close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

1 pagers

IntégréTéléchargement
LA VACCINATION - un investissement pour la vie
Va c c i n s c o n t r e l a g r i p p e pa n d é m i q u e : d é v e l o p p e m e n t ,
approvisionnement et financement
Quel est l’impact potentiel d’une pandémie de grippe et que peut-on faire pour le limiter?
Il est impossible de prévoir l’impact de la prochaine pandémie mais il a été estimé que lors des
précédentes pandémies environ 25 à 35% de la population mondiale était infectée durant la
première année. Le nombre de décès résultant d’une telle situation a varié largement. Néanmoins,
la prochaine pandémie pourrait entraîner un nombre considérable de malades et de décès avec
comme résultat une désorganisation socio-économique et un absentéisme professionnel
importants. Si un vaccin efficace était disponible rapidement et en quantité substantielle, il serait
le meilleur moyen médical d’intervention pour réduire le nombre de malades et de décès pendant
la pandémie.
Quelle quantité de vaccins pourrait être produite dans le cas d’une pandémie?
Il semblerait que les réserves mondiales de vaccins contre une grippe pandémique soient, dans l’état
actuel des choses, insuffisantes en début de pandémie et durant plusieurs mois. Le manque de
vaccins est un problème épineux car ils sont considérés comme étant non seulement le moyen le
plus efficace mais aussi celui doté du meilleur rapport coût-efficacité pour protéger les populations.
La production annuelle de vaccins anti-grippaux se limite actuellement à la capacité de fabrication
de vaccins contre la grippe saisonnière, à savoir 300 millions de doses par an. On estime qu’il
faudrait environ trois mois après l’apparition d’une pandémie pour que la production atteigne son
plein rendement dans les conditions actuelles, si tout se déroule bien. Dans le meilleur des cas
et en utilisant les technologies existantes, il faudrait neuf mois supplémentaires pour produire
suffisamment de doses pour protéger environ 1 milliard de personnes. De ce fait, la capacité de
production suffirait à couvrir seulement un petit nombre de pays durant la première année de
l’apparition du virus pandémique et peut-être seulement après une propagation de la pandémie
dans beaucoup de pays.
L’Organisation mondiale de la Santé et ses partenaires ont récemment développé un plan d’action
général pour réduire le fossé existant en terme de disponibilité de vaccins contre la grippe
pandémique. Les stratégies comprennent: l’augmentation de la demande en vaccins contre la
grippe saisonnière pour que les fabricants accroissent leur capacité de production et que les
populations soient protégées contre la grippe saisonnière; le développement de stratégies
d’économie d’antigène1 et l’amélioration des procédés de fabrication; la réduction du temps
entre l’émergence d’une souche de virus pandémique et le début d’une production à grande
échelle; et l’amélioration au niveau global des capacités d’augmentation soudaine de production
de vaccin contre la grippe pandémique.
Quels sont les obstacles concernant le développement d’un vaccin contre une
grippe pandémique?
•
•
•
On ne sait pas lequel des 16 sous-types de grippe A sera à l’origine d’une pandémie. Les
prévisions concernant l’efficacité potentielle d’un vaccin d’un certain sous-type ne peuvent
être prises comme base de référence pour des tests effectués sur des préparations
vaccinales utilisant un autre sous-type.
Les études sur les dosages ne sont pas terminées et se sont révélées être beaucoup plus
délicates que prévu. Les formules des vaccins doivent être trouvées qui contiennent la plus
petite quantité d’antigène possible pour chaque dose afin d’optimiser des ressources limitées.
Déterminer l’efficacité des vaccins pandémiques contre les infections, la maladie ou la mort
n’est pas possible actuellement car il n’y a aucune pandémie de grippe en cours. Par
conséquent, les tests d’efficacité des vaccins candidats contre la pandémie reposent sur
des « substituts » immunitaires tels que le développement et les niveaux d’anticorps présents
dans le sang suite à une vaccination. Malheureusement, ces tests ne sont pas
nécessairement des indicateurs fiables en ce qui concerne la protection clinique. Des
Quel est l’état actuel du développement du vaccin?
Trois compagnies (Sanofi, CSL et Omninvest Ltd) ont terminé des essais du vaccin sur l’homme
en utilisant le virus H5N1 qui a récemment circulé. Aucun des vaccins faiblement dosés et
contenant de l’alun, à la fois bon marché et inoffensif, comme adjuvant (stimulant de la réponse
immunitaire) n’ont rempli les conditions établies par les autorités règlementaires.
En tout, dix-sept compagnies effectuent actuellement ou prévoient d’effectuer 23 essais
cliniques en utilisant différents adjuvants, doses, voies d’administration (intradermique plutôt
qu’intramusculaire ou sous-cutané), techniques de production (à savoir culture cellulaire
plutôt que culture sur œufs) et particules de virus. La plupart d’entre elles utiliseront des
doses de virus qui sont égales ou inférieures à celles que l’on utilise habituellement pour les
vaccins contre la grippe saisonnière. Neuf de ces 23 essais cliniques concernant le H5N1
seront terminés en 2006.
Que faut-il faire de plus à court terme?
Une coordination internationale efficace doit être mise en place pour faire face aux défis
mentionnés ci-dessus. Une telle coordination devrait s’appliquer aux points suivants :
•
Plaidoyer pour la mise en place d’essais cliniques utilisant: de différents virus H5N1; de
nouveaux adjuvants; de nouvelles préparations; et de nouvelles voies d’administration avec
de faibles doses d’antigènes et des vaccins vivants atténués.
•
Partage rapide des données des essais cliniques afin d’améliorer la teneur des essais
cliniques ultérieurs.
•
Recherche sur des indicateurs de protection différents afin de préserver l’option de la
méthode d’économie des doses d’antigènes pour les vaccins contre la grippe pandémique.
•
Réexamen général des systèmes réglementaires relatifs aux vaccins contre la grippe
pandémique, compte-tenu des données anticipées des recherches et du développement
des indicateurs de protection.
•
Amélioration de la possibilité de comparer les résultats des essais cliniques des vaccins
H5N1 contre la grippe pandémique, par exemple par la création de normes biologiques
internationales ou d’un laboratoire central pour les tests sérologiques.
•
Création de procédures de surveillance post-commercialisation, étant donné que l’efficacité
des vaccins contre la grippe ne pourra être évaluée que lors d’une pandémie.
•
Plaidoyer pour des investissements dans la recherche et le développement et la capacité
de production tant dans les pays industrialisés que dans ceux en voie de développement.
Combien d’argent faudra-t-il pour une coordination internationale du développement
du vaccin contre la grippe pandémique pour les années à venir?
Il est estimé que plusieurs millions de dollars américains seront nécessaires pour permettre une
coordination internationale du développement de ce vaccin aux niveaux régionaux et mondial
lors des deux prochaines années.
1
Réduction dans le vaccin de la quantité de substance stimulant la production d’anticorps afin de produire un
plus grand nombre de doses.
Département Vaccination, vaccins et produits biologiques, Organisation mondiale de la Santé, Genève
Courriel: vaccines@who.int
LA VACCINATION - un investissement pour la vie
recherches supplémentaires doivent être effectuées aussitôt que possible pour évaluer la
validité des substituts immunitaires de protection et déterminer l’efficacité clinique du vaccin
lorsqu’une pandémie se déclarera.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
28
Taille du fichier
1 512 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler