close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

autorisation de prélèvements d`eau dans les

IntégréTéléchargement
Si vous avez de la difficulté à visualiser ce courriel correctement, cliquez ici.
AUTORISATION DE PRÉLÈVEMENTS D’EAU DANS LES RIVIÈRES À
SAUMON D’ANTICOSTI POUR LES FORAGES :
UNE DÉCISION IRRESPONSABLE QUE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC
DOIT JUSTIFIER
Québec, le 4 juillet 2016 — « Il nous apparaît complètement irresponsable que le
gouvernement du Québec autorise le prélèvement de plus de 30 millions de litres
d’eau dans les rivières d’Anticosti pour réaliser trois forages exploratoires avec
fracturation hydraulique. La rivière Jupiter, un des ses affluents et la rivière Sainte­
Marie abritent le saumon atlantique, évalué en voie de disparition à l’île d’Anticosti.
Les bassins versants des rivières d’Anticosti sont de petites tailles et les cours d’eau
connaissent des étiages sévères. Des prélèvements d’eau d’une telle ampleur ne
peuvent être sans impacts pour le saumon », mentionne Charles­Antoine Drolet,
biologiste et administrateur de Nature Québec en réaction à l’article paru aujourd’hui
dans le journal Le Devoir.
« Nature Québec demande au gouvernement de rendre publics les études et
documents produits par Hydrocarbures Anticosti S.E.C. qui ont permis au
gouvernement d’autoriser les forages et les prélèvements d’eau associés. Rappelons
qu’aucune station hydrométrique n’est en fonction sur Anticosti. Comment a t’on
évalué l’impact des prélèvements d’eau sur le saumon atlantique alors qu’on ne
possède pas de mesures réelles des débits des rivières d’Anticosti ? » poursuit
Monsieur Drolet.
Nature Québec rappelle que les rivières d’Anticosti, particulièrement la rivière
Jupiter, sont reconnus pour leurs eaux cristallines et leur biodiversité. Ce patrimoine
naturel devrait être préservé considérant qu’il soutient une économie basée sur le
récréotourisme. Le bassin de la rivière Jupiter est d’ailleurs un milieu exceptionnel
qui a été proposé par la région pour devenir une aire protégée.
— 30 —
Nature Québec œuvre à la conservation de la nature, au maintien des
écosystèmes essentiels à la vie et à l’utilisation durable des ressources. Travaillant
depuis 1981 à la protection de la biodiversité, Nature Québec souscrit aux objectifs
de la Stratégie mondiale de conservation de l’Union internationale pour la
conservation de la nature (UICN), dont il est membre. Nature Québec regroupe plus
de 50 000 sympathisants, donateurs et membres individuels et une centaine
d’organisations affiliées. Nature Québec est un organisme de bienfaisance reconnu.
www.naturequebec.org.
Information
Sophie Gallais, chargée de projets
Tél. : 418 648­2104 poste 2092
870, avenue De Salaberry, bureau 207, Québec, Quebec G1R 2T9
Pour cesser de recevoir des courriels de notre part, cliquez ici pour vous désabonner.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
127 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler