close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

24-7 expliqué en 777 mots

IntégréTéléchargement
24-7 en 777 mots…
C’était un vendredi soir…
...en réalité déjà un samedi matin : 3h37! L’atmosphère est sensible. Le lieu est plongé dans la
pénombre, normalement cette pièce est assez lumineuse. Il y a de la drôle de musique surtout si on
la compare avec la musique qu’on entend habituellement dans cet endroit. Le lieu est étrange,
différent de ce qu’il est habituellement. Les parois sont recouvertes de papier Kraft gardé dans sa
couleur d’origine. Des posters sont accrochés aux parois, habituellement ils n’auraient pas leur
place ici.
Mais ce n’est pas ce qui m’étonne le plus. Quelque chose d’étrange se passe ici. Je n’arrive pas à
me l’expliquer. Ce n’est pas la musique, non. Ni le concept qui a modifié l’espace. Je ne sais pas
quoi, mais il y a quelque chose de bizarre qui se passe ici. J’évalue les gens qui sont rassemblés ici
et, soudain quelque chose me frappe. Comme un détective, j’observe trois choses qui en réalité ne
vont pas ensemble:
1. Les gens présents dans ce lieu, prient!
2. Il est 3h37 du matin!
3. Une grande partie des personnes présentes sont nées après 1980!
Voilà c’est ça qui ne va pas. Des jeunes, des ados, des enfants qui, au milieu de la nuit PRIENT!!!
Prient? Cela n’est pas vrai! Pas volontairement. Ou bien?
Ecrit le 13 août 1727 :
La scène est semblable. Des gens, des jeunes gens prient. Nous sommes à Herrnhut, un petit village
de Saxe, dans l’arrondissement de Görlitz, près de Dresde. Ils prient pour l’unité, ils prient pour les
individus et pour les peuples qui n’ont jamais entendu parler de Jésus. De cette rencontre de
prière dans cette petite ferme saxonne, un mouvement de prière est né qui s’est maintenu pendant
des décennies.
Au cours du temps, 3‘000 missionnaires ont été envoyés jusqu’aux extrémités de la terre. Les gens
sont venus à Jésus. D’autres ont commencé une nouvelle vie radicale avec Jésus. D’autres se sont
vendus en esclavage pour parler aux esclaves de la liberté que les chaînes ne peuvent retenir. Des
vies ont été transformées. Des gens comme John Wesley ont donné leur vie à Jésus et ont
transformé leur nation. D’autres sont restés tranquilles en arrière-plan et leurs relations familiales
ont été transformées. Et tout cela uniquement parce qu’un jeune comte nommé Ludwig von
Zinzendorf a encouragé les autres à pratiquer la prière continue.
Quoi...?
...est-ce que cela a à voir avec cette combinaison impossible de la nuit, des jeunes et de la prière?
C’est exactement la même chose! En été 1999, un jeune pasteur britannique, du sud de
l’Angleterre a découvert exactement cela. Cette idée l’a tellement fasciné qu’il a commencé à
pratiqué la même chose dans son église. Une chaîne de prière, un projet de prière pendant un
mois. Quatre semaines de prière à plein tube!
La recette est simple. On définit un lieu. On l’aménage de manière créative. On y place un lecteur
de CD et une machine à café. On organise une ‘meute’ d’adolescents bien décidés en une chaîne de
prière, par tranche de 60 minutes chacune. Ça a l’air très demandant mais pas inhabituel. La chose
est lancée – et soudain il se passe un incident qu’on ne pouvait prévoir. Les quatre semaines se sont
transformées en trois mois!
Original von Susanna Rychiger
Seite 1 / 2
Le virus s’est répandu
D’autres groupes en Angleterre en ont entendu parler, en fait il y en eut tant, que l’année entière
fut bientôt couverte dans la prière. Une chaîne de prière pendant toute une année! Mais ce n’est
pas tout. Le virus a commencé à infecter d’autres pays. D’autres groupes se sont formés dans tous
les continents : en Australie, en Equateur, au Canada, en Inde, en Suisse, partout sur la terre. Le
virus s’est répandu via WWW internet, puis sur le site www.24-7prière.com. Tous les groupes sont
en lien dans cet espace virtuel. Partout, dans des lieux spécifiques, se réunissent des gens qui,
auparavant, ne trouvaient même pas une minute, lors de leurs préparatifs du matin, pour prier.
Maintenant ils prient une heure entière dans ces lieux. Leurs graffitis, leurs posters sont suspendus
aux parois. Leur lecteur de CD diffuse leurs chants. Et leur cœur exprime leur prière à leur Dieu,
pour leurs amis. Ils ont appris à prier – en priant.
A une époque…
...où les meilleurs méthodes et concepts ne font qu’une différence mineure dans la culture, il y a
de l’espoir. De l’espoir que cette génération devienne la génération de Dieu. De l’espoir que cette
génération vive un réveil. De l’espoir que cette génération revendique le monde pour Jésus. Il ne
s’agit pas d’un nouveau projet, pas d’une nouvelle stratégie. Il ne s’agit pas d’une église ou d’une
communauté particulière. Il ne s’agit pas non plus de l’efficacité de la prière.
Il s’agit de parler avec Dieu. De Le glorifier. De lui dire: ‘Merci!’Pour tout ce qu’Il est et tout ce
qu’Il fait. Il s’agit de Le prier pour que mes amis apprennent à Le connaître. Il s’agit de Le supplier
de transformer ce qui doit l’être en moi. Il s’agit d’écouter Dieu, car Il a peut-être cessé de parler
parce que je ne L’ai pas écouté. Il s’agit de prier comme si tout dépendait de Dieu et de vivre
comme si tout dépendait de nous!
Il s’agit de Dieu!
Il en vaut la peine!
Lui seul!
Original von Susanna Rychiger
Seite 2 / 2
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
117 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler