close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Brèves des services économiques français au Canada

IntégréTéléchargement
Brèves des services économiques français au Canada
Juillet 2016 - Sommaire
ACTUALITÉ DES ENTREPRISES
CGI (numérique) signe un contrat de 8 ans avec La Banque Postale 
Convectair, filiale canadienne du Groupe Muller (chauffage) ouvre un centre d’expertise et de formation au Québec 
La startup canadienne Busbud devient partenaire technologique de Voyages-sncf.com pour l’accès aux inventaires de bus 
Bridor (agroalimentaire) agrandit son usine de Boucherville au Québec 
ÉCONOMIE CANADIENNE
Les principaux indicateurs 
Québec - L'agence de notation Standard & Poor's révise la perspective liée à la cote de crédit du Québec de stable à positive 
Québec - La France et le Québec renforcent leur collaboration autour des Indications Géographiques 
Canada - Présentation des principaux fonds de pension canadiens 
ÉVÈNEMENTS
Lancement de la deuxième édition du French Tech Ticket 
Lancement de l’appel à projets du Fonds franco-québécois pour la coopération décentralisée 
Succès de la dégustation de vins de Bourgogne organisée par Business France à Montréal 
ACTUALITÉ DES ENTREPRISES
CGI (numérique) signe un contrat de 8 ans avec La Banque Postale
CGI a annoncé le 1er juin la signature d’un nouveau contrat avec La Banque Postale d’une durée de 5 ans fermes, qui comprend une possibilité de prolongation
pour 3 années supplémentaires. Cette collaboration a pour objectif d’accompagner La Banque Postale dans sa transformation, au service de l’accélération de
son développement commercial, sur les activités Études & Développement de sa Direction des Systèmes d’Information. Plus d’informations
Convectair, filiale canadienne du Groupe Muller (chauffage) ouvre un centre d’expertise et de formation au Québec
Convectair, fabricant et distributeur d’appareils de chauffage électriques à haute performance membre du Groupe Muller, a annoncé l’ouverture d’un centre de
recherche et de développement unique sur l’optimisation et le développement de technologies de conservation d’énergie. L’objectif du Centre d’expertise et de
formation Convectair est de créer un pôle de recherche et de développement pour démocratiser les meilleures pratiques en matière de conservation d’énergie
tant au sein de l’industrie qu’auprès des consommateurs, Situé au siège social de Convectair à Sainte-Thérèse au Québec, le centre a vu le jour grâce à un
investissement de 3 MCAD. Plus d’informations
La startup canadienne Busbud devient partenaire technologique de Voyages-sncf.com pour l’accès aux inventaires de bus
La start-up canadienne Busbud, qui facilite la recherche et la réservation de billets d’autocar dans 63 pays avec des centaines de partenaires, annonce un
partenariat technologique avec Voyages-sncf.com, acteur du tourisme européen et leader du e-commerce français. Voyages-sncf.com a choisi Busbud comme
partenaire technologique exclusif pour gérer l’accès à son inventaire de bus via l’API (interface de programmation) de Busbud à compter de juillet. Plus
d’informations
Bridor (agroalimentaire) agrandit son usine de Boucherville au Québec
Bridor (Groupe Le Duff) agrandit son usine canadienne de Boucherville pour atteindre 55 000 m2. L’usine aura ainsi une capacité de production accrue lui
permettant de commercialiser des pains artisans, des baguettes et pâtisseries françaises et américaines sur toute l’Amérique du Nord. Plus d’informations
ÉCONOMIE CANADIENNE
Les principaux indicateurs de l’économie canadienne (Statistique Canada)

Après avoir diminué en février et en mars, le produit intérieur brut (PIB) réel a légèrement augmenté de 0,1 % en avril. Les augmentations généralisées,
survenues plus particulièrement dans le secteur de la fabrication, les services publics et le secteur public, ont été largement contrebalancées par une
baisse marquée dans l'extraction de pétrole par des méthodes non classiques.

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,5 % au cours de la période de 12 mois se terminant en mai, après avoir connu une hausse
de 1,7 % en avril. Sans l'essence, l'IPC s'est accru de 1,9 % d'une année à l'autre en mai, après avoir affiché une augmentation de 2,0 % en avril.

Après avoir connu une baisse de 0,8 % en mars, les ventes au détail ont augmenté de 0,9 % pour s'établir à 44,3 Mds CAD en avril. Les ventes plus
élevées des stations-service sont le principal facteur à l'origine de cette hausse. Si l'on exclut les ventes des stations-service, les ventes au détail ont
augmenté de 0,4 %. Une fois les effets des variations de prix supprimés, particulièrement les prix plus élevés de l'essence, le volume des ventes au détail
était relativement stable en avril.

L'emploi a peu varié en mai (+14 000 ou +0,1 %). Comme les personnes à la recherche de travail étaient moins nombreuses, le taux de chômage a
diminué de 0,2 point de pourcentage pour s'établir à 6,9 %, soit le taux le plus bas depuis juillet 2015.
Québec - L'agence de notation Standard & Poor's révise la perspective liée à la cote de crédit du Québec de stable à
positive
L'agence de notation américaine Standard & Poor's (S&P) a annoncé le 1er juin qu'elle confirmait la cote de crédit du Québec à « A+ » et qu'elle augmentait
la perspective qui y est associée de « stable » à « positive ». Dans son communiqué, S&P explique que la hausse de la perspective associée à la cote de
crédit du Québec de « stable » à « positive » découle de sa « forte performance budgétaire, d’une solide gestion financière et de l'économie très forte ». Le
rapport de S&P soutient ainsi que le Québec a « au moins une chance sur trois » de voir sa note de crédit haussé d'un cran dans les 12 à 24 prochains mois.
Comme le rappelle le rapport de S&P, l’exercice budgétaire 2016 (terminé le 31 mars) a marqué la fin de 7 années d’efforts de la province pour éliminer son déficit
budgétaire et réduire le fardeau de la dette. Le ministère des Finances québécois a publié le 30 juillet 2016 le rapport mensuel des opérations financières qui fait
le point sur l’ensemble de l’exercice budgétaire 2015-2016, clos le 31 mars : le surplus s’élève à 1,65 MdCAD (1,8 MdCAD si l’on ajoute la portion non utilisée
de la réserve pour contingences de 150 millions et 3,3 Mds CAD si l’on ajoute le versement au Fonds des générations). S&P reconnait la forte détermination du
gouvernement libéral qui a dû mettre en place « des mesures de dépenses serrés et parfois politiquement difficiles pour revenir à une saine gestion des finances
publiques ». Il souligne aussi que l'économie québécoise peut compter sur la force de secteurs de grande importance comme l'aérospatiale, le transport, les
télécommunications et la production d'aluminium. La principale faiblesse du Québec reste encore l’important poids de la dette.
Le rapport de S&P souligne que le Québec est, avec la Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique, une des seules provinces qui devrait avoir un budget
équilibré en 2017. Parmi les 10 provinces, le Québec est maintenant au 5e rang pour sa cote S&P, derrière la Colombie-Britannique, la Saskatchewan, l’Alberta et
le Manitoba, mais devant toutes les provinces de l’Est et l’Ontario. L’agence Moody’s, pour sa part, classe le Québec au 4e rang, à égalité avec le Manitoba.
L’agence de notation Fitch a publié une mise à jour de la cote de crédit du Québec le 14 juin 2016. La firme américaine a elle aussi bonifié sa perspective en la
portant de «négative» à «stable».
POUR ALLER PLUS LOIN : Consulter le communiqué de presse du gouvernement du Québec (Voir la suite)
ÉCONOMIE CANADIENNE
Québec - La France et le Québec renforcent leur collaboration autour des Indications Géographiques
Anne-Marie Granger Godbout, Présidente-Directrice Générale du Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) et Jean-Luc Dairien,
directeur de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) ont signé le 30 mai 2016 un protocole de coopération. Le CARTV est une structure publique qui
remplit des missions similaires à celles de l’INAO en France, son action portant sur les produits agricoles et alimentaires qui bénéficient d’une appellation
réservée commercialisés sur le territoire du Québec.
Ce protocole de coopération renforce les relations entre les opérateurs des deux pays, engagés dans la production de produits identifiés par leur origine. Il vient
également faciliter les échanges entre les experts dans le cadre d’actions de coopération. L'INAO et le CARTV souhaitent à travers cette démarche développer
leurs relations et favoriser le partage d’expérience, notamment sur la protection des Indications Géographiques, via un mécanisme d’alerte sur les cas
d’usurpations constatées des deux côtés de l’Atlantique.
Cette rencontre intervient alors qu’un accord de libre échange a été signé en 2014 entre le Canada et l'Union européenne, et dont l’entrée en vigueur est
attendue dans les prochains mois. Ce dernier prévoit entre autres la protection de 42 Indications Géographiques françaises sur le territoire canadien.
POUR ALLER PLUS LOIN : Consulter le communiqué de presse de l’INAO (Voir la suite)
Canada - Présentation des principaux fonds de pension canadiens
Au Canada, le secteur des fonds de pension représente de l’ordre de 15 % du total des actifs du système financier canadien. Environ les deux tiers de
l’actif des régimes de pension sont gérés par les huit principales caisses de retraite publiques du Canada : le Canadian Pension Plan Investment Board (CPP
IB), la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (OTPP Teachers’), la British
Columbia Investment Management Corporation (bcIMC), l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public (Investissements PSP), l’Alberta
Investment Management Corporation (AIMCo), le Régime de retraite des employés municipaux de l’Ontario (OMERS) et le Healthcare of Ontario Pension Plan
(HOOPP). Ces organismes, dont l’actif net atteint de 64 à 265 MdCAD, comptent parmi les plus grandes caisses de retraite au monde. Les huit figurent sur la
liste des 100 principales caisses de retraite, et trois d’entre elles se classent parmi les 20 plus importantes.
La valeur brute de l’actif dont ils ont la gestion et qui prend en compte l’effet de levier, s’établit à 1,5 MdCAD. Afin de dégager un rendement réel annuel
à long terme de l’ordre 4%, les fonds de pension canadien investissent une part croissante de leur portefeuille dans des actifs illiquides et en particulier les
infrastructures ainsi qu’à l’extérieur du Canada.
En effet, ces fonds réalisent une part croissante de leurs investissements à l’étranger dans un objectif de diversification de leurs portefeuilles, le Canada
n’offrant qu’un choix relativement limité de possibilités d’investissements de grande ampleur. Le Canada ne compte en effet que pour 2 à 3 % des possibilités
d’investissements à l’échelle mondiale. Alors que jusqu’à 2005, les fonds de pension étaient assujettis à une limitation à 30 % des placements réalisés à
l’extérieur du Canada, cette limite a été finalement abolie. Les actifs étrangers des membres du Groupe des huit ont augmenté pour atteindre en 2015 de 35 à
81,5 % de leurs portefeuilles.
ÉVÈNEMENTS
Lancement de la deuxième édition du French Tech Ticket
En 2015, l’Etat français et la Ville de Paris lançaient le programme French Tech Ticket avec l’ambition partagée
d’internationaliser l’écosystème de startups français en attirant les meilleurs talents, à Paris dans un premier temps, pour
y créer et développer leur startup. Fort du succès de la première édition pour laquelle 23 startups avaient été retenues parmi 722
candidatures issues de plus de 100 pays, le French Tech Ticket revient en force pour 2017 avec désormais 41 incubateurs
partenaires (contre 10 en 2016) répartis à travers toute la France.
Quatre canadiens ont été sélectionnés pour la 1ère édition du French Tech Ticket ce qui fait du Canada l’un des trois premiers
pays d’origine des lauréats.
Les entrepreneurs canadiens intéressés ont jusqu’au 24 août pour candidater via le site www.frenchtechticket.com.
Tracie Wagman et Anthula Nunes de la
startup
canadienne
Pin&Tucker
avec
Emmanuel Macron lors du lancement du
French Tech Ticket en 2015. (Crédit photo :
Tracie Wagman / Anthula Nunes)
Lancement de l’appel à projets du Fonds franco-québécois pour la coopération décentralisée
Le Fonds franco-québécois pour la coopération décentralisée (FFQCD) est un instrument privilégié de coordination des échanges entre le Québec et la
France. Il vise à faciliter le développement de partenariats et d’échanges à long terme. À cet effet, il permet d'appuyer la réalisation de projets de coopération
grâce à un soutien financier (subvention) d’une durée maximale de deux ans (biennium).
Géré dans un esprit de parité par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) et le ministère des Affaires étrangères et du
Développement international (MAEDI), le FFQCD a permis de soutenir 24 projets lors du dernier biennium (2015-2016), pour un montant total d’environ 160 000 €
(270 000 CAD) par année.
Le FFQCD permet de soutenir des projets de coopération franco-québécois. Les deux équipes doivent impérativement associer :
- du côté québécois, une ou plusieurs institutions, organismes, entités locales, municipales ou régionales;
- du côté français, une ou plusieurs collectivités territoriales. La priorité sera cependant donnée aux projets portés par plusieurs collectivités de deux régions
différentes.
Pour le biennium 2017-2018, l’appel à projets ouvert jusqu’au 5 octobre 2016.
POUR ALLER PLUS LOIN : Consulter l’appel à projets du FFQCD (Voir la suite)
Succès de la dégustation de vins de Bourgogne organisée par Business France à Montréal
Le 6 juin 2016, le pôle Agrotech de Business France Amérique du Nord organisait pour le compte de la Chambre de Commerce
et d’Industrie de Bourgogne une dégustation de vins à l’attention des professionnels québécois. L’évènement a rencontré un
grand succès : près de 300 spécialistes (SAQ, sommeliers, restaurateurs, agents, médias) sont venus déguster 182 vins de 25
vignerons de la région Bourgogne. Pour rappel, les producteurs français représentent à eux seuls 30 % des vins vendus à la
Société Alcools du Québec.
POUR ALLER PLUS LOIN : Pour en savoir plus sur l’offre de service du pôle Agrotech de Business France (Voir la suite)
Copyright
Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse des Services Économiques au Canada
(adresser les demandes à montreal@dgtresor.gouv.fr ou ottawa@dgtresor.gouv.fr ).
Clause de non-responsabilité
Le Service Économique s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la
mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu
responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.
Auteur : Services Économiques au Canada
Crédit Photo : Emmanuel Bellier, Business
France
Ambassade de France
42 Sussex Drive, Ottawa, Ontario K1M 2C9 Canada
Mise à jour par : Erika Montagnac
Validé par : Philippe Huberdeau
Version du 7 juillet 2016
Sources : Gouvernement du Canada, Gouvernement du Québec, Statistique Canada
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
520 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler