close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Candidature de la Finlande au Conseil exécutif de l`UNESCO pour

IntégréTéléchargement
Photo©Visit Finland/Jussi Hellstén
Candidature de la Finlande au
Conseil exécutif de l’UNESCO finlaLandaicasendesidtatdesourutseauentruees
le
par l’ensembrd
s:
pays no ique
k,
ar
pour 2017–2021
em
Dan
lande, Norvège
Vers 2030 – dans l’action
Is
et Suède.
En tant que membre du Conseil exécutif, la Finlande
travaillera pour...
n
une UNESCO efficace et dynamique dont l’action se base sur
• une cohérence des politiques
• une gouvernance efficiente
• les liens fonctionnels intersectoriels
• des partenariats forts
n
la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le
développement durable
n
l’égalité hommes-femmes dans tous les domaines de la vie
n
une éducation de qualité supérieure équitable et inclusive
n
une approche intégrée de la durabilité dans le domaine
des sciences
n
la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel
n
la liberté d’information et le pluralisme des médias
n
la valeur ajoutée unique du travail de l’UNESCO
La Finlande est le premier pays au monde
à avoir publié une série d’émojis destinés à
mettre en scène le pays lui-même. Ces petites
représentations graphiques peuvent être
partagées librement à des fins non
commerciales. http://finland.fi/fr
La poignée de main. Exprime la confiance.
La vision de la Finlande pour le futur
Avec un soutien appuyé de l’UNESCO nous aurons un monde plus juste et durable en 2030
L’éducation en 2030
L’Agenda Education 2030 aura été mis en œuvre avec succès sous l’impulsion de l’UNESCO.
n
Une éducation de haute qualité et des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie
seront disponibles et accessibles à tous.
n
Une approche institutionnelle globale du développement durable se sera imposée au sein
de tous les établissements d’enseignement.
n
L’éducation sera devenue un outil privilégié pour promouvoir la paix et la diversité, prévenir
toute forme d’extrémisme violent et donner accès à une citoyenneté mondiale responsable.
●
Grâce à une éducation inclusive, la Finlande est rapidement
passée au 20ème siècle d’une société agraire à une société
de l’information moderne fondée sur la connaissance:
d’ailleurs, dans le Kalevala, l’épopée nationale finlandaise,
le héros n’est pas l’homme le plus fort physiquement, mais
le plus ingénieux.
●
L’une des professions préférées en Finlande est celle…
d’enseignant.
●
Le cursus de l’enseignement de base finlandais met
l’accent sur l’enseignement des droits de l’homme, de
l’égalité et de la diversité culturelle. Ces sujets sont plus
que jamais d’actualité pour promouvoir l’intégration et
prévenir tout extrémisme violent.
●
La Finlande fait partie des pays donateurs à long terme du
Programme de renforcement des capacités en faveur de
l’Education pour tous de l’UNESCO (CapEPA/CapED).
Photo © Riitta Supperi/Keksi/Team Finland
n
La casquette de bachelier.
84% des Finlandais de plus de
25 ans sont titulaires au minimum
d’un diplôme de l’enseignement
secondaire supérieur.
La culture en 2030
Le patrimoine culturel mondial matériel et immatériel fera l’objet d’une protection active
grâce à la mise en œuvre pleine et entière des conventions de l’UNESCO.
n
Une approche résolue axée sur l’expertise se sera imposée en matière de sauvegarde du
patrimoine naturel et culturel.
n
La diversité culturelle et le dialogue entre cultures seront devenus deux des principaux
facteurs de stabilité de nos sociétés.
n
Les industries créatives contribueront plus que jamais à l’économie mondiale.
●
L’un des objectifs de la politique culturelle finlandaise
est de favoriser l’accès de chacun aux arts et à la culture
et de rapprocher toujours plus la culture du citoyen.
La culture aide les gens à s’élever.
●
La Finlande a une scène culturelle dynamique: tous les ans
des milliers d’événements culturels sont organisés comme
par exemple un très populaire festival de tango ou encore
le Festival du film du soleil de minuit.
●
Les Finlandais sont extrêmement attachés à leur vaste
réseau national de bibliothèques gratuites, si bien qu’une
très grande majorité d’entre eux fréquentent régulièrement
une bibliothèque.
●
La Finlande s’efforce de protéger et d’entretenir de façon
exemplaire ses sites classés au patrimoine mondial par le
biais, entre autres, de sa stratégie nationale de préservation
du patrimoine mondial. Elle siège également pour la période
2013-2017 au Comité du patrimoine mondial.
Photo © Sakari Viika
n
Chef d’orchestre.
Savoir gérer. La Finlande a toujours
compté aussi bien des femmes de
pouvoir que des chefs d’orchestre
de premier plan.
Les sciences en 2030
Les engagements de la COP21 auront été tenus et le changement climatique se sera infléchi
avec le soutien actif de l’UNESCO.
n
Les sciences intégrées et la réflexion éthique seront devenues des outils communément utilisés
pour le développement d’un monde plus durable.
n
La science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM) auront été intégrées aux
programmes d’enseignement de tous les pays du monde.
n
Dans le domaine des sciences le nombre des femmes sera équivalent à celui des hommes.
●
La Finlande investit 3,3% de son PIB dans la recherche
et le développement.
●
L’un des objectifs de la politique scientifique finlandaise est
d’assurer la transparence des sciences et de la recherche.
De plus, travailler dans la transparence est un bon gage du
sens des responsabilités.
●
D’après le baromètre finlandais des sciences publié par
l’Académie de Finlande, les Finlandais ont un haut degré de
confiance dans les sciences. Deux Finlandais sur trois suivent
même avec grand intérêt les questions en rapport avec les
sciences, la recherche et les technologies.
●
La Finlande siège pour la période 2015-2019 au
Comité international de bioéthique de l’UNESCO.
Photo © Riitta Supperi/Keksi/Team Finland
n
Incassable.
La Finlande produit depuis toujours des
articles solides et résistants, comme l’ancien
Nokia 3310, connu pour être, eh bien,
incassable.
La communication en 2030
Toute personne aura le droit et la possibilité de rechercher, recevoir et transmettre l’information.
n
La liberté d’expression, la liberté de la presse et la sécurité des journalistes seront considérées
comme des droits inviolables.
n
L’existence de médias pluralistes assurera à chacun une vision diversifiée du monde.
n
L’aptitude à maîtriser l’information et les médias sera devenue courante toutes tranches d’âges
confondues.
●
La première loi au monde sur la liberté de
l’information fut adoptée dès 1766 sur un territoire
couvrant la Finlande et la Suède d’aujourd’hui.
●
La Finlande a été fière d’accueillir en 2016 la Journée
mondiale de la liberté de la presse (JMLP), organisée
pour la première fois dans un pays nordique.
●
La Finlande soutient le travail de l’UNESCO en faveur
de la liberté d’expression en Afrique du Nord et au
Moyen-Orient.
●
La Finlande fait partie des pays donateurs à long
terme du Programme international pour le
développement et la communication de l’UNESCO
(PIDC) et siège pour la période 2015-2019 au Conseil
intergouvernemental de ce même programme.
Photo © Riitta Supperi/Keksi/Team Finland
n
Dernières nouvelles.
La Finlande s’est classée
première en 2016 pour la
septième année consécutive
au classement mondial de la
liberté de la presse.
La Finlande est un membre actif des Nations Unies depuis
1955 et de l’UNESCO depuis 1956
L’engagement de la Finlande au sein de l’ONU se traduit par une démarche de coopération visant à accroître la
paix, la sécurité, les droits de l’homme - en insistant tout particulièrement sur les droits économiques, sociaux
et culturels – et le développement, tout en favorisant le développement du droit international.
La Finlande a un rôle précurseur dans le domaine de l’égalité des genres. La promotion du statut des femmes
et des filles est depuis toujours un des thèmes transversaux et un des objectifs à long terme de la politique
finlandaise de coopération au développement.
Parmi les priorités à long terme de la politique étrangère de la Finlande figure également la médiation.
La Finlande se montre active au sein des différents forums multilatéraux qui ont lieu sous l’autorité de l’ONU,
tout comme dans le cadre de nombreuses organisations régionales, par exemple l’Organisation pour la sécurité
et la coopération en Europe (OSCE). Par ailleurs, elle contribue en son propre nom aux efforts de médiation
entrepris en différents points du monde.
La Finlande possède l’expérience, les qualifications et la volonté pour se mettre à l’écoute de pays différents
afin de trouver des solutions durables aux besoins divers et aux défis complexes.
L’ancien président finlandais Martti Ahtisaari s’est vu décerner en 2008 le prix
Nobel de la paix en reconnaissance de ses succès comme médiateur chargé
de la résolution de différents conflits internationaux.
D’après un classement publié par le Fund for Peace, la Finlande était en 2015
le pays le moins fragile du monde.
Le pacificateur.
Editeur: Ministère de l’Education et de la Culture, Finlande; Mise en pages: Kari Mäkinen/Lönnberg; Impimerie: Lönnberg
La Finlande
• est un pays d’Europe du Nord dont le
territoire s’étend de part et d’autre du
Cercle polaire
• compte 5,5 millions d’habitants
• est un pays ouvert et international, riche de
par sa diversité linguistique et culturelle
• célébre en 2017 les 100 ans de son indépendance
Les Finlandais
• sont dotés d’un sens aigu des responsabilités
• sont des partenaires fiables dans toute action
de coopération
• ont une approche pragmatique face aux défis
pour trouver les solutions les plus
fonctionnelles et durables.
COORDONNÉES
Délégation permanente
de la Finlande auprès de l’UNESCO
1, rue Miollis
75015 Paris
France
Tel: +33-1-4568 3433
Fax: +33-1-4306 1902
E-mail: sanomat.une@formin.fi
Site internet: www.finlandunesco.org
Kiitos!
Merci!
Thank you!
¡Gracias!
Спасибо!
!‫شكرا‬
谢谢!
Tack!
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
745 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler