close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chapitre 4 : Équilibre de court terme en économie ouverte

IntégréTéléchargement
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
Chapitre 4 :
Équilibre de court terme en économie ouverte
Lucie Bottega et François Poinas
Toulouse School of Economics
2013-2014
1 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
Plan du chapitre
I - L’ouverture de l’économie
1. Notions de comptabilité nationale
2. Le marché des changes et la balance des paiements (BP)
II - L’équilibre à prix fixes en régime de change flottant
1. IS en économie ouverte
2. L’équilibre de court terme
3. Politique budgétaire
4. Politique monétaire
III - L’équilibre à prix fixes en régime de change fixe
1. La gestion d’un régime de change fixe
2. Politiques économiques
3. Les anticipations de change
4. Le choix d’un régime de change
2 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
I - L’ouverture de l’économie
1. Notions de comptabilité nationale
1.a) le reste du monde (RdM)
I
notations : les variables étrangères sont désignées par une
astérisque ?.
I
hyp. : une petite économie ouverte
Economie qui, en raison de sa taille, n’a qu’un impact
négligeable sur les marchés internationaux et en particulier sur
le taux d’intérêt mondial.
I
Entre économies de grande taille, il y a interdépendance : les
décisions de chaque pays influencent celles de l’autre. La
petite économie ouverte est un cas intermédiaire entre une
économie fermée et une grande économie ouverte.
3 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
1.b) la balance commerciale
Définition : Taux de change nominal : e
Taux auquel un pays échange sa monnaie (ou devise) contre celle
d’un autre pays.
Le taux de change peut être exprimé de deux manières :
I
Cotation à l’incertain : e correspond au :
I
I
Nombre d’unités de monnaie locale permettant d’acheter une
unité de monnaie étrangère.
Prix de la monnaie étrangère en terme de monnaie locale.
Exemple : 1$ (étranger) = 0.77e (local)
I
Cotation au certain : e correspond au :
I
I
Nombre d’unités de monnaie étrangère permettant d’acheter
une unité de monnaie locale.
Prix de la monnaie locale en terme de monnaie étrangère.
Exemple : 1e (local) = 1.3$ (étranger)
4 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
Conventions adoptées :
I
Dans le cours : cotation au certain : une hausse de e
correspond à une hausse de la valeur (appréciation) de la
monnaie locale.
I
Dans les TD : cotation à l’incertain : une hausse de e
correspond à une baisse de la valeur (dépréciation) de la
monnaie locale.
Définition : Taux de change réel : Taux auquel un pays échange ses biens et services contre ceux d’un
autre pays.
P
=e· ∗
P
Il exprime la valeur des biens et services locaux exprimés en terme
de biens et services étrangers.
5 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
Définition : Exportations : X (Y ∗ , )
Biens et services produits localement et vendus au reste du monde.
Définition : Importations : M(Y , )
Biens et services produits dans le reste du monde et achetés
localement.
Définition : Solde de la balance commerciale (BC) :
= Exportations nettes = Exportations – Importations, exprimées
en terme de biens nationaux
NX = X (Y ∗ , ) −
1
· M(Y , )
6 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
L’identité comptable en économie ouverte :
Production locale = Demande de biens produits localement
Y = Cd + Id + Gd + X
C d + I d + G d : demande dans le pays
X : demande dans le reste du monde (exportations)
La demande totale de biens dans un pays (appelée demande
intérieure, notée C + I + G ) est composée de :
I C d + I d + G d : la demande de biens produits localement
I C f + I f + G f : la demande de biens produits dans le reste du
monde (importations)
L’identité comptable se réécrit donc ainsi :
Y = C − Cf + I − If + G − Gf + X
Y = C + I + G + X − (C f + I f + G f )
Y=C+I+G+NX
7 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
Représentation
graphique :
Demande de
biens et services
locaux et solde
de la balance
commerciale.
Remarque :
La balance
commerciale
n’est pas
forcément
équilibrée à
l’équilibre
keynésien.
Y ,D
C +I +G
Y
"
"
"
6
C + I + G − 1 M + X
"
"
"
C + I + G − 1 M
"
"
"
45o
YE
Y
BC
6
0 aaa
E
a
BC (Y )
aa
a
Y
a
a
NX
8 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
1.c) taux de change réel et solde de la balance commerciale
déf. : les termes de l’échange
Indice mesurant le pouvoir d’achat des exportations en terme
d’importations → taux de change réel.
A priori : effet d’une dépréciation réelle (baisse de ) sur le solde de
la balance commerciale indéterminé :
I
Effet volume → amélioration :
↓ ⇒ ↑ X et ↓ M
I
Effet valeur → détérioration :
Baisse du prix relatif des exportations.
9 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
déf. : la condition de Marshall–Lerner
Une dépréciation réelle (↓ ) entraine une hausse des exportations
nettes si :
|EX , | + |EM, | > 1
E : élasticité
Preuve :
1
NX = X () − M()
∂NX
∂
=
=
=
=
∂X
1
1 ∂M
+ 2 ·M − ·
∂
∂
∂X X
1
1 ∂M M
· · + 2 ·M − ·
·
·
∂ X ∂ M X
1
1
EX , · + 2 · M − 2 · M · EM,
X
1
EX , · + 2 · M · (1 − EM, )
10 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
Preuve (suite) :
Hypothèse : balance commerciale équilibrée à court terme : M = X
∂NX
∂
X
1
+ · X · (1 − EM, )
=
EX , ·
=
X
· (1 + EX , − EM, )
Condition pour qu’une dépréciation réelle (↓ ) entraine une amélioration
de la balance commerciale :
∂NX
<0
∂
⇔ EM, − EX , > 1
⇔
|EM, | + |EX , | > 1
11 / 75
Macroéconomie – TSE L2S1 – Chapitre 4
déf. : la courbe en J
Evolution dynamique du solde de la balance commerciale à la suite
d’une dépreciation réelle.
↓ ⇒ 2 effets successifs :
1. Effets termes de
l’échange (valeur) :
↓ ; X et M inchangés
⇒ ↓ NX
solde de
la BC
6
2. Effets quantités
(volume) :
↑ X et ↓ M ⇒ ↑ NX
-
temps
12 / 75
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 284 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler