close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

communiqué du Parti du travail (EMEP)

IntégréTéléchargement
L’alternative du peuple ne peut être ni le coup d’Etat militaire, ni la dictature d’un
seul homme, d’un seul parti !
L’alternative est de défendre les droits démocratiques et les libertés politiques.
L’alternative est de lutter pour une démocratie populaire.
Dans le système politique en Turquie les coups d’Etat et des tentatives putschistes sont une question
brulante. Le bilan de chaque coup d’Etat a été un nombre innombrable de morts, de tortures, de
répression et de restrictions des libertés.
Les revendications et les aspirations populaires et des masses opprimées à l’égalité, à la démocratie et
aux libertés furent étouffées à chaque fois par des coups d’Etat militaire et les politiques qui y ont
suivi.
L’antidote des politiques qui visent l’instauration de la dictature d’un homme et d’un parti par le
Président de la République Tayyip Erdogan et du gouvernement AKP n’est pas et ne peut être des
coups d’Etat militaire. Bien au contraire ce genre de tentatives de coup d’Etat fut un appui pour les
accélérer et les appliquer de façon brutale.
Erdogan et son gouvernement, qui ont appelé leurs électeurs à descendre dans les rues contre « les
putschistes », souhaitent profiter de cette situation pour rétablir le prestige perdu sur le plan intérieur
et extérieur en raison des politiques opportunistes et inconséquents qu’ils ont suivies et veulent
aboutir à leurs objectifs réactionnaires et fascistes. Les scènes des personnes armées de haches,
d’épées et de toutes sortes d’armes blanches et leurs provocations rappelant les méthodes de Daech
sont un signe de ces visées.
Il est clair que le peuple de Turquie, composé de différentes « nationalités » ( ?) et croyances, n’est pas
condamné à choisir entre un coup d’Etat et la dictature d’un homme, d’un parti. Son alternative et sa
libération passent par l’édification d’une Turquie véritablement laïque et démocratique. La libération
de cet étouffement antidémocratique passe par la défense des droits démocratiques et des libertés
politiques. L’alternative est de lutter pour une démocratie populaire.
Selma GÜRKAN
Présidente du Parti du travail (EMEP)
Emep.org
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
50 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler