close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Anémones de mer : attention, ça brûle On regarde mais on ne

IntégréTéléchargement
Anémones de mer : attention, ça brûle
On regarde mais on ne touche pas ! Aussi jolies soient-elles, les anémones de mer n’en sont pas moins urticantes. Aussi appelées orties de mer,
elles provoquent au contact une légère brûlure, souvent sans grande gravité.
Que faire en cas de brûlure ?
Généralement, un rinçage à l’eau de mer de la zone touchée suffit. Si la brûlure persiste, appliquer une pommade anti-inflammatoire et, en dernier
recours, consulter un médecin. Attention : en cas d’un second envenimement à l’anémone de mer, il se produit classiquement un choc
anaphylactique (réaction allergique sévère) : il faut alors alerter les secours de toute urgence.
Oursins : attention, ça pique!
Si les oursins sont plutôt habitués aux côtes rocheuses, on en trouve également dans les fonds sableux. Cette petite boule ronde recouverte
d'épines appelée aussi hérisson des mers peut atterrir accidentellement sous un pied. Une douleur immédiate se fait ressentir. La piqûre est sans
gravité si elle est traitée immédiatement.
Que faire en cas de piqûre?
Le premier réflexe est de retirer les épines. Celles-ci sont assez friables. Il faut utiliser une pince à épiler ou une pince à échardes. Les petits
fragments restants s’élimineront naturellement dans les semaines qui suivent.
Il faut ensuite désinfecter correctement la zone touchée. Si toutefois, dans les jours suivants, le zone rougit, gonfle ou est douloureuse, il convient
de consulter rapidement un médecin.
En prévention, les baigneurs pourront s'équiper de sandales en plastique et de gants.
Aurélia nous méduse!
Au printemps, quand les eaux se réchauffent, la méduse Aurelia Aurita fait son arrivée dans la lagune de Thau. Elle est assez peu urticante mais
peut provoquer chez certains baigneurs des réactions cutanées.
Le bon réflexe en cas de piqure : sortir de l'eau et rincer abondamment à l'eau de mer. Ne surtout pas rincer à l'eau douce qui va au contraire
stimuler le venin. Racler sans frotter à l’aide d’un support souple (par exemple une carte bleue) pour retirer les restes de filament.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
215 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler