close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Audience avec le sous-directeur de la SDFDC du 29 - Unsa

IntégréTéléchargement
Formation
Audience avec le sous-directeur de la SDFDC
du 29 mai 2016
Le mercredi 29 juin 2016, une délégation du secteur
formation de l’UNSA Police, composée d’Ophélie
Cohen déléguée nationale et Sébastien Camblong son
adjoint, était reçue par M. Luc Chalon, sous-directeur
de la formation et du développement des compétences
(SDFDC) et Sylvie Crinier, adjoint à la cheffe de service
du département de coordination des établissements.
Voici notre carnet de notes.
Création de la
DCRF
En préambule, nous avons souhaité faire un point sur la création
de la future direction centrale du recrutement et de la formation
(DCRF).
M. Chalon nous a indiqué que les concertations, et les réponses
qui en découlent, nécessitent la nomination du «préfigurateur»,
fonction prévue dans le projet.
Notre
avis
Sécurité des
structures
L’UNSA Police a tenu à rappeler qu’outre son combat
pour la création de cette direction et le rattachement de
la SDF PP à cette nouvelle entité, ces travaux devraient
être l’occasion de valoriser le métier de formateur afin
qu’il soit reconnu également sur sa spécificité et pas
uniquement sur le déroulement de carrière.
A la suite des attentats qui ont endeuillé notre pays, l’UNSA Police a interpellé
plusieurs chefs de structures quant au manque de sécurité sur leur site, entraînant la mise en place de mesures qui néanmoins restent insuffisantes. Ce
samedi 25 juin 2016, la menace terroriste a entraîné l’intervention des services
spécialisés sur l’ENP de Roubaix. Cet évènement n’a fait que renforcer nos
demandes dans ce sens. Il est nécessaire, pour l’UNSA Police, de mettre au
point une stratégie d’intervention sur nos structures ainsi qu’une meilleure communication avec les services locaux.
Sur ce point, M. Chalon nous informe que dans le cadre de la mission «AMARIS» (Améliorer la maîtrise des activités et des risques), des audits ont été menés et ont permis d’ouvrir plusieurs pistes de réflexion:
► habilitations Cheops pour les personnels des unités de sécurité intérieure
► armement systématique des formateurs
► élaboration de plans stratégiques des locaux
► vérification de l’entretien des infrastructures périphériques
► liaison radio et présence de personnels armés lors des déplacements des
élèves à l’extérieur des sites
Notre
avis
L’UNSA Police approuve ces mesures et souhaite qu’elles
soient mises en place rapidement, mais demande également la diffusion de directives quant aux «rassemblements»
quotidiens du matin voire leur suppression.
L’UNSA Police demande la mise en place de consignes sur
la conduite à tenir en cas d’attaque sur l’une de nos structures et, dans ce cadre, l’installation de casiers sécurisés
en plusieurs lieux afin d’avoir accès à l’armement aux endroits stratégiques des différents sites.
Cycle de travail
des U.S.I
Les travaux relatifs aux cycles de travail étant finalisés, l’UNSA
Police a interrogé M. Chalon quant à ce qui sera mis en place
dans les U.S.I, précisant que selon les écoles les demandes ne
sont pas tout à fait les mêmes.
Eu égard à ces disparités, Mr Chalon abonde dans notre sens
et envisage un travail de proximité entre les U.S.I et les chefs
de service.
Notre
avis
236e promotion:
le bilan
L‘UNSA Police se fait l’écho des services d’accueil de la 236e
promotion et attire l’attention de la SDFDC sur les niveaux
disparates et décevants des stagiaires issus de cette promotion.
En effet, lors des tirs de dotation, il est apparu que le niveau était
très moyen, mais aussi qu’il y a des différences de procédure
d’emploi de l’arme suivant les structures de formation d’origine
des stagiaires.
M. Chalon reconnaît que ce constat est inquiétant et nous
remercie de lui avoir fait remonter l’information. Il va saisir la
DTSI sur ce sujet.
Notre
avis
240e promotion:
des débuts
laborieux
Les cycles devront être déterminés en concertation avec
les personnels concernés.
Nous serons attentifs aux suites données à cette situation.
Seule organisation syndicale à avoir émis de fortes réserves quant à la faisabilité d’une scolarité à six mois et surtout quant à sa qualité, l’UNSA Police alerte la
SDFDC sur les remontées des formateurs et élèves de la 240e promotion. Pour
les formateurs, le temps imparti a été trop écourté ; de fait, les heures initialement dédiées au soutien sont utilisées pour finir de passer les contenus. Les
élèves, quant à eux dénoncent, l’impossibilité de tout assimiler et s’inquiètent
quant à leurs évaluations mais aussi et surtout sur la qualité de leur formation.
L’UNSA Police demande un premier bilan rapide afin d’apporter les modifications nécessaires avant l’intégration des 242e et 243e promotions. La SDFDC
nous indique qu’une évaluation est prévue à l’issue de cette scolarité.
L’ UNSA POLICE demande également que le premier contrôle national prévu
le 1 septembre 2016 de 8H à 10H soit déplacé à une date ultérieure eu égard à
la rentrée des classes, afin de permettre aux formateurs d’accompagner leurs
enfants pour la rentrée scolaire. Plus généralement, l’UNSA POLICE demande
que les contrôles nationaux ne débutent plus à huit heures afin de pouvoir pallier
à toute contrainte de dernière minute.
Mr Chalon, dans l’intérêt des effectifs, saisira la division de la formation des personnels actifs sur notre demande.
Notre
avis
Pour l’UNSA POLICE l’évaluation à l’issue de la scolarité
arrivera trop tard pour être bénéfique aux promotions suivantes et pour modifier immédiatement ce qui peut l’être
pour la promotion en cours. L’ UNSA Police remettra prochainement un premier bilan à la sous-direction.
Cadets de la
République
Vu l’ouverture trop anticipée des candidatures aux emplois de Cadets de la
République pour la 13e promotion qui intégrera nos structures en septembre
2017, l’UNSA Police demande à ce que les volumes prévus et les structures
de formations soient rapidement communiqués. Cela permettrait de relancer
rapidement les partenariats avec l’éducation nationale, et de prévoir les
éventuelles ouvertures de classes.
Le SDFDC nous indique que les volumes devraient retrouver leur niveau
habituel, néanmoins, il saisira le département recrutement égalité des
chances pour les sensibiliser à notre demande.
Notre
avis
Valorisation et
avancement
des FTSI
Les démarches ont été entamées. Nous suivrons le
déroulement de cette revendication.
En date du 22 mars 2016, l’UNSA Police saisissait le DGPN et demandait
un avancement automatique au grade de brigadier pour les titulaires de la
qualification FTSI. Par réponse en date du 2 juin 2016, M. Falcone se disait
favorable à notre demande et nous indiquait que nos propositions seraient
étudiées dans le cadre de la valorisation des carrières par la DRCPN.
La DRCPN, en accord avec notre demande nous a indiqué qu’une équivalence
aux qualifications brigadiers pouvait être mise en place par la SDFDC.
Interrogé sur ce sujet, M. Chalon nous indique qu’il est favorable à
notre demande et qu’une réflexion va être rapidement mise en place
afin de légiférer sur ce point.
Notre
avis
Cet aboutissement est une victoire pour l’UNSA Police.
Il s’agit d’une avancée pour tous les formateurs aux
techniques et à la sécurité en intervention (ex-APP), quelle
que soit leur direction d’appartenance. Nous suivrons de
de près la mise en place de cette mesure.
« Cette audience constructive aura permis de
pointer du doigt les préoccupations de nos collègues
formateurs dans divers domaines, qu’il s’agisse de
sécurité ou de pédagogie. Les évolutions positives
quant à la reconnaissance de la spécificité des
FTSI sont une réelle victoire pour l’UNSA Police».
-Ophélie Cohen
Déléguée nationale formation
UNSA Police
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 212 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler