close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chut - Scribay

IntégréTéléchargement
thalie
Chut !
Publié sur Scribay le 30/06/2016
Chut !
À propos de l'auteur
L'écriture a longtemps été mon passe-temps favori. Malheureusement, pour diverses
raisons, j'ai perdu le goût d'écrire. Je compte sur un site stimulant comme celui-ci,
que je viens de découvrir, pour m'y remettre.
À propos du texte
- Chut ! dit Jeanne, en posant son doigt sur sa bouche.
- Chut ! répond doucement Monsieur Chopinot.
Monsieur Chopinot partage un secret avec cette petite chose tremblante. Monsieur
Chopinot se fait caressant.
- Chut ! dit-il doucement en quittant le balcon.
Licence
Tous droits réservés
L'œuvre ne peut être distribuée, modifiée ou exploitée sans autorisation de l'auteur.
Chut !
Chut !
- Jeanne, on a frappé à la porte, veux-tu aller ouvrir ?
Pour être obéissante, Jeanne n'en est pas moins sauvage, et stoppant son élan vers la
porte d'entrée, elle tourne les talons et court se réfugier sur le balcon du salon. Il ne
reste plus à sa mère qu'à aller ouvrir elle-même, tout en se demandant où est encore
passée sa petite sauvageonne.
Jeanne tend l'oreille. Elle reconnait une voix. C'est celle de Madame Landowska.
- Zut, flûte et crotte ! C'est mercredi ! On ne va pas tarder à voir arriver les autres !
Entre les balustres du balcon, Jeanne guette leur arrivée. Voilà Monsieur Zammit, et
son étui de cuir noir. Il ne manque qu'une personne et le compte y sera, avec Papa.
Arrive une très grosse voiture, pas forcément luxueuse, mais spacieuse, en tout cas.
C'est celle de Monsieur Chopinot. Sa voiture n'est pas trop grande pour accueillir
son engin monumental.
- On dit instrument, Jeanne, ou mieux : violoncelle. Il ne s'agit pas d'une entreprise
de maçonnerie !
C'est Papa qui dit cela quand il la reprend. Jeanne préfère répéter ses bêtises. Juste
pour l'énerver.
Tic tac, tic tac. ! On règle le métronome.
Scrouitch ! On collophane les cordes.
Clink ! on fait vibrer le diapason.
Gnik, gnak, couac ! On accorde.
Il tombe des cordes.
Jeanne a froid sur son balcon. Et on n'en est qu'au début de la sonate !
Le premier mouvement se déroule sans trop d'anicroches, ni de croches
surnuméraires. Mais...
- Oh non ! Monsieur Chopinot a loupé un bémol ! A refaire.
Jeanne grelotte. Le soir tombe. Il va faire nuit.
- On attaque l'adagio, dit Papa.
- Oh oui ! Attaquez-le, tordez-lui le cou. Achevez-le !
Jeanne se souvient qu'elle n'a pas fait ses devoirs pour demain. Et elle aura beau
raconter des histoires de menuets et de rondos interminables, elle sait d'avance
qu'on ne la croira pas.
3
Chut !
Entre le froid qui la saisit et les cordes raclées à coup d'archets, elle ne sait pas ce
qui lui fait le plus grincer des dents.
Et c'est comme ça un mercredi sur deux. Jeanne souffre. Elle n'en peut plus.
Les musiciens s'accordent une pause. Il ne pleut plus.
Monsieur Chopinot sort sur le balcon pour fumer. Entre les volutes de la fumée, il
distingue une petite forme recroquevillée sur le coussin rouge du fauteuil en osier.
- Chut ! dit Jeanne, en posant son doigt sur sa bouche.
- Chut ! répond doucement Monsieur Chopinot.
Monsieur Chopinot partage un secret avec cette petite chose tremblante. Monsieur
Chopinot se fait caressant.
- Chut ! dit-il doucement en quittant le balcon.
Jeanne pleure.
Il se remet à tomber des cordes.
Jeanne voudrait que la pluie la débarrasse de la sale impression qu'elle garde sur sa
peau.
Jeanne pleure à chaudes larmes et se tait.
- Franchement, Monsieur Chopinot, vous n'êtes pas du tout à ce que vous faites,
aujourd'hui, dit Papa ! Je pense d'ailleurs que nous allons en rester là pour
aujourd'hui.
Merci, mes amis ! A jeudi en quinze !
- Où est Jeanne ? crie soudain Maman qui s'aperçoit enfin de sa longue absence.
- Il faudra penser à prendre rendez-vous chez un pédopsychiatre, répond Papa. Sa
manie d'éviter les gens m'inquiète. Pas toi ?
4
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
77 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler