close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Ali Bongo a suspendu sa précampagne pour le sommet de la

IntégréTéléchargement
Ali Bongo a suspendu sa précampagne pour
le sommet de la CEMAC à Malabo
Photo @ DCP
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo
Ondimba, a suspendu sa tournée républicaine aux allures d’une précampagne dans
la perspective de l’élection présidentielle du 27 août prochain, pour le sommet
extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale
(CEMAC), tenu ce samedi à Malabo, la capitale de la Guinée Equatoriale.
Le sommet a connu un quasi record de participation. Quatre des six chefs d’Etat de la sous région y
ont pris part. Il s’agit de Teodoro Obiang Nguéma (Guinée Equatoriale), Denis Sassou Nguesso
(Congo Brazzaville), Ali Bongo Ondimba (Gabon) et Faustin Archange Touadera (Centrafrique). Les
deux absents ont été Paul Biya (Cameroun) et Idriss Deby Itno (Tchad).
Le sommet a été consacré à la suite à donner à l’ultimatum de l’Union européenne (UE) qui somme
les pays de la région de signer son Accord de partenariat économique (APE) au plus tard le 16
octobre 2016.
Selon les conclusions de Malabo, les pays de la CEMAC sont quasiment résolus de signer cet accord
malgré le doute et les inquiétudes qu’il suscite sur l’avenir des unités africaines de transformation
très peu outillées pour mettre leurs produits aux exigeantes normes européennes. Les dirigeants de
la sous région ont longtemps traîné le pas pour protéger leur tissu national qui risque d’être envahi
par les produits made in Europe, le plus souvent subventionnés.
Seul le Cameroun a déjà signé cet accord en 2014. Les pays de la CEMAC disent vouloir s’inspirer
de l’exemple camerounais pour comprendre le fonctionnement de ce nouveau cadre de coopération
quasiment imposé aux africains.
Martin Safou
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
64 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler