close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

ARBORESCENCE EN RT 2012 ET EN

IntégréTéléchargement
LA SAISIE DE L’ARBORESCENCE
EN RT 2012
Document mis à jour le 19 juillet 2016
B.B.S. Slama – service technique
 : 04.73.34.73.20 – Fax : 04.73.34.10.03
 sav@bbs-logiciels.com
www.bbs-slama.com
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-1-
SOMMAIRE
1.
Une saisie intégrée...................................................................................4
2.
Aménagement de l'écran de saisie .............................................................7
2.1.
Détachement de la fenêtre graphique ......................................................7
2.2.
Neutralisation de la fenêtre graphique .....................................................8
3.
Saisie des caractéristiques de l’étude ....................................................... 10
4.
La saisie des systèmes de génération ....................................................... 10
4.1.
Généralités – saisie des distributions collectives ..................................... 10
4.2.
Saisie des composants ........................................................................ 14
4.3.
Ne pas confondre : générateur et composant.......................................... 15
4.3.1.
Les différents types de composants ................................................... 18
4.3.2.
Générateur catalogué (chaudière, PAC) : cas général ........................... 20
4.3.3.
Générateur catalogué : PAC sur boucle d’eau ...................................... 21
4.3.4.
Ballon électrique ............................................................................. 22
4.3.5.
Ballon de stockage, ballon solaire ...................................................... 23
4.3.5.1.
Ballon sans appoint ...................................................................... 23
4.3.5.2.
Ballon avec appoint ...................................................................... 25
4.3.5.2.1.
Appoint électrique intégré au ballon ............................................ 26
4.3.5.2.2.
Appoint non électrique intégré au ballon ...................................... 27
4.3.6.
Source PAC, boucle solaire ............................................................... 28
5.
Les éléments de l’arborescence du bâtiment.............................................. 28
6.
La saisie des bâtiments........................................................................... 30
6.1.
Le bâtiment ....................................................................................... 30
6.1.1.
Les espaces tampons ....................................................................... 34
6.1.2.
Les systèmes photovoltaïques ........................................................... 35
6.2.
Les zones .......................................................................................... 37
6.2.1.
Les puits climatiques ....................................................................... 38
6.2.2.
Les centrales de traitement d’air (CTA) .............................................. 39
6.3.
Les groupes ....................................................................................... 41
6.3.1.
Le groupe en étude par groupe ......................................................... 41
6.3.2.
Particularités liées à la RT 2012......................................................... 42
6.3.2.1.
Lien vers la PAC sur boucle d’eau ................................................... 42
6.3.2.2.
Les systèmes de ventilation ........................................................... 43
6.3.2.3.
Les systèmes d’émission et les distributions individuelles .................. 45
6.3.2.4.
Émetteur d’appoint ....................................................................... 47
6.3.2.5.
L’eau chaude sanitaire .................................................................. 48
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-2-
6.4.
Les ensembles de locaux ..................................................................... 49
6.5.
Les locaux ......................................................................................... 50
6.6.
L’enveloppe ....................................................................................... 51
6.7.
Copier / coller un élément de l’arborescence ........................................... 53
6.8.
Exportation et importation de bâtiments ou de zones .............................. 54
6.9.
Suppression d’un élément de l’arborescence .......................................... 55
6.9.1.
Suppression d'un élément quelconque ............................................... 55
6.9.2.
Suppression d’une étude .................................................................. 56
6.10.
Contrôle des éléments liés ................................................................ 56
6.11.
Rotations et symétries ..................................................................... 58
6.12.
Remplacement d’éléments de l’enveloppe ........................................... 59
6.13.
Copie d’éléments de l’enveloppe ........................................................ 60
6.14.
Contrôle et exportation Excel de la saisie de l’enveloppe ...................... 62
6.15.
Contrôle des liens catalogues ............................................................ 64
6.16.
Contrôle de l’utilisation d’un élément de l’enveloppe ............................ 66
7.
Questions / réponses............................................................................... 67
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-3-
1. Une saisie intégrée
Le logiciel ClimaWin bénéficie d’une saisie totalement intégrée : c’est-à-dire que
sur la même page vous allez saisir les informations correspondant aux différents
calculs que vous souhaitez effectuer : calculs réglementaires, de déperditions,
d’apports. Cette saisie pourra alors servir de point de départ pour des calculs de
simulation dynamique, pour le choix des équipements et pour des calculs de
réseaux.
Vous devez tout d’abord choisir le type de projet dans le menu d’accueil :
La saisie du projet est lancée lorsque vous cliquez sur le bouton
nouvelle étude du menu d’accueil :
Créer une
Vous ouvrez ainsi le projet courant. Vous obtenez le tableau suivant :
La feuille de saisie est divisée en quatre grandes parties :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-4-
[1] L’arborescence de l’étude. Cette partie reproduit la structure de l’étude
en cours : systèmes communs à tous les bâtiments, puis division des bâtiments en
zones, en groupes, en ensembles de locaux et en locaux.
[2] La zone de saisie graphique Clima-Clic / Clima-View, représentée ici sur
fond gris. Cette zone n’apparaît pas si le bouton Masquer la fenêtre graphique lors
de l’entrée dans l’étude a été coché dans la fenêtre de configuration. Si vous n’en
avez pas l’usage, vous pouvez agrandir la zone d’arborescence et la lui superposer
(voir le paragraphe suivant).
[3] La zone de résultats, fonctionnant par un système d’onglets. Vous n’avez
pas à intervenir sur cette partie non modifiable. Des résultats plus détaillés peuvent
être obtenus au moyen du bouton
situé en haut à droite de la zone [1].
[4] La zone de saisie : c’est ici que vous allez saisir les caractéristiques des
bâtiments : ventilation, éclairage, etc., etc.
Voici comment se présente aujourd’hui (19 juillet 2016) la page en cours de
saisie :
Dans l’arborescence apparaissent successivement :
La branche « Systèmes » (A), recevant ici trois systèmes de génération.
Le premier est développé et nous pouvons voir la nature des générateurs qui
l’alimentent, ainsi que son réseau de distribution intergroupes.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-5-
La branche « Bâtiments » (B), avec le début de ses ramifications.
L’utilisateur est actuellement positionné sur le local « Bureau », surligné en
bleu. « Bureau » est un local (une pièce) appartenant à l’ensemble de
locaux (ou unité) « CLASSES », lui-même compris dans le groupe « Groupe
CLASSES », lui-même inclus dans la zone « ENSEIGN - CLASSES » du
bâtiment « École ».
Juste sous la ligne « Bureau », vous trouvez la liste des parois opaques attachées
au local Bureau.
Dans la partie droite, après les caractéristiques globales du local [C], on voit
apparaître le tableau des apports internes [D], qui n’intervient que lorsqu’un calcul
de climatisation a été demandé.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-6-
2. Aménagement de l'écran de saisie
2.1. Détachement de la fenêtre graphique
Si vous effectuez une étude graphique, vous pouvez améliorer votre confort en
envoyant la zone graphique dans une fenêtre séparée au moyen du bouton
:
L’étude graphique est alors dirigée vers une fenêtre indépendante :
Si vous fermez cette nouvelle fenêtre, l’étude graphique réintégrera le giron de la
page des bâtiments.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-7-
2.2. Neutralisation de la fenêtre graphique
Nous nous plaçons ici dans le cadre d’une
saisie non graphique, au clavier. Il est
légitime dans ce cas de vouloir utiliser la
totalité de l’écran de façon à faire apparaître
une
partie
plus
importante
de
l’arborescence, aux dépens de la zone de
saisie graphique.
Pour cela vous pouvez cocher le bouton
Masquer la fenêtre graphique lors de
l’entrée dans l’étude dans la fenêtre
Configurer l'application accessible à partir
du menu d’accueil. Mais vous pouvez
également faire disparaître provisoirement
la fenêtre graphique sans sortir du tableau
des bâtiments. Repérez le bouton
haut et à gauche de l’arborescence :
en
Le zoom fait disparaître la fenêtre de saisie graphique au bénéfice de
l’arborescence.
NB : Vous disposez d’une autre possibilité pour gérer la taille de l’arborescence. La
manipulation peut être effectuée sur un tableau vide ou lorsqu’une étude est déjà en cours.
Repérez la barre de séparation entre l’arborescence et la zone graphique :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-8-
Puis amenez le curseur de la souris exactement sur la barre, de façon à ce qu’il change
d’apparence :
Pressez alors le bouton gauche et, sans le relâcher, faites glisser le curseur vers le bas
jusqu’à l’endroit où vous voulez étendre l’arborescence (drag and drop). La zone occupée
par la partie graphique est alors adaptée à vos besoins. Vous pouvez effectuer une
opération analogue avec la barre verticale qui sépare la fenêtre graphique de la zone de
saisie.
Pour effectuer la saisie dans les meilleures conditions de confort, vous disposez
également d’une possibilité de zoom, comme pour l’arborescence. Pour cela, allez
cliquer à un endroit quelconque du tableau que vous souhaitez agrandir, afin de le
sélectionner, puis cliquez sur le bouton
dans le coin supérieur gauche du
tableau :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
-9-
3. Saisie des caractéristiques de l’étude
Positionnez-vous sur la ligne Nouvelle étude. Les caractéristiques de l’étude
apparaissent sur la droite de la page, et vous pouvez les modifier :
L’élément le plus important est ici le choix du moteur. Deux versions du moteur
Maestro peuvent en effet très bien conduire à des résultats différents, et il faudra
vous en souvenir lorsque vous reprendrez un projet après quelques années.
4. La saisie des systèmes de génération
4.1. Généralités – saisie des distributions collectives
Nous allons décrire les systèmes de
génération : chauffage, eau chaude
sanitaire et / ou climatisation. C’est
dans la partie SYSTÈMES que nous
allons le faire. Si ClimaWin ne s’en est
pas chargé, il nous faut tout d’abord
développer la branche SYSTÈMES de
l’arborescence :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 10 -
Cliquez maintenant sur la ligne
GÉNÉRATIONS qui vient d’apparaître.
Vous déterminez l’apparition du bouton
de saisie des systèmes de génération
:
Il est flanqué de l’assistant de saisie
et de l’assistant de
des générations
génération des CESCI. Ce sont des
fonctions récentes sur lesquelles nous
ne nous étendrons pas, car elles sont
promises à une évolution rapide.
En cliquant sur ce bouton
, vous activez l’affichage de la zone de saisie de la
génération sur la droite de l’écran :
La zone du haut est un écran d’affichage de résultats, non modifiable par
l’utilisateur ; puis vous trouvez le tableau des caractéristiques globales du système.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 11 -
Vous entrez donc le nom du système de génération, puis vous validez pour
passer au champ suivant, et ainsi de suite.
Si vous cliquez sur une zone de saisie non modifiable (il n’y en a pas beaucoup
dans ce tableau, mais vous en rencontrerez un certain nombre par la suite), un
message accompagne les indications de saisie dans la partie inférieure de l’écran.
Par exemple, en saisissant un réseau primaire sans circulateur vous trouverez :
Entre autres données, vous êtes invité à choisir le type des réseaux de
distribution intergroupes. Si vous choisissez Distributions hydrauliques collectives,
vous verrez une nouvelle rubrique s’inviter au banquet de l’arborescence et il vous
faudra entrer les caractéristiques des distributions intergroupes associés au
système :
[Contrairement aux distributions collectives, les distributions individuelles,
lorsqu’elles existent, ne sont pas saisies ici mais avec les systèmes d’émission
associés.]
Pour saisir une distribution collective, placez-vous sur la ligne associée et utilisez
le bouton
:
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 12 -
Vous entrez alors les caractéristiques de la distribution dans la partie droite de la
page :
En présence de modules thermiques d’appartement, l’arborescence s’enrichit
d’une nouvelle ligne. Reportez-vous dans ce cas au fascicule Le titre V dans
ClimaWin.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 13 -
4.2. Saisie des composants
Il faut maintenant saisir le ou les
composants
constituant
votre
système. Le terme de composant
regroupe des dispositifs de production d’énergie (éventuellement munis
de dispositifs de stockage) et des
dispositifs de stockage, tous ces
composants pouvant faire intervenir
des éléments pris dans le catalogue
des générateurs.
C’est le bouton
cette opération :
qui autorise
Vous pouvez alors saisir un générateur. Le deuxième champ, Type de
composant, détermine la suite :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 14 -
4.3. Ne pas confondre : générateur et composant
Dans la suite de la saisie, vous allez être amené à établir des liens qui sont de
deux sortes : liens vers les générateurs et liens vers d’autres composants. Il faut
bien faire la différence entre les deux.
Prenons comme exemple la saisie d’un ballon de stockage.
Dans un premier temps, vous êtes invité à choisir un générateur dans le
catalogue :
Là il n’y a pas de difficulté. Vous établissez un lien direct vers un élément du
catalogue des générateurs. Remarquez le libellé du bouton (en bas à gauche) :
Choix dans le catalogue.
Mais un ballon est un simple dispositif de stockage, sans production d’énergie. Il
faut donc ensuite le relier à une source d’énergie, préalablement décrite dans le
système de génération et là, ça se complique. Le libellé n’est plus Choix dans le
catalogue, mais Choix du composant :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 15 -
Et si par malheur ce bouton ne vous prodigue qu’un message d’erreur :
… vous pourrez bien vous escrimer pendant des heures à compléter le catalogue
des générateurs et vouer aux gémonies BBS et son proverbial sadisme, rien n’y
fera. En effet, c’est un composant et non un générateur qui vous est demandé.
Voici donc la construction correcte :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 16 -
Le ballon pointe ici sur le composant PAC ECS. C’est un élément de la
génération, au même titre que le ballon que vous êtes en train de saisir. Ici le lien
n’est donc pas direct : si vous vous contentez de définir la chaudière dans le
catalogue, vous obtiendrez toujours le message cité plus haut : « Aucun élément
n’est disponible. » Il faut procéder en deux temps : d’abord définir la chaudière dans
le catalogue (en indiquant dans le champ Production du générateur qu’elle produit
de l’ECS), puis se servir de cet élément du catalogue pour créer le composant PAC
ECS.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 17 -
4.3.1. Les différents types de composants
La notion de composant regroupe dans ClimaWin la totalité des éléments
assurant la production et/ou le stockage de l’énergie. Voici le choix qui vous est
proposé :
Chauffage à effet Joule. C’est un élément assurant la production
d’énergie. Il n’y a pas d’élément de stockage.
Générateur catalogué. C’est un élément qui assure la production et
éventuellement le stockage. Ses caractéristiques doivent être saisies
préalablement dans le catalogue des générateurs. Ce peut être une PAC, une
chaudière, pourvue ou non d’un ballon d’eau chaude intégré. Dans certains
cas (par exemple pour une PAC eau de nappe / air), vous devrez cependant
commencer par définir un deuxième composant, sa source d’amont, qui sera
de type Source PAC (voir ci-dessous).
Ballon électrique. C’est un élément qui assure la production et le
stockage d’eau chaude sanitaire. Ses caractéristiques doivent être saisies
préalablement dans le catalogue des générateurs. Le terme de ballon,
consacré par l’usage, ne doit donc pas être pris ici dans son acception
naturelle qui le désignerait comme un simple organe de stockage.
Ballon de stockage. C’est un élément qui assure le stockage de l’eau
chaude sanitaire. Ses caractéristiques doivent être saisies préalablement
dans le catalogue des générateurs.
Boucle solaire. C’est un élément qui assure la production d’énergie.
Source PAC. C’est un élément nécessaire à la production pour une
PAC sur boucle d’eau.
Ballon solaire décentralisé ou centralisé. Ce sont des organes de
stockage et seulement de stockage. Leurs caractéristiques doivent être
saisies préalablement dans le catalogue des générateurs. La production
d’énergie du CESCI ou du CESCAI est assurée par une boucle solaire, saisie
comme telle dans la liste des composants (voir ci-dessus). Pour ces
systèmes vous utiliserez l’assistant spécifique (bouton de la barre
horizontale).
Système Heliopac®. Il s’agit des systèmes prévus par l’arrêté
« Heliopac » du 5 octobre 2012.
Effet Joule ECS instantanée. C’est un système électrique sans
ballon.
Système Solar Pump®. Il s’agit des systèmes prévus par l’arrêté
« Solar Pump » du 5 octobre 2012.
Système ERS®. Il s’agit des systèmes prévus par l’arrêté du 22 août
2014.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 18 -
Système Lahe-Roof®. Il s’agit des systèmes prévus par l’arrêté du
13 octobre 2014.
Système Facteur 7®. Il s’agit des systèmes prévus par l’arrêté du 26
mars 2014.
Boucle SolarPump® et Système SolarPump®.
systèmes prévus par l’arrêté du 26 juin 2015.
Il
s’agit
des
Dans les paragraphes suivants, nous revenons sur les choix pour lesquels la
saisie présente quelques difficultés. Pour les Titre V, vous vous reporterez au
fascicule spécifique à ces arrêtés.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 19 -
4.3.2. Générateur catalogué (chaudière, PAC) : cas
général
Le logiciel vous invite à choisir un générateur dans le catalogue :
Notez qu’en présence de générateurs en cascade, il n’est pas nécessaire de les
saisir dans un ordre particulier. Un indice de priorité est en effet demandé pour
chaque générateur.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 20 -
4.3.3. Générateur catalogué : PAC sur boucle d’eau
En présence d'une PAC sur boucle d'eau vous devez décrire successivement deux
composants : la source d’amont et le générateur lui-même. Dans un premier temps,
vous définissez un composant de type Source PAC :
Puis vous ajoutez un composant de type Générateur catalogué, en allant
chercher la PAC sur boucle d’eau dans le catalogue, et vous le reliez à la source
d’amont :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 21 -
4.3.4. Ballon électrique
La seule difficulté est ici de bien comprendre que le terme ballon électrique
désigne une production d’eau chaude associée à un ballon, et non un simple
élément de stockage.
Les caractéristiques liées au stockage sont reprises depuis le catalogue des
générateurs :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 22 -
4.3.5. Ballon de stockage, ballon solaire
4.3.5.1.
Ballon sans appoint
Essayons de saisir un ballon de stockage. Nous allons voir qu’il faut
préalablement saisir la source amont, et vous avez donc tout intérêt à lire ce
paragraphe jusqu’au bout avant de commencer.
Dans un premier temps, le logiciel vous invite à choisir un générateur dans le
catalogue :
Mais il reste à traiter le problème du Pas de lien, juste après le lien vers le
catalogue : à la différence d’un chauffe-eau, un ballon est un simple dispositif de
stockage, sans production d’énergie. Décrire seulement le ballon n’est donc pas
suffisant. Il faut commencer par décrire une source d’énergie (en tant que
composant du système de génération) et la relier au ballon :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 23 -
La source pointe ici sur le composant Chaudière 2. Naturellement, dans le
catalogue, la chaudière doit être définie comme productrice d’eau chaude sanitaire :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 24 -
4.3.5.2.
Ballon avec appoint
Si le ballon est flanqué d’un appoint, plusieurs cas peuvent se présenter. La
démarche paraît parfois un peu compliquée, mais en fait c’est très logique et bien
plus maniable que les beaux échafaudages baroques imposés par les
réglementations précédentes. L’idée générale est tout simplement qu’à chaque
ballon, de base ou d’appoint, doit être associée une source d’énergie (puisque
contrairement au chauffe-eau le ballon ne possède pas de source d’énergie propre).
Voyons d’abord ce que les règles Th-BCE 2012 entendent par Appoint intégré au
ballon :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 25 -
4.3.5.2.1. Appoint électrique intégré au ballon
C’est dans le catalogue des générateurs que vous indiquez que l’appoint est
intégré au ballon :
Voyons ce qui se passe dans ce cas lors de la saisie du système de génération :
Le ballon lui-même (« Ballon ECS 001 ») a été repris dans le catalogue. Vous lui
avez ensuite associé une source d’énergie (Chaudière 2), sous la forme d’un
générateur qu’il vous a fallu créer dans l’arborescence.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 26 -
4.3.5.2.2. Appoint non électrique intégré au ballon
C’est dans le catalogue des générateurs que vous indiquez que l’appoint est
intégré au ballon :
Pour la saisie du système de génération, voici la construction à adopter :
Le ballon lui-même (« Ballon ECS 001 ») a été repris dans le catalogue. Vous lui
avez ensuite associé une source d’énergie (Chaudière 1), sous la forme d’un
générateur qu’il vous a fallu créer dans l’arborescence. Et de la même façon vous
avez associé une source d’énergie (Chaudière 2) à l’appoint.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 27 -
4.3.6. Source PAC, boucle solaire
Ces éléments seront ensuite utilisés par d’autres composants de l’installation
(voir supra).
5. Les éléments de l’arborescence du bâtiment
En RT 2012, la saisie s’articule typiquement de la manière suivante :
Systèmes
Systèmes de génération [caractéristiques globales + un ou plusieurs générateurs + distributions intergroupes]
Bâtiments
Espaces tampons [caractéristiques globales + composants]
Systèmes photovoltaïques
Zones
Puits climatiques
CTA
Groupes
Systèmes de ventilation
Systèmes d’émission de chauffage et de refroidissement
Distributions individuelles
Émetteurs d’appoint
Systèmes d’émission d’ECS
Ensembles de locaux
Locaux [caractéristiques globales + éventuellement apports internes
+ composants]
Nous reprenons ces éléments un par un dans les paragraphes qui suivent. Voici
une brève description des plus épineux :
BÂTIMENT
C'est le niveau où s'expriment les exigences réglementaires en matière de
coefficients Bbio et C.
ZONE(S)
Le niveau "zone" correspond à un regroupement des parties de bâtiment pour
lesquelles les scénarios d'utilisation sont identiques.
Centrale(s) de traitement d’air (CTA)
Description des équipements de ventilation. Les principales caractéristiques
saisies sont les puissances de ventilateurs, les caractéristiques de l'échangeur, et
les liens sur les systèmes de génération associés à ces diverses fonctions. Une zone
peut comporter plusieurs CTA alimentant différents systèmes de ventilation.
GROUPE
Une même zone sera séparée en différents groupes pour les raisons suivantes :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 28 -
1) Les locaux principaux ont des évolutions de température très différentes : c'est
par exemple le cas si une partie des locaux principaux d'une même zone sont
refroidis et les autres non ;
2) Les locaux ont des températures proches mais on veut séparer des besoins de
chauffage et /ou de refroidissement.
C’est dans le cadre du groupe qu’est saisie l’inertie. Dans le cadre d'une étude
par groupe, c'est ici que se décrit l'enveloppe.
En RT 2012, le logiciel ne procède pas à un découpage automatique
CE1/CE2. Si la zone comprend à la fois des locaux CE1 et des locaux CE2,
vous devez donc créer vous-même des groupes séparés.
SYSTÈME(S) DE VENTILATION
Pour les systèmes mécaniques, c'est ici que se fait le lien avec le matériel (CTA)
qui gère le système de ventilation. Deux systèmes de ventilation ou plus pourront
pointer sur la même CTA décrite précédemment.
ÉMISSION
Les systèmes d’émission d’ECS font l’objet d’une saisie séparée.
ENSEMBLE DE LOCAUX (OU UNITÉ)
En logement, c’est l’équivalent d’un appartement. C'est à cet endroit de
l'arborescence qu’est établi le lien avec le système de ventilation décrit auparavant.
LOCAL
Au sens de la RT 2012 le niveau « Local » permet d'affiner les apports internes de
chaleur et d'humidité, pris en compte ensuite au niveau du groupe.
En logement, c’est l’équivalent d’une pièce. C'est à cet endroit de l'arborescence
qu’est établi le lien avec les systèmes d’émission décrits auparavant. C’est
également ici que sont décrits l’enveloppe et éventuellement (dans le cadre d’un
calcul d’apports) les apports internes.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 29 -
CODE COULEUR
Sur la droite de la zone de saisie de l’arborescence, la guirlande indique l’emploi
des divers champs avec le code suivant : rouge pour une caractéristique utilisée
dans le calcul des déperditions, bleu pour les apports, vert pour la partie
réglementaire, et orange pour la simulation dynamique :
6. La saisie des bâtiments
6.1. Le bâtiment
Cliquez sur la ligne Bâtiments, ce qui
active
le
bouton
bâtiments » :
« Saisie
des
[ Le bouton
lance l’étude d’une
maison individuelle en saisie simplifiée (voir
le fascicule traitant de ce module). ]
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 30 -
Vous obtenez alors, dans la partie droite de l’écran, le tableau de saisie du
bâtiment et le tableau des exigences réglementaires :
Si certaines questions, en particulier à caractère réglementaire, vous paraissent
ténébreuses, n’hésitez pas à vous appuyer sur les pages d’aide accessibles par la
touche <F1> ou par le bouton
du menu. N’oubliez pas non plus les
questions /réponses, que vous pouvez atteindre soit en vous rendant directement
sur notre site, soit à partir de l’option Aide /Aide en ligne du menu d’accueil.
C’est dans le cadre du bâtiment que vous choisissez la forme de l’étude :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 31 -
L’étude par local est utilisée lorsque les résultats pièce par pièce sont nécessaires
(calcul des déperditions ou calcul des apports, par exemple). C’est le cas que nous
traiterons ici.
Du point de vue de l’organisation de la saisie, le choix d’effectuer ou non un
calcul d’apports a pour effet d’activer ou de désactiver le tableau des apports
internes qui apparaît plus tard, lors de la saisie des locaux.
NB : les déperditions et les apports sont recalculés dès que l’utilisateur modifie
une donnée intervenant dans le calcul. Pour les déperditions cela ne pose pas de
problème, mais les apports font l’objet d’un calcul heure par heure sur chaque
mois et pour une étude comportant plusieurs milliers de locaux le travail s’en
trouve considérablement ralenti. En conséquence, un champ des caractéristiques
de l’étude et un bouton permettent de désactiver le calcul automatique des
apports :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 32 -
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 33 -
6.1.1. Les espaces tampons
La vieille notion d’espace non chauffé (local chauffé à moins de 12 °C en
occupation) est complétée par celle d’espace tampon solarisé : véranda, serre,
atrium, jardin d’hiver. Tous ces espaces tampons sont saisis dans l’arborescence
elle-même en tant que sous-ensembles des bâtiments :
Ici deux espaces tampons ont été saisis. L’utilisateur étant positionné sur le
bâtiment (ligne en bleu), le bouton
tampon est possible.
est actif et la saisie d’un troisième espace
Les espaces tampons ainsi définis
supportent parois, menuiseries et ponts
thermiques. C'est le bouton
associe au local non chauffé
nouvelle paroi :
qui
une
Vous saisissez ainsi l'enveloppe de l’espace tampon comme vous le ferez un peu
plus tard pour les locaux ordinaires :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 34 -
Notez qu’à tout espace tampon solarisé doit être associée au moins une paroi
extérieure, sans quoi le calcul réglementaire ne pourra s’effectuer.
Les espaces tampons ainsi définis pourront être rappelés en tant qu’éléments
adjacents aux parois ou comme locaux accueillant les systèmes de ventilation. Pour
plus de détails on pourra se reporter au fascicule approprié.
6.1.2. Les systèmes photovoltaïques
La description des systèmes photovoltaïques est liée au bâtiment, et se
décompose en deux temps : la saisie de l’onduleur (bouton
en étant positionné
sur le bâtiment) et la saisie des capteurs associés à l’onduleur (bouton
en étant
positionné sur l’onduleur). Pour y accéder, il faut avoir déclaré la présence d’un
système photovoltaïque dans les caractéristiques générales du bâtiment :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 35 -
Ici l’utilisateur est positionné sur le bâtiment Bureaux, qui abrite déjà un
onduleur, lui-même muni de deux capteurs. Le bouton
(onduleur) est présent,
mais pas le bouton
(capteur) : pour l’activer, il faut se positionner sur
l’onduleur auquel doit être lié le capteur.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 36 -
6.2. Les zones
Allez cliquer sur la ligne du bâtiment, dans l’arborescence :
Apparaît alors le bouton qui autorise la saisie du niveau immédiatement
inférieur, c’est-à-dire de la zone.
Chaque zone est caractérisée par son usage et est subdivisée en groupes (le
plus souvent d’ailleurs en un seul groupe). C’est dans le cadre de la zone que sont
définis les puits climatiques, et surtout les centrales de traitement d’air, qui
pourront être reprises ensuite à l’intérieur d’un ou plusieurs des groupes de la zone.
L’élément essentiel de la
saisie de la zone est son
usage :
Voyez notre site pour la
gestion des usages qui ne sont
pas concernés par la RT 2012
(prison,
musée,
salle
de
spectacle, stockage, gare, …).
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 37 -
6.2.1. Les puits climatiques
Pour ajouter un puits climatique, positionnez-vous sur la zone et cliquez sur le
bouton
:
Les puits climatiques pourront ensuite être associés aux centrales de traitement
d’air (voir ci-dessous).
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 38 -
6.2.2. Les centrales de traitement d’air (CTA)
Les centrales de traitement d’air sont saisies dans le cadre de la zone, et
pourront être récupérées à l’intérieur d’un ou plusieurs groupes, lors de la saisie de
la ventilation :
La saisie d’une ou plusieurs centrales de traitement d’air n’est pas nécessaire en
ventilation naturelle : dans ce cas le système de ventilation ne vous demandera pas
la CTA associée.
Si une centrale (de type DAC ou DAV) dispose de fonctions annexes comme le
préchauffage, le prérafraîchissement ou l’humidification, vous devez choisir les
systèmes de génération auxquels est liée la centrale :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 39 -
Dans notre exemple, la centrale « DAC » assure le préchauffage et un lien a été
créé depuis le système de génération « Génération préchauffage ».
Dans l’hypothèse où la centrale est reliée à un puits climatique, vous devez
établir le lien entre la CTA et le puits climatique défini précédemment :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 40 -
6.3. Les groupes
Le groupe est une importante notion réglementaire que nous avons choisi de
maintenir même lorsqu’aucun calcul réglementaire n’est demandé, afin de ne pas
embrouiller la saisie. Nous proposons cependant un module de saisie simplifiée
pour les maisons individuelles, où le groupe est transparent pour l’utilisateur.
6.3.1. Le groupe en étude par groupe
Si l’étude est définie comme « par groupe » dans les caractéristiques générales
du bâtiment, l’arborescence s’arrête au groupe : les notions d’ensemble de locaux
et de local disparaissent. L’arborescence de la saisie est alors simplifiée mais en
tertiaire il faut saisir deux types de caractéristiques qui ne peuvent être
globalisées : l’éclairage (en tertiaire) et la ventilation :
(pour plus de détails quant au fonctionnement du tableau de l’éclairage, voyez le
fascicule Étude par local et étude par groupe).
Et de la même façon vous pouvez définir les caractéristiques de la ventilation
pour chaque unité ou type d’unité soumis à un système de ventilation :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 41 -
6.3.2. Particularités liées à la RT 2012
6.3.2.1.
Lien vers la PAC sur boucle d’eau
C'est une exigence du moteur : en présence d'une PAC sur boucle d'eau, elle doit
être affectée au groupe (une même boucle d'eau ne pouvant d'ailleurs être affectée
qu'à un seul groupe). Donc le groupe se pacse à la PAC sur boucle d'eau présente
dans les générations :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 42 -
6.3.2.2.
Les systèmes de ventilation
Les systèmes de ventilation sont définis dans le cadre du groupe :
C’est ici que vous pouvez faire appel aux centrales de traitement d’air définies
lors de la saisie des zones. Chaque système de ventilation (autre que naturelle,
bien entendu) est en effet lié à une centrale de traitement d’air, que vous
choisissez en renseignant le tableau :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 43 -
Si nécessaire, le système de ventilation doit aussi être relié à un système
thermodynamique (sur air extrait) défini dans les générations :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 44 -
6.3.2.3. Les systèmes d’émission et les distributions individuelles
Les systèmes d’émission sont définis avec les groupes. La saisie des
systèmes d’eau chaude sanitaire ne présente aucune difficulté. Quant aux systèmes
d’émission de chauffage et /ou de climatisation, ils sont rappelés ensuite dans la
saisie des unités. Par exemple, une maison pourra disposer de deux systèmes
d’émission de chauffage : planchers chauffants et radiateurs. On peut aussi trouver
dans le même local un système d’émission assurant le chauffage et un système
assurant la climatisation.
La principale difficulté consiste ici à établir les liens vers les sources d’énergie
associées. Plusieurs cas peuvent se présenter, selon la réponse que vous apportez
à la question « Catégorie d’émetteur » :
Si nécessaire, le logiciel demande ensuite la fonction de l’émetteur : chauffage
seul, chauffage et climatisation ou climatisation seule. Puis vous êtes invité à
choisir les liens vers les sources d’énergie associées :
Ces sources d’énergie sont soit les réseaux de distribution qui ont été définis
dans le cadre des systèmes de génération, soit les systèmes de génération euxmêmes, en fonction de la structure de l’installation.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 45 -
Si nécessaire, vous passez ensuite aux tableaux de la distribution
individuelle en chaud et/ou en froid, que le logiciel a remplis avec des valeurs par
défaut :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 46 -
6.3.2.4. Émetteur d’appoint
En présence d’un émetteur d’appoint, vous procédez en deux temps : tout
d’abord vous le créez, de manière similaire à un émetteur ordinaire, au moyen du
bouton
:
Puis vous créez le lien entre l’émission de base et le système d’appoint :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 47 -
Bien entendu, le même procédé fonctionne également pour un appoint en froid.
Si nécessaire, et comme pour les émissions de base, vous passez
ensuite aux tableaux de la distribution individuelle en chaud et/ou en froid, que le
logiciel a renseignés avec des valeurs par défaut.
6.3.2.5. L’eau chaude sanitaire
L’eau chaude sanitaire est associée au groupe. C’est le bouton
création du système d’émission d’ECS :
qui lance la
De temps en temps il arrivera que le moteur vous sermonne pour défaut de
système d’eau chaude, alors que vous vous trouvez dans un cas de figure où un tel
équipement n’est pas nécessaire. Aux options réglementaires nous avons ajouté
Lavabos seuls, comme ci-dessus (champ 14). Dans ce cas ClimaWin effectue le
calcul comme dans le cas le moins exigeant prévu par la réglementation : la douche
seule.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 48 -
6.4. Les ensembles de locaux
En logement, les ensembles de locaux (alias unités) sont les appartements. En
tertiaire comme en habitation, c’est ici que vous faites appel à un système de
ventilation défini dans le cadre du groupe :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 49 -
6.5. Les locaux
Vous saisissez les caractéristiques globales du local, puis les caractéristiques
de l’enveloppe : parois simples, menuiseries, parois hétérogènes, ponts thermiques.
Ce n’est d’ailleurs pas une obligation et il est parfaitement légitime de saisir un
local vide de composants.
Si vous avez choisi, lors de la saisie du bâtiment, d’effectuer un calcul d’apports,
vous pouvez également renseigner le tableau des apports internes. Le tableau peut
rester vide si vous n’avez pas d’apports internes ou si le local n’est pas climatisé
(par contre, le simple fait que les apports internes ne coïncident pas avec le
moment prévisible du maximum ne constitue pas une excuse suffisante pour ne pas
les saisir : en raison de l’amortissement, la présence d’occupants à 6 h du matin
influera certainement sur la valeur des apports à minuit).
C’est lors de la saisie des locaux que vous faites appel aux systèmes d’émission
définis dans le cadre des groupes :
Dans cet exemple, le local est climatisé et fait appel à deux systèmes d’émission.
Si l’on avait affaire, par exemple, à un plancher réversible, le système d’émission
spécifique pour la climatisation ne serait pas demandé.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 50 -
6.6. L’enveloppe
Les parois opaques apparaissent comme des éléments de l’arborescence. Pour
saisir une nouvelle paroi, vous vous positionnez sur un local et cliquez sur le bouton
:
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 51 -
Vous précisez alors les caractéristiques de la paroi dans le tableur de droite. Puis
vous saisissez les menuiseries et ponts thermiques portés par la paroi dans le
tableau inférieur :
Comme partout ailleurs dans ClimaWin, un champ inscrit en bleu (ici
l’appellation) signale une caractéristique saisie explicitement par l’utilisateur là où
une proposition du logiciel est par ailleurs disponible.
La surface des menuiseries est retranchée automatiquement de celle de
la paroi support (vous n’avez donc pas à effectuer vous-même cette opération).
Dans le cas reproduit ici, la paroi, d’une surface de 10 m², porte cinq menuiseries
(4 + 1) pour un total de 10.8 m² et le logiciel passe au rouge pour signaler cette
anomalie.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 52 -
6.7. Copier / coller un élément de l’arborescence
Un bâtiment, une zone ou n’importe quel élément de l’arborescence peut être
dupliqué à volonté.
Nous allons prendre pour exemple la duplication d’un bâtiment, mais la
duplication d’un local, d’un système d’émission, etc., fonctionne exactement de la
même manière.
Vous commencez par vous positionner sur l’élément à dupliquer et
cliquez sur le bouton droit de la souris
(ou sur l’icône de la barre verticale) :
Voilà pour le Copier. Pour le Coller, il
faut bien penser à se positionner sur
l’élément à l’intérieur duquel on veut
insérer (et non pas sur l’élément que
l’on vient de copier). Ainsi, pour coller
une centrale de traitement d’air, vous
vous positionnerez sur la zone à
l’intérieur de laquelle vous voulez
l’insérer. Donc dans le cas présent, il
faut se positionner sur la ligne
BÂTIMENTS, et utiliser derechef le
bouton droit :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 53 -
6.8. Exportation et importation de bâtiments ou de zones
Cette fonction fait passer un bâtiment ou une zone d’un projet à un autre.
Commençons par l’exportation. Utilisez l’option Import / Export du menu :
Vous ouvrez ainsi la fenêtre d’exportation et choisissez le nom du fichier
d’exportation ainsi que son emplacement sur le disque.
La récupération des éléments exportés n’est pas plus difficile. Notez qu’une zone
ou un bâtiment peut très bien être exporté d’un projet de type RT 2005 vers un
projet en RT 2012. Il faut simplement vérifier la cohérence de l’étude.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 54 -
6.9. Suppression d’un élément de l’arborescence
6.9.1. Suppression d'un élément quelconque
Positionnez-vous sur l’élément à supprimer puis cliquez sur le bouton droit de la
souris et choisissez Supprimer. Vous pouvez également utiliser à cette fin le bouton
de la barre d’icônes verticale :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 55 -
6.9.2. Suppression d’une étude
Pour supprimer u ne étude, placez-vous sur le menu d’accueil et cliquez sur le
bouton
qui fait face à l’étude à supprimer.
6.10. Contrôle des éléments liés
Vous disposez d’un moyen simple de recenser les liens qui unissent les éléments
de l’arborescence. Positionnez-vous par exemple sur un système d’émission,
effectuez un clic droit et choisissez Éléments liés :
Vous obtenez ainsi la liste des locaux où ce système d’émission est utilisé :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 56 -
Un double clic sur une ligne de ce tableau vous positionne alors sur l’élément (ici
le local) associé.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 57 -
6.11. Rotations et symétries
Vous pouvez réfléchir ou
faire tourner n’importe quelle
entité physique de l’arborescence : bâtiment, zone,
groupe, unité, local. Pour cela
vous utiliserez les boutons de
la barre d’icônes ou le bouton
droit de la souris :
C’est l’entité sélectionnée
dans l’arborescence (ici le
groupe) qui subira la rotation.
Le bouton Rotation propose
des valeurs allant de 1/16 à
15/16 de tour dans le sens
des aiguilles d’une montre.
Bien que cette option ne soit pas proposée, vous pouvez fort bien effectuer, par
exemple, une symétrie par rapport à un axe NO/SE. Pour ce faire :
Commencez par une rotation d’1/8e de tour pour vous ramener à un axe
N/S.
Puis infligez à l’élément choisi une symétrie par rapport à l’axe N/S.
Terminez par une rotation de 7/8e de tour.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 58 -
6.12. Remplacement d’éléments de l’enveloppe
Cette fonction permet de modifier en bloc les caractéristiques d’un bâtiment ou
d’une partie de bâtiment.
Utilisez l’option Assistants du menu :
Ne confondez pas cette option avec la suivante, Copier des éléments du métré de
l’enveloppe, qui permet de renseigner une partie du bâtiment à partir d’une autre.
Vous commencez par choisir la nature de l’élément à remplacer [1]. Nous allons
ici nous placer dans le cadre du remplacement d’une paroi.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 59 -
Puis vous choisissez l’élément de l’enveloppe à changer et l’élément remplaçant
[2]. Pour cela vous cliquez sur la première colonne de la ligne concernée. Notez
bien que c’est dans la première colonne et non pas sur le nom du composant qu’il
convient de cliquer.
Dans l’arborescence vous choisissez ensuite le ou les domaines auxquels
s’appliquera le remplacement. Par exemple, dans le cas présenté ici [3], vous
activez le remplacement dans tous les locaux de la zone, sauf deux ; mais vous
pourriez aussi sélectionner un local isolé. Vous validez enfin votre choix en cliquant
sur le bouton [4].
Pour les remplacements de menuiseries, le principe est le même à ceci près que
lorsqu’une menuiserie est déclinée dans son catalogue en plusieurs dimensions, les
dimensions disponibles apparaissent toutes dans la liste.
6.13. Copie d’éléments de l’enveloppe
Cette fonction permet de copier parois et menuiseries d’un local à un autre. Il
s’agit bien de copie et non de remplacement : lorsque vous constituerez un
bâtiment après travaux à partir d’un bâtiment existant (dans une future RT 201x
pour l’existant), vous utiliserez probablement en priorité la fonction Remplacer des
éléments du métré, décrite au paragraphe précédent.
Pour y accéder, vous vous positionnez sur un local, puis vous utilisez
l’assistant approprié :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 60 -
Vous ouvrez ainsi la fenêtre de copie :
Nous allons copier le mur 0MXT - MUR EXTÉRIEUR du local courant vers le local
Bureau. Rien de plus simple : vous vous positionnez correctement dans la partie
gauche sur les locaux choisis, vous cliquez dans la première colonne de la liste des
composants pour sélectionner la paroi à recopier (la menuiserie et les ponts
thermiques qu’elle porte sont sélectionnés par la même occasion), et vous cliquez
sur le bouton Copier les éléments sélectionnés :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 61 -
6.14. Contrôle et exportation Excel de la saisie de
l’enveloppe
Pour accéder à cette option, utilisez Assistants dans le menu :
Vous ouvrez ainsi la fenêtre de contrôle, qui donne la répartition des éléments de
l’enveloppe par local, classés suivant leur appartenance réglemen-taire :
L’exportation au format csv est initiée par le bouton
.
Une fonction identique, mais limitée à la saisie d’un seul local, est disponible
lorsque vous êtes positionné sur un local. Utilisez simplement le menu contextuel :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 62 -
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 63 -
6.15. Contrôle des liens catalogues
C’est une option du menu contextuel :
Vous obtenez ainsi la liste des éléments de l’enveloppe utilisés dans l’entité sur
laquelle vous êtes positionné dans l’arborescence (bâtiment, zone, ...). Grâce aux
boutons, vous pouvez alors remplacer un élément par un autre :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 64 -
Dans la configuration présentée ici, l’utilisateur s’est positionné sur la première
ligne, associée à la paroi TOITURE_ALHO du local Bureau 1. Puis il a cliqué sur le
bouton de développement
(désigné par la flèche), ce qui a fait apparaître la
fenêtre [1]. En se positionnant sur la deuxième ligne puis en cliquant sur
,
l’utilisateur peut alors remplacer TOITURE_ALHO par *TOITURE_ALHO_10+4 dans
le local Bureau 1.
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 65 -
6.16. Contrôle de l’utilisation d’un élément de
l’enveloppe
C’est une option du menu contextuel. Positionnez-vous sur le bâtiment, la zone,
le groupe ou l’ensemble de locaux à l’intérieur duquel vous souhaitez contrôler
l’utilisation des éléments catalogués (attention, ce n’est pas sur l’élément lui-même
qu’il faut se positionner !) :
Dans la fenêtre qui s’ouvre alors, vous choisissez l’élément à contrôler, par
double clic ou par le bouton OK :
Vous obtenez alors la liste des liens associés à l’élément choisi :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 66 -
7. Questions / réponses
Q : Puis-je transformer un projet RT 2005 en projet RT 2012 et
réciproquement ?
R : Oui. Cependant certaines informations nécessaires en RT 2012 ne sont pas
demandées en RT 2005 et réciproquement. Le logiciel choisit alors des valeurs par
défaut ; il revient à l’utilisateur de contrôler la saisie, en prêtant une attention
particulière aux points sensibles que sont les générations, les émissions et les liens
sur les systèmes.
Q : Les réactions du logiciel sont très lentes. Je dois attendre plus d’une
seconde après chaque saisie.
R : Les déperditions et les apports sont recalculés dès que l’utilisateur modifie
une donnée intervenant dans le calcul. Les apports font l’objet d’un calcul heure par
heure sur chaque mois et pour une étude comportant plusieurs milliers de locaux le
travail s’en trouve considérablement ralenti. En conséquence, un champ des
caractéristiques de l’étude et un bouton permettent de désactiver le calcul
automatique des apports :
ClimaWin – arborescence en RT 2012
- 67 -
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
5 686 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler