close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

centre guillaume ii

IntégréTéléchargement
DOSSIER DE PRESSE
Ascenseur panoramique
Pfaffenthal – Ville-Haute
Rue du Pont – Parc Pescatore
INAUGURATION
le vendredi 22 juillet 2016 à 17.00 heures
Copyright : INCA
1 / 20
DOSSIER DE PRESSE
HISTORIQUE
Afin de procéder au désenclavement du Pfaffenthal et des quartiers des vallées adjacentes et
d’intensifier les échanges inter-quartiers, la Ville de Luxembourg a fait réaliser dès 2007 des
études de faisabilité approfondies, nécessaires au vu du lieu choisi pour l’implantation d’une
liaison verticale entre le Pfaffenthal et la Ville-Haute, dans un entourage urbain et en partie audessus d’une voie d’entrée en ville fortement utilisée, notamment la côte d’Eich, et dans les
roches.
Le 16 février 2009, le conseil communal de la Ville de Luxembourg a approuvé le projet définitif
pour la réalisation d’une liaison verticale par ascenseur et passerelle entre le Pfaffenthal et la
Ville-Haute et le premier coup de pelle a été effectué le 10 décembre 2009.
Copyright : Photothèque de la Ville de Luxembourg
Depuis, la Ville de Luxembourg a dû faire face à un certain nombre d'imprévus de manière à ce
que le 2 juin 2014, le conseil communal s’est réuni une deuxième fois pour délibérer sur une
dépense supplémentaire en vue de couvrir les frais ainsi générés.
Pour garantir le bon déroulement du projet, la Ville a recouru à des spécialistes dans divers
domaines : le terrassement, la stabilisation, le béton armé et la qualité béton vu, la construction
métallique et les techniques spéciales pour la réalisation d’un prototype de cabine d’ascenseur.
2 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Finalement, à l’exception d'un dépassement considérable des délais, les imprévus n’ont pas eu
d’impact sur la réalisation finale de ce projet qui compte parmi les plus importants en termes de
mobilité douce et d'accessibilité pour la capitale.
Les imprévus

L’entreprise initialement en charge de la réalisation des travaux de terrassement du
«canyon» et de stabilisation du talus, l’association momentanée Mangen Constructions
S.A. – Olivi&Rodrigues TP S.A., a dû déclarer faillite fin 2011. Le chantier a été à l’arrêt
pour une période significative, faute de devoir négocier la reprise des travaux par une
autre entreprise. En 2012, les travaux ont finalement pu être repris par la nouvelle
entreprise.

Alors que l’étude géotechnique réalisée dans le cadre des études préliminaires du projet
avait démontré que les couches inférieures du talus pourraient être préservées sans
dispositifs spéciaux, les ouvriers ont constaté lors de l’avancement des travaux que la
roche était très fracturée, fragile et peu consolidée sur des hauteurs significatives.
L’entièreté du terrain se présentait en effet comme une masse hétérogène et pleine de
failles qui n’étaient techniquement et économiquement pas repérables avant le début des
travaux. Pour des raisons de stabilité, de sécurité et de durabilité il a finalement été
décidé de guniter, donc de protéger par une couche de béton projeté, toute la partie
basse du talus.
Copyright : INCA
La mise en service
En date du 22 juillet 2016, l’ascenseur panoramique reliant le Pfaffenthal et la Ville-Haute a pu
être inauguré officiellement, en présence du Collège des bourgmestre et échevins de la Ville de
Luxembourg et du Ministre du Développement durable et des Infrastructures.
La mise en service de l’ascenseur permettra désormais d’étendre le concept de la mobilité
douce à tous les quartiers de la ville basse et de se déplacer rapidement entre les faubourgs et
la Ville-Haute, tout en profitant de la vue imprenable et incomparable sur la vallée de l’Alzette.
3 / 20
DOSSIER DE PRESSE
DESCRIPTIF
La localisation et les accès

L’accès depuis Pfaffenthal
Au Pfaffenthal, l’ascenseur est situé dans le prolongement de la rue du Pont, un cul-de-sac.
La terre et la roche ont été creusées à ciel ouvert sur une profondeur de 28 m. Un « canyon » a
ainsi été formé au bout duquel le tronc de la tour prend appui. Le niveau du sol au pied du tronc
est à 2 m au-dessus du niveau de la rue du Pont. Un aménagement de ce parvis en pente de
moins de 6 % garantit l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, un traitement
au sol saura orienter les personnes malvoyantes.
Pour donner plus de confort aux passagers en attente, un abri en verre et acier couvrant un
banc en acier corten est aménagé au pied de la tour.
Le sol de ce parvis en béton désactivé reprend les couleurs de la pierre locale. Des tôles en
acier corten couvrent les masses entre les différentes hauteurs des niveaux des rampes. Par
ailleurs, une fine ligne du même acier corten sépare le sol en béton désactivé du bac à
plantations qui s’étend sur une largeur de 80 cm au pied de la roche.
Le pavillon au pied de la tour comporte deux sanitaires publics, le groupe de secours, un local
électrique et un espace de surveillance et de stockage divers. Ce pavillon en béton est revêtu de
lamelles en bois rassemblant les ouvertures de ventilation et les différentes portes d’accès.

L’accès depuis le parc Pescatore
Une passerelle de 75 mètres de long relie le parc Pescatore à l’ascenseur.
L’accès vers la passerelle du côté parc Pescatore est marqué par un monolithe en béton armé
de même teinte que la tour. Il sert d’encastrement pour la passerelle et un portail permet de
fermer l’accès au public en cas de besoin. L’aspect de ce « seuil » se veut volontairement hors
équerre, s’adaptant au relief du terrain et rendant l’accès à la toiture de la passerelle difficile.
À l'arrivée de l'ascenseur, une connexion avec les chemins du parc a été réalisée, permettant
d’accéder facilement au centre-ville, situé à proximité immédiate.
La connexion avec les pistes cyclables existantes et la mise en place dans le parc d’une piste
réservée aux vélos permet aux cyclistes de circuler « en site propre » et d’accéder plus
rapidement à d’autres quartiers, tels que la Gare, Limpertsberg ou Belair.
Le concept
La création d’une liaison verticale entre le faubourg et la Ville-Haute contribue au
«désenclavement» du Pfaffenthal et des quartiers de la vallée de l’Alzette, facilitant les
échanges inter-quartiers en mode doux.
4 / 20
DOSSIER DE PRESSE
En effet, cette liaison mécanique qui permet aux piétons et aux cyclistes de se déplacer
aisément entre le Pfaffenthal et la Ville-Haute, constitue un nouvel élément-clé de la politique de
promotion de la mobilité douce de la Ville de Luxembourg grâce à une nouvelle connexion facile
et confortable.
La mobilité douce
L’objectif principal de la mise en place de l’ascenseur est de rendre le quartier Pfaffenthal plus
accessible pour la mobilité douce et de répondre aux besoins des piétons, cyclistes et
personnes à mobilité réduite.

Piétons
Pour les piétons, et notamment les habitants du quartier Pfaffenthal, ce nouvel ascenseur facilite
l’accès à la Ville-Haute et au centre-ville, augmentant ainsi leur confort de déplacement et leur
qualité de vie.

Cyclistes
Concernant les cyclistes, la liaison verticale permet de dépasser sans aucun effort le dénivelé
entre le Pfaffenthal et la Ville-Haute et d’étendre le concept de mobilité douce, et notamment le
concept vélo, aux quartiers périphériques Eich, Mühlenbach, Clausen, Weimerskirch et Neudorf,
ainsi qu’à toute la vallée de l’Alzette en direction nord (quartiers Beggen et Dommeldange et les
communes limitrophes), moyennant une connexion aux pistes cyclables nationales existantes
(PC1 et PC15).
La mise en place d’une station vel'oh! avec quinze vélos en libre-service située au pied de la
tour permet un élargissement et une densification du maillage du réseau.
Par ailleurs, un nouvel itinéraire cyclable reliant la partie publique du parc devant la Fondation
Pescatore au boulevard Robert Schuman sera aménagé et mis en service avant l’été 2017. Ce
tronçon est le parfait élément de liaison entre le point d’arrivée du nouvel ascenseur provenant
du Pfaffenthal et le pont Grande-Duchesse Charlotte (pont rouge) menant au plateau du
Kirchberg.
5 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Copyright : Photothèque de la Ville de Luxembourg
Une partie de la piste en question sera réalisée en bois en porte-à-faux et fondée sur des
micropieux pour garantir la durabilité et la stabilité de l’ouvrage, puis l’itinéraire cyclable
continuera sur le terrain naturel à travers un espace boisé, se situant donc principalement à
l’ombre. L’autre partie de la piste cyclable sera réalisée en béton, solution également retenue
par le Ministère du Développement durable et des Infrastructures pour l’étendue de son réseau
de pistes cyclables.
A l’approche du pont rouge, la piste cyclable montera en direction du monument Robert
Schuman : afin d’éviter des pentes trop raides, certaines parties du talus seront remblayées.
Enfin, pour créer un aspect rural, la piste cyclable et l’espace pour piétons ne seront pas
séparés par des bordures ou des pavés : la largeur de 2,80 m permet le passage et le
croisement de cyclistes et de piétons.
6 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Copyright : SteinmetzDeMeyer

Personnes à mobilité réduite
Dans la rue du Pont, une place de parking pour personnes à mobilité réduite a été mise en place
et l’ascenseur et les points d’arrivée sont conçus de manière à permettre à ces personnes
d’accéder à l'ascenseur et de l'utiliser sans assistance particulière.
7 / 20
DOSSIER DE PRESSE
La structure
Le projet est constitué de quatre éléments structurels : la verticale, l’horizontale, le bracon et le
seuil d'arrivée au parc.
Copyright : SteinmetzDeMeyer
8 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Copyright : SteinmetzDeMeyer

La verticale
L’élément vertical est composé de deux parties structurelles différentes :
1) La partie massive : le tronc en béton armé est la tour de l’ascenseur aux
dimensions 2,60 m x 2,60 m. Cette tour est réduite à sa plus petite dimension
pour ramener les différentes charges au sol. Ce tronc de plus de 60 m
d’élancement accueille le contrepoids ainsi que les différents câblages. En son
sommet, à 72 m du sol de la vallée, il est coiffé d’un volume saillant abritant le
local des machines.
Pour obtenir un avancement rapide des travaux, un coffrage préfabriqué sur
mesure, grimpant à la grue, a été utilisé. Les cages d’armatures ont été
partiellement préfabriquées au sol. De cette manière, un avancement moyen de 5
mètres par semaine a pu être obtenu.
9 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Copyright : SteinmetzDeMeyer
2) Les éléments filaires : des poutrelles en acier, qui fixent les guides de la cabine
extérieure, sont rattachées au tronc par des consoles tous les 5 m. Ces parties
légères contrastent avec la masse du tronc, ponctuent la hauteur de celui-ci et
confèrent à l'ascenseur une bonne intégration dans le paysage en créant entre
autres un dialogue avec les structures filaires des porte-à-faux du pont GrandeDuchesse Charlotte.
10 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Copyright : SteinmetzDeMeyer

L’horizontale
La passerelle, d’une longueur de 75 m et de dimensions intérieures de 2,7m x 2,55m,
reliant l’ascenseur au parc Pescatore, est constituée d’un caisson tout en acier dont les
deux faces latérales sont revêtues d’un maillage en toile d’inox. Ce revêtement donne un
effet de transparence accompagnant l’usager le long de son parcours, tout en laissant
passer l'air.
La visibilité de la structure de la passerelle est une volonté architecturale.
11 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Copyright : SteinmetzDeMeyer

Le bracon / la béquille
Ce tube structurel de section variable en acier et posé en oblique, porte la passerelle
désaxée et consolide la passerelle et la tour par rapport aux charges du vent et aux
vibrations. Son diamètre est en moyenne de 618 mm.

Le seuil d'arrivée au parc
Le monolithe en béton armé coulé à l’entrée de la passerelle depuis le parc sert à
encastrer la passerelle à cette extrémité et à aménager des portes permettant de fermer
l’accès au public en cas de besoin.
La cabine
Le contraste entre la solidité du tronc en béton et la légèreté des éléments filaires devant est
repris dans les parois opaques et transparentes de la cabine.
Prenant en considération les personnes ayant le vertige, la cabine retenue est semipanoramique et se compose de deux parties : la première partie comportant les portes est opaque, la deuxième partie en porte-à-faux au-delà des guides est vitrée du sol au plafond pour
permettre aux usagers de profiter au maximum de la vue et des paysages.
12 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Malgré sa conception traditionnelle (la cabine est reliée à un contrepoids via des câbles en
passant par la poulie d’entraînement d’une machine), l’ascenseur est doté d’équipements
spéciaux pour résister aux intempéries et assurer une sécurité de fonctionnement maximale.

Confort d’utilisation
Lors de la réalisation du projet, la Ville a pris en compte les différents paramètres de confort : un
temps d’attente limité, la place disponible par personne et une durée du parcours limitée.
Pour maximiser encore le confort d’utilisation, notamment des cyclistes, une cabine disposant
de deux portes en vis-à-vis a été retenue : en effet, elle garantit une gestion efficace des entrées
et sorties en flux continu.
Un écran multimédia installé en cabine affiche les valeurs dynamiques de l'ascenseur, telles que
la hauteur de la cabine, la direction de marche, la date et l’heure…, en temps réel, et la cabine
« wireless » assure une connexion à Internet via le système HotCity.

Sécurité
Les principes de sécurité ont été élaborés par le bureau d’étude en charge du projet, en
collaboration avec l’Inspection du Travail et des Mines et le Service incendie et ambulances de
la Ville de Luxembourg.
Ainsi, un parachute, un frein supplémentaire agissant sur les câbles de traction, un groupe
électrogène pour alimenter l’ascenseur en cas de panne réseau, une nacelle dans la tête de
cage disposant de son propre moteur et d’une alimentation séparée et permettant d’évacuer les
gens, ont été prévus.
L’ascenseur dispose également d’une station météo contrôlant en permanence tous les paramètres (vent, tempête, formation de glace) afin de mettre l’appareil instantanément hors service
si l’un des seuils est atteint.
Enfin, pour assurer la sécurité des personnes, des caméras de surveillance ont été placées à
l’arrêt Pfaffenthal et sur la passerelle menant au parc Pescatore et une liaison phonique avec un
poste de garde a été installée.
13 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Copyright : JS Engineering
14 / 20
DOSSIER DE PRESSE

15 / 20
Chiffres-clés
o
Poids de la cabine : 8.500 kg
o
Puissance électrique du moteur : 75 kW
o
Charge utile (valeur théorique) : 5.000 kg, soit 66 personnes
o
Hypothèse de calcul chargement et déchargement : 1,5 s/piéton et 4 s/cycliste
o
Charge utile réelle (mixte) : 10-12 piétons et 5-6 cyclistes
o
Débit horaire maximal (théorique) : 305 piétons et 150 cyclistes
o
Temps d’attente maximal : 153 s
o
Durée d’un trajet: 30 secondes (sur une hauteur de 60 m)
o
Vitesse: 2,50 m/seconde
o
Durée totale du parcours (10 piétons et 5 cyclistes) : 94 s
o
Dimensions de la cabine: 2,30 m × 3,70 m
o
Largeur des portes : 1,60 m
DOSSIER DE PRESSE
Copyright : SteinmetzDeMeyer

16 / 20
Autres éléments hors standard
o
Des dispositifs pour gratter des formations de glace sur les rails guides
o
Vitrage de cabine chauffé électriquement pour limiter la formation de buées et
laisser une vue libre
o
Seuils des portes de la cabine chauffés électriquement
o
Drain en cabine pour évacuer l’eau introduite par les personnes et les vélos
o
Cabine en acier inoxydable V2A
o
Sol de la cabine en acier inoxydable V4A et donc résistant au sel en hiver
o
Câbles de traction galvanisés exécution outdoor
o
Contrôle de surcharge
DOSSIER DE PRESSE
L’éclairage
Pour la tour, l’éclairage se fait par projecteurs depuis la fosse jusqu’à la tête de la tour. La
lumière se reflète sur le bas de la cabine en mouvement, laissant passer quelques faisceaux de
part et d’autre pour éclairer une partie du bas de la passerelle.
Pour l’éclairage intérieur de la passerelle, le système d’illumination linéaire est disposé sur le
plafond le long de la façade nord. Les usagers de la passerelle peuvent ainsi profiter du
panorama sur le Bock sans être éblouis par l’éclairage.
La place située dans la rue du Pont au Pfaffenthal est éclairée de manière sobre pour ne pas
déranger les habitants des maisons voisines. Une ligne de lampadaires prolonge les éclairages
publics des rues adjacentes.
Copyright : SteinmetzDeMeyer
Dans le parc Pescatore, l’éclairage du chemin menant à la passerelle est du même type que
l’éclairage général du parc.
17 / 20
DOSSIER DE PRESSE
Une vue hors du commun
Comme la passerelle reliant le parc Pescatore à la cabine ne se trouve pas dans l’axe de
l’ascenseur et de sa gaine, la découverte des paysages au fur et à mesure du parcours depuis
le parc Pescatore vers l’ascenseur est favorisée.
Les usagers et les visiteurs pourront également profiter d’une vue hors du commun en attendant
l’ascenseur grâce à un porte-à-faux au-delà de la tour et au-dessus du Pfaffenthal de plus de
neuf mètres, vitré à son extrémité sur trois faces et partiellement au sol.
Dans l’autre direction, la passerelle et l’ascenseur constituent un point de repère visuel pour les
usagers qui entrent dans le parc Pescatore.
Enfin, cet ascenseur panoramique, doté de quatre parois vitrées, favorise le développement
d’un parcours touristico-culturel lié au patrimoine bâti, notamment via une promenade en boucle
à travers les quartiers Grund, Clausen, Pfaffenthal et Ville-Haute.
L’aménagement du parc Pescatore
Afin de donner au point d’arrivée de l’ascenseur le cadre qu’il mérite, et en vue de la nouvelle
piste cyclable reliant l’ascenseur au quartier du Kirchberg, une partie du parc Pescatore a été
réaménagée.
Le devis de +/- 1.000.000 € pour la réalisation de travaux de rénovation des escaliers, des
chemins, de l’éclairage public, des bancs, de la plateforme « point de vue » et de toutes les
autres infrastructures (réseau enterré, évacuation des eaux pluviales...) ainsi que
l’aménagement d’une place centrale de repos et de détente avec une petite fontaine d’eau et
l’adaptation des entrées du parc aux besoins des personnes à mobilité réduite et aux cyclistes
(dans la mesure du possible), a été approuvé par le Conseil communal en date du 26 janvier
2015.
La partie historique du parc a été maintenue et le peuplement forestier, comprenant de grands
arbres faisant de l’ombre, a été en grande partie protégé, conservant ainsi l’aspect paisible et
naturel du parc. Par ailleurs, une fontaine d’eau a été construite au cœur du parc, créant un
espace central pour les promeneurs et visiteurs.
Enfin, un accent particulier a été mis sur l’accessibilité et la praticabilité du parc pour personnes
à mobilité réduite. Ainsi, le mobilier choisi répond parfaitement aux besoins des personnes
âgées, vu le fait que la hauteur des bancs est un peu plus élevée que le modèle standard,
permettant de s'assoir et de se lever plus aisément.
18 / 20
DOSSIER DE PRESSE
CHRONOLOGIE
2007
Etudes de faisabilité et comparaison de 4 systèmes de liaison verticale
(escalator, funiculaire, téléphérique, ascenseur)
25.07.2008
Approbation de l’avant-projet sommaire par le conseil communal
16.02.2009
Approbation du projet définitif par le conseil communal
10.12.2009
Premier coup de pelle
02.06.2014
Approbation du conseil communal d’un budget supplémentaire pour
couvrir les frais engendrés par certains imprévus
23.05.2015
Pose de la béquille
13.08.2015
Pose de la passerelle
19.09.2015
Lançage de la passerelle
03.03.2016
Livraison de la cabine avec une grue à partir de la rue du Pont
(Pfaffenthal)
22.07.2016
Inauguration officielle
19 / 20
DOSSIER DE PRESSE
BUDGET
Budget initial: 7.573.950 € TTC
Budget additionnel: 2.959.564 € TTC
MAITRISE D’OUVRAGE
Ville de Luxembourg – Service ouvrages d’art
MAITRISE D’OEUVRE
Bureau d’architectes STEINMETZDEMEYER
Bureaux INCA
Bureaux JS Engineering
Bureau de contrôle : Sécolux
Sécurité/Santé : BEST
Phase 1 : Association momentanée CDCL/Baatz + sous-traitant
Phase 2 : Association momentanée CDCL/Aelterman + sous-traitants (dont Schindler pour
l’ascenseur)
20 / 20
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
2 552 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler