close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

COLLECTIVITÉ TERRITORIALE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DE

IntégréTéléchargement
COLLECTIVITÉ TERRITORIALE
DE
SAINT-PIERRE ET MIQUELON
========
Pôle Développement Durable
========
DTAM/SATUP
RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Liberté – Égalité - Fraternité
Conseil Exécutif du 7 juillet 2016
RAPPORT AU CONSEIL EXÉCUTIF
AVIS SUR L’AUTORISATION DE DÉPÔT D’UNE DEMANDE DE PERMIS
DE CONSTRUIRE DE L’ÉTAT
TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UNE TERRASSE POUR SORTIE DE SECOURS HABITATION
1ER ÉTAGE DTAM/AFFAIRES MARITIMES
La Direction des Territoires, de l’Alimentation et de la Mer sollicite une autorisation de
construire pour une terrasse avec sortie de secours du logement situé au premier étage du
bâtiment des Affaires Maritimes à Saint-Pierre situé 1 rue Gloanec à Saint-Pierre.
S’agissant d’une construction de l’État, sur un terrain lui appartenant, c’est l’État qui délivrera
pour lui-même cette autorisation de construire.
Toutefois, la Collectivité Territoriale doit émettre un avis sur ce projet en Conseil Exécutif
conformément à l’article L.O.6414-1 du CGCT.
Aussi, je vous demande bien vouloir émettre un avis favorable sur ce projet.
Tel est l'objet de la présente délibération.
Je vous prie de bien vouloir en délibérer.
Le Président
Stéphane ARTANO
COLLECTIVITÉ TERRITORIALE
DE
SAINT-PIERRE ET MIQUELON
========
Pôle Développement Durable
========
DTAM/SATUP
RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Liberté – Égalité - Fraternité
Conseil Exécutif du 7 juillet 2016
DÉLIBÉRATION N°191/2016
AVIS SUR L’AUTORISATION DE DÉPÔT D’UNE DEMANDE DE PERMIS
DE CONSTRUIRE DE L’ÉTAT
TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’UNE TERRASSE POUR SORTIE DE SECOURS HABITATION
1ER ÉTAGE DTAM/AFFAIRES MARITIMES
LE CONSEIL EXÉCUTIF DU CONSEIL TERRITORIAL DE SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
VU
VU
VU
VU
VU
VU
SUR
la loi organique n°2007/223 et la loi n°2007/224 du 21 février 2007 portant
dispositions statutaires et institutionnelles relatives à l’outre-mer ;
le Code Général des Collectivités Territoriales ;
la délibération n°79/2012 du 30 mars 2012 portant délégation d’attribution au
Président du Conseil Territorial et au Conseil Exécutif ;
le Code local de l’Urbanisme ;
l’arrêté du Président du Conseil Territorial portant transfert de compétences à la
Commune de Saint-Pierre du 28 avril 2016 ;
la demande d’autorisation de construire de la Direction des Territoires, de l’Alimentation
et de la Mer pour la construction d’une terrasse en bois pour sortie de secours,
enregistrée sous le n°4837 en date du 1er avril 2016 ;
le rapport de son Président,
APRÈS EN AVOIR DÉLIBÉRÉ
A ADOPTÉ LA DÉLIBÉRATION DONT LA TENEUR SUIT
Article 1 : Le Président du Conseil Territorial émet un avis favorable sur la demande
d’autorisation de construire de la Direction des Territoires, de l’Alimentation et de la Mer, d’une
terrasse en bois pour sortie de secours, logement 1er étage du bâtiment des Affaires Maritimes,
1 rue Gloanec à Saint-Pierre.
Article 2 : La présente délibération fera l'objet des mesures de publicité prescrites par la loi et
sera transmise au représentant de l'État à Saint-Pierre-et-Miquelon.
Adopté
7 voix pour
0 voix contre
0 abstention
Membres du C.E. : 7
Membres présents : 7
Membres votants : 7
Transmis au représentant de l’État
Le Président,
Le 11/07/2016
Publié le 11/07/2016
Stéphane ARTANO
ACTE EXÉCUTOIRE
PROCÉDURES DE RECOURS
Si vous estimez que la présente délibération est contestable, vous pouvez former :
- soit un recours gracieux devant Monsieur le Président du Conseil Territorial – Hôtel du Territoire, Place Monseigneur MAURER,
BP 4208, 97500 SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON ;
- soit un recours contentieux devant le Tribunal administratif de Saint-Pierre-et-Miquelon – Préfecture, Place du LieutenantColonel PIGEAUD, BP 4200, 97500 SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON.
Le recours contentieux doit être introduit dans les deux mois suivant la notification de la décision de refus (refus initial ou refus
consécutif au rejet explicite du recours gracieux) ou dans les deux mois suivant la date à laquelle le refus implicite de
l’administration est constitué (*)
(*) Suite à un recours gracieux, le silence gardé pendant plus de deux mois sur une réclamation par l’autorité compétente vaut décision de
rejet implicite
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
846 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler