉCOLE BLOQUÉE
LA GRANDE DICTÉE DES CITÉS
Jean-Rostand en colère
Colère des parents d’élèves
et des enseignants de
l’école Jean-Rostand contre
le non renouvellement à la
rentrée, du poste de maître
supplémentaire. Blocage
des locaux, courrier à la
ministre, pétition, grève,
ils ne lâchent rien et
annoncent une nouvelle
action début septembre,
s’ils n’obtiennent pas gain
de cause le 4 juillet.
Le record
doit tomber
© D.R.
P
Les parents ont bloqué l'école le 24 juin, les enseignants ont fait grève lundi.
S
i, à quelques jours de la fin de
l’année scolaire, l’Inspection
académique comptait sur la
démobilisation des parents et de
l’équipe pédagogique de l’école
Jean-Rostand, c’est raté. Vendredi
24 juin, les parents d’élèves ont
interdit durant deux heures l’accès
au bâtiment en plaçant des barrières dans la cour de l’établissement. Ce coup d’éclat est proportionnel à la colère et au sentiment
d’injustice qu’ils ressentent après
l’annonce du non renouvellement
à la rentrée de septembre, du poste
de maître supplémentaire. « Cet
enseignant intervient à mi-temps et
prend les enfants en demi-groupe pour
des séances de renforcement scolaire
dont l’impact positif est incontestable »
explique Suzanne Youmbi, mère
d’élève. « Toutes les écoles de Stains
en réseau REP+ bénéficient de ce
poste indispensable, sauf nous et nous
ne décolérons pas » affirme Ahmed
Bellahcène, délégué des parents
d’élèves. « L’Éducation nationale met
en avant son plan « Plus de maître
que de classe », mais ce qu’il fait va à
l’encontre » ajoute-t-il.
Vendredi matin, le représentant de
l’Inspection académique dépêché
d’urgence à Jean-Rostand, leur a
donné la version officielle. « Il nous
a dit que le dossier initial du projet
pédagogique proposé par l’école comportait une erreur dans la dénomination d’un terme, ce qui remettait
en cause la demande de candidature
d’un maître supplémentaire à temps
plein dès la rentrée » précise-t-il. Face
à ce refus essuyé, le dossier a été
remanié puis représenté. L’équipe
pédagogique s’est alors entendue
signifier que trois postes seulement
avaient été attribués sur la liste
d’une quinzaine d’établissements
repêchés comme le sien. « Généralement, le plus compliqué dans ce
dispositif c’est de trouver l’enseignant
volontaire, mais à Jean-Rostand, nous
l’avons » poursuit le parent d’élève.
« L’intérêt général de nos enfants c’est
de bénéficier de ce soutien et si on leur
refuse, c’est pour des raisons d’économies sur leur dos, ce qui est intolérable »
affirment plusieurs autres parents,
particulièrement remontés. Ils ont
écrit à la ministre de l’Éducation
nationale. L’équipe pédagogique
de l’école a observé une journée
de grève lundi. « Toutes les conditions
sont réunies pour la nomination d’un
maître supplémentaire et nous demandons le réexamen de notre projet afin
d’obtenir gain de cause » indique-telle dans une pétition. Le 4 juillet,
la décision finale devrait être rendue. Pour les parents d’élèves, qui
ont alerté la municipalité, il n’est
pas question de baisser la garde.
« Si nous n’obtenons pas satisfaction
nous bloquerons pour de bon la rentrée des classes à Rostand, début septembre » préviennent-ils. Ce ne sont
pas des paroles en l’air.
Frédéric Lombard.
DROIT AU LOGEMENT
Gisèle expulsée mais relogée
Expulsée mardi mais relogée dans la foulée, Gisèle a pu compter sur la mobilisation
populaire et aussi sur la bonne volonté de son bailleur.
M
ardi dernier au Moulin
Neuf aurait pu être un
jour funeste pour Gisèle
et ses deux enfants. C’était celui de
l'expulsion annoncée de son logement. Cette locataire était depuis
le 15 juin sous la menace de l’intervention d'un huissier et de la police
pour des dettes de loyers, après la
perte de son emploi et des ennuis
de santé. Celle-ci eu bien lieu mais
-une fois n’est pas coutume- sans
traumatisme. En effet, sitôt l’appartement quitté, la famille a emménagé dans un F3 rue de la Vieille Mer,
plus petit mais également moins
cher. Cette expulsion-relogement
est l’épilogue heureuse après deux
années de soucis et d’un sentiment
de honte chez Gisèle. Ce happy end
ne doit pourtant rien au hasard.
Jusqu’à ces dernières semaines,
malgré deux dossiers de surendettement et l’appui des services
sociaux de la ville, Gisèle était bel
et bien destinée à quitter son logement, de gré ou de force, sans point
de chute à l’horizon. Elle avait emballé ses affaires dans des cartons.
Cependant, l’élan de solidarité et
la mobilisation qui s’est déployée
autour d’elle avec ses voisines et le
Comité des mamans notamment,
également le soutien des élus stanois campés sur la position du « pas
d’expulsion sans solution de reloge-
ment », lui avaient redonné de l’espoir. Avec raison. Le bailleur I3F a
finalement accepté de reconsidérer
la situation de sa locataire afin de
trouver une solution humaine et
satisfaisante pour tous. Ce qui fut
fait avec l’intéressée et la collaboration des services sociaux de la ville.
Après discussion, et compte tenu
de la bonne foi reconnue de sa locataire, I3F lui a fait une proposition
de relogement et effacé sa dette de
loyer. « Je suis soulagée de cette issue »
a confié Gisèle. Avec ses enfants,
la famille peut repartir sur de nouvelles bases. F.L.
ensez-vous que Stains peut remporter
le titre de capitale de l'orthographe ? La
réponse à cette question sera donnée le
2 juillet à 14h sur la place Marcel-Pointet. Les
Stanois tenteront de battre le record de dictée
géante détenu par la ville de Saint-Denis. La
phrase de lancement résonnera devant l’Espace
Paul-Éluard, « À vos stylos, partez ». À Saint-Denis, ils étaient 980 samedi 30 mai à bûcher sur
un texte de Victor Hugo lors d'une grande dictée des cités. C’est au tour du peuple de Stains
de briguer le record du nombre de participants.
Depuis plusieurs semaines, les bénévoles de
Stains Espoir, association locale, ne ménagent
pas leurs efforts pour promouvoir cet évènement qui restera à en croire les organisateurs
une « grande fête populaire ». Sur les réseaux sociaux, une campagne de communication faite
de montages photographiques montrent différentes personnalités (artistes, sportifs, hommes
politiques) porter fièrement l’affiche de la dictée des citées à la Cité-Jardin. Stanois et Stanoises, un record est en jeu, la ville de SaintDenis peut laisser filer son record à une seule
condition : la mobilisation des habitants. « Soyez
nombreux et nombreuses à venir en famille, entre
amis même vous qui êtes seulement de passage, »
invitent les membres de Stains Espoir, soutenus
par la municipalité. Il est important de rappeler qu’aucune démarche préalable n’est à effectuer, aucune limite d’âge n’est imposée. Cette
fête est ouverte à tous. Les feuilles et les stylos
sont fournis. De nombreux lots sont à gagner.
Le record est jouable, alors comme l’écrivait
Sénèque : « Ce n'est pas parce que les choses sont
difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous
n'osons pas qu'elles sont difficiles ». Stanois, osons
battre le record.
Rochdi Haoues.
COLLÈGE
Seulement six
élèves concernés ?
S
i certains collégiens de troisième, après avoir passé
leur brevet la semaine dernière, sont rentrés chez
eux avec le sourire annoncer l’acceptation de leur
dossier dans l’établissement qu’il avait choisi à leur
famille (vérifiez tout de même auprès de l'établissement si vous êtes bien inscrit), d’autres ont le ventre
noué par l’angoisse.
C’est le cas dans une famille du quartier de l’Avenir.
L’aînée des enfants, scolarisée au collège public de
Pablo-Neruda, affiche une moyenne de 12,5 et aucun
mauvais comportement sur son livret de fin d’année.
La maman est paniquée et en colère. « On lui a refusé,
pour le moment d’intégrer le lycée Utrillo, établissement de
notre ville, sans aucune raison valable selon moi. » Comment cela peut-il être possible dans un pays où l’éducation est soit disant une priorité ? Une enfant de 15
ans…
« Ma fille n’est pas seule dans ce cas, ils sont au moins
six dans ce collège, ajoute la maman. On nous a dit d’attendre une commission, celle du 7 juillet. Alors on attend,
mais l’angoisse qu’on a est horrible. » 7 Jours attend
aussi d’en savoir plus… En tous cas si votre enfant vit
cette situation, sachez que vous n’êtes pas seul. C.S.
4
VOISINS / VOISINES
EN BREF
QUARTIER AVENIR
RÉGLEMENT PRÉFECTORAL
Promenons-nous
dans le quartier
Attention si vous avez
des oiseaux
© Julien Ernst
Jeudi dernier, une rencontre publique entre habitants, élus et services de la ville et de Plaine
commune s'est déroulé rue Jean-Jaurès. Après quelques annonces de bonnes nouvelles, une
balade de terrain dans le quartier s’en est suivie.
© Julien Ernst
Des mesures réglementaires entrent en vigueur le 1er juillet et concernent les détenteurs de volailles et d’oiseaux
captifs. Elles visent à empêcher l’apparition de nouveau
cas de l’influenza aviaire:
éviter le contact direct entre les volailles ou les oiseaux
captifs d’une exploitation commercial
éviter les contaminations liées aux véhicules, autres
animaux et personnes étrangères
procéder à la mise en place de mesures limitant l’accès
aux rongeurs, aux insectes et autres nuisibles, aux bâtiments hébergeant les volailles ou les oiseaux captifs ;
approvisionner les volailles ou les oiseaux captifs en
aliments et en eau de boisson à l’intérieur d’un bâtiments
ou au moyen de distributeurs protégés de telle façon que
les oiseaux sauvages ne puissent accéder à ces dispositifs ni les souiller ;
protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination, sans contact possible
avec des cadavres ;
signaler toute mortalité anormale à un vétérinaire qui
réalisera une visite sanitaire
isoler et protéger les cadavres avant leur enlèvement et
le cas échant, avant présentation au vétérinaire.
Ahmed Metwally, stagiaire.
Après une série d'annonces faites par le maire aux habitants, les techniciens ont apporté des précisions et noté certains problèmes
rencontrés par les riverains.
CENTRE VILLE
Attention arnaque
© Julien Ernst
© Julien Ernst
Plusieurs Stanois ont signalé des démarcheurs suspects
qui opèrent rue Jean-Durand. « Une dame prétend récupérer de l’argent pour une petite fille d’origine polonaise
qui doit se faire opérer à l’hôpital Necker. Elle a déjà
réussi à prendre de l’argent à plusieurs de nos voisins,
notamment des personnes âgées. » Donc méfiance.
Ahmed Metwally, stagiaire.
QUARTIER RENELLE
Pique-nique de combat
I
l y a quelques semaines, le collectif des habitants de Renelle Porte n° 10 faisait parvenir
au 7 Jours un courrier qu’il venait d’envoyer
au vice-président du Conseil départemental en
charge de l’écologie urbaine, Belaïde Bedreddine.
Dans ce courrier, il expliquait qu’il attendait une
réponse de sa part suite à une rencontre. S’il n’en
avait pas, le collectif stanois prévenait qu’ils n’en
resterait pas là « nous voulons que notre porte d’accès
au parc départemental soit réouverte ».
Pas de réponse, donc action
« Ensemble avec des habitants des quartiers alentours
et de Stanois révoltés par ce mur, et à l'image du rassemblement populaire de protestation du 7 novembre
dernier que nous avions organisé, nous appelons tous
les Stanois qui le désirent à participer à un pique-nique
de combat le 10 juillet pour exiger la démolition du mur
et la réouverture de cette porte, » le collectif des riverains n’est pas mort bien au contraire. « Un autre
collectif - Le Parc est à nous, le parc debout - organise
le même jour, dans le parc, une journée d'animations
diverses. Un pique-nique devant ce mur n'empêchera
pas ses participants, bien au contraire, de rejoindre
ensuite ce collectif et ses animations, pour, d'une part,
défendre dans un cadre démocratique le parc contre
toutes les velléités d'entraver son développement, et
d'autre part, faire entendre largement le combat pour
la réouverture de cette porte et le lier à cette défense globale du parc, » insistent les organisateurs. Rendezvous noté ? Dans l’agenda du 7 Jours, c’est fait !
À chaque arrêt, lors de la visite dans le quartier, des petits groupes de discussion entre élus, techniciens et habitants se sont
improvisés.
J
eudi dernier, comme un peu partout en ville, des
individus ont ouvert des bouches à incendie. Devant le centre de sécurité sociale, rue des Hucailles,
cet acte de malveillance a déplacé de quelques mètres
le point de rendez-vous que la municipalité avait fixé
aux habitants du quartier. Qu’importe l’agitation, gérée conjointement par les polices municipale et nationale, le maire a introduit cette rencontre ponctuée par
une série d'annonces.
Plusieurs bonnes nouvelles
« Le déploiement de la fibre pour l’accès internet était bloqué
depuis quelques années. Nous avons porté à maintes reprises
vos légitimes revendications auprès de différentes instances
et nous pouvons aujourd’hui vous annoncer que les travaux
vont être réalisés et qu’ils commenceront par votre quartier, »
indique un technicien de Plaine Commune. Ces travaux dureront jusqu’en 2020 en ville, selon lui. Autre
bonne nouvelle ? « Les travaux pour rénover le bureau de
poste commenceront cet été et s’étaleront jusqu’en octobre.
C’est un investissement de 70 000 euros pour vous accueillir dans de meilleures conditions, » annonce le maire. « Y
aura-t-il un distributeur ? Nous le réclamons depuis si longtemps ! » questionnent des habitants. « Pour le moment,
non, » leur est-il répondu. Autre bonne nouvelle, expliquée par le directeur de la propreté de Plaine commune pour Stains. « Nous avons renforcé nos équipes dans
ce quartier pour un coût supplémentaire de 60 000 euros.
Durant le mois de juin, 900 pieds d’arbres ont été binés et
une prestation de balayage mécanique a été réalisée. » « Ils
ont arraché les fleurs que j’avais semées au pied des arbres
devant chez moi, » se plaint cet habitant de la rue Sylvine. Sa voisine de la rue Maréchal dit qu’il est arrivé
la même chose devant chez elle. « Nous avons su et en
avons parlé aux agents de terrain, » s’excuse le technicien. « Pourtant, il y a des endroits où il y a encore des
mauvaises herbes, » fait remarquer cet autre habitant. En
2017, toute la ville devra fonctionner en zéro phyto.
Plus de produit chimique. Les quartiers de l’Avenir et
du Maroc sont déjà entretenus de cette manière, ce qui
prend plus de temps et demande de la main d’œuvre,
est-il rappelé aux habitants. Est ensuite annoncé le
renforcement du service urbanisme pour notamment
« lutter contre les constructions illégales ». Puis, est évoqué
un diagnostic qui a été réalisé sur les aménagements
qui pourraient être faits au niveau du stationnement
dans le quartier. La responsable de la police municipale mais aussi la commissaire étaient présentes et ont
échangé avec les riverains : stationnements sauvages ou
dangereux, incivilités en tous genres, pas de réponses
lorsqu’ils les sollicitent, etc. Les problèmes avec certains commerces ont également été évoqués. « Devant
chez moi, raconte cet habitant de la rue Clément Lecuyer, une souche d’arbre coupé est laissée tel quel depuis
deux ans, c’est dangereux et moche ». Il échange alors avec
une technicienne, qui juste avant expliquait pourquoi
un arbre de la rue Jaurès était coupé depuis plusieurs
semaines : « On l’a replanté deux fois, mais il a été coupé à
chaque fois pendant la nuit, nous réfléchissons à quoi faire. »
Après cette balade le long de la rue Jean-Jaurès, des
discussions en petits comités et sur différents sujets se
sont engagées entre habitants, élus, professionnels réunis devant le bureau de Poste. Le ton était cordial. Les
sourires de mise. Peut-on considérer que les Stanois
ont obtenu les réponses qu’ils souhaitaient, qu’ils ont
été contents d’avoir été écoutés, ou les deux ?
Carole Sapia.
VOISINS / VOISINES
QUARTIER ALLENDE
L’ASSOCIATION CONSEIL CINQ SUR CINQ
Formation, postulez
De la « verbalisation
abusive » au « discernement »
L'association Conseil Cinq sur Cinq organise, le 11 juillet à
14h à la Maison des associations 6, avenue Jules-Guesdes,
une réunion d'information concernant la formation au CCP3
"métier d'Assistant(e) de Vie aux Familles" qui débutera en
septembre. La formation comprendra des cours théoriques et
pratiques, ainsi qu'une remise à niveau en français ; elle permettra d'acquérir les compétences nécessaires pour "assister
les personnes dans l'entretien de leur cadre de vie et dans
la préparation de leur repas". L'information collective sera
suivie d'entretiens individuels pour la sélection des stagiaires.
Contact : 06 51 68 97 51 ou conseilcinqsurcinq@yahoo.fr.
Mardi, l’Amicale
des locataires de la
cité Allende a reçu
l’adjoint au maire
délégué notamment à
la sécurité suite à de
nombreuses plaintes
de riverains accusant
la police municipale
de « verbalisations
abusives ».
NOS LOISIRS ENSEMBLE
Côté nature en baie de
Somme
© Julien Ernst
L
5
EN BREF
Une rencontre constructive pour trouver des solutions.
e sujet est depuis plusieurs semaines au les places handicapées, devant les accès pompiers,
cœur des conversations entre habitants du sur les trottoirs, etc. Mais ils demandent une « cléquartier Allende. En effet, ils sont nom- mence » à l’adjoint au maire au vue de la configurabreux à affirmer subir une verbalisation abusive de tion du quartier. Francis Morin leur a répondu qu’il
la part de la police municipale. Alors afin de trou- a déjà demandé aux agents de la police municipale
ver des solutions, l’Amicale des locataires de la cité « beaucoup de discernement » lors de leurs missions
Allende, présidé par Kassem Idir, a invité Francis sur ce quartier et annoncé que « nous réfléchissons à
Morin, élu à la sécurité. En ouverture de réunion des solutions pour augmenter le nombre de places de stale président de l’Amicale s'est interrogé quant au tionnement. À l’image de ce que nous envisageons rue
petit nombre de participants, une vingtaine, alors de la solidarité à savoir la mettre en sens unique ». Les
que « je reçois de nombreuses
habitants ont demandé, une
plaintes quotidiennement, et
nouvelle fois, une interven« nous réfléchissons à des solutions tion pour tracer de manière
ce soir était l’occasion de trouver des solutions » a-t-il dit. pour augmenter le nombre de places
plus visible les places de
Mais les présents ont tout
stationnement sur les rues
de stationnement. »
de même joué le jeu, donc le
Salvador-Allende et de la
débat a eu lieu. Les habitants
Citoyenneté. Ils ont rappellé
ont commencé immédiatement à crier leur « ras- le problème du marché sauvage de vente de voile-bol » face à ce qu’ils estiment être des « verbali- tures, le nombre élevé de voitures ventouses, la fersations abusives ». « C’est très difficile de devoir payer meture du parking couvert de la cité qui, lui, offrait
des amendes. Nous n’avons pas les moyens » lâche une capacité de stationnements intéressante, etc.
une habitante condamnée à payer des « PV » alors L’adjoint au maire a fait des promesses sur certains
qu’elle rencontre des « difficultés énormes à trouver points, expliqué ses difficultés notamment sur les
une place ». De plus, elle considère, comme ses voi- voitures ventouses et laissé ses coordonnées pour
sins, ne pas abuser et ne faire courir aucun risque pouvoir suivre l’évolution de la situation. 7 Jours reaux autres usagers de la voie publique. D’ailleurs, viendra dans le quartier prochainement pour faire
chacun affirme trouver « normal » de sanctionner le point. Rochdi Haoues.
les incivilités graves, tel que le stationnement sur
Visite guidée de l'abbaye cistercienne de Valloires et de
ses jardins, 5 000 espèces et variétés de roses anciennes,
déjeuner à l'auberge de la Dune, Parc du Marquenterre. Visite
à pied avec un guide naturaliste pour découvrir ce haut lieu
ornithologique en Europe. Prix adhérents 79 euros et non
adhérents 84 euros. Pour plus de renseignements appeler le
06 60 87 47 12 ou le 06 67 88 28 37.
Rappel des autres sorties :
23 octobre, La ferme des Michettes : déjeuner et après-midi
dansant.
14/15/16 octobre, Voyage 3 jours en Anjou/Touraine/Basse
Normandie, reste 2 places prix 420 euros.
6 novembre, Arras : la ville, le beffroi, élu monument des
Français 2015, les boves, la citadelle, les carrières Wellington
n'auront plus de secret pour vous.
4 décembre, Moulin rouge : complet mais possibilité liste
d'attente.
Décembre, cirque Phénix : Cirka Cuba Véritable fête de Noel
cubaine ou salsa et cirque se conjuguent à l'infini. "Pour les
adhérents, réservez votre jeudi 29 septembre pour un "repas
partage" où nous parlerons de notre voyage de 3 jours entre
autres ainsi que de vos demandes et souhaits pour l'année
2017," annonce le bureau.
SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS
Une journée à la mer
pour 96 Stanois
Samedi dernier, le comité stanois du Secours populaire français organisait une journée à la mer. 23 familles (soit 96
personnes) ont passé la journée à Fort-Mahon entre balades,
rires, jeux sur la plage et contemplation de la mer, « les
grands comme les petits sont rentrés enchantés de ce moment
d’évasion, » ont raconté les bénévoles encadrants.
ASSOCIATION
choses à montrer et partager, c’est pour cela que j’aimerais,
je le répète, que les Stanois viennent montrer leur culture
et y participent massivement ». Cette toute jeune association est présidée par Malick Ndiaye arrivé à Stains
en 2010 dans le quartier du centre-ville où il s’y sent
tout de suite bien. Et lorsqu’il pense aux actions qu’il
menait au Sénégal, il imagine refaire de même ici.
« Au Sénégal j’organisais des festivals culturels. En 2008,
j’ai reçu les félicitations d’un ministre de la culture, dit
fièrement ce président ingénieur du son de métier.
Et ici, lorsque j’ai envisagé de créer mon association j’ai
été immédiatement soutenu par toute l’équipe municipale,
donc je me suis lancé et j’espère vraiment que les Stanois
adhéreront comme lors de l’événement que nous avons organisé en avril dernier. »
Si vous souhaitez participer à l’événement du 10 décembre à la Maison du temps libre, contactez Malick
Ndiaye, président de Fraternité France-Sénégal au 07
55 42 38 02. Charles Costa, stagiaire.
© D.R.
«A
vec mon association Fraternité France-Sénégal, je suis à la recherche de talents Stanois - créateurs de mode, peintres, cuisiniers,
danseurs, chanteurs, etc - pour participer à l’événement que
nous allons organiser le 10 décembre prochain à la Maison
du temps libre, » encourage le président Malick Ndiaye.
Ce rendez-vous associatif sera le deuxième événement organisé par cet habitant qui veut promouvoir
la culture sénégalaise en France et la culture française
au Sénégal. Pour cette première édition des journées culturelles à Stains le président annonce d’ores
et déjà des défilé de Boubous, des buffets culinaire,
des expositions d’arts, des concerts, l’intervention du
docteur Sanago qui fera un exposé sur ses recherches
sur l’adaptation du monde rural sénégalais au changement climatique,… « Je souhaite que cette journée aille
plus loin que seulement manger et danser autour d’une
culture. Mon objectif est de faire se rencontrer la France et
le Sénégal. Je sais qu’à Stains nous avons de nombreuses
© D.R.
Talents stanois, participez !
6
CLIC-CLAC
TROIS CHANTIERS À 190°
S
© Dragan Lekic
© Dragan Lekic
Première halte sur le
chantier du gymnase
Léo-Lagrange, avenue
Jules-Guesde.
Les visiteurs
à la Prêtresse
devant les
grilles du site
de la future gare
de La Cerisaie.
© Dragan Lekic
© Dragan Lekic
© Dragan Lekic
Troisième et dernière
étape, la médiathèque
Louis-Aragon,
en centre-ville.
© Dragan Lekic
amedi dernier, la municipalité a
convié les habitants à la visite de
trois chantiers qui s’achèveront
courant 2017, symboles de la ville qui
accélère sa transformation. Première
halte sur l’opération de rénovationextension du gymnase Léo-Lagrange. La
mémoire architecturale de l’équipement
est préservée tout en l’adaptant à son
temps grâce, notamment à des nouveaux
espaces - dojo, salle de danse, salle de
boxe, salle polyvalente - et des panneaux
solaires sur le toit. L’arrêt suivant s’est tenu
devant les grilles du chantier de la future
gare de La Cerisaie sur le Tram express
nord. Un prolongement du bus 253, la
mise en place d’un abri Veligo, le projet
d’une piste cyclable avenue Stalingrad, et
le percement d’une voie sous la RD 29 qui
la reliera au parc Georges-Valbon. La gare
s’intègrera dans le Projet de rénovation
urbaine de la Prêtresse. Dernière visite
de la matinée sur le chantier de la
médiathèque Louis-Aragon, en centreville. Les volumes du futur équipement de
2 800 m2 dédié à la lecture publique sont
désormais bien dressés derrière la façade
couverte d’échafaudages de l’ancienne
façade du château de la Motte en cours
de restauration.
CITOYENS EN HERBE
L
© Julien Ernst
e 25 juin à l’hôtel de ville, les jeunes membres du Conseil municipal
des enfants étaient réunis en séance plénière, en présence du maire
et des élus, Nadia Zehou, Zahia Nedjar, Nabila Akkouche et Mathieu
Defrel. Les enfants leur ont présenté les différents projets qu’ils ont
menés durant l’année au sein de l’instance participative : la rédaction
du journal du CME, leur participation aux commémorations, à la fête
mondiale du jeu, à la fête de la ville, ainsi que le travail des différentes
commissions. Un nouvel exercice citoyen grandeur nature.
© Julien Ernst
© Julien Ernst
Les membres du
Conseil municipal
des enfants ont
réussi un nouvel
exercice citoyen
grandeur nature le
25 juin.
Page réalisée par Rochdi Haoues
7
SPORTS
FOOT À 7 FSGT
Si près du Graal
L
e weekend dernier les équipes de foot à 7,
Les figurants et Mnc ont défendu les couleurs stanoises dans deux compétitions
de haut niveau. C’est dans le 18e arrondissement
que se jouait la finale régionale de foot à 7 FSGT.
L’équipe Mnc s’est malheureusement inclinée malgré une belle prestation. Grosse déception pour les
supporters et les dirigeants de l’équipe. Ils affrontaient un club qui a également joué la finale régionale en foot à 11. « Au regard du parcours que nous
réalisons cette saison, nous sommes un peu frustrés mais
c’est la loi du sport. Ça restera un joli souvenir » nous
confie le coach. Les figurants étaient quant à eux
au « National 7 » engagés dans la catégorie plus de
trente ans, au Mans dans la Sarthe. Une compétition de football à 7 joueurs durant laquelle des
centaines de passionnés du ballon rond ont offert
un beau spectacle. Les nombreux bénévoles du
comité de la Sarthe et de la région parisienne (92,
93, 94 et 95) ont largement participé à ce weekend.
Ce grand tournoi national et annuel prouve qu’il
y a encore de la place dans l’univers football pour
organiser des épreuves sportives centrées sur la rencontre, l’échange et la convivialité tout en permettant d’offrir un espace de pratique de haut niveau.
Les Stanois ont terminé à la troisième place ». Ils
ont échoué en demi-finale sur le score de 2 buts à
1. De plus, ils n’ont pas baissé les bras et malgré la
BASKET
L’
déception, ils ont joué et remporté la petite finale
1 but à 0. Une belle performance, « nous avons joué
avec nos forces. Nous avions de nombreuses absences
dans l’équipe et il n’est pas évident de trouver immédiatement des automatismes, » précise le coach. Arriver à
ce niveau est déjà une belle victoire il ne reste plus
qu’à confirmer la saison prochaine et à en croire le
palmarès des Stanois ils sont capables de viser les
sommets. R. H.
DANSE
Panier à l'école
Dernière danse
donner envie aux enfants de rejoindre
le club local. Tous les enfants ont reçu
un sac de cadeaux offert par le Comité
départemental. Le coach Misel, responsable de l’organisation confie, « Je remercie ceux qui ont rendu la tenue de ce tournoi
possible. Merci à Nabil Zitouni du service
des sports, Mohand Kasdi et Grégory Cacique bénévoles à l’ESS. Le plus important
de cette après-midi et c’est de voir le sourire
des enfants. » Le classement final : premier Émile-Zola, second Victor-Hugo et
Victor-Renelle à la troisième place. Le
rendez-vous est d'ores et déjà pris pour
l’année prochaine. R. H.
L
es grandes vacances approchent
à grands pas et la saison sportive se termine. Pour célébrer
la fin de l’année de la section danse
de l'ESS, le club a organisé à l'Espace
Paul-Éluard « les galas de fin d'année ».
De nombreux spectateurs ont fait le
déplacement dont principalement les
familles des adhérentes et adhérents.
Ces festivités sont des moments conviviaux de rassemblement autour de la
danse dans tous ces genres : moderne,
jazz, contemporaine et bien d’autres.
« Personne n’aime rater les galas, c’est le
dernier rendez-vous pour toute la section
avant les congés d’été. Après cette grande
fête, Il faudra attendre la reprise des activités, début septembre », nous expliquent les
dirigeants très contents de cette grande
rencontre populaire. Après la scène et
ses lumières, tous les passionnés ont
partagé leurs souvenirs autour d’un
verre de l’amitié lors des traditionnels
goûters de clôture de la saison. Les responsables de la section adressent un
grand bravo et remercient, Tania et Carole, pour leur investissement auprès de
tous tout au long de l'année. Un grand
bravo également aux élèves pour ces
beaux galas. R. H.
© D.R.
ESS basket-ball en partenariat avec le service municipal
des sports, le CPC et le CD93
basket a organisé un tournoi de basket
inter scolaire. Trois écoles y ont participé, Émile-Zola, Victor-Hugo et deux
classes de Victor-Renelle. 69 enfants
ont tâté du « shoot » sur le parquet du
gymnase Jean-Guimier. 20 bénévoles
du club stanois se sont pliés en quatre
et ont contribué à la réussite du tournoi. 16 équipes ont ainsi joué sans arrêt
pendant près de deux heures. L’objectif de ce type d’évènement n’est pas la
recherche de la performance. Pour les
organisateurs, ce qui compte c’est de
© D.R.
Le drapeau stanois a flotté haut lors de la finale régionale et du championnat « National 7 »
en football à 7 FSGT. Mais, à la fin des échéances, une once de déception se ressentait chez les
Stanois.
TRAMPOLINE
Un Stanois aux JO
depuis des années.
Une très belle expérience qu'il s'apprête
donc à vivre. Nul
ne doute qu’elle lui
sera bénéfique pour
les années à venir et la suite de sa carrière de champion. En attendant le
début de la fête planétaire du sport,
la saison n’est pas terminée. En effet,
avant de s’envoler pour la ville des
Cariocas, le mois de juillet devra être
studieux : Allan s’engagera dans une
étape de coupe du monde au Portugal
du 8 au 10 juillet. Ensuite, il participera à un stage en Allemagne. Enfin,
il rejoindra le pôle France d'Antibes
avant de prendre la direction du Brésil
début août. R. H.
© D.R.
L’
annonce officielle est tombée sur le site internet
fédéral. Allan Morante, le
champion stanois de trampoline sera
remplaçant aux Jeux olympique de
Rio. Ce qui aura sans doute pesé dans
le choix final de la fédération est sans
doute la courbe de ses résultats internationaux. Autant sur le plan national, Allan s'affirme comme le meilleur
français, autant sur le plan international, ses prestations manquent parfois
de régularité. C'est donc en doublure
de luxe de Sébastien Martiny, qui est
également son partenaire d'entraînement au pôle France de Bois-Colombes, qu'Allan ira à Rio cet été. C'est
une belle récompense pour tout l'investissement et le travail qu’il fournit
À vive allure
L
es cyclistes stanois roulent à une
allure de champion. Comme
le prouve le nouveau podium
en championnat Île-de-France. Jérôme Maestrini monte sur la troisième
marche en seniors UFOLEP. D’autres
bons résultats sont également à signaler, en effet, dans la Sarthe, les vétérans
reviennent avec les victoires de Liger
Laurent et Vinot Arnaud respectivement
en catégorie 3 et 2. Chez les jeunes,
Ghandour Naim s'adjuge une belle médaille de bronze dans les régionaux sur
piste à Aulnay. Par ailleurs, les nouvelles
couleurs des stanois ont été présentées
aux supporters en présence d’élus. Après
cette belle saison cycliste, les dirigeants
donnent rendez-vous aux intéressés par
le cyclisme début septembre, renseignements au 06 07 15 35 53
© D.R.
© D.R.
CYCLISME
8
E X P R E S S I O N L I B R E / M A J O R I T É M U N I C I PA L E
COMMUNISTES,
FRONT DE GAUCHE
ÉCOLOGIE POPULAIRE
DE STAINS
3 euros c’est déjà trop ! Pour des transports accessibles à tous !
Après les attaques contre les logements sociaux dont les franciliens ont tant besoin, voilà que Valérie Pécresse (LR – soutenue par la droite locale) s’attaque aux transports publics.
« Si je suis élue, je m’engage à maintenir ce pass navigo à tarif
unique », avait promis la candidate. Six mois après avoir été
élue, la nouvelle présidente de la région menaçait déjà de faire
peser sur les usagers une hausse de 15 euros par mois. Ce sera
finalement 3 euros d’augmentation. Pour l’instant. D’autres
hausses s’ajoutant à celle-ci sont d’ores et déjà envisagées. Ce
n’est pas aux usagers de toujours payer plus ! Mme Pécresse
se garde bien de proposer des solutions alternatives.
Pourtant, des solutions, il y en a :
• Un retour de la TVA à 5,5 % pour les transports publics :
depuis 2010, plusieurs gouvernements n’ont cessé de l’augmenter pour la porter à 10 %, ce qui pénalise les usagers et est
complètement contre-productif en termes de développement
durable ;
• Une augmentation du versement transport par les entreprises de 2,85 à 3,5 % dans les zones les plus favorisées économiquement d’Ile-de-France, soit l’ouest parisien et les secteurs les plus aisés des Hauts-de-Seine.
Les élus communistes Front de gauche à la région avaient
été les premiers à défendre ce pass unique à un coût modéré
il y a plus de 10ans, répondant tout à la fois à une volonté de
justice sociale et à un souci de responsabilité écologique. La
menace de cette trop forte augmentation au moment où la
crise touche toujours plus durement les franciliens et où l’on
apprend que la mauvaise qualité de l’air est responsable de
48 000 décès par an serait une erreur historique. Un contresens économique et écologique.
Bien au contraire, nous avons besoin, à Stains encore plus
qu’ailleurs, de transports publics accessibles, économiques et
de qualité pour favoriser la mobilité, condition indispensable
pour l’emploi et l’attractivité de notre territoire. Stains ne doit
plus être le parent pauvre des politiques transports de la Région Ile-de-France !
L’arrivée de deux gares de la Tangentielle l’année prochaine
est un premier point positif mais nous continuerons de porter
l’exigence d’un transport lourd.
Grâce à notre détermination, Plaine Commune porte et relaie
cette revendication : une première étude financée par Plaine
Commune et l’ANRU sur ce sujet est en cours. Mais ce n’est
pas suffisant !
La bataille pour le prolongement de la ligne 12, de la ligne
13 ou du tramway continue. La mobilisation doit s’amplifier :
habitants, acteurs associatifs et économiques nous sommes
tous concernés.
Nous vous donnons rendez-vous à la rentrée pour continuer
ensemble cette bataille et bien d’autres. En attendant, comme
chaque année, la municipalité s’engage pleinement pour que
chaque Stanoise et chaque Stanois puisse passer un bel été
solidaire : nombreux séjours et activités hors et sur le territoire
de la ville, initiatives festives dans tous les quartiers, base de
loisirs ouverte tout l’été, piscine et solarium, feu d’artifice et
bal populaire… il y en aura pour tous les goûts.
Bonnes vacances à toutes et tous !
Olivier Mathis
Appel au bon sens !
Depuis 2014 le nouvel élan de la municipalité est une
réalité au regard de toutes les réalisations, dans tous les
domaines : grands chantiers, écoles, jeunesse, transports,
logements, culture, propreté, hygiène, espaces verts, voirie et la liste est longue… Mais il est vrai que l’on est
encore très loin du compte. Les Stanois sont frustrés et
bon nombre d’entre eux sont insatisfaits et mécontents
de l’état actuel de notre ville : l’hygiène, le manque de logement, les occupations et les constructions illicites, les
squatts et de toutes formes d’incivisme et d’incivilités,
tels les dépôts sauvages, les stationnements anarchiques,
le non respect des horaires d’ouverture des commerces,
la restauration ambulante interdite sur la voie publique,
l'occupation de halls d’entrée d’immeubles, les tapages
nocturnes, la réparation de voitures dans l’espace public
sans aucun respect de l’environnement…
Nous partageons le mécontentement et l’inquiétude des
Stanois vis-à-vis de ces faits.
On est à la veille des grandes vacances, la couleur est déjà
annoncée, malgré les interdictions et les arrêtés du maire,
on entend exploser dans de trop nombreux quartiers de
la ville et à des heures tardives, des gros pétards, l’usage
sauvage des bouches d’incendies destinées aux sapeurs
pompiers dans la lutte contre les incendies. Elles sont
ouvertes délibérément, transformées en geysers et les
passants assistent impuissants à un spectacle regrettable,
inadmissible et inacceptable quand on pense au manque
d’eau potable sur Terre ! Un gaspillage qui a coûté l’année
dernière 500 000 à la communauté d’agglomération.
Du bon sens ! nous aimons tous notre ville alors soyons
tous responsables ! Soyons vigilants et en déplaise à certains, la Ville mène une guerre sans merci contre l’incivisme et contre les incivilités qui pourrissent la vie des
Stanois.
Pour passer un bel été et se distraire, la Ville a mis en place
des activités envers tout public. N’hésitez pas à vous informer pour en bénéficier…
La Ville est notre espace de vie, protégeons-le !
PARTI SOCIALISTE
Good bye my friend.
Le 24 juin, le peuple du Royaume Uni a fait le choix de sortir de
l’Union européenne. Le plus regrettable est que les Britanniques
qui ont voté pour quitter une institution issue de la plus belle
idée politique mise en œuvre du XXe siècle se sont laissé guider
par le rejet de l’autre, le repli sur soi et le nationalisme. Alors oui,
l’Union Européenne telle que nous la connaissons et que nous
la vivons est loin d’être parfaite, mais ses imperfections ne sont
pas liés à un excès d’action mais à son immobilisme, il n’y a
pas « trop d’Europe » comme le disaient les tenant du « brexit »
britannique ou le FN français, il n’y a pas assez d’Europe.
Nous voilà instruits, de ce qui arrive lorsqu’on sème le vent du
populisme : on récolte la tempête du nationalisme. Lorsqu’on
agite l’immigration, on récolte la xénophobie. L’expérience des
conservateurs britanniques devrait inspirer la droite française.
Du fait même des crises européennes – crise de légitimité,
crise de solidarité, crise d’efficacité – nous sommes aujourd’hui
confrontés à un débat entre le recommencement européen et la
résurgence nationaliste.
Le recommencement européen, parce que nous avons bâti
l’Union sur des contenants plutôt que des contenus. Nous
sommes désormais arrivés au bout de la construction par la
norme et de la soi-disant capacité intégrative du Marché. Cette
Europe-là est une impasse. Elle produit la désintégration. Les
signaux n’ont pas manqué, avec les présidentielles en Autriche,
les régionales en Allemagne et en France, les municipales en
Italie. Au sein même du Parti populaire européen, cet esprit de
revanche gagne du terrain, comme Victor Orban en Hongrie.
Derrière ces contestations souverainistes, le nationalisme avance
masqué. Il finit toujours par lancer les peuples les uns contre les
autres. Marine Le Pen ne manque pas à l’appel : elle se précipite
donc pour transformer la présidentielle en référendum pour ou
contre l’Europe. C’est un peu court, mais la pauvreté de son
programme l’explique aisément. Les socialistes ne se déroberont
pas. Ce que nous voulons, c’est recommencer l’Europe et faire
barrage au nationalisme, en France comme en Europe.
Recommencer l’Europe, c’est concentrer son action sur les
questions qui nécessitent la mutualisation des nations : la sécurité,
la défense, l’union Européenne de défense était déjà dans les
intentions des pères fondateurs de l’Europe. Concrétisons
Larbi Lebib aujourd’hui leurs vœux d’hier. Mais recommencer l’Europe c’est
aussi, harmoniser la fiscalité pour en finir avec la concurrence
entre pays Européens, c’est prendre de réelles mesures pour
l’emploi et l’amélioration des conditions sociales de tous les
citoyens européens. C’est ce que le Président de la République a
ébauché dès l’annonce des résultats du référendum britannique.
C’est ce que le Conseil européen devra adopter.
Depuis vingt ans, l’Union s’occupe de son élargissement. La
voilà confrontée au rétrécissement. Le divorce avec le RoyaumeUni est là, il prendra le temps qu’il faudra, mais ce n’est plus à la
Grande Bretagne d’en fixer l’agenda.Tous les citoyens européens
doivent se tourner résolument vers l’avenir C’est ce que feront
les socialistes. Les 7 et 8 juillet, se réunirons à Paris l’ensemble
des partis socialistes et sociaux-démocrates européens pour se
mettre d’accord sur un plan d’action à l’échelle européenne.
Car une chose est certaine, l’Europe ne sera que ce que nous
citoyens en ferons. Il est grand temps de nous en préoccuper
sérieusement.
Najia Amzal
EXPRESSION LIBRE / OPPOSITION
STAINS POUR TOUS
Logement : les élus STAINS POUR TOUS reçus à la Région
Cet échange a été l’occasion de rétablir quelques vérités. Notre
responsabilité est de communiquer les informations que nous
avons obtenues dans le bureau de Geoffroy DIDIER, VicePrésident en charge du Logement car elles sont bien différentes
de ce que nous entendons à Stains lors des réunions conduites
par la Municipalité.
Après nous avoir redit l’engagement de Valérie Pécresse en
faveur d’un logement pour tous où les gens vivent bien et dans
un cadre agréable, il nous a été répété que ces conditions passent
par le rétablissement d’une véritable mixité sociale encouragée
par le dispositif anti-ghetto. En ne finançant plus le logement
« très » social, dans les villes dépassant 30 % de HLM, l’objectif
de la Région est de combattre la logique du passé qui a concentré
les barres et les tours sur nos quartiers. Concentrer sur le 93
les populations les plus pauvres, arrangeait tous les hommes
politiques, ceux qui pensaient qu’ils voteraient pour eux, comme
ceux qui n’en voulaient pas. Il faut en finir avec cette politique
injuste.
Nous nous interrogeons d’ailleurs sur la contradiction des élus
de la gauche stanoise, à commencer par le Maire, qui veulent
développer le logement social mais qui eux-mêmes vivent dans
les quartiers pavillonnaires.
Autre vérité : la Région a augmenté son budget construction
de logements sociaux en avril dernier mais, attention, pour des
logements de qualité. Au final, la Région gérée par la droite et le
centre construira plus de logements sociaux que la gauche PS/
PC/Verts, précédemment au pouvoir.
Il y va de même pour les Maires pointés du doigt par la gauche :
l’écrasante majorité des villes en dessous des seuils fixés par la
Loi SRU (90 sur 1 300) sont engagées avec l’Etat pour rattraper
leur retard en matière de logements sociaux.
La priorité en matière de Logement, c’est l’accession à la
propriété : Geoffroy DIDIER a affiché une détermination claire
afin de proposer aux franciliens un prêt à taux zéro régional qui
s’ajouterait aux dispositifs existants.
D’autre part, la Région dément ce qui a été affirmé lors des
réunions du Maire concernant la dernière tranche de rénovation
de la Cité jardin : aucun financement de 200 000 n’est en
danger puisque tous ont été adoptés définitivement dès le début
du programme de rénovation du quartier. Au contraire, tous
les financements sont maintenus dans le cadre du 1 logement
démoli = 1 logement reconstruit. Il s’agit donc d’un mensonge
supplémentaire dont la liste s’allonge.
Enfin, nous invitons à la retenue lorsqu’il est affirmé que 74 %
de la population est éligible au logement social : si les personnes
plus aisées n’encombraient pas les logements sociaux, il y aurait
davantage de place pour les personnes en réelles difficultés, et qui
aujourd’hui sont obligées de se loger dans le privé. N’oublions
pas les affaires sorties il y a quelques temps où une liste de cadres
et d’élus parisiens vivant dans des logements sociaux avait été
publiée.
Désormais informés de ces quelques vérités, les élus STAINS
POUR TOUS vous souhaitent à tous un bel été et de bonnes
vacances ! Profitez-en, si vous ne l’avez pas encore fait, pour
remplir notre questionnaire en ligne sur www.stainspourtous.fr.
Contactez-nous sur les réseaux sociaux et au 06 85 55 88 96.
Marie-Claude Goureau
FORCE CITOYENNE
UDI
TEXTE NON
PARVENU
9
10
PUBS
Paris - Province - Étranger
21-23 rue Carnot
93240 STAINS
TÉL. : 01 42 35 03 03
1 avenue Jules Guesde
93240 STAINS
01 48 26 39 20
STAINS. Studio + jardin. Cons. 2008. SH 28,80 m² + jardin
18 m². Séjour, cuisine US, placard, salle de bains, wc. Chauffage électrique. Faibles charges Classe énergie : C.
101 000 €
STAINS. Dans résidence, F4 BE. SH 81 m². 2e étage, ascenseur. Entrée, cuis. équip., cellier, séj. dble sur balcon, plcd,
2 ch., sdb, wc. Cellier commun s/palier. Libre fin déc. 2016.
158 000 €
STAINS. Ds petit imm. F4 en duplex. SH 82 m². Ent., séj.
s/cuis équi. US, ch. av sde priv, plcd, wc. À l'étage, palier av plcd,
2 ch. av plcd, sdb, wc. 3 emplt park. Chauf. indivi. électrique.
159 000 €
STAINS. Maison s/371 m². Cuisine, séjour, 2 chambres, salle
d’eau, wc. Cave totale. cuisine d'été, salle de bains, wc,
atelier. Chauffage gaz. Classe énergie : E.
220 000 €
GARGES-LES-GONESSE. Pav. s/260 m² ter. Ent., wc, séj. dble +
chemi., gde cuis. ouv. s/s à manger, 3 ch., sdb/buanderie, wc.
Dépendance 32 m². Pas de garage ni poss pkg. Classe énergie : E.
224 000 €
STAINS. Maison s/180 m². Bon état. SH 70 m². Entrée, séjour,
cuisine US meublée, 3 chambres, salle de bains, 2 wc. Cave
totale : buanderie, cellier. Chauffage gaz. Classe énergie : D.
228 000 €
STAINS.Pav s/285 m² ter. TBE. SH 75 m². Ent, séj., salle à manger, cuis. équi., 2 ch, sde, wc. S/sol total ,1 ch poss, caves.
Chauf. gaz. Garage exté. 20 m². Dépendance 48 m².
264 000 €
GARGES-LES-GONESSE. Pav. indép. s/235 m² ter. TBE. Terras., cuis. équi., s. à manger, séj. av chem., sde wc, 3 ch. +
1 ch enfant. Cave partielle. Chauf. gaz. Classe énergie : F.
280 000 €
GARGES-LES-GONESSE. Mais. s/408 m² ter. Ent, séj., salon, cuis,
5 ch., sdb, sde, véranda. Buand + 2 celliers. Garage. 2 accès indépendants. Idéal invest. locatif. Chauf. ind gaz. Classe énergie : F.
294 000 €
STAINS. Pav. s/235 m² ter. Ent., séj. s/veranda, salle à manger, cuis. équi. s/blc, 2 ch., sdb, wc. En rdj : cuis. d'été +
chem., wc, 1 pièce s/garage, cellier. 1 abri de jd. Chauf. gaz.
312 000 €
STAINS. Pav F7, 150 m² sur 311 m² ter. : entrée, séj. dble chem.,
cuis. meublée, wc, 4 chambres, 2 sde, sdb, grands combles. S/sol
total, chauf. électrique, garage 2 vl. Bon état. Classe énergie : E.
332 000 €
STAINS. Pav. indep. s/360 m² ter. Bon état. SH 170 m². Ent,.
séjour s/terrasse, cuisine US, coin repas, salle à manger + chem.,
5 chambres + 2 chambres contigües, sdb + dche, 2 wc, buanderie, chauff. Petite cave. Garage + parking vl. Classe énergie : D.
345 000 €
P R AT I Q U E
POMPIERS 18
POLICE SECOURS 17
en cas d'urgences,
contactez le 17 plutôt que
le commissariat
GENDARMERIE
01 48 29 64 38
CENTRE ANTI-POISON
01 40 05 48 48
HÔPITAL
DELAFONTAINE
01 42 35 61 40
SIDA INFO SERVICE
08 00 84 08 00
COMMISSARIAT
01 49 71 33 50
POLICE MUNICIPALE
01 49 71 84 00
CLINIQUE DE L’ESTRÉE
01 49 71 71 71
URGENCE 24h/24
01 49 71 90 00
MAIRIE
01 49 71 82 27
ERDF (dépannages et
interventions d'urgence)
09 72 67 50 93
Pharmacie de garde
Dimanche 3 juillet
PHARMACIE
ELFASSY
65, AV. DE LA MARNE
93800 EPINAY SUR SEINE
01 48 26 81 27
Météo du week-end
ad ad
Samedi
13°/19°
Dimanche
16°/23°
5, rue Carnot • 93240 STAINS
Tél. : 01 48 21 30 30
des petites annonces
Pour déposer votre annonce, plusieurs solutions s’offrent à vous : venir à la rédaction
du journal (5 rue Carnot), la déposer dans la boîte aux lettres, l'envoyer par mail à :
christelle.blanchard@stains.fr ou la donner par téléphone au
01 48 21 30 30. Les annonces nous parvenant après mardi midi seront
publiées dans le numéro de la semaine suivante. Pour une meilleure
diffusion, il est conseillé de rédiger et d’envoyer l’annonce par mail. La
rédaction attire l’attention des lecteurs de la rubrique « EmploiService » sur
l’obligation qui leur est faite de respecter la légalité en matière d’emploi.
Les annonces sont publiées sous l’entière responsabilité de leur auteur.
Vends ensemble séjour
buffet 4 portes, miroir,
table plus 6 chaises laquelle
beige très bon état Prix :
1 000 euros le tout, robes
orientales plusieurs coloris.
Tél. : 06 23 16 91 88
Vend canapé 3,4 place bon
état Prix : 60 euros. Tél. :
06 29 10 47 35
Salon marocain 2
banquettes 3 oreilles et deux
coussins Prix : 150 euros.
Tél. : 06 23 36 97 40
Vend télévision couleur
170 cm avec télécommande
Prix : 40 euros. Tél. :
06 60 41 20 90
Vends deux robe de marié
une taille 38 et une 40
tout neuf encore dans sont
emballage jamais servi
avec cerceau offert taille
38 Prix : 400 euros valeur
1 000 euros et taille 40 Prix :
850 valeur 2 000 euros,
vend vélo enfant avec cane
Prix : 20 euros, vend livre
enfant Prix : 5 euros. Tél. :
06 03 43 66 04
Vend GPS garmin2257 pour
auto avec boîte d origine et
support état impeccable
acheté 180 vendu 120 .
Tél. : 06 32 60 45 78
Urgent vend bel
appartement à Bobigny 93
proche A3 et des transports
en commun. A 10 minutes
du métro ligne 5 et du
TRAM ligne "1". 76 m2
- 4 pièces - 3 chambres salle à manger avec balcon
- cuisine aménagée fermée
mais peu être ouverte - salle
de bain avec baignoire et
douche - WC séparé. Une
place de parking privé. Une
cave. Au deuxième étage
sans ascenseur. Résidence
de deux immeubles de
quatre étages, fermée
ouverture par digicode
+ interphone immeuble.
Impôts fonciers 1 500 euro/
an. Charges mensuelles
240 euros comprends
eau chaude et froide
+ chauffage + entretien
de la résidence. Aucun
travaux à prévoir pour un
prix de 169 000 euros à
débattre. Venez le visiter
06 25 74 66 80
Pour joindre votre correspondant
composez le 01.48.21 suivi des 4
chiffres de son numéro de poste.
Responsable de la publication :
Azzédine Taïbi • Rédaction : Carole
Sapia (4210 - carole.sapia@stains.fr)
• Frédéric Lombard • Rochdi Haoues
(rochdi.haoues@stains.fr) • Administration : Christelle Blanchard (3030
- christelle.blanchard@stains.fr) •
Photos : Dragan Lekic - Julien Ernst
• Conception : Médiris • Maquette :
Viviane Greusard (40 40) • Impression :
Rivet Presse Édition Limoges (05 55 04
49 50) • Distribution : 01 75 34 69 83 •
Publicité : PSD (01 42 43 12 12).
AVIS DE RECHERCHE
MODE D’EMPLOI
A VENDRE
11
EN BREF
Vends télé LG 127 cm,
cadre peinture Elvin Presley,
lot dvd MMA free fight ufc,
un lustre trois lumière et
aussi diverses objet pour
brocante et protège tibia,
un kimono adultes, DVD,
disques vynil, cassettes
audio, figurines et grand
livre Elvis Presley Tél. :
06 48 25 55 39/07 53 09 88 67
12 verrines "petites
assiettes" en verre neuves
marque CASA 10 euros
le lot, 1 paire de doubles
rideaux à oeillets blanc
neuf dimension 2 x 140 x
240 cm 15 euros, 1 paire de
doubles rideaux à oeillets
grenat et motifs argenté
neuf dimension 2 x 140 x
240 cm 15 euros, clé wifi
avec CD d'installation
neuf TL WN 9 euros,
1 souris Logitech infrarouge et clé USB intégrée
neuve 18 euros, 1 souris et
clavier ACER 10 euros le
lot, 1 jeu Uno Deluxe neuf
20 euros, 1 jeu de mikado
complet 2 euros, 1 paire
d'altères marque Décathlon
1 kg chacune 15 euros,
500 g chacune 10 euros ou
20 euros le lot, 1 corbeille
à linge bleue haute 4 euros,
chaussures femme noires
talon, fin MOSQUITO
pointure 39 neuves
30 euros, sandales noires
talon PROMOD pointure
38 neuves 20 euros. Tél. :
06 12 56 16 58
2 Plateaux micro-ondes
+ support diamètre 30 cm
différents tbe 9 euros l'unité,
1 support vélos au sol 77 cm
x 6 cm en fer très solide
4 euros, 4 pieds de lit à visser
15 cm diamètre 5 cm tbe
5 euros, 2 chenets anciens
en fonte à rénover 10 euros,
baby sac jaune 80x90 cm
usage gigoteuse polaire, nid
d'ange, couverture poussette
tbe neuve 5 euros, Boot
chicco rouge taille 23/25
tbe neuve 5 euros, chausson
garçon taille 25 tbe 3 euros,
chaussures Bellamy garçon
taille 25 neuve tbe 13 euros.
Tél. : 06 74 83 39 70
Table basse couleur marron
chocolat 15 euros. Tél. :
06 51 90 53 78
SERVICE
Dépannages à domicile
Amar Chabi, Stanois depuis des
années, recherche son cousin qui a
quitté l’Algérie (Alger) il y a plus de
10 ans sans laissé d’adresse à ses
frères et sœurs. Il a appris par le
consulat qu’il aurait habité à Stains
comme lui. Une coïncidence qu’il
espère transformer en retrouvailles.
Si vous avez des informations
que vous souhaitez partager avec
Amar Chabi, deux numéros de
téléphone : 06 18 81 05 58 ou 06 13
32 36 98.
sur tout types d'appareils
électroménager. Tarif de
50 euros qui comprend
le déplacement et la main
d'oeuvre + le prix de la pièce
à commander si toutefois
il y a commande. Travail
efficace et garanti. Tel :
06 36 61 91 61
Professionnel indépendant,
propose son expérience
en travaux d’intérieur et
d’extérieur (peintures,
papiers peints, parquets
vernis, carrelage (sols
et murs, intérieur et
extérieur). Travail soigné :
présente photos témoins de
travaux déjà réalisés chez
particuliers. Disponible
immédiatement, en semaine
et WE. Devis gratuits.
Tarifs étudiés. Mail :
gerpoch1@gmail.com, Tél. :
07 61 17 34 73
Peintre et spécialiste
en bâtiment et travaux
d’intérieur et d’extérieur,
compétent, sérieux et
ponctuel, avec expérience
professionnelle confirmée,
propose travail soigné et
de qualité, en papier peint,
peinture, carrelage (intérieur
et extérieur), parquets.
Photos de travaux réalisés
à disposition. Devis gratuit
et tarifs étudiés à débattre.
Tél. : 06 28 93 38 35
POUR UNE VIE LIBRE…
Permanences maintenues
cet été
L'association Vie libre écoute, aide, conseille et oriente les
malades alcooliques ainsi que leur entourage et toute personne désireuse d'informations relatives à l'addiction d’alcool. Permanence, chaque mercredi de 19 h à 20 h 30 au local
Vie libre 30 avenue Paul-Vaillant-Couturier. Tél. : Christian
06 19 46 24 01 site internet www.stains.vielibre93.fr.
CITÉ-JARDIN
Réunion publique
ce vendredi
"Saviez-vous que la Cité-jardin est un patrimoine qui attire
chaque année de plus en plus de visiteurs impatients de
la découvrir ? En effet, depuis plus de dix ans, un projet de
valorisation touristique et patrimoniale du quartier y est
mené par la ville et Plaine Commune. Afin d'échanger sur
l'avenir de ce projet, une réunion publique est organisée
ce vendredi 1er juillet à l'Espace Paul-Éluard à 15 h 30 en
présence du maire. Venez y assister et proposer vos idées
pour valoriser et promouvoir la Cité-jardin !" encourage
l'association régionale des Cités-jardin d'Île-de-France.
Culture d'un coeur d'îlot
À côté des ruchers de la Cité-jardin, dont la production
de miel pourra probablement être vendu cette année, des
enfants du quartier ont bêché et planté pour faire vivre des
potagers et des coins de verdure.
Assistance informatique,
cours d’accompagnement,
maintenance, installation
de système, éradication de
virus, sauvegarde de donnés
et installation réseau Tél. :
01 74 61 23 44
Vous cherchez une jeune
femme de confiance pour
récupérer vos enfants à
la sortie des classes, les
ramener à la maison et les
aider pour leurs devoirs,
je fais également du babysitting. Je suis disponible.
Contactez-moi. 8 euros de
l'heure. Tél. : 06 12 56 16 58
Femme de ménage
avec expérience cherche
quelques heures de
ménage et repassage. Tél. :
06 88 72 54 12
RECHERCHE
Jeune femme très
courageuse cherche heures
de ménage à petit prix. Tél. :
© Lara Atia, stagiaire
NUMÉROS UTILES
06 40 29 19 62
Femme de ménage avec
expérience cherche quelques
heures ménage repassage.
Tél. : 06 88 72 54 12
DONNE
Prête sont jardin derrière
magasin carrefour car
ne l’utilise pas. Tél. :
06 61 67 01 22
Donne un matelas 2 place
et aussi un canapé 2 place.
Tél. : 06 50 47 50 53
ECHANGE
Echange F3 contre F4 ou
F5 quartiers du clos St
Lazare. Tél. : 06 43 72 08 29
Echange F3 cite jardin
contre F4 ou F5. Tél. :
07 68 57 56 12
Echange F1, deuxième
étage, situé à Cité Jardin
à Stains 93 240 contre
appartement ou pavillon F2.
Tél. : 06 14 81 58 89
Echange pavillon F2 avec
jardin contre pavillon F3
avec jardin au quartiers cite
jardin. Tél. : 09 52 75 04 61
Menu de la semaine
Jeudi 30
Vendredi 1er Lundi 4
Mardi 5
Mercredi 6 Jeudi 7
Entrée Taboulé à la
menthe
Plat Omelette au
fromage/Petits pois et
carottess
Dessert Yaourt nature/
Fruit frais bio
Entrée Tomate et
coeur de palmier
Plat Filet de colin
meunière citron/ Duo de
courgettes à l’ail
Dessert Carré de l’est/
Crème dessert vanille bio
Entrée Melon
Plat Cordon bleu/Haricots
verts bio extra-fins
persillés
Dessert Petit suisse
aromatisé aux
fruits/Galettes bretonnes
éventail
Entrée Salade verte
Plat Lasagnes de
saumon
Dessert kiri/Compote
pomme banane
Entrée Surimi
mayonnaise
Plat Sauté
d’agneau au
curry/Riz pilaf
Dessert Tomme de
Savoie/Fruit frais bio
Entrée Concombre et
feta
Plat Poulet rôti/Frites
Dessert Fromage
blanc bio/Fruit frais
12
PUBS
Groupe Moving – RCS 379 818 032 - Crédit photos : 123RF
MUSCULATION | CARDIOTRAINING | COURS VIDEO | ESPACE COURS COLLECTIFS
JUSQU’À
DU 4 JUILLET AU 28 AOÛT 2016
2 MOIS OFFERTS
INSCRIVEZ-VOUS AUJOURD’HUI
ET NE PAYEZ QU’À PARTIR DE SEPTEMBRE*
#MOVINGEXPRESS
MOVING EXPRESS SAINT DENIS / STADE DE FRANCE
17 AVENUE JULES RIMET
93200 SAINT DENIS - 01 48 21 16 49
*
Voir conditions en club.
movingexpress.fr
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
18 561 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler