close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

50068699 Publication externe de poste vacant

IntégréTéléchargement
Publication externe de poste vacant
50068699
Job Posting Title
Fonctionnaire chargé de la PCRD
Date de début
27.06.2016
End Date
28.07.2016
Code de référence
PSOD16
Désignation de la fonction
DESK OFFICER (PCRD)
Organization
Créée en tant qu’organisation continentale panafricaine unique en son genre, l’Union africaine est chargée de
conduire le processus d’intégration rapide et de développement durable de l’Afrique par la promotion de l’unité,
de la solidarité, de la cohésion et de la coopération entre les peuples et les États africains, ainsi que par
l’établissement d’un nouveau partenariat avec les autres régions du monde. Le Siège de l’Union africaine est
établi à Addis-Abeba, la capitale de l’Éthiopie.
En vue de la réalisation de ces objectifs, l’Union africaine entend renforcer sa capacité à s’acquitter de sa
mission en procédant, entre autres, à la mise en œuvre de sa nouvelle structure organisationnelle et au pourvoi
de tous les postes vacants.
La Commission de l’Union africaine invite les citoyens des États membres à faire acte de candidature au poste
de Fonctionnaire chargé de la reconstruction et du développement post-conflit (PCRD) au sein du Département
de Paix et de Sécurité.
Service
Intitulé du poste :
Fonctionnaire chargé de la PCRD
Grade du poste :
P2
Département :
Département de Paix et de Sécurité
Supérieur hiérarchique : Division de la gestion des crises et de la reconstruction post-conflit (CMPCRD)
Lieu d’affectation :
Addis-Abeba (Éthiopie)
Nombre de postes :
3
Projet
Fournir de l’appui aux activités de la Division de la gestion des crises et de la reconstruction post-conflit.
Tâches
Sous la supervision directe du chef de la Division CMPCRD, le fonctionnaire chargé des politiques sera
chargé des tâches suivantes :
Apporter son appui aux activités des États membres en matière d’évaluation des besoins et de
cartographie des capacités au lendemain des conflits ;
Prendre l’initiative dans l’analyse de l’évaluation des besoins et proposer de possibles interventions en
matière de RDPC ;
Appuyer la mise en œuvre des programmes et initiatives de la PCRD ;
Soutenir l’intégration de la prévention des conflits et de la réconciliation et du programme de
redressement aux activités de la CMPCRD ;
Aider à l’élaboration périodique des rapports administratifs et des rapports sur les programmes relatifs à
la RDPC ;
Aider à coordonner les activités de la PCRD avec celles des acteurs de l’aide humanitaire et du
développement qui travaillent aux niveaux national, régional et international afin d’accélérer la transition des
secours d’urgence à l’aide au développement ;
Soutenir l’élaboration et la mise en œuvre de projets locaux à effet rapide pour faciliter le redressement
rapide et la réconciliation, pour tirer parti des capacités et compétences productives des populations, pour aider
à la création de filets de sécurité sociale, pour améliorer la sécurité alimentaire et ressusciter les systèmes de
subsistance et les mécanismes de survie des communautés affectées ;
Entreprendre la collecte et l’analyse de données pour appuyer la planification, la mise en œuvre et le
suivi des programmes de développement socio-économique ;
S’engager dans un partenariat avec des parties prenantes pertinentes dans la mise en œuvre de la
politique de la RDPC ;
Soutenir les CER et les États membres à mettre en œuvre la politique de la RDPC ;
S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée par ses supérieurs hiérarchiques.
Exigences
1.
APTITUDES ET COMPÉTENCES REQUISES
A.
-
Compétences fonctionnelles
Avoir d’excellentes aptitudes en matière d’analyse, de rédaction et d’établissement de rapports ;
Aptitudes avérées en matière de communication et de négociation ;
Solides compétences en matière de planification et d’organisation ;
Maîtrise de l’outil informatique ;
Communication : Compétences avérées en matière de présentation écrite ou verbale.
B.
Principaux résultats attendus (Aptitudes personnelles)
Excellentes aptitudes à mener des recherches, et à élaborer et présenter des informations d’une
manière concise et précise ;
Un bon jugement et des capacités de prise de décision ;
Jugement pertinent dans l’interprétation des instructions et des directives ;
Aptitude de coordination des assignations ;
Aptitude à gérer et diriger de manière efficace le travail d’équipes de professionnels, de fonctionnaires
et d’experts expérimentés qui pourraient être recrutés par la Division dans le cadre des activités de RDPC ;
Aptitude à travailler en équipe, à organiser et à motiver d’autres personnes ;
Aptitude à travailler efficacement à travers les frontières organisationnelles ;
-
Aptitude à travailler de façon professionnelle dans un environnement multiculturel.
C.
Connaissances et culture générale
Excellente connaissance des évolutions politiques, sociales et économiques actuelles en Afrique et
dans le monde ;
Excellence avérée en matière de rédaction de rapports, d’analyse de politiques ;
Compétences qualitatives et quantitatives d’analyse et de recherche ;
Travail d’équipe dans des environnements multiculturels ;
Travail en réseau entre les groupes d’experts et les organisations ;
Négociation et renforcement du consensus ;
Ponctualité et travail dans des délais très serrés ;
Diligence en l’absence de supervision ;
Professionnalisme ;
Maîtrise de l’outil informatique ;
2.
QUALIFICATIONS ACADÉMIQUES REQUISES
Le fonctionnaire doit :
doit être titulaire d’un Master en sciences politiques, en relations internationales, en développement, ou
d’un Master de recherche sur la paix et les conflits, ou dans tout autre domaine lié à la résolution des conflits
ainsi qu’à la reconstruction et au développement post-conflit ;
avoir d’excellentes compétences en matière de recherche, d’analyse et de rédaction ainsi qu’une
excellente culture générale sur l’actualité sociopolitique et économique de l’Afrique.
Il doit avoir la capacité de travailler au sein d’une équipe de professionnels, de faire preuve de créativité et
d’esprit d’initiative, et de travailler sous pression.
Doit avoir, du fait de la diversité linguistique du domaine couvert par le programme, une bonne maîtrise de l’une
des langues de travail de l’UA. De plus, une bonne connaissance d’une deuxième langue de travail de l’UA (le
français en l’occurrence) serait un atout. Le candidat doit être citoyen d’un État membre de l’Union africaine et
disposer d’une bonne maîtrise des systèmes de gestion basés sur les résultats.
3.
AUTRES COMPÉTENCES ET APTITUDES REQUISES
Le candidat doit avoir la capacité de prendre des initiatives et de travailler en équipe. Il doit avoir une excellente
connaissance de l’outil informatique avec une maîtrise parfaite des logiciels PowerPoint, Excel et Word. Il doit
s’exprimer correctement en anglais et en français, ou avoir au moins une connaissance pratique de l’une des
deux langues. Il doit avoir d’excellentes aptitudes en matière de rédaction, de négociation, d’analyse et de
communication. Il doit avoir de grandes capacités en matière de leadership, avoir une expérience avérée en
matière de direction d’équipes multidisciplinaires et disposer de talents diplomatiques ainsi que d’une facilité à
travailler dans un environnement multiculturel.
4.
EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE REQUISE :
Le candidat doit avoir au moins cinq années d’expérience professionnelle dans la fonction publique dont les
trois années dans le domaine de la recherche, de l’élaboration de politiques et de mise en œuvre de projets et
programmes, et les deux autres dans des activités liées à la gestion des conflits et des interventions post-conflit
en collaboration avec les Nations Unies et les agences des Nations Unies ou toute autre organisation régionale,
gouvernementale ou non-gouvernementale.
Une expérience professionnelle dans des situations post-conflit serait un atout.
5.
CONNAISSANCE DES LANGUES :
La maîtrise d’une des langues de travail de l’Union africaine est obligatoire. La maîtrise d’une autre langue de
travail serait un atout.
6.
DURÉE DU CONTRAT :
L’engagement se fait sur la base d’un contrat d’une durée de trois ans, dont les douze premiers mois sont
considérés comme une période probatoire. Par la suite, le contrat est reconduit pour une période de deux ans
renouvelable, sous réserve de résultats et de réalisations satisfaisants.
7.
ÉGALITÉ DE CHANCES :
La Commission de l’Union africaine est un employeur qui donne l’égalité de chances aux hommes et aux
femmes, et les femmes qualifiées sont vivement encouragées à soumettre leurs candidatures. Les candidatures
internes sont également vivement encouragées.
8.
RÉMUNÉRATION :
À titre indicatif, le salaire de base pour ce poste est de 29 287,00 $ EU par an. À ce salaire s’ajoutent d’autres
émoluments, tels que l’indemnité de poste (46 % du salaire de base), l’indemnité de logement (14 414,40 $ EU
par an), l’indemnité pour frais d’études (75 % des frais de scolarité et d’autres frais connexes jusqu’à un
maximum de 7 800 $ EU par enfant et par an), pour les fonctionnaires internationaux de la Commission de
l’Union africaine.
Les dossiers de candidature, qui doivent parvenir à la Commission au plus tard le 28 Juillet 2016, sont à
envoyer à l’adresse du Site de recrutement en ligne de la Commission de l’UA http://www.aucareers.org.
Direction de l’Administration et de la Gestion des Ressources humaines
Commission de l’Union africaine
Addis-Abeba (Éthiopie)
Type de contrat
Régulier (Longue durée)
Taux d'activité
Temps plein
Établissement
Headquaters
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
43 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler