close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Alex Freiman Quartet

IntégréTéléchargement
Comment accueillir
et promouvoir le spectacle
auprès des bénéficiaires ?
RENCONTRES CULTURELLES 2016
TOUT
PUBLIC
JAZZ
Alex Freiman Quartet
En concert
Alexandre Freiman Guitare - César Poirier Saxophone
Fred Sayag Contrebasse - Nicolas Grupp Batterie
Pourquoi la CCAS vous propose ce concert ?
L’univers d’Alex Freiman est celui d’un européen du 21e siècle amoureux de la tradition blues, jazz et soul des années 60. Et
puisque le jazz est interaction, Alex ne serait pas un artiste complet s’il ne savait s’entourer de musiciens capables de mettre
leur talent au service d’un son d’ensemble - musiciens dont la virtuosité ne bavarde pas mais fait la conversation. C’est tout
le charme de ce quartet !
Le spectacle
Le nouveau projet du Alex Freiman quartet est issu des racines de la musique américaine. Le jazz, bien sur, mais aussi la soul,
le gospel et le rhythm’n blues ont toujours été source d’inspiration pour ce musicien éclectique et original. Ses improvisations
sont habitées par le souvenir de musiciens comme Grant Green, Ray Charles ou encore Miles Davis, John Coltrane et Sonny
Rollins grâce auxquels il a su trouver sa propre voix. Pour ce projet, Alex Freiman compose, arrange, chante et joue de la
guitare. Le tout s’harmonise de façon naturelle
pour créer une musique qui lui ressemble :
sincère, passionnée et spirituelle. Souvent
imprévisibles et toujours spontanés, les musiciens
de cet orchestre sont à la fois amis complices et
collaborateurs exigeants. Leurs sons se marient,
• Alex Freiman est l’un des guitariste les plus
se complètent et loin des discours compliqués, ils
passionnant de la nouvelle scène française, et son
cherchent à capturer l’instant, à sentir le rythme
se développer. Moments de bonheurs garantis !
Quartet, l’un des plus en vue de la scène actuelle
Comment parler du
spectacle ?
du jazz français. Attention, concert à ne pas
manquer !
Les musiciens
Alexandre Freiman a étudié la musique au
Berklee school of musique de Boston et obtient
• Puisant son inspiration dans les racines de la
en 2000 un diplôme de «Bachelor of the Arts» en
musique américaine - le jazz, bien sûr, mais
composition jazz. Lors de son séjour aux USA, il
étudie entre autres avec John William Thomas
aussi la Soul, le gospel et le rhythm’n blues - sa
(guitariste pour Chet Baker, Dizzy Gillespie, Joe
musique se traduit sur scène en des concerts
Henderson).
vibrants, sensuels et imprévisibles !
César Poirier débute l’étude de la clarinette
classique à l’âge de 10 ans. Il obtient un premier
prix de solfège, d’analyse musicale ainsi qu’un premier prix de clarinette et de musique de chambre. A partir de 16 ans, il
apprend le saxophone en autodidacte.
Fred Sayag s’inscrit au conservatoire à 22 ans pour étudier la contrebasse classique. A partir de 2005, il effectue plusieurs
séjours à New-York où il y étudie l’harmonie avec Barry Harris, la contrebasse avec Peter Washington et se produit avec
Charles Porter, Elan Mehler, Greg Diamond. Actuellement, il accompagne le chanteur Nicolas Paugam, et joue dans le quartet
de jazz «The Mr.Days».
Nicolas Grupp se passionne pour la batterie dès l’âge de treize ans. Il se forme par la suite au Jam, école de musique à
Montpellier, où il commence l’apprentissage du jazz, de la musique ouest africaine mais aussi de la musique antillaise. Il se
produit en France mais aussi à l’étranger avec des artistes tels que : Jérôme Barde, Raven, Pierrick Pédron, Levis Reinhardt,
François Théberge...
Eléments techniques
Durée : 1 h
Espace scénique
6m
4m
3m
non
3h
1h
Ouverture
Profondeur
Hauteur
Obscurité Montage
Démontage
Spectacle possible en
extérieur.
Accueil du groupe
Nombre
6 personnes
Contact compagnie et
technique
Hélène Manfredi : 06 08 07 03 88
atoutjazz2@wanadoo.fr
Comment préparer
le spectacle ?
Inspirations musicales (Repères)
Le blues (et le jazz)
• Se référer à la brochure CCAS
“Quesako” à la fiche de la discipline
concernée.
• Afficher un panneau presse au
point-rencontre et sur le parcours du
concert avec l’affiche et le dossier de
présentation que vous trouverez sur Pic
web.
• Favoriser une rencontre avec les
artistes après le spectacle.
La soul
Pour aller plus loin :
Repères
Le blues est un genre musical vocal et instrumental apparu aux États-Unis au milieu du XIXe siècle, dérivé des chants de travail
des populations afro-américaines, ainsi que des immigrés européens et des indiens cherokee, gens de pauvres conditions
qui exprimaient eux aussi leurs peines dans un genre de musique comparable. C’est un genre où le chanteur exprime sa
tristesse et ses déboires (d’où l’expression « avoir le blues »). Musicalement, cette douleur est traduite par l’introduction dans
la mélodie de notes appelées “blue notes” venant déstabiliser l’harmonie du chant. Le blues est à la source du jazz et du
rhythm’n’blues, entre autres.
Parallèlement au jazz, au blues et au gospel, la soul, essence de la musique noire américaine, émerge dans les années 1950, dans
un contexte politico-culturel difficile. Ray Charles est le premier à employer le terme « soul », littéralement « musique de l’âme
», dans ses albums Soul (1958) et Soul Meeting (1961), en mélangeant le gospel au rhythm & blues. Le chanteur ouvre la voie,
et d’autres artistes le suivent. Chaque ville importante voit se développer des labels qui produisent de la soul music, mais c’est à
Detroit, à travers la création du label Motown, que les pionniers de la soul vont révolutionner le monde musical dans les années
1960. Le son Motown, c’est une soul souvent enjouée et dansante, plus policée à certains égards que d’autres courants du genre.
Ce label, le plus grand de tous les temps, permet aux artistes (James Brown, Diana Ross, The Supremes, Stevie Wonder, Aretha
Franklin, Jackson Five...) de se faire connaître du grand public, au-delà de leur communauté. Au début des
années 1970, des classiques du genre, tels que What’s Going On de Marvin Gaye et Songs in the Key of Life de
Stevie Wonder voient le jour. La soul décline durant la seconde partie de la décennie, laissant la place au disco, et
elle tend de plus en plus à se rapprocher du funk. Au début des années 1980, de nouveaux artistes renouvellent
le genre, à l’image de Michael Jackson, Barry White ou Luther Vandross.
- A écouter sur le web
My Heart Belongs To Mummy (Cole
Porter, arrangement Alex Freiman) www.
youtube.com/watch?v=3U9Nl6D02pY
Freiman-freiman “live at Shakespeare
and co” à Paris : www.youtube.com/
watch?v=s728sMMe0RM
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
279 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler