close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

art théâtre rencontres musique résidences partage danse liens 2016

IntégréTéléchargement
1
ART
THÉÂTRE
RENCONTRES
MUSIQUE
RÉSIDENCES
PARTAGE
DANSE
LIENS
2016
PASSION
INVENTIONS
RURALITÉ
ENTREPRISE
CONTEMPORAINE
2
3
programme
2016
4
5
ÊTRE EN RURALITÉ
Nous entrons dans notre cinquième année de vie artistique à Missery
en Auxois-Morvan. Être en ruralité n’est pas être en dehors du monde.
Ici, chacun sait déjà que nous changerons nos situations économiques,
sociales et pécuniaires en nous appuyant sur toutes les énergies
locales. Les habitants sont comme nous, soucieux de penser leur
avenir sur ce territoire, d’imaginer les conditions du vivre ensemble.
Nous envisageons ensemble la culture comme une possibilité de
construction de soi, à titre individuel, mais aussi collectif. C’est parfois
le dernier espace qu’il reste pour être acteur de la cité. Et notre théâtre,
la Cité du Verbe, a été créé pour cela. Nous envisageons le monde et
nous créons de la pensée et des émotions qui sont offertes et proposées
en partage pour ne plus avoir peur, créer du lien, redonner espoir,
trouver à nouveau du sens, grandir et vivre heureux ensemble.
Nous sommes là, la troupe et l’entreprise, l’Eygurande et la Cité du
Verbe ! Aujourd’hui nous sommes au milieu du passage. Nous avons
fait acte d’entreprenariat, nous avons posé devant nous ce projet
artistique, cette façon d’inventer la vie de la compagnie l’Eygurande
avec le Pays.
Notre théâtre est beau, bien conçu et il permet de travailler. C’est un
lieu d’accueil du public, on peut aussi s’y restaurer, y exposer, discuter,
découvrir et se faire plaisir. Cet endroit peut devenir un lieu ressource
pour que chacun, artistes et gens d’ici et d’ailleurs puissent inventer,
créer des objets artistiques. Il est déjà un lieu de vie, d’échanges, de
débats en lien avec les artistes.
Nous avons réuni aussi autour de nous les institutions, les élus, les
habitants, restent les moyens pécuniaires à confirmer.
Cette année, trois équipes accueillies en résidence à la Cité pour créer,
dix spectacles joués, de la danse, du théâtre, de la musique et du chant,
des propositions d’ateliers avec les communes, le temps fort des
Semailles, une ouverture sur un collège, un lien avec l’option théâtre
d’un Lycée, un projet starter, une tournée du Bal de bébé chouette en
Côte-d’Or puisque notre création a été retenue dans Arts et scènes par
le Conseil départemental.
Puis la vie de la Compagnie l’Eygurande qui tourne avec le Bal de bébé
chouette sur un projet important de coopération internationale avec le
Maroc, qui joue en italien dans les Pouilles avec le Teatro CREST, et
qui cette année va continuer son travail de recherche sur les langues
avec Olivier Raca de l’île de la Réunion, et la chorégraphe Jos Pujol
(qui a fondé et dirige la Compagnie Singulier Pluriel à Montpellier,
travaillant à Signadanse, projet combinant la langue des signes et la
danse contemporaine).
Nous confirmons aussi notre volonté de mêler avec les mots parleurs
et Valérie Delbore nos énergies autour des mots, du verbe. Quoi de
plus naturel en somme !
Jean-Louis Mercuzot et Isabella Keiser
6
7
DU 13 AU 18 JUIN
RÉSIDENCE
DANSE
ALFRED
ALERTE
COMPAGNIE ALFRED ALERTE
“Depuis sa Bergerie de Soffin, convertie en salle de spectacles, de
répétitions et lieu de résidence, Alfred Alerte ne cesse de parler au
monde : au sein du conseil municipal, au cœur des campagnes
bourguignonnes, en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes… Il
ne sait créer sans donner, sans accompagner, sans être attentif aux
publics qui sont pour lui des compagnons de vie : enfants différents,
habitants des ZUP et des villages isolés… Pas d’existence sans partage :
son festival d’été en est l’aboutissement joyeux. C’est tout naturellement
qu’il a souhaité travailler sur Liberté, Égalité, Fraternité. Il m’a
demandé – d’entrer dans la danse – et de l’accompagner en dramaturgie comme je l’avais fait pour Résurgences (création 2007). C’était
avant le 13 novembre 2015”. Dominique Daeschler, dramaturge
Parallèlement à son chemin de danseur interprète et de chorégraphe,
Alfred Alerte a toujours mené un travail d’accompagnement pédagogique, en frottant sa pratique à différents publics, sur le terrain. Pour
cette première résidence chorégraphie à la Cité du Verbe, Alfred Alerte
proposera des actions de médiation culturelle autour de la danse pour
les petits enfants le lundi 13, mardi 14 et mercredi 15 juin.
La résidence est clôturée par Liberté, égalité, fraternité (voir pages
suivantes).
www.ciealfredalerte.com
résa. 03 80 84 47 17
8
9
SAMEDI 18 JUIN 20H30
DANSE
RENCONTRE MOUVEMENTÉE, EN TOUTE…
LIBERTÉ,
ÉGALITÉ,
FRATERNITÉ
COMPAGNIE ALFRED ALERTE
CHORÉGRAPHIE : ALFRED ALERTE / INTERPRÉTATION : ALFRED ALERTE,
AURORE CASTAN AÏN, SABALINE FOURNIER, OUSSÉNI SAKO /
CRÉA. LUMIÈRE : HERVÉ BONTEMPS / CRÉA. SONORE : CLÉMENT
ROUSSILLAT / DRAMATURGIE : DOMINIQUE DAESCHLER
PRODUCTION : COMPAGNIE ALFRED ALERTE - ASSOCIATION DES JEUNES ARTISTES
CONTEMPORAINS / COPRODUCTION : FESTIVAL CHEMINS DES ARTS - AGENCE
CULTURELLE DU PARC NATUREL RÉGIONAL DU MORVAN / SOUTIENS : CONSEIL RÉGIONAL
DE BOURGOGNE-FRANCHE COMTÉ - CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA NIÈVRE
“J'ai envie de mettre ces trois mots au travail, de les triturer, de les
réfléchir, de les mettre sur le devant de la scène, pour en faire à
nouveau des mots-paysage ou des mots-horizons. Je ne souhaite pas
traiter chaque notion séparément et je veux pour cela créer des
synesthésies scéniques : les couleurs, les sons, les mouvements,
entrent constamment en écho, se chevauchent, se tuilent, s'opposent,
se répondent. La question de l'équilibre sera centrale dans mon
propos, comme si j'essayais de transformer la devise en équation
mathématique. Liberté + égalité = fraternité ? Pour transposer cela de
manière chorégraphique, je veux parler de la liberté de faire et de se
mouvoir, de l'égalité comme manière de s'associer et de la fraternité
comme possibilité de se mélanger.” Alfred Alerte
www.ciealfredalerte.com
résa. 03 80 84 47 17
10
RÉSIDENCE
THÉÂTRE
11
DU 20 JUIN AU 3 JUILLET
KARL
EBERHARD
LE THÉÂTRE NOMADE
Le Théâtre Nomade est né du désir d’amener le théâtre au cœur de la
population rurale avec l’ambition d’y défendre des spectacles de
qualité qui soient accessibles à tous. Parallèlement à ses études au
Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Karl
Eberhard, originaire de l’Yonne, fonde sa compagnie en 2006 et
l’installe en Bourgogne.
Cet été, le Théâtre Nomade pose ses tréteaux à la Cité du Verbe pour
une résidence autour de leur spectacle El Gringo qui ouvrira le festival
les Semailles, les 1er et 3 juillet 2016 (voir page 14).
Après avoir monté diverses pièces du répertoire sous la direction de
Karl Eberhard, et fort de l’enthousiasme et de la fidélité des publics
rencontrés, le Théâtre Nomade s’est risqué à plusieurs reprises à
travailler la création collective à partir d’improvisation. Ainsi cette
année le chef de troupe s’est entouré d’une belle équipe pour se
relancer dans l’expérience et aller encore plus loin dans cette recherche.
C'est la volonté de s’émanciper de tout carcan littéraire, de s’ouvrir à
l’improvisation, au service de l’acte théâtral. Le rêve commun étant de
créer une fable ludique et originale pour questionner notre société.
Rire de tout le monde, petits et grands, rire de nos joies et de nos
désarrois. Rire enfin pour mieux accepter nos vices et nos travers.
Pour cela, un outil essentiel : “l’acteur créateur” et les techniques mises
à sa disposition. Il est le maître du jeu, l’auteur de sa pièce et parfois
son propre metteur en scène. Ainsi la mise en scène, la dramaturgie,
et le rythme se façonnent…
Le facteur commun à toutes les créations du théâtre Nomade est le
masque. Découvert au Conservatoire grâce à l’enseignement de Mario
Gonzalez, Karl Eberhard a enrichi cet apprentissage dans les créations
d’Omar Porras. Depuis 2013, le Théâtre Nomade amène ses spectacles
en Corse, dont plusieurs membres de la compagnie sont originaires.
www.theatrenomade.com
12
13
DU 1ER AU 16 JUILLET 2016
LES SEMAILLES
5 E ÉDITION
Tous les artistes accueillis à la Cité du Verbe et pour le festival les
Semailles sont choisis parce qu’ils portent un regard sur le monde, des
interrogations, et qu’ils veulent les partager. Aucun ne vient donner
une leçon, chacun vient envisager un bout du monde avec des gens
d’ici et de là-bas, les spectateurs. Et avec chacun, il y a ce temps du
spectacle et il y a aussi ce temps de l’échange, avant ou après, en
inventant la manière.
La création aujourd’hui est forcément contemporaine, sinon elle est
patrimoniale ! Donc à la Cité du Verbe nous proposons ce partage
avec une œuvre contemporaine, cet élan originel : l’engagement,
la passion et une certaine folie subversive, le goût de l’invention et de
la provocation, l’envie d’en découdre pour échapper à l’absurdité et
à la violence du monde.
Aux Semailles, se mêlent des familles, des gens d’ici et d’autres de
passage. Vous pourrez aussi vous y attarder, vous y restaurer,
accueillis par notre équipe. Et comme les frontières ne sont pas que
dans les cœurs, nous osons franchir les monts d’Auxois pour nous
mêler aux gens du Morvan. C’est aussi la volonté de faire des
croisements avec des publics qui se rencontrent peu, autour d’œuvres
plastiques, musicales et théâtrales. C’est pourquoi nous partageons
nos Envolées d’été avec le domaine de la Chaux, le Meix Roblin
(ACOMER) et les Ateliers Correia en accueillant une exposition d’Anne
Chériez et de Tobias Muthesius dans nos quatre lieux.
14
LES SEMAILLES
THÉÂTRE
VEN. 1ER JUILLET 20H30
DIM. 3 JUILLET 17H30
EL GRINGO
THÉÂTRE NOMADE
PUBLIC FAMILIAL
MISE EN SCÈNE : KARL EBERHARD
COMÉDIENS : LOÏC-EMMANUEL DENEUVY, TRISTAN LE GOFF,
KARL EBERHARD, ERNESTO MORALES
FACTEURS DE MASQUES : LOÏC NEBREDA
CRÉATION COSTUMES : JOSEPHINE PUGLIESI
MUSIQUE : PATRICK BOUKOBZA
El Puma, dictateur excentrique, mégalomane et sanguinaire règne
d’une main de fer sur la ville de Mexico-City. À la suite d’un énorme
malentendu, Gringo, un cow-boy au chômage qui a toujours rêvé
d’aventure, rejoint un camp de révolutionnaires aussi désorganisés
que maladroits et leur chef, le légendaire et charismatique Pedro
Ramirez. Commence alors une aventure à travers toute la pampa sudaméricaine riche en rebondissements dans laquelle les sentiments
s’expriment en chanson et les désaccords à coup de pistolet !
Une fable satyrique et burlesque à voir en famille, à mi-chemin entre
le cinéma de Sergio Léone et la comédie musicale façon Broadway.
www.theatrenomade.com
résa. 03 80 84 47 17
15
16
LES SEMAILLES
THÉÂTRE
17
MERCREDI 6 JUILLET
SOIRÉE
ALAN BENNETT
20H30
UN LIT PARMI LES LENTILLES
D'ALAN BENNETT
MISE EN SCÈNE : LAURENT CLARET / TRADUCTION : JEAN-MARIE BESSET
AVEC : VÉRONIC JOLY ET CLOVIS FOUIN /PRODUCTION : LBE COMPAGNIE
LES SEMAILLES
Un lit parmi les lentilles est un monologue adapté pour deux acteurs.
La comédie, le rire et la dérision sont au cœur de l’œuvre de Bennett.
La situation nous permet de jouer avec les codes du récit. Comme au
cinéma, le miroir se fait grossissant, nous assistons par moments à de
brèves scènes de la vie de Suzanne et passons avec vivacité, du
monologue au dialogue et vice versa. La musique suit le parcours de
Suzanne avec des extraits de musiques anglo-pakistanaises. Les
acteurs entraînent alors les spectateurs dans un univers ou se côtoient
avec jubilation le réel et la fiction.
AVEC LE SOUTIEN DE LA CITÉ DU VERBE, LE THÉÂTRE DU VÉSINET
La cité du verbe présente un extrait de 15' du spectacle avant sa
création définitive pour la saison 2017. LBE Compagnie s’est
installée en Bourgogne, à Prissé (Saône-et-Loire), en 2012. Leur
première création, Mon Colonel, a eu lieu à la Cité du Verbe
(anciennement la Fabrique) en novembre 2012.
Suzanne, épouse délaissée de Georges, pasteur anglican, noie sa
solitude dans l’alcool. Pendant ce temps, Georges, soutenu par un fanclub de bigotes, tente de s’attirer les bonnes grâces de l’évêque afin
d’être nommé archidiacre. Pour renouveler sa provision de whisky,
Suzanne se rend alors dans une épicerie indienne de la ville voisine de
Leeds. Là parmi les lentilles, elle va découvrir le septième ciel dans les
bras parfumés de Ramesh, épicier de son état, ouvert jusqu’à pas
d’heure... Cette drôle de petite femme “sans importance” se confie
avec humour et lucidité et tente d’échapper à l’hypocrisie ambiante en
se frayant un chemin vers sa propre liberté.
En 2012, Laurent Claret adapte, met
en scène et joue Mon Colonel, un
spectacle sur la guerre et l’immédiat
après-guerre.
Acteur, il joue notamment avec Giorgio
Strehler, Christian Schiaretti, Maurice
Bénichou, Alain Mollot, Catherine
Boskowitz, Didier Ruiz, Anne-Laure
Liégeois. Il tourne au cinéma avec
entre autres Woody Allen, Philippe Le
Guay, Pierre Salvadori, Philippe Lioret,
Philippe Claudel, Romain Goupil,
Benoît Jacquot.
résa. 03 80 84 47 17
18
19
LES SEMAILLES
THÉÂTRE-LECTURE
MERCREDI 6 JUILLET
SOIRÉE
ALAN BENNETT
21H
UNE FEMME DE LETTRES
D'ALAN BENNETT
AVEC VALÉRIE DELBORE
Vieille fille anglaise, acariâtre et bourrée de principes, Miss Ruddock
est une femme de lettres… Pour tromper son ennui et sa solitude, et
participer à l’éducation de la société, elle s’adonne à son passe-temps
favori, l’écriture.
Valérie Delbore fonde en 1997 les Mots Parleurs. Cette association
développe la lecture à voix haute comme une expression artistique à
part entière. Elle fonde en 2009, à Semur-en-Auxois, Les Mots
Parleurs Bourgogne. L’association regroupe également une équipe de
lecteurs amateurs et organise des ateliers et stages de lecture à voix
haute destinés à tous les publics.
www.motsparleurs.org
résa. 03 80 84 47 17
“Le corps et la voix pour passer l'énergie de l'écriture, représenter
l'écrit, sa structure, ses signes, sa syntaxe, sa forme grammaticale,
ses silences, sa ponctuation, sa typographie ; pour faire résonner le
texte et en libérer les sens. Traducteur et passeur, les Mots Parleurs
révèlent l’écriture, son rythme, son intensité pour nous restituer, en
quelque sorte, la gourmandise de l’écrit et partager le plaisir du livre
au travers de textes classiques ou modernes, français ou étrangers.”
Valérie Delbore
20
21
LES SEMAILLES
CONCERT-BAL
SAM. 9 JUILLET 20H30
DANSES
ET DITS
D'ICI ET LÀ
CARTE BLANCHE À JEAN-FRANÇOIS VROD
PUBLIC FAMILIAL
VIOLON, VOIX, PIEDS : JEAN-FRANÇOIS VROD
VIELLE À ROUE, CONTE : RÉMI GUILLAUMAU
VIELLE À ROUE, GUITARE : SIMON GUILLAUMAU
VIOLON : GRÉGOIRE DURAND
GUITARE : ALEX RAILLARD
CORNEMUSE : QUENTIN MILLET
Jean-François Vrod est un musicien français de folk, aussi bien
compositeur de musiques contemporaines qu’interprète de musiques
traditionnelles. Fortement influencé par l’art brut, il explore le violon
populaire et l’acoustique en général de très multiples manières. Pour
cette soirée “carte blanche” unique, il réunit autour de lui ses amis du
Morvan, musiciens, conteurs et parleurs pour un temps à écouter
suivi d’un temps à danser tous ensemble.
On y évoquera la mémoire de quelques musiciens traditionnels du
Morvan ou d’ailleurs et on y dansera, valses, scottishs et bourrées, le
tout agrémenté de quelques surprises !
www.jf-vrod.com
résa. 03 80 84 47 17
22
23
LUN. 11 JUILLET 20H30
LES SEMAILLES
CONCERT
ENGRENAGES
COMPAGNIE D’UN INSTANT À L’AUTRE
À PARTIR DE 10 ANS
UNE FOLIE MUSICALE, INCRUSTÉE DU TEXTE MOUVEMENTS
D’HENRI MICHAUX ©ÉDITIONS GALLIMARD
VOIX, CONCEPTION MUSICALE : CHRISTINE BERTOCCHI
PERCUSSIONS ET OBJETS SONORES : FRANÇOIS MERVILLE
ORGUE HAMMOND ET FENDER RODES : JULIEN PADOVANI
RÉGIE LUMIÈRE : DELPHINE GRUER
LA COMPAGNIE ET SES ACTIVITÉS 2016 SONT SOUTENUES PAR LA DRAC BOURGOGNE,
LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA CÔTE-D’OR ET LA VILLE DE DIJON.
LA CRÉATION ENGRENAGES EST COPRODUITE PAR LA CITÉ DE LA VOIX ET D’JAZZ NEVERS
FESTIVAL, ET EST SOUTENUE PAR LA RÉGION BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ, LA SPEDIDAM,
LE FCM, L’AGENCE CULTURELLE DU PARC DU MORVAN, LA VILLE DE DIJON ET LA COMMUNE
DE SEMUR-EN-AUXOIS.
3 musiciens, 3 personnages, s’affairent à des tâches répétitives qui se
déclinent au fil de tableaux musicaux, visuels, gestuels, textuels. Les
séquences musicales se découpent et s’entrechoquent à l’image de ce
dispositif, passant de séquences répétitives, à des paysages sonores
plus éthérés ou des improvisations sur structures rythmiques, en
voyageant au travers de chansons décalées et de thèmes issus de
musiques traditionnelles revisitées.
Ce spectacle a été créé dans le cadre du CLEA Musiques et voix, porté
par D’un instant à l’autre à Saulieu.
www.uninstantalautre.com
résa. 03 80 84 47 17
24
25
MER. 13 JUIL. 17H30
LES SEMAILLES
THÉÂTRE MUSICAL
ALMA ET
LES FLÛTES
MAGIQUES
À PARTIR DE 5 ANS
DIPLÔMÉE DU CONSERVATOIRE ROYAL DE LA HAYE, MARION FERMÉ EST
LAURÉATE DE PLUSIEURS PRIX INTERNATIONAUX. AVEC SES ENSEMBLES DE
MUSIQUE BAROQUE HAAGSE COURANTE, LA LUTH ENCHANTÉE ET DE
MUSIQUE CONTEMPORAINE ENSEMBLE EFFUSIONS, ELLE A DONNÉ DES
CONCERTS DANS DE NOMBREUX FESTIVALS EN EUROPE.
Au beau milieu d’une grande forêt vit Alma avec ses parents et sa
grand-mère. Pour ses huit ans, elle reçoit de sa grand-mère les flûtes
fabriquées dans le bois des arbres par feu le grand-père. Ce sont des
flûtes extraordinaires... Un jour son père se résout à envoyer Alma
dans le vaste monde afin qu’elle ramène, grâce aux flûtes magiques,
un remède qui pourra guérir la grand-mère très malade. Alma
commence un long voyage qui plonge petits et grands dans des
univers sonores très riches inspirés de la musique japonaise, chinoise,
irlandaise, africaine. Avec quelques incursions dans des univers plus
mystérieux et inattendus, ce conte est une aventure originale et
touchante, dans laquelle l’expérience de voir et entendre tant de
richesse et virtuosité sur des instruments si simples et démunis est en
soit un geste poétique fort.
www.marionferme.net
résa. 03 80 84 47 17
26
27
DU 10 AU 15 OCTOBRE
RÉSIDENCE
THÉÂTRE
ALINE
REVIRIAUD
IDEM COLLECTIF
CIE IDEM COLLECTIF : ALINE REVIRIAUD, ELISABETH HÖLZLE, LAURE MATHIS.
“Notre association est née du désir de nous rassembler comme
interprètes et d’envisager le comédien comme initiateur et créateur de
projet. Lors de nos travaux, nous plaçons toujours l’acteur, le texte et
l’écriture contemporaine au centre. Nous nous dirigeons les unes les
autres et partageons la mise en scène sans aucune hiérarchie. Nous
avons toujours été attachées à cette idée que les différents espaces
rencontrés, au lieu de nous contraindre, étaient un formidable moyen
de réinterroger les énergies, les circulations, le sens. Nous ne posons
pas un décor dans un endroit mais nous nous adaptons à l’endroit et à
sa réalité. En ce sens, le spectacle est toujours mouvant ; ce choix
induit une proximité avec le public et renoue avec l’idée que
l’événement théâtral peut surgir et exister dans des configurations qui
ne sont a priori pas faites pour l’accueillir. Textes et acteurs sont
susceptibles de pouvoir modifier la perception du lieu, comme si le
lieu lui-même était un partenaire de jeu.” Aline Reviriaud
La Cité du Verbe accueille en résidence idem collectif pour 5 jours
de répétitions et recherches qui seront clôturés par De toute façon, on
n’en sortira pas vivant, le 15 octobre 2016 (voir pages suivantes).
www.idem-collectif.org
28
29
SAM. 15 0CTOBRE 20H30
THÉÂTRE
DE TOUTE FAÇON
ON N'EN SORTIRA
PAS VIVANT
IDEM COLLECTIF
MONTAGE DE TEXTES DE LESLIE KAPLAN ET ÉCRITURES PLURIELLES
MISE EN SCÈNE ET JEU : ALINE REVIRIAUD, ELISABETH HÖLZLE,
LAURE MATHIS / CRÉATION LUMIÈRE : VICTOR DOS SANTOS
SCÉNOGRAPHIE : MARION GOLMARD
CONSEILLERS ARTISTIQUES : JEANNE CANDEL ET DAVID GESELSON
COMPAGNIE ASSOCIÉE AU THÉÂTRE DIJON BOURGOGNE-CDN
Leslie Kaplan est née à New York en 1943 et a grandi en France. Son
écriture tient compte de la complexité du monde et de l’inconscient
comme dimension constitutive de l’humain. Écrire pour elle c’est
déplacer, bouger. Elle offre une pensée généreuse et active qui tente de
décloisonner, d’échapper aux catégories, de créer la surprise. En cela,
c’est une formidable aire de jeu.
“ Il y a une phrase de Kafka… Il parle de l’acte d’écrire, il dit qu’écrire,
c’est sauter en dehors de la rangée des assassins. Pour moi jouer c’est
ça. Les assassins contrairement à ce qu’on pourrait croire, sont ceux
qui restent dans le rang, qui suivent le cours habituel du monde, qui
répètent et recommencent la vie telle qu’elle est. Ils assassinent quoi ?
le possible, tout ce qui pouvait commencer, rompre, changer.”
Aline Reviriaud
www.idem-collectif.org
résa. 03 80 84 47 17
30
31
AUTOMNE 2016
LE BAL
DE BÉBÉ
CHOUETTE
CRÉATION
THÉÂTRE
TRÈS JEUNE
PUBLIC
POUR LES TOUT-PETITS (DE 18 MOIS À 4 ANS)
CONCEPTION : ISABELLA KEISER, JEAN-LOUIS MERCUZOT / RÉALISATION
JEAN-LOUIS MERCUZOT / COMPOSITION ORIGINALE : ALEXANDRE MARTIN
SCÉNOGRAPHIE : OMBLINE DE BENQUE / CONSTRUCTION, LUMIÈRE ET
SON : PAUL ALPHONSE / IMAGES : FRANÇOIS XAVIER DUBOIS / CHANT
ET JEU : ISABELLA KEISER, ALEXANDRE MARTIN, ARNAUD DELANNOY /
PÉDAGOGIE ET ATELIERS : ISABELLA KEISER, MYRIAM GABAUT /
CONCEPTION DE LA BOUGEOTHÈQUE : MURIELLE BARAZER, ISABELLE
MONGIN / ORGANISATION DE LA TOURNÉE : PHILIPPE ROBIN-VOLCLAIR
Ce récit est celui du voyage initiatique d'un bébé chouette qui va découvrir le monde et rencontrer d'autres univers sans sa maman.Nous
proposons à nos petits spectateurs de vivre d’une manière active et
sensorielle l’histoire racontée pour lui offrir un moment sensible et
poétique. Dans un espace accueillant, chaleureux et sobre vont surgir
comédiens, marionnettes et projections. Les images produites vont
suggérer ce que les mots ne disent pas. Les formes et les couleurs,
dans ce spectacle, éveillent chez l’enfant la fonction de symbolisation.
Les gestes, les regards, les mimiques “parlent” d’attention affectueuse,
les couleurs chaudes et vivantes attirent l’attention sur une forme
d’énergie de la couleur, un dynamisme, une vitalité… La comptine et
l’image vont exprimer ces émotions.
www.eygurande.net.org
infos 03 80 84 47 17
32
33
34
35
DU 1
ER
AU 26 JUILLET
EXPOSITION
ENVOLÉES
D'ÉTÉ
ANNE CHÉRIEZ & TOBIAS MUTHESIUS
EXPOSITION SOUTENUE PAR :
ART CONTEMPORAIN AU MEIX ROBLIN À GOULOUX [WWW.ACOMER.ORG]
DOMAINE DE LA CHAUX À ALLIGNY-EN-MORVAN [WWW.GITES-LACHAUX.FR]
ATELIER CORREIA À SAULIEU [WWW.ATELIERCORREIA.COM]
LA CITÉ DU VERBE, COMPAGNIE L'EYGURANDE À MISSERY
[WWW.EYGURANDE.NET]
Quatre acteurs et partenaires de la culture dans l’Auxois-Morvan se
regroupent pour accueillir une exposition qui conjugue le travail
artistique d’Anne Chériez et le savoir-faire artisanal de Tobias
Muthesius dans sa scierie Bois du Guidon. Elle présente une
dimension singulière du travail du bois : les outils de la scierie sont
détournés et mis au service d’une œuvre. Un prisme “monumental”
présenté au Meix Roblin sera l’objet central de la rencontre avec le
public, public-spectateur et public-acteur de l’œuvre elle-même. Dans
les 4 lieux une sélection d’œuvres récentes sera présentée : peintures
sur toile, encres sur papier et volumes en bois.
La proximité de la matière-bois, depuis la création de la scierie, a
clairement orienté la pratique artistique d’Anne Chériez. La matière, la
plasticité, les couleurs, le veinage du bois l'ont naturellement amenée
à réaliser en 3 dimensions les volumes jusque-là uniquement dessinés.
www.anne-cheriez.net
www.boisduguidon.com
infos 06 72 78 57 95
36
QUE PEUT
LA CITÉ DU VERBE ,
QUE PEUT
LA CULTURE EN AUXOIS-MORVAN ?
L’échec de la politique de l’offre
Dans notre actualité politique récente, les résultats des élections régionales, singulièrement ceux du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, sonnent
comme un paradoxe. Cette région a bénéficié d’une politique culturelle, symbolisée par Lille, capitale européenne de la culture, en 2004 :
un activisme passionnant, un discours fort sur le rôle que peuvent
jouer l’art et la culture pour restaurer l’estime de soi dans une région
meurtrie par la désindustrialisation, dans un déploiement d’énergie
qui n’est pas que de circonstance.
L’exact symétrique de ce qui se passe dans la région Paca, qui se
satisfait depuis trop longtemps d’événements parisiens, certes
emblématiques, et néglige ses cinémas, méconnaît le rôle des bibliothèques, ne parvient pas à inventer une suite consistante à l’épisode
Marseille-Provence, capitale européenne de la culture. Et pourtant,
dans ces deux régions, les résultats aux élections sont très, trop
comparables.
37
La tentation – elle existe dans certains cercles – pourrait être de
conclure à l’inutilité de toute politique culturelle. C’est une réponse
dangereuse qui néglige une réalité dramatique : l’hostilité systématique à la culture, aux artistes, à l’instruction, de ceux qui, en tous
lieux, s’opposent au progrès et à la liberté. Aussi de ceux qui, sous le
visage de Daesh, se désignent comme nos ennemis culturels.
Quelques alternatives, aussi connues que négligées, peuvent être
mobilisées. La première concerne les lieux de vies culturelles. Il est
moins utile d’en créer de nouveaux que d’accompagner ceux qui
existent, pour mieux les inscrire dans une relation charnelle avec les
citoyens afin de mieux prendre en compte le réseau territorial et le
faire bénéficier des installations qui doivent conduire le public à investir ces espaces.
Le deuxième instrument est celui de l’éducation artistique. Les expériences, trop ponctuelles, sont toujours positives, qui permettent à des
enfants de se réconcilier avec l’école, de découvrir des perspectives
professionnelles insoupçonnées, de prendre possession de la richesse
de leur histoire. Et pourtant, rien de conséquent n’est entrepris.
On devrait, comme ailleurs en Europe, se concentrer sur le patrimoine
et l’histoire de l’art d’une part, et sur le recours à une méthode pédagogique que tout le système scolaire gagnerait à mieux exploiter et qui
est naturelle dans le champ artistique, celle du projet, du travail collectif, de l’impulsion créative.
Le troisième instrument : l’approche par capillarité. Le rôle diffus que
joue une multitude d’associations, malheureusement moins soutenues aujourd’hui, pour rendre efficace un projet de politique publique.
38
Cela vaut pour la politique culturelle. C’est toute l’histoire de l’éducation populaire que l’on retrouve ici. Pas de révolution, donc, mais l’exigence adressée au politique d’une plus grande modestie et d’une plus
grande volonté.
Or l’urgence, face à la violence de ce que nous vivons, n’est précisément ni l’incantation, ni le renoncement, ni l’agitation réformiste,
mais la reformulation et l’action. Comprendre qu’il n’est nul “rempart”
efficace, mais de possibles “terreaux” sur lesquels cultiver un monde
partagé. La politique culturelle en est un, qui doit passer de la verticalité du monument à l’horizontalité du réseau.
Évoluer de la communication brillante à l’action politique diffuse. Il
est toujours temps de s’y atteler. C’est ce que nous voulons mettre en
œuvre à La Cité du Verbe.
Jean-Louis Mercuzot
inspiré de l’article
de Laurence ENGEL
de la revue Esprit
40
41
www.eygurande.net
RÉSERVATIONS
03 80 84 47 17
compagnie@eygurande.net
TARIFS DES SPECTACLES
10 € tarif réduit - 12 € plein tarif
L’ÉQUIPE DE LA SAISON 2016
Paul Alphonse, Arnaud Delannoy, Valérie Delbore,
Fred Furgol, Myriam Gabaut, Paolo Gorietti,
Isabella Keiser, Laurent Letellier, Pierre Linguanotto,
Jean-Louis Mercuzot, Manu Rivière,
LE BISTROT DE LA CITÉ
Philippe Robin-Volclair, Alexandre Martin, Ombline
de Benque. Artistes associés : le Théâtre Nomade
À DÉCOUVRIR AUSSI EN AUXOIS-MORVAN !
ACOMER au Meix-Roblin WWW.ACOMER.ORG
le Domaine de la Chaux à Alligny-en-Morvan WWW.GITES-LACHAUX.FR les Mots Parleurs Bourgogne à Semur-en-Aux. WWW.MOTSPARLEURS.ORG
ARCADE, Sainte-Colombe WWW.CHATEAU-SAINTECOLOMBE-ARCADE.COM
le Café parisien à Saulieu WWW.CAFEPARISIEN.NET l’Atelier Corréia et Architectes Ass. à Saulieu WWW.ATELIERCORREIA.COM Avant ou après chaque spectacle vous pouvez déguster notre “repas
fait maison”, simple et bon. Selon la météo vous pouvez prendre un
verre au coin du feu ou face aux monts de l’Auxois et poursuivre le
dialogue avec les artistes et les autres spectateurs. Pour mieux vous
servir merci de réserver au 03 80 84 47 17.
42
43
REMERCIEMENTS
POUR VOUS RENDRE À
LA CITÉ DU VERBE
La Cité du Verbe a été fondée par la Compagnie l’Eygurande.
La Cité du Verbe remercie chaleureusement la commune de Missery,
la Communauté de Communes de la Butte de Thil, le Pays de
l’Auxois-Morvan, le Conseil départemental de Côte-d’Or, la Région
Bourgogne Franche-Comté, France Bleu Bourgogne, le réseau
Affluences, le Taf Théâtre, les habitants relais qui distribuent
les programmes sur le Pays de l’Auxois Morvan et les bénévoles
qui participent chaque jour à faire vivre notre lieu.
Hameau de Saiserey 21210 MISSERY
03 80 84 47 17
compagnie@eygurande.net
www.eygurande.net
La Cité du Verbe reçoit le soutien de l’État DRAC Bourgogne
Franche-Comté, de la Région Bourgogne Franche-Comté, du Conseil
départemental de la Côte-d’Or et du Pays de l’Auxois-Morvan.
Depuis Dijon : sur A38 prendre la sortie Pouilly-en-Auxois, traverser
Pouilly-en-Auxois, au rond-point, prendre dir. Saulieu.
Après Chailly-sur-Armançon, continuez la D977 bis.
Après Melin, prenez à droite la D36 dir. Mont-Saint-Jean.
Au village de Missery, prendre à droite, Saiserey.
Depuis Paris : sur A6 prendre la sortie Bierre-les-Semur puis dir.
Précy-sous-Thil. Au stop toujours tout droit, traverser le village,
traverser le Brouillard, puis Fontangy, prochain village Missery.
Juste avant prendre à gauche, Saiserey.
La Cité du Verbe reçoit également le soutien
de la Fondation RTE de la Fondation Bouygues Telecom
Montbard (TGV)
45 min
Avallon
40 min
La Cité du Verbe est présente sur les réseaux Affluences et Quint'Est
A6
Bierre-lès-Semur
SORTIE 23
Pouilly-enSaiserey
Auxois 25 min
Missery
Dijon
(TGV) 1h
Saulieu
15 min
A6
Graphisme : agence les Pistoleros - impression : Inore groupe / photographies : p.2, 32-33 et 41 Jo Magrean / p. 6 et 8
Pierre Chancy, Anne Lalaire, Les Pratos / p. 17 BymyselfCLH / p. 24 Tobias Gloger / p. 26 et 28 Vincent Arbelet
Autun
1h
A31
A38
Beaune
1h
44
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
4 192 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler