close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

0111 pee355 dimanche17

IntégréTéléchargement
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
16e dimanche du temps ordinaire
Commentaire
Père Emmanuel Schwab, curé de la paroisse Saint-Léon (Paris)
Catherine Chion
Q
ui a voyagé au Proche-Orient
y a certainement déjà vu une
table remplie de tellement de
plats qu’on ne sait pas par où commencer… Marthe est occupée par
toutes les choses à servir. Elle n’a pas
la disponibilité pour être avec celui
qu’elle reçoit. Il lui faudrait de l’aide,
sa sœur devrait l’aider. Ainsi,
17 - 23
juillet
Les gestes
et la rencontre
« Marie a choisi la meilleure part,  
elle ne lui sera pas enlevée. »
Prions en Église
111
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
“Des gestes et des paroles cherchent à exprimer
la réalité invisible de l’accord des cœurs et des esprits.”
elle pourrait mieux faire plaisir
à Jésus en lui préparant un de ces
bons repas dont elle a le secret. Mais
un seul plat aurait suffi à Jésus. La
meilleure part, c’est d’être avec celui
qu’on reçoit. La meilleure part, c’est
la rencontre. La meilleure part avec
Jésus, c’est de le rencontrer lui, et de
se laisser rencontrer par lui. « Là où
est ton trésor, là aussi sera ton cœur »,
dit Jésus (Mt 6, 21). Où mon trésor
est-il ? Dans la rencontre ? Dans le
repas qui la rend possible ? Parce
qu’elle met en lien avec l’invisible, la
vie de foi est nécessairement pleine
de symboles. Des gestes visibles et
des paroles audibles permettent de
vivre ce contact avec l’invisible. De
112
Prions en Église
manière analogue, dans nos rencontres humaines, des gestes et des
paroles cherchent à exprimer la réalité invisible de la rencontre des personnes, de l’accord des cœurs et des
esprits. Dans un repas de fête, la présence des amis est plus importante
que la qualité de la nourriture. Mais
nous serons toujours tentés, comme
Marthe, d’accorder une importance
plus grande aux symboles, que nous
pouvons maîtriser, qu’à la rencontre,
toujours risquée, de l’autre que nous
ne pouvons contrôler. Dans la vie
chrétienne, veillons à ce que nos
gestes soient toujours l’accueil du
Christ qui est parmi nous, lui l’espérance de la gloire ! l
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
16e dimanche du temps ordinaire 
Année C 
Couleur liturgique : vert
17 - 23
juillet
Aujourd’hui, la Parole s’invite dans la vie de chacun.
Elle n’est pas une somme de souvenirs que l’on se raconte
ou que l’on lit dans un gros livre. C’est le Christ lui-même
qui se fait présent. Avant toutes nos bonnes œuvres, recevons
cette Parole et comprenons que, comme chrétiens, tout
ce que nous faisons se fait en son nom. C’est la meilleure part.
Ouverture de la célébration
Chant d’entrée (Suggestions p. 238)
OU
Antienne d’ouverture
Voici que le Seigneur vient m’aider, Dieu, mon appui entre tous.
De grand cœur j’offrirai le sacrifice,
je rendrai grâce à son nom, car il est bon !
(Ps 53, 6. 8)
Prions en Église
113
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Suggestion de préparation pénitentielle (ou p. 212)
Frères et sœurs, ouvrons notre cœur à la miséricorde de Dieu. Dans
la confiance reconnaissons aussi notre péché et demandons pardon
au Seigneur.
Seigneur, tu t’intéresses à chacun d’entre nous ; dans ta bonté, tu
viens nous visiter par ta Parole. Prends pitié de nous.
— Prends pitié de nous.
Ô Christ, les mots que tu nous dis sont réconfort et pardon ; tu
es miséricordieux. Prends pitié de nous.
— Prends pitié de nous.
Seigneur Jésus, visage de la miséricorde du Père, tu nous pardonnes toujours. Prends pitié de nous.
— Prends pitié de nous.
Que Dieu tout-puissant, nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. — Amen.
Gloire à Dieu (p. 213)
Prière
Sois favorable à tes fidèles, Seigneur, et multiplie les dons de ta grâce :
entretiens en eux la foi, l’espérance et la charité, pour qu’ils soient
attentifs à garder tes commandements. Par Jésus Christ… — Amen.
114
Prions en Église
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Liturgie de la Parole
Lecture du livre de la Genèse (18, 1‑10a)
« Mon seigneur, ne passe pas sans t’arrêter près de ton serviteur »
n ces jours-là, aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à
Abraham, qui était assis à l’entrée de la tente. C’était l’heure la
plus chaude du jour. Abraham leva les yeux, et il vit trois hommes
qui se tenaient debout près de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur
rencontre depuis l’entrée de la tente et se prosterna jusqu’à terre.
Il dit : « Mon seigneur, si j’ai pu trouver grâce à tes yeux, ne passe
pas sans t’arrêter près de ton serviteur. Permettez que l’on vous
apporte un peu d’eau, vous vous laverez les pieds, et vous vous
étendrez sous cet arbre. Je vais chercher de quoi manger, et vous
reprendrez des forces avant d’aller plus loin, puisque vous êtes
passés près de votre serviteur ! » Ils répondirent : « Fais comme
tu l’as dit. »
Abraham se hâta d’aller trouver Sara dans sa tente, et il dit :
« Prends vite trois grandes mesures de fleur de farine, pétris
la pâte et fais des galettes. » Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau gras et tendre, et le donna à un serviteur,
qui se hâta de le préparer. Il prit du fromage blanc, du lait, le
veau que l’on avait apprêté, et les déposa devant eux ; il se tenait
debout près d’eux, sous l’arbre, pendant qu’ils mangeaient. Ils
lui demandèrent : « Où est Sara, ta femme ? » Il répondit : « Elle
Prions en Église
17 - 23
juillet
E
115
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
est à l’intérieur de la tente. » Le voyageur reprit : « Je reviendrai
chez toi au temps fixé pour la naissance, et à ce moment-là, Sara,
ta femme, aura un fils. »
Psaume 14 (15)
] Seigneur, qui séjournera sous ta tente ?
q = 70
&
bb
&b
U
Gm Dm Cm
œ
œ
œ
Bb
œ
œ
F
œ
Gm
F
œ
œ
Eb G m C m D m
œ
œ
œ
Sei - gneur, qui sé - jour - ne - ra sous ta ten
b W
Gm
W
Cm
Eb
œ
Cm
W
Dm
W
œ
-
W
œ
G m flexe G m
œ œ œ
U
Gm
˙
te ?
Cm
œ
T. : AELF ; M. : A. Gouzes ; Bayard Liturgie.
Celui qui se conduit parfaitement,
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur.
Il met un frein à sa langue. ]
Il ne fait pas de tort à son frère
et n’outrage pas son prochain.
À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur. ]
116
Prions en Église
Écoutez ce psaume et retrouvez
les partitions en polyphonie sur :
www.chantonseneglise.fr
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Il ne reprend pas sa parole.
Il prête son argent sans intérêt,
n’accepte rien qui nuise à l’innocent.
Qui fait ainsi demeure inébranlable. ]
Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens (1, 24‑28)
« Le mystère qui était caché depuis toujours
mais qui maintenant a été manifesté »
rères, maintenant je trouve la joie dans les souffrances que
je supporte pour vous ; ce qui reste à souffrir des épreuves
du Christ dans ma propre chair, je l’accomplis pour son corps
qui est l’Église. De cette Église, je suis devenu ministre, et la
mission que Dieu m’a confiée, c’est de mener à bien pour vous
l’annonce de sa parole, le mystère qui était caché depuis toujours à toutes les générations, mais qui maintenant a été manifesté à ceux qu’il a sanctifiés. Car Dieu a bien voulu leur faire
connaître en quoi consiste la gloire sans prix de ce mystère
parmi toutes les nations : le Christ est parmi vous, lui, l’espérance de la gloire !
Ce Christ, nous l’annonçons : nous avertissons tout homme, nous
instruisons chacun en toute sagesse, afin de l’amener à sa perfection dans le Christ.
Prions en Église
17 - 23
juillet
F
117
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Acclamation de l’Évangile
Alléluia. Alléluia. Heureux ceux qui ont entendu la Parole dans un
cœur bon et généreux, qui la retiennent et portent du fruit par leur
persévérance. Alléluia.
q = 118 Dom
b
& b b œ . œj œ œ
œ
Fam
Al - lé-lu - ia, al - lé - lu - ia!
b
& b b œ.
Fam
œ œ œ
œ
J
œ œ
Solm7 Dom
˙
˙
Al - lé-lu - ia, al - lé - lu - ia!
b
&bb W
Dom
w
œ
j
œ. œ œ œ
Sol
Fam
œ œ ˙
œ œ
œ
œ
œ
˙
SiÍ Do
œ œ
Al - lé-lu - ia, al - lé - lu - ia!
Fam
œ . œJ œ œ œ
Solm
Al - lé - lu - ia, al-lé - lu - ia!
Dom
W
Fam
w
œ
œ
œ
Prions en Église
Sol
œ
© 2016 M.: Ph. Robert..
« Marthe le reçut. Marie a choisi la meilleure part »
n ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui,
s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à
Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma
sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. »
118
Dom
œ œ ˙
œ œ
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (10, 38‑42)
E
˙
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du
souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire.
Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »
Homélie
Profession de foi (p. 214)
2
&4
Le prêtre :
Frères et sœurs, tournons nos cœurs vers Dieu, notre Père et prionsle, en toute confiance, pour les hommes et les femmes de notre
monde.
] Dieu très bon, écoute nos appels.
œ
œ
Dieu très
œ.
bon,
,
œ
J
é
-
œ
œ
cou - te
œ
œ
˙
17 - 23
juillet
Suggestion de prière universelle
nos ap - pels.
B 19 Musique et liturgie ; T. et M. : Pape Gelase ; T. : transcription J. Gelineau.
Le diacre ou un lecteur :
Pour celles et ceux qui étudient la Bible. Pour les exégètes qui
en donnent le sens et pour les prédicateurs de retraites qui
la font méditer. Père, nous te prions. ]
Prions en Église
119
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Pour celles et ceux qui se dépensent généreusement au service
des plus pauvres, que la parole de Dieu soit toujours la source
de leur charité. Père, nous te prions. ]
Pour celles et ceux qui exercent le pouvoir en entreprise ou dans
la société, que la parole de Dieu inspire leurs responsabilités.
Père, nous te prions. ]
Pour les aumôniers d’hôpitaux et de prison, que la parole de
Dieu habite toutes leurs rencontres. Père, nous te prions. ]
Pour les membres de notre paroisse, que nous ayons des gestes
d’accueil et d’hospitalité comme Abraham, Marthe et Marie
nous y invitent. Père, nous te prions. ]
(Ces intentions seront adaptées ou modifiées selon les circonstances.)
Le prêtre :
Seigneur, écoute la prière que nous te présentons avec la confiance
des fils qui parlent à leur Père. Daigne l’exaucer, par Jésus le Christ,
qui vit avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des
siècles. — Amen.
120
Prions en Église
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Liturgie eucharistique
Prière sur les offrandes
Dans l’unique et parfait sacrifice de la croix, tu as porté à leur achèvement, Seigneur, les sacrifices de l’ancienne loi ; reçois cette offrande
des mains de tes fidèles et daigne la sanctifier comme tu as béni les
présents d’Abel : que les dons offerts par chacun pour te glorifier
servent au salut de tous. Par Jésus…
— Amen.
Prière eucharistique (Préface des dimanches, p. 218)
17 - 23
juillet
Chant de communion (Suggestions p. 238)
OU
Antienne de la communion
Le Seigneur a mis le comble à son amour
en nous laissant le mémorial de ses merveilles ;
à ses amis, il a donné le signe d’un repas
qui leur rappelle à jamais son alliance. (cf. Ps 110, 4-5)
OU
« Voici que je me tiens à la porte et je frappe, dit le Seigneur ;
si quelqu’un entend ma voix, s’il m’ouvre, j’entrerai chez lui,
je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. » (Ap 3, 20)
Prions en Église
121
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Prière après la communion
Dieu très bon, reste auprès de ton peuple, car sans toi notre vie tombe
en ruine ; fais passer à une vie nouvelle ceux que tu as initiés aux
sacrements de ton Royaume. Par Jésus… — Amen.
Conclusion de la célébration
Bénédiction
Envoi
122
Prions en Église
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
Méditation Luc 10, 38‑42, p. 118-119
Sœur Emmanuelle Billoteau, ermite bénédictine
Un temps pour tout
Le temps de la préparation
« Parle, Seigneur, ton serviteur
écoute » (1 Sm 3, 9).
Le temps de l’observation
Le récit nous met en présence de Jésus
et de deux femmes, en ce qui ressemble
à un huis clos. La réaction de Marthe
à l’égard de sa sœur nous plonge dans
la problématique du comparatif et de
la difficulté à assumer la différence.
Ce n’est pas la première fois que la
Bible nous entretient du problème de
l’altérité, inhérente à notre condition
humaine. Elle le fait sous l’angle de
la jalousie, de la concurrence, du
Prions en Église
17 - 23
juillet
Reconnaître les visites de Dieu,
savoir ouvrir la porte
quand il frappera : tel est bien
le défi lancé à tout chrétien.
Et c’est sous cet angle que nous
aborderons l’évangile bien connu
de ce dimanche, pour en extraire
d’autres significations.
123
DIMANCHE 17 JUILLET 2016
dépit (Caïn et Abel, Jacob et Esaü,
Joseph et ses frères, Sarah et Agar,
Rachel et Léa). Mais ici, qu’est-ce qui
rend la part de Marie « meilleure » ?
Vraisemblablement d’avoir su discerner dans la visite du Christ ce
« moment favorable » dont nous parle
l’Écriture : d’où son écoute toutes
affaires cessantes, sa totale présence
à Jésus qui la libère non seulement du
comparatif mais aussi des rôles traditionnels. De fait, sa position assise aux
pieds du Maître est celle du disciple,
toujours masculin dans la société de
son époque.
Le temps de la méditation
« Il est un moment pour tout », nous
dit Qohèleth (Qo 3, 1) : un temps pour
le service et un temps pour l’écoute.
Ces deux volets de la vie chrétienne
s’enracinent dans le même amour, qui
est don de Dieu, et aucun des deux
n’est disqualifié au profit de l’autre. Il
124
Prions en Église
suffit de relire les versets concernant
le bon Samaritain qui, lui aussi, a su
reconnaître « l’heure de Dieu » et agir
en conséquence, secourant l’homme
laissé pour mort. Il est donc important
pour nous d’acquérir le discernement
qui nous fera poser le choix juste.
Fruit de l’Esprit, ce discernement
requiert tout un chemin de libération
qui ne se fera pas sans nous : apaisement des passions qui déforment la
réalité, intériorisation par la méditation et la prière, mise en pratique de
la Parole dans un service concret. Un
chemin qui, en outre, intègre l’expérience dans la durée avec ses chutes
et ses victoires, ses tâtonnements et
ses évidences, toutes choses qui nous
conduisent à la connaissance de nousmêmes et à la connaissance de Dieu.
Le temps de la prière
« Donne-moi la sagesse, assise
auprès de toi » (Sg 9, 4). l
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
2 579 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler