close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse

IntégréTéléchargement
Communiqué de presse
Droits de l'homme: albinos au Malawi,
activistes à Bahreïn et Rohingya en Birmanie
Séance plénière [07-07-2016 - 12:39]
Le Parlement condamne les crimes récents et la discrimination généralisée contre
les albinos au Malawi, les restrictions continuelles des droits fondamentaux à
Bahreïn et les pratiques discriminatoires contre les minorités musulmanes en
Birmanie, en particulier contre les Rohingyas, dans trois résolutions votées jeudi.
Crimes contre les personnes atteintes d'albinisme en Afrique, notamment au Malawi
Les députés se disent profondément préoccupés par la discrimination et la persécution
continues et généralisées des personnes atteintes d'albinisme en Afrique. Au Malawi, où
environ 10.000 personnes sont atteintes d’albinisme, la police a signalé 69 attaques à leur
encontre depuis novembre 2014, dont 18 meurtres, quatre d’entre eux ayant eu lieu
récemment en avril 2016. L’une des victimes était un bébé de deux ans.
Maladie congénitale qui affecte environ une personne sur 20.000 dans le monde,
l'albinisme se retrouve dans une proportion bien plus élevée dans les pays d'Afrique
subsaharienne, la Tanzanie, le Malawi et le Burundi connaissant l'un des taux les plus
élevés de personnes atteintes d'albinisme, notent les députés. Étant donné que la plus
grande menace pour ces personnes provient des superstitions répandues et des
croyances trompeuses entourant les parties du corps des albinos, les députés insistent
sur le "rôle crucial des autorités locales et des organisations de la société civile pour
promouvoir les droits des personnes atteintes d'albinisme, informer et éduquer la
population et éradiquer les mythes et les préjugés" au sujet de cette maladie.
Ils déplorent le "silence et l'inertie qui entourent" les événements récents et demandent
instamment aux autorités malawites de mettre fin à l'impunité et de demander, de toute
urgence, une aide internationale pour mener des enquêtes impartiales et efficaces sur les
attaques signalées contre les personnes atteintes d'albinisme.
Violations des droits de l'homme à Bahreïn
Le Parlement européen réitère sa ferme condamnation de la campagne actuelle de
répression contre les défenseurs des droits de l'homme, l'opposition politique et la société
civile, ainsi que la restriction des droits démocratiques fondamentaux à Bahreïn (dernières
résolutions sur Bahreïn adoptées le 6 février 2014, le 12 septembre 2013, 17 janvier 2013,
15 mars 2012).
Il appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de l'éminent défenseur des droits
humains Nabeel Rajab, du chef du groupe d'opposition Al-Wefaq Cheikh Ali Salman, et
d'autres militants des droits de l’homme emprisonnés sur base d’allégations relatives à
leurs droits à la libre expression, de réunion et d'association. Le Parlement demande
également que toutes les accusations portées contre eux soient abandonnées.
Le gouvernement bahreïni a la responsabilité de "garantir la sécurité et la sûreté de tous
les citoyens, indépendamment de leurs opinions politiques, affiliation ou confession",
ajoutent les députés, qui croient "que la stabilité et la sécurité à long terme à Bahreïn ne
peuvent être assurées que par la mise en place d'une véritable société pluraliste,
respectueuse de la diversité".
Les députés se disent particulièrement préoccupés par l'utilisation abusive des lois antiterroristes à Bahreïn et, en particulier, la révocation de la nationalité comme moyen de
pression et de punition politique. Ils appellent les autorités bahreïnies à modifier la loi sur
FR
Service de Presse
Direction des médias
Directeur - Porte-parole : Jaume DUCH GUILLOT
Référence N° :20160701IPR34497
Numéro du standard du service de presse (32-2) 28 33000
1/2
Communiqué de presse
la citoyenneté du pays et à rétablir la citoyenneté bahreïnie aux plus de 300 personnes, y
compris les défenseurs des droits de l'homme, les hommes politiques, les journalistes et
les autorités religieuses de haut niveau, qui en ont été injustement dépouillées, la majorité
de ces personnes ayant été rendue apatride.
Minorité rohingya de Birmanie
Tout en se félicitant du transfert pacifique du pouvoir au premier Président non-militaire de
Birmanie depuis 1962 suite aux élections crédibles de novembre 2015, remportées à une
écrasante majorité par la Ligue nationale pour la démocratie (LND), les députés soulignent
néanmoins que la gravité de la persécution continue de certaines minorités exige des
mesures immédiates.
Le Parlement réitère sa profonde préoccupation au sujet de la situation critique des
Rohingyas en Asie du Sud-Est. Cette minorité ethno-religieuse musulmane d'environ un
million de personnes est l'une des minorités les plus persécutées au monde, officiellement
apatride depuis la loi sur la citoyenneté birmane de 1982 et jugée indésirable par les
autorités birmanes et par celles des pays voisins. Il appelle à la mobilisation régionale et
internationale pour leur fournir une aide d'urgence dans leur situation d'extrême
vulnérabilité.
Les députés invitent les autorités à "permettre d'urgence l'accès libre et sans réserve des
acteurs humanitaires, des Nations unies, des organisations internationales de protection
des droits de l'homme, des journalistes et des observateurs internationaux à l'État de
Rakhine" où près de 120 000 Rohingyas vivent dans plus de 80 camps de déplacés.
Le gouvernement du Myanmar devrait condamner sans équivoque toute incitation à la
haine raciale ou religieuse et mettre en œuvre des mesures et des politiques spécifiques
pour prévenir la discrimination directe et indirecte contre les Rohingyas à l'avenir, ajoute la
résolution.
Procédure: résolutions non législatives
En savoir plus
•
•
•
•
•
Textes adoptés (disponibles en cliquant à la date du 07.07.2016):
http://www.europarl.europa.eu/plenary/fr/texts-adopted.html
Vidéo du débat (07.07.2016): http://www.europarl.europa.eu/ep-live/fr/plenary/search-by-date
Parcours législatif: Situation des albinos en Afrique, en particulier au Malawi:
http://www.europarl.europa.eu/oeil/popups/ficheprocedure.do?lang=fr&reference=2016/2807%28RSP%2
9
Parcours législatif: Bahreïn:
http://www.europarl.europa.eu/oeil/popups/ficheprocedure.do?lang=fr&reference=2016/2808%28RSP%2
9
Parcours législatif: Myanmar, en particulier la situation des Rohingyas:
http://www.europarl.europa.eu/oeil/popups/ficheprocedure.do?lang=fr&reference=2016/2809%28RSP%2
9
Contact
Emilie TOURNIER
BXL: (+32) 2 28 30578
STR: (+33) 3 881 72649
PORT: (+32) 473 55 74 66
EMAIL: foreign-press@europarl.europa.eu
TWITTER: EP_HumanRights
ROLE: Attachée de presse
EMAIL: presse-FR@europarl.europa.eu
20160701IPR34497 - 2/2
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
139 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler