close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Choix de la base de données

IntégréTéléchargement
Choix de la base de données
1) Choix du type de base de données
Nous avons 3 choix envisageables pour le type de base de données :
•
base de donnée relationnelle
•
base de donnée XML
•
base de donnée orientée objet ou objet/relationnel
Dans le monde documentaire, c'est à dire quand on stocke des textes, un modèle comme par
exemple celui des bases de données hiérarchiques, notamment à base d'XML, serai mieux adapté.
On peut donc abandonner ce modèle puisque nos données ne sont pas adaptées ( pas de hierarchie
dans les données).
Examinons maintenant le modèle objet, et le modèle objet relationnel.
Le modèle objet-relationnel ne nous concerne pas car pour notre application, nous n'aurons pas
besoin de faire de mapping objet-relationnel.
Comparons les bases de données objet et relationnelles :
Le relationnel a ses avantages, en particulier
• sa grande facilité et efficacité pour effectuer des recherches dans des grandes bases des
données
• la facilité de spécifier des contraintes d’intégrité sans programmation
• une théorie solide et des normes reconnues
• Manque de normalisation pour les SGBDOO trop de solutions propriétaires
• SGBDOO moins souple que le relationnel pour s’adapter à plusieurs applications et à
l’augmentation de charge
Il nous semble donc indiqué d'utiliser une base de donnée relationnelle dans le cadre de ce projet.
Il reste maintenant à décider quel SGBD choisir.
2) Choix entre Oracle et MySQL
Notre choix va se porter sur les deux grands SGBD relationnels les plus utilisés : MySQL et Oracle.
MySQL est un SGBD open source, rapide et fiable pour la création de base de données
relationnelle. Il possède une équipe de développement active et de plus en plus de fonctionnalités
sont ajoutées à chaque nouvelles version.
Oracle possède une version gratuite et, est plus souple que MySQL. Il peut exécuter et gérer plus
de transactions que MySQL. Oracle serait plus performant dans le cas ou l'application serai centrée
autour des requêtes .
Bien qu'Oracle puisse supporter les requêtes les plus complexes avec quasiment aucune restriction
sur le nombre de tables alors que pour MySQL, sa limitation est de 61 tables et si d'un point de vue
fonctionnel, MySQL reste un peu moins garni en fonctionnalités , il nous semble préférable
d'utiliser MySQL dans la mesure ou la base de donnée sera relativement petite et les requêtes plutôt
simple avec deux ou trois jointures maximums ( afficher les étudiants, afficher les étudiants qui
travaillent sur un projet etc).
De plus MySQL est mieux adapté pour des applications Web comme la notre qui utilise la BD
principalement en lecture
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
64 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler