close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Caractérisation du point sensible

IntégréTéléchargement
CHAUFFAGE DANS LES
BATIMENTS PERFORMANTS
Les points sensibles liés au
chauffage
Point sensible
x
Mauvaise pratique
Bonne pratique
© AQC
Reproduction autorisée
avec mention de la source
Risques liés au chauffage
Un chauffage mal conçu et mal entretenu peut générer :
x Perte de performance des équipements et des réseaux
x Inconfort thermique / acoustique
x Un risque d’intoxication ou d’incendie pour les inserts et foyers
fermés
x Un départ d’incendie
Chauffage et réseaux
Accessibilité aux équipements techniques
Caractérisation du point sensible :
Accessibilité aux locaux techniques difficile voire dangereuse pour le
personnel de maintenance.
Origine/ impact :
Défaut de conception: Le travail de la phase exploitation n’est pas anticipé
avec pour conséquence des risques pour la qualité d’entretien et de
maintenance.
Solution et préconisation :
Prévoir des modes d’accès fixes afin de garantir la sécurité des intervenants
et la qualité de leur travail.
Chauffage et réseaux
Accessibilité aux équipements techniques
Exemple :
1 : Accès par trappe dans les circulations via une
échelle escamotable.
2 : Mise en place d’un escalier fixe pour l’accès
aux équipements de ventilation.
x
2
1
Chauffage et réseaux
Dimensionnement des équipements de chauffage
Caractérisation du point sensible :
Les bâtiments performants impliquent des besoins de chauffage plus faibles.
Les équipements surdimensionnés utilisés à faibles puissance se dégradent plus
rapidement.
Origine / impact :
Défaut de conception (ou culturel) et/ou peu de produits de faibles puissance
disponible sur le marché : courts cycle, dégradation des rendements et
vieillissement prématuré des équipements techniques.
Solution et préconisation :
Dimensionner au plus juste les équipements sans rajouter de surpuissance.
Pour une pratique de l’intermittence ne plus le mettre en œuvre à partir d’une
température extérieure seuil.
Chauffage et réseaux
Calorifugeage des réseaux de chaleur
Caractérisation du point sensible :
Réseaux de chauffage non isolés.
Origine / Impact :
Méconnaissance ou négligence lors de la mise en œuvre: déperditions
importantes via les réseaux dans les locaux non-chauffés et
surconsommations
Solution et préconisation :
Bien spécifier les recommandations de pose dans les CCTP.
Chauffage et réseaux
Calorifugeage des réseaux de chaleur
Exemple :
1 : Tuyaux de plomberie (ECS, Chauffage) posés
trop près du mur. Application d’un calorifuge de
forte épaisseur impossible.
2 : Réseau parfaitement isolé, utilisation de
coquilles isolantes préfabriquées pour les
vannes et la panoplie
2
1
x
Chauffage et réseaux
Répartition des réseaux de distribution de chaleur
Caractérisation du point sensible :
Pas de séparation des réseaux de distribution par logements et/ou par
pièces.
Origine / impact :
Manquement lors de la conception : Inconfort thermique en particulier de
surchauffes sur des logements orientés Sud, lors d’apport solaire important,
chauffés de la même manière qu’au nord.
Solution et préconisation :
Séparer les réseaux par façade et usage.
Chauffage et réseaux
Répartition des réseaux de distribution de chaleur
Exemple :
Salle serveur située sur la même boucle de
chauffage (plancher chauffant) que toutes
les autres pièces attenantes (bureaux…).
Malgré sa surchauffe qui résulte des
équipements informatiques, cette salle est
chauffée par le plancher chauffant (et il ne
peut pas en être autrement). Un climatiseur
a été installé dans cette pièce afin de
maintenir des températures convenables. La
salle serveur est donc à la fois chauffée et
climatisée pendant l’hiver.
x
Chauffage et réseaux
Répartition des réseaux de distribution de chaleur
Exemple de solution :
Chaudière alimentant des réseaux
différenciés en fonction de l’orientation des
pièces au sein d’un même bâtiment. Le
besoin de chauffage (en intersaison
notamment) peut être très différent suivant
l’orientation des pièces concernées. Séparer
les réseaux permet par exemple de ne
chauffer que la partie nord d’un bâtiment et
ainsi d’éviter les surchauffes des pièces
situées au sud (bénéficiant des apports
solaires). Cette bonne pratique apporte un
gain de confort et permet des économies.
Chauffage et réseaux
Complexité des installations
Caractérisation du point sensible :
Complexification des installations de production de chaleur et d’ECS. Certaines
opérations comportent 3 systèmes de sources d’énergie différents.
Origine / impact :
L’utilisation d’EnR (ECS solaires, géothermie…) nécessite la mise en place d’un
appoint pour pallier aux éventuels manquements : risque pour la qualité
d’entretien et de maintenance.
Solution et préconisation :
Mettre en place des installations simples et faciles d’entretien.
Chauffage et réseaux
Complexité des installations
Exemple :
Ici, trois sources de production de
chaleur sont couplées pour le
chauffage de l’eau chaude sanitaire :
-Une installation de panneaux solaires.
-Une chaudière bois.
-Une résistance électrique.
Un problème est survenu sur
l’installation. Les différentes
entreprises responsables des
équipements ont du mal à se mettre
d’accord sur l’origine du problème,
chacune se renvoyant la responsabilité
de la panne.
Chauffage et réseaux
Ajouts d’équipements
Caractérisation du point sensible :
Ajout d’équipements non prévus à la conception qui viennent influencer et
nuire à la performance du bâtiment.
Origine / impact :
Comportement des usagers (méconnaissance) et/ou défaut de conception
(inconforts thermiques des usagers) : perte de performance globale du
bâtiment
Solution et préconisation :
Sensibiliser les usagers à l’impact de leur comportement sur les
consommations. La prise en compte de l’usager doit aller plus loin que la
simple remise d’un livret explicatif et faire l’objet d’un accompagnement sur
le long terme.
Chauffage et réseaux
Ajouts d’équipements
Exemple :
Dans plusieurs projets BBC des équipements de chauffage ou de
refroidissement ont été ajoutés après la livraison du logement. Ces
équipements n’ont pas été pris en compte lors de l’étude thermique
réglementaire. Ils remettent en cause le statut BBC du projet.
x
x
Climatisation
Radiateur électrique
x
Sèche
serviette
Les points sensibles liés aux
inserts et foyers fermés
Point sensible
x
Mauvaise pratique
Bonne pratique
inserts et foyers fermés
Implantation des prises d’air des éléments de combustion
Caractérisation du point sensible :
Prise d’air en intérieur des éléments de combustion dans des bâtiments
possédant une bonne étanchéité à l’air.
Origine / Impact :
Défaut de conception : risque de mettre le bâtiment en dépression,
l’élément de combustion de manquer de tirage et d’entraîner un risque
d’enfumage ainsi que de perturber le bon fonctionnement de la ventilation.
Solution et préconisation :
Installer des équipements étanches à l’air avec prise d’air en extérieur.
inserts et foyers fermés
Implantation des prises d’air des éléments de combustion
Exemple :
1 : Prise d’air en façade d’un poêle étanche dans une
maison individuelle BBC. Des difficultés de tirage ont
été constatés pouvant entrainer des risques de
dégradation de la qualité de l’air intérieur.
2 : Poêle étanche avec prise d’air extérieur par le soussol.
x
2
1
inserts et foyers fermés
Dimensionnement des poêles à bois
Caractérisation du point sensible :
 Surdimensionnement du poêle à bois.
Origine / impact :
Défaut de conception (ou culturel) et/ou peu de produits de faibles puissance
disponible sur le marché : surchauffes locales et pics de chaleur ponctuels
responsables d’inconfort thermique.
Solution et préconisation :
Installer des équipements plus adaptés aux besoins réels.
Se référer aux recommandations professionnelles rédigées dans le cadre du
programme RAGE 2012 : « Appareils divisés à granulés et à bûches ».
inserts et foyers fermés
Surdimensionnement des poêles à bois
Exemple :
Poêle à bois à bûche surdimensionné dans une maison individuelle
entraînant :
→ Des points chaud localisés autour du poêle
→ Des pics de chaleur ponctuel
→ Inconfort thermique nécessitant
l’ouverture des fenêtres pour évacuer
l’excédant de chaleur
inserts et foyers fermés
Vis sans fin d’amenée du combustible
Caractérisation du point sensible :
 Casse ou blocage répétés de la vis sans fin d‘alimentation de la chaudière à
granulés.
Origine / impact :
Mauvaise qualité du combustible (présence de graviers, de morceaux
irréguliers) et déchargement brutale du combustible : panne entraînant
inconfort thermique et surcoût.
Solution et préconisation :
Conclure des contrats de livraison incluant une bonne qualité du produit
livré : granulométrie, niveau de séchage, propreté …
Les points sensibles liés aux PAC
et chauffe-eau
thermodynamique
Conception
Acoustique
Caractérisation du point sensible :
Inconfort acoustique important, source de gêne pour les usagers du
bâtiments comme pour le voisinage.
Origine / impact :
Défaut propre au produit : les vibrations à basse fréquence crées sont source
de nuisances sonores importantes.
Solution et préconisation :
Prévoir des supports de fixation lourds permettant d’atténuer les vibrations.
Conception
Acoustique
Exemple :
La PAC gaz installée en toiture terrasse engendrait un inconfort acoustique
important pour le voisinage. La PAC a due être habillées par des plaques
insonorisées pour éviter la propagation du bruit de fonctionnement.
Conception
Inconfort acoustique
Illustration :
Pour le voisinage :
augmentation maximum de
pression acoustique de 5 dB (A)
le jour et 3 dB la nuit.
Pour les occupants : maximum
de 35dB (A) sauf pour la cuisine
de 50 dB (A)
Conception
Dimensionnement
Caractérisation du point sensible :
Surdimensionnement de la PAC
Origine / impact :
Défaut de conception (ou culturel) et/ou peu de produits de faibles
puissance disponible sur le marché : courts cycle, dégradation des
rendements et vieillissement prématuré des équipements techniques.
Solution et préconisation :
Equiper les PAC de ballon tampon.
Conception
Dimensionnement
Exemple :
Il était prévu initialement une unité
extérieure et unité intérieure sans ballon
tampon mais la pompe à chaleur se
déclenchait trop souvent.
Il a fallu installer en fin de chantier des
ballons dans chaque logement pour éviter
que la pompe à chaleur ne se déclenche à
chaque changement de température.
Cela a induit un surcoût, d’autant plus qu’il
a fallu choisir des ballons inox pour assurer
une qualité esthétique, puisqu’ils sont
placés dans le salon.
Exploitation
Evacuation des condensats
Caractérisation du point sensible :
Pas d’évacuation des condensats : formation de gel et de blocs de glace aux
pieds de l’équipement.
Origine / impact :
Défaut de conception : risque pour la sécurité des intervenants.
Solution et préconisation :
Surélever le groupe extérieur pour permettre l’évacuation des condensats.
L’évacuation doit se faire hors gel ou mise en place de cordon chauffant.
Exploitation
Evacuation des condensats
Exemple :
Sur cette PAC Gaz situé en toiture
terrasse, l’évacuation des condensats
s’effectuait pas un tuyau en PVC vers
un exutoire en toiture. La canalisation
d’évacuation, qui n’était pas hors gel, a
gelé et les condensats se sont
accumulés autour de la PAC formant un
bloc de glace rendant l’accès difficile
pour la maintenance.
Solution corrective : Un cordon
chauffant a été installé sur
l’évacuation.
Exploitation
Evacuation des condensats
Illustration évacuation des condensats :
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
5 737 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler