close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de Presse pour parution immédiate Terra Vitis a

IntégréTéléchargement
Communiqué de Presse pour parution immédiate
Terra Vitis a participé activement à la Semaine Européenne du Développement Durable. La SEDD s’est déroulée du 30 mai au 5 juin 2016, soit sept jours pendant lesquels se sont succédés sept évènements organisés par les antennes régionales de Terra Vitis (Terra Vitis Loire, Terra Vitis Alsace, Terra Vitis Vignoble
Champenois, Terra Vitis Beaujolais Bourgogne, Terra Vitis Rhône Méditerranée et Terra Vitis Bordeaux).
Cette semaine particulière a été l’occasion de mettre « sous les feux des projecteurs », les actions qui sont
menées tout au long de l’année par les vignerons Terra Vitis soucieux de l’impact de leur activité sur l’environnement et sur leur entourage . Retour sur les évènements qui ont remporté un franc succès.
-- A MONTBLANC, LE 30 JUIN 2016 --
A l’ESA d’Angers, le président de Terra Vitis est l’invité d’honneur du colloque QUALENVIC
Piloté par l’ESA d’Angers, le programme QUALENVIC a été lancé en 2013 avec le soutien financier du Ministère de l’Agriculture. Le groupe de chercheurs réfléchit à la mise en place d’une « note environnementale » sur les produits agroalimentaires. Deux filières ont été choisies comme « pilotes » pour ce programme de recherche: la filière lait et la filière vin.
Pour étudier l’impact environnemental des produits, les chercheurs utilisent la méthode de l’Analyse du
Cycle de Vie (ou ACV). Cette méthode a l’avantage d’être « systémique », c’est-à-dire qu’elle prend en
compte tous les paramètres ayant un effet sur l’impact environnemental. Par exemple pour le vin, il ne
suffit pas d’étudier seulement l’usage des produits phytosanitaires, il faut aussi prendre en compte la consommation en fuel des tracteurs, le transport des matières premières, la consommation d’eau…
Au cours du colloque QUALENVIC, les chercheurs ont donné des idées pratiques pour réduire l’impact environnemental de la production vitivinicole: remplacer les tracteurs par des quads, les piquets du palissage en métal par des piquets en acacia ou encore, les fils d’acier par des fils en plastique.
En parallèle, l’ESA d’Angers a mené une enquête auprès de 4500 consommateurs sur la perception d’une
nouvelle « note environnementale » sur les produits agroalimentaires. Le résultat de cette enquête montre
que l’environnement n’est pas encore un critère d’achat pour la majorité des consommateurs (même si
leur nombre progresse). Quoiqu’il en soit, les consommateurs attendent clairement d’une note environnementale qu’elle soit courte, lisible et garantie.
Didier Vazel, président national de Terra Vitis, était l’invité d’honneur du colloque QUALENVIS ce 2 juin à
Angers. Il a rappelé que l’enjeu désormais est de trouver les moyens de convaincre le grand public du
bien-fondé des pratiques environnementales, comme celles utilisées quotidiennement par les vignerons
Terra Vitis.
A la Cave des Producteurs de vins de Montlouis,
les valeurs clés du Développement Durable rayonnent aussi dans le bâtiment
Le 4 juin à 11h30, ils étaient plus d’une cinquantaine devant la cave des Producteurs de vin de Montlouis
pour assister à la visite d’un bâtiment unique. Le vice-président de la cave, Didier Avenet, a accueilli les
visiteurs, vignerons et journalistes présents, en rappelant la génèse de ce projet ambitieux. « L’ancien bâtiment de production était inadapté en termes d’espace, nécessitant de la manutention importante ».
Manque de place, on peu le comprendre lorsque l’on sait que la coopérative a quasiment doublé sa production entre les années 2000 et 2015.
Pour concevoir un nouveau bâtiment qui accueille à la fois la production et les bureaux, la cave a fait de
grands changements pour améliorer le confort de ses employés. Elle a investi dans une encartonneuse et
un palettiseur automatiques, rapproché l’espace administratif de l’espace de production pour fluidifier les
échanges et construit un mur « anti-bruit » pour réduire les désagréments sonores de la route adjacente.
Aujourd’hui, les résultats s’en ressentent; le vice-président de la cave indique que « cette nouvelle configuration a permis de réduire les troubles musculo-squelettiques des salariés ».
Une attention toute particulière a été portée sur la réduction des consommations d’énergie, à tous les niveaux. Pour commencer, la lumière naturelle a été privilégiée; les bureaux sont éclairés par des puits de
lumière et la cave, par une impressionnante voute zénithale. Le reste de l’éclairage est réalisé avec des
ampoules LED à très faible consommation d’énergie. Ainsi, en comparaison aux années antérieures, la
cave a réalisé une économie de 9000 kWh par an. Adossé au rocher, la position du bâtiment permet également une climatisation naturelle de l’ensemble, ce qui a permis d’économiser plus de 200 000 Kwh par
an en climatisation! Enfin, la cave a repensé tout son système de conditionnement en réduisant le poids
des bouteilles utilisées pour la tête de cuvée. Cette mesure représente près de 20 tonnes de verre d’économie par an!
Au cours de son intervention, M. Avenet a tenu à rappeler
que « cette démarche n’est pas l’initiative d’une structure
seule, mais le fruit de l’ensemble des vignerons coopérateurs, sans oublier les salariés, nos partenaires, les fournisseurs. » Il en a aussi profité pour rappeler que « l’adhésion à
la démarche Terra Vitis en 2010 a été l’opportunité d’un
changement de comportement, de nos pratiques culturales
et de production ».
Cette initiative témoigne de la volonté des acteurs de la filière viticole d’agir pour produire des vins de qualité, dans un
environnement sain, tout en assurant un développement
économique sur le territoire.
A l’issue de la visite, Emeline Hascoët, la directrice de la
cave et Sandrine Delobel, animatrice de Terra Vitis Loire, et
M. Avenet ont dévoilé le tout nouveau poster dressant le
portrait de la cave des Producteurs des vins de Montlouis.
Au Slow Up d'Alsace, toute la richesse des Vins d'Alsace en dégustation sur le stand Terra Vitis
Pour sa 4ème édition, le Slow Up d'Alsace a réuni 36 000 participants, venus découvrir le vignoble alsacien
à vélo. A l’occasion de cet évènement international* et hautement convivial, les producteurs alsaciens
Terra Vitis ont tenu un stand à Châtenois le 5 juin, décoré aux couleurs de Terra Vitis (photo B). Les visiteurs
ont pu ainsi tester leurs connaissances sur la certification environnementale Terra Vitis et avoir une chance
de remporter trois bouteilles de vins Terra Vitis (photo A). Bien entendu, ils ont pu déguster un large choix
de vins des vignerons Terra Vitis alsaciens: Crémants d’Alsace, Gewurztraminer, Pinot noir et grands crus, il
y en avait pour tous les goûts! (photo C).
*Le premier évènement Slow Up a vu le jour en
Suisse en 2000, puis a essaimé dans une dizaine
de nouveaux lieux, en Suisse et en France.
A
C
B
Dans le vignoble de Brouilly : une alternative aux insecticides prouve son efficacité!
Dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable, plusieurs viticulteurs de Terra Vitis Beaujolais
Bourgogne sont allés le 10 juin sur le terrain constater l’efficacité d’une alternative aux insecticides: la confusion
sexuelle.
Au début du printemps ces vignerons de la colline de
Brouilly sont allés en groupe installer des capsules contenant des phéromones dans toutes les parcelles du secteur.
L’objectif visé est d’empêcher les papillons mâles et les
papillons femelles de s’accoupler. C’est un pari réussi
puisque lors de cette tournée d’observation organisée par
Terra Vitis Beaujolais Bourgogne, aucune ponte d’œufs n’a
été détectée sur le secteur.
Pour garantir la réussite de ce dispositif, il faut que les vignerons d’un même secteur jouent collectif! En effet, il suffit d’une seule parcelle « non confusée » pour que les papillons viennent faire des dégâts sur la vigne.
La confusion sexuelle est bel et bien une technique qui
fonctionne…
… si les vignerons la pratiquent ensemble!
TERRA VITIS EST LA REFERENCE NATIONALE EN MATIERE DE VITICULTURE DURABLE
Terra Vitis est reconnue Certification Environnementale par le Ministère de l’Agriculture.
Terra Vitis en chiffres :
 530 adhérents en France
 220 AOP représentées
 11 000 hectares de vignoble en France
 Plus de 55 millions de bouteilles certifiés chaque année
Le logo Terra Vitis :
 Le visuel végétal évoque la nature, la vie, la vigne
 La chrysope, ou « demoiselle aux Yeux d’or » est l’alliée naturelle de l’homme pour préserver
la vigne et l’environnement
Le moto Terra Vitis : « Plaisir du Vin, Terre Vivante »
Pour les vignerons Terra Vitis, le vin est le reflet d’un terroir et du travail des hommes qui aiment la terre et
la respecte. Le vin, comme une invitation au voyage et au partage.
Marjolaine Chatin (Contact Presse) : 0614130816 federationnationale@terravitis.com
Site internet : www.terravitis.com
www.facebook.com/terravitis.durable
@TerraVitis
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
977 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler