close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

23 Juin 2016 - Le Cafetier

IntégréTéléchargement
COMPTABILITE
FISCALITE
CONSEILS
Gastroconsult SA
Genève
Suisse
Michelle Hunziker
ambassadrice de l’Emmental
Hebdo • N˚23 • 24 juin 2016
Assemblée générale de la SCRHG
du 7 juin 2016
> Page 3
Genève
Sélection des vins
de Genève
> Page 5
Entr ’Acte
Supplément du journal des cafetiers, restaurateurs et hôteliers romands,
Votre supplément
Entr’Acte
Spécial Terroirs
Romands
Spécial
TERROIRS
ROMANDS
Entr’Acte. Supplément du journal LE CAFETIER. 24 juin 2016 No 23 – SPÉCIAL TERROIRS ROMANDS • 1
C’est le mardi 7 juin, au Muséum d’histoire
naturelle de Genève, que se tenait la
129 e Assemblée générale ordinaire de la
Société des Cafetiers, Restaurateurs et
Hôteliers de Genève (SCRHG).
L
Le festival Rilke
revient à Sierre
Du 19 au 21 août, le 6e festival Rilke sera de retour
avec un nouveau concept centré sur le célèbre
poète, sur l’Hôtel de Ville et la fondation Rilke,
basée à Sierre. Cette année marque en effet le 30e
anniversaire de la Fondation Rilke. La manifestation,
qui rend hommage au grand poète qui vécut
l’automne de sa vie dans la cité valaisanne, se
déroulera principalement dans les lieux fréquentés
par Rilke. Poésie, théâtre, musique, exposition et
film formeront le coeur du festival bilingue. Deux
spectacles populaires reviendront sur les
circonstances de l’installation de Rilke à Sierre, et
l’inspiration que ce coin de Valais lui apporta. Un
film complètera ses présentations.
N.B.
PUBLICITE
aurent Terlinchamp, Président de la SCRHG
ouvre l’assemblée par un chaleureux discours
de bienvenue, en remerciant Casimir Platzer, le
Président de GastroSuisse, et Alain Brunier, Directeur
général de l’EHG (Ecole hôtelière de Genève), tous
deux présents. Il remercie également Daniel Carugati,
le trésorier de la SCRHG, après que celui-ci ait présenté
son rapport de trésorerie sur l’année comptable 2015.
L’approbation de l’ordre du jour et du procès-verbal de
l’Assemblée Générale de l’année dernière sont obtenus
à l’unanimité.
Casimir Platzer prend ensuite la parole, remerciant
Laurent Terlinchamp pour l’invitation. Il rappelle
d’emblée que GastroSuisse défend les intérêts de la
branche depuis 125 ans. GastroSuisse est aujourd’hui
la plus grande Fédération patronale de l’hôtellerierestauration avec quelque 20 000 établissements membres
(dont environ 2500 hôtels), organisés en 26 associations
cantonales et quatre groupements sectoriels.
Il évoque ensuite la récente Assemblée des délégués de
GastroSuisse, qui s’est prononcée pour une adoption
de la CCNT (convention collective nationale de travail)
révisée, qui apporte selon lui plus d’améliorations que de
désavantages (notamment pour le soutien financier de
la formation continue) et entrera en vigueur en janvier
2017. Il est revenu ensuite sur l’initiative populaire fédérale
«Contre l’immigration de masse» et l’initiative «Stop
à l’îlot de cherté – pour des prix équitables – qui devra
venir en aide aux PME souffrant de prix d’importation
surélevés.
Retour sur les objectifs 2015-2016
Après avoir assuré Casimir Platzer de son soutien, Laurent
Terlinchamp est revenu sur les objectifs votés lors de la
dernière assemblée générale. Plusieurs points importants
ont été abordés, et le travail effectué s’est soldé par un
bilan très positif:
• Le développement des produits du terroir par la
promotion de la Semaine du Goût: Laurent Terlinchamp
a insisté sur la demande réelle de la population de
produits du terroir et la nécessité pour les restaurateurs
genevois d’y répondre; il les a encouragés à développer
la communication, l’ouverture, la formation
professionnelle et à faire preuve d’initiative.
• Il s’est félicité de la LRDBHD et du travail de
communication couronné de succès, pour lutter contre
la concurrence déloyale. La Société des Cafetiers a en
effet su soutenir et accompagner ses membres dans la
mise en conformité de leur établissement, et sensibiliser
ainsi tous les restaurateurs.
• L’autre grand dossier couronné de succès a été
l’encadrement des Food Trucks sur le domaine public,
en les intégrant dans la nouvelle législation et en limitant
leur nombre (dix emplacements offerts à Genève).
suite en page 3 ➥
JAA
CH-1211 Genève 11
Rédaction: CP 5811, 1211 Genève 11, tél. 022 329 97 46, journal@scrhg.ch
Av. Général-Guisan 42 - 1009 Pully
021 721 08 08
www.gastroconsult.ch
2
Edito – Suisse
DROIT DES SUCCESSIONS:
UNE RÉVISION EN DEMI-TEINTE
Un projet de révision du droit des successions vise, entre
autres, à accorder davantage de marge de manoeuvre à celui
qui rédige son testament, par exemple pour organiser au
mieux la dévolution d’une entreprise. La volonté est louable,
même si les effets risquent de rester très limités.
Pas d’effets juridiques pour une union non officielle
Le droit des successions, tel qu’il est défi ni aujourd’hui par le
Code civil, est-il encore en phase avec l’évolution de notre
société? Certains en doutent, au point que le conseiller aux
Etats Felix Gutzwiller a déposé en 2010 déjà une motion
réclamant la modernisation de ce droit. Il en est finalement
résulté un projet de révision du Code civil, récemment mis en
consultation. Outre quelques modifications mineures, deux
aspects essentiels sont abordés: la diminution des parts
réservées, d’une part, et l’introduction d’un legs d’entretien
pour un concubin non enregistré, d’autre part.
La proposition d’un legs d’entretien est fondée sur l’idée que,
dans certains cas, l’absence de règles protégeant le concubin
peut se révéler d’une rigueur excessive, en particulier lorsque
ce dernier menait avec le défunt une vie de couple régulière
avec partage des responsabilités, notamment financières. Le
projet mis en consultation ne vise pas à accorder au concubin
ou à ses enfants un statut d’héritier légal, mais il donne la
possibilité à un juge d’ordonner un legs d’entretien à la charge
de la succession si l’ayant droit en fait la demande et s’il ne
dispose pas de ressources suffisantes. Un tel legs peut être
accordé au concubin qui a vécu avec le défunt pendant au
moins trois ans, ou aux enfants du concubin qui ont vécu dans
le ménage du défunt pendant au moins cinq ans alors qu’ils
étaient mineurs.
Suisse
Le refus des deux initiatives «En faveur du service
public» et «Pour un revenu de base inconditionnel»
est une bonne chose pour l’hôtellerie-restauration.
G
astroSuisse salue le non à l’initiative populaire «Pour
un revenu de base inconditionnel». Les quelque
29 000 entreprises de l’hôtellerie-restauration
dépendent de chaque collaborateur. Casimir Platzer, président
de GastroSuisse se montre soulagé: «L’initiative aurait pu
susciter de mauvaises tentations et aurait compliqué la
nécessaire valorisation du potentiel de la main d’oeuvre suisse.»
Tout comme l’initiative populaire du revenu de base, le projet «En
faveur du service public» aurait provoqué un trou dans la caisse
PUBLICITE
N°23 - 24 juin 2016
Même si l’on comprend les difficultés qui peuvent résulter de
certaines situations, cette modification du droit n’est pas
défendable. Il appartient en effet aux personnes qui décident
de faire ménage commun d’officialiser leur union si elles
désirent que celle-ci soit prise en considération par le droit.
Dans le cas contraire, elles renoncent de fait aux effets
juridiques liés à un statut officiel. On peut d’ailleurs faire
valoir qu’avec l’évolution actuelle de la société, les situations
de dépendance financière de l’un des partenaires du couple à
l’égard de l’autre deviennent plus rares, en particulier dans les
unions non enregistrées.
Plus de liberté dans la libre attribution
d’une succession
Le second aspect de la révision est plus intéressant, même s’il
est difficile d’en évaluer les effets potentiels. Le droit
successoral confère en effet à certains héritiers légaux une
réserve, c’est-à-dire une fraction de leur part légale à l’héritage
dont le testateur ne peut pas les priver, quelle que soit sa
volonté. Les bénéficiaires de cette réserve sont les descendants,
le conjoint (ou partenaire enregistré) survivant, et les parents
s’il n’y a pas de descendant. Les parts d’héritage qui leur sont
obligatoirement réservées diminuent d’autant la liberté du
testateur d’attribuer sa succession comme il l’entend. Selon la
configuration des héritiers, la «quotité disponible» (part que le
testateur peut librement attribuer) peut descendre jusqu’à un
quart seulement de l’héritage.
Les modifications proposées visent à supprimer la part
réservataire des parents et à diminuer celle des descendants et
du conjoint survivant. Ainsi, la quotité disponible pour le
testateur serait plus élevée et représenterait au minimum la
moitié de la succession.
Le but est donc de donner une plus grande liberté de choix à
celui qui rédige son testament, par exemple pour attribuer une
partie de ses biens à un concubin ou aux enfants de celui-ci,
mais aussi, cas échéant, pour organiser au mieux la dévolution
d’une entreprise. Il est en effet indéniable que, lorsque les trois
quarts d’une succession doivent être attribués à plusieurs
descendants, une entreprise peut se trouver morcelée, voire
mise en difficulté.
Un effet limité sur les transmissions d’entreprise
La volonté de réduire les parts réservataires afin de donner
plus de liberté au testateur n’a rien de choquant dans le
contexte social actuel, et le souci de favoriser ainsi la pérennité
des entreprises est hautement louable. On est toutefois en droit
de se demander si les modifications proposées auront un effet
substantiel. Faute de données précises, on ignore si l’ampleur
des réserves actuelles constitue un obstacle important à la
transmission d’entreprise. Surtout, rien ne permet d’affirmer
que la réduction de ces réserves, telle qu’elle est envisagée,
suffira à éviter le morcellement d’une entreprise au moment
de la succession.
La réalité est que la transmission d’une entreprise se heurte
souvent à bien d’autres difficultés, liées par exemple au régime
matrimonial ou à l’imposition des successions – on ne saurait
d’ailleurs trop rappeler que ces questions méritent d’être
étudiées assez tôt, soigneusement et avec l’aide de spécialistes.
En comparaison, la diminution des réserves légales des
héritiers peut avoir au mieux un effet positif mais limité.
Pierre-Gabriel Bieri
Communiqué GastroSuisse
fédérale. Le tourisme de montagne traverse une crise profonde
et dépend d’un réseau de transports publics bien développés,
ce aussi dans les régions les plus reculées. «L’initiative aurait
menacé l’approvisionnement dans les régions périphériques»
souligne Remo Fehlmann, directeur de GastroSuisse.
GastroSuisse est la Fédération de l’Hôtellerie et de la Restauration
en Suisse. L’organisation fondée en 1891 défend les intérêts
de la branche depuis 125 ans. GastroSuisse est aujourd’hui la
plus grande Fédération patronale de l’hôtellerie-restauration
avec quelque 20 000 établissements membres (dont environ
2500 hôtels), organisés en 26 associations cantonales et quatre
groupements sectoriels. L’hôtellerie-restauration suisse avec
ses quelque 29 000 établissements est un moteur économique
important et fait partie des principaux employeurs du pays. En
2014, 209 920 personnes y étaient employées et 8476 apprentis
étaient formés dans l’hôtellerie et la restauration.
3
Genève – Suisse
➥ suite de la page 1
Objectifs 2016-2017
Le président de la SCRHG a ensuite brillamment développé
les différents objectifs à venir:
• Le suivi de la Loi sur l’inspection et les Relations du
Travail (LIRT) et son application.
• La relance de la formation continue. Laurent Terlinchamp
a vivement incité les restaurateurs à s’ouvrir et à faire
preuve de générosité, en accueillant des jeunes en
apprentissage ou en stage, qui doivent impérativement
se développer à Genève.
• L’intensification du service d’accompagnement d’aide à
la transmission d’entreprise.
• La défense des restaurateurs (contre les débordements
syndicaux et ceux des inspecteurs de surveillance du
marché du travail).
• Le soutien politique dans la structure «Stop à l’îlot de
cherté».
• La finalisation des mises en conformité de la LRDBHD et
la surveillance de son application sur le terrain.
• Le développement de la communication de la SCRHG
grâce à tous les outils modernes (réseaux sociaux, sites
Internet, mails etc.).
REMISE EN CONFORMITÉ DE
NOS ÉTABLISSEMENTS À GENÈVE:
DÉLAI PROLONGÉ
Chers(ères) Collègues,
La remise en conformité est loin d’être une petite
affaire. La Société des Cafetiers reste à votre
disposition pour vous aider à remplir le formulaire.
Suite à notre demande, nous sommes heureux que le
Service du Commerce nous a accordé un délai
supplémentaire pour rendre nos dossiers complets.
Laurent Terlinchamp remet son
diplôme à Caroline Laporte.
Nouveau délai accordé: 30 septembre 2016.
Evoquant les perspectives d’avenir, Laurent Terlinchamp
a développé une vision novatrice de la restauration à
Genève, en abordant les enjeux de taille qui l’attendent. Il
a incité les restaurateurs à se remettre en question, à revoir
leur concept, leur carte, et à adopter les prix justes. Il a
rappelé que cette année il y a près de 200 établissements
de moins. A l’heure où la restauration rapide et le takeaway explosent, il faut tout revoir et c’est aux restaurateurs
de s’impliquer, pour garder leurs clients avant tout. Dans
un monde où tout a changé, où la demande de la clientèle
jeune évolue à vitesse grand V, il s’agit de s’adapter, de faire
un état des lieux et de trouver de nouvelles idées. Même si
la conjoncture est difficile, Laurent Terlinchamp a transmis
un message d’espoir et d’enthousiasme aux restaurateurs,
en les incitant à se poser une question: «Est-ce que mon
offre correspond à la restauration de demain?». C’est dans
une ambiance joyeuse que le Président de la Société des
Cafetiers a pu ensuite remettre les traditionnels diplômes
d’ancienneté à Caroline Laporte (Restaurant La Réunion,
Veyrier, 25 ans) et à Alain Akar (Auberge communale de
Thônex, 30 ans).
Toujours dans la défense de vos intérêts.
Votre Président
Laurent Terlinchamp
RETROUVEZ LE BULLETIN D’INSCRIPTION
sur
www.scrhg.ch
Nathalie Brignoli
Alain Akar reçoit son diplôme d’ancienneté. / Photos: © N.B.
Suisse
La compagne de Tomaso Trussardi
et
ex-épouse
d’Eros
Ramazzotti
Michelle
Hunziger,
mannequinanimatrice, rejoint ainsi deux autres
ambassadeurs de charme Matthias
Sempach et Sonia Kälin.
D
eux choses unissent Matthias Sempach
et Sonia Kälin: la lutte, d’abord puisque
la dernière a été championne en 2012
et le premier, en 2013. La seconde chose qui les
unit est le fait que tous deux sont issus du milieu
agricole. Cela peut aider lorsqu’il s’agit de parler
fromages! Avec Michelle Hunziker, tout change!
La célèbre animatrice d’émissions de télévision
italiennes et allemandes est, depuis mai 2016, la
nouvelle ambassadrice en Suisse de l’Emmental
AOP.
Un vieux fromage proche de la nature
La recette originale de l’Emmental remonte au
13e siècle. Il est fabriqué depuis cette date-là à
partir du lait cru de vaches nourries à l’herbe
fraîche et au foin provenant des fermes voisines.
Michelle Hunziker et Matthias Sempach n’ont
pas dérogé à la tradition en faisant faire au lait
le même circuit avant sa transformation en
fromage AOP. Pour eux, tout a commencé avec
la traite des vaches. Puis, ils ont amené le lait à la
fromagerie Hüpfenboden, à Trubschachen, dans
le canton de Berne, à quelques encablures du lieu
de la traite, et capitale de la biscuiterie Kambly.
La fromagerie fait partie des 130 fromageries
Michelle Hunziker, nouvelle ambassadrice
en Suisse de l’Emmental
sélectionnées dans lesquelles près de 20 000
tonnes d’Emmental AOP sont fabriquées
annuellement pour être vendues tant en Suisse
que dans le monde entier.
Ensuite, nos deux apprentis-fromagers ont
travaillé le lait cru sous le contrôle d’un fromager
expérimenté pour lui donner une forme ronde
traditionnelle et façonner des meules d’un
diamètre de 80 cm à 1 m et pesant entre 75 et
120 kilos. S’ensuivit pour nos deux vedettes la
préparation du fromage, le chauffage du caillé,
le remuage et le remplissage du moule avant de
voir enfin naître un Emmental AOP.
Une meule-souvenir
Les meules d’Emmental AOP de nos deux
ambassadeurs ont été garnies d’une étiquette à
leur propre effigie avant d’être stockées chez le
fromager dans la cave d’affinage pour environ
90 jours. Les meules restent dans les caves du
fromager pendant huit semaines en cave de
fermentation à 21 degrés, où se forment les trous
typiques, puis quatre autres en cave d’affinage.
Après quatre mois, l’Emmental AOP est évalué
au moyen de plusieurs contrôles.
Lionel Marquis
L’Emmental AOP est fabriqué de façon artisanale. / © Boris Baldinger
L’Emmental AOP
L’Emmental original a un diamètre variant entre 80 et 100 cm et un poids variant entre 75 et
120 kg. Son affinage, de quatre mois minimum, se déroule dans des caves sélectionnées avec
soin. Selon le degré d’affinage, on retrouve des arômes de noisette légèrement épicées ou des
notes beaucoup plus soutenues. Cependant ce qui fait que l’Emmental AOP est considéré
comme le roi des fromages suisses est le fait qu’il est élaboré à partir de lait cru non traité et
exempt d’additifs alimentaires. Encore aujourd’hui, l’Emmental AOP est fabriqué selon un
processus artisanal traditionnel par des maîtres fromagers expérimentés.
N°23 - 24 juin 2016
4
Ici
Ici & ailleurs – Coup de chapeau – Neuchâtel
& urs
aille
Alexandre Fricker
TOURISME
Terroir et fontaines à Aigle
Cet été, Aigle Tourisme, propose une balade rafraîchissante à
travers la ville. Chaque jeudi, par les rues et au gré des
nombreuses fontaines qui ornent la ville, baladez-vous à pied
accompagnés d’une guide du patrimoine, qui vous racontera
leur riche passé et leur histoire. Aigle est une ville connue pour
son fameux vin blanc. Elle mérite de l’être également pour ses
nombreuses fontaines. Aigle Tourisme, en collaboration avec
une guide du patrimoine, souhaite faire revivre le temps d’une
balade, le riche passé de la ville, son histoire ainsi que celle du
marbre de Saint-Triphon dans lequel de nombreuses fontaines
ont été taillées. Les visites, gratuites se dérouleront jusqu’au 15
septembre 2016. Et pour passer un moment gourmand et
convivial il faudra se rendre le samedi 25 juin au centre-ville
lors du «Marché des fleurs et produits du terroir».
CULTURE
La Route du thé a son ambassadrice
Marie-Christine Clément est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages
sur le goût, à la tête du Grand Hôtel du Lion d’Or, à Romorantin
(Loir-et-Cher), elle est aussi ambassadrice de la «Route du thé
Relais & Châteaux», un itinéraire qui part de Chine pour aller au
Sri Lanka puis au Kerala, en faisant des haltes dans les demeures
patrimoniales de l’association (relaischateaux.com). «Le thé est
mon compagnon d’écriture. Il m’inspire autant qu’il me stimule
et me désaltère. Boire du thé, c’est partir pour un monde
imaginaire, goûter le parfum de l’ailleurs. (…) «À l’origine, le thé
était utilisé par les bouddhistes
pour favoriser la vigilance des
moines lors des longues veillées
de récitation de mantras»
explique Marie-Christine
Clément. Ses souvenirs de
voyages au sein des plantations
sont aussi envoûtants que les
breuvages dont elle parle.
N.B.
Ils étaient près de 120 candidats à postuler au
nouveau poste de directeur de Slow Food Suisse, et
le choix s’est porté sur Alexandre Fricker, actuel
directeur de l’office de promotion Vaud Terroirs:
Slow Food Suisse se réjouit d’avoir trouvé en lui
l’homme de la situation.
Le nouveau directeur est parfaitement bilingue (françaissuisse-allemand), ce qui lui facilitera grandement la tâche.
Spécialiste de la promotion des produits du terroir, il a déjà
su démontrer ses talents dans le marketing culinaire, le
tourisme et l’organisation d’événements.
Il prendra sa fonction de directeur de Slow Food le
1er octobre 2016, après avoir passé quatre années à diriger
Vaud Terroirs: Alexandre Fricker a su, en peu de temps,
simplifier les structures de promotion des produits du
terroir vaudois, dynamiser, en la modernisant, l’image et la
présence du canton de Vaud, tant en Suisse qu’à l’étranger.
De grands projets à venir
Slow Food Suisse est convaincu d’avoir trouvé la personne
qui saura construire cet édifice pour donner à Slow Food
toute la visibilité que l’association mérite. Moteur de
plusieurs projets qui mobiliseront toutes les énergies, il
supervisera le développement de l’Arche du Goût et Slow
Food, dirigera les Slow Food Market, les projets d’éducation
et la coordination internationale, à la recherche de
partenaires et de financements pour chacun d’eux.
Pour Anna Hofmann, coprésidente, Slow Food Suisse doit
passer à la vitesse supérieure en se professionnalisant.
Alexandre Fricker possède sans aucun doute l’énergie, le
réseau, l’expérience et la force de persuasion nécessaires
pour atteindre les objectifs ambitieux de l’association au
niveau national. Josef Zisyadis, autre co-président de Slow
Food Suisse, compte sur Alexandre Flicker pour fédérer les
acteurs autour d’une nourriture bonne, propre et juste.
Alexandre Fricker directeur
de Slow Food Suisse. / © AGIR
Rappelons que Slow Food Suisse existe depuis 1993,
inspirée de l’association italienne, fondée en 1986, en
réponse à l’industrialisation croissante de l’alimentation.
Mouvement populaire mondial, Slow Food compte plus de
100 000 membres et des réseaux dans plus de 160 pays,
avec 1500 organisations locales. La Suisse compte plus de
3500 membres et 19 conviviums (organisations locales), que
Slow Food Suisse a mis sur pied en Romandie et dans la
plupart des régions.
Dans ce monde où la nourriture industrielle est devenue
la règle, il convient d’ériger la défense de l’authenticité, de
la traçabilité et des qualités gustatives en véritables enjeux
de société. Pour se faire, il faut renforcer la présence
politique de Slow Food Suisse, dans les futurs débats et
votations sur l’alimentation dans notre pays.
JC Genoud-Prachex
Neuchâtel
Concours culinaire pour le 15e anniversaire de «Fourchette Verte» Neuchâtel
Marquant le 15e anniversaire de «Fourchette Verte»
Neuchâtel, le programme cantonal Alimentation
& Activité physique et le service de l’enseignement
obligatoire lancent un défi culinaire à la «Top Chef».
F
inancé par le programme cantonal Alimentation &
Activité physique, le label suisse de restauration de qualité
«Fourchette Verte» promeut l’alimentation équilibrée
auprès des structures d’accueil extrafamiliales, des restaurants de
collectivités et d’autres établissements dans le canton. Rien de tel
que de surfer sur la vague d’un concours réputé pour sensibiliser
les jeunes à une alimentation saine et gourmande.
Les élèves d’économie familiale du canton ont été invités en mars
2016 à participer à cette compétition. Des dizaines de candidats
ont proposé des menus délicieux et équilibrés, comprenant
un plat et un dessert, le tout en respectant à la lettre les
consignes de «Fourchette Verte». Les responsables du concours,
Tania Schindelholz-Letté, chargée du programme cantonal
Alimentation & Activité physique au service de la santé publique
et Daniela Sunier, diététicienne et coordinatrice de Fourchette
Verte NE, ont présélectionné quatre compositions rédigées par les
élèves. Ils sont allés en finale le 18 juin dernier, au centre scolaire
du Mail de Neuchâtel.
Des talents culinaires
Avec une heure et demie à disposition pour mettre en valeur leurs
talents culinaires, les finalistes ont dû rendre quatre assiettes de
leur plat et quatre assiettes du dessert. Après dégustation, le jury
a rendu son verdict et les vainqueurs furent honorés vers 12h00
lors de la partie officielle. Le gagnant a remporté des cartes
d’abonnements de cinéma, les suivants des entrées à la piscine,
de quoi allier culture et activité physique aux jeunes gourmets.
Ce concours s’inscrit à la suite les mesures lancées en 2012 par
le canton pour promouvoir une alimentation équilibrée et
suffisamment d’activité physique, en agissant non seulement sur
les comportements, mais également sur le cadre de vie.
Sandy Métrailler
Karen Allemann-Yerly, Directrice GastroNeuchâtel. / © DR
N°23 - 24 juin 2016
Un dîner santé. /© FreeImages.com/Lali Masriera
Karen Allemann-Yerly, Directrice de Gastro
Neuchâtel et membre du jury du concours:
«Ce type de projet m’enthousiasme beaucoup. GastroNeuchâtel
fait partie du comité de «Fourchette Verte» Neuchâtel depuis
plusieurs années et nous avons à cœur de promouvoir ce
label de restauration de qualité qui souhaite améliorer les
connaissances en matière d’alimentation et de santé, et ce,
dès le plus jeune âge. Je me réjouis d’aller à la rencontre de
ces adolescents, peut-être futurs apprentis dans l’un de nos
métiers et aussi futurs clients de nos établissements publics.»
GastroNeuchâtel soutient des démarches gastronomiques
comme le «Festin neuchâtelois» ou la «Semaine du Goût». Ces
rendez-vous éveillent notre curiosité, nos émotions, notre intérêt
pour les produits, et développent notre perception du goût.
5
Genève
Course des Serveuses
et Garçons de café
Da ns l e ca d re d es F êt e s d e G e n è ve
Dimanche 7 août 2016 à 15h30
ATTENTION: CHANGEMENT DE PARCOURS
Départ et Arrivée: Quai Gustave-Ador, Angle Pierre-Fatio
Le départ aura lieu sur le quai Gustave-Ador,
angle rue Pierre-Fatio
Rendez-vous des concurrents(es) dès 14h30
pour le retrait des dossards, et remise du matériel de course.
Arrivée:
Elle sera jugée sur la même ligne
que celle du départ.
Distance: Environ 1800 mètres à
parcourir avec le plateau, les deux
verres pleins et les deux bouteilles
intactes.
Genève
Inscrit les concurrent(e)s suivants:
M/Mme .................................................................................................................................... Date de naissance: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
M/Mme .................................................................................................................................... Date de naissance: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
M/Mme .................................................................................................................................... Date de naissance: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Catégories :
1) Hommes de 18 à 30 ans
(né entre 1998 et 1986)
2) Hommes de 31 à 40 ans
(né entre 1985 et 1976)
3) Hommes de 41 ans et plus
(né en 1975 et avant)
4) Femmes de 18 à 40 ans
(née entre 1998 et 1976)
5) Femmes de 41 ans et plus
(née en 1975 et avant)
Heures de départ :
Catégorie 1:
Catégorie 2 et 3:
Catégorie 4 et 5:
Adresse: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
M/Mme .................................................................................................................................... Date de naissance: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Cette épreuve sportive étant organisée dans le but de promouvoir
notre profession, les organisateur s seront intransigeants sur la
bonne tenue et le comportement des engagés.
Parcours: Départ quai GustaveAdor, angle rue Pierre-Fatio,
direction Baby-Plage.
Demi-tours, Baby-Plage et retour
rue Pierre-Fatio.
...........................
M/Mme .................................................................................................................................... Date de naissance: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chaque concurrent(e) devra être en tenue traditionnelle:
- pantalon noir, chemise blanche, nœud papillon ou cravate
pour les Messieurs
- jupe noire ou pantalon noir, chemisier blanc pour les Dames
Le port de chaussures de sports est interdit.
Chaussures de ville noires pour tous les concurrent(es).
Chaque concurrent(e) recevra un
dossard, et un tablier blanc de
serveur qui devra obligatoirement
être porté dans toute sa longueur. Il
(elle) recevra également un
plateau, deux verres remplis et
deux bouteilles pleines.
Bulletin d’inscription
L’établissement:.............................................................................................................. N° Tél.
Règlement:
✁
à 15h30
à 15h33
à 15h36
Ceci afin de rendre la course plus
fluide et d’éviter tous problèmes sur
la ligne d’arrivée.
M/Mme .................................................................................................................................... Date de naissance: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
pour la course du dimanche 7 août 2016 – départ 15h30
Bulletin à retourner auprès de la Société des Cafetiers, restaurateurs et hôteliers
11 Avenue Henri-Dunant – CP 5456 – 1211 Genève 11
Tél. 022 329 97 22 // Fax. 022 320 40 25
Conditions générales de la course:
Tout concurrent surpris en train de courir sera immédiatement disqualifié.
Pénalités: 1 minute par objet manquant ou vide.
(Disqualification si le(la) concurrent(e) arrive avec le
plateau vide).
Planche des Prix: les cinq premiers de chaque
catégorie recevront un prix spécial, soit 25 prix de
valeur.
Bagages: un emplacement (tente blanche) sera prévu
près du départ afin que les concurrents puissent laisser
leurs bagages en toute sécurité durant la compétition.
Il n’y a malheureusement ni vestiaire ni douche à
l’arrivée.
Tous les concurrents recevront un prix souvenir.
Classement: il sera établi par les chronométreurs
officiels de façon définitive, et sans contestation
possible.
Remise des prix: elle aura lieu, à proximité de la ligne
d’arrivée, 30 minutes après la fin de la course. Elle sera
suivie d’une verrée.
Délai d’inscription: l’engagement à cette compétition
est gratuit. L’inscription doit nous parvenir
exclusivement au moyen des formulaires joints, avant
le 22 juillet 2016 au secrétariat de la Société des
Cafetiers. Aucune inscription ne sera acceptée sur
place.
Organisation: Société des Cafetiers, Restaurateurs et
Hôteliers de Genève, avec le soutien technique du
Stade Genève, club organisateur de la course de
l’Escalade.
La 17e édition de la Sélection des vins de Genève
La 17e édition de la Sélection des vins de Genève
a remis ses prix le 15 juin, dans la cour de l’Hôtel
de Ville, en présence d’un nombreux public et de
personnalités du monde genevois de la restauration,
de l’hôtellerie, du tourisme et de la viticulture.
C
onseiller d’Etat en charge du département de
l’environnement, transports et agriculture, Luc
Barthassat, assisté de la pétulante comédienne Brigitte
Rosset, a remis à Eric Leyvraz, du domaine des Bossons à Peissy, la
sculpture du sanglier de bronze, distinction du vin le mieux noté,
cette année Le Vieux Clocher, un pinot noir 2015.
Avec le marcassin de bronze, l’Ecole Hôtelière a récompensé le
merlot 2014 de la Cave Les Baillets à Russin. Entouré de Cécile
Armaing et Arthur Leclerc, élèves de l’Ecole, Philippe Chevrier
en a distingué Sébastien Gros.
Témoignage éminent de l’intérêt toujours plus soutenu que
manifeste l’ensemble de la branche restauration et hôtellerie
du canton pour les vins et l’ensemble des produits du terroir
genevois, le renard de bronze personnifie le prix «coup de cœur»
de la Société des Cafetiers, Restaurateurs et Hôteliers de Genève.
Cette année, il a été décerné par le comédien Philippe Cohen et
Jean-Luc Piguet, vice-président de la SCRHG, à Bernard Rochaix,
de la Cave des Perrières, pour récompenser son chardonnay 2015.
Remise de médailles
Le prix de la presse – une gravure de fouine – remis par les
journalistes Annick Jeanmairet et Pierre Thomas, a été remporté
par M. Dominique Maigre, du Domaine des Bonnettes pour son
gamaret 2015. Magnifique gravure représentant un nid d’aigle, le
Trophée Tradition récompense la cave ayant obtenu la meilleure
moyenne avec son chasselas et son gamay. Offert par la Société des
Vieux-Grenadiers, ce prix a été attribué par Dominique Grangier,
«roi» des Vieux Grenadiers, et Chris Mc Sorley, entraineur du
Genève Servette HC, à Emilienne Hutin, du Domaine Les Hutins.
Toutes les compositions, gravures et sculptures personnifiant les
différents prix, sont l’œuvre de Robert Hainard, artiste animalier
de renommée internationale.
De g. à dr.: les vainqueurs de prix spéciaux Fabian Rochaix,
Eric Leyvraz, Luc Barthassat, Sébastien Gros, Brigitte Rosset
(maîtresse de cérémonie), Dominique Maigre et Emilienne Hutin.
/ © Anna Pizzolante | Rezo.ch
Un jury composite – banquiers connaisseurs et autres
professionnels de la restauration ou de la branche viticole – a
décerné 60 autres médailles d’or, sur un total de 651 vins genevois
soumis à son appréciation.
JC Genoud-Prachex
On retrouvera la liste d’ensemble des médailles
d’or de cette 17e édition sur www.geneveterroir.ch
Jean-Luc Piguet, vice-président de la SCRHG et
Philippe Cohen rémettent là Bernard Rochaix, de la
Cave des Perrières et son chardonnay 2015. / © jcgp
N°23 - 24 juin 2016
6
Immobilier – Les bonnes affaires
Mise en location
du Café-restaurant-dortoirs de Chalet – Neuf (altitude 1700 m.)
La Bourgeoisie de Collombey-Muraz met en location à partir du 1er juillet 2017
le café-restaurant-dortoirs de Chalet - Neuf situé dans les alpages et aux pieds
des remontées mécaniques dans le secteur des Portes du Soleil.
Caractéristiques:
• accès estival par route goudronnée
• accès hivernal par les remontées mécaniques de Morgins ou Châtel (France)
Descriptif:
➥ 1 café – restaurant de 78 m2 de surface d’exploitation
➥ terrasse et remises
➥ 1 cuisine
➥ dortoirs pour une capacité de 35 lits
➥ appartement privé
➥ caves et locaux de services
Conditions:
➥ garantir d’obtenir une autorisation d’exploiter par les autorités compétentes
Carlo Giardini
Fournitures hôtelières
Genève
Devis
gratuit
Tél.: 022 782 82 39
079 206 89 16
Fax: 022 783 01 50
Visites et renseignements:
➥ Exploitants actuels: 024 477 12 96 – sauf le mercredi
➥ Conseiller en charge du dossier –
M. Yvan Roch, conseiller bourgeoisial 076 349 35 60
Les personnes intéressées sont invitées à transmettre leur offre jusqu’au 30 août 2016
à la Bourgeoisie de Collombey-Muraz – Case postale 246 – 1868 Collombey
Le conseil bourgeoisial
Le Cafetier fait une pause
estivale durant deux mois.
A remettre à Martigny
Hôtel-Brasserie de la Poste
• emplacement central et attractif 5 minutes
à pied de la gare CFF au cœur du quartier
des affaires
• 34 chambres tout confort / 60 lits
• brasserie rénovée de 70 places salle pour
banquet de 70 places
• bail commercial de 5 ou 10 ans
• loyer attractif
• rachat du petit matériel
• entrée de suite ou à convenir
Renseignements sur demande
R. Susset ou S. Humbert
au 021 721 08 08
GASTROCONSULT SA
remi.susset@gastroconsult.ch
Retrouvez-nous dès
le 2 septembre 2016.
Partagez avec nous vos infos sur info@lecafetier.ch
Impressum
Hebdomadaire fondé le
1er octobre 1893. Journal romand –
122e année – Paraît le vendredi.
Abonnement:
Rédaction Le Cafetier:
Tarif publicités:
CP 5811, 1211 Genève 11
tél. 022 329 97 46
fax 022 320 40 25
E-mail: journal@scrhg.ch
Rédactrice en chef:
Myriam Marquant
Consultations juridiques 2016
JUIN
MARDI 28
Me Loroch
JUILLET
MARDI 12
Me Marmier
AOUT
MARDI 23
Me Loroch
MARDI 6
MARDI 20
Me
Me
SEPTEMBRE
Marmier
Loroch
annonces Fr. 1.19 le mm
(2 col. minimum);
réclames Fr. 3.50 le mm
Petites annonces par
tél.: 022 329 97 46
Tirage contrôlé FRP/REMP:
Secrétaire de rédaction:
8000 ex.
(32 000 lecteurs chaque semaine)
Rédaction: Promoédition SA
Prépresse:
Nathalie Brignoli
Secrétariat: Chantal Longchamp
Correspondants: JC Genoud-Prachex,
JF Ulysse, Lilly Martini, Lionel Marquis
et Sandy Métrailler.
Vous auriez tort de
vous en priver.
Systèmes de distribution Addimat.
Addimat SA, CH-3076 Worb, Neufeldstrasse 2
Tél. + 41 31 838 50 00, Fax + 41 31 838 50 10, www.addimat.ch, info@addimat.ch
N°23 - 24 juin 2016
1 an Fr. 70.– (2,5% TVA incluse);
6 mois Fr. 45.– (2,5% TVA incluse)
Laurence Bullat | Promoédition SA
Impression:
Atar Roto Presse SA
Régie publicitaire:
Promoguide SA
Rue des Bains 35
CP 5615 – 1211 Genève 11
tél. 022 809 94 90
fax 022 809 94 99
E-mail: info@lecafetier.ch
Editeur et administration:
SOFIED SA
Rue des Bains 35
1205 Genève
Site internet:
www.lecafetier.ch
7
Mots croisés – Produit – Cours
N°1103
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
Solution
S O Ldes
UTION
mots croisées N°1102
M E N A G E R
E
A S
R
I
I
N O
T O L
I
T
L
E
A
M U R E
C
M
L
I
I
H
I
E
I
5
I
6
T A
7
E R S E
T
C E D E R
S E R V
4
M U
O B
E
3
E S
A N A
A U E
N
I
I
2
T
E S A
8
E U
9
E U R S
E R R A S
Greg Koch, fondateur de la brasserie Stone et Yan Amstein , directeur d’Amstein SA. © DR
Produit
La première gorgée de bière, avec Amstein…
10
Horizontalement
M
1. Qui, par exemple, permettent de rester en vie. – 2. Auxiliaires. Exprime
O –T4.S
R se
O remplissent
ISÉS
l’admiration. – 3. Bruit de tambour. Immaculées.
PourC
qu’ils
normalement, il faut les vider régulièrement. Venu au monde. Service du
travail obligatoire. – 5. Mit en circulation. Pas joli, joli, cet Italien! – 6. Négation.
Rayonnait sur le Nil. A l’envers: toi. – 7. Bouts des seins. Camille, homme
HORIZONTALEMENT
politique français. – 8. Troubles. Si Anne en a,Suzanne en a aussi. – 9. Poursuivent
avec insistance. – 10. Dans l’Iliade, port de Béotie. Adjectif possessif.
Les délicieuses bières de Stone Brewing
arrivent en Suisse, via Amstein SA,
l’ambassadeur de la bière. Elles ont été
présentées le 14 juin dernier à Zürich
lors d’un événement media.
D
ésormais vous pourrez déguster les
1. Qui, par exemple, permettent de rester en vie. – 2. Auxiliaires. Exprime
lʼadsavoureuses
bière artisanales de Stone
Brewing,
Verticalement
miration. – 3. Bruit de tambour. Immaculées. – 4. Pour quʼils se remplissent nor-
qui arrivent en Suisse via
Amstein SA. C’est le 14 juin dernier que ces
1. Ondulera. – 2. Peut l’être bien ou mal. A bénéficié. – 3. Article. Conjonction.
Guillaume, héros. – 4. Peut finir par monter à la tête. Travaillai très dur. – 5. Ville
audacieuses ont été dévoilées lors d’une
malement, il faut les vider régulièrement. Venu au monde. Servicebières
du travail
du Yémen. Petits aux longues oreilles. – 6. Pour le tout petit, c’est passer à table.
présentation média à l’International Beer Bar à
Cité fidèlement.
– 7. D’un auxiliaire.
le coup. Manche.
– 8. Propres
un des ! – 6. Négation.
Zürich. Après la présentation de Stone Brewing
obligatoire.
– 5. Mit Dans
en circulation.
Pas joli,
joli, cetàItalien
pays baltes. Exclamation enfantine. – 9. Demeuraient. – 10. Canton alémanique.
par Greg Koch, et celle de l’entreprise Amstein
Ville de Suisse,
sur l’Aar. sur le Nil. A lʼenvers : toi. – 7. Bouts des seins. Camille,SA
Rayonnait
homme
par Yan poliAmstein, les invités ont pu savourer
les différentes bières.
tique français. – 8. Troubles. Si Anne en a, Suzanne en a aussi. – 9. Poursui-
Qui est Stone Brewing?
Fondé par Greg Koch et Steve Wagner, la
brasserie Stone Brewing basée à San Diego est
la plus grande brasserie artisanale des EtatsUnis. Stone a été nommé deux fois la «Meilleure
VERTICALEMENT
brasserie de tous les temps sur la planète terre»
1. Ondulera. – 2. Peut lʼêtre bien ou mal. A bénéficié. – 3. Article. par
Conjonction.
le magazine BeerAdvocate. En qualité de
leader dans la révolution des Craft Beer, Stone
Guillaume, héros. – 4. Peut finir par monter à la tête. Travaillai très
dur. – 5.une
Vil-brasserie et un restaurant à
construit
Berlin, ainsi quʼà Richmond, en Virginie (USA).
vent avec insistance. – 10. Dans lʼIliade, port de Béotie. Adjectif possessif.
Recette
Le brassage dans ces deux lieux a démarré au
printemps dernier. Connu pour ses saveurs
largement centrées sur le houblon, Stone a gagné
une réputation de brasseurs de bières uniques,
tout en maintenant un engagement indéfectible
envers la durabilité, l’éthique des affaires, la
philanthropie et l’art du brassage. Depuis son
lancement en 1996, Stone a fait don de plus de
3 millions de dollars aux institutions caritatives.
Amstein, l’ambassadeur de la bière!
Dans les années 60, son fondateur, Jacques
Amstein, fut l’un des premiers à croire au
potentiel des «bières du monde» en Suisse.
Passionné par la richesse de la culture brassicole
étrangère, il s’attela à la tâche titanesque
d’intéresser les Suisses à d’autres style de bière et à
modifier ainsi leurs habitudes de consommation,
pour rendre les spécialités étrangères tendance.
La maison Amstein SA, fondée en 1973, a
démarré comme modeste entreprise locale,
puis a bénéficié d’une belle croissance, jusqu’à
atteindre une portée nationale. Aujourd’hui son
réseau de distribution de bières importées du
monde entier couvre largement toute la Suisse.
Lilly Martini
le du Yémen. Petits aux longues oreilles. – 6. Pour le tout petit, cʼest passer à
table. Cité fidèlement. – 7. Dʼun auxiliaire. Dans le coup. Manche. – 8. Propres
à un des pays baltes. Exclamation enfantine. – 9. Demeuraient. – 10. Canton
alémanique. Ville de Suisse, sur lʼAar.
LA VRAIE SALADE NIÇOISE
(COMME ILS DISENT…)
Ingrédients 4 portions
- 4 tomates rondes
- 4 oeufs
- 2 cébettes (ou petits oignons)
- 8 petites fèves
- 1 petit poivron vert
- 200 g de thon au naturel
- 4 filets d’anchois au sel
- olives noires
- feuilles de basilic
- 8 à 10 radis
- vinaigre de vin rouge
- huile d’olive, sel et poivre
Préparation
Il suffit de rassembler tous les ingrédients, puis de procéder ainsi:
Refroidir les oeufs cuits dur à l’eau froide.
Hacher les oignons et les disposer au fond du plat.
Ajouter les févettes, le poivron vert émincé, les radis en rondelles,
le thon émietté.
Mélanger, saler et poivrer. Ajouter les tomates en quartiers et les
oeufs durs coupés en huitièmes, puis les olives noires et le basilic
finement ciselé, enfin les filets d’anchois croisés sur le sommet de la
salade en cas de salades portions.
Saupoudrer de sel et de poivre, arroser d’huile d’olive et de vinaigre
de vin, avant de réserver au frais 1 heure, bien mélanger la salade
avant de servir.
COURS A PLEIN TEMPS
Fr. 3’320.2e session 2016 (212e cours)
HORAIRES:
- de 08h30 à 11h45 et de 13h00 à 16h30
du lundi au vendredi
Dates:
Du 26 septembre 2016
au 25 novembre 2016
Ouverture des
inscriptions:
Dès le 23 mai 2016
Modalités:
Se munir de:
- la somme de Fr. 500.- (frais administratifs)
- et d’une pièce d’identité
Le solde de Fr. 2’820.- payable
au plus tard le 1er septembre 2016
EXAMENS:
Décembre 2016
Inscriptions
aux examens:
IFAGE - Montbrillant
Rue des Gares 10-12 – 1201 Genève
Tél. 022 807 30 46
Horaires d’ouverture:
9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30
info@ifage.ch
N°23 - 24 juin 2016
8
La Der
International
Vinexpo Hong Kong 2016: un franc succès!
La santé retrouvée du marché chinois des vins a
galvanisé les professionnels du secteur, qui ont salué
le succès de la 7e édition de Vinexpo qui s’est déroulée
à Hong Kong, du 24 au 26 mai. Une nouvelle étape est
franchie par Vinexpo, partenaire incontournable de
la filière en Asie-Océanie.
I
ls étaient 17 200 acheteurs (en hausse de 2,5% par rapport à
2014) à s’être déplacés à Hong Kong cette année. Les exposants
ont relevé la qualité de la sélection: à Vinexpo Hong Kong, les
grands noms de la profession accueillaient les acheteurs clés, des
experts de renommée internationale ont animé 75 événements,
tandis que la conférence sur le marché du vin en Chine prodiguait
des conseils pour pénétrer et comprendre ce marché qui évolue
sans cesse.
Tout avait été mis en place pour créer une ambiance propice au
business, de la logistique des stands à la création des restaurants
à thèmes où les exposants pouvaient faire déguster leurs propres
vins. Les nombreux rendez-vous d’affaires ont été renforcés par le
service de mise en relation entre exposants et acheteurs: «One to
Wine meetings» a permis plus de 1300 rendez-vous sur les stands.
C’est ainsi que les 1300 exposants, venus de 33 pays, ont fait
déguster plus de 55 catégories de vin et spiritueux, du champagne
au whisky, en passant par le porto et la tequila. Salon international
par ses visiteurs aussi, sa fréquentation s’est diversifiée, passant de
25 à 51 pays. Hong Kong affirme son rôle de porte d’entrée du
continent asiatique et étend aussi son influence aux acheteurs
d’Europe, du Moyen-Orient, de Russie ou encore d’Afrique.
La Chine est devenue un marché important
Signe de sa reprise, la Chine devient le cinquième marché
consommateur de vin au monde et le nombre de visiteurs chinois
est en hausse de 7,9%. La reprise des importations australiennes a
fait grimper de 21% le nombre de visiteurs australiens, et les pays
de l’ASEAN confirment leur poussée déjà ressentie en 2014,
notamment le Vietnam (+23%).
Les différentes régions de productions de la péninsule invitaient
les visiteurs à un voyage au cœur de l’Italie viticole, connue pour
la diversité de ses vignobles et cépages.
Vinexpo Hong Kong stand Champagne Boizel. / Photos: © vinexpo
Concours
an passé, début juillet, la 15e édition
s’est déroulée dans les mêmes lieux,
réunissant des vins tranquilles
et effervescents issus des cépages muscats
représentant 23 pays. Deux jours durant, dans
des conditions optimales de dégustation, les
experts jurés internationaux, ont évalué 209
vins issus des cépages muscats du monde et
N°23 - 24 juin 2016
Vinexpo Challenge et Jon Arvid Rosengren, meilleur Sommelier
du Monde 2016, proposaient une dégustation à l’aveugle et, grande
première, Vinexpo a ciblé un cépage, permettant de mieux cerner
la particularité de la Syrah et ses différentes expressions en
fonction des terroirs.
Pendant trois jours, on a parlé vin dans tout Hong Kong et, dans
de très beaux restaurants de la ville, la Commanderie du
Bontemps, la Jurade de St Emilion et les Côteaux de Champagne
ont fait déguster des vins exceptionnels à leurs invités.
JF Ulysse
Vinexpo Hong Kong stand Chianti.
16e confrontation des meilleurs Muscats du Monde
Organisée depuis 2001 par l’association Forum oenologie, cette vitrine
internationale destinée à valoriser la
diversité aromatique des muscats se
déroulera en Languedoc Roussillon,
les 29 et 30 juin prochains. L’événement
a lieu au bord de l’Etang de Thau,
célèbre pour ses huitres, en ville de
Frontignan la Peyrade (Hérault), qui
mêle tradition et modernité. Le lieu
offre des paysages uniques comme le
Lido, longue bande de sable entre mer
et lagune, des étangs et le massif de
la Gardiole, où chaque année renaît le
Muscat de Frontignan.
L’
Vinexpo Hong Kong Stand Bourgogne.
attribué 69 médailles (24 d’Or et 45 d’Argent)
selon le règlement des concours internationaux
et dans la stricte application de l’Assurance, un
critère de sélection fiable.
Depuis sa création, cette vitrine témoigne du
développement de ces traditionnels vins doux
naturels et d’une remarquable variété de vins
issus de vendanges spéciales qui valorisent la
complexité et la richesse aromatique des
cépages Muscats. Muscats du Monde® a pour
origine une conviction: les producteurs lauréats
peuvent utiliser la médaille, signe distinctif de
qualité des vins primés, à des fins commerciales,
dans un contexte très concurrentiel et une offre
souvent confuse.
Une place à part
Muscats du Monde® occupe une place à part
parmi les concours internationaux par son
ampleur internationale et l’exigence de sa
méthode, mais aussi grâce à des normes de
qualité bien au-delà des standards, pour rester
fidèle à ses mots d’ordre fondateurs: diversité,
qualité, rigueur. En 2016, 230 échantillons en
provenance de 24 pays réuniront donc, en un
lieu de qualité, les meilleures productions des
muscats du monde. Il s’agit de choisir les
meilleurs pour leur qualité en tant que telle,
renforcer la démarche de qualité des
producteurs de Muscats du monde, mettre en
avant la diversité et la richesse des productions
existantes et créer un axe de rencontre autour
Jurés experts en pleine dégustation. / © Lyon saveurs
des Muscats. Cette démarche encouragera la
recherche scientifique et la connaissance des
dégustateurs de Muscats du monde et
permettra de créer une œnothèque des Muscats
ayant participé aux confrontations, afin
d’assurer la traçabilité des signes de qualité
délivrés.
JC Genoud-Prachex
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
4 798 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler