close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

17 juillet 2016 16ème dimanche ordinaire Année C

IntégréTéléchargement
17 juillet 2016 16ème dimanche ordinaire Année C
Entrée :
Tournez les yeux vers le Seigneur,
Et rayonnez de joie.
Chantez son nom de tout votre cœur,
Il est votre Sauveur,
C’est lui votre Seigneur.
2. Dieu regarde ceux qu’il aime,
Il écoute leurs voix,
Il les console de leurs peines,
Et il guide leurs pas.
1. J’ai cherché le Seigneur
Et il m’a écouté,
Il m’a guéri de mes peurs
Et sans fin je le louerai.
3. Ceux qui cherchent le Seigneur
Ne seront privés de rien,
S’ils lui ouvrent leur cœur,
Ils seront comblés de biens.
Demande de pardon : (Messe de la Réconciliation)
Seigneur, toi qui sans cesse viens nous visiter par ta
parole, pour nos infidélités et nos égarements,
Accorde-nous ton pardon.
Nous avons péché contre toi.
Redis-nous l’unique nécessaire, ouvre nos cœurs à ton
amour. Montre-nous ta miséricorde.
Et nous serons sauvés.
Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié.
O Christ, prends pitié. O Christ, prends pitié.
Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié.
Gloria :
Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, et paix sur la terre
aux hommes qu’il aime.
Gloire à Dieu au plus haut des cieux, gloire à Dieu,
gloire à Dieu.
Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons,
Nous te glorifions, nous te rendons grâce,
Pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, roi du ciel,
Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur Fils unique, Jésus-Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père.
Toi qui enlèves le péché du monde,
Prends pitié de nous.
Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière.
Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut : Jésus-Christ,
Avec le Saint Esprit, dans la gloire de Dieu le Père. Amen
Prière de Collecte
Sois
favorable à tes fidèles, Seigneur, et multiplie les dons de ta
grâce : Entretiens en eux la foi, l’espérance et la charité, pour qu’ils
soient attentifs à garder tes commandements. Par Jésus Christ, ton
Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le SaintEsprit, maintenant et pour les siècles des siècles. R/ Amen.
LITURGIE DE LA PAROLE
Lecture du livre de la Genèse
18, 1-10
« Ta femme Sara aura un fils. »
En ces jours-là, aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham,
qui était assis à l’entrée de la tente. C’était l’heure la plus chaude du jour. Abraham
leva les yeux, et il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui.
Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de la tente
et se prosterna jusqu’à terre. Il dit : « Mon seigneur, si j’ai pu trouver grâce à tes
yeux, ne passe pas sans t’arrêter près de ton serviteur. Permettez que l’on vous
apporte un peu d’eau, vous vous laverez les pieds, et vous vous étendrez sous cet
arbre. Je vais chercher de quoi manger, et vous reprendrez des forces avant d’aller
plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur ! » Ils répondirent : « Fais
comme tu l’as dit. » Abraham se hâta d’aller trouver Sara dans sa tente, et il dit :
« Prends vite trois grandes mesures de fleur de farine, pétris la pâte et fais des
galettes. » Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau gras et tendre, et le
donna à un serviteur, qui se hâta de le préparer. Il prit du fromage blanc, du lait, le
veau que l’on avait apprêté, et les déposa devant eux ; il se tenait debout près d’eux,
sous l’arbre, pendant qu’ils mangeaient. Ils lui demandèrent : « Où est Sara, ta
femme ? » Il répondit : « Elle est à l’intérieur de la tente. » Le voyageur reprit : « Je
reviendrai chez toi au temps fixé pour la naissance, et à ce moment-là, Sara, ta
femme, aura un fils. »
Le lecteur– Parole du Seigneur. Tous - Nous rendons grâce à Dieu.
Commentaire : Ce récit donne un bon exemple de l’hospitalité orientale. Cette hospitalité est
récompensée puisqu’Abraham reçoit l’annonce de la prochaine naissance de l’enfant promis.
Le récit est tantôt au singulier tantôt au pluriel puisqu’il se réfère parfois à Dieu seul et parfois
aux trois hommes, mais l’auteur reste discret sur la manière dont se manifeste la présence
divine. On pense souvent qu’il s’agit du Seigneur accompagné de deux anges. Les Pères de
l’Église y ont vu la préfiguration de la Trinité. C’est ce qu’illustre la fameuse icône de Roublev.
Il serait bon de lire les versets suivants (11-15) où Sara est incrédule à cause de son âge et se
met à rire. Ce rire de Sara est à relier au nom d’Isaac qui veut dire : « Que Dieu rie ! » Isaac est
l’enfant du rire. François Brossier
Psaume 14 :
R/ Tu es proche, Seigneur fais-nous vivre avec toi.
Celui qui se conduit parfaitement,
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur.
Il met un frein à sa langue.
Il ne fait pas de tort à son frère
et n’outrage pas son prochain.
À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur.
Il ne reprend pas sa parole.
Il prête son argent sans intérêt,
n’accepte rien qui nuise à l’innocent.
Qui fait ainsi demeure inébranlable.
Lecture de la lettre de Saint Paul Apôtre aux Colossiens
1,24-28
« Le mystère caché depuis toujours, maintenant est manifesté.»
Frères, maintenant je trouve la joie dans les souffrances que je supporte pour vous ;
ce qui reste à souffrir des épreuves du Christ dans ma propre chair, je l’accomplis
pour son corps qui est l’Église. De cette Église, je suis devenu ministre, et la
mission que Dieu m’a confiée, c’est de mener à bien pour vous l’annonce de sa
parole, le mystère qui était caché depuis toujours à toutes les générations, mais qui
maintenant a été manifesté à ceux qu’il a sanctifiés. Car Dieu a bien voulu leur faire
connaître en quoi consiste la gloire sans prix de ce mystère parmi toutes les
nations : le Christ est parmi vous, lui, l’espérance de la gloire !
Ce Christ, nous l’annonçons : nous avertissons tout homme, nous instruisons
chacun en toute sagesse, afin de l’amener à sa perfection dans le Christ.
Le lecteur– Parole du Seigneur. Tous - Nous rendons grâce à Dieu.
Commentaire : Le mot mystère désigne ici ce qui n’est pas accessible par le raisonnement
humain : le Christ, mort et ressuscité pour que tous les hommes, qu’ils soient juifs ou païens,
soient sauvés. Paul est le médiateur autorisé de cette révélation du mystère.
« Ce qu’il reste à souffrir des épreuves du Christ, je l’accomplis dans ma propre chair, pour son
corps qui est l’Église » est un verset d’interprétation difficile. Dans la mesure où l’apôtre est
appelé à être témoin du Christ, il est destiné à partager les souffrances du Christ (bastonnades,
lapidations, emprisonnements, etc.) en faveur de l’Église. François Brossier
Evangile
Acclamation (St Augustin)
Alléluia, alléluia, alléluia alléluia ! Alléluia, alléluia, alléluia, Amen !
Heureux ceux qui ont entendu la Parole dans un cœur bon et généreux, qui la
retiennent et portent du fruit par leur persévérance.
Alléluia, alléluia, alléluia alléluia !
Alléluia, alléluia, alléluia, Amen !
Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc
10,38-42
En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut.
Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur,
écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples
occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma
sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui
répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des
choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera
pas enlevée. »
Le Prêtre : Acclamons la Parole de Dieu. Tous : Louange à toi, Seigneur Jésus.
Commentaire : Voilà typiquement un évangile à ne pas transformer en consignes montrant
comment il faut traiter ses invités ! Les maîtresses de maison sont toujours agacées, à juste titre,
par une telle interprétation. Ce que l’on oublie trop facilement, c’est que l’invité, ici, est Jésus à
qui Marthe donne le titre qu’emploiera la communauté chrétienne après la résurrection de Jésus :
Seigneur. Pourquoi Marie a-t-elle choisi la meilleure part ? Tout simplement parce qu’elle écoute
sa parole. Après le départ de Jésus (On peut penser à l’Ascension), ce qui restera à Marie, ce sont
bien les paroles de Jésus, son enseignement. C’est par la lecture de l’Évangile (et l’Eucharistie)
qu’aujourd’hui encore nous rencontrons le Ressuscité, le Seigneur. François Brossier
Profession de Foi :
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli,
est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint,
à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle. Amen
Prière universelle :
Comme Abraham, manifestons ensemble notre désir d’accueillir notre
Dieu qui vient à notre rencontre et présentons-lui nos demandes.
R/ Ecoute nos prières, Seigneur, exauce-nous.
Sous le signe de l’hospitalité, nous cherchons, Seigneur, à être une communauté qui
sait accueillir. Et nous découvrons que, sans cesse dans nos églises ou dans nos
rencontres, des hommes et des femmes viennent nous demander de témoigner de
notre foi. Apprends-nous à sortir de la crainte et des habitudes pour nous réjouir de
ce que l’Esprit suscite autour de nous.
Sous le signe du partage, nous aimerions tant être plus généreux, plus solidaires
avec les plus pauvres…. Mais bien souvent, tant de misère nous décourage. Aidenous à nous souvenir que c’est avec un peu de pain partagé que tu nourris les foules
affamées.
Sous le signe de la promesse, nous croyons que notre Eglise est invitée, plus que
jamais, à annoncer le grand mystère de la présence du Christ et de l’espérance qu’il
suscite. Fais-nous comprendre quels chemins d’unité, de réconciliation et de vérité
tu nous invites à prendre pour que le monde croie.
Sous le signe du sable au bord de la mer et des étoiles dans le ciel tu as promis à
Abraham une descendance nombreuse. Pour que la paix et les échanges entre les
peuples suppriment les barrières d’incompréhension, les causes de préjugés et de
violence, pour les victimes des guerres et des attentats.
Prions aussi pour les jeunes qui sont invités à se rassembler autour du Pape
François, à l’occasion des JMJ en Pologne.
Seigneur Jésus, toi qui nous rassembles autour de toi pour nous
donner ta Parole et ton pain, exauce notre prière pour tous les
hommes nos frères. Amen.
LITURGIE DE L’EUCHARISTIE
Prière sur les offrandes
Dans l’unique et parfait sacrifice de la croix, tu as porté à leur
achèvement, Seigneur, les sacrifices de l’ancienne loi ; reçois cette
offrande des mains de tes fidèles et daigne la sanctifier comme tu as
béni les présents d’Abel : que les dons offerts par chacun pour te
glorifier servent au salut de tous. Par Jésus le Christ, notre
Seigneur. R/Amen
Sanctus (Messe de la réconciliation)
Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur, Dieu de l’Univers !
Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire :
Hosanna, Hosanna au plus haut des cieux !
Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur, Dieu de l’Univers !
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur :
Hosanna, Hosanna au plus haut des cieux !
Notre Père : Proclamé
Anamnèse :
Proclamons le mystère de la foi,
Gloire à toi qui étais mort, Gloire à toi qui es vivant,
Notre Sauveur et notre Dieu, viens, Seigneur Jésus.
Agnus Dei :
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde :
Prends pitié de nous, prends pitié de nous !
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde :
Prends pitié de nous, prends pitié de nous !
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde :
Donne-nous la Paix, Donne-nous la Paix !
Communion
Recevez le corps du Christ, buvez à la source immortelle.
1) Adorons le Corps très saint du Christ, l’agneau de Dieu,
Le corps très saint de celui qui s’est livré pour notre salut.
2) Le corps très saint de celui qui a donné à ses disciples
Les mystères de la grâce, de l’alliance nouvelle.
3) Le corps très saint par qui nous avons reçu la victime non sanglante,
Le corps très saint du grand prêtre élevé plus haut que les cieux.
4) Le corps très saint qui a justifié la pécheresse en pleurs,
Le corps très saint qui nous purifie par son sang.
5) Le corps très saint qui a lavé les pieds de ses disciples avec l’eau,
Le corps très saint de celui qui a purifié leur cœur avec l’Esprit.
Prière après la communion
Dieu
très bon, reste auprès de ton peuple car sans toi notre vie
tombe en ruine ; fais passer à une vie nouvelle ceux que tu as initiés
aux sacrements de ton Royaume. Par Jésus le Christ, notre
Seigneur. R/Amen
Envoi :
1) Toi qui ravis le cœur de Dieu et qui l’inclines vers la terre,
Marie, tu fais monter vers lui ta réponse en offrande.
2) Toi qui reçois l’appel de Dieu comme une terre la semence,
Tu laisses prendre corps en toi l’espérance nouvelle.
3) L’homme a perdu la joie de Dieu en refusant la
ressemblance ;
Par toi le Fils nous est donné qui nous rend à son Père.
4) Vierge bénie qui portes Dieu, promesse et gage de l’Alliance,
L’amour en toi rejoint nos vies et les prend dans la sienne.
Qui est ce pain unique ?
Un seul corps, nous qui sommes multitude.
Rappelez-vous qu’on ne fait pas du pain avec un seul grain,
mais avec beaucoup.
Soyez ce que vous voyez et recevez ce que vous êtes
Bon dimanche et bonne semaine à tous
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
445 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler