close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

chabbat parchat `houkat

IntégréTéléchargement
ž›
Likouteï Si’hot
Perspectives ‘hassidiques sur la Sidra de la Semaine
d’après les causeries du Rabbi de Loubavitch
CHABBAT PARCHAT
‘HOUKAT
10 Tamouz 5776 - 16 juillet 2016
SEFER BAMIDBAR
‘Houkat
Nature profonde des Mitsvot
(Discours du Rabbi, Likouteï Si’hot, tome 13, page 66)
Le verset ‘Houkat 19, 2 dit : «Voici le Décret de la Torah» et les commentateurs(1)
Ɛ͛ŝŶƚĞƌƌŽŐĞŶƚ͕ăĐĞƉƌŽƉŽƐ͗ƉŽƵƌƋƵŽŝůĂWĂƌĂĐŚĂĚĠĮŶŝƐƐĂŶƚůĂDŝƚƐǀĂĚĞůĂǀĂĐŚĞ
rousse est-elle introduite par ces mots : «voici le Décret de la Torah»(2) ?
On peut penser que le verset indique ainsi, d’une manière allusive, ce qu’est le
ĐŽŶƚĞŶƵƉƌŽĨŽŶĚĚĞĐĞƩĞDŝƚƐǀĂĚĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞ͕ƋƵŝĞƐƚůĞĨŽŶĚĞŵĞŶƚĚĞƚŽƵƚĞ
ůĂdŽƌĂŚĞƚĚĞƐDŝƚƐǀŽƚ͘ĞĐĞĨĂŝƚ͕ůĞWƌĠĐĞƉƚĞĚĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞĞƐƚďŝĞŶ͗«le Décret de la Torah»͕ĚĞƚŽƵƚĞůĂdŽƌĂŚ͕ĚĂŶƐƐŽŶĞŶƐĞŵďůĞ(3)͘
>͛ĞdžƉůŝĐĂƟŽŶĚĞƚŽƵƚĐĞůĂĞƐƚůĂƐƵŝǀĂŶƚĞ͘KŶƐĂŝƚƋƵĞůĂDŝƚƐǀĂĚĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞ
ĞƐƚ ƵŶ ĠĐƌĞƚ͕ ƋƵŝ Ŷ͛Ă ƉĂƐ ĚĞ ũƵƐƟĮĐĂƟŽŶ ƌĂƟŽŶŶĞůůĞ Ğƚ ƋƵŝ ĠĐŚĂƉƉĞ ă ů͛ĞŶƚĞŶĚĞment(4)͘>͛ŚŽŵŵĞƋƵŝůĂŵĞƚĞŶƉƌĂƟƋƵĞŶĞůĞĨĂŝƚƉĂƐƉĂƌĐĞƋƵ͛ŝůůĂĐŽŵƉƌĞŶĚďŝĞŶ
ĞƚƉĂƌĐĞƋƵ͛ŝůĂĚŚğƌĞŝŶƚĞůůĞĐƚƵĞůůĞŵĞŶƚăƐŽŶĐŽŶƚĞŶƵ͘/ůŶĞƉĞƵƚƋƵĞƐĞƐŽƵŵĞƩƌĞ
ăůĂsŽůŽŶƚĠĚŝǀŝŶĞ͕ƚƌĂŶƐĐĞŶĚĂŶƚůĂƉĞƌĐĞƉƟŽŶĚĞƐŚŽŵŵĞƐ͘
>ĂĨŽƌŵƵůĂƟŽŶĚƵǀĞƌƐĞƚĚĞĐĞƩĞWĂƌĂĐŚĂƐŽƵůŝŐŶĞĂŝŶƐŝƋƵĞĐĞĠĐƌĞƚ͕ŝŶƚƌŽĚƵŝƐĂŶƚůĂĚĠĮŶŝƟŽŶĚĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞ͕ĞƐƚďŝĞŶ͕ĐŽŶĐƌğƚĞŵĞŶƚ͕ĐĞůƵŝĚĞƚŽƵƚĞůĂdŽƌĂŚ͕
«voici le Décret de la Torah»(5)͘
ŶƌĠĂůŝƚĠ͕ƚŽƵƚĞƐůĞƐDŝƚƐǀŽƚ͕LJĐŽŵƉƌŝƐĐĞůůĞƐƋƵŝ͕ĞŶĂƉƉĂƌĞŶĐĞ͕ŽŶƚƵŶĞũƵƐƟĮĐĂƟŽŶůŽŐŝƋƵĞ͕ƐŽŶƚďŝĞŶ͕ĞŶůĞƵƌŶĂƚƵƌĞƉƌŽĨŽŶĚĞ͕ůĂsŽůŽŶƚĠĚƵ^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ů͕
dépassant la compréhension des hommes(6)͘KŶŶĞƉĞƵƚĚŽŶĐƉĂƐůĞƐŵĞƩƌĞĞŶƉƌĂƟƋƵĞƉĂƌĐĞƋƵ͛ŽŶůĞƐĐŽŵƉƌĞŶĚ͕ƉĂƌĐĞƋƵ͛ĞůůĞƐƐŽŶƚůŽŐŝƋƵĞƐ͕ŵĂŝƐƵŶŝƋƵĞŵĞŶƚĞŶ
ƐĞƐŽƵŵĞƩĂŶƚă͘ŝĞƵ(7)͘
(1) Notamment le Or Ha ‘Haïm, dans son commentaire du début de la Paracha.
(2) Quelle est la portée générale de la Mitsva de la vache rousse ?
(3) Dont il est représentatif. On verra aussi, à ce sujet, le Likouteï Torah, au début de la Parchat
‘Houkat.
(4) Que l’on met donc en pratique uniquement parce que le Saint béni soit-Il l’a décrétée.
(5) C’est bien la soumission qui doit être la clé de la pratique de toutes les Mitsvot, quelle que soit
l’étendue de la perception rationnelle qu’on peut en avoir.
(6) Et, ce que l’on en comprend n’en est pas la dimension profonde, mais uniquement la partie que
le Saint béni soit-Il a voulu mettre à la portée de l’intellect humain.
(7) La démarche rationnelle ne peut pas être la motivation de la pratique des Mitsvot. Elle en serait
une limitation intolérable. On trouvera une explication plus détaillée, à ce propos, dans le Sefer Itvaadouyot 5751, tome 4, à la page 3.
1
ĞƋƵŝǀŝĞŶƚĚ͛ġƚƌĞĞdžƉŽƐĠŶŽƵƐƉĞƌŵĞƩƌĂĚĞĚĠǀĞůŽƉƉĞƌůĂŶŽƟŽŶƋƵŝĂĠƚĠŝŶƚƌŽĚƵŝƚĞĂƵƉƌĠĂůĂďůĞ͘>͛ĞdžƉƌĞƐƐŝŽŶ͗«voici le Décret de la Torah» ne s’applique pas uniquement à la vache rousse, mais aussi, plus généralement, aux Lois de l’impureté et
ĚĞůĂƉƵƌĞƚĠ͕ĚĂŶƐůĞƵƌŐůŽďĂůŝƚĠ͕ƉƵŝƐƋƵĞ͕ĐŽŵŵĞůĞƌĂƉƉĞůůĞůĞZĂŵďĂŵ͕«elles font
ƉĂƌƟĞĚĞƐĠĐƌĞƚƐ»(8)͘
Les Lois de l’impureté et de la pureté sont clairement tranchées, sans demi-meƐƵƌĞĞƚƐĂŶƐŶƵĂŶĐĞ͘hŶŚŽŵŵĞŶĞƉĞƵƚƉĂƐġƚƌĞŝŵƉƵƌăŵŽŝƟĠ͘>ĞƐŝŵƉůĞĐŽŶƚĂĐƚ
ĂǀĞĐƵŶŽďũĞƚŝŵƉƵƌƌĞŶĚĂƵƐƐŝƚƀƚŝŵƉƵƌů͛ĞŶƐĞŵďůĞĚƵĐŽƌƉƐ͘
ĞůĂŵġŵĞĨĂĕŽŶ͕ů͛ĂƉƉĂƌŝƟŽŶĚĞů͛ŝŵƉƵƌĞƚĠŶĞĚĠƉĞŶĚƉĂƐĚƵĚĞŐƌĠĚ͛ĂƩĂĐŚĞŵĞŶƚĞŶƚƌĞĐĞůƵŝƋƵŝĞƐƚŝŵƉƵƌĞƚĐĞůƵŝƋƵŝƌĞŶĚŝŵƉƵƌ͘hŶĐŽŶƚĂĐƚůĠŐĞƌĞƚƐƵƉĞƌĮĐŝĞů
ƐƵĸƚƉŽƵƌĐŽŶƚƌĂĐƚĞƌů͛ŝŵƉƵƌĞƚĠ͘
ŶŽƵƚƌĞ͕ů͛ŝŵƉƵƌĞƚĠĞƐƚŝŶĚĠƉĞŶĚĂŶƚĞĚĞů͛ŝŶƚĞŶƟŽŶĚĞů͛ŚŽŵŵĞ͘ůůĞƐ͛ĂƉƉůŝƋƵĞă
ůĂĨŽŝƐŝŶƚĞŶƟŽŶŶĞůůĞŵĞŶƚ͕ƉĂƌŝŶĂĚǀĞƌƚĂŶĐĞŽƵŵġŵĞƉĂƌĂĐĐŝĚĞŶƚ(9)͘ƚ͕ĞůůĞĞdžĞƌĐĞ
ƵŶĞŝŶŇƵĞŶĐĞĂďƐŽůƵĞ͘>͛ŚŽŵŵĞƋƵŝĞƐƚŝŵƉƵƌĂƵŶĞŝŶƚĞƌĚŝĐƟŽŶƚŽƚĂůĞĚĞĐŽŶƐŽŵŵĞƌĐĞƋƵŝĞƐƚĐŽŶƐĂĐƌĠŽƵďŝĞŶĚ͛ĞŶƚƌĞƌĚĂŶƐůĞdĞŵƉůĞ͘
͛ĞƐƚƉƌĠĐŝƐĠŵĞŶƚƉŽƵƌĐĞƩĞƌĂŝƐŽŶ(10) que les Lois d’impureté et de pureté sont
ĚĠĮŶŝĞƐ ĐŽŵŵĞ ĚĞƐ ĠĐƌĞƚƐ͕ ĠŵĂŶĂŶƚ Ě͛ƵŶĞ ŵĂŶŝğƌĞ ĠǀŝĚĞŶƚĞ ĚĞ ůĂ sŽůŽŶƚĠ ĚƵ
^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ů͕ŶŽŶƉĂƐĚĞƉƌŝŶĐŝƉĞƐƌĂƟŽŶŶĞůƐ͘
>͛ŝŶƚĞůůĞĐƚ͕ƉĂƌŶĂƚƵƌĞ͕ĞŶǀŝƐĂŐĞĚŝīĠƌĞŶƚƐĂƐƉĞĐƚƐĞƚŝůĠǀĂůƵĞĐŚĂĐƵŶĚ͛ĞŶƚƌĞĞƵdž
ƐĞůŽŶƵŶĞĂƉƉƌŽĐŚĞƌĂƟŽŶŶĞůůĞ(11)͘>ĂǀŽůŽŶƚĠ͕ăů͛ŝŶǀĞƌƐĞ͕ĞƐƚƚƌĂŶĐŚĠĞĞƚĚ͛ƵŶƐĞƵů
ďůŽĐ͘KŶŶĞůĂŵĞƐƵƌĞƉĂƐĞƚŽŶŶĞůĂƐĞŐŵĞŶƚĞƉĂƐ͘
C’est précisément là ce qu’enseigne le verset : «voici le Décret de la Torah»͘dŽƵƚ
comme les Lois de l’impureté et de la pureté découlent uniquement de la Volonté
ĚƵ^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ů͕ƐĂŶƐƋƵĞů͛ŽŶƉƵŝƐƐĞĨĂŝƌĞŝŶƚĞƌǀĞŶŝƌĚĞƐĐŽŶƐŝĚĠƌĂƟŽŶƐƌĂƟŽŶŶĞůůĞƐ͕ŝůĞŶĞƐƚĚĞŵġŵĞĠŐĂůĞŵĞŶƚƉŽƵƌƚŽƵƚĞƐůĞƐĂƵƚƌĞƐDŝƚƐǀŽƚĚĞůĂdŽƌĂŚ(12)͘
(8) A la fin de ses Lois du Mikwé. Ce sont les Lois, par excellence, qui échappent totalement à la
logique, car, selon les termes du Rambam, «pourquoi le contact d’un mort rendrait-il impur et pourquoi le contact de l’eau purifierait-il ?».
(9) Par exemple quand un homme trébuche sur un objet impur ou bien est poussé vers lui par
quelqu’un d’autre.
(10) Du fait de ce caractère extrême, sans demi-mesure.
(11) Et, celle-ci est toujours nuancée, au fur et à mesure que le raisonnement se construit.
(12) Y compris celles en lesquelles ce caractère apparaît moins clairement.
2
>ĞƐDŝƚƐǀŽƚƐŽŶƚů͛ĞdžƉƌĞƐƐŝŽŶĚĞůĂsŽůŽŶƚĠĚƵ^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ů͘KŶŶĞƉĞƵƚĚŽŶĐ
ƉĂƐĠŵĞƩƌĞƵŶũƵŐĞŵĞŶƚĚĞǀĂůĞƵƌ͕ăůĞƵƌƉƌŽƉŽƐ͕ŶŝĠǀĂůƵĞƌůĞƵƌŝŵƉŽƌƚĂŶĐĞƐĞůŽŶ
ĚĞƐĐƌŝƚğƌĞƐƌĂƟŽŶŶĞůƐ͕ƋƵĞůƐƋƵ͛ŝůƐƐŽŝĞŶƚ͘
>͛ŝŵƉŽƌƚĂŶĐĞĚĞƐDŝƚƐǀŽƚĚĠƉĞŶĚƵŶŝƋƵĞŵĞŶƚĚƵĨĂŝƚƋƵ͛ĞůůĞƐƐŽŶƚůĂsŽůŽŶƚĠĚƵ
ƌĠĂƚĞƵƌ͘/ůŶ͛LJĂƉĂƐůŝĞƵŶŽŶƉůƵƐĚĞƉƌŝǀŝůĠŐŝĞƌů͛ƵŶĞƉĂƌƌĂƉƉŽƌƚăů͛ĂƵƚƌĞ͘ŽŵŵĞůĞ
ĚŝƐĞŶƚŶŽƐ^ĂŐĞƐ͕ĚŽŶƚůĂŵĠŵŽŝƌĞĞƐƚƵŶĞďĠŶĠĚŝĐƟŽŶ͕«ŶĞƐŽƵƉğƐĞƉĂƐůĞƐDŝƚƐǀŽƚ
de la Torah»(13) et : «ƐŽŝƐƐĐƌƵƉƵůĞƵdžƉŽƵƌƵŶĞDŝƚƐǀĂůĠŐğƌĞ͕ĐŽŵŵĞƉŽƵƌĐĞůůĞƋƵŝ
est prépondérante»(14)͘
* * *
(13) Notamment dans le Midrash Tan’houma, Parchat Ekev, au chapitre 2 et dans le Midrash Devarim Rabba, chapitre 6, au paragraphe 2. Il est impossible de le faire parce qu’un homme ne possède
pas les critères d’une telle analyse.
(14) Dans le traité Avot, chapitre 2, à la Michna 1. La volonté, en effet, ne retient pas une telle distinction.
Parvenir à la vie éternelle
(Discours du Rabbi, Likouteï Si’hot, tome 33, page 127)
Le verset ‘Houkat 19, 2 dit : «/ůƐƉƌĞŶĚƌŽŶƚƉŽƵƌƚŽŝƵŶĞǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞ» et, de fait,
ĐĞƩĞDŝƚƐǀĂĚĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞĞƐƚƐƉĠĐŝĮƋƵĞŵĞŶƚůŝĠĞăDŽĐŚĠ͕ŶŽƚƌĞŵĂŠƚƌĞ͛͘ĞƐƚ
ůƵŝƋƵŝƉƌĠƉĂƌĂůĂƉƌĞŵŝğƌĞǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞĞƚůĞ^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ůůƵŝŽƌĚŽŶŶĂ͗«ils prendront pour toi»͕ƉŽƵƌDŽĐŚĠ͕«une vache rousse»(1)͘
EŽƐ ^ĂŐĞƐ͕ ĚŽŶƚ ůĂ ŵĠŵŽŝƌĞ ĞƐƚ ƵŶĞ ďĠŶĠĚŝĐƟŽŶ͕ ĚĠĚƵŝƐĞŶƚ ĚĞ ĐĞƩĞ ĨŽƌŵƵůĂƟŽŶĚĞƵdžĠůĠŵĞŶƚƐƋƵŝƉĞƌŵĞƩĞŶƚĚĞĚĠĮŶŝƌĐĞůŝĞŶƐƉĠĐŝĮƋƵĞĞŶƚƌĞDŽĐŚĠ͕ŶŽƚƌĞ
ŵĂŠƚƌĞĞƚĐĞƩĞDŝƚƐǀĂĚĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞ͗
(1) Selon les termes du verset Bamidbar 19, 2.
3
A) D’une part, il est dit(2) que : «ƚŽƵƚĞƐůĞƐǀĂĐŚĞƐƌŽƵƐƐĞƐĚŝƐƉĂƌĂŠƚƌŽŶƚ͕ăů͛ĞdžĐĞƉƟŽŶ ĚĞ ůĂ ƟĞŶŶĞ͕ ƋƵŝ ƐĞ ŵĂŝŶƟĞŶĚƌĂ»͘ Ŷ Ě͛ĂƵƚƌĞƐ ƚĞƌŵĞƐ͕ ƐĞƵůĞ ůĂ ĐĞŶĚƌĞ ĚĞ ůĂ
ǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞƐĂĐƌŝĮĠĞƉĂƌDŽĐŚĠ͕ŶŽƚƌĞŵĂŠƚƌĞ͕ĂĠƚĠĐŽŶƐĞƌǀĠĞĞƚĐ͛ĞƐƚĂǀĞĐĞůůĞ
que les Cohanim ont préparé les vaches rousses suivantes(3)͘
ŝŶƐŝ͕ĐŚĂƋƵĞĨŽŝƐƋƵ͛ƵŶĞǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞĠƚĂŝƚƐĂŶĐƟĮĠĞ͕ƉĂƌůĂƐƵŝƚĞ͕ůĞƐŽŚĂŶŝŵ
ƋƵŝĞŶĠƚĂŝĞŶƚĐŚĂƌŐĠƐĚĞǀĂŝĞŶƚƐĞƐĂŶĐƟĮĞƌĂǀĞĐůĂĐĞŶĚƌĞĚĞůĂǀĂĐŚĞƋƵŝĂǀĂŝƚĠƚĠ
ƐĂĐƌŝĮĠĞƉĂƌDŽĐŚĠ͕ŶŽƚƌĞŵĂŠƚƌĞ(4)͘
Ϳ͛ĂƵƚƌĞƉĂƌƚ͕ƉŽƵƌĐĞƋƵŝĐŽŶĐĞƌŶĞůĂƉĞƌĐĞƉƟŽŶƌĂƟŽŶŶĞůůĞĚĞĐĞƩĞDŝƚƐǀĂ(5),
ďŝĞŶ ƋƵ͛ĞůůĞ ƐŽŝƚ ĚĠĮŶŝĞ ĐŽŵŵĞƵŶ ĠĐƌĞƚ͕ĐĞƋƵŝ ǀĞƵƚ ĚŝƌĞƋƵĞ ƐĂ ƌĂŝƐŽŶ Ŷ͛Ă ƉĂƐ
été comprise, pas même par le roi Chlomo(6)͕ůĞ^ĂŝŶƚďĠŶŝƐŽŝƚͲ/ůĚŝƚăDŽĐŚĠ͕ŶŽƚƌĞ
ŵĂŠƚƌĞ͗«A toi, Je révèlerai la raison de la vache rousse»(7)͘
KŶƉĞƵƚũƵƐƟĮĞƌĐĞƩĞƌĞůĂƟŽŶƉĂƌƟĐƵůŝğƌĞĞŶƚƌĞůĂDŝƚƐǀĂĚĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞĞƚ
DŽĐŚĠ͕ ŶŽƚƌĞ ŵĂŠƚƌĞ ĞŶ ƉƌĠĐŝƐĂŶƚ ůĂ ŶĂƚƵƌĞ ƉƌŽĨŽŶĚĞ ĚĞ ĐĞ WƌĠĐĞƉƚĞ͘ EŽƐ ^ĂŐĞƐ͕
ĚŽŶƚůĂŵĠŵŽŝƌĞĞƐƚƵŶĞďĠŶĠĚŝĐƟŽŶ͕ĞdžƉůŝƋƵĞŶƚ(8)ƋƵĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞĂƉŽƵƌŽďũĞƚ
d’expier la faute du veau d’or(9)͘
ŝŶƐŝ͕ƐĞůŽŶůĞƐƚĞƌŵĞƐĚĞŶŽƐ^ĂŐĞƐ͕«que vienne la mère»͕ĐĞƩĞǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞ͕
«ĞƚƋƵ͛ĞůůĞŶĞƩŽŝĞůĞƐƐĂůŝƐƐƵƌĞƐĚĞƐŽŶĮůƐ»͕ůĞǀĞĂƵĚ͛Žƌ͘
^ŝůĞƐĞŶĨĂŶƚƐĚ͛/ƐƌĂģůŶ͛ĂǀĂŝĞŶƚƉĂƐĐŽŵŵŝƐůĂĨĂƵƚĞĚƵǀĞĂƵĚ͛Žƌ͕ŝůƐĂƵƌĂŝĞŶƚĠƚĠ
ĚĠĮŶŝƟǀĞŵĞŶƚůŝďĠƌĠƐĚĞů͛ĂŶŐĞĚĞůĂŵŽƌƚ(10)͘EŽƐ^ĂŐĞƐ͕ĚŽŶƚůĂŵĠŵŽŝƌĞĞƐƚƵŶĞ
(2) Dans le Midrash Tan’houma, Parchat ‘Houkat, au chapitre 8 et dans le Midrash Bamidbar Rabba,
chapitre 19, au paragraphe 6. Et, l’on consultera également le commentaire de Rachi sur le traité
Yoma 4a.
(3) Et, ceci peut aussi être rapproché de l’affirmation de nos Sages, dont la mémoire est une bénédiction,
selon laquelle : «l’action des mains de Moché est éternelle», que le texte mentionnera par la suite.
(4) On verra, à ce propos, le traité Para, chapitre 3, à la Michna 5 et le Chneï Lou’hot Ha Berit, partie
de la Loi écrite, Parchat ‘Houkat, à la page 359b.
(5) On verra, à ce propos, l’extrait précédent.
(6) Celui-ci, qui était parvenu à comprendre d’autres Décrets de la Torah, déclara, à propos de la
vache rousse : «Je pensais la comprendre, mais elle est éloignée de moi».
(7) Selon le Midrash Tan’houma, chapitre 302, au paragraphe 8 et le Midrash Bamidbar Rabba, chapitre 19, au paragraphe 6.
(8) Leur explication est citée dans le commentaire de Rachi sur le verset Bamidbar 19, 22, basé sur les
propos de Rabbi Moché Ha Darshan.
(9) Une faute particulièrement grave, celle de l’idolâtrie.
(10) Au début du Midrash Chemot Rabba, au chapitre 32. Et, l’on verra aussi le Zohar, tome 1, à la
page 37b.
4
ďĠŶĠĚŝĐƟŽŶ͕ĞdžƉůŝƋƵĞŶƚƋƵĞ͕ůŽƌƐĚƵĚŽŶĚĞůĂdŽƌĂŚ(11)͕ůĞŵŽŶĚĞĨƵƚƉƵƌŝĮĠĚĞůĂ
ƐŽƵŝůůƵƌĞĚĞůĂĨĂƵƚĞĚĞů͛ĂƌďƌĞĚĞůĂĐŽŶŶĂŝƐƐĂŶĐĞĚƵďŝĞŶĞƚĚƵŵĂů(12)͘
KŶƐĂŝƚ͕ĞŶĞīĞƚ͕ƋƵĞůĂŵŽƌƚƐ͛ĂďĂƫƚƐƵƌĐĞŵŽŶĚĞăĐĂƵƐĞĚĞĐĞƩĞĨĂƵƚĞ͘WƵŝƐ͕
ŝůLJĞƵƚůĂĨĂƵƚĞĚƵǀĞĂƵĚ͛ŽƌĞƚůĞŵŽŶĚĞ͕ĚĞŶŽƵǀĞĂƵ͕ĐŽŶƚƌĂĐƚĂĐĞƩĞƐŽƵŝůůƵƌĞ(13)͘
ĞůĂǀĞƵƚĚŝƌĞƋƵĞůĂŵŽƌƚ͕ĚŽŶƚůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞĂƉŽƵƌŽďũĞƚĚĞƉƵƌŝĮĞƌů͛ŝŵƉƵƌĞƚĠ͕
ĞƐƚůĂĐŽŶƐĠƋƵĞŶĐĞĚŝƌĞĐƚĞĚĞĐĞƩĞĨĂƵƚĞĚƵǀĞĂƵĚ͛Žƌ͘
ĞƉĞŶĚĂŶƚ͕ ů͛ĞdžƉŝĂƟŽŶ(14) ŝŶƚƌŽĚƵŝƚĞ ƉĂƌ ůĂ ǀĂĐŚĞ ƌŽƵƐƐĞ Ŷ͛ĞƐƚ ƋƵĞ ƉĂƌƟĞůůĞ͘ ůůĞ
ƉƵƌŝĮĞƵŶŝƋƵĞŵĞŶƚů͛ŝŵƉƵƌĞƚĠƋƵŝĂĠƚĠĐŽŶƚƌĂĐƚĠĞƉĂƌĐŽŶƚĂĐƚĂǀĞĐƵŶŵŽƌƚ͘Ŷ
ƌĞǀĂŶĐŚĞ͕ĞůůĞŶĞĨĂŝƚƉĂƐĚŝƐƉĂƌĂŠƚƌĞůĂŵŽƌƚĚƵŵŽŶĚĞ͘
ĞƌĠƐƵůƚĂƚŶĞƐĞƌĂŽďƚĞŶƵƋƵ͛ĂǀĞĐůĂĚŝdžŝğŵĞǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞ͕ĐĞůůĞƋƵŝƐĞƌĂƐĂĐƌŝĮĠĞ
ƉĂƌůĞƌŽŝDĂĐŚŝĂ͛Ś͛͘ĞƐƚĂůŽƌƐƋƵĞůĂĨĂƵƚĞĚĞů͛ĂƌďƌĞĚĞůĂĐŽŶŶĂŝƐƐĂŶĐĞĚƵďŝĞŶĞƚ
ĚƵŵĂůƐĞƌĂƚŽƚĂůĞŵĞŶƚƌĠƉĂƌĠĞ͘ğƐůŽƌƐ͕ůĂŵŽƌƚƋƵ͛ĞůůĞĂĂƉƉŽƌƚĠĞĚŝƐƉĂƌĂŠƚƌĂĠŐĂlement, conformément aux propos du prophète : «/ůĂĞŶŐůŽƵƟůĂŵŽƌƚƉŽƵƌů͛ĠƚĞƌnité»(15)͘
͛ĞƐƚůĂƌĂŝƐŽŶƉŽƵƌůĂƋƵĞůůĞůĞZĂŵďĂŵ(16), quand il détaille les vaches rousses qui
ŽŶƚĠƚĠƐĂĐƌŝĮĠĞƐũƵƐƋƵ͛ăĐĞũŽƵƌ͕ĂũŽƵƚĞƵŶĞƉƌĠĐŝƐŝŽŶƐƵƉƉůĠŵĞŶƚĂŝƌĞĞƚŝůƐŽƵůŝŐŶĞ
ĂƵƐƐŝƚƀƚƋƵĞ : «ůĂĚŝdžŝğŵĞƐĞƌĂĨĂŝƚĞƉĂƌůĞƌŽŝDĂĐŚŝĂ͛Ś»͘
WĂƌĐĞƐƚĞƌŵĞƐ͕ůĞZĂŵďĂŵĨĂŝƚĂůůƵƐŝŽŶăůĂƉĞƌĨĞĐƟŽŶĚĞůĂƌĠƉĂƌĂƟŽŶƋƵŝƐĞƌĂŝŶtroduite par la vache rousse, quand elle écartera non seulement l’impureté contractée par contact avec un mort, mais aussi la mort elle-même, lors de la délivrance
ǀĠƌŝƚĂďůĞĞƚĐŽŵƉůğƚĞ͘
(11) Comme l’indique le traité Chabbat 146a.
(12) Il retrouva alors sa pureté originelle, puisque, selon l’expression de nos Sages, «le monde fut créé
à la perfection».
(13) On consultera, en particulier, le Zohar, tome 1, aux pages 52b et 126b. Cela veut dire que la
faute de l’arbre de la connaissance du bien au et du mal, au début de la création et la faute du veau
d’or eurent le même impact sur le monde.
(14) De la faute du veau d’or.
(15) Ichaya 25, 8. On consultera aussi la Michna, à la fin du traité Moéd Katan.
(16) Dans ses Lois de la vache rousse, à la fin du chapitre 3.
5
dŽƵƚĐĞƋƵŝǀŝĞŶƚĚ͛ġƚƌĞĞdžƉŽƐĠŶŽƵƐƉĞƌŵĞƩƌĂĚĞĚĠĮŶŝƌƉůƵƐƉƌĠĐŝƐĠŵĞŶƚůĂƌĞůĂƟŽŶƋƵŝĞdžŝƐƚĞĞŶƚƌĞDŽĐŚĠ͕ŶŽƚƌĞŵĂŠƚƌĞĞƚůĂDŝƚƐǀĂĚĞůĂǀĂĐŚĞƌŽƵƐƐĞ͘
WŽƵƌ ĨĂŝƌĞ ĚŝƐƉĂƌĂŠƚƌĞ ůĂ ŵŽƌƚ͕ ŝů ĞƐƚ ŶĠĐĞƐƐĂŝƌĞ Ě͛ĂǀŽŝƌ ƌĞĐŽƵƌƐ ă DŽĐŚĠ͕ ŶŽƚƌĞ
ŵĂŠƚƌĞ͕ƋƵŝƉŽƐƐğĚĞůĞƉŽƵǀŽŝƌĚĞů͛ĠƚĞƌŶŝƚĠ͛͘ĞƐƚăƐŽŶƉƌŽƉŽƐƋƵ͛ŝůĞƐƚĚŝƚ͗«les
ĂĐƟŽŶƐĚĞƐĞƐŵĂŝŶƐƐŽŶƚĠƚĞƌŶĞůůĞƐ»(17)͘
͛ĞƐƚĂŝŶƐŝƋƵĞůĞ^ĂŶĐƚƵĂŝƌĞďąƟƉĂƌDŽĐŚĠŶĞĨƵƚƉĂƐĚĠƚƌƵŝƚ͘/ůĂĠƚĠƌĂŶŐĠĞƚŝů
est conservé jusqu’à ce jour(18)͘ŝĞŶƉůƵƐ͕ĚĞDŽĐŚĠ͕ŶŽƚƌĞŵĂŠƚƌĞ͕ůƵŝͲŵġŵĞ͕ŝůĞƐƚ
dit que : «DŽĐŚĠŶ͛ĞƐƚƉĂƐŵŽƌƚ͘dŽƵƚĐŽŵŵĞ͕ĂƵƉƌĠĂůĂďůĞ͕ŝůĞīĞĐƚƵĂŝƚƐŽŶƐĞƌǀŝĐĞ͕
il le fait encore à l’heure actuelle»(19)͘
͛ĞƐƚĐĞƉŽƵǀŽŝƌĚĞDŽĐŚĠ͕ŶŽƚƌĞŵĂŠƚƌĞƋƵŝǀŝĞŶƚĞŶĂŝĚĞĂƵƉĞƵƉůĞĚ͛/ƐƌĂģů͕ĞŶ
ƚŽƵƚĞƐůĞƐŐĠŶĠƌĂƟŽŶƐ͕ĂĮŶƋƵ͛ŝůƐƵƌŵŽŶƚĞůĂŵŽƌƚ͕ƋƵŝĐŽƌƌĞƐƉŽŶĚĂƵ détachement
du domaine de la sainteté(20)͘
ŝŶƐŝ͕ĐĞůƵŝƋƵŝƐ͛ĞƐƚĠůŽŝŐŶĠĚĞ͘ŝĞƵƉĞƵƚ͕ůƵŝĂƵƐƐŝ͕ŵĞƩƌĞĞŶĠǀĞŝůůĂƉĂƌĐĞůůĞĚĞ
DŽĐŚĠƋƵ͛ŝůƉŽƐƐğĚĞĞŶƐŽŶąŵĞĞƚŵġŵĞĨĂŝƌĞĚŽŶĚĞƐĂƉƌŽƉƌĞƉĞƌƐŽŶŶĞƉŽƵƌLJ
ƉĂƌǀĞŶŝƌ͕ĚĞůĂŵĂŶŝğƌĞůĂƉůƵƐƉƌŽĨŽŶĚĞ͘
ĞůƵŝ ƋƵŝ ĂĚŽƉƚĞ ƵŶĞ ƚĞůůĞ ĂƫƚƵĚĞ ƉĂƌǀŝĞŶĚƌĂ ă ƐƵƌŵŽŶƚĞƌ ƚŽƵƚĞƐ ůĞƐ ƉĂƐƐŝŽŶƐ
ƐƵŐŐĠƌĠĞƐ ƉĂƌ ƐŽŶ ŵĂƵǀĂŝƐ ƉĞŶĐŚĂŶƚ Ğƚ ă Ɛ͛ĂƩĂĐŚĞƌ ƉƌŽĨŽŶĚĠŵĞŶƚ ă ͘ŝĞƵ͘ ͛ĞƐƚ
ainsi qu’il possèdera la vie(21), ainsi qu’il est écrit : «YƵĂŶƚăǀŽƵƐ͕ǀŽƵƐġƚĞƐĂƩĂĐŚĠƐ
ăů͛ƚĞƌŶĞůǀŽƚƌĞ͘ŝĞƵ͕ƚŽƵƐǀŝǀĂŶƚƐĞŶĐĞũŽƵƌ»(22)͘
* * *
(17) Selon le traité Sotta 9a et le Tana Dveï Elyahou Rabba, au début du chapitre 18.
(18) Même si l’endroit exact dans lequel il se trouve ne nous est pas connu.
(19) D’après le traité Sotta 13b.
(20) Source de la vie.
(21) En se détachant de l’impureté de la mort.
(22) Devarim 4, 4.
6
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
385 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler