close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CCTP - Limoges

IntégréTéléchargement
MAITRISE D’OUVRAGE
Commune de Limoges Fourches
11, Place de l’Eglise
77 550 – Limoges Fourches
DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE
COMMUNE DE LIMOGES FOURCHES
Allée des Thuyas
Requalification de la voirie
P.U.P
FICHIER
Cahier des Clauses Techniques Particulières
DOSSIER
PHASE
S2016-232
Maître d’œuvre :
D.C.E.
DATE
INDICE
18/05/2016
0
DOCUMENT
N° 03
13, rue de la Fontaine
77700 SERRIS
: 01.60.43.13.44 / Fax : 01.60.43.13.54
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Table des matières
1
GENERALITES ET PRESCRIPTIONS COMMUNES ........................................................................ 4
1.1
1.1.1
Données............................................................................................................................... 4
1.1.2
Organisation des travaux ...................................................................................................... 4
1.1.3
Consistance des Travaux ..................................................................................................... 5
1.2
Le marché ................................................................................................................................ 6
1.2.1
Le Chiffrage.......................................................................................................................... 6
1.2.2
Variantes .............................................................................................................................. 6
1.2.3
Règles et normes ................................................................................................................. 7
1.3
2
Présentation des travaux .......................................................................................................... 4
Les travaux .............................................................................................................................. 7
1.3.1
Responsabilité de l’entreprise ............................................................................................... 7
1.3.2
Qualité des ouvrages ............................................................................................................ 7
TRAVAUX PREPARATOIRES .......................................................................................................... 8
2.1
Constat d’huissier ..................................................................................................................... 8
2.2
Installation de chantier ............................................................................................................. 8
2.2.1
Procédures administratives................................................................................................... 8
2.2.2
Reconnaissance et état des lieux – Recueil de données ....................................................... 9
2.2.3
Intervention dans les emprises publiques ........................................................................... 10
2.2.4
Protection des espaces verts et des ouvrages .................................................................... 10
2.2.5
Clôture de chantier ............................................................................................................. 10
2.2.6
Gardiennage ...................................................................................................................... 11
2.2.7
Signalisation de chantier ..................................................................................................... 11
2.2.8
Panneau d’information ........................................................................................................ 11
2.2.9
Implantation et piquetage ................................................................................................... 11
2.2.10
Laboratoire de chantier ................................................................................................... 12
2.2.11
Les Etudes et les PEO (Plans d’Exécution des Ouvrages) .............................................. 13
2.2.12
Provenance et Qualité des Matériaux ............................................................................. 13
2.3
Gestion de chantier ................................................................................................................ 14
2.3.1
Circulation de chantier ........................................................................................................ 14
2.3.2
Propreté du Chantier et de ses abords................................................................................ 14
2.3.3
Lieux de stockage, de dépôts et de décharge ..................................................................... 15
2.3.4
Protection contre les eaux .................................................................................................. 15
2.3.5
Gestion des nuisances induites par le chantier ................................................................... 15
2.3.6
Direction et coordination des travaux .................................................................................. 16
2.3.7
Coordination en matière de sécurité et de protection de la santé......................................... 16
2.4
Dossier des ouvrages exécutés .............................................................................................. 16
1
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
2.5
3
Sondages et reconnaissance des réseaux.............................................................................. 17
TRAVAUX DE DEMOLITIONS ET DE TERRASSEMENTS ............................................................ 17
3.1
Débroussaillage et dégagement des emprises........................................................................ 17
3.2
Décapage de Terre Végétale .................................................................................................. 17
3.3
Rabotage de chaussée........................................................................................................... 18
3.4
Terrassements des fonds de formes ....................................................................................... 18
3.4.1
Déblais ............................................................................................................................... 18
3.4.2
Remblais ............................................................................................................................ 19
3.5
Essais plateformes ................................................................................................................. 19
3.5.1
Performances des plateformes ........................................................................................... 19
3.5.2
Essais ................................................................................................................................ 20
3.6
4
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Terrassements en tranchées .................................................................................................. 20
VOIRIES ET CIRCULATION........................................................................................................... 22
4.1
Géotextiles (couche anti-contaminante) .................................................................................. 22
4.2
Grave (couches de fondation)................................................................................................. 22
4.2.1
Produits et matériaux .......................................................................................................... 22
4.2.2
Mise en œuvre ................................................................................................................... 22
4.3
Imprégnations et couches d’accrochage ................................................................................. 23
4.3.1
Produits et matériaux .......................................................................................................... 23
4.3.2
Mise en œuvre ................................................................................................................... 23
4.4
Bétons bitumineux et grave bitume (revêtement) .................................................................... 23
4.4.1
Produits et matériaux .......................................................................................................... 23
4.4.2
Mise en œuvre ................................................................................................................... 24
4.5
Béton ..................................................................................................................................... 24
4.5.1
Matériaux et produits .......................................................................................................... 25
4.5.2
Mise en œuvre ................................................................................................................... 25
4.5.3
Contrôle des travaux .......................................................................................................... 25
4.6
Bordures et caniveaux ............................................................................................................ 26
4.6.1
Produits et matériaux .......................................................................................................... 26
4.6.2
Mise en œuvre ................................................................................................................... 26
4.7
Mise à la cote des ouvrages de surface .................................................................................. 26
4.8
Signalisation........................................................................................................................... 27
4.8.1
Produits et matériaux .......................................................................................................... 27
4.8.2
Mise en œuvre ................................................................................................................... 27
4.8.3
Contrôles ............................................................................................................................ 28
4.9
4.9.1
Contrôles de la voirie.............................................................................................................. 28
Contrôle de la conformité du matériau ................................................................................ 28
2
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
5
4.9.2
Contrôle du compactage ..................................................................................................... 28
4.9.3
Contrôles géométrique ....................................................................................................... 29
RESEAUX D’ASSAINISSSEMENT ................................................................................................. 30
5.1
Matériaux ........................................................................................................................... 30
5.1.2
Mise en œuvre ................................................................................................................... 30
Regards ............................................................................................................................. 32
5.2.2
Grilles, grilles avaloirs, caniveaux grilles ............................................................................. 33
Contrôle des travaux .............................................................................................................. 33
5.3.1
Tolérances sur les dimensions d’ouvrages terminés ........................................................... 33
5.3.2
Essais sur les matériaux de remblai .................................................................................... 33
5.3.3
Essais du réseau et épreuves des canalisations ................................................................. 33
5.3.4
Inspections télévisées ........................................................................................................ 34
5.4
Interfaces ............................................................................................................................... 34
RESEAUX D’ECLAIRAGE .............................................................................................................. 35
6.1
Matériaux et produits .............................................................................................................. 35
6.2
Mise en œuvre ....................................................................................................................... 35
6.2.1
Terrassements en tranchées .............................................................................................. 35
6.2.2
Pose des câbles ................................................................................................................. 35
6.2.3
Mise à la terre .................................................................................................................... 36
6.2.4
Réalisation des massifs ...................................................................................................... 36
6.2.5
Fixation sur dalle ................................................................................................................ 36
6.3
8
Ouvrages divers ..................................................................................................................... 32
5.2.1
5.3
7
Fourniture et pose de canalisation .......................................................................................... 30
5.1.1
5.2
6
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Contrôle des travaux .............................................................................................................. 37
6.3.1
Contrôles ............................................................................................................................ 37
6.3.2
Essais ................................................................................................................................ 37
ESPACES VERTS.......................................................................................................................... 38
7.1
Engazonnement ..................................................................................................................... 38
7.2
Plantations ............................................................................................................................. 38
7.2.1
Fournitures ......................................................................................................................... 38
7.2.2
Mise en œuvre ................................................................................................................... 39
7.2.3
Garantie de reprise ............................................................................................................. 40
MOBILIERS / DIVERS .................................................................................................................... 41
3
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
1 GENERALITES ET PRESCRIPTIONS COMMUNES
1.1 Présentation des travaux
La présente opération consiste en la réalisation des travaux de requalification de la voirie allée des Thuyas
sur la commune de LIMOGES FOURCHES.
Les prestations du présent marché comprennent l’exécution de tous les travaux de réseaux et voirie
comprenant les interventions annexes, préparatoires et accessoires nécessaires à la finition complète et
parfaite de l’opération, dans le cadre des pièces contractuelles et de la réglementation en vigueur.
1.1.1 Données
1.1.1.1 Etudes de sols
Aucune étude de sol n’a été réalisée.
L'Entrepreneur peut procéder lui-même, à ses frais, à des enquêtes et sondages, s'il en estime la nécessité.
Il ne pourra prétendre à aucune plus-value pour toutes les difficultés qui pourraient résulter de l'état de la
nature du sous-sol.
1.1.2 Organisation des travaux
1.1.2.1 Définition des lots
Les travaux ne sont pas divisés en lot.
1.1.2.2 Définition des tranches
Les travaux ne font pas l’objet de séparation en tranche.
1.1.2.3 Définition des intervenants
Dans le présent document :
-
Les termes Entrepreneur ou Entreprise désignent la personne ou la Société attributaire du présent
lot ou marché.
Les termes Maître d’Ouvrage ou Maîtrise d’Ouvrage désignent l’Autorité Compétente ou son
représentant.
Les termes Maître d’Œuvre ou Maîtrise d’Œuvre désignent le représentant du Maître d’Œuvre ou
de la Maîtrise d’Œuvre.
4
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
1.1.3 Consistance des Travaux
-
Les démarches administratives,
Les notes de calcul et Plans d'Exécution des Ouvrages (PEO),
Le plan des installations de chantier,
La mise en place et le repli des installations de chantier,
Les protections, balisages et signalisations de jour comme de nuit,
Les sondages de reconnaissance à réaliser par l’Entreprise,
La fourniture et mise en place des clôtures de chantier
Les implantations et les piquetages,
Travaux de terrassements
- Le décapage de la terre végétale,
- La préparation du terrain,
- Les terrassements des fonds de forme (chaussée, parking, trottoirs),
- Les terrassements en tranchées,
Travaux de voirie
- Décroutage de la voirie existante,
- La chaussée et les parkings en BB0/10
- Les trottoirs en BB0/6
- Les essais et contrôles
- La pose de bordures et de caniveaux,
- La signalisation horizontale et verticale
Travaux de réseaux
- La préparation du terrain,
- Les implantations et piquetage,
- Les terrassements en tranchée,
- La reprise des grilles EP y compris mise à la côte,
- La réalisation du réseau d’Eclairage Public, y compris Fourreaux, fouilles et câbles de terre.
- La dépose et la repose des candélabres existants,
- La reprise et la mise à niveau des éléments de surface (bouche à clef, chambre, regards…),
- Les essais et contrôles
Travaux des espaces verts
- La plantation de plantes couvre sol,
Mobilier urbain
- La fourniture et la pose d’un abri bus en bois,
- La fourniture et la pose de gardes corps,
- La fourniture et la pose de potelets PMR,
La remise en état des lieux et le nettoyage en fin de chantier.
La maintenance, pièces et main d’œuvre, des ouvrages, réseaux et matériels mis en place jusqu'à
la date de réception.
NOTA : Les travaux sont décrits plus en détail dans leurs chapitres respectifs.
5
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
1.2 Le marché
1.2.1 Le Chiffrage
Les documents remis au soumissionnaire dans le dossier de consultation sont destinés à l’aider à remettre
son prix dans les meilleures conditions et ne peuvent en aucun cas être considérés comme «bon pour
exécution ».
Les plans correspondants sont des documents directeurs définissant les éléments principaux. Le
soumissionnaire, par ses compétences professionnelles, prévoira la totalité des ouvrages à réaliser.
S'il estime qu'il y a dans les pièces du dossier des omissions, des erreurs ou des non-conformités avec la
réglementation en vigueur ou que les renseignements obtenus auprès des différentes administrations et
services publics le conduisent à les modifier ou à les compléter, il devra en tenir compte dans
l'établissement de son prix. Toute modification au document d’appel d’offre s'accompagne d'une note
explicative séparée.
En cas de non-respect de cette disposition, l'attributaire supporterait les charges financières et le cas
échéant, les responsabilités judiciaires correspondantes.
Pour effectuer la remise de son prix dans les meilleures conditions, il est demandé à l'Entrepreneur de se
rendre sur place afin de pouvoir constater de visu les éventuels aléas concernant les travaux, les accès et
l’environnement et ainsi prendre en compte toutes les conditions pouvant influer sur l’exécution, la qualité
et le prix des ouvrages à exécuter.
•
Observation sur la rédaction du CCTP
Tous les détails de réalisation et de mise en œuvre complètement, décrits ou non, font partie intégrante
des prix unitaires, pour réaliser des ouvrages sains, robustes, conformes aux normes en vigueur et aux
prescriptions des différents concessionnaires. S'il existait quelques omissions ou erreurs dans le CCTP,
l'Entrepreneur sera tenu de les réparer et de prévoir dans son prix le montant des travaux indispensables
à la terminaison des ouvrages dans l'ordre général et par analogie avec ce qui est décrit, en accord avec
le Maître d'ouvrage.
L'Entrepreneur est tenu de signaler par écrit au Maître d'œuvre, les discordances qui pourraient
éventuellement exister entre le C.C.T.P. et les ouvrages à exécuter, dont la nature pourrait nuire à la
parfaite réalisation de ses propres ouvrages.
Important : En conséquence, tout ouvrage figurant aux plans et non décrit au présent descriptif est
formellement dû et vice-versa.
1.2.2 Variantes
Le soumissionnaire pourra proposer toutes les variantes par rapport aux matériels, matériaux et/ou
principes définis dans le présent document sous les conditions suivantes :
-
alternatives de niveau au moins équivalent,
fourniture d’une notice comprenant : une étude comparative, les raisons de la variante, un tableau
comparatif des prix et avantages, un récapitulatif général.
6
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
1.2.3 Règles et normes
Les normes, DTU, règlements, lois, arrêtés, décrets et règles techniques à utiliser seront les derniers édités
à la date de signature du marché.
Le soumissionnaire devra prendre connaissance de la réglementation propre à la région du site concerné
auprès des administrations communales, départementales et régionales compétentes.
Les travaux devront être conduits dans le respect des normes et règlements en vigueur.
Liste non exhaustive des principaux documents de référence :
-
les fascicules applicables aux marchés publics de travaux,
les fascicules ministériels relatifs aux travaux à réaliser,
les règlements sanitaires départementaux et les différentes circulaires s'y rapportant ou les
modifiant,
les publications du SETRA et LCPC,
les règlements publics pour les diverses administrations concessionnaires relatifs à leurs réseaux,
toutes les normes et règlements européens.
1.3 Les travaux
1.3.1 Responsabilité de l’entreprise
Ce domaine comprend :
-
la qualité, le bon fonctionnement des ouvrages, le respect des performances précisées dans le
présent document.
le bon déroulement des travaux, l'entretien et la sécurité du chantier.
la responsabilité judiciaire et financière de tous les dégâts causés sur le site ou ses environs par
lui ou un représentant de son Entreprise.
L’Entreprise doit :
-
-
effectuer pour son propre compte et sous sa responsabilité tous les calculs et la sélection des
matériaux, matériels et équipements nécessaires afin de respecter les qualités et performances
indiquées dans ce document.
porter à la connaissance de la Maîtrise d’Œuvre tout élément qui lui apparaîtrait susceptible de
compromettre la tenue ou le bon fonctionnement des ouvrages.
1.3.2 Qualité des ouvrages
Dans leurs choix et conceptions, les Entrepreneurs tiendront compte de la nature des charges et
surcharges liées aux conditions climatiques, géotechniques, hydrogéologiques et à la phase chantier.
7
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
2 TRAVAUX PREPARATOIRES
2.1 Constat d’huissier
Préalablement à la prise de possession du terrain, l'Entreprise du LOT 1 doit prévoir à sa charge
l’organisation et l’établissement d’un constat d’état des lieux. Il est réalisé par huissier, en présence des
représentants de la Maîtrise d'Ouvrage et de la Maîtrise d'Œuvre.
Il comportera un état du terrain et des voies avoisinantes, des ouvrages existants implantés aux abords et
dans l'emprise des travaux.
2.2 Installation de chantier
L'Entrepreneur sera tenu d'avoir en permanence sur site, pendant la durée des travaux, une installation de
chantier conforme aux normes d'hygiène et de sécurité.
Il se coordonnera avec les autres Entreprises pour l’implantation et les besoins.
Les alimentations en énergie et fluides, l'évacuation des effluents, les démarches administratives, les pistes
d'accès, les clôtures, le gardiennage, la signalisation, l'amenée et le repli des installations sont à la charge
de l’Entreprise.
L’entrepreneur doit l’installation et l’entretien d’un système de nettoyage des roues des engins et
notamment des camions.
Ces prestations sont dues par l'Entrepreneur et entrent dans la composition de ses prix unitaires. Elles ne
peuvent aucunement faire l'objet d'un prix particulier.
Les évacuations sont effectuées en tri sélectif.
L’entrepreneur prendra toutes les précautions nécessaires pour éviter les bruits et nuisances aux voisins
et riverains.
2.2.1 Procédures administratives
Tout démarrage des travaux sans accord écrit de la Maîtrise d’Œuvre sur ces documents se fera sous
l’entière responsabilité financière et pénale de l’Entreprise.
L’Entreprise doit avoir obtenu :
-
l'approbation de la Maîtrise d’Œuvre sur son plan d'aménagement du chantier qui doit les zones
d'intervention, d’atelier, de stockage, de tri et de circulation des ouvriers et des engins,
-
les DICT (Déclarations d’Intention de Commencement de Travaux) auprès de tous les
concessionnaires susceptibles de posséder des ouvrages dans l'emprise ou aux abords du projet
et afin d’effectuer le repérage des réseaux et déterminer les modalités d'exécution particulières,
-
les autorisations administratives nécessaires avant d'occuper les terrains publics,
-
les autorisations de passage, de travaux, d’occupation temporaire ou définitive,
-
les autorisations sur les servitudes liées aux terrains privés avant de les occuper,
Elle doit :
8
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
-
prévenir dix jours au préalable toutes les personnes ou services intéressés avant utilisation ou
prise de possession des lieux,
-
procéder à un constat des lieux contradictoire avec les riverains et les concessionnaires intéressés,
-
délimiter physiquement les zones d'intervention, de stockage et de circulation,
-
clôturer le chantier par des palissades ou tout autre dispositif adéquat afin d’assurer la sécurité du
public et des personnes travaillant sur le site,
-
mettre en place les balisages et panneaux de signalisation temporaires.
2.2.2 Reconnaissance et état des lieux – Recueil de données
L'Entrepreneur reconnaît :
-
Avoir pris parfaite connaissance de toutes les conditions physiques et toutes sujétions relatives
aux lieux des travaux, aux accès et aux abords, à la topographie et à la nature des terrains (couche
superficielle, venue d'eau …) à l'exécution des travaux à pied d'œuvre, ainsi qu'à l'organisation et
au fonctionnement du chantier (moyens de communication et transport, lieu d'extraction des
matériaux, stockage des matériaux, ressources en main d'œuvre, énergie électrique, eau,
installations de chantier, décharges publiques, ou privées, panneau de chantier, proximité des
activités riveraines etc.), et qu'il en a tenu compte pour établir son offre.
-
Avoir pris connaissance auprès des services publics ou concessionnaires de l'emplacement de
tous les réseaux aériens et souterrains affectés par les travaux et d'avoir tenu compte dans ses
prix de toutes les sujétions que ces réseaux pourraient lui occasionner.
-
Avoir pris connaissance de l'ensemble des pièces techniques du dossier de telle sorte que
l'ensemble des sujétions liées à l'exécution des travaux ait été parfaitement analysé et prévu dans
son offre.
-
Avoir pris connaissance de l'ensemble des pièces administratives du dossier de telle sorte que
l'ensemble des contraintes liées au délai des travaux, aux moyens à mettre en œuvre ait été
parfaitement analysé et prévu dans son offre.
L'entrepreneur aura à satisfaire aux obligations suivantes :
-
obligation de maintenir la circulation routière, avec mise en place de déviations le cas échéant,
-
obligation de maintenir les accès aux activités et commerces en toute circonstance,
-
obligation de maintenir les accès des riverains (véhicules et piéton) en toute circonstance,
-
obligation de maintenir les accès aux voies adjacentes, privées et publiques.
•
Réseaux existants
L'Entrepreneur a la charge de veiller à la protection des réseaux aériens et souterrains existants dans
l'emprise du chantier. Il lui appartient de recueillir toutes informations sur la nature et la position de ces
ouvrages et de procéder à leur repérage et à leur protection. Se conformer à la norme NF S70-003-1 –
Juillet 2012.
Les éléments fournis par :
-
le Maître d’Ouvrage ont permis de localiser les réseaux existants sur le site,
les concessionnaires ont permis de localiser les réseaux situés dans le domaine public.
9
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Avant tout démarrage de travaux l'Entreprise doit :
-
-
faire un repérage des réseaux en place,
se rapprocher des concessionnaires afin de bien appréhender les réseaux en service ou
abandonnés,
se rapprocher de la Maîtrise d'Ouvrage, afin de vérifier que tous les ouvrages sont bien ceux
répertoriés sur les plans qui ont servi de base à l'étude et qu'ils sont compatibles avec la
réalisation des travaux,
fournir les Plans d’Exécution des Ouvrages (PEO).
les équipements publics ne peuvent être utilisés sans l’accord de leurs propriétaires.
les branchements du chantier devront se faire depuis la voie publique.
toutes les précautions nécessaires devront être prises pour la préservation des réseaux
existants.
toutes les dégradations occasionnées sur les ouvrages existants ainsi que leur remise en état
sont entièrement à la charge du titulaire du présent lot ou marché.
2.2.3 Intervention dans les emprises publiques
Les interventions ou travaux à exécuter dans les emprises publiques ou en limite de celles-ci, font l'objet
de la part de l'Entrepreneur, de demandes d'autorisations réglementaires auprès des administrations ou
services concessionnaires dont dépendent ces emprises ou bien des ouvrages qui s'y trouvent.
Aucune intervention ne sera commencée sans l’accord écrit de l’administration ou du service concerné.
2.2.4 Protection des espaces verts et des ouvrages
Les interventions des différentes entreprises sont concomitantes. C’est pourquoi de façon à préserver
intacts les espaces verts, arbres remarquables à conserver et/ou les ouvrages existants et/ou déjà réalisés
par les autres entreprises intervenantes, l'Entrepreneur balisera la limite du chantier, au-delà de laquelle
toute circulation d'engin, dépôts de matériel et matériaux, sont interdits. La limite sera modifiée autant de
fois que nécessaire, à l’avancement des travaux.
• Dépose et mise en stock
Les équipements divers à enlever ou à déplacer sont soigneusement démontés et les supports sont
descellés, enlevés à la main ou à la machine et nettoyés avec soin sur le chantier.
Toute la boulonnerie et petites pièces sont récupérées, conditionnées puis évacuées et entreposées par
catégories dans un dépôt dès la fin de la dépose et jusqu'au moment d’être réutilisés.
Il s'agit principalement des équipements suivants :
-
panneaux de signalisation,
éléments de clôture de tous types,
équipements et mobiliers divers,
etc.
2.2.5 Clôture de chantier
L’entreprise procédera à la mise en œuvre de la clôture de protection afin d'éviter tout accident pendant le
chantier autour de l'emprise du chantier et des zones de stockage, principalement dans les zones
accessibles au public.
La maintenance des clôtures sera à la charge de l’entreprise.
10
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
2.2.6 Gardiennage
L'Entreprise sera seule responsable de la conservation en quantité et qualité des divers matériaux et
appareils qu'elle utilisera. A cet égard, elle devra prendre toutes les mesures appropriées en vue d'assurer
la surveillance de son chantier et de contracter toutes les assurances nécessaires contre le vol, les dégâts
susceptibles de résulter de l'action de la pluie, du gel, de la chaleur, des chocs, de l'incendie et d'une façon
générale, contre les accidents de toute nature.
Elle sera également tenue au gardiennage de son chantier et demeurera responsable vis à vis des tiers,
des accidents de toute nature qui résulteraient de mesures de sécurité insuffisantes.
2.2.7 Signalisation de chantier
L'Entrepreneur est tenu d'établir à sa charge et de maintenir en état la signalisation nécessaire à la
réalisation complète de ses ouvrages. L'Entrepreneur ne pourra enlever sa signalisation de chantier
qu'après accord de la Maîtrise d’Œuvre ou des autorités compétentes.
L'Entrepreneur doit :
La signalisation générale de l'ensemble du chantier (panneaux d’information de chantier, panneaux
de déviation…),
- la signalisation au droit de ses ateliers d’application.
- La signalisation des éventuelles déviations provisoires prévues au projet, ainsi que celles pouvant
être rendues nécessaires pendant la durée des travaux.
La signalisation devra être conforme aux prescriptions de l'article 31.5 du C.C.A.G. et à la réglementation
en vigueur, et en particulier, à l'Instruction interministérielle sur la signalisation routière et plus
particulièrement sa 8ème partie (Signalisation temporaire).
-
L'Entrepreneur ne pourra pas mettre en place des panneaux de signalisation imposant une limitation de
vitesse au droit ou au voisinage du chantier sans l'autorisation écrite des services compétents.
Les balisages et panneaux devront être, pendant toute la durée des travaux :
-
adaptés au chantier afin d'assurer la sécurité du personnel, des usagers et des riverains
lisibles et cohérents pour ne pas donner des instructions contradictoires avec les autres indications,
évolutifs en fonction des risques et de l'avancement du chantier,
stables aux intempéries et permanents de nuit comme de jour.
2.2.8 Panneau d’information
L’entreprise devra fournir des panneaux de chantier (y compris dépose et évacuation en fin de chantier)
avec les informations suivantes :
-
le maître d'Ouvrage,
l'intitulé de l'opération,
le montant global de l'opération,
le délai d'exécution,
le Maître d'œuvre,
le coordonnateur SPS,
l’entreprise…
2.2.9 Implantation et piquetage
11
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
L'implantation des ouvrages est à la charge de l'Entreprise du présent marché, à partir des voies, ouvrages
et repères existants sur place.
L’implantation exacte des ouvrages projetés est déterminée par l’entreprise en accord avec la Maîtrise
d’Œuvre.
Les relevés complémentaires nécessaires au contrôle des ouvrages exécutés sont établis par le géomètre
de l'Entreprise et contradictoirement avec le Maître d’Œuvre.
Les piquets sont maintenus en place dans la mesure où les conditions d'exécution le permettent.
L'emplacement et la cote des piquets sont reportés par l'Entreprise sur un plan. Le plan est remis au Maître
d’Œuvre pour visa.
L'Entrepreneur est responsable des erreurs de piquetage et de nivellement et de leurs conséquences qui
proviendraient de son fait.
Tous les travaux supplémentaires à effectuer qui proviendraient de ces erreurs sont à la charge de
l'Entreprise du présent lot et ceci quelle qu'en soit leur importance et sans que ces travaux puissent donner
lieu à plus-value.
Pour toutes les conduites et ouvrages réalisés avant les éventuels traitements de sol, et non repérables
visuellement après traitement, l'Entreprise établira un plan de repérage, en X - Y - Z.
Ce document sera à diffuser à tous les intervenants sur le site (ou consultable en permanence) afin que
l'attention de chaque Entreprise soit attirée sur le fait de l'existence des ouvrages.
•
Système de nivellement
Il est précisé à l’Entreprise que, sur tous les documents, le nivellement NGF est en système IGN
1969 ou en système normal sauf indication contraire.
2.2.10
Laboratoire de chantier
Les essais et contrôles réalisés pendant les périodes de réalisation des travaux ou de garantie des
ouvrages sont dus et sont entièrement à la charge de l’Entreprise.
La nature des essais, leur fréquence et les tolérances sont fixées dans le présent CCTP ou les documents
généraux cités en référence.
L’Entrepreneur doit pouvoir justifier en permanence de la qualité de ses travaux, de la performance de ses
ouvrages et du respect des performances des ouvrages réalisés.
Il est responsable de la qualité et de la pérennité de ses ouvrages, il doit pour cela :
-
-
vérifier ou faire vérifier par un laboratoire compétent et agréé par la Maîtrise d'Œuvre de la qualité
des matériaux destinés à la réalisation des ouvrages, ainsi que la qualité de la réalisation et de la
mise en œuvre,
maintenir sur le chantier les moyens en personnel et en matériel nécessaire,
pouvoir justifier à tout moment du respect de la qualité et des conditions d'utilisation des matériaux.
Si la Maîtrise d’Œuvre constate une insuffisance ou une défaillance dans les mesures de contrôle de
l'Entrepreneur, Elle se réserve le droit de faire exécuter des essais et contrôles contradictoires par un
laboratoire de son choix aux frais de l’Entrepreneur.
Les essais sont réalisés en présence de la Maîtrise d'Ouvrage et/ou du bureau de contrôle.
12
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Dans le cas où les essais ne seraient pas satisfaisants, l'Entrepreneur sera tenu d'effectuer à ses frais et
dans les délais qui lui seront impartis toutes les modifications, réparations, remplacements ou adjonctions
nécessaires.
Tous les frais d'essais sont à la charge de l'Entrepreneur.
2.2.11
Les Etudes et les PEO (Plans d’Exécution des Ouvrages)
Avant exécution, l’Entrepreneur doit les études d’adaptation du projet et les plans d’exécution à soumettre
pour approbation et validation au Maître d'œuvre. L’établissement des dessins, notes de calcul et
documents divers est prévu par l'article 29 du C.C.A.G. et par le fascicule 70 chapitre 3 du C.C.T.G.
Ces documents seront complétés et mis à jour à l'avancement du chantier 30 jours avant l'exécution
proprement dite de la tâche.
Le dossier comprend :
-
les notes de calculs relatives à chaque chapitre,
-
les calculs de dimensionnement hydraulique,
-
les calculs de tenue mécanique des ouvrages,
-
les plans d'aménagement du chantier,
-
les plans d'exécution des ouvrages,
-
les plans de coffrage et de ferraillage si besoin,
-
les plans généraux des réseaux,
-
les documents graphiques seront établis sur informatique sur format DWG.
Ces documents devront être transmis à tous les gestionnaires des ouvrages publics (assainissement, eau,
gestionnaire du réseau, téléphone, câblo-opérateur), et autres services concernés par ces travaux.
2.2.12
•
Provenance et Qualité des Matériaux
Provenance
Tous les matériaux et matériels employés dans la construction des ouvrages seront fournis par
l'Entrepreneur.
L'Entrepreneur soumettra à l'agrément de la Maîtrise d’Œuvre les provenances des matériaux, matériels et
produits qu'il aura présélectionnés ainsi que leurs caractéristiques et performances dans les délais indiqués
au CCAP (Cahier des Clauses Administratives Particulières).
Après agrément, ces choix ne pourront en aucun cas être modifiés sans un accord écrit du Maître d’Œuvre.
•
Qualité
L'Entrepreneur titulaire du présent marché devra fournir à la demande de la Maîtrise d’Œuvre tout
échantillon et/ou prélèvement qui serait jugé utile par cette dernière.
L'Entrepreneur sera également tenu de communiquer à tout moment à la Maîtrise d’Œuvre ou à son
représentant toutes les factures, bons de livraison, de décharge et certificats de contrôle pour vérification
de la conformité des matériels et matériaux utilisés.
13
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Le Plan d’Assurance Qualité (PAQ)
L’Entrepreneur ne pourra en aucun cas demander une rémunération pour toutes ces opérations.
2.3 Gestion de chantier
2.3.1 Circulation de chantier
L'entreprise établit le dossier d'exploitation sous circulation du chantier pendant la période de préparation :
plans de signalisations et de circulation, moyens, méthodes, phasage, etc. et le soumet au Maître d’œuvre
pour agrément.
L’entreprise assure l’exploitation sous circulation du chantier pendant toute la durée du chantier : elle prend
en considération les remarques portées au PGCSPS (nécessité de maintenir l’accès aux riverains en
permanence, possibilité de mise en sens unique de certaines voies, emplacement des zones de stockage)
L’exploitation sous circulation du chantier comprend la signalisation spécifique au droit des ateliers
d'application, la signalisation générale du chantier et les mesures permettant notamment d'assurer:
-
Les risques au personnel et aux tiers,
Les risques à l'usager : protection des usagers sur une ou plusieurs voies : séparateurs lourds,
grillages, etc.
La gestion de la circulation : mise en place d’une signalisation spécifique et adaptée, d'alternats,
basculements, etc.
L'ajournement de chantier : viabilité hivernale, saison touristique.
Une maquette des panneaux devra être présentée au Maître d’œuvre pour agrément. Leurs emplacements
seront désignés par le maître d’ouvrage.
Ces panneaux devront être solidement amarrés afin de résister notamment aux effets du vent, et
entretenus durant le délai de réalisation des travaux.
2.3.2 Propreté du Chantier et de ses abords
Les zones salies seront nettoyées chaque jour (voie, parking, trottoirs…).
L'Entrepreneur devra maintenir en tout temps les chantiers, y compris les aires de stockage, libres
d'accumulation de détritus ou matériaux détériorés ou rebutés.
Les matériels, blindages, installations et matériaux non indispensables à la poursuite des travaux devront
être évacués du chantier.
L'entrepreneur mettra en place une aire de lavage pour nettoyer les engins avant circulation sur les voies
publiques.
L'Entrepreneur devra en fin de travaux, remettre les chantiers et emplacements mis à sa disposition,
propres et nets dans les conditions jugées satisfaisantes par le Maître d’œuvre.
Il devra procéder à la remise en état de toutes les constructions, objets, lieux qui auraient souffert du fait
de ces travaux.
Les dépenses qui devront être faites par le Maître d'ouvrage en lieu et place de l'Entrepreneur défaillant,
seront déduites du montant des sommes lui restant dues.
14
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
2.3.3 Lieux de stockage, de dépôts et de décharge
• Lieux de dépôts provisoires
L’Entrepreneur, à ses frais, dressera et aménagera les aires de stockage et de rangement des matériaux
et matériels.
Tous les dépôts de matériaux et matériels sont interdits contre les murs ou clôtures riveraines sauf
autorisation écrite des principaux intéressés.
Seules les quantités de matériaux susceptibles d’être réutilisées pourront être mises dans une zone proche
du chantier avec l’agrément du Maître d’œuvre.
En conséquence, l’Entrepreneur devra évacuer tous les autres matériaux à l’avancement des travaux.
L’entreprise devra prendre toutes les dispositions nécessaires pour stocker les fournitures qui ne pourront
être installées directement à leur emplacement définitif. Le rangement sera réalisé de manière à ne pas
pouvoir confondre ces matériaux ou matériels avec d'autres ayant déjà fait l'objet d’une réception.
Si des zones de stockage ont lieu sur des emplacements privés ou publics, une demande devra être
réalisée auprès des propriétaires. Ces zones devront être signalées et protégées aux frais de l’Entreprise.
• Lieux de dépôts définitifs
Les lieux de dépôts définitifs des matériaux extraits sur le chantier sont soumis à l’agrément du Maître
d’œuvre, qui exigera les autorisations et justifications des droits de décharge éventuels.
• Lieux de décharge
Il s’agira de lieux de décharge régulièrement autorisés dont l’agrément sera soumis au Maître d’œuvre.
La recherche des lieux de décharge payante ou non est laissée à la diligence de l'Entrepreneur.
Il est bien précisé que l'entrepreneur ne peut élever aucune réclamation pour l'interruption d'exploitation de
ces décharges qu'elles qu'en soient les raisons (notamment intempéries) et qu'en aucun cas, il ne peut lui
être accordé une plus-value en cas d'obligation d'utiliser des lieux plus éloignés ou moins accessibles que
ceux prévus lors de la remise de l'offre, ou en cas de dépassement des quantités prévisionnelles prévues
initialement au marché.
2.3.4 Protection contre les eaux
L'Entrepreneur devra, sous sa responsabilité et à ses frais, organiser le chantier de manière à le protéger
contre les eaux de toute nature.
Il prendra toutes les mesures utiles et nécessaires pour l'évacuation de ces eaux et la protection des
ouvrages (fossés, drains, fosses, exutoires, pompage, dessablage, etc.).
2.3.5 Gestion des nuisances induites par le chantier
• Gestion des nuisances sonores
Les matériels utilisés sur les chantiers ainsi que les conditions de leur utilisation doivent être conformes à
la réglementation et tenir compte de l’environnement (écoles, centres hospitaliers, etc.).
Les horaires seront en accord avec le Code du Travail, la législation sur l’acoustique et le règlement de la
collectivité locale ou de l’établissement concerné.
15
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
2.3.6 Direction et coordination des travaux
L’Entrepreneur devra surveiller personnellement les travaux de façon suivie et devra, en application de
l’article 2.2 du Cahier des Clauses Administratives Générales (C.C.A.G), maintenir en permanence sur le
chantier, un Directeur de chantier qui sera soumis à l’agrément du Maître d’œuvre.
Le Directeur de chantier sera habilité à recevoir valablement tous les ordres de services ou instructions,
accepter les constats, et d’une manière générale, assurer les relations avec le Maître d’œuvre comme s’il
s’agissait de l’Entrepreneur lui-même.
• Réunion de chantier et journal de chantier
Pendant toute la durée des travaux, le Maître d’œuvre organisera des réunions de chantier. Elles feront
l’objet de compte-rendu établis par celui-ci.
Ces réunions sont indépendantes des réunions de pilotage et de coordination interentreprises.
Un journal sera tenu, sur le chantier, par l'entreprise. Sur ce journal, seront consignés chaque jour:
-
les principales opérations administratives relatives à l'exécution du marché.
les résultats des essais de contrôle extérieurs.
les incidents constatés.
les observations formulées et les prescriptions imposées à l'entreprise.
les horaires de travail, l'effectif et la qualification du personnel.
la nature et le nombre des engins en fonctionnement ou en panne.
l'état des stocks de réserve.
les informations fournies par le Service de la Météorologie.
les résultats des contrôles effectués par l'entreprise ou ses sous-traitants (internes et externes).
Ces renseignements seront à la disposition permanente du Maître d'œuvre ou de son représentant, à qui
ils seront soumis pour visa.
2.3.7 Coordination en matière de sécurité et de protection de la santé
Les dispositions définies aux articles 28 et 31 du C.C.A.G. sont applicables.
2.4 Dossier des ouvrages exécutés
L’Entreprise doit fournir les Documents des Ouvrages Exécutés (DOE) par ses soins.
Ils seront :
cotés en X, Y et Z, pour les plans et seront conformes aux prescriptions des concessionnaires (levé
des réseaux en tranchées ouvertes avec cotations)
- remis à la Maîtrise d’Œuvre sur format informatique (DWG), plus 3 exemplaires papiers,
Ils comprennent :
-
-
tous les plans et notes de calcul des ouvrages réellement exécutés,
toutes les notices d'entretien des matériels installés en langue française,
tous les essais réalisés sur les réseaux, sur les plates-formes de voirie,
tous les certificats de conformité
16
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
2.5 Sondages et reconnaissance des réseaux
Des sondages spécifiques seront à prévoir par l’Entreprise afin qu’elle puisse reconnaître préalablement
les réseaux divers.
L'entrepreneur devra, avant toute intervention près des réseaux existants, et après demande d'autorisation
auprès du Maître d'œuvre et du concessionnaire, réaliser des sondages de reconnaissance manuels de la
zone.
L'entrepreneur prendra toutes les mesures nécessaires pour ne pas endommager le réseau existant.
3 TRAVAUX DE DEMOLITIONS ET DE TERRASSEMENTS
3.1 Débroussaillage et dégagement des emprises
cf. Article 13 - fascicule 2 du C.C.T.G.
Avant le décapage de la terre végétale, l’Entreprise procédera à une préparation du terrain.
Les travaux comprennent :
l’enlèvement de carcasses ou objets encombrants,
l’abattage, le débitage et le dessouchage des végétaux de petit diamètre ou de petite taille
(Diamètre du tronc ≤ 7 cm à 1 m du sol),
- le produit de ses travaux sera évacué, le brûlage sur place est interdit.
Les terrains recouverts d'un enherbement, vert ou sec, jusqu'à 30 cm, ne seront pas pris en compte par le
débroussaillage. L'herbe sera décapée avec la terre.
-
Seront considérées en "débroussaillage" les surfaces débroussaillées au minimum à l'aide d'un engin
mécanique de type débroussailleuse à fil.
3.2 Décapage de Terre Végétale
La terre végétale sera enlevée, épierrée, nettoyée. Elle sera pour partie stockée et protégée, à la
charge de l'entrepreneur, en un lieu approuvé par le Maître d'œuvre, dans l'emprise du chantier et pour
l’autre partie elle sera évacuée en décharge agréée par le Maître d’ouvrage.
La préparation initiale dans les zones de déblai et de remblai consiste en un décapage de la
terre végétale sur toute son épaisseur.
La terre végétale qui est mise en dépôt provisoire, en vue de sa réutilisation par l'Entrepreneur ou le Maître
d'œuvre en revêtement de talus, modelés, fossés, etc. Les conditions de stockage sont alors les
suivantes :
•
•
•
•
lieux de stockage dans l'emprise du chantier,
végétation tolérée : graminée ou légumineuse,
les travaux d'entretien comprennent la destruction de la végétation indésirable.
Les excédents seront :
- Evacués du chantier, suivant les conditions du marché pour les terres les plus mauvaises
(sur décision du maître d’œuvre).
- Conservés en dépôts sur le lieu de stockage provisoire pour réemploi pour les espaces
verts.
17
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
3.3 Rabotage de chaussée
L’entrepreneur exécutera le rabotage ou scarification de chaussée existante à l’aide d’engins appropriés
ou le décroutage avec présence d’ouvrages sur chaussée. La prestation comprend en outre le chargement
sur camion, le transport et l’évacuation des matériaux excédentaires à une décharge laissée à l’initiative et
à la charge de l’entrepreneur. Il comprend la mise en forme de la chaussée et le compactage y compris
toutes sujétions liées à la présence d'ouvrage sur chaussée.
Ces travaux doivent permettre de mettre en place un revêtement neuf sans modifier le profil de la voie et
maintenir la hauteur initiale des trottoirs.
3.4 Terrassements des fonds de formes
Après la réalisation des travaux préalables, l’Entreprise effectuera les travaux de terrassement. Avant tout
démarrage des travaux l'Entrepreneur devra signaler à la Maîtrise d’Œuvre toutes les anomalies constatées
sur le terrain (apparition d'eau, poches de matériaux à purger) de nature à nuire au projet.
La réalisation des travaux sera menée conformément aux :
•
•
•
Réalisation des remblais et des couches de forme :
- fascicule 2 : Guide technique – Principes généraux ;
- fascicule 3 : Guide technique – Annexes techniques ;
La Recommandation pour le traitement en place des sols fins à la chaux.
La Recommandation pour le traitement en place des sols fins aux liants hydrauliques.
3.4.1 Déblais
L'Entrepreneur exécutera les terrassements, les plates-formes et talus conformément aux plans, profils et
coupes. Ces travaux permettront la réalisation complète du projet et tiendront compte des revêtements et
ouvrages à réaliser.
En cas de sur-profondeur accidentelle le remblaiement nécessaire sera exécuté conformément aux
modalités prescrites par la Maîtrise d’Œuvre.
Les talus doivent être purgés de matériaux qui ne sont pas parfaitement adhérents ou incorporés au terrain
en place ainsi que des rochers ébranlés dont la stabilité serait incertaine.
Les pentes des talus sont déterminées par le géotechnicien et respectées par l’Entreprise. Pendant la
durée de travaux il sera mis en place un film de polyane afin d’éviter l’érosion des talus par les conditions
climatiques.
Si, les pentes des talus du terrain naturel lors de la prise de possession par l’Entreprise ne sont pas
conformes aux préconisations de l’étude géotechnique ou s'il apparaît un risque d’instabilité
l'Entrepreneur doit prévenir la Maîtrise d’Œuvre et, prendre les mesures nécessaires.
Tous les sols impropres ou de faible portance devront être purgés et remplacés par des matériaux
d’apport.
L'Entrepreneur devra, en outre, prévoir des fossés ou rigoles provisoires dans les autres parties
du terrain pour éviter la stagnation des eaux. Les eaux seront recueillies par gravité ou par pompage, si
cela est nécessaire.
Ces sujétions sont comprises dans les aléas normaux de l'Entreprise et ne feront pas l'objet d'une
rétribution spéciale.
18
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Il appartiendra à l'Entrepreneur de prendre toutes dispositions utiles pour que les transports de matériaux
n'apportent aucun dommage aux formes préparées pour recevoir les fondations ainsi qu'aux platesformes nivelées.
Après réception des terrassements, seuls les engins à pneumatiques seront autorisés à circuler sur les
formes.
Lorsque la pente générale du terrain naturel (ou aménagé) est dirigée vers les bâtiments, les eaux
de ruissellement superficiel seront obligatoirement écartées de ceux-ci par une contre pente de façon à ce
que les eaux ne parviennent pas jusqu'aux façades.
Les fonds de formes sont livrés à :
•
•
•
Altitude projet moins l'épaisseur de structure pour les voiries et cheminement piéton,
Altitude projet moins 20 cm pour les espaces verts,
Altitude projet moins 1,10 m pour les bâtiments.
3.4.2 Remblais
Les remblais pourront être réalisés à partir de matériaux extraits suivant le choix du projet, celui
de l’Entrepreneur et les préconisations de l’étude géotechnique. Ils pourront être aussi réalisés à partir de
matériaux d’apport.
Réalisation :
-
Préparation préalable du sol de l’emprise à remblayer, compris enlèvement de tout ce qui pourrait
nuire à la liaison du terrain en place avec les remblais, et compactage du fond de forme.
Régalage des remblais sur toute leur largeur à la fois en couches homogènes et successives.
Compactage des remblais pour obtenir le taux de compressibilité voulu.
L'épaisseur des couches et le nombre de passes à exécuter seront fonction du matériau et du matériel de
compactage conformément aux recommandations des fascicules 1 et 2 : réalisation des remblais et des
couches de forme.
L’Entreprise sera la responsable de la bonne exécution du compactage et de l’obtention de la compacité
imposée.
3.5 Essais plateformes
Les performances indiquées ci-après sont des performances minimales à obtenir.
3.5.1 Performances des plateformes
3.5.1.1 Corps de remblai ou partie supérieure du terrassement (PST)
La partie supérieure du terrassement ne pourra en aucun cas être inférieure à 20 mPa. Si le cas
se présentait, l’Entreprise améliorerait la plate-forme jusqu'à obtention de ce résultat.
Les valeurs de la compacité à prendre en compte sont les suivantes :
-
95 % de la densité à l'OPN dans le corps du remblai.
100 % de la densité à l'OPN dans la couche de forme ou, en l'absence dans la PST.
19
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
3.5.1.2 Qualité à court terme de la plateforme
TECHNIQUES DE RECEPTION
RESTITUTION DYNAPLAQUE R
MODULE A PLAQUE EV2
DEFLEXION BENKELMANN
DEFLEXION AU DEFLECTOGRAPHE
INDICE PORTANT IMMEDIAT IPI
SEUILS
R > 50 %
EV2 > 50 MPa
2mm
36
3.5.1.3 Qualité à long terme
La valeur du module EV2 de la plate-forme de support de la voirie, qu’il s’agisse d’une partie supérieure du
terrassement ou d’une couche de forme, ne pourra être inférieure à 50 mPa.
3.5.2 Essais
• Généralités
Les essais et contrôles sont dus et réalisés par l'Entrepreneur. Ils seront conformes au mode opératoire
officiel du LCPC ou aux normes européennes.
•
-
Identification et classification des matériaux
Les analyses granulométriques,
Les équivalents de sable,
Les limites d'ATTERBERG,
Les teneurs en eau.
•
-
Contrôle des résultats
Les essais Proctor (Normal ou Modifié),
Les mesures de teneur en eau,
Les mesures de densité.
Les mesures de déformabilité d'une plate-forme
• Fréquence des essais
3 essais minimum ou 1 essai tous les 300 m3 de matériau mis en place pour les contrôles suivants :
-
Granulométrie,
Équivalent de sable,
Limites d'ATTERBERG,
Teneur en eau,
Densité.
1 essai minimum ou 1 essai tous les 300 m3 de matériaux mis en place pour les contrôles suivants :
-
Proctor Normal,
Proctor Modifié.
1 essai tous les 200 m2 de plate-forme pour les contrôles suivant
-
Déformabilité des plates-formes.
NOTA : L'entreprise devra reprendre à sa charge le fond de forme ainsi que les essais et contrôle
jusqu'à obtention des valeurs minimale définies ci-dessus.
3.6 Terrassements en tranchées
20
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Le lot VRD réalise des tranchées pour les réseaux suivants :
•
•
-
Tranchées pour les réseaux d'assainissement
Tranchées communes pour réseaux divers :
Eau potable,
Electricité,
Gaz,
Eclairage,
Communication.
•
Exécution des fouilles
Cf. Article 5.3 du fascicule 70 du C.C.T.G.
Réalisation :
-
-
-
Repérage et protection des ouvrages existants. Les travaux sont conduits de manière à ne pas
causer de dommages aux propriétés, habitations ou canalisations voisines.
Exécution des Fouilles à la profondeur nécessaire mécaniquement ou manuellement. Les
matériels laissés à l'initiative de l'Entrepreneur mais qui devront être acceptées par le Maître
d'Œuvre. Dans le cas d'utilisation de pelle à godet, celui-ci devra avoir des dimensions
compatibles avec la largeur minimale nécessaire à la réalisation de l'ouvrage. Les tranchées pour
canalisation sont établies à la profondeur nécessaire pour que, compte-tenu de l'épaisseur des
canalisations et de celle prévue pour le lit de pose en sable (épaisseur uniforme égale à 10
cm) sous les canalisations de tout diamètre, le fil d'eau des canalisations se trouve aux cotes de
niveau fixées aux plans d'exécution.
Les matériaux extraits des fouilles, sont réemployés sur le site si leurs qualités l'autorisent ou mis
en décharge, après accord du Maître d'Oeuvre.
Maintien des fonds de fouilles à sec en permanence par gravité ou pompage éventuel.
Aucun rejet direct d'eaux chargées ne sera autorisé dans les cours d'eau.
Exécuter l’étayage les fouilles, si besoin en est, par tous moyens appropriés (plinthes, boisages,
blindages) prescrits par la réglementation en vigueur et conformes aux règles de l'art, en
vue d'éviter tout éboulement et d'assurer la sécurité du personnel.
Damage et réglage des fonds de fouilles selon les prescriptions des plans d'exécution ; le
cas échéant, les fouilles pour pose de tuyaux comporteront à l'emplacement des joints, des niches
de façon à ce que les tuyaux portent sur toute leur longueur et non sur les épaulements pour joints.
• Remblaiement des fouilles
Cf. Article 5.8 du fascicule 70 du C.C.T.G.
Les matériaux utilisés pour le remblaiement des fouilles ne devront pas être sensibles à l'eau. La
dimension des plus gros éléments ne devra pas être supérieure à 63 mm.
Ces matériaux seront fournis par l'Entrepreneur après accord du Maître d'œuvre.
Réalisation :
•
•
•
L’enrobage des conduites sera exécuté par un sable propre ou un gravillon de type 2/4 ou
4/6 jusqu’à une épaisseur de 0.10m au-dessus de la génératrice supérieure de la conduite.
Le remblaiement des fouilles sera exécuté par couches de vingt centimètres (0,20 m)
d'épaisseur.
Chaque couche sera méthodiquement compactée avec un engin mécanique à l'exception de
la première couche située au-dessus de la génératrice supérieure des tuyaux.
21
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
4 VOIRIES ET CIRCULATION
Les travaux concernent la réalisation des voiries et des cheminements piétons. Les zones de stationnement
seront délimitées par un marquage au sol.
Les places seront repérées. Les travaux comprennent :
- Les implantations et piquetages,
- La réalisation des voiries et circulations piétonnes,
- La fourniture et pose des bordures et caniveaux y compris leurs fondations,
- La signalisation Horizontale et Verticale,
- Le raccordement aux voiries existantes,
- Les finitions de fin de travaux,
- Les essais et contrôles,
- Les documents des ouvrages exécutés.
4.1 Géotextiles (couche anti-contaminante)
• Produits
Ils sont de :
- type non tissés.
- classe 7, selon échelle de classification du Comité Français des Géotextiles
• Mise en oeuvre
La couche Anti-contaminante est réalisée en géotextile non tissé. Avant la mise en place, le support doit
être débarrassé de tout point dur ou tranchant pouvant entraîner une dégradation du géotextile.
Il est déroulé sur le sol sur toute la largeur de la chaussée ou circulation.
Les reprises sont réalisées avec un recouvrement suffisant de manière à éviter toute pollution des couches
supérieures.
4.2 Grave (couches de fondation)
4.2.1 Produits et matériaux
•
Graves naturelles non traitées (GNT)
La grave recommandée est une grave silico-calcaire grenue ou béton concassé de granulométrie : 0/31,5
ou 20/40.
• Graves traitées aux liants hydrauliques
Caractéristiques et spécifications suivantes :
- Norme NF P98-116, NF P98-118,
- Directives pour la réalisation des assises de chaussées en grave ciment et son complément.
- La valeur minimale de la classe de résistance est fixée à 2.
Elles sont de nature silico-calcaire.
4.2.2 Mise en œuvre
Tous les ouvrages sont à réaliser dans les conditions définies par le C.C.T.G. et les règles de l'Art.
Les couches de fondation seront réalisées en graves non traitées et mises en œuvre en une seule ou
plusieurs couches < 30 cm.
La composition de l'atelier de compactage et les modalités d'exécution sera notamment adapté aux
performances exigées, mais surtout aux épaisseurs des couches et leurs configurations.
22
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
La teneur en eau de compactage sera réglée de telle sorte qu'elle permette d'obtenir une densité égale ou
supérieure à la densité OPM.
L'épandage et le réglage fin sera réalisé à la niveleuse autant que faire se peut.
4.3 Imprégnations et couches d’accrochage
4.3.1 Produits et matériaux
• Impregnation
Elle est réalisée sur les couches de base en grave ciment et graves non traitées devant recevoir une couche
supérieure en produit bitumineux. Elle se compose d'un film d'émulsion cationique de bitume pur dosé à 2
kg/m2 dont la teneur en poids de liant est au moins égale à 65 %.
• Accrochage
Elle est réalisée sur les couches de base en grave bitume et se compose d'un film d'émulsion cationique
de bitume pur dosé à 400 gr/m2 (teneur en poids du liant au moins égale à 65 %).
• Granulats
Les dosages et les granulats à mettre en œuvre pour les couches de protection sont décrits ci-dessous :
• 8 à 10 litres de gravillons 10/14
• 5 à 7 litres de gravillons 4/6
4.3.2 Mise en œuvre
Cette couche de répandage est réalisée sur la couche de base afin d'assurer un meilleur collage de la
couche de roulement.
En principe cette couche ne doit pas être sablée, cependant il est nécessaire de prévoir un répandage de
granulats dans les cas suivants :
- si dans un délai de 24 heures après l'application, l'absorption du liant n'est pas complète,
- si on désire différer et remettre à une date éloignée la réalisation de l'enduit de roulement.
4.4 Bétons bitumineux et grave bitume (revêtement)
Les liants hydrocarbonés sont conformes aux normes actuelles.
4.4.1 Produits et matériaux
• Fines d’apport
Les caractéristiques des fines d'apport seront les suivantes :
• La granulométrie devra être telle que quatre-vingt pour cent (80 %) au moins des éléments
passant au tamis de 0,08 mm et cent pour cent (100 %) au tamis de 0,2 mm.
• La teneur en carbonate de calcium sera au moins de quatre-vingt-cinq pour cent (85 %).
• Liants pour bétons bitumineux et grave bitume
Les liants seront fournis par l'Entrepreneur, ils proviendront exclusivement d'usine agréée par le Maître
d’Œuvre et seront conformes aux normes AFNOR NF T65-000 et NF T65-001.
Le liant sera exclusivement un bitume pur 60/70 pour les bétons bitumineux et 40/50 pour la grave bitume.
Ces liants seront conformes aux spécifications définies à l'article II du chapitre 1er - 2ème partie du
fascicule 24 du CCTG.
Toute autre viscosité devra faire l'objet d'un accord express de la Maîtrise d’Œuvre.
Il sera approvisionné à la température de dépotage par l'Entrepreneur en camion-citerne au centre
d'enrobage proposé par l'Entrepreneur.
23
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Il appartiendra à l'Entrepreneur de régler la cadence des approvisionnements.
L'utilisation des correcteurs, dopes ou activant qu'il serait nécessaire d'utiliser est soumise à l'autorisation
expresse du Maître d’OEuvre.
•
Granulats pour bétons bitumineux et grave bitume
Gravillons :
Caractéristiques normalisées :
- dureté : (LA - MDE - CPA) : catégorie B.
- granularité, forme, propreté : (A - P) : catégorie II.
Caractéristiques complémentaires :
- le rapport de concassage sera supérieur ou égal à 4.
- position du fuseau de régularité au tamis intermédiaires : 6,3/10 mm : le passant à 8 mm doit être
compris entre 37 et 62 %.
Sable de concassage :
Caractéristiques normalisées :
• granularité, propreté : (ES 10 % - VB) : catégorie A.
• le sable de concassage sera de granularité 0/2 mm.
Caractéristiques complémentaires :
- le sable de concassage sera issu du concassage secondaire d'une roche massive.
- il sera de même nature minéralogique que les gravillons et présentera les mêmes caractéristiques
mécaniques.
Sable roulé ou sablon
L'emploi d'un sable roulé de nature silico-calcaire ou sablon n'est pas autorisé.
4.4.2 Mise en œuvre
• Monocouche et multicouches
Réalisation :
- nettoyage et préparation du support à l'aide de brosses dures,
- répandage du liant à température suffisante,
- répandage des granulats,
- cylindrage. Cette dernière opération sera réalisée à l'aide d'un compacteur à pneu,
- travaux de finition réalisés par une balayeuse aspiratrice à brosses souples.
Le nombre d'opérations intermédiaires est évidement fonction du type d'enduit (Monocouche, Bicouche,
Tricouche).
• Bétons bitumineux
La température de répandage est fixée de manière à permettre d'obtenir les objectifs fixés et d'assurer la
régularité de l'épaisseur et la qualité de la couche.
4.5 Béton
Les travaux concerne la fourniture et la mise en œuvre de béton et ou mortier à pied pour la réalisation
d’ouvrages divers.
24
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
4.5.1 Matériaux et produits
Les granulats doivent provenir de roches stables, inaltérables à l'air, à l'eau et au gel. Ils doivent être
propres, ne pas contenir d'impuretés invisibles.
L'utilisation du sable ou d’eau de mer est interdite.
Les lieux de stockage des liants devront être secs, clos et couverts.
Tous les ouvrages enterrés ou en contact permanent avec la terre seront réalisés avec des ciments de
type CEM III / C (CLK).
4.5.2 Mise en œuvre
• Transport du béton
Le béton ne peut être transporté que dans des camions malaxeurs. Il doit être mis en place avant tout début
de prise et toute dessiccation.
Le délai maximal entre la fabrication et la mise en place du béton est de 2 heures.
Au-delà de ce délai, la viscosité du béton est soigneusement contrôlée et le coulage est arrêté dès
l'augmentation brutale de celle-ci. Le béton est alors évacué à la décharge.
Tout apport d'eau après malaxage est interdit.
• Coffrage
Sont interdits :
-
les coffrages en matériaux absorbants,
les coffrages en polystyrène expansé,
les coffrages perdus abandonnés dans les fouilles sauf autorisation de la Maîtrise d’Œuvre.
• Décoffrage
Le décoffrage pour l'enrobage des canalisations peut intervenir 24 heures après le coulage du béton. Le
décoffrage des piédroits ou voiles non soumis à surcharge peut intervenir après 48 heures.
Dans le cas d'ouvrages soumis à des charges ou surcharges, la mise en service de l'ouvrage ne peut être
réalisée avant 28 jours.
4.5.3 Contrôle des travaux
Pour s'assurer de la qualité des bétons mis en œuvre, la Maîtrise d’Œuvre peut procéder aux contrôles et
essais cités ci-après, ceux-ci n'étant pas limitatifs :
-
contrôle du bordereau de livraison du béton fabriqué en usine,
contrôle sur le béton frais,
contrôle de résistance sur éprouvette (à 7 et à 28 jours),
contrôle de résistance des bétons en place.
25
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
4.6 Bordures et caniveaux
4.6.1 Produits et matériaux
Les bordures et caniveaux sont constitués d'éléments préfabriqués en béton.
Elles sont :
-
conforme à la norme NF P98-302.
de classe A.
Longueurs utilisées :
-
1 m dans les alignements droits,
0,50 m pour la confection de courbes dont le rayon est compris entre 8 m et 5 m,
0,33 m de longueur pour les courbes de rayons inférieurs à 5m.
Les bordures et bordurettes devront obligatoirement porter la désignation du fabricant, la classe, la date de
fabrication.
4.6.2 Mise en œuvre
La mise en œuvre des ouvrages se fera conformément aux prescriptions du Fascicule 31 du C.C.T.G.
Réalisation :
-
Exécution des terrassements nécessaires
La fondation et le calage sont réalisés en béton dosé à 200 Kg/m3 de CEM III / C (CLK).
Les bordures et caniveaux sont posés sur bain de mortier.
Les bordures, bordurettes et caniveaux seront découpés soigneusement, notamment pour les angles et
rayon des parkings qui seront traités de façon à obtenir une continuité dans la pose.
Les bordures devront comporter tous les bateaux nécessaires au droit des accès piétons, PMR ou
véhicules.
Les joints sont réalisés au mortier et tirés au fer. Leur largeur est comprise entre 0,5 cm et 1 cm. Ils
seront serrés et lissés au fer à joints et lavé un par un à l’éponge. Aucune marque de laitance ne devra
apparaître sur les bordures après séchage.
4.7 Mise à la cote des ouvrages de surface
• Tampons, plaques et grilles
L’entreprise exécutera la mise à niveau soignée de tampons, de grilles, de plaques France Télécom suivant
le profil de la chaussée, le réglage sera effectué à une altitude inférieure de 0.5 cm du revêtement fini, le
béton nécessaire au scellement sera dosé à 350 kg au m³ et employé dans les délais normaux d’utilisation
• Bouche à clef
L’entreprise devra la vérification du bon fonctionnement de la cheminée et l’accès au carré de manœuvre
des robinets. L’entreprise mettra en place des rehausses et effectuera le réglage soigné de la bouche à
clef à - 0.5 cm du niveau fini.
26
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
4.8 Signalisation
4.8.1 Produits et matériaux
•
Marquage au sol
Les produits utilisés seront des produits courants de marquage inscrits au répertoire de l'homologation des
équipements de la route et seront conformes aux instructions interministérielles sur la signalisation routière. (livre
1,7e et 8e partie).
Les produits utilisés devront être certifié selon les normes européennes en vigueurs. Les marquages devront
être conformes aux prescriptions des normes françaises :
-
NF P 98.601 : Marquages appliqués sur chaussées - Performances.
NF P 98.609 : Signalisation Routière Horizontale - Marquages appliqués sur chaussées Dénominations.
NF P 98.609-1 : Signalisation Routière Horizontale - marquages appliqués sur chaussées – Essai
conventionnel in situ - partie 1 : dénominations et spécifications.
NF EN 1423,1424,1436 : produits des saupoudrages microbilles - performances.
Les produits de marquage ainsi que les microbilles utilisées en saupoudrage pour la rétro-réflexion devront
obligatoirement être homologués par le Ministère de l'Equipement.
L’ensemble de la signalisation horizontale du présent marché sera prévu e couleur blanche dosée 800g/m² avec
une durée de vie supérieure à 18 mois.
•
Panneaux de signalisation
Elle sera constituée de panneaux routiers :
-
type cl2DG ou équivalent,
dimensions : 700 mm pour les panneaux carrés ou triangulaires et Ø 850 mm pour les panneaux
ronds,
Les subjectiles seront inoxydables, soit par leur nature, soit par traitement de leur surface.
placés sur supports galvanisés de 4,00 m de hauteur (hors sol) et équipés d’obturateurs en
plastique.
point de fixation sur chaque support en haut et en bas de chaque panneau.
Les provenances des matériaux laissées à la charge de l'Entreprise devront être soumises à l'agrément du Maître
d'oeuvre en temps utile pour respecter le délai d'exécution contractuel et au maximum dans le délai de quinze
(15) jours à compter de la notification du marché.
L'ensemble des panneaux de signalisation devra être conforme aux normes en vigueur.
4.8.2 Mise en œuvre
•
Marquage au sol
Réalisation :
-
Pré-marquage de la signalisation (bandes axiales, bandes de rive, flèche, marquages spéciaux…).
La peinture ou résine doit être appliquée sur un support sec parfaitement lavé et nettoyé.
Mise en oeuvre du marquage dans le respect normes (modules des lignes discontinues...etc)
Les travaux sont interrompus lorsque la température ambiante sera inférieure à 5°C
Localisation suivant plan de revêtement : La signalisation horizontale,
•
Panneaux de signalisation
Réalisation :
-
Exécution des fouilles
Le revêtement des chaussées et trottoirs sera soigneusement découpé. Les fouilles seront de
formes parallélépipédiques ou cylindriques. Le fond de fouille sera soigneusement compacté.
Mise en oeuvre des massifs de fondation et réglage des massifs au niveau du sol fini et apparent.
27
Cahier des Clauses Techniques Particulières
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
-
Les panneaux posés sous circulation avant mise en service seront occultés par l'Entreprise (puis
dés-occultés par celle-ci le jour de la mise en service).
Montage des panneaux et des supports de panneaux suivant les règles de l'Art et les normes en
vigueur.
4.8.3 Contrôles
Les contrôles porteront sur :
-
L'usure du film,
La rétro réflexion ou visibilité de nuit,
La glissance.
Ces trois critères seront contrôlés à tout moment pendant le délai de garantie et devront présenter les
caractéristiques suivantes :
-
Degré d'usure : note 6 minimale à l'échelle d'usure LSPS75.
Rétroréflexion : toutes les mesures devront être supérieures à 150 millicandélas par lux et par m²
(mètre carré).
Glissance : pour les bandes larges, en particulier pour les passages piétons, les flèches et
inscriptions, le coefficient de frottement longitudinal mesuré au pendule SRT devra être supérieur
ou égal à 45 lu au cadran du pendule.
Dès lors qu'une seule des valeurs imposées ci-dessus pour l'usure, la rétro-réflexion et la glissance n'est
pas satisfaite, le chantier sera refusé.
4.9 Contrôles de la voirie
-
Tous ces essais seront conformes au mode opératoire officiel du LCPC.
Un contrôle par matériau et par jour.
4.9.1 Contrôle de la conformité du matériau
Méthode
•
Pour les matériaux fabriqués en centrale, il sera réalisé par système d'acquisition de données, par
fourniture de fiches d'enregistrement de la centrale.
• Fréquence
Pour les matériaux traités aux liants : un contrôle par matériau et par jour.
4.9.2 Contrôle du compactage
• Teneur en eau
Cette méthode est utilisée pour les graves traitées aux liants hydrauliques ou non, en l'absence ou dans
l'impossibilité de réaliser les mesures de densité.
Les écarts de tolérance par rapport à la teneur en eau prescrite sont les suivants :
Matériaux
Grave ciment
Grave laitier
Grave non traitée
Sable laitier
Tolérance %
±1
± 1,5
+ 2, - 1
+ 1, - 2
28
Cahier des Clauses Techniques Particulières
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
• Compacité
Pour matériaux traités aux liants hydrauliques ou non, le taux de compactage doit être:
- 97 % de la densité sèche à l'OPM pour au moins 50 % des mesures, 95 % des mesures doivent
être supérieurs à 95 % de cette densité sèche.
Pour les enrobés le taux de compacité doit être:
- Supérieur ou égal à 100 % de la compacité DURIEZ LCPC.
• Fréquence
Teneur en eau : 1 contrôle par demi-journée et à chaque changement météorologique,
Pour les revêtements superficiels en béton bitumineux: 1 contrôle tous les 200 m2.
4.9.3 Contrôles géométrique
Les écarts des tolérances comprises par rapport au profil théoriques de référence sont définis dans les
tableaux ci-dessous.
•
Nivellement
Nature de la
couche
Sous-couche ou
fondation
Base
Roulement
•
Tolérances (en cm)
Profils de référence
Autres profils
± 2,5
±3
± 1,5
+1
±2
± 1,5
Profils en travers
Matériaux
Sous-couche ou
fondation
Base
Roulement
•
± 1,5
±1
+ 0.5
Surfaçage
Nature de la
couche
Sous-couche ou
fondation
Base
Roulement
•
Tolérances %
Tolérances (en cm)
Profils de référence
Autres profils
2
3
1
0.3
1.5
0.5
Fréquence
Nivellement
Profils en travers
1 mesure tous les 10m
en parcours droit,
1 mesure tous les 5m
en courbe.
1 mesure tous les 10m
en parcours droit,
1 mesure tous les 5m
en courbe.
Par quantité moyenne
de matériaux
1 mesure tous les
100m de voirie
Surfaçage
1 par profil en travers
29
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
5 RESEAUX D’ASSAINISSSEMENT
NOTA :
Tous ces travaux seront réalisés comme indiqués ci-après, en cas d’imprécision ou de désaccord, les
documents de référence sont :
Le fascicule 70 (décret 92.72 du 16 Janvier 1992) et à ses annexes,
La norme NF EN1610.
•
Règles de conception et de calcul des ouvrages
Dimensionnement Hydraulique :
Le document à utiliser pour le dimensionnement des ouvrages est : « La ville et son assainissement » de
juin 2003.
Tenue mécanique des ouvrages :
Calculs à établir en fonction du chapitre III du fascicule 70.
Implantation des ouvrages de contrôle et de visite
Les regards visitables sont prévus à chaque changement de direction, de pente ou de diamètre.
Distance maximum entre les regards de visite : 70 m.
5.1 Fourniture et pose de canalisation
5.1.1 Matériaux
•
Canalisations P.V.C
Les canalisations en Polychlorure de Vinyle non plastifié (PVC) seront de classe CR8 ou de classe CR16
en cas de faible profondeur (moins d’un mètre de couverture avec présence de charges roulantes).
•
Culottes de raccordement
Elles sont, préfabriquées en usine, de même nature que la canalisation principale et posées en même
temps que cette dernière. L'angle maximal de raccordement sera de 67°30.
•
Tulipes de branchements
Elles sont utilisées uniquement pour les raccordements sur canalisations existantes en place.
Le percement de la canalisation principale sera réalisé sans percussion, par découpe mécanique circulaire
avec des outils appropriés.
La tulipe sera scellée de manière à ce qu'il n'y ait aucune saillie à l'intérieur de la canalisation principale et
que l'étanchéité soit assurée.
5.1.2 Mise en œuvre
•
Elimination des venues d’eau
L'Entrepreneur du présent lot doit tous les moyens et équipements nécessaires pour l'évacuation des eaux
de toutes natures (eaux pluviales, eaux d'infiltration, eaux de source ou provenant de fuites de canalisations,
nappe phréatique, etc.), ainsi que le maintien des écoulements.
30
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Il prend toutes les mesures utiles pour que ces travaux ne soient pas préjudiciables aux autres ouvrages
du projet ou aux riverains.
Si nécessaire, l'Entrepreneur doit réaliser sous les lits de pose des drainages temporaires.
Ils pourront être réalisés :
- par drains entourés d'une épaisseur suffisante de matériaux drainant,
- par une couche de matériaux drainant.
Ces drainages seront obturés ou maintenus en fin de travaux suivant le choix de la Maîtrise d’Œuvre.
•
Terrassement en tranchée
Largeurs de tranchée :
Les largeurs minimales entre blindage, en fond de fouille :
Cas d'une canalisation : le diamètre extérieur de la canalisation augmenté de :
- 0,70 m pour les Ø nominaux ≤ 700 mm,
- 1,00 m au-delà,
- 1,00 mini en fond.
Cas de plusieurs canalisations : la somme des diamètres extérieurs des canalisations augmentés de 0,60
m ou 0,80 m plus autant de fois 0,50 m qu'il y a de canalisation moins une.
Toutefois, lorsque les conditions particulières d’exécution nécessitent des largeurs de chantier supérieures,
leur réalisation reste à l’entière charge de L’entrepreneur.
Etaiement et Blindage :
L’Entrepreneur devra étayer convenablement ses fouilles et ses puits au fur et à mesure de leur
approfondissement, par tous moyens adaptés à la nature du sol (plinthes, boisage semi-jointif, jointif ou
doublement jointif, panneaux bois ou métallique, caissons avec ou sans glissières, palplanches, …), en
vue d’éviter toute décompression des terrains environnants et tout éboulement dans la fouille, et d’assurer
la sécurité de son personnel conformément aux dispositions des règlements en vigueur. Dans le cas de
sols fluents ou susceptibles de le devenir, le blindage sera jointif ou doublement jointif.
Réalisation :
-
Repérage et protection des ouvrages existants. Les travaux sont conduits de manière à ne pas
causer de dommages aux propriétés, habitations ou canalisations voisines.
Démolition et découpage soigné du revêtement si nécessaire (enrobés, bétons désactivés, …)
Exécution de la fouille par moyen mécanique avec finition à la main ou entièrement à la main, si
nécessaire.
Dressement du Fond de Fouille avec pente régulière prévue, damage et façon de niche si
nécessaire.
Paroi dressée avec Fruit en fonction de la nature du terrain
Mise en dépôt des déblais sur berge ou évacuation
En fond de fouille, mise en place du lit de pose de 0.10m d’épaisseur minimale.
•
Manutention et stockage des tuyaux
-
Les tuyaux sont manipulés et stockés dans des conditions susceptibles de ne pas les détériorer et
conformes aux stipulations du fabricant.
L’élinguage par l'intérieur des tuyaux, est interdit, les produits PVC sont stockés à l'abri du soleil.
Réalisation :
-
Pose sur le lit de matériaux fins, réglage soigné pour obtenir la pente régulière voulue
Assemblages réalisés au moyen de dispositifs adéquats selon la nature et la dimension des
canalisations ainsi qu'en fonction de l'effluent véhiculé.
Exécution des joints conformément aux prescriptions du fabricant
Mise en place de dispositifs et pièces spéciales en matériaux de même nature que la canalisation
si possible. Dans le cas contraire, des pièces mixtes de jonction et de raccordement devront être
mise en œuvre.
31
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
•
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Pose des regards sur fond de fouille compacté, sur une couche de propreté, sur une couche de
propreté en sable.
A chaque arrêt de travail, les extrémités des tuyaux sont provisoirement obturées.
Les tuyaux sont posés entièrement entre deux regards consécutifs avant que le remblaiement ne
soit entrepris.
Remblais des tranchées
Réalisation :
-
Après la pose de la canalisation, enrobage de la canalisation : remblaiement soigné jusqu’audessus du tuyau + 0.10m de la génératrice supérieure.
Remblais courant avec matériaux extérieurs si nécessaire jusqu’au niveau souhaité fonction du
revêtement définitif.
Compactage par couche de 0.20m.
NOTA : Le remblai (lit de pose, enrobage) en sablon n’est pas autorisé
5.2 Ouvrages divers
5.2.1 Regards
•
Matériaux
L'utilisation de regards borgnes est interdite. Les dispositifs de fermeture des ouvrages d’assainissement
(tampons, grille, avaloirs et cadres) devront résister aux charges suivantes, selon leur destination :
-
D 400 sur voirie
C 250/B125. Sur trottoir ou espace vert selon le cas
Les regards réalisés avant les remblais sont obturés provisoirement par un platelage positionné à un niveau
inférieur par rapport au sol fini.
Regards Ø1000 :
Ils sont réalisés en béton armé et vibré ou en éléments préfabriqués. Ils comprennent un dispositif de fermeture
et d'accès comportant un cadre, un tampon d'obturation en fonte de classe adaptée au trafic, crosses et échelles.
Les cunettes préfabriquées utilisées comme radier des regards, comportent des emboîtements avec bagues
d'étanchéité, prévues à la fabrication, modèle BLARD ou similaire.
-
Dimension minimale de l'ouverture d'accès : Ø 600 mm
Hauteur maximale entre paliers : 5,00 m
Les regards dont la profondeur est supérieure ou égale 5,00 m comporteront un palier de repos avec gardecorps et chaîne amovible.
Les échelons et cannes sont en acier galvanisé à raison de 600 g au mètre carré. Le diamètre des échelons et
cannes est de 25 mm. La largeur des échelons est de 0,30 m. Pour des dénivelées supérieures ou égales à cing
mètres, les échelons seront remplacés par des échelles
pourvues de crinolines.
NOTA : La hauteur totale des rehausses ne dépassera pas 0.40 m
Regards Ø 600 :
Ils sont réalisés en éléments préfabriqués de type polypropylène. Ils comprennent un dispositif de fermeture
et d'accès comportant un cadre béton et un tampon d'obturation en fonte de classe adaptée au trafic.
Les cunettes préfabriquées utilisées comme radier des regards, comportent des emboîtements avec
bagues d'étanchéité, prévues à la fabrication, modèle SOTRASEPEREF ou similaire.
- Dimension minimale de l'ouverture d'accès : Ø 600 mm
32
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Regards de branchements :
Les boîtes de branchement seront en PVC Ø 315 mm. Elles disposeront d’un tampon fonte et seront
conformes à la législation en vigueur.
Regards bétons carrés :
Ils seront réalisés en éléments préfabriqués béton avec tampons béton sous domaine privé et tampon fonte
sous domaine public.
•
Mise en œuvre
Ouvrages réalisés en place :
Ils sont réalisés à partir de matériaux conformes aux normes en vigueur et font l'objet de plans détaillés qui
sont remis avant exécution, à la Maîtrise d’Œuvre pour approbation.
5.2.2 Grilles, grilles avaloirs, caniveaux grilles
Grilles 40 x 40 :
La grille sera adaptée au profil du caniveau CC1, dimensions : 400 x 400 mm, à verrouillage par barreau
élastique en fonte ductile.
Le regard sera en béton armé, préfabriqué, équipé d'une décantation de 0,50 m.
Grilles Avaloirs :
La grille avaloir sera en fonte ductile et adaptée au profil de la bordure du type Sélecta de chez PAM ou
équivalent, dimensions 750 x 640 mm hors tout. Elle comportera un barreau surélevé pour interdire l'accès
au flottant, la fermeture sera assurée par l'élasticité du métal.
Le regard sera en béton armé, préfabriquées, équipées d'une décantation de 0,50 m.
Caniveaux à grille :
Ils seront en éléments préfabriqués. Les grilles seront d'un type adapté au trafic ou aux charges à
reprendre et équipées de dispositifs de clavetage.
Largeur mini intérieure : 0,20 m
5.3 Contrôle des travaux
5.3.1 Tolérances sur les dimensions d’ouvrages terminés
Les tolérances sur les dimensions et le tracé des ouvrages sont fixées par l'article 39 du fascicule 65 du
CCTG.
5.3.2 Essais sur les matériaux de remblai
L’entreprise fera réaliser 2 essais de compactage sur tranchée par tranchée et tronçon.
5.3.3 Essais du réseau et épreuves des canalisations
33
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Les canalisations seront éprouvées et essayées à l’eau ou à l’air et avant le remblaiement des tranchées.
Ces essais sont exécutés à l'eau ou à l’air. Ils sont opérés par tronçons de canalisations allant d'un regard
au suivant.
-
Durée de l’essai : 30 minutes,
Pression : 0,10 bars (10 kPa) mini et 0,50 bars (50 kPa).
Tout essai révélant des fuites entraînera la réfection des joints défectueux, la réparation des fissures et un
nouvel essai jusqu'à ce que soit obtenue l'étanchéité.
5.3.4 Inspections télévisées
Après exécution des travaux, l'Entrepreneur titulaire du présent marché doit un contrôle par inspection
télévisée des canalisations, il comprend :
-
l'amenée et le repli des installations,
l'inspection proprement dite,
la fourniture des résultats sous forme d'un rapport,
la remise d’un disque ou DVD.
5.4 Interfaces
•
Bâtiment
La fourniture et pose des réseaux sera réalisé par l'entreprise jusqu'en limite de bâtiment.
Réseau Eaux Pluviales :
Le LOT VRD réalise le réseau EP jusqu’au droit du bâtiment, y compris reprise des gouttières au niveau
TN et raccordement.
Réseau Eaux Usées :
Le LOT VRD réalise le réseau EU jusqu’au droit du bâtiment.
Le LOT BATIMENT met en attente le réseau sur 1 m environ en sortie de Vide Sanitaire, le réseau
assainissement sous bâtiment est composé d’une canalisation EU et une canalisation EV.
Le LOT VRD réalise les raccordements sur les canalisations lors de la phase de remblai périphérique des
bâtiments.
NOTA : La fourniture et pose du réseau, y compris réalisation des tranchées sous l'emprise du
bâtiment ne sont pas à réaliser par le titulaire du présent marché.
•
Concessionaires
Le raccordement au réseau existant est réalisé par le gestionnaire du réseau public, l'entreprise doit
l'amené du réseau au droit du raccordement.
34
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
6 RESEAUX D’ECLAIRAGE
6.1 Matériaux et produits
Tous les matériels électriques utilisés doivent pouvoir fonctionner pour une température ambiante
comprise entre -25°C et +40°C.
Degrés de protection des matériels électriques : IP54 minimum pour les candélabres.
• Câbles électriques
Généralités :
Tous les câbles fournis et posés par l'Entreprise sont neufs et livrés sur tourets.
Chaque départ est repéré par une inscription gravée sur bague laiton.
Basse Tension :
Ils sont à âme rigide en cuivre.
- U1000 R2V : pour les câbles sous fourreaux ou sur chemin de câbles,
- Section mini : 6 mm2 par conducteur.
Accessoires de réseau :
Les boîtes de jonction et de dérivation sont réalisées en matériaux à isolement synthétique d'un type
compatible avec la nature des câbles utilisés.
•
Luminaires
Généralités :
Ils sont conformes aux normes NFC 71 000, NFC 71 110 et NFC 17 200.
Les caractéristiques mécaniques sont référencées conformément à la norme NFC 20 010.
Matériaux :
Les bornes lumineuses seront à définir selon proposition de l'entreprise (validation MOA / MOE).
6.2 Mise en œuvre
6.2.1 Terrassements en tranchées
Cf Chapitre « TERRASSEMENTS / DEMOLITIONS » – Paragraphe « Mise en œuvre des tranchées » du
présent CCTP.
NOTA : les terrassements en tranchée comprennent les terrassements nécessaires à la pose des fourreaux,
des câbles, des chambres, des regards, accessoires, socles, massifs et toutes sujétions de mise en œuvre du
réseau.
6.2.2 Pose des câbles
Le déroulage des câbles se fait à la main et à une température extérieure supérieure à 0°C. Ils ne doivent
pas traîner par terre.
Le Maître d’Œuvre doit être prévenu 48 heures avant la pose des câbles.
35
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Les câbles BT pénètrent dans la borne en traversant le massif béton par les fourreaux prévus à cet effet.
Ils se raccordent en coupure sur les bornes d'alimentation fixées sur la platine de raccordement.
Les rayons de courbure sont toujours au moins égaux à ceux indiqués par le fabriquant.
Tous les travaux sont réalisés conformément à la norme NF C17-200.
Les câbles sont posés sous fourreaux. Ces fourreaux servent de protection mécanique, les câbles de terre
doivent être placés hors de cette protection afin d'assurer leur rôle.
6.2.3 Mise à la terre
Toutes les masses métalliques et éléments conducteurs pouvant être mis sous tension et accessibles sont
connectés entre eux et mis à la terre à partir du collecteur principal.
La mise à la terre des masses métalliques est décrite à l'article 55-4 du cahier des prescriptions communes
applicables à la réalisation du réseau d'éclairage public.
En complément de l'article précité, il est précisé qu'en application des mesures de la publication UTEC 12
100 relatives à la protection des personnes contre les effets du courant électrique, toutes les masses
métalliques du réseau doivent être mises à la terre.
La mise à la terre est assurée par un conducteur de cuivre nu de 25 mm2 posé parallèlement aux câbles
conducteurs quels que soient les cas, câbles enterrés, sur chemin de câbles, posés en caniveaux ou sous
fourreaux.
La résistance de terre de toute masse métallique est inférieure à 2 ohms.
La mise à la terre de chaque candélabre se fait par dérivation sur le collecteur par un câble en cuivre de
m2 serti ou brasé, il est relié à une borne en laiton visible et accessible au niveau de la porte.
Dans certains cas, il peut être nécessaire d'augmenter les qualités du circuit de terre en rajoutant des
piquets individuels.
6.2.4 Réalisation des massifs
Les dimensions des massifs sont établies d'après la formule de « ANDREE » et « NORSA » et les règles
NV 65 révisées 67.
Les bétons utilisés sont des CEM III / C (CLK 45) dosés à 350 Kg/m3 avec armatures en acier pour les
candélabres.
Ils sont de forme carrée. Les platines sont positionnées noyées à – 15 cm du sol fini. Les écrous et tiges
d’ancrage seront protégés par des bandes grasses.
Les massifs comprennent :
-
2 fourreaux de diamètre 60 mm qui pénètrent dans le candélabre de 0,10 m de manière à permettre
le passage en coupure du candélabre,
4 tiges d'ancrages noyés dans le massif lors de sa réalisation.
6.2.5 Fixation sur dalle
L'Entreprise titulaire du marché doit fournir au responsable du lot VRD les caractéristiques et les
contraintes des matériels à implanter ainsi que la fourniture de tous les dispositifs de fixation des
matériels.
36
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
6.3 Contrôle des travaux
6.3.1 Contrôles
Durant le déroulement du chantier et autant de fois qu'il le jugera nécessaire, la Maîtrise d’Œuvre fera procéder
à des contrôles concernant :
La bonne exécution des travaux,
La qualité des matériels mis en place,
- La conformité aux normes et règles de l'art.
6.3.2 Essais
•
Pour l’éclairage public :
Les essais sont effectués par l'Entreprise responsable des travaux et en présence :
De la Maîtrise d'Ouvrage,
De la Maîtrise d’Œuvre,
Du Responsable de l'Entreprise chargée de l'entretien des réseaux d'éclairage public.
Les essais portent sur :
L'isolement entre phase et terre,
Les mesures des tensions, intensités, résistances de terre et chutes de tension (avec un camion
laboratoire spécialisé),
Les commandes des différents départs,
Le contrôle des éclairements suivant la méthode des 9 points,
Le contrôle des luminances.
La réception des installations est soumise à la réalisation des vérifications prévues à l’article 17 de la norme
NFC 17 200 et au contrôle du niveau de l’uniformité des éclairements.
L’Entrepreneur fait appel, à ses frais et sans supplément de prix par rapport au marché, à un organisme
externe et agrée, pour la réception de la conformité de l’installation électrique.
L’Entrepreneur adresse au Maître d’œuvre une copie du procès-verbal.
•
Essais d’éclairement :
Ces essais sont réalisés suivant la méthode dite "des 9 Points" sur chaque chaussée ou voie de circulation
avec un luxmètre fourni pour l'entreprise et disposé sur le sol.
En cas de pluie, les essais sont reportés.
•
Attestation de conformité :
Pour la mise sous tension de l’installation électrique, l’entrepreneur devra fournir une « Attestation de
conformité » établie par un organisme contrôleur agréé.
L’entreprise remettra l’attestation de conformité au Maître d’œuvre lors de la réception des ouvrages.
37
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
7 ESPACES VERTS
En complément de l'article 1.2.5 du fascicule 35 du C.C.T.G, il est précisé que :
-
les travaux de plantations ne pourront commencer que lorsque le tracé et le piquetage auront été
reconnus et agréés par le Maître d'Œuvre,
-
les plantations seront faites entre le 1er Novembre et le 31 Mars. Toutefois, les travaux seront
suspendus par temps de gelée, de chutes de neige, lorsque la terre est détrempée par les pluies
ou le dégel ou par période de grand vent desséchant, ainsi qu'en cas de montée de sève précoce.
•
Définition des travaux
Les travaux concernent la réalisation des espaces verts compris plantations, engazonnement.
7.1 Engazonnement
•
Les travaux comprennent
-
•
L’implantation et le piquetage.
Le nettoyage du terrain et l’ameublissement de la terre.
La fourniture et la mise en œuvre de terre végétale sur une épaisseur de 0.20 m.
Le nivellement du sol.
Fourniture, et plantations de plantes vivaces type couvre-sol.
Arrosage et garantie de reprise sur la 1ère année,
Les documents des ouvrages exécutés.
Mise en œuvre
L'engazonnement sera réalisé avec une semence de type gazon rustique nécessitant peu d'entretien, facile
à implanter et s'adaptant à tout type de sol.
Préparation du terrain :
-
Nettoyage soigné du terrain.
Mise en œuvre de la terre végétale amendée sur 0.20 m d’épaisseur. Egaliser le sol et
préparer le lit de semence à la herse.
7.2 Plantations
7.2.1 Fournitures
Les plants de type « horticole » répondront aux normes françaises AFNOR en vigueur (décembre 1990).
Avant toute fourniture de végétaux, l’Entreprise aura fait connaître la pépinière d’origine des plants.
Le choix des plants en pépinière devra s’opérer contradictoirement entre l’Entreprise et le Maître d’œuvre.
Le Maître d’œuvre reste seul juge pour déterminer l’acceptabilité des plantes.
38
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Les végétaux choisis et marqués seront considérés comme réservés et seuls ceux-ci seront livrés lors des
travaux de plantation sauf accidents éventuels survenant ultérieurement. Tout végétal marqué devra
conserver sa marque jusqu’à la plantation sur le chantier.
7.2.2 Mise en œuvre
•
Epoque de plantation
-
•
Du 1 novembre au 30 avril pour tous les végétaux. Durant cette période, les travaux seront
rrêtés par temps de gel, de neige et lorsque le sol est trop humide (pluies, dégel).
Travaux préliminaires :
Si par suite de retard dans l’exécution des travaux, les plantations doivent être reportées à l’automne
suivant, l’Entrepreneur effectuera dans l’intersaison, sans supplément de prix, un désherbage des massifs.
Ce désherbage se fera chaque mois.
Avant plantation, l’entreprise effectuera un désherbage. Celui-ci se fera par sarclage. Les déchets d’herbes
seront évacués en site agrée par le maître d’ouvrage.
Par ailleurs, l’Entrepreneur effectuera une reprise complémentaire à la fraise en un ou plusieurs passages
sur 30 cm afin d’obtenir un milieu apte à recevoir les plantations. Cette préparation s’accompagnera d’un
épierrage complémentaire aussi poussé que possible.
•
Réalisation des fosses de plantation :
-
Les dimensions du trou de plantation seront adaptées à celle du système racinaire ou de la motte
et leur seront supérieures d’au moins 1/3.
Quel que soit la technique utilisée, les parois du trou ne devront pas être lissées.
L’ouverture du trou de plantation devra être réalisée uniquement sur sol bien ressuyé.
Le Maître d’œuvre pourra préconiser l’apport au fond du trou d’un amendement phosphate.
•
Plantation des arbustes, plantes tapissantes et plantes vivaces :
Préparation : pour les arbustes à racines nues, les racines seront rafraîchies en taillant légèrement leur
extrémité tout en conservant un maximum de chevelu. Ce chevelu sera praliné en abondance.
Les végétaux en motte ou conteneur seront trempés dans l’eau jusqu’à refus avant la plantation.
La taille des arbustes sera définie conjointement avec le Maître d’œuvre
Mise en place des végétaux : la terre sera remuée sur un volume minimum de 0,40*0,40*0,40 m et plus si
besoin, pour permettre une plantation selon les règles de l’art.
Pour les plantes en godet, le volume brassé sera de 0,20*0,20*0,20 m.
Le végétal planté recevra immédiatement un arrosage de 10 l d’eau pour les touffes et plantes en conteneur
et de 2 l pour les couvre-sols en godet.
La plantation sera suspendue en période de gel. Les végétaux, principalement les racines, seront protégés
en permanence du dessèchement (vent, soleil) et du froid (gel, vent).
39
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
7.2.3 Garantie de reprise
A l’issu des travaux de plantation, soit au plus tard au 1er mai suivant la période de plantation, un constat
de mise en place des végétaux sera effectué contradictoirement entre l’entrepreneur et le maître d’œuvre.
Ce constat marque le début de la période de « parachèvement » au cours de laquelle sera établi le constat
de reprise de végétation. Ce dernier devra être établi entre le 15 août et le 15 octobre de l’année de
plantation.
Le constat de reprise marque l’achèvement des prestations de plantation. Il est complémentaire du constat
de mise en place et des contrôles effectués en cours d’approvisionnement de chantier.
Le contrôle des plantations et le constat de reprise ont pour objet :
-
d’effectuer le décompte quantitatif des végétaux
le choix de végétaux à remplacer
vérifier la pose des attaches, tuteurs etc…
Vérifier la conformité des espèces, variétés et cultivars
Estimer le taux de reprise
Seront considérés comme non repris :
-
Les végétaux morts, endommagés, dépérissant
Les végétaux fortement altérés, rachitique, rameaux et charpentière dépérissants
Mauvais état sanitaire
Flèche cassée ou morte pour les conifères
Les végétaux, arbres, arbustes, baliveaux, lorsque plus du 1/3 des rameaux sont morts
Cette réception fixe la date de départ du délai de garantie relatif aux plantations, délai considéré jusqu’à la
fin des travaux de confortement.
La garantie est estimée en pourcentage du prix de fourniture des végétaux.
Pendant le délai de garantie, l’entrepreneur effectue les travaux de confortement et est responsable de la
bonne végétation. Il remplace les plants morts, manquants, mutilés ou déplantés. Ces remplacements ne
donnent pas lieu à paiement.
Un constat de remplacement est effectué au plus tard le 1er mai de la période de garantie. Un nouveau
constat de reprise est effectué entre le 15 août et le 15 octobre de la période de garantie.
A l’issu de cette réception, les végétaux non repris devront être remplacés par l’entrepreneur, à ses frais.
Le remplacement des végétaux non repris devra être effectif avant le 31 décembre courant. Un constat de
parfait achèvement sera alors établi et donnera, si les réserves sont levées, la fin du délai de garantie.
Au terme de la garantie de reprise, tous les végétaux prévus initialement dans le marché devront être
présents et en bonne santé.
40
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
Cahier des Clauses Techniques Particulières
8 MOBILIERS / DIVERS
•
Définition des travaux
Les travaux concernent la réalisation de petits travaux de maçonnerie.
Les travaux comprennent :
•
L'implantation et le piquetage,
L’ouverture de fouilles,
La fourniture et mise en place du mobilier extérieur et de tout le matériel nécessaire à son bon
fonctionnement,
La réalisation de socles ou fondations,
La réalisation de tous les travaux de finition (peinture, crépis, découpes, etc.),
L'exécution des maçonneries diverses,
Les raccordements aux ouvrages existants,
Les essais et contrôles,
Les documents des ouvrages exécutés.
Abri bus bois
Les travaux consistent en la fourniture et la pose d’un abri bus ouvert en bois ayant les caractéristiques
suivantes :
- Bois pin traité certifié PEFC
- Platines et visserie en acier galvanisé
- A visser sur dalle béton
- Largeur = 1400 mm
- Longueur = 2500 mm
- Hauteur hors sol = 2200 mm
Equipement intérieur
- 1 panneau d’affichage avec vitre plexi glace (dim : 80 x 120 cm)
- 1 banc
41
“Limoges Fourches – Allée des Thuyas”
•
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Gardes corps Croix de Saint André bois
Les travaux consistent en la fourniture et la pose de barrières garde-corps type Croix de Saint André ayant
les caractéristiques suivantes :
- Hauteur = 900 mm
- Fixations au sol
- RAL 8017
Signature et cachet de l’Entreprise
42
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
1
Taille du fichier
512 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler