close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bourse: L`espoir d`un déclic

IntégréTéléchargement
MARDI 19 JUILLET 2016
NUMERO 4816 - PRIX MAROC: 5 DH - FRANCE: 1 € - DEPOT LEGAL: 100/1991 - DIRECTEUR DE PUBLICATION: ABDELMOUNAIM DILAMI
Système de Management de la Qualité
certifié ISO 9001 version 2008 par
BUREAU VERITAS MAROC
LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU MAROC
Editorial
Union africaine
L
A reprise de contact avec
l’Union africaine est l’aboutissement d’un travail en profondeur. Un travail qui ne se limite pas à
la politique de participation ou d’abstention auprès de cette organisation
internationale.
Le Maroc, à l’initiative du Roi Mohammed VI, a développé sa présence
à l’échelle du continent africain et pas
seulement sur le plan politique et diplomatique. La présence marocaine
s’est confirmée, au fil des années, sur
les plans économique, religieux et humanitaire.
Il s’agit bien d’une volonté stratégique délibérée et mise en œuvre avec
détermination et patience, pour que le
Maroc retrouve une place de référence
à l’échelle continentale.
La démarche actuelle, tout en restant prudente, s’inscrit dans une vision
globale.
Le Royaume est un pays africain.
Il l’est géographiquement. Il l’est historiquement et culturellement. Il l’est,
maintenant et aussi, par la dimension
économique et technique. Les entreprises marocaines sont présentes pratiquement partout en Afrique et sont
considérées comme des acteurs sérieux et fiables.
Il est hautement probable que l’actuelle initiative rencontre une forte
opposition de l’Algérie et de ses alliés. Ils sont certes de moins en moins
nombreux malgré leur virulence. Mais
le Maroc a des amis sûrs et nombreux.
Le Souverain marocain n’est pas
un partisan des déclarations tonitruantes, sans fondement ni lendemain.
Il agit différemment. Il crée d’abord
les éléments nécessaires pour bâtir le
projet, de sorte que la réalisation s’impose d’elle-même. C’est ce qui a été
fait pour le projet africain. D’abord
une idée qui paraissait hors de portée,
qui est devenue une évidence.
Actuellement le Maroc est reconnu
comme un acteur économique important. Le temps est venu qu’il soit aussi
reconnu comme un acteur politique.o
Abdelmounaïm DILAMI
Tourisme, MRE
La manne résiste
• 55 milliards de DH au premier
semestre (+3,7%)
• Moins bonne nouvelle:
Le déficit commercial se creuse
• Néanmoins, les métiers
mondiaux s’affirment
Voir page 10
L
Principaux secteurs à l’export
12%
17%
4%
4%
22%
16%
Source: Office des changes
La performance des exportations au 1er semestre (+1,6%) a été
contrariée par la baisse des cours des phosphates et produits dérivés.
Toutefois, l’automobile et les autres secteurs mondiaux assurent
Bourse: L’espoir
d’un déclic
A première cotation du titre
Marsa Maroc aujourd’hui, sur
lequel les particuliers se sont
massivement positionnés, donnera une
indication du comportement à venir de
la Bourse. Après un premier semestre
moyen marqué par une baisse de 40%
des volumes, le marché devrait repartir,
25%
Automobile
Agriculture et
agroalimentaire
Textile et cuir
Aéronautique
Electronique
Phosphates et dérivés
Autres
selon les pronostics des professionnels.
Le marché des blocs sera encore plus
dynamique. La séance d’hier lundi 18
juillet a été marquée par une transaction exceptionnelle de plus de 2 milliards de dirhams sur l’action LafargeHolcim Maroc. o
Voir page 15 & De Bonnes Sources
■ Casablanca/Infrastructures:
Tout ce qui va changer en 2017
Voir Analyse pages 4 & 5
■ Affaire CNSS: Premiers juge-
ments au terme d’un procès épique
Voir pages 24 & 25
■ Maroc-UE: La guerre contre la
tomate repart
Voir page 9
Haro sur le trafic
du chardonneret
Voir page 22
Dossier de presse: 19/91 - L’ECONOMISTE 70, Bd Massira Khadra - Casablanca - Tél. : 05.22.95.36.00 (LG) - Fax: Rédaction 05.22.39.35.44 - 05.22.36.59.26 - Commercial 05.22.36.46.32 - www.leconomiste.com - redaction@leconomiste.com
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
969 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler