close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

AOÛT 2016 - La Chaudronnée de l`Estrie

IntégréTéléchargement
AOÛT 2016
(Version couleur : www.chaudronweb.org)
Journal par et pour les personnes usagères de la Chaudronnée de l’Estrie et
les personnes qui ont a cœur l’organisme.
Par : Sylvain Janvier.
Après un congé, Lise Leblanc, cuisinière à La Chaudronnée; était de retour. La voici pour le brunch
du samedi 23 avril. (D ernière semaine du mois). On pouvait l’apercevoir de temps à autre venant faire
son « p’tit tour » à l’endroit.
Le brunch est offert à la population, sans avoir à débourser d’argent ou présenter une carte repas. Lise
ne voulait pas manquer l’occasion de faire un spécial « Brunch cabane à sucre! ».
Celle-ci pose fièrement aux côtés de bénévoles : M égane, sa petite-fille, Yves Lambert, viceprésident de La Chaudronnée et M ichelle D enault.
Au menu du Chaudron
36 ans de lutte
AGA 2016
Accès au 7ième art
C’est pour toi mon amour
p.4
p.14
p.17
p 21
Et encore plus!!!
Bonne lecture !
APPEL A TOUS ET A TOUTES.
Par : Sylvain Janvier.
S’il y a gens ou organismes qui veulent témoigner de quoi que ce soit
dans votre journal « Le Chaudron » soit par le biais d’un texte, faire un dessin, poèmes, etc. Je vous y invite !
C’est certain que vos textes ne doivent pas comporter de messages haineux
envers autrui, sexistes, homophobe, ne pas faire la promotion de courant religieux ou politique. Par contre,
« Le Chaudron » est ouvert au témoignage de spiritualité, opinions politiques ou autres.
N.B. : La tombée des articles sera pour la mi-octobre, car votre prochain « chaudron» sortira en novembre
2016.
Cœur Pop à la bonne place !
Par : Sylvain Janvier
De passage à La Chaudronnée lors du café rencontre
du 11 mai; Alain Rochon de la chorale du « Cœur Pop
de Sherbrooke », remettait un billet à Véronique Tessier pour leur spectacle qui était présenté au Théâtre
Centenial les 26, 27, 28 mai. .
Cela grâce à l’initiative des « Culture du Cœur » qui offre aux personnes vivant l’appauvrissement depuis
quelques années; la chance de voir toutes sortes de
spectacles et cela GRATUITEMENT !
Toujours présent !
Par : Sylvain Janvier.
Avec Dany alias « barbe rousse », les choses ne traînent pas, vous pouvez
compter sur lui !
Le voici au printemps en train de réparer et nettoyer un système d’appoint
de chauffage qui avait quelque peu décroché du mur…
MERCI !
2
Travaux de juillet
Par : Sylvain Janvier.
Photos : S.J. et Simon Leduc Thouin, intervenant.
À La Chaudronnée, tous les ans c’est le grand ménage en début juillet. Pour ce faire, l’organisme n’a
pas le choix d’interrompe son service de repas la
première semaine.
Suzanne Labbé, une de nos intervenantes supervisait les travaux des 12 bénévoles passés tout au
long de la semaine.
Celle-ci dressait une liste des travaux à faire : nettoyer le local des intervenants-es, repeindre le plancher au sous-sol, laver l’ensemble des fenêtres, imperméabiliser le balcon
avant, faire le grand ménage de la cuisine et la Salle Luc Péladeau, salles de bain, faire
des retouches de peinture à certains endroits, le ménage du terrain, laver les murs etc.
17 ans plus tard… Sébastien et moi-même (S.J.) avons complètement « débouché » la ventilation
de la Salle Luc Péladeau.
Il faut dire que chaque année elle était nettoyée, mais pas en cette profondeur…
3
36 ans de lutte !
Par : Sylvain Janvier
L’Association des Locataires de Sherbrooke existe depuis 1979. Il y en a eu des manifs et de petites victoires…pour la construction de logements
sociaux depuis ce temps.
Pendant la semaine d’occupation de terrains et de
bâtiments au Québec; jeudi le 12 mai l’Association…accompagnée d’organismes du milieu, donnait le départ d’une marche partant de La Chaudronnée. Tous et toutes
descendaient de la rue School, puis la rue Chalifoux s’enchaînaient avec une maison roulante revendicatrice pour se
rendre à un lieu secret…
Pour les personnes qui les accompagnaient, un souper au hot-dog leur était offert à l’extérieur de La Chaudronnée;
accompagné de musiques d’ambiance, chants et rigolades !
BLAGUES
Source : Guy St-Amant.
Guy m’amenait qu’il manque une section de blagues dans le journal « Le Chaudron ».
Alors, si vous voyez que votre « Chaudron » aurait besoin d’améliorations, vous pourriez vous impliquer comme Guy !
(Claude Blanchard Mai 1932 - août 2006)
« Quelle est la définition de la mort ? Un manque de savoir-vivre »
« Comment appelle-t-on un chien qui n’a pas de pattes ? Idiot, tu ne l’appelle pas, tu
vas le chercher ! …
« Qui a inventé la brosse a dents ? Ève, au paradis terrestre, lorsqu’elle a dit a son mari : Passe-moi la
brosse Adam! »… »
« Avant, je faisait l’amour comme un pied…Maintenant depuis la venue du
système métrique, je fais l’amour comme un mètre!... »
« Au restaurant, un client arrive à la caisse l’air pressé : --Vous n’auriez-pas
d’urinoir quelque part ? –Non, juste du riz blanc!... »
4
Nos gardiens-es !
Par : Sylvain janvier
Yves La m b ert, vic e -p résid ent d e la Cha ud ro nnée et Hélène
Ca m b ro n no s « g a rd iens-es » tem p o ra ires d es c o ntena nts d e
Mo isso n-Estrie.
Cha q ue jeud i en a p rès-m id i, c ’ est la c o mm a nd e d e Mo isso n
-Estrie !
Policiers-ères communautaires
Photos : Carole Drolet, adjointe à la coordination et responsable
de l’éducation populaire de La Chaudronnée et le Service des policiersères. Montage et propos : Sylvain Janvier.
Dans le cadre de la semaine de la police « Avec vous au quotidien » du 10 au 16 mai
2016; le Constable Claude Toupin du Service de Police de la Ville de Sherbrooke;
avait contacté La Chaudronnée pour offrir une journée de bénévolat.
Pour le service de police, « c’était une activité de rapprochement où les agents-es participeront au service du repas des usagers de La Chaudronnée ».
Jimmy Delisle, Hélène Cambron, Sébastien Sol-Boisvert cuisinier.
Claude Toupin, Lise Leblanc, cuisinière et un collègue policier.
5
Emploi été-Canada
Par : Sylvain Janvier
Cet été La Chaudronnée a engagé deux personnes par
le biais du programme fédéral Emploi Été-Canada.
Simon Leduc Thouin, étudiant en Service Social à l’Université de Sherbrooke ; a obtenu un poste d’intervenant à
La Chaudronnée du 4 juillet au 26 août.
Victoria St-Martin à gauche, avait vu sur Facebook l’offre d’Emploi Été-Canada pour La
Chaudronnée. La voici engagée à titre d’aidecuisinière jusqu’au 26 août.
Elle est accompagnée ici de Lise Leblanc,
cuisinière.
Lise : « Je la traiterai aux p’tits oignons »…
Stagiaire polyvalente !
Par : Sylvain Janvier.
Kayla Rawding, stagiaire en éducation spécialisé
du Collège Champlain de Sherbrooke, était à La
Chaudronnée du 21 janvier au 29 avril.
Elle avait organisé plusieurs activités touchant
la créativité des personnes, comme cette belle
mosaïque. La voici en compagnie de Kevin et
Sara.
6
‘’La remplaçante’’ Par: Sylvain Janvier
Ginette St-Onge la ‘’remplaçante ‘’ l’est depuis le début de l’été. De
sa présence, Ginette impose le respect par sa gentillesse et son
écoute active !
Celle-ci a déjà été intervenante et a la fiducie ‘’Tout compte fait’’ par
le passé.
Ginette St-Onge, intervenante et Lucie Marchand,
agente de bureau
ATELIER SURVIE
Photos et informations : David Lacharité, intervenant.
Montage : Sylvain Janvier.
Richard Bluteau de La Chaudronnée, donnait un atelier
survie lors du café rencontre du jeudi 28 avril.
Il nous informait du matériel à apporter dans ses bagages en mode survie : Boussole, allumettes, couteau suisse, poignard, hache, lampe torche, ustensiles, gamelle en stainless steel (militaire), trousse de premiers soins, gourde d’eau, (Stainless steel, camoplast : caoutchouc) ruban de type « Duck tape » (magasin du dollar), etc. L’importance d’avoir un filtre à eau lorsqu’on prend l’eau de la rivière.
Il est recommandé d’avoir un sac à dos pouvant contenir de 30 à 60 litres (poids), un sac de couchage pouvant résister à une température de – 40 degrés Celsius, une couverture de laine. Comment plier son linge pour avoir le maximum d’espace dans son sac à dos ? : En rondelle. Comment
construire un abri de fortune et avoir de l’organisation en cas de désastre.
Il faut souligner que Richard et des amis avaient déjà participé à 3 Nuit
des sans abris au Parc Camirand à Sherbrooke, en tant qu’équipe de secouriste en soirée.
7
La prière de L’éterneL damné
Par : Carol Petit. (2 juin 2016) Traitement de texte et montage : Sylvain Janvier.
À l’âge de 7 ans, j’ai été pour la première fois dans le magnifique
Village de Ste-Adèle, chez un ami de mon père Elphège; soit M. Jean-Paul Lachance.
Le soir venu, Jean-Paul me borda et me dit de ne pas m’en faire si je me lève dans la nuit, que c’est à
cause de la croix dans la montagne. Effectivement, dans la nuit je me suis réveillé comme un somnambule, illuminé en examinant les vieux fusils accrochés sur les murs. Je me disais alors que j’étais pour
être un grand chasseur.
À mon adolescence, j’ai servi la Reine d’Angleterre dans le corps de la Marine Royale de Granby. Alors,
je me pratiquais dans le sous-sol de l’école secondaire Sacré-Cœur. Je m’exerçais avec une vieille Leefield de calibre 303 de la guerre de Corée modifiée en calibre 22 pour les cadets.
J’ai été en période de psychose à l’automne 1987, pour me ramasser ensuite en examen psychiatrique
avec le cher Docteur François Gagné. Puis j’étais « gelé comme une balle » dans l’ancienne prison Winter de Sherbrooke, de la rue William. (Dont on voudrait en faire un musée ha ha !). Après j’allais vivre
encore à Roxton Pond sur le bord du lac.
C’est que voyez-vous, j’ai eu la mâchoire « jammé » (bloquée) longtemps, car mes dents de sagesse ont
poussées sur le côté et mes palettes (dents sur le devant) devant la lèvre inférieur. J’en ai eu aussi des
coups de poing : « ben souvent… ». A ma dernière extraction, j’ai vécu ma première psychose, un an
après avoir aperçu mon cher ami du village de Causapscal en Matapédia, le beau Yvan Pouliot.
P.S. Qu’est-ce qu’on attend au Québec pour ne plus traiter les malades mentaux comme des cobayes et
du bétail. A-t-on l’air des porcs humains ? Calvaire, mon dieu ses êtres humains ont un cœur et des sentiments et des désirs. De la part d’un beau gogo-boy du Parc Belmont (Fermé).
Parmi tant d’autres, ne me demandé pas d’aller voir mon père « dans la plus » hôpital psychiatrique,
soit, le triste Hôtel-Dieu à Montréal. À l’âge de 2 ans, non plus d’aller à l’hôpital Ste-Justine lorsque j’ai
eu une pneumonie aigue en 1969. J’étais tout le temps en contension.
Bien à vous, chers lecteurs-trices.
(INF. Marie-Josée Denoncourt R.I.P.)
8
Par Nicolas Aubé Lanctôt - Le Déviergeur de tympans. 15 juin 2016.
un nouveau texte de chanson et je suis super fier du résultat.
Je suis Trumpophobe.
J’'ai la chienne de l'oncle Sam-Trump. Je magasine un condo antinucléaire pour quand ils mettront entre ses mains les co-
des nucléaires américains. Hurluberlu pompeux cherche bunker luxueux condo pour fin du monde, mais pas du confort proche de ma clique de Bobo, à l'abri des curieux car ma blonde à l'imagination féconde et ça rend délicat de commettre l'adultère.
Dans l'une de nos résidences secondaires insonorisation hors pair, car quand je joue aux fesses mes voisins me passent au
sonomètre, afin que cesse de mon organe les majestueux coïts en concertos. Je ne veux pas subir la dictature de bobos
fachos qui veulent faire taire en moi le maestro brimé la liberté d'expression d'ma libido.
Il me faut un spa et une salle de cinéma pour écouter la « Poule aux œufs d'or », une piscine olympique pour nager dans les
pièces d'or, que j'ai caché à Revenu « Quénada,» car je ne déclare pas les gros bazookas vendus à mes clients du MoyenOrient, depuis qu'ils font plus affaire avec le Vatican.
J'en cherche un qui a assez d'denrées bio, pour que l'emerdeur en moi survivre pendant cinq ans. Je suis allergique au
glutten et à Monsanto comment veux-tu vivre en santé un an ? avec des produits plein de pesticides. À chaque fois que j'en
bouffe je revis un « badtrip » d'acide. J'avais trouvé la perle rare. Malheureusement le propriétaire était fumeur. .J'aime
mieux être sans-abri mais sans tumeur, sans l'odeur de smog et la mauvaise haleine, d'un futur damné au respirateur artificiel. Plus je fais de visites dans des tours d'ivoire, plus j'hallucine des vices cachés et des cafards. Je suis en train de faire
une névrose le « doc mailloche » me médicamente à l’overdose, quand je vois le « freak show » de Trump ça pête ma bulle
immobilière dans le fond de l’air sans cesse j'entends un éléphant ça Trump, ça Trump énormément.
J'ai créé un mouvement d'intolérants Inspiré par celui des Janette pour évincer d'leur condo les stars du jet set, qui se les
achètent pour échapper aux paparazzis embourgeoisent le quartier et font gonfler les prix. Je pars en guerre à la surenchère
pour sauver les sans-abris nucléaires mes très chers amis Bobo, so, so, so solidarité. Il faut que le plateau soit désembourgeoisé. Tout le monde a le droit d'avoir un toit, pas un taudis à l’ombre d'la grande muraille de « l'idiocratie ».
Mon mouvement est plus viral que l'Ébola. La NASA s’est intéressée au cas de ma détresse psychologique. Selon eux, vu
de l'espace numérique, la muraille de chine à l'air d'une poussière comparé à mon égo plus gros qu'la terre. Ce serait mieux
que je passe sous le radar comme la commission Charbonneau, mais même caché derrière un avatar, un simple courriel me
trahira aussitôt.
Je passe pour un adepte de la suprématie des KKK. En fait c'est la faute du correcteur automatique. Je parlais plutôt de la
suprématie des PPP, un gouffre financier pour nos centres de data. Des rams et des rams mémoire d'éléphants blancs. Ils
m’ont traqué, m’ont attrapé et m’ont enfermé dans l'aile psychiatrique de Guantanamo ils, ont jeté la clé, on me fait des lavages de cerveau pour que j’adhère au racisme ambiant. À chaque jour je dois séparer les couleurs en triant les prisonniers
des enfants d'chœur.
Je suis prisonnier d'un « no man land » au cœur du racisme et c'est loin d'être Disney land, je me sens comme un damné
car les « screw » me font vivre un enfer, qui fait que 'j' m'ennuis d'ma mère, au moins avec elle j'avais juste des p'tites ecchymoses quand je faisais mal ses brasser de linges, j'aimerais ça qu'les « screw » la singe, car leur traitement choc me font
voir des éléphants roses dans mon délire, je rêve de courber l'espace temps pour aller ligaturer les « Trump » d'la mère de
Donald Trump. Afin qu'elle ne donne pas naissance à ce taré pire monstre que l'Amérique est enfantée.
À chaque jour l'éléphant républicain rose me rappelle que la vie ne tient pas à grand-chose.
Alors je cherche un nid d'amour, un condo glamour parce que ça va péter comme dans Docteur Folamour.
9
Hommage : Michel Lemieux (17-07-1947-18-02-2016).
Montage : Sylvain Janvier.
Michel avait pris la barre de votre journal « Le Chaudron » de mai 2002 à décembre 2010. Il a fait
paraître 26 éditions durant cette période.
Par après, il a fait paraître quelques textes de temps a autre. Voici son premier poème et texte parue
en décembre 2001, avant de prendre la barre du « Chaudron ».
Un cuisinier « Al dente » !
Par : Sylvain Janvier.
L’équipe de La Chaudronnée et les
personnes présentent; souhaitaient
au revoir à Olivier Scalabrini, cuisinier
en nos lieux de décembre 2015 au 5
mai 2016.
En remplacement de Lise Leblanc. Il
recevait une carte conçu par David
Lacharité, intervenant.
10
Un cadeau pour l’itinérance …
Par : Sylvain Janvier
En ce lundi 27 juin, François Lemieux, coordonnateur de La
Chaudronnée, agit ici pour la T.I.S. – Table Itinérance Sherbrooke.
Hé oui, la T.I.S. y allait d’un élan de générosité en envoyant le
livre « 3es ÉTATS GÉNÉRAUX 2015 DE L’ITINÉRANCE AU QUÉBEC, 15 et 16 juin 2015, Montréal, Réseau Solidarité Itinérance du Québec ». Un cadeau pour nos élus de Sherbrooke. Une
belle lecture estivale pour les vacances ?
Le bon côt é de la Médaille !
Par : Sylvain Janvier.
D ans « Le Chaudron » de mai 2016; on citait Adrienne Gaulin représentant La Chaudronnée de
l’Estrie, lors de la soirée reconnaissance –bénévole 2016 au restaurant le Buffet des Continents de
Sherbrooke. « Le Chaudron » voulait prendre une photo d’Adrienne avec sa médaille. Voila qu’elle
s’aperçoit que sa médaille est disparue... Elle et les personnes présentent étaient « en beau fusil… ».
Pourquoi avoir volé l’honneur d’une personne ? Pourtant cette médaille n’a aucune valeur de revente.
« M YST ÉRI EU SEM EN T »… la médaille fût retrouvée à un autre endroit…et revenait à sa propriétaire quelque temps
après… À titre de « revanche » votre journal redonne à « Cléopâtre ce qui est à Cléopâtre » !
Kévin Guérin : « À La Chaudronnée
on prend le temps de respirer… »
Kévin est aussi plongeur. Le voici « plongé » vers d’autres pensées…
11
Vaut mieux prévenir que guérir ‘’: comme
dit l’adage.
Par : Sylvain Janvier.
...
Environ une fois par mois une équipe d’infirmières du
SIDEP des ITSS viennent à La Chaudronnée offrir ses services aux personnes fréquentant l’endroit.
Photo : Au 21 avril, Elaine Guillemette, infirmière stagiaire – de l’Université de Sherbrooke; Faculté de médecine et des sciences de la
santé. École des sciences infirmières.
De la visite...
Par: Sylvain Janvier
Une visite chez le médecin ? Mais non, ce sont eux qui se sont déplacés ! Comme on le sait, il y a beaucoup de va et vient à la Chaudronnée et François prend le temps de recevoir la visite. Au matin du 17
juin, François Lemieux, coordonnateur, s’entretenait avec des étudiants-es et des enseignants en médecine de l’Université de Sherbrooke.
‘’Le p’tit dernier’’
Par : Sylvain Janvier
Au Journal de rue de Sherbrooke; c’est toujours plaisant
de voir l’arrivée du ‘’p’tit dernier’’.
Nancy, Greg et les autres…’’accouchent’’ de belles parutions !
Puis c’est la vente par de valeureux camelots !
(Parution : Édition 3 – vol. 14 – juin/juillet 2016)
12
En 2002, le gouvernement du Québec adopte à l’unanimité la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Depuis, deux plans d’action gouvernementaux ont été mis en œuvre. Malgré tout, après plus d’une décennie, la
pauvreté persiste. En 2011, à Sherbrooke, encore 2 adultes sur 10 sont considérés à faible revenu, ce qui est plus
élevé qu’ailleurs en Estrie et dans la province. La pauvreté à Sherbrooke, c’est aussi 2500 familles dans le besoin
avec un ou plusieurs enfants.






Parce que tous les êtres humains naissent libres et égaux en droit.
Parce qu’au 21ème siècle, tolérer encore la pauvreté est injustifiable.
Parce que la pauvreté nous touche tous.
Parce que la pauvreté d’aujourd’hui hypothèque la société de demain.
Parce que l’existence même de la pauvreté relève de la responsabilité sociale et collective.
Parce qu’à Sherbrooke, nous décidons d’agir.
Nous soussignés, acteurs sherbrookois d’une communauté active et engagée, issus de tous les secteurs de la société
(organismes communautaires et non-gouvernementaux, institutions, milieu des affaires, syndicats, élu(e)s, citoyen(ne)
s, etc.) souhaitons lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale afin d’améliorer les conditions de vie des sherbrookoises et sherbrookois.
La Vigne
Par : Vincent.
C’est la première fois qu’il vient à La Chaudronnée. Voila qu’il apporte un texte pour votre journal “Le
Chaudron”. Vincent nous livre ici son témoignage écrit le 10 avril 2016.
« Je me retrouve dans un lieu sacré avec des gens sacrés et ou je crois que c’est un miracle. Je l’appelle
le « miracle AA ». Je vais me présenter comme cela : Je m’appelle Vincent. Je suis alcoolique, toxicomane et joueur compulsif. J’ai 12 heures d’abstinence, cela après environ 40 jours sans alcool, drogue forte et jeux.
J’ai décidé d’aller en thérapie sur la réalité qui dure 6 mois. Après 9 jours j’ai compris que la réalité selon moi, pour s’en sortir, c’est A.A et Dieu si tu doute de l’effet du mouvement, je le confirme que ça
marche.
Il faut juste y croire pour vrai. Avoir un contact conscient avec Dieu et ses frères et sœurs AA et miraculeusement ça fonctionne. Merci A.A, merci Dieu, je commence dans le mouvement et je sais que ça
marche. Bon 24 heures à tout ceux et celles qui liront ce texte et faite le circuler S.v.p. pour répandre la
bonne nouvelle. Paix, joie et amour Vincent XXX. Soyons dans l’allégresse !
13
A.G.A. 2016
Par : Sylvain Janvier. Source : « Rapport d’activité 2015-2016 et Perspectives d’action 2016-2017 ».
Une fois l’an, nous vivons un exercice démocratique essentiel à La Chaudronnée…l’A.G.A. - l’assemblée générale annuelle. Nous repassons en revue la période des activités et le financement de l’organisme. Puis les prévisions à venir,
élections, etc.
Tôt le matin du jeudi 16 juin et à « la fraîche » comme le soulignait Lise Leblanc, cuisinière; elle et Michelle Denault
nous avaient préparé un sacré bon buffet pour l’occasion !
Lucie accueillait 40 membres en soirée. En 2016 nous comptons 76 membres réparties comme suit : 48 usagers-ères,
20 non-usagers-ères et 8 membres honoraires.
Beau et bon résultat ! Gâteaux livrés gratuitement par le S.P.S. – Service de Police de Sherbrooke, surplus d’une
activité pour souligner la Journée Nationale contre la maltraitance faîte aux aînés (Source : Lise Leblanc, cuisinière)
14
Place à la démocratie !
Sylvain Bérubé, du journal Entrée Libre et Nancy Mongeau, directrice du Journal de rue de Sherbrooke, pour l’animation et le secrétariat.
Il y a eu plusieurs interventions dont celles de Luc Loignon, président avec le rapport des finances, Stéphanie Grenier, du conseil
d’administration, Matthieu, employé de la coopérative « L’AutreToit » et une demande d’Hubert Richard pour appuyer un comité
pour l’accessibilité au transport en commun.
Perspectives d’action 2016-2017 (Pour les informations complètes des différents rapports :
www.chaudronweb.org)
Quelques grandes lignes : Maintenir les efforts de 5 portions de fruits et de légumes par jour, d’adapter des repas
pour les personnes végétariennes, trouver un moyen récurrent d’améliorer l’approvisionnement en nourriture nécessaire au bon fonctionnement du service repas, maximiser nos efforts de récupération et de compostage.
Favoriser et augmenter l’implication bénévole et citoyenne des personnes usagères inscrit dans la pratique d’éducation populaire à la Chaudronnée. Maintenir la formule du Comité des personnes usagères. Poursuivre les cafésrencontres dans une optique d’éducation populaire autonome. Poursuivre les ateliers de cuisine.
Le Conseil d’administration voulait souligner l’effort des employés-es de La Chaudronnée, quant à la réduction du
temps de travail pour la période de 2015-2016. Les finances étant plus saines, le C.A. a la volonté d’ajouter des heures
de travail pour 2016-2017.
15
DÉLICIEUX !
16
L’art ...de se rencontrer!
Par: Sylvain Janvier.
Comme « Le Chaudron » l’a déjà annoncé; le journal de rue de Sherbrooke (voisin au 2ième étage de La Chaudronnée)
organise les mercredis après-midi; des ateliers d’épanouissement artistique pour la population. Les jeudis de mai à
juillet; il y a des ateliers d’écriture !
Photo 1 : 1ière à gauche, Dany Nadeau, du Centre culturel – Le Parvis, rue Conseil, Sherbrooke. Celle-ci et le Journal de rue de Sherbrooke en train
d’organisé une exposition au Parvis pour février 2017. C’est à suivre…
Accès au 7ième art
Source : François Lemieux, Suzanne Labbé.
Montage : Sylvain Janvier.
La salle de cinéma Galaxy Sherbrooke en collaboration avec la Table Itinérance Sherbrooke; dont l’organisme l’A.R.C.H.E. de l’Estrie;invitaient gratuitement
des personnes fréquentant divers organismes, à venir
visionner le film « Le retour de papa » une comédie
mettant en vedette Will Ferrer et Mark Wahlberg. Raphael Douville, de l’A.R.C.H.E. contactait Suzanne
Labbé, intervenante de La Chaudronnée. Celle-ci rassemblait 28 personnes de l’endroit dans l’avant-midi
du 18 mai.
Mystère et boule de gomme
Par : Pierre Valade.
(Mercredi 18-05-2016).
Un bon café, un déjeuner copieux et santé et pourquoi pas…au cinéma ! Comme un groupe de joyeux lurons on se retrouve au ciné. Au menu une
comédie hilarante en mi-matinée; pourquoi pas ? Quel idée géniale proposée par Suzanne, l’intervenante aux idées et projets pas farfelus du tout.
Thérapie par le rire, c’est bon pour le moral, la détente, l’échange entre-nous. N’est-ce pas une saine façon de débuter une magnifique journée au
soleil en plus, au sortir du film. Nous fûmes tous unanimement heureux et contents ».
Boule de gomme que nous avons rigolé un bon coup et un mystère nous attendait; rafraîchissements et pop corn gratuit. Ce fût le comble de la
surprise. Merci à tous ceux qui ont concrétisé cela tout simplement.
Un participant.
17
Buffet des inégalités
Par : Sylvain Janvier.
La Coalition Estrienne Aide Sociale organisait un Buffet des inégalités à la Chaudronnée le 5 mai, dans le cadre de la
« Semaine de la dignité des personnes assistés sociales du Québec » du 2 au 6 mai 2016.
Plus d’une cinquantaine de personnes répondaient à l’appel par
la vente de billets au coût de 10.00 $. On reconnaissait des gens de
La Chaudronnée.
Cette coalition regroupe : Action Plus (Défense de personnes assistées sociales), la Table d’action contre l’appauvrissement de l’Estrie, Illusion-Emploi, l’Association des Locataires de Sherbrooke et
Solidarité Populaire Estrie.
Ce buffet comprenait un jeu interactif et une vidéo de 20 minutes
sur les préjugés réalisé par la T.A.C.A.E. (La Chaudronnée présente dans la vidéo) Pour le jeu…chaque personne recevait une enveloppe contenant un personnage qu’il interprétait à sa guise et une
somme quelconque en argent Monopoly, afin de se nourrir.
Certains personnages étaient très astucieux : quête dans la rangée, même s’il ou elle était assez « argenté »…
D’autres y allaient d’une façon équitable, partage, etc. Enfin, l’exercice fût exaltante pour l’ensemble des personnes
présentes !
Une ambiance musicale accompagnait cette soirée.
Pendant la semaine…il y a eu distribution
massive de feuillets d’information dans les
rues de Sherbrooke, un jeu interactif sur les
droits de la formation/discussion du revenu
minimum garanti, revenu citoyen : Au Marché de la Gare, ainsi qu’au café UMANO du
Tremplin 16-30.
18
FREEGO de rue
Par: Sylvain Janvier. Source : Frigo Free Go.
François Lemieux, coordonnateur de La Chaudronnée et des gens de l’endroit; ont assisté au lancement officiel du frigo de rue FREEGO, mercredi le 8 juin. L’évènement se
passait rue Wellington Sud, au Tremplin 16-30. Plus de 200 personnes étaient présents-es.
L’initiative collective mise sur pied, a été rendu possible grâce à la CDEC - Corporation
de développement économique communautaire en collaboration avec 25 partenaires
du milieu des affaires, communautaires et institutionnels. Ce projet veut lutter contre
le gaspillage et l’insécurité alimentaire, par le partage d’aliments frais et de surplus
alimentaires.
Les partenaires s’occuperont de nettoyer et d’approvisionner le FREEGO. On lançait la semaine d’avant que ce
FREEGO n’est pas nécessairement pour les plus démunies. Il veut rejoindre la population le plus large possible.
Lors de cet évènement on a pu voir une démonstration
des danseuse de Gumboots Sherbrooke accompagnées
de l’atelier Sankofa. Nous avons dégusté des bouchées
concoctées par Anick Beaudoin, du restaurant Auguste, à
partir des surplus alimentaires de Moisson Estrie.
S.J : C’est génial pour rejoindre les gens de la rue !
Auparavant, on m’a dit qu’il y a eu des représentants-es politiques qui prenaient la parole. BRAVO ...Mais si j’avais pu poser des questions, elles
auraient été dans le genre : « De quelle manière
le gouvernement en place pourrait-il ou va-t-il
prendre part à ce projet ? Si oui, j’aurais été gêné
étant politiciens-es d’avoir à répondre à cela
….quant on sait toutes les coupures austères qui
se passent depuis un bon moment et à venir qui
appauvrissent les personnes provenant de plusieurs niveaux économiques.. Comme d’habitude,
c’est la populace qui fera en sorte de mettre un
« plaster » sur le bobo de l’appauvrissement…
19
Fête Nationale 2016 !
Par : Sylvain Janvier
Jeudi le 23 juin c’était la fête nationale à La Chaudronnée. Richard Bluteau avait décoré l’endroit pour
une 2 ième année. Il distribuait de petits drapeaux et tirage de grands drapeaux. Nos 3 gagnants : Benoît
Desrosiers, Claude Robitaille et Sébastien Farmer. Notre intervenante Suzanne Labbé accompagnée de
bénévoles, dont Véronique ont animé la portion des jeux.
Les équipes des « bleus » et des « rouges » ont joué au « Twist » qui consiste à répondre à des questions. Les réponses avaient une valeur en points. Bleu : 44 points. Rouge : 27 points. Puis c’était au jeu
de fléchettes (au bout arrondi) et au jeu du ballon dans le panier. O n avait aussi distribué des collations.
Vers 11 heures 15 jusqu'à 1 heure; David Bélanger était de
retour à La Chaudronnée en chanson québécoise comme il
se doit ! O n avait pu le voir et l’entendre lors de la soirée
bénéfice pour l’organisme le 21 avril dernier. Plus tard,
David recevait une carte signée par des personnes de La
Chaudronnée pour le remercier !
20
C’est pour toi mon amour...
Par : Korine Normand
La prostitution est la violation de ma misérable situation
Pour avoir un semblant de solution
Bien voyons je ne peux pas trouver la raison à ma dérision
Eux, ils ont du plaisir pis moi ça me fais souffrir
C’est quoi le pire …
Je voudrais tellement m’en sortir
Puis enfin sourire
J’ai encore pogné un fou
Qui m’a roué de coup sans me donner un sous
J’me gèle j’me sens toute frêle
On dirait qui m’a poussé des ailes
Le soleil se lève
J’aurais le goût qu’on me soulève ou qu’on m’enlève
J’suis encore couché par terre parce que j’ai encore mal d’hier
Puis voilà, enfin la lumière
Je te vois avec ton air sévère
Fais toi en pas ma belle t’es pas encore morte
Moi j’vais t’ouvrir ma porte
J’vais devenir ton escorte
J’te fais pas confiance pis je te montre ma méfiance
C’est comme en enfance
Un pas à la fois je reprends sur moi
Je vois enfin ma voix
Pis je pense que c’est grâce à toi
T’es le seul à m’avoir aidé sans rien me demander
Tu m’as aimé sans m’obliger à me dénuder
J’ai pu le faire sans avoir le goût de me geler pour oublier
Mais tout c’est bien vite passé
T’étais bien pressé
Mais juste assez pour me donner le goût de rêver et de vivre
Pis de pas me laisser partir
Aujourd’hui j’y pense encore
Pis ça c’est parce que t’es mort
Pis moi je veux te prouver que je veux encore être dans le décor
Pour aider quelqu’un
Comme tu m’as aidé ce jour là
Pis toi je t’aime je t’aime encore
« Comment éradiquer la prostitution si l'on n'a pas éradi-
qué d'abord la misère qui entraine l'asservissement de la
majorité des prostituées. » (Source : Anonyme)
21
Prochaine parution
Novembre 2016
upes
on des gro
Mobilisati
utonome
nautaire a
u
m
m
o
c
d’action
embre
début nov
À ne pas
manquer
6
NSA 201re
tob
le 21 oc
470 Bowen Sud
Sherbrooke, Qc, J1G 2C7
819-821-2311
info@chaudronweb.org
www.chaudronweb.org
22
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
6 498 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler