close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2,2 - Crédit Foncier

IntégréTéléchargement
Conférence de presse Crédit Foncier :
les marchés immobiliers à mi-année
Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier
28 Juin 2016
Un environnement immobilier en amélioration continue
depuis plus d’un an
2
Les Professionnels de l’Immobilier sont optimistes
Selon le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier * :
En mai 2015, 74 % des professionnels de l’immobilier se déclaraient optimistes
pour les 12 prochains mois
80%
70%
64%
60%
59%
63%
67%
34%
32%
74%
50%
40%
35%
40%
30%
20%
24%
Vague 1
Janv. 2015
Vague 2
Mai 2015
Vague 3
Sept. 2015
Vague 4
Janv. 2016
Vague 5
Mai 2016
* Enquête administrée du mardi 29 mars au mardi 5 avril 2016, par téléphone, auprès d’un échantillon de 400 professionnels de l’immobilier (agents
immobiliers, commercialisateurs, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine), et publiée le 9 mai. Ce
baromètre est réalisé tous les quatre mois.
3
Le Parcours d’Acquisition de la Résidence Principale devient plus rapide
Pour la 3ème année consécutive, le Crédit Foncier a réalisé une étude consacrée au parcours d’acquisition de la
résidence principale auprès de 2 000 ménages. Les indicateurs de cette nouvelle édition (durée de recherche,
concessions consenties, …) soulignent la fluidité retrouvée du marché immobilier.
 70 % des ménages achètent leur logement en moins d’un an de recherche (53 % en 2014 ; 67 % en 2015) ;
 en moyenne, 4,5 mois de recherche sont nécessaires avant de signer un compromis (7 mois en 2014 ; 4,4 mois
en 2015) ;
 6 biens visités avant l’achat de la résidence principale ;
 21 % ont dépassé leur budget (29 % en 2014 ; 23 % en 2015),
Parmi ceux qui ont acheté en moins d’un an,
la durée de recherche est de 4 mois en
Ile-de-France et 5 mois en Province
4
Les volumes de crédits à l’immobilier résidentiel devraient
encore progresser légèrement
Prêts immobiliers (y compris prêts travaux) hors rachats et renégociations
Volumes de crédits à l'habitat (en milliards d’euros)
Montants engagés
180
166
+5%
170
160
169
+27% 152
141
140
120
120
en Md€
162
119
129
159
120
100
80
60
40
20
0
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
(prév.)
Source : Observatoire de la production de crédit immobilier (OPCI)
* Il s’agit de montants engagés (neuf, ancien et travaux), c’est-à-dire de crédits ayant fait l’objet d’une offre acceptée par le client
5
Persistance en 2016 de taux de crédit immobilier très favorables
(prêts bancaires seuls hors assurance)
Ensemble du marché secteur concurrentiel
Taux d'intérêt trimestriel moyen en %
5,5
5,1
5,0
4,5
Taux moyen
mensuel
1,81% (avril)
1,77 % (mai)
4,2
4,0
3,5
3,0
3,3
3,0
2,8
2,5
2,0
2,2
2,0
2,04
1,5
1,0
Source : Crédit Logement / CSA – prévision Crédit Foncier Immobilier
6
La durée des crédits s’est stabilisée
En dépit de la baisse des taux, la durée s’est stabilisée, voire a augmenté en 2015,
traduisant une reprise de la primo-accession
Durées moyennes des prêts en mois
(prêts bancaires seuls)
230,0
225,0
17 ans et 6 mois
224,8
220,0
214,4
215,0
212,3
211,1
210,2
210,0
205,0
208,5
212,6
211,9
208,2
204,1
203,4
200,0
195,0
Source : Crédit Logement / CSA
7
La baisse des taux facilite l’accession à la propriété
Exemple d’un logement dans l’ancien acheté 250 K€ au T1 2014 avec un prêt de 196,5 K€ sur 18,5 ans
comparaison sur le prix actualisé et l’évolution du coût du crédit au T1 2016
Acquisition + intérêts : - 8,4%
350 000 €
60 716 €
39 383 €
300 000 €
250 000 €
200 000 €
150 000 €
250 000 €
245 274 €
100 000 €
50 000 €
0€
T1 2014
T2 2014
T3 2014
T4 2014
prix d'un logement (exemple)
T1 2015
T2 2015
T3 2015
T4 2015
T1 2016
intérêts sur la durée totale du prêt
> Baisse de prix sur la période : -1,9 %
> Baisse du coût financier :
- 35,1%
Sources : Crédit Foncier Immobilier, Crédit Logement /CSA, indice INSEE/Notaires (CVS France entière)
8
Marché du neuf résidentiel
NANTES : Le Swing (Réalités Promotion) – Commercialisation Crédit Foncier Immobilier
9
Production de logements : enfin la reprise
A fin avril 2016, les autorisations de construire confirment une nette hausse au niveau national
Nombre de logements cumulés sur un an glissant
(unité : logement)
550 000
Évolution sur un an :
500 000
• Logements commencés +3,8%
• Permis de construire +7,4%
450 000
396 500
400 000
Permis de construire
350 000
300 000
352 900
Logements commencés
250 000
Sources : SOeS, Sit@del2 (Mai 2016), Crédit Foncier Immobilier
10
Structure de la construction de logements
(en milliers
d'unités)
432,3
388,2
450,0
377,5
343,8
350,9
384,0
400,0
350,0
231,2
300,0
208,2
216,0
182,6
250,0
200,0
105,0
150,0
180,2
100,0
95,0
98,0
100,0
100,0
50,4
59,2
100,0
76,1
62,2
48,8
44,9
50,0
18,2
15,6
14,7
14,3
15,3
2013
2014
2015
0,0
2011
200,0
2012
autres (résidences secondaires,…)
locatif privé
locatif social
accession
18,3
2016 estimation
total logements
Sources : AEREL, modèle FANIE (mars 2016)
11
Marché de la promotion : la reprise des ventes observée en 2015
se confirme au 1er trimestre 2016
Sur une année glissante, le nombre de réservations s’élève à 107.250 logements soit
une variation annuelle de +18,1%
Le rythme des ventes reste bon au 1er trimestre 2016 : +11,7% en variation annuelle
Les mises en ventes progressent également avec 105.000 logements mis en vente
depuis un an, en hausse de 11,7% par rapport à l’année dernière
23
115 000
Stock en volume
21
107 358
105 000
19
98 383
- 4,5%
16,6
17
99 485
15
85 000
13
11
9
7
95 000
Stock en mois de
commercialisation
67 099
7,5
75 000
10
65 000
7,1
5
Sources : SOeS, ECLN, Crédit Foncier Immobilier (mai 2016)
* Données portant sur des programmes de cinq logements et plus destinés à la vente aux particuliers, hors secteur diffus.
55 000
Les prix se maintiennent à un niveau élevé dans le neuf
Évolution des prix de vente des logements neufs en secteur groupé
(prix moyen à la réservation*)
3 925 €/ m²
+1,4%
310 000 €
4 100 €
3 900 €
3 700 €
270 000 €
3 500 €
250 000 €
3 300 €
257 000 €
+4,5%
230 000 €
3 100 €
2 900 €
210 000 €
2 700 €
190 000 €
2 500 €
Prix de vente des maisons
Sources : SOeS, ECLN / mai 2016, Crédit Foncier Immobilier
*Prix de vente moyens, France entière
Prix de vente des appartements
Prix des appartements en euros/m²
Prix des maisons en euros, à l'unité
290 000 €
Maisons individuelles : une reprise nette des ventes, encore à un niveau modéré
Nombre de ventes de maisons individuelles*
-39% entre 2010 et 2014
+13%
160 600
143 300
+12%
130 600
125 000
110 800
2010
2011
2012
Sources : CFI Etudes/ UMF/ Markementron (bulletin n°4- avril 2016)
98 800
97 500
2013
2014
2015
2016
(estim)
 Prix moyen (hors terrain) de l’ordre de 140 K€ à 152 K€
 Depuis début 2016, la tendance reste à la hausse des ventes de maisons (115 700 ventes, soit +13,8% en
glissement annuel, à fin avril 2016)
Sources : Crédit Foncier Immobilier, UMF / Markemetron
* Maisons individuelles en secteur diffus
14
Marché de l’ancien
15
La progression du volume de transactions dans l’ancien
devrait se poursuivre en 2016
Des conditions de crédit favorables en 2016 devraient soutenir le marché de l’ancien tout au long de l’année
Activité du marché de l’ancien
830 000
802 000
801 000
776 000
708 000
2010
2011
2012
719 000
694 000
2013
Source : Notaires – INSEE / CGEDD / prévision Crédit Foncier Immobilier
2014
2015
2016 (prév.)
Des prix moyens dans l’ancien en phase de stabilisation,
ou de légère reprise, selon les territoires
Immobilier ancien : variation annuelle moyenne
des prix au 1er trimestre 2016
Appartements
Maisons
ÎLE-DE-FRANCE
-0,0%
0,6%
PROVINCE
-0,4%
1,2%
Prix Moyen
Variation sur 1 an
PARIS appartements
8 000 € au m²
1,2%
PTE COURONNE appartements
4 220 € au m²
-0,8%
339 900 € à l’unité
1,2%
2 870 € au m²
-1,2%
267 600 € à l’unité
0,3%
Logements anciens
PTE COURONNE maisons
GDE COURONNE appartements
GDE COURONNE maisons
Sources : Insee, Notaire d'Ile-de-France / Base Bien,
Notaires de France/ Perval, Etudes CFI (mai 2016)
Plus de villes où les prix progressent dans l’ancien.
Des constantes visibles sur les marchés comparables
Rouen
2 330 €
Évolution 12 mois
+1% et au-delà
-1% à +1%
-1% et en-deçà
Paris
7 700 €
(2200 € - 2600 € / m²)
Lille
2 640 €
Reims
2 110 €
Le Havre
1 910 €
Rennes
2 460 €
Dijon
2 150 €
Le Mans
1 600 €
Clermont-Ferrand
1 830 €
Lyon
3 650 €
Grenoble
2 340 €
Angers
2 000 €
APPARTEMENT
T3
prix moyens
au m² dans
l’ancien ou récent
à fin avril 2016
Metz
2 060 €
Strasbourg
2 600 €
Nantes
2 690 €
Nice
3 520 €
Bordeaux
3 361 €
Toulouse
2 680 €
Toulon
2 280 €
Montpellier
2 630 €
Nîmes
2 030 €
Marseille
2 510 €
Sources : LPI , Crédit Foncier Immobilier – Écarts sur 12 mois estimés à fin avril 2016
18
Marché locatif résidentiel
Avenue de Suffren, Paris
19
Activité du marché locatif privé
•
L’activité mesurée sur les 5 premiers mois 2016 est bonne comparée aux années antérieures
•
Plusieurs facteurs favorisent la mobilité : démographie, amélioration du moral des ménages, besoins de mobilité
familiale ou professionnelle renforcés par la légère reprise économique, effets liés à la reprise de la primoaccession
Mobilité résidentielle* des locataires du secteur privé
à fin mai
32%
30,8%
Taux de mobilité (%)
30%
28%
26,4%
28,2%
26,3%
26%
25,2%
24%
22%
20%
2012
2013
2014
2015
mai-16
Source : Clameur (mai 2016)/ Etudes CFI
*Taux de mobilité résidentielle des locataires du secteur privé : proportion de logements du secteur locatif privé remis
chaque année sur le marché (les logements disponibles à la location proviennent pour plus de 95% d’une relocation)
La baisse de la vacance locative moyenne se poursuit début 2016
Le niveau de vacance locative reste toutefois élevé et le marché souffre de fragilités structurelles :
•
•
•
L’inégalité géographique entre marchés secondaires et zones tendues caractérise ce marché
L’offre neuve favorisée par les dispositifs de défiscalisation impacte le parc locatif ancien
Les délais moyens de remise en location restent élevés :
 les candidats locataires accroissent leurs exigences (état du logement, équipement,…)
 les investisseurs peinent à effectuer des travaux de remise en état coûteux
Vacance locative (mai 2016) base 100 en 1998
130
128
123,4
120
112,9
110
112,7
110,8
107,9
102,4
103,5
100
90
Source : Clameur (mai 2016)/ Etudes CFI
100
111,9
Les loyers ont progressé en moyenne de 0,6% de janvier à mai 2016
 Les disparités de niveaux de
Le Havre
loyer et d’évolution
11,6 €
Rennes
persistent.
Rouen
11,3 €
(1 an glissant)
Lille
13,2 €
Amiens
11,7 €
Reims
12 €
Strasbourg
12,5 €
12,3 €
Paris
25 €
Brest
8,4 €
Dijon
10,9 €
Clermont-Ferrand
9,9 €
Angers
10,4 €
Lyon
12,7 €
Saint-Etienne
7,5 €
Grenoble
12,2 €
Nantes
11,9 €
Évolution 12 mois
Supérieure à +0,5%
-0,5% à +0,5%
En-deçà de -0,5%
Bordeaux
13 €
Nice
15,4 €
Toulouse
11,7 €
Montpellier
13,3 €
Loyers à fin mai 2016
En euros par m² et par mois, HC
Source : Clameur, écarts estimés sur 12 mois à fin mai 2016
Metz
9,8 €
Nîmes
9,9 €
Marseille
12,2 €
Toulon
11,7 €
Marché locatif corporate
23
Demande placée de bureaux stable en Île-de-France
Le volume d’activité prévisionnel devrait-être supérieur en 2016
Prévision
Bon début d’année avec 492 562 m² placés au 1er trimestre 2016 (+19%/T1 2015)
T4
Le marché locatif est aujourd’hui un marché de renouvellement
T3
T2
(en millions de m2 par an)
T1
3,5
3,0
2,2
2,5
2,3
2,0
1,5
1,0
0,5
0,0
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016 (prév.)
Source : Crédit Foncier Immobilier/Immostat
24
Marché locatif : le stock tertiaire francilien est en baisse
mais reste à un niveau élevé
Stock de 3,8 millions de m² au 1er trimestre 2016 (-3,5% vs. 2015)
Soit 1 an et 8 mois de placement locatif
(en millions de m²)
4,5
-3,5%*
4,0
3,84
3,5
3,63
3,14
3,58
3,0
2,5
2,45
2,0
1,85
1,5
1,0
0,5
0,0
2002 T1 2003 T1 2004 T1 2005 T1 2006 T1 2007 T1 2008 T1 2009 T1 2010 T1 2011 T1 2012 T1 2013 T1 2014 T1 2015 T1 2016 T1
*Variation entre le T1 2016 et le T1 2015
Source : Crédit Foncier Immobilier/Immostat
25
Des loyers faciaux en très légère hausse, corrigés par les mesures d’accompagnement
qui n’augmentent plus mais se généralisent
Loyer facial moyen en Île-de-France au T1 2016 :
• Ancien = 323 €/m² utile/an, soit +3,4% sur un an
• Neuf & restructuré = 368 €/m² utile/an, soit +2,6% sur un an
IDF
-8% à -30%
Paris
0 à -16%
Grand Est
-3% à -11%
Lyon
-6% à -33%
Bordeaux
-5% à -25%
Toulouse
-12% à -22%
Marseille
-4% à -23%
Croissant Ouest
-10% à -30%
Paris
0% à -16%
La Défense
-13% à -23%
Première couronne
-8% à -18%
Deuxième couronne
-8% à -15%
Ecarts entre loyers faciaux et loyers réels, selon analyse statistique des baux les plus récents des
actifs étudiés par Crédit Foncier Immobilier Expertise (bureaux > 1 000 m² pour l’Île-de-France)
26
Marché de l’investissement
27
L’écart de taux continue de s’accroître et accélère la baisse
des taux immobiliers, forçant la valorisation des meilleurs actifs
la prime de risque immobilier s’élève à 245 points de base pour les produits core
Les taux prime bureaux Paris QCA pourraient passer en dessous de 3% en seconde partie d’année
6,0
5,5
5,0
4,5
4,0
3,5
3,0
2,5
2,0
1,5
1,0
0,5
0,0
5,50
5,00
4,30
3,80
3,79 4,30
0,76
4,75
4,70
1,85
1,64
4,24
4,25
3,75
1,38
1,71
3,65
3,11
4,25
3,32
3,25
2,04
3,10
2,09
2,54
2,40 2,45
2,21
245 bp
1,66
0,85 0,65
2006
2007
2008
2009
Taux OAT 10 ans, moyenne calculée à partir
des taux mensuels
2010
2011
Écart en PB
2012
2013
2014
2015
T1-2016
Taux de rendement
prime Paris QCA
Sources : BDF, Crédit Foncier Immobilier
28
28
Un marché de l’investissement tracté par la baisse des taux
Un début d’année décevant, mais qui n’augure pas forcément des volumes attendus en 2016
Beaucoup de liquidités à placer, sur des actifs prime très disputés, et dont les valeurs devraient continuer de
progresser fortement.
(en milliards d’euros)
Source : Crédit Foncier Immobilier/Immostat
29
Cette hausse de l’investissement a été générale en 2015
Allocation géographique : la faiblesse de l’activité en Ile-de- France au 1er trimestre laisse aux régions une
part historiquement élevée de plus du tiers du marché national
Régions : 38%
Île-de-France : 62%
30
25,4
22,5
25
5,1
Milliards d'€
20
15
4,9
15
14,5
15
3,0
2,4
3,4
10
5
17,6
12,0
12,1
20,3
11,6
2,9
1,1
1,8
0
2011
2012
2013
2014
2015
T1-2016
Source : Crédit Foncier Immobilier/Immostat
30
Merci pour votre attention
31
Contacts Presse
Nicolas Pécourt
Directeur de la Communication et RSE
T : 01 57 44 81 07
nicolas.pecourt@creditfoncier.fr
Kayoum Seraly
Responsable Information et Relations Presse
T : 01 57 44 78 34
kayoum.seraly@creditfoncier.fr
32
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
2 595 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler