close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

"Biganos Mag" juillet 2016

IntégréTéléchargement
Biganos mag
PORTE DU DELTA
JUILLET 2016
B
iganos, à découvrir autrement
VISITE DE LA PAPETERIE :
Comprendre un savoir-faire & se forger des souvenirs
Découvrez
le Patrimoine
industriel du Bassin
VISITE GRATUITE. DÉCOUVREZ L A PAPETERIE
TOUS LES MARDIS À 10H EN JUILLET ET EN AOÛT
Plus de 2000 visiteurs par an
INSCRIPTION OBLIGATOIRE AUPRÈS DE L’OFFICE
DE TOURISME CŒUR DU BASSIN
Té l . 0 5 5 7 7 0 6 7 5 6
Une entreprise présente sur le territoire depuis plus de 80 ans
Asie Gourmande
TOUT À VOLONTÉ !
ENTRÉES, PLATS, DESSERTS, WOK, PLANCHA, SUSHIS, MAKIS...
À PARTIR DE
12,80€
PLATS À EMPORTER 05 57 70 99 41
12,80€ le midi / 18,80€ le soir
Parc d’activités Les Portes du Delta
en face d’Auchan
ÉDITO
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
C’est l’été, profitez !
Biganos est une ville où le lien social ne me semble pas un vain mot.
Cette ville a du cœur et une âme ! En tant qu’élus, nous sommes
là pour la faire vivre, pour la faire aimer et cela passe notamment
par les manifestations estivales très nombreuses à Biganos. Quelle
joie de voir autant de monde le soir de la Fête de la musique, en ce
début d’été ! Cette fête organisée en partenariat actif avec l’école
de musique associative fut une réussite. Deux jours plus tard, les
Escapades Musicales ont rassemblé 700 mélomanes face à la Leyre. D’autres
suivront comme notamment la Fête de la Ruralité, symbole de cette période
de réjouissances et de distractions pour tous avec un marché artisanal et de
produits du terroir, un pôle tradition, un Festival du Bois et des spectacles en
tout genre dont les jeux de Force Basque.
Mais l’été, c’est aussi les multiples événements organisés dans la ville et sur
d’autres sites plus emblématiques, ceux proposés également par les associations
boïennes et leurs nombreux bénévoles. J’en profite ici pour les remercier à
nouveau.
Enfin, comme tous les ans, n’oublions pas celles et ceux qui n’auront pas la
possibilité de partir en vacances, pour quelque raison que ce soit. Ils pourront
trouver, j’en suis sûr, matière à s’évader, à se distraire et à se ressourcer grâce à
tout ce qui existe sur notre belle commune (voir le dossier central de ce magazine)
et tout ce qui a été mis en place pour eux.
Très bel été à toutes et à tous.
Bien amicalement
Bruno LAFON,
Maire de Biganos
Président de la COBAN
3
SOMMAIRE
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
06
16
23
BRÈVES MUNICIPALES
DOSSIER CENTRAL
INTERCOMMUNALITÉ
> Développement économique
- emploi
> Enfance et jeunesse
> Social et solidarité
> Culture et loisirs
> Point travaux
> Urbanisme
> Mais aussi
Biganos, à découvrir autrement
Inauguration du Pôle
Intermodal : Biganos
prend le train du futur
24
CULTURE/sport/ASSO
> 3 questions à Christelle
Girod, présidente du Tennis
Club (TC) de Biganos
> Fête de la ruralité
14
HISTOIRE… D’EN PARLER
La Somme, la sanglante !
15
BIGANOS ÉCONOMIQUE
À Tagon, le passage profite
au commerce local
22
NOTRE Biganos
3 questions à Bernard Bordet,
adjoint à la culture
26
Agenda
27
Tribune libre
Tous droits réservés. Photos Mairie. Directeur de publication : Bruno LAFON.
Rédaction : Anacoluthe, KA2 Communication, Mairie. Conception : KA2 Communication.
4
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
Développement économique - emploi
marché
Un
ambiance 1900
en septembre
La 1ère tranche du dispositif d’aides directes a bénéficié à plusieurs entreprises de la ville.
C ommerçants, artisans, entrepreneurs,
de nouvelles aides, des opportunités à saisir !
Dans le cadre du Pays Bassin d’Arcachon – Val de l’Eyre, la seconde tranche
de l’Opération Collective de Modernisation de l’Artisanat et du Commerce est
lancée pour soutenir la dynamique commerciale et artisanale.
Il s’agit d’aides directes aux entreprises, attribuées pour des dépenses :
- d’investissement de modernisation (enseigne, devanture, aménagement intérieur, mise en accessibilité aux personnes à mobilité réduite, adaptation à
l’activité artisanale,…),
- d’acquisition de matériel outillage ou mobilier spécifique à l’activité artisanale,
- de construction de bâtiment en zone d’activités (hors zone commerciale),
- d’équipement des véhicules professionnels.
Ces aides cumulées peuvent atteindre 30% de la dépense éligible hors taxes.
L’enveloppe est limitée, les démarches doivent se faire sans trop tarder.
Contactez au plus vite :
- le Service Développement économique de la mairie,
Chantal Montouroy 05 57 70 85 94,
- le Pays Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre,
Pauline Faviez 05 56 88 57 59.
Comment réussir l’entretien de recrutement ?
L’entretien d’embauche est perçu comme une
épreuve pour beaucoup de demandeurs d’emploi,
car il est souvent difficile d’ajuster son comportement
aux attentes du recruteur, de maîtriser ses émotions,
d’avoir confiance en soi. Pour bénéficier de
conseils, des séances de simulation sont planifiées
à l’Espace Conseil Emploi municipal avec un
véritable employeur (directeur, chef d’entreprise...).
Les personnes intéressées peuvent s’inscrire sur
place au 54 av. de la Libération ou en téléphonant
au 05 57 70 80 03.
L’Association des Commerçants,
Artisans, Services et Industriels
de Biganos (ACASI) organise,
comme l'an passé un marché
aux couleurs 1900, musiques
d'époque, costumes, calèche...
Le rendez-vous est à noter dans
l’agenda de la rentrée : dimanche
18 septembre de 9h à 12h30.
Pour tout renseignement :
06 82 05 01 22.
À noter :
la prochaine
permanence
de Pôle emploi
à la mairie
Mardi 19 juillet : de 9h à 12h30 ;
l’après-midi sur rendez-vous de
13h30 à 16h.
Les permanences reprendront
en septembre : informations
à l’Espace Conseil Emploi
municipal : 05 57 70 80 03.
5
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
Enfance et jeunesse
Test sur le terrain de la 1ère ligne d’un pédibus scolaire.
Le Pédibus scolaire, une autre façon d’aller à l’école
Le questionnaire « mobilité » préparé
par le Conseil municipal des jeunes a
permis de révéler, sur 401 réponses,
que 258 familles sont prêtes à revoir
leur organisation pour utiliser un
autre mode de transport tel que le
covoiturage (53 réponses), le pédibus
(69 réponses), le vélibus (78 réponses).
En collaboration avec les associations
de parents d’élèves, la mise en place
d’un pédibus est à l’étude. Une
expérimentation a eu lieu fin juin
avec la création d’une première ligne,
comprenant des arrêts et des horaires
fixes, (à l’identique d’une ligne de bus)
qui va de la rue Jean Mermoz à l’école
Jules Ferry en passant par le chemin
Mariney et la rue du Professeur Lande.
Il est important de préciser que
sans la volonté et l’engagement de
parents, en fonction bien entendu
des contraintes organisationnelles
de chacun, le pédibus ne peut pas
fonctionner.
Contact pédibus :
Tél 05 56 03 94 54 - 06 38 32 64 28
En prévison des grandes
vacances, les tout-petits
font la fête
Le multi-accueil
municipal et le relais
d’assistantes maternelles se sont mobilisés
pour organiser différentes animations pour
fêter la fin d’année et surtout pour dire « au
revoir » aux plus grands qui seront scolarisés
à la rentrée. Sortie au parc d’attraction,
spectacles, structures gonflables, jeux,
tours de poneys, goûters, l’imagination était
au rendez-vous pour que chacun garde de
jolis souvenirs de sa petite enfance.
L’éducation à la
sécurité en milieu
scolaire : ils ont eu
leur permis !
Dans le parcours de l’élève,
l'éducation à la sécurité routière
permet
aux enfants, dès
la maternelle, d’acquérir un
comportement
responsable
sur la route c’est-à-dire assurer
leur propre sécurité, prendre
conscience des risques et
savoir se déplacer sans danger.
Dernièrement, les classes de
CE2 ont passé le permis piéton
avec la gendarmerie nationale, les
classes de CM2 le permis vélo
avec la police municipale. Le 27
mai, lors d’une petite cérémonie,
les 226 élèves concernés ont
reçu leur permis ou attestation
accompagnés
de
quelques
petits cadeaux de félicitation et
d’encouragement offerts par la
Commune, le Département et la
société des autobus Kéolis.
6
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
social, solidarité
Mme Mathonneau, adjointe aux affaires sociales et Mme Ecuyer en visite de convivialité.
D es bénévoles à la rencontre des séniors
pour des visites de convivialité
Parce qu’il est important de bien vieillir à domicile, parce que la solitude
n’est pas une fatalité, le centre communal d’action sociale a mis en place
un réseau de bénévoles qui tisse des liens conviviaux avec des séniors en
situation d’isolement. Ces bénévoles se déplacent au domicile des personnes âgées qui le souhaitent, pour partager un moment, pour bavarder,
faire une promenade, de la lecture, des courses de proximité, etc…
Les personnes désirant se proposer comme bénévole ou faire
connaître un besoin de visite peuvent contacter le CCAS au :
05 56 03 94 61 ou 05 56 03 94 57
Le Coup d’Pouce Boïen
pour une aide
alimentaire
Chaque mercredi après-midi, une équipe de
bénévoles assure la distribution de produits
alimentaires et d’hygiène à des familles
et personnes seules de Biganos. Mais la
contribution de ces bénévoles ne s’arrête
pas seulement au mercredi après-midi. Cette
équipe assure, les lundis, mardis et mercredis
matin un travail de déchargement, de tri, de
mise en poche des légumes et des fruits, de
vigilance sur les produits reçus ; un travail
dans l’ombre mais combien utile en faveur
des Boïens confrontés à des difficultés de vie.
L’accès au Coup d'Pouce Boïen est validé par
le CCAS, après étude du dossier, en fonction
de la situation sociale des demandeurs et de
leurs ressources.
Info canicule :
inscrivez-vous !
Un registre d’inscription est ouvert toute
l’année pour recenser les personnes
âgées et les personnes handicapées,
isolées à leur domicile (informations
protégées par la confidentialité). Pensez
à vous faire connaître auprès du CCAS.
Ainsi, lors de forte chaleur, un agent du
CCAS vous contactera pour s’assurer
de votre bien-être et pour vous apporter quelques conseils pour éviter les
risques de déshydratation. Une visite à
domicile peut vous être proposée.
CCAS : Tél. 05 56 03 94 61 ou
05 56 03 94 57
PROGRAMME SENIORS VACANCES ANCV
À la découverte de l’Aveyron
Avec ce programme, les séniors peuvent bénéficier d’un
séjour à tarif préférentiel
voire sous certaines conditions, d’une aide financière
au départ, représentant 50%
du coût du voyage. Les séjours, proposent des animations ludiques et variées,
des activités sportives adaptées, des visites culturelles,
pour profiter ensemble d’un
voyage organisé, d’un cadre
agréable, des spécificités de nos régions. Cette année, le CCAS
programme du 8 au 15 octobre un séjour à Salles-la-Source dans
l’Aveyron. Prix du séjour en pension complète : 393 euros incluant, transport, visites, excursions, guide, soirée, restauration
et hébergement de qualité.
Programme et réservation, CCAS : 05 56 03 94 61 ou
05 56 03 94 57. Attention les places sont limitées.
7
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
culture et loisirs
Village des associations
dimanche 4 septembre
Le cinéma en plein air revient au stade R. Garnung.
Avec l’été, le cinéma respire en plein air
Regarder un film sur écran géant,
sous les étoiles, voilà une expérience à ne pas manquer, surtout
quand il s’agit de films en sortie nationale !
Les dates sont à retenir :
• le lundi 18 juillet à 22h30 pour L’âge
de glace 5, les lois de l’univers,
• le lundi 22 août à 21h30 : Peter
et Elliot le dragon.
Les projections ont lieu au stade
Roger Garnung ; l’entrée est située
sur le côté de l’espace culturel.
Tarif : 5 €.
A Biganos, le cœur de la vie associative
bat plus particulièrement lors du Village
des associations, le premier dimanche
de septembre. Les associations s’y
donnent rendez-vous pour présenter
leurs domaines d’intervention et pour
rencontrer les Boïens à la recherche
d’activités, de loisirs, d’engagement,
pour eux-mêmes ou leurs enfants. Un
panel d’activités, des découvertes et une
richesse associative souvent insoupçonnée ! Pour tout contact : Maison des
associations au 05 57 70 17 54
Mary l’Astérik et Ryon le 26 août,
en point final des concerts de l’été
Pour tous ceux qui veulent prolonger les vacances et profiter
des soirées encore chaudes de la fin du mois d'août, un concert
en 2 parties est organisé sous la halle du marché, vendredi 26
août à 21 heures. En première partie, Mary l’Astérik, jeune femme
douée, accompagnée d’une guitare et d’un sampler, se distingue
par un ton très personnel, une belle rythmique et des textes en
français d’une grande sensibilité. En deuxième partie, le groupe
francophone Ryon poursuivra sur des vibrations positives, des
paroles poétiques, porteuses de messages subtils, engagés et
remplis d’espoir. Concert gratuit, petite restauration sur place.
Le 9 septembre,
le dernier marché
des producteurs
de pays
Les bonnes choses ont une fin
et voilà en septembre, le dernier
marché de l'année des producteurs
de pays organisé par la commune et
la chambre d’agriculture. Un rendezvous gastronomique à savourer en
famille et entre amis ! Les produits du
terroir peuvent être consommés sur
place et en musique avec le groupe
Luis Garate Blanes, des tables sont
installées sous de grandes tentes.
Parc Lecoq dès 19h.
8
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
culture et loisirs
Promenade en galupe :
à essayer
Une autre façon de découvrir la faune et la flore du delta de Leyre.
É veil sportif, École multi-activités,
Temps libre multisports :
les dossiers à remplir pour la rentrée
Pendant les vacances, vous pouvez préparer la rentrée sportive de vos
enfants ! Les dossiers d’inscription ainsi que les plannings de l’Eveil sportif (enfants de 3 à 5 ans), de l’Ecole multi-activités (enfants de 6 à 11 ans),
du Temps libre multisports ( à partir de 18 ans ) sont à disposition à partir
du 16 août à la Maison des associations, 10 rue Georges Clémenceau.
Renseignements : tél. 05 57 70 17 54 ; site de la ville ou page facebook :
Biganos évènements-ville de Biganos.
Fête de la musique : Retour en images
L’office de tourisme, Cœur du bassin,
propose un large choix d’activités : pêche
aux crabes, démonstration de gemmage
à l’ancienne, balade en pinasse de « port
en port », combiné canoé-cyclo entre le
port d’Audenge et celui de Biganos......
Mais pour une promenade dans le Delta
de la Leyre, pourquoi ne pas se laisser
guider, au rythme du « pallot », installés
sur les bancs d’une galupe, barque traditionnelle à fond plat ?
Depuis le port de Biganos, Yannick et
Guillaume, bateliers passionnés de Lou
Batel’Eyre, vous emmèneront au fil de
l’eau, dans les méandres du delta dont
ils connaissent de merveilleux secrets.
A faire en famille, à partir de 2 ans.
Informations : Office de tourisme
de Biganos : 1 rue Jean Zay Tél. 05 57 70 67 56 ou sur le site :
www.tourisme-coeurdubassin.com
9
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
Point travaux
Une passerelle large et solide pour le sentier de Peuchin.
AVis aux promeneurs : deux sentiers pédestres restaurés
Baptisé le sentier de la Vieille écluse, ce sentier récemment
réhabilité de 2,200 km, situé au port des Tuiles, serpente
à travers la roselière. Il conduit les promeneurs par une
passerelle entièrement restaurée, à la seule écluse en bois
du Bassin. Élagage, débroussaillage, réfection des accès, le
chemin est désormais réouvert pour découvrir la faune et la
flore sauvages. Le sentier de Peuchin au port de Biganos, a
été lui aussi nettoyé par les agents du Pôle Environnement
qui ont également reconstruit le petit pont de bois. Voilà
des idées de balades pour cet été !
La construction du pôle technique
municipal est terminée
L es travaux d’entretien
du patrimoine communal
se poursuivent
La commune est bien dotée en équipements
publics et pour les agents des Services Techniques
les chantiers se succèdent.
Ces dernières semaines, le centre de loisirs de
Pardies et la halle du marché ont fait l’objet à leur
tour, de travaux de rafraîchissement.
Les façades et le portail du centre de loisirs ont
été entièrement repeints, les piliers et la buvette du
marché également.
Les services déménagent route de Bordeaux
Les derniers travaux de finition viennent d’être réalisés
aussi bien à l’intérieur des bâtiments qu’au niveau des
aménagements extérieurs. Les déménagements des services
vont se poursuivre durant l’été. Cet équipement de 1800 m²
complété par 900 m² de garage permet de regrouper sur un
même site et dans des locaux adaptés les différents services
techniques (Voirie, Environnement, Propreté, Patrimoine,
Espaces verts...), le Bureau d’études, le Service de la
Commande publique, les archives municipales ainsi que
le Service de l’Urbanisme. L’accueil du public aura lieu au
niveau du bâtiment administratif recouvert de bardage en
bois, à l’entrée du pôle. Les services seront opérationnels
dans ces nouveaux locaux en septembre.
entretien des voiries communales
Réfection de rues, de trottoirs, de places, de réseaux...
les engins de chantier s’activent tout le long de l’année
aux 4 coins de la commune. Tout dernièrement, le Chemin
de Pétiche, la piste du Taudin, la place des Gaillards ont
bénéficié de travaux de remise en état pour un montant
de 68 000 €. Des travaux sont également programmés
pour l’Allée du bois de Pomponne.
Le pôle technique accueillera en septembre les services municipaux.
10
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
URBANISME
À noter
1ère réunion publique : au centre le maire, Bruno Lafon, entouré de Béatrice Camins, adjointe à l’Urbanisme
(à droite), Mmes Campet et Escoffier, consultantes (à gauche).
Première réunion publique dans le cadre
de la révision du plan local d’urbanisme
Mercredi 22 juin, plus de 110 personnes ont été accueillies
dans la salle des fêtes, par le maire Bruno Lafon et son
adjointe, Béatrice Camins, en charge de l’Urbanisme et de
l’Environnement. La réunion s’articulait en trois phases :
le contexte juridique, les différentes étapes d’élaboration du
PLU, le diagnostic territorial.
Sylvie Escoffier, dirigeant le cabinet d’études en charge de
la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), a développé
d’emblée les textes législatifs imposant, depuis quelques
années maintenant, des contraintes lourdes dans ce
secteur. La lutte contre le mitage et l’étalement urbain s’est
considérablement renforcée, l’habitat dispersé au sein des
espaces agricoles et naturels n’est plus possible. «Une
maison sur une grande parcelle au fond de la campagne :
c’est fini !» dit-elle. On assiste à un renforcement des
obligations de construire en densifiant prioritairement les
zones urbaines. La loi Littoral dont les services de l’Etat
vérifent désormais l’application de façon plus stricte, a
accentué certaines sujétions qui impactent la totalité du
territoire communal (à la différence des communes non
soumises à cette loi).
D’autres aspects ont aussi été abordés : l’évaluation
environnementale du PLU, obligatoire pour tout territoire
comprenant des zones Natura 2000 ainsi que les contraintes
des Plans de Prévention des Risques (Incendie, Submersions
marines et Inondations).
Une dizaine de questions ont été posées, traduisant la
grande inquiétude des propriétaires sur le devenir de leur
foncier éloigné de l’agglomération. «Rien ne se fera sans
que vous en soyez informés, nous sommes à votre écoute»,
précisa le maire. Les deux années à venir, nécessaires à
l’aboutissement de la démarche complète de cette révision,
permettront de nouvelles rencontres avec le public.
En septembre le Service de
l’Urbanisme s’installera dans
les nouveaux locaux du pôle
technique municipal situés au
236 avenue de la Côte d'Argent
(en direction de Marcheprime),
sur la droite en venant du centreville.
Bar de
l’Europe
Rue de La Gare - 33380 Facture Biganos
05 56 82 79 22
11
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
mais aussi
Pour les conseils de quartier, le territoire communal est découpé en 4 zones.
Quoi de neuf du côté des conseils de quartier ?
Constitués en septembre 2014, les quatre conseils de quartier dressent un premier bilan.
Une réunion pour faire le point
La réunion d’avril dernier, avec les différents
membres des conseils de quartier, a été l’occasion
d’échanger des informations et de faire le point
avec le maire Bruno Lafon. Ce dernier présenta les
projets structurants de la commune, les nouveaux
équipements publics en cours ou à venir. Il développa
la politique économique municipale, l’avancée des
dossiers et parla également de la révision du PLU.
Les conseils de quartier évoquèrent à leur tour, leurs
projets, les sujets auxquels ils sont confrontés et
notamment les différentes questions soulevées par
les habitants.
Les questions traitées
Ainsi les délégués du quartier Centre ont géré 28 fiches de
liaison concernant des problèmes de voirie (8), de sécurité
routière (7), d’élagage (6), d’entretien des espaces verts (3),
d’éclairage (2). Le quartier Ouest a été essentiellement sollicité
pour des affaires de voirie, d’élagage et de fauchage. On
retrouve les problématiques de sécurité routière, d’entretien
des fossés et d’éclairage au quartier des Lieux-dits. Les
mêmes sujets sont également traités par le quartier Est.
Dans un autre registre, tous les délégués s'accordent pour
préciser que la distribution des colis de Noël a été perçue
comme une expérience enrichissante et utile.
Les projets d’animation
des quartiers
Les conseils de quartier ont certes un rôle d’information,
contribuent à l’amélioration du cadre de vie, mais peuvent aussi
participer à l’animation de la ville autour d’actions fédératrices.
Voici les dernières idées évoquées :
Quartier Est : organisation d’un carnaval avec une chasse aux
œufs pour la période de Pâques.
Quartier Centre : repenser la fête foraine de la saint Blaise.
Quartier Ouest : organiser un salon des peintres locaux.
Quartier des Lieux-dits : pérenniser la fête des voisins.
Les problèmes de voirie sont souvent abordés dans les conseils
de quartier.
12
Brèves municipales
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
mais aussi
us ne savez pas quel est
Vo
votre conseil de quartier ?
Vous pouvez vous renseigner en mairie. Catherine Lewille, conseillère
municipale en charge de la vie des quartiers, assure une permanence
tous les 2èmes et 4èmes vendredis de chaque mois de 14h30 à 17h30 ou sur
rendez-vous tél : 06 26 10 28 92.
Catherine Lewille, conseillère municipale en
charge de la vie des quartiers reçoit à la mairie.
Conseil de quartier OUEST
Martine Ennassef, élue référente et Marianne Scott suppléante, en
compagnie de Sylvain Andron, Madeleine Dessales, Francis Da Cunha,
Jean-Jacques Giraud, Thierry Darblade, Monique Figarède et Hervé
Marcou.
Conseil de quartier EST
Sandrine Labernède, élue référente et Philippe Lassus Debat suppléant,
en compagnie de Jean-Paul Saboua, Patrick Boursier, Stéphane Champy,
Chantal Lac, Pascal Dagorn, Patrick Barbin, Marie-Christine Legrand,
Louisa Baptista, Monique David (absente sur la photo).
Conseil de quartier OUEST
Conseil de quartier EST
Conseil de quartier CENTRE
Conseil de quartier DES LIEUX DITS
Conseil de quartier CENTRE
Isabelle Lejeune, élue référente et Annie Ferrari suppléante, en compagnie
de Bernard Pellegrino, Claude Marini, Brigitte Biensan, Etienne Gouard,
Michel Laplanche, Frédéric Meunier, Marcel Hubert, Alain Despouy, Pierre
Laharanne.
Conseil de quartier DES LIEUX DITS
Enrique Onate, élu référent et Eliette Dromel suppléante, en compagnie
de Jérémie Tari, Françoise de Pompa, Cathy Baquey, Claude Boudigues,
Jocelyne Dubourg, Alain Cazaux, Bernard Duvert, Eric Farge (absent),
ChristelleTouron (absente sur la photo).
13
HISTOIRE… D’EN PARLER
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
La somme, la sanglante !
Les chars viennent appuyer l’Infanterie à partir de septembre 1916, pour la bataille de la Somme.
Parmi les terribles moments de la première guerre mondiale figure la « bataille de la Somme »
plus meurtrière encore que celle de Verdun. Elle fit, toutes nationalités confondues, plus d’un
million de morts, blessés ou disparus entre le 1er juillet et le 18 novembre 1916, au rang desquels
plusieurs poilus originaires de Biganos.
L
a première journée de cette
bataille fut pour les Britanniques
un véritable carnage avec
58000 soldats mis hors de combat
dont 19540 morts et sera justement
surnommée « La Sanglante ». Cette
bataille tient donc une large place
dans la mémoire collective des
Britanniques,
Anglais,
Ecossais,
Gallois, Canadiens, Australiens NéoZélandais et Sud-Africains qui ont
fourni l’effectif et l’effort principal pour
un bilan peu convainquant sur le plan
militaire, sans vainqueur ni vaincu !
Il faut rappeler que la bataille de la
Somme était prévue à l’origine par le
Maréchal Joffre comme devant être
prioritaire et décisive mais l’offensive
allemande sur Verdun modifia la
situation et obligea Joffre et ses alliés
à revoir leurs plans pour soulager les
positions françaises. Il ne s’agissait
plus d’une percée dans le front ennemi
mais surtout de dégager Verdun
en usant l’adversaire, en faisant un
maximum de victimes et en détruisant
le plus de matériel possible.
Trois millions de soldats participèrent
L es poilus de Biganos tombés
au TROISIÈME Trimestre 1916
- DUBERTRAND Henry, 33 ans, disparu à Fleury (55) le 24/08/1916
- DUPUCH Laurent, 23 ans, tué à l’ennemi à Avocourt (55) le 29/08/1916
- LAVIOLLE Paul, 20 ans, tué à l’ennemi à Hardecourt (Somme) le 10/07/1916
- POUEY Jean, 36 ans, tué à l’ennemi à Vaux (55) le 06/09/1916
- PUYAU Georges, 22 ans, tué à l’ennemi à Hardecourt (Somme) le 20/07/1916
- TAUDIN Guillaume, 39 ans, tué à l’ennemi à Braches (Somme) le 09/07/1916
à la bataille qui dura 141 jours. Avec
celle de Verdun, ce sont les deux
batailles de 1916 qui occupent une
place prépondérante dans la mémoire
du conflit tant elles apparaissent
comme emblématiques de la « grande
boucherie ».
Deux nouveautés capitales
La bataille de la Somme fut hélas le
théâtre de deux nouveautés capitales
pour les conflits armés qui suivront : le
char d’assaut et le film de guerre. Pour
la première fois dans l’histoire, les
Britanniques utilisent le char d’assaut
qui causera d’énormes brèches dans
les rangs ennemis. Le film de guerre
sera utilisé à « l’arrière » à des fins de
propagande auprès des populations
pour soutenir et justifier l’effort de
guerre.
Premier film de guerre diffusé, « La
Bataille de la Somme » n’hésitait pas
à choquer en mettant en scène toute
l’horreur de la guerre. À l’automne
1916, c’est plus de deux millions de
Britanniques qui avaient vu le film
alors qu’à Berlin, la prise du fort de
Douaumont, prés de Verdun, fut
saluée dans l’allégresse générale.
14
BIGANOS ÉCONOMIQUE
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
À Tagon, le passage profite
au commerce local
Le quartier de Tagon est traversé par l’une des artères majeures de la
commune, menant à Audenge et au nord du Bassin. Un axe de grand passage
qui favorise la visibilité et le développement du commerce local.
Paroles de commerçants !
« Une avenue passante
et un quartier résidentiel calme »
« Le marché :
un lieu
incontournable
pour se faire
connaître »
Il est né à Biganos, il vit à Biganos
et quand, en 2009, après quelques
années au rayon boucherie d’une
grande surface, il a eu envie de
s’installer à son compte, c’est à
Biganos que Philippe Gravey a
cherché à s’implanter.
«À Tagon, sur l’avenue R.
Poincaré, je bénéficie du passage
lié à une grande artère. Et d’un
stationnement facile, ce qui est
très important pour la clientèle.».
Premier arrivant sur une petite
zone
commerciale
où
est
aujourd’hui installé un coiffeur,
Philippe Gravey a développé
son activité en ouvrant un rayon
épicerie générale et en posant
ses étals sur les marchés du
Bassin. « Le marché, c’est une
sorte de dynamiseur, un lieu
incontournable pour se faire
connaître, explique-t-il. Les gens
reviennent pour la qualité des
produits. Ici, tout est fait maison.
Nous achetons les bêtes sur
pied chez des éleveurs locaux,
de même pour les fruits et les
légumes. Et je cuisine moimême, dans mon atelier, toute la
charcuterie. »
Sur la route vers Audenge, au feu de l’avenue R. Poincaré, les
habitués connaissent bien le Tagon, un bar-tabac repris, il y a
deux ans, par Catherine Girard. « Nous arrivions de Dordogne
et cherchions une affaire sur le Bassin. Ici, nous profitons à la
fois du passage sur l’avenue, et, derrière, du calme d’un quartier
résidentiel. » Après quelques travaux de rafraîchissement, le
Tagon propose aujourd’hui des jeux (PMU, Française des jeux)
et, c’est nouveau, des timbres fiscaux dématérialisés.
« D'ici je rayonne sur tout le Bassin »
C’est probablement l’une des plus anciennes entreprises de Biganos.
Créée en 1883 par la famille Lafon, la société installée au 30 bis
avenue Raymond Poincaré porte aujourd’hui le nom de Loïc Patarin :
« Je suis la 5ème génération de plombier-chauffagiste à Tagon. D’ici,
je rayonne sur tout le Bassin. Le potentiel de développement est
énorme. » D’autant que le jeune entrepreneur propose aujourd’hui
à sa clientèle un show-room et des solutions de chauffage durables
et respectueuses de l’environnement (poêle à bois, chaudière à
condensation, …).
elle l'a dit
Les professionnels recommencent à investir
« Nous avons toujours connu un volume d’activités très soutenu avec
les particuliers, mais cette année, nous avons constaté des signes très
nets de reprise chez les professionnels. Nous traitons énormément
de demandes de crédit pour des installations d’entreprises ou pour de
nouveaux investissements. La croissance est indiscutable dans tous les
domaines. »
Marie-Blanche Jean, directrice de l’agence BPSO
15
DOSSIER CENTRAL
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
Biganos, à découvrir autrement
Biganos a mille et une facettes. Les Boïens l'aiment chacun à leur manière,
chacun pour des (bonnes !) raisons différentes. Souvenirs de famille,
balades intimistes, petits coins secrets, anecdotes insolites... sont autant
de points de vue sur une commune attachante, où la qualité de vie se
conjugue au pluriel.
16
DOSSIER CENTRAL
JUILLET 2016
Le port de Biganos, préservé, dans son écrin vert.
«
Je ne quitterai Biganos pour rien
au monde ! » Serge Nardou est
catégorique. Il est né à Biganos,
voilà 67 ans, il y a travaillé et il y prend
sa retraite. Il a fait ses études aussi
dans la commune : « Je suis allé au
collège, là où se trouve aujourd'hui
l'Espace Jean Zay. Puis, dans une
école de commerce privée qui se
trouvait derrière l’église [ndlr : elle est
devenue le Lycée professionnel sur
l’avenue de la Libération]. C’est là que
j’ai appris à taper à la machine ! En
1968, j’avais 19 ans, j’ai été embauché
à la mairie. A l’époque, on faisait tout,
du remplissage des poêles à mazout à
la comptabilité. »
« Notre commune
est magnifique »
Au fil des ans, Serge Nardou a vu
Biganos se transformer. 3 500 habitants il y a 50 ans, 10 000 aujourd’hui.
Pour autant, «la commune n’a rien
perdu de son cachet, souligne-t-il.
Grand marcheur, je me promène très
souvent en forêt. Un peu contemplatif,
le nez en l’air, je regarde les oiseaux
et rencontre des écureuils. Je vais vers
le port dont le charme désuet a été
préservé. Ou vers le port des Tuiles et
les bords de la Leyre où se cachent de
charmantes petites plages sauvages.
Je pousse parfois jusqu’à la digue.
Biganos est une commune magnifique !»
Au port des Tuiles, une petite plage sauvage.
Un banc, pour le repos du promeneur.
BIGANOS MAG
17
DOSSIER CENTRAL
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
La forêt, la rivière, le delta, 1 001 paysages
Le saviez-vous ?
La Leyre, entre Le Teich et Biganos, forme son fameux delta.
Sur la rive droite du delta de la Leyre, dans le frémissement de
ses roselières, Biganos est d’abord une ville nature. Sa beauté
se nourrit de la quiétude des forêts, des eaux vives de la rivière,
d’une végétation sauvage et changeante selon les milieux. Son
charme se découvre à pied, en vélo ou en bateau.
Q
uand on lui demande quelle
est sa balade favorite pour
découvrir Biganos, Edmond
Herran,
cyclotouriste
averti
et
président du cyclo-club, n’hésite pas :
« Pour une balade familiale d’environ
5 kilomètres, recommande-t-il, je
partirais du port de Biganos pour aller
vers celui d’Audenge en passant par le
port des Tuiles. C’est une petite route
champêtre, qui court sous les arbres.
Très peu fréquentée, elle traverse
des petits hameaux et la clairière du
prieuré de Comprian avant de longer
l’Eyre jusqu’à Audenge. »
Pour ceux qui veulent poursuivre, avec
le Bassin comme paysage, la version
grand large de la balade (15kms) peut
mener jusqu’à Lanton par le sentier
du littoral. Et pour varier les plaisirs,
retour à Biganos par la piste cyclable
en bordure de forêt.
Sur la Leyre, sauvage et
luxuriante
Après 80 kilomètres à travers la lande,
la Leyre mélange ses eaux douces
aux eaux salées du bassin. À Biganos,
La forêt galerie amortit les crues
et limite le transport des matières
en suspension. Elle participe au
maintien des berges du cours
d'eau grâce au système racinaire
de sa végétation. Son microclimat frais et sa luminosité douce
favorisent l'apparition d'une flore
riche et souvent originale. Cette
forêt de feuillus est également
devenue un habitat pour de nombreuses espèces, dont certaines
sont en voie de disparition.
Pour une demi-journée ou une
journée en kayak ? Le tour de l’île
de Malprat !
3 paysages en une balade ! La
Leyre et son delta, les roselières,
le Bassin et le retour par les prés
salés quand la marée montante
vous conduit doucement vers
le petit bras du Teich et sa forêt
amazonienne.
> De juin à octobre des descentes
libres en canoë.
Pour tout renseignement :
Base nautique, 06 71 63 01 14.
elle se transforme en un dédale de
chenaux, de bras et de ruisseaux qui
bruissent du vent dans les roseaux
et des ailes des oiseaux. Pour Lionel
Coutin, guide canoë, « la principale
sensation sur cette rivière n’est pas
due à la vitesse de l'embarcation,
mais à la beauté du paysage. Des
eaux limpides qui glissent sous la
forêt galerie, une végétation presque
tropicale percée de cris et de chants
d’oiseaux, et en quelques coups de
pagaie, à l’embouchure du delta,
l’ouverture plein cadre sur le large.
Même en été, il n’y a personne. Sur
4 heures, le paysage, les odeurs, la
faune et la flore changent 4 fois. »
Crastes, ruisseaux, rivières, suivent les promeneurs.
18
DOSSIER CENTRAL
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
ENTRE TERRE ET EAU
A la pointe de l’île de Malprat, les prés salés soumis aux marées.
La faune et la flore de Biganos présentent une grande diversité, aquatique et terrestre, en parfaite
symbiose avec ses paysages entre terre et eau. Au détour d’un sentier, entre les roselières, les
écluses ouvrent la porte d’un passé… les hommes travaillaient sur le Delta.
11 écluses et 19 bassins
Avec parcimonie et dans le respect
absolu
de
l’écosystème
local
qui abrite une biodiversité bien
spécifique, on pourra bientôt revenir
sur l’île de Malprat. 11 écluses et
19 bassins alimentés en eau douce
par les précipitations, le site est
l’habitat naturel idéal des amphibiens,
loutres, cistudes ou visons d’Europe.
Aujourd’hui propriété du Conservatoire
du Littoral, l’île est gérée par le
Département et la Ville de Biganos. Un
garde gestionnaire rattaché au Pôle
Environnement de la Ville surveille
l’écosystème de l’île et participe à son
entretien régulier. Il accueillera bientôt
le grand public et les scolaires.
Dans une clairière en pleine forêt,
à l’abri des tempêtes hivernales, le
port de Biganos a été épargné par le
temps. Avec ses cabanes colorées,
ses appontements en bois et ses
pinasses, il invite au voyage, jusqu’à
l’autre port, le port des Tuiles, un
peu au bout du monde… Et plus loin
encore, vers le large.
Le port de Biganos, Jean-François
Mercier l’a photographié sous tous les
angles. « Pour sa lumière le matin ou à
la tombée du jour, pour la nature toute
proche, pour les reflets des branches
qui penchent vers l’eau, pour les
cabanes et les bateaux traditionnels
qui sont l’âme du site, pour toutes
les saisons, pour la nuit et le jour, le
port est l’un des endroits magiques de
Biganos. » Sa photo idéale ? « A la
sortie de l’hiver quand il ne reste que
les pinasses dans le port, tôt le matin
pour capter la douceur de la lumière ».
« Ma cabane, mon paradis ! »
Ludovic Caux aussi est amoureux de
l'endroit. « Je suis arrivé du Nord avec
mes parents. Je n’ai plus jamais voulu
partir ! Artisan peintre, je suis aussi fan
de bateau. Il y a 3 ans, j’ai obtenu une
concession pour une cabane. Après
la marée, le soir, quand il fait beau,
on s’y retrouve avec quelques amis
dans ce cadre, si beau et si tranquille.
Quand la marée est avec nous, on file
vers l’île aux oiseaux ou à l’amarrage
devant Le Teich. L’apéro avec vue sur
le plus beau panorama du monde ? Le
paradis ! »
Le sentier de la vieIlle écluse,
entre terre et eau
La commune a inauguré, à
l'occasion de la Fête de la nature
au port des Tuiles, le sentier de la
Vieille écluse long de 2,200 km.
Serpentant à travers la roselière,
sans déranger le gorge-bleue à
miroir ou le héron pourpré qui
fréquentent la prairie humide, il
mène par une petite passerelle
jusqu’à la seule écluse en bois du
bassin d’Arcachon.
Uniquement pédestre, une balade
100% nature.
19
DOSSIER CENTRAL
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
Quand la culture fait la fête
Avec les spectacles d’arts de la rue, la culture à Biganos explore aussi d’autres chemins. (Ici, Boris sur les planches.)
Vous l’aimez populaire, accessible à tous et de qualité. En été, sur un petit air de fête, la culture
sort des murs et descend dans la rue !
T
out l’été, comme le reste
de l'année, la médiathèque
conjugue culture et convivialité.
« Lectrice assidue, je fréquente
beaucoup la bibliothèque municipale,
indique Nicole Boyer. Le fonds se
renouvelle souvent et je peux trouver
les dernières nouveautés. Si je
ramène des livres chez moi, je peux
aussi passer de longs moments sur
place pour lire les revues ou le journal
du jour. Au-delà de la lecture, j’aime
la médiathèque pour sa convivialité :
on y trouve toujours un conseil ou
l’occasion de partager ses dernières
lectures. On y croise aussi des copines
pour commenter l’actualité littéraire ou
refaire le monde. »
« On se croirait en vacances
chez nous ! »
Quand les beaux jours reviennent,
l’actualité
culturelle
prend
ses
quartiers d’été au cœur de la ville.
À la rencontre des Boïens, comme
Laetitia, une jeune mère de famille,
qui apprécie la formule : « J’aime
quand la ville est rendue aux piétons.
J’apprécie que l’on puisse sortir en
famille, même avec des tout-petits et
déambuler tranquillement. On profite à
notre rythme de la soirée des arts de
la rue ou de la fête de la musique qui
s’est encore étoffée cette année avec
un groupe sur le parvis de la gare.
La programmation est variée avec des
spectacles et des animations pour tous
les goûts et tous les âges. On rencontre
des amis, les enfants retrouvent leurs
copains, on peut dîner dehors, on se
croirait en vacances, chez nous. »
Les arts s’installent dans la rue
Biganos fêtait, le 28 mai dernier, la 2ème édition de ses soirées «arts de
la rue» intégrées dans la programmation de l’espace culturel. Venus
très nombreux, les Boïens ont plébiscité la formule pour son caractère
convivial, gratuit et familial.
Des soirées découvertes, en plein air, ouvertes à tous, souvent
surprenantes où les différentes formes d’expression artistique excellent
et s’entremêlent : cirque, théâtre, musique... Du burlesque souvent, de
la comédie toujours, avec en plus un petit supplément d’âme apporté
par la poésie et un zeste de magie.
La programmation 2016/ 2017, montera encore d’un cran : 4 soirées
sont déjà prévues en septembre et mai prochains.
Songe d'une nuit d'été par le Cirque Fusion.
20
DOSSIER CENTRAL
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
Focus sur 2 visites insolites
Le caviar du Moulin de la Cassadote»
Au 19ème siècle, l’espèce d’esturgeon Acipenser Sturio abondait dans
nos rivières et était pêchée pour sa chair. Au début du 20ème siècle, les
Russes, fuyant la révolution Bolchévique, s’installent dans la région et
partagent les secrets de production du caviar, suscitant un véritable
engouement pour ce met. Si la pêche du Sturio est désormais interdite,
une ferme aquacole poursuit l’aventure du caviar en Gironde. Elle
compte aujourd’hui 75 000 esturgeons de toutes les générations.
Visites sur rendez-vous,
d’avril à septembre
Téléphone : 05 56 82 64 42
contact@caviardefrance.fr
SAS Caviar de France © Philippe LABEGUERIE.
Smurfit, du bois au papier
Depuis 1928, la Cellulose du pin fabrique du papier à Biganos. Devenue
l’un des leaders mondiaux dans le secteur du papier kraft, l’usine
ouvre régulièrement ses portes. Une façon pour les Boïens et les
curieux de tous horizons de mieux connaître cette activité industrielle
et la transformation du bois en papier. Visite gratuite sur inscription
uniquement auprès de l'Office de tourisme Cœur du Bassin.
Plus d’infos ?
www.tourisme-coeurdubassin.com
05 57 70 67 56
21
NOTRE BIGANOS
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
3 QUESTIONS À
Bernard Bordet, adjoint à la culture
« Le cinéma doit s'adresser au plus grand nombre »
Le programme du cinéma , largement diffusé dans les lieux publics et commerces.
Ouverte à la culture sous toutes ses formes, notamment au 7ème art, Biganos
renouvelle sa confiance au délégataire de service public Artec qui gère
l'activité « cinéma » dans l'espace Lucien Mounaix. Au générique : davantage
de séances à l'année et une programmation encore plus riche.
Dans quel contexte s'est déroulé
le renouvellement de la DSP* ?
Notre cinéma de 298 places, équipé d'un système
numérique dernier cri diffuse des films en 2D et 3D.
Mais c'est une salle mono-écran, donc limitée. Nous
subissons la concurrence des nouveaux cinémas de
Marcheprime, Salles et bientôt, du multiplex annoncé
d'Andernos. Les chiffres reflètent cette situation : en
2012, nous enregistrions 20100 entrées, contre 12583
en 2015. Une chute de fréquentation qui s'explique
aussi par un marché français du film en régression.
Pourquoi maintenir le cinéma ?
C'est un choix politique assumé, dans la droite ligne
de la feuille de route culturelle du maire, qui repose sur
trois piliers : une offre de spectacles diversifiée, des
contenus qualitatifs et des tarifs contenus. A Biganos,
nous ne réservons pas la culture à une élite. Or, le cinéma est un art qui s'adresse au plus grand nombre.
Avec un plein tarif fixé à 7 euros, l'entrée de la salle est
vraiment accessible à tous !
Quelles solutions avance la Ville pour
relancer la fréquentation ?
D'abord, nous souhaitions renouveler notre confiance
à Artec, notre partenaire « cinéma » depuis plus de
20 ans. Nous allons lui permettre de multiplier les
séances en libérant des créneaux horaires occupés
par d'autres activités, le vendredi soir et le week-end.
De son côté, il s'engage à faire évoluer la programmation. Même si la salle conserve l'agrément Art et Essai,
elle diffusera davantage de films grand public et des
projections spécifiques pour les jeunes (label jeune
public du CNC). Les séniors ne seront pas oubliés
puisqu'ils pourront profiter des séances Ciné-thé :
un film suivi d'un débat autour d'un thé ou d'un café.
Nous maintenons le cinéma en plein air au stade cet été
avec deux films en sortie nationale : L'Âge de glace 5
le 18 juillet et Peter et Eliott le dragon le 22 août. Enfin, du 19 au 25 octobre, Biganos fêtera la Semaine
du cinéma pour la première fois avec des rencontres
d'acteurs, de producteurs et de cinéastes.
* Délégation de Service Public.
100 places gratuites
Cet été, pour que tous les habitants, même les
moins aisés, puissent profiter du cinéma en
plein air, le CCAS et le pôle culturel distribueront
100 places gratuites.
22
INTERCOMMUNALITÉ
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
Inauguration du Pôle Intermodal :
Biganos prend le train du futur
Le pôle intermodal, une infrastructure moderne pour un territoire d’avenir.
Après deux ans de travaux et de nombreuses péripéties,
l'inauguration du Pôle d’Echanges Intermodal (PEI) a enfin
eu lieu. Le 14 juin, Bruno Lafon, Maire de Biganos, et Alain
Rousset, Président de Région, entourés des élus de la COBAN
et de quelques élus du Sud Bassin, ont rappelé l'importance
historique et stratégique de la gare, avant de tracer l'avenir
ambitieux du nouveau pôle.
Ils l'ont dit
Bruno Lafon, « Nous allons éviter le tout voiture »
«
C'est grâce à l'accord de tous
les maires de la Communauté
de communes que le Nord
Bassin et Biganos ont pu solliciter
des subventions de la Région et de
l'Etat afin de bénéficier aujourd'hui
de ce pôle. Je veux aussi remercier
les habitants et les commerçants du
quartier pour leur patience, car les
travaux ont duré plus longtemps que
prévu.
Déjà, ici, les vélos et les bus font la
connexion avec le train. L'intermodalité
est en marche. Bientôt, des bornes
équiperont tout le territoire de la
Coban pour alimenter les véhicules
électriques. Nous voulons éviter le tout
voiture et nous y parviendrons. C'est
l'une des forces des intercommunalités
de notre pays Bassin d'Arcachon de
pouvoir travailler main dans la main. »
Chiffres
La gare de
Biganos-Facture, c'est :
• 2 348 montées et descentes
par jour (oct. 2015). Avec la
gare d’Arcachon, celle qui accueille le plus de voyageurs
par jour en Aquitaine.
• 74 Ter par jour en semaine.
L'aménagement
du pôle d'échanges
• 1 parvis
• 1 voie dédiée à la circulation
des bus (1 desserte de bus en
site propre)
• 3 parkings (350 places, dont
9 pour les personnes à mobilité réduite)
Travaux début 2017 :
• 1 auvent
• 1 abri vélos
• 1 espace toilettes.
Coût et subventions
Alain Rousset, « trouver une cohérence entre une
ligne à grande vitesse et les trains du quotidien »
«
Je suis heureux de la réflexion
qui est menée ici, dans le Nord
Bassin, pour concilier les tensions
démographiques avec la préservation
de l'environnement. Le train permettra
d'éviter un continuum urbain entre la
Métropole et le Bassin. Cette ligne, la
plus ancienne de la Région, a vu un
record de vitesse à plus de 300 km/h
et le passage de trains chargés de
bois. Aujourd'hui, à nouveau, il nous
faut trouver une cohérence entre
une ligne à grande vitesse, qui sera
l'épine dorsale de la Région et les
trains du quotidien qui transportent les
passagers et le fret.».
• 5,4 millions d'euros (coût global), dont 5,045 pour les travaux pilotés par la COBAN, et
97 000 € + 360 000 € pour
les aménagements pilotés par
2 entités de la SNCF.
• Les travaux sont financés à
29% par la Région (1,6 M€),
30% par le FEDER, 20% par
la COBAN Atlantique, 10%
par le Département, 9% par
l’Etat et 2% par la SNCF.
23
CULTURE SPORT ASSO
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
3 QUESTIONS À
Christelle Girod, présidente du Tennis Club (TC) de Biganos
« Ces terrains neufs apportent
une plus value au club »
Christelle Girod, présidente du club, entourée d’Alain Pocard, adjoint aux sports et du maire Bruno Lafon, lors de la visite des courts, à droite Olivier Giraudeau, professeur.
Quelle est la situation du club ?
Le Tennis Club de Biganos est l'un des plus dynamiques du Nord Bassin. Créé dans les années 60, il se
porte toujours très bien, avec plus de 200 adhérents.
Notre école est à la fois tournée vers le loisir et la compétition, sans être trop élitiste. Notre meilleur joueur,
classé 4/6, a 19 ans. Idéalement situé entre Bordeaux
et Arcachon, le club draine de nombreux participants
à chaque tournoi. Des joueurs issus de tout le Bassin
viennent se licencier chez nous, attirés par la qualité
des équipements.
Justement, vous bénéficiez depuis peu
de courts neufs...
Oui. La mairie a répondu favorablement à notre requête :
4 courts extérieurs en béton poreux ont été refaits en
mars. Ils sont maintenant équipés d'une surface, d'un
grillage et d'un éclairage aux normes. La Fédération
nous autorise donc à y organiser des compétitions.
Nous allons accueillir deux tournois pour la prochaine
saison. Les entraînements peuvent maintenant se
dérouler à l'extérieur, même tard en soirée puisque
les terrains sont éclairés. Ces installations neuves
apportent une plus-value au club.
Cet été, quels sont les rendez-vous
marquants du club ?
Le 30 juin, le maire est venu visiter les terrains refaits.
C'était un moment fort pour tout le bureau et les adhérents présents qui ont pu échanger avec l'équipe municipale autour d'un verre. Avec la mairie et Cap 33, le
club planche sur la création d'une section de Beach
Tennis : ce sport se joue avec des raquettes et une
balle spéciale sur du sable où un filet est placé assez
haut. Cet été, nous pourrons ainsi investir le terrain
ensablé du Parc Lecoq pour y organiser des matchs.
76 000 euros
C'est le coût de la réfection intégrale des 4
courts de tennis (éclairage compris), financé
par la Ville.
24
CULTURE SPORT ASSO
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
Fête de la Ruralité
et Festival du Bois,
les 6 et 7 août
La Fête de la Ruralité s’inscrit désormais comme un évènement
incontournable de la ville de Biganos.
Passerelle entre terroir, culture et art, cette manifestation visite
le passé mais regarde vers l’avenir.
Un marché des producteurs de Pays
Tout au long du week-end, le marché s’installera pour
stimuler votre plaisir gustatif avec des produits frais, issus
du terroir local.
Un marché artisanal
Il réunira des artisans dotés d’un savoir-faire traditionnel
qui exposeront leurs œuvres variées et originales.
Des ateliers d’initiation
Ils vous permettront de vous glisser dans la peau d’un potier, d’un forgeron et même d’un vannier afin de réaliser vos
propres objets.
Le pôle tradition
Focus sur le travail agricole d’antan avec la moissonneusebatteuse et la scierie mobile qui s’animeront parfois pour
vous montrer leur ouvrage.
La ferme avec ses animaux, bovins, ovins, volailles,
palmipèdes, réjouira les plus petits.
Le Festival du Bois
Zoom cette année sur l’écoconstruction : maison à énergie
positive, matériaux innovants, techniques de construction
- basse consommation -.
Trois intervenants se relaieront tout au long du week-end
afin de vous les présenter et d’encadrer des ateliers d’autoconstruction.
Le film « construire pour demain » sera projeté dimanche
matin suivi d’un débat qui soulèvera deux questions
essentielles pour notre avenir : Quel habitat pour demain ?
Dans quel environnement ?
Des spectacles en tout genre
Théâtre, spectacle équestre, groupes de musique, force
basque, animeront gaiement votre week-end avec énergie
et bonne humeur !
Au Programme
Samedi 6 août
09h00
10h00
10h15
10h30
11h30
14h00
14h00
15h00
16h00
17h30
19h00
21h00
23h00
Casse-croûte tripes
Démonstration de la moissonneuse-batteuse
Découpe de bois par la scierie mobile
Inauguration officielle
Vin d’honneur musical avec le groupe Alyx Dro
Découpe de bois par la scierie mobile
Initiations et spectacle des échassiers
Démonstration de la moissonneuse batteuse
Spectacle « l’Adoptée »
Force Basque
Apéro-concert du groupe « Radio Guinguette »
Concert du groupe « Les Humeurs Cérébrales »
Feu d’artifice
Dimanche 7 août
08h00 Casse-croûte tripes
10h00 Démonstration moissonneuse-batteuse
10h30 Spectacle équestre « Le vieux cinéma »
11h00 Découpe de bois par la scierie mobile
11h00 Atelier Gueille-ferraille
12h00 Repas avec le groupe de musique Le festin
14h00 Découpe de bois par la scierie mobile
14h30 Spectacle équestre « Numéro minuscule »
15h00Démonstration de la moissonneuse-batteuse
15h30 Spectacle Bireboc et Barabaou
16h45 Spectacle équestre « Ay Amma »
17h30 Défilé de tracteurs
Entrée gratuite.
Plus d’infos
Maison des associations au 05 57 70 17 54
25
AGENDA
JUILLET 2016
__________________________________
> Du 22 au 24
Fêtes d’été
(fête foraine-repas dansant)
__________________________________
> 22
Cinéma en plein air
__________________________________
> 24
Course de l’été les
« 10 km de Biganos »
__________________________________
> 26
Concert de fin d’été :
Mary l’Astérisk et Ryon
Parc Lecoq - Comité des fêtes
Mairie de Biganos et Comité des fêtes
En JUILLET
__________________________________
> Du 1er juillet au 31 août
CAP33 et CAP 33 Junior
Rando Cyclo
Cyclo club Facture Biganos
Feu d’artifice
Espace Culturel - Delta Swing
__________________________________
>2
Grillades
Port de Biganos - Association des ports
__________________________________
>8
Spectacle de danse
Espace Culturel - Orient Fusion
DROP de BETON
Parc Lecoq - Mairie
__________________________________
> 9 et 10
Vide-greniers
Peter et Elliot le dragon
Stade R. Garnung - Artec
Halle du marché - Mairie
__________________________________
> 27
Moules frites
Port de Biganos - Association des ports
Parc Lecoq - Comité des fêtes
En AOÛT
Parc Lecoq - Mairie de Biganos
__________________________________
> 1er et 2
Gala de danse
BIGANOS MAG
__________________________________
> 6 et 7
Fête de la Ruralité
et Festival du Bois
Parc Lecoq - Mairie
__________________________________
>6
Spectacle de Force Basque
Parc Lecoq
Concert Humeurs Cérébrales
Parc Lecoq - Mairie
__________________________________
> 13 et 14
Vide-greniers
Rue Pierre Coubertin
Biganos Sporting Club Gymnastique
_
En SEPTEMBRE
__________________________________
>3
Match Gala de rugby XIII
au profit de la recherche sur les cancers
des enfants
Rugby XIII
__________________________________
>4
Village des associations
Parc Lecoq - Mairie
__________________________________
>9
Marché des Producteurs de Pays
Parc Lecoq - Mairie
__________________________________
> 10
Vide-greniers
Salle des Fêtes - Association Fringuette
__________________________________
> 17
Loto
Rue Pierre Coubertin
ABG Association Boïenne de Gymnastique
__________________________________
> 13
Repas - Concert EchOo Feu d’artifice
Salle des Fêtes - Rugby XIII
Parc Lecoq
Mairie de Biganos et Comité des fêtes
__________________________________
> 18
Marché 1900
__________________________________
> 18
Cinéma en plein air
__________________________________
> 24 et 25
Collections et occasions
Halle du marché - ACASI
L'âge de glace 5
Salle des Fêtes - ABG
Stade R. Garnung - Artec
__________________________________
> 19
Don de sang
Salle des fêtes - Amicale des volontaires du don
de sang du bassin d’Arcachon
__________________________________
> 20
Beach Tennis
Parc Lecoq - Mairie
__________________________________
> 21
Loto
Parc Lecoq - Comité des fêtes
> 14
Bal des Pompiers
Amicale des Sapeurs-Pompiers de Biganos
__________________________________
> 16
Don de sang
Salle des fêtes - Amicale des volontaires du don
de sang du bassin d’Arcachon
__________________________________
> 21
Fête de la chasse
Port de Biganos
Les amis des traditions Boïennes
26
TRIBUNE LIBRE
JUILLET 2016
BIGANOS MAG
NOTRe
Dans le langage des élus a jailli un nouveau sigle : NOTRe, en
clair pour les non initiés « Nouvelle organisation territoriale de la
République », vaste programme qui préconise le renforcement
des Intercommunalités sur la base d'un « territoire plus vaste et
plus peuplé » .
La municipalité toujours à l'avant-garde pour se jeter dans des
opérations – certes légales – mais dont elle ne mesure pas
toujours les conséquences sur la gestion courante de votre
quotidien, s'est engagée dans cette Nouvelle organisation de
notre modeste République Boïenne en visant mutualisation
des services, transfert des compétences et requalification de
la COBAN en communauté d'agglomération impliquant la FPU
(fiscalité professionnelle unique).
Premières étapes franchies :
- transfert du service d'instruction des autorisations d'urbanisme préconisé par la loi Alur, refusé par certaines communes,
- groupement de commandes entre Lanton, Arès, Audenge,
Marcheprime,
- convention pour la cuisine centrale (qui fournit déjà 300 repas
à l'école de Lacanau) et prévoirait selon une déclaration de
l'Edile, la préparation de 2000 repas jour incluant les écoles
de Mios et le lycée professionnel. Notre ville a déjà engagé
des dépenses conséquentes d'achats de matériels et ordonné des travaux alors même que ce contrat n'est ni présenté
au Conseil Municipal ni signé.
Quelles seront les conséquences financières pour notre commune ?
A cette question, l'édile nous répond « nous savons gérer ! »
sans apporter un quelconque argument financier, gage d'une
maîtrise du sujet.
Toujours dans cette optique « NOTRe », phase « Territoire plus
peuplé », l'édile a lancé dernièrement que nous devrions atteindre 800 logements sur le projet ZAC de Facture ! Rappelez-vous, à l'origine il vous en avait annoncé 600. Alors même
que le périmètre reste inchangé, s'ajoutent aujourd'hui 200
logements sans pour cela forcement satisfaire la demande
boïenne, car l'édile n'a pas la main-mise sur les attributions.
Alors pourquoi cette annonce intempestive, cette révision du
PLU si ce n'est pour répondre à l'équilibre financier de ce projet
pharaonique confié à un aménageur qui le qualifie lui même de
risqué et qui a déjà fixé votre participation, chers Boïens, en
première prévision à quelques 3 millions d'euros ?
Les nombreuses possibilités d'avenants financiers et le délai
intenable de 10 ans ne permettent pas de maîtriser le montant à assumer par la commune et donc par nos impôts. Cette
concession est une nébuleuse qui engage les boïens sur de
l'incertain et du contradictoire.
Pire, l'échec éventuel de ce projet pourrait placer Biganos dans
une situation financière catastrophique d'autant que l'invocation de tout motif d' intérêt général ne nous dégrève d'aucune
obligation. Bien au contraire, dans ce cas Biganos devra non
seulement les assumer mais prendre aussi à son compte les
dettes de l'aménageur y compris au titre des condamnations
éventuelles.
Est-ce là NOTRe avenir ?
Annie CAZAUX et le groupe
«Pour un AUTRE Biganos»
Le sens de la persévérance
S’il est une qualité parmi toutes qui est indispensable
pour construire notre ville, pour la projeter dans le futur,
l’adapter aux évolutions qui se dessinent, c’est bien la
persévérance !
D’abord en parvenant à mobiliser l’ensemble des
acteurs concernés. Ensuite en faisant émerger puis
partager et financer des projets réalistes qui répondent
précisément aux besoins des Boïens. La réalisation du
pôle multimodal de la gare, tout récemment inauguré,
est un bel exemple des difficultés de l’exercice. Les
parties prenantes étaient nombreuses afin de prendre
en compte les différents échelons territoriaux :
commune, communauté de communes, conseil
département, conseil régional, Etat, Europe, mais aussi
la SNCF et ses diverses filiales augmentant ainsi le
nombre des interlocuteurs, sans oublier l’ensemble des
riverains impactés.
De l’opiniatreté également pour résister aux intérêts
particuliers, légitimes ou pas, qui ne manquent pas de
s’exprimer dans ce genre de situation et pour préserver
coûte que coûte l’intérêt général. C’est notre conception
de la responsabilité des élus.
De l’acharnement aussi pour affronter et décrypter
les multiples méandres de l’administration, faire face
aux contraintes bureaucratiques en tout genre sans
omettre les recours de tel ou tel collectif de défense
ou les polémiques politiciennes stériles. La réalisation
du grand giratoire à l’entrée de ville intégrant le projet
de déviation des poids lourds tout comme la faillite
annoncée de la ville lors des achats de terrains de la
ZAC de Facture en sont des parfaites illustrations.
De la constance enfin pour s’incrire dans la durée et
ne pas se soumettre au diktat de l’immédiateté ou
des prochaines échéances électorales pour imaginer
le Biganos des 15 ou 20 prochaines années et ne
jamais se décourager car seul compte le résultat final :
améliorer le quotidien des Boïens et, leur qualité de
vie. C’est dans cette optique que nous nous sommes
engagés dans les projets d’aménagement en cours
et à venir des avenues des Boïens et de la Libération,
du quartier de Facture. Avoir des perspectives dans la
persévérance, c’est le sens que nous donnons à notre
action municipale.
Groupe majoritaire
27
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
7
Taille du fichier
3 537 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler