close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

abandonnez le pétrole mais pas les anticostiens

IntégréTéléchargement
Si vous avez de la difficulté à visualiser ce courriel correctement, cliquez ici.
ABANDONNEZ LE PÉTROLE MAIS PAS LES ANTICOSTIENS !
NATURE QUÉBEC DÉPLOIE UNE CAMPAGNE ET INTENSIFIE SES ACTIONS
POUR LE FUTUR D’ANTICOSTI
Québec, le 13 juillet 2016 — Depuis plusieurs années, Nature Québec est
préoccupé par l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures à Anticosti. Alors que
des premiers forages avec fracturation hydraulique sur l’île viennent d’être autorisés
dans la controverse, l’organisme compte intensifier ses actions et déploie la
campagne Futur Anticosti, une campagne de sensibilisation et des actions pour un
avenir sans pétrole à Anticosti.
« Nous sommes très actifs dans le dossier Anticosti depuis plusieurs années. Nous
passons aujourd’hui à une nouvelle étape : nous avons une responsable de
campagne qui travaille sur les enjeux et le devenir de l’île et assure une veille
régulière sur Anticosti. Afin d’aller plus loin dans notre démarche, nous serons
prochainement à Anticosti, à la rencontre de la communauté, afin d’échanger sur
des alternatives de développement pour cette île remarquable », mentionne Michel
Bélanger, président de Nature Québec.
Rappelons que déjà en 2013, Nature Québec avait réuni plusieurs spécialistes pour
discuter des enjeux du pétrole à Anticosti. Plus récemment, l’organisme a produit un
rapport intitulé Anticosti et pétrole : Faits, enjeux et perspectives d’avenir.
On a tellement mieux à faire
« Nous sommes convaincus que le futur d’Anticosti réside dans le développement
durable de ce territoire et la mise en valeur de sa biodiversité. La préservation d’une
rivière fragile et emblématique comme la rivière Jupiter peut être un atout majeur
pour miser sur le développement de l’écotourisme. Il existe néanmoins des enjeux
importants sur lesquels il faut se pencher, notamment les conditions d’accès à l’île
d’Anticosti. Les actions de Nature Québec s’inscrivent dans cette vision de
développement à laquelle le gouvernement du Québec doit travailler de concert avec
les îliens. Notre message au gouvernement est clair : Abandonnez le pétrole mais
pas les Anticostiens », mentionne Sophie Gallais, responsable de la campagne
Anticosti à Nature Québec.
Le pouvoir de dire non
Le premier ministre Philippe Couillard mentionnait récemment que le « délabrement
» d’Anticosti ne porterait pas sa signature, mais qu’il avait les mains liées par un «
contrat malheureux ». Hier encore, il a affirmé comprendre l’opposition des Innus
au développement des hydrocarbures sur Anticosti et ne pas être « à l’aise » avec
le prélèvement de 30 millions de litres d’eau pour des forages.
«Les autorisations de prélèvement et de traitement des eaux usées rendues
publiques ne contiennent aucune information, ce qui suscite de vives inquiétudes
quant aux procédés utilisés, la durée du pompage, etc., nous avons demandé à ce
que les documents accompagnant l’octroi des autorisations nous soient divulguées
», explique Alain Saladzius président de Fondation Rivières et administrateur de
Nature Québec.
Nature Québec estime que cette situation pose de sérieuses questions quant à la
cohérence des actions du gouvernement dans le dossier Anticosti. « Nature Québec
va poursuivre ses actions pour que le gouvernement soit passe de la parole aux
actes et que M. Couillard nous assure qu’il a les coudées franches pour ne pas
s’engager dans la voie de l’exploitation pétrolière sur Anticosti. Il faudra également
s’assurer que les habitants de l’île ne soient pas laissés en marge de tout projet de
développement » conclut Sophie Gallais.
— 30 —
Plus d’information sur la campagne de Nature Québec :
contacter Sophie Gallais, chargée de projet Aires protégées
Tél. : 418 648­2104, poste 2092 sophie.gallais@naturequebec.org
Nature Québec œuvre à la conservation de la nature, au maintien des
écosystèmes essentiels à la vie et à l’utilisation durable des ressources. Travaillant
depuis 1981 à la protection de la biodiversité, Nature Québec souscrit aux objectifs
de la Stratégie mondiale de conservation de l’Union internationale pour la
conservation de la nature (UICN), dont il est membre. Nature Québec regroupe plus
de 50 000 sympathisants, donateurs et membres individuels et une centaine
d’organisations affiliées. Nature Québec est un organisme de bienfaisance reconnu.
www.naturequebec.org.
Renseignements
Emilie Novales
COPTICOM
enovales@copticom.ca
514­577­5838
870, avenue De Salaberry, bureau 207, Québec, Quebec G1R 2T9
Pour cesser de recevoir des courriels de notre part, cliquez ici pour vous désabonner.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
141 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler