close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

brexit - WordPress.com

IntégréTéléchargement
NUMÉRO SPÉCIAL
NOTE DE CONJONCTURE DE FEDERAL FINANCE GESTION
BREXIT
24 juin 2016
BREXIT : présentation des faits
Le résultat du référendum anglais favorable à la sortie de la GB de
l’Union Européenne a surpris les investisseurs qui tablaient, dans
leur majorité, sur le maintien dans l’Europe.
Les marchés ont fortement réagi. La livre a baissé jusqu’à 8% et
les taux longs anglais ont perdu jusqu’à 0,50%. Concernant le CAC
40, il convient de noter que si la clôture de ce vendredi affiche une
baisse de 8,04 % sur la journée, la baisse globale sur 7 jours se
limite à 1,87 %. Les Banques centrales (BCE, BOJ, BOE, …) ont
déclaré ce matin être en contact les unes avec les autres, et prêtes
à fournir les liquidités nécessaires aux banques commerciales, si
nécessaire.
IMPACTS POLITIQUES
Pour l’Europe, le Brexit est déstabilisant dans un contexte de
montée du populisme et de remise en cause du projet européen.
Cependant cette crise pourrait/devrait être une opportunité à saisir
par les autorités politiques européennes pour
renforcer le projet européen.
IMPACTS ÉCONOMIQUES
La baisse de la livre pourrait renchérir les prix des produits importés
et renforcer l’inflation.
IMPACTS MARCHÉS
Le BREXIT n’est bien évidemment pas une bonne nouvelle pour
les marchés européens. Il nuit à l’image de l’Europe auprès des
investisseurs internationaux. La correction des marchés a été sévère.
Nous ne sommes pas pour autant face à une crise systématique,
laissant craindre un effondrement du système bancaire. Si
nécessaire, les Banques Centrales interviendront.
À court terme, les marchés pourraient chercher à se stabiliser et les
excès de marchés offrent certaines opportunités d’investissement.
L’heure est à la prudence plutôt qu’à la panique.
À moyen terme, le risque politique demeure. Dans un contexte politique
fragilisé (populismes, manifestations anti-establishment), parsemé
d’élections politiques (notamment en Espagne, puis
en Italie, France, Allemagne …), les gouvernants
Nous conservons nos
doivent rassurer les acteurs économiques et
positions défensives et
relancer le projet européen. A défaut, une nouvelle
phase de fragilité des marchés n’est pas à exclure.
privilégions une maitrise
Le dénouement des accords commerciaux
du risque dans nos
(imports/exports) pourrait s’étaler sur deux ans.
NOS CHOIX ET ORIENTATIONS DE
L’activité ne s’arrêtera pas instantanément. La
portefeuilles.
renégociation de nouveaux accords pourrait
GESTION
ensuite prendre de longues années (cf Groenland).
En amont du Référendum, nous avions adopté un comportement
Le secteur financier de l’économie anglaise (City de
prudent :
Londres) devrait être particulièrement touché par la perte du
« passeport européen ».
- sur la partie « Actions », des thématiques défensives ont été
mises en place, venant renforcer les positions prudentes que nous
Cela devrait contribuer à affaiblir la balance courante anglaise
avions déjà prises il y a quelques semaines. Concernant les valeurs
malgré la baisse de la livre plus favorable aux exportations.
anglaises : nous n’en avions pas en portefeuille.
Certains établissements financiers internationaux pourraient
réduire leur activité à Londres ce qui pourrait entrainer des milliers
de destructions d’emplois.
Les investissements internationaux (IDE) devrait se réduire, la
Grande-Bretagne étant considérée jusqu’’à présent comme tête de
pont de l’Europe.
Le financement de la balance des paiements anglaise sera plus
difficile et pèsera sur la livre sterling.
Le ralentissement économique induit sera cependant progressif,
impactant 2016 (croissance proche de 1%) et 2017 (stagnation).
Il prendra cependant corps sur des économies anglaises et
européennes en meilleure santé qu’il y a quelques années.
- sur la partie « Taux », nous avions remonté la sensibilité pour
profiter d’une baisse des taux et avions, par ailleurs, allégé quelques
positions sur les pays périphériques.
- concernant la « Gestion sous Mandat », les pistes de diversification
(or, volatilité, long-short…) permettent d’amortir ce mouvement de
baisse.
Tout en gardant une approche prudente, nous profiterons le cas
échéant des opportunités de marchés pour renforcer nos portefeuilles
sur des valeurs de « forte qualité », actuellement sous-cotées et qui
selon nous résisteraient mieux à la poursuite de la volatilité.
FEDERAL FINANCE GESTION, SA à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 6 500 000 euros. Siren 378 135 610 RCS Brest. Agrément de l’Autorité des Marchés Financiers n° GP
04/006 du 22 mars 2004. TVA : FR 87 378 135 610. Siège social : 1, allée Louis Lichou 29480 LE RELECQ-KERHUON. Adresse postale : BP 97 - 29802 BREST CEDEX 9.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
80 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler