close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chapitre 4 : L`approvisionnement du sang en nutriments

IntégréTéléchargement
.Chapitre 3 : L’approvisionnement du sang en nutriments.
Introduction :
On a vu que les muscles avaient
besoin de glucose qui est un
nutriment.
Nous savons que ces nutriments
viennent de notre alimentation.
Je dessine ci-dessous, le trajet
d’une pomme dans mon corps.
Un exemple de travail d’un élève.
A la fin du chapitre je suis capable :
Fiche n° 3
1) de dire d’où viennent les nutriments.
2) de connaître l’organisation et de légender un dessin de notre appareil digestif.
3) de définir les mots « digestion », « absorption intestinale ».
4) de citer un nutriment.
5) d’expliquer comment la digestion est possible.
6) de citer un des trois hommes ayant fait des expériences sur la digestion au 18ème et 19ème siècle.
7) de dire à quoi servent les enzymes digestives et à quelle température elles agissent.
8) de citer les glandes digestives (qui fabriquent les enzymes digestives).
9) d’expliquer ce que deviennent les nutriments formés dans notre tube digestif et ce que
deviennent les aliments non digérés (comme les fibres par exemple).
10) de citer les caractéristiques de l’intestin permettant le passage des nutriments.
11) d’inventer ou de critiquer une expérience simple (ex : mauvaise température, pas de témoin…).
I Appareil digestif et trajet des aliments
Activité 3 1 : Appareil digestif
1. Légender d’après ses connaissances un schéma de l’appareil digestif.
2. A l’aide des sites internets (dissection) compléter les légendes sur le schéma.
De haut en bas : 1 La bouche (cavité buccale), 2 les glandes salivaires, 3 l’oesophage,
4 le foie, 5 l’estomac, 6 le pancréas, 7 l’intestin grêle, 8 l’appendice, 9 le gros
intestin, 10 le rectum puis 11 l’anus.
1
2
3
Trajet des aliments
puis des déchets
4
5
6
Glandes digestives
7
8
9
10
11
Bilan : En disséquant des appareils digestifs, l’Homme a vu qu’il était composé :
- du tube* digestif et
- des glandes* digestives.
Les aliments consommés progressent dans le tube et sont modifiés mais ils ne passent pas
dans les glandes digestives.
II La transformation des aliments
Activité 3 2 : TP sur la transformation des aliments dans notre tube digestif
Rappel : Nous savons que le glucose utile à nos organes provient de notre alimentation.
Situation-problème : Une des théories sur la digestion du 17ème siècle est celle de Giovanni Borelli
(1608-1672) qui observe que les poules se nourrissent de graines et de petits graviers et que leur
gésier parvient à broyer les graines. Pour lui, les mouvements du gésier suffisent à digérer les
graines. Il affirme alors que nos aliments sont digérés par broyage grâce à nos dents puis par la
paroi de notre estomac animée de mouvements grâce à ses muscles.
René-Antoine Ferchault de Réaumur (1683-1757) naturaliste français, ne croit pas à cette théorie.
Il étudie alors la digestion sur des rapaces qui ont la particularité de rejeter par le bec les
aliments non digérés (les pelotes de rejection). Il pense que des substances fabriquées par notre
tube digestif (comme la salive) interviennent également dans la digestion.
En tant que scientifique du XXIe siècle, tu sais que M. Réaumur a raison. Tu décides, grâce à ta
machine à remonter le temps, de l’aider à persuader les scientifiques de son époque. Tu devras
forcément réaliser une expérience pour démontrer que M. Réaumur a raison.
Tu présenteras par écrit ton analyse.
Sois le plus précis possible dans tes réponses, pense à légender tes schémas.
Les supports de travail :
*Matériel fourni : 1 portoir, 2 tubes à essai, 4 bandelettes Keto-Diastix, un aliment (au choix : pain,
pâtes..), un bain marie à 37°C, un petit pot, de l’eau du robinet, du papier essuie tout, un marqueur
pour verre, un suc digestif (salive d’un seul élève).
*Document 1 : Extrait du discours de Réaumur devant l’académie des sciences (1750).
*Document 2 : Caractéristiques des produits mis à disposition des élèves.
*Document 3 : Caractéristiques des substances fabriquées par notre organisme.
*Document 1 : Extrait du discours de Réaumur devant
l’académie des sciences (1750).
« Je plaçai dans un gros tube en fer blanc ouvert par les deux
bouts, un morceau de viande qui l’égalait presque en longueur
et qui n’avait guère que le tiers de son diamètre.
Le tube ainsi garni de viande fut donné à la buse pour son
premier déjeuner à sept heures du matin.
Ce ne fut que le lendemain que je trouvai le tube qu’elle venait
de rendre : il avait toute sa rondeur, on ne découvrait sur sa
surface extérieure aucune trace de frottements. Le morceau
de viande avait été réduit peut-être au quart de son premier volume et de son premier
poids ; ce qui en restait était couvert par une espèce
de bouillie, venue probablement de celles de ses
parties qui avaient été dissoutes. Le reste de la chair
avait perdu de sa consistance ; en la tirant
doucement avec la pointe d’un canif, on la mettait en
charpie ; son odeur n’était point celle de la viande
pourrie. Elle en avait pris une qui n’avait rien de si
désagréable.
Il est donc incontestablement prouvé, que la viande
peut être digérée dans l’estomac des oiseaux
carnassiers sans y avoir été broyée, mais sans même
y avoir souffert les plus légers frottements…..»
Document 2 : Caractéristiques des produits mis à disposition des élèves.
Le glucose est invisible à l’oeil nu, à la loupe et au
microscope.
Cependant grâce aux bandelettes Keto-Diastix, on
peut détecter sa présence.
Les bandelettes permettant de déceler la présence de
glucose (et de corps cétoniques).
Toute bandelette doit être plongée environ 1 seconde
dans la solution contenant l’aliment avant d’en être
retirée. Puis il faut attendre 30 secondes avant de lire
le résultat (pas au-delà).
Document 4 : Caractéristiques des substances fabriquées par notre organisme.
Les substances fabriquées par notre organisme (ex : salive, suc gastrique) ne sont
efficaces que dans certaines conditions.
-La température : Ces substances ne sont efficaces que pour une certaine température.
-Le volume : Le volume de suc digestif (ex : salive) doit être suffisant par rapport au
volume de « solution » à digérer (environ 0,5 cm de salive pour 2 à 3 cm de solution à
digérer).
- Le mélange : il est très important de mélanger les deux composés (suc digestif + solution
à digérer).
-Le temps : il est important de laisser les sucs digestifs agir suffisamment longtemps : 10
minutes par exemple.
Evaluation du travail fourni :
Compte rendu du TP (pour convaincre les scientifiques du 18ème siècle)
/10
/1
Mon compte rendu est soigné, mes dessins sont légendés et titrés.
/2
J’ai expliqué que l’expérience de Réaumur montre que la transformation du morceau de
viande n’est pas une digestion mécanique puisque le tube de fer blanc reste intact. La digestion du
morceau de viande chez la buse fait probablement intervenir des substances fabriquées dans le
tube digestif.
/2
J’ai bien donné les résultats de mon expérience :
- la bandelette devient de plus en plus marron au cours du temps
- la bandelette reste verte dans la solution ne contenant que de l’eau.
/2
Mon expérience prouve que le créon permet de transformer un aliment puisqu’il ne contient
pas de glucose au départ et qu’il en contient ensuite. L’eau n’a par contre aucune action sur l’aliment.
/2
J’ai conclu que les sucs digestifs (dans le créon) permettent bien de transformer les
aliments, et l’action mécanique n’est pas la seule à agir dans la digestion.
/1
J’ai expliqué que les sucs mettent un certain temps à agir (quelques minutes) et qu’ils
agissent à température du corps humain (37°C).
Expérience à réaliser /10
/1
J’ai utilisé deux tubes dont l’un est le témoin
/1
J’ai mis un peu d’aliment dans chaque tube (je n’ai pas mélangé les aliments).
/1
J’ai vérifié si mon aliment contient du glucose au départ (grâce à une bandelette).
/2
J’ai mis de l’eau dans un tube et du créon dans l’autre.
/1
J’ai placé mes deux tubes au bain marie à 37°C.
/1
J’ai utilisé les bandelettes pour vérifier la quantité de glucose au début.
/1
J’ai utilisé les bandelettes pour vérifier la quantité de glucose après quelques minutes.
/1
Je n’ai rien cassé.
/ J’ai écrit sur mes tubes ce qu’ils contenaient.
/1
J’ai su utiliser correctement les bandelettes.
.
En début d’expérience, les deux bandelettes sont vertes, ce qui signifie qu’il n’y a pas de
glucose dans le pain.
Au bout de 10 minutes, la bandelette plongée dans le tube contenant le pain et la salive (à
gauche) devient marron. Ceci prouve que du glucose est apparu dans le tube.
Bilan : La plupart des aliments consommés sont transformés en nutriments (ex : le glucose)
dans le tube digestif. Cette transformation des aliments en nutriments est appelée la
digestion. Elle est possible grâce à l’action d’enzymes digestives (contenues dans les sucs
digestifs fabriquées dans les glandes digestives) et à une action mécanique de la part du
tube digestif (broyage, brassage des aliments).
Que deviennent ensuite les nutriments ?
III Le devenir des nutriments : ils passent dans le sang.
Activité 3 3 : Où vont les nutriments ?
1.
C3.1 Donne un titre à ce graphique.
2.
C3.4 Combien y a-t-il de nutriments dans l’œsophage?
3.
C3.2 Comment évolue la quantité de nutriments dans l’estomac ?
4.
C3.2 Comment évolue la quantité de nutriments dans l’intestin grêle ?
5.
A quel niveau du tube digestif les nutriments passent ils dans le sang ? Justifie.
Correction :
1. Quantité de nutriments présents dans le tube digestif en fonction de leur distance à
la bouche (en cm).
2. Aucun.
3. La quantité de nutriments dans l’estomac augmente beaucoup puis diminue un peu.
4. La quantité de nutriments dans l’intestin grêle diminue au fur et à mesure de la
progression et donc du rapprochement du gros intestin.
5. Les nutriments disparaissent du tube digestif principalement dans l’intestin grêle on
peut en déduire que c’est à ce niveau qu’ils passent dans le sang.
Activité 3.4 : Caractéristiques de l’intestin grêle.
Bilan : Les nutriments disparaissent du tube digestif au niveau de l’intestin grêle et
passent dans le sang.
On appelle « absorption* intestinale » ce passage des nutriments du tube digestif dans le
sang. L’absorption est facilitée par la surface de l’intestin grêle qui est grande, fine et très
richement vascularisée.
Conclusion générale :
ALIMENTS
NUTRIMENTS (Ex : glucose)
SANG
Digestion
Absorption intestinale
Circulation
DISTRIBUTION DES NUTRIMENTS AUX ORGANES QUI EN ONT BESOIN
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
3
Taille du fichier
831 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler