close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

aïd el-fitr sous haute

IntégréTéléchargement
DISPOSITION DES 4 % DE LA LOI ÉLECTORALE
BOUGUERRA
“MAUDIT” AU MSP
Page 3
ISSN : 1112-7449
FOOTBALL,
CHAMPIONNAT DE
LIGUE 1 MOBILIS
L'ÉLITE
CLÔTURE
SON PREMIER CYCLE
DE PRÉPARATION
L’info, rien que l’info
Q U O T I D I E N N AT I O N A L D ' I N F O R M AT I O N
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016 - Prix : 10 DA • www.lemidi-dz.com
Page 17
PLAN “DELPHINE 2016” DE LA GENDARMERIE NATIONALE
AÏD EL-FITR
SOUS HAUTE
ACHATS DES HABITS DE
L’AÏD POUR LES ENFANTS
DUR, DUR
D’ÊTRE
SALARIÉ !
SURVEILLANCE
Page 5
Page 6
ADAPTABLE AUX
SUPPORTS MOBILES
ALGÉRIE
POSTE LANCE
UN PORTAIL
WEB ÉPURÉ
Page 4
CONTRÔLE
DES CONSTRUCTIONS
INACHEVÉES
L’ULTIMATUM
DÉBUT AOÛT
Page 3
LOGEMENTS AADL
DES PROPOSITIONS POUR
BAISSER LE PRIX DE 25 %
Page 4
LE MI-DIT
2
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
600
millions DA consacrés
à l’opération de rénovation
et extension du réseau
AEP à Ghardaïa.
10.267
abonnés au réseau de gaz
naturel recensés
dans la wilaya d’Adrar.
350 participants à la traditionnelle marche des facteurs
La traditionnelle marche des facteurs, qui se déroule
à l'occasion de la fête de l'indépendance et de la
jeunesse, a vu cette année la participation à Alger de
pas moins de 350 facteurs, dont des femmes, venus
des bureaux de poste de toutes les wilayas du pays.
Le coup d'envoi de la marche a été donné au niveau
du bureau de poste de Dar-El-Beïda par la ministre,
Houda-Imane Faraoun.
Les participants dans les trois catégories (séniors,
vétérans et femmes) ont parcouru, dès 22h, les principales rues de Dar-El-Beïda en passant par la place
Zaouche-Kadou, la gare et la rue MohamedKhemisti.
La marche a pris fin aux environs de 22h30 au niveau
du siège de la direction générale d'Algérie Poste à
Bab-Ezzouar, où a eu lieu une cérémonie de remise
de cadeaux aux participants. Les facteurs arrivés
premiers sont Lilia Younsi du bureau de poste de
Réghaïa Plateau (catégorie femmes), Boudioudja
Djamel du bureau de poste de Jijel (catégorie
vétérans) et de Bouaza El Hadj du bureau de poste
de Mostaganem (catégorie séniors).
Les femmes ont reçu leurs prix sous un tonnerre
d'applaudissements.
Le s’hour collectif entre amis dans les Zibans
Le s’hour collectif entre amis baigné dans une
ambiance intime chargée de gaieté et distraction
saine, constitue une tradition typiquement
ramadanesque bien ancrée dans les Zibans.
Cette habitude, qui prolonge les veillées
ramadanesques de soirées d’été plutôt chaudes,
attire particulièrement cette année les jeunes aussi
bien des grandes villes que ceux des localités
rurales.
Cette pratique a pris cette année une ampleur toute
particulière chez la catégorie juvénile au point de
constituer un phénomène. Le s’hour collectif est
accueilli à tour de rôle par un membre du groupe
d’amis comptant souvent entre 10 à 15 membres.
Chacun sait ainsi qu’il sera l’hôte deux à trois jours à
l’avance. Chose qui laisse pleinement de temps pour
l’épouse ou la mère pour accueillir les convives.
Dans ces collations collectives, on n’a pas droit
d’être exigeant et l’habitude a fait que le mets principal de ces réunions soit la hassoua.
Typique de l’art culinaire zibani, el hassoua est faite
avec de la galette à la semoule de blé dur) émiettée
et arrosée d’une sauce légère de navet, de fèves
sèches, de feuilles de persil et de piments, à la
demande.
Un futur centre de formation spécialisé dans la fabrication
de médicaments pour Alger
Un centre de formation professionnelle spécialisé
dans la fabrication de médicaments dans la commune de Birkhadem dans la wilaya d'Alger sera
réceptionné en 2018, a annoncé le directeur de la formation et de l'enseignement professionnels de la
wilaya d'Alger, Ahmed Zegnoun.
Premier du genre dans le pays, le centre dont la première pierre a été posée dimanche marquera "une
étape majeure dans le processus de mise en oeuvre
de la cartographie de la formation et de l'enseignements professionnels adoptée par la wilaya d'Alger
en mai dernier", a déclaré Ahmed Zegnoun à l'APS
en marge d'une cérémonie organisée dans la soirée
de lundi à mardi en l'honneur des diplômés des filières professionnelles de la wilaya.
Le centre de Birkhadem permettra à la wilaya d'Alger
de connaître un "grand essor" dans le domaine de la
formation professionnelle.
La structure recevra près de trois cents stagiaires qui
D
i
x
i
t
bénéficieront d'une formation spécialisée et de
pointe, assure-t-on.
Mohamed Larbi Ould Khelifa
"Nous réaffirmons la position constante de l'Algérie,
gouvernement, peuple et président, à l'égard de la cause
palestinienne. De même que la défense résolue par
l'Algérie du droit du peuple palestinien au recouvrement de
ses droits spoliés et à l'édification de son État indépendant
avec El Qods pour capitale."
13.000
appels au 30-05
de l'Anem durant les
5 premiers mois de l'année
en cours.
Une fillette de 10 ans
décroche une bourse
d'études pour fabriquer
des robots qui redonnent
le ... sourire
C’est un projet peu commun pour
une fillette de 10 ans, qui s’est mis
en tête de "fabriquer un robot qui
redonnera le sourire aux Parisiens
tristes" et qui a candidaté à la Paris
Summer Innovation Fellowship,
une bourse d’études. Niveau
moyen des autres candidats : un
doctorat. Et c’est en partie ce qui a
tant séduit Kat Borlongan, membre
de la firme Five by Five, qui a tenu
à répondre personnellement à la fillette.
Il y a pourtant beaucoup de candidats, pour peu d’élus. Parmi tous
les prétendants, seuls vingt
chanceux, "de jeunes esprits brillants, se voient donner pendant
deux semaines les fonds, les outils,
l’espace et l’accompagnement
nécessaires" pour donner vie à leur
projet, détaille le site dédié à cette
bourse.
Il faut dire que la jeune candidate a
su capter son attention avec sa lettre de candidature. "Les rues de
Paris sont tristes, a-t-elle écrit,
quelques mois après les attentats
meurtriers qui ont frappé la capitale. Je veux construire un robot
qui rendra les Parisiens heureux à
nouveau. J’ai déjà commencé à
apprendre la programmation robotique sur Thymio, mais j’ai du mal à
le faire fonctionner. Je veux rejoindre ce programme pour que des
mentors
puissent
m’aider",
explique la petite fille à l’esprit déjà
très grand. Il n’en fallait pas plus
pour faire fondre la responsable du
programme, qui a posté sa réponse
à la petite fille sur Facebook. Et bien
sûr, "la réponse est oui", annonce
Kat Borlongan dès le début de sa
lettre. La jeune femme explique
avoir "tenu à [lui] répondre personnellement parce que sa candidature
a beaucoup inspiré. (…) J’adore ton
projet de rendre meilleures les rues
de Paris et de redonner le sourire
aux gens." La jeune femme s’est
aussi réjouie de cette candidature,
"espérant
qu’elle
encourage
d’autres jeunes filles de par le
monde" à poursuivre leurs rêves.
Cerise sur le gâteau pour la jeune
sélectionnée : Kat Borlongan a
personnellement
contacté
la
société Thymio, créatrice du programme sur lequel s’est entraînée
la fillette, afin qu’elle détache un
mentor tout spécialement pour elle,
afin de l’épauler dans son projet.
Dans un petit post-scriptum de circonstance : Kat Borlongan a prié
la petite fille de demander à son
père de l’appeler. Ben oui, elle n’a
que 10 ans !
3
EVENEMENT
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
DISPOSITION DES 4 % DE LA LOI ÉLECTORALE
Bouguerra “maudit” au MSP
Les partis politiques de
l’opposition continuent de ruer
dans les brancards.
L’adoption par l’APN de projet
de loi importants, notamment
celui relatif au code électoral,
a exacerbé leurs inquiétudes.
PAR KAMAL HAMED
es articles 73 et 94, et notamment
la disposition obligeant les partis
n’ayant pas obtenu 4 % lors des
précédentes élections à collecter les signatures des élus locaux ou des citoyens,
sont à l’origine du courroux de ces partis politiques. Le Mouvement de la
société pour la paix (MSP) vient, sur ce
plan, d’emboîter le pas au RCD et au
FFS qui ont déjà dénoncé ce projet de loi
électoral.
Ce mouvement islamiste considère les
dispositions du projet de loi en question
comme faisant partie de la politique
"d’encerclement et de pression" des partis politiques s’agissant de postuler aux
élections. Pour le MSP, qui a rendu
public hier un communiqué, le droit de
se présenter aux élections est "un droit
constitutionnel garanti". En outre pour
ce communiqué, signé de la main du
vice-président du MSP, Naamane
Laouar, ce projet de loi "donne la liberté
à l’administration d’accepter ou non la
candidature alors que normalement la
loi est un instrument démocratique pour
l’ouverture de l’opération électorale à
tous et par conséquent la volonté populaire est enchaînée par l’administration"
L
Bouguerra Soltani.
.
Pour ce parti politique l’objectif recherché à travers ces dispositions consiste en
"la soumission de l’action politique" en
favorisant seulement les deux partis "de
l’administration", à savoir le FLN et le
RND. Ces deux partis, qui ont eu plus de
4 % lors des précédentes élections n’auront pas l’obligation d’aller collecter les
signatures des élus ou des citoyens pour
participer aux élections législatives ou
locales.
"Le pouvoir veut exclure les partis politiques" tonne le chargé de communication du MSP, Bouabdallah Adjaimia.
Contacté hier, ce dernier a confirmé que
le MSP est concerné par la disposition
des 4 %. Mais si le MSP en est arrivé là
c’est parce que ce mouvement a pris part
aux élections législatives du mois de mai
2012 dans le cadre d’une alliance avec
les mouvements Enahda et El Islah.
C’est en effet sous la bannière de
l’Alliance de l’Algérie verte (AAV) que
ces trois partis politiques ont présenté
des listes communes lors des élections
législatives en question. L’AAV a ainsi
obtenu, avec 475.049 voix, pas moins de
48 sièges à l’APN, soit, en termes de
pourcentage, l’équivalent de 5,09 %.
Avec ce score l’AAV pourrait participer
aux prochaines élections législatives
sans être obligée de collecter les signatures. Or cela semble très improbable.
Car cette alliance, qui existe certes
encore officiellement à l’APN parce
qu’il lui est impossible de se dissoudre,
n’existe plus politiquement parlant.
L’AAV a été un échec et au sein du MSP
on l’impute à celui qui en a été le principal architecte, à sa voir l’ancien prési-
CONTRÔLE DES CONSTRUCTIONS INACHEVÉES
L’ultimatum début août
PAR FAYÇAL ABDELGHANI
l ne reste qu’un mois pour la régularisation des constructions inachevées.
Les autorités ont en effet donné le
dernier ultimatum aux propriétaires de ces
constructions en août. Passé outre ce
délai, toute bâtisse sera démolie.
Pour ce mettre en règle contre les carcasses de construction on achevées, l’Etat a
décidé de bien sévir conformément à la loi
08 15 du 20 juillet 2015 qui met toute la
lumière sur le respect des procédés. Pour
mettre de l’ordre dans ce secteur, l’État a
recensé actuellement plus de 1.200.000
bâtisses qui sont soient achevées ou qui
n’obéissent pas aux normes de construction.
Le ministre de l’Habitat s’est montré
intransigeant sur la question en refusant
tout délai supplémentaire sur des constructions anarchiques dont on sait pour
quel motif elles ont été abandonnées à leur
triste sort. Actuellement, il faut savoir que
toute construction qu’elle soit étatique ou
privée, doit obtenir au préalable un permis
de construire.
Ce procédé est obligatoire et faute de document, les pouvoirs publics sont obligés
de mettre en demeure le propriétaire ou de
démolir la construction. Les instructions
de l’application, selon Abdelmadjid
I
Tebboune concernent les APC, services de
contrôle de CTC, les services d’urbanisme
des wilayas et les représentants de la
Justice et les services de sécurité.
Ces éléments ont l’aval de détruire toutes
ces constructions après avoir dûment constaté l’expiration du délai accordé. Selon
le président du collège national des architectes, Abdelhamid Boudaoud "ces comportements ont occasionné des conséquences néfastes sur l’environnement et
le cadre bâti dont le pays en subit l’incohérence et l’agressivité".
Plus loin, cet expert regrette qu’on ait laissé "le champ libre à un urbanisation
accélérée, anarchique et incontrôlable"
en invitant les autorités "à consulter les
experts dans ce domaine tant le mal semble bien ancré".
Wahid Temmar, directeur de l’urbanisme
et de l’architecture au niveau du ministère
de l’Habitat rappelle les mesures qui vont
être prises contre les contrevenants. "Il y a
le non renouvellement du bail de location
pour ceux qui ont loué les rez-de-chaussée
à usage commercial et le non-renouvellement du registre de commerce pour ceux
qui utilisent ces rez-de-chaussée à des fins
commerciales".
Cela ne s’arrête pas là puisque selon le
même responsable, "les constructions
dans les lits d’oueds, espaces publics,
plages ne relèvent pas uniquement du
ministère de l’Habitat" et sont considérées de surcroîts interdits pour tout bâti.
Automatiquement le corps des inspecteurs
de l’urbanisme et des autres experts va
devoir démolir ces constructions après des
P.-V techniques et des rapports transmis
aux autorités.
Selon une source du ministère de
l’Habitat, les moyens de communication
ont été déployés pour avertir tous ces propriétaires que la décision de l’État est
irréversible d’autant que ces derniers
doivent avoir tous les documents techniques pour attester de la conformité aux
usages de construction. Pour ceux qui sont
en retard délibérément et ceux qui n’ont
pas terminé leurs travaux, aucune excuse
n’est à justifier.
Ces propriétaires seront soient poursuivis
en justice ou bien leurs propriétés confisquées et ne pourront obtenir la décision
de terminer les travaux qu’après une sanction sous forme d’amende.
Mais d’aucuns estiment que l’opération
sera graduelle vu que les moyens de contrôle au niveau national ont besoin d’une
grande mobilisation de ressources
humaines. Le pari sera-t-il tenu ?
F. A.
dent du mouvement, Aboudjerra Soltani.
En 2012 ce dernier, pour on ne sait
quelle raison politique,
a fait le
forcing auprès des instances du MSP
pour faire avaliser cette alliance lors des
élections législatives. Une expérience
qui n’a pas été rééditée juste quelques
mois après lors des élections locales.
Preuve qu’au sein du MSP on était très
opposé à cette alliance avec ces deux
paris politiques islamistes qui avaient
très peu d’ancrage populaire. C’est grâce
à l’AAV et donc au MSP que ces deux
partis ont pu glaner des sièges à l’APN.
C’est le MSP qui dispose lui d’un
ancrage certain, qui a été le grand perdant dans cette alliance. Car s’il s’était
présenté seul aux legislatives de 2012 il
aurait certainement obtenu plus de 4 %
ce qui ne l’aurait pas pénalisé aujourd’hui avec cette disposition de la loi
électorale. C’est pour cette raison
que Bouguerra Soltani est presque maudit dans les coulisses du MSP.
K. H.
RAPPORT DE WASHINGTON
SUR LA TRAITE DES PERSONNES
Vive réaction de
l'Algérie
L'Algérie a relevé avec un “profond
regret” son classement par le département d'Etat américain dans son rapport
sur la traite des personnes dans une
“catégorie 3” qui est “loin de résulter
d'une évaluation rigoureuse de la situation”. Dans un communiqué, le ministère
des Affaires étrangères relève que le 16e
rapport du département d'État américain
sur la traite des personnes classe, encore
une fois, l'Algérie dans une catégorie
regroupant des États qui, selon les
auteurs, “ne se conforment pas pleinement aux normes minimales pour l'élimination de la traite et ne font pas d'efforts
pour atteindre cet objectif”. Le ministère
déplore cette appréciation qui, “loin de
résulter d'une évaluation rigoureuse de la
situation, continue de puiser surabondamment à des sources approximatives
et manquant de crédibilité et de se
fonder sur des informations erronées,
voire fallacieuses”.
La note, qui “ne prend pas l'exacte
mesure des efforts significatifs consentis
par notre pays en matière de prévention
de la traite des personnes, ne rend certainement pas justice à la posture claire
et active qui est celle de l'État algérien
sur cette problématique dans son
ensemble, le fléau de la traite des personnes étant un phénomène marginal en
Algérie et étranger aux valeurs et coutumes de la société algérienne“, relève la
même source.
Le ministère des Affaires étrangères
note que “la part significative que
l'Algérie entend souverainement prendre
dans l'élimination du phénomène
transnational de la traite des personnes,
dans le contexte de son engagement
bien établi contre d'autres fléaux tels que
le terrorisme, procède de convictions
intangibles découlant de sa lutte de
libération nationale qui a fondamentalement fait droit à la dignité et l'intégrité de
la personne humaine“. “Dans la conception et la conduite de ses politiques
internes et internationales, l'Algérie veille
scrupuleusement à une cohérence et à
une constance qu'elle souhaite pouvoir
partager avec tous ses partenaires internationaux pour assurer ensemble un
avenir qualitativement meilleur à tous les
peuples du monde“, affirme la même
source.
R. N.
4
EVENEMENT
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
LOGEMENT AADL
Des propositions pour baisser le prix de 25 %
La diversité des programmes de logement soutenus par les pouvoirs publics ambitionne d’offrir aux différentes strates sociales
un logement décent. Cependant, cet objectif semble compromis depuis la chute des prix du pétrole et l’installation de la crise
financière qui semble perdurer.
PAR LOTFI RAMDANI*
insi, les pouvoirs publics ne
pourront plus faire supporter
par le Trésor public les niveaux
de dépenses prévues surtout
pour la très prisée formule location-vente
de l’AADL, qui coûte excessivement cher
au budget de l’État et dont le maintien
nécessite la mise en place d’un nouveau
mode de financement, qui ne peut faire
appel aux fonds publics.
D’autre part, la solution que les pouvoirs
publics semblent privilégier, qui consiste
en l’augmentation du prix de cession des
logements AADL pour les souscripteurs
de 2013, risque de créer une ségrégation
entre les souscripteurs AADL des années
2001-2002 et ceux de 2013, pouvant être
exploitée insidieusement pour chauffer le
front social.
Lkeria.com, premier site spécialisé dans
l’immobilier en Algérie, qui se veut une
force de proposition pour sortir de la crise
de logement, ou du moins la juguler, a
étudié de près les différentes formules de
logement notamment la location-vente et
leurs financements, suggère à travers la
présente réflexion plusieurs pistes permettant de maintenir les programmes en
cours tout en réduisant d’une manière
considérable l’intervention financière du
budget de l’État.
banque.
Afin de revenir à des pratiques bancaires
saines, il est proposé d’indexer le montant
des loyers sur le revenu du ménage à raison de 30 %. Ainsi pour un ménage dont
le revenu mensuel est de 100.000 DA, le
loyer plus les charges payables mensuellement ne seront de l’ordre de 30.000 DA.
Ceci, permettra au Trésor de se faire remboursé le crédit consenti en seulement 5
années.
A
Proposition 1 : suppression
du crédit bancaire
Pour rappel, le montage financier d’un
logement location-vente comprend, outre
l’apport personnel du souscripteur
payable avant la remise des clefs, une participation du souscripteur de 1.800.000
DA payable sur 25 ans et financée par un
crédit bancaire, dont la bonification de
Ooredoo
souhaite “Aïd el-fitr
moubarak”
aux Algériens
Ooredoo, entreprise citoyenne et
nationale présente ses meilleurs vœux
de prospérité et de paix à tout le peuple Algérien à l’occasion de l’Aïd el-fitr.
Dans son message de félicitations aux
Algériens, le directeur général de
Ooredoo,
Joseph
Ged
a
déclaré : ”Je tiens en mon nom et au
nom de Ooredoo à présenter nos
vœux les plus sincères de prospérité
et de paix à tous les Algériens en cette
fête de l’Aïd El Fitr. Ooredoo qui aaccompagné les Algériens tout au long
du mois sacré de Ramadhan est fier de
partager la joie de cette fête avec eux
et continuera d’être toujours plus proche du peuple algérien en lui offrant le
meilleur.” Par ailleurs, dans le cadre
de ses activités citoyennes, Ooredoo
organise en partenariat avec le
Croissant-Rouge algérien une visite
des enfants dans les hôpitaux le
deuxième jour de l’Aïd el-fitr et ce en
présence des ambassadeurs de
Ooredoo à travers les hôpitaux
d’Alger, Oran et Constantine.
Ooredoo continue de s’appuyer sur
une écoute permanente de ses clients
pour anticiper leurs besoins et y
répondre au mieux et s’engage à
honorer son statut d’entreprise
citoyenne active au sein de la société
algérienne.
Proposition : récupération au
profit de l’AADL des
logements OPGI vendus
illégalement par leurs
bénéficiaires
Vers un nouveau mode de financement des logements AADL ?
l’intérêt est de l’ordre de 1.524.272 DA,
prise en charge par le Trésor public.
Le remplacement du crédit bancaire, par
un crédit financé par le Trésor permettra
de réduire le coût unitaire du logement
AADL de 25 %, soit une économie de
près de 800 milliards DA pour l’ensemble
d
u
programme.
Proposition 2 : aide FNPOS
Modifier le statut du FNPOS afin de lui
permettre de participer au financement de
ce programme à hauteur de 600.000 DA
par logement, soit l’équivalent du coût des
VRD. Cette aide sera remboursée mensuellement par le souscripteur, ce qui
permettra à la FNPOS de disposer
régulièrement des fonds nécessaires pour
financer l’ensemble du programme par
tranches.
Proposition 3 : récupération
de l’aide de la CNL pour la
location
taire désirant vendre son bien, pourra le
faire en payant une taxe sur la plus-value,
cette taxe est dégressive par année (100 %
la 1re année, 90 % la 2e, 0 % la 10e année).
Cette taxe n’est pas payable si la transaction concerne l’achat d’une résidence
principale.
Cette mesure permettra à la CNL de
récupérer une partie non négligeable de
l’aide frontale et augmentera de facto l’offre de logement mis en location d’une
manière légale, ce qui fera baisser les loyers.
Proposition 4 : impliquer les
promoteurs privés dans le
programme location vente
Eu égard à l’importance du programme
location vente confié à un seul promoteur
qui est l’AADL, il est proposé d’impliquer les promoteurs immobiliers privés
dans la réalisation de ce programme à l’instar de la formule LPA.
Proposition : paiement d’un
loyer proportionnel au revenu
De nouvelles conditions pendant la période d’incessibilité endant la durée d’incessibilité, le propriétaire pourra mettre en
location son bien à condition de rembourser l’aide de la CNL (700.000 DA).
pendant la durée d’incessibilité le proprié-
A ce jour, tous les souscripteurs AADL
paient le même loyer sans prendre en
compte leur revenu et leur capacité de
remboursement, alors que le paiement du
loyer doit être assimilé au remboursement
d’un crédit sans intérêt octroyé par la
Le parc logement des OPGI proposé à la
vente dans le cadre de la cession des biens
de l’Etat, estimé à 600.000 logements, et
dont une infime partie à été vendu aux
propriétaires pendant les 10 dernières
années, n’a pas suscité l’engouement
escompté, en dépit des simplifications
introduites, pour deux raisons : plus de la
moitié des logements OPGI ont été indument vendus par leurs locataires, ce qui
les empêche de prétendre à l’achat.
le coût très bas des loyers est plus intéressant que l’option achat, d’autant plus que
les héritiers jouissent du logement infinitum. La demande AADL 2 (2013) est
estimée à 550.000 demandes, dont
140.000 font partie du programme des
230.000 logements AADL. Ainsi, l’État
peut rediriger les 310.000 souscripteurs
AADL vers les logements OPGI indument
vendus par leurs bénéficiaires, qui n’auront à payer que 50 % du prix d’un logement location-vente (un logement OPGI
est cédé à 1 millions de dinars contre 2,4
millions pour un logement AADL). Enfin,
cette modeste contribution de Lkeria.com
intervient dans une période où toutes les
forces vives de la nation sont appelées à
s’investir pour trouver, à terme, des solutions concrètes aux questions qui contraignent l’épanouissement de notre
économie et l’équilibre de nos finances.
(*)Contribution de Lotfi Ramdani,
fondateur du site
immobilier Lkeria.com
ADAPTABLE AUX SUPPORTS MOBILES
Algérie Poste lance un portail web épuré
PAR CHAHINE ASTOUATI
lgérie Poste (AP) a procédé au
lancement d'un nouveau portail
web épuré, adaptable à tous les
supports mobiles et qui s'inscrit
dans le cadre de la nouvelle stratégie de
communication de l'opérateur public.
Selon Amalou Lisa, responsable à AP,
l’avènement des écrans tactiles, "Algérie
Poste devait anticiper ce besoin en créant
un site adaptable à tous les supports
mobiles afin de proposer au citoyen des
services de meilleures qualités et mettre en
exergue le nouveau slogan d'AP “Toujours
à votre service”".
Plus accessible et plus attractif, ce nouveau
site Internet a été conçu pour faciliter, dès
la page d’accueil, l’accès à un contenu très
riche, en privilégiant un découpage thématique construit autour de 5 espaces principaux dédiés à la presse, aux clients, aux
A
services à la philatélie et aux appels d'offres.
"Avec cette nouvelle réalisation digitale,
Algérie Poste a voulu s'inscrire dans une
nouvelle démarche et proposer au citoyen
algérien un outil qui répond à ses exigences d'usage des TIC", indique la
responsable à AP lors de sa présentation de
cet outil en marge de la cérémonie de la
remise des trophées aux gagnants de la
marche des facteurs.
Un responsable d'AP a expliqué à l'APS
que "ce nouveau site propose une arborescence simplifiée et plus dynamique, offrant
une navigation agréable et fluide répondant aux attentes de l'heure". Algérie Poste
fait en sorte que l’internaute puisse désormais accéder à l'information souhaitée
entre 1 et 3 clics maximum, une technique
de développement offrant un confort de
navigation de manière à ce que le visiteur
puisse retourner fréquemment sur le site et
lui évitera ainsi frustration et mécontentement.
Le nouveau site, un espace
dédié aux réclamations...
Le nouveau site web propose tout un
espace dédié aux réclamations avec un
engagement de tout le personnel d'Algérie
Poste afin de répondre à toutes les réclamations sous 48 heures et apporter une
solution viable en moins de 7 jours dans
un premier temps, pour ensuite raccourcir
le délai de traitement à 24 heures et de
résultat à 5 jours. Mis en œuvre de
manière méthodique avec envoi de courrier électronique aux responsables de structures concernés, le processus de traitement des réclamations permet de s’inscrire dans une relation mutuellement
bénéfique avec les citoyens.
C. A.
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
5
EVENEMENT
PLAN “DELPHINE 2016” DE LA GENDARMERIE NATIONALE
Un Aïd el-fitr sous haute surveillance
Des milliers d’hommes seront déployés pour surveiller,
simultanément, les accès aux grandes villes et les territoires
relevant de leurs compétences. Des lieux précis sont ciblés,
dès la matinée de mercredi, par les élites des SSI, des GIR et
des ESR. Les services de la GN devront ainsi assurer un
maillage sécuritaire maximal pour parer aux attentats
terroristes et aux filières du banditisme.
PAR LAKHDARI BRAHIM
insi "dans le cadre de la poursuite des mission de protection
des personnes et des biens, le
Commandement de la Gendarmerie
nationale a adopté des mesures préventives relatives à la couverture sécuritaire
à travers la mise en place de toutes les
dispositions et dispositifs adéquats pour
cette période; l’adaptation et le renforcement de ses unités opérationnelles mises
en service au niveau de toutes les wilayas
du pays au cours de la période de l’Aïd
afin de garantir un climat de quiétude et
de tranquillité publique pour tous les
citoyens", a annoncé la GN dans un communiqué.
Le Commandement de la Gendarmerie
nationale a mis en place une série de
mesures et de préparatifs sécuritaires, de
la gestion de la circulation routière,
préventives et répressives à travers un
déploiement rationnel et efficace des
unités de la Gendarmerie nationale sur le
terrain à une large échelle où tous les
moyens matériels et humains ont été mis
en service pour assurer la continuité du
service durant cette période, qui se caractérise par une plus grande affluence des
citoyens au niveau des marchés et centres
commerciaux, et un plus grand nombre
de voyageurs inter-wilayas et vers toutes
les destinations en empruntant les
moyens de transport publics et privés. Ce
service est garanti par l’ensemble des
unités de la Gendarmerie nationale
(brigades territoriales, brigades de sécurité routières, sections de sécurité et d’intervention, unités d’intervention…).
A
Plan Delphine
spécial “sécurité estivale”
Dans le but d’assurer le bon déroulement de la saison estivale et de préserver
la sécurité publique, le Commandement
de la Gendarmerie nationale met en place
le plan Delphine 2016, qui a pour objectif d’assurer la sécurité au sein des lieux
publics à forte concentration de citoyens,
préserver la tranquillité des estivants et
garantir la sécurisation des voies de communication.
La saison estivale se caractérise par des
déplacements de populations vers les stations balnéaires, les complexes touristiques et les wilayas côtières entraînant
un flux de circulation important sur les
différents voies de communication et les
principaux axes routiers.
Pour atteindre ces objectifs, les efforts
des unités et des dispositifs déployés sur
le terrain sont axés sur :
- L'intensification de la présence des gendarmes sur les différentes voies de communication en prévision de l'augmentation du flux de la circulation routière
durant la saison estivale, par la mise en
place de dispositifs préventifs adaptés
dans le temps et dans l'espace, pour
assurer la sécurité des usagers de la route.
-Renforcement des brigades territoriaux
par les Sections de sécurité et d'intervention, les groupes cynophiles et les
escadrilles aériennes pour la sécurisation
et la surveillance des zones à forte concentration d'estivants (plages, forêts et
sites touristiques), sans omettre les lieux
isolés susceptibles d'attirer les délinquants, telles que les plages non surveillées.
Dans le cadre de la sécurité publique, la
Gendarmerie nationale a conçu des plans
de lutte contre ce phénomène, afin de
diminuer le nombre d'accidents, notamment par la mise en place de dispositifs
adaptés dans le temps et dans l'espace à
travers l'ensemble des voies de communication, et le renforcement par un nombre
important de gendarmes motocyclistes,
en utilisant tous les moyens de sécurités
routière, notamment les véhicules et les
motos banalisés.
En matière de salubrité publique, les
unités de la Gendarmerie nationale
doivent également consacrer leur activité
à la prévention et à la répression des
infractions liées à l'hygiène publique.
Aussi, l'attention des autorités adminis-
La Gendarmerie nationale veille sur la sécurité du citoyen.
tratives doit être constamment attirée sur ments de la GN chargés de la sécurité des
les activités commerciales en relation plages atteindra plus de 42.000 genavec la consommation et les con- darmes pendant toute la saison estivale.
séquences qui peuvent se répercuter Ce dispositif de sécurisation des plages
négativement sur la santé du citoyen, en autorisées à la baignade est aussi adapté
réprimant et en signalant en temps oppor- pour assurer une meilleure sécurisation et
tun, toute activité liée à ce domaine, exer- la surveillance des zones à la forte concée en dehors des normes requises par la centration d’estivants, des stations therréglementation en vigueur.
males et sites touristiques, les sites monPartant du principe que le contact per- tagneux et les 72 forêts récréatives en termanant avec le citoyen constitue un ritoire de compétence de la Gendarmerie
moyen privilégie pour valoriser le senti- nationale.
ment de sécurité au sein de la population, Les hélicoptères de la Gendarmerie
le numéro vert "10-55" à cet effet est tou- nationale du centre, de l’est et de l’ouest
jours en service à la disposition des du pays exécuteront un programme de
citoyens algériens résidents ou émigres et vol spécial, jour et nuit, dans le but d’asmêmes les touristes étrangers 24h/24 et surer un appui aux unités sur le terrain,
7jours/7, et notamment le site électron- pour une meilleure surveillance arienne
ique de pré-plainte de la Gendarmerie et une transmission en temps réel de toute
nationale https://ppgn.mdn.dz, mis au information nécessaire, pour une
service des citoyens via l’internet.
meilleure gestion de la circulation
La mise en œuvre des moyens routière et une meilleure surveillance
organiques, des dispositifs est progres- générale du territoire.
sivement consolidée sur l’ensemble des
L. B.
14 wilayas côtières.
La Gendarmerie nationale assure la sécuCOPIE CONFORME DU DÉCRET
rité sur 266 plages, soit un taux de 71 %
du nombre global des plages autorisées à
DE NATURALISATION
la baignade au niveau national.
AVEC SIGNATURE ÉLECTRONIQUE
Le commandement de la Gendarmerie
Disponible dès demain
nationale a déployé 137 postes de surLes personnes naturalisées algérienveillance sur l'ensemble des plages en
nes pourront, à partir du 5 juillet, retiterritoire de sa compétence avec une
rer par Internet une copie conforme
mobilisation permanente des gendarmes
de leur décret de naturalisation avec
de différentes unités pour la sécurisation
signature électronique, a indiqué un
des grands rassemblements et des plages
communiqué du ministère de la
Justice.
afin de permettre aux estivants et aux
"Les personnes désireuses de retirer
familles de passer des vacances en toute
ce document sont invitées à se rapsécurité.
procher de l'une des juridictions, une
La mise en place progressive des éléseule fois pour s'inscrire, en remplis-
EL-OUED ET TLEMCEN
Deux contrebandiers
et un immigrant clandestin arrêtés
eux contrebandiers ont été
appréhendés avant-hier à El-Oued
par un détachement de l'Armée
nationale populaire (ANP) qui a également saisi une quantité d'objets destinés à
la contrebande, alors qu'un immigrant
clandestin de nationalité marocaine a été
arrêté à Tlemcen, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense
D
nationale (MDN). "Dans le cadre de la
lutte contre la criminalité organisée, un
détachement de l'ANP a appréhendé à ElOued (4e RM), le 2 juillet 2016, deux (2)
contrebandiers et saisi deux (2) véhicules
et 2.400 unités de produits pyrotechniques", précise le MDN.
"A Tébessa (5e RM), les éléments des
Gardes-frontières on saisi 8.500 car-
touches pour fusils de chasse", note la
même source, ajoutant qu'"un immigrant
clandestin de nationalité marocaine a été
intercepté par les éléments des gardesfrontières de Bab el-Assa, dans la wilaya
de Tlemcen (2e RM), alors que des éléments de la Gendarmerie nationale ont
saisi huit (8) kilogrammes de kif traité".
R. N.
sant un formulaire de demande du
décret de naturalisation", précise le
communiqué.
"Un nom d'utilisateur (username) et
un mot de passe leurs seront fournis
avant de recevoir dans les 48h par
SMS un nouveau username et un
mot de passe qui leur permettent
d'accéder, via le site officiel du ministère de la Justice, au retrait de la
copie conforme du décret de naturalisation signé électroniquement",
ajoute la même source.
Initié par le ministère de la Justice,
ce nouveau service s'inscrit dans le
cadre de la "poursuite des réformes
profondes engagées dans ce
secteur, un axe fondamental dans le
programme du président de la
République".
R. N.
6
EVENEMENT
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
ACHATS DES TENUES DE L’AÏD POUR LES ENFANTS
Dur, dur d’être parent !
L'Aïd el-fitr frappe déjà à nos portes. Mais le souci de la famille modeste algérienne en général reste toujours le problème de
moyens pour satisfaire les membres de la famille, en particulier les bambins.
PAR IDIR AMMOUR
près des achats qui ont commencé à la veille de Ramadhan
de la façon la plus spectaculaire
qui soit dans les nombreuses
grandes surfaces, ciblant les produits alimentaires et articles de ménage, très
prisés généralement durant ce mois sacré,
les parents sont désormais confrontés aux
achats des habits. L’achat des vêtements
neufs est une nécessité pour ne pas dire
une obligation pour les Algériens. Malgré
la cherté de la vie, les parents ne peuvent
pas priver leurs petits de cette sensation,
tout leur bonheur, c’est de voir leurs gosses souriants et heureux. Dans cette situation, les retardataires ont toujours tort. Car
pour certains la mission est déjà accomplie. Ces deniers ont profité de faire leur
shopping dès les premiers jours du mois
sacré, voir avant pour éviter toutes les
péripéties de ce casse-tête. D’autres, ont
attendu la dernière "minute" pour le faire.
Un petit tour à travers ces magasins
appropriés à ces ventes pour les fêtes de
l'Aïd, révèle qu'il est impossible pour un
simple salarié de satisfaire son enfant. Des
pulls à 2.500 dinars, des sandales qui vari-
A
Après les frais de Ramadhan, voilà ceux de l’Aïd en attendant l’ardoise de la rentrée scolaire.
ent entre 3.500 et 5.000 dinars, des pantalons dépassant les 2.000 dinars, des
petites robes à partir de 3.200... Comme le
dit un adage de chez nous : "Que peut
faire un cadavre entre les mains de ceux
qui le lavent". Malgré toutes ces hausses,
les parents ont investi les grandes artères
pour l'achat des vêtements de l'Aïd, au
grand bonheur des commerçants. Certains
préfèrent acquérir des articles séparés et
les assortir, même s'ils ne sont pas de
bonne qualité. L'essentiel étant de satisfaire sa progéniture. Le constat est le
même partout, les commerçants mettent à
la disposition des clients un choix varié de
vêtements, mais pas de prix, ce qui embar-
rasse plus le père de famille. Fêter l'Aïd et
acheter de nouveaux vêtements pour ses
enfants s'avère une véritable acrobatie
pour certaines familles. D’autres optent
plutôt pour les habits d’occasion.
D’ailleurs, certaines boutiques spécialisées dans la friperie ne désemplissent
pas. La demande est très forte en raison
des prix abordables pour les petites bourses. Les magasins de friperie sont inondés
de monde. Les petites bourses optent pour
cette solution pour vêtir leurs familles. Ils
attendent les nouveaux arrivages pour
avoir un meilleur choix et font parfois de
bonnes affaires. Dans ces commerces, on
trouve des hommes et des femmes qui y
passent des heures entières à trier de
grandes quantités de linge entassées pour
y dénicher la perle rare, celle qui ne paraît
pas friperie et qui ferait l’affaire devant la
famille le jour de l’Aïd. Cette situation est
ressentie par tout le monde surtout les
salariés aux petits revenus. D’ailleurs, les
propos de Ammi Mohamed la résument
en déclarant : "Comment voulez-vous
faire face à une telle situation dans un
pays où les prix prennent l’ascenseur,
alors que les salaires, les escaliers".
I. A.
AU PROFIT DE RESSORTISSANTS SYRIENS, PALESTINIENS ET SAHRAOUIS
Iftar collectif à La Sablette
PAR RAYAN NASSIM
uelque 2.000 ressortissants de
Syrie, de Palestine, du Sahara
occidental ainsi que des étudiants d'autres pays ont été conviés à un iftar collectif organisé à la
promenade de "La Sablette" par l'assem-
Q
QE3DA DIGITAL
Mobilis
sponsor officiel
de l’événement
Mobilis, partenaire officiel de l’événement
ramadhanesque
“Qe3da
Digital”, a accompagné pour la 3e
année consécutive ce concept qui allie
rencontres, présentations et divertissements, un rendez-vous organisé par
Buzz solution.
Cet événement, qui s’est tenu durant
la soirée du samedi 2 juillet 2016 à
l’hôtel Hilton à Alger, se voulait être
une occasion pour la communauté de
professionnels et amateurs digital et
technologique algérienne, de se réunir
durant ce mois de Ramadhan dans
une ambiance chaleureuse, autour
d’un ftour et une qe3da conviviale aux
allures très digitales.
Après la dégustation d’un ftour traditionnel raffiné animé par une qe3da
musicales et show surprise, des activités interactives de qualité ont accompagnées les invités durant toute la soirée, des speakers internationaux spécialistes dans leur domaine, se sont
succédé sur scène pour une qe3da
talk, afin de partager avec les convives
leurs expériences et idées et répondre
à certaines problématiques afférentes
au développement du contenu digital
et numérique Algérien.
Un rendez-vous ramadhanesque, très
animé par les passionnés, venu se rencontrer, échanger leurs expériences et
apporter leur point de vue sur des thèmes clés, le tout dans une
atmosphère unique et exceptionnelle.
blée populaire de la wilaya d'Alger. La
Sablette s'est transformée en ce 27e jour
du mois du jeûne en un espace de partage
convivial autour d'un iftar qu'ont partagé
des familles algériennes.
Le président de l’APW d'Alger, Karim
Bennour, a souligné la symbolique de
cette initiative, qui procède des valeurs de
solidarité de la société algérienne en
faveur des peuples en quête de liberté.
Le député Mohamed Tahar Dilmi, a fait
savoir que 2.000 ressortissants étrangers
dont 150 étudiants qui séjournent en
Algérie dans le cadre du concours de récitation du Coran, Taj el Qoraan, ont été
conviés à ce Iftar. Plus de 300 enfants et
personnes âgées de 5 centres de prise en
charge des enfants et des personnes âgées
comptaient parmi les convives selon la
directrice de l'animation sociale de la
wilaya d'Alger, Maiouche Saliha.
Des éléments des Scouts musulmans
algériens et du Croissant-Rouge algérien,
fidèles à leur engagement en pareille circonstance, ont prêté main forte dans l'organisation et la distribution des repas.
L'ambassadeur de la République arabe
sahraouie, Bechraya Hamoudi qui a salué
cette initiative, a fait savoir que plus de 60
familles sahraouies étaient venues
partager l'Iftar avec les frères syriens et
palestiniens.
Le chargé d'affaires de l'ambassade de
Palestine à Alger, Haithem Amiri a
indiqué, pour sa part, que les Palestiniens
présents à ce repas séjournaient avec
d'autres familles arabes dans le centre
d'accueil de Sidi-Fredj.
Le président
du Conseil supérieur
islamique et de la confrérie Tidjanie du
Ghana, Ahmed Abi Faid a loué cette tradition de solidarité et affirmé qu'il
retiendrait de sa première visite en Algérie
ces images de solidarité entre les peuples.
R. N.
ASSURER L'APPROVISIONNEMENT EN CARBURANT
Deux méga-stations
à Chéraga et Réghaïa
eux projets de méga-stations
d'essence sont en cours de réalisation au niveau de la capitale sur
l'axe de l'autoroute de Chéraga à l'ouest
d'Alger et celle de Réghaia à l'est de la
capitale par la Société nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers (Naftal) en vue d'assurer
l'approvisionnement en carburant et
atténuer la pression sur les autres stations,
a annoncé samedi le P.-dg de Naftal,
Hocine Rizou .
En marge de l'initiative de solidarité tenue
à l'hôpital de Béni-Messous, le premier
D
responsable de Naftal a affirmé que "sur
les 30 stations que compte le parc des stations d'essence à Alger 20 sont en cours
de rénovation et de modernisation selon
les standards internationaux afin d'offrir
des services de qualité au consommateur".
Pour ce qui est de la disponibilité du carburant et du gaz butane durant les jours de
l'Aïd el-fitr, M. Rizou a tenu à rassurer les
citoyens affirmant que les stations seront
normalement alimentées.
Les stocks réservés au jour de l'Aïd sont
considérables, a-t-il ajouté rappelant que
les stations seront approvisionnées normalement, en quantités suffisantes et de
manière régulière. Aucune pénurie de ces
matières stratégiques de large consommation ne sera signalée au niveau des stations de distribution de Naftal, et ce, à travers l'ensemble du pays, a précisé le
même responsable.
Face aux comportements de consommation effrénée de la part de certains
citoyens qui font leur plein par crainte
d'une pénurie le jour de l'Aïd, Naftal a pris
toutes les mesures nécessaires à cet effet.
R. N.
INCIDENT TECHNIQUE DANS UN POSTE DE TRÈS HAUTE TENSION
Une partie d’Alger plongée dans le noir
n important incident technique
s’est produit, hier, à 4h27 du matin
au niveau du poste de très haute
tension de Boudouaou (Boumerdès),
entraînant une absence de tension dans
plusieurs régions du Grand-Alger, a
U
indiqué un communiqué de la Société de
distribution d’Alger (SDA), diffusé ce
dimanche via l’agence APS. "Cet incident
a eu pour répercussion une absence de
tension au niveau de plusieurs postes
60kV, desservant les régions de l’est et du
centre d’Alger", a précisé le même communiqué. La même source a révélé que la
mobilisation du personnel a permis le
rétablissement "progressif puis total" de
la situation, vers 6h du matin, après "les
vérifications d’usage".
R. N.
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
7
ECONOMIE
AMÉLIORATION DES TECHNIQUES DE RECOUVREMENT FISCAL
Une nécessité pour les collectivités
locales
Le ministre de l'Intérieur et
des Collectivités locales,
Noureddine Bedoui, a indiqué
qu'il était temps d'améliorer
les techniques de
recouvrement fiscal et
d'actualiser les données
statistiques relatives aux
taxes foncières pour
harmoniser les ressources
fiscales des collectivités
locales.
e développement et l'amélioration
des ressources financières des communes passent par l'amélioration des
techniques de recouvrement fiscal, a précisé le ministre soulignant, à l'ouverture
d'une rencontre d'évaluation des activités
des collectivités locales réunissant les
walis de la région Est du pays, que le
procédé permettra une meilleure gestion
des affaires des collectivités.
Affirmant qu'il était temps pour les communes du pays de se mettre à niveau avec
les mécanismes de gestion appliqués dans
le monde, M. Bédoui a mis en exergue le
rôle de la commission de diagnostic
regroupant les services des impôts, des
domaines, financiers et administratifs
concernés par cette mise à niveau, soulig-
L
nant que la commission est en mesure de
diagnostiquer et de proposer un procédé
de gestion financière pour ces communes.
Le ministre a ajouté, dans ce contexte,
qu'à l'échelle centrale, une série de
mesures de révision des textes réglementaires et organisationnels relatifs aux
ressources financières locales est en cours
et sera présentée ultérieurement aux
instances spécialisées.
Evoquant les avancées en matière de
modernisation de l'administration et des
services administratifs, Bédoui a insisté
sur l'importance de lutter contre certains
maux persistants comme la bureaucratie
et la corruption.
Dans ce contexte le ministre a fait part de
l'importance des services de contrôle, de
suivi et d'inspection dans la lutte contre
ces phénomènes.
Il a également insisté sur l'importance
d'améliorer les services en matière
d'hygiène du milieu, de prévention contre
les maladies et d'alimentation en eau
potable, entre autres.
Ce regroupement régional, le deuxième
après celui d'Oran, est organisé en prévision de la rencontre annuelle
gouvernement-walis. Les secrétaires
généraux et cadres centraux de plusieurs
ministères prennent part à cette rencontre,
en plus des chefs de l'exécutif des wilayas
dans l'est du pays.
Les travaux de cette rencontre abordent le
développement économique et l'amélioration des services publics. Des recommandations et propositions seront dégagées à
l'issue de cette réunion.
R. E.
RENFORCEMENT DU PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ
Une aubaine pour le développement durable
Des réflexions pour la mise en place d'un
cadre organisationnel et juridique renforçant le partenariat entre les secteurs
publics et privés "sont engagées pour
permettre un développement local
durable et un meilleur service public", a
indiqué le ministre de l'Intérieur et des
Collectivités
locales,
Noureddine
Bedoui.
Qualifiant ce partenariat "d'opportunité à
saisir", le ministre a insisté sur l'importance de cette collaboration dans le renforcement des ressources financières des
collectivités locales et, par ricochet,
l'amélioration des conditions de vie des
citoyens.
Déplorant l'existence de centaines de
marchés réalisés sur fonds de l'État et
non exploités, Bédoui a donné des
instructions fermes aux walis pour œuvrer "pragmatiquement" pour rentabiliser
ces biens en mettant en avant le procédé
de partenariat public-privé.
Les investissements publics (piscines,
salles de sports, centres culturels ou
autres) réalisés depuis l'an 2000 fonction-
nent à hauteur de 30 % seulement, a
ajouté le ministre, estimant qu'il s'agit là
d'un "problème de gestion à régler et des
infrastructures à rentabiliser".
Les walis sont les représentants du gouvernement, a rappelé M. Bedoui, insistant sur l'urgence d'opter pour un modèle
de gestion professionnel.
Le ministre de l'Intérieur et des
Collectivités locales a également mis en
exergue la nécessité d'assainir la situation
du foncier industriel économique dans
les wilayas et de prendre les mesures
adéquates pour libérer ce foncier et le
mettre à la disposition des investisseurs
sérieux.
Ouali appelle à une amélioration de la
gestion du service public de l'eau
Le ministre des Ressources en eau et de
l'environnement, Abdelkader Ouali, a
appelé à l'amélioration et à la modernisation de la gestion du service public de
l'eau qui doit être au diapason des importants investissements réalisés dans ce
secteur.
Lors d'une réunion qu'il a tenue au siège
de son ministère avec les directeurs des
ressources en eau des 48 wilayas, M.
Ouali a particulièrement insisté sur l'entretien des ouvrages hydrauliques ainsi
que sur la gestion de proximité du réseau
de distribution et d'assainissement d'eau.
"Il y a une nécessité d'entretenir les réalisations et les ouvrages à travers la surveillance des réseaux et la gestion de
proximité", a-t-il insisté en mettant en
exergue le rôle et la responsabilité de ces
responsables locaux dans le contrôle de
ce service public même si cette mission
est déléguée à d'autres organes (ADE,
Seaal, régie communale.....).
Dans ce cadre, le ministre a fait savoir
qu'une nouvelle organisation de gestion
de ce service avait été mise en place par
son département ministériel pour une
application immédiate dans toutes les
directions des ressources en eau des
wilayas.
Ainsi, des commissions de wilayas, composées de différents intervenants dans la
mobilisation, la distribution et l'assainissement de l'eau, seront créées pour
assurer la surveillance de la disponibilité
et du service de l'eau et de l'assainissement.
Des équipes de contrôle et de surveillance seront mobilisées sur le terrain
pour observer et enregistrer tout dysfonctionnement tels les fuites et les piquages
illicites, afin de mieux lutter contre le
gaspillage de l'eau et de la préserver.
En outre, le secteur prévoit de favoriser
l'entretien et les équipements de modernisation des réseaux de distribution de
l'eau et d'assainissement dans les
prochains budgets.
"Désormais, il faut concentrer nos efforts
et prérogatives sur nos missions basiques
liées à l'entretien des infrastructures et à
la gestion des eaux usées et des stations
d'épuration (Step)", a-t-il ajouté.
Pour rappel, le pays compte 75 barrages
en exploitation et 9 autres en cours de
réalisation, ainsi que 177 Step et 19
autres en cours de réalisation.
R. E.
ENERGIE
Total a engagé un contentieux contre l'Algérie
Le groupe français Total a confirmé avoir engagé en mai un
contentieux contre l’Algérie et sa
compagnie pétrolière d’État, la
Sonatrach, sur le partage des
profits tirés du pétrole et du gaz.
Selon Le Monde, qui a révélé
l'information, Total et le groupe
espagnol Repsol contestent la
façon dont, au milieu des années
2000, l’Algérie a rétroactivement modifié à son avantage le
partage de ces profits.
"Les textes en Algérie ont évolué,
c'est business as usual. On a
essayé comme toujours d'abord
de trouver un accord à l'amiable,
on a échoué, on a convenu qu'on
allait demander l'arbitrage", a
déclaré à Reuters le
P.-dg de Total, Patrick Pouyanné,
en marge des Rencontres
économiques
d'Aix-enProvence.
Le Monde explique que Total et
Repsol ont déposé ensemble une
requête à Genève auprès de la
Cour internationale d’arbitrage,
qui dépend de la Chambre de
commerce internationale. Patrick
Pouyanné "espère obtenir un
dédommagement de quelques
centaines de millions d’euros",
explique le quotidien.
R. E.
8
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
MASCARA
EL-BAYADH, TOURISME SPIRITUEL
Raccordement de
5.689 foyers au
réseau électrique
Une ressource économique
prometteuse
La pose et la mise en service de 175
transformateurs électriques seront
achevées dans la wilaya de Mascara
avant la fin 2016 permettant d’alimenter
5.689 foyers en énergie électricité, a
annoncé le directeur local de l’énergie.
Le programme de raccordement en
énergie électrique devant être livré
avant la fin de l’année en cours,
représente la partie restante des deux
tranches du programme quinquennal
2010-2014 qui a nécessité un montant
de 3,9 milliards DA. Par ailleurs, 140
transformateurs ont été mis en service
au début de 2014 au profit de 3.810 foyers. La wilaya de Mascara a bénéficié
d’un programme spécial d’aide des
familles qui ont rejoint leurs foyers
après avoir fui leurs régions dans les
années 90 à cause des conditions sécuritaires. Ce programme, pour lequel une
enveloppe de 310 millions DA a été
débloquée, a permis, à ce jour, de raccorder 13 agglomérations au réseau
électrique parmi les 43 concernés par
l’opération soit un total de 410 familles.
Un montant de 9,8 milliards DA a été
ensuite alloué pour le raccordement de
29 sites de 25 communes de la wilaya
au réseau du gaz naturel au titre du
quinquennat précité en faveur de 22.000
foyers.
Les travaux ont été achevés au niveau
de 10 sites dans six communes et quatre
groupes secondaires en attendant la
réception des sites restants avant la fin
de 2017, alors que la convention signée
entre le ministère de l’énergie et le
groupe Sonelgaz fixait le délai à l’année
2019.
TIZI-OUZOU
Inauguration
d'une bibliothèque
principale de
lecture publique
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal,
a inauguré dans le cadre de sa visite de
travail à Tizi-Ouzou, une bibliothèque
principale de lecture publique implantée
sur le boulevard Stiti.
Les travaux de réalisation de ce projet,
inscrits au titre du plan quinquennal
2010/2014, ont démarré en 2010. Ils ont
été dotés d’une enveloppe financière de
plus de 504 millions DA.
Cet établissement, construit en R+6, est
dédié à la lecture, au savoir et à la culture. Il est doté d’un fond de 10.000
ouvrages. Sellal a donné instruction sur
place pour l’ouverture d’une aile au
niveau de cette bibliothèque qui sera
dédiée exclusivement aux ouvrages en
tamazight.
Il a également demandé de prolonger
l’heure d’ouverture de cette structure
jusqu’à minuit afin d’adapter ces
horaires à la demande du lectorat et
d’assurer une rentabilité de l’établissement. "Nous avons beaucoup construit,
il faut désormais penser à rentabiliser
les structures réalisées", a insisté le
Premier ministre.
Il a aussi ordonné de doubler le fonds
documentaire de cet espace dédié à la
lecture pour le porter à 20.000 ouvrages
et de prévoir des jumelages entre cette
bibliothèque et celles étrangères.
APS
Le tourisme spirituel constitue
l'une des ressources
économiques aux
perspectives prometteuses
pour la promotion du
développement dans la wilaya
d’El-Bayadh
PAR BOUZIANE MEHDI
es nombreux sites religieux de
dimension nationale et internationale, à l’instar du mausolée du
saint patron Sidi Abdelkader Ben
M’hamed, connu sous le nom de
Labiodh Sidi Cheikh, et la khelwa
(lieu de retraite et de méditation) de
Sidi Ahmed Tidjani, dans le vieux
ksar de Boussemghoune, figurent, en
plus d’autres manifestations et
maoussem (fêtes socio-religieuses
locales), parmi les facteurs de
développement du tourisme spirituel
dans la wilaya, selon l'APS.
Le rituel du "rekb" (waâda ou
L
maoussem) de Labiodh Sidi Cheikh,
classé en 2013 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco
et qui draine chaque saison un grand
flux d’invités et de visiteurs de la
zaouïa éponyme, représente, avec la
visite de la khelwa, des rendez-vous
religieux et culturels susceptibles de
renforcer les ressources de la wilaya.
Enregistrant un flux annuel de plus de
15.000 visiteurs, et empreinte d’un
caractère purement traditionne, n’arrivant pas encore à se hisser en destination jouissant d’une promotion
touristique
aux
retombées
économiques certaines, cette fête
socioreligieuse,rencontre des difficultés en matière d’hébergement des
invités, en l’absence de structures
d’accueil nécessaires dans cette commune, excepté un hôtel de 36 lits et
une auberge de 60 lits, des capacités
jugées "insuffisantes" par les organisateurs de cette manifestation.
En dépit de la forte affluence de visiteurs, les sources locales concernées
par le tourisme spirituel estiment que
ces fêtes ne sont pas économiquement
rentabilisées.
Certaines "parties du vieux ksar de
Boussemghoune et la vieille mosquée
demeurent les seuls endroits indiqués
pour l'heure pour héberger les
adeptes se rendant annuellement à la
khelwa de Sidi Ahmed Tidjani, au ksar
de Lassaâd, où les structures d’accueil, publiques et privées, font
défaut", ont fait savoir à l'APS des
responsables de cette collectivité,
soulignant que "cette commune, qui
revêt une importance historique et
culturelle, car berceau de la confrérie
Tidjania, demeure en quête d’installations et de structures d’accueil à
même de permettre la promotion du
produit touristique de la région et
d’exploiter de façon optimale ses
potentialités constituant une valeur
ajoutée au tourisme spirituel", aussi
bien dans cette région que dans
d’autres zones de la wilaya d’ElBayadh.
B. M.
MASCARA, LOGEMENTS PROMOTIONNELS AIDÉS ET LOCATIFS PUBLICS
220 unités attribuées
Les clés de 220 logements promotionnels aidés et locatifs publics ont été
remis à leurs bénéficiaires, le dernier
mercredi du mois de mai dans la commune de Tighennif à Mascara.
Une cérémonie, à laquelle ont assisté
les autorités de wilaya, a donné lieu à
la remise de clés de 200 logements
promotionnels aidés réalisés par l’agence foncière de la wilaya, l’Office
de promotion et de gestion immobilière et des entreprises privées pour un
coût de 3 millions DA concernant le
logement de type F3.
Des clés de 20 logements locatifs
publics ont été également remises à
cette occasion, dans une ambiance de
joie, surtout que l’opération est interv-
enue avant le mois de Ramadhan. Le
wali de Mascara, Salah El Affani, a
indiqué que ses services ont attribué
3.000 logements, tous programmes
confondus, durant le premier semestre
de l’année en cours et devront distribuer d’autres logements avant la fin
d’année 2016. Il a annoncé, par
ailleurs, le lancement d’autres projets
d’habitat à l’arrêt dont celui de 250
logements promotionnels de la Cnep
au site de la caserne Bendaoud qui faisait l’objet d’un contentieux entre la
Cnep et l’APC de Mascara pendant de
longues années. Par ailleurs, le président d’APC de Tighennif, Laidi
Senoussi, prévoit la réception, au
niveau de cette collectivité, de 400
LPL avant la fin de l’année et 500
autres au début 2017, réalisés par une
société chinoise. Il a ajouté que le terrain de réalisation de 200 logements
de l’Agence de développement et
d’amélioration du logement (AADL)
a été choisi et les travaux seront lancés
incessamment. Par ailleurs, le wali a
inauguré une salle de soins au douar
Ouled-El-Hadj à Tighennif et a mis en
service l’électrification rurale au
douar Ouled-Yahia au profit de 150
familles. Le nouveau siège de la commune de Sehailia, l’antenne administrative du village Emir-Abdelkader
relevant de la commune de Sidi-Kada
ont été aussi inaugurés.
APS
9
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
TÉLÉGHMA, PRODUCTION ABONDANTE D’AIL
CONSTANTINE
Dans l’attente d’un pôle
agricole de froid
Relogement
prochain de
1.500 familles
La superficie des terres
agricoles de culture de l’ail
approche les 768 hectares et
est répartie entre Téléghma,
Méchira, Oued- Seguène et
Chelghoum-Laïd. 213.000
quintaux ont été récoltés
à ce jour sur 326 hectares.
PAR BOUZIANE MEHDI
e visiteur de la région de
Teleghma est pratiquement
"assailli" par l’odeur d’ail dont
les champs s’étendent à perte de vue
au sud de la wilaya de Mila. La vente
d’ail est proposée tout le long des
routes sous forme de gerbes que les
automobilistes n’hésitent pas à
acquérir. Selon l'APS, le slogan
"Bienvenus dans la capitale de l’ail de
l’Est" semble interpeller ces jours-ci
tout un chacun dans les champs
comme à l’entrée du marché de gros
quotidien de Téléghma. Inauguré
dernièrement par le wali de Mila,
Abderahmane Madani Fouatih, construit sur sept hectares non loin de la
cité Ouled-Smaïl de Téléghma, le
marché de gros reçoit plus de 8.000
quintaux d’ail qui sont chaque jour
écoulés auprès de revendeurs venus
de toutes les wilayas du pays, selon
des estimations des services administratives et agricoles.
Approchés par l’APS, les producteurs
estiment que ce chiffre serait en-deçà
des quantités effectivement échangées
sur cette place commerçante qui
grouille de marchands dès les premières lueurs du jour jusqu’à 11h.
Réservée à la culture de l’ail, la surface a atteint 520 hectares à Teleghma,
affirme le chef de daïra, Ahmed Triki,
qui souligne que "l’ouverture récente
du marché de gros a contribué à la
valorisation de cette plante, condi-
L
ment de cuisine à l’odeur et au goût
forts dont la qualité est particulièrement appréciée dans la région".
Le rendement moyen par hectare est
de 700 quintaux, estime ce responsable, relevant l’évolution constante de
la surface de culture de l’ail.
De son côté, Nabil Dib, membre de
l’Assemblée populaire de wilaya
(APW), note que "c'est une plante qui
fait désormais la réputation de
Teleghma au même titre que la pomme
de terre et la carotte".
A Mila, "la superficie des terres agricoles de culture de l’ail approche les
768 hectares et est répartie entre
Teleghma, Mechira, Oued- Seguène et
Chelghoum-Laïd. 213.000 quintaux
ont été à ce jour récoltés sur 326
hectares", assure à l'APS le directeur
des services agricoles, Rabah Ferdas,
qui souligne que "la production d’ail
totale prévue dans la wilaya, estimée
à 455.000 quintaux, devra être
dépassée, et comparativement à la
saison précédente, la surface de culture d’ail a augmenté de 80 hectares".
Le kilogramme d’ail est cédé actuellement entre 40 et 60 DA, un niveau
jugé "correct" par les producteurs
ayant investi dans cette activité.
Selon l'APS, la récolte et la collecte de
l’ail attirent une main d’œuvre importante de la région et d’ailleurs dont des
groupes de jeunes de Djelfa, qui
bravent le soleil et la fatigue, le discours sur l’apathie de la jeunesse et
son penchant pour la paresse frise
l’indécence.
A Teleghma, "le monde agricole
attend avec impatience la mise en
service du futur périmètre irrigué à
partir du barrage de Beni-Haroun",
lance avec enthousiasme Mohamed
Djazi, directeur des services agricoles,
une première partie de 1.100 hectares
de ce périmètre prévu sur 4.447
hectares sera exploitée dès le mois de
juillet prochain, assurant que l’impact
de cette opération sera positif en termes d’intensification et de diversification des activités agricoles.
Dans cette région, l'avenir de l'agriculture exige la mise en place d’un
"pôle agricole du froid" qui aura la
capacité d’assurer la conservation des
produits agricoles, a indiqué le wali
qui a promis, lors de l’inauguration du
marché de gros de Teleghma, l’accompagnement constant des producteurs, des agriculteurs et des investisseurs de la région.
La "fourniture de l’eau, la résolution
des problèmes d’électricité et le
dégagement d’espaces pour les chambres froides seront les clés pour transformer cette région en pôle agricole
par excellence et valoriser ses potentialités immenses", s’accordent à dire
les agriculteurs et les intervenants
dans le monde agricole à Teleghma.
B. M.
ORAN, UNITÉ DE CONSULTATION D'AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE
Suivi de plus de 250 fumeurs
Plus de 250 fumeurs ont été suivis par
l’unité de consultation de sevrage
tabagique relevant du service pneumologie de l’EHU d’Oran, depuis sa
création en 2013, a indiqué le responsable de cette unité, le docteur
Mokhtar Bouhada .
Ce suivi a débouché sur le sevrage
total de 40 patients dont 4 femmes, la
réduction de consommation chez 158
patients et l’échec avec 55 autres.
Questionné sur ce nombre "réduit de
prise en charge", soit 253 fumeurs en
3 ans, Dr Bouhada a expliqué qu’il
"s’agit d’une multi-causalité. L’unité
n’était pas connue au cours de la première année de sa création".
De plus, les consultations de sevrage
tabagique sont programmées une
seule fois par semaine - soit chaque
mercredi - et le service de pneumologie ayant d’autres préoccupations et
cas à prendre en charge.
A tout cela, explique encore le même
praticien, s’ajoute le manque de motivation des fumeurs, qui s’impatientent
parfois trop vite. "Certains quittent la
salle d’attente avant même d’entamer
la consultation", a-t-il déclaré, notant
que les statistiques concernent seulement les patients qui ont bénéficié
d’un suivi régulier.
Par ailleurs, il a relevé que "la grande
majorité des patients suivis par l’unité
sont des quadragénaires et quinquagénaires, déplorant le manque de
motivation des plus jeunes pour
arrêter de fumer".
Selon la cellule de communication de
l’EHU, les stands de sensibilisation
contre le tabagisme au niveau des
APC d’Oran, de Bir el-Djir et d’EsSénia, dans le cadre des journées de
sensibilisation contre le tabagisme,
ont connu un grand engouement de la
part du public.
Au niveau de ces stands, animés par
des spécialistes de l’EHU (pneumologues, oncologues et ORL), des
séances de mesure de souffle et de
mesure de taux de monoxyde de carbone dans l’air expiré sont assurées
ainsi que des tests psychologiques et
d’autres relatifs à la dépendance nicotinique .
Des dizaines de fumeurs, qui ont visité ces stands, ont manifesté leur désir
de se rapprocher de l’unité de sevrage
tabagique.
APS
Une opération de relogement de plus de
1.500 familles sera lancée très
prochainement, a déclaré le wali, Hocine
Ouadah à l’APS.
Cette vaste opération de relogement aura
lieu "la veille de l’Aïd el-Fitr ou juste
après cette fête", a précisé le chef de
l’exécutif local, précisant que la date de
relogement sera mise "à l’appréciation
des familles concernées" qui devront
trancher dans l’affaire.
Les logements devant accueillir ces
familles implantés dans la nouvelle ville
Ali-Mendjeli sont "prêts et l’aménagement extérieur est achevé", a assuré M.
Ouadah, affirmant que plusieurs autres
opérations de relogement seront "effectuées au fur et à mesure que des programmes de construction de logements
en cours seront réceptionnés".
Cette opération de relogement ciblera
des familles vivant dans des conditions
précaires "dans les villes de Constantine
et d’El Khroub", a encore informé le
chef de l’exécutif local.
Dans ce contexte, le wali a indiqué que
des milliers de logements de type
publics locatifs en cours de réalisation à
la ville Ali-Mendjeli, Aïn-Nehas et AïnAbid, notamment ont atteint des taux de
réalisation avancés et seront réceptionnés "dans les prochains mois".
Près de 2.000 familles ont été relogées à
Constantine depuis le début de l’année
2016 (850 familles le mois d’avril
dernier et plus de 600 familles en mois
de février entre autres), a-t-on rappelé.
TOUGGOURT
Salon des
créativités
juvéniles
Au moins 168 participants ont pris part
au salon dédié aux activités et créativités
des établissements de la jeunesse et des
sports et du mouvement associatif, qui
s’est tenu la semaine dernière à
Touggourt (160 km au nord d’Ouargla).
Il s’agit de 130 exposants indépendants,
ainsi que 20 entreprises juvéniles et
sportives et 18 associations à vocation
culturelle, venues de différentes communes de la circonscription administrative de Touggourt, en plus des wilayas
d’Ouargla et Béjaïa.
Ce salon, qu’a abrité la salle omnisports
de la maison de jeunes Emir-Khaled à
Touggourt, a regroupé diverses activités,
notamment l’art plastique, la couture, la
broderie (moderne et traditionnelle), la
vannerie à base de dérivés du palmierdattier, la philatélie, la photographie, la
production de garnitures, la préparation
de parfums et de la pâtisserie traditionnelle.
Organisée par la direction déléguée de la
jeunesse et des sports, cette manifestation juvénile a pour objectif d’offrir un
meilleur espace d’échange d’expériences entre les participants pour promouvoir le savoir-faire.
APS
10
MONDE
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
PALESTINE
Hébron bouclée après une vague d'attaques
500 colons sont
installés à Hébron sous
haute surveillance. Les
territoires palestiniens
sont, petit à petit,
grignotés par la
colonisation sauvage
israélienne. Des
maisons palestiniennes
sont quotidiennement
détruites sous des
prétextes falacieux.
armée israélienne a
bouclé samedi Hébron,
la plus grande ville de
Cisjordanie occupée, et sa
région après la mort de deux
Israéliens dans des attaques
palestiniennes dans le secteur.
Les soldats ont verrouillé les
entrées de la ville et installé des
barrières bloquant les voies d'accès de et vers Hébron, à l'exception de celle du nord qui mène
au village de Halhoul en route
pour Jérusalem, selon le correspondant de l'AFP sur place.
L'armée a annoncé vendredi
qu'elle bouclerait Hébron, où
L'
vivent
quelque
200.000
Palestiniens, et déploierait deux
bataillons supplémentaires dans
cette ville du sud du territoire
palestinien occupé depuis 1967.
Elle n'a pas précisé la durée du
bouclage, mais le ministre de la
Sécurité intérieure, Gilad Erdan,
a dit qu'il devra "rester en place
pendant une longue période".
Ces mesures sont selon l'armée,
"les plus substantielles sur le terrain depuis 2014", lorsque les
soldats avaient lancé une vaste
opération à la recherche de trois
jeunes Israéliens enlevés qui
avaient été ensuite assassinés par
des activistes palestiniens.
Hébron a concentré une partie
des violences qui secouent
depuis début octobre 2015 les
Territoires palestiniens, Israël et
Jérusalem et ont coûté la vie à
214 Palestiniens, 34 Israéliens,
deux Américains, un Erythréen
et un Soudanais, selon un
décompte de l'AFP. Selon l'armée, environ 80 attaques antiisraéliennes ont été menées par
des Palestiniens originaires de la
région de Hébron.
Jeudi, un Palestinien de 19 ans a
poignardé à mort une adolescente israélo-américaine après
s'être infiltré dans sa maison
dans la colonie de Kyriat Arba,
toute proche de Hébron.
Le lendemain, un père de famille
israélien a été tué après qu'un
Palestinien a ouvert le feu sur sa
voiture au sud de Hébron.
L'armée poursuivait sa chasse à
l'homme samedi pour retrouver
l'assaillant.
Le bouclage de Hébron "vise à
briser le cycle d'attaques meurtrières. La présence (de soldats)
permettra de prévenir et déjouer
des attaques supplémentaires,
inspirées par les assaillants des
dernières 48 heures", a déclaré à
l'AFP Peter Lerner, le porteparole de l'armée.
Vendredi, une Palestinienne,
parente de l'assaillant de Kyriat
Arba, a été abattue après avoir
tenté de poignarder des gardesfrontières israéliens à Hébron.
Tous deux étaient originaires du
village de Bani Naïm proche de
la ville. L'armée a révoqué les
permis de travail israéliens de
tous les habitants du village, en
guise de rétorsion, a dit M.
Lerner. Hébron est une
poudrière depuis que 500 colons
se sont installés dans le centre
historique, barricadés sous haute
protection militaire et retranchés
derrière une zone tampon interdite d'accès aux habitants palestiniens.
AFGHANISTAN
Le nouveau chef taliban réclame le départ des Américains
Le nouveau leader des talibans,
le
mollah
Habatullah
Akhundzada,
appelle
les
"envahisseurs américains" à
quitter l'Afghanistan, sans toutefois annoncer d'offensives
majeures contre eux ou leurs
alliés afghans. Le ton inhabituellement peu belliqueux de
cette adresse, diffusée à l'occasion de l'Aïd-El-Fitr qui marque
la fin du ramadan, correspond au
profil de ce dignitaire religieux
resté à l'écart des champs de
bataille, même s'il est contredit
par la multiplication des opérations sur le terrain dont le dernier
attentat, jeudi à Kaboul, contre
des cadets de la police (32 morts
et 79 blessés).
"Admettez la réalité plutôt que
de faire un usage inutile de votre
force et de montrer vos muscles
et mettez fin à l'occupation",
lance le mollah Akhundzada, qui
a succédé le 25 mai au mollah
Mansour, dans un "message aux
envahisseurs américains et à
leurs alliés" reçu samedi par
l'AFP. "Les musulmans afghans
ne craignent ni votre force ni vos
stratagèmes. Ils considèrent le
martyre face à vous comme le
but chéri de leur vie", poursuitil.
"Vous n'allez pas gagner"
prévient le chef de l'insurrection,
qui cite les précédents britanniques et soviétiques, deux
grandes armées dont les tentatives
d'occupation
de
l'Afghanistan, au 19e siècle pour
les premiers, de 1979 à 1980
pour les seconds, se sont soldées
par un échec sanglant.
"Les Afghans n'acceptent pas
des systèmes mis en places par
les envahisseurs", insiste encore
cet érudit qui a passé de longues
années d'études dans les madrassas (écoles coraniques).
Mais s'il invite les Américains et
leurs alliés à considérer une
"politique raisonnable en vue
d'une solution, plutôt que le
recours à la force", le responsable ne fait aucune mention des
pourparlers de paix, à l'arrêt
depuis un an.
Les premières discussions
directes entre le gouvernement
de Kaboul et les talibans avaient
eu lieu en juillet 2015, mais la
deuxième session a été reportée
sine die après l'annonce de la
mort du fondateur du mouvement taliban, le mollah Omar.
"Je ne vois rien de différent dans
ce message, il n'y a rien sur les
pourparlers de paix ni sur la
guerre", indique à l'AFP
l'écrivain et analyste Ahmad
Saeedi. "Pour moi, sa politique
est la même."
Dignitaire peu connu mais influent au sein des talibans dont il
dirigeait le système judiciaire, le
mollah Habatullah Akhundzada,
âgé d'environ 50 ans, a été
nommé quatre jours seulement
après la mort de son
prédécesseur le mollah Mansour,
dont il était l'adjoint, tué par une
frappe d'un drone américain en
territoire pakistanais, à la frontière afghane. Le nouveau leader
semble faire référence à cet
épisode en "rappelant aux pays
voisins et de la région que l'occupation de l'Afghanistan affecte
nos intérêts communs". Il les
convie à réclamer eux aussi "la
fin de l'occupation et, au moins,
à ne rien faire qui puisse contribuer à prolonger la présence
des Américains" en Afghanistan.
Les leaders talibans ont coutume
d'adresser un message public
deux fois par an, pour chacune
des grandes fêtes musulmanes:
l'Aïd-el-Fitr, attendu en tout
début de semaine prochaine en
Afghanistan et l'Aïd-El-Kebir,
qui sera célébré cette année
autour de la mi-septembre. Les
talibans, qui avaient annoncé miavril leur "offensive de printemps", ont multiplié les opéra-
tions dans diverses régions du
pays depuis, mettant les forces
gouvernementales
à
rude
épreuve. Celles-ci ont toutefois
repoussé une offensive importante en avril contre la grande
ville de Kunduz au nord, avec le
soutien — aérien notamment —
de leurs alliés occidentaux.
L'Otan, par son opération
Résolute Support, maintient
quelque 12.000 hommes dans le
pays depuis le retrait fin 2014 de
la majorité des troupes de la
force internationale (Isaf), dont
9.800 soldats américains.
Un sommet de l'Organisation du
Traité Atlantiques la semaine
prochaine à Varsovie doit permettre aux nations partenaires de
"renouveller leur engagement de
soutien financier aux forces
afghanes jusqu'à la fin 2020", a
rappelé samedi devant la presse
le haut représentant civil de
l'Otan en Afghanistan, Ismaïl
Aramaz.
AUSTRALIE
Les conservateurs peinent à s’imposer aux légistalives
De premiers sondages réalisés
samedi à la sortie des bureaux
de vote lors du scrutin législatif
en Australie font état d'une
course très serrée entre les
camps
du
conservateur
Malcolm Turnbull et de son
challenger travailliste Bill
Shorten, donnés au coude à
coude.
Selon un sondage de Channel
Nine dans 25 circonscriptions
qui ne sont pas considérées
comme favorables à l'un ou
l'autre bord, la coalition conservatice sortante du Premier ministre et le camp travailliste ont
recueilli chacun 50 % des voix.
Cette enquête prédit aussi que
les travaillistes pourraient remporter huit ou neuf sièges à la
chambre basse du Parlement, ce
qui ne serait toutefois pas suffisant pour leur donner la
majorité nécessaire de 76 sièges
sur 150. D'après ce sondage, la
coalition emmenée par le Parti
libéral de M. Turnbull aurait
perdu 3,4 % des voix par rapport aux législatives de 2013.
Channel Nine évoque la possibilité qu'aucun camp n'ait remporté une majorité nette au par-
lement, compte tenu de la possibilité d'une augmentation des
sièges obtenus par des élus
indépendants ou issus de partis
minoritaires.
Une enquête de Sky News
prédit la victoire de Malcolm
Turnbull, avec 62 % des
électeurs estimant qu'il allait
l'emporter contre seulement
19% pour M. Shorten. Ces
sondages ont été réalisés avant
la fin du scrutin. Quelque 15,6
millions d'électeurs ont voté
pour désigner 150 membres de
la Chambre des représentants et
76 sénateurs. La plupart des
bureaux ont fermé à 8h GMT,
les autres suivront deux heures
plus tard. Le vote est obligatoire
en Australie.
Agences
RAMADANIATE
Pages 12-13 et 14
SANTÉ ET RAMADHAN
Le jeûne peut-il aider
à soigner le cancer ?
Et si le jeûne pouvait traiter des maladies ? Depuis la diffusion d'une enquête sur
la chaîne Arte, la question fait débat. Les médecins restent prudents… mais
certains résultats sont troublants.
La tolérance du Prophète envers
les autres religions
12
13
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
SANTÉ ET RAMADHAN
Le jeûne peut-il aider à soigner
le cancer ?
Et si le jeûne pouvait traiter des maladies? Depuis la diffusion d'une enquête sur la chaîne Arte, la question fait débat. Les
médecins restent prudents… mais certains résultats sont troublants.
Que sait-on de l’effet du jeûne sur
le cancer
Si cette thérapie millénaire refait surface, c'est principalement sous l'impulsion des travaux de Valter Longo, gérontologue et professeur de biologie à l'université de Californie du Sud. En février
2012, ce scientifique a publié une étude
(dans la revue Science Translational
Medicine) évaluant l'action du jeûne sur
des tumeurs cancéreuses inoculées à des
souris. Ses résultats sont plutôt impressionnants : deux cycles de jeûne de 48 à
60 heures ont retardé la croissance de
certaines
cellules
cancéreuses
(mélanome, cancer du sein et gliome, une
tumeur au cerveau) aussi efficacement
que la chimiothérapie.
Mieux, dans tous les cas, le fait d'associer la diète aux médicaments accroît
nettement l'efficacité de chaque traitement, augmentant la survie globale des
souris et leur survie sans progression de
la maladie. Cerise sur le gâteau : dans une
autre étude publiée dans la revue américaine Aging, dix patients ayant associé
jeûne et chimiothérapie ont déclaré qu'ils
se sentaient moins fatigués et ressentaient
moins d'effets secondaires
Qu’en pensent les cancérologues
La communauté scientifique reste prudente. Le jeûne permet peut-être de
favoriser la guérison chez l'animal, mais
un test sur des souris est loin de garantir
une application à l'homme. En outre, les
médecins ont plutôt appris à considérer la
perte de poids qui accompagne souvent le
cancer comme une menace. On leur a
enseigné qu'il fallait, à l'inverse, lutter
contre la dénutrition, qui risquait d'affaiblir les patients face à la maladie et de
rendre les chimiothérapies encore plus
toxiques.
Préconiser le jeûne va à l'encontre de
cette logique et leur semble donc, jusqu'à
plus amples preuves, une recommandation dangereuse. Évidemment, rares sont
les médecins qui ont pris connaissance
des nombreux travaux déjà effectués sur
le jeûne. Le Dr Laurent Zelek, oncologue, est moins catégorique : "En l'état
actuel des connaissances, je ne m'amuserais pas à conseiller une restriction
calorique à un malade déjà dénutri, mais
la majorité de mes patientes commence
une chimiothérapie après l'opération
d'un cancer du sein et une sur deux se
plaint de prise de poids après le traitement. Sans compter que, durant les deux
ou trois jours entourant la chimiothérapie, peu de malades ont très envie
de manger."
Existe-t-il
une
explication
scientifique
Comprendre
les
mécanismes
biologiques en jeu pourrait aider à convaincre les médecins. On s'est donc
demandé pourquoi le jeûne combiné à la
chimiothérapie rendrait les cellules cancéreuses plus sensibles aux traitements.
Valter Longo a une explication. "Face à
Halwat Elabount
la privation de nourriture, les cellules
normales possèdent de remarquables
mécanismes d'adaptation, une sorte de
réflexe hérité des années d'évolution, afin
de permettre aux animaux et aux hommes
de survivre en cas de disette. L'énergie
disponible étant moins importante, les
cellules ralentissent leur métabolisme
pour limiter leur activité à l'essentiel et
se préserver. Ce qui les protège mieux
contre l'effet du médicament. La cellule
cancéreuse, ayant muté, ne possède plus
cette mémoire. Pour croître et se multiplier sans contrôle, elle a un besoin avide
d'énergie?: elle consomme dix-huit fois
plus de glucose qu'une cellule normale ?!
Aussi, la restriction calorique la place
dans une situation de stress intense qui la
rend plus vulnérable à la chimiothérapie." Autre piste évoquée par les
chercheurs : la mise au repos de l'intestin,
qui
abrite
80 % de notre système immunitaire,
pourrait augmenter nos défenses. Le
jeûne modifie aussi l'expression de certains gènes qui régulent les récepteurs
d'hormones, ce qui abaisse notamment le
taux des facteurs de croissance IGF-1,
favorisant le développement des cancers.
Jeûne
Longtemps utilisé à des fins thérapeutiques, le jeûne a été un peu oublié avec
l'arrivée de la médecine moderne. Jeûner
consiste tout simplement à se priver de
nourriture, pendant un temps plus ou
moins long, pour de multiples raisons et
de différentes manières. Jeûne thérapeutique, jeûne détox, jeûne religieux... tour
d'horizon de cette pratique au travers de
témoignages et de conseils d'experts.
Comment bien jeûner
De plus en plus d'adeptes pratiquent le
jeûne, parfois juste pour détoxifier leur
organisme. Mais jeûner n'est pas sans
risque pour la santé. Avant de se lancer, il
faut bien comprendre les mécanismes et
suivre quelques recommandations.
Jeûne thérapeutique
Jeûne thérapeutique Dès l'Antiquité,
des médecins associaient le jeûne au
traitement de certaines maladies. De nos
jours, la pratique est remise sur le devant
de la scène. De plus en plus d'études se
penchent sur le sujet pour évaluer son
efficacité. Le point sur le jeûne thérapeutique.
Jeûne religieux
Jeûne religieux Le jeûne est aussi un
rituel religieux, associé à la prière et à
l'aumône. On peut ainsi citer le ramadan,
jeûne islamique qui dure un mois.
Le jeûne et les maladies psychiques
Des travaux menés par le psychiatre
russe Nikolaev dans les années 60-80
avaient déjà montré que le jeûne améliorait l'état psychique de patients dépressifs, de certaines formes de schizophrénie
ainsi que de ceux souffrant de troubles
obsessionnels compulsifs (TOC). "De
plus en plus d'études 6 montrent chez
l'animal une corrélation entre état bactériologique de l'intestin et état psychique", indique Thierry de Lestrade,
auteur de "Le jeûne : une nouvelles
thérapie". On sait qu'il existe entre 10 et
20 millions de cellules neuronales dans
l'intestin. Le jeûne permettrait de mettre
au repos le système gastro-intestinal
(donc ces millions de cellules nerveuses)
et de renouveler les cellules de l'intestin,
ce qui expliquerait selon les chercheurs
un effet sur l'état psychique. Une théorie
très vague, pour laquelle il n'existe pas de
réelle preuve biologique. Pour l'heure,
nous sommes donc encore loin de pouvoir extrapoler de tels effets chez
l'Homme.
Des travaux 8 plus récents sur
l'humeur et la dépression avancent une
autre hypothèse pour expliquer l'effet
positif du jeûne sur les maladies psychiques : dès le début du jeûne, des
mécanismes cellulaires de résistance au
stress se mettraient en place. Le médecin
allemand Andreas Michalsen a constaté
lors de ces recherches une hausse de la
libération de dopamine lors d'un processus de jeûne (effet euphorisant) et de la
sérotonine, appelée souvent hormone du
bonheur.
Fekkas aux raisins secs
Biscuits el-yasmina
Ingrédients :
La pâte
250 g de farine
1 cuillère à soupe de
beurre
L’eau de fleur d'oranger
1 pincée de sel
La farce
250 g d’amandes
150g de sucre en
poudre
1 cuillère à soupe de
beurre
L'eau de fleur d'oranger
Préparation :
La farce
Emonder les amandes
et sécher les dans un
linge propre pendant
une nuit, incorporerles avec le sucre en
poudre, moudre-les
dans un moulin électrique. Mettre dans un saladier le mélange d'amandes, ajouter le beurre, l’eau de fleur d’oranger et
pétrir bien jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Façonner des boules de la taille de cerises
avec cette pâte, réserver-les jusqu’à le moment d’utilisation.
La pâte
Mettre dans une jatte la farine tamisée, creuser un puits au centre, ajouter le beurre, le sel et l’eau
de fleur d’oranger peu à peu et rassembler la pâte, pétrir jusqu’à atteindre la consistance de la pâte
de pain, malaxer fortement avec les paumes de la main pendant 20 minutes jusqu’à obtenir d’une
pâte ferme et souple, former-la en boule, la couvrir de papier film et laisser reposer. Façonner des
boudins avec cette pâte. Abaisser chaque boudin de pâte avec les mains et étirer doucement dans
le sens de la longueur, le passer à la machine à pâte 3 puis 5 puis 7 de façon à obtenir des bandes
très fines, couper des carrés de 7 cm de côté, couper le centre de chaque côté de carré à l'aide d'une
roulette, Déposer une boule d'amandes au centre et rabattre les coins du carré vers le centre de
façon à enfermer la farce et les fixer à l’aide d’une girofle, pincer très fortement les coins, les disposer au fur et à mesure sur une plaque recouverte d'une feuille de papier sulfurisé, les laisser
reposer. Enfourner à 180°C pendant environ 10 minutes, les badigeonner avec le miel.
Ingrédients :
6 œufs
1/2 litre d'huile
1/2kg de sucre en poudre
1 poignet de noix de coco
1 sachet de levure pâtissière
La farine selon le mélange
Préparation :
Mettre dans une jatte les œufs et le sucre,
les travailler jusqu’à ce qu’ils forment un
mélange mousseux, ajouter l'huile bien
mélanger, ajouter la noix de coco et la
levure, incorporer la farine tamisée peu à
peu et pétrir bien jusqu’à l’obtention
d’une pâte lisse. Mettre l’emporte-pièce
spécial pour ce gâteau dans la machine à
biscuit. Prendre un morceau de pâte et la
mettre dans la machine à biscuit tourner
doucement la manivelle pour sortir des
rectangles de 10cm de long et 2,5cm de
large, les disposer au fur et à mesure sur
une tôle recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. Faire cuire dans un four moyennement chaud
jusqu’à ce qu’ils soient dorés.
Ingrédients :
5 œufs
1 poignet d'amandes hachées
2 verres à thé de lait tiède
100 g de raisins secs
250 g de sucre
1/2 verre à thé d'huile
1/2 verre à thé de beurre fondu
3 cuillerées à soupe de graines
de sésame
1 cuillère à soupe d'anis moulu
2 sachets de levure pâtissière
1 pincée de sel
La farine selon le mélange
Préparation :
Faire tremper les raisins secs
pendant 10 minutes dans l'eau
tiède, laisser sécher sur un
linge propre, les couper les en
morceaux. Travailler les œufs
et le sucre jusqu'à ce que le
mélange blanchisse, ajouter le beurre fondu, l'huile, lait et le sel, continuer à travailler le
mélange, ajouter les amandes hachées, les morceaux des raisins secs, les graines de
sésame, l'anis, bien mélanger, ajouter la levure, ajouter la farine tamisée peu à peu et pétrir
jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et consistante. Diviser la pâte en des portions,
rouler chaque morceau en forme de baguette, les disposer-les sur une tôle huilée. Les mettre dans un four assez chaud pour faire une demi cuisson, sortir-les de four, découper délicatement des biais en lamelles à l’aide d’un couteau aiguisé en prendre soins de ne pas les
briser (les couper chaud), les disposer encore une fois dans une tôle non huilée et faire
cuire dans un four moyennement chaud jusqu’à ce qu’ils soient dorés de deux côtés.
Sablés aux dattes
Ingrédients :
250 g de beurre
100 g de sucre glace
50 g de maïzena
1 sachet de sucre vanillé
La farine selon le mélange
La farce
250 g de pâte de dattes
1 cuillerée à café de cannelle
1 cuillerée à soupe de beurre
1 cuillèrée à soupe d'eau de fleure
d'oranger
Garniture
1 jaune d’œuf
Préparation :
Dans un saladier, mettre la pâte de
dattes, la cannelle, l’eau de fleur
d’oranger, le beurre fondu, bien
mélanger jusqu’à l’obtention d’une
pâte homogène. Étaler la pâte de datte sur un plan de travail et couper-la en forme des disques à l’aide d’un emporte-pièce rond dentelé et placer-les 15 min au congélateur.
Travailler le beurre et le sucre glacé jusqu’à ce qu’ils forment un mélange crémeux,
ajouter la maïzena et le sucre vanillé, bien mélanger, ajouter la farine tamisée peu à peu
et pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et souple. Étaler la pâte sur un plan de
travail fariné avec un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 3mm, couper-la en forme
des disques à l’aide d’un emporte-pièce rond dentelé. Intercaler une disque de datte entre
2 disques de pâte, continuer la même opération jusqu'à l'épuisement de pâte de datte et la
pâte, les disposer sur une plaque recouverte d'une feuille de papier sulfurisé, les décorer
avec un couteau et badigeonner-les avec le jaune d'œuf. Faire cuire dans un four préchauffé à 180°C, surveiller la cuisson jusqu'à ce que les sablés soient bien dorés.
Biscuits au zeste d’orange
Ingrédients :
400 g de beurre
250 g de sucre en poudre
500 g d'amandes effilées grillées et hachées
1 œuf
1 jaune d'œuf
Zeste d'1 orange
1 cuillerée à café de cannelle en poudre
2 sachets de levure pâtissière
La farine selon le mélange
250 g de sucre glacé pour garnir
Préparation :
Travailler dans une jatte le beurre et le sucre
glace jusqu’à ce qu’ils forment un mélange
crémeux, ajouter l'œuf, le jaune d'œuf et le
zeste d'orange, la cannelle en poudre, bien
mélanger, incorporer les amandes hachés, la
levure et continuer à travailler sans cesse,
ajouter la farine tamisée peu à peu et pétrir
bien jusqu’à l’obtention d’une pâte souple et
lisse. Façonner avec cette pâte des boudins,
recourber chaque boudin pour lui donner la
forme d'un arc, les disposer sur une plaque
recouverte d'une feuille de papier sulfurisé.
Faire cuire dans un four moyennement chaud
jusqu'à ce qu'ils soient dorés, les rouler chaud
dans le sucre glace.
14
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
La tolérance du Prophète envers
les autres religions
Les relations du
Prophète (que la paix et
les bénédictions de
Dieu soient sur lui)
avec les gens d’autres
religions sont résumées
dans ce verset du
Coran :
À
"vous votre religion et à
moi la mienne." (Coran
109:6)
À l’époque du Prophète, la
Péninsule
arabe
comptait
plusieurs religions sur son territoire. Il y avait des chrétiens, des
juifs, des zoroastriens et des
polythéistes, de même que des
gens qui n’étaient affiliés à
aucune religion. Un coup d’œil à
la biographie du Prophète (que la
paix et les bénédictions de Dieu
soient sur lui) nous fait découvrir
plusieurs exemples démontrant
son haut niveau de tolérance
envers les gens d’autres confessions. Afin de comprendre et
d’apprécier cette tolérance, on
doit la remettre dans son contexte, à l’époque où l’islam était
un État officiel, avec des lois
spécifiques établies par le
Prophète et conformes aux
principes de la religion. Il existe
de nombreux exemples, au cours
des treize années de sa mission
qu’il a passées à la Mecque, où le
Prophète a fait preuve de
tolérance. Comme certains pourraient croire qu’il cherchait par
là à améliorer l’image des
musulmans et le statut social de
l’islam en général, nous ne
tirerons nos exemples que de
l’époque qui commence avec la
migration du Prophète à Médine
et, plus précisément, à partir du
moment où la constitution fut
établie.
La Sahifah
Le meilleur exemple de
tolérance dont le Prophète fit
preuve envers des membres
d’autres religions fut sans doute
la constitution elle-même,
appelée "Sahifah" par les premiers historiens. Quand le
Prophète émigra à Médine, cela
mit fin à son rôle de simple
leader religieux; il devint le
leader politique d’un État gouverné selon les préceptes de l’islam, ce qui exigeait l’établissement de lois claires afin d’assurer l’harmonie et la stabilité dans
une société qui sortait à peine de
décennies de guerres de toutes
sortes. Il était, donc, essentiel
d’assurer une coexistence paisible entre musulmans, juifs, chrétiens et polythéistes. Le Prophète
rédigea une constitution détaillant les responsabilités de chaque
groupe résidant à Médine, de
même que leurs obligations les
uns envers les autres et certaines
restrictions
pour
chacun.
Chaque groupe se devait de
respecter les détails de cette con-
stitution et toute violation de l’un
de ses articles était considéré
comme une trahison.
Une seule nation
Le premier article de cette constitution stipulait que tous les
habitants de Médine, c’est-à-dire
les musulmans et tous les juifs,
chrétiens et idolâtres qui avaient
signé le traité de paix, constituaient "une seule nation, à l’exclusion de toutes les autres". Ils
étaient tous considérés comme
membres et citoyens de Médine,
indépendamment de leur race,
religion ou lignée. Les nonmusulmans jouissaient de la
même protection et de la même
sécurité que les musulmans, tel
que stipulé dans un autre article
qui disait : "Les juifs qui sont
avec nous recevront de l’aide et
seront traité de façon équitable.
Ils ne seront point lésés et aucun
soutien ne sera apporté à leurs
ennemis." Auparavant, chaque
tribu avait des alliés et des ennemis à l’intérieur et à l’extérieur
de Médine. Le Prophète rassembla ces différentes tribus sous un
seul système de gouvernance
dans lequel furent maintenus les
pactes d’alliances existant déjà
entre elles. Toutes les tribus
devaient se considérer comme
une seule nation, sans égard aux
alliances individuelles. Toute
attaque contre une autre tribu ou
contre des membres d’une autre
religion était considérée comme
une attaque contre l’État et contre les musulmans.
Les membres des autres religions
au sein de la société musulmane
jouissaient également d’une protection dans la pratique quotidienne de leur culte. Le Prophète
dit :
"Quiconque tue une personne
qui a signé une trêve avec les
musulmans ne sentira jamais
l’odeur du Paradis." (Sahih
Mouslim)
Comme les musulmans étaient
en position d’avantage, le
Prophète émit une stricte mise en
garde contre toute forme de mauvais traitement contre les membres des autres confessions.
Un autre article de cette constitu-
tion stipulait que « les juifs ont
leur religion et les musulmans, la
leur ». Il est, donc, clair que le
Prophète ne supportait aucun
acte d’intolérance à l’égard des
autres religions et que bien qu’ils
faisaient tous partie de la même
société, ils pouvaient pratiquer
chacun sa religion, un droit qui
ne pouvait être violé sans conséquences graves. Ils étaient tous
libres de pratiquer leur religion
sans être lésés ni avoir à subir de
provocations ou de harcèlement.
Nous pourrions discuter de
plusieurs autres articles de cette
constitution, mais comme l’espace nous manque, nous aimerions mettre l’accent sur l’article
suivant, que nous considérons
important : "Si une dispute ou
une controverse susceptibles de
provoquer des problèmes éclatent, il faut le renvoyer à Dieu et
à Son messager." Selon cette
clause, tous les habitants de l’État devaient reconnaître cette
autorité supérieure et, dans les
litiges qui impliquaient diverses
tribus et religions, la justice ne
devait pas être du ressort de leaders individuels, mais du leader de
l’État lui-même ou de ses
représentants. Il était toutefois
permis aux tribus non-musulmanes de régler leurs différends
internes à l’aide de leurs propres
écritures religieuses ou de leurs
guides spirituels. Elles avaient
également le choix, si elles le
souhaitaient, de demander au
Prophète d’agir comme juge
pour elles. Dieu dit, dans le
Coran :
"S’ils viennent à toi, (ô
Mohammed), juge entre eux ou
alors refuse poliment d’intervenir." (Coran 5:42)
Le Prophète permettait, donc,
aux membres des diverses religions de juger entre eux de leurs
propres affaires, tant que leurs
décisions ne contredisaient pas
les articles de la constitution, un
pacte qui tenait compte des avantages d’une paisible coexistence
entre les divers groupes formant
la société de Médine.
L’autonomie religieuse
et la politique
De par la constitution, les juifs
jouissaient d’une totale liberté de
pratiquer leur religion. À
l’époque du Prophète, les juifs de
Médine avaient leur propre
école, appelée Bait-oul-Midras,
où ils adoraient Dieu, recevaient
une éducation générale et apprenaient à réciter la Torah.
Dans plusieurs lettres envoyés à
ses émissaires, le Prophète mettait l’accent sur le fait que les
institutions
religieuses
ne
devaient être attaquées en
aucune circonstance. Dans une
lettre adressée aux leaders
religieux de Sainte Catherine, au
Mont Sinaï, qui avaient demandé
la protection des musulmans, il
dit :
"Ceci est un message de la
part de Mohammed ibn
Abdoullah, constituant une
alliance avec ceux dont la religion est le christianisme; que
nous soyons proches ou éloignés,
nous sommes avec eux. Moimême, les auxiliaires [de
Médine] et mes fidèles, nous
nous portons à leur défense, car
les chrétiens sont mes citoyens.
Et par Dieu, je résisterai contre
quoi que ce soit qui les contrarie.
Nulle contrainte sur eux, à aucun
moment. Leurs juges ne seront
point démis de leurs fonctions ni
leurs moines expulsés de leurs
monastères. Nul ne doit jamais
détruire un édifice religieux leur
appartenant ni l’endommager ni
en voler quoi que ce soit pour
ensuite l’apporter chez les
musulmans. Quiconque en vole
quoi que ce soit viole l’alliance
de Dieu et désobéit à Son
prophète. En vérité, les chrétiens sont mes alliés et sont
assurés de mon soutien contre
tout ce qui les indispose. Nul ne
doit les forcer à voyager ou à se
battre contre leur gré. Les
musulmans doivent se battre
pour eux si besoin est. Si une
femme chrétienne est mariée à
un musulman, ce mariage ne doit
pas avoir lieu sans son approbation. Une fois mariée, nul ne doit
l’empêcher d’aller prier à
l’église. Leurs églises sont sous
la protection des musulmans.
Nul ne doit les empêcher de les
réparer ou de les rénover, et le
caractère sacré de leur alliance
ne doit être violé en aucun cas.
Nul musulman ne doit violer
cette alliance jusqu’au Jour
Dernier."
Comme on peut le constater,
cette constitution comportait
plusieurs clauses qui couvraient
tous les aspects importants des
droits humains, incluant la protection des minorités vivant sous
un gouvernement islamique, la
liberté de culte et de mouvement,
la liberté de nommer leurs propres juges et de posséder leurs
propriétés, exemption du service
militaire et droit à la protection
de l’État en temps de guerre.
À une autre occasion, le
Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)
reçut dans sa mosquée une délégation de soixante chrétiens de la
région de Najran, qui faisait alors
partie du Yémen. Lorsque vint
l’heure de leurs prières, ils se
tournèrent vers l’est et prièrent.
Le Prophète ordonna qu’on les
laisse tranquille et qu’on ne leur
cause aucun préjudice.
Il existe également des exemples
tirés de la vie du Prophète où ce
dernier a coopéré, au niveau
politique, avec des gens de confessions différentes. Par exemple, il nomma un non-musulman,
Amr ibn Omayah ad-Damri,
comme ambassadeur et l’envoya
rendre visite à Négus, roi
d’Éthiopie.
Ce ne sont là que quelques
exemples
démontrant
la
tolérance du Prophète envers les
autres religions. L’islam reconnaît la diversité des religions et
accorde à chaque individu le
droit de choisir la voie qui lui
semble la meilleure. La religion
ne doit pas être imposée contre
leur gré aux individus et ces
exemples tirés de la vie du
Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)
résument parfaitement le verset
du Coran qui fait autorité en
matière de tolérance religieuse
en islam. Dieu dit :
"Nulle contrainte en religion." (Coran 2:256)
RÉALISATEUR DE VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER
ET ANGE DÉCHU DU CINÉMA AMÉRICAIN
Michael Cimino n’est plus
Le réalisateur
américain Michael
Cimino est décédé ce
samedi 2 juillet à l'âge
de 77 ans. Cinéaste
rare et secret, il avait
signé des chefsd'œuvre comme
Voyage au bout de
l'enfer, La Porte du
Paradis, L'Année du
dragon...
etiré des plateaux depuis
plus de 20 ans, Michael
Cimino était l'une rares
légendes vivantes du cinéma,
de celles dont on garde toujours l'espoir d'un retour aux
affaires. Mais non, Sunchaser
(1995) restera son dernier
film. Le réalisateur américain
s'est éteint ce 2 juillet à l'âge
de 77 ans.
Michael Cimino entame des
études de théâtre et d'architecture à l'université de Yale
avant de réaliser des spots
publicitaires et de courts documentaires. Il se met plus tard à
exercer ses talents de scénariste, notamment sur Silent running, récit de science-fiction
écologique adapté en 1972 par
Douglas Trumbull, responsable, entre autres, des effets
visuels sur Blade runner, ou
encore sur Magnum Force
(1973), la suite des aventures
musclées de l'inspecteur Harry
réalisée par Ted Post.
En 1974, appuyé par sa vedette
Clint Eastwood, il parvient à
réaliser son premier film, Le
Canardeur, road-movie tragicomique qui n'annonce en rien
l'ampleur de ses films à venir
mais qui contient en germe le
"style Cimino", à la fois
empreint d'une violence sèche
et très attentif aux paysages
naturels, dans un esprit hérité
de John Ford et King Vidor.
Quatre ans après ce coup d'es-
15
CULTURE
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
R
Exposition
“Full Contact”
jusqu’à demain
à Biskra
Une exposition d’art plastique
nommée “Full Contact” se
déroule jusqu’au 5 juillet dans la
ville de Biskra.
Réunissant les oeuvres des artistes
Rafik Nahoui et Midou Dambri,
Full Contactprend place dans un
lieu atypique, à savoir la commune de Lichana.
Ce concept d’exposition indépendant tend à faire vivre au visiteur
une expérience visuelle singulière, en l’entrainant loin des
galeries et des musées, et directement dans la dechra de Lichana,
où il est en Full Contact avec l’art
et la nature. Prévue jusqu’au 5
juillet, l’exposition est ouverte à
tous et ouvre ses portes tous les
jours à 21h.
9e Fibda
du
4 au 8 octobre
2016
sai, il entreprend le tournage
d'une saga à la fois lyrique et
intimiste sur la guerre du
Vietnam, Voyage au bout de
l'enfer, dans laquelle il suit le
destin de trois amis avant, pendant et après leur engagement
dans le conflit. Porté par l'interprétation de Robert De Niro
et d'un tout jeune acteur
nommé Christopher Walken.
Le film rencontre un énorme
succès et, malgré la polémique
qu'il suscite auprès d'une partie de la critique qui le qualifie
de "fasciste", remporte 5
Oscars, dont celui du meilleur
réalisateur.
Cette célébrité soudaine incite
le studio indépendant Les
Artistes Associés à lui confier,
à peine deux ans plus tard, le
budget, à l'époque démesuré,
de 40 millions de dollars pour
le tournage d'une nouvelle
épopée non moins ambitieuse,
La Porte du paradis. Ce faux
western contemplatif et elliptique décrit le conflit
opposant, à la fin du siècle
dernier, les éleveurs anglosaxons et les colons venus
d'Europe de l'Est pour la possession du territoire américain.
A sa sortie, ce très long film,
totalement
incompris
et
méprisé par le public comme
la critique, est mutilé par ses
producteurs, ce qui n'empêche
pas la faillite de ces derniers
(le critique américain Steven
Bach a relaté la carrière du
film dans son fameux ouvrage
Final Cut). La profession en
voudra longtemps à Cimino,
considéré alors, en raison de ce
film maudit, comme le fossoyeur du cinéma d'auteur
américain.
Après plusieurs années sans
tourner, il effectue son retour
avec une oeuvre de commande
: un thriller violent se
déroulant dans le milieu de la
pègre chinoise, L'Année du
dragon (1985), et dont le personnage principal, un policier
brutal, est interprété par
Mickey Rourke. Il crée à nouveau le scandale en proposant
une vision pessimiste de l'immigration asiatique, vision qui
se voit taxée de "raciste" par la
critique. Néanmoins, le succès
du film en salles le remet sur
les rails, et Cimino enchaîne
alors quelques oeuvres de
moindre importance : Le
Sicilien (1987), La Maison des
otages (1990), pour lequel il
retrouve Mickey Rourke, et
The Sunchaser (1995), qui
restera son dernier film.
Blessé par la vindicte hollywoodienne, dépité par ses conflits à répétition avec les producteurs, Michael Cimino a,
depuis lors, pris ses distances
avec le cinéma. On sait qu'il
travaillait
sérieusement,
depuis plusieurs années, à
l'adaptation du classique
d'André
Malraux,
La
Condition humaine.
La 9e édition du Festival
International de Bande Dessinée
d’Alger (Fibda) aura lieu du 4 au
8 octobre 2016 et ce, malgré les
mesures d’austérité prises par le
Ministère de la culture.
Le seul et plus grand événement
dédié au 9ème art revient pour une
nouvelle édition, qui se tiendra
comme à l’accoutumée au mois
d’octobre. L’Italie succèdera pour
l’occasion à la Corée du Sud au
titre de pays d’honneur du
Festival. L’habituel concours
précédant l’événement se tiendra
pour sa part du 1er juillet au 15
septembre, avec pour thème “l’été
en BD”. De plus amples informations concernant ce dernier seront
dévoilées dans les prochaines
heures.
Initié en 2008, le Fibda réunit
pendant 5 jours les amateurs de
bande dessinée et de culture
manga, à travers des conférences,
des projections, des ventes-dédicaces ainsi qu’un espace d’exposition.
Une semaine d'activités culturelles
La musique et l'animation culturelle
du mois de Ramadhan auront été au
cœur de l'actualité culturelle de la
semaine écoulée, également marquée
par une série d'hommage à de grandes
figures de la musique algérienne :
- Un hommage a été rendu samedi à
Alger au chanteur de musique
andalouse Noureddine Saoudi qui a
reçu le trophée du "Disque du mérite"
pour l'ensemble de son parcours artistique.
- Un gala en hommage à Cheikha
Tetma et Maâlma Yamna animé samedi à Alger par Goussem, Dalila Naïm
et Meriem Benadel.
- Une soirée artistique en hommage à
l’artiste Cherifa, icône et doyenne de
la chanson kabyle disparue en 2014,
animé dimanche à Alger par les
chanteuses Hassiba Amrouche et
Nouria.
- Les œuvres immortelles de Meriem
Fekkaï et Fadhéla Dziria revisitées,
lors d'un hommage qui leur a été
rendu lundi à Alger par les chanteuses
Nardjess, Latifa Benakkouche et
Hassiba Abderraouf.
- Ouverture, dimanche dans la localité
de Boulhilet (Batna), des 3èmes nuits
nationales de l’inchad.
- L'Ensemble national féminin de
musique andalouse s'est produit lundi
au
théâtre
national
algérien
Mahieddine-Bachtarzi à Alger.
-Malika Domrane, a animé mardi concert à la maison de la culture AliZaâmoum de la ville de Bouira après
des années d’absence.
- Un concert de musique classique
animé mardi à Alger par de jeunes
artistes accompagnés par l'Orchestre
symphonique national.
- Les soirées du monologue, 28, 29 et
30 juin, ouvertes lundi au port de
pêche et de plaisance de Boudis
(Jijel).
- Avant-première, mardi, du long
métrage de fiction Histoires sans ailes
du réalisateur Amar Tribèche.
- L'exposition de photographies
"Constantine, regards croisés, patrimoine et culture" inaugurée mercredi
au Parlement européen à Bruxelles.
- Dix monuments et sites, datant de
différentes périodes de l'histoire de
l'Algérie ont été classés biens culturels, selon des arrêtés du ministère
de la Culture publiés récemment au
Journal officiel.
16
PUBLICITÉ
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’HABITAT, L’URBANISME ET DE LA VILLE
AGENCE NATIONALE DE L’AMÉLIORATION ET
DU DEVELOPPEMENT DU LOGEMENT - AADL
DIRECTION REGIONALE
D’ALGER EST
Cité des 416 Logements AADL Gué de Constantine, Alger
N° identification fiscale : 000016001405697
Programme des 230 000
logements destinés
à la location-vente
Réalisation des travaux de viabilisation
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT AVEC EXIGENCE
DE CAPACITÉS MINIMALES N°48/DRAE/AADL/2016
En application des dispositions du décret présidentiel n°15-247 du 16 septembre 2015 portant
réglementation des marchés publics et des délégations de service public, L’AGENCE NATIONALE DE L’AMÉLIORATION ET DU DEVELOPPEMENT DU LOGEMENT - DIRECTION
REGIONALE D’ALGER EST « DRAE - AADL » lance un avis d’appel d’offres national ouvert
avec exigence de capacités minimales pour la réalisation des travaux de viabilisation des 800
logements (location-vente) et des locaux à usage commercial et professionnel y afférents à
BOUMERDES - WILAYA DE BOUMERDES.
Lot N° 01 : VOIRIE
Lot N° 02 : ASSAINISSEMENT
Lot N° 03 : ADDUCTION EN EAU POTABLE « AEP »
Lot N° 04 : ECLAIRAGE EXTÉRIEUR
Lot N° 05 : BACHE À EAU
Lot N° 06 : AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS
les soumissinnaire ne peuvent soumissionner que pour l’ensemble des lots sus-cités.
Cette concurrence s’adresse aux entreprises publiques et privés ayant la qualification et la classification professionnelle à la catégorie quatre (IV) et plus, qualifiées en batiment, hydraulique et travaux publics satisfaisant les conditions de l’article 3, (alinéa a) du cahier des charges et remplissant les conditions d’éligibilité suivantes :
-avoir un nombre du personnel supérieur ou égal à 10 personne
-avoir minimum une (01) niveleuse et une (01) pelle mécanique
-avoir déjà réalisé des travaux dans l’une des conditions suivantes :
-Réalisation de la viabilisation d'un ensemble 1000 lgts cumuls ou, plus avec un minimum de 500 lgts en un seul tenant
-Réalisation d’un linéaire de voirie de 1000 ml ou plus et d’un linéaire de 700 ml ou plus de réseau d’assainissement ou
d’AEP d’un seul tenant
-Avoir un chiffre d’affaires moyen des trois dernière années supérieur ou égal à 50 000 000,00 DA.
Le cahier des charges est à retirer par le soumissionnaire ou son représentant dûment désigné, sur présentation d’un extrait
du registre de commerce, une copie du certificat de qualification et de classification professionnelle et contre paiement de
la somme de cinq mille (5 000.00 DA) auprès de
Direction régionale d’Alger Est de l’AADL
sis à cité des 416 LogementS AADL Gué de Constantine, Alger
Le dossier de candidature, l’offre technique et l’offre financière sont insérées dans des enveloppes séparées et cachetées,
indiquant la dénomination de l’entreprise, la référence et l’objet de l’appel d’‘offres ainsi que la mention « dossier de candidature »; « offre technique » ou « offre financière » selon le cas.
Ces enveloppes sont mises dans une autre enveloppe cachetée et anonyme, comportant la mention « à n’ouvrir que par la
commission d’ouverture des plis et d’évaluation des offres - appel d’offres national ouvert avec exigence de capacités minimales n°…… l'objet de l’appel d’offres ».
Dans le cas d’un groupement, la soumission est conjointement signée par les membres du groupe (avec désignation d’un
chef de file) appuyée d’un acte notarié du groupement d’une part, d’autre part chaque participant du groupe est astreint à
fournir son propre dossier.
A/L’ENVELOPPE DENOMMÉE « DOSSIER DE CANDIDATURE » CONTIENT :
1-Une déclaration de candidature (selon modèle ci-joint) renseignée, signée, datée, avec apposition de cachet
2-Une déclaration de probité (selon modèle ci-joint) renseignée, signée, datée, avec apposition de cachet
3-les statuts pour les sociétés
4-Les documents relatifs aux pouvoirs habilitant les personnes à engager l’entreprise
5-Tout document permettant d’évaluer les capacités des candidats, des soumissionnaires ou le cas échéant des sous-traitants
:a-capacités professionnelles :
-Une copie du certificat de qualification et de classification professionnelles
-Une copie du registre de commerce
b-Capacités financière : moyens financiers justifiés par les bilans comptables et
les références bancaires
-Relevé bancaire ou attestation de solvabilité délivrée par la banque du soumissionnaires
-Les bilans comptables et ses annexes indiquant les différents résultats financiers des trois dernières années (visé par les
services des impôts)
-Une copie de l’attestation justifiant l'accomplissement de la procédure de dépôt légal des comptes sociaux délivrée par les
antennes locales du Centre national du registre de commerce (CNRC)
c- Capacités technique : moyens humains et matériels et références professionnelles
-Copies des attestations fiscales, parafiscales d’organismes de sécurité sociale (CNAS, CACOBATH, CASNOS et extrait
de rôle apuré)
-Numéro d’immatriculation fiscale (carte fiscale)
-Extrait du casier judiciaire du soumissionnaire en cours de validité
-Liste des moyens humains (mise à jour CNAS et diplômes)
-Liste des moyens matériels de l’entreprise (cartes grises, factures d’achat, contrat de commissaire-priseur, contrat de location ou contrat leasing pour le matériel)
-Les références professionnelle de l’entreprise appuyées par des attestations de bonne exécution signées par les maîtres de
l’ouvrage et/ou priocès-verbaux de réception définitive)
L’ensemble des pièces demandées doit être en cours de validité.
Aucune modification, rature, surcharge ou suppression sur le présent cahier des charges n’est admise.
L’ensemble des pièces devra être coté, paraphé, daté et signé par la personne physique ou morale habilité à cet effet.
B/L’ENVELOPPE DENOMMÉE « OFFRE FINANCIÈRE » CONTIENT :
1-La déclaration à souscrire (selon modèle ci-joint) renseignée, signée, datée, avec apposition de cachet
2-Tout document permettant d’évaluer l’offre technique : un mémoire technique justificatif et tout autre document exigé :
1-L’expérience générale de l’entreprise
2-Les moyens humains à mobiliser pour le projet
-3-Le matériel et équipement
4-Méthodologie d’exécution des travaux
5-Capacités financières de l’entreprise
3-Le cahier des charges portant à la dernière page, la mention manuscrite
« lu et accepté »
C/L’ENVELOPPE DENOMMEE « OFFRE FINANCIÈRE » CONTIENT :
1-La lettre de soumission (selon modèle ci-joint) renseignée, signée, datée, avec apposition de cachet
2-Le bordereau des prix unitaires (BPU)
3-Le détail quantitatif estimatif (DQE)
Chacune de ces enveloppes scellées devra être identifiée en tant que telle.
La durée de préparation des offres est fixée à vingt et un (21) jours, à compter de la première parution de l’avis d’appel
d’offres dans le BOMOP ou dans l’un des quotidiens nationaux.
Le dépôt des offres s’effectue le dernier jour de la durée de préparation des offres, soit le vingt et unième (21ème) jour au
plus tard à 12h00. Cette date est tacitement reportée au premier jour ouvrable, au cas où cette date coïncide avec un jour
férié et/ou de repos légal.
L’offre doit être déposée dans les délais requis à l’adresse ci-après
Direction Régionale d’Alger Est de l’AADL
Sis à : Cite des 416 logements AADL - Gué de Constantine, Alger.
L’ouverture en séance publique des plis des dossiers de candidatures, des offres techniques et financières s’effectuera en
une seule phase au siège du maître de l’ouvrage indiqué ci-dessus en présence des soumissionnaires, le jour coïncidant
avec la date de dépôt des offres sus-indiquée à quatorze (14h00) heures.
L’offre demeure valide pendant une période de trois (03) mois augmentée de la durée de préparation des offres.
Le présent avis tient lieu d’invitation aux soumissionnaires pour assister à l’ouverture des plis.
Midi Libre n° 2827 - Lundi 4 juillet 2016 - Anep - 422 397
Midi Libre n° 2827 - Lundi 4 juillet 2016 - Anep - 422 380
17
SPORTS
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
JO-2016 DE FOOTBALL
FOOTBALL, CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 MOBILIS
Gourcuff hésite à
libérer Bensebaini
L'élite clôture son premier
cycle de préparation
Après une dizaine de jours de
préparation, les clubs de
Ligue 1 Mobilis clôturent
aujourd’hui leur premier cycle
de préparation en prévision
de la prochaine saison
footballistique 2016-2017, dont
le coup d'envoi est prévu pour
la mi-août.
PAR MOURAD SALHI
a première étape de lapréparation
d’avant-saison fut une belle opportunité pour les différents staffs techniques de voir l’ensemble de leurs effectifs dont les nouvelles recrues. La plupart
des clubs du Championnat national ont
effectué déjà une semaine de préparation.
Le MC Alger était le seul club algérien à
aller se préparer à l’étranger, en Tunisie, à
Aïn Drahem plus précisément. La vieille
formation du football algérien qui a connu
l’arrivée de plusieurs joueurs de qualité,
dont Bedbouda, Zerdab, Mebarakou,
Seddiki et autres a bien profité de son
séjour au pays de Carthage. L’entraîneur
Djamel Menad a soumis ses poulains à un
travail basé essentiellement sur l’aspect
physique.
Aucun match amical n’a été joué pendant
L
toute cette première étape de préparation.
Les coéquipiers de Hachoud ont regagné
hier la capitale. "C’était un mini-stage
que nous avons consacré au volet
physique. C’est une grande réussite
comme début, en attendant le reste de la
préparation", a indiqué l’entraîneur des
Vert et Rouge, Djamel Menad.
La JS Kabylie qui a réalisé une bonne seconde manche de championnat a repris
mercredi passé le chemin des entraînements au stade 1er-Novembre de TiziOuzou. Le club phare de Djurdjura, sous
la houlette de l’entraîneur Kamel
Mouassa, a enregistré également l’arrivée
de huit joueurs lors du mercato estival.
Les Canaris sont vite rentrés dans le vif du
sujet. Après cinq jours de travail intense,
l’entraîneur Mouassa va libérer ses
poulains aujourd’hui pour leur permettre
de passer l’Aïd avec leurs familles respectives.
Le CS Constantine s’est contenté également d’une préparation dans la capitale
des Hauts-Plateaux, Sétif. Ce premier
regroupement qui s’est étalé sur une
semaine au centre sportif El-Baz était une
excellente opportunité pour l’entraîneur
portugais Didier Gomez de voir à l’œuvre
les nouvelles recrues. Un sérieux travail
purement physique a été effectué dans la
forêt à Sétif. "Malgré les difficultés en ce
mois de Ramadhan, nous avons pu réaliser des choses très intéressantes sur le
plan physique. Le préparateur physique a
soumis les joueurs à un travail très dur.
Cela va leur permettre de retrouver leurs
forces après un mois de congé", a indiqué
l’entraîneur des Sanafirs, Didier Gomez.
L’USM Alger, champion d’Algérie en
titre, a jugé utile d’attendre la fin du mois
de Ramadhan pour entamer sa préparation
en prévision de la prochaine saison. Les
Rouge et Noir sous la houlette du nouvel
entraîneur Adel Amrouche devraient
effectuer un long stage à l’étranger juste
après l’Aïd. Idem, pour l’USM Harrach
dirigée par Boualem Charef qui n’a pas
encore débuté ses préparatifs, contrairement au MO Béjaïa et l’ES Sétif qui
étaient concernés par les compétitions
continentales et qui n’ont pas eu de
vacances. Toutefois, les choses sérieuses
débuteront dès le 8 juillet prochain, soit
juste après l’Aïd.
Pour cette première étape, puisqu’il y en
aura d’autres d’ici le début du championnat en août prochain, les différents
staffs techniques ont mis beaucoup plus
l’accent sur la préparation physique
générale. Si la plupart des entraîneurs sont
sortis de ces petits regroupements satisfaits, ils sont néanmoins convaincus que
le plus dur reste à faire dans les prochains
jours. Un mois sera largement suffisant
pour mieux s’armer sur tous les plans.
M. S.
LIGUE 1
Signature imminente de Benyahia à l'USM Alger
Le défenseur du MC Oran, Mohamed
Benyahia, sera la 8e recrue estivale de
l'USM Alger (Ligue 1 algérienne de football), après l'accord trouvé entre les deux
clubs pour conclure la transaction, a
appris l'APS samedi auprès de la direction
de la formation de la capitale.
Benyahia, lié au MCO pour une autre saison, est attendu dans les prochaines
heures à Alger pour parapher un contrat
de trois ans, précise la même source.
Le joueur de 24 ans avait porté les
couleurs de Nîmes Olympique et CA
Bastia (Ligue 2, France) entre 2011 et
2015, avant d'atterrir au MCO lors de l'été
2015.
Malgré qu'il évolue comme défenseur
central, Benyahia a réussi à inscrire la saison passée 11 buts avec le MCO (9 en
championnat et 2 en Coupe de la CAF).
Auparavant, l'USMA avait engagé les
joueurs : Ziri Hammar (JS Saoura), Rafik
Bouderbal, Khaled Abel, Réda Bellahcen
(venus de divisions inférieures en
France), Amir Sayoud (DRB Tadjenanet)
alors que l'Ivoirien Ghislain Guessan (RC
Arbaâ) et Abderraouf Benguit (Paradou
AC) ont été engagés à titre de prêt.
L'attaquant international olympique
Abderrahmane Meziane a réintégré les
rangs des Rouge et Noir après un prêt
d'une saison au RC Arbaâ, club relégué en
Ligue 2.
En revanche, le club de Soustara s'est
séparé des services de pas moins de huit
joueurs, dont Brahim Boudebouda (MC
Alger), Karim Baïtèche (CS Constantine)
et Mohamed Amine Aoudia (CS
Constantine), tandis que Zineddine
Ferhat, en fin de contrat, s'est engagé avec
Le Havre AC (Ligue 2/France).
L'USMA, sous la houlette de son nouvel
entraîneur Adel Amrouche, a repris les
entraînements mardi dernier à l'Ecole
supérieure d'hôtellerie et de restauration
d'Aïn Benian (Alger) en prévision de la
saison 2016-2017.
L'équipe, championne d'Algérie en titre
prendra part à la prochaine édition de la
Ligue des champions d'Afrique, dont elle
a atteint la finale en 2015.
Ramy Bensebaini, qui vient de s'engager avec le Stade de Rennes pour
quatre ans, n'a pas encore obtenu le feu
vert de son entraîneur Christian
Gourcuff pour participer avec la sélection algérienne aux jeux Olympiques de
2016 à Rio de Janeiro, a appris l'APS
samedi auprès de Kheireddine Zetchi,
le président du Paradou AC, le désormais ex-club du joueur.
"Nous avons abordé le sujet de la participation de Bensebaini aux JO lors
des négociations avec Rennes (Ligue 1,
France) avant la signature du contrat
du joueur, mais aucun engagement ne
nous a été fait à ce propos", a expliqué
Zetchi.
Bensebaini vient de clôturer un stage de
préparation en vue des Olympiades
avec la sélection algérienne effectué
dans les hauteurs de Tikjda (100 km
d'Alger). L'entraîneur national, le
Suisse Pierre-André Schürmann, mise
énormément sur ce défenseur central de
21 ans en prévision du rendez-vous
brésilien.
Les nouveaux règlements de la
Fédération internationale de football
(FIFA) obligent les sélections
nationales qualifiées aux JO à avoir au
préalable l'autorisation des clubs pour
engager leurs joueurs dans cette compétition.
Jusque-là, la Fédération algérienne de
football (FAF) a eu l'accord officiel
d'Al-Sadd (Qatar) et du Sporting Gijon
(Espagne) pour libérer leurs joueurs
respectifs, Baghdad Bounedjah et
Rachid Aït Athmane au profit des Verts
lors du tournoi olympique en août
prochain. Avec le départ vers Rennes de
Bensebaini, qui a joué la saison passée
à Montpellier (Ligue 1, France) à titre
de prêt, la FAF sera dans l'obligation de
négocier avec ce club la libération du
joueur en vue des JO. Gourcuff, le nouvel entraîneur des Bretons, n'est autre
que l'ex-sélectionneur de l'équipe
nationale algérienne qu'il a quittée en
avril dernier.
ATHLÉTISME
Championnat
national TayebM'Ghezzi du 14
au 16 juillet à Alger
Le Championnat d'Algérie d'athlétisme
Tayeb-M'Ghezzi se déroulera du 14 au
16 juillet 2016 au SATO du complexe
olympique Mohamed-Boudiaf (Alger),
selon la Fédération algérienne d'athlétisme (FAA).
Une compétition programmée dans la
formule "Open", faisant qu'outre les
seniors (messieurs / dames), elle permettra à des athlètes plus jeunes, notamment les juniors d'y participer.
L'objectif des athlètes se limitera,
cependant, à essayer de remporter des
titres, d'améliorer leurs records personnels ou d'établir de nouveaux records
nationaux, car le délai pour réaliser les
minima des prochaines Olympiades
sera dépassé. La date butoir pour assurer une participation aux jeux
Olympiques 2016, prévus du 5 au 21
août prochain à Rio de Janeiro (Brésil)
a été arrêtée, en effet, au 10 juillet
courant. Les clubs de Béjaïa et de Bordj
Bou-Arréridj, ainsi que le GS Pétroliers
(Alger) devraient encore une fois se disputer la majorité des titres.
18
PUBLICITE
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE SETIF
DAIRA DE BOUANDAS
COMMUNE DE AIT TIZI
MATRICULE FISCAL : 098419549001124
AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT AVEC EXIGENCE DES CAPACITÉS MINIMALES POUR 2ÈME FOIS N°04/2016
Le président de l’assemblée Populaire Communale d'Aït Tizi, daira de Bouandas, Wilaya de Sétif, lance un Appel d’Offres ouvert avec exigence des capacités minimales pour 2ème fois pour la réalisation du projet :
Aménagement et Réhabilitation de la route communale reliant TARAMLITH et les limites de la wilaya de BEJAIA sur une distance
de 2 km
Les soumissionnaires qualifiés et intéressés par le présent avis peuvent soumissionner, retirer le cahier des charges auprès de : bureau des marchés publics de la commune d'Aït Tizi, Daira de Bouandas, wilaya de Sétif
contre paiement de la somme de deux mille dinars algériens (2000 DA) non remboursable représentant les frais de la documentation auprès du trésorier communal de BOUANDAS.
Les dossiers des candidatures, les offres techniques et financières contenues dans trois enveloppes distinctes doivent parvenir, sous pli cacheté, le dépôt des plis sera à la secrétariat général de la commune d’AIT TIZI.
L’enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention *ne pas ouvrir sauf par la commission d’ouverture et évaluation des offres, projet Aménagement et Réhabilitation de la route
communale reliant TARAMLITH et la limite de la wilaya de BÉJAIA sur 2 km AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT AVEC EXIGENCE DES CAPACITÉS MINIMALES N°04/2016
Les soumissions doivent être constituées d’un dossier de candidature, d’une offre technique et d’une offre financière
1/Dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes :
-La déclaration de candidature et la déclaration de probité contenants toutes les informations, datées et signées
-La copie légalisée de dépôt des comptes sociaux de la société
-Certificat de qualification en travaux publics (activité principale) 2ème dégré et plus
-La copie légalisée de la carte d’identification fiscale (NIF)
-le casier judiciaire du dirigeant de la société
-La copie légalisée de l’attestation de mise à jour (CNAS, CASNOS, CACOBATPH)
-La copie légalisée de l’extrait de rôle
-Les trois derniers bilans comptables et leurs annexes visés par les services des impôts
-Les bonnes d’exécutions aux travaux publiques des années 2013-2014-2015
-La liste des travailleurs (affiliation au CNAS, diplôme)
-La liste matérielles (carte grise, rapport d’expert)
2/L’offre technique doit comporter les pièces suivantes :
Déclaration à souscrire contenant toutes les informations, datées et signées
-Prescription pour les soumissionnaires contenant toutes les informations datées, signées et cachetées
-Cahier des charges contenant toutes les informations, datées, signées et cachetées et portant à la dernière page la mention manuscrite « lu et accepté »
-Le devis descriptif, daté, signé et cacheté, et portant à la dernière page la mention manuscrite « lu et accepté »
-Le mémoire technique justificatif contient toutes les informations, datées, signées et cachetés
3/L’offre financière doit comporter les pièces suivantes :
-La lettre de soumission, selon modèle joint au dossier d’appel d’offre national, dûment remplie et signée
-Le bordereau des prix unitaires et le devis estimatif et quantitatif datés, signés et cachetés et portant à la dernière page la mention manuscrite « lu et accepté »
*Observation :
-La date limite de remise des offres est fixée à (10) dix jours à partir de la première parution dans les journaux nationales au BOMOP.
-Les soumissionnaires restent engagés par leurs offres pendant un délai de quatre vingt dix (90) jours à compter de la date limite de remise des offres plus les délais de préparation des offres.
-La séance d’ouverture des plis aura lieu publiquement le dernier jour de la date limite des dépôts des offres à 14 heures au niveau du siège de la commune sise à l’adresse indiquée.
Midi Libre n° 2827 - Lundi 4 juillet 2016 - Anep - 422 094
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
19
MAGAZINE
SANTÉ ET BIEN-ÊTRE
Conseils pour mieux digérer
Changer quelques-unes de nos
habitudes suffit souvent pour
vaincre ballonnements et
constipation.
Manger des fibres
L’apport de fibres pour s'épargner un gonflement inconfortable : manger chaque jour des
fruits, des légumes et des aliments céréaliers
complets : pains ou biscottes complets, de son, de
seigle, aux céréales, voire son de blé en poudre…
A savoir en cas de colique
Les fibres des fruits et légumes cuits, ramollies par la cuisson, sont moins irritantes, de
même que les fruits bien mûrs et épluchés.
Le riz blanc, les carottes, bananes, coings,
réputés anti-diarrhéiques, sont bons en quantité
raisonnable. Et les légumes secs, choux et
artichauts sont à limiter.
Boire 1,5 litre d'eau par jour au
minimum
La boisson permet d'hydrater le contenu intestinal, qui progresse mieux dans le côlon (des selles normales sont constituées de 70 à 80 % d'eau).
Les eaux minérales et les jus de fruits ont une
légère action laxative.
En revanche, les principes actifs des tisanes
laxatives, comme le séné ou la bourdaine, irritent
l'intestin et renforcent la constipation.
Consommer des ferments
lactiques
Les yaourts et autres laits fermentés
améliorent le transit grâce à leurs ferments lactiques qui parviennent jusqu'au côlon, où ils
rejoignent la flore intestinale naturellement
présente.
Résultat : ils stimulent la fermentation des
fibres pour donner naissance à des composés qui
activent la digestion.
L'idéal : deux laits fermentés parmi les trois
ou quatre produits laitiers quotidiens nécessaires
à un bon apport calcique.
Se bouger et se relaxer
Si la sédentarité favorise la constipation, l'activité physique telle que la marche est en toute
logique propice à un bon transit !
Si vous êtes sujet à ces troubles, essayez de
vous présenter régulièrement à la selle, chaque
jour, de préférence après un repas.
Si cela ne suffit pas
Consultez votre médecin plutôt que d'avaler
des laxatifs agressifs.
CONFORT MAISON
Couleurs et volumes
Pièce trop étroite ou trop
large, plafond trop bas ou trop
haut, couloir trop long… la
couleur peut atténuer ces inconvénients grâce à des effets d'optique qui modifient la perspective et la perception de
l'espace.
Agrandir
l'espace
Les tons clairs sur les murs et
au sol, comme le vert pâle, le
bleu, le mauve, le gris, les
nuances de blanc, les couleurs
naturelles, donnent une impression d'espace. Ils repoussent les
limites visuelles. Ils permettent
également de créer une atmosphère fraîche et aérée. Vous
obtiendrez l'effet maximum en
utilisant un dégradé de tons de
même couleur.
Pour diminuer
le volume
Utilisez les couleurs foncées
qui réduisent les volumes et
créent un sentiment d'intimité.
Pour un effet maximal, vous
pouvez traiter les murs de la
même façon, mais donnez une
teinte encore plus foncée au sol.
Pour rehausser
le plafond
Dans une pièce où le plafond
est trop bas, le sol doit toujours
être d'une teinte moyenne ou
claire. Le plafond, lui, sera peint
d'une teinte mate, plus claire que
celle des murs. Il semblera
reculer et donnera l'impression
que les murs sont plus hauts.
Une couleur brillante, mais
légèrement plus soutenue que
celle des murs, créera une
impression de perspective
éloignée.
Des rayures verticales sur les
murs semblent les allonger et
repousser le plafond.
Abaisser le plafond
Peignez le plafond dans une
nuance de 2 ou 3 tons plus foncés que celle des murs. Si le plafond est vraiment trop haut, vous
pouvez tenter le contraire, plafond et retombées clairs, murs
soutenus et sol moyen. Autre
solution : essayez les rayures
horizontales
Élargir le volume
Une pièce étroite paraîtra
plus large si le mur du fond est
peint d'une couleur forte.
Tr u c s e t a s t u c e s
Réparer du caoutchouc
déchiré
Recousez d’abord la déchirure puis
enduisez-la avec un produit pour réparer
les chambres à air. Imbibez les fils pour
imperméabiliser la place abîmée. Passez
plusieurs couches, en laissant bien sécher chacune d'elles.
Nettoyer et faire briller
des objets en chrome
Les robinets, le pare-choc de la voiture
etc. Frottez le chrome avec un chiffon
imprégné de farine ou bien mouillez-le,
et passez-le dans de la cendre de cigarettes : c'est un excellent polisseur.
Conserver
les cigarettes
Si vous gardez des cigarettes dans une
boîte, mettez-y au fond un morceau de
buvard humidifié, une rondelle de
pomme de terre ou de carotte, que vous
renouvellerez régulièrement.
Conserver du ciment
Une fois le sac ouvert, le ciment peut
durcir au contact de l'air. Si vous enfermez votre sac dans un autre sac en plastique assez épais, duquel vous chasserez
l'air avant de le refermer très serré, vous
pourrez garder votre ciment beaucoup
plus longtemps.
O. A. A.
20
JEUX
Mots
SUDOKU
N°3009
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
Fléchés N°3009
SOLUTION SUDOKU
N°3008
SOLUTIONS MOTS
FLECHES 3 0 0 8
21
MIDI-SCIENCE
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
La libellule Pantala flavescens peut parcourir
6.000 km pour trouver l’âme sœur !
La libellule pantala
flavescent, répandue
dans le monde
traverserait même
l’océan Indien, c’est le
résultat d’une analyse
génétique qui a
comparé des
populations qui sont
pourtant
géographiquement
éloignées.
e corps et les grandes
ailes de la libellule
Pantala flavescens ont
évolué de manière à ce que
l’insecte voyage sur de
longues distances, avec les
courants. Cet insecte ne
semble pas se faciliter la vie
en choisissant de parcourir
des milliers de kilomètres
pour se reproduire : la libellule globe-trotteur détient le
L
record mondial de la plus
longue migration chez les
insectes. Cette espèce d’environ 5 cm de long appartient
à l’ordre des odonates, comprenant
les
libellules
(anisoptères) et les demoiselles (zygoptères). Parmi les
6.000 espèces connues
d’odonates, seulement 25 à
50 sont capables de migrer.
Plutôt située dans la zone
intertropicale, P. flavescens
se trouve aussi dans de nombreuses zones tempérées : le
nord-est des États-Unis, le
sud du Canada, le nord-est
de la Chine. Dans un article
paru dans PLOS One, des
chercheurs de l’université
Rutgers ont donc voulu
étudier les variations génétiques de cette libellule dans
le monde, en utilisant des
populations d’Amérique du
nord, du sud et d’Asie. Pour
cela, ils ont amplifié par
PCR l’ADN d’un gène mito-
chondrial : CO1, codant pour
une cytochrome oxydase.
Capable de traverser
les continents
L’analyse
génétique
a
démontré que ces populations éloignées étaient très
similaires du point de vue
génétique : la libellule est
donc capable de traverser les
continents. Des populations
du Texas, de l’est du Canada,
du Japon, de la Corée, l’Inde
et l’Amérique du sud avaient
les mêmes profils génétiques.
"Si le Pantala d’Amérique
du Nord était seulement
élevé avec le Pantala nordaméricain et le japonais
uniquement avec le japonais,
nous verrions des résultats
génétiques qui diffèrent les
uns des autres", a expliqué
Jessica Ware, un des auteurs
de cette recherche. "Nous ne
voyons pas cela. Ceci suggère le mélange des gènes à
travers de vastes étendues
géographiques."
Une manipulation génétique... décorne les vaches
ment un article de présentation dans
Science). Le gène associé à la
présence de cornes est en effet connu
depuis longtemps. L’allèle (variété du
gène) qui conduit à leur absence est
baptisé Polled (signifiant écorné en
anglais), et noté P.
Insérer dans l’embryon de
bovins des allèles Polled
Les vaches dépourvues de cornes
sont appréciées de beaucoup
d'éleveurs. Depuis des années, des
croisements cherchent à étendre ce
caractère à des races exploitées. Mais
des généticiens veulent aller plus vite
en insérant eux-mêmes le gène dans
L’encyclopédie
les cellules de l'embryon. Les cornes
sont une source de complications
pour les éleveurs et de blessures pour
les animaux comme pour les
hommes, surtout dans les élevages
modernes. Depuis longtemps, on
cherche le moyen de s’en débarrass-
er. La méthode la plus radicale est de
les brûler, un procédé lourd et traumatisant pour l’animal. Aux ÉtatsUnis, des scientifiques viennent de
publier dans la revue Nature
Biotechnology une méthode de
manipulation génétique (voir égale-
DES INVENTIONS
LA VOITURE QUI FONCTIONNE À L’AIR
Inventeur : Tata Motors
Date : 2012
Lieu : Inde
Avec l’envolée du prix du carburant et la pollution générée par notre utilisation de voitures non écologiques, le changement d'énergie s'avère de plus
en plus urgent. Une énergie qui serait renouvelable, plus propre et moins
chère ! C’est ce que propose Tata Motors avec sa voiture qui fonctionne
à l’air.
C’est l’allèle P que l’équipe de
chercheurs, dont plusieurs travaillent
pour l’entreprise de biotechnologie
Recombinetics, a ciblé. Grâce à une
technique
génétique
connue,
exploitant les Talen (Transcription
activator-like effector nucleases), ils
ont pu insérer dans l’embryon de
bovins des allèles Polled, pour
obtenir des individus PP. Cinq veaux
sont nés en bonne santé, et sans
cornes. Les chercheurs espèrent que
leur méthode sera plus rapide que les
croisements déjà effectués, et qui
conduisent aujourd’hui à un pourcentage non négligeable : 10 % des
limousines n’ont plus de cornes.
22
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
TELEVISION
LE RETOUR
DE DON CAMILLO
ASTÉRIX ET LA SURPRISE
DE CÉSAR
MAJOR CRIMES
ENVOLÉS
22h35
22h35
Obélix s'est épris de la belle Falbala. Mais cette
derni?re file le parfait amour avec l'athl?tique
Tragicomix. Pendan ce temps, à Rome, se préparent les jeux du Colisée ? la gloire de César, qui
s'appréte à être recouvert de cadeaux. C'est du
moins ce que promet Caêus Obtus qui voudrait
faire le plus beau de tous les présents à l'empereur. L'idéal serait de lui remettre l'un de ces irréductibles Gaulois qui narguent les garnisons
romaines. Justement, Falbala et Tragicomix sont
capturés par des légionnaires. Obélix entraîne
Astérix avec lui afin de leur porter secours.
INSPECTEUR LA BAVURE
23h05
Pour s'être battu avec des communistes, don
Camillo est envoyé en pénitence par l'évèque dans
un hameau perché d'Italie du Nord. Totalement
isolé, le prêtre se lamente de ne même plus entendre la voix du Seigneur. De son être, Peppone, le
maire communiste de Brescello, tente de convaincre le riche Cagnola de céder son terrain afin de
construire une digue qui protégerait la commune
des crues du Pô. Mais ce dernier refuse catégoriquement. Un jour, Don Camillo se rend à
Brescello pour récupérer un crucifix.
20h35
Un homme et ses deux enfants disparaissent
mystèrieusement alors que la mère était absente
du domicile familial. La brigade des crimes
majeurs découvre des traces de sang dans la
chambre de la fillette et met bientôt au jour des
secrets troublants. Le père avait rendez-vous avec
un avocat spécialisé dans les divorces. Bientôt, les
corps des deux enfants sont retrouvés dans les
valises de la famille.
Fils d'un héros de la police, Michel
Clément est reéu de justesse au
concours d'inspecteur. Les ennuis commencent. Le jour de sa prise de fonction,
il se fait rouer de coups par ses collègues qui le confondent avec un complice
de l'ennemi public numéro 1 Roger
Morzini. Marie-Anne Prossant, journaliste qui enquête sur les méthodes de la
PJ et fille d'un grand patron de presse,
photographie la scène.
LA SELECTION
DU MIDI LIBRE
TIGRE ET DRAGON
22h30
ERIC ANTOINE - RÉALITÉ
OU ILLUSION ?
20h45
Li Mu Bai, combattant célèbre dans
toute la Chine, a renoncé aux arts martiaux pour se consacrer à la méditation.
Un jour, en présence du gouverneur Yu
et sa fille Jen, il donne à la belle Yu Shu
Lien, qu'il aime en secret, son épée
magique. Mais dans la nuit, un voleur
dérobe le fameux sabre. Li Mu Bai soupçonne Jade, dite la Hyène, la gouvernante de Jen, qui a jadis tué le maître du
guerrier...
Suite à sa participation à la première saison
de l'émission “Incroyable talent” en 2006,
Eric Antoine est devenu l'un des magiciens
les plus appréciés du public français. En
mêlant avec brio tours et humour décoiffant,
cet artiste donne du souffle à la prestidigitation. Dans ce spectacle, il ajoute une
dimension philosophique en confrontant
réalité et illusion...
Gérant : Reda Mehigueni
e-mail : direction@lemidi-dz.com
Web : www.lemidi-dz.com
Rédaction
e-mail : redaction@lemidi-dz.com
LE CROCODILE DU
BOTSWANGA
ESPRITS CRIMINELS
PEURS ENFANTINES
20h50
22h35
Didier, agent de footballeurs à la carrière un peu stagnante, a enfin mis la
main sur une perle rare : Leslie, jeune
sportif très doué, originaire du
Botswanga, un pays d'Afrique. Les deux
hommes sont invités par le capitaine
Bobo, dirigeant du Botswanga, venu au
pouvoir après un coup d'Etat. Tout se
complique quand Bobo exige que Leslie
joue pour l'équipe nationale du
Botswanga. Didier se charge alors de
Larry Merrin, Daniel Karras et Christine
McNeil ont été arrêtés pour meurtres. Cette
femme et ces deux hommes, qui ne se
connaissent pas, prétendent ne pas se souvenir des actes qu'ils ont commis. Tous trois
affirment également qu'ils ont été attaqués
par un monstre griffu. L'équipe pense qu'ils
ont été drogués par un déséquilibré dans
l'objectif de les transformer en tueurs.
Penelope découvre bientôt que tous trois ont
é
t
é
adoptés.
Standard :
021.63.80.82 et 87
Rédaction : Tél-Fax : 021.63.79.16
Publicité : Tél-Fax : 021.63.79.14
publicite@lemidi-dz.com
Pour votre publicite s’adresser à
l’ANEP, 01 Avenue Pasteur, Alger
Tél. : 021.73.76.78 et 73.71.28
Bureau de Constantine :
100, rue Larbi Ben M’hidi Constantine -Tel./Fax : 031.64.17.53
Bureau de Annaba
24 rue Med-Khemisti
Tél. : 038.86.11.57
Bureau de Tizi-Ouzou
Cité Mohamed-Boudiaf
BT 29 A
Nouvelle-Ville T. O.
Tél-Fax : 026.21.56.78
Impression :
La reproduction de tout article
Centre : SIA Diffusion : Midi libre
est interdite sans l’accord de
Est : SIE Diffusion : AMP Ouest : SIO
la rédaction. Les manuscrits,
EURL Midi Libre
photographies ou tout autre
au capital social de 12.000.000 DA
document et illustration,
Compte Bancaire :
adressés ou remis à la
SGA Bouzaréah : 021000071130000214 clé 16
rédaction ne seront pas
Adresse : 12 rue Fouzia Moulahe
rendus et ne feront l’objet
Rostomia Clairval Alger.
d’aucune réclamation.
MIDI LIBRE
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
23
MIDI-STARS
Karim Benzema
MELIA, LA FEMME DE SA VIE...
Sur son compte Twitter, le footballeur français a adressé un touchant message à Melia, son adorable fillette... Il n'a pas été
sélectionné pour l'Euro 2016. Alors il a décidé de s'offrir des vacances de folie. Karim Benzema a d'abord pris du bon temps à Los
Angeles (Californie, Etats-Unis) où il a retrouvé son ami Booba et croisé l'acteur Keanu Reeves. Puis le footballeur s'est envolé
pour les Maldives... et chaque fois, il a tenu à partager son trip sur ses réseaux sociaux. Mais il y a quelques heures, c'est tout
autre chose qu'il a dévoilé sur la Toile : son amour inconditionnel pour sa fille. Karim Benzema, 28 ans, a en effet posté sur
Twitter une vidéo de lui avec Melia dans ses bras.
epp ière
D
y
n
n
Joh
r l a p r e m rd
ime pou
a
er He
s'expr
able : il usations d'Amb n divorce et
s
s
i
a
n
n
m é c o puis les acc
nce de so
ex la
is l'anno ncées par son epp
u
p
e
e
d
d
e
s
i
la
D
qu
s
y
fo
is
le
n
u
a
n
p
g
h
u
Jo
d
nju
is que
s atten violences co
e
mière fo
etien trè
Un entr x accusations d rd, c'est la pre public.
suite au ne Amber Hea it la parole en
n
prena
comédie
Les
anov
d
g
o
B
mique
frères
d'une p
olé
ifique
n magn
ires d'u sés de négliger
ta
ié
r
p
pro
ccu
anov, co le Gers, sont a ociatif local.
ss
es Bogd
s
Les frèr XIe siècle dan responsable a
du
r un
u
a
a
p
te
e
â
in
h
c
imo
leur patr
r
au cœu
Horaires des prières pour Alger et ses environs
Quotidien national d'information
Fadjr
03h32
Dohr
12h53
Asr
16h44
Maghreb
20h16
Icha
21h58
N° 2827 | Lundi 4 juillet 2016
AU MOINS 176 PERSONNES ONT ÉTÉ TUÉES DANS UN ATTENTAT
SUICIDE À BAGHDAD
Le CARNAGE !
Au moins 176 personnes ont péri hier dans un attentat suicide à Baghdad revendiqué par le groupe
djihadiste État islamique (EI), le bilan le plus lourd dans une seule attaque dans la capitale irakienne
cette année.
L'attaque à la voiture piégée a
frappé le quartier commerçant de
Karrada où de nombreux habitants
vont faire leurs courses avant la
fête marquant la fin du mois sacré
musulman du Ramadhan, prévue
en début de semaine prochaine.
Selon des sources médicales et des
responsables de la sécurité, au
moins 176 personnes ont été tuées
et plus de 180 blessées dans l'attentat qui a fait en outre d'importants
dégâts.
Dans un communiqué diffusé par
SITE, le centre américain de surveillance de sites djihadistes, l'EI,
une organisation radicale sunnite, a
affirmé que l'un de ses kamikazes
avait fait exploser une voiture
piégée près d'un rassemblement de
chiites, une communauté musulmane majoritaire en Irak considérée comme hérétique par l'EI.
Cette attaque survient une semaine
après la perte par l'EI de son fief de
Fallouja, tombé le 26 juin aux
mains des troupes progouvernementales soutenues par la coalition
internationale dirigée par les ÉtatsUnis, après une offensive de
plusieurs semaines.
Elle montre que ce groupe
extrémiste parvient toujours, malgré ses revers, à frapper en commettant des attentats particulièrement sanglants.
L'EI, qui a revendiqué de nombreux attentats à Baghdad et dans
DU 11 AU 27
JUILLET POUR
TRAVAUX
Les télécabines
de Oued
Koriche
fermées
Les télécabines d'Oued
Koriche (Alger) seront
mises à l'arrêt du 11 au 27
juillet en cours pour travaux de maintenance, a
i n d i q u é s a m e d i
l'Entreprise de transport
algérien par câbles (Etac)
dans un communiqué.
Ces travaux s'inscrivent
dans le cadre de l'opération "Renouveau du transport par câbles algérien"
lancée par l'entreprise et
qui touche actuellement
plusieurs régions du pays,
affirme-t-on de même
source.
L'Etac assure, dans le
même sillage, que l’appareil sera fonctionnel à
nouveau dès le jeudi 28
juillet aux horaires habituels, ajoute le communiqué.
d'autres villes d'Irak, s'est emparé
en 2014 de larges pans du territoire
mais il a depuis perdu du terrain au
profit des forces gouvernementales.
La seule grande ville d'Irak que le
groupe djihadiste contrôle encore
est celle de Mossoul, deuxième
ville du pays située dans le Nord.
Plusieurs offensives ont été lancées
ou sont en préparation pour tenter
de la reprendre.
La dernière attaque majeure de l'EI
à Baghdad remonte au 17 mai : un
double attentat contre deux
quartiers avaient fait près de 50
morts et plus de 100 blessés. Ces
attaques témoignent de l'incapacité
du pouvoir à mettre en place des
mesures de sécurité efficaces à
Baghdad, en dépit de l'aide de la
coalition
internationale
qui
entraîne les forces irakiennes dans
le cadre de la lutte antijihadistes.
Beaucoup mettent en doute l'efficacité des détecteurs d'explosifs et
celle des barrages autour de la capitale. La vérification des papiers
d'identité et la fouille des véhicules
y est menée de façon superficielle.
Toutes ses capacités
L'attaque de dimanche intervient
deux jours après l'annonce vendredi par le Pentagone de la mort de
deux chefs militaires de l'EI tués le
25 juin dans une frappe de la coalition près de Mossoul.
"Le raid a tué Basim Mohammed
Sultan al-Bajari, le ministre de la
guerre adjoint de l'EI et Hatim
Talib al-Hamduni, un commandant
militaire à Mossoul", selon la
même source. Ils faisaient partie
des "principaux responsables militaires de l'EI dans le nord d'Irak" et
leur élimination permet de "préparer le terrain pour que les forces
irakiennes
puissent
libérer
Mossoul avec le soutien de la
coalition".
L'administration américaine avait
dit espérer achever la campagne
militaire contre l'EI avant la fin de
l'été 2017. En juin dernier, le
directeur de la CIA John Brennan
avait affirmé que l'EI, contraint de
reculer dans ses bastions d'Irak et
de Syrie voisine, gardait toutes ses
capacités à commettre des attentats
"terroristes".
"Au fur et à mesure que la pression
augmente sur l'EI sur le terrain,
nous pensons qu'il intensifiera" ses
efforts pour demeurer la plus puissante organisation "terroriste"
mondiale. Cette organisation qui
occupe également de vastes
régions en Syrie est responsable de
terribles exactions et de multiples
attentats meurtriers dans le monde.
RESSORTISSANTS
DES PAYS
DU GOLFE
Conseillés
d’éviter l’habit
traditionnel
à l’étranger
Le ministère des Affaires
étrangères des Émirats arabes unis a conseillé aux ressortissants des pays du Golfe
à ne plus porter l’habit traditionnel quand ils voyagent en
Occident, après la mésaventure aux États-Unis d'un
homme d'affaires, pris pour
un terroriste de l’autoproclamé État islamique.
Sur son compte Twitter, le
ministère a pressé les
Emiratis de ne plus porter la
gandoura, notamment dans
les lieux publics, quand ils
voyagent à l'étranger.
Cet appel a été lancé après
qu'un homme d'affaires des
Emirats, Ahmed Minhali, 41
ans, ait été pris pour un terroriste de l’EI et violemment
interpellé par la police dans
un hôtel de Cleveland, aux
États-Unis.
M. Minhali a raconté au quotidien Emarat Al-Youm avoir
été violemment plaqué au sol
par des policiers et blessé au
dos. Il a expliqué qu’une
réceptionniste l'avait pris
pour un terroriste et avait
aussitôt alerté la police qui a
procédé à son interpellation.
Cet homme d'affaires, se
trouvant aux États-Unis pour
des soins médicaux, a indiqué que l'intervention policière a été si brutale qu'il s'est
évanoui et ne s'est réveillé
qu'à l'hôpital où il a été transporté.
SON RAPPORT SUR LA TORTURE A MARQUÉ UN TOURNANT DANS LA GUERRE
Rocard et l'Algérie
L’ex-Premier ministre français
Michel Rocard s'est éteint ce samedi à l'âge de 85 ans. Il s’est distingué par ses positions "réfractaires"
par rapport aux socialistes français,
sur au moins deux sujets sensibles :
l’Etat d’Israël et la question algérienne. Alors qu’il n’était qu’un
inspecteur des finances, il réussit,
en 1959, pendant que le plan Challe
contre les maquis de l’ALN battait
son plein et que les ministres socialistes y étaient pleinement "embarqués", à bouleverser la donne et à
galvaniser une partie de l’élite
française, qui était encore tiraillée
par le choix à faire entre "sa mère"
et "la justice". Son rapport accablant remis au délégué général en
Algérie alertait sur la situation dramatique dans les camps de
regroupement, où plus d'un million
d’Algériens, dont plus de la moitié
étaient des enfants, étaient menacés
par la famine et, dans un autre
chapitre, évoquait les conditions
carcérales en Algérie, en faisant état
de l’usage systématique de la tor-
ture dans les centres de détention.
Communiqué à la presse, quelques
jours plus tard, ce document n’a pas
laissé indifférents les milieux intellectuels, eux-mêmes bâillonnés par
un système répressif et peu
soucieux des exigences de liberté et
de démocratie.
C’est cette alerte qui donna naissance au célèbre manifeste des
"121" intellectuels et hommes de
culture français contre la "guerre
d’Algérie". Publié le 6 septembre
1960 dans le magazine VéritéLiberté, ce manifeste porte un titre
sciemment
irrévérencieux
:
"Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre
d’Algérie". Des sommités intellectuelles ont signé cet appel, dont
le grand philosophe Jean-Paul
Sartre, la romancière à succès
Françoise Sagan, l’écrivain communiste Dionys Mascolo, le critique radical Maurice Blanchot,
l’immense écrivain André Breton,
le poète Henri Kréa, l’universitaire
André
Mandouze,
l’éditeur
François Maspero, Simone de
Beauvoir ou encore Simone
Signoret. Ils dénoncent notamment
le militarisme et la torture qui va
"contre les institutions démocratiques", et condamnent dans le
même temps l'attitude équivoque
de la France vis-à-vis du mouvement d'indépendance algérien, en
appuyant le fait que la "population
algérienne opprimée" ne cherche
qu'à être reconnue "comme communauté indépendante". Les signataires s’engagent solennellement
à "respecter le refus de prendre les
armes contre le peuple algérien et à
respecter la conduite des Français
qui estiment de leur devoir d'apporter aide et protection aux
Algériens opprimés au nom du peuple français". Ils plaident enfin que
"la cause du peuple algérien, qui
contribue de façon décisive à ruiner le système colonial, est la cause
de tous les hommes libres".
C’est donc la première fois qu’un
nombre aussi important de faiseurs
d’opinion français reconnaissait
publiquement la légitimité du combat algérien contre le colonialisme
français : "Pour les Algériens, peuton lire dans le manifeste, la lutte,
poursuivie soit par des moyens militaires, soit par des moyens diplomatiques, ne comporte aucune
équivoque. C’est une guerre
d’indépendance nationale." Il va
sans dire que ce manifeste a eu un
impact extraordinaire sur une opinion française largement formatée
par la propagande officielle sur ce
qui était toujours appelé "les événements d’Algérie".
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
2
Taille du fichier
1 949 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler