close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

20160627 – TE N° 9 Ils valent mieux que ça

IntégréTéléchargement
TOUS
ENSEMBLE
Journal d’information de la CGT – UGICT
Groupe MACIF
N° 9 – juin 2016
ILS VALENT MIEUX QUE CA !
Ils, ce sont nos jeunes collègues de Macif direct qui entament leur deuxième
semaine de grève. Unis et déterminés, ils ne réclament qu’à pouvoir vivre de leur
travail.
Ils ont moins de 30 ans et n’ont eu qu’un seul tort c’est de faire confiance à la
MACIF, à ce qu’elle représente, aux valeurs dont ses dirigeants se revendiquent
encore mais derrière la vitrine déjà bien troublée se cache une réalité encore
moins reluisante.
Payés 1149€ net par mois, ces jeunes salariés dépendent pour subsister de
primes variables bien difficiles à atteindre et soumises à des conditions de
validation pour leur octroi. Ainsi les retards actuels, que vous subissez dans la
gestion de vos dossiers et qui intensifient les conditions de travail des
gestionnaires Macif, impactent aussi nos collègues dont les contrats tardivement
enregistrés (2 à 3 mois) diffèrent, suppriment ou modifient leur prime.
La situation salariale de nos jeunes collègues est telle que nombre d’entre eux
touchent le revenu minimum d’activité versé par la CAF aux salariés les plus
pauvres.
A ce double langage scandaleux, la direction de la Macif ajoute le mensonge et
un cynisme écœurant :
Des mensonges !
En effet, la plupart d’entre eux ont été embauchés sur des promesses
mensongères : les salariés de la première vague d’embauche n’ont découvert
qu’au moment de la signature du contrat qu’ils ne seraient pas des salariés
Macif.
La totalité d’entre eux n’a pas eu connaissance du système de primes variables
avant la fin de leur période d’essai.
Nos dirigeants se sont contentés de leur promettre des salaires plus élevés que
les téléconseillers statut Macif grâce à ces fameuses primes mais la réalité est
toute autre !
Un cynisme écœurant !
Trompés, abusés ces salariés n’ont même pas la possibilité de rompre leur
contrat car la Direction leur refuse systématiquement la rupture conventionnelle
qui leur permettrait l’accès aux indemnités pôle emploi ;
Mais rassurons-nous : le groupe MACIF leur offre la possibilité de gagner un
cheque cadeau en cooptant un ami pour devenir salariés à Macif direct ! Faut dire
que ça ne se bouscule pas au portillon pour entrer dans la filiale du fleuron de
l’économie sociale et solidaire !
Amplitudes horaires jusqu’à 22 heures, travail le week-end, objectifs jusqu’ à 20
fois supérieurs aux téléconseillers Macif pour un salaire inférieur de 40% : La
MACIF invente le travailleur low cost et la délocalisation hors des frontières de
son entreprise mère, celle qui est dirigée notamment par des organisations
syndicales !
La CGT refuse le jeu qui consiste à opposer salariés Macif- que l’on presse de
renoncer à leur statut sous peine de voir disparaitre leur emploi - et salariés des
filiales sous payés priés de tout accepter !
Tous, nous valons mieux que ça !
COMMENT ESPÉRER QUE L’ÉCONOMIE SOCIALE – QUI MET L’HUMAIN AU
CŒUR DE SA RAISON D’ÊTRE – SOIT BIEN DÉFENDUE LORSQUE SES
DIRIGEANTS EN NIENT LES FONDAMENTAUX DANS LEUR MANIÈRE DE
TRAITER LES SALARIÉS ?
La CGT MACIF est aux côtés des collègues de Macif Direct depuis le
début du conflit, et le restera.
Elle s’adresse aujourd’hui aux sociétaires et aux salariés du Groupe pour
leur dire qu’on ne peut pas laisser faire cela. Elle les invite à interpeller
leurs délégués de sociétaires ou leurs élus du personnel.
Dès lors que les salariés d’un service ou d’une filiale subissent ce type
de procédé, ce sont toutes les composantes de la Mutuelle qui sont
concernées par solidarité d’abord et ensuite parce qu’il n’y a aucune
raison pour que cette méthode ne fasse pas tâche d’huile dès lors que
chacun se tait.
LA SOLIDARITÉ EST UNE FORCE QUI VA DANS LE
SENS DU PROGRÈS SOCIAL
PROGRÈS SOCIAL DONT CHACUN ENSUITE
BÉNÉFICIE.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
545 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler