close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

central (Page 1) - La Nation Arabe

IntégréTéléchargement
Oran
Iftar 20:26
Imsek 03:49
Alger
Iftar 20:14
Imsek 03:28
Costantine
Iftar 19:59
Imsek 03:17
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information / Mardi 28 Juin 2016
Sans détours
Par Amir Amar
2 milliards de
dollars récoltés
en emprunt
obligataire
Lancé le 17 avril dernier, le dispositif baptisé « Emprunt national
pour la croissance économique » a
permis au pays de récolter 251 milliards de dinars, soit un peu plus de
2 milliards de dollars au cours officiel. Un résultat modeste au regard
des moyens mis en place par le ministère des Finances pour drainer
le maximum de souscriptions à
cette opération nationale, considérée par certains milieux de « salut
public ».
Selon une source financière, la majorité des souscriptions ont été enregistrées aux agences bancaires et
aux compagnies d'assurances. Les
trésoreries des wilayas n'ont collecté
qu'une part modeste de 1%, selon la
même source. Pour autant, cette
source au ministère des Finances
estime que « ce niveau de fonds collectés constitue un bon départ » et
« dans le cas d'un maintien du
même rythme durant les prochains
mois, le bilan final devrait être appréciable ».
Pour rappel, les obligations sont assorties de deux taux d'intérêt fixés
en fonction du délai de remboursement : les obligations de 3 ans avec
un taux d'intérêt de 5% et celles de
5 ans avec un taux d'intérêt de
5,75%. Mais l'opération avait connu
à ses débuts un net désintérêt des
investisseurs potentiels, ce qui a
obligé les initiateurs de cette opération, c'est-à-dire le ministère des Finances, à revoir à la baisse la valeur
des obligations. Au début de l'opération, les obligations étaient toutes
libellées pour une valeur unique de
50.000 dinars. Mais, après un mois,
l'opération s'acheminait vers le désastre, les souscripteurs et autres investisseurs boudaient les 4300
points de vente des agences bancaires et postales, des succursales
de la Banque d'Algérie et des trésoreries principales, centrales et de
wilaya. L'opération, ouverte sur une
durée de six mois aux particuliers,
mais surtout aux entreprises publiques et privées, baptisée « Emprunt national pour la croissance
économique », tournait tout simplement à la catastrophe. Ce qui a
amené le ministre des Finances à
revoir les modalités d'émission de
cet emprunt obligataire pour drainer le plus grand nombre de souscripteurs et d'entreprises. Le premier arrêté ministériel du 28 mars
est alors modifié et complété par un
second signé par Abderrahmane
Benkhalfa et publié au Journal officiel n°27.
Affaire de l'assassinat du Français Hervé Gourdel
Or noir
Six terroristes abattus identifiés
Six terroristes impliqués
dans l'assassinat du ressortissant français Hervé
Gourdel ont été abattus et
identifiés à ce jour et
l'identification des autres
membres du groupe terroriste se poursuit. Avec
l'identification des terroristes Serradj Mohamed,
Herdafi Mahieddine et Rabie Ayachi, mis hors d'état
de nuire récemment dans
la wilaya de Médéa, le
nombre des éléments
identifiés du groupe terroriste qui a assassiné Hervé
Gourdel après son enlèvement à Ait Ouabane (wilaya de Tizi Ouzou) en
septembre 2014 s'élève à
six. Le ministre de la Justice, Garde des sceaux,
Tayeb Louh, avait indiqué
lundi que "parmi les terroristes abattus récemment
par les forces de l'Armée
nationale populaire (ANP)
dans la wilaya de Médéa
trois ont été identifiés et
ils faisaient l'objet d'un
mandat d'arrêt international dans le cadre de l'affaire du ressortissant français". "Ces trois terroristes
s'ajoutent à d'autres éléments abattus et identifiés
et l'enquête est toujours en
cours et l'identification des
autres membres se poursuit", a-t-il indiqué. Une
vaste opération de ratissage avait été engagée,
juste après l'enlèvement,
par les forces de l'ANP, à la
poursuite du groupe ter-
roriste auteur de ce forfait.
Cette opération a permis
dans un premier temps
d'atteindre sur les hauteurs du Djurdjura le refuge utilisé par les terroristes. En janvier 2015, le
lieu d'enterrement de la
victime a été découvert
dans la région d'Aïn El
Hammam. En octobre
2014, les éléments de
l'ANP ont abattu l'un des
auteurs de ce crime puis
un deuxième en décembre
2014 faisant partie du
même groupe terroriste.
En mai 2015, vingt-cinq
(25) terroristes ont été
abattus à Bouira dont l'un
faisait l'objet d'un mandat
d'arrêt dans la même affaire. Hervé Gourdel (55
ans), alpiniste, avait été
enlevé par un groupe terroriste le 21 septembre à
Tizi Ouzou avant d'être assassiné le 24 du même
mois
L’Aïd, vacances et rentrée scolaire
Les budgets des ménages
mis à rude épreuve
Ces derniers jours, une
certaine effervescence caractérise les soirées ramadhanesque des Algérois.
Moins d’une heure après
la rupture du jeûne, des
nuées de gens se retrouvent dehors. Les magasins
de vêtements pour enfants
sont carrément pris d’assaut. Certains responsables de magasins sont obligés de limiter le nombre
de clients qui entrent,
alors de longues chaînes se
forment sur les trottoirs.
Comme l’Aïd El-Fitr est la
fête des enfants, ils sont
rois dans les boutiques. Ils
savent ce qu’ils veulent et
les parents sont souvent
dans le désarroi car les
modèles à la mode coûtent
trop cher. Les prix pratiqués à l’approche des fêtes
dépassent tout entendement. Le moindre vêtement dépasse les 1000 di-
nars. Les familles sont saignées à blanc en ce mois
de Ramadhan, mais personne ne veut déroger à la
règle. « Nous habitons
dans une ville. Mes enfants
ont des voisins et des amis.
Je ne peux faire autrement
que céder à leurs caprices.
C’est juste une fois par an
», dit un père de famille
dont le fils veut une paire
de basket à 4500 dinars.
Les femmes ne savent plus
où donner de la tête. Elles
sont toute la journée devant les fourneaux et, le
soir venu, elles doivent
sortir pour les achats. « Les
enfants sont toujours collés à moi. Pour acheter les
habits, ils exigent ma présence », dit une mère de
famille qui a pris son
congé durant le mois sacré. Ce sont les petites
filles qui sont les plus exigeantes. C’est le cas de
cette fillette qui se débat et
qui ne veut rien comprendre. Elle tient à sa robe
rose, même si le marchand
ne trouve pas une à sa
taille. « C’est cette robe
que je veux et rien d’autre
», crie-t-elle. Ses parents
trouvent toutes les peines
du monde pour la faire
sortir du magasin. Les rues
de la capitale commencent
à trouver l’ambiance
d’avant. Les clients sont
nombreux aux terrasses de
cafés de la Grande poste et
de la rue Didouche Mourad. Le maire d’Alger centre, Abdelkrim Bettache, a
consenti beaucoup d’efforts pour relancer la vie
nocturne dans la capitale.
Phénomène nouveau :
même les femmes n’hésitent pas à s’installer aux
terrasses de cafés.
Saïd Ibrahim
Les cours du pétrole
à 47,38 dollars
Le pétrole continuait de reculer lundi sous
l'effet des inquiétudes pour l'économie mondiale après le choc provoqué par le vote britannique pour sortir de l'Union européenne.
Vers 04H00 GMT, le baril de light sweet
crude (WTI) pour livraison en août perdait
26 cents, à 47,38 dollars, dans les échanges
électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne du brut, également pour
livraison en août, reculait de 15 cents, à 48,26
dollars. Les deux contrats ont perdu près de
10% depuis leurs plus hauts de l'année, en début de mois. "Les fondamentaux du marché
expliquent qu'il n'y aura pas de recul important des cours du brut, puisque le RoyaumeUni, c'est moins de deux pour cent de la demande mondiale, mais les investisseurs vont
rester sous pression tant que la volatilité des
marchés financiers n'aura pas disparu", juge
Sanjeev Gupta, analyste chez EY Services.
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information - Mardi 28 Juin 2016 - N°975 Prix 10 DA - Site : www.lanation-arabe.dz - Tél-Fax : 041 46-53-25
APN
Selon Bedoui
Des députés criquent
l'arcle 73 du projet de loi
relaf au régime électoral
Le seul objecf du gouvernement est
la réunion de toutes les garanes
pour une opéraon électorale intègre
P.03
P.03
Concours de recrutement des enseignants à Oran
4.647 lauréats aux épreuves écrites
P.05
Pas moins de 4.647 lauréats auraient été enregistrés par la
direction de l’Education de la wilaya d’Oran aux épreuves
écrites du concours de recrutement des enseignants au titre de
l'année scolaire 2016-2017. Pour le cycle primaire, sur près de
10.000 candidats quelque 2.900 auraient eu leur examen écrit.
Pour le cycle moyen on compterait 1.248 lauréats, et 496 lauréats pour le secondaire.
Alger
Saisie de plus de 8
tonnes de produits
alimentaires au 21e
jour de Ramadhan
Plus de 8 tonnes de produits alimentaires
impropres à la consommation ont été saisies au niveau des différents marchés et
locaux commerciaux d'Alger, indique un
bilan de la Direction du commerce de la
wilaya d'Alger. Le bilan des activités de
contrôle de qualité durant la période allant du 6 au 26 juin (21 du mois de ramadhan) fait état de la saisie de 8,068 tonnes
de produits alimentaires impropres à la
consommation, avariés ou ne répondant
pas aux normes d'hygiène, selon le site de
la Direction du commerce. Sur ces saisies, cinq (5) tonnes sont constituées de
viandes. La quantité des viandes blanches
saisies a atteint 4,863 tonnes contre 263
tonnes de viandes rouges d'une valeur de
plus de 1 million de dinars, a précisé la
même source ajoutant que 82 échantillons
ont été prélevés lors des opérations de
contrôle.
Médéa
L’incendie d'"Er-Rahmania" dans la commune de Ouled
Bouachraa circonscrit après 28 heures d’effort
Un violent incendie de forêt, qui s’est déclaré, samedi, en fin d’après-midi, à "Er-Rahmania", commune de Ouled Bouachraa, à 37
km à l’ouest de Médéa, a été circonscrit après plus de 28 heures d’effort, a-t-on appris lundi auprès de la Protection civile. L’incendie, le plus important de ce début de saison estivale, a provoqué la destruction de plus de 65 hectares de pins d’Alep, ainsi que d’importantes parcelles de plantations sylvicoles, a indiqué la même source, précisant que plusieurs éléments de la Protection civile, appuyés par des agents de la Conservation des forêts, ont été mobilisés pour cette opération qui a duré plus d’une journée.
Celle des ‘Andalouses’ reste la plus sollicitée
La plage, l’aracon
des familles pour la
rupture du jeûne
En ces temps de chaleur, les fervents de la Grande bleue ne peuvent pas se passer de la fraîcheur de la mer durant ce mois sacré, où des groupes de jeunes
copains et même des familles préfèrent y aller passer de bons moments, avant et
après le f’tour, ce qui met le plan bleu de la Gendarmerie nationale à l’épreuve
P.04
car l’affluence est nombreuse pratiquement chaque jour.
Ligne marime Oran - Aïn El-Turck
Lancement de la
réalisaon d’un quai
à la plage ‘les Dunes’
Les travaux de réalisation d’un quai, dans la perspective d'une navette maritime reliant Oran et Aïn ElTurck, devraient démarrer effectivement, ce mois, au
niveau de la plage ‘les Dunes’.
P.05
La Nation Arabe
A la loupe
2
Mardi 28 Juin 2016
La Nation Arabe
Décès de la militante
anticolonialiste Aline Moussaoui
L’ancien membre du réseau Francis Jeanson, réseau de soutien en France à
la Révolution algérienne, appelé aussi "Les porteurs de valises", Aline
Moussaoui, s’est éteinte, dimanche à Paris, à l’âge de 86 ans, des suites d’une longue
maladie, a-t-on appris auprès de ses proches. La veuve de Mahieddine Moussaoui, ancien
cadre du ministère de l’Information du Gouvernement provisoire de la République algérienne
(GPRA), portefeuille détenu à l’époque par M’hamed Yazid, et membre fondateur de l’Agence
de presse algérienne (APS), en décembre 1961, avait également travaillé au profit du Front de
libération nationale (FLN) au sein de la Radio tunisienne, en animant des tranches horaires
dédiées au combat des Algériens pour l’indépendance. Née Bouveret, Aline s’était liée à
Mahieddine Moussaoui, après son installation en Tunisie, suite au démantèlement du réseau
Jeanson en France et sa séparation de son premier mari, le comédien, réalisateur et
écrivain français anticolonialiste, Jacques Charby, décédé le 1er janvier 2006 à Paris,
avec lequel elle avait rejoint le réseau Jeanson, quelque temps après sa sortie de prison en France. Très active au sein du réseau Jeanson d’aide au FLN, à partir de 1957, elle fut arrêtée et
emprisonnée à la Roquette (Paris), en 1960. Réfugiée à Tunis, elle avait connu Mahieddine Moussaoui au ministère de
l’Information. Elle a eu deux garçons de son mariage avec le défunt Moussaoui.
Projet de loi relaf au régime électoral
Le bureau de l'APN
dépose 96
amendements
Le bureau de l'Assemblée populaire nationale (APN) réuni
hier sous la présidence de Mohamed Larbi Ould Khelifa,
son président, a déposé 96 amendements proposés au projet de loi relatif au régime électoral auprès de la commission des affaires juridiques, administratives et des libertés,
a indiqué un communiqué de cette institution. Le bureau
de l'APN a déposé également deux (02) amendements proposés au projet de loi relatif à la haute instance de surveillance des élections, conclut le communiqué.
Confirmé par le ministère
du Commerce
La levure "Saf-Instant" ne
contient pas d'ingrédients
d'origine porcine
Le ministère du Commerce a indiqué lundi que la levure
sèche "Saf-instant" est certifiée Halal et est confortée par les
bulletins d'analyses attestant de sa conformité, assurant que
ce produit importé ne contient pas d'ingrédients ou additifs d'origine porcine. Suite aux allégations de certains médias faisant état de la commercialisation de ce produit qui
contiendrait un additif d'origine porcine, "les services du
ministère du Commerce portent à la connaissance des
consommateurs qu'après vérification et examens approfondis, le produit en question est admis sur le marché national conformément aux lois et aux règlements en vigueur régissant le contrôle des produits alimentaires aux
frontières", indique la même source. En outre, le ministère
rassure l'ensemble des consommateurs que l'additif en
question, autorisé par la réglementation, est d'origine végétale. Par ailleurs, le même département informe l'opinion
publique que toutes les denrées alimentaires -qu'elles soient
d'origine animale ou végétale- font l'objet d'un contrôle rigoureux par les services de contrôle de la qualité et les services vétérinaires, et ce, au "triple plan documentaire, visuel et analytique".
Quotidien national d’information
Publié par la SARL LC M mehiaoui
Capital social : 34.652.000.00 DA
Siège social
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
Email : infolanation@gmail.com
CCP :007 99999 0000370845 67
Compte: 021 00102 1130000992 13
L e m in is tr e d e
l' H a b it a t
m e t fi n a u x fo n
c ti o n s d e
d e u x d ir e c te u rs
d e l' E N P I
Le ministre de l'H
abitat, de l'Urbanism
e et
de la Ville, Abdelm
adjid Tebboune, a
mis
fin aux fonctions du
directeur général
adjoint chargé de
la commercialisatio
n et
de la souscription,
et du directeur régi
onal
centre de l'Entrepr
ise nationale de pr
om
otion immobilière (E
NPI), respectivem
en
t
Mohamed Laïd Ch
erifi et Mohamed
Baroud, a indiqué
lundi le ministère
dans
un communiqué.
Cette mesure qui fa
it
suite au "faible rend
ement" des deux re
sponsables dans l'a
ccomplissement de
s
missions qui leur éta
ient dévolues "s'in
scrit dans le cadre de
l'adaptation aux pr
ochaines échéances
de l'entreprise", no
tamment en prévision
du lancement de la
distribution des logem
ents promotionnels
publics (LPP), a pr
écisé la même sour
ce.
19:55
09:00 Bonjour d'algérie
12:00 Journal
13:10 dans le sens
de l'islam
15:00 el moudhichoune
15:30 beyane chtartek
16:00 ridjel el forqane
16:30 familetna
17:00 journal
17:25 7 F EDDAR
18:00 journal
19:00 Journal
19:30 kolchi adi 2
20:35 lharba tsalek
20:40 boudhou 4h
21:00 bibiche et bibicha
21:30 zhor el mazhoura
22:00 noudjoum khalida
23:00 el karayine
L’ARAV adopte le cahier des charges élaboré par
le gouvernement
L'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) a adopté
le cahier des charges élaboré par le gouvernement après
débat, a annoncé lundi à Tipasa le ministre de la
Communication, Hamid Grine. "L'Autorité de régulation
de l'audiovisuel (ARAV) a tenu sa première réunion et
adopté le cahier des charges élaboré par le gouvernement
après débat", a indiqué M. Grine qui était l'invité de la
radio de Tipasa à l'occasion d'une visite de travail dans
cette wilaya. Jeudi dernier, l'ARAV avait tenu sa première
réunion présidée par Zouaoui Benhamadi, son président,
consacrée au "plan d'action à venir". L'ARAV, prévue par
la loi relative à l'activité audiovisuelle adoptée par le parlement en 2014 pour réguler le champ audiovisuel en
Algérie et consolider la mission du service public, a été
installée le 20 juin dernier par le Premier ministre,
Abdelmalek Sellal. Cette autorité indépendante assumera
ses prérogatives à la fois en tant que garant et gardien de
la liberté d'exercice de la profession. L'ARAV est composée de 9 membres nommés par décret présidentiel : cinq
membres dont le président sont désignés par le président
de la République, deux membres non parlementaires proposés par le président du Conseil de la Nation et deux
membres non parlementaires proposés par le président de
l'Assemblée populaire nationale (APN).
Bac
L’Egypte sur les pas de l’Algérie
L'Egypte a annulé ce dimanche une
épreuve du baccalauréat après
une nouvelle fuite de sujets
sur Internet, a annoncé
le ministère de
l'Education, le dernier incident du
genre dans le pays
ce mois-ci. Les
épreuves de mathématiques appliquées qui ont eu lieu
ce dimanche ont été
annulées et se tiendront
à nouveau le 2 juillet.
Celles de géologie, histoire et
mathématiques pures ont, elles,
été reportées, a expliqué le ministère
dans un communiqué. Le parquet a indiqué que
l'affaire serait confiée aux représentants de la sécu-
Bureaux régionnaux
Gérant
Kellal Abdelhamid
Directeur de Publication
Ourabah Salem
Oran : 041-74-11-11
Aïn Témouchent :0771788137
Mostaganem : 0791018953
Sidi belabbes: 0776940608
Tlemcen : 0775771429
Tissemsilt: 0552450010
Relizane: 0778335429
Tiaret: 0775540914
Setif : 0667343230
Chlef : 0557784106
Blida : 0771257583
rité de l'Etat, estimant qu'elle affecte "les
plus hauts intérêts" du pays.
Début juin, des sujets du bac
avaient déjà fuité sur les
réseaux sociaux.
Plusieurs étudiants et
responsables du
ministère de
l'Education avaient
été arrêtés pour
leur possible implication. Le ministre
de l'Education, ElHelali el-Chirbiny,
avait alors promis des
sanctions sévères pouvant
aller jusqu'à "une amende de
50.000 livres égyptiennes (près de
5.000 euros) et une peine de prison allant
d'un à trois ans".
Publicité
ANEP Alger
1 Avenue Pasteur
Tel : 021-71-16-64
Fax : 021-73-95-59
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
251 B BD Freha Benyoucef
angle lycée Mustapha Hadam
(Les Castors)-Oran
Tel/Fax : 041-74-11-11
E mail : infolanation@gmail.com
Impression
Centre : Sia / Ouest : Sio
Diffusion
Centre : LCM communications
Ouest : S.D.P.O
Observations
Tous les documents et les
photos qui parviennent au
journal ne peuvent être restitués à leurs propriétaires
08:20 Petits secrets
entre voisins
09:20 Grey's Anatomy
11:00 Les douze coups
de midi
12:00 Journal
12:45 Les feux de
l'amour
14:10 Petits plats en
équilibre été
14:15 Ma fille sous
influence
16:00 Cinq à sept avec
Arthur
18:00 Money Drop
19:00 Journal
19:55 La chance
de ma vie
21:45 Esprits criminels
08:35 Amour, gloire
et beauté
09:00 C'est au
programme
09:55 Motus
10:30 Les Z'amours
12:00 Journal
13:05 Toute
une histoire
14:45 Comment
ça va bien !
16:15 Dans la peau
d'un chef
17:10 Joker
19:00 Journal
19:38 Parents mode
d'emploi
19:55 Du vent dans les
branches de
Sassafras
La chance de ma vie Bien qu'il soit l’un
des meilleurs conseillers conjugaux de
Paris, Julien Monnier se montre incapable de retenir une conquête plus de deux
semaines. La raison : il ne cesse de porter
malchance à celles qu‘il convoite. Lors
d’un mariage, il fait la connaissance de
Johanna Sorini, une jolie blonde qui s’est
trompée de cérémonie, dont il tombe
amoureux. Soudain, la jeune femme
accumule les gaffes au travail...
20:00
Pendant six jours et cinq
nuits, l'aventurier-explorateur
Mike Horn emmène le comédien Michaël Youn dans le
désert namibien, l'un des plus
arides au monde. Ils vont parcourir 150 kilomètres à pied
pour atteindre la côte des Squelettes avec le minimum nécessaire pour survivre.
Grâce aux techniques de Mike Horn, le duo va chasser, pêcher, s'abriter pour dormir... Après leur rencontre dans la plaine rocailleuse, les deux hommes marchent
sous un soleil de plomb pour atteindre des crêtes et repérer leur route.
19:55
Dominique Farrugia et Cyril
Hanouna endossent chacun le
costume de monsieur loyal pour
animer ce show exceptionnel et
unique placé sous le signe de de
la bonne humeur. Lors de ce
rendez-vous l'humour, qui s'inspire de "La grosse émission" lancée jadis sur la chaîne
Comédie+, les deux acolytes reçoivent en invité vedette le comédien Christian Clavier. Tout au
long de la soirée, ils seront entourés d'humoristes connus, a l'instar de Kad et Olivier, Max
Boublil, Jonathan Lambert, Baptiste Lecaplain, ou encore Bérengère Krief, mais également de
jeunes talents de la scène comique française.
19:55
La vie est belle En 1938, en Italie, Guido,
serveur juif fantasque et plein d'imagination, s'éprend de Dora. Celle-ci lui donne
bientôt un fils, Giosué. Mais la guerre
éclate. Guido et sa famille sont déportés
vers un camp de concentration. Pour préserver son fils et lui donner une chance de
survivre, Guido lui présente le camp où ils
sont enfermés comme un incroyable terrain de jeu dont il réinvente toutes les
règles.
Mardi 28 juin 2016
23
07:35 Alvinnn !!! et les
Chipmunks
07:50 M6 boutique
09:00 Tous les couples
sont permis
11:45 Le 12.45
12:10 Scènes de
ménages
12:45 Une femme
contre le crime
14:45 L'enfant qui
ne voulait
pas mourir
16:25 Les reines du
shopping
17:40 Chasseurs
d'appart'
18:45 Le 19.45
20:00 A l'état sauvage
09:30 Taxi Téhéran
10:50 La semaine
des Guignols
11:25 The Big Bang
Theory
11:50 Le JT
12:00 Zapping
13:05 The Five
14:35 The Catch
16:00 Mad Max
17:55 Les Guignols
18:32 Le JT
18:50 Zapping
19:01 Bloqués
19:07 Eric et Quentin
19:50 Les Guignols
19:55 La très grosse
émission
21:10 Les profs 2
06:30
07:30
09:05
10:30
11:20
11:25
11:30
15:40
17:55
19:45
19:55
22:10
Wake Up
W9 Hits
@ vos clips
W9 Hits
Météo
Talent tout neuf
Malcolm
Un dîner
presque parfait
Moundir et
les apprentis
aventuriers
Soda
La vie est belle
Allan
Quatermain
et la pierre
des ancêtres
22
Mardi 28 Juin 2016
JEUX
La Nation Arabe
N°975
mots croiseés
Solut ions
mots croisés
7 erreurs
Les
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
Mardi 28 Juin 2016
3
APN
Des députés critiquent l'article 73 du projet
de loi relatif au régime électoral
Des membres de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont été unanimes, lors des débats en plénière consacrés au projet de loi
relatif au régime électoral et à la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), à exprimer leur inquiétude quant à
la teneur de l'article 73 du premier texte qui exige au moins 4% des suffrages lors des précédentes échéances pour l'admission du
dossier de candidature ainsi que concernant l'absence de représentants des partis politiques dans la HIISE.
Les membres du groupe parlementaire du Parti des travailleurs
(PT) ont estimé qu'il était inconcevable de prendre les résultats des
élections de 2012 comme critère
d'admission ou de rejet du dossier
de candidature sachant que ces
élections, ont-ils dit, "ont été entachées de fraude de l'aveu de tous et
comme l'ont confirmé les rapports
de la commission politique indépendante de surveillance des élections". L'article 73 du projet de loi
relatif au régime électoral dispose
que "sont retenues les listes de candidature aux Assemblées populaires communales et de wilaya des
partis ayant obtenu au moins 4%
des suffrages exprimés dans la circonscription électorale de candidature ou des partis comptant au
moins dix (10) élus dans les assemblées populaires locales de la wilaya
concernée". Les députés du PT ont
également critiqué l'absence de représentants des partis politiques
dans la Haute instance indépen-
dante de surveillance des élections,
estimant qu'"il s'agit d'une confiscation de la volonté populaire". Ils
ont proposé en lieu et place la création d'une seule commission regroupant les partis politiques, les
magistrats et l'administration pour
assurer la transparence des élections. Les députés du Front pour la
justice et le développement (FJD)
et de l'Alliance de l'Algérie verte
(AAV) ont, eux aussi, fustigé les
deux projets de loi, s'interrogeant
sur le sort des partis ayant boycotté
les élections de 2012 et qui souhaiteraient s'engager dans celles de
2017. Aussi, ont-ils proposé de reporter l'application de ces dispositions au moins après les échéances
de 2017. Concernant la HIISE, ils
ont estimé qu'une telle instance
"consacrera la mainmise de l'Administration sur l'organisation des
élections tout en excluant les partis
politiques". Pour les députés du
parti du Front de libération nationale (FLN) et du Rassemblement
national démocratique (RND),
l'article 73 faisant l'objet de polémique permettra de débarrasser la
scène politique des "partis micro-
scopiques qui n'apparaissent que
lors des rendez-vous électoraux".
Certains d'entre eux ont proposé
de porter le taux requis à 10% au
lieu de 4%, estimant que l'imposition d'un seuil minimum à la participation aux élections était en vigueur dans de nombreux pays.
Selon Bedoui
Le seul objectif du gouvernement est la réunion de toutes
les garanties pour une opération électorale intègre
-
SU DOKU
Utile
Règle du jeu
La règle de ce jeu est très simple.
Une grille est composée de plusieurs
carrés.Chaque carré contient tous les
chiffres de 1 à 9. Chaque ligne
comme chaque colonne contient aussi
tous les chiffres de 1 à 9. On ne vous
donne que certains chiffres, à vous de
trouver les autres. Pour cela, procédez
par déduction et élimination.
Solution su-duku
Aéroport d’Oran :
Tel : 041 59 10 31/40
Air Algérie :
Tel : 041 42 72 05/06/07
Gare ferroviaire :
Tel : 041 30 18 37
Renseignements : 19
SAMU
Tel : 041 40 31 31
Hôpital d’Oran
Tel : 041 41 39 26/28/38
I.ALGERIE
Tel : 041 53 07 27
MOBILIS
Tel : 505
DJEZZY
Tel: 777
ELWATANIA TELECOM
Tel: 0554 50 08 18
DJAWEB
Tel: 100
Le ministre de l'Intérieur et des
Collectivités locales, Noureddine
Bedoui, a affirmé que l'élaboration
par le gouvernement du projet de loi
relatif au régime électoral et du projet de loi organique relative à la
haute instance de surveillance des
élections tendait uniquement à réunir toutes les garanties pour assurer
une opération électorale intègre en
adéquation avec les critères démocratiques. Le seul objectif du gouvernement consiste à réunir toutes les
garanties pour assurer une opération électorale intègre qui réponde
aux critères démocratiques, a indiqué M. Bedoui qui répondait aux
membres de l'Assemblée populaire
nationale (APN) après le débat des
deux projets de loi, soulignant que le
gouvernement "n'a aucune intention de manœuvrer avec l'opération
électorale". Il a estimé que la manœuvre électorale était "une chose
non reconnue dans notre gestion du
processus électoral", rappelant que la
protection de la voix de l'électeur de
toute manœuvre était "notre principal souci en tant qu'Administration
qui veille également à garantir le
droit d'alternance démocratique au
pouvoir". Il a indiqué que le choix
d'ouverture et de pluralisme politique était un principe irréversible
non pas parce qu'il constituait un
choix politique seulement mais un
legs de nos aïeux qui ont consenti de
grands sacrifices. Concernant les
préoccupations des représentants du
peuple lors du débat notamment
celle relative à l'article 73 du projet
de régime électoral, M. Bedoui a
ajouté que l'application de cet article
n'induisait aucune exclusion ou
contrainte quant au droit de candidature. Il a affirmé, à ce propos, que
les articles 73 et 94 de la loi organique ne proposaient pas un taux
de 4% des voix obtenues comme
seule condition mais il s'agit d'un
cas parmi trois autres à savoir l'obtention de 4% des voix exprimées
lors des dernières élections, l'obtention de 10 élus dans la circonscription électorale ou la collecte de signatures auprès de 50 électeurs pour
chaque siège pour les élections locales, 250 électeurs pour les législatives et 200 pour les membres de la
communauté nationale à l'étranger
pour ce qui est des indépendants.
Ainsi, et pour chaque liste désirant
présenter une candidature, la liberté
de choisir ce qu'il lui sied comme
conditions y compris les partis nouvellement créés, a-t-il poursuivi à ce
sujet. S'exprimant sur l'absence des
partis politiques au sein de l'instance
de surveillance des élections, le ministre de l'Intérieur a relevé que la
composante de celle-ci était fixée en
vertu de l'article 194 de la Constitution avant de dire que leur absence
ne signifiait pas leur exclusion de
l'opération de contrôle des élections.
Il a estimé que les garanties proposées aux partis et leurs candidats en
étaient la meilleure preuve mais, at-il précisé, l'impartialité de l'Administration et des partis politiques
étaient toutes deux impératives afin
de préserver la neutralité et l'inté-
grité de l'opération électorale. D'autre part, M. Bedoui a ajouté que
l'opération liée à l'organisation et la
surveillance des élections était "compliquée car impliquant des mesures
et des conditions financières et administratives qui ne sauraient être
confiées qu'aux instances administratives pour des considérations purement techniques". Evoquant l'accomplissement des corps de sécurité
de leur devoir électoral, il a indiqué
que cette catégorie était composée
de citoyens ordinaires qui exercent
leur droit constitutionnel dans des
bureaux qui n'avaient aucun lien
avec les structures sécuritaires. M.
Bedoui a rappelé, enfin, que l'interdiction pour les fonctionnaires des
collectivités locales de présenter leur
candidature n'était nullement une
contrainte mais une interdiction
conjoncturelle d'une année et ils se
doivent, selon lui, de choisir entre
l'exercice politique ou l'accomplissement de leur devoir administratif
en tant que fonctionnaire au service
de l'Etat
Réintégration de 130 élus
locaux à leurs postes après
leur disculpation
Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a affirmé hier à Alger que 130 élus locaux ont réintégré leurs postes
après avoir été disculpés des accusations dont ils ont fait l'objet, soulignant que tous les cas sont actuellement examinés. Répondant aux
préoccupations des députés concernant les deux textes de projets de loi
relatifs au régime électoral et à la loi organique relative à la haute instance indépendante de surveillance des élections, M. Bedoui a indiqué
que "sur plus de 250 élus locaux suspendus, 130 ont réintégré leurs
postes après avoir été disculpés" des accusations dont ils ont fait l'objet.
Il a souligné à ce propos qu'un "examen de tous les cas est actuellement
en cours et que chacun sera rétabli dans ses droits". Ajoutant que des
élus suspendus "se trouvent dans une situation sociale critique", le ministre a affirmé qu'"à l'avenir aucun élu ne sera suspendu avant que la
justice n'ait rendu un jugement définitif l'impliquant dans un dossier".
Sur un autre registre, le ministre a souligné que le ministère s'attellera
à répondre aux demandes d'accréditation déposées par les nouveaux
partis politiques.
4
Mardi 28 Juin 2016
ORAN
La Nation Arabe
Concours de recrutement des enseignants à Oran
4.647 lauréats aux épreuves écrites
Pas moins de 4.647 lauréats auraient été enregistrés par la direction de
l’Education de la wilaya
d’Oran aux épreuves écrites
du concours de recrutement des enseignants au titre de l'année scolaire 20162017. Pour le cycle
primaire, sur près de 10.000
candidats quelque 2.900 auraient eu leur examen écrit.
Pour le cycle moyen on
compterait 1.248 lauréats,
et 496 lauréats pour le secondaire. Les résultats de
l'épreuve
écrite
du
concours de recrutement
des enseignants devaient
être connus hier lundi à
22h. Les candidats pourront prendre connaissance
des résultats de l'épreuve
écrite via le site de l'Office
national des examens et
concours(ONEC) www.one
c.dz. A rappeler que pour
la wilaya d’Oran plus de
1.400 postes d'enseignement, tous cycles confon-
dus, sont prévus au titre de
l'année scolaire 2016-2017.
Pour le cycle primaire, 649
nouveaux enseignants seront recrutés, 550 enseignants pour le cycle moyen
et 220 pour le secondaire.
La particularité de ce
concours est qu’il est axé
sur l’épreuve écrite et non
seulement orale comme
c’était le cas jusqu’à l’année
dernière. Cette épreuve
écrite est une manière pour
le ministère d’obtenir des
recrutements de qualité.
Les lauréats pourront retirer leurs convocations pour
l'épreuve orale qui aura lieu
les 2 et 3 juillet prochain.
Sept centres d’examen ont
été ainsi réquisitionnés
dont trois pour le primaire,
trois pour le moyen et un
pour le secondaire. Les résultats finaux seront annoncés le 7 juillet.
Le ministère de l’Educa-
tion continuera à recruter
durant les trois prochaines
années afin qu’il puisse
combler le déficit existant
en enseignants. Les besoins
de l’école sont estimés actuellement à 135 000 enseignants. Ainsi, chaque année, le ministère de
l’Education va recruter près
de 45 000 nouveaux enseignants sur l’ensemble du
territoire national.
Saïd S.
Celle des ‘Andalouses’ reste la plus sollicitée
La plage, l’attraction des familles
pour la rupture du jeûne
En ces temps de chaleur,
les fervents de la Grande
bleue ne peuvent pas se passer de la fraîcheur de la mer
durant ce mois sacré, où des
groupes de jeunes copains et
même des familles préfèrent
y aller passer de bons moments, avant et après le
f’tour, ce qui met le plan bleu
de la Gendarmerie nationale
à l’épreuve car l’affluence est
nombreuse pratiquement
chaque jour, et les plages
sont constamment sollicitées
par les citoyens et les visiteurs d’El Bahia, qui préfèrent un bol de fraîcheur loin
de la pression urbaine.
La plage des ‘Andalouses’
reste la plus sollicitée par les
familles, à tel point qu’au
moment de la rupture du
jeûne le rivage affiche complet, avec une ambiance
agréable créée par les jeunes
autour de tables bien garnies. « On est venus en famille ici à la plage des Andalouses. J’ai toujours rêvé de
vivre ce moment magique,
un f’tour familial au bord de
la mer, ça n’arrive pas souvent. On a été très surpris
par le nombre de familles
qui ont, elles aussi, choisi de
venir changer d’air à la
plage, l’ambiance est formidable » nous dira un jeune
venu en famille profiter de
cette ambiance, et de la vue
imprenable du coucher de
soleil. Une quiétude assurée
par les éléments de la Gendarmerie nationale qui n’ont
pas chômé en ce mois sacré,
dans le cadre du plan Delphine mis en place assurant
la sécurité des biens et des
personnes. Ces mesures visent à rassurer les familles
oranaises et les milliers de
visiteurs qui, après une
longue journée de carême,
veulent passer un moment
de détente, à Oran, pour
faire du shopping ou visiter
des proches.
Des délinquants gâchent
parfois ces instants, d’où la
nécessité de ce plan de sécurité et ces agents qui veillent
sur son application. Surtout
que les familles oranaises ne
sont pas très tentées par les
sorties nocturnes, mis à part
ce mois sacré, à cause justement des délinquants qui sévissent durant la nuit, mais
aussi à cause du manque
de moyens de transport et la
fermeture des magasins
après la tombée de la nuit.
Les citoyens sont tout de
même appelés à prendre
contact avec les services de la
Police et ceux de la Gendarmerie via les numéros verts
15-48 et 10-55, des numéros
qui ont été souvent à l’écoute
des préoccupations des citoyens et les chiffres rendus
publics par les services de sécurité prouvent que cette
initiative fonctionne à merveille et a même été le début
de démantèlement de réseaux de malfaiteurs, mais
aussi pour venir en aide aux
accidentés de la circulation.
M Jalil.
Mardi 28 juin 2016
21
Le LPP fait des
mécontents à Oran
La formule du logement promotionnel public destiné à la classe moyenne algérienne fait des mécontents
à Oran « en ce qui concerne la révision du prix, la qualité des matériaux de construction et le mode de paiement ». Ainsi, un autre rassemblement a été organisé
avant-hier par les souscripteurs de la formule du logement promotionnel public devant le siège de la direction régionale de l’entreprise nationale de la promotion
immobilière d’Oran. Les protestataires ont encore une
fois revendiqué la baisse du prix du mètre carré et la révision du mode de paiement. Les souscripteurs d’Oran
annoncent qu’ils vont participer à un sit-in prévu le 12
juillet à Alger devant le ministère de l'Habitat pour revendiquer la baisse du prix du mètre carré et la révision
du mode de paiement. Les représentants des souscripteurs ont été reçus, la semaine passée, par le Directeur
de la réglementation et de l’administration générale
(DRAG) de la wilaya d’Oran et le directeur de l’ENPI
auxquels ils ont remis une lettre de doléances et une pétition signée par tous les souscripteurs qui soulignent
qu’actuellement « le prix du mètre carré est bien loin du
prix annoncé lors du lancement de cette formule ».
« L’Etat dit ne pas faire de bénéfices sur cette formule
alors que notre déception est immense et notre inquiétude est grande car le prix du mètre carré ne cesse
d’augmenter, d’une déclaration à une autre, sans éclaircissement. Le coût du mètre carré est passé de 80.000 à
96.000 dinars, avoisinant celui des promoteurs privés
dans certaines régions » peut-on lire dans leur lettre de
doléances. Ils ajoutent : «Lors de notre visite au site
nous avons été surpris par la mauvaise qualité des logements qui ne correspond en aucun cas à cette formule
« haut standing », en plus de l’absence des ascenseurs
pour les immeubles en R+5, sous prétexte de la réglementation ». Les signataires sollicitent les pouvoirs publics afin de bien réétudier ce prix par localité, par
franchise ou exonération de TVA. Selon les représentants des souscripteurs, le directeur de l'ENPi a promis
de transmettre leurs doléances à qui de droit. Il a aussi
promis de trouver des solutions pour prendre en charge
quelques anomalies dont le problème de la tuyauterie
apparente. En plus du prix en hors taxe, le souscripteur
aura également à supporter d’autres frais liés à la transaction immobilière. Les honoraires du notaire, le jour
de la signature, qui sont de l’ordre de 1% du prix du logement. L’acquéreur devra également, à l’occasion de la
conclusion du contrat de vente, s’acquitter de la taxe
d’enregistrement qui est de l’ordre de 2,5% de la valeur
du bien. Rappelons qu’à Oran, 4.100 LPP sont en cours
de réalisation. 98% des matériaux utilisés dans la réalisation de ces logements sont fabriqués localement. Les
500 premiers acquéreurs recevront les clés de leurs logements après le Ramadhan. Les travaux de VRD pour
l’ensemble des îlots ont déjà été lancés et les entreprises pour la réalisation des grands équipements ont
été désignées.
B.Jad
Le dernier kiosque démoli hier
convient de souligner que la démolition a
été marquée par la présence du maire,
Noureddine Boukhatem, qui a indiqué que
la gérante du kiosque-café a bénéficié d’un
autre emplacement près du stade Bessol,
précisant dans le même ordre d’idées que
«son dossier a été traité avec tous les égards
par les services administratifs de la commune ».
Il y a lieu de rappeler dans ce même
contexte qu’une opération similaire avait
été lancée il y a un mois de cela et qui avait
ciblé la démolition de deux kiosques de tabacs et journaux et une gargote à proximité
du même site. Par ailleurs, au niveau d’un
autre lieu de centralité, la place du Ma-
La Nation Arabe
Son prix ne cesse
d’augmenter
Place El Moudjahid (ex-Place Jeanne d’Arc)
Les actions inscrites dans le cadre de
l’aménagement urbain initiées par la commune d’Oran ont donné lieu à la démolition du dernier kiosque qui occupait une
bonne partie de la place El Moudjahid (exJeanne d’Arc). L’opération s’est déroulée
hier matin à la suite de l’entrée en action
des engins de démolition mobilisés par les
services techniques de l’APC. Cette initiative qui a été diversement appréciée par
les citoyens - certains ayant salué l’éradication de ce kiosque, d’autres estimant
qu’avec la disparition de ce kiosque c’est
tout un pan de la mémoire des Oranais qui
disparaît - a permis d’aérer ce lieu de centralité qu’est la place El Moudjahid. Il
SPORT
ghreb - près du marché des Aurès (ex-La
Bastille) - quatre kiosques ont été démantelés pour poursuivre le programme de réhabilitation des sites urbains. Le chantier,
ouvert il y a un mois, est en voie d’achèvement pour aménager une belle fontaine lumineuse en marbre stylisé, agrémentée
d’un bassin et de massifs fleuris. Selon la
même source, d’autres éléments de décor,
notamment du mobilier urbain stylisé et
des candélabres d’éclairage, ont été déjà
installés. A la faveur de la concrétisation
des actions visant la rénovation de la
Grande poste, les citoyens vont bénéficier
d’une image plus apaisée de ce lieu chargé
d’histoire et de mémoire. Ainsi la ville de
l’imam Sidi El-Houari retrouve progressivement ses repères, au grand bonheur des
Oranais et des Oranaises ainsi que des gens
de passage. D’autre part, toujours dans le
cadre du même programme, la commune
envisage de dédier la rue des Aurès - notamment son segment compris entre le
boulevard Emir Abdelkader et la place du
Maghreb - exclusivement à la circulation
piétonnière, a-t-on fait savoir de même
source. Le stationnement des véhicules sera
également interdit dans cette portion de
rue, apprend-on auprès du président de
l’APC.
Belhouari Salim
Nouvelle finale perdue en Copa America
Lionel Messi a-t-il été abandonné par l'Argentine ?
Après la défaite aux tirs aux buts de l'Albiceleste face au Chili, en finale dimanche (0-0, 42 tab), Lionel Messi a annoncé qu'il renonçait
à la sélection, à 29 ans. Mais, au final, n'est-ce
pas l'Argentine qui n'a pas su soutenir son génial numéro 10 ? Après la défaite aux tirs aux
buts de l'Albiceleste face au Chili, en finale dimanche (0-0, 4-2 tab), Lionel Messi a annoncé
qu'il renonçait à la sélection, à 29 ans. Mais, au
final, n'est-ce pas l'Argentine qui n'a pas su
soutenir son génial numéro 10 ? Jamais on ne
l'avait vu aussi abasourdi, perdu, égaré. Quand
le match s'est terminé, il est allé s'asseoir sur le
banc, seul. Puis, est revenu vers ses coéquipiers. A fondu en sanglots dans les bras de l'un
d'eux. Messi était dévasté. Pour avoir perdu
bien sûr, mais aussi car le poids de la culpabilité devait l'accabler, pour avoir manqué son tir
au but. Il s'agissait du premier de la série côté
argentin. Le Chili venait de manquer sa première tentative. L'occasion était idéale, mais
Messi a tiré au-dessus de la barre. A-t-il craqué
? Ne peut-il plus supporter le fardeau qu'il
porte sur ses épaules avec l'Albiceleste ? Dans
la foulée de la rencontre, il a, en tout cas, annoncé à la presse que la "sélection était terminée" pour lui. Un renoncement qui sera interprété comme un manque de caractère par une
partie de l'Argentine, où se trouvent ses plus
durs critiques. Et la comparaison avec Diego
Maradona, l'ex-leader absolu de l'Albiceleste,
ne pourra que revenir, et être ressassée jusqu'à
plus soif.
L'Argentine a joué à 11 contre 10
avant que Rojo ne gâche tout
Sa barbe, que ses coéquipiers lui avaient demandé de ne pas couper, par superstition, n'y
a rien fait. Lionel Messi a perdu une troisième
finale en trois ans avec l'Albiceleste. Après
avoir manqué son penalty, le Barcelonais ne tenait plus en place dans le rond central, maltraitait son maillot, le levait au niveau de son visage comme s'il voulait se cacher. Il avait à
nouveau failli avec sa sélection. Mais Vidal
aussi. Le leader du Chili avait vu sa tentative,
qui précédait celle du Barcelonais, repoussée
par Sergio Romero. La différence : les tireurs de
la Roja ont ensuite commis un sans-faute, à
l'inverse des Argentins. En 1990, en quart de finale de la Coupe du monde, Maradona avait
manqué un tir au but. Mais, là aussi, ses coéquipiers avaient gommé son erreur. Qui se
souvient aujourd'hui de ce raté ? Alors, si Messi
a renoncé à l'Albicelelste, n'a t-il pas aussi été
abandonné par les siens ? Cette nouvelle finale de Copa América perdue a été un reflet de
la relation tourmentée de la "Pulga" avec l'Albiceleste. Dimanche soir, dans le stade Metlife
du New Jersey, Messi avait commencé par dérouler le tapis rouge à ses coéquipiers. Intenable, il avait provoqué une faute grossière
de Marcelo Diaz (16e). Averti, le Chilien allait
recevoir son deuxième jaune dix minutes plus
tard, pour une faute beaucoup moins évidente.
Reste que l'Argentine se retrouvait à onze
contre dix. Que demander de plus ? Il restait
plus d'une heure à jouer en supériorité numérique. Un scénario idéal pour l'Argentine de
Messi, Higuain, et Di María. L'Albiceleste n'a
pourtant jamais semblé en mesure de profiter
de cet avantage. Nerveuse, elle ne parvenait
pas à s'installer dans le camp chilien et commettait des fautes évitables. A la 43e, Marcos
Rojocommettait même l'irréparable, en allant
tacler par derrière Arturo Vidal, de manière
spectaculaire. Carton rouge pour l'arrière latéral. Rojo ne touchait bien que le ballon, mais il
n'y avait aucune nécessité à ce moment de la
rencontre de réaliser ce genre de geste. L'avantage donné par Messi était réduit à néant.
Diffcile d'imaginer
l'Albiceleste sans lui
Dimanche, le collectif argentin a été indigent
face au Chili, l'une des équipes qui presse le
mieux au monde. A peine la balle lui parvenait
que Messi, auteur de quatre buts lors de cette
Copa América qu'il a pris en cours lors du
deuxième match, se retrouvait avec trois
hommes rouges autour de lui. Il parvenait parfois à s'en débarrasser mais il en restait trois ou
quatre autres à passer, et, en règle générale,
aucune solution de passe séduisante ne se trou-
vait à sa portée.
Plus que par ses
erreurs,
errances, ou manquements, l'hist o i r e
malheureuse de
la Pulga avec sa
sélection
ne
s'expliqueraitelle pas avant
tout par un environnement
peu propice à
son épanouissement ? Car,
malgré la qualité
indéniable de
ses coéquipiers
aux
avantpostes (Di María, Agüero, Higuain),
les
sélectionneurs
passent mais ne trouvent pas la formule. Sergio
Batista, Alejandro Sabella, et maintenant, Gerardo Martino.
Le natif de Rosario ne brille pas en sélection
comme au Barça ? C'est un fait. Mais n'est-il
tout simplement beaucoup moins bien entouré
qu'en Catalogne, dans un club où tous les
joueurs appliquent une philosophie de jeu à
l'unisson ? Après deux ans sous les ordres de
Gerardo Martino, l'Albiceleste n'a pas trouvé
un style de jeu propre. Les affinités offensives
semblent inexistantes, et Messi porte souvent
à bout de bras ce collectif, même s'il n'a toujours pas remporté un trophée. Cette
semaine, il
s'est aussi agacé
de la gestion de
l'AFA, la fédération argentine, qui ne mettrait pas la sélection dans les
meilleures conditions. Le premier indice d'un
ras le bol de la Pulga.
Que deviendra l'Argentine sans Messi ? Il faut
d'abord voir si la déclaration du joueur donnée
sous le coup de la déception se concrétisera. "Je
l'ai pensé dans le vestiaire, et pour moi la sélection c'est terminé, a-t-il déclaré, ce sont quatre
finales (Copa America 2007, Coupe du Monde
2014, Copa America 2015 et 2016), il semble
que ce ne soit pas pour moi, c'est ce que je dé-
sirais le plus au monde, mais nous n'avons pu
gagner un trophée".
A part son tir au but raté , il n'a pas
grand-chose à se reprocher
Messi n'a pu remplir l'objectif, mais vient tout
de même de disputer trois finales de rang, dont
l'une perdue en prolongation, et deux autres
aux tirs aux buts. Autrement dit, l'Albiceleste
n'a jamais été aussi proche de renouer avec le
succès qui la fuit depuis 1993, depuis que Messi
est son maître à jouer. Dimanche, mis à part
son tir au but, le blaugrana n'a pas eu grandchose à se reprocher. La seule véritable grande
occasion des siens avait été manquée parGonzalo Higuain. Des trois finales, celle de dimanche, est clairement celle où Messi s'est
montré le plus participatif, se démenant pour
se défaire du marquage suffoquant des Chiliens. Mais la toile d'araignée andine était sacrément bien tendue. La Roja n'a pas remporté par
hasard deux Copa América de rang.
Dès ce lundi, l'Argentine va se poser bien des
questions sur son futur, alors que plusieurs
coéquipiers de Messi pourraient, eux aussi,
prendre leur retraite internationale (Higuain,Mascherano, voire Agüero). Toutes les
hypothèses vont être mises sur la table : d'une
retraite définitive à un retour rapide ? Les prochains matches officiels de l'Albiceleste se dérouleront au mois de septembre, quand reprendront les éliminatoires pour le Mondial
2018.
Cela laisse le temps à Messi de méditer sa décision. S'il ne revient pas de suite, ne pourraitil pas s'accorder un petit break, pour se reposer mentalement, avant de remettre le
pied à l'étrier ? S'il revient,
le fera-t-il en sau
veur pour redresser
la barre d'une sélection mal
embarquée dans ses éliminatoires, ou simplement quelques mois avant la Coupe du
monde 2018, quand l'Argentine se dira qu'il
sera difficile de l'emporter sans son meilleur
joueur, même s'il n'est toujours pas parvenu
à leur offrir un trophée ? Son absence pourrait-elle aussi libérer certains de ses coéquipiers ? Ce lundi, beaucoup de questions reste
en suspens, mais les images de Messi effondré
au Metlife Stadium ne sont pas prêtes d'être
oubliées.
20
Mardi 28 juin 2016
SPORT
La Nation Arabe
ORAN
La Nation Arabe
5
Mardi 28 Juin 2016
Ramadhan à Oran
Le commerce des mets préparés en vogue
Le commerce des mets préparés est en vogue à Oran. Autrefois inexistant, durant le mois de Ramadhan, ce créneau s'affirme
aujourd’hui et trouve acquéreurs. Contrairement aux habitudes constatées en ce mois de carême, certaines familles se détournent des
plats faits maison et n'hésitent pas à acquérir des mets pour garnir leurs tables de l’iftar auprès de vendeurs de "temps modernes".
La France difficilement
La France tient son billet pour les quarts après
avoir battu l'Irlande (2-1), non sans difficulté.
On notera la belle prestation d'Antoine Griezmann, auteur des deux buts tricolores cet
après-midi. Ce fut dur, mais la France est en
quarts de finale, après être venue à bout de
l’Irlande (2-1). Pourtant, la rencontre démarrait franchement mal pour les Bleus, puisqu’au
bout de deux minutes seulement, Pogba fauchait Long dans la surface. Brady se chargeait
de transformer le penalty, qui a touché le poteau avant de se loger dans le fond des filets de
Lloris (2e). Coup dur, mais la France réagissait
plutôt bien, avec plusieurs situations chaudes
dans la surface irlandaise. Pourtant, l’occasion
la plus chaude était encore à mettre à l’actif de
l’Eire, puisque Murphy, d’une frappe croisée,
obligeait Lloris à être décisif pour éviter un
deuxième but adverse (23e). Et les mauvaises
nouvelles s’enchaînaient. Suite à son carton
jaune, N’Golo Kanté se voyait suspendu pour
les quarts de finale.
L’Irlande endormait bien la rencontre, provoquant plusieurs fautes tactiques pour couper le
jeu et n’hésitant pas à perdre un peu de temps
à chaque contact avec un joueur tricolore. Quoi
qu’il en soit, la tactique était payante, puisque
la France avait de plus en plus de mal à se hisser dans les derniers mètres adverses. Ils
n’avaient pas de mal à créer du danger sur
coup de pied arrêté, comme ce coup-franc de
Brady sur la tête de Duffy passé à quelques
centimètres du poteau gauche des cages défendues par Lloris (43e). Payet et Griezmann
étaient ensuite à l’origine de la meilleure occasion tricolore, mais leurs tentatives dans la surface s’échouaient tour à tour sur une défense irlandaise totalement regroupée derrière. Au
retour des vestiaires, Kingsley Coman était en-
tré en lieu et place de N’Golo Kanté pour apporter plus de profondeur au jeu de la France.
Koscielny, seul au deuxième poteau, ne parvenait pas à cadrer sa tête sur un coup-franc tiré
depuis le côté gauche de l’attaque.
Les hommes de Deschamps étaient enfin dans
leur match, mais les Irlandais étaient eux aussi
dangereux, avec un Lloris qui a encore sauvé la
L’Allemagne déroule
face à la Slovaquie
L'Allemagne est tranquillement venue à bout de
la Slovaquie, s'imposant 3-0 avec de très belles
séquences de jeu. La Mannschaft est donc en
quarts de finale de cet Euro et affrontera la vainqueur du match Italie-Espagne.
Sur la pelouse du Stade Pierre Mauroy de Lille,
où la nouvelle pelouse était loin d’être optimale,
l’Allemagne et la Slovaquie se disputaient une
place pour les quarts de finale de la compétition.
Et le champion du monde en titre n’a pas réellement eu de difficultés pour se défaire de son
adversaire (3-0). La Mannschaft prenait
le contrôle de la rencontre dès
le début, et sonnait le
premier avertissement, avec une
tête de Khedira
bien détournée
par Kozacik
(7e). Il n’en
fallait pas plus
pour que les
troupes de Joachim Löw prennent l’avantage. A la
réception d’un ballon
repoussé par la défense
adverse, Boateng décochait
une belle reprise à ras de terre, légèrement déviée du bout de pied par un rival, qui
a terminé au fond des filets (1-0, 8e). Une entrée
en matière idéale, d’autant plus que 4 minutes
plus tard, Skrtel accrochait Mario Gomez dans la
surface. Malheureusement - ou heureusement en
fonction de l’équipe supportée par chacun - Kozacik détournait le penalty tiré par Mesut Özil
(13e). Pas de quoi abattre des Allemands qui
continuaient de lancer des assauts sur la surface. Le Gunner était à deux doigts de se rattraper de son pénalty raté avec un tir croisé qui a
frôlé le cadre (23e). La Slovaquie, tétanisée, a
tout de même eu une belle opportunité d’égaliser. Sur sa première approximation, Kucka se
voyait déjà égaliser, mais c’était sans compter sur
une énorme parade de Manuel Neuer (42e).
Dans la foulée, Draxler, par ailleurs excellent
aujourd’hui, débordait côté gauche et servait
Mario Gomez qui n’avait qu’à mettre le pied
pour élargir l’avantage germanique (2-0, 43e). La
Deutsche Qualität à son meilleur. Si la Slovaquie
a quelque peu haussé le ton au retour des vestiaires, l’Allemagne continuait de dérouler dès
qu’elle avait le ballon en camp adverse. Julian Draxler était
enfin récompensé de
son excellente prestation avec un
but. Et pas des
moindres,
puisque le
joueur de
Wolfsbourg a expédié le ballon au fond
des
cages
d’une belle reprise de volée à
bout portant (3-0, 63e).
Impuissants, les Slovaques ont
semblé abandonner après cette troisième réalisation germanique, et le score en restera finalement là malgré de nouvelles occasions pour les
coéquipiers de Toni Kroos. L’Allemagne frappe
un grand coup sur la table, pas forcément à cause
de sa qualification qui était logiquement attendue, mais par le superbe jeu qu’elle a proposé.
Les autres nations sont maintenant averties, la
machine allemande est lancée.
baraque après une
contre-attaque irlandaise (52e). Matuidi
tentait sa chance de
loin, mais Randolph
répondait
présent
(55e). L’égalisation ne
s’est pas fait attendre.
Payet a décalé pour Sagna, qui a centré sur
Griezmann, auteur
d’une tête parfaite qui
a terminé au fond des
filets (1-1, 58e). L’attaquant de l’Atlético récidivait dans la foulée.
Après une superbe remise de Giroud, il crucifiait Randolph (2-1,
61e). En feu, il provoquait même l’expulsion de Duffy, fauché
alors qu’il s’en allait
seul en direction des cages (68e). La domination était totale, et Gignac expédiait un ballon
sur la barre peu après son entrée en jeu (77e).
L’attaquant de Tigres était à deux doigts d’ouvrir son compteur sur un bon centre de Matuidi, mais ne trouvait finalement pas le cadre,
de très peu (86e). Le travail est fait, et les Bleus
sont en quarts !
La Belgique cartonne contre la Hongrie
sur les réseaux sociaux invitant à
faire commande de plats préparés
et de gâteaux à Oran. Des femmes
expertes en art culinaire (plats traditionnels ou modernes) y affichent leurs numéros de téléphone.
La condition sociale est souvent
invoquée pour expliquer un tel
penchant, comme pour certaines
femmes travailleuses qui cherchent
à se délivrer, à contrecœur parfois,
de tâches ménagères "contraignantes". Autre temps autres
mœurs : l'achat de plats préparés
ne se limite désormais plus aux gâteaux traditionnels dont le qalb ellouz, la chamia, les ktaifs ou la baklawa, mais englobe aussi les
soupes (hrira et chorba), "tadjine
zitoune", "methaouem" et autres
plats prisés en ce mois sacré.
Le "prêt-à-manger"
n'a pas que des
adeptes
Une aubaine pour
tous
Nombre de restaurateurs "avertis" saisissent l'aubaine et se
convertissent en locaux de vente
de plats préparés "spécial Ramadhan", proposant des gammes variées de soupes, de salades et autres
mets, gâteaux et desserts. Peu avant
l’iftar, une affluence de personnes
venues passer leurs commandes est
constatée dans ces restaurants
"branchés" dont l’un, qui s'est découvert une nouvelle vocation, se
trouve à Bir El Djir, à l'Est d'Oran.
Une directrice d’une entreprise nationale et mère de quatre enfants,
Mme Hawae, la quarantaine,
confie qu'elle a recours, par moments et faute de temps, à ces plats
préparés auprès de ce restaurant,
estimant que "cela n’est pas
contraire à la règle". "Je suis une
femme active dont le travail prend
parfois toute une journée ne me
permettant pas de préparer des
plats à la maison", a-t-elle avoué.
Farid, cadre dans une banque, la
trentaine, vivant à Oran loin de sa
famille établie à Alger, trouve qu'il
n'a pas d'autres alternatives que de
recourir au repas à emporter ou
parfois de s'attabler dans ce restaurant pour "ressentir" l'ambiance familiale qui lui manque tant. Souad
reconnaît, pour sa part, ne pas savoir grand-chose de l’art culinaire.
Nouvellement mariée, elle n'entend pas priver son mari de la saveur du Ramadhan, dit-elle avec
l'espoir d'apprendre à cuisiner
pour pouvoir préparer ses propres
plats en prévision du Ramadhan
prochain. Les plats de chorba et
hrira sont cédés à des prix variant
entre 250 et 300 DA. Le "tadjine
hlou" (plat de viande sucrée), "methaouem" et autres mets sont cédés
dans une fourchette oscillant entre
300 et 400 DA. Arguant "soutenir"
financièrement leurs maris, des
femmes proposent leurs services
culinaires à d’autres, des travailleuses surtout. Une femme au foyer
de Haï "USTO", Djamila, a entrepris cette expérience l’an dernier
en préparant pour d'autres familles
des gammes variées de pain et de
chorba, ce qui procure des rentrées
supplémentaires d’argent. Jugeant
cette entreprise porteuse, elle s'est
lancée dans d’autres variétés de
plats à la demande de ses clientes,
en majorité des voisines. Pour une
bonne organisation de cette opération, elle prend les commandes au
préalable auprès de ses clientes potentielles, a-t-elle confié, indiquant
qu’elle prépare actuellement des
plats cuisinés pour plus de 25 familles par jour. Un nombre qu'elle
trouve aisé à satisfaire partant de
son expérience comme cuisinière
lors de fêtes nuptiales. Des annonces sont par ailleurs publiées
Si certaines femmes voient d'un
bon œil l'acquisition de mets préparés, d’autres, plus nombreuses,
trouvent que cette pratique n'a pas
de charme en plus de ce qu'elle
comporte comme risques. Les plats
faits maison sont plus sains, soutiennent-elles, semant le doute sur
la préparation des plats proposés à
la vente. Pour Karima, qui refuse
catégoriquement le fait de recourir
au service des restaurants, la qualité des ingrédients entrant dans la
préparation des mets mis en vente
est "discutable", allant jusqu'à douter des produits utilisés. "Je préfère
préparer à mes enfants un seul plat
même léger que de le leur acheter",
souligne-t-elle. Rafik, un étudiant
universitaire en 5ème année, estime qu'il ne faut pas faire totalement confiance aux plats préparés
ailleurs qui peuvent provoquer des
intoxications alimentaires surtout
en saison estivale, citant, entre autres soupçons, la préparation avec
de l'huile utilisée plusieurs fois, le
non-respect des règles d'hygiène et
de conservation des produits alimentaires.
Ligne marime Oran - Aïn El-Turck
Lancement de la réalisation d’un quai à la plage ‘les Dunes’
Malgré une rencontre assez équilibrée où la
Hongrie aura eu quelques occasions, la Belgique s'impose finalement largement 4-0 et
affrontera le Pays de Galles en quart de finale à Lille vendredi 1er juillet. Après les
qualifications d’à peu près tous les favoris
pour les quarts de finale de l’Euro, la Belgique a elle aussi rejoint les prétendants à la
victoire finale grâce à son succès 4-0 sur la
Hongrie. Dans un stadium de Toulouse acquis à sa cause, les Diables Rouges ont répondu aux critiques par ce qui se fait de
mieux : une victoire convaincante par le jeu
qui laisse présager de bonnes choses pour la
suite de la compétition. Pourtant, ce n’était
pas acquis d’avance face à une équipe Magyare plutôt séduisante en phase de groupe.
1ers de leur poule malgré la présence du Portugal, les Hongrois détonnent dans cette
compétition mais cette fois-ci, ils faisaient
face à une équipe bien décidée à montrer sa
vraie valeur. Dès l’entame la Belgique prenait
largement le dessus et ouvrait le score par
l’intermédiaire d’Alderweireld qui reprenait
victorieusement un coup-franc de De Bruyne
(0-1, 10e). Les hommes de Wilmots conti-
nuaient d’appuyer sur l’accélérateur mais ils
manquaient le but du break, notamment à
cause d’un Lukaku maladroit (15e, 30e), et
d’un Kiraly décisif lorsqu’il repoussait sur sa
barre un nouveau coup-franc de De Bruyne
(35e) puis qui gagnait son duel face à Mertens (42e). La Hongrie tentait de réagir par
ce coup de canon signé Lovrencsics (40e) ou
cette frappe de Dzsudzsak (41e) mais elle
semblait dépassée par les talentueux Belges.
En seconde période, Kiraly sauvait une nouvelle fois son camp face à Hazard (47e) alors
que le match devenait un peu fou avec des
attaques venant de tous les côtés. Szalai
(54e), Pinter (66e) et Juhasz (69e) n’étaient
pas loin d’égaliser.
A force de s’exposer, la Hongrie allait être
punie en contre. Entré en jeu deux minutes
plus tôt, Batshuayi profitait d’un excellent
travail d’Hazard pour faire le break (0-2,
78e). Dans la foulée, le capitaine belge scellait
le sort de la rencontre (0-3, 80e) alors que
Ferreira-Carrasco s’offrait son premier but en
sélection (0-4, 90e+1). La Belgique file en
quart et affrontera le Pays de Galles mais
sans Vermaelen qui sera suspendu.
Les travaux de réalisation d’un quai, dans
la perspective d'une navette maritime reliant
Oran et Aïn El-Turck, devraient démarrer
effectivement, ce mois, au niveau de la plage
‘les Dunes’. Un accès, qui mène à cette plage
du côté de la station de dessalement, a été
fermé, a-t-on constaté, il y a quelque temps,
lors d’une visite sur place. Le chantier a été
installé et confié au groupement d’entreprises algéro-chinois ‘Meditram’. La réalisation d’un appontement à Aïn El-Turck, au
site ‘les Dunes’, va durer 9 mois, selon la
fiche du projet installé sur place. Le montant
de l’opération est de quelque 54 milliards
de centimes. Dans un premier temps, un
seul bateau d’une capacité de 206 passagers
sera mobilisé sur cette ligne. Cette opération a pour objectif de faciliter la circulation au profit des estivants. Cette liaison,
qui s’étalera sur 15 km, permettra des rotations qui seront décidées selon la demande
exprimée. Le démarrage d’un tel projet permettrait sans nul doute de donner un départ
aux éventuels investisseurs dans le domaine,
un plus qui donnerait à Oran et ses communes balnéaires un cachet touristique pour
peu que la gestion future de tous les aspects
se fasse avec la rigueur attendue et observée
dans de nombreux pays qui font de leurs
navettes maritimes de véritables cartes postales très attractives pour les touristes.
Compte tenu de l’intérêt accru des citoyens
pour le transport maritime, d’abord à cause
des contraintes de la circulation routière
mais aussi pour le gain de temps, cela constitue en effet une belle alternative pour les
voyageurs désirant se rendre dans les villes
situées sur le littoral. A l’exemple de la desserte Alger-El Djamila (ex-La Madrague),
qui a suscité un engouement extraordinaire
chez les citoyens, durant la saison estivale,
poussant certains à solliciter les pouvoirs
publics pour l’ouverture d’autres lignes maritimes sur le littoral. Le port d’Oran se chargera de la réalisation des stations maritimes,
le port d’Arzew cofinancera le projet et le
ministère des Transports gérera le fonctionnement de cette ligne. L'emplacement de la
station à Aïn El-Turck a nécessité des études
approfondies pour se porter finalement sur
la plage ‘les Dunes’ dans la localité de Cap
Falcon. La gare maritime au port d’Oran
sera implantée au niveau du quai de Beni Saf
sur une superficie de 363 mètres carrés. Le
bateau assurant la navette étant déjà prêt,
conçu en 2011 avec une capacité de 206
places. Une convention pour l’implication
du port d’Arzew dans le financement de ce
projet a été signée il y a quelques mois. Le
nombre de navettes par jour et les tarifs
n’ont pas encore été fixés. La durée de la
traversée ne dépassera pas les 30 minutes si
on choisit le mode "balade" et 20 mn si on
opte pour le mode transport, en rappelant
que le déplacement vers cette destination
par voiture au cours de la saison estivale
peut prendre jusqu’à 3 heures à cause des
embouteillages.
Saïd S
06
Mardi 28 juin 2016
REGION OUEST
La Nation Arabe
Saïda
Une pelouse
synthétique de 5ème
génération pour le
stade "En-Nasr"
Création d'une association nationale
de médecine sportive
" L’opération de revêtement d’une pelouse
synthétique de cinquième génération du terrain
principal de football du stade "En-Nasr", dans la
commune de Bechar, vient d’être finalisée, a-t-on
appris hier auprès de la direction locale de la
Jeunesse et des Sports (DJS).
Ce stade communal, situé en ville et qui dispose d’une tribune de 3.000 places, a nécessité
une enveloppe de 70 millions de DA pour sa dotation d’une pelouse en gazon synthétique, a-ton précisé.
Cette opération, qui fait suite à des projets similaires réalisés au niveau des stades communaux de Taghit, Igli, Kenadza et Abadla, s’inscrit
au titre des actions de modernisation des infrastructures sportives de la wilaya.
Il avait été également procédé à des travaux
de pose de gazon synthétique de 5ème génération pour trois autres stades communaux à Bechar, et de trois autres au niveau des communes
d’Ouled Khodeir et Kerzaz, et ce pour un coût
global de 350 millions DA, dégagés sur le programme de développement sectoriel, a-t-on
ajouté. Quinze (15) autres terrains sportifs implantés dans différents quartiers et groupements
urbains de la ville de Bechar avaient été aussi
équipés d’une pelouse synthétique avec un financement total de 120 millions DA, signale-ton à la DJS.
Le stade du "20 août 1955", d'une capacité de
30.000 places et où évolue l’équipe de la JS
Saoura sociétaire de la Ligue 1 du championnat
d’Algérie de football, fait actuellement l’objet de
travaux de mise à niveau de certaines de ses
structures pour l’accueil des prochaines rencontres que doit disputer la JSS, vice-championne
d'Algérie, pour le compte de la ligue des champions africaine. Il a bénéficié ces deux dernières
années d’un projet d’éclairage pour les rencontres sportives en nocturne, pour un financement
public de plus de 3 millions DA, rappelle la
même source.
Une
association
nationale
algérienne de
médecine
sportive été
créée
dernièrement
à Saïda, a-t-on
appris de son
président, le
Dr Allam
Hicham.
L
'objectif de création de cette
association versée dans l’aspect
sanitaire et psychologique des
sportifs, la première du genre au niveau national, est de lutter contre le
dopage en milieu sportif et permettre
aux praticiens en collaboration avec
des clubs et associations sportives d'effectuer des consultations médicales et
des analyses aux sportifs en sports collectifs et individuels (Football, hand-
ball, basket-ball, gymnastique et athlétisme, ...). Dans ce cadre, 14 commissions ont été constituées au sein cette
association, à laquelle ont adhéré actuellement des spécialistes et généralistes de 12 wilayas. Ces commissions
se chargent, entre autres, de la lutte antidopage, la rééducation fonctionnelle,
le secours et intervention, la chirurgie
et traumatologie et la psychologie, a-til ajouté. Des bureaux de wilayas de
l'association nationale algérienne de
médecine sportive seront installés prochainement à travers le pays pour toucher un plus grand nombre de sportifs, selon le même responsable qui a
indiqué que le programme de l'association sera axé, dans une première
étape, sur l'aspect de sensibilisation
contre les produits dopants et l'organisation de rencontres au profit des médecins.
El-Bayadh - Concession agricole
Plus de 124.000 ha retenus
Adrar
Quatre-vingt (80) toxicomanes sont pris en
charge cette année par le centre intermédiaire de
soins de la toxicomanie d’Adrar, a-t-on appris dimanche des responsables du centre. Le centre en
question a relevé un "inquiétant" indicateur d’accroissement de toxicomanes en milieu de jeunes,
y compris chez les filles bien que leur taux ne dépasse pas les 20% du nombre total. La journée
mondiale de lutte contre la toxicomanie a été marquée, dans la wilaya d’Adrar, par l’organisation, à
la faveur d’un programme arrêté par l’office des
établissements de jeunes (ODEJ) et d’autres instances et associations, d’une série d’activités mettant en garde contre ce fléau, ainsi que des communications sur le thème animées par des
psychologues et cadres des structures juvéniles et
des services sécuritaires. Les services de la sûreté
nationale ont relevé depuis le début de cette année
31 affaires liées à la lutte contre les stupéfiants,
ayant donné lieu à la saisie de 9,1 kg de drogues et
4.821 comprimés de psychotropes, ainsi que l’arrestation de 44 individus impliqués, dont 32 ont
été mis en détention provisoire.
La Nation Arabe
Sélecon algérienne
Bechar
Plus de 80 personnes
accueillies au centre
intermédiaire de soins
de la toxicomanie
SPORT
Une superficie de plus de
124.000 hectares, répartis entre 53 périmètres agricoles, a
été retenue dans la wilaya
d’El-Bayadh dans le cadre de
la concession agricole, a-t-on
appris des responsables locaux du secteur. L’opération a
connu un avancement sensi-
ble cette année en suscitant
l’intérêt de près de 230 investisseurs privés, intéressés par
les segments de la céréaliculture, les cultures fourragères,
l’arboriculture fruitière et
l’élevage, et dont la majorité a
obtenu le titre de présélection,
en attendant l’établissement
des titres de concession, a expliqué le directeur du secteur
agricole, Hamoudi Berramdane. Les jeunes se sont vus,
dans le cadre de cette opération, accorder chacun des superficies de 10 hectares extensibles en fonction du sérieux
du promoteur, lequel bénéfi-
ciera aussi du soutien de l'Etat
en matière de réalisation de
certains projets d’appui. Ce
soutien concerne, a-t-il expliqué, la réalisation notamment
de forage d’irrigation, l’ouverture de pistes d’accès agricole
et l’électrification rurale. Les
autorités locales comptent
beaucoup sur le développement du programme de la
concession agricole susceptible d’ouvrir de larges perspectives en matière de création
de richesse et d’emplois au
profit des régions et communes ciblées, en plus de la
contribution à la lutte contre
le phénomène de la désertification et la mise en valeur
d’importantes superficies des
terres steppiques et semiarides, a-t-on indiqué de
même source.
Sonelgaz
Plus d’un milliard de DA d’investissement consenti
Le volume des investissements
consentis par la société de distribution
de l’électricité et du gaz de l’Ouest
(SDO- filiale de Sonelgaz) dans la wilaya d’El-Bayadh a dépassé l’an dernier
les 1,03 milliard DA, a-t-on appris des
responsables locaux de l’entreprise. Ce
financement, en hausse de 1,97 PC par
rapport à celui de 2014, a permis le raccordement de plus de 3.000 foyers au
réseau d’électricité et la réalisation de
68 km de réseau de gaz naturel avec
2.393 branchements, et ce à travers 21
des 22 communes que compte la wilaya, a précisé la cellule de communication de la société.
La société a vendu durant l’année
dernière plus de 190,22 d’électricité de
basse et moyenne tension, en hausse de
5,78 % par rapport à l’année l’ayant
précédée, ainsi que plus de 124,53 millions de mètres cubes de gaz naturel
avec une hausse de 13,51 % par rapport à 2014, a-t-on ajouté.
La société s’emploie, par ailleurs, à
améliorer la qualité de ses prestations
en veillant à œuvrer à la réduction du
volume des coupures sur le réseau
d’électricité et à la modernisation de ce
dernier. Elle a pour cela procédé à la
maintenance de plus de 511 km de
lignes électriques qui connaissaient des
perturbations, en plus de la poursuite
de l’exécution du plan d’urgence
d’amélioration du réseau, qui avait
donné lieu, l’an dernier également, à
l’installation de 40 nouveaux transformateurs électriques, selon la même
source.
s'est engagé avec l'EN. De septembre
1979 à septembre 1980, les Verts étaient
dirigés par le Yougoslave Zdravko Rajkov. Il passera le témoin au Russe
Guennadi Rogov de septembre 1980 à
mai 1981, ce dernier revient d'octobre
1986 à mars 1988. Débarque ensuite de
mars 1998 à janvier 1999, le Roumain
Marcel Pigulea.
L'Algérie accueille de septembre 2000 à
février 2001, son compatriote Mircea
Radulescu qui plie bagages et repart
sans résultat. La FAF va tenter par la
suite l'expérience de l'école belge, représentée par Georges Leekens qui fera un
passage de janvier 2003 à juillet 2003.
Son compatriote Robert Waseige va
vivre, à son tour, une aventure algérienne de mai 2004 à septembre 2004.
Deux ans plus tard, c'est l'école française qui refait son apparition aux com-
mandes techniques des Verts, avec la
désignation de Jean-Michel Cavalli,
resté en poste de mai 2006 à octobre
2007. Lors des quatre années suivantes,
la barre technique algérienne a été
confiée à Rabah Saâdane (2007-2010) et
Abdelhak Benchikha (2011). L'échec
de ce dernier à qualifier l'Algérie à la
Coupe d'Afrique de 2012, a encouragé
le retour à la piste étrangère. Débarque
alors en juillet 2011 Vahid Halilhodzic,
connu pour ses règles de vie très strictes
et sa discipline de fer. Malgré l'exploit
du Bosnien lors du Mondial-2014, il
refusera de prolonger son contrat, laissant la place à son successeur, le Français Christian Gourcuff qui n'ira pas
au bout de son bail. Il a demandé et
obtenu la résiliation "à l'amiable" de
son contrat en avril passé après 20 mois
de travail en Algérie.
MC Alger
Mebarakou et Zerdab rejoignent leur
nouvelle équipe à Aïn Draham
Les deux nouvelles recrues du MC
Alger, Zidane Mebarakou et Zoheir
Zerdab, ont rejoint dimanche soir
leurs coéquipiers en stage à Ain Draham en Tunisie depuis vendredi
passé, a appris l'APS auprès du club
de Ligue 1 algérienne de football. Les
deux joueurs, dont le contrat avec le
MO Béjaia (Ligue 1, Algérie) expire
le 30 juin en cours, ont pris la décision d'entamer leur aventure avec le
''Doyen'' après avoir constaté qu'ils
n'entraient pas dans les plans de l'entraîneur du MOB en vue du match
en déplacement contre Madeama
(Ghana) mercredi dans le cadre de la
2e journée de la phase de poules de la
Coupe de la Confédération africaine.
Mebarakou et Zerdab portent à 18 le
nombre de joueurs du MCA qui participent au premier stage d'intersaison du vieux club de la capitale qui
s'est sensiblement renforcé cet été
avec l'arrivée jusque-là de pas moins
de huit nouveaux joueurs, alors que
la liste n'a pas encore été bouclée. Le
MCA, sous la houlette de son nouvel
entraîneur Djamel Menad, quittera
19
USM Alger
Rajevac 12e entraîneur
étranger à la tête des Verts
et 3e de l'ex-Yougoslavie
Le Serbe Milovan Rajevac est devenu le
12e entraîneur étranger à prendre les
commandes techniques de la sélection
algérienne de football après s'être engagé dimanche avec la Fédération algérienne de la discipline (FAF) pour succéder au Français Christian Gourcuff,
parti en avril dernier. Rajevac est aussi
le troisième technicien issu de l'école de
l'ex-Yougoslavie après Zdavko Rajkov
et Vahid Halilhodzic, deux entraîneurs
ayant marqué de leurs empreintes leur
passage chez les Verts, notamment le
second qui a réussi à mener l'équipe algérienne à une qualification historique
aux huitièmes de finale de la précédente Coupe du monde (Mondial2014) au Brésil. De 1966 à 1969, c'est le
Français Lucien Leduc qui a ouvert le
bal puis de février 1974 à juin 1975,
c'est le Roumain Valentin Makkri qui
Mardi 28 juin 2016
Adel Amrouche
nouvel entraîneur
Adel Amrouche est devenu le
nouvel entraîneur de
l'USM Alger pour un
contrat de trois ans,
apprend-on hier
auprès du club
champion d'Algérie en titre. Amrouche succède à
Miloud Hamdi,
qui a décidé de quitter le club après avoir
été relégué au statut d'entraîneur adjoint. Il s'agira de la
première expérience du technicien de 48 ans à la barre technique
d'un club algérien. Il avait auparavant entraîné en Belgique (FC
Brussels et Royale Union Sanit-Gilloise), avant de vivre plusieurs
expérience en Afrique, notamment en Guinée équatoriale, Burundi et Kenya où il avait pris en mains leurs sélections respectives.
Son vécu africain devrait aider l'USMA dans son challenge de
Ligue des champions où elle vise carrément le trophée, selon ses
responsables, après avoir perdu la finale de l'édition 2014-2015 face
au TP Mazembe. Amrouche, qui a failli prendre en mains le MC
Alger au milieu de l'exercice passé, débutera mardi soir sa mission
avec les Rouge et Noir en dirigeant sa première séance. Cette
séance sera précédée par la présentation des nouvelles recrues à
partir de 18h00. L'USMA effectuera son stage d'intersaison à
Rennes (France) en juillet prochain.
Championnat du Qatar
Belhadj quitte Al-Sadd
après une expérience
de six ans
L'ancien international algérien,
Nadir Belhadj, n'a pas été
retenu dans l'effectif
d'Al-Sadd en prévision de la saison
2016-2017,
annonce lundi ce club
de première division de football au
Qatar sur son
compte officiel à Twitter. La direction d'AlSadd tient à "remercier vivement" Belhadj pour les
services rendues au club tout au long des six années qu'il a passées
avec lui, ajoute-t-on de même source. Belhadj (34 ans) avait rejoint
Al-Sadd en 2010 après la coupe du monde de la même année à laquelle il a participé avec la sélection algérienne. Il a joué 214
matchs sous les couleurs du club qatari, et compte 28 buts. Auparavant, le latéral gauche avait évolué dans plusieurs clubs en France,
à l'image du l'O Lyon et le RC Lens. Il a également monnayer son
talent en Angleterre sous le maillot de Portsmouth FC entre 2008
et 2010. Belhadj compte aussi 55 sélections avec l'équipe d'Algérie
(4 buts) pour laquelle il a joué entre 2004 et 2011.
Transfert
Tiaiba ( RC Relizane )
opte pour Achahania (Qatar)
Ain Draham le 2 juillet prochain. Au
menu aussi, un second stage à
l'étranger durant l'intersaison, plus
précisément dans la ville polonaise
de Wisla du 9 au 25 juillet, et un troisième à Tunis en août prochain,
avant le coup d'envoi du champion-
nat prévu pour le 20 du même mois.
Les Vert et Rouge, vainqueurs de la
Coupe d'Algérie de l'exercice 20152016, participeront la saison à venir
à la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF).
Le co-meilleur buteur du championnat de Ligue 1 algérienne de
football lors de l'exercice 2015-2016, Mohamed Tiaiba, s'est engagé
avec Achahania, le nouveau promu du championnat de l'élite au
Qatar, indique lundi ce club sur son compte Twitter. Tiaiba, auteur
de 13 buts sous les couleurs du RC Relizane la saison passée, a rejoint son compatriote Khaled Gourmi, l'ex-attaquant du MC Alger (Ligue 1, Algérie), qui avait lui aussi atterri à Achahania il y a
deux semaines. L'attaquant, qui a partagé la première place au
classement des buteurs de la Ligue 1 avec le libyen Mohamed Zaâbia (MC Oran), est le sixième joueur algérien à avoir quitté le
championnat local cet été, après Mokhtar Belkhiter (Club africain/Tunis), Djamel Benlamri (Echabab/Arabie Saoudite), Zineddine Ferhat (Le Havre/France), Okacha Hamzaoui (Nacional Madeira/Portugal), ainsi que Gourmi.
18
Mardi 28 juin 2016
SPORT
La Nation Arabe
Praque du VTT
Une discipline de distraction
devenue officielle en Algérie
La pratique du VTT (vélo tout-terrain) en
Algérie, considérée pendant des années
comme une activité de loisir et de distraction, est devenue officiellement un sport de
compétition qui fait désormais partie du
calendrier de la Fédération algérienne de
cyclisme (FAC). Les adeptes du vélo toutterrain, habitués à pratiquer leur passion
au bord de la mer, en montagne ou en forêt, seront appelés à partir de cette année à
se regrouper au sein de clubs, munis de licences officielles délivrées par l'instance
fédérale de cyclisme. Il s'agit d'une bouffée
d'oxygène pour les inconditionnels du
VTT qui se battaient depuis des années
pour l'officialisation de la pratique de cette
discipline olympique qui compte des milliers de pratiquants à travers toutes les wilayas du pays. Leur rêve s'est donc concrétisé à l'occasion d'une journée baptisée "La
fête du vélo", consacrée à la remise de licences officielles par la FAC, organisée le 4
juin dernier au complexe olympique Mohamed-Boudiaf (Alger).
Un engouement sans précédent
pour le VTT
Plus de 250 licences VTT ont été délivrées
à ce jour par l'instance fédérale et l'opération va se poursuivre pour donner la possibilité à un plus grand nombre de jeunes
de bénéficier d'une carte d'athlète, selon le
général-manager de la société SYNOP6,
Sid-Ahmed Skender, chargé par la FAC
Le club Bahia-Notic d'Oran...
un engagement sans faille
pour le VTT
d'organiser les compétitions de VTT. "Les
vététistes algériens qui se saignent à longueur d'année pour acquérir des équipements très coûteux et dénicher des circuits,
devront se réjouir avec l'officialisation de la
pratique de ce sport si particulier.
Les pratiquants seront totalement couverts
par une assurance maladie", a déclaré à
l'APS, Sid-Ahmed Skender. Avec l'entrée
en vigueur de cette pratique dans l'organigramme de la FAC, "les vététistes qui rêvent d'en découdre avec l'élite internationale, vont bénéficier de tous les moyens
logistiques nécessaires qui seront mis à leur
disposition, mais cela doit passer par une
mobilisation de tous les partenaires." "Les
vététistes ayant toujours opéré dans l'anonymat le plus total et ne bénéficiant d'aucun soutien, voire d'aucune indulgence,
vont s'ouvrir à de nouveaux horizons et de
nouvelles perspectives avec la création de
clubs qui seront appelés à participer aux
différents évènements nationaux et pourquoi pas internationaux", a-t-il relevé.
Le général-manager de la société SYNOP6
a appelé les pouvoirs publics, notamment
le ministère de la Jeunesse et des Sports, à
s'investir davantage pour le développement
de la pratique du VTT en Algérie.
Jeux Olympiques-2016 (Aviron)
Les Algériens Rouba et Boudina
se préparent à l'étranger
Les rameurs algériens Amina Rouba et
Sid Ali Boudina, qualifiés aux Jeux
Olympiques de Rio (5-21 août 2016)
poursuivent leur préparation séparément à l'étranger, pour les joutes olympiques, a-t-on appris auprès de la Fédération algérienne des sociétés d'aviron et
de canoë kayak (FASACK). Amina
Rouba,
championne
d'Afrique en titre,
se trouve en Espagne
avec le club de Séville où elle
peaufine sa préparation, avec des
séances biquotidiennes, ponctuées, à
chaque fois que c'est possible par des
participations à des régates internationales et des compétitions locales avec le
club espagnol. Pour sa part, le jeune Sid
Ali Boudina a pris ses quartiers à Tou-
louse en France. "La préparation de nos
deux athlètes se déroule selon le programme que nous avons arrêté. Tout est
bien maîtrisé et bien pris en charge.
Rouba et Boudina se préparent séparément, respectivement, à Séville et à Toulouse, et leurs stages prendront fin au
départ pour Rio", a déclaré à l'APS la
Directrice tech
nique nationale (DTN), Assia Sadki. La
responsable technique de la fédération a
expliqué que le travail des deux rameurs
était ponctué à chaque fois par des tests
d'évaluation afin de situer leur niveau.
"Amina Rouba est depuis quelque temps
à Séville, alors que son compatriote Bou-
dina, est, actuellement, en Algérie pour
régler quelques affaires administratives,
mais, entre-temps, il continue à travailler
au barrage de Boukerdane (Tipasa) du 26
juin au 4 juillet, avant de rejoindre Toulouse", a précisé la DTN, ajoutant que les
deux athlètes sont mis dans les
"meilleures conditions possibles", que ce
soit en Algérie ou à l'étranger. Que ce
soit à Séville où à Toulouse, les deux rameurs algériens suivent un programme
de préparation "draconien", avec des
séances de musculation pour peaufiner leur condition physique et
d'autres spécifiques à la pratique
de la discipline. "L'aviron est
une discipline pénible et dure.
Sur place, nos deux athlètes
ont l'avantage de travailler
avec des entraîneurs de renommée mondiale, ce qui ne
peut qu'être bénéfique pour
eux. Et pour la pratique, il y a la
disponibilité des bateaux, chaque
rameur ayant l'avantage d'avoir son
propre bateau que la fédération a
loué", conclut la DTN. A Rio, les deux rameurs algériens évolueront en Lourd,
alors qu'ils sont spécialistes du Léger qui
n'est pas une discipline olympique. Outre
les joutes olympiques, Amina Rouba et
Sid Ali Boudina ainsi que quelques autres
rameurs de l'équipe nationale préparent
également les prochains championnats
du Monde, sans oublier les championnats d'Afrique et arabes, programmés en
Tunisie du 2 au 13 octobre 2016.
En véritables amateurs de la pratique du
VTT, les vététistes du club Bahia-Notic
d'Oran, une formation créée en 2012, ont fait
la démonstration de leur perspicacité et de
leur engagement envers cette activité sportive même en manquant cruellement de
moyens et de soutien institutionnel. "Nous
activons sur le terrain depuis 4 ans avec un
seul et unique objectif : faire découvrir à une
jeunesse endolorie et amorphe, des paysages
d'une rare beauté. Maintenant que nous
avons des licences FAC, le véritable travail de
compétition va commencer", a témoigné
Mazouni Zahira, responsable du club Bahia-Notic de la wilaya d'Oran. Comptant
plus de 100 adhérents de toutes tranches
d'âge, le club Bahia-Notic figure désormais
parmi les pionniers de la pratique du VTT
en Algérie avec ses différents aspects (randonnée, cross-country, descente, trial...). "Le
VTT connaît actuellement un succès fulgurant avec de très nombreux pratiquants,
alors qu'à ses débuts, cette discipline attirait
surtout des cyclistes à la recherche d'un sport
de pleine nature. Il attire aussi maintenant
des jeunes de quartiers amateurs de pratiques acrobatiques sur des terrains aménagés (terrain de bosses, descente, montagne...)", a conclu Mazouni Zahira.
Championnats d'Afrique
d'athlésme 2016
Le relais algérien
du 4x400m
(messieurs) termine 4è
CENTRE-EST
Jijel
La Nation Arabe
Un nouvel annuaire économique
et social publié par la CCI
La Chambre de Commerce et d’Industrie
(CCI) Igilgili vient de publier son premier
annuaire économique et social 2016-2017,
apportant un "plus" à l’information
économique aussi bien pour la wilaya de
Jijel que pour d’autres opérateurs horswilaya, a-t-on appris hier auprès de cet
organisme.
L
’ouvrage, tiré à un millier d’exemplaires, qui
donne un aperçu sur la
wilaya et ses potentialités,
atouts et potentiels économique de développement, sera
distribué au niveau de l’ensemble des Chambres de commerce de wilaya, des ministères et des représentations
diplomatiques accréditées à
Alger, a indiqué à l’APS le directeur de la CCI "Igilgili",
Noureddine Menoun. Cet annuaire, le premier du genre à
voir le jour à Jijel, est une initiative de la CCI qui entend
faire de l’information économique son "cheval de bataille"
dans le développement socioéconomique et culturel de
cette région septentrionale, at-il soutenu. Dans la préface
de cet annuaire, le wali, Larbi
Merzoug, a noté que ce document se veut "une référence
pour toutes les administrations et les collectivités locales
en charge du développement
économique de leur territoire". Cet annuaire vient aujourd’hui mettre en lumière
les ressources économiques de
la wilaya de Jijel ainsi que les
principaux opérateurs économiques, pour stimuler la circulation de l’information économique, l’une des missions
principales des CCI, a-t-on
encore noté. De son côté, le
président de la CCI "Igilgili",
Nouri Said Belmedrek, a formulé l’espoir que cet annuaire
va "insuffler une nouvelle vigueur économique et devenir
une référence et source d’information incontournables
pour tous ceux qui veulent
coopérer avec les entreprises
et les opérateurs de la wilaya".
Abondamment garni d’illus-
trations, ce document présente largement la wilaya de
Jijel sous tous ses aspects et
secteurs (agriculture, tourisme, éducation, santé, environnement, transport, industrie, pêche, jeunesse et sport,
…), et accorde une large place
aux entreprises et micro-entreprises économiques installées sur le territoire de la wilaya. Une douzaine de
créneaux y sont répertoriés
dans cet annuaire, une véritable base de données incontournable pour les opérateurs
économiques.
Laghouat
Plus de 7.000 nouveaux étudiants
attendus à l’université Amar Thelidji
Quelque 7.300 nouveaux étudiants
sont attendus à l’université Amar Thelidji à Laghouat, au titre de la rentrée universitaire 2016-2017, a-t-on appris mardi
auprès du recteur de cet établissement
d’enseignement supérieur.
L’université dispose de capacités suffisantes en matière de places pédagogiques, à travers ses facultés et départements, pour accueillir ces nouveaux
étudiants répartis entre les systèmes Licence et Master, a précisé Djamel Benbartal, lors de la cérémonie de clôture de
l’année universitaire 2015-2016. L’année
2016-2017 sera marquée, en outre, par
l’ouverture d’une nouvelle spécialité, à
savoir celle de licence de langue espagnole, pour les étudiants issus de six (6)
wilayas de la région, sachant que cette
spécialité est dispensée au niveau de quatre (4) universités seulement à l’échelle
nationale, a-t-il fait savoir. En prévision
de la prochaine année universitaire,
l’Ecole supérieure des enseignants sera
consolidée par de nouvelles filières liées à
l’enseignement de la littérature arabes et
de la langue anglaise pour les cycles secondaire et moyen. Quelque 80 lauréats
des différentes promotions de l’université Amar Thelidji et de l’Ecole supérieure
des enseignants ont été honorés, lors de
cette cérémonie organisée à la faculté des
sciences économiques et de gestion. L’occasion a été saisie pour récompenser aussi
trois modèles réussis de montage d’entreprise par des étudiants, une expérience
nouvellement lancée dans la wilaya de
Laghouat.
Quelque 7.000 étudiants, dans différents spécialités, sont sortis cette saison
(2015-2016) de l’université de Laghouat
qui compte un effectif de 26.400 étudiants
encadrés par quelque 900 enseignants,
selon les données fournies par les services
de l’Université.
Batna
Les cellules d'écoute de l’ODEJ se mobilisent
pour sensibiliser aux dangers de la drogue
Le relais algérien du 4x400m a pris la 4è position, lors de la finale de l'épreuve, disputée dimanche pour le compte des championnats d'Afrique d'athlétisme qui ont pris fin en début de soirée à Durban (Afrique du Sud). Le quatuor algérien (Skander
Athmani, Soufiane Bouhadda, Fethi Benchaa et Hicham Laaredj) a couru l'épreuve en 3:07.32, ratant le podium qu'il avait
réussi il y a deux années à Casablanca. Amoindris par l'absence de certains de leurs coéquipiers, les Algériens ont été devancés par le Botswana (3:02.20), le Kenya (3:04.25) et l'Afrique
du Sud (3:04.73). La sélection algérienne, composée de neuf athlètes, a terminé le rendez-vous de Durban, avec seulement dans
son escarcelle la médaille d'or du perchiste Hichem Cherabi, sacré champion d'Afrique, samedi, avec un saut à 5.30m. L'Algérie avait réussi à qualifier un total de 16 athlètes pour cette compétition, mais pour diverses raisons, seuls neuf d'entre eux ont
effectué le voyage à Durban. Les championnats d'Afrique d'athlétisme (22-26 juin) ont pris ainsi fin avec la consécration de
l'Afrique du Sud, dominatrice des joutes avec un total de 33 médailles (16 en or, 9 en argent, 8 en bronze), devançant le Kenya
avec 24 médailles et le Nigeria avec 16 médailles.
L'Office des établissements
de jeunes (ODEJ) de Batna a
mobilisé les cellules d'écoute,
de dialogue, de prévention et
de santé des jeunes à travers
plusieurs points de la ville
pour sensibiliser les jeunes au
fléau des stupéfiants et les
avertir de ses retombées néfastes dont les drames sociaux,
a indiqué dimanche le directeur de cet établissement.
Cette opération, lancée à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la
drogue, coïncidant annuellement avec le 26 juin, s’inscrit
dans le cadre d’un vaste programme de sensibilisation et
de prévention contre ce phénomène, a précisé Mourad
Yezger, soulignant que des
spécialistes en sociologie et en
psychologie animent ces espaces, aux côtés de plusieurs
autres activités qui traitent de
l'usage des drogues chez des
jeunes, des effets destructeurs
des stupéfiants et de leur corollaire les drames sociaux et
délinquance juvénile. Ciblant
les citoyens âgés entre 15 et 30
ans, les espaces d’écoute et
d’échange ont permis un
"contact positif" avec les
jeunes, a estimé Redouane
Khemila, un psychologue de
l’ODEJ, rencontré dans un espace installé au siège d’Algérie
Télécom, au centre ville de
Batna. Outre les différentes
formes de délinquance et des
drames sociaux qui en découlent de l’usage de la drogue,
Amira Zenati, psychologue à
la cellule mère de l’ODEJ, a
souligné de son côté, que la
consommation et l'addiction
aux stupéfiants chez les jeunes
"affectent considérablement
leur scolarité et hypothèque
leur avenir", évoquant l’apport
d’une sensibilisation continue
et d’une mobilisation de l'ensemble des acteurs sociaux
dans la préservation de la société. Sept (7) équipes comptant au total 25 personnes sont
mobilisées à l’Odej et assurent,
entre autres, des séances
d'écoute, de thérapie de
groupe et également des rencontres et des excursions
"pour aider les jeunes en difficulté et évaluer l'impact de la
prolifération de l'usage des
drogues parmi ces jeunes", a-ton noté. Plus de 5.500 jeunes
en difficulté ont bénéficié de
soutien et de l’assistance psychologique des cellules
d’écoute de l’Odej au cours de
ces cinq (5) premiers mois de
l'année 2016, dans des rencontres organisées également dans
établissements scolaires et de
jeunes et dans les places publiques. Le staff de l'ODEJ prodigue également des conseils
médicaux et psychologiques
aux parents qui s'adressent à
ces cellules d'écoute à la recherche de solutions aux problèmes dont souffrent leurs
enfants tels les troubles du
comportement, l’énurésie et
l’anxiété des examens, entre
autres, a-t-on indiqué.
Mardi 28 juin 2016
07
Ghardaïa
Plus de 1.300 cas de
brucellose humaine
diagnostiqués
Quelque 1.317 cas de brucellose humaine
ont été diagnostiqués et pris en charge par les
structures de santé depuis le début de l’année
en cours à travers la wilaya de Ghardaïa, a-ton appris hier auprès des services de la prévention à la direction locale de la Santé et de
la population (DSP).
Le nombre de cas de brucellose, une pathologie contracté au contact d’animaux
d’élevage et à la consommation de lait cru ou
de produits dérivés du lait cru, est cependant
en légère régression durant ces derniers mois,
a indiqué le directeur de la santé et de la population, Bachir Bahaz.
Cette légère baisse de cas récurrents de
brucellose, anthropozoonose dénommée également fièvre de Malte, reste quand même
"inquiétante", poussant les autorités sanitaires
locales à un renforcement "conséquent" des
opérations de contrôle du cheptel bovin et
caprin ainsi que des produits laitiers et dérivés pour éviter la propagation de cette pathologie.
Les services vétérinaires ont dépisté 127
cas de brucellose bovine et 34 cas de brucellose caprine dans plus d’une quarantaine de
foyers circonscrits à Ghardaia, Daya Ben Dahoua, Guerrara, Berriane , El-Menea et Métlili, depuis le début de l’année, indique un
bilan arrêté au 26 juin courant par la direction des services agricoles.
Cette opération de dépistage effectuée par
les services vétérinaires a été suivie d’un abattage systématique des animaux infestés porteurs de brucellose. L’investigation épidémiologique menée par les services de santé
animale a identifié le vecteur et la source de
l'infection attribuée au non respect et au mépris des règles d’hygiène et sanitaire, au refus
de certains éleveurs de vacciner leurs cheptels, arguant l’avortement des femelles gravides provoqué par la vaccination (sans
preuve), ainsi que de l’utilisation par plusieurs éleveurs d’un géniteur mâle potentiellement infecté pour la reproduction.
Des arrêtés de fermeture de trois laiteries
et l’interdiction de la vente sur la voie publique de lait cru en vrac sans traçabilité et
autres produits dérivés, tel que le l’bene (petit lait), le lait caillé ou la Kamaria, un fromage traditionnel du terroir très prisé à
Ghardaïa, ont été pris par la wilaya pour
contrecarrer la propagation de la pathologie,
a-t-on constaté .
De nombreux praticiens estiment qui il
faut d’abord s’attaquer en priorité au réservoir animal et à l’éventuel vecteur de la maladie, renforcer la coopération entre médecins
et vétérinaires ainsi que le contrôle permanent du cheptel, du lait, des laiteries et les crémeries et autres commerçants du lait et ses
dérivés, et l’abattage des animaux malades.
"L’abattage de l’animal infesté par la brucellose doit se faire systématiquement au
diagnostic du vétérinaire", a souligné un médecin, et ce afin d’éviter une "délocalisation
du cheptel malade et sa revente pour échapper à l’abattage".
La brucellose est une zoonose due à des
bactéries du genre Brucella. Elle se transmet
à l’homme principalement par la consommation de lait cru et de produits dérivés issus
d’animaux contaminés.
La maladie constitue un lourd fardeau financier pour le Trésor public, avec un coût de
prise en charge d’une personne malade de
180.000 DA /jour, selon les services de la
Santé.
08
Mardi 28 Juin 2016
PUBLICITÉ
La Nation Arabe
République Algérienne Démocraque et Populaire
République Algérienne Démocraque et Populaire
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE
DIRECTION DE L’EDUCATION DE LA WILAYA DE SIDI BEL ABBES
SERVICE PROGRAMMATION ET SUIVI
RUE MENAD BOULANOUAR
SIDI BEL ABBES
NUMERO D’IDENTIFICATION FISCALE : 097422019088321
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE
DIRECTION DE L’EDUCATION DE LA WILAYA DE SIDI BEL ABBES
SERVICE PROGRAMMATION ET SUIVI
RUE MENAD BOULANOUAR
SIDI BEL ABBES
NUMERO D’IDENTIFICATION FISCALE : 097422019088321
Conformément aux dispositions de l’article 49 alinéa 2 du décret présidentiel n° 10/236 du
07/10/2010 portant réglementation des marchés publics.
Il est porté à la connaissance des entreprises ayant soumissionné à l’avis d’appel d’offres national restreint n° 16/15 relatif au projet :
Equipement d’un collège type B7 à Sidi Bel Abbes (ZHUN UB4) en mobilier scolaire et de
bureau, matériel informatique et reprographie, matériel de médiathèque, matériel d’incendie et
cliamatisation, matériel didactique, matériel sportif
Qu’à l’issue du jugement des offres, il a été décidé ce qui suit :
Entreprise choisie
NIF
Montant du
marché ou
convention
Lot 01 : Mobilier sco- SARL TELA (Sidi
laire et de bureau
Bel Abbes)
099822002210187
5 146 830,00 05 jours
Lot 02 : Matériel
informatique et
reprographie
Infructueux
/
Lot 03 : Equipement
médiathèque
Infructueux
Lot 04 : Matériel
d’incendie et climatisation
ETS Cermex service (S.B. Abbes)
1966 2201 02147 41 1 407 978,00 04 jours
Lot 05 : Matériel
didactique
SARL ENTEC
(Constantine)
099925006264183
863 306,73
30 jours
Lot 06 : Matériel
sportif
ETS ORAPI (S.B.
Abbes)
1966 2201 02147 41 439 896,60
03 jours
/
/
Infructueux
Infructueux
/
Délai de
réalisation
/
Critère du choix
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
/
/
/
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
N.B. : Tout soumissionnaire contestant le choix peut introduire un recours dans un délai
de dix (10) jours à compter de la première parution du présent avis.
LA DIRECTRICE
La Nation Arabe
ANEP N° 31005759
28-06-2016
N° du lot
Entreprise choisie
NIF
Montant du
marché ou
convention
Délai de
réalisation
Critère du choix
Lot 01 : Mobilier scolaire et de bureau
SARL TELA (Sidi
Bel Abbes)
099822002210187
5 542 290,00
05 jours
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
Lot 02 : Matériel informatique et reprographie
Infructueux
/
/
/
Lot 03 : Equipement
médiathèque
Infructueux
/
Infructueux
/
/
/
Lot 04 : Matériel d’incendie et climatisation
ETS Cermex service 1966 2201 02147 41
(S.B. Abbes)
1 407 978,00
07 jours
Lot 05 : Matériel
didactique
SARL ENTEC
(Constantine)
099925006264183
1 726 613,46
30 jours
Lot 06 : Matériel sportif
ETS ORAPI (S.B.
Abbes)
1966 2201 02147 41
878 857,20
03 jours
Lot 07 : Mobilier de
réfectoire
SARL TELA (Sidi
Bel Abbes)
099822002210187
1 057 680,00
05 jours
Lot 08 : Petit matériel
de cuisine
ETS Cermex service 1966 2201 02147 41
(S.B. Abbes)
1 111 266,00
07 jours
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
Conforme au
cahier des charges
Moins disant
Infructueux
/
N.B. : Tout soumissionnaire contestant le choix peut introduire un recours dans un délai
de dix (10) jours à compter de la première parution du présent avis.
LA DIRECTRICE
La Nation Arabe
28-06-2016
ANEP N° 31005773
République Algérienne Démocraque et Populaire
MINISTERE DE L’HABITAT, DE L’URBANISME ET DE LA VILLE
DIRECTION DE L’URBANISME, DE L’ARCHITECTURE ET DE LA CONSTRUCTION DE LA WILAYA D’ORAN
WILAYA DE BORDJ BOU ARRERIDJ
DAIRA DE RAS EL OUED
COMMUNE DE AIN TASSERA
N° D’IDENTIFICATION FISCALE : 09853430910162101
AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE
NIS : 099831039295805
Conformément aux dispositions de l’article 82 du décret présidentiel N°
15/247 du 16/09/2015 portant réglementation des marchés publics, la
Direction de l’urbanisme de l’architecture et de la construction de la
wilaya d’Oran informe les soumissionnaires ayant participé à l’avis
d’appel d’offres N° 16/2016 du 11/05/2016 relatif aux travaux d’assainissement du réseau (EP-EU) vers le rejet du POS ACL 2B – Commune :
El Kerma, que l’attribution provisoire du marché s’établit comme suit :
Dida Boudjelal 74
18 556 200,00
16 970 200,00
04
196531110051246
Note technique / Montant de l’of- Montant après Délai / NIF
100
fre Da en (TTC) vérification Da mois
en (TTC)
Motif
du
choix
Offre
moins
disant
Conformément à l’article 82 du décret présidentiel cité ci-dessus tout
soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours dans les
dix (10) jours qui suivent la date de publication du présent avis.
Conformément à l’article 82 les soumissionnaires sont invités à se rapprocher auprès de la DUAC pour prendre connaissance des résultats de
l’évaluation de leurs offres au plus tard 03 jours, à compter de la date de
la présente publication.
LE DIRECTEUR
La Nation Arabe
28-06-2016
ANEP N° 31005768
AVIS DE MISE EN DEMEURE N°02
Le président de l’Assemblée populaire communale de Aïn Tassera
lance un avis de mise en demeure à l’entreprise de travaux publics
et bâtiment Ben Hamadi Azouz, demeurant au N° 48 zone activité
artisanale de Ras El Oued – Bordj Bou Arreridj, numéro commercial : 06/A/2336603-00/34 en date du 05/03/2014 : Bordj Bou
Arreridj
Titulaire du marché n° 01/2015 en date de 31/05/2015 portant :
Aménagement urbain – Sadrata
L’entreprise est mise en demeure par le P/APC de Aïn Tassera
(service contractant) pour les causes suivantes :
- La fin des délais contractuels
- L’absence totale de chantier
L’entrepreneur est tenu de prendre les mesures nécessaires dans
un délai de (08) huit jours, à compter de la première publication
de cette mise en demeure dans le BOMOP ou dans la presse nationale.
Pour renforcer le chantier en moyens humains et matériels nécessaires afin d’accélérer le rythme de réalisation et de respecter les
spécifications techniques.
Dans le cas de non-respect de cette excuse le marché sera résilié
d’un côté et la responsabilité de l’opérateur de l’entrepreneur unilatéralement à tort et à l’exclusif de l’entreprise.
LE PRESIDENT DE L’APC
La Nation Arabe
28-06-2016
ANEP N° 420987
17
Au secours,
mon portable m'aveugle
Conformément aux dispositions de l’article 49 alinéa 2 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics.
Il est porté à la connaissance des entreprises ayant soumissionné à l’avis d’appel d’offres national restreint
n° 12/15 relatif au projet :
Equipement d’un collège type B7/300 à Sidi Ali Benyoub (en remplacement du collège Abou Dher El
Ghifari) en mobilier scolaire et de bureau, matériel informatique et reprographie, matériel de médiathèque,
matériel d’incendie et climatisation, matériel didactique, matériel sportif, mobilier de réfectoire, petit matériel de cuisine.
Qu’à l’issue du jugement des offres, il a été décidé ce qui suit :
République Algérienne Démocraque et Populaire
L’entreprise
Mardi 28 Juin 2016
AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE
AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE
N° du lot
La Nation Arabe
Le portable dans le noir, une mauvaise
habitude ? De nombreux cas d’aveuglements temporaires ont été signalés.
Persistance rétinienne, impression de
voir tout en flou quelques minutes après
avoir utilisé son téléphone dans le noir,
nous avons tous remarqué que nos yeux
supportaient mal ce contraste entre le
monde virtuel et le monde réel. Mais
passée cette courte période d’inconfort,
un grand nombre d’entre nous oublient
ces effets inconfortables. Pourtant,plusieurs cas de cécité visuelle plus longue
qu’à l’accoutumée ont été signalés récemment. Le plus marquant nous vient
tout droit d’Angleterre, où deux jeunes
femmes inquiètes de cette situation ont
consulté leur médecin. Pour l’une d’elles,
l’aveuglement a duré plus de quinze minutes. La malédiction de la lumière bleue
avait encore frappé. Inquiets, les médecins généralistes les ont redirigées vers
un hôpital spécialisé, le Moorfield’s
Eye
Hospital (lien en anglais)
de Londres.
Malgré une batterie de tests,
examens cardiaques et même
IRM, le docteur Gordon Plant,
ophtalmologiste, n’a rien
trouvé d’anormal. Après avoir
interrogé les deux jeunes
femmes sur ce qu’elles étaient
en train de faire avant cette
désagréable expérience, il a
trouvé une seule explication
plausible. En effet, les deux patientes avaient comme point
commun de consulter longuement leur smartphone dans le
noir avec un seul œil. Mais rassurons-nous, selon le spécialiste, même si
la situation est plus qu’inconfortable, elle
est sans danger et ne provoqueaucune
conséquence à long terme.
Malgré tout, rappelons que de nombreuses études ont montré les conséquences néfastes sur le sommeil d’une
utilisation de son téléphone avant de
dormir. Une occasion de se replonger
dans sa bibliothèque pour une lecture
traditionnelle, sur un support physique.
Microsoft: Clap de fin pour la Surface 3
Sortie il y a un an, la tablette de Microsoft
n’a pas trouvé son public. La fin de sa
production a été confirmée. Sa sortie, en
mai 2015, avait suscité de grand espoir
du côté du géant de Redmond (Virginie).
Mais très vite ses performances limitées et
la concurrence impitoyable de ses principaux concurrents et surtout de ses propres modèles, les Surface books et le Surface Pro 4, avaient incité les dirigeants à
revoir son prix à la baisse. Une stratégie
qui n’aura pas sauvé la Surface 3. Un porte
parole de la firme a annoncé la fin de sa
production : « Depuis le lancement de la
Surface 3 il y a plus d’un an, nous avons
constaté une forte demande et une grande
satisfaction de nos clients. L’inventaire
est maintenant limité et d’ici la fin du
mois de décembre 2016, nous ne ferons
plus fabriquer d’appareils Surface 3
» Pourtant, cette tablette hybride tournant sous Windows 8.1 et avec la possibilité de mise à jour sous Windows 10 avaient eu son petit succès auprès des familles et des étudiants. Son côté pratique et sa
proximité d’utilisation avec un PC classique les ayant convaincus. Pourtant ce public de niche n’aura pas suffit. Pire, Microsoft donne l’impression de se détourner de ce genre de produit.
En effet aucune annonce n’a été faites dans le sens d’un po-
tentiel successeur. Microsoft souhaite selon l’un de ses responsables se concentrer sur des modèles plus haut de gamme
et plus innovants : « Nous nous alignons vraiment sur ce que
nous avons fait avec Windows pour PC, donc nous commencerons avec du haut de gamme et de l’innovant, comme nous
l’avons fait avec les Surface ». Affaire à suivre.
Google lancerait son
propre smartphone
Android cette année
Cette année, Google devrait marquer un changement
dans sa stratégie sur le domaine des smartphones. La
firme californienne s'apprêterait à sortir son propre
terminal.
Depuis quelques années, Google entend mieux se positionner sur le secteur des smartphones afin rivaliser
plus directement avec Apple sur le marché du haut de
gamme. La société souhaite avoir davantage de contrôle
sur le terminal sans devoir déléguer toute la fabrication
à un tiers, comme c'est actuellement le cas avec le programme Nexus.
En 2014, quelques rumeurs spéculaient sur un nouveau
programme en réflexion chez Google pour ses smartphones Android baptisé Project Silver. Mais l'idée n'a
pas réellement été abandonnée. En février dernier,
nous rapportions que Google souhaitait en effet designer ses propres appareils, ce qui n'est pas sans rappeler les travaux portés sur les appareils de la gamme
Pixel.
Le Telegraph rapporte de plusieurs sources que Google
lancera cette année un nouveau smartphone sous sa
propre marque et la firme serait actuellement en discussion avec les opérateurs mobiles. Pour la société,
c'est l'occasion d'avoir davantage de contrôle sur le logiciel, le matériel et le design. De précédents rapports allaient d'ailleurs dans ce sens. Rappelons au passage que Google planche sur la conception de ses
propres puces, notamment pour améliorer les usages
multimédia mais aussi pour concevoir des pilotes adéquats développés en interne permettant d'assurer à la
fois de meilleures performances et d'optimiser la
consommation d'énergie.
AdBlock Plus : le cœur du modèle est attaqué
Adblock Plus tendait le dos en Allemagne,
craignant de devenir illégal. Finalement, la
justice allemande s'est attaquée à son portemonnaie, en remettant en cause son modèle
économique.
La liste blanche d'Adblock Plus passe sur liste
noire en Allemagne, compromettant sérieusement le modèle économique du plus célèbre
bloqueur de publicité. Attaqué en justice par
le groupe de presse allemand Axel Springer,
l'éditeur du logiciel controversé Eyeo s'est vu
interdire de continuer à faire payer les médias
pour qu'ils figurent dans sa liste blanche, et
donc puissent afficher leurs publicités auprès
des adeptes de l'outil.
La haute cour régionale de Cologne, où Eyeo
a été jugé, a néanmoins reconnu la légalité
du bloqueur de publicité. Mais en atteignant
son modèle économique, elle a porté un
coup dangereux à celui qui tente de faire
la pluie et le beau temps sur la publicité en
ligne, et dont l'attitude est vue comme du
racket par des éditeurs.
Pub intrusive
Pour figurer dans la liste blanche, un média
doit respecter la charte des « publicités acceptables » d'Eyeo, qui impose par exemple des
publicités statiques, sans animation, ne pas
masquer de contenu... En somme, rien qui ne
doive entraver la lecture. Le Bureau international de la publicité, (IAB), reconnaît luimême que le secteur est allé trop loin, avec des
formats trop agressifs, et réfléchit depuis la
fin 2015 à édicter de nouvelles normes.
Eyeo explique que 90 % des médias en liste
blanche ne paient pas pour y figurer, les 10 %
restants étant des gros poissons réalisant plus
de 10 millions d'impressions par mois. Pour
eux, le prix à payer est de 30 % des revenus.
Une somme que n'était plus prête à payer Axel
Springer. Eyeo compte se pourvoir auprès de
la Cour suprême.
16
Mardi 28 Juin 2016
CULTURE
La Nation Arabe
"Les nuits du cinéma"
Les projections en plein air reviennent
à Alger pour Ramadhan au grand bonheur
des cinéphiles
En famille ou entre amis, ils sont de plus en plus nombreux en ce mois de ramadan à occuper
les gradins du Théâtre de verdure Lâadi-Flici à Alger pour regarder les derniers blockbusters
internationaux, ou faire découvrir aux enfants la magie du grand écran grâce aux projections
jeune public.
Depuis le début du ramadan,
ce grand espace de spectacle,
aménagé pour l'occasion, accueille, chaque jour après la
rupture du jeûne, deux projections sur écran géant, en
qualité DCP (Digital Cinema
Package) ou cinéma numérique. Organisé par le distributeur de film "MD Ciné" et
l’établissement Arts et culture
de la wilaya d’Alger, "Les nuits
du cinéma", ainsi baptisées,
proposent aux Algérois un
programme différent des animations habituelles en ce
mois, essentiellement basées
sur les concerts de musique.
"Regarder Warcraft quelques
heures avant sa sortie aux
Etats-Unis est un réel plaisir",
confient des spectateurs attirés par les affiches des derniers blockbusters. Pour eux
"c'est la seule manière de réconcilier le public avec le cinéma". "Cela nous change un
peu des concerts, khaïmates
et musique", un menu classique servi chaque année en
guise de programme de divertissement, se réjouissent des
spectateurs, qui préfèrent se
"retrouver au calme, dans un
"lieu paisible", comme le
Théâtre de verdure- seul espace culturel non exploité durant le ramadan, pour regarder les derniers succès
commerciaux du cinéma
américain. Depuis le lancement de la première édition,
"Les nuits du cinéma" ont
connu un franc succès auprès
des cinéphiles qui prennent
d'assaut les lieux en famille.
Le billet d'entrée est cédé à 600
DA et ouvre droit à deux
séances de projection dont
l'une réservée au cinéma jeune
public. Projeté le jour de sa
sortie aux Etats-Unis, le 10
juin, le film "Warcraft, le commencement", adaptation de la
série de jeux vidéo éponyme
mondialement connue du
réalisateur britannique Duncan Jones, avait attiré un millier de spectateurs pour la première séance. Plusieurs autres
blockbusters internationaux
sont également à l’affiche à
l’instar de "Capitaine America
: La guerre civile" des Américain Joe et Anthony Russo,
"X-Men: Apocalypse" de
l’Américain Bryan Singer, ou
encore "The revenant", une
œuvre primée aux Oscars signée du Mexicain Alejandro
Gonzalez Inarritu.
Retour aux projections
en plein air
Depuis l'été 2015 les projections en plein air sont remises
au goût du jour avec l'organisation de plusieurs manifestations visant à rapprocher le cinéma du grand public en
investissant des lieux à forte
fréquentation. Des projections
ont été organisées sur plusieurs plages et places publiques afin de pallier le
manque de salles de projection
opérationnelles. Une caravane
de ciné-bus, avait sillonné, à
la même période, les villes des
hauts plateaux ne disposant
pas de salles de cinéma pour
projeter une soixantaine
d'oeuvres produites lors des
différentes manifestations culturelles comme "Alger capital
de la culture arabe 2007", le
2ème "Festival panafricain", ou
encore "Tlemcen capitale de la
culture islamique 2011". En
collaboration avec le Centre
national du cinéma et de l’audiovisuel (Cnca), les organisateurs des "Nuits du cinéma"
ont programmé pour cette
dème édition les versions récemment restaurées et numé-
risées de "Omar Gatlato" de
Merzak Allouache, "Les vacances de l'inspecteur Tahar"
de Moussa Haddad et "L'évasion de Hassan Terro" de
Mustapha Badie, des films
cultes qui ont fait la gloire du
cinéma algérien dans les années 1970. Mais au grand dam
des cinéphiles, "Les nuits du
cinéma" ne pourront se prolonger au reste de la saison estivale, comme souhaité par de
nombreux spectateurs, en raison du "manque de projecteurs DCP et de salles de cinéma" opérationnelles, ainsi
que l'avancent les organisateurs.
Tizi Ouzou
Plus de 70 artistes
attendus dans 14 daïras
durant la dernière semaine
de Ramadhan
Pas moins de 73 artistes s’introduiront durant la
dernière semaine du Ramadhan devant le public
à travers 14 daïras de la wilaya de Tizi Ouzou, at-on appris hier de la direction locale de la culture. Ce programme d’animation culturelle et artistique a été élaboré en collaboration avec une
trentaine d’associations activant au niveau des
localités ciblées, a-t-on indiqué, signalant que ces
dernières veillent au bon déroulement des spectacles et l’aménagement des espaces d’accueil,
notamment les maisons de jeunes, les stades communaux et les aires familiales. Selon un premier
bilan de la direction de la culture, plus de 220 artistes dont des chanteurs, des comédiens, des musiciens et des poètes ont été associés aux soirées
organisées à travers les 21 daïras et les 67 communes de la wilaya de Tizi Ouzou. La concrétisation du programme a été rendu possible grâce à
la contribution de 103 associations culturelles et
de jeunesse qui ont œuvré pour le rapprochement des activités de divertissement des familles
dans certaines zones éloignées, a-t-on encore signalé. Durant la semaine du 26 au 04 juillet prochain, des daïras comme Tigzirt, Azeffoun, Larbaâ Nath Iraten, Beni Douala, Maâthkas, Tizi
Ouzou, Ouadhias, Aïn El Hammam et Tizi Ghennif continueront à profiter des spectacles qui seront données à travers les chefs lieu de daïras ou
de communes par une pléiade d’artistes de la région, a-t-on fait savoir. Karim Khelfaoui, Taleb
Tahar, Boudjemaâ Agraw, Brahim Tayeb, Ouazib
Mohammed Ameziane, Saïd Youcef, Djamel Kaloun et Massa Bouchafa sont à l’affiche, ainsi
qu’une soixantaine d’autres artistes pour cette
dernière semaine du mois sacré, révèle le programme de la direction de la culture. Outre les
spectacles de chant, des représentations théâtrales
ont été assurées tout au long de ce mois par le
théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou, au
moment où la cinémathèque de Tizi Ouzou projeté quotidiennement des films algériens et étrangers ou encore du cinéma d’animation pour enfants.
24 H
Accidents
de la circulation
Neuf morts et 15
blessé s sur les routes
du pays en 24 heures
Neuf (9) personnes ont été tuées et 15 autres blessées
dans onze (11) accidents de la circulation survenus au
cours des dernières 24 heures au niveau national, indique lundi un communiqué de la Protection civile. Le
bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Ain
Defla avec deux (02) personnes décédées, suite à une
collusion entre deux camions, survenus sur l'autoroute
Est-ouest, dans la commune de Tiberkanine, Daïra d'El
Attaf. En outre, une personne qui a perdu la vie suite à
une noyade, à la plage de Boulimat, a été repêchée par
les secours de la Protection civile et évacuée vers l'hôpital local. Le dispositif déployé pour lutter contre les incendies de forêts a par ailleurs permis l'extinction de
deux incendies de forêts et de récolte ayant causé des
pertes estimées à 65 hectares de forêt, 83 hectares de blé
et 70 arbres fruitiers.
Commerce illicite à Annaba
cet engouement, les administrateurs
de ces pages s'acharnent à les rendre
plus attractives en faisant appel à des
infographes pour les "relooker" et en
injectant de plus en plus de vidéos. =
Epater toujours plus, slogan des
mères de famille= Pour la majorité
des Algériennes si ce n'est toutes, le
mois de Ramadhan est l'occasion par
excellence d'exhiber leur savoir-faire
culinaire et tester de nouvelles recettes dans l'espoir d'épater et satisfaire les membres de la famille. Entre
plats traditionnels aux recettes authentiques et plats "revisités" ou carrément innovants, les réseaux sociaux constituent une source
d'inspiration pour les plus aguerries
en quête d'originalité, ou une école
pour les novices, qui préfèrent davantage ce moyen d'apprentissage.
Pour Manal Aberkane, le monde virtuel est une aubaine pour sa génération, "c'est une école ouverte à tous et
pour tout y compris la cuisine", dirat-elle. "Ma mère a longtemps essayé
de m'impliquer dans le monde culinaire, mais à chaque fois je me dérobait à cette tâche sous prétexte qu'Internet regorgeait de recettes, chose
que j'ai pu confirmer au fil du temps.
Moi qui était incapable de cuir un
oeuf, je suis devenue aujourd'hui, notamment après mon mariage, un vrai
cordon bleu", a confié Manal en éclatant de rire.
Cependant, Hadja Zoulikha (68 ans)
est d'un avis différent, elle estime
qu'il est important d'apprendre à cuisiner à un jeune âge. "Même si Internet permet aux femmes de préparer
quelques recettes, l'expérience est
primordiale pour avoir sa propre
touche et se distinguer ", insiste-telle.
D'amateurs de cuisine
à de véritables Stars
grâce... aux réseaux
sociaux
Habiba Bourmad ou "Tata H'biba",
est une célébrité Sur Facebook. Depuis deux ans, sa page d'échange de
recettes est devenue une référence
comptant près de 200.000 admiratrices et admirateurs fidèles tant en
Algérie qu'à l'éxtérieur parmi les immigrés et même les étrangers. Son
aventure sur Facebook a débuté il y a
deux ans après une formation spécialisée en gâteaux traditionnels pour
connaître ensuite une montée fulgurante parmi les amatrices de cuisine,
dont beaucoup participent à des
concours qu'elle organise elle-même
et à l'issue desquels des attestations
symboliques sont remises en guise
d'encouragement.
Ce grand succès a permis à "Tata
H'biba "de créer un site spécialisé qui
comptabilise actuellement plus de
500.000 adhérents. Elle s'occupe durant Ramadhan d'une page de cuisine dans un quotidien national et
anime des émissions télévisées dédiée à la gastronomie.
U
ne quantité de 38,7
tonnes de résine de
cannabis a été saisie
en Algérie durant les quatre
premiers mois de 2016, dont
plus de 77% à l'Ouest du pays,
a-t-on appris hier auprès de
l'Office national de lutte
contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT). "Au total
38.752,159 kg de résine de
cannabis ont été saisies durant
les quatre premiers mois de
l'année en cours, dont 77,85%
dans la région Ouest du pays",
a précisé l'Office dans son rapport, se référant au bilan des
services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes). La
quantité de résine de cannabis
saisie durant les quatre premiers mois de 2016 a enregistré une baisse de 15,54% par
rapport à la même période de
l'année 2015, en raison surtout du renforcement du dispositif sécuritaire aux niveaux
des frontières, selon une
source proche de l'Office qui
relève que malgré cette baisse
les quantités saisies restent
"encore élevées". Selon le rapport, 10,67% des quantités saisies ont été enregistrées dans
la région Sud du pays, 7,64%
dans la région Centre et 1,71%
dans l'Est du pays. S'agissant
des drogues dures, la quantité
d'héroïne saisie en Algérie a
fortement augmenté, passant
de 18,3 grammes à 145,4436
grammes, soit une hausse de
694,77% durant la même période de référence, ajoute le
même bilan. En revanche, la
quantité de cocaïne saisie a
enregistré une baisse de
49,33%, passant de 84.842,6
grammes durant la même période de 2015 à 42.986,5
grammes en 2016. Le rapport
a également relevé une très
forte augmentation des saisies
des comprimés de types psychotropes, passant de 217.438
à 518.158 comprimés durant
la même période de référence,
soit une hausse de 138,30%,
dont 57,28% ont été saisies à
l'Ouest du pays.
...Plus de 13.000
individus impliqués
dans des affaires
de drogue
Selon les investigations des
services concernés, 13.056 individus sont impliqués dans
des affaires liées à la drogue,
en hausse de 51,3%, dont 71
étrangers, selon le même bilan qui fait état de 409 personnes en fuite. Les données
de l'ONLDT révèlent également que parmi les personnes
impliquées, 2.963 sont des trafiquants alors que 7.346 sont
23 personnes arrê té es
pour trouble
à l’ ordre public
Vingt-trois (23) personnes activant dans l'informel et
impliquées dans des troubles à l’ordre public survenus à Annaba dans la nuit de samedi à dimanche suite à une opération d’éradication par les forces de sécurité des étalages informels sur la voie publique ont été arrêtées, apprend-on
lundi auprès de cette institution sécuritaire. L’enquête se
poursuit à l’heure actuelle afin d’identifier et d'arrêter les instigateurs de ces troubles, impliqués dans la destruction des
biens d’autrui et le vol, précise-t-on de même source. L’identification des personnes impliquées dans cette affaire se fait
à partir des enregistrements et du visionnage des caméras de
surveillance, a-t-on encore noté, soulignant que les mis en
cause seront présentés devant le procureur de la République
une fois l’enquête terminée. Il est à signaler que l’activité
commerciale dans le centre-ville d’Annaba, à l’instar de la
rue Gambetta ou bien les artères du marché "El Hattab" se
déroule dans conditions normales. Vingt (20) commerçants
activant dans l’informel avaient été arrêtés, dans un premier
temps, dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville
d’Annaba pour trouble à l’ordre public suite à leur opposition à une intervention des forces de sécurité dans la cadre
de la lutte contre le commerce informel.
09
Plus de 38 tonnes de ré sine de cannabis
saisies à travers le pays durant les quatre
premiers mois de 2016...
des usagers de la résine de cannabis et que 1.441 sont des trafiquants de substances psychotropes et 1.229 autres en
sont des usagers. S'agissant du
trafic des drogues dures, il
concerne 65 trafiquants et 7
usagers de cocaïne et 3 trafiquants et 1 usager d'héroïne.
Durant les quatre premiers
mois de l'année en cours,
10.015 affaires ont été traitées,
contre 6.391 affaires en 2015
(+56,70%). Sur le total de ces
affaires traitées, 2.585 sont
liées au trafic illicite de la
drogue, 7.428 autres affires relatives à la détention et à
l'usage de drogue, et 2 affaires
de culture de cannabis,
conclut la même source.
Constantine
340 affaires
lié es
à la consommation
et la
commercialisation
de la drogue
traité es en 2015
Facebook, "Chef" par excellence
des tables ramadhanesques
Au-delà de sa dimension spirituelle,
le mois sacré du Ramadhan constitue
pour les maîtresses de maison une
occasion de mettre en valeur leur savoir-faire culinaire et un challenge
en termes de nouvelles recettes dont
la quête se fait de plus en plus sur les
réseaux sociaux, particulièrement
Facebook, qui s'érige en "Chef" pour
l'occasion. "Recettes Hanane", "Wled
El Djedj", "Tata H'biba", "Recettes algériennes" et tant d'autres pages spécialisées en cuisine traditionnelle et
moderne font fureur sur les réseaux
sociaux, Facebook en tête. Ces pages
comptent des milliers de fans, aussi
bien femmes que hommes, qui au
quotidien, "like", partagent et commentent. Se contentant autrefois de
collectionner les recettes publiées sur
les pages culinaires "Spécial Ramadhan" des journaux pour enrichir et
renouveler leur patrimoine culinaire,
la majorité des Algériennes optent
aujourd'hui pour les réseaux sociaux,
notamment Facebook. Conscients de
Mardi 28 juin 2016
La Nation Arabe
Pas moins de 340 affaires liées à la
consommation et la commercialisation
de la drogue et de psychotropes ont été
traitées par les services de la police à
Constantine, au cours de l’année 2015.
Ces affaires se sont soldées par la saisie de
plus de 117 Kg de drogue et plus de
26.000 comprimés psychotropes ainsi
que l’arrestation de 505 personnes a-ton précisé aux portes ouvertes sur les
dangers de la drogue, tenues dimanche
soir à la maison de jeunes Azzedine Medjoubi de la nouvelle ville Ali Mendjeli.
Affirmant que la lutte contre la consommation des drogues dans toutes ses
formes notamment au sein des jeunes est
une des "grandes missions" des services
de la police, le lieutenant Amar Bentalbi,
de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya a évoqué le travail de proxi-
mité des services de la police dans la préservation des jeunes contre tout fléau. Le
choix de la ville d’Ali Mendjeli pour abriter ces portes ouvertes sur les dangers de
la drogue est "stratégique", dicté par l’immensité de cette cité et la sensibilité de ses
unités de voisinage (UV) connues par un
taux de récidive des délinquances relativement élevé, a ajouté l’officier. Au cours
de ces portes ouvertes, des psychologues,
spécialistes à côté des éléments de la police judiciaire ont longuement détaillé
aux jeunes les dispositifs d’aide et d’accompagnement des jeunes en difficulté et
le rôle du centre intermédiaire de soin
pour toxicomanes, implanté dans la commune d’El Khroub dans la prise en
charge des toxicomanes. Les portes ouvertes, organisées par la Sûreté de wilaya
en coordination avec la confédération
nationale de lutte contre la drogue et la
toxicomanie ainsi que des associations
de la société civile ont permis aux visiteurs, à travers le bon accueil, l’exposition
des affiches, la distribution des pliants de
mieux "saisir" les dangers qui guettent la
société. La manifestation tenue à l’occasion de la célébration de la journée internationale de lutte contre la drogue (26
juin de chaque année) a également permis aux services de la police de rappeler
aux présents la disponibilité des éléments
de ce corps constitué à dispenser écoute,
conseil et l’orientation à travers notamment le numéro vert (1548). L’initiative
a été favorablement accueillie par les
nombreux jeunes ont qui pris part aux
activités de ces portes ouvertes.
M. Mourad
10
Mardi 28 juin 2016
MONDE
La Nation Arabe
Italie
Plus de 3300
migrants secourus
en Méditerranée
au cours du
week-end
Les garde-côtes et la marine italiens ont
indiqué avoir secouru ce week-end plus de
3.300 migrants, lors d'une trentaine d’opérations de sauvetage en mer Méditerranée.
Les migrants ont été récupérés au large
des côtes libyennes à bord de 25 canots pneumatiques et d'un bateau, précise un communiqué des garde-côtes.
Ces arrivées portent à 10.000 les personnes secourues depuis jeudi dernier et à
plus de 66.000 le nombre de migrants, des
Africains pour la plupart, parvenus en Italie
depuis le début de l'année.
Selon le porte-parole des garde-côtes, le
corps d'un adulte a été retrouvé dans l'un des
canots, alors que quatre autres personnes, sérieusement blessées, ont été transportées en
hélicoptère jusqu'à un hôpital de l'île de Lampedusa.
Espagne
Le prochain
gouvernement
appelé à engager
des réformes
L’Union générale des travailleurs espagnols (UGT) a appelé lundi les partis politiques à engager le plutôt possible les négociations devant aboutir à la formation d’un
gouvernement "capable d’engager les réformes nécessaires pour répondre aux problèmes des citoyens", a indiqué l’UGT dans
un communiqué.
Le syndicat espagnol a expliqué que le
nouveau gouvernement devrait résoudre
certaines questions prioritaires à l’instar du
chômage, l’inégalité et la réforme des services publiques.
A cet égard, l’UGT a rappelé qu’il a déjà
soulevé plusieurs questions fondamentales
comme l’élaboration d’un plan d’urgence
pour l’emploi, la réforme des retraites et
l’augmentation du salaire minimum,
ajoute-t-on dans le communiqué.
Le syndicat espagnol a en outre souligné
l’importance pour tous les partis politiques
à "honorer leurs engagements pris au cours
de la dernière campagne électorale envers
les citoyens et d’œuvrer avant tout, pour
l’intérêt général.
Et ce par le dialogue". L’Espagne a vécu
un blocage politique depuis les élections
du 20 décembre 2015 faute de majorité absolue et de coalition à même de former un
gouvernement.
Devant ce blocage, les Espagnols ont été
rappelés dimanche 26 juin à retourner aux
urnes.
Le parti populaire (PP) est sorti vainqueur de ces nouvelles élections législatives
avec 137 députés et 33,03 pc de voix, suivi
du parti socialiste (PSOE) avec 85 sièges et
22,66 pc de voix tandis que la coalition de
gauche Unidos Podemos a obtenu 71 sièges
soit 21,1 pc et enfin le parti Ciudadanos
qui a obtenu 32 sièges soit 13,05 pc des
voix.
ECONOMIE- ENTREPRISES
Le chef de file du camp pro-Brexit et ancien maire de Londres, Boris Johnson, s’est prononcé
hier pour une sortie en douceur du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) après le vote
des Britanniques pour le Brexit.
D
ans une tribune
publiée par le Daily
Telegraph,
Boris
Johnson a appelé les eurosceptiques à "jeter des ponts
de dialogue" avec ceux qui
ont voté pour rester dans
l'UE, un vote qui laisse le
pays profondément divisé.
"Les droits des citoyens européens vivant dans ce pays
seront pleinement respectés
et il en sera de même pour
ceux des Britanniques vivant
dans l'UE", a souligné M. Boris qui est pressenti pour
succéder au Premier ministre David Cameron.
"Les Britanniques pourront
toujours aller travailler dans
l'UE, y vivre, voyager, étudier, acheter des maisons et
s'y installer", a-t-il ajouté, affirmant qu'"il y aura une
coopération européenne intense et qui s'intensifiera
dans de nombreux domaines: arts, sciences, universités, protection de l'environnement". Pour sa part, le
ministre britannique des Finances a fait savoir que Londres ne devait activer l'article 50 du Traité de Lisbonne
pour quitter l'UE qu'au moment
opportun.
"Le
Royaume-Uni seul peut activer l'article 50.
De mon point de vue, nous
ne devrions le faire que
lorsque nous aurons une vision claire des nouveaux arrangements recherchés avec
nos voisins européens", a affirmé Osborne.
Les dispositions de l’article
50 du traité de Lisbonne de
l'UE exigent de Londres d'informer officiellement le
Conseil européen de l'intention de son pays de quitter
l'UE. Après avoir accompli
cette formalité, des négociations doivent commencer
sur les modalités du désengagement britannique, notamment concernant un
éventuel accès au Marché
unique.
Une période de deux ans est
prévue pour ces négociations, mais elle peut être raccourcie si un accord est
trouvé.
Cette période peut aussi être
allongée, mais pour cela il
faudrait obtenir l’unanimité
des Etats européens, faute de
quoi le Royaume-Uni se retrouverait sans accords commerciaux ni accords préférentiels de libre circulation.
John Kerry exhorte
les Européens à
préserver "les
valeurs et intérêts"
qui les réunissent
Le Secrétaire d’Etat améri-
cain John Kerry a exhorté
hier à Bruxelles les dirigeants européens à préserver les "valeurs et intérêts"
qui ont toujours uni l’Europe et les Etats-Unis, lors
des négociations pour la sortie du Royaume-Uni de
l’Union.
"Il est essentiel de voir comment on peut préserver les
valeurs et intérêts qui nous
ont permis de nous unir depuis le début".
A-t-il déclaré lors d’un
point de presse conjoint avec
la Chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.
Pour John Kerry, ces "intérêts et valeurs" partagés pendant longtemps "n’ont pas
changé ce 23 juin" après le
vote des Britanniques en faveur d’une sortie de l’Union
européenne.
John Kerry qui a reconnu
que le résultat du référendum britannique sur le
maintien du Royaume-Uni
au sein de l’UE "n’a pas
donné le résultat souhaité" a
insisté sur la nécessité de
"rester concentrés lors de
cette phase de transition
pour que personne ne perde
la tête", soulignant l’importance d'"éviter la revanche".
"Les Etats-Unis veulent une
Union européenne forte", at-il affirmé, rappelant que les
Etats-Unis et l’UE travaillent
ensemble, depuis la seconde
guerre mondiale, et coopèrent dans différents domaines pour "offrir une
meilleure vie" aux populations.
La Chef de la diplomatie européenne a reconnu de son
côté que "les temps sont difficiles" après le vote des Britanniques à 52, 9% en faveur
d’une sortie de l’UE, soulignant la nécessité de "trouver la meilleure façon de gérer ce moment difficile".
Elle a estimé, à ce titre, que
le partenariat entre l’UE et
les Etats-Unis "reste fort et
indispensable", mettant l’accent sur l’importance du
"travail conjoint".
Le chef de la diplomatie
américaine s’était entretenu
lors de son passage à
Bruxelles avec le président
de la Commission européenne,
Jean
Claude
Juncker.
La Haute représentante de
l’UE aux Affaires étrangères
et la politique de sécurité Federica Mogherini, ainsi
qu’avec le Secrétaire général
de l’OTAN, Jens Stoltenberg.
Mardi 28 juin 2016
15
Saïd Kessasra installé à la tête de la BEA
Brexit
L'ancien maire de Londres, Boris Johnson,
plaide pour une sortie en douceur
La Nation Arabe
Lors de la cérémonie d'installation, le ministre des Finances, M. Hadji Babaammi, a
relevé que M. Kessasra avait une bonne
connaissance de cette banque publique
puisqu'il y exerce depuis une trentaine
d'années.
Il a également salué le travail effectué par
l'ex. P-dg de la BEA, M. Loukal, pour les
différents programmes de modernisation
de cette banque. M. Kessasra est titulaire
d'un magistère en droit (promotion 1985)
et d'un diplôme de post-graduation spécialisé en management des banques obtenu
auprès de l'Institut supérieur de gestion et
de planification (ISGP) en 1993. Avant
d'être nommé à la tête de la BEA, il était
son directeur général-adjoint chargé du
commercial depuis 2011.
Le ministre a estimé que la BEA, qui est la
banque domiciliataire de Sonatrach,
connaissait beaucoup de défis actuellement
dont celui de la diversification de son portefeuille au profit du financement des PME
dans une conjoncture de baisse des cours
de pétrole. Selon lui, la modernisation en
cours de la BEA, en la dotant d'un système
financier intégré et performant, associé à
un système de paiement moderne va, à son
tour, permettre à la première banque du
pays d'améliorer la qualité de ses services et
Sonatrach
Saïd Kessasra a été installé lundi au poste de P-dg de la Banque
Extérieure d'Algérie (BEA), en remplacement de
Mohamed Loukal, désigné récemment gouverneur de la
Banque d'Algérie.
de lui garantir une meilleure gestion des
coûts.
"Il ne faut pas attendre l'étude de la BAD
(Banque africaine de développement) pour
mettre en place ce système d'information
intégré, l'étude ne devrait être qu'un appui
supplémentaire pour une nouvelle solution informatique de la banque", a-t-il recommandé. Le renforcement de l'inclusion
financière représente l'autre défi à relever
Les investissements financés
en fonds propres jusqu'à 2017
Tous les investissements consentis par
Sonatrach jusqu'à 2017 seront financés en fonds propres, a assuré un haut
cadre du groupe, précisant qu'à partir
de 2018 le financement des projets se
fera en fonction de l'évolution des prix
mondiaux de pétrole. "Tous les investissements de la période 2015-2017
seront financés en fonds propres du
groupe.
Pour 2018, s'il n'y avait pas eu les projets de raffineries, nous aurons pu financer nos investissements en fonds
propres", a affirmé le président activités exploration et production de Sonatrach, Salah Mekmouche, qui a coanimé avec le P-dg, Amine Mazouzi,
une conférence de presse. A partir de
2018, si le cours du baril se maintient
à 60 dollars à compter de 2017, il y a
une "forte probabilité" que les investissements soient financés par les
moyens propres du groupe, a avancé
M. Mekmouche. Mais dans le cas où le
prix du baril descendrait à 30 dollars,
a-t-il précisé, les projets de pétrochimie seront financés en Project financing, alors que les plus importants
projets de raffinage (environ 2 milliards de dollars) feront l'objet, à partir de 2018, de financements bancaires
en interne.
Le Project financing est une formule
de financement basée sur la rentabilité
du projet, explique-t-on. Ce concept
se fait sur la base de la création d'une
société pour la réalisation du projet
et qui est chargée de la mobilisation
des financements (crédits bancaires,
émission d'actions et d'obligations...)
Par ailleurs, M. Mekmouche a indiqué
que Sonatrach détient des placements
au niveau des banques publiques à
hauteur de 270 milliards DA, en plus
de 904 milliards DA sous forme de
bons de Trésor.
Sur le plan financier, il a aussi fait savoir que des instructions avaient été
données aux filiales opérant à l'inter-
national pour le rapatriement des dividendes et placements à l'étranger.
Une première opération a déjà été effectuée dans ce sens et porte sur un
montant de 322 millions de dollars.
"Nous comptons récupérer d'ici fin
juin en cours 100 millions de dollars
de plus", a-t-il ajouté.
Augmentation
des investissements en 2015
Les investissements de Sonatrach ont
augmenté de 16% en 2015 par rapport
à 2014, un résultat qui reflète le "regain de confiance" des managers dans
l'acte de gestion en Algérie, a indiqué
le P-dg de ce groupe, Amine Mazouzi,
lors de cette conférence de presse.
Cette hausse reflète "l'implication personnelle de nos managers qui ont pleinement pris conscience de l'impératif
de maintenir les flux actuels de production et d'assurer de nouvelles
sources de croissance à l'entreprise",
a-t-il expliqué.
Une "très bonne progression" a ainsi
été réalisée dans l'exploration, tandis
que l'investissement dans le forage a
évolué positivement avec 144 puits fo-
rés en 2015 (dont 111 en effort
propre) contre 104 en 2014. Les efforts d'exploration ont permis un renouvellement des réserves qui représentent, avec les réévaluations
successives, 115% des volumes commercialisés en 2015. Rappelant les
grands projets maturés en 2015, M.
Mazouzi a cité en particulier le projet
de "Revamping" des satellites Sud de
Hassi Messaoud et le "Boosting phase
3" de Hassi R'mel dont les appels
d'offres ont été lancés durant le 1er
trimestre 2016.
L'année 2015 a également été marquée
par le démarrage des travaux de réalisation de la station de compensation
GR4 et du gazoduc GR6 (Rhoude
Nouss-Hassi R'mel). Il a aussi fait part
de la réception du méga train GNL3
d'Arzew, qui devrait accroître les capacités nationales en matière de liquéfaction du gaz. Pour ce qui est du partenariat, les efforts déployés en 2015
ont porté sur deux axes stratégiques:
la recherche de partenaires disposés à
augmenter le contenu local de leur
production et la diversification géographique des partenaires potentiels,
a-t-il relevé.
par le nouveau P-dg de la BEA, selon le ministre. Par ailleurs, M. Babaammi a appelé
l'ensemble des banques à encourager la
bancarisation des fonds circulant hors circuit bancaire en acceptant notamment le
versement de l'argent liquide. "Il faut que
les guichetiers (des banques) acceptent ces
liquidités.
Et s'ils doutent de l'origine de ces fonds, ils
peuvent faire des déclarations de soupçons.
Mais il n'appartient pas aux guichets de
refuser ces dépôts", a-t-il insisté. "Il faut
que les guichetiers changent de comportement car à chaque fois qu'on dépose une
grande somme dans une banque et qu'on
paie les 7% dans le cadre de la mise en
conformité fiscale volontaire, on est libéré
vis-à-vis du fisc", a souligné le premier argentier du pays. Il a, par ailleurs, avancé
que son département ministériel était en
discussions avec la Banque d'Algérie pour
lancer le refinancement des banques à long
terme, c'est-à-dire des échéances allant de
5 à 20 ans. A son tour, M. Kessasra s'est engagé à ne ménager aucun effort pour atteindre les objectifs fixés notamment en ce
qui concerne la diversification du portefeuille de la banque, sa modernisation ainsi
que le renforcement de l'intermédiation financière.
Mustapha Guitouni
prend ses fonctions
de P-dg de Sonelgaz
Le nouveau P-dg du groupe Sonelgaz, Mustapha Guitouni, a été
installé hier dans ses nouvelles fonctions, en remplacement de M.
Noureddine Bouterfa devenu ministre de l'Energie suite au dernier remaniement ministériel partiel. Dans une allocution prononcée lors de la cérémonie d'installation, M. Bouterfa a considéré que les défis auxquels le nouveau P-dg de Sonelgaz sera
confronté étaient "grands" et qu'il faut "le souffle d'un manager
émérite pour venir au bout" de ces défis, en avançant que M. Guitouni "sera à la hauteur de la mission qui lui est confiée". Le ministre a rappelé que lorsqu'il était à la tête de Sonelgaz, son rôle
consistait à mettre en oeuvre la transformation nécessaire de ce
groupe pour qu'il puisse continuer à exercer ses métiers suite au
changement de la loi. Il s'agissait aussi, a-t-il poursuivi, de mettre
les moyens et les ressources pour renforcer un système électrique
"très fragilisé par l'augmentation exceptionnelle de la demande
nationale de ces dix dernières années et le manque d'investissements dont le groupe a souffert durant la décennie noire qu'a
connue le pays". Par ailleurs, a-t-il ajouté, "les défis de demain
sont titanesques, et les travailleurs du groupe Sonelgaz les
connaissent. Pour atteindre ces objectifs, il faut faire appel à la
mobilisation collective". De son côté, le nouveau P-dg de Sonelgaz a fait part de sa disposition à poursuivre l'action entamée par
son prédécesseur et a appelé les travailleurs du groupe à oeuvrer
dans un climat où règnera le dynamisme et l'esprit d'équipe afin
d'assurer la prospérité et la pérennité de ce groupe public. Dans
une déclaration à la presse en marge de cette cérémonie, M.
Guitouni a promis une saison estivale sans problèmes d'alimentation en électricité, ajoutant qu'il oeuvrera pour la poursuite du
plan de développement du groupe destiné à renforcer les capacités existantes. M. Guitouni, qui a intégré Sonelgaz en 1970, est
ingénieur d’Etat de formation. Il a occupé différents postes de
responsabilité essentiellement dans le métier de distribution de
l’électricité et du gaz. Il a été, entre autres, directeur régional de
distribution de l'électricité et du gaz de Saïda, Mascara, Oran et
de Bechar avant de gérer les réseaux de distribution d'Alger
entre 2000 et 2006. Entre 2006 et 2008, il avait exercé comme Pdg de la Société de distribution de l'électricité et du gaz d'Alger
(SDA). M. Guitouni a été ensuite nommé cadre dirigeant au sein
de la holding Sonelgaz chargé du métier distribution où il a eu
à coordonner les travaux des quatre sociétés de distribution
(SDA, SDCentre, SDEst, SDOuest). Durant sa carrière, M. Guitouni a eu à piloter la réalisation de nombreux projets, notamment la réalisation du projet relatif au Bureau de conduite centralisée d'Alger (BCC), le changement de tension et pression de
la ville d'Alger, la restructuration des réseaux de la corniche
oranaise et le changement de tension et pression de la ville
d'Oran.
14
Mardi 28 Juin 2016
PUBLICITÉ
La Nation Arabe
République Algérienne Démocraque et Populaire
MONDE
La Nation Arabe
Syrie
Le cessez-le-feu a été violé quatre
fois dimanche
MINISTERE DE LA COMMUNICATION
PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL
DEUXIEME EDITION, 22 OCTOBRE 2016
«LA FEMME ALGERIENNE, ACTEUR MAJEUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL»
Le ministère de la Communication annonce le lancement du «prix du Président de la République, du journaliste professionnel », dans sa
deuxième édition, comptant pour l’année 2016, qui sera décerné à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la presse le 22 octobre 2016.
Ce prix annoncé par son excellence monsieur le président de la République, à l’occasion de la journée mondiale de la presse le 03 mai 2015, a
été institué par décret présidentiel N° 15-133 du 02 Chaabane 1436 correspondant au 21 mai 2015, en signe de reconnaissance au valeureux
parcours des journalistes algériens durant la guerre de libération nationale et d’appui aux efforts des professionnels de la presse nationale qui
contribuent à la promotion du droit du citoyen à une information objective et crédible à travers la presse écrite, audiovisuelle et électronique.
Objectifs :
- Encourager et promouvoir la production journalistique nationale sous toutes ses formes
- Stimuler l’excellence, la création et la professionnalisation au sein de la presse nationale en instaurant la culture du mérite
- Récompenser les meilleures œuvres individuelles ou collectives ayant trait à la thématique retenue
Catégorie du prix :
- L’information écrite : article de fond, critique, éditorial, reportage ou enquête
- L’information télévisuelle : reportages, enquêtes d’investigation, documentaires, bandes d’actualités filmées
- L’information radiophonique : émission d’information, reportages, et enquêtes
- La presse électronique : meilleure œuvre d’information diffusée sur le net
- L’illustration : photographies, dessins et caricatures de presse publiés par un organe de presse nationale
Conditions de participation :
- Etre de nationalité algérienne
- Etre titulaire de la carte nationale de journaliste professionnel
- Ne pas être membre du jury
- Le candidat peut présenter sa candidature à titre individuel ou collectif
- Le candidat n’est autorisé à participer que dans une seule catégorie et par une seule œuvre, à l’exception du prix d’illustration dont le nombre peut atteindre dix (10) exemplaires de photographies, dessins ou caricatures de presse.
- Les œuvres présentées doivent faire l’objet de diffusion ou de publication par un organe de presse national durant la période 2015 – 2016
Thème du concours : «La femme algérienne, acteur majeur du développement économique et social»
Modalités d’attribution du prix :
Le jury procèdera à la sélection des trois lauréats dans chacune des 05 catégories. Le prix sera décerné à la meilleure œuvre des trois lauréats.
En plus du certificat de mérite, les lauréats des quatre premières catégories bénéficieront d’une récompense financière dont le montant est fixé
comme suit :
- Un million de dinars (1.000.000 Da) pour le 1er lauréat
- Cinq cent mille dinars (500.000 Da) pour le 2ème lauréat
- Trois cent mille dinars (300.000 Da) pour le 3ème lauréat
Pour la cinquième catégorie, l’auteur de la meilleure illustration bénéficiera d’une récompense financière de l’ordre de cent mille dinars
(100.000 Da).
Dossier de candidature :
Les dossiers de candidatures doivent contenir les documents et pièces qui suivent :
a) Pièces administratives :
- Copie de la carte nationale du journaliste professionnel
- Copie de la carte nationale d’identité
- Certificat de nationalité
- Attestation de travail datée de moins de trois mois
b) Œuvre objet de participation :
- L’œuvre faisant objet de participation doit être remise dans les conditions et les normes techniques requises
c) Formulaire de candidature portant ce qui suit :
- Données personnelles sur le candidat
- Données relatives à l’œuvre objet de participation
- Justificatif de diffusion ou de publication de l’œuvre, signé conjointement par le candidat et la direction du media employeur
Dépôt des dossiers :
Les dossiers de participation seront adressés au président du jury du Prix du Président de la République du journaliste professionnel, ministère de la Communication, avenue des 3 Frères Boudouaou, Bir Mourad Raïs, Alger.
- Par voie postale, le cachet de la poste faisant foi
- Par dépôt au bureau d’ordre général (B.O.G) du ministère de la Communication
La date limite du dépôt des dossiers est fixée au 1er septembre 2016
Formulaire de candidature :
Voir le lien de téléchargement sur le site web du ministère de la Communication : http://www.ministerecommunication.gov.dz/fr
La Nation Arabe
28-06-2016
ANEP ALGER
Mardi 28 juin 2016
11
Sahara Occidental
Une délégation
sahraouie participe
à la 22ème édition du
Forum de Sao Paulo
La 22ème édition du Forum de Sao Paulo qui s'est tenu à San
Salvador du 23 au 26 juin courant, rapporte lundi l'agence de
presse sahraouie (SPS). Durant la cérémonie de l’ouverture
du forum, Mme Nidia Diaz, responsable des relations Internationales du Front Farabundo Marti, de libération nationale au Salvador (FMLN) a exprimé ses condoléances au
peuple sahraoui suite au décès du président Mohamed Abdelaziz. "Le forum a ouvert un registre afin de permettre aux
participants d’exprimer leurs condoléances au peuple sahraoui", a-t-elle souligné. La délégation sahraouie a eu plusieurs rencontres en marge de ce forum avec de nombreuses
organisations de l’Uruguay, El Salvador, Martinique, Brésil,
Chili, Pérou, Costa Rica et d’autres. Elle s’est également entretenue avec le Secrétaire du parti du FMLN au Salvador et
M. Castaneda, ministre adjoint des Affaires étrangères de la
République du Salvador.
Le cessez-le-feu a été violé quatre fois
dimanche dans la province de Damas,
selon le ministère russe de la Défense.
"La cessation des hostilités a été respectée dans la plupart des provinces syriennes. Cependant, quatre violations
du cessez-le-feu au total ont été enregistrées dans la province de Damas au
Yémen
cours des dernières 24 heures", a indiqué lundi le ministère, citant des
sources russes en Syrie. "Jaïch al-Islam,
un groupe rebelle syrien, a tiré sur les
positions du gouvernement dans des
villages, à savoir Arbil, Djobar, Haouch
al-Farah et Harasta", a précisé le ministère. La trêve négociée par la Russie et
Au Koweït, Ban Ki-moon invite
les délégations aux pourparlers
de paix à mettre fin au conflit
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a encouragé dimanche les délégations yéménites participant aux pourparlers
de paix se déroulant à Koweït City à mettre fin au conflit au Yémen grâce au dialogue politique. "La situation au Yémen est
profondément inquiétante", a dit M. Ban lors d'une rencontre
avec ces délégations. "Il y a une pénurie alarmante de produits
alimentaires de base.
L'économie est dans un état précaire. Alors que la cessation des
hostilités est respectée en général, il y a eu des violations graves,
faisant de nouvelles victimes et causant de nouvelles souffrances parmi la population civile, y compris les enfants". Face
à cette situation, "vous avez une responsabilité morale et politique", a déclaré le chef de l'ONU aux délégués. Il s'est dit encouragé par l'engagement des deux délégations à parvenir à un résultat positif. "Mais le temps n'est pas du côté du peuple
yéménite", a-t-il ajouté. "Plus le conflit dure, plus il faudra du
temps au Yémen pour se relever". Ban Ki-moon a encouragé les
délégations à éviter une dégradation supplémentaire de la situation et à afficher le nécessaire sens des responsabilités et la
Maroc
les Etats-Unis est entrée en vigueur le 27
février avec le soutien du gouvernement
syrien et de dizaines de groupes d'opposition. Des heurts entre des groupes armés et les forces gouvernementales ont
toutefois continué à éclater occasionnellement depuis, selon des médias.
souplesse requise pour arriver à accord global mettant fin au
conflit. Il a réitéré le soutien des Nations Unies pour atteindre
cet objectif. Il a demandé aux deux délégations de travailler sérieusement avec son envoyé spécial Ismail Ould Cheikh Ahmed
pour arriver à un accord sur une feuille de route, s'engager à respecter la cessation des hostilités, et arriver rapidement un accord global. Lors de sa visite au Koweït, le secrétaire général a
également rencontré l'Emir du Koweït, Sheikh Sabah Al-Ahmad
Al-Jaber Al-Sabah, ainsi que plusieurs autres hauts responsables gouvernementaux koweïtiens. Ban Ki-moon a aussi eu un
entretien téléphonique avec le Premier ministre d'Irak, Haider
al-Abadi, qu'il a félicité pour les progrès réalisés par les forces
de sécurité irakiennes face à Daech.
"Le secrétaire général a exprimé sa préoccupation concernant
les informations faisant état de graves violations des droits humains contre les civils déplacés de Falloujah et s'est félicité de
la décision du Premier ministre d'établir une commission d'enquête pour examiner ces abus présumés", a dit son porte-parole
dans un compte-rendu de cette conversation.
Programme alimentaire mondial
Un besoin de 74
millions USD
pour les réfugiés
sud-soudanais
Le Programme alimentaire mondial (PAM) a déclaré qu'il a
besoin de 74 millions de dollars d'ici six mois pour répondre
aux besoins des réfugiés sud-soudanais en Ethiopie, au Kenya, au Soudan et en Ouganda. Selon un rapport, le PAM a
indiqué que le fonds demandé concerne en particulier les réfugiés au Soudan et en Ouganda. "Outre la fourniture de l'assistance alimentaire à l'intérieur du Soudan du Sud, le PAM
offre l'assistance alimentaire aux réfuigés qui se trouvent près
des postes frontaliers, dans les centres de réception et les
camps", indique le rapport. Selon le rapport, en dépit des
derniers progrès politiques enregistrés au Soudan du Sud, la
détérioration de la situation alimentaire et de la nutrition, le
déclin économique et les violences sporadiques continuent
à influencer fortement les besoins humanitaires au Soudan
du Sud. "La détérioration des conditions économiques, associée à la hausse des prix des produits essentiels, contribue
à l'augmentation de la criminalitéy dans certaines parties du
pays", selon le rapport. Le PAM a ajouté que le déclin économique et la haute inflation, combinés avec les mauvaises
récoltes, ont aggravé la situation de la sécurité alimentaire.
Depuis décembre 2013, plus de 57.000 Sud-Soudanais ont
trouvé refuge au Kenya suite à l'éclatement de la guerre civile, alors que l'Ethiopie abrite 230.000 réfugiés sud-soudanais, indique le rapport du PAM.
Amnesty international Belgique dénonce la torture
Une cinquantaine de militants d’Amnesty
international Belgique ont sillonné dimanche Bruxelles à vélo pour rejoindre les
ambassades de cinq Etats, dont le Maroc,
ciblés par la campagne "stop torture" de
l’organisation à l’occasion de la journée internationale pour le soutien aux victimes
de la torture.
Les militants d’Amnesty international ont
déposé dans la boîte aux lettres de l’ambassade du Maroc des signatures en faveur
d’individus victimes de torture et tagué les
trottoirs devant l’ambassade avec un pochoir "Amnesty is watching you" pour rappeler aux autorités concernées qu'''Amnesty International ne relâche pas sa
vigilance et continuera à dénoncer publiquement les actes de torture et de mauvais
traitements", a expliqué l’organisation.
"La lutte contre la torture est un combat
historique d’Amnesty International. Si plus
de 150 Etats ont ratifié la Convention
contre la torture, cette pratique reste d’actualité dans deux pays sur trois. Avec cette
tournée, nous voulons signaler aux Etats
concernés que nous restons sur le qui-vive
et que nous ne relâchons pas nos efforts", a
déclaré Philippe Hensmans, directeur de la
section belge francophone d’Amnesty International sur le site web de l’organisation.
"Si nous nous réjouissons de ces pas en
avant, nous n’oublions pas que des victimes sont toujours derrière les barreaux
sans que leurs allégations de torture ne
soient prises en compte. C’est notamment
le cas du Belgo-marocain Ali Aarass, qui
continue de croupir dans sa cellule, au Maroc", a-t-il ajouté.
Dans son rapport 2015/2016, Amnesty international avait déploré que les autorités
marocaines n’aient pas fait en sorte que les
détenus soient correctement protégés
contre la torture et les mauvais traitements, regrettant qu’elles n’aient pas enquêté dans les meilleurs délais sur les allégations de sévices et n’ont pas obligé les
responsables présumés à rendre compte
de leurs actes.
"Les autorités ont réagi aux allégations de
torture contre des responsables marocains
formulées devant des tribunaux français et
soumises à des organes des Nations unies
en inculpant les plaignants de diffamation,
entre autres chefs", avait affirmé Amnesty
international.
Selon Amnesty, les militants sahraouis qui
prônaient l’autodétermination du peuple
du Sahara occidental et dénonçaient les atteintes aux droits humains continuaient
également d’être la cible de répression.
La campagne Stop Torture, lancée au niveau mondial en mai 2014, a mobilisé plus
de deux millions de personnes à travers le
monde. En Belgique, plus de 300 000 signatures ont été récoltées en faveur de victimes de tortures et de mauvais traitements, et remises aux ambassades des pays
concernés, à savoir, le Maroc, les Philippines, le Mexique, le Nigéria et l’Ouzbékistan, selon les données publiées par l’organisation.
12
Mardi 28 juin 2016
La Nation Arabe
La Nation Arabe
Mardi 28 juin 2016
13
Les ventes interdites en Islam
l-Lâhou `alayhi wa sallam :
La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu
puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de
ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.
( ‘inna l-Lâha tajâwaza lî `an ‘oummati l-khaTa’a wa n-nisyâna wa ma stoukrihôu `alayh )
ce qui signifie : « Certes Allâh n’a pas rendu ma communauté responsable pour ce qu’elle fait par (…)
contrainte » [rapporté par At-Tirmîdhiyy].
Tout comme la vente par celui qui est contraint est interdite, l’achat est également interdit sauf si cette
contrainte vient d’un droit légal selon la Loi de l’Islam.
Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :
Il est interdit de vendre ce qui est interdit à la consommation
Le Messager de Allâh
a dit :
( ‘inna l-Lâha idhâ Harram `alâ qawmin ‘akla chay’in Harrama `alayhim thamanahou )
ce qui signifie : « Si Allâh a interdit à un peuple de consommer une chose, Il a interdit de consommer
son prix », rapporté par abôu dâwôud. Ainsi il est interdit de vendre ce qui est interdit à la consommation.
Il est interdit de vendre toute substance impure selon la Loi (najâçah), comme le sang qui, selon l’accord
des savants est considéré najis et interdit à la consommation. Cependant, le sang des poissons est considéré
pur selon certains savants. Ce qui est visé par najâçah ici, c’est quelque chose dont la substance est impur
(najis) en soi. D’autre part, le jugement de ce qui est rendu impur et que l’on ne peut pas rendre pur avec
de l’eau est le même que ce qui est impur (najis) en soi. Il est interdit de vendre ce qui enivre, c’est-à-dire
ce qui altère la raison avec une euphorie et une joie, même si ce qui enivre provient d’autre chose que le jus
de raisin, comme si cela provient du miel mélangé à de l’eau, lorsqu’il est arrivé au pétillement après avoir
reposé. `Abdou l-Lâh Ibnou `Oumar, que Allâh les agrée tous les deux, a dit : « Évite toute chose qui pétille
» [rapporté par An-Naçâ’iyy]. An-nachîch, le pétillement ici, c’est le son que font les petites bulles de la boisson qui est devenue enivrante. Il constitue la limite qui sépare la boisson qui est licite de celle qui est interdite. Ainsi la boisson qui est fabriquée à partir du miel, des dattes, du blé ou de l’orge et ce qui est du même
ordre n’est pas interdite avant de parvenir à cet état de pétillement. Cela ne s’appelle khamr qu’après ce pétillement. Ce qui est visé ici par pétillement, ce n’est pas l’ébullition qui se produit lorsqu’on met un liquide
sur le feu mais il s’agit de l’émission de bulles qui se manifeste dans un jus qui est resté dans un récipient
couvert. La fermentation provoque un son et le niveau s’élève, puis le niveau redescend et on ne trouve plus
de bulles. C’est ce que les buveurs d’alcool prennent plaisir à boire. Cette boisson reste interdite jusqu’à devenir vinaigre en changeant vers l’acidité, même si c’est d’une acidité légère, cela devient alors un vinaigre
pur et licite. Parmi les ventes interdites, il y a la vente des instruments de distraction interdits [les instruments de musique à vent et à cordes] comme la mandoline qui est un instrument ressemblant au luth, et
de même la flûte ou encore le kôubah, un instrument à percussion rétréci en son milieu [appelé darbouka].
Il est interdit de vendre ce qui est licite et pur à celui dont on a eu connaissance qu’il veut commettre un
péché avec, comme de vendre du raisin, du raisin sec ou ce qui est du même ordre à celui dont on sait qu’il
va le presser pour obtenir du vin, ainsi que le bois et ce qui est du même ordre à celui dont on sait qu’il va
fabriquer des instruments de distractions interdits ou des statues, ou encore de vendre une arme à celui dont
on sait qu’il va l’utiliser pour un combat interdit selon la Loi de ALLAH ou la drogue et ce qui est du même
ordre à celui dont on sait qu’il va l’utiliser dans la désobéissance. À ce titre également, il est interdit de vendre les coqs à quelqu’un qui va les utiliser pour le combat de coqs et les taureaux à quelqu’un dont on sait
qu’il va les utiliser pour le combat de taureaux.
Il est interdit de vendre des substances enivrantes.
Entre dans le cadre de cette règle, entre autres, l’alcool à brûler, même s’il n’est pas destiné à être bu. Celui
qui en a besoin, qu’il l’obtienne autrement que par la vente et l’achat. Comme en disant par exemple : «
Vends-moi cette bouteille pour tant, sauf que j’utiliserai gratuitement l’alcool qu’elle contient ». En effet l’alcool à brûler est enivrant, il constitue l’essence même du vin. Il n’est pas permis de l’acheter car son jugement est le même que pour les autres substances enivrantes. Le Hadîth qui a été rapporté pour l’interdiction de la vente de l’alcool est celui qu’ont rapporté Al-Boukhâriyy et Mouslim, de la parole de Jabir Ibnou
`Abdi l-Lâh Al-‘AnSâriyy, que Allâh l’agrée, qui a dit : Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :
( ‘inna l-Lâha wa raçôulahou Harrama bay`a l-khamri wa l-maytati wa laHma l-khinzIri wa l-‘aSnâm )
ce qui signifie : « Allâh et Son Messager ont interdit la vente de l’alcool, de l’animal mort sans que cela
soit de manière légale, la viande de porc et les statues ». On lui a dit alors : « Ô Messager de Allâh, quel
est le jugement de la graisse des animaux qui sont morts avec laquelle on badigeonne les navires et avec laquelle on graisse les peaux et dont les gens se servent pour s’éclairer ? » Il a dit :
(lâ houwa Harâm)
ce qui signifie : « Non, c’est interdit », [rapporté par at-Tirmîdhiyy]. Ce Hadîth constitue donc une preuve
pour l’interdiction de la vente de l’alcool à brûler qui est une substance enivrante, à quelqu’un qui le recherche
pour s’enivrer ou pour l’utiliser autrement, comme combustible ou comme traitement externe du corps.
Il n’est pas permis d’aider aux péchés
Il convient au musulman de faire preuve de bon comportement, de patience et d’indulgence envers les musulmans et non musulmans, mais il ne doit pas aider à ce qui est interdit car le prophète
a dit :
ce qui signifie : « on n’obéit pas à une créature pour désobéir au Créateur » [rapporté par At-Tirmîdhiyy].
Ainsi il n’est pas permis d’aider à commettre les péchés ni à la mécréance, en effet aider au péché est un péché et aider à la mécréance est de la mécréance, de même approuver la mécréance est de la mécréance. Donc
il est interdit d’offrir des boissons alcoolisées par exemple ou de la viande qui n’est pas égorgée ou du porc
à un musulman ou un non musulman. De même il est interdit d’inciter une personne à prononcer la mécréance, en lui posant des questions qui les mèneraient à dires des choses contraires à la religion de l’Islam.
Comme il est interdit d’aider la personne à pratiquer la mécréance tels que les rituels des non musulmans.
Voir : Comment le Musulman Préserve sa Foi. Éviter Apostasie, Mécréance, Blasphème
La règle de base en Islam est la suivante : aider au bien est un bien et aider au péché est un péché donc aider à la mécréance est de la mécréance. Allâh ta`âlâ dit :
Ce qui signifie : « Aidez vous pour le bien et la piété et ne vous aider pas pour le péché et l’injustice» [sôurat al-mâ’idah ‘âyah 2].
Il est interdit de vendre quelque chose ayant un défaut en le dissimulant c’est-à-dire en ne le montrant pas.
Mouslim a rapporté que le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam était passé auprès d’un homme
qui vendait du blé. Ayant introduit sa main dedans, il avait senti l’humidité. Il lui a dit :
(yâ SâHiba T-Ta`âmi mâ hâdhâ)
ce qui signifie : « Ô toi, propriétaire du blé, qu’est ce que cela ? » L’homme lui répondit : « Il a été touché par la pluie ». Alors le Messager lui a dit :
(hallâ ja`altahou dhahiran Hattâ yarâhou n-nâçou, man ghach-chanâ falayça minnâ )
ce qui signifie : « Fais en sorte que ce soit apparent pour que les gens le voient, celui qui nous trompe,
ne suit pas notre voie de façon complète ».
Parmi les ventes interdites, il y a vendre ce que l’on n’a pas encore reçu. Ce jugement chez l’imam AchChâfi`iyy, que Allâh l’agrée, est général. Il englobe toutes les sortes de ventes, que l’objet vendu soit une denrée alimentaire ou autre. La réception ici est réalisée en libérant l’immobilier c’est-à-dire en donnant à l’acheteur la possibilité de jouir de l’immobilier qu’il a acheté. Ainsi pour une maison, il est une condition qu’elle
soit vidée de toutes autres affaires que celles de l’acheteur et de donner les clefs à l’acheteur. Pour un objet
qui peut être déplacé, la réception est réalisée lorsque l’objet est déplacé vers un endroit qui n’est pas spécifique au vendeur. Pour quelque chose qui peut être portée à la main, comme un vêtement, il faut que l’acheteur le prenne dans la main pour qu’il y ait réception.
Il est interdit de vendre de la viande, comestible ou autre, contre un animal vivant qu’il soit de l’espèce de
cette viande ou d’une autre espèce, conformément au Hadîth :
(nahâ raçôulou l-Lâhi `an bay`i l-laHmi bil-Hayawân)
ce qui signifie : « Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a interdit la vente de la viande
contre l’animal vivant ».
Il est interdit de vendre une créance contre une dette. Cela peut s’illustrer de différentes façons comme par
exemple dans le cas de quelqu’un qui vend à `Amr la créance qu’il a sur Zayd pour une contre-valeur différée à un mois par exemple. Ceci en raison du Hadîth :
(nahâ raçôulou l-Lâhi `an bay`i l-kâli’i bil-kâli’)
ce qui signifie : « Le Messager de Allâh a interdit la vente d’une créance contre une dette », [rapporté par
Al-Hâkim, Al-Bayhaqiyy et d’autres qu’eux].
Cependant après l’arrivée de l’échéance il est permis de vendre contre un payement immédiat la créance à
autre que celui qui la doit, mais avant l’échéance ceci est interdit. Celui qui vend un bien qui ne lui appartient pas et pour lequel il n’a pas eu d’autorisation de vendre par une des voies légales, il ne lui est pas permis de pratiquer cette vente-là. Par contre, celui qui a une autorisation ou qui est mandaté sur le bien d’autrui, comme le tuteur d’un orphelin ou quelqu’un qui a été délégué par le propriétaire, la vente effectuée par
cette personne est valable dans ce cas-là. Il est interdit de vendre une chose sans quelle soit vue par les deux
contractants ou par l’un des deux. Ceci est selon l’école de Ach-Châfi`iyy. La majorité des Imams considère
permise cette vente à condition que l’acheteur ait le choix lorsqu’il verra l’objet vendu. Ach-Châfi`iyy a un
avis selon lequel il est valable de procéder à une telle vente lorsque l’objet vendu est décrit de façon qu’il ne
soit plus totalement inconnu. La vente par le fou ou l’enfant n’est pas valable. La vente de son bien à autrui
n’est pas valable et il n’est pas valable à quelqu’un de responsable de lui vendre de son bien. Toutefois, certains Imams ont rendu permise la vente effectuée par l’enfant ayant atteint la distinction avec l’autorisation
de son tuteur [en lui précisant ce qu’il achète concernant l’achat]. Ceci est la voie de l’imam AHmad et d’autres savants. La vente ou l’achat par celui qui n’est pas responsable n’est pas valable non plus, tel que le fou.
De même, n’est pas valable la vente ou l’achat de celui qui est sous la contrainte. La contrainte, c’est d’être
menacé de ce qui est de l’ordre de la mort ou de l’amputation d’un de ses membres. Celui qui est contraint
ainsi n’est pas responsable du fait qu’il a été contraint, comme cela est compris du Hadîth du Prophète Salla
(‘innama l-bay`ou `an tarâDin)
ce qui signifie : « La vente se fait par l’accord des deux parties » [rapporté par Ibnou Hibbân et Ibnou Mâjah]. Parmi les ventes interdites, il y a vendre ce que l’on n’a pas la capacité de livrer. Néanmoins, la vente est
valable si l’acheteur est dans la capacité de récupérer le bien. Il n’est donc pas valable de vendre ce qui est perdu,
ce qui a été pris injustement et ce qui s’est égaré pour celui qui n’est pas capable de le ramener. Contrairement à celui qui en est capable sans trop de charges ou de difficultés. Dans ce cas-là, ceci est permis.
Ainsi il est interdit de vendre :
– La portée des animaux qui est encore dans leurs ventres
– Le lait qui est encore dans la mamelle des animaux
– Le beurre qui est encore dans le lait et le jus de ce raisin qui n’a pas encore été pressé et l’huile de ces olives
qui n’ont pas encore été pressées
– Les poissons qui sont encore dans l’eau
– L’oiseau qui est dans le ciel
Il n’est pas permis d’acheter ce qui n’a pas d’utilité valable selon la Loi de l’Islam, comme du pain brûlé, qu’on
ne recherche pas pour manger. C’est la même condition pour la contre-valeur. Parmi ce qui n’a pas d’utilité
selon la Loi : les instruments de musique à vent et à cordes. C’est le cas également des insectes qui sont les petits animaux de la terre, comme les serpents, les scorpions, les souris, ou les scarabées. Par contre, ce n’est pas
le cas de ce qui est utile, à l’exemple d’un animal appelé Dabb [ressemble au caméléon en étant plus grand] qu’on
peut manger, et les sangsues qui sucent le sang. Il n’est pas permis de vendre les fauves qui n’ont pas d’utilité
notable selon la Loi, comme le lion, le loup et le tigre, contrairement à ceux qui sont utiles, comme l’hyène car
on peut la consommer selon Ach-Châfi`iyy, que Allâh l’agrée, ou le léopard utile pour la chasse et l’éléphant
pour le combat. Parmi les conditions de validité de la vente selon ce qui est énoncé par les textes dans l’école
de Ach-Châfi`iyy, que Allâh l’agrée, il y a la formule de vente c’est-à-dire la formule de part et d’autre. Certains compagnons de Ach-Châfi`iyy ont toutefois retenu la validité de la transaction lorsqu’il s’agit d’une cession mutuelle sans expression particulière : lorsque l’acheteur donne la contre-valeur et récupère la marchandise
sans expression particulière. Il s’agit-là de l’école de Mâlik. Il est interdit de vendre ce qui n’est pas dans la possession de la personne comme de vendre un homme libre ou la vente de la terre qui n’a pas de propriétaire
(mawât ) c’est-à-dire qui n’a pas été urbanisée. En effet, la terre qui n’a pas de propriétaire n’entre dans la propriété de la personne qu’en la mettant en valeur pour l’utiliser c’est-à-dire en y faisant des travaux pour la rendre apte à l’exploitation, que ce soit pour l’agriculture, pour le logement ou ce qui est de cet ordre. Parmi les
conditions de la vente, c’est que le produit contracté et la contrepartie soient déterminés. Il est donc interdit
et il n’est pas valable de vendre ce qui est inconnu car ceci fait partie des ventes interdites, comme en disant :
(Je te vends l’un de ces deux habits) sans préciser lequel des deux, l’autre repartant avec l’un des deux. Information utile : Il n’est pas valable de partager un héritage laissé par un défunt avant que ne soient réglés tous
les droits qui pèsent sur ce défunt : les dettes qu’il avait, que ce soient des dettes à l’égard des gens ou à l’égard
de Allâh comme la zakAt qui est obligatoire sur un bien, avant que ne soient exécutés ses legs, c’est-à-dire ce
qu’il a recommandé de donner après sa mort et que ne soient mis de côté le prix d’un pèlerinage et d’une `oumrah qui sont à sa charge comme lorsque quelqu’un est mort alors qu’il devait encore les accomplir. Il n’est donc
pas permis aux héritiers de disposer d’une part de l’héritage avant d’avoir mis tout cela de côté, sauf s’il s’agit
d’en vendre une artie pour accomplir l’une de ces choses-là. Il est interdit pour le musulman responsable de
démotiver l’acheteur qui veut acheter à quelqu’un d’autre, comme par exemple en lui présentant une marchandise moins chère que celle qu’il voulait acheter ou en vendant en sa présence quelque chose de semblable à la marchandise qu’il voulait à un prix moins élevé ou s’il lui propose de la lui acheter. Tout comme il est
interdit de démotiver le vendeur comme en voulant qu’il reprenne sa marchandise pour la lui acheter à un prix
plus élevé ou encore s’il va voir celui qui l’a achetée et lui demande de la lui vendre avec un bénéfice en présence du vendeur. Il y a interdiction lorsque cela a lieu après qu’ils se sont mis d’accord sur le prix comme
lorsque l’acheteur et le vendeur ont tous deux déclaré leur accord sur le prix même si le prix est de loin inférieur à la valeur courante. Si la démotivation qui a été citée a lieu après l’exécution du contrat et avant que le
contrat ne soit définitif, durant la période de choix c’est-à-dire la période de choix de l’assemblée (avant qu’ils
ne se séparent) ou la période de choix posée par condition (qui peut être posée soit pour le vendeur soit pour
l’acheteur ou bien pour tous les deux, elle peut durer un, deux ou trois jours selon l’accord qui a été fait. Si elle
est donnée au vendeur seul, il peut annuler la vente ou l’entériner.), cette démotivation est plus grave que si
elle avait eu lieu avant le contrat et après l’accord, car la nuisance ici est plus forte. Il est interdit d’acheter les
produits alimentaires de base en période de hausses de prix et de pénurie pour les stocker et les revendre à un
prix plus élevé lorsque le besoin des gens de sa région ou autres sera devenu encore plus important ; rentre dans
cette catégorie les dattes, les raisins secs et toute chose de cet ordre. Cela s’appelle la spéculation.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
53
Taille du fichier
6 506 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler