close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

"Le mag" 109 / juillet-aout 2016 (pdf - 1,90 Mo) - Ville de Clichy

IntégréTéléchargement
N°109/juillet-août 2016
Thomas Jordier et
Thierry Dagbetin
Les JO en vue !
Clichy-sous-Bois,
une ville qui
continue de se
transformer
Clichy Plage
Le rendez-vous
incontournable
de l’ete !
Vu à Clichy-sous-Bois
Respect des espaces
collectifs
Cérémonie de citoyenneté
Le maire et les élus ont reçu les jeunes Clichois
récemment devenus majeurs afin de leur remettre
leur carte d’électeur.
De nombreux habitants du
quartier des Bois du Temple
ont procédé au procès fictif des
incivilités qui mènent à
la dégradation de la propreté
des résidences.
© E. Felz
Tam-tam !
Mémoire
Malgré le mauvais temps, élus, associations et habitants ont commémoré
l’abolition de l’esclavage devant le monument érigé l’an dernier.
Une soirée tout en
couleurs avec le
« Cabaret tam-tam »
et un magnifique
préambule en défilés
offert par l’association
l’Etoile du berger.
150 participants !
Gros succès encore cette année pour la grande dictée annuelle,
transformée en Eurodictée à l’occasion de l’Euro de foot !
04 L’actu de Clichy-sous-Bois
06 Les gens d’ici
08 Ça avance
Une ville en pleine transformation !
10 A VOTRE SERVICE
L’avenir se dessine aujourd’hui !
12 On est fiers
Thomas Jordier et Thierry Dagbetin
14 ça change
15On se rassemble
Conseil citoyen, point d’étape
17 c’est bon à savoir
Infos pratiques et tribunes politiques
18 Agenda
20
Fête de la ville
www.clichy-sous-bois.fr
Le mag est le journal municipal de Clichy-sous-Bois.
Service communication : 01 43 88 82 55. Directeur de
la publication : Olivier Klein. Directeur adjoint à la publication : Jean-François Quillet. Rédacteur en chef : Fabien Ansel. Rédaction : Fabrice Neddam. Photographies :
Fabrice Neddam. Conception et réalisation : Agence
Opérationnelle. Impression :Direct Impression.
Le maire s’explique
Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois, détaille les
actions mises en place pendant la période estivale,
en termes à la fois de loisirs et de tranquillité publique.
“ Cet été :
des actions
de loisirs et de
lien social “
EMTP
L’équipe mobile de tranquillité publique
sera en place pendant dix mois
En forêt !
Les VVV reviennent du 6 juillet au 13 août
e n t r e t i e n av e c O l i v i e r K LEIN
L’été est toujours un moment fort en
animations à Clichy-sous-Bois. Que
proposez-vous cette année ?
L’objectif, ce sont des animations à
la fois diversifiées et sur toute la durée
estivale. Parce que nous tenons à maintenir une offre de qualité pour les Clichois qui ne partent pas en vacances
ou qui restent dans leur ville une partie
de l’été. L’événement phare cette année
sera bien entendu la cinquième édition
de Clichy Plage ! A partir du 18 juillet, et
pour trois semaines, les Clichois pourront retrouver cet événement devenu
incontournable sur la pelouse de la mairie, avec son lot d’activités aquatiques,
ludiques et sportives. Comme d’autres
villes du département, nous nous réengageons également une nouvelle fois
dans le dispositif Ville, Vie, Vacances
(VVV) en forêt de Bondy. C’est l’occasion de pratiquer des activités gratuites
et originales dans un site naturel exceptionnel. Sans oublier les séjours et
mini-séjours, pour de belles évasions,
les accueils quotidiens des centres de
loisirs, les animations de quartiers, au
plus proche des jeunes, les séances de
cinéma en plein air et les nombreuses
activités proposés par les centres sociaux et les associations locales.
Une belle offre de loisirs renouvelée
effectivement ! Vous renouvelez également l’équipe mobile de tranquillité
publique…
Oui, nous renouvelons et nous enrichissons l’expérimentation effectuée
l’an dernier avec l’équipe mobile de tranquillité publique.
La durée de mission de cette
équipe de médiation passera de
quatre à dix mois cette année,
avec également un renforcement du nombre d’agents.
L’expérience de l’été 2015 a
démontré l’existence d’une
vraie demande de la part des
habitants pour ce genre de
services de proximité fondés
sur la confiance et le dialogue
avec eux. L’objectif est de traiter les
problèmes d’incivilités et de nuisances
sonores d’une façon plus consensuelle.
Dans un contexte économique difficile,
comment parvenez-vous à pérenniser
et même à améliorer ces services, liés
tant aux loisirs qu’à la tranquillité publique ?
Tous ces services importants pour
les Clichois sont financés dans le cadre
d’une gestion rigoureuse de notre
budget. Le contrôle des dépenses de
fonctionnement de la Ville nous permet
d’ailleurs de dégager suffisamment de
marge pour financer un niveau d’investissements relativement élevé et de limiter le recours à l’emprunt. Cette année,
nous réussissons même l’exploit de ne
pas emprunter un centime ! Depuis plusieurs années, le niveau de la dette a
été stabilisé à un niveau inférieur à la
moyenne des villes de notre taille.
Clichy Plage
A partir du 18 juillet
Rejoignez-nous
sur Facebook Ville de Clichy-sous-Bois
n°109 juillet-août 2016
3
L’actu
de Clichy-sous-Bois
11 m a i
Des abeilles… et du miel
14 j u i n
Situation
d’urgence
Trois ruches pour encore plus de fleurs !
Par leur action de pollinisation, les
abeilles jouent un rôle indispensable
dans la reproduction des plantes à
fleurs, qui elles-mêmes nourrissent
directement ou indirectement d’autres
insectes, oiseaux et mammifères. C’est
donc pour promouvoir ce maillon
écologique primordial que la Ville a
installé trois ruches dans le nord de la
commune, dans l’enceinte d’un terrain
municipal. Un suivi hebdomadaire sera
assuré par un apiculteur/récoltant afin
d’assurer, secondairement, une modeste
récolte de miel.
La ministre du Logement, Emmanuelle
Cosse, a rendu visite aux sinistrés du
bâtiment Ronsard de la copropriété privée
de l’Étoile du Chêne Pointu. 96 familles ont
effectivement dû quitter leur logement suite
à l’effondrement soudain d’un pan de pignon
de l’immeuble et la déclaration de « péril
imminent ». Après un relogement d’urgence
au sein du gymnase Armand-Desmet et
de différents hôtels, la Ville et l’État sont
en recherche active d’autres solutions plus
stables pour les sinistrés. « Les familles vivent
une situation très difficile, souligne le maire,
Olivier Klein, mais il y avait un danger
pour elles ». L’immeuble devrait demeurer
inhabitable pour au moins 18 mois.
« L’embellissement de la ville est une priorité
et les abeilles y contribueront aussi »
Djamila Bekkaye, adjointe au maire déléguée à l’Environnement
21 m a i – 5 j u i n
Quelle
Effervescence !
14 m a i
Plus de 1000
visiteurs !
Quelque 5000 personnes ont assisté au grand concert de
clôture du festival « Effervescence » des cultures urbaines
de Clichy-sous-Bois ! Avec, notamment, Lefa et MHD sur
scène ! Pendant quinze jours, battles, danse, graph, projections, expositions, et spectacles ont fait battre le cœur de la
ville pour la cinquième année consécutive. Avec toujours
la participation active du centre social de la Dhuys, du
chapiteau de la Fontaine aux images et, pour la première
fois cette année, des animations proposées dans le cadre
du projet Médicis Clichy-Montfermeil.
n ° 109 j u i l l e t - a o û t 2016
© E. Felz
4
Pour sa troisième édition, le salon du
livre jeunesse solidaire a encore remporté
un grand succès ! Tout l’après-midi,
l’Espace 93 a accueilli grands et, surtout,
petits pour des séances de dédicaces,
des ateliers créatifs, des expositions et
une vente de livres à prix réduit. Un très
beau moment de partage organisé par la
Ville et l’association Lire c’est partir pour
favoriser l’accès à la lecture et encourager
les enfants à développer leur imagination.
Fêtes des voisins
Brocante de quartier
De la pluie, mais des échanges
quand même !
© JF Quillet
Ambiance musicale pour la fête
de l’allée Sudrot
Fête de quartier
Encore des talents clichois sur scène !
Mai et juin
Rencontres dans les quartiers
Malgré une météo pour le moins mitigée,
les différents quartiers de Clichy-sous-Bois
ont récemment connu de multiples animations ! Une quinzaine de fêtes de voisins ont
rythmé les soirées de nombreux Clichois lors
de rencontres conviviales et festives. Une
grande fête de quartier a réuni les habitants
du Haut Clichy et de Montfermeil autour
d’une brocante et de multiples animations.
Autre occasion de rencontres et d’échanges :
le premier vide-grenier des quartiers Devillette, la Butte-Les limites, République et Castillon. Sans parler de la fête de la musique et
de la projection nocturne au sein de la résidence des Bois du Temple, qui ont attiré de
nombreux riverains.
n°109 juillet-août 2016
5
Les gens d’ici
Titre
« Femme rebelle »
Forcée à s’exiler d’Algérie, Fatima Benbrahim a fait du combat pour
la liberté une priorité vitale.
C’est un tableau qu’elle a peint. Mais,
« Femme rebelle », c’est aussi un des surnoms qu’elle
se donne. Fatima Benbrahim, 63 ans, a toujours fait
du combat des femmes sa « priorité ». Exilée de
son Algérie natale en 1998 pour ses positions
politiques, elle a d’ailleurs été de « tous les
combats militants ». Elle qui « pleurai[t] » en
arrivant à Clichy-sous-Bois en est désormais
« tombée amoureuse ». Et elle y poursuit ses
combats, à sa manière, au sein du centre social
de l’orange bleue, de la compagnie de la Fontaine aux images ou encore des associations
Femmes solidaires et 360 degrés Sud.
Lo g e m e n t
L’amicale et le convivial
Abdel et Dominique comptent parmi les piliers
de l’amicale des locataires de la résidence des Bois
du Temple, créée en mai 2015 avec le soutien de
la Ville et du bailleur Soval. « On a envie de faire
vivre davantage le quartier et d’aider les résidents à
mieux y vivre », souligne Faiçale Bouricha, président
d’honneur de l’amicale. Échelon intermédiaire entre
le bailleur, la Mairie et les habitants, ils créent du lien,
sont vecteurs d’informations et apportent un soutien administratif. Leurs maîtres mots ? « Proximité et
convivialité ». Et certains résultats sont déjà là : « les
liens entre locataires commencent à se récréer ».
Jeunesse
Osez !
s p o rt
Attention talent !
C’est un pic et c’est un roc ! Du haut de ses 1,95 m
et de ses 18 ans, Benjamin Henno est une étoile montante du volley français. Réceptionneur-attaquant
dans le prestigieux club du Paris Volley, il joue déjà
en Nationale 1 (équivalent de la 3ème division) et
« aspire à passer pro à terme ». Avec désormais trois
entraînements et deux séances de musculation par
semaine, il entend « progresser le plus possible ». Pour,
peut-être, égaler les parcours de volleyeurs de son
père, ancien champion de France, et de son oncle,
sacré plusieurs fois meilleur libéro du monde.
6
n ° 109 j u i l l e t - a o û t 2016
300 CV envoyés et cinq mois pour trouver une place
en alternance, ça peut être décourageant.
Et Amy Coulibaly, en master dans une école
parisienne de ressources humaines, a bien « failli
abandonner ». Jusqu’au jour où, par d’heureuses
circonstances, elle a « osé » proposer directement
ses services à la Maison Guerlain. « J’ai montré
mon envie et ça a marché ! », se réjouit-elle.
« Clichoise depuis toujours, on se dit toujours que
c’est impossible d’intégrer une telle entreprise
mais faut pas se fermer de porte », souligne-t-elle.
Les clés de la réussite, selon elle ? Les études
supérieures, le soutien familial et la niaque.
Les collèges de Clichy-sous-Bois fourmillent de projets éducatifs innovants
et émancipateurs pour les élèves. Exemple avec le « fablab » de Louise-Michel.
“ Partager les
competences et
transmettre les savoirs ”
Rencontre avec les animateurs du « fablab »
Intergénérationnel,
Le fablab est aussi ouvert aux adultes
partenaires (parents, enseignants,
entrepreneurs…).
Échanges,
Les professeurs du fablab se mettent à
la disposition des utilisateurs pour les
aider dans leurs projets.
menons à bien ensemble ». Pour Brice
Capitaine, professeur de mathématiques,
« partager les compétences et transmettre les
savoirs font partie intégrante du fablab ».
Une coque de téléphone, une prothèse
de main mais aussi un nichoir ou encore
une étagère sont actuellement en cours de
fabrication. « Notre projet va un peu au-delà
du fablab », souligne Christophe Noullez,
« dans le sens où on intègre aussi une dimension manuelle avec des réalisations à
partir de bois de récupération par exemple ».
En six mois, une quarantaine d’élèves ont
déjà eu recours au fablab, sans compter
les projets d’enseignants du primaire. Pour
les professeurs encadrants, « c’est un bon
début mais il faudrait que la communauté
éducative, les associations et les parents se
l’approprient davantage ». Un partenariat,
signé avec l’Établissement public territorial
Grand Paris-Grand Est, est déjà prêt pour
l’an prochain afin que les entrepreneurs
locaux puissent venir développer « leurs
idées et leurs prototypes » au fablab.
Les projets au collège
Théâtre, musique, danse, écriture,
arts, sport, orientation, découverte
des métiers… Les trois collèges de
la ville multiplient les projets périscolaires tout au long de l’année.
Pour leur permettre de développer
leur curiosité, leurs champs de
compétences, pour renforcer leur
ouverture au monde et les préparer
davantage à la vie professionnelle.
Derniers exemples en date : la 9ème
participation du collège RomainRolland au Trophée des bahuts,
© F. Lecerf.
ette salle du collège LouiseMichel est remplie d’outils,
de produits de récupération et de fabrications artisanales. A tour de rôle, six
professeurs animateurs y
accueillent les élèves, principalement en
dehors du temps scolaire. Et les collégiens
y viennent librement pour y réaliser leurs
projets de construction. Bienvenue au
« fablab » ! Contraction de l’expression anglaise fabrication laboratory (laboratoire
de fabrication), le fablab est un atelier de
travail collaboratif qui permet, comme le
formule un des professeurs, « de stimuler
l’inventivité en donnant un accès gratuit à
des outils de fabrication numérique, électronique et robotique » (imprimante 3D,
découpeuse laser, fraiseuse à commande
numérique, etc.). Situé dans le pôle « ouvert » du collège (qui permet des activités
ouvertes sur la ville en dehors du temps
scolaire), il accueille en premier lieu les
collégiens mais aussi leurs parents, les
écoles élémentaires et maternelles, ainsi que les entreprises et les associations
locales. « Chacun vient avec son projet »,
précise Christophe Noullez, professeur
de technologie, « et, grâce aux outils disponibles et à notre savoir-faire, nous le
régate-découverte en Bretagne sud,
qui permet de découvrir l’univers de
la voile, et un impressionnant projet
« Grand Nord » à Robert-Doisneau,
l’occasion de sensibiliser les collégiens à un mode de vie très éloigné et
au réchauffement climatique.
n°109 juillet-août 2016
7
Ça avance
Les enfants jouent
dans la nouvelle école Claude-Dilain
alors que la dernière phase de démolition
de la résidence de la Forestière a commencé.
Le renouveau de
Clichy-sous-Bois
se poursuit
8
n ° 109 j u i l l e t - a o û t 2016
Une ville en
pleine
transformation
« Clichy-sous-Bois se trouve à un moment
charnière de son histoire », souligne
Mariam Cissé, adjointe au maire déléguée à l’Habitat privé. Avec la dernière
étape de démolition de la résidence de
la Forestière, le programme de rénovation urbaine localisé sur le Haut Clichy
depuis 2004 connait un moment essentiel et préfigure son aboutissement. Dans
le même temps, le chantier de l’opération
de requalification des copropriétés dégradées (Orcod) démarre dans le Bas Clichy
avec la démolition de l’annexe de l’école
Paul-Langevin (lire l’encadré). « Grâce à ce
nouveau programme
de rénovation globale,
c’est un nouveau secteur de la ville qui va
se voir transformé »,
souligne Nadia Zaid,
adjointe de quartier
déléguée au Bas Clichy. Le premier signe très concret de cette
transformation se matérialisera d’ailleurs à
l’automne avec l’ouverture de la nouvelle
bibliothèque, face au centre commercial
du Chêne Pointu. Depuis quelques mois,
la transformation de notre ville s’effectue
aussi par les transports. Les travaux de
préparation de l’extension du tramway
T4 vers Clichy-sous-Bois et Montfermeil
sont en cours. Et, même s’il cause actuellement quelques désagréments tempo-
raires, ce chantier annonce un
paysage urbain clichois bientôt
métamorphosé (voir photo page
suivante). Sur le tracé du futur
tramway, la très belle piscine de
Clichy-sous-Bois accueille déjà
nageurs et apprentis nageurs
depuis octobre dernier. Plus
ponctuellement, les travaux
préparatoires à l’arrivée du
métro automatique sur notre territoire ont
également commencé. Là aussi, le dessin
de la future gare de Clichy-Montfermeil,
qui sera implantée au niveau du marché
Anatole-France, nous
aide à nous projeter
vers un avenir prometteur. C’est d’ailleurs tout ce secteur
qui a de beaux jours
devant lui : le premier
ensemble de logements privés du programme de rénovation urbaine du Haut Clichy sera livré
début 2017, le centre commercial Anatole-France est en cours de restructuration et le projet culturel Médicis Clichy-Montfermeil se concrétise, en ce
moment, par des événements artistiques
et, prochainement, par la création d’une
structure provisoire, avant le remplacement de la tour Utrillo par un équipement artistique ambitieux.
Dépouillement
des bulletins, l’issue est proche.
Tous à l’eau !
La piscine Rosa-Parks est ouverte
depuis la rentrée 2015.
Toute la ville
bénéficie
des changements en
cours et à venir
Bas Clichy
Les travaux du premier ensemble de
logements sociaux neufs
du quartier commencent en juillet.
L’avenir du Bas Clichy
Le plan global de restructuration de ce quartier de la
ville a été présenté aux habitants lors de deux réunions
publiques. Une opération de requalification des copropriétés dégradées (Orcod) qui s’étalera sur une quinzaine
d’années et qui se traduira, très progressivement,
par la construction de plus de 1000 logements neufs,
la démolition de 900 autres au sein des copropriétés du
Chêne Pointu et de l’Etoile du Chêne Pointu. Dans ces
résidences, les immeubles non démolis seront soit réhabilités, soit transformés en logements sociaux.
Les autres copropriétés du Bas Clichy seront soutenues
par d’autres dispositifs. Ce projet urbain de grande
ampleur développera un centre actif autour du quartier
de la mairie.
Pour toute information sur le projet, contacter
« Couleurs d’avenir » : mous.couleursdavenir@gmail.com
n°109 juillet-août 2016
9
L’avenir se dess
10
n ° 109 j u i l l e t - a o û t 2016
n°109 juillet-août 2016
© STIF-Richez Associés/Exfolio (intention d’aménagement)
ine aujourd’hui
11
On est fiers
Deux amis !
Avant d’être des champions
clichois, Thomas et Thierry
sont potes depuis
de nombreuses années.
L e s d e u x « c o u s i n s » à l’ e n t r a î n e m e n t
L’athlé sur un coup de tête
Thierry et Thomas, 17 et 21 ans, ont mis
du temps à le réaliser. Mais ils font bien partie de l’équipe de France d’athlétisme ! Il
faut dire que leur belle histoire a commencé
tout à fait par hasard... Un cross au collège
Robert-Doisneau. Les deux amis finissent
12
n ° 109 j u i l l e t - a o û t 2016
la course ensemble. Les autres copains les
encouragent. « Et si on s’inscrivait à l’athlé ? »,
lance l’un d’eux. « Allez, vas-y ! » Et voilà
comment, avec un peu de travail tout de
même, on vise désormais une participation
aux Jeux olympiques !
Thierry Dagbetin et Thomas Jordier sont membres de l’équipe
de France d’athlétisme. Grâce au hasard, au travail et à l’amitié qui les lie.
Objectif commun : les JO.
Thierry et Thomas
LesJeuxfont
lapaire
R e n c o n t r e av e c l e s d e u x at h l è t e s
ls sont amis depuis longtemps.
Ça se sent tout de suite. De cette
amitié forte et évidente qui prend
racine dans l’enfance et qui s’alimente de passions partagées.
Même si, dans leurs cas, l’athlétisme s’apparenterait davantage à un
engouement tardif. Thierry Dagbetin et
Thomas Jordier se sont connus au sein de
la résidence du Parc, attenante au stade
Roger-Caltot. La « RDP », comme ils disent
en souriant. Les pistes, celles d’athlétisme,
sont encore loin. Avant de tout arrêter :
l’école et la bicyclette. Thierry, pour sa
part, n’était « pas trop destiné au sport »,
comme il l’affirme lui-même. Si bien qu’
« à aucun moment » il n’a songé à faire de
l’athlétisme. Puis le hasard s’en est mêlé.
La volonté de Thierry de suivre son aîné
qu’il regardait déjà comme un modèle. Et
celle de Thomas « de se défouler et d’éviter de trainer en bas du bloc ».
« Le premier entrainement, j’étais mort,
confie Thierry, mais je n’avais jamais
connu de telles sensations ». Thomas les
apprécie tellement qu’il s’investit pleinement dans sa distance de prédilection, le
400-mètres. Lorsque, seulement huit mois
plus tard, il intègre l’équipe de France
d’athlétisme, il reste impassible. « Ça n’a
rien changé au début, je m’en fichais un
peu », se souvient-il. Seuls les copains de
la RDP en prennent vraiment conscience.
Certains s’interrogent : « tu peux avoir un
maillot de l’équipe de France ? » Pourtant,
il accumule rapidement les records et
les titres sous le maillot bleu : champion
de France (2011, 2012, 2013 et 2016),
champion d’Europe (2015) et finaliste aux
championnats du monde (2015), où il réalise seulement que « c’est un truc de fou
d’être en équipe de France ». Du haut de
ses 17 ans, Thierry, également chez les
Bleus de l’athlétisme, est déjà le meilleur
français de sa catégorie sur 800-mètres,
et demi-finaliste des derniers championnats du monde.
Les Jeux olympiques de Rio en août prochain ? Thierry, encore jeune, « vise plutôt 2020 ». En revanche, le billet de Thomas est déjà pris au sein du relais français
du 4x400-mètres. Pour concourir aussi
en individuel, il lui faudra passer sous la
barre des 45’10 sur 400-mètres avant le
10 juillet. « Il me manque 40 centimètres,
souligne-t-il, c’est beaucoup et c’est peu ».
Ensemble aux JO de 2020
Pour 2016, les deux amis ne seront
pas ensemble du voyage.
En revanche, pour Thierry, « ce serait
un rêve d’avoir la team RDP aux
JO de Tokyo ! ». Il suivrait ainsi les
traces de son mentor, qu’il appelle
lui-même « le boss ». Et puis, « on
aurait deux jeunes de Clichy-sousBois aux jeux », souligne Abdelali
Méziane, adjoint au maire délégué
aux sports. Avant cela, il va falloir
« s’entrainer dur pour gagner facilement », reconnaît Thierry sous une
belle formule. Et, dans son cas, parvenir à renoncer à son « point faible » :
les sandwichs grecs, les kebabs
et les hamburgers !
n°109 juillet-août 2016
13
ça change
T4 : les travaux
de l’été
Un centre social
tout nouveau
Bas Clichy
Ils étaient annoncés pour décembre mais ils seront prêts
en septembre ! Les nouveaux
locaux du centre social de
l’orange bleue avancent donc à
grands pas. Situés allée Frédéric
Ladrette, au pied du centre commercial du Chêne Pointu, ils
abriteront quelque 900 mètres
carrés de salles d’activités pour
le plus bel usage des Clichois
du quartier. Après deux séries
de locaux provisoires, le centre
social, voué par essence au
contact avec les habitants, au
lien social et au mieux vivreensemble, intègre un bâtiment
spécifiquement façonné pour
lui au plus près des résidents
du Bas Clichy.
La bib pour la rentrée !
On y est presque ! Les travaux
d’extension et de transformation de
l’ancien local de l’Assurance maladie atteignent leur dernière phase.
Comme prévu, la nouvelle bibliothèque ouvrira ainsi ses portes à
l’automne à sa nouvelle adresse
du 10 allée Maurice Audin (face à
la Poste). Pour permettre le déménagement de ses quelque 50 000
livres et documents en tous genres,
la bibliothèque actuelle fermera ses
portes tout le mois d’août. Le mois
de septembre sera alors dédié à la
réinstallation dans les nouveaux
locaux de cet équipement culturel
plus proche des habitants et plus
accessible.
14
n ° 109 j u i l l e t - a o û t 2016
La bibliothèque plus proche !
Elle ouvrira ses portes à l’automne.
Le début du
renouveau de
ce quartier se
matérialise aussi
par ce nouveau
centre social.
Après un léger ralentissement
dans le rythme, les travaux
de préparation à l’arrivée du
tramway T4 sur notre territoire vont reprendre de plus
belle à partir du mois de juillet. Pour permettre l’élargissement des allées Maurice-Audin
et Romain-Rolland, certaines
bandes de terrains seront acquises et les clôtures reculées
et reconstituées. Du côté de la
grande pelouse, sur le flan sud
de l’allée Maurice-Audin, la création d’une voie nouvelle, dédiée
au tramway, sera lancée afin de
relier directement le boulevard
Gagarine. Des travaux auront
alors lieu dans la cour de l’école
Jean-Jaurès et la salle paroissiale
Jean XXIII sera démolie.
Des Prés
tout neufs !
Après plusieurs semaines de
travaux, la réfection de la rue
des Près - dans sa portion comprise entre la place CharlottePetit et l’allée de Bellevue - est
quasiment terminée. Les revêtements des trottoirs, de la chaussée, et de l’ensemble bordures/
caniveaux ont été renouvelés et
quelques arbres malades ont été
abattus et remplacés (d’autres à
venir en automne). Du mobilier
urbain neuf ainsi que deux ralentisseurs seront prochainement
posés. « La Ville procède progressivement à la réhabilitation de ses
rues les plus endommagées, souligne Cumhur Guneslik, adjoint
au maire délégué (notamment)
à la Voirie, c’est important pour
les riverains et pour le cadre de
vie tous les Clichois ».
On se rassemble
Conseil
citoyen :
point
d’etape
Hélène Geoffroy, Secrétaire
d’État chargée de la Ville
(à gauche du maire),
rencontre des membres du Conseil
citoyen à l’école Claude-Dilain.
Né fin 2015, le Conseil citoyen de
Clichy-sous-Bois est entré dans une
phase de diagnostic local et de définition
de sa structure.
Échanges
Chaque décision fait l’objet d’une discussion
préalable. Un bon exercice démocratique !
e soir-là, ils sont une douzaine
d’habitants réunis dans la salle
de l’orangerie pour un nouvel
atelier du Conseil citoyen de la
ville. Objectif : travailler sur le
mode de fonctionnement du
Conseil. Car, depuis l’assemblée constituante
du 16 décembre dernier, les 91 membres se
sont mis très concrètement au travail. « Deux
types de réunions sont organisées plusieurs
fois par semaine jusqu’au mois de juillet »,
indique Mourad Zemani, chef de projet
Démocratie locale. Il s’agit, tout d’abord,
d’effectuer un diagnostic local « de ce qui
fonctionne ou pas dans la ville ». Puisque le
Conseil citoyen constitue une instance de coconstruction des projets locaux, « cette étape
s’avère en effet indispensable afin de pouvoir
arriver à une vision partagée du territoire et
se poser en tant que force de proposition »,
selon Mehdi Bigaderne, adjoint au maire
délégué à la Vie associative et au Contrat de
ville. L’image de la ville ainsi que la vie économique figurent ainsi parmi les éléments
à améliorer dans ce début de diagnostic.
D’autres, tels que les animations dans la ville
ou les espaces verts, apparaissent d’ores et
Fonctionnement
Réunis en atelier restreint, les conseillers
débattent du règlement intérieur du Conseil.
Le Conseil citoyen est un nouvel
outil démocratique qui permet un mode de
décision plus participatif et plus actif.
déjà comme satisfaisants. Parallèlement,
les membres ont réfléchi à la structure du
Conseil citoyen. Après débats, ils ont choisi
de se constituer en association autonome,
plutôt que de se voir rattacher à une structure
existante. « C’est une autonomie nouvelle,
ça correspond mieux à l’objet du Conseil »,
souligne une habitante. Pour Jean-François Quillet, adjoint au maire délégué à la
Démocratie participative, « cette étape du
choix de la structure et du règlement intérieur peut parfois sembler technique mais
elle est indispensable au bon fonctionnement
démocratique de la structure ». Une fois cette
phase de préparation effectuée, l’équipe de
l’association Métropop’, qui accompagne les
conseillers citoyens, promet une « phase plus
opérationnelle » à partir de la rentrée.
Une ministre au Conseil
Hélène Geoffroy, Secrétaire d’État
auprès du ministre de la Ville, de
la Jeunesse et des Sports, chargée
de la Ville, a récemment rencontré quelques membres du Conseil
citoyen. L’occasion pour eux de souligner « cette opportunité enrichissante de rapprocher la politique des
habitants ». Mehmet Erdem, pré-
sident de l’association Etude Plus,
y croit et s’implique à fond dans le
Conseil. Partant de l’enthousiasme
des membres présents, la Secrétaire d’État aspire à ce que ce nouvel
outil démocratique « donne envie à
d’autres habitants de s’investir dans
la vie démocratique, notamment à
travers le système électoral ».
n°109 juillet-août 2016
15
Sans langue de bois
Suite à l’expérience prometteuse de l’an dernier, le projet d’équipe
mobile de tranquillité publique (EMTP) est non seulement reconduit
mais étendu.
Équipe mobile de
tranquillite publique :
plus de temps et d’agents
E x p l i c at i o n s s u r c e r e n o u v e l l e m e n t é l a rg i
248 appels de Clichois en 120 jours.
Une confiance gagnée progressivement auprès des habitants. Et chaque
cas traité de façon unique, avec un suivi
approprié. Pour Samira Guerrouj,
conseillère municipale déléguée à la
Prévention, sécurité et tranquillité publique, « c’est parce que cette première
expérience, à l’été 2015, d’équipe mobile de tranquillité publique a été prometteuse que nous avons décidé non
seulement de la reconduire mais d’en
étendr e le champ d’intervention ».
Dans le temps d’abord : d’une présence sur quatre mois l’an dernier, la
nouvelle équipe a été recrutée pour
dix mois, de juillet à avril 2017. Dans
l’effectif ensuite : l’équipe se renforce
et passe à cinq agents de terrain.
Les missions et objectifs de l’équipe
mobile de tranquillité publique
(EMTP) demeurent inchangés. Par une
présence sur le terrain, surtout en soirée, elle intervient principalement sur
des problèmes d’incivilités et de nuisances sonores (tapages, rassemblements ou autres). Les agents opèrent
soit sur sollicitation des Clichois soit
sur constatation concrète des besoins.
Émanant du service Prévention, sécurité et tranquillité publique, ils
16
n ° 109 j u i l l e t - a o û t 2016
agissent par un travail de fond basé
sur le dialogue et la confiance établie avec les habitants. « Grâce à cette
mission rallongée dans le temps, nous
allons pouvoir renforcer cette action
en profondeur car certains problèmes
observés prennent du temps à trouver
une solution », souligne Fanny Dupuy,
directrice du service. Par le renforcement de l’équipe, la couverture de
toute la ville sera désormais rendue
possible. Claude Talon, reconduit à
son poste de responsable de l’EMTP,
se souvient des « témoignages de détresse sociale reçus l’an dernier » et
dont le traitement « va être davantage
possible » grâce à la nouvelle configuration du projet.
L’EMTP à l’écoute des habitants
24h/24 06 15 08 00 17
ou emtp@clichysousbois.fr
Tranquillité vacances
Afin de prévenir les risques
de cambriolage, les agents
municipaux de surveillance
de la voie publique (ASVP) et
le commissariat de Clichysous-Bois et Montfermeil
proposent l’opération
« Tranquillité vacances »
pendant toutes les périodes
de congés scolaires. Après
avoir déclaré votre absence
prolongée, des patrouilles
fréquentes et aléatoires sont
effectuées dans votre quartier
afin de sécuriser les lieux.
Les formulaires d’inscription
sont disponibles au commissariat, au service municipal
Prévention, sécurité et tranquillité publiques (15 allée F.
Lindet) et sur le site internet
de la ville.
C’est bon à savoir
Le véhicule
d’intervention rapide
Depuis fin 2011, un véhicule
municipal sillonne la ville : le
véhicule d’intervention rapide
(VIR).
Géré par deux agents polyvalents, il permet de répondre
dans les meilleurs délais à
des dégradations ou dysfonctionnements constatés
sur l’espace collectif (voirie,
espaces verts, etc.).
Grâce à un relais administratif à leur écoute, les Clichois
peuvent ainsi signaler un
problème de propreté, de
signalisation, de tag, de voirie
La Ville sur Youtube !
Retrouvez toutes les vidéos
des événements marquants de
la commune sur la nouvelle
chaîne Youtube
« Ville de Clichy-sous-Bois ».
Visionnez, partagez et
abonnez-vous !
Un chèquee réussite
pour les 6 s
Le Conseil départemental de la
Seine-Saint-Denis offre 200€ en
bons d’achat à tous les collégiens
du département entrant en
sixième dans un établissement
public. Réservés aux fournitures
scolaires, livres et matériel
numérique, ils sont utilisables
jusqu’au 15 novembre dans les
commerces partenaires de SeineSaint-Denis.
Plus d’infos sur
https://chequereussite.seinesaint-denis.fr/
En cas de fortes
chaleurs
Comme chaque été, la municipalité
de Clichy-sous-Bois a mis en
place un registre nominatif des
personnes âgées, isolées et/ou
handicapées afin de permettre
l’intervention des services
sanitaires en cas de fortes chaleurs.
Pour vous inscrire sur le registre
endommagée, de voiture
épave, de mobilier urbain ou
encore d’éclairage public.
Contact
Tél. : 01 41 70 36 32
De 9h à 12h et de 14h à 16h
(répondeur en dehors de ces
horaires)
municipal, veuillez contacter
la Maison des seniors,
51 allée de Récy
Tél. : 01 43 88 22 11
Hôtel de ville :
horaires d’été
Afin de s’adapter au rythme
estival, l’hôtel de ville
n’assurera pas ses permanences
habituelles du samedi matin
entre le 16 juillet et le 20
août. Les horaires habituels
sont néanmoins conservés
les autres jours : de 8h30 à
17h30, les lundi, mercredi,
jeudi et vendredi, et de 10h à
17h30 le mardi. Par ailleurs,
afin d’assurer un accueil de
qualité à l’occasion de la
rentrée scolaire, la mairie sera
exceptionnellement ouverte à
8h30 le mardi 6 septembre. Et
l’écrivain public reprendra sa
permanence le samedi 27 août
sur rendez-vous uniquement.
Les élus ont la parole
Expression
La majorité municipale apporte tout son soutien et sa
solidarité aux habitants de l’« Immeuble Ronsard »,
durement touchés par l’évacuation de leur immeuble. Après deux nuits dans le gymnase Armand Desmet réquisitionné pour l’occasion, tous les habitants ont pu être
relogés provisoirement dans des hôtels de plusieurs villes,
avec l’aide des services de l’état.
Petit à petit, les familles sont orientées vers des logements
pérennes, hélas encore trop rares.
Nous mettons tout en œuvre pour que ces solutions de
logements définitifs remplacent le plus vite possible les
chambres d’hôtel dans lesquelles certaines familles sont
encore hébergées.
Nous remercions également très fortement les personnels
communaux mobilisés sur ce dossier comme jamais. Tous
ont eu à coeur, non seulement d’apporter toute l’efficacité et l’engagement qu’on leur connaît, mais ils ont aussi
fait preuve de beaucoup d’humanité à l’égard de familles
éprouvées qui avaient vraiment besoin de soutien moral
en ces moments difficiles.
Les élus de la majorité municipale
Pour répondre à la tribune de la majorité municipale
qui s’inquiète du vote du budget 2016 de la région
IDF. Je tenais à rétablir certaines vérités. La région
présidée par Madame Pécresse, à voté un budget global
ou l’investissement connait une hausse de 9% (+9% pour
le transport, +12% pour le développement économique,
+6% pour les lycées…) soit 1,7 Milliards d’€, une baisse
des dépenses de fonctionnement (parfois superflu ou inutiles) de 5%. Non nous n’avons pas oublié nos promesses.
De même, un audit à révélé qu’il y a eu une forte dégradation financière avec un encours de dette qui passe de
1,9 milliard d’€ en 2004 à 5,5 mds d’€ en 2015 soit un taux
d’endettement de 135 % ! Des problèmes de régularité
quant à l’octroi des 461 subventions aux associations (70%
des dossiers concernés).
Quant à la suppression des emplois dit « tremplin », il est
bon d’informer les clichois, qu’il y a eu +135 agents rattachés au siège entre 2010-2015, pendant qu’il y a eu une
baisse de 82 agents rattachés aux lycées. Ma conviction
est que la création d’emploi doit prioritairement venir du
secteur marchand donc des entreprises, et non des collectivités locales dans lequel la masse salariale de la région à
bondi à +57 millions d’€ (+16%) payé par les contribuables
franciliens (y compris les clichois). En conclusion, on ne
peut pas dire que l’ancienne majorité de gauche à la région à eu une gestion exemplaire et saine.
Yves Barsacq - Chef de groupe Les Républicains
n°109 juillet-août 2016
17
Rendez-vous
Agenda
Sa i s o n c u lt u r e l l e 2016-17
Lancement le 24 septembre !
La saison culturelle 2015-2016 s’achève
à peine qu’est annoncée la suivante ! C’est
parce que, avec tout de même une pause
bien méritée, la culture ne s’arrête (presque)
jamais à Clichy-sous-Bois ! Samedi 24 septembre, donc, c’est Barcella qui ouvrira le
bal. Virtuose de l’écriture, autant héritier
de Bourvil que d’Oxmo Puccino, il nous
présentera son univers à l’ironie féroce
et l’imagination débridée, avec quelques
allers-retours entre humour, autodérision,
grandiloquence et émotions. Une saison
culturelle toujours aussi éclectique avec du
théâtre, de l’humour, du cirque, de la chanson, des spectacles jeune public et un axe
fort autour de la danse. On nous annonce
également le grand retour de Kamel le Magicien en résidence artistique à l’Espace 93 !
SPORTS ET LOISIRS → VVV 2016
Forêt de Bondy
Du 6 au 15 juillet et du 8
au 26 août, de 14h à 18h
ANIMATIONS DE QUARTIER → Square des
couleurs, sur la pelouse de la mairie et aux
Bois du Temple
J e u d i 1 4 j u i l l e t à 22 h 30
BAL DES POMPIERS → 21h : 2 allée du
Chêne Pointu
FEU D’ARTIFICE → 22h30 : pelouse de
la mairie
M e r c r e d i 1 3 j u i l l e t à 14 h 30
CINE GOUTER → A partir de 6 ans
Bibliothèque Cyrano-de-Bergerac
VVV 2016
Un été en forêt
D u 1 8 j u i l l e t a u 7 ao û t
Chaque été, la forêt de Bondy accueille
plusieurs milliers de jeunes dans le cadre du
dispositif « Ville, Vie, Vacances », plus connu
sous le sigle VVV. Cette année, du 6 juillet au
13 août, (du mardi au samedi), ces enfants et
adolescents âgés de 5 à 17 ans, et venus de
toute l’Île-de-France, pourront encore participer gratuitement à une vingtaine d’activités
sportives et culturelles de plein air. Des ateliers dédiés à l’escalade, aux arts du cirque,
à l’équitation ou encore au théâtre se côtoieront ainsi sur un même lieu.
Inscriptions : groupes, réservation à
l’avance sur www.ville-montfermeil.fr ;
individuels, sur place (au poste de garde
de la Forêt de Bondy, 2 allée Jean Jaurès
à Coubron), le jour même, accompagnés
d’un adulte.
14 j u i l l e t
Bal des pompiers
Cette année encore, le grand bal de
la fête nationale est organisé à la caserne
des sapeurs pompiers de Clichy-sousBois, mardi 14 juillet, à partir de 21
heures, avant, pendant et après le feu
d’artifice qui se déroulera à 22h30 sur
la pelouse de la mairie. Au programme
: animation musicale avec DJ, kermesse
avec lots à gagner, espace jeux pour
enfants, restauration sur place par vendeur ambulant et parking gratuit et surveillé. L’entrée est libre mais interdite aux
mineurs non-accompagnés.
Centre de secours de Clichy-sous-Bois
2 allée du Chêne Pointu.
18
n ° 109 j u i l l e t - a o û t 2016
D u 6 j u i l l e t a u 13 ao û t
ANIMATIONS ET DETENTE →
Clichy plage 2016
Pelouse de la mairie
V e n d r e d i 2 2 j u i l l e t à 22 h 3 0
CINEMA EN PLEIN AIR →
Pelouse de la mairie
V e n d r e d i 5 a o û t à 22 h 30
CINEMA EN PLEIN AIR →
Pelouse de la mairie
Dimanche 4 septembre
FETE DE LA VILLE → Forum des sports
et des associations
Pelouse de la mairie
Clichy plage revient !
Du 18 juillet au 7 août, l’événement estival préféré
des Clichois s’installera de nouveau sur la pelouse de la mairie.
Au cœur d’un été encore plein d’activités.
J u i l l e t e t ao û t
Un été plein à Clichy-sous-Bois !
Comme depuis déjà cinq ans, le moment
fort de l’été se trouvera sur la pelouse de la
mairie avec Clichy Plage, ses piscines, ses
transats, son sable fin, ses espaces jeux et
ses nombreuses animations. Mais l’été battra également son plein en forêt de Bondy
grâce au dispositif Ville, Vie, Vacances. Du 6
juillet au 13 août (du mardi au samedi), une
vingtaine d’activités sportives et de loisirs
seront proposées gratuitement aux jeunes
âgés de 5 à 17 ans (groupes et individuels).
Des ateliers dédiés à l’escalade, aux arts du
cirque, à l’équitation ou encore au théâtre
se côtoieront ainsi sur un même lieu. En
extérieur toujours, et au cœur des quartiers,
les services de la Ville offriront activités sportives et manuelles aux jeunes Clichois tous
les après-midi de la semaine (sauf pendant
Clichy Plage). Sans oublier la bibliothèque
de rue ou les nombreuses animations proposées par les centres sociaux et la maison
de la jeunesse ! Bref, tout pour passer un été
plein à Clichy-sous-Bois !
Retrouvez tout le programme de l’été dans
le guide inséré dans ce numéro.
n°109 juillet-août 2016
19
Dimanche
4 Septembre
10h—19h
Pelouse de la mairie
Forum des sports et des associations
www.clichy-sous-bois.fr
Ville de Clichy-sous-Bois
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
1 946 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler