close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

avenir sombre - Université de Fribourg

IntégréTéléchargement
Date: 12.07.2016
Le Matin
1001 Lausanne
021/ 349 49 49
www.lematin.ch
Genre de média: Médias imprimés
Type de média: Presse journ./hebd.
Tirage: 44'815
Parution: 6x/semaine
N° de thème: 377.021
N° d'abonnement: 1086479
Page: 4
Surface: 125'773 mm²
Tidjane Thiam, qui avait
été accueilli comme
l'homme providentiel, est
de plus en plus critiqué.
AVENIR SOMBRE
POUR LE CREDIT SUISSE
Tidiane Thiam, qui avait
été accueilli comme
l'homme providentiel, est
de plus en plus critiqué.
Observation des médias
Analyse des médias
Gestion de l'information
Services linguistiques
ARGUS der Presse AG
Rüdigerstrasse 15, case postale, 8027 Zurich
Tél. 044 388 82 00, Fax 044 388 82 01
www.argus.ch
Réf. Argus: 62179207
Coupure Page: 1/3
Date: 12.07.2016
Le Matin
1001 Lausanne
021/ 349 49 49
www.lematin.ch
Genre de média: Médias imprimés
Type de média: Presse journ./hebd.
Tirage: 44'815
Parution: 6x/semaine
N° de thème: 377.021
N° d'abonnement: 1086479
Page: 4
Surface: 125'773 mm²
BANQUE Alors que la deuxième banque
suisse a vu son action chuter, les analystes
se montrent particulièrement pessimistes
pour la suite.
la tête du Credit ment changé de
A
Suisse depuis juillet statut. Le vent a
2015, Tidjane Thiam tourné et les ruappelait à la patience meurs vont bon
dimanche dans un en- train concertretien à la NZZ. Il a rappelé que le nant son rem-
référendum sur la sortie de
l'euro», ajoute le professeur.
La «fausse» reprise économique
«La rentabilité du Credit Suisse ne
peut être que le résultat d'une reprise économique solide», note
numéro deux bancaire helvétique placement ou celui d'Urs Rohner, Sergio Rossi. Or, à ses yeux, l'emn'était pas dans une «position le président du conseil d'adminis- bellie actuelle a été faussée par les
confortable» à son arrivée. «Plu- tration. Le nom de Philipp Hilde- liquidités injectées par les diffésieurs trimestres» seront donc né- brand, ancien président de la Ban- rentes banques centrales. Mais les
cessaires avant de voir les fruits de que nationale suisse (BNS), re- problèmes de fond demeurent: les
entreprises n'investissent que
sa stratégie. Cependant, les indi- vient avec insistance.
peu. Et, surtout, les classes
cateurs sont au rouge, les investismoyennes, autrefois moteur de
seurs perdent leur sang-froid et les LES FACTEURS
l'activité économique, n'ont pas
experts prédisent des jours diffici- DE FRAGILISATION
retrouvé un pouvoir d'achat suffiles au Credit Suisse.
Le difficile contexte du Brexit
sant pour les encourager à dépenLe 23 juin a vu naître une nouvelle
ère: celle de l'incertitude totale. ser. L'expert en conclut que l'enLES SYMPTÔMES
En votant pour sortir de l'Union vironnement n'évolue pas dans le
La chute de l'action
bon sens pour que la stratégie du
Le Credit Suisse, avec 48 000 em- européenne, les Britanniques ont Credit Suisse fonctionne.
ployés, vaut aujourd'hui à peu près fait paniquer la planète financière. Le virage trop tardif
comme Swisscom qui compte «Ce tremblement de terre a se19 000 salariés. Même un peu coué toutes les banques qui ne sa- Si la banque n'a guère de prise sur
moins. Soit 21 milliards de francs. vent pas à quoi ressemblera, à le Brexit et la croissance économique, elle a
Depuis que Tidjane Thiam a pris l'avenir, Londres, la place financommis elle cière la plus importante d'Eules commandes, l'action a chuté
même des errope»,
explique
Sergio
Rossi,
dide 60%. Elle est même passée
reurs qu'elle
recteur
de
la
chaire
de
macroécosous la barre des 10 francs
paie
aunomie
et
d'économie
monétaire
à
la semaine dernière. Un nijourd'hui.
Les
l'Université
de
Fribourg.
Impossiveau qui n'avait jamais été
observateurs
ble
non
plus,
pour
l'heure,
de
atteint depuis 1989.
remarquent
savoir s'il faut s'attendre à une récession
Rumeurs
que le Credit
d'un remplacement
économique sévère
Suisse a traîné
ou à des mesures
Il y a un an, Tidjane Thiam
était considéré comme l'homme
qui allait sauver le Credit Suisse.
Mais face à la dévalorisation
de la banque, le dirigeant a soudaine-
d'austérité drastiques. «Ce climat
des pieds. Il
n'a pris que
d'énorme incertitude concerne très tardivement le virage visant à
toute l'Europe puisque, dans la réduire la taille de sa banque d'affoulée, des mouvements populis- faires qui comporte les activités
tes de plusieurs pays veulent un
Observation des médias
Analyse des médias
Gestion de l'information
Services linguistiques
ARGUS der Presse AG
Rüdigerstrasse 15, case postale, 8027 Zurich
Tél. 044 388 82 00, Fax 044 388 82 01
www.argus.ch
Réf. Argus: 62179207
Coupure Page: 2/3
Date: 12.07.2016
Le Matin
1001 Lausanne
021/ 349 49 49
www.lematin.ch
Genre de média: Médias imprimés
Type de média: Presse journ./hebd.
Tirage: 44'815
Parution: 6x/semaine
N° de thème: 377.021
N° d'abonnement: 1086479
Page: 4
Surface: 125'773 mm²
clenche un mouvement de panique
les plus risquées et les plus
rentables. «Cette stratégie est à et participe encore à la baisse de la
imputer au prédécesseur de Tid- valeur boursière du Credit
jane Thiam, Brady Dougan, qui es- Suisse», avance Sergio Rossi.
timait que la banque d'investisse-
ment était la clé de voûte d'une L'ÉVOLUTION
» remettre complètement en
cause les choix de Tidjane Thiam»,
avertit Sergio Rossi. Une faillite et
un sauvetage par les autorités comme vécu par UBS
en 2008 est considéré
telle institution.» Pour Sergio ATTENDUE
comme improbable, étant
Rossi, cette stratégie ne pouvait Un rachat n'est pas exclu
fonctionner qu'en mer calme. Vu la valeur modique de ses ac-
donné que la banque a aug-
«Mais pris dans une tempête viru- tions, le Credit Suisse pourrait être
lente, il faut être solide et avoir une la cible d'une offre publique
trajectoire sûre.» UBS - qui a d'achat (OPA), venant d'Asie ou du
mieux anticipé - connaît ainsi des continent américain. Cependant, le
scénario de la deuxième banque de
difficultés moindres.
Suisse passant en mains étrangères
L'attitude des investisseurs
Dotés d'une vision à court terme, semble encore peu probable. En re-
Encore des licenciements
menté ses fonds propres.
«Je suis très inquiet sur le
plan de l'emploi», réagit
Jean Christophe Schwaab,
conseiller national (PS/
les investisseurs ne sont pas en- vanche, les acteurs économiques
clins à laisser quelques mois au non européens pourraient accroître
VD) et président romand
de l'Association suisse des employés de banque jusqu'au mois
dernier. «D'autant plus qu'il y a
Credit Suisse pour que se concré- leur participation dans la banque,
déjà eu plusieurs charrettes.» Ser -
tisent les promesses de Tidjane jusqu'à en prendre le contrôle.
gio Rossi partage sa préoccupation. «Il va être difficile pour le
Thiam. Ce faisant, ils contribuent «Les approches stratégiques
à aggraver la situation de la ban- ne sont pas les mêmes en
que. «Quand ils voient les prix Asie et en Europe. Un
baisser, ils prennent peur et se dé- changement de compo-
barrassent de manière irration- sition de l'actionnanelle de leurs actions. Ce qui dé- riat pourrait donc »
Credit Suisse de se débarrasser rapidement et à bon prix des activités de sa banque d'affaires. Il y a
aussi le problème de sa recapitalisation: trouver des investisseurs
sera difficile.» C'est pourquoi,
selon lui, Tidjane Thiam va
peut-être devoir opérer de
nouvelles coupes dans les
effectifs.
CLÉA FAVRE
Pris dans une
tempête virulente,
il faut être solide
et avoir une trajectoire
sûre»
Sergio
Sergio Rossi,
Rossi,
directeur
directeur de
de la
la chaire
chaire
de macroéconomie
et d'économie monétaire
àà l'Université
l'Université de
de Fribourg
Fribourg
clea.favrelematin.ch
21
milliards
de
francs
C'est
C'est ce
ce que
que vaut
le
le Credit
Credit Suisse.
Soit
Soit l'équivalent
l'équivalent
de
de 60
60 Boeing
Boeing 777.
777.
Observation des médias
Analyse des médias
Gestion de l'information
Services linguistiques
ARGUS der Presse AG
Rüdigerstrasse 15, case postale, 8027 Zurich
Tél. 044 388 82 00, Fax 044 388 82 01
www.argus.ch
Réf. Argus: 62179207
Coupure Page: 3/3
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
2
Taille du fichier
360 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler