close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Coexistence 9 Inde et Chine - Moodle Université Paris

IntégréTéléchargement
Esquisse d’une géographie
de la coexistence religieuse
9. Inde et Chine,
entre sagesses et encadrement
Vue aérienne de la basilique de Yamoussoukro, Côte d’Ivoire
Brice Gruet, Sorbonne, université Inter-âges
L’Inde entre pluralisme et
violences
Temple Kandariya Mahadeo (11th century), Khajuraho (Madhya Pradesh, India)
Temple Jaïn de Ranakpur
Le grand Bouddha de Bodh Gaya (Bihar), lieu où le Bouddha eut
l’illumination
D’après l’Imperial Gazetteer Atlas of India, édition de 1931
William Carpenter - V&A Museum [1]
Jama Masjid, Delhi, peinture, 1852.
Masjid-i-Jahan Numa (Hindi: मिस्जद-ए-जहां नुमा, Urdu:
‫)مسجد جھان نمہ‬, mosquée Jama de Delhi (1644-1658)
Intérieur de la mosquée
Un épisode célèbre de l’Inde Moghole: Akbar
(1556-1605) dirige une assemblées de
représentants de différentes religions dans son
ibadat khana, « maison de prière »
Les quatre principales minorités religieuses en Inde, d’après l’Atlas des
religions 2015
L’Afrique politique
entre 1800 et 1870,
Plan de localisation des
castes à Kat.hairā chauth
(nord-ouest de l’Inde)
d’après Jai Pal Singh et
Mumtaz Khan
La Chine, un empire athée?
Plan de la vieille ville de Pékin,
d’après Sylvie Ragueneau
Temple du Ciel, Cité Interdite, Pékin
Voûte à l’intérieur du temple
Initialement appelé Temple du Ciel
et de la Terre, il a été construit de
1406 à 1420 pendant le règne de
l'empereur Yongle, qui était aussi
responsable de le construction de la
Cité Interdite. Le temple fut agrandi
et renommé Temple du Ciel pendant
le règne de l'empereur Jiajing au
seizième siècle. Le Temple du Ciel a
été rénové au dix-huitième siècle
sous l'empereur Qianlong.
Confucius,
551-479 av. J.-C.
d’après une
peinture ancienne
Plan historique du temple de
Confucius à Qufu (1912)
La Salle du Grand Accomplissement (Dachengdien) du temple de Harbin
(province du Heilongjiang).
Lao-Tseu, dessin à l’encre ancien
(sans date)
Cérémonie au temple taoïste de Quingyang, 2011
Les religions dominantes en Chine
d’après l’ Atlas des religions La Vie/Le Monde édition 2015
Les effets contradictoires de
la mondialisation religieuse
Sangoma (« guérisseur ») sud-africain en train de pratiquer la divination
à partir d’osselets
d’après l’Atlas des religions La Vie/Le Monde édition 2015
Eglise Saint-Sauveur, Pékin, construite à la fin du XIXe siècle
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
13
Taille du fichier
17 928 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler